Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami)

Hyûga Toph
Hyûga Toph

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Mar 21 Avr 2020 - 21:24



Première demi-finale : Kenzo contre Masami


Le premier tour avait été terminé. L'Asaara et la Wasurejin avaient remportés leur combat respectif. Masami n'avait pas eut beaucoup de chance, dans l'esprit de Toph. La belle Ema s'était foulée méchamment la cheville en forçant les esquives. C'était un risque du métier, mais du coup, il y avait eu un goût de trop peu pour les spectateurs de son match. C'était tout le contraire pour ceux du combat qu'avait mené Kenzo. Un long combat. Dur. Âpre, avec une victoire arrachée par acharnement.


La foule était visiblement de son côté, en tout cas, ou il avait fait des fans !


Mais discrètement, les paris misaient plutôt sur la wasurejin. Favorite du porte-feuille, là où son adversaire était le favori du coeur. Pour autant, les dès n'étaient pas pipés, et s'il n'avait pas l'avantage de l'expérience sur son adversaire... Il aurait au moins l'initiative.


Tant l'une que l'autre avait été parfaitement soignés par un collège d'eisenin. Ils étaient en top forme, et avaient pu un peu se reposer pour regagner leur chakra.

Les arènes étaient les mêmes que celles pour le premier tour - à une petite exception. Il y avait un peu de sable par terre. Pas énormément, ce n'était pas un bac à sable. Néanmoins, c'était l'arène où Kenzo avait mené son combat, et des résidus sableux subsistaient des échanges. Les gradins étaient comblés, par contre. Ce tournoi était devenu assez populaire dans toutes les tranches de la population iwajins, et des représentants de tous les clans étaient présents.


Toph était à côté de l’arbitre. Et pas n'importe lequel ! Yanosa dit le "clairvoyant", un shinobi qui était récemment devenu célèbre et s'était démarqué dans la traque du shogun dont il venait à peine de rentrer. Ils échangeaient quelques mots. Mais ce dont ils discutaient, vous étiez trop loin pour l'entendre.

Ne prends pas de risque. Masami vient de Wasure et... a des légères tendances psychopathe. Ce n'est pas tout a fait un mauvais bougre, bien qu'elle pourrait être excessive. Son passé est ce qu'il est, et je pense que c'est une bonne chance pour elle de goûter à la vie normale, et de redécouvrir comment vivre en société. Je compte sur toi, Yanosa le "clairvoyant".


Toph eut un petit rire. On ne choisissait jamais un tel surnom. Il vous tombait dessus sans prévenir. Mais elle avait su déceler le potentiel de Yanosa il y avait déjà longtemps. Elle n'était pas surprise. Elle ne l'avait jamais traité en simple quidam.

Non, vraiment. Jamais. Pas - une - seule - fois.



Elle arriva à hauteur des nouveaux arrivants

Kenzo-san, Masami-san... félicitations à vous. La demi-finale, c'est déjà très honorable ! J'espère que vous ferez un beau match. Amusez-vous bien, et donnez vous à fond. Que le plus fort... ou la plus forte... gagne !


Elle les salua puis sortit du ring, laissant la place au Clairvoyant. C'était son moment à lui, il pouvait participer à l'avenir de ces shinobis et, peut-être, les inspirer.


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander un délai de 12h durant tout l'Examen.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu.

  • Toutes les techniques validées (même celles validées pendant l'épreuve) pourront être utilisées durant cette épreuve.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

  • L'introduction à cette épreuve est disponible : Candidats sélectionnés.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Ce groupe se déroule en extérieur, à côté de l'Académie Hashira.

  • Le terrain est plat et composé de graviers. Des gradins entourent les zones de combats.

  • Hormis cas exceptionnel, aucun narrateur ne viendra poster ici durant l'épreuve. Néanmoins, vous avez un arbitre. Il postera le début du combat, au moins, et pourra intervenir si il le souhaite.

Ordre de post :
  • Kenzo

  • Masami

  • (Arbitre) Yanosa

Bon RP à toutes et à tous !

_________________
12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Mar 21 Avr 2020 - 22:17
Comme la plupart des gradés du village, le guerrier tellurique devait s’acquitter d’une part de la gestion de l’examen qui se déroulait en ce moment au sein même d’Iwa. Un examen duquel dépendait, rien de moins, le nombre de nouveaux Chûnin sur lesquels la cité pourrait compter à l’avenir pour défendre ses intérêts et ceux de Tsuchi. Yanosa avait gardé un œil discret sur le déroulement de cette session, prenant même sur lui, la veille des combats qui devaient voir s’affronter ceux qui avaient dompté les premières épreuves, de tutorer certains des prétendants sur le sujet très pointu du corps-à-corps à l’Académie. Il y avait d’ailleurs rencontré, fruit du plus grand des hasards, l’un des demi-finaliste duquel il allait arbitrer l’affrontement ce jour-là.

Catapulté au centre de l’arène, qui avait visiblement déjà bien servi lors d’affrontements précédents qu’il n’avait pas eu le loisir d’observer, Yanosa jaugea l’assistance. Ce n’était pas lui que tous ces gens étaient venus voir, mais il se sentait malgré tout écrasé par tous ces regards, tous ces yeux tournés vers la fosse. Fort heureusement, nul besoin de se camoufler pour se sentir échapper à cette effervescence, car c’était bel et bien sur les deux Genin qui étaient sur le point de s’affronter qu’était focalisée tout l’attention de l’assistance. Pas même Toph, la jeune Intendante à ses côtés, ne pouvait apparemment espérer rediriger beaucoup de ces regards vers elle, si elle l’avait toutefois voulu.

« Hm. Poignardez un ours mort, et on vous accorde des sobriquets insensés. La vie prend parfois des tournures étranges…

N’ayez crainte pour Masami, Intendante. Je connais la bête. Entre nous, pas sûr que lui faire goûter à la vie normale soit le meilleur moyen de cultiver ses qualités, cependant... 
»

Les bras croisés sur son poitrail, l’Oterashi resta en retrait lorsque la jeune Hyûga alla saluer les deux aspirants au grade de Chûnin. En un sens, il aurait apprécié participer à ce tournoi pour pouvoir regagner ses galons… Mais, d’un autre côté, il n’était pas redevenu Chûnin en se tournant les pouces, et c’était bel et bien par l’effort, le sang et le combat qu’il y était parvenu. Le speech de Toph terminé, celle-ci s’envola hors du ring de l’arène pour lui laisser la place : Yanosa s’avança donc de quelques pas, juste assez pour pouvoir bien se faire entendre. Masami. Une autre belle coïncidence que de la retrouver ici, et si le guerrier tellurique se devait de rester impartial, il ne pouvait pas ignorer en son for intérieur cette petite voix qui espérait la victoire à venir de la châtaigne.

« Kenzo… Masami… dit-il en les fixant tour à tour droit dans les yeux. Si vous prenez du plaisir dans ce qui va suivre, tant mieux, mais n’oubliez pas… Que ce soit dans la victoire ou la défaite, ce sont des Chûnin que tout le monde veut voir à l’oeuvre aujourd’hui. Pas des Genin qui balbutient leur Ninjutsu ou font un récital de lancer de Kunai.

Je serai là pour tout stopper si nécessaire. Rappelez-vous : force et discernement. Que la demi-finale… commence. 
»

Il était seul au niveau du sol où allait se tenir l’affrontement. Seul responsable, en dehors de l’hypothétique Genin qui péterait un plomb, des blessures graves qui pourraient survenir. Droit comme un i, immobile, le Tellurique n’en restait donc pas moins prêt à intervenir au moindre signe de débordement excessif.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Shushioka Zanzu
Shushioka Zanzu

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Mer 22 Avr 2020 - 1:50
J'avais pu me reposer suffisamment et des Eiseinin m'ont guéri de mes blessures, j'étais désormais prêt pour mon combat pour cette dénommée Jiki Masami, cependant je ne savais pas grand chose de mon utilisateur vu que son adversaire au précédent tour c'était foulé la cheville. Mais ce n'était pas le moment d'avoir peur, je combats pour mes proches, pour mon village, pour mon honneur et pour moi, je ne peux pas perdre c'est hors de question ? Entrant dans l'arène j'étais plus motivé que jamais, mon adversaire au précédent tour était vraiment très coriace et c'était un véritable honneur pour moi d'affronter quelqu'un avec une telle détermination. De ce que j'avais entendu mon adversaire était clairement favorite dans les pronostics, mais moi j'avais l'appui du public et c'était tout ce qui comptait. L'arbitre était Yanosa-senpai, j'avais eu l'occasion de le rencontrer la veille de l'épreuve finale de cet examen et j'étais sûr que ce sera un excellent arbitre. Voyant mon adversaire je ne pus m'empêcher de sourire légèrement, elle n'a vraiment pas l'air comme les autres, autant Masato avait l'air normal autant celle là avait l'air totalement détraquée.

Cependant ce n'était pas ça qui allait me faire abandonner, plus mon adversaire est fort plus j'ai envie de me battre. J'espère qu'elle ne me décevra pas malgré tout, le soucis c'était aussi que j'avais révélé la majorité de mes atouts au précédent combat, donc celui là sera encore plus compliqué. Je déboucha alors ma jarre de sable, m'inclinant légèrement devant mon adversaire je prononça quelques mots.


- C'est un honneur de pouvoir vous affronter.

Relevant totalement mon buste j'attendis le signal, Yanosa déclara le début du combat et dès le départ je fis un bond en arrière. Cette fois ci j'allais entamer différemment que contre Masato, entamant des mudrats j'utilisa mon élément affinitaire dès le départ. Trois projectiles d'eau foncèrent vers mon adversaire et je prononça quelques mots.

- Voyons voir de quoi t'es capable.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12202-shushioka-zanzu-le-samourai-au-coeur-de-pierre-termine?nid=1#110514
Jiki Masami
Jiki Masami

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Mer 22 Avr 2020 - 12:41
Masami présente dans l’arène de combat, elle entendait les clameurs en direction de son adversaire, mais elle les ignorait totalement. Le sort et l’avis des autres étaient des notions tellement loin de sa personne, qu’elle ne pouvait que représenter que le vide absolu. Quelqu’un pouvait mourir sous ses yeux qu’elle ne ferait même pas un pas vers cette personne ou un geste. C’était évidemment dû à son passé, mais sans doute que tout le monde n’était pas encore au courant de ce petit détail. Son combat précédent ne lui avait quasiment rien couté au final, elle n’avait pas eu besoin de grand-chose pour retrouver ses pleines capacités. Elle avait fait deux fois l’inventaire de toutes ses armes et techniques afin d’être prête pour cette rencontre. La châtaigne n’était pas du genre à minimiser ou sous-estimer un adversaire, quel qu’il soit. D'autant plus qu’à ses yeux, il était extrêmement important qu’elle brille le plus possible.

Comme à son habitude, Masami analyse chaque recoin de l’endroit où elle arrivait. Des traces de combat subsistaient et elle remarqua un peu de sable disséminé, mais cela restait vraiment très faible et négligeable. Cependant, elle ne savait pas qui avait pu combattre ici, alors la jeune fille se contenta de ranger cette information dans un coin de sa tête. Concentrée, l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni tourna son regard en direction de Toph sensei et du guerrier de pierre. Elle ne sourit pas, car elle était très concentrée, surtout si son adversaire profitait d’un moment de faiblesse pour attaquer avant le signal de départ. Elle se contenta de procéder à un léger hochement de tête. En tout cas, elle n’était pas une psychopathe, mais une psychopathe de haut niveau ! Ignorant le rire de son ancienne professeur de Doton de l’académie, l’adolescente observa son adversaire les yeux dans les yeux.

La demi-final était déjà très honorable ?! Il n’était pas question dans son esprit de s’arrêter là, Masami n’avait quasiment rien montré de ce qu’elle savait faire. La jeune fille avait conscience qu’elle était plus qu’observer et pas simplement par l’intendante du village.

Jiki Masami • « M’amuser hein … Tsss … »

La survivante qu’elle était ne pouvait comprendre ce principe, elle ne s’amusait pas. Toute sa vie n’était tournée que vers la survie, le gain de puissance, mais c’était en fin de compte la même chose. Sa seule faiblesse depuis sa sortie de prison avait été le festival avec Teruyo et sa fille. Elle ne le regrettait pas évidemment, cela avait été une bonne expérience. En tout cas, la châtaigne allait se donner à fond sans aucune limite. C’était une évidence. Elle serrait les poings en arquant légèrement les jambes. Elle écouta le petit discours de Yanosa, et forcé de constater qu’elle ne put restreindre un petit sourire. Masami commençait à bien le connaitre, et ses mots avaient un tout autre gout dans sa bouche que pour le commun des mortels. Elle avait confiance en lui pour la arrêter si jamais ses réflexes allaient trop loin. N’allez pas croire qu’elle se voyait déjà gagnante, loin de là. Elle ne sous-estimait pas Kenzo.

La Jiki ne combattait que pour elle, et la jeune fille ne s’en cachait même pas. Un air effrayant, froid et dur naquit sur son visage. C’était ce genre d’impression qu’une aura meurtrière raisonnait de cette adolescente, qui ne reculait devant rien pour vaincre. Seul le résultat comptait. Elle avait toujours en réserve son kunaï empoisonné grâce au vieux qui lui avait donné un poison irritant. C’était une carte à jouer, vu qu’elle ne l’avait pas utilisé au combat précédent. Elle pencha sa tête sur le côté en regardant Kenzo ouvrir une grosse jarre. Si jamais il faisait ce geste, c’était bien qu’un atout important résidait le dedans. Masami ne s’inclina pas une seule seconde et répliqua rapidement.

Jiki Masami • « Un honneur hein … Vous les gens de l’extérieur alors … »

Se contenta de répondre la châtaigne ne comprenant pas tellement cette politesse, à moins qu’il le pense véritablement ? Au signal de départ, Kenzo fut le plus rapide, et remarqua le bond en arrière de son adversaire, il n’avait pas très envie d’aller au corps-à-corps. Les deux situations lui allaient très bien, polyvalente, elle observa les mudras et une technique de ninjutsu suiton, une information importante. Cependant, cela lui semblait vraiment très faible, digne d’aspirant à l’académie. Masami procéda à un seul mudra afin de créer un bouclier de terre, très faible, mais largement suffisant pour encaisser l’attaque. Elle observa son bouclier fondre et s’écrouler à son bras alors qu’elle commençait à se rapprocher en courant afin d’arriver à une distance courte, mais pas au corps-à-corps.

Jiki Masami • « J’espère que c’était un test, car on n’est pas là pour faire des enfantillages. Si on commençait véritablement à se battre ? »

Lâcha alors la Jiki en procédant à plusieurs mudras rapidement. Une onde magnétique parcourut alors une zone moyenne autour d’elle, et Kenzo y était en plein milieu évidemment. Il lui serait sans doute difficile de l’éviter, mais tout était possible chez les shinobis après tout. L’onde magnétique partait en forme de sphère autour de son utilisateur, visible par une sorte d’une légère ondulation dans l’air. Cela ne faisait aucun dommage, mais le but était bien de charger magnétiquement le corps de Kenzo négativement. Elle épargnait Yanosa de cette technique et également ce que portait Kenzo sur lui, vu qu’elle était capable de viser avec précision ses proies.


Résumé : Masami bloque l’attaque à l’aide d’un faible bouclier, puis lance une onde magnétique dans une zone moyenne pour charger négativement le corps de Kenzo.

Vie : Parfaite
Chakra : 1D 1B

Techniques :


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Shushioka Zanzu
Shushioka Zanzu

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Mer 22 Avr 2020 - 13:51
Elle m'énerve déjà celle là, de quel droit tu te permets de ne pas respecter les traditions des duels ? Autant Masato était quelqu'un de très gentil autant celle là était vraiment quelqu'un de détestable ! Je déteste les gens comme ça ! Franchement, j'avais toujours l'air calme mais cette gosse avait clairement le don de m'agacer, jamais quelqu'un ne m'avait agacé en une seule phrase depuis Kyouka ! Mon esprit était enragé tel un tigre, je n'étais plus le tanuki très calme. Je sens que je vais encore piquer une crise si ça continue comme ça, je n'ai pas envie de l'éliminer mais il faut dire qu'elle ne serait pas une perte, bon sang mais tu penses à quoi là Kenzo ? à éliminer une compatriote ? Ressaisi toi nom d'un dieu ! Il fallait que je garde mon sang froid pour pouvoir vaincre quelqu'un comme elle, l'aura qu'elle dégageait n'avait rien à avoir avec celle de ceux que j'ai affronté par le passé, ça me fait penser à mon aura quand je pique une crise mais en plus puissant. C'est vraiment un Genin ? Bon sang ce n'est pas normal du tout, mais j'ai toujours aimé affronter des adversaires puissant et ça m'excite vraiment.

Elle utilisa donc un bouclier Doton pour se protéger de mon attaque, ça va devenir de plus en plus compliqué cette histoire. Donc je devrais oublier le Suiton pour ce combat, ça va être très agaçant comme histoire, en plus de ça elle me demande d'arrêter mes enfantillages. C'est pas croyable, elle a vraiment le don de m'agacer. Mais je ne vais pas répondre à ses provocations inutiles, si elle veut me prouver quelque chose elle n'a qu'à le faire via le combat. Elle arrive ! Pendant le temps qu'elle chargeait vers moi je composa quelques mudrats, mon armure de sable recouvrit alors entièrement mon corps. Je souris légèrement quand elle lança son attaque vers moi, encore quelqu'un qui utilise le magnétisme ? Franchement ça va commencer à m'agacer, mon armure me protégea de son attaque et je prononça quelques mots d'un ton très calme.


- Bah alors ? C'est tout ce dont tu es capable ?

La provocation, un outil qui d'après mes observations me servira énormément contre un adversaire avec une telle personnalité, c'était à mon tour d'attaquer. Je me mis à composer quelques mudrats, j'allais tenter de lui perforer la peau désormais, dix projectiles de sables se ruèrent vers mon adversaire. Son attaque était assez impressionnante malgré tout pour avoir réussi à donner du fil à retordre à mon armure, mais je voulais la provoquer quand même pour avoir l'air d'avoir l'avantage sur mon adversaire. Mon attaque avait pour but de l'affaiblir et passer à la phase suivante, pour le moment je ne faisais qu'observer ses réactions. Par contre le combat ne devra pas durer longtemps car mon armure me prend beaucoup de chakra.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12202-shushioka-zanzu-le-samourai-au-coeur-de-pierre-termine?nid=1#110514
Jiki Masami
Jiki Masami

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Mer 22 Avr 2020 - 17:58
Masami ne connaissait pas des prétendues traditions pour se battre. Elle ne connaissait que la fourberie, l’efficacité et la victoire. Si jamais il fallait citer de nobles principes au combat à ses yeux, c’étaient bien celles-là. Se fichant pas mal de l’avis de Kenzo, elle restait de marbre, tant mieux pour elle si jamais il perdait le contrôle sur lui-même. Si jamais son aura meurtrière indiquait que l’adolescente était tout à fait capable moralement d’assassiner sur commande n’importe qui présent dans le stade, elle n’était pas du genre à réagir à de simples mots envoyés dans le vent, qui ne touchaient que ceux que cela intéressait. Elle était davantage beauté froide, car elle avait déjà vécu bon nombre de combats mortels malgré son jeune âge, afin de simplement rester en vie ou manger.

La Jiki pencha la tête sur le côté en regardant Kenzo se défendre de sa vague magnétique par une armure. Sans doute qu’il ne devait pas du tout savoir ce que cela pouvait être. Il devait craindre que ce soit une attaque, mais cela restait une simple préparation. Masami avait réussi à magnétiser quelque chose de suffisamment proche de lui pour qu’elle soit satisfaite. Ce fut pour cela qu’elle soupira simplement à sa vaine tentative d’essayer de l’asticoter suffisamment pour lui faire perdre pied. Elle gardait une courte portée face à son adversaire, mais sans venir au corps-à-corps pour autant, se gardant cette carte pour plus tard.

Jiki Masami • « Je te l’avais pourtant dit de prendre ce combat sérieusement … Tant pis pour toi … »

Lâcha comme commentaire la châtaigne, qui a la vue de la dizaine de projectiles de sable se contenta de serrer les dents, alors qu’elle tendit dans le même temps sa main gauche paume ouverte. Sortant d’un sceau de fuinjutsu dans la paume de sa main gauche, un câble en métal chargé magnétiquement négativement avec un kunaï à chaque bout, eux aussi magnétisée négativement parti à toute allure vers le bras droit de Kenzo. Vu que son armure de sable avait été magnétisée par sa technique précédente, le câble allait être attiré vers lui et ce peu importe les mouvements de la cible. Si jamais le câble touchait le bras droit ciblé, ce dernier allait s’entourer autour de lui pour immobiliser le membre. Il lui serait alors impossible de procéder à des techniques de ninjutsu. Il fallait également compter avec les kunaïs qui se planteraient surement dans son corps, mais qui étaient surtout présents afin d’assurer que le câble s’enroule bien autour du membre ciblé avec une certaine force.

Serrant les dents et baissant la tête légèrement, la châtaigne choisit de subir de plein fouet les projectiles, qui lui perforèrent la peau à plusieurs endroits. Cela avait provoqué des blessures légères à plusieurs endroits, d’où elle saignait, mais cela ne provoqua qu’une légère tension dans son corps. Elle avait tellement subi bien pire à Wasure no Kuni, qu’elle n’allait pas gémir comme une gamine à la moindre petite blessure. Sans perdre de temps avec ses mains dans le dos, Masami sortit deux parchemins assez grands, qui s’envolèrent vers le ciel en tournoyant entre eux tels deux dragons de fumée la gueule grande ouverte. Cela lui permit de propulser une quinzaine de projectiles divers tels que des shurikens, kunaïs ou des sembons, tous magnétisés positivement. Comme l’armure de sable de Kenzo était chargée négativement et que les deux pôles magnétiques s’attiraient mutuellement, il lui serait très difficile de s’en protéger, car les projectiles allaient le poursuivre où qu’il aille, surtout à cette distance. Plus la distance entre deux éléments chargés d’une manière opposée était proche, plus c’était puissant. Ce n’était pas pour rien qu’elle était à une si courte distance.

Masami avait conscience qu’une armure était, certes, efficace pour se défendre de toutes les directions, mais à même puissance, un mur était plus résistant. C’était pourquoi qu’elle doutait que cette simple défense couteuse en chakra puisse suffire à se défendre de sa première attaque, car ce n’était pas fini. C’était maintenant le tournant de l’affrontement, car elle décida d’acculer son adversaire et de prendre la main dans le rythme du combat. C’était ainsi que l’on remportait la victoire, pour le moment, Kenzo déroulait son jeu, c’était à elle maintenant. Tout en redescendant vers le sol, elle prit un kunaï qui avait été gardé protégé dans une de ses sacoches. Il y avait plus de précautions que nécessaires dans une sorte de fourreau. Le long de la main, il y avait de très légers reflets verdâtres, preuve s’il en fallait de la présence d’un poison irritant le long. Si jamais elle arrivait à blesser son adversaire avec, cela risquait d’être particulièrement dérangeant. Elle avait gagné ce poison durant la première épreuve de l’examen chunin, et elle comptait bien l’utiliser. La jeune fille commença à tendre le bras en direction de Kenzo, et ce fut alors que son adversaire put discerner un étrange phénomène tandis qu’elle posa le pied sur le sol. Le Kunaï semblait flotter au bout de ses doigts, la pointe dirigée vers lui. Une seconde plus tard, le kunaï empoisonné fut propulsé rapidement vers son adversaire. L’attaque était foudroyante, bien plus rapide que son attaque précédente, car elle avait enfermé dans des champs magnétiques opposés l’arme pour l’éjecter le plus fort possible. Il fallait de très bon réflexe et une défense suffisamment rapide pour l’éviter, surtout si proche. Une nouvelle fois, l’armure de sable de Kenzo dont il était si fier d’arborer sur le moment allait devenir un piège, car comme le projectile envoyé par le railgun était de charge opposée, il était également comme téléguidé vers sa cible.

Si jamais Kenzo avait déjà affronté un Jiki précédemment, Masami était d’une expérience toute autre, et elle était bien décidée à montrer ce qu’elle savait faire, surtout sous les yeux de Yanosa. Quelque part, elle désirait briller plus encore que pour peut-être entrer dans le Sazori, la branche sombre d’Iwa comme elle l’avait annoncé lors de la réunion des genins. Il ne fallait faire aucune erreur face à un adversaire comme cette enfant, cela était puni immédiatement. Elle n’était pas encore à son maximum, plus sur son rythme de croisière. Peut-être que la châtaigne aurait dû y aller le plus fort possible dès le début, mais ce n’était pas la peine de se précipiter.


Résumé : Masami subit l’attaque de plein fouet et se retrouver à être légèrement blessée par les projectiles, pour envoyer quasiment dans le même temps sa technique pour immobiliser le bras et la main droite de Kenzo. Elle en profite pour envoyer une quinzaine de projectiles magnétisés, qui se retrouvent irrémédiablement attirés par l’armure de sable de Kenzo magnétisé opposée, et enfin envoie sa technique signature du railgun, elle également attirée irrémédiablement par l’armure de Kenzo magnétisée opposée.

Vie : légèrement blessée
Chakra : 1D 1C 3B

Techniques :



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Shushioka Zanzu
Shushioka Zanzu

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Mer 22 Avr 2020 - 19:25
Je ne pouvais pas prendre ce combat plus sérieusement petite idiote, par contre quelque chose me gêne dans sa précédente attaque, mon armure de sable l'a encaissé bien trop facilement, le boulet de Masato avait réussi à infliger plus de dégâts grâce à la bonne maitrise de ce dernier sur son arme. Avais-je sur-estimé mon adversaire ? C'était peut être le cas mais je ne pouvais pas baisser ma garde, mon attaque réussit à la transpercer mais en même temps elle décida de passer à l'action. Un long câble en métal ? Et des kunais ? ça m'avait l'air assez dangereux comme attaque, je ne devais pas laisser ce câble me toucher, tiens tiens je crois savoir ce qu'elle veut faire en envoyant ce câble vers mon bras droit. Elle veut certainement m'empêcher de bouger ce bras et donc d'exécuter de mudrats, c'était un plan assez ingénieux de la part de la kunoichi mais il ne fallait pas me sous estimer. Du sable sortit de ma jarre et prît la forme d'un bouclier, la câble se fit arrêter par ce bouclier. Quand aux kunais, je laissa mon armure s'occuper de les arrêter ce qui fût un succès. Pour le moment je me débrouillais bien, mais pourquoi je sentais mal cette situation ? J'avais clairement un très mauvais pré-sentiment.

Masami sortit deux parchemins et sauta en l'air, bon sang c'était pas une bonne chose ça, il fallait que je prépare mon armure à se défendre de cette attaque. Je sentais malgré tout un soucis à l'intérieur de moi, non reste tranquille tu n'iras nul part ! Je me dois de contenir mes pulsions meurtrières et en même temps affronter cet adversaire. Quinze projectiles m'attaquèrent et frappèrent mon armure, huit d'entre eux réussirent à me blesser légèrement. Réussissant à provoquer des saignements au niveau du torse, bon sang cette technique est sacrément puissante. Je retira les projectiles de mon armure et vit une scène qui ne sentait pas bon du tout, il y avait un kunai qui avait l'air de voler et il se dirigeait vers moi, comment est-ce possible ? Est-ce que par hasard sa précédente attaque lui aurait permit de magnétiser le sable de mon armure ? Si c'est le cas c'était un vrai soucis, mais je n'avais pas le temps de m'inquiéter pour ça le kunai arrive ! Mon bouclier se mit dans la trajectoire du kunai afin d'affaiblir sa force de pénétration, l'arme n'eut pas de mal à transpercer le bouclier mais pas l'armure. Heureusement que le bouclier se trouvait juste à côté de moi, sinon je me serais fait battre en même pas cinq minutes. Mais je me devais de trouver une solution, cette fille est un vrai spécimen, je n'avais jamais affronté d'adversaires du genre auparavant !

Retirant le kunai de mon armure je remarqua qu'il était enduit d'un poison, je désagrégea aussi mon armure afin d'utiliser désormais rien que le sable qui restait dans ma jarre. Espérons que ça suffise pour écraser cette fille, cependant dans un laps de temps de quelques millièmes de secondes une discussion se passa à l'intérieur de moi même. Entre moi et ma 2ème personnalité qui a vu le jour quand j'ai tué mes parents.




- T'es à tes limites, tu ne peux pas la vaincre.

- Ferme la ! Je gagnerais sans avoir à faire appel à toi ! Tu ne sortiras plus jamais !

- Sans moi t'es un incapable, tu n'aurais pas pu tuer tes parents sans moi et tu n'aurais pas pu battre Masato si je n'étais pas intervenu.

- Tu es un psychopathe ! Il est hors de question que tu prennes contrôle de moi !

- Si tu veux te venger de Kaze tu n'as pas le choix, aller laisse moi ta place pour l'affronter.

- Non c'est hors de question, je ne veux plus faire de mal à qui que ce soit !

- Ah bon ? Tu ne veux plus te venger de ces misérables Asaara qui t'ont fait souffrir le martyre ? Hein ?

- Si mais...

- Alors ça suffit, je prends le contrôle maintenant.

Des pulsions meurtrières habitaient mon corps maintenant, un sourire psychopathe et des yeux exorbités firent alors leur apparition. C'était un tout autre Kenzo qui allait se battre désormais, dès que ce dernier prononça quelques mots toute la salle put se rendre compte de ce qui c'est passé.

- Pauvre Kenzo, il est beaucoup trop tendre. s'adressant maintenant à Masami. Je vais te tuer !

Je me mis à composer plusieurs mudrats, une vague de sable aussi grande qu'un humain fonça alors vers la jeune Genin. Ce 2ème moi avait en sa possession cette technique ainsi qu'une autre toute aussi dangereuse, cette personnalité n'avait qu'une seule envie, tuer encore et encore. La personnalité bienveillante c'était désormais évanouie et la meurtrière était réveillée. Tout était désormais prêt, le vrai combat allait pouvoir commencer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12202-shushioka-zanzu-le-samourai-au-coeur-de-pierre-termine?nid=1#110514
Jiki Masami
Jiki Masami

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Mer 22 Avr 2020 - 20:30
Masami cherchait toujours de la puissance, de la force, et elle ne voyait en les gens de l’extérieur que de la faiblesse par fainéantise. C’était bien pour cela qu’elle ne comprenait pas vraiment que Kenzo était quasiment au maximum de ses possibilités. Il avait des techniques couteuses sur le temps, et sans doute qu’un combat dans un futur proche ne se passerait sans doute pas ainsi. Kenzo avait réussi à bloquer son câble, rien de plus normal. C’était une technique utile, mais aisément évitable. Avec son bouclier de sable et son armure, c’étaient des éléments de défense intéressants. Bien loin de penser qu’un conflit intérieur était en cours en son adversaire, elle restait concentrée et l’adolescente préparait plusieurs coups à l’avance selon comment le combat allait tourner vers telle direction ou une autre.

Touché ! Ses attaques avaient réussi à percer les défenses, que ce soit ses deux parchemins comme son railgun, l’adversaire n’en était pas sorti indemne. Cependant, il fallait en faire encore plus pour en finir, il fallait poursuivre les assauts. La Jiki pouvait utiliser ses meilleures techniques pour remporter ce duel rapidement, mais déjà elle avait d'autres idées moins consommatrices d’énergie, et sans compter qu’elle ne voulait pas dévoiler tout son jeu maintenant.

Jiki Masami • « Passons à la phase deux … »

Déclara à haute voix en regardant son adversaire droit dans les yeux. Elle ressentait les envies meurtrières de son adversaire, elle en sourit même légèrement. Ainsi, le côté gentil et respectueux n’était qu’une simple façade ? Les gens de l’extérieur étaient tout le temps comme cela, à cacher ce qu’ils étaient au fond d’eux. Avait-elle été suffisamment loin pour le pousser dans ses derniers retranchements ? Cependant, il parlait de lui à la troisième personne ? C’était tout de même étrange, Masami avait vu des gens devenir fous à Wasure no Kuni. La fameuse prison légendaire où l'on se faisait torturer sans cesse, puni, meurtri. Comment ne pouvait-elle pas voir le monde extérieur comme un grand parc d’attractions ? Sa vie était si calme, qu’elle n’arrivait pas à comprendre, mais la menace de mort à son encontre lui arracha un sourire plus grand.

Jiki Masami • « Tu vas enfin tout donner ? C’est une excellente nouvelle … car … »

La châtaigne s’arrêta de parler, alors que Kenzo répliqua avec une technique de ninjutsu. Elle plissa les yeux en faisant un saut en arrière pour gagner du temps, et à l’aide d’un mouvement rapide sur le côté, elle esquiva l’attaque. La vague ne pouvait s’attaquer qu’à une seule cible, du coup, elle n’était pas aussi grande que cela et fort heureusement. Masami n’avait pas montré ses techniques de corps à corps, mais avec ce mouvement, elle démontrait sa capacité martiale, du moins partiellement. Elle poursuivit de se reculer à une distance moyenne par une suite de petits sauts en arrière sans perdre des yeux la cible.

Jiki Masami • « Je te donne une dernière chance de montrer ce que tu vaux. Le prochain assaut sera le dernier … »

Annonça alors tel le glas sourd et gras d’une cloche ancienne d’un temple. Cela ne devait pas faire si peur que cela à l’enrager qu’était devenu Kenzo, mais elle était on ne peut plus sérieuse. Elle sortit une bombe fumigène qu’elle fit claquer à ses pieds. Un nuage violacé s’en dégagea et la recouvrit totalement jusqu’à disparaitre totalement de la vue. La Masami de droite sort un important sac rempli de Makibishis qu’elle ouvre, mais qu’elle n’a pas encore utilisé. Cependant, c’est bien visible. La Masami de gauche quant à elle déploie un Shuriken fuma, cette arme assez grande pour une future utilisable. Le fumigène se disperse petit à petit, laissant là uniquement le sol pour témoin. Il allait être difficile de trouver la véritable Masami, car si jamais Kenzo n’avait pas vu la technique, il était évident que c’était la fameuse technique de clonage.


Résumé : Masami esquive, puis utilise un fumigène à ses pieds. De là, sort du nuage violet deux Masami qui courent chacune dans des directions opposées afin de prendre en tenaille Kenzo. Celle de droite prépare beaucoup de makibishis tandis que celle de gauche prépare un shuriken fuma.

Vie : légèrement blessée
Chakra : 2D 1C 5B

Techniques :


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Shushioka Zanzu
Shushioka Zanzu

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 16:59
Des envies de sang et de meurtre, c'était tout ce qui habitait désormais le nouveau Kenzo, si celui auquel tout le monde était habitué était un ange celui là était tout simplement une personne détestable qui n'était que haine. Des tortures à Kaze qui avaient engendrés une personnalité sans pitié, cette personnalité qui avait pris le dessus pour éliminer ses propres parents. La haine, la rancoeur, l'envie de meurtre étaient des sentiments très familiers pour cette personnalité, mais ce n'était pas que ça qui faisait peur à la personnalité gentille, c'est surtout cette froideur comme la glace. Mais qui sait, peut être que c'était mieux d'utiliser cette personnalité pour affronter cette fille, cette dernière demandant à Kenzo si il va enfin tout donner. Quelle question, il allait certainement tout donner afin de l'anéantir. Voyant sa blessure le jeune Iwajin mit sa main dedans et sa main fut couverte de sang, ce qu'il fit ensuite fut assez...bizarre. Il laissa le sang couler dans bouche et l'avala, il fit ensuite prit d'un rire assez effrayant. Au moment où la Jiki utilisa sa bombe fumigène un prononça quelques mots.

- ça fait si longtemps que je ne me suis plus battu ! Oh ce gout du sang ! Oui c'est le combat hihihihi ! Aller viens par là ma belle que je te renvoies chez ta maman.

Il ne prît même pas la peine d'activer sa technique de perception, deux Masami sortirent, l'une avec un sac de Makibishi et l'autre avec un Shuriken Fuma. L'utilisateur du sable fit un grand sourire, son sang était entrain de bouillir tellement il était excité de combattre. Il se mit à courir tout en rigolant, c'était un Kenzo totalement cinglé qui se lança vers son adversaire de droite. Composant quelques mudrats avant d'être juste devant la Masami il feignit de tenter de lui donner un coup de poing alors qu'en fait du sable tentait d'enlacer les bras de la jeune Jiki. Le sable se durcissant ce sera difficile pour la jeune fille de droite de bouger ses bras si jamais elle se faisait prendre dans l'attaque de Kenzo. Mais ce dernier n'attendit même pas la réaction de la fille pour vite composer d'autres mudrats, du sable se dirigea vers celle à gauche. Ce sable prît la forme de deux mains faisant chacune la moitié de la taille d'un humain, ces bras se croisant et tentant d'assommer l'adversaire de gauche. Juste après dix projectiles de sable foncèrent vers celle de droite, si jamais elle avait réussi à empêcher Kenzo d'entraver ses mouvements elle aura du mal à se défendre des projectiles.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12202-shushioka-zanzu-le-samourai-au-coeur-de-pierre-termine?nid=1#110514
Jiki Masami
Jiki Masami

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 20:06
Sans doute que Masami était la plus à même de comprendre cette seconde personnalité. Cependant, il y avait une grande différence entre les deux, elle gardait son calme, calculatrice, et elle n’avait de haine contre personne. Elle avait déjà vu sombrer des prisonniers de Wasure no Kuni dans cet état. Ils avaient fini par attaquer n’importe qui à leur sortie de prison, là où la Jiki avait su rebondir dans la vie. Elle était devenue une kunoichi du pays de la Roche, l’un de ces pays qui avait contribué à son enfermement pourtant, mais elle était vivante, elle se battait pour sa survie et même en cette journée, il n’était question que de ce sujet-ci à ses yeux.

Les deux Masami observèrent d’un regard indifférent le fait que Kenzo lèche son propre sang. Elle en avait vu des comportements étranges, tout un tas, et sans doute que l’on pouvait qualifier les siens de la même manière. Peut-être que c’était pour cela que la véritable personnalité de son adversaire avait fui en voyant la similitude, ou du moins la première qu’elle ait vue, après tout, comment savoir laquelle doit rester parmi l’ombre et la lumière de l’âme de Kenzo ?

Jiki Masami • « Ma mère ? Tu dois te tromper de personne … Je n’ai jamais connu mes parents, et je m’en cogne totalement. »

Dirent alors de concert les deux Masami qui vinrent assaillir le genin des deux côtés, cependant, c’était sans compter le bon panel de techniques pour quelqu’un de ce niveau. Lorsque Kenzo sembla comme tenter de frapper la Masami de droite, cette dernière commença par se cambrer légèrement en arrière afin d’éviter l’attaque, mais ce n’était qu’une ruse. Elle se fit paralyser les deux bras par une gangue de sable, et se prit entièrement les dix projectiles de sables. La Masami de droite disparut dans un petit nuage de fumée caractéristique du clonage de l’ombre. En ce qui concernait la Masami de gauche et l’assaut frontal des deux mains géantes, elle fit une esquive en arrière afin de ne pas être neutralisé. Dans son mouvement, elle attira l’attention de Kenzo en se déplaçant en arrière pour se mettre à une faible distance raisonnable le forçant si jamais il la regardait à montrer son dos d’où le fumigène avait été utilisé. La seule Masami visible sur le terrain sembla prendre la pose une nouvelle fois de l’attaque du railgun avec le bras tendu. Cependant, ce n’était plus un simple kunaï qui allait être utilisé, mais le shuriken Fuma qu’elle avait préparé précédemment. Sans doute qu’une attaque de ce calibre allait faire des dommages.

Le combat était un jeu d’échecs, que ce soit sur le plan physique, des dispositions, mais surtout dans ce qui se passait dans la tête de l’adversaire. Et si tous les mouvements depuis le départ avaient été orchestrés pour cet unique moment ? Masami avait promis à son adversaire de conclure là et maintenant, cependant, ce n’était pas de la technique de railgun qui semblait prendre plus de temps que précédemment pour partir, que Kenzo se devait de se méfier. En effet, si jamais il était capable de la percevoir, une autre Masami apparut à l'endroit exact où il y avait eu le fumigène. Elle était accroupie au sol, un genou à terre et le regard fixe vers son adversaire. La Jiki était déjà en train de procéder à une suite de mudras en espérant que Kenzo soit de dos grâce à la Masami de gauche. C’était une technique puissante, mais qui provoquait des craquelures dans le sol jusqu’à son adversaire à cause du chakra de l’invocatrice. Si jamais Kenzo était touché, il allait être totalement happé dans le sol, capturé, avec l’impossibilité de faire le moindre mouvement. Seule sa tête dépasserait du sol, et c’était bien pour cela que Masami avait appelé cette technique, la décapitation.

Ce n’était pas encore terminé, elle procéda à nouveau à une suite de mudras, mais plus courte que la précédente, la technique était moins puissante, mais encore plus redoutable. Si jamais Kenzo avait déjà affronté un Jiki, la représentante qu’il affrontait aujourd’hui était d’un tout autre niveau. Elle créa un pôle magnétique positif pour le moment à ses côtés, qu’elle déplaça rapidement sur la tête de Kenzo. Qu’il soit capturé ou non, de toute manière, cela aura son petit effet tout de même. Tous les projectiles chargés magnétiquement, le file avec les deux kunaïs, semblèrent être repoussé dans les airs plus loin de Kenzo, vu qu’ils étaient de même charge. Cependant, et bien évidemment, Masami changea la charge du pôle magnétique afin qu’il génère maintenant en place, un puissant champ magnétique négatif, ce qui allait avoir pour effet d’attirer vers la tête de Kenzo les seize projectiles et le câble avec les deux kunaïs tout droit vers le pôle magnétique. Rien ne se perdait dans ses combats, il fallait se méfier de tout et en permanence.

Masami se releva prête à la suite, même si elle serait étonnée de le voir s’en sortir après tout cela. Elle ouvrit ses sacoches ninjas à sa ceinture qui contenait un nombre impressionnant encore de kunaïs, shurikens et d’autres outils. Si jamais son adversaire se retrouverait une impossibilité de se défendre, Yanosa interviendrait sans doute. Car si jamais le combat devait se poursuivre, elle sortirait ses plus puissantes techniques, ce qui annonçait un niveau de blessure potentiellement mortelle ou quasiment.


Résumé : La Masami de droite disparaît avec les attaques, visiblement c’était bien un clone. La Masami de gauche esquive les deux mains géantes et se prépare à faire de nouveau le railgun en se repositionnant de sorte que Kenzo montre son dos là où se trouvait le fumigène précédent.

Mais une nouvelle Masami se dévoile à moyenne distance à l’endroit exacte du fumigène, et lance en premier une puissante technique de capture, puis à l’autre d’une dernière technique attire tous les projectiles magnétisés dispersés un peu partout vers Kenzo.
Vie : légèrement blessée
Chakra : 2D 2C 5B 1A

Techniques :



Techniques caches du tour précèdent :




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Shushioka Zanzu
Shushioka Zanzu

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Ven 24 Avr 2020 - 21:31
Qui suis-je ? Qui suis-je réellement ? Suis-je un psychopathe qui n'a que des envies de meurtre ? Qui ne pense qu'au sang et à assouvir sa haine ? Ou bien est-ce que j'étais le jeune ninja très gentil et plein d'ambition qu'Iwa avait fréquenté et accepté jusque là ? Lequel des deux était le vrai moi ? Est-ce qu'il fallait forcément qu'il y en ait un qui ait le dessus sur l'autre ? Ne pourrions-nous pas trouver un arrangement pour pouvoir co-habiter ? était-ce vraiment obligatoire que nous soyons en conflit à chaque fois ? Même si je dois avouer une chose, cette personnalité meurtrière était clairement la plus forte des deux, mais est-ce que ça suffira à battre cette fille ? à mon avis pour le moment même en fusionnant on ne réussirait pas à la vaincre, peut être que cette défaite réussira à calmer cette autre personnalité, qui sait ? Mais bon, je lui céderais volontiers le relai en cas de combat du genre face à des adversaires trop forts pour moi. Après tout oui on pouvait trouver ce compromis, il gère les combats trop durs et moi je m'occupe du reste, oui c'était une bonne idée, une cohabitation entre deux personnalités. Mais bon pour le moment tout ce que je vais faire c'est regarder ce combat, voir lequel de ce Kenzo ou de Masami est le plus fort.

Le combat se passait bien, la Masami de droit avait succombé mais celle de gauche était toujours là, j'en juge donc que c'est elle la vrai, hihihihi. Je vais me faire un plaisir de massacrer cette petite idiote ! Oh mais elle bouge un peu, oui c'est ça fait moi m'amuser jusqu'au bout mouahahaha ! Aller viens par là viens par là ! Oh mais, heu qu'est-ce qui se passe ? Je rêve ou le sol est en train de s'ouvrir juste en dessous de moi ? Mais comment ? Ne me dîtes pas que cette Masami n'était qu'un clone ? Bon aller vite ! Je créa une barrière d'eau qui se mit de façon à créer un pont, je pris appui en vitesse et réussit à m'en sortir. La barrière d'eau fut immédiatement absorbée par le Doton de la Jiki. Bon sang c'était limite la mo...rt. Les projectiles de la jeune fille me frappèrent de plein fouet, j'étais transpercé de partout et... j'ai perdu ? Comment est-ce possible ? Kenzo répond moi ! Comment ais-je pu perdre ! Une discussion intérieure s'entama à nouveau.


- Ce n'est pas fini.

- Comment ça ce n'est pas fini ?

- On peut lui envoyer une dernière attaque.

- Mais comment ?

- Redevenons comme avant, fusionnons pour ne faire plus qu'une personnalité.

- Tu prends tes rêves pour la réalité ou quoi ?

- Tu préfères rester là par terre ?

- Très bien... Allons y !

Je retira les projectiles de mon corps, je n'allais pas tenir longtemps donc ce sera ma dernière attaque. Me jetant vers la Jiki je composa plusieurs mudrats, du sable allait tenter de lui bloquer les pieds pour commencer avant de tenter l'immobilisation totale.

- Aller passons à la phase 2 !!!

à nouveau deux grands bras de sable se composèrent au dessus de la Jiki et tentèrent de l'assommer, si elle réussissait à se sortir du sable elle pourrait esquiver, sinon elle se ferait assommer, c'est alors que je tomba par terre inconscient. Quelques mots furent encore dis intérieurement.

- On c'est bien battu.

T'as raison.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t12202-shushioka-zanzu-le-samourai-au-coeur-de-pierre-termine?nid=1#110514
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Sam 25 Avr 2020 - 13:47
Le combat touchait à sa fin. Yanosa, qui avait simplement pris un peu de recul au début des hostilités pour donner toute la marge nécessaire aux deux combattants, n’avait pas eu à bouger d’un pouce tout au long de l’affrontement, et ce fut presque tout naturellement que son dénouement amena la jeune châtaigne à la victoire. Peu étonnant selon son avis, étant donné le tempérament des deux shinobis qui venaient de fouler l’arène, car aucun des deux ne lui était inconnu. Kenzo, d’un côté, ne doutait de rien, avait foi en son propre pouvoir et se mettait ouvertement et délibérément dans des situations potentiellement dangereuses. Masami, elle, était froide, calculatrice, et mettait sa propre survie en tête de toutes les listes possibles. Une psychopathe ? Pour autant que l’Oterashi avait pu en juge jusque là depuis ses échanges avec elle, une adolescente particulièrement lucide, au contraire.

Les techniques s’étaient enchaînées de part et d’autre et, pendant un temps, il aurait été possible de douter de l’issue du combat. Le moment qui en scella la conclusion, le Tellurique le perçut aisément, lorsque la Jiki tendit son ultime piège à Kenzo en se fondant dans le décor et en envoyant deux clones prendre sa place au front. En tout bien tout honneur, l’Asaara était tombé directement dans le panneau et, les bras croisés sur son poitrail, Yanosa n’avait alors pu s’empêcher d’arquer un léger sourire, un ersatz de fierté émanant des tréfonds de son esprit à l’encontre de la châtaigne. A partir de ce point, et comptant sur le magnétisme que la kunoichi avait déjà pu appliquer au sable de son adversaire, le tout avait été pour elle de sceller l’issue, ce qu’elle avait fait. Dans un coin de son esprit, le guerrier tellurique hésita à intervenir pour stopper le combat sitôt les projectiles divers de la zone attirés et plantés dans le corps de l’Asaara, comme une démangeaison qu’il aurait voulu soulager.

Mais, voyant le maigre regain d’énergie dont fit preuve le jeune Genin, il se ravisa. Si il voulait tout tenter, quitte à se mettre en danger, c’était son droit, mais tandis que ses jutsu se dirigeaient vers Masami pour tenter de lui adresser un ultime assaut, son corps défaillit pour de bon. Que la Jiki encaisse une volée de sable, à ce stade, ne ferait plus la moindre différence. D’un bond ample et rapide, Yanosa se plaça au milieu de l’arène, à mi-distance entre les deux combattants.

« Fin du combat. Masami est vainqueur. Médecins… ? »

Déjà les eiseinins s’activaient pour porter assistance à Kenzo, dont le sang abondait à présent sur le sol et dans son propre sable. Il avait du coeur à l’ouvrage, se dit-il, mais manquait encore cruellement de discernement. L’Oterashi hocha sommairement la tête à destination de Masami pour la saluer : elle venait de sécuriser sa place pour la finale du tournoi et, assurément, qu’elle en sorte vainqueur ou pas, avait également marqué des points pour l’obtention du grade tant désiré. Dans les gradins, l'assistance avait en tout cas l'air particulièrement satisfaite, et c'étaient des clameurs enjouées qui saluaient la performance des deux Genins.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami) Empty
Dim 26 Avr 2020 - 12:09
Sans doute que la personnalité qui avait pris le contrôle pouvait paraitre la plus forte, car la plus agressive, mais si jamais on demandait à l’adolescente qui aurait été le plus capable de la battre, c’était clairement la première. Aisément manipulable, incapable de se contrôler, la seconde était plus un danger pour lui-même qu’autre chose. Elle ne pouvait pas voir là une solution d’avenir. Si jamais cela avait été une situation réelle, de danger pendant une mission ou la défense de la ville, est-ce que Kenzo aurait survécu ? La véritable ou première personnalité de son adversaire était-elle si lâche pour confier à sa folie son destin ? Il devait apprendre à avoir confiance en lui-même, mais cela ne serait pas la Jiki qui allait lui tendre la main. Cela non, chacun son problème.

Par miracle, Kenzo eut le réflexe au dernier moment de créer à l’aide d’une technique de ninjutsu, et de s’en sortir plus ou moins de sa technique de capture. Cependant, tous les projectiles frappèrent de toutes parts le corps qui saignait abondement. Masami resta droite les bras le long du corps, alors que dans un geste de désespoir, Kenzo chercha à faire une ultime attaque. Pendant ce temps et toujours aussi calme, froide, elle déplaça le centre magnétique dans les airs afin d’attirer de nouveau tous les projectiles. Le but était d’assaillir encore et encore son adversaire, même s’il devait en mourir. Ce n’était pas son problème s’il n’abandonnait pas. Quelqu’un devrait la arrêter.

Jiki Masami • « Sombre idiot … »

Commenta à voix basse la jeune fille, qui ne comprenait pas l’approche de son adversaire en risquant sa vie dans une cause perdue. Elle n’était pas du genre à aller au sacrifice lorsqu’il n’y avait plus aucune chance. Elle était prête à poursuivre, sans aucune espèce de pitié. Masami esquiva l’attaqua par une simple esquive, d'autant plus qu’elle connaissait parfaitement cette attaque maintenant. Une technique ne fonctionnait guère deux fois sur la même cible. La châtaigne observa Kenzo s’écrouler au sol, évanouie et elle attendit quelques secondes ainsi comme pour être certaine de sa victoire. Son premier réflexe avait été de l’achever au sol, il valait mieux généralement se débarrasser de ses adversaires, pour ne pas les voir revenir plus tard avec du renfort. Cependant, l’arrivée impromptue de Yanosa au milieu du combat en la désignant gagnante du combat lui rappela où elle se trouvait exactement. Les conditions avaient été assez claires, pas de mort. Masami se contenta alors de placer ses deux bras au niveau de son torse comme pour recevoir quelque chose et ce fut bien le cas. En effet, l’adolescente avait déplacé son pôle magnétique doucement jusqu’à elle afin de récupérer en une seule fois tous ses projectiles. Elle n’avait pas oublié qui lui restait un combat à mener encore contre une personne qu’elle connaitrait. Que ce soit Meho ou Seika, la Jiki était préparée à la suite. Elle avait même développé des techniques pour essayer de les contrer.

Légèrement blessée et un peu fatiguée, même s’il y avait encore un peu de marge, Masami se désintéressa totalement du sort de Kenzo à terre, alors que les médecins accouraient en direction du vaincu. Elle hocha la tête doucement vers le guerrier de pierre en réponse au sien. Il méritait son attention et ce petit geste pour des raisons personnelles. C’était sans doute la première fois qu’elle s'était battue aussi sérieusement, et surtout devant autant de publics. Que ce soient les ninjas du pays dans lequel elle vivait ou la population. D’ailleurs, cette dernière devait la voir pour la première fois comme autre chose qu’une ancienne prisonnière de Wasure no Kuni. Cependant, la jeune fille s’en moquait éperdument, elle n’eut qu’un vague regard dans la direction du public sans autre réaction. Elle n’était pas une gladiatrice, et faire ces petites démonstrations n’étaient là que pour servir ses intérêts propres.

Jiki Masami • « J’espère que vous êtes satisfaite sensei … »

Murmura alors Masami la tête haute tandis qu’elle se dirigeait vers les coulisses. Elle était certaine que Toph observait les deux combats à l’aide de sa technique de clan, comme elle l’avait fait précédemment. Elle devait se préparer à la finale. Il fallait refaire ses sceaux de fuinjutsu, vérifier ses armes et projectiles, refaire le plein de fumigène. Sans doute que des médecins allaient s’occuper de ses légères blessures et surtout de son chakra. Qui de Seika et de Meho allait-elle affronter ?


Résumé : Masami esquive l’attaque, et reprendre à l’aide de sa technique du pôle magnétique ses projectiles.

Vie : légèrement blessée
Chakra : 2D 3C 6B 1A

Techniques :


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467

12. Deuxième demi-finale (Kenzo vs Masami)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: