Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Artifices et Zombies
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 20:45 par Damahara Kamui

» Renaître à partir de poussières
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Ô BIENVEILLANT GARDIEN SYLVESTRE
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Esprit mortel [ADITYA]
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Tout est une question d'herbe [Aditya]
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Prothésez-moi (Libre)
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Suivre l’envol du corbeau — ft. Meikyû Raizen
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Voyage n°2 du Marchand Shinobi
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» [Alerte] L'Esprit de la Côte
De la théorie à la pratique EmptyAujourd'hui à 18:43 par Yamanaka Kiyon

Partagez

De la théorie à la pratique

Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

De la théorie à la pratique Empty
Lun 13 Avr 2020 - 21:27


En peu de temps depuis son arrivée au pays de la foudre, King avait pu constater avec émerveillement toute la richesse que renfermait Kumo. Le village cache de la foudre n’avait certes pas été béni de flore et de végétation à foison comme Hi ou d’océans s’étendant à perte de vue comme Kiri, mais ces derniers étaient dotée d’une richesse culturelle et intellectuelle rare, ils avaient su conserver leur savoir-faire et leurs découvertes le transmettant de génération en génération a telle point qu’aujourd’hui ils disposent de technologies tels que les autres villages osent a peine en rêver. Ils sont certainement en ce sens à ce jour sans conteste la première la première puissance technologique dans tout le Yukan, le pire acte que quelqu’un pourrait poser vis-à-vis de ce village et de son pays serait sans doute de réduire en cendre leur si précieuse grande bibliothèque.

Ce n’était toutefois pas l’objectif du Teikokujin, lui qui avait décidé de se rendre à Kumo pour voir de ses propres yeux comment évoluait la situation depuis l’arrive depuis de l’armée de son pays a Kumo et de ce qu’il avait pu constater jusque-là, l’opinion de la population semblait plutôt équilibré entre ceux souhaitant voir partir l’envahisseur et ceux qui n’étaient pas du tout opposée a la nouvelle situation du village. Le soldat impériale avait déjà fait la rencontre de plusieurs Kumojins, notamment les civils, mais il restait malgré tout plusieurs rencontres certainement très intéressantes à faire.

En cette saison hivernale, le Bakuhatsu avait adopté une nouvelle habitude de s’entrainer en soirée ou très tôt dans la matinée lorsqu’il faisait plus froid, plutôt qu’en journée comme en été et autres, afin de mettre son corps a l’épreuve du changement climatique, lui qui souhaitait faire partie de l’unité coloniale de son village serait certainement amené à voyager aux quatre coins du monde si jamais il parvenait à se faire recruter, il faisait donc avec les moyens du bord que lui offrait mère nature pour se préparer au mieux et n’être pas pris au dépourvu en situation réelle. Etant donne à quel point son pouvoir se montrer bruyant, King avait choisit un coin un peu éloignée du centre-ville pour y effectuer ses entrainement pendant la durée de son séjour..

Direct du droit, esquive, jeu de jambe, crochet du gauche suivi d’un coup de pied circulaire. Le blond Kirijin travaillait seul ses enchainement au corps à corps afin d’affuter toujours plus sa technique et se rapprocher de la perfection dans l’exécution de chaque mouvement basique, les rendant toujours plus rapide et puissant tout en gaspillant le moins d’énergie possible dans le moindre mouvement inutile. Le soldat travaillait son Taijutsu élémentaire afin de ne pas tomber comme trop de shinobi dans la dépendance a leur Capacités spéciales. Du moins de ce qu’il avait pu lire, c’est quelque chose qui arrivait très fréquemment, lui n’ayant décidé de s’adonner totalement à la voie du shinobi que depuis très peu de temps n’avait encore jamais eu l’occasion de tester ses aptitudes au combat en conditions réels, il ne pouvait donc puiser son inspiration que de tous ces livres, surtout maintenant qu’il se trouve a Kumo, la capitale des livres et des récits du monde.


S’arrêtant un instant pour s’hydrater un coup, il put constater qu’il y avait quelqu’un d’autre et que ce dernier semblait regarder dans sa direction.

- Yo.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

De la théorie à la pratique Empty
Mar 14 Avr 2020 - 7:20
Le temps passait et ça allait fair un petit moment qu'Atorasu c'était totalement habitué à l'ambiance pesante que dégageait le village depuis maintenant un petit temps mais bizarrement l’atmosphère se faisait de plus en plus lourde en ce moment, quelque chose se tramait. Un problème ? Sûrement, la révolution et des indépendants font tout pour mettre à la porte les envahisseurs. Le Ji-Ongu, lui n’avait pas une haine si féroce que ça à première vue envers Hi mais une constante sensation singulière l'envahissait jour après jour depuis qu’on lui avait annoncé la mort de ses parents dans la guerre.

Mort honorable n’est ce pas ?

C’est ce qu’il pensait lui. Chaque matin en se réveillant. En prenant son petit-déjeuner, son déjeuner ainsi que son repas du soir face à un tableau représentant la totalité de sa famille. Aujourd’hui, il n’avait rien à faire pour une fois. C’était étrange d’ailleurs, il multipliait les missions ainsi que les enseignements pour essayer de monter dans les échelons du village. Par pure curiosité, ce matin, il se rendit tout d'abord à l’endroit le plus fréquentait, le terrain d'entraînement. Personne. Il se balada dans tout le centre-ville en espérant que quelqu’un lui donne comme par magie une mission ou quelque chose à faire. Ne rien faire état loin d’être dans les habitudes d’Atorasu.

S’il n’avait rien à faire, la pratique de l’un de ses domaines de prédilection était à travailler : l’Iroujutsu. Cette capacité demandait une énorme connaissance sur plusieurs sous-domaines. Connaissance qu’il ne possédait bien évidemment pas. Il allait avoir besoin de plusieurs choses, dont des plantes. Quoi de mieux que de rendre visite à notre Belle-mère Nature

Il s’y rendit. De sa main gantelée, le visage toujours couvert d’une grosse capuche faisant partie d’un manteau entièrement noir couvrant son corps, sa silhouette, il cueillit quelques plantes, feuille et plusieurs variétés de fleurs. Et pendant un moment, il entendit un bruit sourd et lointain, mais il ne réagit pas, bien trop concentré sur sa cueillette, mais ce bruit répétitif devenait insupportable alors il décida de s’y approcher pour s’enquérir de ce bruit sonore.
Et il s'avérait que c’était un homme légèrement plus vieux qu'Atorasu qui s'entraînait. Est-ce un signe du destin ? L’homme à la chevelure blonde le remarqua et le salua rapidement.

C’était un signe du destin

Alors, ironiquement avec son immuable voix placide, il lui adressa la parole tout en se rapprochant de celui-ci.

- Est ce toi que je dois entraîner aujourd’hui ?

Rares sont les personnes qui se levait aussitôt pour s'entraîner, ça ne pouvait être que lui. Cet homme était forcément là pour Atorasu

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

De la théorie à la pratique Empty
Mer 15 Avr 2020 - 1:11


Torse nu, King transpirait a grosse goutes malgré le climat. Ses muscles chauds et gonflées a block emmenaient sa carrure dans une toute autre dimension, faisant ressortir le moindre strie de son corps et nombreux savent qu’il en avait beaucoup et un peu partout. Très petit de taille, le Teikokujin avait du très vite travailler à combler ce déficit par un entrainement physique intensif lui sculptant un physique tout a fait remarquable. C’est dans ces conditions qu’il avait interrompu son entrainement pour reprendre son souffle et s’hydrater, avant qu’il ne tombe finalement sur un inconnu bien caché sous son manteau et sa capuche quelques mètres plus loin et qui semblait bien intéressé par ce qu’il faisait.

Le bakuhatsu fit donc un coucou a l’inconnu, que pouvait-il bien faire si loin de la ville a pareil heure de la journée, si King avait choisi cette endroit pour s’entrainer c’est bien parce qu’il se croyait assez loin de la ville pour ne pas embêter les gens avec ses explosions, mais il faut croire au vu de la situation qu’il ne s’était pas reculé assez loin, son vacarme avait réussi a attirer l’attention. Toujours cachée sous sa capuche, l’inconnu continuait de se rapprocher du Teikokujin lui posant au passage une question qui lui semblait plutôt bizarre étant donne le fait qu’il n’avait aucun rendez-vous de prévu avec qui que ce soit à ce moment de la journée.

Il est vrai que le Hijin manquait beaucoup d’entrainement et d’expérience en ce qui concerne les combats, mais il ne se doutait pas que c’était au point où il serait pris de haut par tout nouveau venu ayant a peine jeté un coup d’œil à son entrainement, le bakuhatsu était-il si mauvais que ça ?! Ou étais-ce simplement du a la culture Kumojin qui était réputé pour apprendre à chacun de ses membre à mettre de côté leurs egos pour continuer d’apprendre perpétuellement et ce en toute humilité même auprès d’un cadet, ou encore d’enseigner a un ainé ou un supérieure de manière toute a fait naturel, cette manie d’enseignement et d’apprentissage perpétuelle solidement ancrée dans leur subconscient aurait beaucoup contribué au développement de leur patrimoine technologique. Etais-ce seulement un Kumojin qui se tenait en face de lui ?

- Je ne crois pas non, je ne me souviens pas avoir demandée de l’aide pour mon entrainement de ce matin, mais tu peux te joindre a moi si tu le désire, tu m’a l’aire bien intéressé, quoique je doute que pour cela, ce soit très pratique de rester cache derrière ton manteau comme ça.

Le Teikokujin fit la remarque pur pousser son interlocuteur a montrer son visage, ce n’était pas très rassurant en terre hostile d’être approché en pleine nuit dans un coin isolé par un mec cagoulé gantée bien caché derrière un manteau noir, trimbalant avec lui un panier au contenu très certainement douteux, du matériel pour faire disparaitre les corps ?! Quoi qu’il en soit le Bakuhatsu était prêt à la riposte si jamais le besoin s’en faisait sentir.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

De la théorie à la pratique Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 9:32
Une nouvelle fois, l’humour singulier d’Atorasu n’avait pas été compris par la personne juste en face de lui. Ce n’était pas un problème car, intérieurement, ça le faisait rire lui.

- C’était une blague.

… Que seul lui pouvait comprendre.
Un humour derrière lequel il se cachait pour se forcer à rire dans certains moments. Rien n’était plus réparateur que des pensées positives. Le garçon en face de lui, il ne l’avait jamais vu en 18 ans, “un nain musclé” pensa Atorasu du haut de son mètre quatre-vingt mais sous ses aires de petit homme, il n’avait pas l’air de rigoler sur les entraînements, hypertrophie musculaire se voyait, à plusieurs mètres, les quelques pas qu’il fit pour mieux établir la communication n’arrangèrent pas les choses sur le physique de l’homme, les muscles plus tracés, le torse qui gonflait et dégonfler montrant l'irrégularité de sa respiration. Atorasu était assez proche à même pas deux mètres du jeune homme qui avait semblait s'entraîner depuis un petit temps à moins ses entraînements soient extrêmement intensif.

- Non. Ne vous en faites pas pour ça. Je suis habitué à cette entrave. pouffa t’il de rire, en posant les quelques brins d’herbe à ses pieds. A moins que cela soit dérangeant ? ajouta t’il.

Une fois redresser, il se présenta; “Atorasu”. Il demanda, ensuite, à qui il avait affaire pour l'entraînement qui allait suivre, s’il allait se blesser avec un inconnu valait mieux qu’il sache son appellation puis une fois les présentations faites, il recula de quelques pas en baissant sa capuche dévoilant ses cheveux sporadique mi-blanc et mi-noir. Mais un masque fait entièrement de fils couvrait la totalité de son visage.

- Eh bien !? Que fait-on ?


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

De la théorie à la pratique Empty
Ven 24 Avr 2020 - 16:27


King lacha un long soupir qui exprimait son soulagement lorsque son interlocuteur se présenta enfin, qu’est-ce qui lui prenait de faire des blagues pareils en pleine nuit ?!

- Oh, moi c’est King, enchanté Atorasu. Par contre quelqu’un devrait t’aborder en pleine nuit, cagoulée derrière sa cape et avec des gants. Je suis certain que tu trouverais ca beaucoup moins drôle. Dit le Bakuhatsu cette fois en rigolant.

Le kumojin c’était débarrassé du panier qu’il tenait et avait ensuite présentée son visage au Bakuhatsu tout en ayant pris soin d’installer une certaine distance entre lui et le Teikokujin, malgré cela il demandait tout de même l’air innocent ce que le Bakuhatsu prévoyait pour la suite, il le savait pourtant très bien et s’y était même déjà préparé. Les deux shinobis allaient se taper dessus, une première pour le Teikokujin depuis qu’il s’était sérieusement mis à son entrainement aux arts ninja, il était si heureux d’avoir un adversaire, qui plus est sorti de nulle part alors qu’il n’avait rien demandé, pour l’accompagner dans son entrainement.

Le blond était tellement excité qu’il parvenait à peine a le cacher, son corps frémissait déjà tout seul a l’idée d’effectuer un premier vrai combat bien qu’il resterait assez modéré dans l’intensité, c’était déjà ca de fait. Le look de son adversaire le chiffonnait tout de même, ce dernier avait une sorte de masque en grillage qui laissait tout de même transparaitre son visage, en plus de sa chevelure blanche par endroit et noire a d’autre, c’était assez peu commun, mais tout ça ils auraient certainement l’occasion d’en discuter après leur petit combat, mais pour l’heure King n’avait que cet affrontement en tête.

Se plaçant face au Kumojin, King se campa sur ses appuis, bien derrière sa garde, parée à toutes éventualités.

- Eh bien, j’étais en plein entrainement, mais puisque tu es la et que tu as l’air intéressé, on peut faire un petit combat… tu en pense quoi ?!


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

De la théorie à la pratique Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 9:37
L’humour particulier d’Atorasu n’était pas aimé de tous, même sûrement de personne, car il avait pour unique but de l’'amuser lui et lui seul, le rire ou le sourire de la personne étaient qu’un simple bonus dans sa conquête à l’humour. Pour le Génin, l’homme en face de lui ne faisait pas défaut d’humour, son rire en était la preuve concrète. Il aimait bien.

Après avoir reculé et installé une bonne distance entre lui et son futur adversaire, le Ji-Ongu s’arrêta et acquiesça de la tête en prononçant d’une manière faussement crédule sa confirmation pour un combat dont le blondinet avait l’air impatient. Atorasu allait devoir jouer la sûreté, ce jeune homme en face de lui n’avait pas l’air d’être un débutant dans la matière, du moins en apparence. La fébrilité qu’il dégageait se faisait ressentir jusqu’aux entrailles même du Génin.

- Ne retiens pas tes coups mais évitons quand même un combat létal ou trop pernicieux Dit-il d’un ton rassurant.

En prenant son temps, il joignit ses deux mains pour faire un mudrâ faisant apparaître deux clones de lui, l’un à sa gauche, l’autre à sa droite. Il n’allait pas attaquer le premier, du moins d’une attaque trop offensive. L’amour qu’il porte pour le combat dépassé tout entendement, mais cela ne voulait pas forcément dire qu’il était le ninja le plus puissant de Kumo. Non. Les deux clones et Atorasu se mirent en position de combat comme attendant l’attaque de leurs adversaires.

OPLA:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

De la théorie à la pratique Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 21:42


Comme prévu, King et le Kumojin étaient tombée d’accord pour un petit combat amical en guise d’entrainement matinal. Aucun des deux adversaires du jour n’avait d’indice sur les capacités de l’autre, il allait donc falloir à chacun de procéder avec beaucoup de précautions afin d’éviter toute mauvaise surprise.

King toujours sur ses gardes restait observateur du moindre mouvement de son adversaire. Ce dernier recula en arrière avant de faire apparaitre des clones à ses côtés, du point de vue du Bakuhatsu, ces deux mouvements étaient très bien pensés. En plus d’avoir à présent l’avantage du nombre, son adversaire avait en plus augmenté la distance qui les séparait ce qui lui permettrait de voir venir un potentielle assaut au corps à corps.

Sortant un Kunai de sa sacoche, le Bakuhatsu s’élance au pas de course vers son adversaire en évitant de suivre une trajectoire trop linéaire, afin d’éviter d’être prévisible dans son déplacement, il balance ensuite son kunai vers son adversaire après seulement quelques pas, avant d’en balancer encore un autre un peu plus loin. Sa tentative a pour objectif de mettre un minimum de pression à son adversaire le temps de resserrer la distance entre eux.

Une fois à proximité, le Teikokujin donne un coup de poing de toutes ses forces au clone qui se tenait a la droit d’Atorasu, avant d’enchainer par un puissant coup de pied circulaire toujours vers ce dernier. Le Teikokujin tente ensuite de s’écarter aussi vite qu’il s’était rapproché pour éviter d’être pris en embuscade par les Atorasu.



Résumé du tour:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

De la théorie à la pratique Empty
Dim 3 Mai 2020 - 7:47
Le combat avait commencé et le genin en face de lui n’avait pas l’air de faire son premier combat, les déplacements totalement aléatoires empêchaient Atorasu de prédire l’un de ces gestes. Un kunai fonça à vive allure vers le Ji-Ongu. Un simple petit déplacement suffit pour esquiver les deux kunais, mais il a fallu très peu tempes pour se rendre compte que cette attaque n’était pas anodine, car Atorasu, le clone attaquait ainsi que l’autre clone, se retrouvèrent partiellement isolé de 2 mètres l’un des autres.

Voyant le blondinet arriver en trompe sur lui le clone effectua un mudra puis toucha le sol l'engouffrant directement dans celui-ci le faisant disparaître comme par magie. Étant à deux doigts de toucher le clone le blondinet enchaîna ses deux coups, mais malheureusement dans le vide.

Le reste s'enchaîna rapidement, le petit blondinet avait eu l’idée d’avancer de manière aléatoire, mais lorsqu’il recula ses pas était prévisible et Atorasu s’en joua. Il fit rapidement un mûdra faisant sortir une petite pierre derrière le pied du genin pour le faire tomber, et la seconde d’après, le clone, non loin de lui, fit un mudra et posa ses mains à terre. La petite pierre était juste là pour maximiser l’entrave qui collait et absorbait jusqu’au bassin,

Atorasu, sachant que cette technique était à la limite de l'inévitable ne fit rien, à part s’approche de son clone qui avait l’air de garder les mains à terre. Il n’était pas à l’abri d’une surprise, il regarda donc son adversaire, restant néanmoins sur ses gardes.

Atorasu, sachant que cette technique était à la limite de l'inévitable ne fit rien, à part s’approche de son clone qui avait l’air de garder les mains à terre. Il n’était pas à l’abri d’une surprise, il regarda donc son adversaire, restant néanmoins sur ses gardes.

OPLA:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

De la théorie à la pratique Empty
Dim 3 Mai 2020 - 10:09


L’offensive de King avait pour objectif de détruire un des clones d’Atorasu et ainsi rééquilibrer la balance en termes de nombres, mais le clone du kumojin s’était défait de cette assaut avec brio préservant l’avantage du nombre pour son créateur.

Se reculant pour installer de la distance entre lui et ses adversaires, King fut surpris par une pierre dont il n’avait pas remarqué la présence, cette dernière lui fit perdre l’équilibre le faisant tomber en arrière. Le Teikokujin pu constater pendant sa chute la terre qui changeait de forme pour adopter un état plus boueux, dont il n’avait aucune envie de découvrir les effets.

Une explosion depuis son dos pour s’élever dans les aires et puis une autre avec ses bras pour quitter le champ d’action de la zone boueuse. Le Bakuhatsu s’élança au pas de course vers son adversaire aussitôt que son pied avait foulé le sol. S’il avait une première fois commis l’erreur porter son attention sur les clones, clone qui n’était toujours pas réapparu depuis sa disparition, le Bakuhatsu s’élançait directement pour le vrai Atorasu cette fois, gardant toujours ses déplacement biscornu afin d’éviter d’être prévisible.

Les deux Atorasu rassemblés en un point, le Bakuhatsu colla un parchemin explosif sur le visage du clone Atorasu qui était l’origine de la marre de boue, avant de donner un coup de pied explosif a son adversaire et s’écarter pour faire exploser le parchemin d’un mudra « Katsu ». Le soldat impérial restait sur ses gardes ignorant la position du deuxieme clone.




Résumé du tour:
 



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

De la théorie à la pratique Empty
Dim 3 Mai 2020 - 11:42
Incroyable” pensa Atorasu. La capacité de ce jeune homme était dévoilé, expliquant les bruits répétitif et les dégâts qui étaient causés à l'arrivée du genin et alors qu’il regardait son adversaire s’envoler et sortir de la zone boueuse. Admiratif, Atorasu ne bougea pas d’un poil et le blondinet en profita pour foncer sur les jumeaux qui était d’une distance d’environ un mètre. Atorasu n’était pas au bout de ses surprises avec l’homme en face de lui.

Suite au masque, le regard ténébreux des deux Atorasu se posa sur le Bakuhatsu. Le clone enleva ses mains du sol, annulant “Idōshō”, l’autre sortit discrètement du sol, loin derrière le Bakuhatsu qui n’était pas à une distance négligeable et sortit un parchemin pour le coller sur le front du clone, Atorasu fit un bond en arrière et enchaîna avec un mûdra. Un soupire s'échappa d’entre les lèvres du Ji-Ongu voyant le puissant coup de pied qu’il esquiva mais ce soupir ne pouvait pas se faire pour le petit blondinet qui essaya de s’échapper... mais ne pouvant pas, étant donné qu’un d’un demi-dôme s'était formé derrière lui, l’encerclant, l'empêchant d'aller à droite, à gauche et derrière lui.

Sur ses derniers instants de vie, le clone, un parchemin sur la tête, profita que le blondinet soit bloqué, pour le charger et normalement, explosa à une très courte mesure de lui. Manipuler les explosions est une chose, mais Bakuhatsu King aller t’il réussir à survivre à celle-ci ? Au cas où le clone étant derrière le dôme fonça sur celui-ci.

OPLA:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

De la théorie à la pratique Empty
Dim 3 Mai 2020 - 14:42


Atorasu n’était-il pas en réalité une sorte de spectre ? King avait beau tenter de le toucher a maintes reprises, le soldat n’y était pas encore parvenu, son dernier assaut avait à nouveau été évité et voilà qu’il se retrouvait cette fois prisonnier d’un demi dôme dans le dos, le clone dont il avait scelle le sort lui fonçant dessus jouant les kamikazes.

Le Bakuhatsu avait comme plus tôt tenté de s’écarter de son adversaire, mais cette fois au lieu de se heurter à un caillou sortit de nulle part, il se heurta le dos contre un dôme sorti de nulle part, la seule issu étant gardé par le clone kamikaze qui lui fonçait dessus a une vitesse folle. Le Bakuhatsu n’avait pas le temps de se défendre cet assaut retour à l’envoyeur avec autre chose que ses avant-bras. Heureusement pour lui, le clone n’était pas parvenu a une distance tres intime de lui, le parchemin détonna et King fut projeté en arrière ou il se heurta a nouveau contre le dôme avant de tomber à terre.

Entouré de fumée du a l’explosion, King secoua légèrement la tête pour remettre ses sens en place avant de sortir lentement du demi dôme. Il ressentais ce qu’il devait infliger à ses adversaires la plupart du temps.

- Bien joué le coup du Kamikaze.

A chaque fois que King avait tenté d’installer de la distance entre lui et son adversaire après un assaut, ça ne s’était jamais bien terminé, sa nouvelle stratégie était donc d’acculer ce dernier, au corp à corp, là où il était certains d’avoir l’avantage au vu du style adopté par son adversaire jusqu’ici.

S’élançant vers Atorasu toujours avec des mouvements non monotone, maintenant qu’il savait que son adversaire jouait sur l’anticipation, il arriva vers ce dernier avec un puissant coup de pied enchainé avec un coup de poing puissant, suivant son adversaire ou qu’il aille cette fois, restant le plus proche possible de lui.



Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

De la théorie à la pratique Empty
Lun 4 Mai 2020 - 11:33
Atorasu commençait à voir ses limites se traduisant par un mal de crâne, il aurait pu arrêter maintenant mais quelques mouvements de plus n’étaient pas de refus. Sachant que pour l’instant, il avait l’air légèrement avantagé du fait qu’aucune blessure l’est endommagé mais la réalité était tout autre; Atorasu était bien trop prodigue avec son chakra et ceci devait être l’un défaut dont il devait compenser suite au domaine dans lequel il souhaitait s’améliorer. Mais alors qu’Atorasu tenait sa tête, le blondinet était toujours d’attaque, et sa survie suite à cette explosion impressionna le Génin.

Le clone qui fonçait vers le dôme accéléra au vu du ninja qui s’approchait du Jiongu. Le clone était tout proche mais le Bakuhatsu l’était encore plus de l’homme masqué qui n’avait pas l’air d’être dans son assiette et la preuve étant qu’il se prit le coup de pied dans les reins alors que le coup-de-poing fut bloqué. Étrangement, le Bakuhatsu ne s’éloigna pas de son adversaire cette fois-ci. Le clone profita de la situation pour attaquer le Bakuhatsu par-derrière. Dans l’élan, deux grandes queues faites de fils sortirent du bas du dos du clone et vinrent fouetter violemment le blondinet pour le projeter à plusieurs mètres. Un genoux à terre Atorasu se tenit le ventre comme si ses boyaux allait sortir de celui-ci.

OPLA:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

De la théorie à la pratique Empty
Mar 5 Mai 2020 - 9:12


Un coup de pied dans les côtes, un autre coup de poing bloqué par une garde, King parvenait enfin à toucher son adversaire de quoi lui redonner espoir en l’issu du combat. Le bakuhatsu était si focalisé sur le véritable Atorasu et ses moindre fait et gestes qu’il en avait presque oublié l’autre clone, ne le sentant pas arriver au loin. Le Teikokujin fut surpris au dernier moment par l’arrive à toute allure du clone Atorasu alors qu’il se préparait pour son prochaine enchainement sur l’original.

Le Bakuhatsu n’avait pu entendre que des pas de course dans son dos. Ayant a peine le temps de se retourner juste assez pour remarquer ce qui lui fonçait dessus, le soldat impériale fut fouetté par une énorme queue, l’envoyant valser au loin a plusieurs mètre d’Atorasu, après avoir effectué maintes tonneaux, se blessant a plusieurs reprises au passage avant de terminer son trajet en se heurtant contre un rocher.

Ce dernier assaut marqua la fin du combat du combat pour King, son adversaire avait été au-dessus techniquement et tactiquement, laissant le Bakuhatsu incapable de se mouvoir sans douleurs. Dans cet affrontement, le Bakuhatsu avait manqué de vitesse, il avait eu beau travailler sa puissance de frappe, ses coup n’étaient pas assez rapide, permettant à son adversaire de les éviter avec aisance, le soldat avait donc encore beaucoup de travail qui l’attendait.

Se relevant lentement et dans la douleur, le Bakuhatsu avança vers Atorasu en se tenant l’épaule qu’il s’était déboité.

- C’est bon tu as gagné, tu as été le plus fort. Ta stratégie m’a beaucoup impressionné Atorasu. J’ai beaucoup appris de ce combat merci, mais je veux ma revanche un de ces quatre. Dit le Bakuhatsu en rigolant malgré la douleur. Au fait, je suis du Teikoku, je ne te l’ai pas précisé tout à l’heure.




Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

De la théorie à la pratique Empty
Mer 6 Mai 2020 - 10:34
Juste après avoir percuté vivement le corps de l’adversaire, le clone disparu montrant le peu de chakra qui restait d’Atorasu. Il aurait pu rester une dernière action debout pas plus. Accroupis il avait sa tête sur son genou alors que le vert commençait à lui parlait.

- Épargne moi tes sermons. Il n’y a pas de plus fort entre toi et moi. Dit il de son ton toujours aussi placide avec une pointe de condescendance. Mon panel de technique est juste plus diversifié que le tiens. Tu aurais largement pu être à la hauteur avec une ou deux techniques de plus, blondinet.

Il se releva lentement puis vit l’état dans lequel il avait mis King. Il s’excusa de la main en faisant un petit rictus montrant qu’il avait mal pour lui.

- Si tu aurais remarqué la présence de mon clone et que tu aurais esquivé ma technique, je serai sûrement foutu à cet instant précis.

Son regard ne pouvait quitter la blessure qu’il avait faite à son partenaire de combat. Pas qu’il s’en voulait, mais la difformité qu’avait prise l’épaule de son adversaire étonna Atorasu. Il ne pouvait pas faire grand-chose pour King mise à part une sorte d’attelle pour immobiliser son membre afin que la douleur se fasse moins ressentir. D’ailleurs il le proposa et si celui-ci accepta, il ferait une attelle faite de fils.

- Heureusement que j’avais dit d’éviter un combat trop précieux. Fit-il la remarque en montrant du doigt la blessure de son acolyte. Néanmoins, ne t'en fais pas tu te débrouilles tout aussi bien que moi.

En disant qu’il était de l’Empire, Atorasu imagina la penser de King durant l’espace d’un instant. Il ne l’avait pas précisé . Mais est-ce nécessaire ? D’ailleurs à quoi cela servait de le préciser mis à part créer un potentiel conflit et transformer un entraînement en un mini-champ de guerre . Atorasu n’avait rien contre le Teikoku à premier vu et pour lui qu’il soit vert, rouge, gris ou violet ne changeait rien dans l’instant présent.

- Enchanté le vert. Finit-il par dire de son éternel voix.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

De la théorie à la pratique Empty
Sam 9 Mai 2020 - 19:12


Le Kumojin au fils était-il donc atteint du syndrome de l’imposteur ? Il avait beaucoup avoir remporté son combat avec brio contre le Teikokujin, faisant preuve d’un grand stratagème en profitant de chaque erreur commise par son adversaire, l’utilisateur de fils refusait de s’admettre plus fort et trouvait des motifs pour justifier sa victoire par un sois disant handicape de son adversaire. Un grand sage disait

- Je ne crains pas l’homme qui a pratiqué dix milles coups une fois, mais je crains celui qui a pratiqué le même coup dix milles. Dit le blondinet d’un ton sérieux. Avant de revenir à son humeur habituelle rigolant. Ce sont les paroles d’un ancien que j’ai lu dans un vieux livre et je viens de me rendre compte qu’il avait sans doute raison. Mon nombre de techniques importe peu finalement, je n’en fait simplement pas encore le meilleur usage. Et ce n’est certainement pas pour ça que tu as gagné, j’ai tout simplement encore beaucoup de progrès à faire.

Suite à l’offre d’Atorasu, le soldat se positionna près de lui, lui abandonnant son bras le temps de confectionner une attelle.

- Haha faut croire que j’ai pris le combat trop à cœur.

Cette fois si le Bakuhatsu rigolait pour s’éviter de hurler de douleur et jouer les dures, pourtant l’intervention du Genin lui faisait un mal de chien, heureusement pour lui ça ne dura pas plus de quelques minutes. Son bras était solidement attelle, aussi bien que si avait été fait dans un hôpital et ce grâce au pouvoir bien particulier du Kumojin, si ça se trouve il était médecin pour s’en sortir si bien et dans ce cas, King aurait de ce fait été battu par un médecin. Les médecins qui sont gardé caché en dernière ligne lors d’affrontement, pas seulement pour des besoins stratégiques, mais aussi parce qu’ils sont généralement moins doué au combats que les autres.

- Merci Ato, ton attelle est parfaite. C’est à se demander si tu n’es pas médecin. Aussi c’est un pouvoir bien pratique que tu as la, capable de briser comme de réparer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

De la théorie à la pratique Empty
Dim 10 Mai 2020 - 9:19
Le garçon avait sûrement raison finalement, là toute suite, à cet instant précis, le blondinet musclé était moins fort qu’Atorasu, si un combat rétroactif était possible, sûrement que le jaune aurait raison, mais là, ce n’était pas le cas. Étant donné qu’une égalité parfaite ne sera jamais faisable.

- Néanmoins, je ne sais pas si tu as pris la phrase dans le bon sens. Allez sur un champ de bataille avec seulement 3 ou 4 techniques ne sera sûrement pas la bonne chose à faire. Ce que cet ancien voulait dire, je suppose, c’est qu’il faut privilégier la qualité à la quantité. Tu ne penses pas ?

King donna toute sa confiance au Jiongu qui releva le bras de son ancien adversaire avant d’enrouler autour de la manche de son manteau du fils qu’il faisait apparaître comme par magie. Et alors que le Bakuhatsu disait qu’il avait pris cet entraînement trop à coeur, Atorasu démenti presque immédiatement ses dires.

- Tu n’as pas à dire ça, tu sais ? Il ne faut jamais prendre un combat à légère, je pense. Il finit le noeud autour du bras puis commença à faire une sorte garrot. Dis-moi si c’est trop serré, il commença à faire l’attelle. Car vaut mieux savoir ses faiblesses maintenant que lors d’un véritable combat. Ton coup de pied là. Ta frappe explosive. Très puissante, c’est une chance que je sois encore en vie d’ailleurs, dit-il avec humour, mais à part ce bond que j’ai fait, aucune autre technique pouvait la contrer. Le corps-à-corps est mon point fort, mais en même temps mon point faible. C’est ce que je me suis rendu compte dans ce combat. Je sais dès à présent ce qu’il me reste à améliorer.

Puis il ne dit plus rien laissant les rires et quelques micro-gloussements sortir de la bouche du King, briser le silence qu’avait installé le médecin en herbe. Il fit assez rapidement cette la manoeuvre pour éviter que son sujet ne souffre trop, de toute façon ça ne sera que temporaire. Arrivé sur la fin, il reprit la parole pour mettre en avant ce qu’il avait vu.

- Toi. Ce qui te manque, peut-être, c’est de l’attention et quelques techniques défensives. Tu as l’air d’être un peu comme moi, le corps-à-corps est ton point fort tout comme ton point faible. Nos techniques sont des techniques basiques. Apprenons à, presque, toutes les contrer afin de pouvoir faire face à des adversaires plus atypiques sur leurs styles de combat. Comme l’Homme face à un domaine inconnu, celui qui possède une culture générale s’en sortira plus que celui qui est spécialisé.

Il fit un noeud de fin pour éviter que la structure filaire ne bouge trop, perdant, alors, toute son utilité. En le comparant avec un médecin, une vague de nostalgie remonta, une grimace pouvait se distinguait s'il était possible de voir sous son masque. En l’espace de quelques instants, il vit ses deux mères où leurs domaines de prédilection devenaient ceux d’Atorasu; la médecine et l’art de la guerre devenaient presque les deux domaines pour lesquels vivait le Ji-Ongu. Honorer sa famille devenait l’objectif même de notre cadavre ambulant.

- Médecin dis-tu ? Il pouffa de rire. Si c’était le cas, j’t’aurais réparé, et depuis bien longtemps, cette épaule. J'espère pouvoire le devenir un de ces jours.

Il était fier de sa famille, fier de ce qu’elle lui avait attribué, pourtant, ce pouvoir qui lui a été légué ne faisait que renforcer l’aspect morbide et étioler de son corps. - Oui, un bien beau pouvoir. Ajouta-t-il d’une voix plus grave et caverneuse démasquant une sorte de mal-être par rapport à cette technique.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

De la théorie à la pratique Empty
Mer 13 Mai 2020 - 9:56


Cette fois ci, le Kumojin avait tout à fait raison dans ses remarques, si le Teikokujin avait été plus attentif, il aurait pu éviter de se faire renverser par la pierre plus tôt, lui évitant de dépenser du chakra pour se tirer de la situation de la situation de la situation qui allait s’en suivre, Il aurait pu éviter d’être pris au piégé par le demi dôme d’Atorasu, ce qui lui aurait éviter d’encaisser les premiers dégâts du combat, mais surtout il aurait pu voir venir le dernier coup qui l’avait mis hors combat pour de bon. Aussi plutôt que de se reposer sur l’esquive à chaque fois, qui devenait inutile une fois pris dans une impasse, le blondinet aurait pu se protéger s’il détenait une technique de défense approprié. Sans parler de ses lacunes au niveau de la vitesse, voilà tout un tas de points sur lesquels travailler qui traversèrent l’esprit du Bakuhatsu.

- Ton astuce est très bonne, tu viens de me faire prendre conscience que je ne ferais pas long feu face à mes propres techniques.

Le Kumojin n’était donc pas un médecin ! Il faut dire qu’il s’en sortait plutôt bien alors dans ce cas-là. Si le Bakuhatsu était chargé de poser une attelle un jour, il faudrait craindre que le membre endommagé ne finisse dans un état bien pire qu’il ne l’était au début de l’opération.

- C’est vrai, mais tu es très doué alors, et je ne doute pas que tu atteindras ton objectif... Ça va ? dit le Teikokujin en sentant son ancien adversaire un peu moins dans son assiette.

Le soleil à l’horizon commençait à gagner en hauteur, illuminant lentement de plus en plus de la surface de la plaine rocheuse qui entourait les shinobi jusqu’à venir caresser leur visage de sa douche chaleur. Une nouvelle journée se profilait à l’horizon pour les jeunes shinobi. Si King n’avait pas prévu de d’attaquer cette journée ni les suivantes avec un bras dans une attelle, le sacrifice en valait la peine.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

De la théorie à la pratique Empty
Sam 16 Mai 2020 - 7:05
Le soleil se levait en même temps qu’une forme de nostalgie et de dégoût en Atorasu. Il fit un simple signe de la main au vert pour lui confirmer que tout allez bien. - Un simple souvenir qui me rappelle bien des choses. Ce n’était pas qu’un simple souvenir, mais une véritable histoire qui défilait dans sa vie, comme une personne qui voyait sa vie s'enchaîner quelque temps avant de mourir.

Atorasu a su aider son prochain et finalement en plus de déceler ses propres failles, ces deux dernières actions étaient l’essence même d’un entraînement, aider son prochain tout en s’aidant ne relève pas d’un moyen, mais d’une véritable fin pour Ji-Ongu ainsi que sa défunte famille. le noyau même de l'entraînement profite aux deux, mais comme dans toutes relations, il est certain qu'il y en a toujours un qui profite bien plus de l’instant présent que l’autre. Toute suite entre le blondinet et le chétif, la question était déjà débattue.

Atorasu lui-même ne savait pas s’il allait réussir à atteindre son objectif vu la quantité de travail qui se trouvait devant lui, en tout cas, il s’en donnait les moyens, prenait tout son temps libre pour lire et pratiquer ce domaine qu’on appelle : L’Iroujutsu. Le Ji-Ongu ne voyait pas seulement qu’une capacité pour honorer une mémoire et la graver à jamais en soi mais aussi une capacité pour tendre la main à celui qui en avait besoin. Pratique qui consiste à sauver, aider ou bien même maintenir des vies.

Le soleil se levait en même temps que l’avenir qui se présentait pour Atorasu et son adversaire. Ces deux couleurs opposées savaient ce qui les restaient à faire pour mieux affronter l’avenir.

Atorasu récupéra les brins d’herbe qu’il avait posés à terre à quelques pas de l’endroit où ils étaient. - Il est temps pour moi d’y aller, et pour toi aussi, je suppose non ? Dit-il en essayant de récupérer quelques brins éparpillés suite à leur affrontement.

Une fois fait, Atorasu n'attendit pas la réponse de son adversaire, il le salua de la main puis s’enfonça dans la foret... sûrement pour récupérer de nouvelle plante.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu

De la théorie à la pratique

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: