Soutenez le forum !
1234
Partagez

Livraison pour l'Empire [MLB]

Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Lun 20 Avr 2020 - 23:58
Spoiler:


Depuis quelques jours maintenant, Hanae a rejoint les forces de l’Empire. Un changement de vie plutôt radical, auquel elle doit se faire. De manière générale, cela n’a pas vraiment affecté son train de vie, sa demeure restant la même, son village également, mais la jeune femme ressent déjà les quelques différences, au moins dans son esprit. Tout est différent, sans pour autant l’être. En regardant les passants, dans la rue, la rougeoyante a l’impression qu’on la regarde de travers, alors que rien dans sa tenue ou dans son attitude n’indique qu’elle fait partie des forces Teikokujins. Laissant de côté ses états d’âme, elle a également indiqué aux forces de l’Empire en présence son envie de faire ses preuves, annonçant être prête à relever même les plus difficiles missions, si cela peut lui valoir la confiance et une éventuelle promotion. Comme elle l’a promis à Rie, la Sendai compte bien gravir les échelons très vite, son objectif étant encore un peu plus haut que le poste de la Régente.

Outre cela, la sauvage a aussi décidé de se renseigner sur ce nouvel état qu’elle a décidé de rejoindre. Elle a notamment appris que l’Empire se sépare en plusieurs unités, et a repéré celle qui l’intéressait le plus. En effet, son envie de rallier les différents pays du Yuukan à une même cause, sous la même bannière, pour prôner une paix universelle, la poussera indéniablement à s’orienter vers l’unité Coloniale. C’est là-bas que la flamboyante trouvera ce qu’elle recherche, à savoir des moyens de pratiquer une diplomatie pacifique avec les pays qui le souhaitent. Par ailleurs, si la façon de coloniser employée par l’Empereur lui déplaît, c’est aussi dans cette unité que la Soldate pourra y remédier en faisant porter sa voix. Ses recherches ont été coupées courtes par un soldat, qui l’a interpellée en pleine rue pour lui transmettre un ordre de mission. Elle chercher donc plus tard l’identité du Capitaine de l’unité qu’elle vise, pour y être intégrée.

Lorsqu’elle rentre chez elle, la Kazejine ouvre l’enveloppe et lit le contenu. Une mission intéressante, pouvant déjà montrer sa fiabilité en tant que kunoichi, et sa force, qui plus est. Pour protéger un convoi imposant, il faut également user de bon sens et d’intelligence, choses dont la jeune femme ne manque pas. La mission se fera avec Yahiko, ce qui plaît à la nouvelle venue de l’Empire. Lui aussi souhaite faire ses preuves, sans doute, s’est porté volontaire pour des missions, se retrouvant aux côtés de sa cousine. La missionnaire prend la direction de la Forge, le lendemain matin, où elle voit que le convoi est déjà prêt à partir. Décidément, l’Empire ne fait pas les choses à moitié. Elle vérifie une dernière fois son équipement ninja, avant de chercher du regard celui qui l’accompagnera. Lorsqu’elle le reconnaît – satisfaite de sa ponctualité – elle le salue de la main, alors qu’il regarde dans sa direction. Une fois assez proche, elle lui lance :

« Bonjour Yahiko ! Hum, nous ne sommes que deux soldats, mais il faut quelqu’un pour prendre la tête des opérations. Je ne vois pas d’inconvénients à ce que tu le fasses, étant donné que tu es mon aîné, et que quelques jours auparavant, tu étais encore mon supérieur. Sinon, nous pouvons aussi couvrir chacun une partie du convoi, et se faire mutuellement confiance pour ne pas avoir à imposer un chef à cette mission ! »

Elle sourit. Au fond, elle demande à l’ex Jônin de prendre la décision, ce qui n’est pas très différent de le considérer comme un chef…



Spoiler:

_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Mar 21 Avr 2020 - 5:46
Se rendre à la forge, préparer le convoi, le récupérer, s'assurer d'un voyage en toute sécurité vers la capitale du pays du feu, livrer son épée à l'empereur. Sur l'avis de recherche que j'avais entre mes mains, je notais à l'aide de mon crayon les différentes étapes sensibles du voyage. J'aimais me représenter concrètement la situation, même si la théorie n'était jamais semblable à la pratique. Ca me rassurait, et si ça pouvait influencer ne serait-ce qu'un tout petit peu le déroulement des choses pour améliorer les chances de réussite, ça me plaisait.

Dans ce genre de mission, une chose me déplaisait fortement. Si l'on avait affaire à des adversaires bien préparés, nous pourrions n'avoir aucune chance de triompher. Ils savaient d'où nous partions, où nous allions, et ils pouvaient anticiper à peu près par où nous allions passer pour mieux nous attaquer. Si nous passions exactement là où ils s'attendaient à ce qu'on passe, c'est à dire dans les routes les plus évidentes qui menaient le plus rapidement possible à Hi no Kuni, c'était un coup à tomber dans une belle embuscade munie de nombreux pièges qui pouvaient, dans le pire des cas, nous tuer instantanément. Nous, et tous ceux qui nous accompagnaient.

A côté de moi, j'avais une carte du monde shinobi. Je l'avais emprunté discrètement à mon père adoptif, Kabuto, qui vendait un peu de tout et n'importe quoi dans ce qu'il appelait son "épicerie". Sur cette carte, l'on pouvait voir tous les pays mais aussi les plus grandes routes qui séparaient les différents pays. Un brigand était souvent un imbécile, mais je préférai partir du principe qu'ils ne le seraient pas. "Quelle trajectoire était la plus sûre ?", me répétais-je sans arrêt. Si l'on prenait ces routes, c'était évident qu'ils pourraient nous tomber dessus. Malheureusement, je ne voyais aucune forêt sur cette carte, ce qui nous empêchait de nous réfugier dans l'une d'elle lors de notre trajet.

Je me rappelai à ce moment que ce qui était le plus ennuyeux dans une embuscade, c'était non seulement les paysages comportant de nombreux reliefs, mais aussi l'inconnu. Le fait de ne pas savoir de quel côté nous allions être surprendre. Il me fallait trouver l'endroit qui permettait de limiter au maximum ces inconnus, et en scrutant la carte, je trouvai rapidement ma solution : le bord de mer. Sur cette même carte (visible sur la carte du monde sur le forum), je pouvais voir un endroit dans lequel nous étions le plus susceptibles d'être attaqué. L'endroit dans lequel ils avaient le plus de chance de nous intercepter car la largeur des terres était la moins importante : à la sortie du pays de la foudre. Autrement dit, je notais sur cette même carte une idée de trajectoire qui nous faisait certes un détour, mais qui nous assurait surtout un minimum de sûreté.

L'autre chose qu'il me fallait noter sur mon avis de mission, c'est qu'il y avait deux autres localisations qui étaient extrêmement sensibles : un peu après la sortie de Kumo, et un peu avant l'arrivée dans Urahi. Il y avait souvent une seule route car il n'y avait qu'une seule porte, et c'était des endroits certes risqués pour les brigands, mais aussi pour nous. Dans ce genre d'endroit, il fallait prendre en compte que nos adversaires feraient aussi une course contre la montre, car selon la distance qui nous séparait du village, il ne fallait pas beaucoup de temps pour les alerter. Autrement dit, il y avait fort à parier qu'ils ne prendraient pas ce risque là, mais je ne préférai ne pas me voiler la face. Nous avions tout intérêt à préserver nos forces pour ces moments, et prendre nos précautions nécessaires pour limiter ces attaques.

Il ne me restait qu'une seule chose à m'assurer durant ce trajet : que nous soyons toujours bien à découvert, visible à des cinquantaines de mètres à la ronde. Parce que si nous étions visibles, alors eux aussi, et ça pouvait nous empêcher de nous prendre des kunais venus d'où ne pouvait savoir où. L'avis de mission ne mentionnait aucunement le temps qu'il fallait avant d'arriver à la capitale du Feu, ce qui nous laissait toute la liberté de nous y prendre comme nous le voulions. Tant mieux.

Je mis l'avis de mission et la carte dans ma poche, prit mes affaires de ninja, et me mit en route vers la forge. Je rencontrai là bas celle avec laquelle je m'apprêtais à effectuer ma mission : Hanae. Je soupirai de satisfaction, car apprendre à se connaître était toujours assez long et fastidieux, et ce duo nous évitait ce genre d'obligation. Je la saluai d'un sourire et d'un signe de main, et répondit poliment à ses attentions.

-"Salut ! Je suis content de faire cette mission avec toi, ça va être l'occasion pour nous de faire nos preuves", commençais-je d'un sourire naturel.

Elle évoqua rapidement l'intérêt pour nous d'avoir un chef d'équipe, et me désigna comme étant le leader naturel de notre petite troupe. Bien que cela était flatteur, je me devais de refuser.

-"Pour être honnête, je suis assez anxieux sous la pression, je ne préfère pas avoir tout ce poids sur les épaules. Prenons les décisions à deux, je te fais suffisamment confiance pour ça. La meilleure chose pour nous entendre, c'est d'être d'accord sur notre objectif et sur nos façons de procéder. Les missions sont les missions, il faut que si l'un de nous est dans l'incapacité de diriger, l'autre soit capable de mener à bien le plan sans être prit au dépourvu."

Je sortis de ma poche la carte sur laquelle était dessinée au crayon plusieurs trajectoires que nous pouvions prendre et qui limitaient un maximum les risques d'agression. Avec ça comme appui, je lui expliquai tout ce qui m'était venu à l'esprit lorsque je me préparai chez moi. Les zones sensibles, les risques que nous pouvions éviter, la course contre le temps aux deux endroits stratégiques, les paysages à privilégier. Je ne lésinai rien de tout ce que j'avais pu imaginer, et lorsque j'eu fini, je me tournai une dernière fois vers elle.

-"Mais honnêtement, tout ça nous ferait perdre beaucoup de temps. Qu'est-ce que tu en penses toi ?"

Je souris. Au fond, je demandais à Hanae de m'aider à prendre les décisions, ce qui n'était pas très différent de nous considérer comme deux chefs.

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Mar 21 Avr 2020 - 14:43
En apprenant qu’elle a été assignée à une mission, Hanae n’a pas vraiment changé son train de vie. Certes, elle souhaite faire ses preuves, mais l’escorte d’un convoi n’est pas une tâche qu’elle considère comme complexe. La préparation de Yahiko, quant à lui, n’est pas aussi inexistante, ce qui va surprendre la jeune femme. Il commence par décliner la proposition de prendre la tête des opérations, et confirme ce que sait déjà la rougeoyante de lui : il n’est pas à l’aise avec la prise de décisions. L’idée de gérer les opérations à deux ne pose pas de problème à la Kazejine, même si Yahiko fait bien plus preuve de sérieux et semble bien mieux préparé qu’elle. Les idées qu’il a rassemblées sont toutes bonnes, aux yeux de la sauvage, même si en effet cela implique de perdre un peu de temps.

« Hum, tu as beaucoup réfléchi, à ce que je vois ! J’ai l’impression d’être un peu à la ramasse par rapport à toi. Je pense que tu as raison sur le fait d’éviter au maximum les endroits confinés, on pourra mieux anticiper les assauts. Perdre du temps n’est pas un problème, selon moi, si c’est pour assurer l’arrivée des armes à Urahi. »

En y repensant, une chose perturbe un peu la soldate, dans cette mission. Livrer des armes à la capitale, cela ne ressemble pas à une préparation de guerre ? Elle préfère garder ses doutes pour elle, car cela peut simplement être dans l’optique de se défendre contre la résistance et les forces extérieures. Aider le Teikoku à écraser la rébellion ne plaît pas forcément à Hanae, mais laisser ces renégats fomenter un massacre n’est pas mieux. Finalement, ils ne font que reprendre ce que Reiko a laissé de côté avant sa mort, et l’arrivée de ce groupe « Fukkatsu » qui a choisi de s’allier à la résistance pour semer le chaos n’est pas de bonne augure. D’ailleurs, cette histoire de Yondaime Raikage n’est pas non plus un bon signe. La Sendai n’a jamais vraiment aimé les précédents, tous trop brutaux à son goût, et cela n’a pas de raisons de changer lorsque l’on voit la soif de vengeance qui émane de ces personnes.

La rougeoyante se reconcentre sur la mission, et regarde le groupe qui va les accompagner. Il est temps de prendre contact avec eux pour poser les bases d’une mission qui va bien se dérouler. Des regards méfiants proviennent de la forge, les artisans voyant sans doute d’un mauvais œil cette livraison. Cela n’étonne pas énormément Hanae, qui sait que les premiers à ne pas accepter la présence du Teikoku à Kumo sont forcément les membres des clans fondateurs, et les Metaru sont ceux qui gèrent la raffinerie tout juste reconstruite. Elle ne fait pas cas de leur mépris et s’adresse plutôt aux cochers qui vont se charger de faire avancer les trois charrettes tirées par deux bœufs chacune. Ceux-ci ne lancent pas de regards mauvais, pourtant ils sont bien Kaminarijins. Sans doute se rendent-ils compte que le traitement réservé par l’Empire n’est pas si mauvais, et préfèrent faire leur travail plutôt que chercher des noises à ceux qui dirigent désormais.

« Bonjour messieurs, je m’appelle Hanae, et voici Yahiko. Nous sommes soldats de l’Empire, mais également Kumojins, comme vous. Cette mission devrait bien se dérouler, sous notre supervision, alors ne vous en faites pas pour la sécurité. »

Le plus âgé des trois lui lance un sourire franc, mais ses yeux montrent une certaine inquiétude.

« Très bien madame, nous comptons sur vous alors, et nous sommes prêts à partir ! »

L’énergie de sa voix montre un effort certain, mais on peut quand même constater qu’il n’a plus la vigueur d’antan. L’âge l’a rattrapé, et la seule chose que peut espérer la rougeoyante pour lui, c’est que l’Empire propose des systèmes de retraite intéressants. Le vieillard fait signe à ses camarades qui grimpent sur leurs charrettes et font mouvoir les bêtes imposantes, le tout démarrant à une vitesse suffisamment lente pour que les deux Sendai puissent le suivre sans risquer de se fatiguer. La sauvage jette un regard vers Yahiko, alors qu’elle fait apparaître un clone.

« Je n’ai pas de capacités sensorielles, alors je vais compter sur le surnombre pour ma part. Je surveille l’arrière du convoi, mon clone et moi-même nous positionnerons de chaque côté des charrettes, en retrait par rapport à celles-ci. Je te laisse leur dire l’itinéraire que tu as imaginé, il devrait être parfait, je pense ! »



_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Mar 21 Avr 2020 - 19:20
J'étais content de voir qu'Hanae acceptait mes idées. C'était flatteur, ça nous épargnait d'autres pertes de temps à réfléchir à un plan d'action, et ça nous mettait directement sur la même longueur d'onde. Ca ne paraissait gêner personne de prendre un peu plus de temps sur le trajet, de toutes façons pour leur sécurité il était nécessaire de se faire à l'idée. Il n'y avait qu'une seule chose qui m'embêtait par rapport à ce que disait Hanae, et que je tenais de rectifier, tant je comprenais ce qu'elle pouvait ressentir.

-"Tu n'es pas à la ramasse, j'ai juste pris de l'avance parce que je suis effrayé à l'idée d'avoir la mort qui peut surgir sans même que nous ne nous en rendions compte. Prend le temps de réfléchir à ce qui est nécessaire, j'ai besoin de tes idées pour que notre mission puisse être un succès.", continuais-je avec un sourire qui démontrait toute la confiance que je plaçais en elle.

Une personne n'était jamais suffisante pour penser à tout. Elle pouvait penser à beaucoup, mais jamais à tout. Il était nécessaire d'avoir des approches différentes, des idées différentes à confronter, parce que si la théorie devait influencer la pratique, en réalité, c'était plus souvent la pratique qui surprenait la théorie. Et c'était là le point d'ancrage de tout débat : qui réussirait le mieux à anticiper la pratique ? Hélas, on ne pouvait pas savoir, et ce jusqu'à ce que nous y soyons confronté.

Debout à côté de ma binôme de mission, je l'écoutai attentivement faire les présentations. Calmement, j'observais le regard de chacun des trois employés, comme si j'attendais de voir une trahison dans les yeux de l'un d'eux. Ou une faiblesse, quelque chose qui démontrait une haine envers nous ou plus généralement envers le Teikoku. Je ne vis rien de tout ça, qu'une dévotion qui semblait être tout à leur honneur. Malgré ça, quelque chose me vint à l'esprit. Les convois étaient déjà bien finalisés avant que nous arrivions, et s'il y a bien une chose qui liait un traître à des bandits : c'était leur envie de nous nuire.

Ainsi, je voulais prendre plusieurs précautions. Premièrement, vérifier les convois pour nous assurer qu'il n'y avait aucun piège qui risquait de nous sauter à la gorge. Parce que s'il y avait bien quelque chose de pire qu'une attaque extérieure, c'était d'ajouter en plus de ça une attaque provenant de l'intérieur. L'autre chose dont je voulais m'assurer, c'était d'éliminer toute possibilité de communication entre un potentiel traître et des potentiels assaillants. Ainsi, une fois qu'Hanae termina son intervention, c'était à mon tour d'agir.

-"Attendons un peu avant de partir ! Vous n'êtes pas sans savoir que notre mission est à risque, nous sommes obligés de prendre quelques précautions pour notre sécurité à tous les cinq."

Je sorti la carte de ma poche, et la montrait aux trois cochers, mettant en avant le long trait grisâtre qui démontrait là où nous allions passer. La sortie sud du village, qui faisait une courbe pour aller atteindre le bord de mer, et une nouvelle courbe vers le bas pour nous rendre ensuite à Urahi. Je leur expliquais calmement le chemin que nous allions prendre, sans omettre un seul détail. Il fallait que tout le monde soit parfaitement au courant du plan et de nos intentions. Tout simplement parce que je ne comptais pas le respecter.

-"Hanae sera à l'arrière des convois, elle veillera à couvrir cet angle là des potentielles attaques. Quant à moi, je serais à l'avant avec vous pour assurer que nous respections bien le voyage."

Une fois que j'eu fini, il était temps de tendre mon premier piège.

-"Pour être honnête, j'aimerai bien vérifier que nous n'ayons rien oublié dans les convois avant que nous partions. Je vous laisse une heure entière libre pour vérifier que vous avez bien tout, éventuellement pour faire vos adieux à votre famille", finissais-je avec un petit rire amusé.

Ca ne faisait rire personne, mais ce n'était pas bien grave. En vérité, cette heure de libre n'avait que pour objectif de donner l'opportunité à un potentiel traître de communiquer les informations que je venais de lui donner ouvertement, avec mon air innocent et insouciant. Je les vis se séparer un à un, deux sortant de la forge, un seul restant à l'intérieur pour vérifier que tout était bien dans les plans. Je pouvais déjà quasiment m'assurer que celui qui était resté était innocent. Mais il y avait encore deux choses à vérifier : que les convois soient complets et sans pièges, et qu'aucun de nos voyageurs ne dissimulait d'armes.

-"Désolé de te couper dans notre départ, pour être honnête, je n'arrive pas à faire confiance en des gens que je ne connais pas. Vérifions tout, plutôt. Je te laisse regarder si toutes les marchandises sont présentes, dont l'épée, et s'il n'y a aucun piège à l'intérieur des grands sacs. Je vais regarder s'il n'y a aucun piège dissimulé sur les convois. Ah d'ailleurs, change de place l'épée dans un des trois convois."

Avant de prévenir Hanae du changement de trajectoire, je devais m'assurer qu'il n'y avait aucun appareil de communication sur les convois. Le genre d'appareil qui transmettait toutes nos paroles à une oreille attentive. Il ne devait pas exister d'appareil qui faisait ce genre de prouesse sur une longue distance, mais s'il y en avait un qui trahissait notre sortie de Kumo, alors cela pouvait influencer toute la suite de notre voyage. En effet, si nous prenions la sortie nord plutôt que la sortie sud prévue, des bandits pourraient se douter que nous nous apprêtions à effectuer tout l'inverse de ce qui était dans les plans.

Je commençai donc ma fouille. Je touchai la moindre parcelle que je pouvais toucher, m'attendant à avoir quelque chose de camouflé dans le bois des convois. Après de longues minutes de fouille et ce sur chacun des trois convois, je senti que je touchai quelque chose d'inhabituel. Si la couleur était comme celle du bois, la texture était plus proche de celle du papier. Sous un des trois convois, celui qui devait être le central, était dissimulé un parchemin explosif sous une fausse couche de bois. Mes yeux s'éclaircirent tandis que je réalisais que j'avais bien fait, pour une fois dans ma vie, de cesser d'être innocent. Il y avait bien un traître. Calmement, sans que personne ne puisse le voir tant j'étais sous ce convoi, je sorti discrètement un kunai et le planta en plein milieu du parchemin, ce qui servait à désamorcer ce dernier.

Si c'était choquant de réaliser ça, il fallait que je garde les pieds sur terre. Il pouvait y en avoir d'autre, il n'y en avait sûrement pas qu'un seul. Mais malgré toutes ces recherches, je ne trouvai rien d'autre. Pas d'autres parchemins explosifs, pas un seul appareil de communication. Cela s'expliquait très clairement : ils n'en avaient pas besoin, le traître était actuellement en train de leur donner les informations. Une fois que tout fut passé au peigne fin pour ma part, je retournai vers Hanae. Il ne devait rester que quinze minutes avant notre départ à tous.

-"J'ai trouvé un parchemin explosif sous ce convoi", commençais-je en le pointant du doigt. "Nous avons bien une personne ici qui n'est pas de notre côté. Par contre, maintenant que je suis sûr que nous ne risquons pas d'être entendu, je peux te dire que nous allons faire l'inverse de ce qui est prévu. Toutes les courbes que je t'ai montré et qui allaient vers le bas, nous ferons la même chose mais vers le haut."

Comme ça, même s'ils réalisaient lors du point sensible que nous étions en réalité à l'opposé de leur localisation, ils n'auraient pas même le temps de nous rejoindre : ils auraient perdu.

-"Par contre, avant que nous partons, nous devrons vérifier qu'aucun des deux qui sont partis ne soit en possession d'arme. Je te propose une petite mission avant qu'ils ne reviennent. Change toi en quelqu'un d'autre, fais toi passer pour quelqu'un qui veut les nuire par rapport à leur mission. Récupère son arme de ses mains, et tu le libères ensuite. On va lui faire passer un voyage horrible, héhé."

Il ne restait qu'une dizaine de minutes avant que la mission ne commence, ce qui ne laissait que peu de temps à Hanae d'agir.

-"Le premier des deux n'est qu'à cinquante mètres d'ici, environ au nord ouest et il est en mouvement. Il a l'air de bouger lentement, comme s'il était chargé. Le deuxième est encore à cent mètres d'ici, immobile, proche de la sortie ouest. Je ne sais pas ce que tu en penses, mais le deuxième a l'air plus louche, tu devrais commencer par lui."

J'avais eu raison de prendre leur emprunte de chakra plus tôt. En temps de guerre, on ne pouvait faire confiance qu'en ses alliés les plus proches, ceux dont on avait le plus confiance. Certainement pas à des cochers de Kumo lorsque nous effectuions des missions pour le Teikoku.

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Mer 22 Avr 2020 - 10:10
Le convoi s’apprête à partir, comme pour toute mission d’escorte. Le temps n’est pas une contrainte, mais il n’est pas nécessaire d’attendre plus longtemps. Cependant, Yahiko semble penser le contraire et fait cesser le départ assez rapidement. Hanae est un peu étonnée et le regarde avec intérêt. A-t-il déjà vu quelque chose que la rougeoyante n’a pas remarqué ? Il commence par rappeler le risque que représente la mission, chose qu’aucun des cinq n’avait oublié, puis présente le plan, à commencer par l’organisation du convoi. Comme l’a démontré la Sendai, elle sera bien à l’arrière du convoi, mais le jeune homme ne s’arrête pas ici et après avoir détaillé le trajet, il donne un quartier libre d’une heure pour s’assurer que tout est bon avant le départ. Une vérification normalement peu utile, mais il est vrai qu’en ces temps de trouble, une coopération Teikokumojine pourrait être complexe. Qui sait qui peut vouloir nuire à l’Empire, parmi les habitants des nuages ?

Une fois ces détails en place, Yahiko attire Hanae à l’écart, s’assurant qu’ils ne soient pas écoutés, et lui explique la situation. Il est douteux des personnes qu’il ne connaît pas. La flamboyante n’est pas aussi méfiante que lui, mais c’est sans doute idiot de sa part que de croire aveuglément en tout le monde. Il lui indique donc qu’il vaudrait mieux vérifier par eux-mêmes que la marchandise est là, et de s’assurer que rien ne soit piégé. Par ailleurs, il demande à sa camarade de déplacer l’épée de l’Empereur, probablement pour pas qu’elle ne soit dérobée. Une idée intéressante, si un groupe tentait de la récupérer d’une façon ingénieuse qui échapperait à leur attention. Après tout, ne pas savoir où elle se trouve peut gâcher un plan bien ficelé.

« Je peux comprendre tes doutes, même si j’espère que parmi ces trois cochers, il n’y en aura pas un qui soit un traître… »

Elle s’exécute donc, récupérant auprès d’un forgeron mal luné la liste des armes commandées. Elle inspecte chaque charrette, et vérifie que le compte y est. Bizarrement, le tout est bien là, y compris la lame destinée à Yamanaka Rei. La rougeoyante se saisit donc de l’ouvrage, et en retire l’emballage. Encore une fois, rien ne laisse penser à un quelconque piège, ou poison. L’objet est bien réalisé, un travail de maître. Elle place la lame dans la charrette la plus à l’arrière, alors que l’arme était dans celle du milieu, et retourne vers Yahiko qui lui fait part de ses trouvailles. Il l’alerte donc qu’il y a un traître. Peut-être le sont-ils tous, mais dans le doute, autant ne pas tous les inculper. Il la prévient également que le trajet était un leurre, au cas où l’un des trois transmettent la position à des alliés, histoire de leur fausser compagnie facilement.

« Pour ma part je n’ai rien trouvé de louche au niveau des armes, tout est là et sans aucun piège apparent. Si quelqu’un compte attaquer le convoi, c’est pour s’approprier l’armement, et c’est rondement préparé. »

Le Sendai n’en reste pas là, et souhaite vraiment avoir le contrôle sur la situation. Il suggère donc à sa cousine de se transformer pour tenter de forcer l’un des deux cochers suspects à dévoiler des armes, pour ainsi le désarmer avant le départ. Posséder de quoi se défendre n’en fera pas un agent infiltré, car il peut s’agir d’une personne doutant de la sécurité du trajet, mais ils peuvent au moins s’assurer de ne pas avoir de mauvaise surprise pendant le voyage. La rouquine a une idée, et la met donc à exécution. Se dirigeant vers celui à cinquante mètres, elle prend l’apparence d’un vulgaire voleur, et vient lui faire face, camouflée sous une capuche qui ne cache qu’un visage qui sera de toute façon inconnu du cocher. Elle lui dit, avec une voix se voulant masculine :

« Donne-moi tout ton argent, où j’te plante enfoiré ! »

L’homme semble apeuré et lui tend une bourse contenant sans doute quelques milliers de ryos. Il ne sort pas d’armes, et en soulevant sa cape, il n’y a rien qui dépasse. Il ne possède pas non plus de poches assez larges pour y cacher d’éventuels équipements ninja. Hanae regarde la bourse et soupire :

« C’est tout ce que t’as ? Tu ne vaux même pas la peine que je te tue. »

Sans s’intéresser à l’argent, elle se détourne de lui et quitte son champ de vision en un instant. Le cocher semble désemparé, et revient à proximité du convoi pour se sentir plus en sécurité. Le clone de la rougeoyante permet au moins de faire illusion, lui faisant croire que les deux Sendai sont encore en position. Sa cible suivante est celui à cent mètres de la marchandise. Elle s’approche de la même manière, mais lui réagit différemment. Il passe sa main dans son dos et lui lance assez rapidement une salve de shuriken, qu’elle esquive d’un bond sur sa droite. Suite à cela, la sauvage lui bondit dessus et le plaque au sol.

« Tu vas me vider tes poches, tout ton matos doit se vendre à un bon prix héhé ! »

La lame sous la gorge doit convaincre le bougre de s’exécuter, à contre cœur, et il repart bredouille. De son côté, elle met le matériel ninja dans une poubelle non loin, avant de s’en aller par les toits. Faisant un grand détour tout en reprenant son apparence à l’abri des regards, elle finit par arriver par une direction opposée à celle du dernier cocher agressé. Sa vitesse a d’ailleurs été suffisante pour arriver avant lui sur les lieux et ne laisser aucune suspicion possible.

« Bon, l’heure est passée, je pense que nous allons pouvoir y aller. »

Lance-t-elle à l’ensemble des quatre personnes l’accompagnant.




_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Mer 22 Avr 2020 - 19:59
Ma tête acquiesçait calmement en écoutant Hanae. J'étais content de savoir qu'elle n'avait rien trouvé de louche, ça montrait bien que les bandits étaient sûrs d'eux et s'appuyaient sur une seule stratégie : l'infiltration de ce cocher, le parchemin explosif qui devait tout faire sauter, et le renversement de la situation.

Une autre chose était importante à mettre en évidence. Hanae était partie quelques minutes seulement avant l'heure du rendez-vous, ce qui mettait notre cible dans une pression temporelle suffisante afin qu'il ne prévienne pas ses camarades de sa situation. Ainsi, deux pensées possibles devaient se confronter dans sa tête : laisser tomber la possibilité d'être efficace, ce qui pouvait le mettre à mal vis à vis de ses compagnons, ou encore se trouver une autre arme improvisée.

Vis à vis de ça, deux précautions devaient être prises. La première, fermer les convois et ne permettre aucun contact entre les cochers et les convois. La deuxième, répartir les cochers sur les convois de manière stratégique. Le coupable, devant avec moi, et je m'assiérai juste derrière lui afin d'éviter les coups en douce. Le cocher innocent, avec Hanae, afin qu'on lui assure qu'il n'ai rien. Quant au dernier, en plein milieu, devrait être proche de moi et sous le regard d'Hanae, ce qui devait normalement limiter un maximum les risques pour lui.

Cela dit, je voulais quand même vérifier que notre dernier cocher, celui qui était resté à l'intérieur, était bien innocent. Tandis qu'Hanae était partie vérifier l'innocence des deux absents, je m'approchai du dernier, décrochant mon épée pour l'occasion.

-"Monsieur, enlevez vos vêtements s'il vous plaît, en ne gardant que vos sous-vêtements. Je dois vérifier que vous n'avez rien à cacher sur vous. Et gardez les mains en l'air."

Son regard était évidemment surpris, d'une part parce que je venais de rompre le silence, mais aussi parce que je venais à le soupçonner. En gardant mon arme pointée sur lui, je venais à ramasser ses vêtements maintenant jetés au sol, et je tournais tout autour de lui afin de vérifier qu'aucune arme n'était dissimulée sous ce dernier morceau de tissu. A part une banane usée avec l'âge, il n'y avait rien. Je m'écartais ainsi de lui, et retournai l'intégralité de ceux-ci. Je me devais de vérifier qu'il n'y avait pas non plus de transmetteur dans ses vêtements, en plus de ne pas avoir d'armes.

Et après quelques minutes de vérification, en fouillant toutes les poches possibles et imaginable, en plus de tout retourner, je me rendis à l'évidence qu'il n'y avait rien. En fait, ça pouvait être bien pire que ça, il aurait été tout à fait génial en planquant un enregistreur dans ses parties intimes, mais je ne comptais pas vérifier là dessous. Cela dit, cela ne m'empêchait pas de prendre une précaution certaine : ne lui divulguer aucune information.

D'ailleurs, c'était une règle que je devrais faire passer à chacun des cochers. Leur interdire de divulguer à voix haute toute information que je leur transmettais. De plus, je devais tâcher de ne donner aucune directive qui puisse faire comprendre à des bandits par où je passais. Que des informations directes, floues, qui n'illustraient aucun paysage en particulier.

J'attendis patiemment que tout le monde rentre enfin de sa petite tournée, en ayant bien fait en sorte de fermer correctement chacun des convois. Ils entrèrent tous un par un, jusqu'à notre cocher coupable qui n'avait pas prit de retard. Tant mieux, cela signifiait qu'il n'avait pas prit le risque d'aller voir ses camarades. Je voyais son regard partir à à droite et à gauche lorsqu'il fut arrivé dans la forge, et je guettais le moindre de ses mouvements. Il n'avait pas le droit à un seul faux pas, je ne comptais pas le laisser prendre la moindre chose ici. En voyant mon regard insistant, il reprit une tête moins paniquée et s'approcha. Je détachai ainsi ma vision de lui pour regarder tout le monde, et donna les quelques directives nécessaires au bon fonctionnement de la mission.

-"Avant de partir, il y a deux choses que je dois vous dire. Premièrement, vous avez interdiction de nous questionner sur les changements d'itinéraire que nous prenons, si nous en prenons. Deuxièmement, vous ne devrez jamais entrer en contact physique avec Hanae ou avec moi-même."

Je dégainai une nouvelle fois mon épée, afin de cibler chacun d'entre eux avec cette dernière, un regard tout à fait sérieux accompagnant ce geste.

-"Si vous le faites, je m'assurerai de votre silence éternel. Comprenez bien que notre mission peut être compromise, et je ne laisserai personne nous nuire."

Je laissais un petit silence, scrutant attentivement les yeux de tous mes camarades de mission, et je rangeai ensuite mon épée.

-"Toi, tu monteras devant avec moi. Toi, à l'arrière avec Hanae. Toi, sur le convoi du milieu. Je vous interdis aussi d'entrer en contact avec ce qu'il y a dans le convoi. Si tout est bon, nous pouvons partir."

Chacun se mit en place calmement, et je me plaçai bien comme prévu derrière notre coupable. Normalement, il n'y avait aucune chance pour que nous soyons attaqués au sein du village, l'empire du Teikoku était bien trop évolué à l'intérieur de celui-ci pour que nous puissions tomber dans un piège. Par contre, s'il y avait véritablement des ennemis à l'empire, des informations pouvaient circuler quant aux chemins par lesquelles nous passions pour sortir du village. Autrement dit, tout était mis en place pour que nous puissions éviter des ninjas, mais le risque zéro n'existait pas.

Maintenant, si nous étions attaqués dans notre voyage, cela signifiait que c'était de simples bandits qui croisaient nos chemins. Et pour le coup, Hanae et moi n'avions aucune raison de nous en faire.

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 20:04
Malgré la disposition prise par Hanae et Yahiko de diriger la mission à deux, le second semble montrer bien plus de qualités de chef que la première. La Sendai ne se laisse pas pour autant atteindre, et plutôt que mal réagir comme certains le feraient, n’acceptant pas d’être inférieur aux autres dans un domaine, elle observe et apprend de ce cousin plus âgé expérimenté qu’elle. Les règles de l’immaculé peuvent paraître strictes, voire exagérées, mais la rougeoyante réfléchit un instant et se dit que tout Kumojin peut très bien être un résistant, tout comme les Teikokujins, et qu’il vaut mieux ne pas avoir trop confiance en eux. De toute façon, la confiance aveugle n’a jamais été le truc de la sauvage, surtout depuis son petit passage dans des geôles mystérieuses de Kaminari. Ainsi, les cochers n’auront pas le droit d’effectuer le moindre contact physique avec les deux Sendai. Cette idée ne déplaît pas à la rubiconde, qui n’aura pas à leur faire comprendre à leur dépens que son corps n’est pas un bien public que l’on peut toucher comme bon leur semble.

La jeune femme s’installe donc à l’arrière, comme prévu, son clone s’asseyant en face d’elle pour surveiller le cocher tandis qu’elle s’occupera de scruter les environs. La Kazejine repense aux menaces de Yahiko, alors que leur convoi quitte enfin le village par l’arche grise, et se dit que pour un jeune homme aussi pacifique, il possède une verve particulière, et elle-même a eu un doute quant à sa propension à s’exécuter vis-à-vis des propos tenus. Au fond, elle se dit qu’il ne ferait jamais une telle chose, sauf si sa vie ou celles de ses alliés sont menacées, mais n’est-ce justement pas cette situation qu’il envisage ? Laissant ces pensées de côté, la nouvelle Teikokujine se concentre sur sa mission, à savoir protéger l’arrière du convoi, pour l’instant.

Depuis l’arrière du convoi, Hanae entend les indications de son cousin, données à intervalles réguliers, changeant de direction de façon minime à des embranchements proposant plusieurs possibilités. Tantôt ils vont à droite au lieu d’aller à gauche, tantôt l’inverse, mais parfois le choix n’est pas binaire, et la maîtrise de l’immaculé force le respect. Il a vraiment envisagé toutes les possibilités et assimilé le plan parfaitement. Il faut aussi dire que la partie du voyage se déroulant à Kaminari est un poil plus simple pour le natif, qui a dû les arpenter des dizaines de fois. Dans tous les cas, un bon tiers du chemin les séparant de la frontière est achevé lorsque le groupe s’arrête pour la première fois. Laissant les cochers se reposer, la flamboyante s’approche de son cher ami et lui dit :

« Je vais rapidement parcourir une partie du chemin jusqu’à notre prochaine halte, peux-tu m’indiquer les routes à suivre ? »

Elle est attentive à ce qu’il lui explique, et s’exécute donc. La pause durera trente minutes, c’est le temps estimé nécessaire pour que les animaux reprennent des forces, les cochers également, mais surtout pour arriver à la frontière à la nuit tombée. Sur place, les forces de l’Empire pourront leur assurer une sécurité supplémentaire avant de repartir au petit matin. L’ex Chûnin parcourt donc le chemin pendant une quinzaine de minutes, d’arbre en arbre, ne quittant pas la route à suivre des yeux, et finit par manquer de temps. Aucun piège, jusqu’ici, ne semble se présenter. Elle fait donc demi-tour pour en aviser son acolyte. Le temps de repartir est venu, mais avant que les bœufs ne se mettent en marche, elle glisse un dernier détail à l’immaculé, sans que les autres ne puissent entendre.

« Lorsque nous aurons atteint le chemin que j’ai exploré, j’enverrai mon clone en éclaireur pour nous prévenir de toute embuscade jusqu’à notre prochain arrêt. »

La route peut donc reprendre, avec deux Hanae à l’arrière du dernier chariot, et encore deux fois le chemin parcouru à faire de nouveau.




_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Ven 24 Avr 2020 - 0:01
La sortie de Kumo s'était plutôt bien effectuée. J'appréciais tout particulièrement regarder la tête du cocher qui voyait, avec un faciès qui tentait de rester impassible, que chacune des routes que nous étions en train de prendre ne menait pas à la sortie sud de Kumo. De plus, de temps en temps, je lui posais des questions, pour savoir s'il allait bien. Après tout, ce serait bête de tomber malade au tout début de la mission, il y avait encore tant à partager ensemble. A l'intérieur de lui, tout devait bouillonner. Il devait naturellement stresser vis à vis de sa mission, il s'était fait agresser, il avait perdu ses armes, et maintenant il réalisait qu'il avait donné de fausses informations à ses camarades.

Je n'avais jamais prit autant de plaisir en voyant ce genre de teint pâle qu'aujourd'hui.

Ainsi, nous alternions entre les rues et les chemins, mes mots étaient très simples, comme "va par là", "prend cette route". Je tâchai de ne jamais nommer quoi que ce soit, de ne jamais donner d'indices trop révélateurs sur notre position. Et plus ça allait, plus sa posture se dégradait, jusqu'à avoir celle d'un homme tout à fait décontenancé.

Nous traversâmes de cette manière tout Kumo, nous sortîmes du village sans aucun problème, et bien heureusement pour nous, le tiers du trajet jusqu'à la frontière avec le pays de la foudre fut relativement tranquille. Après notre pause, nous prîmes le chemin qu'il fallait, toujours en suivant les directives que je donnais à notre cocher leader. De plus, nous étions fortement aidé par le travail d'éclaireur du clone d'Hanae qui nous permettait d'éviter les traquenards. Ou en tout cas, ce travail nous permettait d'observer s'il y avait une zone louche ou non.

Effectivement, le soucis d'avoir des bandits bien cachés, c'est qu'il savait très bien qu'ils ne devaient pas attaquer une seule personne : ce n'était pas rentable de risquer de se confronter à une personne potentiellement très forte, alors qu'elle n'avait que très peu à leur rapporter. Ainsi, il n'y avait vraiment que peu de chances qu'elle ne se fasse agresser, et on ne pouvait compter que sur sa bonne vision pour nous aiguiller.

Malgré toutes les précautions, vigilance constante.

Nous avancions pendant tout le second tiers assez tranquillement. Parmi les trois tiers, s'il y en avait bien un qui devait craindre un peu, c'était bien celui là. Le plus loin de Kumo, et le plus loin de la frontière avec le Teikoku. Le paysage était aussi le plus propice à une embuscade, malgré toutes les précautions que nous prenions pour éviter forêts, montagnes et autres nid à pièges. La route que nous venions de prendre comportait quelques arbres, sans plus, et une rivière sur notre gauche. Un petit pont assez mignon permettait de le traverser. Mais malgré ça, nous avions de quoi avoir la vue sur tout. Ou du moins, quasiment tout.

Alors que nous avancions calmement, la terre devant nous se souleva brusquement, rompant la tranquillité environnante. Une dizaine de silhouettes sortirent en même temps, rapidement, pour former une toute petite armée qui nous bloquait la route. Devant nos corps maintenant immobiles, vu que nous avions dû stopper le convoi, se dressait une silhouette particulièrement musclée. Des cheveux long, une peau mate montrant son appartenance plus ou moins ancienne au village de Kumo, une tenue peu entretenue comme s'ils avaient passé de nombreux jours à faire la guerre. D'une voix clairement marquée par l'abus de cigarette et de bon alcool, il s'adressa à nous.

-"Dix contre deux de face, de nombreux pièges sous vos pieds, et une vingtaine d'autres gars qui vous attendent, partout autour de vous. Vous ne pouvez pas les voir, vous ne pouvez pas les sentir."

En même temps, les dix ninjas effectuèrent plusieurs mudras jusqu'à s'arrêter au dernier, immobiles. Exactement les mêmes, comme si c'était une chorégraphie préparée à l'avance. Ils se ressemblaient tous, comme s'ils provenaient tous du même endroit. Avant que nous n'ayons à passer à l'action, il partagea évidemment ce qu'il voulait.

-"Pour éviter votre mort, il ne vous suffit que de me livrer ces trois convois. Après ça, nous vous laisserons partir sans aucun soucis."

Des hommes, armés jusqu'aux os, qui semblaient décidé à vouloir récupérer nos armements. Ils ne donnaient aucunement confiance, leurs habits démontraient leur pauvreté, et leur faciès démontrait leur détermination. Mais avec tout ce qu'il venait de présenter, comment pourrions-nous nous en sortir ?

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Sam 25 Avr 2020 - 13:18
Si le premier tiers a été plutôt calme, le second sera une toute autre chose. Hanae sait bien que le moment critique de leur déplacement jusqu’à la frontière est forcément celui le plus loin de tout. A ce stade, faire demi-tour ou continuer revient au même, en cas d’attaque, ce qui ne rend pas la prise de décisions plus simple. La Sendai continue de surveiller les arrières sans pour autant laisser de répit au cocher se trouvant à l’avant de son chariot. Celui-ci semble agir normalement, concentré sur son travail tout en se permettant de siffloter malgré tout. Soit il est étonnamment téméraire, soit il n’a rien à se reprocher du tout et agit finalement très normalement. La jeune femme tend à penser que la seconde option est la plus cohérente. Par ailleurs, environ cent mètres plus loin, son clone continue sa route en longeant la route sans se faire remarquer, mais semble dévier de la trajectoire à un endroit. Peut-être que la route est impraticable, à cet endroit, mais la rougeoyante préfère ne pas rester impassible. Elle crée un second clone, à l’arrière, là où personne du convoi ne peut la voir, et le laisse s’éloigner par la forêt pour les suivre en parallèle.

C’est avec une surprise modérée qu’elle voit donc la petite troupe d’ennemis se positionner devant eux, suite à leur embuscade bien travaillée. La route serait piégée ? En voilà, un vrai problème. Cela signifie qu’au moindre faux pas, la cargaison en entier explosera. Usant de sa capacité à deviner l’emplacement de ses clones, elle remarque que le dernier envoyé a pu progresser sans encombres et se tient prêt à intervenir. Le tout premier, quant à lui, se tient à l’exact opposé, également prêt à l’action. La situation est complexe, mais cela donne une information primordiale à la sauvage : ils ne peuvent pas avoir d’alliés embusqués autour du convoi, sinon les copies auraient engagé le combat, et cela aurait fait un peu de bruit. L’ex Chûnin s’approche de son cousin, les mains en évidence, pour ne pas paraître hostile, et lui lance un regard rassurant. Qu’il comprenne ou non ce que cela signifie, peu lui importe, car elle est celle qui possède les informations et va donc prendre la direction de la pseudo négociation. Si ce qu’elle pense est vrai, il n’y a aucun piège à leurs pieds, ce n’est qu’une feinte, tout comme la vingtaine d’ennemis alentours. Cependant, il vaut mieux jouer la sécurité.

« Bonjour, monsieur le bandit ! Votre menace est un peu extrême, nous ne comptons pas résister face à tant de puissance. Je suppose que si vous avez mis tout cela en place, c’est parce que vous avez besoin de ces armes pour des actions louables, alors je ne compte pas m’y opposer. »

Se laissant berner par l’histoire, il envoie trois de ses hommes de chaque côté du convoi, pour vérifier le contenu, et qu’il n’y a pas de piège, probablement. Il ne reste que quatre personnes, ici, pour tenter de mettre leur jutsu en place. Effectuant deux mudras très rapidement, la jeune femme fait apparaître une sorte de toile de chakra pure entre ses mains tendues, d’où surgissent une multitude de projectiles de chakra pur qui viennent lacérer la peau des quatre. Le chef est blessé mais esquive tant bien que mal, laissant ses trois alliés hors combat mais bien vivants. Celui-là sera pour Yahiko, car la sauvage veut s’assurer d’une chose. Elle se retourne et regarde à droite du convoi : son clone a déjà pris les choses en main, mais elle vient lui prêter main forte. L’autre clone a également bougé, elle peut le sentir, et elle lui fait confiance pour les retenir aussi longtemps que possible. L’effet de surprise ne marchera pas, et si dans le trio de droite, l’un des ennemis est blessé au bras, leur ninjutsu de bas étage a quand même réussi à les protéger de ce premier assaut. Deux contre trois ici, comment va s’en sortir la rougeoyante avec sa copie ?




_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Dim 26 Avr 2020 - 5:13
Le plus compliqué restait de garder son calme dans une situation qui amenait la peur. Je l'avais très bien compris au cours de ma vie, les "si" étaient effrayants, et pourtant, ils valaient bien la peine d'être examinés. Et si ces bandits étaient bien plus doués que nous ? Et s'il y avait véritablement des pièges tout autour de nous ? Et si tout ça était vrai ? Le désavantage, dans ce genre de situations, c'est qu'il fallait tout miser sur le fait que c'était faux. Enfin, que ce n'était pas le cas. Parce que s'ils avaient vraiment tout préparé, alors il n'y avait vraiment que peu de chances de s'en sortir.

Hanae prit les devants, et prit un ton plutôt apaisé en face de moi. Avec toutes les idées qui fusaient dans ma tête, sans un mot, il était compliqué pour moi de comprendre ce qu'elle avait en tête. Par contre, une chose était sûre : elle avait l'air de savoir ce qu'elle faisait. Je la laissais ainsi prendre les commandes, ce qui me laissait un peu de temps pour reprendre mes esprits. Bien analyser, tout correctement, me poser la bonne question : si tout cela était vrai, qu'est-ce que ça incluait ?

S'il y avait des hommes qui attendaient des ordres, s'il y avait bien des pièges qui n'attendaient qu'à être activés, cela devait provenir d'un ordre d'un supérieur, soit du chef en question, soit de quelqu'un d'assez haut placé, suffisamment pour être capable à donner des directives. Pendant qu'ils parlaient et agissaient, de ma tête innocente, je regardais tout le monde. Il y avait évidemment le chef, mais je voulais savoir si quelqu'un, de part un insigne ou autre signe distinctif, était aussi capable de dire quelque chose qui serait suivi. S'il n'y en avait pas. Je n'avais bien qu'une chose à faire : faire taire notre interlocuteur.

Calmement, six bandits viennent entourer nos convois. Il y avait un étrange climat de confiance provenant de leur part, comme s'ils se persuadaient qu'on allait les laisser tranquille. Pourtant, si peu de mots avaient été échangés entre eux et nous. C'était comme s'ils n'étaient pas profondément méchants, comme s'ils faisaient ça parce qu'ils étaient obligés. D'un coup, Hanae commença les offensives, mettant hors d'état de nuire trois d'entre eux avec une facilité déconcertante. C'était le signal, et peu importait ce que je pouvais penser, il n'y avait pas un seul droit au doute. Si je voulais discuter avec eux, je devrais d'abord me battre.

Ainsi, j'avais trois bandits de mon côté, et pas même le chef. Ce n'était même pas un affrontement, le plus dur serait de les garder en vie. Surtout que je devais non seulement les garder en vie, mais je devais aussi les faire tomber inconscients pendant que je fonçais sur leur chef. Je fis un saut devant moi, rapide mais surtout horizontal, afin de créer un alignement entre moi et les trois bandits. Pendant mon saut, je réalisai peu de mudras, afin de créer rapidement un gros bloc de chakra solide. Ils m'envoyèrent des kunais, mais c'était trop tard : le bloc était crée, et sa solidité était suffisante pour encaisser les projectiles.

Ce bloc avait un objectif : récupérer les trois bandits d'un seul coup et les plaquer au sol, rapidement, les uns sur les autres. Mais je n'avais pas de temps à perdre, j'envoyai vivement un premier kunai vers le chef blessé, juste afin de l'éviter d'activer un quelconque piège ou de donner un quelconque ordre. Sans faire attention à l'état physique des trois bandits que je venais de tenter d'assommer, je créai rapidement un clone afin qu'il garde un oeil sur eux, et je dégainai mon épée, la tendant vers le chef, et la grandissant très rapidement avec mon chakra.

-"PLUS UN GESTE", lui criais-je, tandis que la pointe de mon épée, sous forme de chakra, se situait juste sous son menton. "Nous ne voulons tuer personne, ici."

A vrai dire, je n'avais même pas fait attention à comment s'en sortait Hanae et les cochers. J'avais contrôlé la situation de mon côté, mais avait-elle pu gérer toute la panique de son côté, en comptant le cocher qui était sûrement prêt à retourner sa veste à la première occasion ?

-"Ne te méprends pas gamin. Tu as ton épée sous mon cou, j'ai ma main sur ce qui me permettra de tout faire sauter. Donnez moi tout, ou je fais tout exploser. Je n'ai plus rien à perdre."



_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Mer 29 Avr 2020 - 23:16
Un clone d’Hanae se tient toujours prêt à l’action et observe sagement ce que fait Yahiko. Elle ne veut pas se dévoiler pour être certaine de ne rater aucun ennemi supplémentaire, mais se trouve assez proche de l’immaculé dans le cas où celui-ci ne gérerait pas la situation convenablement. Ceci est une preuve de grande confiance à l’égard de l’ex Jônin qui peut donc montrer sa maîtriser aux ennemis, ainsi qu’à sa cousine. De l’autre côté, les choses sont différentes. Deux contre trois, voilà la situation périlleuse de l’ancienne Chûnin. Les assaillants ne sont pas des lumières et l’un d’eux est blessé, mais il y a beaucoup à prendre en compte. Tout d’abord, sont-ils équipés de pièges quelconques ou simplement ici en touriste ? Ensuite, il faut s’assurer que ni les cochers, ni le convoi ne soient abîmés. Même si l’un des trois est un traître, aucun ne mérite de subir un dommage collatéral possiblement mortel. La rougeoyante se déplace avec fluidité vers le bandit le plus proche, qui se retourne et vient lui planter sa lame dans… une armure de chakra pur qui crée un choc violent, désarmant son adversaire. Elle lui assène un coup de coude assez violent dans le crâne, qui le fait se heurter contre le convoi, l’assommant aussitôt.

Du duo restant, chacun se tourne vers sa cible. Celui qui regarde le clone fait trois mudras avec détermination, avant de gonfler ses poumons et de cracher une bourrasque de vent. La doublure ne se laisse pas avoir et crée un mur de chakra assez fragile en apparence, avant de crée deux shuriken généré par son art oublié, qui viennent trancher dans sa chair, avant d’atteindre le second bandit. Ce-dernier a néanmoins le temps de toucher la poitrine – protégée par l’armure – de l’originale pour y envoyer une violente décharge électrique. Le choc est douloureux, et fait même afficher une grimace à la sauvage, qui recule d’un pas. Mais le combat est remporté contre ces ninjas de bas étage, et elle retire son armure aussitôt, s’accroupissant pour reprendre un peu sa respiration. En combat, et s’il restait des ennemis, elle aurait pris sur elle pour ne pas baisser sa garde, mais la victoire était déjà là de ce côté du convoi. C’est une chose dont doute la jeune femme lorsqu’une sensation glaciale vient la transpercer, dans son abdomen. Un couteau ? Une épée ? La lame semble bien frêle, pour atteindre un organe, mais lorsqu’elle ressort, la douleur semble se décupler.

« Crève grognasse, ils arriveront bientôt, foutue chienne de l’Empire, et vous allez tous mourir ! »

Le cocher traître. Une arme aurait échappé à la Sendai, qui ne pourra donc s’en prendre qu’à elle-même pour cette première blessure. Elle se tient instinctivement à l’endroit où le sang commence à couler, mais son clone ne reste pas immobile très longtemps et bondit sur l’ordure qui l’a blessée en traître et lui fait littéralement manger la boue en le couchant avec une force étonnante. Il perd connaissance sur le coup, mais il faudra qu’il revienne à lui pour conduire son chariot par la suite. Sur un autre plan, Yahiko semble avoir maîtrisé la situation, mais la menace du chef a l’air sérieuse. Le clone reste toujours immobile, laissant au jeune homme la liberté d’agir comme il l’entend.




_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Mer 6 Mai 2020 - 17:06
La situation n'était pas critique, mais il y avait de quoi secouer mes méninges. J'avais de mon côté maîtrisé plus ou moins la situation, mais sans le savoir, Hanae était elle en difficulté. En vérité, le retournement de veste du cocher était bien plus embêtant que prévu : il était bien plus apte que nous à conduire ces chars et maintenant qu'il s'était montré comme ennemi de la mission, il n'avait plus aucune raison de continuer d'agir pour nous. Je devais réfléchir aux différents compromis qu'il nous faudrait trouver pour le forcer à nous aider, s'il y en avait. Mais si j'avais réussi à prendre l'ascendant sur mes adversaires, la situation n'était pas encore réglée.

Toujours insouciant quant à l'état de santé d'Hanae, je regardai avec insistance les yeux de mon interlocuteur. Le bandit, qui était toujours un peu blessé, me regardait fixement, comme s'il voulait que je le crois. Je pouvais voir le même attrait que l'on voyait chez quelqu'un qui mentait : il ne lâchait pas notre eye-contact, comme s'il voulait se persuader que j'allais le croire. Pendant un instant, un éclair vint frapper mon esprit : et si tout cela n'était que bluff ? Et s'il n'y avait véritablement aucun piège, et que tout cela n'était qu'un dernier cri de désespoir ?

Je n'avais aucun moyen de le savoir, mais j'avais le temps de me consacrer pleinement à cette réflexion. Mon clone gérait sans trop de soucis les trois bandits que j'avais tenté d'assommer auparavant, et Hanae s'occupait des siens. Je voulais jouer la carte de la franchise, celle que je jouais tout le temps. Celle qui s'appelait aussi la carte de l'insouciance.

-"Ta menace ne fonctionne pas. Si je te tranche la gorge, tu n'auras jamais le temps de tout faire péter. Tu n'as pas de raisons non plus de tout faire exploser, tu ne nous connais même pas et tu ne prendrais pas le risque de faire exploser ce que nous transportons." Je baissais ma lame tout doucement, afin qu'il comprenne que je restais sur mes gardes. "Vous n'avez aucun intérêt à piller des convois sans savoir ce qu'il y avait dedans. Vous voulez de l'argent ? Prenez le mien."

Son regard s'attendrit tout en tentant de garder une petite agressivité. Il voulait sûrement garder sa crédibilité de bandit, mais j'avais l'air d'avoir désamorcé le problème. Toute la démarche partait du principe que la méchanceté n'était pas innée, elle était acquise.

-"Te fous pas de moi ! Qui donnerait de son argent à des bandits ?! Mes gars et moi on vous connait que trop bien, vous les ninjas. De beaux discours, de belles paroles, et vous ne respectez jamais rien."

Je compris dans sa voix et dans son regard qu'ils avaient dû se faire expulser de chez eux sans en avoir le choix, par des ninjas. Notre rencontre était sûrement l'occasion de rétablir leur karma, et je comptais en être le témoin direct. De ma main libre, je plongeai dans ma poche et allait récupérer ma bourse aux ryôs. Elle contenait une majorité de mes biens, tout ce que j'avais pu accumuler en des mois de travail, de peur et d'entraînement. Je la regardai une dernière fois, et je la jetai à ses pieds.

-"Compte ce qu'il y a là dedans, ça devrait vous suffire à toi et à tes hommes pour un petit moment."

D'une main fébrile, il s'exécuta. Il compta l'argent, et plus il progressait, plus ses yeux s'écarquillèrent. Le bonheur des uns faisait le malheur des autres, et je n'étais pas le plus à plaindre. J'avais une situation plus posée que la sienne, j'avais mon père adoptif, et plus important que ça, j'avais la santé. Je baissai mon arme et annula ma technique, et tournai la tête. Je vis Hanae avec une main sur l'abdomen, le cocher traître inconscient au sol.

-"HANAE !", criais-je en la voyant blessée.

Je courus vers elle afin de lui faciliter la tâche, mais alors que je tournai le dos, le chef des bandits dégaina des kunais avec des parchemins explosifs, et il me les envoyai dans le dos.

Vous avais-je déjà dis que j'étais aussi naïf ?

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 14:13
La sensation d’avoir subi une défaite cuisante par excès de confiance et naïveté est plus désagréable encore que la douleur ressentie à cause du coup de couteau dans les côtes. Le cocher qu’ils savaient pertinement être un traître a finalement réussi son coup. Si la blessure ne remettra pas en question la mission ni sa capacité à assurer son rôle, la traîtrise avérée du cocher est un frein à leur progression. Le menacer ne servira à rien, et ni Yahiko ni Hanae ne sont du genre à infliger des blessures à un homme incapable de se battre correctement dans le seul but de le forcer à avancer. Sa tête dans le sol est simplement un avertissement pour qu’il ne recommence pas ses bêtises. La copie s’approche de l’originale, et vient l’aider à mettre un bandage sur sa plaie, lorsque la voix de l’immaculé intervient. Il semblerait qu’il l’ait vue dans cet état, et en soit inquiet.

« Ne t’en fais pas, tout va bien… ATTENTION ! »

Coupée dans sa phrase par l’intervention du chef, qui ne semble pas vaincu, elle tente de prévenir son ami qu’il est en danger. Elle flanche en voulant s’interposer, mais ne parvient à rien faire. Son moment de fléchissement à raison de ses deux clones, qui ne peuvent rester présents à cause de la déconcentration logique de l’originale. Elle apprend néanmoins que l’autre côté du convoi est parfaitement géré, et qu’il n’y a pas d’ennemis dans un périmètre assez proche, ce qui est plutôt rassurant. Le dernier ennemi est donc le chef des bandits, mais, un genou à terre et le sang coulant de sa plaie, la rougeoyante n’est pas capable d’aider son cousin. Heureusement, il est dans un meilleur état, et pourra au moins réagir à temps étant donné que la sauvage l’a prévenu.

Sa main est pleine du sang qui coule de sa blessure, et à défaut de pouvoir la soigner convenablement, il faudrait au moins placer un bandage sur le contours de ses côtes pour comprimer la plaie et ainsi réduire le sang qui en coule. En l’absence d’Eiseinin, voilà tout ce que pourront faire les deux soldats pour elle. Néanmoins, un détail la gêne un peu : il aurait été mieux venu que le clone s’en charge, car pour placer une tel bandage, il va falloit qu’elle retirer son t-shirt… Enfin, cette idée n’a pas lieu de la déranger, car Yahiko n’est pas une crapule ou un pervers. D’ailleurs, est-ce que lui non plus ne finira pas blessé s’il n’est pas vif ? La réponse sera vite venue.

Un peu plus loin, des mouvements se font, à l’insu de nos protagonistes. Difficile de savoir quelle route sera dangereuse, mais une chose est sûre : avant d’arriver à la frontière entre Kaminari et le petit pays servant de passerelle avec Hi, ils finiront par retrouver les crapules du groupe du traître. Après tout, quel meilleur endroit où attendre que quelques kilomètres avant le passage obligatoire ? Ils savent qu’Hanae et Yahiko arriveront là-bas, il n’y a qu’un seul chemin, une fois la dernière ligne droite atteinte.


_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 6:50
Au cri d'Hanae, tout se chamboulait dans ma tête. La confiance que j'avais crée avec le chef des bandits, l'instinct de survie, l'inquiétude pour ma camarade de mission, l'argent que j'avais perdu en le lui jetant. Mes yeux s'écarquillèrent dans ma course, tant je réalisais ce qui était en train de m'arriver. Il y avait tant d'actions à réaliser en si peu de temps : tourner la tête, réaliser ce qui m'arrivait, et réagir de manière intelligente. Tout ça en épargnant tout le monde... dont moi. Je tournai ainsi vivement ma tête étonnée, voyant les kunais me fuser dessus et m'approchant dangereusement. Avant que je puisse penser quoi que ce soit, c'était à l'instinct d'agir : je fis des mudras, et créai un mur assez épais derrière moi, afin que les trois projectiles explosifs le percutent.

En peu de temps, un grand mur épais fut érigé derrière moi et trois grosses explosions surgirent. Aucun blessé, enfin si on ne comptait pas mon petit choc mental suite à cette trahison. Je ne pouvais m'empêcher de regarder avec déception le chef des bandits. Je venais de tout lui donner, je venais de lui prouver que je voulais l'aider, et il s'était apprêté à me tuer. Ca me paraissait inconcevable.

-"Pourquoi ?", lui dis-je avec une petite voix et un air bien hébété.

-"Enfoiré, tu penses vraiment mettre fin à notre calvaire avec une petite bourse de ryôs...? Tu pensais pouvoir m'acheter comme ça ?!"

Beaucoup d'incompréhension et de non-dits, il pensait que je voulais l'acheter et le manipuler afin qu'il me soit redevable ? J'étais tellement niais que ça ne me serait jamais arrivé à l'esprit, mais ce n'était sûrement pas sa façon de penser. Je me tournai vers lui, calmement, ignorant les débris de parchemins explosifs brûlés qui jonchaient le sol, et je m'approchai d'une marche lente.

-"On s'est mal comprit, toi et moi. Je te demande une seule chose : laisse nous tranquille et prend ma bourse. Je ne veux pas te revoir, tu ne me dois rien. Prend tes hommes, faites votre vie, et laissez nous finir notre mission."

Avec son regard toujours aussi méfiant, il rappela ses hommes, qui rappliquèrent tous auprès de lui. Pour les plus blessés, ils se prirent les uns et les autres par l'épaule pour s'aider à avancer, mais ils avaient l'air déterminer à déguerpir. Si j'avais pu sauver des vies en sacrifiant du matériel, j'avais tout gagné. Il fallut un peu de temps avant qu'ils ne partent, et je me tournai ensuite vers Hanae.

-"Comment tu te sens ? Rien de cassé ?"

Je ne savais pas si je pouvais me permettre de l'approcher, alors je me suffisais à son teint pour vérifier si elle allait bien. Après tout, si la peau gardait ses couleurs, c'était plutôt bon signe, et ça avait l'air d'être le cas. En voyant que ça n'avait pas l'air d'être grave, je me tournai cette fois vers le traître.

-"Nous savions depuis le début que tu n'étais pas de notre côté. Nous n'avons rien fait, parce que nous ne sommes pas les ordures que tu as pu connaître. Nous accomplissons notre mission parce que nous sommes des ninjas, pour des autorités qui nous dépassent. Mais retiens bien une chose : que ce soit Hanae ou moi, nous donnerons notre vie pour sauver la tienne. Alors soit reconnaissant."

Son visage ne bougeait pas suite à mon intervention, mais c'était aussi sûrement parce qu'il était un peu sonné par la prise du clone d'Hanae.

-"Prenons quelques minutes pour que tu te remettes. Nous repartirons ensuite."

Serait-il d'accord pour redémarrer ? De toutes façons, il n'avait pas le choix, nous avions de quoi le faire chanter.

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 17:22
Hanae observe, impuissante sur l’instant, la scène qui se déroule devant ses yeux. Yahiko arrive à bloquer l’assaut – qui aurait pu s’avérer dangereux pour lui – avec un mur, sans doute aidé par l’avertissement de la Sendai. Il ne réplique pas à cet assaut, et lui répond d’une manière plutôt naïve. Il est évident que ces bandits ne sont pas là pour trois ryos qui se battent en duel. Du moins, c’est ce que pense la rougeoyante, qui écoute l’échange, bref, mais concluant. Les bandits comprennent sans nul doute qu’ils n’ont pas le niveau pour les vaincre, et qu’énerver deux shinobis expérimentés qui ne cherchent pas à les éliminer n’a aucun intérêt. Finalement, l’ex Jônin sait trouver les mots, et le groupe s’en va, sans demander son reste. Yahiko s’inquiète ensuite de la blessure de sa cousine, qui ne veut pas vraiment qu’il se fasse du mouron pour elle.

« Ce n’est pas grand-chose… Mais il faut quand même s’assurer que la plaie cesse de saigner… »

Elle lui tend alors un rouleau de bandages, et se retourne, dans un endroit où les cochers ne pourront pas jeter de regards indiscrets. Après avoir retiré son manteau – qui n’est pas inutile pour se protéger du froid, en cette période de l’année – la jeune femme pourtant pudique tourne le dos à l’un des rares hommes en qui elle a confiance pour ne pas faire de choses étranges. Elle soulève alors son t-shirt, qui est le dernier rempart jusqu’à sa peau si rarement exposée aux yeux de tous. Un peu gênée, elle lui dit :

« Peux-tu nettoyer la plaie et applique ce bandage, s’il te plait ? N’hésite pas à serrer fort, et fais ça vite… s’il te plait. »

Deux marques de politesse en une phrase, cela montre à quel point la jeune femme n’est pas à l’aise. Mais elle laisse les mains expertes de son cousin s’assurer qu’elle ne subira pas d’infection, et que le sang cessera de couler jusqu’à ce qu’un médecin puisse faire un meilleur travail dessus. Une fois rhabillée, il lui faut quelques instants pour faire disparaître les rougeurs sur ses pommettes, et son malaise quant à ce qu’il vient d’arriver. Le traître, quant à lui, a repris ses esprits et ne semble pas vouloir fuir. La sauvage trouve cela étrange, il cache forcément quelque chose. Mais son regard s’attarde sur les deux autres. S’ils avaient au moins deux, voire les trois, à se retourner contre eux deux, ils auraient sans doute pu porter un coup mortel à la belle rouquine, alors ils sont sans aucun doute innocents.

« Yahiko, surveille bien le traître, il semble vouloir reprendre comme si de rien n’était, mais ça cache quelque chose. De plus, sur ta carte, il s’avère que nous n’aurons plus le choix aux abords de la frontière, il n’y aura qu’une route sur les derniers kilomètres… Je suis presque sûre qu’ils nous attendront là, ses alliés. »

Elle reprend place à l’arrière du convoi, et le tout peut repartir, après les possibles nouvelles directives de l’immaculé. Ils ont une bonne heure devant eux, avant d’arriver à la frontière, mais les problèmes majeurs s’y trouveront. Hanae en profite pour récupérer un peu, économisant son chakra et laissant son corps récupérer de sa blessure. La douleur est présente, mais pas si grande, alors elle tiendra le coup.




_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 21:20
Hanae voulait me rassurer, mais je voulais être sûr que rien n'était grave. Ca avait l'air d'aller, bien heureusement, le cocher n'était même pas suffisamment doué pour viser un point vital. Malheureusement, après tous les soins que nous effectuâmes sur la blessure d'Hanae, celle-ci me rappelait que nous arrivions à un point critique de la mission : un endroit où il était quasiment sûr que les bandits du cochers allaient apparaître. Et dans un état comme le sien, il allait être compliqué d'être parfaitement efficace comme nous venions de l'être. Ainsi, après quelques temps, nous nous décidâmes à reprendre la route, ce petit soucis me traînant en tête.

Hélas, il n'y avait aucun moyen d'anticiper une attaque sans utiliser toutes les armes qui étaient présentes dans les cargaisons. Nous aurions pu avec plus d'entraînement sceller des techniques dans des sceaux Sendai pour les prendre par surprise, comme je savais que cela était théoriquement possible, mais nous n'en avions pas le savoir faire. Il ne nous restait qu'à avoir beaucoup d'analyse, de beaux réflexes et une certaine efficacité pour assurer le coup.

Tout était assez calme, nous ne changions même plus d'itinéraire vu qu'il n'y en avait pas la nécessité, je me doutais bien que s'ils devaient nous attaquer, ce serait dans une zone très précise. Zone dont nous nous approchions dangereusement, heures après heures de trajet. Autre chose était tout aussi embêtant : le paysage. Nous arrivâmes à l'orée d'une espèce de petite forêt. Les arbres étaient suffisamment distancés pour que nous puissions voir assez loin, mais ça laissait tout de même la possibilité à des ninjas de se camoufler. Soit dans des arbres, soit dans des buissons.

Je me tournai vers Hanae, lui faisant un signe de tête. Il n'y avait pas besoin de mots, elle se doutait très bien de ce que cela signifiait. "Méfie toi, nous arrivons dans la zone à risque". Ainsi, les trois convois pénétrèrent cette petite forêt, à même allure. Mon regard et ma concentration ne cessaient d'être mobilisés, j'essayai de trouver le moindre indice, la moindre chose qui pouvait trahir une position. De temps en temps, j'activai même mes capacités sensorielles pour trouver quelqu'un. Mais il n'y avait rien.

Jusqu'à ce qu'une silhouette, non loin de nous, sorte doucement d'un arbre derrière lequel elle était caché. Il s'agissait d'un homme à la posture droite, un étrange chapeau posé sur sa tête un peu comme s'il était magicien, et avec des vêtements sortant de l'ordinaire. Etait-il un ninja ? Il avait typiquement l'allure d'un homme de scène, mais son regard en disait bien plus : il ne voulait pas que faire son show.

-"Tiens tiens, voilà nos deux ninjas.", commença t'il d'un sourire mesquin, le regard malicieux. "Inutile de vous dire que nous n'irez pas plus loin, vous savez sûrement ce que nous voulons..."

Sans que nous n'ayons prononcé un mot, il continua.

-"Les trois convois, et votre mort. Le Teikoku ne devrait même pas exister, vous êtes notre premier pas vers l'ascension de Kumo !"

Bien évidemment, ils n'étaient pas même ninjas de Kumo. Aucun bandeau, aucun signe distinctif du village. Sûrement dû à un lavage de cerveau quelconque. Je fus tiré de mes réflexions par sa voix aiguë : il parlait véritablement comme s'il était dans un spectacle.

-"Messieurs !", dit-il en claquant des doigts, ce qui faisait apparaître une dizaine de silhouette dans les armes, armés jusqu'aux dents. "Le repas est servi."

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 22:32
La mission ne se déroule clairement pas comme sur des roulettes. C’est un fait qu’Hanae a déjà relevé. L’attaque de bandits a été gérée de main de maître par le duo, pourtant la blessure reçue par la rougeoyante a été un bémol qu’elle aurait souhaité éviter. La jeune femme a demandé de l’aide à Yahiko pour bander la blessure, mais elle sera forcément impactée, si elle reçoit un coup à cet endroit-là par exemple. Le voyage se poursuit avec la sensation désagréable de foncer droit dans un piège. Les deux Sendai le savent, et pourtant ils continuent, n’ayant pas le choix. La seule option pour éviter le piège serait d’abandonner la mission, et cela reviendrait à décevoir l’Empire pour lequel ils ont décidé de se battre, et où ils veulent faire leurs preuves, tout en continuant sur la voie de la paix, en changeant les mentalités s’il le faut.

Lorsque les routes ne sont plus légion, et que le choix doit se porter sur la seule route possible, Yahiko avertit Hanae d’un signe de la main. Il est clair que la zone de danger débute. Il ne faut pas longtemps avant qu’une silhouette se présente au groupe. C’est là que le convoi s’arrête. Un combat aura lieu, forcément, et tout va vite mal partir. La rougeoyante en profite pour descendre, et à l’abri des regards, elle rejoint le traître, camouflant une exécution de mudras, puis vient tapoter son dos, vers le centre. C’est une invitation à descendre, et à ne pas faire le malin, mais aussi l’occasion de lui apposer un sceau qui aura une utilité, bientôt.

« Tente de nous attaquer, et cette fois je ne répondrai pas de ta survie. Je ne souhaite tuer personne, mais pour protéger les deux cochers qui n’ont rien demandé et mon ami, je suis prête à vous envoyer dans l’autre monde. »

Le regard incandescent de la belle rouquine est sans équivoque. Si elle n’a tué qu’une fois dans sa vie, c’était dans un cas d’extrême urgence, et celui-ci pourrait vite en devenir un. La marque saura faire son travail une fois qu’il aura rejoint les siens. Elle le pousse, pour qu’il rejoigne son groupe. Ceux-ci semblent porter une haine profonde à l’encontre de l’Empire, et si la rougeoyante peut la comprendre, elle ne saurait tolérer qu’ils fassent couler le sang pour assouvir leur vengeance. Une fois que le cocher a rejoint les siens, elle apostrophe le chef :

« Je pense qu’il y a un malentendu, ici. Mon camarade et moi-même sommes d’anciens Kumojins, qui avons décidé de prêter main forte à l’Empire, du fait, exclusivement, que certains Kumojins tentent de créer une nouvelle guerre. Vous semblez de ceux-là, alors nous ne vous donnerons qu’un seul avertissement : prenez votre cocher corrompu, et repartez d’où vous venez. »

Ceci est un bluff un peu dangereux, car rien n’indique qu’il soit vraiment des leurs, mais devant eux, le dos leur faisant face, il semble plutôt rassuré. Celle qu’il l’est, c’est Hanae, qi n’a pas fait le mauvais choix. Le chef dévoile un sourire carnassier, sans doute heureux de savoir qu’il a ce qu’il peut considérer comme des traîtres, face à lui :

« Il n’y aura pas de discussions. Nous préférons mourir que de vous laisser apporter ces armes à Urahi. Alors… Shin, tue cette femme. »

Un homme gras pose sa patte grasse sur son camarade cocher, puis, restant ici, arme son arbalète en visant la rougeoyante. De son côté, Hanae esquisse une moue désolée, avant de faire un simple signe. Le chef réagit rapidement, comprenant ce qu’il risque de se passer, son regard s’étant posé sur le dos du cocher à peu près en même temps. Il fait alors surgir des chaînes métalliques de sa main, entourant sept de ses alliés en plus de lui-même. Le dos du cocher explose alors, emportant l’homme à l’arbalète avec lui, les deux se retrouvant hors combat, mais pas morts, et les deux non protégés étant également blessés, brûlés sur une partie du corps.

« Cachez-vous derrière le convoi ! Yahiko, on y va, attaquons fort. Je les ai prévenus, mais ils ont refusé d’écouter, si nos attaques en amochent un peu trop, ils seront les seuls responsables. »

Tant pis pour le cocher, ils en trouveront un en arrivant à Hi, à la frontière. Du reste, l’un d’eux pourra palier à ce manque. Le plus important est cet utilisateur de Liens, il pourrait s’avérer dangereux.



résumé:

_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 6:46
Quelques échanges, et Hanae et moi comprîmes assez vite que la discussion n'allait rien résoudre. Cela me rappelait des discours que j'avais déjà pu tenir dans le passé : le combat ne prenait place que lorsque la discussion était impossible. Cette situation représentait parfaitement ce genre de moment : c'était leur vie ou la notre, et rien d'autre. Il n'y aurait pas de juste milieu, pas de compromis et aucune pitié. Je ne prononçai aucun mot, je me contentai de regarder tout autour de moi. Je vis ainsi avec horreur l'arbalète viser la Sendai, et avec surprise l'explosion qui sonna son détenteur.

Il n'était plus l'heure de rester passif. En voyant les deux autres cochers se cacher derrière les convois, j'effectuai un mudra simple qui créai un clone de moi-même qui n'aurait qu'un objectif : les protéger. S'il y avait bien un point faible aux héros, c'était bien qu'ils étaient obligés de limiter les victimes. Délester cette tâche à un clone, c'était me permettre de me concentrer pleinement sur l'action, et notamment sur cet espèce de magicien qui semblait se différencier des autres.

-"Tu n'aurais pas dû obliger le mouvement à tes potes", chuchotais-je en souriant.

Quelques mudras, et ce furent dix balles qui filèrent à vitesse grand V sur toutes les cibles qui étaient consciente, dont deux sur le chef. Tous furent touchés, perçant complètement leur peau, rendant l'utilisation de certains muscles complètement impossible. Pour certains, une jambe, pour d'autres, un bras voire une main. Pour d'autres, à mon grand malheur, c'était le ventre qui était touché, ce qui leur laissait la libre utilisation des mains. Pour le boss, quelques manipulations de chaînes qui semblaient particulièrement résistantes parèrent parfaitement les balles et les redirigèrent vers les arbres environnant, ce qui le laissait encore en parfaite santé.

Il était d'ailleurs l'occasion pour eux de contre-attaquer, parce que suite à cela, ceux qui le pouvaient m'envoyèrent des énormes shurikens explosifs, qui en plus se dédoublaient à vue d'oeil. Comme leur boss avait remarqué que ses hommes de main s'occupaient de moi, il tourna son regard vers l'ex Chûunin de Kumo, effectua des mudras, et dirigea ses mains vers le sol. On ne pouvait s'en rendre compte, mais cela n'avait qu'un objectif : utiliser des liens sûrement cachés auparavant sous terre pour immobiliser Hanae.

Je sortis mon épée, et effectuai plusieurs mouvements rapides afin de parer chacun des énormes shurikens, qui se plantèrent alors au sol à côté de moi. Je sautai ensuite arme en main dans leur direction, avec toute la vitesse que je pouvais accumuler, mais la plupart d'entre eux firent un mouvement étrange de main, comme s'ils tiraient quelque chose. En effet, chaque shuriken était rattaché à un fil, et l'objectif était bien de me prendre en sandwich : les ninjas en face de moi, leurs armes derrière, tous me fonçant dessus.

Et c'est exactement ce qu'il se passa. Ils me plongèrent dessus, les cinq qui étaient aptes à sauter, dix shurikens se situant derrière moi. Mon épée en main ne me permettait pas d'effectuer facilement des mudras, mais il fallait se rendre à l'évidence : si je ne trouvai pas rapidement une solution, je n'aurai même pas le temps de me rendre compte de ma propre mort.


Hrp:

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 13:06
L’embuscade tant attendue est finalement arrivée. Une dizaine de bandits, et un shinobi pure souche, se présentent à eux comme si de rien n’était. Il semble manipuler les liens, une capacité bien rare dans le monde shinobi. Sa première défense montre qu’il n’est pas à prendre à la légère, capable aussi bien d’assurer sa propre protection que celle de ses alliés. Assez vite, Yahiko prend les choses en main, assurant la protection des cochers, et attaquant l’ensemble des ennemis. Le ninja, en plus de se protéger efficacement, se permet de lancer un jutsu en direction d’Hanae, tandis que ceux qui ne maîtrisent pas le chakra s’en prennent à l’immaculé. Des chaînes surgissent du sol, s’assurant de bien saisir les jambes et une partie du torse de la rougeoyante, qui se retrouve ainsi parfaitement immobilisée au sol, incapable de s’éloigner. En réalité, elle a bien une méthode contre ça, mais préfère attendre. Si elle agit correctement, elle pourra mettre fin aux agissements de l’enchaîné très vite.

Le magicien affiche un sourire narquois, content d’avoir pu bloquer la jeune femme dans son piège, et enchaîne des signes pour passer à la suite. Il tend les mains vers la Sendai, et une multitude de chaînes perforantes en surgissent, visant à la transpercer de toutes parts. Celle-ci fait alors à son tour des signes, et une épaisse couche de chakra pur d’un rouge écarlate l’entoure, comme un halo, faisant disparaître les chaînes qui la bloquent, mais aussi celles qui l’assaillent. Ce jutsu retire le chakra de tout ce qui se trouve à proximité immédiate d’elle, et même si la technique en elle-même consomme beaucoup de chakra, elle peut lui permettre de survivre à quelques assauts violents, ou au moins à les réduire de manière importante, si ceux-ci sont trop nombreux. Heureusement, les liens créés par le magicien sont faits uniquement de chakra. Ni une ni deux, elle charge son adversaire, et après une courte série de mudras, elle vient apposer un sceau sur l’abdomen du ninja.

« Ceci est un sceau explosif. Si tu esquisse le moindre geste, je le fais exploser immédiatement. Maintenant, ordonne à tes hommes de se rendre. »

Un sourire sur les lèvres, il lève les bras, non pas pour se rendre, mais pour attaquer la Teikokujine. Un acte qui scelle son destin : d’un signe, la rouquine fait exploser le sceau, emportant ses vêtements sur la partie supérieure, et aussi une partie de sa peau à cet endroit. Il semble perdre connaissance sous le choc, mais les dégâts ne sont pas nécessaires pour le tuer. La Kazejine se tourne alors vers son cousin, qui ne devrait pas avoir de mal à vaincre les quelques bandits qui lui font face, même si ceux-ci ont l’air d’avoir quelques ruses intelligentes. Mais un coup au niveau de ses côtes la fait redescendre sur terre. Une sorte de batte en métal vient de la heurter, la faisant chuter un mètre plus loin, en plus de ressentir une vive douleur qui fait presque vaciller sa conscience… Il semblerait qu’elle ait manqué les deux bandits amochés, mais pas hors combat…




résumé:

_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 16:05
Je ne pouvais plus voir comment Hanae s'en sortait pour le moment, contrairement au combat précédent où j'avais pu rapidement faire la différence. Cette fois, c'était du cinq contre un, et je me situais toujours dans cette situation désagréable et risquée dans laquelle j'étais attaqué par devant et par derrière. Je devais trouver rapidement la technique qui me permettrait de m'en sortir vite et bien, sans qu'elle ne demande trop de mudras. Et j'en avais deux en tête : le pilier de chakra, ou mon fidèle oiseau qui me sortirait de là. J'optai rapidement pour le pilier de chakra, et après quelques mudras, celui-ci sortit du sol, juste sous moi. Il m'emmena rapidement à plusieurs mètres de haut, ce qui me mit hors d'état de nuire, mais pas seulement.

En grandissant à une telle hauteur, le pilier prit avec lui tous les câbles qui reliaient les bandits à leurs shurikens. Lorsqu'on appuyait sur un fil tout au milieu, les deux extrémités se rejoignaient, soit en haut, soit en bas. Si le contact provenait par le bas, les deux extrémités -ici, les bandits d'un côté et leurs projectiles de l'autre- se rejoindraient vers le bas, à une vitesse dépendante du contact qui les rapprochait. Mon pilier grandissait relativement vite du sol, vu que je l'avais tout de même conçu pour qu'il puisse me faire esquiver une attaque carrément, ainsi, non seulement il me tira rapidement de la situation en m'amenant en hauteur, mais il fit encaisser aux bandits un choc violent contre la paroi du pilier de chakra.

Evidemment, un ninja aurait pu tenter quelque chose, mais ils n'en étaient pas, ce qui me facilitaient grandement la tâche. Cela dit, j'avais beau me réjouir, ce n'était pas du tout suffisant pour les mettre hors d'état de nuire. Du haut de mon pilier, je pu remarquer que plusieurs d'entre eux se situaient dans un endroit assez proche, à part un qui avait été éjecté un peu plus loin comme son fil s'était prit dans un des bords du pilier. Je repensai à ma technique que j'avais utilisé précédemment, et me décidai à l'utiliser. Sa surface me permettait de mettre hors combat les quatre d'entre eux qui étaient globalement situés au même endroit, et je n'aurai ensuite qu'à gérer le tout dernier restant.

J'effectuai ainsi des mudras, et créai un grand bloc de chakra solide que je fis foncer sur le groupe de quatre. Ces dernières durent ainsi assumer le choc contre le pilier, mais aussi l'écrasement du chakra contre le sol. Ca aurait pu être mortel, mais là n'était pas l'objectif.

J'entendis une explosion au loin, je tournai vivement la tête pour savoir si tout allait bien pour ma camarade, mais décidé à ne pas reproduire la même erreur que précédemment, je pensais cette fois plutôt à terminer mon travail. Je sautai de mon pilier que j'avais bâti, le faisant disparaître au passage, et m'approchai sans mot du dernier des bandits. Mon regard voulait lui faire croire que j'allais le tuer, mais il n'en était rien. Souffrant au sol, se relevant difficilement pour me faire face, il me regardait d'un oeil meurtrier. Si je ne comptais pas le tuer, il n'y avait aucun doute que lui si.

Une fois que je fus assez proche, en pleine connaissance de mes capacités, mon sabre dégainé, je chargeai juste derrière lui, donnant un grand coup de mon pommeau derrière sa tête, ce qui ne devait pas aider son état actuel. Il n'y avait évidemment rien de grave, comme je n'avais pas même utilisé une technique pour ce travail là, mais ça devait le choquer suffisamment pour qu'il puisse nous laisser tranquille. Je jetai un dernier regard sur ma femme mon fils et mon domaine.... sur les derniers bandits que je venais de sonner, afin de vérifier qu'ils ne risquaient pas de nous ennuyer de nouveau, et je me rendis compte de la situation du côté de mon amie rougeoyante.

Au sol, blessée, entourée par deux bandits. Cette fois, ma situation était sûre, mais la sienne bien moins. Pouvais-je arriver à temps pour la sauver ?


Spoiler:

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 16:39
La douleur abdominale de la rougeoyante est plus inquiétante que la blessure subie en traître, plus tôt. Le coup a été porté à l’endroit précis où se trouve la blessure d’origine, qui n’a même pas cicatrisé. Si la frappe en elle-même l’aurait déjà affectée, en temps normal, le mélange du coup contondant qui a dû abîmer une ou deux côtes avec la présence de la plaie qui ne fait que s’agrandir la plonge dans un état difficile. L’un armé d’une batte, l’autre d’une sorte d’épée digne de grands corsaires, ils s’approchent de la jeune femme à terre. Si elle est loin d’être faible, sa blessure fait qu’elle a du mal à se remettre en selle, et ne pourra pas faire mieux que se défendre dans sa position. Les regards des hommes, dans ce genre de cas, sont plutôt provocateurs et satisfaits, mais chez eux on peut percevoir la haine émanant de leurs âmes.

« Tu vas payer pour ton Empire, traînée, ça t’apprendra à trahir Kumo. »

Beaucoup d’insultes passeraient sans problème devant la rougeoyante, qui sait que la bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe… ou la rousse colombe, au choix. Les deux bougres lèvent leurs armes respectives pour l’achever, et frappent sans vergogne une femme à terre. Un bruit assez particulier se fait entendre, plutôt sec, comme s’ils avaient frappé un mur. La belle sauvage s’est recouverte d’une armure intégrale de chakra pur, repoussant leurs armes, avant de la faire disparaître. Les deux sont déséquilibrés par cet acte, et elle en profite pour poser une main au sol après quelques mudras. Des pics en surgissent, les lacérant, et les envoyant au tapis, en sang. Morts ou vifs, cela ne l’intéresse pas. Après tout, ils ont osé la traiter de trainée. C’était leur dernière erreur. Se relevant difficilement, elle regarde Yahiko qui semble inquiet, et lui sourit :

« Ne t’en fais pas, je n’ai qu’une petite blessure, héhé.. »

Mais son rire est interrompu par des chaînes qui l’entourent sur une bonne partie du corps, comme un véritable saucisson humain. Ses bras se retrouvent compressés contre son corps, et l’emprise commence à se resserrer. A terre, le magicien a la main tendue, et maintient ses chaînes pour tenter d’écrabouiller la pauvre soldate. Elle esquisse une grimace de douleur, sa blessure la faisant souffrir, et ses os commençant déjà à céder. Seul le Sendai pourra arrêter cette affaire, en mettant hors combat le ninja.

« Je t’emporterai dans la tombe, chienne de l’Empire. »

Les mots étaient crus, mais rien de ce que pouvait faire la rouquine ne suffirait à la sortir de là, pas même sa rage envers les mots prononcés.



résumé:

_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 19:58
Ca ressemblait vaguement à une scène d'horreur. Le genre de scène dramatique où le personnage principal tentait de sauver son amie, qui lui susurrait ses derniers mots, mais qui ne pouvait être tirée de son funeste destin. J'étais là, courant vers elle alors qu'elle venait de mettre hors d'état de nuire les deux bandits, un sourire qui se dessinait sur mon visage, jusqu'à ce que je vois de nouvelles chaînes l'entourer vivement. En voyant leur action sur les vêtements d'Hanae, je compris rapidement ce qu'il se passait. Les chaînes la tiraient au sol, tentant de la broyer sous leur force. Et une seule chose engendrait tout ça : le contact de la main au sol.

J'étais hélas bien trop loin des deux pour tenter de faire quoi que ce soit. Il était évident de toutes façons que je n'avais pas la force suffisante pour soulever les chaînes et contrecarrer leur action. Je ne pouvais pas non plus les briser sans blesser ma lointaine cousine, ce qui limitait ma seule action possible à empêcher le ninja de maintenir son emprise. Il était déjà au sol, immobile, ce qui l'empêchait totalement d'éviter la moindre technique. Si je le blessais, il pouvait garder son contact par la force de sa volonté. Je n'avais pas de quoi lui trancher la main, et inévitablement, une seule solution se dessinait dans mon esprit.

La mort.

Je devais la donner, comme je l'avais fait à l'époque contre les assaillants de Kumo. Je devais vivre une nouvelle fois cette sensation horrible, celle d'achever l'existence d'un être. J'ignorais sa famille, j'ignorais son passé, ses souffrances, ses amis, ses croyances. Je devais tout arrêter.

Je ne pouvais m'empêcher d'imaginer une autre solution. Une dans laquelle tout finissait bien. Le bandit repartirait vivant, Hanae serait en vie. Je n'aurais même pas à souffrir d'un quelconque acte criminel, vu que je n'en aurais même pas fait ! Il y avait un truc à faire, forcément, quelque chose pour éviter la mort. Mon regard réfléchissait mais ma bouche se tordait alors que je voyais le corps d'Hanae s'écraser petit à petit contre le sol. Je pouvais éviter ça, je pouvais éviter quelque chose en faisant en sorte que tout finisse bien.

-"LA FERME !"

Deux mudras, une position de main semblable à celle d'un pistolet, et une balle de chakra qui fila contre le crâne du ninja, qui était décédé sans même comprendre comment. Le corps d'Hanae se regonfla naturellement, les chaînes ayant perdu toute leur force d'action.

Le paradis n'existait pas.

Sans prêter attention à la mort que je venais d'imposer, encore sous le coup de l'émotion et de la peur pour la vie d'Hanae, je me rapprochai d'elle, gardant une petite distance de sécurité afin de ne pas la brusquer.

-"Je suis désolé."

Désolé pour tant de choses. Pour les souffrances supplémentaires qu'elle avait subi à cause de mes moments de doute, pour la mort inévitable que j'avais dû causer alors qu'elle et moi détestions ça, pour la peur qu'elle avait dû ressentir en se sentant impuissante face à cette situation. J'étais devenu un maudit héros.

Je pu paraître distant avec Hanae, mais c'était plus par pudeur et respect. Je lui demandai si je pouvais l'aider à se relever, et je lui tendis la main en l'accompagnant avec mon autre bras pour l'aider à se mettre debout. Sa posture était différente, ce qui s'expliquait logiquement par les blessures qu'elle avait dû encaisser.

-"Installe toi dans un des convois, le temps de te reposer. Préviens moi quand tu seras de nouveau apte à agir."

Je me tournai vers mon clone, qui devait prendre mon rôle devant tous les convois afin de mener la marche, tandis que je prenais la place du cocher de derrière. Avant de partir, je regardai une dernière fois le macabre paysage. De nombreux corps inertes jonchaient le sol. Un mort, énormément de blessés, beaucoup d'assommés. Avec les deux autres cochers, nous étions les intouchables. Mais à quel prix ?

Après ce dernier regard et ces dernières pensées sombres, il était temps de reprendre la route. J'étais quelque part content que ce soit mon clone qui prenait les commandes, j'avais tout le temps de réaliser ce qu'il venait de se passer. Un échange de vie, celle d'Hanae contre celle de l'espèce de magicien. Objectivement, c'était rentable. Hanae comptait apporter la paix, lui voulait apporter la mort. Mais naturellement et tristement, la vie ne se mesurait pas qu'à ça. Je ne pouvais m'empêcher d'être déçu, comme si le héros que je voulais voir en moi devait être capable de raisonner le méchant pour sauver le gentil.

Mais le paradis n'existait pas.

Nous reprîmes ainsi la route dans une ambiance sombre, sans un mot. Avec pour seules paroles mon clone qui donnait quelques directives sur le chemin à suivre.


Spoiler:

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 21:56
L’erreur d’Hanae peut coûter cher, dans cette mission. Celle qui possède de grandes ambitions pourrait bien se faire avoir par un ninja tout de même assez faible, en comparaison à ceux qu’elle compte affronter dans le futur pour réaliser son idéal de paix, mais elle a réussi à se laisser berner par lui, pensant qu’il partirait pour un long sommeil. L’étreinte se resserre donc sur son corps, et le magicien a bien l’intention de faire de son corps de la bouillie. Impuissante du fait de ses bras bloqués contre le reste de son corps, et souffrant de sa blessure dont le sang commence à passer au travers des interstices des chaînes, elle ne peut qu’observer Yahiko. Malgré son état de mort imminente, la rougeoyante comprend très bien son hésitation. Son caractère sauvage l’aurait moins fait hésiter, mais elle aussi aurait mis un petit temps avant d’agir. Il ne veut pas tuer, car pour lui, il y a toujours une autre solution. La Sendai pense comme lui, et toute vie est d’une valeur inestimable, d’ailleurs, même les plus corrompues.

Cependant, l’immaculé finit par prendre une décision, celle qui s’avère la plus logique. Tuer l’assaillant, parce qu’il n’a pas le temps de faire mieux, de lui couper la main, de l’assommer à coup sûr… Sa balle part, et sans appel, c’est la mort qui s’ensuit. L’ex Chûnin ferme les yeux en entendant le bruit du crâne qui se fissure sous le choc, du sang qui semble éclabousser dans une faible zone autour de sa tête, et finalement le visage qui s’étale dans la terre. Les liens se desserrent et elle peut respirer, son corps ayant été trop éprouvé par cette mission, déjà. L’aide de Yahiko est la bienvenue, pour retourner jusqu’au convoi le plus à l’arrière, chacun de ses os menaçant de rompre au moindre mouvement. Elle ne prononce pas de mot, sous le choc de cet échec cuisant, qui est entièrement de sa faute. Quel message cela va-t-il envoyer à la résistance et à ce groupe, Fukkatsu, si des membres présumés de leurs armées se font tuer ? Certes, d’aucuns diraient qu’ils l’ont bien cherché, mais la logique biaisée de ces gens les forcera à s’en servir comme une arme.

Le voyage reprend dans un silence de mort, le convoi laissé vide étant repris par le clone de Yahiko. Ce n’est pas aussi parfait que cela aurait pu l’être avec un vrai cocher, mais le rythme n’est pas trop ralenti, mis à part un moment où le double, non habitué à ce métier, a bloqué le convoi dans une sorte de trou, la roue nécessitant de l’aide pour s’en dépêtrer. Trop affaiblie par ses blessures, celle à ses côtes n’ayant même pas été soignée de nouveau, Hanae ne peut pas aider le groupe pour se sortir de là. Mais les hommes sortent leurs muscles et y parviennent. C’est à la nuit tombée que les chariots atteignent la frontière avec le pays du feu, passant par l’inconnue se trouvant après les frontières de Kaminari, et des soldats de l’Empire les interpellent.

« Vous êtes le convoi d’armements pour Urahi ? Vous allez passer la nuit ici, aucun problème de votre côté ? »

Un ninja médecin remarque le visage blafard de la rougeoyante et n’attend pas de réponse pour l’inviter à le suivre, indiquant qu’elle semble présenter les signes d’un début d’infection. Assez vite, elle est prise en charge et se retrouve à dormir, la plaie refermée, pour repartir de plus belle le lendemain, ignorant ce qu’il s’est passé après que le docteur l’ait prise en charge.




_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 23:07
Le chemin fut long, surtout causé par l'ambiance de mort qui régnait. Ce n'était pas le genre d'ambiance malsaines où les convives ne s'appréciaient pas, c'était plutôt le fait que chacun encaissait à sa manière ce qui venait de se dérouler. Et pourtant, nous y étions préparés. Nous le savions dès le début que nous allions être attaqués, nous le savions que nous risquions de donner la mort ou d'être tués, nous savions aussi que le traître allait rejoindre ses camarades. Mais malgré ça, il y avait quand même ce petit goût amer en bouche. Ce goût de meurtre qui aurait pu être évité.

Et pourtant, ça devait être si fréquent dans la vie d'un ninja.

Après quelques péripéties qui n'étaient rien à côté du combat que nous avions effectué précédemment, nous arrivâmes à la frontière des deux pays, et nous fûmes comme prévu arrêtés par des soldats du Teikoku qui devaient s'assurer du bon déroulement de notre mission. Nous fûmes invités à dormir et à être soigné, et c'est évidemment sans aucune gêne que nous prîmes nos aises. Un peu comme si c'était mérité. Cela dit, les mêmes pensées hantaient mon esprit depuis ce fameux meurtre. Comment avais-je fait à l'époque pour passer outre ? Je m'endormis sur cette question, et me relevai le lendemain matin, avec l'impression que toute la nuit s'était achevée en une seconde.

Je rejoignis ma camarade, m'assurant que tout allait bien pour elle, et je fus même content d'apprendre que ses plaies ne risquaient plus l'infection, qu'elles ne risquaient plus de causer du soucis. Ces mêmes hommes du Teikoku purent même nous trouver un cocher, qu'ils assuraient de confiance. Et innocemment, je les croyais, même s'il aurait été tout à fait professionnel de prendre quelques précautions.

Nous partîmes sans trop tarder, au beau matin, pour quelques heures de route. Il n'y avait plus d'encombre, comme il s'agissait cette fois d'un professionnel à ma place, et nous arrivâmes à changer de route de temps en temps afin d'éviter les potentielles agressions de Teikoku-Jin voulant agir contre l'Empire. Je donnai ainsi des ordres, regardant parfois Hanae pour être sûr que tout allait bien pour elle, et je répétai ces mêmes actions jusqu'à ce que nous vîmes enfin Urahi, au loin.

Je ne pouvais m'empêcher d'être heureux, c'était un peu comme si le village était la représentation même de l'endroit dans lequel nous n'allions plus rien risquer.

_________________
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Livraison pour l'Empire [MLB] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 23:48
La nuit a été bénéfique, pour Hanae, qui a accumulé bien plus de fatigue du fait de sa blessure que ce qu’elle aurait pu penser. La douleur de la veille n’est plus, au réveil, car le médecin a fait son travail avec beaucoup de maîtrise. Dans son état comateux, la rougeoyante a tout de même indiqué ne pas vouloir faire plus que soulever son t-shirt, ce à quoi l’Eisenin s’est accommodé sans trop de difficultés, comprenant qu’elle soit pudique. De son côté, elle a accepté qu’il la soigne car elle n’était pas en état d’afficher la même froideur avec les hommes qu’elle a l’habitude de faire. Quoi qu’il en soit, tout ceci n’est plus qu’un mauvais souvenir, et un autre cocher est proposé au duo pour les accompagner. Il n’est pas vraiment de ce métier, mais sa vie d’agriculteur l’a formé à diriger une charrette, et il doit retourner à Urahi. Sur la route, il n’y a donc plus d’ennemis, et c’est une sacrée chance pour les deux Sendai.

Lorsqu’ils arrivent à la capitale du pays du feu, ils font l’inventaire des objets présents avec un Lieutenant de l’unité impériale, et celui-ci, malgré son air peu joyeux, les remercie d’avoir accompli cette mission avec brio. Aucun égard n’est prêté aux éventuelles blessures et traumas psychologique. Ainsi va la logique dans toutes les armées du Yuukan. Un soldat doit faire sa mission, et ne doit pas se plaindre, ni chercher plus loin que son travail. Pour le reste, c’est à eux de trouver des solutions. Une fois seule avec Yahiko, Hanae lui adresse quelques mots :

« Ce qu’il s’est passé n’est pas de ta faute. C’est mon inattention qui t’a poussé à tuer cet homme, et tu ne dois pas t’en vouloir. Si tu dois en vouloir à quelqu’un, c’est à moi, et seulement à moi. Sans mon erreur, tu n’aurais pas eu à ôter la vie au cours de cette excursion, et j’aimerais que tu n’oublies pas ça. »

C’est de la compassion qui imprègne sa voix, avec une légère pointe de culpabilité. Tout est de son fait, et elle est prête à assumer le ressentiment de son cousin, qui a préparé cette mission avec beaucoup de sérieux, tandis qu’elle est presque venue en dillettante. Une chose est sûre, à l’avenir, elle se concentrera au maximum pour chacune des missions qu’elle aura à accomplir, pour que plus jamais ses erreurs ne poussent quelqu’un à tuer pour elle. Voici une deuxième mort sur sa conscience, et même si la personne en face était presque aussi corrompue que le premier qu’elle a tué, cela n’enlève pas cette amertume en elle. Mieux faire la prochaine fois est la meilleure solution pour aller de l’avant. Le retour à Kumo se fait ensuite sans embûches, ne pas avoir de convoi à protéger rendant la mission plus aisée…



_________________
Livraison pour l'Empire [MLB] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur

Livraison pour l'Empire [MLB]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission/B/Kiri] Retard de livraison
» Livraison (par) Amazone Toph [Shin]
» Livraison expresse (pv Hyûga Toph)
» Livraison d'herbes, de tisanes et de réflexions [Gabushi]
» Livraison de médicament [commerce en ligne][yanosa]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: