Soutenez le forum !
1234
Partagez

Traumas [PV IMAI N.]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 0:07
Roku se souvenait d'une promesse qu'il avait tenu à son vieux maître, de toujours rester dans le droit chemin, lutter pour et par le peuple, même s'il l'escroquait par moment, il préférait toujours rester quelqu'un de populaire parmi les basses classes de Kaze no Kuni. Ainsi il ne ciblait jamais ceux de sa "caste", car il se souvenait d'où il venait, et surtout où il voulait aller. Surtout, Oreishii Roku tenait toujours ses promesses, car quand il engageait sa parole pour une cause ou une personne, jamais il n'avait faillit à la tâche. Jamais il n'avait faillit à une chasse, jamais il n'avait défait une de ses promesses, jamais il n'avait encore connu l'échec ...

Et c'était pas aujourd'hui que ça allait commencer.

Alors quand il avait promit de raconter son histoire un jour à Mukuro, dans un contexte moins formel, il ne plaisantait pas. Aussi, quand il reçut une missive lui indiquant de se rendre à un certains oasis aux portes de Taiyo, à l'opposé du Colisée pour plus de discrétion, Roku avait crut que le moment de livrer son historique était venu. Mais il ne se doutait pas de ce qu'il l'attendait finalement, car s'il avait apprit une chose à fréquenter la Mort, c'était qu'elle était imprévisible, comme son homologue la faucheuse.

- Il est temps de me mettre en route je crois, allons-y se fit-il à lui même pour se donner du courage.

Il s'habilla comme pour porter son propre deuil, tout de noir et de beige, les deux couleurs qui lui allaient le mieux, et qui lui semblait le plus pratique dans le désert. Il se précipitait peut être la tête la première vers la gueule du loup ...

Mais que pouvait arriver à l'ignorant qui ne voulait croire en sa propre fin ? Que pouvait-il arriver à un homme certains de pouvoir se sortir de n'importe quelle situation avec sa jugeotte et ses compétences ? Et puis, quel intérêt de piéger le marionnettiste maintenant ?

Après tout, il était dans le même camp, qui faisait écho à un vent de révolte venu du Pays du feu et qui se répandait comme une traînée de poudre. Il ne fallait pas rêver, les petites nations aussi possédaient leurs atouts shinobi, et il faudrait compter avec. Alors peut être qu'elle voulait voir ce qu'il avait dans le ventre, parce qu'à peine arrivé à l'endroit - une paisible Oasis avec des palmiers et une source d'eau pure et cristalline envahie par le sable ocre du désert. Elle s'adressa à lui en ses termes ...


_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.


Dernière édition par Oreishii Roku le Mer 15 Avr 2020 - 16:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 10:13

« En garde moussaillon. »

Mais contrairement à ces mots qui se voulaient entraînant, je tirais une mine complètement blasée et je me tenais dans une posture nonchalante comme si j'avais très mal dormi la veille - ce qui en soit n'était pas totalement faux puisque j'avais bu dans un bar jusqu'à une heure du matin. Il fallait me comprendre, je me suis forcée à me lever ce matin malgré moi pour venir jusqu'ici...

J'étirai mes bras en l'air tout en bâillant avant de dégainer calmement mon sabre et de le pointer en direction du jeune homme. Si je donnais l'impression de somnoler et de divaguer, mon regard, lui, montrait que j'étais bel et bien éveillé et même très sérieuse sur le sujet. Après un instant de silence, j'étirai un léger sourire amusé.

« T'as vu ? C'est chelou quand quelqu'un te dit ça en pointant son arme sur toi. »

Ouai, j'avais vécu la même chose avec Kuuli qui m'avait trainée dans le désert et qui m'avait provoqué au combat... (D'ailleurs, c'est à toi de répondre Akuruz si me lis là actuellement )

« Faisons simple. On s'tape et tu me montres ce que tu as dans le ventre. Je n'aime pas trop me battre, c'est vrai, mais on (Kuuli) m'a dit que c'est important de savoir ce dont est capable son prochain... Du coup nous y voilà. Avec ça, on pourra pas dire que je n'ai pas fait mon travail pour former les recrus.. »

Cela dit, avait-il réellement besoin que je le forme ? Il était réputé pour être un chasseur de monstre, il devait déjà bien se débrouiller au combat. J'étais d'ailleurs assez curieuse vis-à-vis de ses capacités...

« Je te laisse le premier coup. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 11:26
Imperturbable. Il était déjà dans une sorte de monde parallèle, dans sa bulle. Il n'entendait qu'en fond ce que disait Mukuro depuis qu'elle avait prononcé les mots magique. Flexible sur ses appuis, les bras le long du corps, sa lame à la ceinture qui n'était pas dégainé ... Il semblait vouloir en découdre avec un pure corps à corps, histoire de cacher un peu plus longuement de quoi il était réellement capable. Mais il était difficile de rester concentrer bien longtemps avec cette jeune donzelle, qui était du genre pie causante, et qui essayait sans doute de lui monter les nerfs en pelote.

Après tout un ennemi perturbé est un ennemis en passe de perdre, cette leçon, était la première qu'il avait apprise avec l'art de la guerre de Tsunzu, l'un des premiers livres que lui avait fait lire son maitre.

Il n'avait jamais oublié ses leçons, tirées d'un passé lointain et valeureux, où se battre avait un sens, un vrais, qui ne laissait aucun doute sur la nature profonde des gens de cette époques ; Où guerroyer était honorable, où mourir était un acte de foi qui permettait d'accéder à un autre plan de l'existence. Une époque qui n'aurait pas sied au jeune Roku, adepte des pièges pervers, et des tours de passe passe. L'honneur, à quoi bon, c'était rester en vie qui comptait.

Il n'entendait plus que sa respiration à présent, lente et régulière.

- Très bien, dame Mukuro, cela sera fait selon votre bon vouloir, fit-il, lui et ses bonnes manières plus aiguisées que le tranchant de la dague qui pendait à sa ceinture. N'oublions pas que sa langue aussi, pouvait être aiguisée, et blesser plus durement que l'un de ses pantins, où l'un de ses coups favoris. Il attrapa dans une de ses sacoches, l'un des cinq shurikens qu'il prévoyait d'envoyer.

- Me former ? Voyons, jeune maîtresse. Vous n'y êtes pas du tout, pas encore. Une simple provocation, tandis qu'il lança une bombe fumigène entre eux, dans l'espace sablonneux qui les séparait. Rapidement, un épais nuage de fumée s'échappa de la boule mauve, qui emplit sa bouche d'une purée de pois particulièrement désagréable, mais qui obstruait aussi la vue de tous. Mais il avait un avantage dont il pouvait se servir. Il fit u signe, et invoqua une multitude de clochettes reliées à des fils d'acier, dont le bout était biseauté pour s’accrocher dans la moindre interstices et la moindre aspérités d'un vêtement.

Et tandis que le nuage s'élevait dans les airs, il tendit l'oreille pour repérer son adversaire, qui allait forcément faire un mouvement de recul en voyant fondre sur elle des clochettes, sans savoir ce qu'elle pouvait lui faire.

Il se précipita là où il entendit du bruit, à pas de loup, comme dans du velours.

Et il porta un coup de pied circulaire à ce qui lui semblait être Mukuro.
stats et résumé:
 

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 12:07
« Oy oy, si tu m'appelles maîtresse les lecteurs qui survoleront le RP vont avoir des doutes sur notre relation et sur le contenu du RP... »

Aussitôt le départ envoyé, il éclata une bombe de fumigène au sol qui vint brouiller ma vision. Oui, c'était à la mode en ce moment les bombes du fumigène - ça ne coûtait pas très cher et c'était plutôt utile. Je devrais songer à en acheter, tiens...

Instinctivement, je reculai de quelques pas en arrière pour éviter de baigner dans la fumée. Mais au même instant, je vis des reflets à travers le nuage qui indiquait la présence de projectiles qui fusaient vers moi. Malin et rusé le petit chasseur de monstre !

Avec aisance et rapidité, j'effectuai un mudra et concentrai mon énergie dans mon sabre déjà dégainé pour envoyer une petite bourrasque de vent qui vint à la rencontre des projectiles et qui repoussa par la même occasion le nuage de fumigène dans la zone. J'entendis alors le bruit d'un délicat tintement.

* Des clochettes..?

Reliées à un fil de fer... Était-il un illusionniste ? Mais à l'instant où je relevai les yeux sur terrain dégagé, le jeune homme avait d'ores-et-déjà disparu pour apparaître à côté de moi. Légèrement prise par surprise, je bloquai son coup de pied avec mon avant-bras droit.

« Il va falloir y aller plus fort... »

Ça faisait quand même un peu mal cela dit, mais je ne montrais rien sur mon visage qui demeurait de marbre... J'enchaînai en brandissant mon sabre avec mon bras gauche pour porter un coup en diagonal.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 12:49
Ainsi ce sabre ne servait pas qu'a ponctué ses phrases toujours plus piquantes les unes que les autres ? Il servait également à frapper son adversaire avec son acier. Elle para aisément le coup servant à jauger de la puissance au corps à corps de son adversaire, comme elle s'était débarrassée des clochettes servant à suivre les déplacement sa cible. Après tout, l'étendue était dégagée, et apparemment, elle était franco du collier, ce qui lui laissait à penser qu'elle n'était pas spécialiste du camouflage. Elle lui avait également prouvé qu'elle restait solide, et qu'il pouvait y aller plus fort que ça.

Après tout, ça la fouterait mal d'abîmer son employeur au deuxième jour de boulot, pas vrais ? Même si le boulot en question, c'était justement d'essayer de la démolir.

Apparement, elle était plutôt forte au cors à corps, alors il se dit qu'il devrait la décourager sur l'un de ses domaines de confort, où elle se sentait justement la plus à son aise. Il esquiva le coup de sabre en passant sous le fil d'acier qui passait en diagonale, et manqua de peu de le frôler. Elle avait visé l'épaule droite, sûrement pour atteindre le torse. Elle ne plaisanta pas, la donzelle. Après tout, il lui avait démontré avoir des capacités assez particulières, ainsi en l'intriguant, il n'avait fait que chercher à provoquer ce genre de réaction chez Imai.

Il profita de son esquive pour faire un saut de main, et se rétablit debout comme si de rien n'était. Comme si c'était facile pour Roku. Il n'était pas essouflé, n'avait pas une marque sur le corps, et en profita pour lancer :

- Je ne voudrais pas que vous ne baissiez ma prime parce que vous nourrissez une rancœur à mon encontre, voilà tout ! Fit-il en réponse à sa petite pique. Lui aussi savait être mordant, conscient que la psychologie comptait autant que le physique dans un combat entre deux individus d'une même force. Et même si personne ici ne savait qui était le plus fort des deux, il était une chose sûre : Ils se rendraient coup sur coup dans ce combat.

Il était juste à côté d'elle, et à portée de coups. Il prit appuis sur le sol pour lancer un coup de poing dans son foie, suivit d'un autre au thorax, puis un au visage, et ainsi de suite, jusqu'a en compter une dizaine s'enchaînant avec fluidité, comme si c'était pour lui une habitude de composé ce genre de frappe. Il avait une aisance naturelle dans l'art de frapper, malgré son corps petit et frêle, ce qui en faisait quelqu'un de dangereux pour le commun des mortels.

Mais Mukuro n'était pas du tout le genre de femme, à être issus du commun. Malgré qu'elle soit mortelle, elle pouvait être atteinte par ce genre de combo, si elle ne prenait pas garde à elle.


Stats et résumé:
 

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 13:19
Ses mots me firent étirer un léger sourire. Ah, il n'était pas faux, je lui en voudrais s'il me tuait là, ici et maintenant. Mais cela voudrait simplement dire que j'avais été trop naïve de le provoquer ainsi en duel et je ne pourrai m'en prendre qu'à moi.

« Ne t'en fais pas, je ne nourrirai aucune rancœur contre toi. »

Je ne considérais pas les blessures ou la mort comme un imprévu, mais comme ennemi contre lequel il fallait lutter tous les jours. C'était la loi du désert, la loi du plus fort, celle par laquelle j'avais été élevée, celle par laquelle il avait aussi été soumis.

Mon regard croisa le sien, et lorsqu'il revint à l'assaut, j'empoignai le plat de mon sabre pour bloquer ses attaques - ou du moins une partie. Ses poings se heurtèrent, un coup contre le plat de ma lame, un coup contre le manche du katana, et d'autres fois atteignaient mon estomac et mes épaules. Les coups faisaient mal - normal on me frappait - mais rien de bien gênant. C'était douloureux, mais supportable - oh, j'avais connu pire.

J'étirai un léger sourire en même temps que j'effectuai un mudra sans le quitter des yeux, et aussitôt, mon sabre se mit à dégager de petits éclairs. Il devait me voir venir dés à présent...

« Tu as intérêt à y aller plus fort... »

Et j'étais cent pour cent sérieuse. Je bondis vers lui pour lui asséner un combo de sabre à ma sauce qui se voulait plus violente en visant principalement ses bras et jambes.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 14:01
Depuis le temps qu'il évoluait dans le désert, bannis de la ville qui l'avait cru grandir, il en avait vu des mirages. Mais celui là était plus subtile que n'importe quel illusion causé par un manque d'hydratation, et il lui fallut beaucoup de chance pour dévier ne pas subir l'assaut de sa "camarade". Il faut dire que le jeune homme maîtrisais en outre de l'art des marionette, un puissant ninjutsu futon, qui lui donnait un sacré avantage au corps à corps, comme à distance. Le vent était assurément l'affinité la plus polyvalente de toute, et même s'il se sentait surclassé par son adversaire, qui semblait en posséder plusieurs - par quelle sortilège était-ce possible ? Serait-ce... Non, il ne pouvait croire qu'il avait manqué une information aussi vitale en fouillant son passé ...

Mukuro. Ce nom était craint dans les ruelles sombres de Taiyo, à Kaze no Kuni. Mais ce nom, voulait-il dire quelque chose, finalement ? Qu'est-ce qu'un nom, sinon des lettres gribouillées sur un bout de parchemin ? Il fallait connaître son "identité" avant tout, c'était son challenge aujourd'hui.

Ainsi, il vit arriver sur lui une grande lame chargée d’électricité, mais n'ayant guère cœur à esquiver pareil assaut, rapide et assurément dangereux, il exécuta des mudra en reculant, et cracha une grande boule de vent sur son adversaire, dans le but de la faire reculer le plus loin possible. Il faut savoir que le jeune ninja, bien qu'à l'aise dans tout type de distance, préférait largement le combat de loin à nul autre.

Il fit une composition de mudras en apposant un sceau sur l'un de ses shurikens, et l'envoya directement dans la figure de son opposante du jour, amie de toujours, qu'il aimait à taquiner aujourd'hui. Pratiquer Roku, s'était se rendre compte que le jeune homme était facétieux.

Quand le Shuriken se planta, l'explosion retentit.

- Ola, j'espère que je ne l'ai pas tuée sur ce coup là, dit-il à moitié en chuchotant dans son masque, J'y suis peut être allé un peu fort ... Lâcha-t-il tandis que le sable retombait mollement dans le désert.

Stats et Resumé:
 

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 15:34
Je me laissai en emporter par la boule de vent qui me ramena à une bonne distance de mon adversaire. Ainsi, il maîtrisait aussi le ninjutsu en plus des sceaux et du corps-à-corps. Une information intéressante que je pris soin de noter quelque part dans un coin dans mon esprit...

Le combat se poursuivait. Mon regard revint à nouveau sur lui. Au même instant, il m'envoya un petit projectile avec accroché dessus un sceau explosif. S'il pensait m'avoir avec si peu, il se trompait grandement ! J'attrapai mon sabre et le plaçai devant moi pour faire légèrement dévier le shuriken qui explosa à côté de mon oreille. Cheveux flottant au vent. Visage imperturbable. J'étais la classe.

Et je profitai de cet instant de diversion pour effectuer trois mudras et souffler cinq boules de feu qui fusèrent en direction du jeune homme. Elles arrivèrent de manières dispersées. Elles n'étaient pas bien grosses, mais les brûlures pouvaient faire assez mal. C'était du feu après tout ! Maintenant que je savais qu'il maitrisait un élément (celui du vent) je n'allais pas me retenir pour lui envoyer du feu.

Comment allait-il réagir à ça ?



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 16:26
Il ne fallait pas avoir froid au yeux, ni la peur au ventre ; Le frisson est beaucoup plus excitant, lui donnant ce sentiment grisant de puissance tandis qu'il fonce droit vers le danger. Même si ses petites ruses ne fonctionnaient pas, il lui restait des atouts dans sa manche, il se dirigea droit vers les boules de feu en courant. Et au dernier moment, quand les flammes crépitante étaient au plus près de lui, il sauta dans un timming parfait pour esquiver la première, effectuant une vrille plus qu’honorable, à la manière d'un gymnaste devant son jury, et se retrouva plus proche que nécessaire de son adversaire. Il était si proche du feu, qu'il pouvait sentir sa morsure sur sa peau. Il n'aurait pas aimé recevoir cette technique de plein fouet. Jouer avec les flammes, c'est dangereux, ma petite dame.

Il eut un instant d'hésitation avant d'attraper enfin la lame qui pendait à sa ceinture, et qu'il n'utilisait que pour le décorum en règle générale. Un bon chasseur sachant chasse, ne sait pas chasser sans son couteau.

La lame était courbée, ondulée, permettant de trancher dans le vif et d'effectuer des blessures extrêmement difficiles à soigner, et surtout à recoudre. Cela faisait des dégâts, âme sensible s'abstenir donc. Le pommeau était ouvragée, en cuir et en métal recouvert de paillette d'or à la main. C'était un cadeau de son maître, pour son passage à l'âge adulte. Il se rappelait encore ses paroles lorsqu'il avait voulut refuser ce cadeau empoisonné ... Roku n'aimait pas les armes à proprement parler, hormis dans ses créations les plus audacieuses. Il n'aimait surtout pas s'en servir sur les êtres humains, surtout à l'époque.

Il concentra son chakra à l'intérieur de l'arme, faisant de son affinité le prolongement de sa dague.

C'était finit de la jeune pousse trop douce pour ce monde impitoyable, s'en était terminé de ses simagrée, ses faux semblants, ses oxymores, cette sorte de grand écart qu'il faisait pour respecter ses convictions les plus profondes. Il ne restait plus qu'une colère froide, devant l'injustice qu'on lui avait fait subir, et celui que l'on continuera de faire subir dans son pays, pour le bon plaisir de ses dirigeants.

Une aura Futon parcourut l'arme, et il se dirigea vers son adversaire, pour porter une série de frappes, d'estoc et de taille, qui sans prétention, pouvait blesser amèrement son adversaire.

Stats et résumé:
 

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 23:04
Si certains de ses coups manquaient encore de puissance, je devais avouer qu'il avait une bonne esquive et qu'il n'avait peur de rien. C'était ce qu'il fallait. Il n'était pas surnommé le chasseur de monstre pour rien. Il revint à l'assaut, réduisant à nouveau la distance qui nous séparait pour revenir au corps-à-corps. Mais cette fois-ci avec une nouvelle arme ; une dague.

J'avais lu dans sa gestuelle une once d'hésitation avant de saisir sa lame. Eh quoi ? L'aurais-je d'ores-et-déjà poussé dans ses derniers retranchements ? Il concentra une petite dose de chakra dans son arme et vint enchaîner une série d'assauts à mon encontre. Sa lame était bien jolie et très affutée, chose que je ne pouvais pas le nier

« Fyuuu, olie lame et bien affutée ! »

Mais ses attaques manquaient encore de vitesse et de précision. Je pouvais les esquiver sans difficulté tout en évitant que la lame ne me touche. Peu importe à quel point une arme était affutée, si elle ne pouvait pas atteindre sa cible, elle ne valait pas grand chose... Je contournai l'arme pour passer à côté du jeune homme. Et au même instant, je relâchai une grande quantité de chakra autour de moi.

Bah quoi ? On m'avait dit de tester son niveau et de m'entraîner avec lui. On ne m'avait jamais dis de le ménager ! De plus, on m'avait dit qu'il était très fort, donc je considérais que je pouvais y aller sans souci.... Ok, je manquais de retenue dans les entraînements. Je concentrai mon énergie de sorte à rendre la technique non mortelle.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 23:34
Il le savait, cette lame n'était là que pour l’apparat, il devait apprendre à la manier de manière beaucoup plus efficace, s'il voulait être un réel danger pour qui que ce soit d'autre, qu'un civil lambda et bedonnant. Elle esquiva naturellement et facilement, chacun des assauts qu'il porta à l'aveuglette, approximatif jusqu'au bout. Il en avait marre de ce combat, il ne voulait pas se blesser inutilement ... D'un autre côté, on avait sûrement dans l'intention de lui faire passer un teste, une épreuve du feu, avant de réellement l'embarquer dans l'aventure ... Probablement ? Peut être également, que Mukuro était une sorte de psychotique tordue, et sadique, qui n'en faisait qu'à sa tête.

Qui aurait pû vraiement prévoir le coup avec la Kunoichi d'Ame ? Il avait déjà mit les pieds sur ses terres pluvieuses et désolées, presque s'excusant d'exister tellement elle est repliée sur elle même, en une sorte de replis géopolitique.

Et tout ce qu'il avait vu là bas, n'était pas des plus rassurant. Quelque part, cela ressemblait à l'ancienne terre du pays de l'Eau, qui pullulait d'une criminalité grimpante, et vigoureuse. Cela était sûrement en passe d'être la même chose pour la criminalité de ce pays, les Ninjas n'aimaient pas trop que l'on empiète sur leur plates bandes, et que l'on bafoue leur autorité. Et vu l'emergence de cette force nouvelle, il allait bien falloir des adjuvants à équité avec cette nouvelle puissance.

Le cycle sans fin de la haine et de la violence, quoi. Une preuve de plus que l'être humain aimait à reproduire les erreurs du passé, et à ne pas tenir compte des leçons apprises par leurs pères.

Elle composa des Mudras, et son instinct lui cria danger, quand s'embrasa l'air tout autours de lui, et qu'il n'eut le temps que de se dégager un maximum d'un bond sur le côté droit, prenant de plein fouet une partie de la technique. Il retint un cris, et son corps heurta durement le sable, tandis qu'il restait là, le turban de travers et cramé par endroit, et sa tenue gribouillée d'un noir de suie. Il se dit que finalement, la douleur n'était pas si terrible.

Et surtout qu'elle y était allé tendrement avec lui, était-ce qu'elle l'aimait bien ? La question se posait là, pas vrais, princesse. Il se remit sur ses pieds d'un bond agile, et chercha des yeux l'arme qu'il avait laisser s'échapper avec le souffle de la technique de Mukuro.

- Pffffiou, dis donc vous êtes une sacré tornade, une explosion dans un couloir, un éléphant chez un brocanteur ma parole ... ! Fit-il, tandis que son masque à moitié calciné laissait deviner une partie de son visage, quasi découvert. Il avait perdu de sa superbe. Il avait des brûlures sur le torse et les avant bras surtout. Il leva ses deux mains bien l'air et annonça la couleur :

- Je me rends, j'ai eu mon compte, vous êtes la plus forte, patronne !

Il se dit que si c'était comme ça qu'elle traitait ses amis, qu'il ne voulait pas être son ennemis à celle là.

Stats et résumé:
 

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 0:50
Comment avait-il deviné ? Psychotique tordue, et sadique, qui n'en faisait qu'à sa tête - je n'en n'étais pas loin ! Il y avait une part de moi qui était comme ça... Mais je devais avouer que j'y étais allée peut-être un petit peu trop fort peu importe mes raisons...

Je me rapprochai du jeune homme comme pour m'assurer qu'il allait bien. Il pouvait parler de ce que j'observais, c'était bonne nouvelle. Ça voulait dire qu'il allait parfaitement bien. Enfin, suffisamment bien. Calmement, je portai mon sabre à mon épaule et ma main opposée sur ma hanche, en même temps que je soufflai un nuage de nicotine.

« Je t'avais prévenu « donne tout ce que tu as ». Et quelque chose me dis que tu n'as pas tout donné.. Me tromperais-je ? »

Le ton n'était pas à la réprimande, mais juste un constat. Cela dit, continuer alors qu'il avait abandonné, ça n'avait aucun intérêt. - On allait croire que je voulais le tuer, alors que ce n'était pas vrai du tout ! Tranquillement je rengainai mon sabre dans son fourreau avant de tendre une petite gourde d'eau en direction de mon opposant.

« Tes techniques d'esquives et ta maîtrise du futon sont intéressantes et tu sembles maîtriser pas mal de domaines - explosion, vent, sabre, corps-à-corps... Je ne suis pas si forte que ça, disons juste qu'il s'agit d'un mauvais jour pour toi. En réalité, tu es capable de bien plus... Me tromperais-je ? »

Oh une intuition... Elle me disait qu'il avait encore de l'énergie à revendre si nous continuons le combat. Et des rumeurs que j'avais entendu, c'était un chasseur de montre vraiment puissant... Enfin, ce n'était pas mes affaires. Je devais juste évaluer ses capacités, chose que je fis !

Calmement, j'étirai mes bras en l'air comme pour me décrisper et relâcher tous mes muscles. Ah, l'effort, ce n'était pas trop ce que j'aimais faire au quotidien...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 1:39
Un sourire étira les lèvres fines de Roku, sous le masque à moitié décharné qu'il portait encore sur le visage, symbole de sa détermination, vestige de sa superbe. Il n'avait rien à envier au guerrier qui avait parcourut le Colisée, et perdu au combat, il avait simplement esquiver la mort, ce qui était déjà un net progrès. Il avait découvert de nombreuses choses aujourd'hui, et notamment que son adversaire du jour était soit, bien plus puissante qu'elle ne le laissait paraître, soit qu'elle fit partie d'une de ses légendes qu'il avait lu dans l'un des vieux livres d'histoires fantastiques de son maître ; Il ne se rappelait pas du nom de cette caste particulière, mais il lui semblait qu'elle possédait le pouvoir d’accéder à toutes les affinités primaires du Ninjutsu, comme lui pouvait le faire avec le fûton, eux pouvait le faire également avec la terre, le feu, l'eau et la foudre.

Quand au reste, mystère, la page de parchemin continuant dans une langue inconnue du jeune homme, et la traduction s'étant perdu dans l'histoire récente du jeune marionnettiste.

- Dois-je vous mentir, ou bien vous épargnez un peu ? Il paraît que je ne puis vous faire connaitre de rancoeur à mon égard, mais peut être que je puis au moins attiser votre curiosité ... Il lui fit un clin d'oeil, et essuya ses mains pleines de souffre sur son pantalon noir. Il souffla et laissa sa "maîtresse" continuer sur sa petite analyse de sa personne, et de ses compétences. Et à dire vrais, si elle n'avait pas tord, elle n'avait pas tout à fait raison non plus. Il pouvait plus ; Il ne lui avait pas montrer son art le plus intime ; Il réservait une telle rencontre pour un moment plus ... Intimiste spirituellement ? En tout les cas, moins charnels lui plairait plus.

Roku n'était pas homme à se laisser flagorner par quiconque, le miel au oreille est bien souvent le sang dans les draps du lendemain matin. Qu'elle soit vierge, ou que ce soit le vôtre, vous étiez dans de beaux draps.

- Il est vrais que je suis capable de plus que ça, mais je me remet d'une blessure au thorax, et je n'ai pas envie de forcer. Dit-il en joignant le geste à la parole et dévoilant la vilaine cicatrice qui barrait sa poitrine de droite à gauche, comme d'autres, plus anciennes et nombreuses, qui la côtoyaient sur la même toile, c'est à dire la chaire de Roku. Peut être qu'une prochaine fois, je pourrais vous en dévoiler un peu plus ... Après tout, n'était-ce pas son petit côté mystérieux qui lui donnait tout son charme ? Et puis, ne pouvait-il pas lui laisser quelques surprises pour plus tard ?

- En tout les cas, votre maîtrise du Katon, ET du Fûton, semble parfaite également, vous êtes une guerrière polyvalente, tout comme moi. Je crois avoir été victime d'un genjtusu, mais je n'en suis pas sûr -je suis pourtant bon pour les déceler... Du grand art ! Qu'il fit en faisant mine d'applaudir de manière feutrée. J'ai peut être quelque chose d'intéressant pour vous, quelque part chez moi, ça vous dit de faire un détour avant de rentrer chez vous ?




_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 12:55

« Il n'y avait pas besoin de m'épargner. Si je m'étais prise une rouste, j'aurais simplement considéré ça comme une faiblesse de ma part et un orgueil pour avoir osé te défier de la sorte. Et puis, en combat réel ce genre de chose ne pardonne pas... »

Mieux valait se prendre une rouste en entraînement qu'en combat réel où une défaite était synonyme de la mort - encore plus dans le pays du vent...

« Mais il est vrai que je suis curieuse de savoir ce qui t'a permis de survivre jusqu'à maintenant en tant que chasseur de monstres... Ce n'est pas fréquent comme métier. J'ai rencontré des mercenaires, des hommes à tout faire, des chasseuses de trésors, mais jamais de chasseur de monstres.. Quel genre de monstres rencontres-tu dans le désert ? »

J'avais le souvenir d'avoir rencontré un scarabée géant dans le désert. Et encore, c'était une invocation appelée par un shinobi. Il existait sans doute bien d'autres créatures à en couper le souffle. Le désert était immense et regorgeait de mystères et de secrets...

« Il est inutile de me complimenter, je ne me sens pas particulièrement flattée. Ce sont juste des tours de passe-passe, rien de bien grand qui mériterait d'être relevé. Le combat n'est pas ma plus grande passion, si j'avais à choisir je préfèrerai boire toute la journée dans un bar... Mais bon, boire toute la journée ne ramène pas beaucoup d'argent. Au contraire, ça consomme mes économies... Et j'ai besoin d'un métier pour me permettre de boire et fumer. »

C'était la plus grande difficulté de ma vie... Mais sa proposition suivante me surprit.

« Venir chez toi ? ... Tu essayes de tenter quelques chose ? »

Quand on invitait une fille chez soit, c'était forcément parce que l'on avait quelque chose derrire la tête ! C'était d'ailleurs la raison pour laquelle on disait souvent aux filles de ne pas suivre n'importe quel homme... C'était louche. C'était suspect. Tout comme son identité et son masque... Mais d'un côté, je ne voyais pas ce qu'il pouvait bien me vouloir... Je hochai des épaules.

« Enfin, why not ! Je n'ai plus grand chose à faire. »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 13:29
Des monstres, il en existait plein. Des pas beau, des grands, des petits, des vicieux, des gentils aussi. Il y'avait tout un monde à découvrir, des animaux fabuleux à soumettre, et à apprivoiser. Mais certains étaient nuisibles et méritaient d'être détruits. Il en allait ainsi de la nature, qui enfantait le beau, comme le plus moche des êtres, sans distinction de race, de lieu ou de budget. On pouvait voir des enfants malingres dans les familles les plus riches, et le plus beau des hommes dans les familles les plus faméliques. L'injustice ou bien le trop plein de justice était indéniable dans ce genre de situation. Pourquoi cela atteignait l'un ou l'autre, alors que l'on méritait sans doute plus ? Indéniablement la beauté de ce monde venait de l'intérieur, et les monstres, les vrais, étaient les êtres sans coeur. Ainsi, suivant ce courant de pensées malhabiles qui hantaient son esprit, il lui souffla ses paroles :

- Oh il y'a de nombreuses créatures, le sphinx est sans doute la plus étrange, et la plus dangereuse de toute. Le sphinx est un Lion ailé dont la tête à plus de traits humains qu'animaux -il parait qu'il porte même la barbichette, et qui passe son temps à donner des énigmes aux aventuriers perdus dans le désert. Mais perdre à ce petit jeu signifie bien souvent s'attirer les foudres du Sphinx, et de mourir dans les quelques secondes qui suivent... Il haussa les épaules, après tout, ce n'était qu'une légende de plus ; Mais les légendes prennent bien souvent leur base dans la réalité, comme lui avait prouvé de nombreuses aventures à travers le monde. Mais je ne l'ai jamais trouvé, et tant que je ne rapporte pas de preuves tangibles, des trophées, il est rare que l'on me croit sur parole ... Il se sentait comme une certaine prophète, que son don maudissait d'un terrible sort ; Celui de ne jamais être cru.

- Je vous comprends, je ne suis pas non plus un féru de combat, si je peux l'éviter, je préfère négocier... Il n'était pas quelqu'un de belliqueux, mais il ne se laissait pas marcher sur les pieds non plus, à la manière des foutus pacifistes. Après tout, chacun ses vices dans notre monde, qui n'en a pas ? Il commença à rassembler ses petites affaires, dispersées à travers le désert. Un shuriken par là, une dague par ci.

- Oui, je vais essayer de vous instruire, allé, venez ! Qu'il fit avec un petit rire fluet, qui faisait grave pédéraste, avouons le.

Il la mena à travers le désert jusqu'à son petit chez lui, une chambre nue dans une pension du centre ville miséreux de Taiyo, bien loin des standards de luxe des ninjas, d'ordinaires. Lui se contentait de peu, et ne s'en plaignait jamais. La petite pièce faisait tout de même douze mètre carré, avec les toilettes et la douche sur le palier. Il y'avait six pièce, et comme de par hasard, Roku était au sixième "appartement".

- Bienvenue chez moi, qu'il fit en tournant la poignée, dévoilant une pièce sombre et vide, mais propre. Le lit était fait de manière orthodoxe, la table de chevet rangée, et la petite table où il réparait ses pièces les plus sensibles, vide. Il alla directement vers la table de chevet, l'ouvrit, fouilla quelques instants, et lui tendis un parchemin bien fagoté, qui était visiblement ancien. J'ai trouvé ça pendant l'un de mes voyages, et je ne pense pas que cela me servira un jour. Fit-il en attrapant des affaires dans la penderie, et les disposants sur le lit, commença à composer sa nouvelle tenue.

- Vous voulez quelques chose à boire ? Qu'il fit en la regardant droit dans les yeux.

cadeau de la maison:
 

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 14:19
« Naturellement. »

Personne ne le croirait s'il disait qu'il avait rencontré un sphinx. Moi non plus, je ne le croyais pas. C'était une créature mythologique que l'on ne trouvait que dans les récits fanfaroneux racontés par les petits troubadours du désert ! Personne n'avait jamais rapporté une carcasse de sphinx... Je arquai un sourcil un brin perplexe devant le jeune homme.

« Comment une telle créature pourrait-elle exister ? Ce que tu me décris là est bien au delà de tout ce qui a été découvert jusqu'à présent. Même dans un monde comme le nôtre, il existe des choses incroyables et improbables.

Quoi ? Oserais-tu vraiment prétendre avoir déjà rencontré une telle bête ? Oy oy, ce n'est qu'une légende. Qu'un mythe. Inventé et déformé par la bouche de l'homme. Ce n'est pas en chassant ces mirages que tu vas gagner de l'argent, monsieur le chasseur de monstres.
» Dis-je accompagné d'un léger rire.


Silencieusement, je le suivis jusqu'à sa demeure. Elle me rappelait la mienne quand je venais tout juste d'arriver à Kaze. J'avais loué un petit appartement délabré légèrement en banlieue de la capitale... Jusqu'à ce que Kuuli m'invite à venir habiter dans son manoir. Ça changeait, oui. On pouvait dire que j'avais vécu dans les deux milieux ; celui de la misère et celui de l'aisance. Les deux avaient leurs bons côtés et leurs mauvais côtés.

Calmement, je rentrai à l'intérieur contemplant d'un œil intrigué sa petite décoration. Simple. Sobre. Il n'y avait rien de choquant ou qui sortait de l'ordinaire malgré le fait que cette maison appartienne à un chasseur de monstre... Sauf peut-être le parchemin qu'il me tendit. Je le pris et le déroulai pour ne découvrir le contenu et en effet, il contenait une technique fort intéressante...

« Tu m'as plutôt l'air d'un chasseur de trésor que d'un chasseur de monstres... Tu as de belles choses intrigantes ! S'il ne te sert à rien, je suis effectivement intéressée. Je peux te le prendre ? Demandai-je avec un sourire. Je veux bien de l'alcool.. Mh, ou n'importe quoi froid de préférence si tu n'en as pas. »

J'étais juste une alcoolique, mais sinon je n'étais pas difficile sur le reste.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 14:41
- Parce que l'existence du dieu du désert, jusqu'à aujourd'hui, ne vous avez jamais paru mystérieuse et légendaire ? Improbable même ? Je doute fort que pour le commun, cette divinité fut quelque chose de palpable, de réel, mais aujourd'hui ... Regardez nous. Que lui dit-il sur le chemin, avide de débattre avec la jeune employeuse, qui avait la dent dure et la dent longue. Je ne chasse pas ce genre de bêtes fabuleuses, vous avez demandé ce que le désert regorgeait de plus fabuleux, et je vous ais répondu. Mais on peut trouver des bêtes gigantesques dans et par de la le désert, comme une île tortue, par de là les côtes de Kaminari. Et là, elle ne pouvait pas dire qu'il affabulait, il ne le croirait pas pour l'avoir vu de ses yeux.

Arrivé sur place et rouleau en main, la jeune femme sembla alléché par le cadeau qui lui servait d'appât. Se rendre indispensable au yeux de son employeur, était le premier pas vers une longue et fructueuse collaboration. C'était en montrant que la relation était gagnante-gagnante, que l'on arrivait à donner envie aux gens. Sinon, autant attiré les mouches avec du vinaigre, hein.

- Je suis un chasseur, les gens m'affabule du titre de "Chasseur de Monstres" parce que je m'occupe foncièrement plus d'animaux et de bêtes à l'aspect étranges, ou fabuleux. Mais je sais tout aussi bien chasser le trésor, que les têtes des criminels qui peuplent notre pays. Fit-il, en sortant une théière de son placard, dont le thé était déjà froid. Et comme il n'était pas un enfant de chœur, et qu'il cédait volontiers à l'appel de la boisson, il fit de même avec une bouteille de Saké de bonne qualité. Pas le plus cher, mais le plus savoureux aux yeux du chasseur.

- Mais je vous en prie, je me dis que si vous ne faites que m'offrir de l'argent, et moi du travail, vous allez trouver notre troc injuste à la longue, j'essaye de rééquilibrer les choses entre nous. Dit-il avec un ton sincère, car Roku était encore un homme bon et loyal dans le fond. Il était juste un peu malicieux, et ne rechignait pas à escroquer son prochain. Surtout s'il était riche.

- Alors dis moi, qu'est-ce qui pousse un shinobi tel que vous à venir dans nos terres ? Et d'où venez vous d'ailleurs ? Je n'avais jamais vu de pouvoir tel que le vôtre, a part dans les hautes sphères de notre monde ... Et vous me dites que le combat n'est pas votre spécialité ? Heureusement ...
Fit-il en faisant tourner ses yeux de haut en bas, et de droite à gauche, comme pour dire qu'il trouvait cela affligeant. Après tout, il n'avait pas encore la confirmation que la jeune femme était effectivement ce qu'il pensait qu'elle était -phrase complexe à écrire quand même avouez le.

Il but à petite lampée son saké arrangé de thé vert, et invita son invité à faire de même.

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 15:32

« À vrai dire, je ne crois pas en l'existence de ces divinités.. Je ne croyais jusqu'à ce que l'on me prouve le contraire... C'est un fait qu'ils ont détruit énormément de choses, que ce soit à Kaze, à Kiri, ou ailleurs, à Hayashi. À partir de là, il ne m'est plus possible de dire qu'ils n'existent pas alors qu'ils ont tant ravagé sur leur passage. »

Et plus que des dieux, c'était juste des monstres polymorphes... Je lâchai un soupire, et repris à nouveau la parole/

« On m'a appris à maîtriser plusieurs éléments... Disons que c'est un don particulier que je possède ? Enfin, à la base ce n'est pas un art pour combattre mais un art pour défendre. Mais pour des raisons pratiques je me vois obligée de m'en servir au combat. »

Non, à la base c'était un art pour garder la stèle du dieu des cinq éléments. Mais maintenant qu'il était en liberté dans le monde, cela ne servait plus à grand chose de surveiller une stèle vide. Et puis, j'avais quitté le pays il y avait fort longtemps..

Je pris une gorgée de sa délicieuse concoction. Ah, tout avait bon goût avec le sake !

« Et pour répondre à ta question, je suis originaire du pays du vent. Seulement, j'ai quitté le pays et j'ai perdu ma résistance au soleil. Je suis mercenaire itinérante, j'ai voyagé un peu partout dans le monde, mais j'ai finis par revenir à Kaze. À la base c'était pour des vacances au soleil, mais finalement je suis trouvée une cliente qui paye bien, dis-je avec un léger sourire.

L'argent que je te donne ne sors pas vraiment de ma poche bien qu'il passe par ma main. Non, il vient plutôt de Kuuli. Enfin, j'imagine qu'elle même va récolter cet argent quelque part dans le désert... Sinon et toi ? Tu es un habitant du vent, j'imagine que tu as vécu pas mal de choses... C'est un pays sans pitié après tout... »


L'esclavage. La violence. J'avais tout expérimenté... Beaucoup de ceux qui naissaient ici se voyaient forcés d'apprendre à se battre et à se défendre pour leur survie. C'était un environnement cruel qui forgeait les âmes de combattants. Je suppose que c'était aussi le cas du jeune homme...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 16:18
- Voyez, 'jusqu'à preuve du contraire' dites vous en règle générale, et bien moi, je pars du principe inverse, que l'histoire est véridique, jusqu'à ce qu'on me prouve l'inverse.. Fit-il en levant l'index de manière collégiale. il se laissait convaincre facilement, cela dit, c'était l'un de ses défauts majeur, au petit Roku.

Il regarda sa comparse avec des étoiles dans les yeux, conscient de la chance qu'il avait de faire partie de son cercle de connaissances. Ainsi, elle était belle et bien une "gardienne", un de ses êtres de légendes, qui naissait avec le pouvoir de maîtriser plus d'un éléments à la fois, là où la chance et beaucoup d'entraînement était nécessaire au commun des mortels. C'était la première fois qu'il rencontrait quelqu'un dans sa situation, et il avait beaucoup de questions. Mais par politesse et par timidité, il laissa la conversation divaguer sur des sujets beaucoup plus triviaux, lâchant simplement un : Oh mais c'est fantastique, vous existez vraiment ! Encore une victoire pour les légendes ... Dit-il en clignant de l'oeil, comme si c'était un tic de langage usité de sa personne.

- Vous êtes donc une compatriote qui à coeur les intérêts de son pays, un peu comme moi, vous ne voulez cependant pas rater l'occasion de faire du profit, en plus d'aider un idéal plus juste et plus propre, pour Kaze no Kuni. Dit-il en levant le verre, et buvant une nouvelle fois la décoction qu'il avait préparé à sa juste mesure.

- Oui, si tu veux tout savoir, je suis un pure produite du Colisée, néanmoins, je n'ai passé que six mois dans son enceinte avant d'être bannis pour toujours de Taiyo à la suite d'un incident... - Quand à ma famille, je n'ai pas de souvenir, je sais qu'ils sont médecins pour la plupart ou bien morts. Il n'y a peut être aucun autre shinobis dans cette branche des Oreishii en tout les cas, mais qui sait ?- Par la suite j'ai été receuillis par Takeshi-sama, qui m'a tout appris sur le monde des shinobis au de là de Kaze ... Et j'ai voyagé, pour parfaire mon art ... Voilà en quelques mots le passé que je dois assumer, et qui me taraude chaque jour. Et toi ? Fit-il en la tutoyant finalement, considérant que la politesse voulait qu'une personne aussi intime, soit tutoyé.

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 21:53
« Oy, n'est-ce pas de la naïveté de croire que tout est vrai à moins qu'une preuve contraire ne se présente ? Et comment peut-on prouver que quelque chose n'existe pas ? Je veux dire, elle n'existe pas, donc il n'existe aucune preuve, non ? »

Aux premiers abords, je le voyais plutôt comme un personnage froid qui n'avait d'intérêt que son travail et l'argent. Mais maintenant que je discutais avec lui dans un cadre moins professionnel et même beaucoup plus personnel au vu de notre environnement, je me rendais compte qu'il était vraiment très différent... Il était curieux et peut-être légèrement crédule ?

« Il n'y a vraiment rien de légendaire... »

Je ne savais pas trop quoi dire... Les gardiens étaient-il vraiment légendaires ? Quand je me voyais dans la glace avec ma clope au bec et ma démarche nonchalante, j'avais vraiment du mal à dire que les gardiens étaient des êtres légendaires... Et je l'interrompis immédiatement dans sa tirade lorsqu'il évoqua le mot compatriote.

« Je n'ai pas tant que cela à cœur les intérêts du pays et je suis loin d'être une compatriote. Je l'ai quitté bien trop longtemps pour ressentir un quelconque sentiment à son égard. Je ne suis qu'une mercenaire de passage qui a trouvé une cliente intéressante dans le coin et qui paye bien. C'est un pari que je fais là ; celui de savoir si elle parviendra ou non à ses objectifs. Qu'elle réussisse, tant mieux, qu'elle échoue, tant pis. Je suis juste curieuse de voir comment va évoluer le pays - en bien comme en mal. Mais rien de plus. »

C'était plus une source de distraction à mes yeux qu'une véritable ambition.

« Pour répondre à ta curiosité, je suis née dans un petit village paumé de Kaze rongé par la misère et la précarité. J'ai également été au colisée, mais ce n'était que de passage. J'ai rencontré un homme qui m'a emmené à Hayashi et j'ai étudié là-bas dans un temple auprès des moines et des gardiens. J'avais un maître mais il est mort, et donc j'ai finis par quitter le pays pour voyager un peu partout... Mh, oui. »

J'avais dis tout ça sur un coup de tête, mais il était vraiment rare que j'en parle. Le passé des mercenaires n'étaient pas toujours bons à révéler. Enfin, ce n'était pas comme si j'avais quelque chose à cacher ou quelque chose à regretter - j'avais tourné la page de puis longtemps. Désormais, je errais dans ce monde comme un fantôme...

« Il n'y a rien d'impressionnant là-dedans. Tu dois aussi connaître beaucoup de chose pour avoir énormément voyagé. Tu n'as plus vraiment souvenir de ta famille, mais tu as eu un maître au cours de ton parcours et c'est lui qui t'as enseigné les arts du combat... Mh.. Est-ce vraiment artistique le combat ? Tu m'as l'air d'avoir une vision beaucoup plus forgée que la mienne, sur tes objectifs, tes ambitions et tes envies. »

Un constat. Je pris le verre et bu quelques gorgées.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Ven 17 Avr 2020 - 0:18
- Exactement, il existe forcément quelque chose qui s'en approche, et dont l'histoire tire sa source. L'être humain à beau être créatif, ses inventions ne sont au final qu'une reproduction de quelque chose qui existe déjà, ou qui à existé en d'autres temps et lieux... C'était là tout ce qu'il pouvait offrir hélas, une autre perspective sur le monde qui l'entourait. Pour lui, il suffisait de garder l'oeil et l'esprit ouvert, et l'on retrouvait la trace des Djinns dans l'incarnation actuelle du monstre nommé "Dieu du désert", et qui avait faillit frappé quelques temps plutôt à Kaze. Et si le monde n'était autrefois que peuplé de créatures semblables, pullulant sur la planète comme autant de prédateurs à l'être humain, moins qu'une mauvaise herbe dans cet univers impitoyable ? Personne ne connaissait vraiment les origines du Yuukan, et de nombreuses religions se disputaient la part belle de la spiritualité des shinobis. Les jashiniste étant vraisemblablement les pires créatures que la terre ait porté.

Et qui prouvaient que l'adage qu'un monstre pouvait prendre forme humaine, était particulièrement vraie. Il était notamment beaucoup plus difficile à combattre que les créatures qu'affrontait Roku.

Déjà, il en créait la plupart, ce qui facilitait grandement leur traque. Mais taisez vous, ça, personne n'est sensé le savoir ! Il restait des choses sur lesquels Roku restait discret, comme le moyen qu'il avait de toujours avoir un max de deniers, et qui le resterait jusqu'à la fin de sa vie, dans une sorte de pudeur maladive, qui frôlerait la radinerie finalement. Pourvue que personne ne trouve l'idée alléchante, et lui pique le concept, valait mieux donc ne rien dire à personne.

Ce n'était plus un secret à partir du moment où deux personnes étaient au courant, et il y'avait déjà une personne dans ce monde capable de tracer tout son historique, c'était suffisant. Valait mieux avoir des zones d'ombres de toutes manière,s trop de lumière aveugle le jugement et la jugeote.

- Je vois, vous êtes une mercenaire pure et dure, mais je pense qu'un jour vous vous rendrez compte que l'on oublie jamais d'ou l'on vient, qu'importe que ce soit Kaze, ou Ame, ou bien un autre pays ... Vous reviendrez toujours là où vous vous sentez chez vous. Ce sont la ce que mes voyages m'ont apprit ... Dit-il en tout humilité, vidant d'un trait le petit godet en bronze qui servait de récipient chez lui. S'il vivait aussi pauvrement, comme un ascète ou presque, c'était par choix et non par obligation. Il préférait recommencer tout en bas de l'échelle, et grimper, pour se rendre compte des réalités du terrain.

Et c'était franchemetn pas jojo.

- Les moines et les gardiens sont donc alliés à Hayashi, pour former la jeunesse désireuse de servir leurs interêt, si je me trompe vous m'arrêtez ... Et si vous avez quittez l'endroit, je suppose que vous aviez vos raisons, tout ne doit pas être tout rose là bas, c'est une réalité pour beaucoup de pays, voir la totalité ... Finit-il par dire, comme reprenant le fil de ses pensées à l'oral, et se parlant à moitié à lui même. 'J'ai moi même un maître, dont la mort m'aurait également poussé à partir au loin, mais heureusement pour moi, ma curiosité m'a poussé à le faire avant que son dernier souffle ne soit rendu ... Il faut dire qu'il avait une sacré imagination quand il le voulait. C'était le coeur de ses compétences, car rien ne le limitait plus, que lui même, dans son art.

- Le combat est un art au même titre que la pâtisserie est mathématique. Je dirais que ce qui s'approche le plus du combat, c'est l'artisanat ... Mettons, la forge. On frappe, on martèle, on modèle. Puis une fois que le fer est battu pendant qu'il était chaud, on le trempe dans l'eau froid pour le fixer. Viens ensuite tout le processus des finitions, et de fil en aiguille, l'on obtient une super lame prêt à l’emploi ... C'est donc une forme d'art, mais utile.


Car s'il aimait et se passionnait pour de nombreuses choses, l'artistique n'en faisait pas partis. C'était quelqu'un de très terre à terre dans ce domaine, il aimait la culture, il aimait l'histoire et la mythologie de ce monde, mais jamais il ne s'était intéressé à une peinture, ou une sculpture simplement parce qu'elle était ... belle.

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Ven 17 Avr 2020 - 9:34
« Il y a plus de choses sur terre et dans le monde que ce que notre imagination ne peut l'en imaginer - certes. Mais parfois l'imagination de l'homme modifie tellement les faits que la réalité devient un mythe qui alors n'a plus rien à voir avec l'histoire de base... Si tu pars à la recherche d'une montagne d'or pour finalement trouver une montagne de sable des plus lambdas... La déception sera bien présente et tu ne pourras t'en prendre qu'à ta naïveté. »

Mais je ne pouvais ne pas admettre que le désert m'avait surpris à plusieurs reprises. Parce que le monde était vaste qu'il existait tant de choses inconnues et que la connaissance de l'homme était bien petite - et ce, en bien comme en mal.

J'eus un léger sourire lorsqu'il évoqua un "chez-soi".

« Je suis contente que tu aies retrouvé ce sentiment en revenant au désert, mais pour ma part je n'ai plus de chez moi depuis bien longtemps... Je ressens, peut-être, un grain de nostalgie pas moment, mais ça ne va pas au delà. Je reste de marbre face à tout le reste. »

Et cette réalité, je m'en étais rendu compte depuis bien longtemps au cours de mes propres voyages. Je pris mon verre et bus quelques nouvelles gorgées avant d'aspirer une nouvelle une bouffée de ma cigarette et souffler un nouveau nuage de fumée.

« Non, dis-je calmement, tout était très rose à Hayashi - beaucoup plus rose que dans d'autres pays, tout du moins. Si je l'ai quitté, c'est pour mes raisons personnelles. Disons que je ne voyais plus l'intérêt de rester là-bas. »

Une raison amplement suffisante à mes yeux.

« Mais c'est étrange ce que tu me dis.."La curiosité m'a poussé à le faire avant que son dernier souffle ne soit rendu" .. Tu n'avais pas envie de le voir mourir ? Enfin, bien évidemment que non, mais je pensais que les gens aimaient assister au dernier souffle de leur proche comme si les dernière paroles prononcées par le mourant étaient divins.. (Même pour ma part je pense qu'à cet instant il est surtout délirant...)

Malheureusement pour moi, je ne comprends rien à l'art et je ne vois dans les objets que la facette utile. Et je comprend encore moins bien l'art du combat. Ce n'est pas comme si c'était quelque chose de joli à montrer... Si vraiment je devais comparer le combat à quelque chose.. Ça serait aux jeux SM... Oui. Les deux sont -18ans, les deux comportent des scènes violantes, les deux mêlent sueurs et sangs.. Et les deux sont des bonnes choses pour ceux qui l'aiment et de mauvais choses pour ceux qui l'aiment pas..
»



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Ven 17 Avr 2020 - 16:28
- Tu as bien raison, il est vrais que l'être humain à cette tendance à exagérer les faits, à grossir les traits, et à regarder le passé par un prisme déformé. Il se voulait fataliste, mais c'était ce que lui avait apprit sa propre histoire. Et les leçons durement apprises par Roku, ne s'effaçaient jamais de sa mémoire. Règle numéro une, toujours comprendre le passé, pour construire son futur. Mais dis moi, l'homme qui recherche ce tas d'or, ne saura-t-il pas plus riche après sa quête, qu'avant, d'une certaine manière ? Ne pourrait-on aps se contenter de ce que la nature nous donne ? La question était un peu hors contexte, et surtout, elle contredisait une partie de sa façon de voir le monde comme merveilleux et fantastique. Et puis de toute façon, il ne s'était jamais contenter de quoi que ce soit, il lui avait toujours fallut plus.

Mais qui a dit qu'un être humain avait besoin d'être compréhensible, cohérent et explicable ? La contradiction est purement condition de notre humanité.

- C'est plus comme l'impression de retrouver de vieux vêtements, dans lesquels on est à l'aise ... Mais ce n'est pas pour autant que je les porterait tout les jours et que j'assumerais de les sortir les grands soirs ... Fit-il en se resservant de sa boisson à base de saké, et proposant un nouveau verre à sa comparse, continua sur sa lancée ... Attention, je me sens appartenir à ce désert, mais j'ai toujours ce sentiment que quelque chose d'autres m'attends, de plus grand, de plus fort, de plus beau ; Et qui m'empêche de savourer cette sensation.

Il haussa les épaules, conscient d'un peu trop ouvrir son coeur, mais quand il avait commencé quelque chose, il aimait à le finir.

- Tu m'as mal compris je crois. Mon maître est toujours en vie, en tout les cas, il l'était la dernière fois que je l'ai croisé, et je pense que l'on m'aurait prévenu le cas contraire ... Il sourit, un sourire simple et bon, ni moqueur ni vicieux. J'ai justement voulu faire comme lui avant sa mort, afin de m'en rapprocher un peu plus ... Finalement, que ce soit nos père, nos frères ou nos maîtres, l'on a tendance à vouloir devenir ce que l'on admire chez l'autre ... Encore un autre sujet, il passa donc sur ce qu'elle disait, et lui tint à peu près ce discours : Et j'espère ne jamais assister à sa mort, je préfère largement subir mon deuil loins des yeux, loin du coeur. Les dernières paroles n'ont autant de valeur que les premières ; C'est du charabia, ou du balbutiement à toi de voir.

Il but une nouvelle gorgée, et sorti un petit narguilé de poche, de l'un de ses placards. Ce qui était pratique avec cette chambre, c'était sa taille ; Ainsi, on avait pas besoin de se lever pour attraper des choses dans le placard, il était directement à portée de main.

- L'artisanat est utile, le combat tout autant. Il aspira les vapeurs de la chicha, et recracha une opaque fumée blanche, à l'odeur de caramel et de café. ]b]Cela peut être beau, comme cela peut être sacrément moche, tu as raison, de toute façon, notre vie entière dépends de la façon dont on la perçoit ... Il y'aura les optimistes, les pessimistes, et les gens indifférents. [/b]

A voir dans quelle catégorie elle se trouvait, mais il aurait parier que c'était parmis les gens indifférents qu'elle se trouvait.

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Mukuro
Mukuro

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Sam 18 Avr 2020 - 10:51
« Plus riche après sa quête alors qu'il n'a même pas trouvé l'or qu'il recherchait ? »

J'arquai un sourcil un brin moqueur. Ce qu'il disait était totalement contradictoire. Comment quelqu'un qui n'avait découvert que du sable à la place de l'or pouvait se sentir plus riche ? Il n'en ressortira que plus pauvre ! À moins qu'il ne soit un alchimiste capable de transformer le sable en or... Et encore.

« Si tu veux parler du petit bonhomme à la recherche du One Piece et qui apprend qu'il n'existe pas mais qui découvre à la place l'existence d'un plus grand trésor acquis - celui de l'expérience du voyage et de tous ses copains à bord de son équipage... Je trouve ça bien naïf. Oui, on a tendance à dire que ce n'est pas le but ou l'objectif final qui compte mais le chemin parcouru. Mais ça reste stupide... Il est parti pour trouver une montagne d'or pour se remplir les poches. Si à la fin de n'est que sable, il finira par mourir de pauvreté. »

Il était inutile de se leurrer avec de belles excuses. Du sable restait du sable. Si j'étais ce petit bonhomme, je ne ressentirais que de la déception pour avoir perdu de mon temps et de mon énergie.

« On pourrait se contenter de ce que la nature nous donne et je félicite ceux qui parviennent à le faire, mais on dit bien souvent que le sac de désir de l'homme n'a pas de fond. Et c'est bien vrai. Peu nombreux savent se satisfaire de ce qu'ils ont. »

À ma connaissance, seul les moines parvenaient à se satisfaire de ce que dame nature leur offrait. Et pourtant, voyez ce qu'elle leur offrait suite à cela... Peut-être qu'il aurait mieux valu pour eux se rebeller plus tôt en tuant le Dieu des cinq élément... Par exemple ? Enfin, cela ne me concernait plus vraiment..

« Devenir ce que l'on admire chez l'autre, hein... »

L'homme que j'admirais était mort... Et c'était entièrement de sa faute. Je lui en voulais plus que je ne voulais lui ressembler. Mais sans doute avait-il raison, les enfants aimaient imiter leur parent comme les disciples aimaient imiter leur maître... J'acceptai un nouveau et le portai à mes lèvres alors que je tenais ma cigarette dans mes mains.

« Et toi tu es optimiste je suppose ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

Traumas [PV IMAI N.] Empty
Dim 19 Avr 2020 - 7:38
- Et pourtant la richesse intérieur, les voyages le prouvent, est plus intéressante que la richesse matérielle et monétaire ... Attention, je ne suis pas un hédoniste, loin de là. Mais l'argent n'est qu'un moyen de contenter quelque chose que ma richesse intérieure peine à combler ... J'en suis conscient. Dans ce cadre, comment ne pas penser que la richesse de l'esprit comptait beaucoup plus que celle de la bourse ? S'il n'y avait que les moines et les illuminés pour comprendre cela, notre monde risquerait d'être bien pauvre en fin de compte.

- Tu as raison, restons terre à terre, je ne suis pas entrain de dire que l'on peut se nourrir de spiritualité, mais une fois les besoins nécessaires combler, qu'est-ce qui nous pousse à vouloir plus ? La nature et la condition humaine ? Probablement ... Mais j'ai toujours eu tendance à lutter contre ma propre nature, alors, je ne puis que tenter de combattre celle-ci. Après tout, sa seconde peau était celle d'un tueur, un ninja-outil qui savait toujours comment faire le mal, plutôt que le bien ; N'était-ce pas ce que prouvait l'accident qui s'était produit durant son enfance ... Et même si depuis, il tuait plus de bêtes nuisibles que d'humain, cet événement resterait graver dans sa mémoire à tout jamais.

Probable que tout cela n'était pas de sa faute, que l'on avait sous estimé ses forces, et sur estimé celle de son camarade. Mais la culpabilité est un sentiment puissant, qui balaye les feuilles noircies de notre jeunesse passée.

- Moi ? Moi je suis la quatrième option ... Le réaliste, qui voit les choses en face, sans jamais se la voiler. J'essaye d'être impartial et juste, dans mes jugements. J'essaye d'être du bon côté de la balance, je m'efforce de ne pas sombrer dans un carnage sans nom, alors que, dieu le sait ... Ma colère est grande. Fit-il en se remémorant toutes ses années à errer dans un désert sans pitié, au côté de son maître.

Qui vivait à présent sa vie, non plus obligé de se cacher pour le faire grandir, et devenir l'adulte qu'il était aujourd'hui. Ses phalanges se blanchirent quand il serra le poing de douleur pour lui.

C'était cette empathie pour le monde, qui le sauvait à chaque fois de sa propre perte.

- Parfois, je me dis qu'il est l'heure d'être déraisonnable, qu'en penses-tu, Mukuro-san ?

_________________
Traumas [PV IMAI N.] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari

Traumas [PV IMAI N.]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Désert aride
Sauter vers: