Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2

Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Ven 10 Avr 2020 - 14:30
Noyer le poisson - Partie 2
Précédemment : Noyer le poisson

La patience était une vertue, largement utilisée par le samouraï ces dernières minutes. Malgré les conflits, il avait été observateur, aux aguets de la moindre des actions pouvant être considérées comme dangereuses. Certains miliciens avaient bien caché leur jeu, menant en bateau les leurs pour finalement être démasqués. Le temps était compté.

La marche ne fut pas longue, loin d'être le voyage d'une vie, mais suffisant pour laisser vivre la trotteuse. Le pic du cerisier, arbre dont l'existence rayonnait d'une intrigante aura.

Le samouraï restait calme, apaisé par un état de méditation constant, suivant les idées du Chef Teva et de ses coéquipiers. Ceux-ci avaient mis agit, mais il était temps pour le Chûnin de se préparer à brider sa réflexion guerrière pour faire lui aussi de son mieux. L'arbre était bien trop proche et imposant pour qu'il puisse se permettre d'user de techniques pyromanes.

Il laissa sa lente voix percer l'espace.

C'est un bien bel endroit Chef Teva. ~ Un lieu qui n'est pas prêt de disparaître de la face de l'Archipel de L'Eau.


Il marqua un temps de pause, observant les alentours, comme à la recherche d'endroits d'où ils pourraient guetter une quelconque attaque. Mafuyu, songeur, enchaîna.

Il est maintenant clair que les trois mercenaires en ont après le Pic. Néanmoins, nous ne savons pas quand ils attaqueront, ni même s'ils attaqueront vraiment. ~ Comment réagir s'ils décident de délayer leur assaut, patients que nous quittions l'endroit ?


Une pause fut marquée avant de continuer.

Nous ne pouvons pas nous permettre de protéger l'endroit durant des jours. Le mieux serait à mon avis de tracer un périmètre à surveiller. Leur faire croire que les lieux sont abandonnés, propices à leur méfait.


Mafuyu fixa l'arbre. Penseur.

Etablir un périmètre nous permettrait par la même occasion d'éviter de risquer la vie de la flore. ~ Des flèches ou techniques alliées du feu auraient vite raison de notre combativité; aucun risque ne doit être pris.



_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Takeo Jomei
Takeo Jomei

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Dim 12 Avr 2020 - 15:11
Les choses commençaient à s’accélérer pour le trio, la situation prenant une tournure pour le moins imprévue. Des mercenaires pour s’attaquer à un cerisier ? Quelque chose se tramait, et cela ne plaisait pas vraiment à Jomei qui suivait le chef Teva et le reste du groupe, en silence. Au bout d’un moment les fleurs du cerisier étaient visibles, certaines se laissant emporter par le vent frais qui traversait ce pic. La vue sur cet arbre avait de quoi laisser le Sabreur sans voix, les régions marécageuses de Kiri ne laissant que trop rarement l’occasion d’apercevoir ce genre de beautés.

Mafuyu s’avança, commençant à étudier les alentours, avant de partager à voix haute ses pensées. Quelle stratégie était préférable ? Créer un front où leurs forces seraient concentrées sur un point et donc garantir l’apréhension des mercenaires et risquer des dommages collatéraux, ou alors préparer un périmètre de sécurité ? Jomei restait silencieux pendant un long moment avant de se tourner vers le chef de cette expédition et partager le fond de sa pensée :

- Nous pourrions nous organiser de cette manière : l’un de nous trois se positionnera à 1km du pic et se déplacera dans le sens des aiguilles d’une montre, un second se placera à 500m d’ici et se déplacera dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, et le troisième restera ici en dernière ligne de défense. Je pense que cela nous permettrait de couvrir un maximum de terrain malgré notre nombre réduit et également de pouvoir réagir au cas où l’un d’entre nous est attaqué, il pourra toujours compter sur l’intervention d’un allié s’il peut tenir sa position.

C’était un plan auquel le Sabreur venait de réfléchir, il n’était pas exempt de défauts mais il trouvait que le gain pesait beaucoup plus que le risque. Bien entendu, il termina sur cette simple phrase :

- Si cette idée vous convient, j’aimerai que ce soit vous qui décidiez de qui se rendra à telle position, Mafuyu-san.

_________________
[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Lvyy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7720-un-patriotisme-froid-takeo-jomei#64966 https://www.ascentofshinobi.com/t7969-takeo-jomei-resume-des-episodes-precedents
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 1:06
Zoku grinçait des dents. Il lui démangeait l’envie de se servir du milicien assommé pour en faire un griffoir mais le temps leur manquait. Maintenant, les derniers péquenauds semblaient convaincus de l’innocence du chef Teva et de son peuple. Ce qui n’empêchait pas le polymorphe de songer à tout un tas de façon de faire vivre le calvaire à cette populace consanguine. Ses dents continuaient de crisser derrière ses lèvres closes et sa mâchoire bien fermée. Parfois la vie de nomade sans règles lui manquait cruellement.

Le trio de la Brume avait suivi le chef du peuple-poisson jusqu’au fameux arbre. Le grognement mental perpétuel du polymorphe s’interrompit l’espace d’un instant. Il y avait de quoi vénérer et protéger un tel lieu. Zoku accorda un regard au chef Teva qui leur présentait l’endroit. D’un côté il le respectait, de l’autre il souhaitait lui secouer les puces. Il avait conscience que l’urgence était d’abord à la protection de cet arbre mais il semblait tellement bienveillant envers le village d’ignares. Ils auraient pu au moins former une ligne humaine tout autour pour faire un premier rempart. Si les mercenaires les descendaient tous, ce ne serait pas une grande perte. Le chef avait l’air de se montrer compréhensif envers eux, ce qui dérangeait le raton. Cependant, il ne pourrait rien y changer aussi bien par obligation que par moyen. Ils devraient œuvrer tous les trois pour neutraliser leurs adversaires.

Les premiers échanges stratégiques avaient lieu pour organiser la défense. Malheureusement ils ignoraient véritablement quand aurait lieu l’assaut, ni même s’il aurait lieu. Bien que sur ce dernier point, Zoku ne partageait pas l’avis de son supérieur. Comme on leur avait expliqué, ils avaient été payés et il semblerait que ce ne soit pas le genre arnaqueurs comme le raton à repartir avec le magot en poche. Ce qui leur aurait évité bien des tracas. Comme quoi le Yuukan gagnerait à être un peu plus comme Zoku.

Chacun de ses deux coéquipiers avait de bonnes idées. Le polymorphe était resté plongé dans son mutisme, bras croisés sur la poitrine et tête dodelinant de temps en temps pour appuyer certains points de leurs réflexions. Lui-même continuait de cogiter à un éventuel plan d’action. Il jetait quelques regards à gauche et à droite, comme le faisait le superviseur de la mission. Un souci toujours persistant étant le fait qu’ils ne savaient pas quand pouvait avoir lieu l’affrontement. Le Yasei avait repéré quelques branches mortes à droite à gauche. L’espace restait relativement dégagé. La matière grise s’activait et son fruit vint à ses lèvres.

- Si le vent n’est pas contre nous, on pourrait essayer de provoquer leur arrivée en amassant du bois mort pour l’embraser. La fumée les rendra curieux, ils se demanderont si leur boulot n’a pas déjà été fait, et les pousserait à se pointer. Ce qui signifie aussi de ne pas trop l’approcher de l’arbre.

La stratégie était risquée mais il préférait exprimer son idée auquel cas ses compères y trouveraient un correctif qui rendrait le projet possible. En attendant, il n’oubliait pas les suggestions du Sabreur qui s’en remettait au PDG.

- Je peux me tapir sous terre et créer une ou plusieurs tranchées autour de l’arbre. En creusant suffisamment proche de la surface, ça fragiliserait assez pour qu’ils finissent les pieds dedans. Et ça les ralentirait considérablement dans leur avancée.

_________________
[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Alucar10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 15:34


Vous comprenez vite la situation, et commencez à réfléchir à un plan pour la suite. Le Chef Teva, remarquant votre implication, vous laisse à votre réflexion. A environ une heure de marche de là, dans une direction inconnue, un trio assez bruyant se réjouit d’avance de ce qui arrive. Ils ont été payé une belle somme pour une mission assez facile, et pourtant, ils risquent de se heurter à un mur assez violemment, si vous vous préparez bien.

« Tout cet argent pour brûler un arbre, c’est vraiment un cadeau ahah ! Et encore une fois, on va s’en tirer sans affronter personne, et se faire connaître un peu plus comme le trio des pyro ! »

Le plus âgé des trois semble serein. Ses deux frères sont tout aussi détendus, ils ne se doutent pas une seule seconde qu’il puisse y avoir un imprévu, car personne ne les a tenus au courant des derniers rebondissements. Même si c’était le cas, les pêcheurs n’auraient fait qu’annuler leur mission, mais cela n’a pas été le cas.

« Bon, on y va, on crame tout et on se tire avec la thune. Et au moindre pépin, on détale, de toute façon on a déjà été payés… »

Les trois semblent d’accord, et ils se rapprochent de vous. Plus proche de vous, le chef des Umimori vous confie alors quelque chose, avant que vous ne mettiez votre stratégie à exécution :

« Un ninja parmi les vôtres m’a fait forte impression, lors du premier contact officiel entre Kiri et mon peuple. Sans lui, vous ne seriez probablement là, aujourd’hui, pour nous aider à protéger ce pic, et seul, je n’aurais rien fait… »

Il retourne à son mutisme, vous laissant agir comme vous le voulez. Son monologue n’avait peut-être pas d’importance, du moins, pour la défense, cela ne vous apportera rien, mais il se peut que cela soit utile pour plus tard, qui sait ? Le temps avance, vous devriez vous dépêcher de préparer la zone et de bien réfléchir avant d’agir.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 16:54
Noyer le poisson - Partie 2
Le monologue du Chef Teva ne fut pas long, assez pour que le samouraï réfléchisse davantage encore. Les idées du groupe naissaient à mesure des secondes et pourtant, tout ceci paraissait irréaliste. Peut-être s'étaient-ils trop imaginés au sein d'une ancienne légende épique. Il était clair que le plus simple restait le mieux.

D'une voix apaisée, le regard fuyant vers les alentours, Mafuyu s'adressa à ses camarades.

L'idée du feu est à abandonner. Aucun risque ne doit être pris. ~ Sans plus d'informations sur les capacités de nos futurs adversaires, il serait malavisé de leur faciliter la tâche. ~ Que ferions-nous s'ils se trouvaient être des maîtres du ninjutsu ?


Question rhétorique, le samouraï enchaîna de plus belle, profitant d'une courte seconde pour prendre une respiration appuyée.

Je suis de l'avis de Jomei. ~ Néanmoins, se séparer veut aussi dire : multiplier les risques en cas de sous-estimation de leur puissance d'assaut.


D'un geste vif, le Chûnin sortit de l'une de ses sacoches quatre kunaïs, au bout desquels il prit le temps d'accrocher une bombe fumigène, usant du fil d'acier. Suffisamment grand pour servir à établir des pièges, découper la bobine en de plus parties servant d'attaches ne fut pas compliqué.


Un pour chacun des membres de l'équipe, mais aussi un dernier pour le Chef Teva.

Déployez votre bombe avant de lancer le kunaï pour que le tout puisse servir de balise de repérage. ~ C'est pour moi le seul moyen d'autoriser que notre équipe se sépare pour trianguler le périmètre à la manière décrite par Jomei.


Il laissa un temps flotter avant de finir; prêt à utiliser de l'autorité de Chef d'équipe que lui incombait son grade.

Non négociable.


Prendre des risques, oui. Inutilement, jamais.

Le samouraï comptait bien mener sa mission vers la réussite et tout ça, sans perdre ou blesser l'un de ses équipiers. La Brume avait besoin de ses éléments et nul obstacle ne devait barrer la route de sa grandeur. Encore moins s'agissant d'une bête erreur de calcul. Kirigakure no Satô bénéficiait d'équipes d'élites, de toutes catégories, avérés ou en devenir.

Tachez de rester discrets et de communiquer la moindre information importante. ~ S'ils nous découvrent trop tôt, ils pourraient tout aussi bien rebrousser chemin. Emportant avec eux des informations précieuses pour notre village, et la sécurité du Clan Umimori.


Ses dernières paroles furent dirigées vers le Chef Teva. Un moyen de le rassurer de la bienveillance de ceux qui étaient venu l'aider.

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Takeo Jomei
Takeo Jomei

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Sam 18 Avr 2020 - 14:40
Jomei écoutait les remarques et les propositions de ses camarades, même si le temps commençait à doucement leur filer entre les doigts. Chaque minute comptait, et ils ne savaient toujours pas à quoi s’attendre avec ces mercenaires. Zoku proposait d’utiliser l’environnement à leur avantage, ce qui ne paraissait pas futile même si mettre le feu aux bois morts rendait sceptique le Sabreur. Heureusement Mafuyu y apportait son grain de sable et rapidement un projet se formait. Soutenant le regard du Chuunin, Jomei prenait en main la balise confectionnée par Mafuyu tout en acquiesçant de la tête. Il est vrai que prendre des risques était nécessaire, mais interdit si c’était fait sans préparations. La solution avançait par Mafuyu était satisfaisante, Jomei souriant à l’attention du chef de l’escouade.

- Je pars devant, je pense que si Mafuyu se positionne entre le cerisier et moi alors il aura une plus grande marge d’action. Si Zoku reste ici avec le chef Teva, il pourra piéger les lieux. Je pense que ses capacités au corps-à-corps disuadront les mercenaires d’approcher de trop près. Je compte sur vous.

Sur ces mots, Jomei prenait en main son Sabre Hiai, avant de commencer à courir en direction du nord avec pour objectif de parcourir 1km et d’ensuite débuter sa ronde dans le sens des aiguilles d’une montre, sur un rayon d’1km. Etant donné qu’il avait une plus grande distance à couvrir, il essayait d’aller à la fois vite mais de ne pas laisser de traces éventuelles de son passage en passant d’arbres en arbres, à la recherche de ses cibles potentielles pour les prendre par surprise.

_________________
[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Lvyy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7720-un-patriotisme-froid-takeo-jomei#64966 https://www.ascentofshinobi.com/t7969-takeo-jomei-resume-des-episodes-precedents
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Mer 22 Avr 2020 - 15:55
Même le PDG officiel catégorisa l’idée du brasier comme très mauvaise. Zoku s’y attendait, il avait juste espéré qu’un élément inconnu de la part d’un de ses camarades puisse les aider. Si le gérant de cette mission estimait que c’était une erreur, le raton-laveur ne viendrait pas le contredire. Il avait beau être une tête brûlée doublée d’une tête de mule, sa bicéphalité ne l’empêchait pas d’apprécier les idées bonnes à prendre. Il avait fait cette proposition afin de faire avancer certaines pistes de réflexion. Ayant éludé cette éventualité, le Chûnin commença à expliquer son plan.

Il s’accordait avec le Sabreur sur sa vision des choses. Néanmoins, il ajouta un petit bricolage maison. En moins de deux, il prépara une balise de repérage qu’il souhaitait obligatoire pour qu’un tel plan ait lieu. L’idée était astucieuse, là encore ce ne serait pas le Yasei qui laisserait sa grande gueule agir. Il prit le kunaï qui lui était destiné. Le PDG en avait même préparé une pour le chef Teva. Il fallait aussi songer à sa protection. Ils ignoraient s’ils savaient se battre et, dans le cas échéant, il devenait un objectif lui aussi. Si les mercenaires s’en rendaient compte, c’était une faille dans leur plan qu’ils pouvaient exploiter au détriment du trio Kirijin. Zoku y songeait alors que le leader accordait quelques mots à l’Umimori. Son propos était plein de bon sens. En dévoiler le moins possible. D’où l’idée du polymorphe de piéger l’endroit.

Le troisième comparse approuvait en expliquant où il prendrait position, conseillant au PDG de se placer entre le cerisier et lui tandis que la dernière ligne de défense incombait au raton. Avant que leur coéquipier ne parte, il interpella son audience pour ne pas commettre de bévues par la suite.

- Puisque nous sommes d’accords, prenez en compte le fait que je vais creuser des tranchées souterraines à ces niveaux-là.

Il désigna alors du doigt les tracés qu’il allait respecter. S’il mettait un tel stratagème en place c’était bien pour piéger les mercenaires et non ses camarades. S’ils venaient à tomber dans son piège, c’était une information de plus pour les trois brigands. Il prit donc bien le temps de désigner à deux reprises les arcs de cercle qu’il allait travailler en sous-sol. Chacun étant espacé de plusieurs mètres mais se rapprochant logiquement un peu plus de leur épicentre qu’était le Cerisier. Le plan semblait bien en place, il fallait maintenant s’activer pour ne pas être pris par le temps.

Le raton-laveur se hâta à l’élaboration de son piège comme il l’avait décrit à ses partenaires de mission. Le premier était situé à trois mètres du tronc, le second s’éloignait de la première tranchée d’à peu près cinq mètres et le dernier lui prenait sa source à dix mètres du deuxième tracé. Cette irrégularité empêcherait ainsi le trio ennemi de se visualiser en avance la position probable du traquenard. Trop symétrique les mettrait sur la voie dès lors qu’ils se seraient fait surprendre par la tranchée la plus éloignée.

Alors qu’il remontait à la surface après son œuvre, Zoku vint à la rencontre du chef Teva. Il lui indiqua discrètement un coin au pied même de l’arbre.

- Chef Teva si vous n’êtes pas habilité à combattre, je vous conseille de profiter d’une planque que je vous ai creusé au passage. Il y a un accès derrière une des plus grosses racines. Vous aurez la place d’être assis, même si je vous garantis pas le confort cinq étoiles.

Puis le polymorphe s’en retourna à sa tranchée où il attendrait le début des hostilités.


Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Alucar10


Dernière édition par Yasei Zoku le Ven 24 Avr 2020 - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Mer 22 Avr 2020 - 22:00


Vous semblez avoir pris le temps qu’il faut pour ficeler votre plan. Teva décline la proposition de Zoku de se cacher, rester au pied du pic avec pour seule « arme » l’objet fabriqué par Higure « MacGyver » Mafuyu. Il n’hésitera pas à s’en servir, si jamais les mercenaires trouvent un moyen de parvenir aussi près de lui sans être vus. D’ailleurs, à quelques centaines de mètres de là, un trio plutôt serein commence à arriver. Pour être précis, ils entrent dans le périmètre que vous surveillez à peu près en même temps que Jomei débute sa ronde.

Dès lors, ils progressent à un rythme assez rapide, sans se douter que leur arrivée est sue de quiconque. La direction où vous pourrez les apercevoir est donc l’est, si l’on a le pic dans son dos. Il leur faudra à peu près cinq minutes pour arriver à portée, mais vous pouvez aussi profiter de votre avantage pour les attaquer… En réalité, c’est même votre dernière chance de les stopper avant qu’ils ne se mettent à viser l’arbre sacré, qui n’est plus très loin d’eux.

Revenir en haut Aller en bas
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Ven 24 Avr 2020 - 13:19
NOYER LE POISSON - PARTIE 2
Ses coéquipiers ayant décidé de coopérer et s'étant déjà préparés à la défense, Mafuyu prit sa position. Comme voulu, il restait le deuxième barrage face à l'arbre, entre Jomei et Zoku. Trois obstacles de taille avant que les gredins ne puissent arriver au niveau du Chef Teva.

D'une profonde inspiration, le samouraï attisa la forme de méditation dans laquelle il était en permanence plongé. Il pu sentir le flottement de l'air contre ses vêtements, les bruits de la faune parmi les feuillages. D'un regard stoïque et apaisé, il épiait les environs, prêt à réagir à tout moment.


Cependant, il n'était pas dans la meilleure des situations pour apercevoir les attaquants. A vrai dire, Jomei paraissait être le seul et unique ayant l'initiative sur l'arrivée des opposants. Pourrait-il les arrêter ? Aucun moyen de le savoir. Pouvait-il au moins avoir l'effet de surprise, très probablement oui. Du moins, il aurait tout le loisir de démarrer les hostilités.

D'un chuchotement, le samouraï méditait à voix basse, moyen pour lui de ne pas se perdre dans la concentration qui l'habitait. Le défilement du temps paraissait intense, presque ralentit par le ressentit puissant que l'action allait démarrer.

Bien des personnes auraient pu se laisser prendre d'un stress bénéfique, mais nul n'était le principe de pensée des enfants de la Grandeur de la Brume.

Plongé au sein d'un calme olympien, il attendait.

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Takeo Jomei
Takeo Jomei

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Dim 26 Avr 2020 - 18:23
Le Sabreur part réaliser sa ronde, préférant garder un profil bas afin de pouvoir se dissimuler dans l’ombre des arbres et essayer de couvrir un maximum de terrain. On ne savait pas quand est-ce que les mercenaires pourraient débarquer, et chaque minute comptait. Un début de ronde se réaliser pendant que Jomei commençait à se déplacer dans le sens des aiguilles d’une montre, passant du nord vers l’est alors qu’il ouvrait grand les yeux lorsqu’il apercevait des formes au loin.

C’était des hommes, avec une démarche assez dominante et qui ressemblaient au genre de personnage dont pouvait s’attendre le trio de shinobis. Jomei commençait donc à réfléchir… Il n’était pas loin de la position de Mafuyu, mais s’il décidait de rebrousser chemin et d’aller chercher son supérieur, alors il prenait le risque de laisser progresser l’ennemi vers l’arbre. Il décida donc d’improviser et de s’adapter, prenant en main le kunaï customisé par les soins de Mafuyu tandis qu’il malaxait son chakra dans son Sabre.

Une fois à portée de tir, Jomei lançait le kunaï en plein milieu de la formation des mercenaires. Un nuage de fumée se déclenche grâce au fumigêne, ce qui permettrait à Jomei de les prendre à revers alors qu’il réalisait une attaque à distance avec son Sabre qui s’allongeait, contournant un arbre pour pouvoir les frapper dans leur angle mort. Espérons juste qu’il tiendrait assez longtemps pour que ses alliés voient le signal de fumée et viennent l’assister.

Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Lvyy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7720-un-patriotisme-froid-takeo-jomei#64966 https://www.ascentofshinobi.com/t7969-takeo-jomei-resume-des-episodes-precedents
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Mar 28 Avr 2020 - 22:32
La tension ambiante rendait l’instant presque figé. Maintenant que le raton avait préparé le terrain à leur avantage, ils ne pouvaient qu’attendre la suite des évènements, qui ne surviendrait qu’à l’arrivée de leurs clients. S’ils commençaient à s’éparpiller pour les chercher, ils n’en finiraient pas. Au lieu de ça, patience était mère de on ne savait plus trop qui. Zoku ne connaissait pas le principe et commençait à bouillonner. Surtout que le chef Teva avait décliné son offre pour qu’il se mette à l’abri. Au lieu de ça par conséquent, ils récupéraient un poids en plus. Si les choses tournaient au vinaigre, ils se retrouvaient avec deux objectifs à défendre. Par respect pour son homologue, principe dont le polymorphe faisait très rarement preuve, il se retint de tout commentaire. Lorsqu’il fut isolé dans ses galeries souterraines, il marmonna tout de même :

- Faudra pas venir chialer quand il lui manquera des écailles.

Impatient, mais surtout prudent, le Yasei décida de prendre les devants en usant de ses compétences sensorielles. Il lui avait semblé parvenir des bribes d’activité. Mouvement, conversation ou agitation, il ne savait pas vraiment à quoi s’en tenir. Il arpenta rapidement sa galerie pour se placer stratégiquement. Un endroit d’où il pourrait observer sans pour autant se faire remarquer tout de suite. Il ne tarda pas à reconnaître son compagnon d’arme en train de dégainer son Sabre si particulier, et d’entamer les hostilités. Il était en première ligne et il lui revenait la responsabilité d’ouvrir le feu. Cependant, le raton ne comptait pas le laisser faire tout seul.

L’acte de son partenaire de mission avait dû mobiliser l’attention de leurs opposants, offrant ainsi une fenêtre d’action. Zoku s’extirpa de son trou en ayant commencé ses mudras au préalable. Ajustant déjà sa visée, il mobilisa le chakra dans son abdomen et cracha une salve de projectiles de terre en direction du trio ennemi. La dizaine de boules terreuses fusa vers leurs adversaires alors que le polymorphe s’était déjà réfugié dans sa tranchée. Ainsi, il se dirigea vers une nouvelle position. Si les mercenaires décidaient de cibler l’épicentre du tir, à condition qu’ils l’aient vu, ils s’attaqueraient à un endroit déjà vide. Cette fois l’action se lançait et il faudrait redoubler d’adresse et détermination pour mener à bien leur mission de protection.

De cet affrontement déciderait le sort de la relique du peuple Umimori ainsi que de la teneur des relations entre le peuple poisson et les shinobis de la Brume. Au-delà de cet enjeu purement politique, Zoku souhaitait renforcer le lien entre son clan et celui qui devait être autrefois une branche à part entière de sa famille. S’ils ne pouvaient pas s’entraider entre polymorphes, personne ne le ferait.


Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Alucar10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Dim 3 Mai 2020 - 21:00


Dans votre préparation, vous ne laissez que peu de marge de manœuvre au trio, qui avance sans la moindre préparation et avec leur garde aussi baissée que faire se peut. Pour ainsi dire, votre vitesse de réaction et votre rapidité à arriver jusqu'au Pic du Cerisier vous aura valu une embuscade parfaite. Cependant, même en embuscade, il faut prendre en compte le niveau de votre adversaire, et ne lui laisser aucune chance de pouvoir riposter, car dans certaines situations, le piégeur devient le piégé. Le fumigène lancé par Jomei aveugle donc les trois, en plus de leur faire subir un stress étonnant. Ils étaient loin de se douter que cela les attendait, en venant ici. D'ailleurs, la première attaque du sabreur fait résulter un "Aïe !" assez équivoque, en même temps que du sang se retrouve sur la lame. Un des trois est blessé, et aura du mal à réagir à temps. L'attaque de Zoku arrive de manière bien coordonnée, et touche deux des mercenaires, le troisième ayant eu la chance que l'un de ses camarades serve involontairement de bouclier. La fumée s'efface, laissant place à trois criminels dans un piteux état. L'un d'eux est au sol, se tordant de douleur, tandis que le second se tient le bras et a l’œil fermé. Le dernier a le visage fermé. Il n'a pas encore été blessé, et c'est là votre pire erreur. Grand frère de ce trio, il est évidemment le plus fort et va contre-attaque d'une façon magistrale. Il lève une main, puis la rapproche de la seconde en ce qui ressemble à un geste de prière. Un moine ? Ou quelque chose du genre ? Il se jette alors à genoux:

"S'il vous plaît, épargnez-nous, nous ne sommes que des pyromanes de bas étage, on nous demande de brûler des bâtiments ou des forêts où il n'y a personne, en général c'est très facile, mais on ne s'attendait pas à voir des vrais shinobis !"

Finalement, ce n'est qu'un trio de faibles manipulateurs de Katon, qui s'en sortent toujours à commettre leurs méfaits sans affronter personne. Ils ne possèdent aucune technique défensive, et ne sont bons qu'à brûler des choses. En l'état, vous n'avez rien à craindre, le crocodile était un plus grand danger qu'eux trois réunis. Le Chef Teva s'approche de vous et observe néanmoins attentivement vos actions à venir. Vous touchez au but, mais est-ce la fin ? N'oubliez pas pourquoi vous êtes ici, dans un premier temps.



Arrêter les mercenaires.On ne va pas laisser des pyromanes en liberté...

Tuer les mercenaires.... mais pourquoi s'embêter à les emprisonner ?

Autre...Faites vos jeux.



Revenir en haut Aller en bas
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Mer 6 Mai 2020 - 9:24
NOYER LE POISSON - PARTIE 2
Les premières indications du combat laissées par Jomei permirent au samouraï d'avancer d'arbre en arbre, aux aguets, quant à la possibilité de nouveaux assaillants dispersés au milieu du bois. Son regard vacilla entre la position appelée par son équipier et celle de l'arbre millénaire dont l'immunité déciderait de la réussite de la missions. Mais alors que le Zoku se joigna à la charge, Mafuyu restait en retrait. Les yeux vides d'émotions et la main gauche au fourreau, il n'attendait que de déployer le plus puissant de ces enchaînements de technique, l'un dont les adversaires n'auraient pu survivre qu'en de très rares occasions.

Mais alors que deux des hommes se retrouvèrent blessés comme de simples pantins de bois désarticulés, le troisième fini par s'agenouiller et implorer le pardon de ses actions. D'un bond vers la scène, le samouraï n'avait pas de pitié apparente, les yeux fixés sur l'incapable prêt à rendre les armes. Ses premières pensées ? Une réaction totalement normale qu'il aurait eu en toute occasion dénuée de témoins : L'application immédiate et implacable de la peine maximale.

En ces temps de mission, Mafuyu restait un assassin de criminel agissant dans l'ombre. Personne ne devait connaître ses agissements secrets, tout comme aucun n'aurait à devoir rapporter ses actions punitives lors de rapports de mission. Le Chef Teva ne devait avoir aucun à priori sur les shinobis de la Brume. Les prendre pour des assassins sans peine, avides de rancune ? Il était encore trop tôt pour se satisfaire d'une telle décision. Le Clan Umimori devrait leur accorder une confiance puissante et non du dégoût ou de la peur.

La main enserrant puisamment son fourreau, Mafuyu se retint de dégainer et frapper en un seul et même geste; puis prit la parole, éludant les demandes ennemies.

Qui reste t-il dans votre assaut ? Qui vous a envoyé ? ~ Votre survie dépend de ces informations.


Malgré des paroles crues, le samouraï n'avait plus pour intention de les abattre, bien qu'il l'aurait fait sans remord si ses alliées ne s'étaient pas trouvés dans les parages. D'un regard envers ses équipiers, Mafuyu leur fit comprendre qu'il fallait capturer les fugitifs; mieux encore, l'occasion semblait toute trouvée pour récolter des informations cruciales à propos des commanditaires du méfait.

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Lun 11 Mai 2020 - 10:24
@Takeo Jomei est hors délai, son tour est sauté. C'est donc au tour de @Yasei Zoku.
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Lun 11 Mai 2020 - 23:15
Le vacarme avait dû alerter bon nombre de compères, s’il s’en était trouvé. La réaction impulsive du Sabreur et du raton avait permis de maîtriser deux des trois opposants. Le dernier afficha un air grave avant de finalement se répandre en excuses et supplications. Un spectacle qui faisait peine à voir. Néanmoins il ne rassurait pas le polymorphe qui avait tendance à garder l’instinct de son animal totem. Il n’était pas sûr que cette manœuvre soit un véritable cessez-le-feu, sans mauvais jeu de mots.

En effet, la tactique ancestrale de l’abandon pour mieux sauter à la gorge de la proie était un classique sur l’esprit bestial de Zoku ne pouvait oublier. Son animal totem n’en était pas forcément le premier utilisateur mais il savait qu’un tel comportement se retrouvait chez ses prédateurs. Par conséquent, une possible mise en scène n’aurait pas été étonnante. Même si les miliciens attardés avaient vanté les mérites de leur embauche, ils pouvaient aussi bien se tromper qu’avoir raison. Le raton-laveur n’était pas à l’aise avec l’idée de se détendre autant. Le PDG s’était approché du quatuor, puisqu’il avait rejoint leur camarade Kirijin en plus de leurs trois adversaires. Si celui qui semblait le plus âgé s’époumonait à décrédibiliser leur réputation pyromane, il n’en était pas de même pour le Pro Des Grillades. Un sourire fugace s’envola du faciès du Yasei.

Préférant se fier à son instinct, il garda son refuge alors qu’il forma un double de lui-même. Il confia à ce dernier une bobine de fil, semblable à celle utilisée par le superviseur de l’équipe pour fabriquer ses balises. Son clone s’extirpa du sol discrètement pour ne pas le faire repérer au cas où. Une fois dehors, cette réplique usa du flair de l’animal pour tenter de débusquer une autre présence dans les alentours. Le PDG avait eu la bonne idée de commencer par un interrogatoire, sans omettre une pointe de menace pour crédibiliser la chose.

Le double de Zoku en profita pour s’atteler à un ligotage méticuleux et très serré de ce fagot de pyromanes « amateurs ». Le filin d’acier n’était certes pas épais mais bien ficelé, il devait susciter un certain inconfort, voire une douleur désagréable. Restant sur ses gardes et le flair à l’affût d’un assaut surprise, le clone se préparait à un coup fourré en terminant sa ballotine de brigands. Tandis que l’original attendait bien sagement dans son trou, au cas où d’autres rappliqueraient. Le chef Teva surveillait la scène d’un regard attentif. De l’action des Kirijins dépendrait également la réussite de cette mission. En tout cas de l’objectif sous-jacent : faire du clan Umimori un allié de la Brume.

Dans l’attente d’éléments supplémentaires, Zoku aviserait son jugement, couplé à celui de ses coéquipiers quant à l’avenir de ces trois-là. Cependant, il prévoyait déjà de demander son avis au représentant du peuple poisson pour s’éviter tout faux pas un peu trop rapide. Comme l’avait précisé le PDG, le sort des trois mercenaires était entre leurs mains pour l’instant.


Spoiler:
 

_________________
[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Alucar10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2 Empty
Mar 12 Mai 2020 - 14:59


Vos suspicions sont normales, vis-à-vis des trois pyromanes, après toutes les aventures que vous avez vécues. Entre le transporteur malicieux, qui vous a envoyé tout droit dans la gueule d’un crocodile imposant, et les miliciens perdus qui voulaient s’en prendre au chef Teva pour un crime commis par nul autre qu’une bête sauvage, vous avez toutes les raisons du monde de ne pas vous laisser embobiner par ces trois malandrins. Cependant, ils se regardent, après que Zoku-clone les ait attachés, et ne semblent pas comprendre. Ils disent que quelques villageois bourrus les ont payés pour brûler un arbre, en faisant attention à ne pas faire de victimes. Plutôt étrange, venant de pêcheurs ayant tenté de s’en prendre à un Umimori. Néanmoins, cela témoigne également de leur bon fond, et du fait que toute cette situation part d’un malentendu basé sur des convictions erronnées. Teva s’approche, constatant de votre réussite, et vous fait signe de relâcher votre pression sur les captifs :

« Ces trois hommes ont beau avoir commis des crimes, et avoir un penchant pour la pyromanie qui est évidemment répréhensible, cela en fait pas d’eux des tueurs. Je pense que votre justice pourra leur infliger une sanction qui ne sera ni trop dure, ni trop maigre, et suite à cela, ils pourront reprendre une vie de pénitence. »

Il vous attire ensuite à l’écart, invitant le vrai raton à se rapprocher, et vous confère quelques derniers mots, tandis qu’un groupe des siens semble approcher :

« La défense de cet arbre sacré nous incombe, et je m’excuse d’avoir eu besoin de vous pour le faire. Même si nous sommes en grande majorité des Yasei pacifistes, nous possédons certains membres formés au combat. Ils assureront la sécurité du Pic du cerisier, dorénavant, et vos actes ne seront pas oubliés. »

Il s’incline largement, pour témoigner la gratitude qu’il a à votre égard, et ne fait pas cela en tant que personne, mais bien en tant que représentant de son clan.

« Avant que vous ne partiez, j’ai eu une idée… concernant celui qui, le premier, m’a montré la voie vers une ouverture de notre village à l’extérieur. Sans lui, vous ne seriez pas venus ici, aujourd’hui, et ces pyromanes seraient arrivés à leur but. Nous ne serions pas non plus les alliés de Kiri. »

Il montre l’arbre que vous avez sauvé, et que ce fameux shinobi a finalement sauvé, indirectement.

« Le pic du cerisier est un nom bien fade, pour un lieu sacré. Que pensez-vous… du Pic d’Arata ? »

Ses camarades sont maintenant à votre niveau, et sourient en entendant cette proposition. Ils en ont déjà parlé avant, c’est indéniable, mais cela représente un peu son officialisation. Il pose une question, mais en a déjà la réponse. C’est leur lieu sacré, et choisir son nom leur échoit.

« Présentez mes respects à votre chef, je vous prie, et faites attention sur le retour. »

Il s’incline de nouveau, et vous laisse repartir avec les prisonniers, pour faire votre rapport. Vous pourrez aussi préciser ce geste du chef Teva, de nommer leur arbre sacré après la personne qui a permis à Kiri et au clan Umimori de s’unir… Vous avez sauvé l’arbre et l’alliance.



Rentrer à Kiri pour faire votre rapport et faire incarcérer les criminels.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

[MISSION/B/KIRI] NOYER LE POISSON - PARTIE 2

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau :: Pic d'Arata
Sauter vers: