Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Renaître à partir de poussières
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Ô BIENVEILLANT GARDIEN SYLVESTRE
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Esprit mortel [ADITYA]
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Tout est une question d'herbe [Aditya]
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Prothésez-moi (Libre)
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Suivre l’envol du corbeau — ft. Meikyû Raizen
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Voyage n°2 du Marchand Shinobi
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» [Alerte] L'Esprit de la Côte
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 18:43 par Yamanaka Kiyon

» Ainsi s'apprivoise-t-on [Damahara Kamui]
Se tirer vers le haut (Part. 2) EmptyAujourd'hui à 18:35 par Damahara Kamui

Partagez

Se tirer vers le haut (Part. 2)

Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Lun 20 Avr 2020 - 16:54
La porte se fermait derrière nous deux, avec pour seul dernier souvenir de la régente un regard noir et sombre qui nuançait l'image que j'avais d'elle. Hanae et moi fîmes quelques pas pour nous éloigner petit à petit de son bureau, et lorsque nous fûmes suffisamment éloignés de celui-ci, je pris ma tête dans mes mains, m'adressant avec une petite voix à mon interlocutrice.

-"... Je suis désolé, j'ai failli tout foirer."

J'étais persuadé qu'elle ne serait jamais capable de m'entendre, mais c'était déjà bien sous-estimer la régente qui avait ses sens plus affûtés que la normale. Ce n'était pas surprenant, avec des responsabilités telles que les siennes, son corps devait s'adapter. C'était juste dommage qu'elle ai eu à entendre ce genre de phrase, alors que les deux ninjas ne visaient même pas à l'éliminer.

-"Mon dieu, qu'est-ce qui m'a prit de dire ça à ce moment, je suis fou... C'est le stress, excuse-moi."

Cela s'expliquait assez logiquement, oser rencontrer une figure du Teikoku pour lui exprimer nos plans de traîtrise vis à vis de Kumo, alors que cela pourrait clairement se retourner contre nous. Son potentiel refus, la potentielle haine dont nous allions être la cible venant des ninjas de Kumo, tous les changements dans nos vies que cela allait engendrer. Ca expliquait un comportement, mais ça ne l'excusait pas.

-"Heureusement, je crois qu'ils sont si peu effrayés par l'extérieur qu'elle n'en avait rien à faire. Ca démontre bien leur puissance et leur confiance, mmh..."

Je pris un petit instant avant de reprendre, et tournai cette fois ma tête vers ma camarade aux cheveux rouge.

-"Dis moi, que dirais-tu d'un entraînement ensemble demain matin ? Pour être honnête, intégrer le Teikoku me met une certaine pression et me fait réaliser la nécessité pour nous d'être à la hauteur."

Une nouvelle fois, je réalisai que c'était plus mon stress que moi qui parlait. D'un autre côté, il n'était pas vraiment stupide ce stress. Plus nous en apprenions, plus nous serions efficaces. Et je savais qu'au vu des plans d'Hanae, il valait mieux qu'elle aussi soit le plus prévoyante possible.

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Lun 20 Avr 2020 - 22:41
Hanae repense aux propos de Rie, alors qu’elle quitte son bureau à la suite de Yahiko. Le bandeau de Kumo… Elle le regarde une dernière fois, avant de le mettre à sa place : dans la poubelle la plus proche. Ce n’est pas une insulte, ni une quelconque déclaration de guerre à son ancienne « armée », mais plutôt un signe que cet artifice ne sera plus utile, jamais. Elle a fini de se battre pour cette force militaire qui l’a recueillie, désormais, elle se battra pour le peuple. Celui de Kumo, d’Urahi, de Kaminari et de Hi. Tous les peuples du Yuukan, au final, méritent l’aide de la rougeoyante, et de tous ceux qui aspirent à une vraie paix durable. L’immaculé qui la précède est plus ou moins identique à elle, sur cette façon de penser. Les tenants et aboutissants ne sont pas forcément similaires, pourtant leurs intentions et leurs cœurs battent sur un rythme qui entre dans une harmonie plutôt mélodieuse.

La sauvage est tirée de ses pensées par les mots de son cousin. Il s’excuse, mais n’a pas de raisons de le faire. Son interrogation n’était pas une plaisanterie, avant d’entrer dans ce bureau, et il a eu tous les droits de douter de ce que l’ex Chûnin comptait faire. Elle-même a mis du temps à ouvrir les yeux, à comprendre où est sa place, et qui sont ses alliés. C’est elle qui devrait s’excuser, mais elle n’en ressent pas le besoin pour autant. Les choses ont été dites, entendues, comprises. Hokazuka Rie, Sendai Yahiko et Sendai Hanae ont tous trois appris des choses, les uns sur les autres, et cela ne sera que bénéfique pour le futur.

« Tu n’as pas à t’excuser. Je pense que la Régente est assez intelligente pour se faire un avis d’elle-même… Et par chance, je lui avais déjà parlé à mon retour ici. Elle sait quel genre de personne je suis, et surtout quel genre de personne j’aspire à être. »

Concernant la puissance de l’Empire, si Yahiko pense vraiment qu’ils sont si forts, c’est qu’il se sous-estime. Peut-être aussi que c’est Hanae qui le surestime en le croyant aussi fort qu’elle. Il est bien plus connu qu’elle… Quoi que, cela se discute depuis son petit discours. Être connu ne veut pas dire que l’on est une sorte de Dieu invincible.

« J’accepte ton invitation. Je te prouverai aussi que certains artifices propres à nos origines font de nous des êtres absolument prodigieux. Tu comprendras alors que même la Régente et l’Empereur ne sont pas hors de portée. »

Elle lui sourit comme le ferait une sœur à son frère, avec beaucoup de bienveillance et de respect. Cet homme est mystérieux, aux yeux d’Hanae. Il est son aîné, et pourtant semble bien plus douter de ses capacités qu’elle ne le fait. Cela doit résulter d’un manque de confiance en lui, et ce n’est pas facile à vaincre. Sur le chemin du retour, la rougeoyante repense à ce qu’elle sait de ce cousin. Il a un tempérament assez serein, et une vision assez simpliste de la vie. Il ne se laisse pas abuser par les manipulations et suit la voix de son cœur pour prendre ses décisions. Enfin, lorsqu’il échoue ou se trompe, il semble en être très affecté. De ce constat, la Sendai ne peut pas le voir comme un potentiel futur ennemi. A moins qu’il soit un maître dans l’art de manipuler, son cœur semble trop pur pour se laisser corrompre.

« Aussi pur que son chakra… »

Se dit-elle à elle-même, prise d’un léger rire sincère. Elle s’endort ensuite, et ne rouvre les yeux que le lendemain matin. Après s’être préparée, elle retrouve l’ex Jônin sur un terrain d’entrainement, ne pouvant pas manquer sa chevelure plutôt insolite. Tous les Sendai possèdent-ils des personnalités et des apparences aussi atypiques ?

« Bonjour Yahiko, j’espère que tu as bien dormi ! Enfin, ne tournons pas autour du pot. Je voudrais t’apprendre une technique qui m’a valu des heures… non, des jours voire même des semaines d’entrainement. En échange, si tu pouvais m’aider à maîtriser plusieurs personnes, littéralement, pour les empêcher de se mouvoir… Je pense que ça pourrait m’être utile. »

Elle réfléchit un instant, espérant que Yahiko aura de quoi l’aider.

« Pour ma part, je vais t’apprendre à ôter du chakra d’un être vivant. En gros, pour faire simple… Tu pourras vaincre un ennemi sans même avoir à le tuer. C’est fort, non ? »

Elle rit en disant cela, puis reprend son sérieux. La technique demande une grosse préparation, mais fonctionne à tous les coups. Elle fait apparaître un clone, puis effectue une longue série de mudras, avant de venir placer sa main sur la poitrine de la doublure. Son chakra se fait expulser littéralement depuis son dos, sous la forme d’un immense courant de chakra d’un rouge écarlate. Le clone en disparaît aussitôt.

« As-tu compris ce qu’il vient de se passer ? »





_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Mar 21 Avr 2020 - 4:36
Des êtres prodigieux, que voulait-elle dire par là ? Ces mots résonnèrent dans ma tête comme un écho dans une grotte. J'étais curieux quant à un aspect que je ne connaissais pas de notre clan. Ce qui m'excitait le plus, c'était bien le fait qu'elle avait l'air certaine à l'idée de m'apprendre quelque chose de nouveau, quelque chose qu'elle n'avait jamais vu dans mes techniques. Allongé sur mon lit, sur le dos, le regard perdu par la fenêtre à la recherche d'une étoile que je ne trouverai jamais, je souriais. Paisiblement, et malgré l'excitation, tout s’éteignait.

Le lendemain matin, en préparant mes affaires, je tins mon bandeau de Kumo pendant quelques secondes entre mes mains. D'habitude, je l'entourais autour de mon bras droit, mais là, je n'allais pas le faire. Presque à contre coeur, tant ce petit geste du quotidien signifiait beaucoup dans le monde des ninjas. Mais là, c'était encore bien pire. Ne pas en mettre montrait clairement mon appartenance au Teikoku. Dans un élan de détermination, plutôt que de le jeter à la poubelle comme l'avait fait Hanae, je me décidai de le ranger dans mon tiroir de chambre. Je me levai ainsi et prit la poignée de la porte à pleine main, jusqu'à ce que je fus arrêté par une voix rauque, adulte.

-"Tu as oublié quelque chose, gamin."

Lentement, ma tête s'orienta vers l'origine de l'appel : Kabuto, mon père adoptif, qui avait prit une voix plus grave que d'habitude. Elle n'avait rien de sympathique, comme s'il avait quelque chose à me reprocher. Je lui avais pourtant parlé du bandeau, je lui avais pourtant partagé mes intentions, mes objectifs. S'était-il voilé la face depuis tout ce temps ? S'était-il persuadé que je blaguais ? Ma main lâcha la porte et retomba le long de mon corps, et mon regard se renfrogna légèrement.

-"Ah bon ?", commençais-je calmement.

Il s'approchait de moi en bombant le torse, l'air toujours aussi grave. Je ne bougeai pas, je le regardai sans un bruit, comme un enfant qui allait se faire écraser sous un camion, impuissant. Et pourtant, j'avais mille et une technique de plus que lui. J'avais largement l'avantage, je pouvais gagner le combat. Mais impossible de lever la voix, impossible de monter le ton, il m'était trop important. Sa main se leva, comme pour m'en coller une belle dont je me souviendrai. Seul mon regard suivait ce mouvement lent et effrayant, je m'apprêtai à être soumis à une violence que je n'étais pas sûr de mériter.

En une demi-seconde, un sourire se dessina sur son visage et sa main ne fit que se poser sur mon épaule doucement.

-"Changer de camp t'empêche de me dire où tu vas ?", enchaîna t'il avec son petit sourire timide mais protecteur.

Mes yeux s'écarquillèrent et je réalisais en même temps tout ce qui m'arrivait. La peur, les responsabilités, tout m'accablait suffisamment pour que j'en oublie la politesse. Lorsque j'y réfléchissais bien, je réalisais même que je commençais à avoir peur de mon propre père adoptif, incertain qu'il ne m'accepte depuis mon intégration chez l'ennemi de Kumo. Mon regard se baissa, mes muscles se détendirent et tout laissait place à un petit sentiment de culpabilité qui n'était, pour une fois, pas si négatif. Un sourire se dessina sur mes lèvres et je le regardai enfin dans les yeux avec un regard plus détendu, plus assumé.

-"Je pars m'entraîner avec Hanae Sendai, tu te rappelles, la fille aux cheveux rouge qui doit avoir mon âge ?"

Il acquiesça d'un signe de tête et me montra la porte d'un signe de main parfaitement courtois.

-"Entendu ! Fais attention à toi, mon garçon."

J'acquiesçai à mon tour d'un sourire, et je me mis en marche vers le terrain d'entraînement, là où m'attendait la Sendai. Après des salutations tout à fait habituelles, je l'écoutai attentivement quant à ses plans de la journée. Elle fut suffisamment entreprenante pour me proposer une idée de technique qui se voulait révolutionnaire par rapport à ce que je possédais déjà, et prit même la liberté de me demander si j'avais de quoi combler une de ses lacunes. Ma tête alla naturellement de haut en bas, mouvement traître du corps qui signifiait que j'avais bien de quoi la satisfaire, et je lui répondis ensuite plus précisément.

-"Ca me va. Je devrais avoir quelque chose qui te plaît !"

Après avoir regardé la présentation de sa technique, il était temps pour moi de lui montrer la mienne. J'effectuai quelques mudras, et créai à mes pieds de multiples lianes de chakra qui étaient de la même couleur que mon chakra : un bleu très clair. Je les fis foncer à une distance moyenne, et les entoura autour du vide, comme si de multiples silhouettes invisibles étaient actuellement immobilisées. Il n'y avait qu'un seul objectif à cela, lui montrer toutes les opportunités que cette technique pouvait créer.

-"Plus d'une dizaine de lianes de chakra de cette épaisseur, qui doivent entourer tout ce qui t'intéresse d'entourer. Qu'une seule condition : maintenir le mudra que je te montre présentement, qui permet de contrôler la force de tes lianes et de contrer la force voire les techniques de tes adversaires qui tenteront de s'en défaire."

Je pris un petit instant de répit, et voyant que cela l'intéressait, je me décidai d'embrayer directement sur les quelques conseils qui l'aideraient à réussir lorsque l'apprentissage commencerait.

-"Si je devais te donner quelques conseils pour réussir ça, ils seraient assez semblable à notre précédent apprentissage. Maîtriser une seule liane, ressentir que tu es capable de la manipuler, de l'allonger ou encore de la renforcer si nécessaire. Lorsque tu maîtriseras ça, tu pourras ajouter les autres. Un contrôle total sur ton chakra, sur chacune des lianes, et une concentration constante vis à vis des besoins de chacune d'entre elle. Ce qui est logique, si tu relâches ton attention sur une liane, c'est un adversaire qui se détache."

J'avais enfin fini de dire l'essentiel, c'était à mon tour de poser quelques questions vis à vis de cette technique très originale à mes yeux.

-"Sinon, j'aime beaucoup ta technique. Pour être honnête, elle est assez nouvelle pour moi et j'ai du mal à imaginer quels conseils je pourrais appliquer pour mieux l'apprendre. Tu aurais une idée ?"



_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr


Dernière édition par Sendai Yahiko le Sam 25 Avr 2020 - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Mar 21 Avr 2020 - 10:31
Hanae savait, en dévoilant son jutsu, que cela ferait mouche chez Yahiko. Elle ne connait pas son répertoire technique par cœur, mais il est évident qu’il n’a pas été au bout de ses recherches sur son propre pouvoir lorsque l’on voit son manque d’assurance. La maîtrise du chakra pur n’est pas juste un pouvoir unique et rare, il s’agit avant tout d’une puissance qui n’a rien à envier aux autres pouvoirs. Manipuler le chakra dans sa forme la plus pure, sans y associer d’affinité, et en le rendant parfaitement tangible, ce n’est pas à la portée du premier venu. Cette capacité apporte son lot d’inconvénient, mais une fois ceux-ci assimilés, l’utilisateur s’ouvre un univers de possibilités incroyable. La rougeoyante regarde donc le blanc lui proposer un jutsu qui pourrait convenir à ce qu’elle recherche.

Il fait surgir une dizaine de lianes de chakra pur du sol qui viennent se saisir du vide, comme si des personnes se trouvaient là, alors qu’il n’y a personne. Maîtriser quelqu’un par le biais du chakra n’est pas une tâche insurmontable, mais réussir à reproduire sa technique en donnant l’impression qu’il enserre vraiment plusieurs personnes dans sa technique est plutôt étonnant. Peut-être que la flamboyante a sous-estimé son ami en croyant qu’il avait des lacunes sur son utilisation du chakra pur. Une fois la démonstration terminée, il donne quelques explications qui seront très utiles à la sauvage, et en vient logiquement à demander à sa cousine.

« Pour ce qui est de mon jutsu, les étapes seront un peu plus complexes, je pense. Pour ôter le chakra d’une personne, tu vas devoir réussir à t’approprier un chakra étranger au tien. Contrôler ton chakra est facile, depuis le temps que tu l’utilises, mais aller te saisir, littéralement, du chakra adverse pour lui ordonner de quitter l’enveloppe de son propriétaire, c’est une autre affaire. Je vais te créer un autre clone, et dans un premier temps, tu vas essayer de capter son énergie en insufflant de ton chakra à l’intérieur de son corps. Hum, et… si tu peux faire attention aux parties que tu touches, ça m’arrange… »

Elle rougit légèrement, sachant pertinemment que Yahiko n’est pas un pervers, néanmoins, elle pourrait mal réagir si sa main glissait par mégarde sur une zone « interdite ». Elle fait donc apparaître son clone, et le laisse à disposition du Sendai. Pour ce qui est de capter le chakra d’autrui, il vaut mieux qu’il se fasse sa propre idée, cela vient avant tout de sensations propres à chacun. Elle s’éloigne de quelques pas, et va tenter de créer une première liane, de son côté. Elle possède déjà un jutsu de ce genre, à la seule différence qu’elle produit deux lianes visant une seule personne, dont l’épaisseur est moindre que celle de son amie. Dans un premier temps, la Kazejine reproduit les mudras, comme lors de leur premier apprentissage, pour se les approprier. Cette étape lui prend quelques minutes, durant lesquelles elle les enchaine de plus en plus rapidement, sans user de chakra.

L’exercice terminé, il est temps de suivre les conseils du professeur Yahiko pour tenter de faire cette première liane solide. Une liane, c’est un élément moins inconnu par la rougeoyante qu’une épée, en terme de techniques basées sur le chakra, alors elle devrait réussir à faire quelque chose de convaincant. La jeune femme se passe de mudras, pour l’instant, et cherche à visualiser une seule des lianes de la forme qu’a démontré son cousin un peu plus tôt, puis concentre son chakra pour la réaliser. Une première fois, le résultat est réussi… mais pas de la façon qu’elle le voudrait. En fait, par habitude, elle réalise une liane un peu plus petite et donc insuffisante à elle seule pour immobiliser un ennemi entièrement. Dans sa propre technique, la jeune femme en utilise deux comme celle-ci pour attraper sa proie, mais ce n’est pas le résultat escompté. Redoublant de concentration, la rouquine ajuste son coup en une dizaine d’essais, pour réussir à la reproduire comme celle de l’immaculé. Ce n’est pas de tout repos, et pour l’instant, elle ne parvient qu’à l’envoyer depuis sa main, il lui faudra donc parvenir à la faire sortir du sol à ses pieds pour que ça soit totalement comme ce que Yahiko a fait.



_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Mar 21 Avr 2020 - 18:08
C'était à mon tour d'écouter les conseils d'Hanae. Pour être honnête, j'avais beaucoup de mal à imaginer les différentes étapes qui permettaient d'apprendre comment absorber du chakra d'une cible. La mise en place était assez compliquée elle aussi, il me fallait forcément une cible sur laquelle m'entraîner, et c'était coûteux en chakra de créer un clone à chaque fois. L'avantage était bel et bien que le peu de clones que j'étais capable de former était largement suffisant pour m'entraîner. Cela dit, pour le final, il faudrait sûrement demander à Hanae de créer le même clone que celui de la démonstration, tant il avait l'air plus résistant.

Elle prit quand même l'initiative d'en créer un pour m'entraîner. L'avantage, c'est que vu qu'il ne s'agissait que du début de l'entraînement, il risquait de durer un peu dans le temps : jusqu'à ce que je sois capable d'extraire la quantité de chakra nécessaire pour le faire disparaître.

-"Ne t'inquiète pas. Je toucherai le haut du dos ou les épaules."

Ce que j'appréciais chez Hanae, c'était sa capacité à accepter son passé. Il avait été dur, mais elle n'avait pas l'air de le ressasser sans arrêt. Elle allait de l'avant, des traces étaient évidemment restées, mais elle avait l'air de faire de son mieux pour ne pas se laisser hanter. Il n'était évidemment pas question d'en vouloir à quelqu'un qui ressassait les mauvais souvenirs, c'était plutôt une question de courage qu'il était nécessaire d'avoir pour être heureux et pour continuer de vivre. J'acceptais ainsi tout naturellement sa demande, bien qu'il ne me soit pas venu à l'idée une seule seconde de profiter de son clone.

Je retins quelques mots forts dans les précieux conseils qu'elle venait de me donner. "M'approprier", "saisir le chakra adverse", "capter son énergie". Cela ressemblait à plusieurs étapes que je devrais maîtriser, et je soupçonnais fortement Hanae de maîtriser toutes ces étapes, suffisamment pour qu'elles soient parfaitement automatisées. Cela signifiait qu'au moindre contact, elle était capable de s'approprier le chakra d'une personne, de s'adapter à ce dernier, et de connecter son chakra à celui de sa cible.

-"Excuse-moi, je sais que ça ne va pas être agréable pour toi.", commençais-je en m'adressant au clone.

Je savais bien qu'à la disparition d'un clone, le créateur ressentait toutes les informations perçues par le clone. Vu que le clone de la Sendai était différent de ceux que je connaissais, je ne savais pas vraiment si ma cousine ressentirait le contact que j'effectuerai avec le dos de sa duplication. Mais je préférai m'excuser au cas où, ça faisait parti de l'entraînement. Ainsi, une fois qu'Hanae parti dans son coin, je me plaça derrière son clone. Je tentai de me rappeler des nombreux mudras qu'elle avait effectué. A plusieurs reprises, je dû demander à son clone de me rappeler l'ordre de certains, et ma première tâche consistait à les maîtriser.

L'avantage des mudras, c'est que c'était un peu comme du piano. Une fois que des notes et accords étaient imprégnés, il n'était pas compliqué de les reproduire. Une seule chose changeait : l'ordre de ceux-ci, et il n'y avait qu'à maîtriser le bon enchaînement de cet ordre différent. Je répétais ainsi une bonne dizaine de fois le bon ordre des mudras. Dans cet entraînement, il n'y avait pas besoin d'apprendre à tout enchaîner très rapidement, ça c'était la fonction des entraînements personnels journaliers. Juste leur bonne exécution comptait, et le fait que je les retienne évidemment.

Après ma dizaine de répétition, j'avais l'ordre des mudras en tête, et je pouvais commencer la réalisation de la toute première étape : entrer en contact avec le corps de ma cible, et tenter de capter son chakra. Je fis ainsi mes mudras, et posa une première fois ma main sur le dos du clone d'Hanae. En laissant échapper mon chakra par les pores de ma peau, je tentais d'intégrer le corps de la duplication pour venir capter son chakra rouge. Un processus évidemment indolore, et plus généralement qui ne peut pas être ressenti. En fermant les yeux, je tentais de capter ce chakra.

Au départ, je tentais de me rappeler des différents canaux de chakra qui circulaient dans un corps. Leur localisation, pour pouvoir mieux les capter. Mais rapidement, je réalisai quelque chose d'essentiel. La technique était massive, elle permettait d'absorber énormément de chakra d'un seul coup. Si je ne m'arrêtais qu'aux canaux en attendant que le chakra parvienne à cette localisation, cela prendrait bien trop de temps. Ainsi, une autre solution parvint à mon esprit. Je devais insuffler d'un seul coup une énorme quantité de chakra, qui devait venir accrocher d'un seul coup une autre énorme quantité de chakra, et l'extirper ensuite du corps.

Je partageai toutes ces informations récoltées avec le clone de la Sendai, pour savoir si j'étais sur la bonne voie. Après tout, elle devait en savoir tout autant que l'originale.

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Mar 21 Avr 2020 - 22:19
Le clone d’Hanae fait un travail important, en donnant des conseils que l’originale n’a pas pu donner avant. Des deux techniques, celle de la rougeoyante est bien plus complexe à prendre en main, étant donné le caractère très spécial de la technique. Il s’agit de la seule technique connue – du moins dans les livres – capable d’ôter en totalité le chakra d’une personne. Les Sendai sont maîtres dans l’art de manipuler le chakra, c’est donc l’une des raisons pour lesquelles ils sont les seuls à pouvoir venir le « saisir » pour l’éjecter du corps d’un shinobi. Sans chakra, c’est échec et mat pour tout ninja, et c’est ce à quoi la jeune femme a pensé en créant ce jutsu. Il y a d’autres façons de neutraliser le chakra, comme verrouiller les Tenketsus, par exemple, mais ces points éparpillés sur le corps sont tellement petits que les viser relève du miracle. En fait, en toucher un serait déjà un exploit, que les Sendai ne sont pas capable de réaliser.

De son côté, la vraie Hanae parvient petit à petit à faire surgir une liane de proportions similaires à celles que Yahiko a montré plus tôt. Elle en est fière, mais son répertoire technique n’y est pas pour rien. La sauvage devient rôdée en matière d’apprentissages, qu’il s’agisse de les dispenser ou de les recevoir, et de ce fait, elle est parvenue à accomplir cette première étape sans demander plus d’informations à son professeur et élève du jour. Il faut dire également que l’immaculé a donné beaucoup d’informations d’entrée, ne laissant pas l’ex Chûnin de côté. Une fois sa pause achevée, la belle rouquine se remet au travail. Si la première étape pouvait paraître aisée, la suivante l’est un peu moins. Réussir à ajouter plus de lianes, petit à petit, pour arriver à la dizaine que son aîné a fait apparaître tout à l’heure. Mais avant cela, un détail la dérange.

Suite à une courte série de mudras, la rubiconde oriente sa main vers le sol, mais rien ne se passe, à part un « pfiou » produit par son chakra qui s’évapore. Elle se dit que de cette façon, elle réussira surtout à se vider de son chakra plus vite que l’ex Jônin ne videra son clone. Elle tente plusieurs fois de faire surgir la liane de sous ses pieds, mais l’idée en elle-même ne lui vient pas. Ses tentatives étant infructueuses, la jeune femme se permet de revenir vers Yahiko, gênée de le déranger dans son apprentissage personnel.

« Yahiko… Pardon de te déranger, mais j’ai un peu de mal sur un point de ta technique. Comment parviens-tu as faire sortir les lianes du sol ? Cette partie peut paraître anodine, mais pour l’instant, je ne peux qu’utiliser ma main pour le faire, et cela risque d’être un peu gênant en situation réelle. »

Laissant toute fierté de côté, momentanément, le Kazejine appelle son cousin à l’aide. Ce simple détail la met dans l’embarras, mais lui saura l’aider sans fautes.




_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Mer 22 Avr 2020 - 19:15
L'apprentissage était complexe de part la difficulté à trouver la solution. Cela dit, les différences phases n'étaient pas très longues, ce qui ne demandait pas une concentration très longue lors de la réalisation. Cela signifiait bien que la longueur d'apprentissage dépendrait du temps que j'allais mettre pour trouver les solutions à mes problèmes, et bien moins de temps à répéter une même exécution. Mes méninges se creusaient sans arrêt, je n'entrais finalement pas si souvent que ça en contact avec le dos du clone, décidé à le faire que lorsque j'avais une bonne piste à creuser.

La dernière solution que j'avais en tête était donc de contrôler une énorme masse de chakra en une seule fois, afin que celle-ci accroche également une énorme masse de chakra dans le corps de ma cible, pour enfin la retirer de son réceptacle. J'exécutais ainsi les mudras, tentant de ressentir tout le chakra pur de mon corps, tout celui que j'allais manipuler pour ma technique. Je posais ensuite ma main sur le dos du clone de chakra, et tentait d'insérer dans son corps toute la masse de chakra en question. Un seul trajet envisageable : rejoindre les canaux de circulation de chakra au travers des pores de la peau.

Rapidement, je réalisais que je ne savais même pas comment y aller. Quelles sensations traverser ? Comment savoir quelle partie du corps le chakra traversait ? Était-il possible de le savoir ?

Je fus coupé par l'arrivée de ma cousine, qui m'interrompit avec une question vis à vis de son apprentissage. Je détachai ma main du dos de ma cible, et la laissa tomber calmement, le regard se perdant dans les airs tant je cherchais une réponse à son interrogation.

-"C'est moins compliqué que ce que tu penses. On est habitué à sortir notre chakra par le haut du corps, et là, tu le fais partir de tes pieds pour qu'il rejoigne le sol. Ensuite, tu fais partir les lianes."

En fait, j'étais content qu'elle vienne me voir, parce que j'avais besoin de réponses à certaines de mes questions. Ainsi, je pris la relève dans cette intention.

-"Dis moi, comment tu captes exactement le chakra de ta cible ? Comment tu le ressens ? Je n'arrive pas à comprendre."

C'était sûrement la base de la technique, et avec cette base, tout devrait en découler.

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 15:11
Hanae attend la réponse de Yahiko, qui vient plus vite que ce qu’elle aurait imaginé. Lorsque l’on maîtrise une technique, certains automatismes peuvent sortir de son esprit, devenant des mouvements instinctifs, et nécessitant un peu de réflexion pour en ressortir la logique. L’hésitation de l’immaculé est brève, et il donne une explication assez évidente, qui place la rougeoyante dans l’embarras. Elle imagine donc la chose, se disant qu’au fond, ce n’est qu’une extension de la technique permettant de se tenir à n’importe quel surface en plaçant du chakra sous la plante de ses pieds. La seule différence, c’est que cette fois, il devra circuler par cette zone, et se diriger dans le sol avant d’en ressortir pour se diriger vers ses ennemis. Elle écoute ensuite la question de l’ex Jônin, qui est pertinente et représente une partie importante de la maîtrise de la technique.

« Ressentir le chakra de la personne est assez complexe. Il ne s’agit pas de le capter comme tu le ferais avec une technique sensorielle, sinon cela ne nécessiterait pas de contact. Dans ton cas, tu vas devoir ressentir le contact entre ton propre chakra pur et le chakra de ta cible. Ta maîtrise du chakra va te permettre de sentir la totalité du chakra ennemi, à travers sa peau. Sans même savoir où se trouvent les canaux de chakra, tu percevras tout le chakra de l’ennemi. Le reste est une autre étape, mais je te laisse revenir vers moi une fois que tu sauras découvrir la réserve de chakra adverse. L’absorber est un peu plus compliqué… »

Absorber est un terme un peu extrême, car il peut faire croire que l’on se l’approprie, mais c’est là une capacité irréalisable, pour plusieurs raisons. La première est que chaque personne a un chakra qui lui est propre, et il est impossible d’en combiner deux. Le chakra pur permet donc simplement de faire transiter ce chakra hors du corps de la personne, mais pas de le lui « voler ». Elle s’éloigne alors de Yahiko, en ayant assez dit pour le moment et ne souhaitant pas l’inonder d’informations. Sa copie suffira pour tout ce qu’il a à faire et pourra au besoin l’aiguiller un peu sur ce qui va ou ne va pas.

De son côté, la rougeoyante se tient debout, et essaie de penser à une façon de faire se diffuser le chakra par ses pieds. Elle commence par reproduire la situation durant laquelle elle utilise son chakra pour ne pas perdre l’équilibre ou s’enfoncer dans des surfaces irrégulières, ou encore pour grimper au mur en marchant dessus. Cela fonctionne bien, un seul mûdra étant utilisé et maintenu : celui du tigre. La jeune femme essaie de faire augmenter la quantité de chakra, comme pour une charge par exemple, et le fait se répandre dans le sol. Finalement, cela ne paraît pas si compliqué. Néanmoins, déployer du chakra « neutre » est aisé, par rapport à celui que seul son clan peut produire. Elle décide cependant de revenir à la création d’une liane, qu’elle fera partir du sol, cette fois.



_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 21:47
Ressentir le chakra entre mon corps et celui de ma cible. Mh. J'acquiesçais de la tête parce que je comprenais l'idée, mais je trouvais difficile la mise en place. Il fallait que sans capacité sensorielles et sans trouver les canaux de chakra, je sois capable de trouver le chakra de ma cible et de le capter. A la fin des conseils d'Hanae, je restai un moment immobile. Il me fallait trouver les solutions qui me permettraient de réussir.

Quelles solutions étaient disponibles ? Il y avait plusieurs choses à réaliser en se rappelant de la technique originale. Tout était fait rapidement. Capter le chakra devait être rapide, et le retirer aussi. Le plus long dans ce qu'avait fait Hanae, c'était presque les mudras. Ce qui signifiait que soit le plus gros du travail était dans les mudras, soit la réalisation ensuite était tellement maîtrisée qu'elle pouvait être effectuée à vitesse grand V. Après un peu de réflexion, je préférai me dire que c'était plutôt le coup de la maîtrise. Je ne connaissais pas de techniques réellement influencées par la qualité des mudras.

Cela voulait aussi dire que tout était faisable de manière très rapide, et donc que je ne devais pas m'attendre à chercher très longtemps à capter le chakra. Cela devait se faire quasiment automatiquement, ainsi, si le processus par lequel je passais demandait plusieurs étapes à maîtriser, c'est que ma solution n'était pas bonne. Et la première que je comptais utiliser pour tenter de résoudre ce problème, c'était d'insuffler une grande quantité de chakra, équivalente à la taille de la silhouette, dans la cible. Ensuite, je comptais répartir tout mon chakra dans son corps. Et enfin... Je ne savais pas.

J'avais logiquement aucune raison de me préoccuper de l'après. Mon premier objectif était d'emplir ma cible de mon chakra et de tenter d'entrer en relation avec le sien. Juste le capter, juste réaliser que nos chakras étaient connectés. Je ne chercherais même pas encore à essayer d'attraper le sien. Ainsi, je m'approchai de ma cible et effectuai les longs mudras. Eux, au moins, je les avais maîtrisé. Je posai une première fois ma main sur le dos de la duplication d'Hanae, et concentrai mon chakra de manière à en expulser une quantité suffisante pour remplir son corps. Après tout, la technique utilisée était de haut rang, il ne fallait pas lésiner sur la quantité de chakra à mobiliser.

J'en inclus ainsi une bonne partie, passant rapidement par les pores de sa peau. J'essayai aussi rapidement que possible de l'envoyer partout dans son corps, sans ne jamais lésiner un seul endroit, de la plante des pieds au haut du crâne. Je sentais que c'était bon. Mon chakra était entièrement réparti, et je m'imaginais bien étendre ce chakra à des silhouettes bien plus importantes, comme des invocations de haut rang ou des américains.

Maintenant, une seule chose m'embêtait. Comment capter de chakra ?

J'avais plusieurs idées qui me venaient en tête. Essayer de former des micro-crochets dans mon chakra pour capter celui de ma cible et le tirer vers moi, faire des espèces de mouvement de vague avec mon chakra pour l'attirer petit à petit vers moi, ou encore prier pour que mon chakra se mêle naturellement au sien, comme s'il se collait, et tirer un grand coup. Ainsi, une fois que mon chakra fut correctement dispersé, je levai ma main vers le ciel, priant pour voir le chakra rouge se tirer de son corps. Le regard curieux, mes yeux ne s'écarquillèrent pas beaucoup quand je vis le résultat.

Car il n'y avait rien.

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Ven 24 Avr 2020 - 14:29
Hanae n’a pas mis longtemps à comprendre comment disperser son chakra depuis ses pieds. Finalement la solution n’est pas si différente de celle qui utilise les mains, et le manque de pratique de cette façon de faire explique la difficulté à y arriver ou à simplement l’imaginer, dans un premier temps. Quoi qu’il en soit, diffuser du chakra neutre à la façon d’une charge ou d’un maintien chakratique ne lui pose pas de problème, il faut maintenant qu’elle parvienne à remplacer la neutralité du chakra par son chakra pur et le tour sera joué. C’est l’étape que début donc la sauvage, qui ferme les yeux pour se concentrer. Le plus grand du travail consiste à laisser son imagination se frayer un chemin jusqu’à la réalité. Les mudras vont préparer son chakra à prendre la direction souhaitée, puis son esprit imaginera le déplacement de son énergie pure vers la plante de ses pieds, avant de la faire progresser légèrement sous terre, puis ressortir directement vers l’extérieur, et plus précisément vers ses cibles.

Son imagination fait donc le travail, dans sa caboche, pour que tout se passe bien. Dans son esprit, la liane surgit de la plante de ses pieds, avec un peu de difficulté, mais le bruit de la terre perforée semble confirmer sa vision des choses, alors elle n’arrête pas en si bon chemin. Maintenant, elle imagine son chakra venir jusqu’à la surface du sol, non loin de ses pieds, avant de percer la fine couche de terre pour apparaître sous forme d’une belle liane. Une fois fait, elle ouvre les yeux, tout sourire, contente d’y être parvenue. Oui, ce qui ressort de tous ces efforts est une parfaite liane… à peine plus épaisse qu’un cure-dent, et qui s’affale à peine sortie de terre. Son sourire satisfait devient une moue boudeuse, et elle relâche le mûdra, laissant le chakra pur s’effacer naturellement. Un premier essaie n’est pas une référence, et il lui faut aussi garder les yeux ouverts pour conserver un certain contrôle sur son œuvre.

Exécutant de nouveau ses mudras, elle visualise l’action, mais les yeux ouverts, cette fois. Lorsque la liane sort, aussi pitoyable qu’avant, mais elle ne s’arrête pas là et augmente le chakra donné à sa technique, la rendant plus imposante, élargissant le trou dans le sol au passage. Elle arrête pour cet essai, et tente une nouvelle fois pour sortir une liane directement épaisse, et avec un peu plus de vitesse. Au bout de quatre nouveaux essais, le résultat est concluant, ce qui représente finalement un dixième des attentes pour la technique. Comme lors de sa maîtrise des innombrables épées, la voilà au stade où il ne lui reste qu’à augmenter le nombre pour y arriver. Elle tombe à la renverse, se retrouvant sur les fesses, ayant beaucoup forcé sur son chakra mais aussi mentalement. Une petite pause s’impose.



_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Sam 25 Avr 2020 - 16:59
Maintenant que j'avais maîtrisé la base, il me fallait trouver la solution pour remédier à la finalité de la technique : capter le chakra avec le mien, et le retirer d'un seul coup du corps de la kunoichi. Et le plus gros problème qui venait s'interposer entre moi et la réussite, c'était le fait que je n'avais pas la moindre idée de comment je pouvais absorber ce chakra. Etait-ce un processus parfaitement mécanique, dans lequel mon chakra récupérait activement le sien, ou était-ce plutôt quelque chose de plus subtil ? Je n'en avais pas la moindre idée, mais avant de déranger une nouvelle fois ma cousine dans son apprentissage, je voulais tester un peu les choses moi-même.

La première chose que je voulais tenter, c'était de créer des espèces de vague de chakra dans le corps du clone, afin que chacune des vagues emmène avec elle du chakra adverse, le retirant ainsi totalement du corps de ma cible. Je m'exécutais ainsi, je fis mes mudras, et injectai de mon chakra dans le corps du clone d'Hanae. Je me concentrai pour pouvoir avoir la forme que je voulais, ainsi, une fois que mon chakra fut réparti dans l'entièreté de son corps, je tâchai de former ces espèces de vagues, et je retirai ma main petit à petit de son corps. A ma grande surprise, je pu voir un peu de chakra rouge sortir du corps de ma cible, ce qui était un résultat presque satisfaisant.

Presque, parce qu'un peu de réflexion après coup me fit réaliser que cette solution n'était pas la bonne. Hanae avait tout enchaîné si rapidement que les vagues ne pouvaient être une solution viable. Elles demandaient du temps, de la concentration, une formation du chakra et une action sur la durée. Ca ne pouvait pas être la solution.

Ma deuxième idée fut de créer des petits crochets de chakra, d'une taille si petite qu'ils tenteraient d'accrocher chaque parcelle de chakra du corps de ma cousine. Je m'exécutai une nouvelle fois, j'effectuai les mudras un peu plus rapidement, tant mon corps commençait à s'habituer petit à petit à leur enchaînement. J'insufflai une bonne quantité de mon chakra dans la duplication, le répartissant à l'intérieur de celui-ci, et je me concentrai fortement pour essayer de donner une espèce de forme de crochet à chaque parcelle de chakra qui se situait dans son corps.

Pendant la réalisation, je me rendais bien compte que c'était stupide. Il y avait tant de particules de chakra, insufflé et dans le corps de la kunoichi, qu'il m'était impossible de créer autant de crochets en si peu de temps. Je tentai ainsi dans un espoir de créer autant de forme de petits crochets que possible, et en tirant ma main, je remarquai que très peu de chakra ne sortit du corps de ma cible. Autrement dit, une bien mauvaise idée très peu réalisable.

A court d'idée, je me décidai de faire une petite pause. Je rejoignis Hanae dans son entraînement, et me décidai de l'interrompre dans un de ses moments de pause.

-"Emh, désolé, c'est à moi de te déranger cette fois ci. Je me demandais, comment tu fais pour absorber le chakra ?"

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Mar 28 Avr 2020 - 21:10
Une liane de créée, voici la première étape accomplie par Hanae. La seconde est plus complexe, mais n’a pas retenu le génie qu’est la Sendai bien longtemps, et d’ores et déjà la voici capable de diffuser son chakra par la plante de ses pieds, une solution pratique pour utiliser des techniques possiblement camouflées sous le sol. Le problème est que ces techniques ne seront pas insonores ni indétectable par du chakra, mais l’étape de la dissimulation viendra ultérieurement, lorsque la rougeoyante s’intéressera à ce domaine-là. L’effort effectué pour maîtriser les deux premières parties qu’elle a choisies pour s’approprier la technique la font tomber, forçant la pause, et permettant à Yahiko de venir l’interroger. Ce n’est pas dérangeant qu’il vienne demander des informations supplémentaires, vider quelqu’un de son chakra étant un acte de haut niveau, bien plus complexe que balancer des épées ou des pics dans une foule. Les techniques que se sont échangés les deux Sendai il y a quelques temps ont beau être dévastatrices, et complexes à appréhender, elles restent basées sur de la destruction pure, là où le « Néant » est plutôt orienté sur un grand contrôle. En fait, ce qu’il faut comprendre pour l’immaculé, c’est le changement de nature très subtil au niveau du chakra pur.

« Je suppose que tu arrives à déceler le chakra de mon clone à l’aide du tien, maintenant. C’est maintenant que vient le plus compliqué. Je ne sais pas comment tu as essayé de t’approprier la réserve de mon double, mais vouloir « attraper » le chakra n’est pas la bonne solution. Le plus simple reste encore de le faire venir à toi. Ensuite, tu n’auras qu’à envoyer plus de ton propre chakra pour accélérer ce processus. »

Trouver le chakra en envoyant son propre chakra pur sous la forme de microscopiques faisceaux qui vont pénétrer les pores de la peau, puis capter le chakra. Cette étape prend à peine une seconde à réaliser, une fois rodé. L’étape cruciale est de former ce que la jeune femme appelle un « vortex » avec son chakra. Cette fois-ci, on ne parle plus de chakra « pur », mais bien de son chakra dénué de toute modification. Ensuite…

« Tu as compris ? Ton chakra est capable, littéralement, d’absorber. Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais nous pouvons le faire. Ton chakra attirera celui d’autrui, et en instant – si tu y mets la quantité adéquate – tu pourras l’éjecter de son corps. Le tout est de le ramener vers ta main, puis de tout expulser directement. »

Finalement, le plus compliqué reste encore de trouver comment immobiliser quelqu’un pour venir à son contact effectuer la série de mudras et lui ôter son chakra en à peine une seconde. Le reste n’est que maîtrise et entraînement, comme pour toute technique. La sauvage attend de voir si l’ex Jônin possède d’autres interrogations avant de retourner à son propre apprentissage. De son côté, il n’y a pas de questionnements, tout est encore clair dans son esprit et la méthode assez similaire à celle du premier apprentissage, ce qui aide beaucoup l’ex Chûnin.



_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Dim 3 Mai 2020 - 20:01
-"Le faire venir à moi... Pour l'absorber directement ? C'est original, je ne savais pas."

Je ne m'attendais pas à apprendre qu'il y avait une telle possibilité avec les capacités de notre clan. Durcir notre chakra, donner des ordres à des objets, j'étais au courant de tout ça. Mais ça me semblait suffisant. Il y avait donc d'autres capacités à explorer, d'autres choses que d'autres Sendai pouvaient savoir et pas moi. Il aurait été intéressant de partir à la recherche de nos semblables, d'essayer de percer d'autres secrets que même Hanae ne connaissait pas. Une seule question grandissait dans ma tête : où se situait la limite ?

Là n'était pas la priorité, je devais trouver le moyen de faire en sorte que mon chakra absorbe littéralement celui de ma cible. Je devais trouver la manipulation qui me permettrait de donner cette structure à mon chakra. Mais avant ça...

-"Ca marche, je vais essayer. Merci."

La politesse était de mise. Je quittai une nouvelle fois ma camarade, plusieurs idées en tête. Je me devais de tester cette fonctionnalité. Je me rendis une nouvelle fois à côté du clone et effectuai mes mudras. La quantité de chakra que j'influais impactait donc sur cette capacité à absorber, et je devais trouver le petit truc qui faisait que j'attirais le chakra à moi. Peut-être était-ce quelque chose de tellement naturel que cela devait se développer avec le temps. Ca expliquerait le fait que je n'ai jamais pu développer cette compétence : je n'avais jamais tenté de le mettre dans qui que ce soit.

Ainsi, mon seul objectif était le suivant : répéter, répéter et encore répéter. Je devais faire en sorte de le faire tellement souvent que naturellement, mon chakra s'accrocherait peut-être au sien. Et je commençai ma boucle. Je ne savais pas combien de temps elle prendrait, je ne savais pas si cela allait fonctionner, mais je comptais au moins essayer : décidé à ce que cela puisse prendre plusieurs jours.

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Lun 4 Mai 2020 - 10:32
Une fois ses conseils dispensés à Yahiko, Hanae se retrouve de nouveau livrée à elle-même, simplement guidée par les mots de son cousin pour comprendre la suite de son apprentissage. Si l’idée est similaire à celles de la démultiplication d’épées, la forme est néanmoins différente. Pour l’instant, la seule aide nécessaire a été pour diffuser le chakra par-dessous la terre sans effectuer de contact avec les mains, ce qui paraissait difficile à la rougeoyante alors que pour l’immaculé, c’est une habitude et donc une action très simple. Chacun possède ses inconnues, ses incertitudes et ses difficultés, et il est intéressant de se dire que l’un comme l’autre sont passés maîtres dans l’art de manipuler le chakra pur, alors qu’ils ont des lacunes que d’autres verraient comme importantes. La jeune femme se concentre de nouveau, pour vérifier quelle quantité de chakra il lui reste après ses multiples tentatives, et se dit qu’elle pourra tenter quelques fois de doubler, tripler et ainsi de suite le nombre de lianes.

Elle réalise donc les mudras montrés par le soldat de l’Empire un peu plus tôt, et laisse son chakra pénétrer le sol, avant d’en ressortir sous la forme d’une liane, puis d’une seconde… Mais cela réduit la qualité de la première, aussi bien que celle de la seconde. Ironique est la situation, de diminuer la qualité pour augmenter la quantité. Mais l’élue du chakra ne se laisse pas abattre et se remet en position, devant ce sol parsemé de trous, laissés par le passage de son énergie mêlant spirituel et physique. Elle réitère en allouant plus de chakra pour que la forme suive ce qu’elle souhaite faire, tout en en produisant deux au lieu d’une seule. La terre s’effrite à deux endroits, créant des brèches d’un diamètre convenable, et d’où le chakra durci surgit, dans une forme qui convient cette fois à la sauvage. Les lianes ainsi créées viennent s’enrouler autour d’ennemis invisibles, se tortillant d’une façon presque frustrante, comme si le fait de ne pas avoir d’ennemis à attraper les dérangeait.

La rouquine reproduit cet exemple deux autres fois avant de s’en satisfaire, se permettant même une légère baisse dans sa concentration sur le dernier essai. En effet, si elle veut en faire surgir une dizaine, il faut que la création de deux lui paraisse simple, sinon c’est peine perdue. Le dernier résultat n’est pas des plus parfaits, mais reste convenable et lui suffit. Profitant qu’il lui reste assez de forces pour bouger, elle s’en vient vers Yahiko et lui lance :

« Je ne sais pas toi, mais pour ma part, je suis épuisée. Je te propose de s’arrêter là pour aujourd’hui, et de revenir ici-même demain matin. Nous pourrons commencer par une petite remise à niveau de nos deux techniques, également, afin de ne pas rater quoi que ce soit ? »

Elle sourit au jeune homme, de son visage fatigué mais toujours aussi joli, et le laisse après avoir entendu sa réponse, qui a logiquement été positive.

Après une bonne nuit de sommeil et une douche bien méritée, avant et après son repos, la jeune femme se retrouve au même endroit et y attend le Sendai pour qu’il lui fasse un petit rappel des étapes à suivre pour maîtriser sa technique. Elle en fera alors de même, pour que les deux ne soient pas perdus dans l’inconnu.



_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Mer 6 Mai 2020 - 17:23
Ainsi, comme prévu, je répétais en boucle la même technique, avec la même idée derrière la tête : compter sur la répétition pour que mon chakra s'adapte à sa capacité à capter celui de ma cible, afin qu'il l'absorbe. La théorie de l'évolution à court-terme, celle qui parlait de la capacité d'adaptation à un milieu. Si mon chakra était souvent ancré dans le milieu "chakra d'un autre corps", j'espérais qu'il puisse muter en quelques sortes, et obtenir cette fameuse compétence.

De ce fait, de manière répétée, j'effectuai ces mudras que je commençais à maîtriser parfaitement, et je faisais toujours cette même suite d'actions : mudras, poser ma main sur le dos de ma cible, intégrer une grosse quantité de chakra, le laisser se mélanger, et retirer ma main d'un grand coup. Je me pris à le faire plus d'une dizaine, peut-être même une vingtaine de fois. Je ne les comptais plus, mais s'il y avait bien une chose qui me rappelait que mes tentatives arrivaient à leur fin, c'était bien la fatigue accumulée par la chakra que je dépensais. Logique, le chakra que j'utilisais à chaque tentative ne revenait pas.

Suffisamment pour qu'à un certain moment, j'eu un vertige de fatigue et je me laissai tomber sur le sol, m'asseyant difficilement. J'attendis quelques temps pour reprendre mon souffle, observant Hanae de loin. Puis je la vis s'approcher de moi, l'air fatiguée elle aussi par l'entraînement.

-"Tu as raison, retrouvons nous demain. Disons au lever du soleil, ça nous fera une bonne façon de commencer la journée."

Je m'exécutai ainsi, et rentrai chez moi. Je pris évidemment une bonne douche, un bon repas et une bonne nuit de sommeil, repensant à tout cet entraînement. Puis je me levai le matin, juste avant l'aube, reprenant mes affaires et me rendant au même terrain d'entraînement que la veille. Hanae fut finalement arrivée avant moi, et après quelques formules de politesse, nous fîmes ce qui était prévu : démontrer ce que nous savions faire.

Hanae fit donc son clone, et j'effectuai la même chose que d'habitude. Les mudras, une main sur le dos, j'insufflai énormément de chakra dans le corps de sa duplication, je laissais un peu le temps qu'il se répande dans son corps, et je retirai ma main d'un grand coup. Un tout petit peu de chakra rouge sortit de son corps, ce qui était bien mieux que toutes les tentatives d'hier. Avais-je appris ? Avais-je trouvé la bonne solution ? C'était à Hanae de me le dire.

-"Pour être honnête, hier, je n'avais aucun résultat. Je comptais sur la répétition pour que mon chakra développe tout seul la capacité à absorber celui de la cible... je suis surpris que ça ai marché. Tu penses que c'est la bonne solution ?"

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 15:01
La nuit porte conseil, et pour Hanae, elle lui a surtout apporté des réponses, notamment dans la façon d’aider son cousin. Celui-ci semble un peu surpris que sa démonstration donne un résultat, sur le clone, même s’il est mineur à côté de la quantité de chakra dépensée. Cette technique est forte, dans le sens où, même si elle ne retire qu’une quantité de chakra équivalente à celle utilisée par le Sendai qui la lance, elle affecte le système de chakra interne de l’adversaire. En fait, elle peut avoir deux utilités : achever un combat si l’adversaire semble quasiment à court de chakra, ou bien lui créer un vide qui le perturbera un instant, le rendant moins apte à réagir. Dans les deux cas, il est impossible que la personne en face réagisse instantanément à l’assaut, car elle sera très impactée.

« C’est un très bon début. Il est temps que je rectifie une chose que je t’ai dite. Je pensais qu’en te disant que tu peux tout absorber, cela te permettrait, en visualisant la montagne de chakra que cela représente, de capter une quantité qui me convienne. Néanmoins, il n’est pas possible de retirer tout le chakra de ta cible. Ce que tu pourras faire, ne sera que retirer autant de chakra que ce que tu confères à ta technique. Tu comprends ce que cela veut dire ? Tu as déjà fait le plus dur en attrapant une maigre quantité de chakra. Le reste consistera à réduire ton « effort », pour que chaque parcelle de ton chakra générée en attrape autant chez ton adversaire. »

Il est maintenant temps pour Hanae de montrer ses propres progrès. Elle effectue la série de mudras qu’elle a apprise par cœur, puis, en maintenant le dernier signe, elle se concentre pour laisser surgir non pas une, mais bien deux lianes du sol. Ils viennent entourer des ennemis invisibles, mais cette partie est encore un peu complexe, elle a du mal à le faire sans cibles. Quoi qu’il en soit, les deux lianes sont parfaites, et il faudra multiplier cela par cinq pour arriver au but ultime.

« Que penses-tu de mes lianes ? Je les trouve bien, personnellement. J’ai eu du mal à doubler la mise, néanmoins, après avoir maîtrisée la première. D’ailleurs, tu n’aurais pas une idée pour que je puisse m’entraîner à saisir des cibles ? Le faire dans le vide a l’air de me retarder un peu, j’ai peur de mettre bien trop de temps en continuant ainsi… Je pensais à des clones, mais ça demande beaucoup de chakra. »

Elle espère que l’immaculé trouvera une idée ingénieuse, après tout, sur ce terrain d’entraînement, il doit bien y avoir des objets pouvant servir de cibles, mais l’ex Jônin est bien plus expérimenté et pourra imaginer comme le faire plus facilement, d’autant qu’il s’agit de sa technique. Elle est prête à retourner de son côté dès que le Sendai l’aura aidée sur cette problématique.


_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 16:53
J'hochai la tête en réfléchissant à ce qu'elle me disait. La technique n'était pas rentable en elle-même : il fallait la rendre rentable. Ce n'était pas une technique, comme je m'étais imaginé, qui permettait de prendre une quantité de chakra supérieure à celle qui était dépensée, non, elle était semblable. A première vue, elle perdait de son utilité, mais cela était une première façon de voire les choses qui était un peu biaisée. Elle pouvait sûrement servir à contrecarrer les plans d'une invocation, une de ses techniques, elle pouvait aussi sûrement servir à surprendre son adversaire, à jouer sur ses sensations, ou encore à le faire tomber dans les pommes à un moment où il ne s'y attendait pas.

-"D'accord, je comprends. Je suppose que je suis sur la bonne voie !"

Ensuite, c'était à elle de me montrer sa technique. Elle le fit, me montra deux lianes qui avaient une forme relativement parfaite, et entoura des cibles invisibles comme ce que j'avais fait. Elle prit ensuite la parole concernant son propre entraînement, et c'était à mon tour de la conseiller.

-"Elles sont bien, tu peux prendre exemple sur elles pour tes suivantes. Pour saisir des cibles, mmh..."

Je réfléchis un instant. Que pouvait-il y avoir de bien pour s'entraîner à serrer une cible ? Des épouvantails pouvaient être intéressants, mais Hanae aurait pu y penser elle-même alors elle s'attendait sûrement à un autre type de solution. Des clones ne lui convenaient pas non plus pour une raison de chakra ? Elle avait raison, mais que restait-il ? Il nous fallait des formes droite, d'une taille convenable, et dont la matière pouvait se plier un minimum par la force exercée par les lianes. Des arbres ne pouvaient pas faire l'affaire, comme elle ne verrait pas visuellement le résultat de la force, et en regardant à l'horizon, je trouvai ma solution.

-"Jean-Jacob kun ! Viens voir !"

Je ne le connaissais pas plus que ça, mais je savais qu'il s'agissait d'un gamin qui s'entraînait sans arrêt au Kage Bunshin no Jutsu. Et là pouvait être une mise en commun intéressante : le mioche qui s'entraînait à faire apparaître des clones, et Hanae qui s'entraînait sur ses clones pour mieux les serrer. Avant de parler au préado, je me tournai vers Hanae.

-"Ce que je te propose, c'est qu'il te montre ses clones. S'il échoue, tu fais tes lianes sur lui et sur ses clones ratés comme punition, sans le blesser évidemment. Et quand tu veux t'entraîner juste à l'apparition des lianes, il s'entraîne de son côté sur ses clones."

Ca avait l'air un peu méchant dis comme ça, et je voulais me rattraper vis à vis de mes intentions.

-"On se connaît lui et moi, je sais qu'il est très dur avec lui-même par rapport à son entraînement. Si ça te gêne vraiment de faire ta technique sur lui, fais la au moins sur ses clones à lui."

J'expliquais ensuite le plan à Jean-Jacob, et lorsque tout le monde fut d'accord, je me remis dans mon coin avec le clone d'Hanae pour reprendre l'entraînement. De toutes façons, je répétais encore et toujours les mêmes choses, il n'y avait rien de nouveau à tester, je devais attendre avec l'effort que mon corps s'habitue.

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Sam 16 Mai 2020 - 22:38
Hanae demande l’aide de Yahiko pour éviter de gâcher du chakra, et celui-ci trouve une solution toute adaptée. Jean-Jacob, un jeune garçon qui s’entraîne à la maîtrise du Kage Bunshin, pourra lui être utile. Un peu mal à l’aise à l’idée de le « punir », comme le conseille le Sendai, la rougeoyante lui fait cependant confiance quant à ce qu’il estime juste. S’il connaît l’enfant et que celui-ci est d’accord pour subir une étreinte pouvant être douloureuse, surtout du fait du manque de maîtrise de la technique, alors ainsi soit-il. La jeune femme regarde le jeune garçon de haut en bas, et se dit qu’il fera l’affaire. Il est plutôt grand, pour son âge, et suffira comme comparaison à un être humain de taille adulte, même s’il manque sans doute quelques centimètres. Heureusement qu’il ne s’agit que d’un enfant, car la rubiconde est bien plus à l’aise avec eux. Elle lui indique de la suivre, laissant son cousin retourner à ses occupations, puis lui dit :

« Bien, Jean-Jacob, merci de ton aide. Je te laisse tenter de créer des clones. Il m’en faudra trois réussis pour commencer, alors je compte sur toi ! »

Dit-elle, un grand sourire aux lèvres, tout en lui faisant un clin d’œil. Rouge comme une tomate, le maître clone hoche de la tête et s’exécute. Il réussit à faire un beau clone, mais les deux autres sont pitoyables. Pour ce coup, alors, il faudra à la rouquine utiliser deux lianes uniquement. Ce sera une bonne occasion de tester sur des corps humains. Effectuant le travail nécessaire pour que les formes se fassent, elle vient enserrer le faux Jean-Jacob réussi, ainsi que l’original, qui produit une sorte de cri sous la pression, tandis que son double disparaît. Interrompant la technique, la jeune femme s’excuse, et le tout recommence. Finalement, le double apprentissage en devient un triple, et à mesure que tout cela avance, elle se permet de donner des conseils au garçon, pour qu’il s’améliore, tout en parvenant à créer une nouvelle liane, et à serrer assez fort sans risquer de blesser inutilement l’enfant. De son côté, Jiji, comme le surnomment ses amis, accroît son nombre de doublures avec une grande réussite, profitant des cours de l’ex Chûnin qui l’aide à bien progresser.

« Faisons une petite pause, tu as l’air un peu fatigué ! »

Ne se laissant pas prier, Jiji s’affale par terre, et souffle pendant quelques minutes. Malheureusement pour elle, le petit ne parviendra jamais à faire dix clones, mais heureusement, elle a réussi à visualiser l’étreinte pour ne plus avoir besoin de son cobaye. Elle lui tapote la tête et le remercie, mais celui-ci s’insurge en disant que c’est lui qui est reconnaissant, ce qui fait rire la Sendai de bon cœur. Il s’incline très bas pour la remercier d’avoir autant aidé sa progression, et retourne chez lui. Hanae reprend alors, se disant que désormais il va lui falloir doubler la mise. Néanmoins, elle a compris le truc, et ce ne sera plus qu’une question de temps pour accomplir son objectif. Jetant un œil vers Yahiko, elle essaie de voir si celui-ci a besoin d’un ou deux derniers conseils pour la technique, avant de s’y remettre.



_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Mar 19 Mai 2020 - 19:03
J'étais de nouveau face à moi-même, déterminé à réussir une bonne fois pour toute cette technique. Le clone d'Hanae était proche de moi, et mes moultes répétitions n'avaient pas l'air de la déranger le moins du monde. C'était tant mieux, car au vu de mon niveau actuel, c'était bien la seule opportunité pour moi d'apprendre cette technique. Ainsi, de nombreuses fois, je répétais encore et toujours la même démarche. Les mudras que j'avais maintenant parfaitement assimilé et que je réussissais à enchaîner assez vite sans erreur, la mobilisation du chakra et le déversement d'une grande quantité de celui-ci dans le corps de ma cible, l'association entre le mien et celui de ma cible, et enfin l'extraction.

Pendant de nombreuses répétitions, j'avais un résultat assez semblable. Tout était bon, mais qu'une toute petite partie du chakra sortait du corps de la duplication. Cela devait correspondre à la quantité de chakra qu'il fallait pour effectuer une rang D, si je devais me donner un repère. Il me fallait cependant passer au dessus de ça, aller plus loin et viser au moins pour aujourd'hui l'extraction d'une quantité semblable à celle d'une technique de rang B. Je répétais ainsi encore et toujours la même chose, sentant petit à petit mon chakra qui captait mieux celui du clone, et je continuai.

Les résultats étaient assez variables, mais je me réconfortais en retenant que ce qui comptait, c'était de voir l'amélioration plutôt que de retenir les fois où j'en absorbais moins que d'habitude. Je voyais ainsi les quantités de chakra absorbé varier, et je souriais en me disant qu'en l'état actuel, plus je répétais, plus je m'approchai d'une quantité de chakra semblable à une technique de rang C. De temps en temps, ça revenait en une quantité minime, comme si mon propre chakra se fatiguait, mais globalement, c'était de mieux en mieux.

Et les répétitions continuèrent ainsi pendant plus d'une vingtaine de fois. Je dû faire des pauses de temps en temps pour garder ma concentration et pour économiser un peu mon chakra, tant cette technique était tout de même assez énergivore. Après tout, c'était actuellement une des techniques les moins rentables de l'humanité, tant le chakra dépensé par rapport au chakra retiré était bien plus important. Je devais cela dit garder espoir, une fois l'apprentissage terminé, elle aurait des effets bien plus intéressants.

-"ENFIN...!"

Après de multiples pauses et d'innombrables répétitions, je réussis enfin à avoir un premier résultat qui me convenait largement : celui d'absorber une quantité clairement notable, semblable à celle nécessaire pour effectuer une technique de rang B. Cela dit, il fallait me rendre à l'évidence, j'étais épuisé par les répétitions, et prendre une pause plus longue était nécessaire pour qu'à la prochaine reprise, je puisse enfin m'approcher de la réussite complète. Surtout que si avec la fatigue accumulée je m'approchai d'une bonne absorption, cela voulait dire qu'en pleine forme mon chakra pouvait retirer une quantité plus importante de chakra.

Je partis ainsi voir Hanae, lui annonçant mon petit répit de quelques heures, en lui disant par la même occasion que je reviendrai sûrement au crépuscule, si celle ci était tentée de me rejoindre.

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Mer 20 Mai 2020 - 10:33
Fatiguée par les essais successifs, Hanae sent bien qu’elle ne réussira pas à atteindre son but ce matin. Observant Yahiko avec attention, elle remarque qu’il semble avoir bien progressé, du fait de sa réaction. Cela fait sourire la rougeoyante qui trouve que, parfois, il agit presque comme un enfant. Cela lui donne un petit côté mignon, et c’est là que la rubiconde réalise en général que ce ne sont pas juste leurs liens claniques qui font qu’ils sont déjà si proches. Il n’est juste pas comme la plupart des hommes, voilà quelles en sont les raisons. Voyant qu’il s’approche d’elle, la sauvage sait à son visage ce qu’il va lui dire. Faisant disparaître son clone, elle peut ainsi voir à quel point il a progressé. La quantité de chakra restante dans la copie est en dessous de la moitié de sa réserve, ce qui veut dire qu’il a principalement échoué, mais qu’il est sur la bonne voie, du fait que le double ait perdu de son énergie. Acceptant de s’arrêter pour le moment, elle lui assure qu’elle sera là au crépuscule.

C’est donc sur ces quelques notes positives, prouvant que les deux avancent bien dans leurs apprentissages respectifs, qu’elle regagne sa demeure. Dans combien de temps partira-t-elle d’ici ? Le fera-t-elle seule, ou accompagnée de Medyûsa ? Ces questions la taraudent, alors qu’elle arpente les rues de Kumo. Si le sort des villageois lui importe énormément, elle a compris que Hokazuka Rie s’assurerait de leur sécurité, et c’est pour cette raison qu’elle peut partir l’esprit serein, s’occuper de ses objectifs sur le long terme. Posant un pied dans sa demeure, elle prendre juste le temps d’une douche avant de faire une sieste. A son réveil, le crépuscule n’a pas encore pointé son nez, elle repense donc à ce qu’elle doit prendre en considération pour réussir la technique, comme notamment les mudras ou les étapes franchies jusqu’ici.

Lorsque la nuit tombe, elle arrive au terrain d’entraînement à peine éclairé par la lune et quelques éclairages éparses du village. Yahiko est déjà présent, elle vient donc à sa rencontre, afin de faire un dernier point. Tous deux ont réussi à franchir des étapes clé, il ne leur reste plus qu’à confirmer leurs efforts. Produisant un nouveau clone, la rubiconde explique une dernière fois à son cousin ce qu’il faut faire :

« Tu as bien progressé, si tu parviens déjà à retirer du chakra de mon clone. Je n’ai plus grand-chose à t’expliquer maintenant : il faut simplement augmenter la quantité que tu souhaites retirer. Je te laisse t’approprier ma technique, ce soir, nous repartirons tous les deux avec un peu plus de force, j’en suis certaine. »

Lui souriant, elle écoute ensuite ce qu’il a à dire avant de partir achever son propre apprentissage. Elle lui explique où elle en est arrivée, mais tout comme lui doit juste augmenter la quantité de chakra, pour sa part, il ne lui faudra que double le nombre de lianes.




_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 23:29
Je passai ma journée à me reposer principalement, m'allongeant sur mon lit et tentant de fermer les yeux un petit moment. Il fallait que mes muscles se détendent, que je récupère un peu d'énergie, et que je revienne d'attaque le soir même. Je comptais bien sur une chose : sur le fait que le repos me permette de revenir plus fort, avec de meilleurs résultats. Ainsi, après avoir mangé un petit quelque chose qui devait me faire récupérer plus vite, je me laissai sombrer dans le lit, sans dormir, sans bouger. Je ne voulais pas mobiliser le moindre muscle, je voulais m'assurer qu'au crépuscule, je serais capable de mettre beaucoup d'effort, quitte à terminer l'apprentissage.

Et lorsque le temps fut venu, je me levai de mon lit. Je réunis mes affaires, sortis de chez moi, et retrouvai Hanae. Nous échangeâmes rapidement nos quelques savoirs-faire, nos avis sur la situation et là où nous en étions très globalement dans l'apprentissage, et avant que nous nous séparâmes, je lui lâchai quelques mots.

-"Je pense que tu sais aussi bien que moi ce que tu dois faire pour finaliser la technique. Je n'ai rien de plus, si ce n'est de te concentrer sur la bonne forme des lianes, sur la maîtrise de chacune d'entre elle à tout moment, et sur le bon nombre. N'oublie pas le plus important quand tu auras tout formé : ta concentration sur les dix, sans en lésiner une seule."

Nous terminâmes notre discussion sur un hochement de tête qui montrait qu'elle et moi étions d'accord là dessus et que nous nous étions bien entendu, puis nous nous séparâmes une nouvelle fois. Je me retrouvai ainsi seul à seul avec son clone, bien déterminé à répéter suffisamment pour terminer enfin l'apprentissage de cette technique. Je ne devais viser qu'une seule chose : la disparition de la duplication, qui était un élément notable de la réussite de la technique.

Je commençai ainsi les répétitions, et à la toute première, je remarquai quelque chose de très satisfaisant : j'avais eu raison sur ma fatigue. Dès le premier essai, je pu absorber une très bonne quantité de chakra, qui s'approchait très nettement d'une rang B. Ca pouvait même être considéré comme un juste milieu entre une rang B et une rang A, la quantité devenait assez importante et j'écarquillai automatiquement les yeux en souriant. Je m'en rendais compte, je m'approchai enfin du résultat.

Je répétai ainsi de nombreuses fois. Je me sentais très proche du but et je voyais bien à chaque répétition que réussissais de mieux en mieux. Ainsi, au fur et à mesure, de plus en plus de chakra était extrait du corps de la clone d'Hanae, mais il ne disparaissait toujours pas. Jusqu'à ce que...

Un enchaînement de mudras aussi rapide que d'habitude, une pose de main délicate mais assurée, une diffusion de chakra intense et rapide. Et lorsque je retirai ma main, une énorme quantité de chakra rouge sortit du corps de la duplication. Je le voyais sortir puis s'évaporer rapidement dans les airs, et je vis un petit sourire de la clone qui me faisait comprendre que j'avais enfin réussi.

Dans un grand sourire tout à fait enthousiaste et satisfait, je respirai de manière saccadée par la fatigue et l'enchaînement. Il y avait évidemment à parfaire l'exécution de la technique, et à assurer la bonne réussite, mais je savais que si j'avais réussi avec de la fatigue, tout se déroulerait encore mieux une fois que je serais bien reposé.

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) Mkhr
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Se tirer vers le haut (Part. 2) Empty
Sam 23 Mai 2020 - 14:10
Les derniers conseils de Yahiko récupérés, Hanae les incorpore tout en s’éloignant. Pour elle, c’est la dernière ligne droite, et elle le sait. Le plus dur a été fait, jusqu’ici, pour la Sendai, en découvrant comment diffuser sa technique non pas par le biais de ses mains, mais par une autre partie de son corps, et en créant une partie des lianes nécessaires. La forme souhaitée, la vitesse voulue et la maîtrise due : tout est désormais entre les mains de la rubiconde qui n’a qu’à conclure, littéralement. Elle ferme les yeux un instant et prend une grande inspiration, puis expire doucement. Commençant par effectuer ce qu’elle a déjà réussi, elle enchaîne les mudras puis fait surgir cinq lianes, qui viennent serrer des cibles invisibles, à des endroits qu’elle a définis. Cette étape est une réussite, et cela paraît bien plus simple que plus tôt dans la journée. Décidément, le repos lui donne des ailes, dans cet apprentissage.

Reprenant de plus belle, elle tente cette fois de faire sortir dix lianes, comme l’exemple de l’immaculé, et le résultat est extraordinaire. Dix lianes surgissent sous ses yeux ébahis, d’une forme médiocre, avant de venir s’étaler sur le sol et de disparaître comme elles sont apparues. Une légère goutte de sueur coule sur sa tempe, puis la jeune femme frappe la terre de son pied dans un geste d’agacement, avant qu’elle ne se reprenne. Ses pensées vont aux mots de Yahiko. Se concentrer sur chaque liane est nécessaire. Elle a beau être une femme, faire dix choses en même temps reste compliqué. Elle prend sa plus grande concentration et reproduit la chose à cinq reprises, amélioration à chaque fois le résultat, et sur le dernier essai, parvenant même à ce que les formes peu réalistes se saisissent du vide.

Néanmoins, le bon point est sa concentration qui ne fait qu’augmenter, jusqu’à réussir à se canaliser sur les dix lianes – ou semblants de lianes – créées. Si bien qu’au sixième coup, elle parvient à les faire d’une manière fort intéressante, même si la partie « saisie » laisse à désirer. Sentant son clone disparaître, et lui rapporter la réussite de son cousin, la sauvage est piquée dans son orgueil et tente une dernière fois. C’est enfin une réussite, car dix belles lianes sortent du sol et viennent s’enrouler autour de formes invisibles, les maintenant ainsi une durée indéfinie. Une parfaite réussite, qu’elle réitère, sans doute sous les yeux de l’ex Jônin. De son côté, elle a eu l’information de sa réussite, alors elle veut aussi le montrer à Yahiko. Il faudra bien sûr s’assurer que ce n’était pas un coup de chance, mais l’essentiel y est. Se tournant vers le blanchon, elle lui lance :

« Je pense que l’on a tous les deux réussi… Et il se fait tard. Je te propose qu’on se revoit une prochaine fois, mais pas pour suer ensemble, cette fois. C’est bien beau de devenir plus forts, mais si je connais mieux ton arsenal technique que ta vie, et inversement, cela va finir par être gênant ! Bonne nuit, Yahiko ! »

Son sourire en dit long sur ses pensées. Elle a cessé de voir leur relation comme une histoire d’échange équivalent de techniques. Il est depuis longtemps maintenant sa famille, et son ami, alors la rubiconde est dans son droit en voulant le connaître mieux. Elle quitte les lieux, l’heure n’étant plus à la discussion, et lui fait un signe de main en partant.



Spoiler:
 

_________________
Se tirer vers le haut (Part. 2) P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur

Se tirer vers le haut (Part. 2)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: