Soutenez le forum !
1234
Partagez

Prise de vue [Tsuyoshi]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Lun 13 Avr 2020 - 16:15
Yanosa avait beau avoir développé avec le temps une certaine technicité et une discipline très élevée pour ce qui était de la gestion de son chakra, il n’en restait pas moins un pugiliste de formation, qui devait apprendre de nouveaux concepts et surmonter de nouvelles difficultés là où d’autres shinobi avaient été formés depuis leur plus jeune âge à contrôler leurs flux d’énergie. Ce qui était naturel et coulait de source pour certains de ses collègues représentait le fruit d’un effort conscient et appliqué pour lui et cette barrière, quoi qu’invisible et pas foncièrement handicapante, il en ressentait tout le poids aujourd’hui, alors qu’il tentait d’affermir son contrôle sur son énergie spirituelle afin de produire un nouveau type de chakra.

Le Mitsudo. En théorie, n’importe qui pouvait l’apprendre. C’était la conclusion à laquelle il était arrivée, qu’il avait vérifié, et il comptait bien atteindre une véritable maîtrise de cet art shinobi avec l’aide de Mého et de ses autres partenaires d’entraînement. Seulement voilà, en dépit de toute l’introspection dont il était capable sur son propre réseau de tenketsu pour tenter de répliquer les performances du jeune Genin en la matière, le guerrier tellurique ne semblait pas capable de cerner la manipulation adéquate qui lui permettrait d’user efficacement du plus simple jutsu Mitsudo qui soit, à savoir l’allégement corporel. Il produisait le jutsu, pour sûr, mais avec un tel excès qu’il lui était impossible de doser ses déplacements ou de maîtriser quelque application que ce soit de celui-ci, et ce n’était pas ses séances d’entraînement avec Masami et Rika qui l’avaient aidé à corriger ce point. C’était comme si, malgré sa compréhension théorique de ce qu’il avait à faire, une partie du problème lui échappait totalement.

Mais Yanosa, heureusement, avait une piste. Lorsqu’il en eut le loisir en rentrant un matin d’une mission, il se rendit au QG du Sazori et décortiqua les dossiers qui étaient tenus sur tous les shinobi du village à la recherche d’un nom particulier. Pas de note laissée au hasard cette fois : il allait avoir besoin de l’aide explicite de l’un de ses rivaux, et il ne comptait pas perdre du temps en convenant d’un rendez-vous. Après avoir trouvé le dossier, qui pouvait aisément être qualifié d’exemplaire, l’Oterashi en étudia le contenu et nota mentalement les habitudes qui avaient été rapportées concernant la personne qui l’intéressait. Un léger sourire en coin s’afficha sur son visage lorsqu’il sut finalement où trouver cette fameuse personne. Rangeant le dossier, le Tellurique se hâta de traverser le village pour se rendre sur les toits qui surplombaient les grands espaces du quartier résidentiel, et qui faisait figure de chemin de promenade apprécié par beaucoup.

Remarquant alors la silhouette et la chevelure noire caractéristique de l’homme qu’il cherchait, Yanosa bondit de son promontoire et s’approcha rapidement sur le flanc du Hyûga.

« Tsuyoshi. Bonjour. Navré de déranger ta petite promenade, mais j’ai besoin de ton aide. Je mentirais si je disais… que ça me fait pas mal de demander ça à un Hyûga mais, encore une fois, toi et les tiens prouvez que vous êtes indispensables.

J’ai besoin que tu jettes un œil à mes tenketsu. A mon flux de chakra. Que tu m’aides… à contrôler le Mitsudo.
 »



@Hyûga Tsuyoshi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Mar 28 Avr 2020 - 18:23
Tsuyoshi comme à son habitude se promenait dans les ruelles du quartier Hyûga. C'était là une des deux routines qui était siennes depuis des années. Il aimait à marcher dans les ruelles du quartier, rencontrer les membres de son clan. A force de pratique il était devenu très connu notamment des plus jeunes. Déjà membre du conseil clanique depuis des lustres Tsuyoshi était un personnage important du clan bien connu des adultes. Bien que sa côte de popularité au cours de sa vie ait joué aux montagnes russes, le tout allait dans le sens positif depuis qu'il avait été promu Jonin d'Iwa. Déambulant à petits pas tel un vieux Tsuyoshi rencontrait plus de monde que de coutume. A vrai dire, les uns et les autres venaient à lui pour parler de leurs difficultés. Après tout il était désormais représentant clanique depuis que Toph lui avait cédé le poste. Tsuyoshi venait d'echanger avec une femme dont la maison, à la limite du quartier, était susceptible d'être détruite pour les besoins de construction d'un édifice communautaire. Le Hyûga venait de rassurer de son mieux la femme avant de continuer son chemin. Il marcha quelques mètres avant de se rendre compte de la présence de quelque chose qui avait chuté avant de s'approcher à vive allure de lui, de son côté droit. S'étant retourné en gardant son calme il finit assez rapidement par se rendre compte que l'omni - objet marchant non identifié - était en fait un individu qu'il connaissait d'ailleurs.

_ Oterashi Yanosa ! Que se passe-t-il ? Avait demandé le Hyûga en fronçant les sourcils, inquiet. Il finit rapidement par sourire comprenant l'objet des préoccupations de l'Oterashi.

_ Pourquoi avoir du mal à le demander à un Hyûga ? Ahahah. Tu ne devrais pas ! avait-il rétorqué en souriant. Il était amusé certes même s'il ne comprenait pas parfaitement pourquoi Yanosa avait fait cette affirmation. Peut-être finalement ce dernier avait pour objectif de surpasser un Hyûga. Ce ne pouvait être que Toph. Tsuyoshi l'avait compris dès leur 3ème rencontre. Ce jour où les deux protagonistes avaient échangés quelques coups virils mais amicaux. Le Jonin reprit son sérieux assez rapidement car un mot prononcé par l'Oterashi lui était revenu à l'esprit. Ce dernier avait parlé du Mitsudo.

_ Toi aussi tu t'y mets ? le Mitsudo. Voilà un pouvoir intriguant, mais d'une puissance telle... La seule personne qui maîtrisait ce pouvoir à sa connaissance était Nihito Meho. Ce dernier avait-il déjà commencé à enseigner ce qu'il avait appris ? Quoi qu'il en soit, Yanosa était déjà puissant comme shinobi. Un assimilateur de terre coriace. S'il parvenait à ajouter à son panel de techniques celles du Mitsudo, il serait non seulement difficile de prévoir des angles d'attaque mais pire... Il serait probablement incroyablement puissant. Pour un être aussi libre que l'Oterashi, Iwa n'aurait plus qu'à espérer qu'il en fasse bon usage. Pour l'heure, en tant que bon soldat d'Iwa, Tsuyoshi ne pouvait que l'aider.

_ C'est bon je vais t'aider. Je te propose que l'on aille aux hauts plateaux. Nous y serons plus tranquilles et tu pourras te lâcher.

Si Yanosa était d'accord, alors Tsuyoshi lui emboîterait le pas. En chemin le Hyûga lui ferait alors la causette avec des questions du style : alors tu as ce pouvoir depuis longtemps ?



_________________
Spoiler:


Prise de vue [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Mar 28 Avr 2020 - 23:29
Si une chose fut d’emblée clairement établie lorsque Yanosa aborda le Hyûga en pleine rue, c’est que celui-ci était plutôt de bonne humeur. A son apostrophe en tout point sérieuse et dénuée d’émotion, froid comme le roc, Tsuyoshi répondit par un rictus d’abord positivement inquiet, puis agréablement surpris, lorsque le guerrier tellurique lui précisa davantage le pourquoi de son intervention. L’Oterashi n’avait pas imaginé que son camarade iwajin puisse réellement envisager de refuser d’accéder à sa requête, mais le Jûnin aurait tout aussi bien pu être trop occupé pour pouvoir le faire et être contraint de décliner. Entendre ce ton presque enjoué à l’idée d’apporter son aide à un collègue eut donc de quoi arracher un maigre sourire au Tellurique, confiant pour ce qui était de la suite.

« Oh, tu commences à me connaître, Tsuyoshi… j’ai beau avoir fait du chemin pour ce qui est de mes avis sur ton clan, l’égo a toujours du mal à se taire complètement. »

C’était vrai, Yanosa avait fait des progrès assez significatifs quant à ses relations avec les membres du clan Hyûga, qui avait par le passé écopé d’un certain nombre de noms d’oiseaux de sa part. Mais certaines habitudes avaient toujours la vie dure, et c’était toujours avec les restes d’un vague complexe d’infériorité que le Chûnin s’adressait aux membres compétents de ce clan fondateur et expert entre tous. Cependant, des expériences comme celle d’aujourd’hui, où Yanosa pouvait constater à quel point un Hyûga pouvait s’avérer enclin à aider son prochain sans promesse de retour, tendait à adoucir et assouplir encore davantage ses à prioris.

« Et bien… Je pense pas pouvoir en demander plus, à vrai dire. Merci, Tsuyoshi. Allons-y. »

Les deux shinobis s’élancèrent dans la foulée directement en direction des hauts plateaux, sans perdre de temps en préambules inutiles, mais sans pour autant faire l’impasse sur un brin de causette. Yanosa en profita pour rebondir sur une remarque que venait de lui faire le Hyûga et qui l’avait fait arquer un sourcil.

« Quand tu dis, « toi aussi, tu t’y mets »… Tu veux dire que tu connais d’autres shinobis qui s’entraînent également pour développer cette capacité ? Si tu as des noms, je suis preneur : qui sait, les difficultés des uns peuvent être les facilités des autres. »

Quant à dire si il possédait le pouvoir du Mitsudo depuis longtemps, la question avait encore de quoi déclencher chez le Chûnin un brin de gêne : en effet, si il s’était résolu à demander de l’aide à Tsuyoshi au départ, c’était précisément parce qu’il éprouvait de sérieuses difficultés pour passer le cap de maîtrise nécessaire et suffisant à l’emploi de cette capacité de façon naturelle. Pour l’heure, ses entraînements avaient davantage ressemblé à des séances de cirque acrobatique dont il avait été la principale attraction.

« Non, pas depuis longtemps. En fait, c’est loin d’être une manifestation spontanée : quand j’ai vu Nihito Mého employer ce pouvoir et, surtout, quand j’ai appris qu’il ne dépendait pas d’une quelconque hérédité… J’ai décidé d’employer une bonne part de mon temps et de mes ressources pour en explorer le fonctionnement et, je l’espère, le maîtriser. »

Yanosa ne rebattit pas les oreilles de son camarade avec les mille et une idées qui lui avaient depuis traversé la tête, le nombre extraordinaire d’applications que le Mitsudo pouvait revêtir pour lui en tandem avec ses capacités actuelles. Au lieu de ça, il hâta le pas en sa compagnie et parvint sur le haut plateau libre le plus proche en un rien de temps.

« Bon… En résumé, comme je te l’ai dit.. j’ai besoin que tu me dises ce que tu vois. Le chakra Mitsudo est… Il est instable, pour mon usage en tout cas. Mého avait bien insisté, sur le fait que les clés étaient fluidité, rapidité et densité. Dans les faits, je crois… que je parviens à cet équilibre. A peu près. Le problème survient quand je fais usage du chakra ainsi transformé : les résultats sont… On va dire qu’ils sont variables. Du ridiculement faible, au ridiculement disproportionné.

Quand tu seras prêt, je te ferai une démonstration. 
»

Attendant de voir les fameuses pupilles blanches faire leur apparition et la confirmation de son acolyte, Yanosa forma les quelques mudras nécessaires et commença à malaxer son chakra comme il l’avait fait un nombre incalculable de fois ces dernières semaines, tenant la pose, attendant patiemment que Tsuyoshi puisse étudier de près son réseau de Tenketsu.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 20:02
Tsuyoshi ne dit rien lorsque Yanosa lui répondit par rapport à son clan. Il comprenait parfaitement. Yanosa avait probablement du mal avec l’ascendant naturel supérieur des Hyûga. La vie était ainsi faîte. Certains sont bien nés et privilégiés par la nature, gâtés à ce niveau d’ailleurs et d’autres l’étaient moins. Les Hyûga faisaient partie du premier groupe. Leur dojutsu et leurs techniques claniques automatiquement, les plaçaient au-dessus du lot dans bien des domaines. Pour la sensorialité déjà, il est difficile de pouvoir battre un Hyûga du moins plus précisément pour ce qui est de la détection. Il en était de même pour le taijutsu. Ayant essayé de se mesurer sur ce point aux Hyûga, il était d’autant plus clair dans l’esprit de Tsuyoshi que l’ego de Yanosa le poussait à les surpasser. La question qui ne trouvait guère de réponses dans l’esprit de Tsuyoshi était : qui Yanosa souhaitait-il dépasser ?

La discussion avait ensuite été axée sur le mitsudo, cet art, ce pouvoir que le Hyûga et probablement bien des iwajins avaient découvert il y a peu à l’occasion du tournoi des Genins. Finalement, ces tournois avaient du bon, il permettait de faire sortir du lot bien des choses. Meho et son Mitsudo semblait en tous cas bien particulier, il l’était d’ailleurs. Yanosa avait d’ailleurs mentionné Meho. C’était certainement avec ce dernier qu’il avait connu l’existence de ce pouvoir. A l’entendre parler, Meho était d’ailleurs celui qui lui apportait le plus d’explications sur ce pouvoir. Connaissant l’entêtement de l’assimilateur, il n’y avait aucun doute qu’il finirait par parfaitement maîtriser le Mitsudo.

_ Oh non… En réalité, je ne connais que Meho justement comme manipulateur de ce pouvoir. Avant lui, je ne savais pas que c’était possible d’utiliser de pareilles techniques, comme quoi… On n’a jamais fini d’apprendre. Avait-il répondu.

Le duo était arrivé aux hauts plateaux. En ce lieu, un cataclysme, d’ampleur modérée cela dit, pouvait survenir que les dégâts sur le village seraient moindres. C’était la raison pour laquelle le Hyûga avait suggéré cet endroit. Ayant exécuté des mudra, Tsuyoshi activa son dojutsu. Le regard caractéristique des Hyûga focalisé sur l’assimilateur lui permis de voir tout de suite tout son système chakratique. S’il avait été médecin, il aurait fait des merveilles assurément.

_ On peut y aller… Cela dit, permet moi d’utiliser des techniques, afin de joindre l’utile à... l’utile. Je dois également progresser sur la maîtrise de mon fuinjutsu.

Pour peu que Yanosa soit Ok, Tsuyoshi composerait de nouvelles mudra très courtes et apposerait sa main au sol. Se concentrant, il poursuivrait pour autant son étude du système chakratique de Yanosa tout en se focalisant sur sa technique. Tsuyoshi était bon pour ce qui était de l’utilisation du fuinjutsu. Il cherchait uniquement à s’améliorer. Utiliser son Byakugan et une technique de sceau ne serait en rien gênant pour un shinobi de son niveau, après tout en combat ou dans d’autres situations similaires, il a réussi cette prouesse des centaines de fois. Le sceau qu’il tentait d’appliquer était un sceau d’envergure capable de laisser son emprise sur une large zone. Pour ce qui est des effets, il y travaillait. Rien de gênant ou de contraignant pour l’Oterashi, foi de Hyûga !

_ Hum… Je note une suractivité au niveau de tes tenketsus au niveau de ton nombril… La répartition de ton chakra n’est pas assez homogène à ce que je vois et ce chaos ne peut rien générer de bon…

Le Hyûga, initialement accroupi, main sur la terre, semblait tirer vers lui quelque chose d’invisible tandis qu’il relevait la main vers son buste. Son exercice à lui se poursuivait également.

Pour mémoire:

_________________
Spoiler:


Prise de vue [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 22:45
« ….A ton aise, Tsuyoshi. C’est pour le mieux, si on en retire tous les deux quelque chose... » dit-il tout en gardant les yeux fermés et les mains jointes.

Canaliser l’énergie du Mitsudo, la créer en premier lieu, faisait toujours office d’obstacle à part entière pour le guerrier de pierre. Il avait désormais une mémoire presque musculaire de la séquence à opérer, de la façon de faire s’imbriquer les différents éléments entre eux, mais pour une raison qui lui échappait encore, le résultat final était encore hautement volatile, totalement impropre à une utilisation raisonnée sur le terrain. Sans parler du fait qu’il n’avait pour le moment calibré qu’une seule intensité du jutsu d’allègement, et qu’il lui restait encore à découvrir les différentes variations de cette application ainsi que toutes celles de son contraire, à savoir l’alourdissement. Tout un programme, qu’il ne pouvait pas encore faire dérouler tant qu’il n’aurait pas trouvé une solution à cet écueil.

Alors que Tsuyoshi apposait une main sur le sol pour déployer un large sceau, que l’Oterashi ne vit même pas dans la posture qu’il avait adopté, le Jûnin avait vraisemblablement déjà commencé à analyser le flux de chakra de son camarade iwajin car à peine un instant après avoir vaguement perçu son mouvement, il lui fournit les fruits de sa première observation. A cet instant, le chakra du Tellurique se trouvait toujours coincé entre deux eaux, maintenu dans l’état recommandé par Mého par le mudra final mais pas encore relâché pour finaliser le jutsu.

« ..Mon… mon nombril ? Le point sacré ? »

Yanosa savait ce que ça voulait dire. Si son chakra n’était pas stable dans cette région de son corps, peu surprenant qu’il ait à ce point du mal à canaliser son énergie. Pour ce qu’il en savait, cela avait même pu lui imposer un handicap pendant tout ce temps à essayer de maîtriser au mieux son assimilation. Mais avant de laisser savoir à Tsuyoshi la solution qu’il envisageait pour tenter de régler rapidement le problème, il allait falloir pousser plus loin l’observation.

« ...Je vais lancer le jutsu.. tiens toi prêt, je vais… prendre un peu de hauteur. »

Il rompit son mudra et relâcha la dose requise de chakra Mitsudo dans son corps. Ses pieds quittèrent à ce moment le sol sous une brève impulsion de ses talons et aussitôt après, le guerrier de pierre reforma son mudra pour tenter de maintenir cet état de lévitation aussi longtemps qu’il le put afin de permettre au Hyûga de l’observer le plus longtemps possible.

« ...Je...j’essaye… de me concentrer sur le point sacré, mais… Dis-moi. Qu’est-ce que tu vois, Tsuyoshi… Je n’arrive pas à…. Oh merde, chier, chier… ! »

Ce genre d’accident lui arrivait rarement désormais. Mais rarement ne voulait pas dire jamais : alors qu’il pensait avoir atteint un équilibre tout à fait honorable, un « choc » se produisit en lui et son chakra fut soudainement comme aspiré vers le bas. Une sensation indescriptible qui s’était déjà emparée de lui plus d’une fois auparavant durant ses entraînements, et dont il connaissai tà présent très bien la signification.

« Tsuyoshi pousse-toi !! »

Son corps s’alourdit de façon extraordinaire en une fraction de seconde sans qu’il ne comprenne pour quoi et, le temps d’atteindre le niveau du sol, il n’eut que le temps de transformer ses jambes jusqu’à ses hanches en pierre pour tenter de ne pas se briser les os. Le choc lourd souleva un nuage de poussière en créant une dépression et une fissure dans le sol, tandis que l’Oterashi coupait court à toute manipulation de chakra pour éviter un autre accident.

« ...Merde… Ça va, Tsuyoshi ?… Que.. Qu’est-ce que tu as vu ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 15:02
Le point sacré, c’était bien la zone qui était en cause. Les énergies mobilisées à ce niveau étaient importantes. Mal canalisées, orientées, elles pouvaient amener à des résultats négatifs loin de ce qui était recherché par l’Oterashi. Ce dernier cherchait à canaliser les forces naissantes du Mitsudo, forces qu’il avait suscitées en lui après d’amples recherches.

Tsuyoshi, pour sa part, continuer d’observer, tout en maintenant son jutsu actif. Il joint l’utile à l’utile comme il l’a dit lui-même, entraînant sa maîtrise du fuinjutsu tout en observant les progrès de l’Oterashi. Aussi curieux que cela puisse paraître, l’assimilateur de la terre avait quitté son élément et désormais lévitait dans le ciel. Tsuyoshi, impressionné, continuait de regarder en maintenant son sceau en activité. Son dojutsu « perçait » le corps de l’Oterashi observant avec acuité les mouvements de chakra et l’explosion des « atomes » de chakra dans le corps sacré de l’Oterashi. Alors que tout semblait bien se passer, subitement, le processus contraire fut observé par le Hyûga. La rotation, la fusion du chakra fut happée par le bas en allant se loger en dessous du chakra racine et même plus bas. Le résultat physique fut alors une chute incontrôlable de L’oterashi, chute d’autant plus accentuée que allègement observé initialement permettant la lévitation avait été changé en alourdissement dans le bas du corps.

Tsuyoshi avait effectué un pas de côté afin d’éviter d’être blessé par la chute de l’assimilateur. Ce dernier, en heurtant la terre pouvait s’en sortir. Après tout il était assimilateur de cette affinité. Cela dit, vu le phénomène qui se passait, le Hyûga pouvait largement être blessé par la chute de l’assimilateur. Pour autant Tsuyoshi n’avait pas

Tsuyoshi laissa l’Oterashi se relever de sa chute, une fois que cela fut fait :

_ Ton flux de chakra était dense et fluide. Il y a eu un chamboulement au niveau du point sacré et ton énergie a filé en direction du point racine…

Tsuyoshi sans autre commentaire, avait expliqué tel quel le fruit de son observation. L’heure n’était pas à la déconcentration et aux longues explications. Yanosa comprendrait le message et c’était tout ce qui importait.

_________________
Spoiler:


Prise de vue [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 15:41
Imperturbable, le Juunin s’était décalé en hâte du point d’impact de l’Oterashi pour éviter tout dégât collatéral. Rien qui ne soit pas attendu en termes de réflexes et de précision de la part d’un Hyûga faisant partie de l’élite du village. Yanosa quant à lui se remit péniblement, une vague douleur supplémentaire lui labourant le bas du dos tandis qu’il regagnait sa forme humaine sur l’ensemble de son corps. Encore ce résultat. Tsuyoshi venait de lui donner un début d’explication sur le pourquoi de cette perturbation, qui provenait apparemment de son point sacré de chakra au niveau de l’abdomen, mais le fait que son chakra Mitsudo se trouve aléatoirement affecté de la sorte était devenu particulièrement frustrant pour lui. Il n’avait épargné aucun effort, avait consacré énormément d’heures, de jours, de semaines à l’élaboration de ce simple jutsu d’allègement, et se retrouvait retenu par les caprices de son circuit chakratique. Lorsque Tsuyoshi lui fournit alors les résultats de son observation, un sombre regard de détermination commença alors à s’emparer du faciès de l’Oterashi.

« … Ça ne peut pas durer… Tsuyoshi… Je vais avoir besoin de toi. »

Qu’il ait besoin de lui pour parvenir à surmonter cet obstacle était déjà établi, mais Yanosa avait à présent ce qui pouvait s’apparenter à un plan pour tenter de circonvenir à cette plaie qui laminait ses efforts, là dans l’un de ses tenketsus les plus importants. Et, comme souvent avec le guerrier de pierre, la première solution à envisager était souvent la plus directe et la plus brutale.

« … Je veux que tu me frappes, comme seul un Hyûga peut le faire. Que tu envoies dans le point sacré une décharge de chakra concentrée, chirurgicale, pour lui remettre ses pendules à l’heure… Ça ne peut plus continuer comme ça. »

Sans se démonter et sans anticiper la douleur que la manœuvre allait certainement lui causer, l’Oterashi commença à nouveau à malaxer son chakra pour former les prémisses du jutsu Mitsudo, densifiant et accélérant celui-ci tout en faisant tout son possible pour conserver sa fluidité. Il ferma les yeux, concentré à l’extrême.

« ...Quand tu veux, Tusyoshi. Vas-y… un grand coup. N’hésite pas. Je m’en remettrai… Fais-le ! »

Alea jacta est. La douleur était garantie. Le résultat, un peu moins. Mais le Tellurique ne reculerait devant rien.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 16:25
Tsuyoshi était étonné de la requête de l’Oterashi. Ce dernier demandait ni plus, ni moins, d’être temporairement handicapé alors qu’il avait l’intention d’aller de l’avant dans la maîtrise de ce pouvoir si spécial qu’est le Mitsudo. Peu convaincu par la demande de l’Oterashi, le Hyûga fit la moue. Il faut dire qu’il était têtu, presque autant que son interlocuteur. Si ce dernier pensait que se voir bloquer des tenketsu allaient l’aider à mieux canaliser son énergie dans le sens souhaité, Tsuyoshi lui pensait exactement le contraire. Pour avoir étudié les techniques Hyûga, il savait oh combien il était dangereux de vouloir les prendre à la légère et s’amuser avec. Il secoua donc la tête de gauche à droite deux fois d’un même mouvement afin de définitivement signifier sa désapprobation.

_ Non Yanosa… Je ne vois aucune raison de t’infliger ce que tu me demandes. Je sais que tu es costaud, mais je pense que le résultat sera l’exact opposé de ce que tu souhaites. C’est plus que risqué de s’amuser avec son point sacré…

Il s’avança cependant en direction de l’Oterashi en mettant fin à la technique fuinjutsu qu’il s’entrainait à maintenir. Alors que ce dernier se tenait encore debout, le Hyûga s’accroupit à un mètre de l’Oterashi et se figea. Son regard analysait avec beaucoup plus d’acuité ce qui se passait dans la zone du nombril de Yanosa. Au bout d’un moment qui parut long, mais qui en réalité n’avait duré qu’une poignée de secondes, le Hyûga se redressa sans crier gare :

_ J’ai mieux à te proposer et ce sera moins douloureux. Ne bouge pas… Fais moi confiance. Avait dit le Hyûga, regard sur son interlocuteur.

Des mudra plus tard et voilà que le Hyûga venait loger une frappe dans la zone du point sacré de l’Oterashi. Ce dernier normalement au-delà de l’impact, devrait ressentir un fourmillement désagréable au début. Rapidement, les sensations deviendraient différentes.

_ Essaye maintenant…

Tsuyoshi venait de mettre un sceau au niveau de son nombril. Ce sceau permettrait une circulation meilleure du chakra dans les tenketsus de cette zone de quoi normalement faciliter le travail de l’Oterashi. Si jamais avec cette méthode il parvient à ses fins, alors le Hyûga retirerait le sceau et laisserait Yanosa reprendre de façon plus naturelle. Cette idée pouvait paraître une perte de temps, raison pour laquelle Tsuyoshi n’avait pas donné d’explications. Néanmoins, une fois qu’il aurait réalisé le jutsu dans ces conditions, ses sensations seraient à priori meilleures pour pouvoir répéter la technique dans des conditions moins facilitées dirons-nous.

_________________
Spoiler:


Prise de vue [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 22:54
Il rouvrit les yeux, un air presque contrarié sur le visage. Ce n’était en réalité pas tant de la contrariété que de la surprise mêlée au niveau de concentration qu’exigeait encore de lui le malaxage du chakra Mitsudo, qu’il continuait à faire circuler dans son organisme malgré le refus initial que semblait lui manifester son coéquipier. Et si un ersatz d’impatience avait effectivement commencé à pointer dans son esprit, les propos de Tsuyoshi ramenèrent un semblant de raison dans celui-ci. Peut-être avait-il adopté une pensée un peu trop radicale, c’était vrai : il avait beau ne pas avoir une connaissance aussi pointue et pratique sur les tenketsus que son partenaire Hyûga, il en savait suffisamment pour savoir quel genre de risques une frappe ciblée et puissante de la part d’un expert à cet endroit là pouvait représenter. Des risques qu’il était amplement prêt à courir, mais Tsuyoshi avait, semblai-il, une petite idée derrière la tête.

« Et alors, quoi… Tu refuses de m’aider ? »

L’amertume avait pointé dans le fond de sa voix, mais le Hyûga ne tarda pas à lui proposer une alternative certainement plus sage et qui, songea l’Oterashi, devait être tout aussi experte. Partant pour embrasser n’importe quelle solution qui pourrait lui permettre de gommer cette irrégularité saillante dans l’un de ses points centraux de circulation du chakra, Yanosa hocha nerveusement la tête en tâchant de rester concentré sur son jutsu en cours de préparation. En lieu et place d’une frappe en bonne et due forme, le Hyûga propulsa alors une vague d’énergie particulièrement précise en direction de l’abdomen du guerrier tellurique, qui sentit comme une vague de froid lui envahir les boyaux. Et alors que la sensation semblait se dissiper, l’Oterashi écarquilla soudainement les yeux lorsqu’il s’aperçut su changement qui venait de s’opérer. Subtil d’abord, mais indubitablement présent, ce sentiment ne cessa ensuite de grandir.

« Oh. Ooh... »

Il relâcha alors le chakra Mitsudo circulant dans son organisme et, d’un subtil mouvement de talon, prit un peu de hauteur centimètre par centimètre, jusqu’à se stabiliser à un petit mètre en lévitation devant le Hyûga.

« C’est… Oui, c’est ça… ! »

Yanosa n’en était pas au point de l’aveugle de naissance à qui l’on permettait de découvrir la notion de couleur, mais l’euphorie qui s’empara alors de lui tandis qu’il redécouvrait des sensations qu’il croyait à jamais entérinées aurait pu être comparable. Toute sa vie jusqu’à aujourd’hui, se dit-il, il avait malaxé son chakra en faisant fi de ce handicap dont il n’avait même jamais eu connaissance. Le Tellurique ignorait si le problème était susceptible de se représenter ultérieurement et si une intervention de ce genre allait être nécessaire sur une base régulière, mais le fait même qu’elle ait pu régler le souci était absolument enthousiasmant. Un enthousiasme qui fut assez largement amoindri lorsque l’Oterashi baissa le regard et aperçut le sceau qu’arborait à présent son ventre

« … Tsuyoshi. c’est ce que je crois… ? Et merde… Moi qui croyais… Cette sensation… c’est comme si on venait de m’enlever un boulon d’entrave, que j’aurais eu depuis des années… Regarde, je… je lévite, et pour autant que je sache… Je ne sens aucun parasite, aucune perturbation, rien. Il faut trouver un moyen, Tsuyoshi. Un moyen de rendre cet effet permanent. Tu pourrais faire ça, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 10:43
Tsuyoshi avait évidemment remarqué la moue de l’Oterashi lorsqu’il lui avait refusé l’application de son idée initiale. Il savait cependant que très rapidement, Yanosa comprendrait où il souhaitait en venir. Après avoir apposé son sceau sur la zone du nombre de l’assimilateur de terre, ce dernier presque aussitôt se senti un réel changement à l’intérieur de son corps. Les effets ressentis le poussèrent à lâcher de petits cris. Peu après, son chakra avait inondé la zone du point sacré de Yanosa et le résultat ne s’était pas fait attendre. Le voilà désormais qui lévitait au-dessus du sol à environ 1 mètre.

_ Ah bah excellent ! Avait dit le Hyûga en applaudissant ravi de constater des résultats aussi rapides. Finalement, si Yanosa avait pu léviter si vite, c’est que son problème n’était à priori pas si difficile à résoudre. Non, l’option du maintien d’un sceau, ad vitam eternam n’était pas à considérer. C’était probablement l’euphorie qui l’avait poussé à penser ainsi, mais l’Oterashi se rendrait bien vite compte que cette option n’était pas la bonne.

_ Oui ? Je t’ai apposé un sceau facilitant la circulation des énergies chakratique dans la partie du point sacré. Cela est bien entendu temporaire comme tu t’en doutes. De plus, le sceau ne t’aidera que pour les techniques puisant la majeure partie de leur énergie dans cette partie du corps. Tu en concluras donc avec moi qu’en l’état il n’est pas si utile que cela…

Oui Yanosa pourrait rétorquer éventuellement qu’un sceau pouvait tenir longtemps. C’est vrai. Il pouvait aussi aller dans le sens de l’utilisation de plusieurs sceaux pour les différents points chakra. Cela dit, aux yeux du Hyûga, cette voie ne serait pas la voie de l’indépendance et de la vraie maîtrise. Elle serait uniquement la voie de la facilité. D’après le peu qu’il en savait sur l’Oterashi, ce dernier, quoique pragmatique, n’était pas du genre à privilégier la facilité.

_ Voici ce que je te suggère Yanosa… Retente plusieurs fois la lévitation dans ces conditions, puis je te retirerai le sceau et tu reprendras à zéro. Ou du moins en ayant en mémoire dans chaque parcelle de ton corps et notamment dans la zone qui nous intéresse, le processus de génération des pouvoirs du Mitsudo.

Ayant croisé les bras, le Hyûga attendit donc, persuadé que son idée était la meilleure.

_________________
Spoiler:


Prise de vue [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 22:44
Le moins que l’on eut pu dire, c’est que Tsuyoshi était réellement ravi du résultat qu’ils venaient d’obtenir lui et Yanosa avec l’application de ce sceau sur l’abdomen de ce dernier. Et, en un sens, il y avait de quoi, même si le caractère éphémère de la solution avait rapidement laissé un goût amer dans la bouche du guerrier de pierre. Il ignorait ce que le Hyûga avait fait exactement, comment fonctionnait ce sceau qu’il lui avait appliqué, mais le résultat était là : plus de parasites, une maîtrise sans borne et sans entrave de la stabilité de son chakra, qu’il soit d’ailleurs Mitsudo ou pas, à priori. Cependant, le vain espoir de Yanosa quant à une solution pérenne de ce type s’envola rapidement lorsque Tsuyoshi étoffa son explication sur ce qu’il venait de faire. Cela faisait sens, songea silencieusement l’Oterashi : ce sceau s’étiolerait fatalement, il n’était qu’une béquille, un appui sur lequel construire son savoir, bâtir la guérison de cette plaie qui l’avait balafré jusque là.

« Je comprends mieux… Tu m’as offert un soutien, le temps que je trouve la clé qui déverrouille l’arcane que je convoite… J’ai bien résumé la chose ? »

Et en effet, à en juger par la proposition qui suivit de la part du Hyûga, il avait vu juste. Le but était en réalité ici qu’il s’habitue à cette sensation pour tenter de la poursuivre dans un second temps, pas qu’il s’en contente comme d’un cadeau offert sur un plateau. Il devait mémoriser chaque fragment de ce sentiment, s’en imprégner pour qu’il lui paraisse aussi naturel que la Terre.

« … D’accord, Tsuyoshi. Essayons. »

Yanosa relâcha son jutsu et regagna le niveau du sol avec une aisance qu’il avait eu peine à atteindre les fois précédentes. Inspirant et expirant profondément, il ferma les yeux et forma à nouveau lentement les mudras pour sentir chaque parcelle de son être s’altérer sous l’effet du chakra Mitsudo qui commençait à le parcourir. Son attention s’attarda particulièrement autours de son point sacré, sur l’absence totale de friction ou de difficulté qu’avait son chakra à y circuler. Patiemment, il étudia son propre corps, à mesure qu’il laissait le Mitsudo se diffuser en lui et qu’il se mettait à nouveau à quitter le sol, imprimant chaque bribe de sensation dans son esprit pour se les fixer chacune comme un but, une finalité à poursuivre. Puis, comme un balancier vertical, le Tellurique regagnait à nouveau le sol, lentement, avant de recommencer, bloqué dans sa propre boucle.

« … On va… accélérer un peu le processus. »

Du corps de l’Oterashi, alors qu’il rejoignait le sol une fois de plus, jaillit alors pas moins de quatre copies de roche de lui-même, qui se mirent quasiment aussitôt dans la même posture à quelques mètres de distances les uns des autres.

« Si tu pouvais… les aider comme tu viens de le faire avec moi, s’il te plaît.. »

Lorsque Tsuyoshi aurait terminé d’appliquer son petit Fuuinjutsu miracle sur ses quatre clones, eux aussi se plieraient au même exercice que leur créateur, et engrangeraient de leur côté également de l’expérience à foison dans la mémorisation du jutsu. Le moment venu, ce furent donc cinq Yanosa différents qui se mirent à léviter, puis à regagner le sol presque à l’unisson, chacun en se focalisant sur les sensations et les informations physiologiques qui les parcouraient. Et après une session qui dura aussi longtemps que les réserves de chakra de l’Oterashi le lui permettait, les quatre copies retournèrent à la terre, inertes, permettant à leur créateur d’engranger d’un seul coup une masse d’expérience inestimable.

« ...Ouuh...Je vais… avoir besoin de récupérer un peu. Tsuyoshi. Tu m’es d’une aide inestimable. Je voulais te remercier, sincèrement, pour ce que tu fais. Une sacré leçon d’humilité… pour quelqu’un comme moi, qui était à l'époque bouffi de préjugés sur ton clan... »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Sam 16 Mai 2020 - 23:54
Yanosa, une fois que le Hyûga eut expliqué sa manœuvre, compris immédiatement. Il était clair que ce sceau n’était pas satisfaisant pour peu que l’on se projette sur le long terme par rapport à la maîtrise de ce pouvoir que l’assimilateur souhaitait développer. Dès lors, Yanosa se mit en posture, prêt à poursuivre les efforts. Il reprit la même technique et rapidement se mit à léviter. Il avait alors fermé les yeux et vraisemblablement suivait les orientations du Hyûga. Concentré, l’Oterashi semblait sonder chaque parcelle de son être. Il finit cependant par redescendre et rouvrir les yeux. Il semblait prêt à aller plus loin dans cet entraînement au Mitsudo. Il recommença une seconde fois.

_ OK… S’était contenté de répondre le Hyûga lorsque l’Oterashi lui annonça qu’ils allaient accélérer les choses. Sans composer de mudra, des clones de Yanosa étaient apparus à ses côtés. L’assimilateur invita le Hyûga à apposer des sceaux sur chacun d’entre eux. Tsuyoshi sourit. Cette idée était excellente, en un sens, il était évident qu’elle permettait d’aller vite justement. Le contre coup de cet apprentissage était, cela dit, une fatigue généralisée. Tsuyoshi s’exécuta en faisant attention à ses gestes afin de ne pas détruire les bunshins. Il appliqua un sceau sur chacune des copies de l’assimilateur puis recula afin de laisser ce dernier procéder à ces expérimentations. Tous les Yanosa se mirent à léviter en un sens, cela était impressionnant à voir.

_ Eh ben… Tu as des manières atypiques d’apprendre… Je copierais ta façon de faire. Avait lâché le Hyûga lorsque les copies de l’Oterashi disparurent faisant subir au véritable Yanosa une fatigue liée au maintien de leur présence et à leurs activités. Cependant, l’assimilateur avait beaucoup progressé, beaucoup appris. C’était indéniable. Le Hyûga pouvait le voir dans ses yeux. S’étant approché, Tsuyoshi supprima le sceau qu’il avait apposé sur le ventre de l’assimilateur.

_ Oui, je crois que tu devrais te reposer un peu... Je suis sûr que tu auras beaucoup progressé. Je vais nous chercher quelque chose à boire et à grignoter et je reviens. Dit-il en désactivant son dojutsu avant de tourner les talons.

Le Hyûga s’en alla, dix minutes. Il revint avec de l’eau en bouteille ainsi que des fruits énergisants. Donnant les trois quarts de son butin à l’Oterashi, il prit le reste et se désaltéra et mangea un peu. Lui aussi avait perdu du chakra avec son dojutsu.

_ Je te suggère qu’on patiente encore une vingtaine de minutes ? Le repos fait partie de l’apprentissage même si je sais que tu es particulièrement pressé…

Au bout d’une vingtaine de minutes, le duo pu reprendre. Tsuyoshi réactiva son dojutsu et attendit. A partir de quel point commencerait l’Oterashi ? Quels seraient ses progrès ? Connaîtrait-il des échecs au début ou commencerait-il à un certain niveau.

_________________
Spoiler:


Prise de vue [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Prise de vue [Tsuyoshi] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 15:02
Avec la quantité phénoménale d’expérience qui lui était parvenue d’un seul coup en faisant disparaître ses clones, une quantité tout aussi accablante de fatigue avait suivi. Et si une partie de l’état amorphe et relâché que fut forcé d’adopter Yanosa était bel et bien due à son niveau très bas de chakra, l’autre partie était indéniablement liée à cet héritage, à cette charge psychique qui s’était soudainement rassemblée en lui. Ce n’était pas la toute première fois que l’Oterashi usait de cette méthode, mais c’était précisément à cause de cette conséquence qu’il n’en avait jamais fait un usage abusif. Le Chûnin disposait d’un niveau de chakra plutôt élevé et n’était en théorie limité, principalement, que par la finesse avec laquelle il en faisait usage pour ne pas le gâcher, mais il n’y avait contre la fatigue mentale qu’un seul remède : le repos. Et, tandis que Tsuyoshi ne prenait pas la peine de commenter ses remerciements en énonçant ses plans pour la suite, Yanosa fut à peine en mesure de l’écouter jusqu’au bout avant de s’écrouler au sol comme une masse. Un « exercice » auquel il était devenu plutôt bon ces dernières semaines.

Autant dire qu’entre sa perte de conscience et le retour du Hyûga qui avait pris sur lui de l’aider au mieux de ses capacités, rien ne se produisit. Le torse du guerrier tellurique se souleva en cadence, de profonde goulées d’air inondant ses poumons, ses niveaux d’énergie se régénérant petit à petit, et ce ne fut que lorsque les bruits de pas ténus de Tsuyoshi sur le retour provoquèrent quelques vibrations près de lui que Yanosa émergea en surface de son inconscience. Il rouvrit lentement les yeux, à peine aveuglé par le timide soleil d’hiver et, prenant rapidement acte de la condition dans laquelle il se trouva, accepta sans rechigner le délais que lui offrait son coéquipier.

« ...Oui… C’est plus sage... »

Lentement, il redressa son torse du sol rocailleux pour se retrouver assis, notant du regard les vivres qu’avait ramené le Hyûga.

« Ma parole… tu penses à tout. »

D’une main encore mal assurée, il attrapa une poignée de fruits et les porta à la bouche pour les mastiquer avec application afin d’en dégager tous les sucres, qui iraient lui servir de carburant d’ici peu. Il prit également le temps de se désaltérer avec de grandes lampées d’eau et, d’un signe de tête entendu, remercia profondément Tsuyoshi.

« Encore une fois, merci. J’avais pas eu à remercier autant quelqu’un en une journée depuis… En fait… je crois pas que ce soit déjà arrivé. Fhhhouuu… L’approche est moins directe que ce que j’espérais… mais… je sais ce que je dois poursuivre, à présent. »

Patiemment, le Tellurique attendit que ses niveaux d’énergie remontent, que sa lucidité reprenne le dessus sur l’hébétement dû à la fatigue.

« Pressé… Oui, je le suis. Il y a trop en jeu… Trop de combats à venir, qui risqueraient de signer la fin de notre village. Je dois être prêt, quoi que ça me coûte. »

Quelques fruits et gorgées d’eau supplémentaires plus tard, Yanosa se sentit beaucoup mieux, prêt à reprendre, déterminé et concentré comme rarement auparavant. D’un bond, il se releva complètement, expirant longuement pour vider ses poumons avant de reprendre un mince filet d’air. La discipline, la rigueur, l’abnégation à son propre bénéfice. Des principes dont il n’avait pas encore la pleine maîtrise, mais qu’il canalisa au mieux de ses capacités pour faire compter chaque goutte du chakra qu’il allait à présent employer.

Il ferma les yeux, composant à nouveau les mudras, modifiant son flux de chakra comme il avait pris l’habitude de le faire… et sentit alors à nouveau, de façon presque immédiate, cette frictin, ce chaos en sommeil, là au creux de son abdomen. Cette sensation, elle lui avait auparavant paru normale : un simple effet du changement de nature qu’il opérait pour former le jutsu Mitsudo. Mais, à présent, il savait à quoi s’en tenir. Il savait, intrinsèquement, ce qu’il voulait poursuivre, l’état qu’il voulait atteindre. Ses sourcils se froncèrent, sans même qu’il s’en aperçoive. Son attention divisée, l’effort était d’autant plus grand. Et, pendant un long moment, de l’extérieur, absolument rien de notable ne se produisit. Mais, si Tsyuoshi activait à nouveau son Byakugan, alors il pourrait voir ce qui se passait réellement. Car, profondément, dans son point sacré, Yanosa livrait en réalité un combat contre lui-même.

Le processus, il le comprit rapidement, ne parviendrait pas à la finalité qu’il attendait sans en payer le prix. Un prix en douleurs et en souffrances, d’un genre qu’il n’avait que rarement expérimenté. Sur son visage, un faciès tiré et crispé par les premiers pics nerveux s’imprima. Sans le sceau pour débloquer ce tenketsu, c’était à lui de remplir son office, de désencrasser durablement ce point crucial de son anatomie. Son chakra se battait avec lui-même et, pendant ce qui lui parut une éternité, l’affrontement se poursuivit sans annoncer de vainqueur. Et pourtant….

Pourtant, la recherche du guerrier tellurique finit par se terminer. Et, cet état qu’il cherchait tant, finalement, se révéla à lui sous un jour nouveau. Ses yeux se rouvrirent et, sans même qu’il s’en soit aperçu, le voilà qui se retrouvait dans les airs à presque cinq mètres du sol, dans un état de plénitude et de contrôle qui n’avait qu’un seul équivalent dans sa mémoire : les instants passés sous l’influence du Fuuinjutsu de Tsuyoshi. Instinctivement, Yanosa regarda son abdomen : pas de sceau. C’était lui, uniquement lui. La technique, lentement, avait été parfaite. Son corps, à nouveau, lui appartenait totalement. Et cela, il le devait à plus que lui-même.

« ...Ça y est… Tsuyoshi. Grâce à toi.. j’ai trouvé. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Prise de vue [Tsuyoshi]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise de conscience [Rin]
» SYOTO - HAO-KU ~°~ Prise de tête
» Prise de nouvelles [Aimi]
» [v3.1.0] Prise en compte de vos retours
» [Domaine Borukan] Ch. I - Prise de conscience [Solo/Libre]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: