Soutenez le forum !
1234
Partagez

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )

Kamiya Hotaru
Kamiya Hotaru

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Dim 12 Avr 2020 - 1:17




Hotaru avait hâte, depuis le temps qu’elle attendait d’avoir une mission. Bien sûr, cela n’avait en apparence rien de bien glorieux comme mission, pas de récupération de parchemin rare, pas d’enlèvement mais juste du repérage et de l’investigation.

Pourtant, elle y voyait une mission très importante. En effet, tout ce qu’ils pourraient récupérer comme informations ne pourra que faciliter le travail de ceux qui viendront tuer la bête. Ainsi la jeune demoiselle se dirigeait vers le port, lieu de ladite mission, avec le sourire. Elle n’allait peut-être pas briller pour avoir tué le monstre, mais elle pourrait briller en disant avoir facilité le travail des tueurs.

Tant qu’elle pouvait briller d’une manière ou d’une autre, elle serait rassurée. Mis à part pour les arts ninja, elle n’arrive à rien. Elle ne sait pas cuisiner, encore moins bricoler et ne parlons même pas de jouer d’un instrument. Dans les tâches quotidiennes elle casse toujours tout. Plus maladroite qu’un éléphant cherchant à se faire discret, elle palliait ce problème en excellant durant ses cours et en se targuant d’être la meilleure. Cela lui conférait un certain sentiment de confiance en ses capacités.


La jeune femme profita d’ailleurs d’une fontaine pour vérifier son accoutrement et sa coiffure. Ahhh encore cette mèche qui l’embêtait depuis ce matin… En vain elle tenta de la réajuster mais comme pour beaucoup d’autres choses elle n’était pas adroite et abandonna rapidement. D’ailleurs ce n’était pas pour rien que sa coiffure n’était rien d’autre que laisser ses cheveux libres avec seulement son bandeau pour les discipliner un minimum.


D’ailleurs elle n’avait pas plus de temps à perdre, préparer ses affaires lui avait déjà pris un temps infini et son sac, si quelqu’un avait le malheur de l’ouvrir, n’était qu’un désordre d’affaires. Elle n’avait pas trouvé si, cherché de longues minutes cela, vérifié quatre fois qu’elle avait bien pris ceci. La jeune fille n’avait vu le temps passé et dû quitter son logement en trombe afin d’arriver à l’heure sans avoir couru. Elle n’avait aucune intention d’arriver en nage en haletante comme un chien qui aurait trop chaud.

Ainsi donc, elle se hâta, laissant la fontaine et le pseudo-miroir derrière elle pour atteindre le port tout proche. D’ailleurs les premiers bâtiments navals étaient en vue et l’odeur iodée allant en s’intensifiant. Tourner ici, passer à côté de ces caisses, éviter les marins s’afférant depuis déjà plusieurs heures et enfin elle fut arrivée.

Le lieu de rendez-vous qui avait été choisi était à l’ombre d’un entrepôt peu fréquenté, non loin d’une des nombreuses rues couvertes remplies de petites boutiques et étals de poissonniers. Cette dernière grouillait de vie, des civils allant ici et là pour faire les achats, des cuistots cherchant le meilleur poisson et les vendeurs criant les mérites de tel ou tel poisson. Les gens entraient paniers à la main ou cageots vides sur les épaules et ressortaient avec leurs récipients remplis de victuailles de la mer avant de se diriger vers le carrefour non loin de là.

Hotaru leva les yeux au ciel pour regarder la position du soleil et de ce qu’elle voyait, il ne devait pas être loin de 10 heures ce qui lui laissa échapper un soupir de soulagement. Elle n’était pas en retard.


_________________






Kamiya Hotaru

Je parle en #006600 ♥ tenue dodo

tenue hiver ♥ tenue entraînement ♥ tenue civile




Dernière édition par Kamiya Hotaru le Mer 15 Avr 2020 - 19:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8884-paper-princess-kamiya-hotaru-terminee?nid=1#75601
Yasei Sheena
Yasei Sheena

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Mar 14 Avr 2020 - 20:02
La journée que s'apprêtait à vivre Sheena allait marquer un changement profond dans sa vie. Un passage de cap, une prise de maturité et de conscience : aujourd'hui, la jeune kunoichi allait effectuer sa première mission en tant que Genin de Kiri. Cette mission ne serait d'une importance capitale pour le village, mais elle sera l'événement marquant pour celle qui jusqu'à présent, ne découvrait l'art shinobi qu'au travers des livres et par l'enseignement de ses parents.
Ces derniers, morts au combat lors du scellement de Sanbi, il était temps pour Sheena de prendre la relève, de voler de ses propres ailes, ou plutôt de nager de ses propres tentacules pour cette Yasei qui possédait le don de se changer en méduse. L'heure n'était plus à la théorie.

Les premiers rayons de soleil pénétraient tout juste dans la chambre de la kunoichi, mais ceux-ci n'eurent l'honneur de frôler son doux visage. Elle était réveillée depuis bien avant l'aurore, anxieuse de mener sa mission à bien. La pression ne relevait pas tant d'un manque de confiance en soi de la part de celle qui se décidait enfin à aller explorer les confins de son pays. La véritable raison de son stress était dû au caractère même de la mission. En effet, l'enquête sur la disparition d'un pêcheur, reposait sur des soupçons de modification de la faune causée par l'apparition de Sanbi. Comme un appel du destin, cet événement tragique pour le village de la brume qui avait convaincue Sheena de s'engager pleinement en tant que kunoichi de son village, ce drame qui avait causé la mort de ses parents, était également l'origine de sa première quête.
Sheena ne pût rêver de plus belle manière de démarrer sa vie de kunoichi.

Ne maîtrisant pas l'art de se battre avec les armes ninjas, la membre du clan Yasei qui ne pouvait compter que sur ses aptitudes de maniement du chakra avait bien vite fini de préparer ses affaires pour partir en mission : de quoi se restaurer en cas de prolongement de la mission, une carte des environs et une encyclopédie sur les animaux marins constituaient son seul arsenal pour mener à bien la mission.
Sheena mit son bandeau frontale devant son miroir de la salle d'eau, ferma les yeux et prit une grande inspiration. Par ce geste, elle se rappela le jour où elle avait été acceptée en tant que Genin et les compliments que lui avaient adressés ses parents. Mais l'heure n'était pas à la mélancolie. Elle se rinça le visage, comme pour reprendre ses esprits, et sorti d'un pas décidé.

Les rues étaient déjà bien pleines, les pêcheurs déjà de retour pour vendre sur les marchés le fruit de leurs efforts et les enfants accompagnés de leur parent en route pour aller découvrir les rudiments de la vie ninja qui un jour leur serviront à survivre dans ce monde hostile. Mais Sheena était si décidée qu'elle se précipitait vers le lieu de rendez-vous en faisant fi de ce qui l'entourait. Elle n'entendait les bruits ni ne se préoccupaient des activités environnantes.

Elle arriva donc bien rapidement près d'une sorte d’entrepôt où les bruits et les déplacement se faisaient plus rares qu'au cœur du village. En approchant, la Yasei vit qu'elle n'était pas la première à arriver sur les lieux. Une jeune fille à la belle chevelure blonde était déjà prête à partir en mission. Elle devait avoir à peu près le même âge que Sheena, mais laissait apercevoir une confiance en elle digne d'une kunoichi déjà expérimentée. Mais cette apparence ne la rendait pas antipathique, bien au contraire. Sheena se sentit en confiance et l'aborda dès qu'elle fut à proximité

"Je suis Yasei Sheena, je suppose que tu viens également pour la mission ?" dit-elle en arborant un sourire amicale

Sa toute première mission allait débuter dans quelques instants et sa première rencontre avec ce qui allait devenir l'une de ses camarades ninjas venait d'avoir lieu. Un moment fort pour Shena qui, elle l'espérait, allait se suivre de nombreux autres temps forts vers la réalisation de ses rêves.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8986-presentation-de-yasei-sheena-termine#75602
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Ven 17 Avr 2020 - 15:50
Mission:
 

La jeune femme aux yeux bleu-gris était dans le dojo depuis plus d'une heure déjà. Comme souvent, elle s'était levée aux aurores pour travailler ses enchaînements au Grand Dojo. Le dojo de son clan. Celui qui rassemblait tous ses souvenirs depuis quelques années déjà. Lorsqu'elle s'arrêta, elle était transpirante. Des gouttes de sueur perlaient sur son front, descendaient le long de ses paumettes pour atteindre ses joues et tomber sur son kimono après avoir franchit son menton. S'étirant en regardant l'horloge qui tiquait chaque seconde, elle vit avec satisfaction qu'elle était encore à l'heure. Retournant vers les vestiaires, elle prit avec plaisir une douche qui la réchauffa du froid qu'elle commençait à ressentir sur sa peau alors que la sueur s'évaporait.

Une fois propre et rhabillée, Miyuki sortit du dojo pour se diriger vers le lieu du rendez-vous. Elle était la "plus expérimentée" apparemment sur cette mission, les deux autres genins n'ayant pas encore fait de mission de ce qu'on lui avait dit. Mais elle n'estimait pas encore être capable de grand chose en terme de direction, ce serait donc plutôt un travail où elles seraient toutes égales. Et c'était tant mieux puisqu'en plus de s'en estimer incapable, elle n'aimait pas ça, prendre des décisions pour les autres.

Lorsqu'elle arriva, elle vit que ses deux camarades étaient déjà là. L'odeur de poisson était déjà bien présente sur le port avec tous ces étals de marchands qui vendaient les poissons pêchés au large pendant la nuit, à la lumière de lanternes brinquebalantes sous l'effet des lames de fond qui chahutaient les navires. Tout en s'approchant du duo déjà en train d'échanger quelques mots, elle les détailla, observant notamment leurs armes et leurs tenues. Rien d'extravagant, ni même quoi que ce soit de voyant comparé à la guerrière au sabre onkyôton, Senritsu pendant à sa ceinture accompagné de Hakkei comme toujours, armurée de rouge. Elle n'était pas quelqu'un qui attaquait lâchement.

« Ohayo gozaimasu. Mawehara Miyuki. Est-ce que l'une d'entre vous a déjà entendu quelque chose à ce sujet ou est-ce qu'on part de rien ? Est-ce que vous savez déjà où on peut trouver ce pêcheur ? »

Après avoir échangé quelques mots avec ses camarades à ce sujet, elle reprit la parole, proposant une première approche.

« Je pensais commencer par les tavernes, interroger les barmans pour voir s'ils ont entendu quelque chose à ce sujet, si des témoins seraient venus leur parler. Peut-être pourra-t-on en retrouver certains. »

Restant parfaitement sérieuse malgré cette idée qui s'était incrustée dans sa tête et qui la rongeait, l'idée qu'on lui avait bien dit de seulement chercher des informations et non pas de supprimer cette bête des profondeurs, qu'elle était vue comme trop faible pour cela. Cette idée pernicieuse qu'elle devrait solidement combattre pour ne pas faire d'erreur possiblement tragique.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Kamiya Hotaru
Kamiya Hotaru

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Mer 22 Avr 2020 - 23:15




Il ne fallut pas beaucoup de temps pour que ses collègues du jour arrivent. La première devait avoir environ le même âge qu’Hotaru, ainsi que la même taille, observa l’assimilatrice alors que cette camarade aux cheveux noirs comme l’encre s’approchait.

Elle se présenta rapidement avec un joli sourire et affirma son appartenance à la famille Yasei. Hotaru ne savait pas particulièrement beaucoup de choses sur eux si ce n’est ce qu’elle a pu lire dans des bouquins trouvés à la bibliothèque. En résumé une sorte d’assimilatrice, un peu comme Hotaru, à la différence que pour eux c’était des animaux et non des éléments.

Cela attisait d’ailleurs sa curiosité, comment ils faisaient pour se transformer ? Est-ce qu’ils ont des différences avec les gens normaux au quotidien ? En résumé, la jeune fille blonde était bien intriguée de savoir comment marchait tout cela. Mais ce n’était pas l’heure des questions et des découvertes, il n’y avait pas de combats prévu, vu qu’ils devaient éviter à tout prix le combat, et ainsi pas de nécessitée pressante d’en savoir plus maintenant. Elle se contenta donc de rendre son sourire à la Yasei et se présenter.

Kamiya Hotaru et il me semble que oui…

Il aurait été bien étonnant qu’elle ne soit pas ici pour une mission, franchement… Qui aurait l’idée de venir ici ? Près d’un entrepôt peu utilisé ? Mis à part pour réaliser quelques larcins et autres activités douteuses, Hotaru ne voyait pas franchement l’intérêt de trainer ici. Enfin chacun ses idées, chacun ses habitudes et ses passe-temps. Elle dû sûrement regarder Sheena avec une expression dubitative sans vraiment le remarquer, pendant qu’elle réfléchissait à l’utilité autre que pour une mission ou un rendez-vous de traîner ici, mais cela ne dura pas car déjà, la dernière membre du groupe les rejoignait.

Hotaru se tourna donc tout naturellement vers celle-ci, la détailla rapidement de la tête aux pieds en croisant les bras tout en écoutant les salutations que l’escrimeuse leur adressa. En tout cas celle-ci était plus âgée que la jeune fille blonde et sa camarade Yasei. Gracieuse et svelte, elle apportait par sa démarche et ses manières une maturité que les deux jeunes filles n’avaient pas encore tout à fait. Elle respirait le professionnalisme et surtout l’habituée, de nouveau à la différence des deux autres qui en sont à leur baptême du feu.

En plus, à peine arrivée qu’elle posait déjà des questions et s’imposait en position de leader. Oh ce n’était pas tout à fait au goût de la petite reine, qui aimait se sentir en haut du podium. Mais on fera avec, de toute façon Hotaru préfère largement que les autres prennent le lead, en tout cas les premières fois. Rien n’est pire que de jouer les chefs et se planter la figure. Et puis il y a toujours de nombreux autres moyens de se mettre en avant sans diriger…

Pour ma part, je n’ai pas plus d’infos donc je pense qu’on part de rien

Par contre pourquoi est-ce que Miyuki demandait si elles savaient où trouver le pêcheur ?? Si on avait retrouvé le corps, on le leur aurait dit. Pourtant l’ordre de mission était clair, l’homme avait disparu et sachant qu’elles cherchaient une bête qui l’aurait attaqué, il y a de grandes chances pour qu’il soit au fond de son estomac. Hotaru était donc bien étonnée et cela s’entendait, que cette personne qui avait, semblait-il, plus d’expérience que Sheena et elle-même, pose une question pareille.

Il est censé avoir disparu, donc cela me semblerait étonnant qu’on sache où il est. Après on peut toujours parier sur le ventre de la bête…

Mais sans plus s’attarder sur cette question qui avait été, du point de vue d’Hotaru, parfaitement inutile, la sabreuse enchaînait sur ses propositions de recherches. Commencer par les tavernes n’était pas une mauvaise idée. En effet, si il devait se passer quelque chose ici, c’est presque certain que l’histoire ou en tous cas des rumeurs auront fait le tour des tables de tavernes et autres bars du port. C’était bien connu que les marins, pêcheurs et autres Hommes de la mer partagent leurs histoires et expériences autour d’une bonne chope.

Hotaru de son côté, avait pensé interroger les pêcheurs directement sur leurs étals ou aux abords des quais d’amarrage, vu qu’ils partaient en mer tous les jours, ils devaient bien avoir vu quelque chose d’anormal ou pouvait leur donner l’emploi du temps du disparu, si elles arrivaient à mettre la main sur une de ses connaissances.

Ainsi, tout en acquiesçant à l’idée de sa collègue, Hotaru exposa la sienne.

Nous pourrions aussi aller voir du côté des étals et des quais d’amarrage, il y aura bien un pêcheur qui aurait vu quelque chose d’anormal en mer ou sur les côtes. Et si on a de la chance, on pourrait même tomber sur un collègue ou une connaissance du disparu, qui pourrait alors nous informer sur son emploi du temps du jour de sa disparition.


_________________






Kamiya Hotaru

Je parle en #006600 ♥ tenue dodo

tenue hiver ♥ tenue entraînement ♥ tenue civile


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8884-paper-princess-kamiya-hotaru-terminee?nid=1#75601
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Sam 30 Mai 2020 - 1:34
A peine avaient-elles commencé leur échange qu'un shinobi arriva en courant vers le trio tout juste formé. Celui-ci les salua avant de demander à la Yasei de le suivre au plus vite. Un peu étonnée mais ne faisant aucun commentaire, Miyuki la regarda partir avant de se retourner vers Hotaru.

« Bon... On doit juste prendre des infos, je suppose qu'on peut faire ça à deux... »

Lui posant alors quelques questions pour avoir son premier point de vue sur la situation, elle fronça les sourcils à la réponse sur la disparition du pêcheur. Elle savait évidemment qu'il avait disparu. Elle s'était mal exprimée ? Ça devait être ça... Ses pensées avaient dû aller trop vite pour ses mots, voilà qui était bien ennuyeux.

« Excuse-moi, je me suis mal exprimée, je voulais parler de son lieu de disparition exact. Aller sur place pourrait peut-être nous permettre d'y trouver une piste à suivre pour trouver son antre. On commence par quoi du coup ? Les tavernes du port ou directement les quais d'ammarage ? »

Réfléchissant un peu, elle s'étira puis se mit en marche lorsque la jeune femme lui donna son avis, le suivant sans plus se prononcer. Si certains se plaisaient à donner des ordres, à diriger ceux qui avaient moins d'expérience, ce n'était pas du tout le cas de la Sabreuse qui n'aimait pas ce genre de responsabilité qui sous-entendait souvent d'avoir des vies entre ses mains.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Dim 11 Oct 2020 - 3:37
Alors qu'elle venait de rectifier ses dires et de proposer à sa camarade, Miyuki vit arriver un second messager et ce dernier se précipita sur Hotaru. Cette dernière échangea quelques mots puis s'excusa, suivie du messager, laissant la Mawehara seule. Elle avait l'impression qu'on était en train de lui faire une mauvaise blague. En quelques secondes, la mission qu'elle était sensée faire avec deux autres personnes était devenu un travail solitaire. Vraiment ? Elle soupira, ennuyée à cette idée mais ne pouvant que se résoudre à la situation qu'elle avait face à elle. Il lui incombait donc d'aller voir le lieu de vie du moribond, aller sur le lieu suspecté d'être son dernier lieu de vie puis finalement faire un passage aux tavernes du port pour chercher des informations, essayer d'échanger un peu avec les gens sur place pour y apprendre si d'autres disparus étaient rescencés depuis lors. Ou si des racontards pouvaient éventuellement la mettre sur une piste quelconque. Un lieu à éviter, ce genre de chose.

Hésitant quelques instants, elle soupira finalement et préféra d'abord aller sur le lieu qui était celui de la disparition. En effet, si quelqu'un d'inexpérimenté se serait peut-être dit qu'il valait mieux tout d'abord aller à la recherche d'informations pour aggrandir sa connaissance avant d'aller sur le terrain, Miyuki pensait qu'il était préférable d'aller en premier observer les traces et faire des relevés. L'idée était simple, avoir l'esprit le plus neutre possible et faire des dessins aussi précis que possible pour ne pas être biaisé par des "connaissances" ou des suppositions qui pouvaient nuire à son jugement et lui faire voir des choses qui n'étaient pas là en vérité. L'esprit humain avait la fâcheuse faculté de vouloir faire des liens logiques de manière précipitée, ce qui pouvait facilement amener de faux souvenirs pour soutenir une version à laquelle on souhaitait croire. Et par ce processus, littéralement nuire aux faits véritables.

Arrivant sur place en quelques minutes de marche, la blonde aux yeux bleu-gris en uniforme de la Kenpei descendit sur le quais qui était marqué férocement. Sortant un carnet et un crayon, elle prit des notes et dessina rapidement toutes ses observations. Les traces de griffes étaient profondes mais peu nombreuses, elles allaient par quatre, sans doute le pouce était à l'arrière de la patte comme souvent pour les animaux quadripèdes, pour peu qu'il était présent. Des traces de sang, des giclures qui semblaient véritablement faire face à la mer mais aussi s'éparpiller sur le bord de la roche. La mort avait sans doute été rapide et violente, ou au moins la tentative l'était. Elle espérait alors sincèrement pour le pêcheur que ce dernier était mort sur le coup, puisqu'une noyade à la suite de ce genre de blessure devait être long et affreusement douloureux.

Soupirant un peu, affectée par la scène bien qu'elle se vantait d'avoir une solide volonté qui lui permettait de résister à beaucoup des horreurs qu'elle avait pu voir, la blonde aux yeux grisés observa l'eau onduler pendant de longues secondes avant de quitter la scène de crime. Elle n'apprendrait pas grand chose de plus ici.

Miyuki se dirigea alors à sa seconde étape, les tavernes du port. Il y en avait trois susceptibles de l'intéresser, de renfermer quelques informations. Allant à la plus proche pour commencer, elle passa les portes de la bâtisse en bois rongé par le vent salé du bord de mer. Calme à cette heure-ci, l'établissement ne comptait que trois clients et un barman qui lavait des pintes avec une bassine d'eau savonneuse et un chiffon.

« Messieurs... Je suis Mawehara Miyuki, de la Kenpei. Je souhaiterai savoir si l'un d'entre vous sait quelque chose, a vu quelque chose ou saurait si quelqu'un peut me renseigner à propos de la créature qui a attaqué le pêcheur hier. »

Alors qu'elle observait un peu les habitués qui la jaugeaient, un peu surpris et peu habitués à la présence de cette jeune femme blonde qui les dépassait tous d'une demi-tête au moins, ces derniers prirent leur temps pour répondre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Mer 3 Mar 2021 - 15:03
Le doute passé, Miyuki remarqua un homme qui soupira avant de lui faire signe de venir.

« Mawehara-san, vous savez, on sait pas grand chose, mais on fera d'not' mieux pour vous aider. C'est triste cette disparition. Pour la créature, personne l'a vu de c'que j'sais. Une bestiole suffisamment forte pour chopper un homme et l'embarquer dans les mers sans que personne s'en rende compte, ça fait parler vous vous en doutez... M'enfin, il a pas eu d'chance le pov' vieux. »

Faisant un peu la moue, la guerrière n'aimait pas trop l'idée de ne rien avoir de plus à donner comme informations à ses supérieurs. Elle devait trouver quelque chose, même si la quête de réponses à la taverne semblait mise en échec. En effet, s'il n'y avait pas de témoin, alors c'était impossible d'avoir quoi que ce soit ici. Elle soupira donc et salua l'homme qui avait accepté de l'informer avant de s'éclipser. Elle lui laissa quelques ryos en remerciment, de quoi se prendre quelques boissons.

Sortant de l'établissement, la Sabreuse regarda le ciel quelques instants avant de soupirer encore. Il fallait maintenant qu'elle aille sur les quais. Espérant y trouver une quelconque trace, la guerrière aux cheveux blonds comme les blés s'y dirigea rapidement d'un pas sûr. Elle n'avait que quelques centaines de mètres à faire pour atteindre le lieu supposé de la disparition.

Sur place, elle découvrit un périmètre de sécurité que personne n'avait eu l'audace de franchir pour l'instant. Elle se demandait bien par quel miracle il avait tenu avec l'absence de toute surveillance. Peut-être était-ce le fait qu'il y ait eu une disparition à cet endroit, ce qui avait aussi résulté sur une certaine distance prise par la plupart des passants par rapport au bord direct de la mer. Les pêcheurs n'osaient plus trop aller en mer non plus, il fallait donc régler le problème au plus vite pour éviter qu'il y ait des répercussions sur l'approvisionnement de Kirigakure no Sato.

Rentrant donc dans le périmètre, la Danseuse se mit à tout inspecter avec précision, cherchant toute trace de passage plus ou moins précise. Il lui fallut deux bonnes heures pour tout passer au peigne fin, ne découvrant que peu de traces autres que celles qui avaient déjà été relevées sur le pont. Ce n'est qu'à la fin qu'elle remarqua des griffures étranges très fines sur la coque du petit bateau du pêcheur disparu. Fronçant les sourcils, elle les étudia de plus près, notant leur écartement, recoupant avec les informations qu'elle possédait jusque là.

Analysant ainsi ces dernières, elle put rapidement conclure que si l'animal était puissant, suffisamment pour détruire grandement l'intérieur d'un navire en donnant des coups de griffes, il pouvait aussi se montrer plus discret et monter aux parois de bois d'un radeau. Se déplacer à l'air libre ne semblait donc pas le gêner et il venait effectivement de l'eau. Aucune trace humide n'avait été repérée suite à l'enlèvement, il y avait donc tout à parier qu'il y retournait ensuite aussi.

Pour l'heure cependant, rien ne lui permettait de l'analyser pour l'heure. Déçue, agacée même, la Sabreuse prit quelques minutes pour réfléchir à ce qu'elle avait trouvé, où et ce qui pourrait éventuellement lui apporter d'autres réponses pour enfin avoir un véritable avancement sur la mission qui lui avait été donnée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Mer 3 Mar 2021 - 16:05
Décidant finalement d'explorer à nouveau la scène de disparition, Miyuki rentra dans le navire et fouilla chaque recoin, recherchant la moindre trace qui aurait pu échapper aux premiers enquêteurs de la scène. Il lui fallut à nouveau deux heures complètes pour parvenir à en faire le tour, la zone étant plus exigüe et moins facile à détailler. Ainsi, elle trouva deux indices supplémentaires. Un fragment d'écaille et un morceau d'algue qui avait dû se prendre dans une des griffes ou des dents du monstre qui avait emporté le pauvre pêcheur.

Récoltant avec soin ces indices, elle quitta enfin le port Nagamasa pour rejoindre le poste de la Kenpei qui renfermait l'unité scientifique. Leur présentant sa trouvaille, ces derniers la prièrent de revenir le lendemain pour avoir les résultats. Terminant donc sa journée, la guerrière blonde les remercia avant de rentrer chez elle, libérant ses cheveux de leur coiffure en queue de cheval. Ses vêtements empestaient l'odeur du port, que ce soit les détritus, les poissons plus ou moins bien conservés, le sel marin ou encore les algues moisies. Un cocktail peu appréciable qu'elle se dépécha de chasser en se déshabillant pour rentrer dans une large bassine d'eau chaude savonneuse.

Confortablement installée, elle se laissa divaguer, son esprit se perdant quelques instants avant qu'elle n'entende la voix de Senritsu dans son esprit. La lame était posée sur son râtelier comme toujours quand elle était chez elle, à à peine trois mètres de la Sabreuse. Elle aimait l'avoir toujours à portée de main, même quand elle se reposait.

Déjà en train de te reposer ? Quelle feignasse !
Je t'emmerde...
Ohlala, madame est susceptible. Finis vite ton bain, J'ai hâte de pouvoir goûter au sang de cette bestiole.
Qu'est-ce que... Mais t'es conne ou quoi ? La mission a dit clairement de juste trouver sa tanière et de ne pas insister si j'suis en danger. Pas possible d'être débile comme ça !
Mais allez ! Juste quelques coups... C'est pas grave si tu la blesses, au contraire. Elle sera plus facile à tuer ensuite. Et puis tu devrais savoir que le son circule plus vite dans l'eau que dans l'air... Donc on est plus fortes sous l'eau...
Dis pas des conneries. Je sais ça, mais non, ça change pas la puissance que je peux déployer. Imbécile.
T'es chiante, mollusque.
Mais ferme ta gueule ! Tu viens sérieusement me parler juste pour m'insulter et tenter de me persuader d'aller affronter cette sale bête toute seule sous l'eau ? Dans son élément donc ? T'es encore entrain d'essayer de me faire buter mais si t'étais moins conne tu serais p'tet un peu plus discrète dans tes tentatives. Allez tais-toi t'es ridicule !


Si elle entendait souvent des rires moqueurs, cette fois-ci ce fut un simple grondement de mécontentement qui résonna dans son esprit, lui arrachant un sourire satisfait. C'était agréable d'avoir le dessus sur cette saloprie d'épée parlante décidément.

Terminant tranquillement son bain, la Danseuse se prit de nouveaux habits pour aller travailler sa calligraphie. Elle avait souvent négligé cet aspect de sa vie les années précédentes et depuis quelques mois, elle avait décidé d'y consacrer un peu de temps régulièrement afin d'avoir un meilleur niveau, une écriture plus agréable et surtout pour augmenter son vocabulaire qui lui faisait un peu trop souvent défaut à son goût lorsqu'il s'agissait de parler d'autre chose que d'armes ou d'iroujutsu.

Quelques heures et une certaine quantité d'encre plus tard, elle put rentrer dans son petit appartement pour enfin aller dormir. La nuit fut agitée, animée par un orage assez violent mais rien d'inhabituel. L'inconvénient d'être sur un archipel était bien là, les tempêtes étaient fréquentes. Se levant aux aurores dans une cité encore très humide et brumeuse, la jeune femme sortit une fois parée de son uniforme, katanas à la ceinture. Il ne lui fallut qu'une dizaine de minutes pour atteindre le poste où elle avait laissé ses échantillons, attendant dans la petite salle d'accueil que les scientifiques lui apportent les résultats.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Jeu 4 Mar 2021 - 2:41
Alors qu'une bruine s'étendait sur la cité cachée de Mizu no Kuni, les pas de la blonde aux cheveux mi-longs battaient le pavé avec une certaine ferveur. Pressée d'obtenir les résultats des analyses qu'elle avait demandé, Miyuki patienta comme prévu. Il fallut une demi-heure avant qu'ils ne puissent les lui fournir, mais document en main, elle put lire rapidement les quelques déductions qui avaient été faites. La créature avait tout d'une sorte de crocodile des profondeurs, un spécimen visiblement immense qui avait les capacités d'embarquer des proies pour les dévorer plus tard, une fois de retour dans sa tanière. Si cette créature avait plutôt tendance à vivre si profond sous l'eau qu'aucun humain ne s'y trouvait, il avait visiblement élu domicile près des côtes de manière bien anormale

En règle générale, cet animal remontait dans des eaux qui accueillaient de larges poissons mais aussi des dauphins et des requins, mais les perturbations créées par Sanbi avaient dû totalement lui dérégler son habitat naturel et il n'avait eu d'autre choix que de venir chercher plus haut un nouveau refuge sans doute. Du moins c'était la théorie qui lui était présentée à partir des divers indices qu'elle avait pu récolter et ramener. Restait maintenant à déterminer où se trouvait sa tanière, et pour cela, elle n'avait rien sinon la connaissance qu'il aimait se cacher dans des grottes sous-marines qui renfermaient des poches d'air. C'était là qu'il était le plus à l'aise pour poser ses oeufs et ses petits avant qu'ils n'apprennent à nager.

Après quelques minutes de réflexion devant ce papier, la guerrière arriva à un constat simple. Le massif qui l'abritait était forcément proche du port. La créature avait certainement fait au plus près pour trouver de quoi se substenter, choix logique pour un animal qui ne connaissait rien de la surface. Il lui fallait donc savoir quels étaient les grottes sous-marines qu'elle devrait vérifier en plus de devoir trouver une méthode pour les vérifier.

L'information capitale qu'elle avait également était que cette bestiole avait tendance à ne dormir que d'un oeil, et elle était en phase de repos plutôt en milieu de journée, s'attaquant à ses proies lorsqu'elles se reposaient en soirée et pendant la nuit. Un prédateur nocturne donc. Ce qui était sûr, c'est que seule, la guerrière aux cheveux blonds n'y parviendrait pas. Il lui fallait une aide d'un spécialiste ou en tous cas, de quelqu'un pouvant aller dans l'eau.

Décidant de déterminer qui chercher en chemin, elle se lança vers sa première étape, questionner les pêcheurs sur les grottes sous-marines du coin. Elle savait que certains aimaient la plongée sous-marine, ce serait sans doute eux avec leurs prototypes peu sûrs de boîte de conserve qui permettaient d'aller un peu plus longtemps que la normale sous l'eau. Tout ça juste pour voir des poissons. Si la Mawehara avait tendance à les prendre pour des fous furieux, elle savait cependant que dans cette situation, ils l'aideraient grandement s'ils acceptaient sa requête malgré le danger.

Quelques coups de vents et glissages rattrapées avec élégance mais de justesse plus tard, la Danseuse parvint à une autre taverne que la première qu'elle avait visité. Celle-ci était réputée pour être plutôt qualitative pour ses prix bien qu'un peu plus excentrée, c'était bien là qu'elle comptait trouver les pêcheurs plus connaisseurs contrairement aux touristes qui faisaient au plus simple quitte à se faire un peu plumer.

Entrant dans la bâtisse, elle fit un bref salut avant de prendre la parole en s'adressant directement à tous les convives. Se raclant la gorge pour attirer leur attention, elle se lança rapidement.

« Ohayo gozaimasu messieurs. J'aurai besoin de vos connaissances des eaux profondes du coin. Quelqu'un pourrait m'aider je vous prie ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )  Empty
Ven 5 Mar 2021 - 0:47
Accueillie par un silence temporaire, la plupart des marins reprirent leurs conversations et leurs boissons, mais deux d'entre eux lui firent signe de les rejoindre à leur table. S'installant avec eux, elle les salua brièvement, échangeant leurs noms. Les présentations faites, la Danseuse reprit la parole.

« Pour faire simple, j'ai besoin d'aller voir les grottes sous-marines proches du port en pleine journée, donc maintenant ou demain selon le nombre de préparations nécessaires pour une expédition pareille. Il y a une sale bestiole qui s'y cache et qui dort en journée, donc ce sera le meilleur moment pour s'assurer qu'elle est là et monter une équipe pour au moins la déloger, qu'il n'y ait pas d'autre drame comme celui d'hier. »

Les hommes se montrèrent heureusement très coopératifs, leur système était prêt à utilisation mais il avait quelques risques, il fallait notamment éviter les chocs ce qui pouvait rompre la coque et amener à une noyade rapide avec très peu de chances de s'en sortir. Une des raisons pour lesquels seuls quelques pêcheurs un peu fous de la mer s'y aventuraient. Acceptant les risques qu'elle allait devoir affronter, la jeune femme les accompagna après avoir réglé leur note au bar en guise de remerciement, elle se retrouva vite dans une sorte de boîte légère mais résistante qui gardait de l'air avec elle pour pouvoir aller sous l'eau.

Malgré leur connaissance du terrain, il fallut une bonne partie de l'après-midi pour faire les trois grottes de la zone. Si les deux premières ne montrèrent qu'une faune raréfiée par la présence du prédateur, elles n'avaient rien de particulier aux yeux de la Sabreuse qui ne prêta guère attention au véritable spectacle bariolé que présentaient les fonds marins. Que ce soit les coraux, les anémones, les poissons et crustacés en tout genre, la jeune femme avait un objectif très précis en tête et lui seul comptait.

Enfin, lorsqu'elle arriva dans la troisième et dernière grotte, le soleil commençait à descendre sur l'horizon. Sa vue sous l'eau déjà gênée par la boîte de conserve s'en retrouvait d'autant plus limitée que les rayons lumineux avaient plus de mal à atteindre cette profondeur. Dès qu'elle arriva sur les lieux, elle remarqua une différence majeure. Ici, tous les poissons un tant soit peu gros avaient disparu. Tous avaient été dévorés.

Quand elle arriva dans la grotte, elle ne vit rien dans un premier temps. Mais alors qu'elle commençait à désespérer de ne rien trouver, un oeil s'ouvrit à trois mètres d'elle à peine. Ce qu'elle avait prit pour un massif rocheux jusque là se mua en un instant en un prédateur terrible long de presque dix mètres. Extrêmement discret lorsqu'il était immobile sur la roche, la Mawehara fut prise de panique en comprenant sa taille réelle ainsi que sa vitesse. Car en un instant, il avait fait un tour de la grotte comme pour prendre de l'élan et lui foncer dessus. Ce qu'il ne manqua pas de faire.

Dans l'eau, gênée par ce scaphandre préhistorique, la Sabreuse décida immédiatement de faire un mur doton pour bloquer l'entrée entre elle et l'animal qui s'écrasa contre la pierre. Le tremblement qui se répercuta dans la grotte sembla provoquer un effondrement, mais la blonde ne fit que quelques mudras avant de fuir à toute vitesse. Laissant ses clones derrière, elle remonta sur le petit navire qui l'avait amené jusque là avec l'aide des pêcheurs qui la regardaient d'un oeil inquiet.

« Ça va mam'zelle ?..
- C'est rien c'est rien... J'ai eu peur mais c'est rien. Filons avant qu'il ne décide de nous suivre. »

Retournant vers la berge, il ne fallut pas plus d'une minute avant que les souvenirs des clones ne reviennent à elle. Sabres en main, ils n'avaient rien pu faire dans l'eau face à la créature immense. Le premier d'entre eux s'était fait arracher la tête d'un claquement de mâchoire, provoquant une certaine douleur au cou chez l'invocatrice des doubles, puis l'autre se fit découper en deux d'un coup de griffe sur la poitrine jusqu'au bassin, en diagonale. La souffrance qu'elle ressentit était grande mais pas insupportable. Elle put donc analyser le peu qu'ils avaient vu, et notamment une partie moins protégée au niveau des jointures de la mâchoire du prédateur, mais aussi un ventre plus clair, sans doute plus mou à l'image des crocodiles normaux que l'on pouvait trouver en rivière.

Éreintée, la jeune femme remercia les deux pêcheurs, retournant chez elle pour se laver et ainsi se mettre plus présentable pour faire son rapport au poste.

Une heure à peine plus tard, elle était en train d'écrire en détails la mission qu'elle venait de remplir. Après de brefs interrogatoires qui ne donnèrent pas grand chose, elle avait inspecté de fond en comble les lieux et avait trouvé quelques indices qu'elle avait ramené à l'unité scientifique. Les résultats en main, elle était repartie à la recherche de pêcheurs qui connaîtraient les lieux et, avec leur aide, elle avait fouillé les grottes sous-marines aux alentours. Elle avait ainsi trouvé le nid de la créature et observé quelques faiblesses dans les défenses du prédateur des fonds marins. Sa puissance était à redouter tout comme sa vitesse, mais une équipe préparée pourrait sans doute le mettre hors d'état de nuire ou au moins le déloger sans trop de soucis.

Relisant rapidement son rapport, la Sabreuse se présenta à son supérieur et lui donna son écrit avant de voir avec lui si des points étaient à détailler. Une fois ce dernier satisfait au niveau des détails, elle se retira, fatiguée mais assez satisfaite d'avoir trouvé la source du danger qui menaçait les habitants portuaires. Elle pouvait rentrer chez elle sereine, la suite n'était plus entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine

Les dents de la mer [Mission C] (PV. Mawehara Miyuki et Yasei Sheena )

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Port Naragasa
Sauter vers: