Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

La lune et ses étoiles

Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

La lune et ses étoiles Empty
Dim 5 Avr 2020 - 15:39
☽ ☾


Le soleil couché, la lune réveillée,
Ko se prépare à quitter.

L’impression de répéter les mêmes mots, lui creuse la tête. Tous les matins, comme les soirs, elle se murmure intimement que le temps glisse entre ses doigts. Elle ne contrôle plus son destin, phrase qui semblait négative au début, mais maintenant, Ko ne se plaint plus. Elle s’adapte à ce clan, ses coéquipiers et le tempérament du chef. Ce qui était une lourde activité, devenait une routine. Hors de question de mettre un terme à cette croissance, bien sûr. Consciente du potentiel de la grande Asaara, Ko reste derrière et la pousse vers le trône. Trois mains soutenaient le dos de Kuuli, et depuis quelques jours, d’autres mains s’ajoutaient. Le manoir n’est plus si silencieux. Les personnages sont discrets, d’autres bruyants, masqués, joyeux, mystérieux… l’originalité est au rendez-vous.

Lorsqu’elle reçoit dans ses paumes la garde de l’Envie et l’Orgueil, elle se sent troublée, intérieurement. La solitude qu’elle tente de conserver, est arrachée de son emprise. Être seule n’est plus une possibilité, à l’exception du sommeil privé avec son lit. Sa petite maison lui manque, mais le manoir devient peu à peu chaleureux, alors parfois, elle oublie son nid. Ko se sent déjà familière avec Keiji, elle apprécie sa douceur et sa voix. Mariko n’est qu’un prénom pour l’instant, quelques informations lui viennent en tête, mais aucune conversation n’a été engagé. Deux Asaara pour un tuteur non Asaara. Les guider lui semble un peu impossible pour l’instant, mais elle espère qu’après la grande rencontre, tout ira bien.

À l’extérieur du manoir, devant les portes principales, Ko observe les étoiles. Un sac est positionné sur ses épaules, avec un contenu encore secret pour les deux recrues. La médecin avait rédigé et envoyé deux lettres à ses protégés, les invitant à la rejoindre dehors lorsque minuit approche. Elle compte les amener dans sa classique promenade nocturne, à un endroit particulier, pour apprendre à les connaître, découvrir leurs rêves et bien plus.

Faible sourire,
Elle compte les secondes.


☽ ☾
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Asaara Mariko
Asaara Mariko

La lune et ses étoiles Empty
Dim 12 Avr 2020 - 10:59
L'ennui. C'était très -trop- souvent... Non, il s'agit bien du pire ennemi de Mariko.

Dans le désert, on fait vite le tour des activités possibles pour finalement s'adonner à la tâche la plus importante : la survie. Ou bien sinon à la sieste exigée par les chaleurs accablantes...

C'était là le quotidien de la manipulatrice de sable. Totalement décalée, elle ne vivait que la nuit pour à vrai dire dormir très mal le jour. En ce moment, Mariko se levait donc à des heures sans noms et s'était d'ailleurs déjà fait réprimandée par certains membres du clan, gradés ou non.

Elle en était exténuée et, quelque part, maudissait le désert et son environnement. Elle se maudissait elle-même aussi pour motif de logique déficiente. La fraîcheur de la nuit lui permettrait de bien se reposer, elle qui l'adore, mais pourtant, son subconscient en avait décidé autrement.

Oui; au lieu de profiter de la douceur nocturne pour s'apaiser et se relaxer, il avait décidé de ne pas s'endormir pour qu'elle puisse en avoir conscience. C'était quelque chose d'indescriptible, un sentiment, une sensation qui faisait que Mariko n'arrivait pas à dormir la nuit. Une véritable insomnie, en clair.

Il y avait quelque chose d'autre aussi : depuis toujours, la jeune femme était éprise de crise d'angoisse aux heures du dîner. Vers dix-neuf heures et parfois jusqu'à deux à trois heures d'affilées, Mariko subissait comme un étranglement spirituel. Ce dernier l'agaçait, la mettait souvent hors d'elle mais la plupart du temps, il se manifestait par le besoin irrépressible de bouger. Simplement, marcher, parler, s'occuper l'esprit.

Rien ni personne n'avait réussi à la guérir, à la soigner, à la rassurer. Alors, son subconscient avait pris le relais : Il cherchait là à établir un équilibre entre panique et relaxation. Grâce à lui, Mariko pouvait se prélasser dans les bras obscurs de la nuit froide et son éveil lui permettait de ne pas en manquer une miette.

C'est exactement pour ces raisons qu'elle se réjouit de la missive de Ko. En plus de voiler ses angoisses, cette dernière allait lui procurer sans aucun doute de quoi l'occuper et, en théorie, l'aider à s'améliorer sur la voie des shinobis.

Mariko, même décalée, restait à cheval sur les horaires des rendez-vous qu'on lui fixait. Pour conséquence, elle arrivait souvent fatiguée, épuisée voire exténuée à ses derniers et ce donc dépendamment de l'heure fixée.

Logiquement et de manière fiable, l'Asaara s'était mise en route pour arriver en avance comme à son habitude. Malheureusement, un mauvais calcul fit ne d'elle qu'une personne ponctuelle plutôt que précautionneuse. A vrai dire, elle n'aimait pas vraiment ça, ne souhaitant pas non plus devenir la psycho-rigide de l'équipe. Cela dit, n'apercevoir qu'une seule silhouette qui plus est celle qui d'après sa mémoire appartenait à Ko la réconfortait. En effet, mieux fallait être la psycho-rigide que l'atypique personne toujours en retard au premier rendez-vous. Surtout avec leur nouvelle sensei... Dans le pire des cas -elle le calculait dans son esprit tout en s'approchant de Ko- son binôme allait être aussi ponctuelle qu'elle et Mariko ne donnerait alors pas une mauvaise impression.

Plus elle diminuait la distance entre elle et Ko, plus cette dernière pouvait entendre le sable dans la calebasse de Mariko affluer, "ruisseler" dans ce crissement spécifique que l'on attribut à la roche doré se déversant dans un sablier; C'était là l'anti-stress de sa nouvelle élève pour combattre l'angoisse.

_Sensei. elle s'inclina. Asaara Mariko. Envie. Enchantée.

Son rythme saccadé et particulier pouvait sembler bizarre. Il était légitime même de le trouver malaisant mais il ne signifiait rien d'autre que la volonté de Mariko à vouloir respecter Ko. C'était plutôt comme si elle les récitait -avec solennité cependant- pour ne pas les oublier.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8903-asaara-mariko-enfant-de-la-verite?nid=1#75067

La lune et ses étoiles

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: