Soutenez le forum !
1234
Partagez

In every grain of sand [Roku]

Suzuri Kami
Suzuri Kami

In every grain of sand [Roku] Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 14:50

... There is the story of the earth.


A l'horizon, il n'y avait que du sable. Des vagues de sable, des montagnes de sable, un océan de sable. Du sable, partout. Plus le temps passait et plus elle commençait à profondément le détester, ce sable. Ces grains insidieux qui s'incrustaient partout dans ses vêtements, qui se glissaient même entre les pages de ses feuillets, venant rajouter une couche granuleuse à son encre. En plus de cette... Chose, profondément détestable, une écrasante chaleur et un soleil de plomb venaient se rajouter à ce tableau orangé. Le désert était véritablement un univers impitoyable et si la chaleur ambiante ne venait pas à bout de votre existence, les nombreux dangers qui attendaient aux détours des dunes étaient garantis d'y mettre un point final. Mais cette leçon là, elle était seulement sur le point de l'apprendre.

Un vent chaud soulevait ces stupides grains, forçant la kunoïchi à lever le bras pour se protéger les yeux, ramenant un peu plus sur son visage sa capuche blanche. Elle mourait littéralement de chaud sous cet accoutrement... Mais les coups de soleil déjà présents sur son corps lui hurlaient de ne surtout pas se découvrir. Depuis quelques jours déjà, la caravane faisait route en direction d'un des rares villages présents dans le désert, dont elle avait déjà oublié le nom. Quelle ironie pour une scribe, d'oublier ce genre de détail. Assise en tailleur à l'arrière d'une des roulottes de la caravane marchande, la Suzuri laissait son pinceau glisser avec difficulté sur le parchemin. Au moins le désert était-il assez pittoresque pour lui procurer une once d'inspiration...

La langoureux roulement de la caravane cahota brusquement, le pinceau traçant une ligne distordue sur le papier. En plus du sable, du soleil, de la chaleur... Voilà que ce foutu désert lui faisait rater une œuvre ? Visiblement contrariée, la jeune femme releva la tête, scrutant les dunes environnantes. La roulotte bringuebala encore, arrachant une expiration de surprise à la Kaminarijine. Leur traversée avait été si calme jusqu'à présent, ils touchaient même presque au but. A être si proche de leur destination, qu'est-ce qui pourrait bien leur arriver de si terrible pour les arrêter ?

Les cris qui s'échappèrent alors de l'avant de la caravane la firent se figer. Ils étaient attaqués ? Ah non, hors de question, elle n'avait pas signé pour ça. Elle voyageait, elle, elle ne combattait pas ! Mais face aux hurlements paniqués qui reprenaient de plus belle et à la panique qui commençait à gagner les rangs des marchands, elle n'avait que peu d'options. Fuir ou combattre, c'est ce que son instinct lui dictait. Et dans son cas...

Elle se contenta de plonger sous la roulotte, ignorant le sable qui lui brûlait le corps. Serrant son parchemin dans sa main, Kami retint son souffle quelques instants ; si elle se faisait assez discrète, peut-être qu'on l'oublierait.

_________________

PAINT IT BLACK



I’ll always be the yearning poet | Bleeding i n k | Chasing stars | Drunk on dreams | FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9117-suzuri-kami-hopeless-wanderer-u-c#76875
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

In every grain of sand [Roku] Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 18:25



Ocre et pourpre, le soleil déclinait et jetait ses rayons sur les dunes de sables à perte de vue, on eut dit que le ciel et la terre ne faisait plus qu'un dans cette partie du désert, à cette heure de la journée. Son pied s'enfonça dans le sable, et il continua sa route péniblement, comme tout ceux qui voyageaient à pied dans ce genre de désert. Il poussait sur ses bras une petite carriole de quelques mètres de long, et de deux de large. Elle possédait des rideaux qui permettaient d'y accéder par les côtés. Sans tenir compte de sa fatigue et de l'épuisement, ni du découragement ou quoi que ce soit d'autre que son objectif final, il avançait. Le sable ne traversait pas son masque malgré le vent du sud qui poussait les grains comme autant de poussière dans un courant d'air. On pouvait voir des petits tourbillons de sable se former ci et là, rendant le spectacle magique.

Il aimait son désert, pour l'avoir parcouru de long en large et en travers. Il aimait son désert, pour l'avoir côtoyé des années durant, sans jamais se lasser, sans jamais s'arrêter de s'entraîner avec son concours.

Avec pour seul compagnie son maître, il mit au point des machines qui lui servaient encore aujourd'hui, et qui lui étaient utile quand il ne parvenait pas à joindre les deux bouts. Comme en ce mois hivernal où les boulots devenaient de plus en plus raide, et de moins en moins bien payé. Il se devait de garder son train de vie à flot, et pour se faire, user des dernières machineries qu'il avait mit au point : Des poissons des abysses alliés aux grands requin blancs, aux crocs acéré capable d'évoluer sous le sable du désert, et d'attaquer avec discrétion et efficacité. Ils reluisaient d'une coque en carapaces d'un animal marin de Kaminari, étrange mélange entre le poisson globe et d'un crabe. Ses yeux étaient en fait des billes cristallines, fabriquées sur mesure, et éclairaient la scène d'une lueurs étrange les nuits de pleine lune. Son épine dorsale était fait de métal et de bois, tandis que ses crocs étaient des lames aiguisées.

Mais dans la lueur descendante de la fin d'après midi, on ne vit que des triangles avancer vers la caravane. Trois triangles qui chargeaient à une vitesse folle. Effectuant un virage pour venir de front à la petite caravane de quelques véhicules en bois et toiles, simplement venu là pour échanger quelques fruits contre des épices. Sortant du sable comme s'ils étaient dans la mer, la mâchoire du première claqua près du cheval de tête, qui s'emballa. Le deuxième engloutit une partie de la toile qui "emballait" le chariot de tête, et dévoila une rangée de visage paniquée.

Des cris sifflèrent, tandis que la nuit commençait à peine à voiler le ciel. Des lueurs inquiétantes s'allumèrent d'appendices fixés sur le devant de leurs crânes, pendouillant tristement devant eux. Comme s'ils pouvaient y voir dans la nuit. Pendant ce temps là, on vit une des machines se diriger droit vers l'un des enfants de la caravane tombé à la renverse à cause du choc entre les créations de Roku et la petite chariotte.

- Kami, Kami ... Sauve moi ! Cria-t-il tandis qu'on se signait dans les rangs des adultes, et que l'on criait au ciel de leur rendre leur enfant, de ne pas laisser les "démons des sables", l'emporter.... Mais priaient-ils la bonne personne ?

Après tout, n'était pas elle pas Kunoichi de Kumogakure no sato, et la plus apte à sauver cet enfant des griffes d'une créatures des abysses, ici, en plein désert.

_________________
In every grain of sand [Roku] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Suzuri Kami
Suzuri Kami

In every grain of sand [Roku] Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 23:57


Elle avait l'impression que ses tympans allaient explosés, violemment agressés par les cris d'horreur et le bois qui explosait. Le sifflement strident des ailerons qui découpaient le sable, fendant l'air et la poussière semblaient se rapprocher inlassablement. Cette voix fluette hurlait son nom. Kami posa les mains sur ses oreilles.

Certains étaient des héros, et d'autres... Tout le contraire, et du haut de ses vingt-trois années, Kami n'avait rien d'une héroïne. Elle n'était pas le personnage central d'une épopée formidable. Elle n'était qu'une gamine dans un corps de femme, une jeune écervelée en quête d'aventures. Elle était faible, physiquement et mentalement aussi, sûrement. Pourquoi risquerait-elle sa peau pour un parfait inconnu ? Pour un gamin plus en forme qu'elle ? Ce gosse pouvait courir sans s'essouffler, lui. Il pouvait prendre la poudre d'escampette et avoir une chance, lui. Le funeste aileron s'approchait de plus en plus des jambes potelées de l'enfant, les crocs semblant claquer dans l'air... Sous la roulotte, elle avait une vue imprenable sur la scène.

Foutue morale.

Une créature difforme se projeta sur le gosse, le poussant suffisamment pour lui faire quitter la trajectoire de la bête aux crocs acérées. Le dessin, barré d'un disgracieux trait, explosa sous le choc... Recouvrant l’assaillant de tâches d'encre. Si le gamin n'était pas stupide, il y verrait là l'opportunité de disparaître, c'était tout ce qu'elle pouvait faire pour lui... Ou peut-être était-ce tout ce qu'elle voulait faire.

Étouffant un gémissement peiné, Kami s'extirpa de sa cachette, découvrant enfin réellement la panique ambiante. Qu'est-ce que c'était que ce... Le sifflement des ailerons coupa court à sa réflexion intérieure, son dos se plaquant contre la roulotte. Elle ne devait pas céder à la panique. Elle devait réfléchir. De toutes ses lectures, elle n'avait jamais entendu parler de telles créatures peuplant le désert de Kaze no Kuni, même si, elle devait l'admettre, les bestiaires n'avaient jamais été ses lectures favorites. Quoiqu'il en soit, le temps lui manquait et elle devait agir.

Son pinceau s'agitait rapidement, alors qu'elle écrivait sur sa main, débordant sur son avant-bras, glissant le long de ses muscles à peine dessinés. Un sifflement. Encore. Un premier mot s'envola d'un rapide signe, allant s'écraser dans ce qu'elle pensait être les yeux d'une des sordides créatures. Une bête avait besoin de voir pour attaquer, n'est-ce pas ? Son regard d'or ne lâchait pas la scène, son corps tremblant sous l'attente. S'agissait-il seulement de créatures vivantes ? L'absence de grondements de leur part et le bruit, presque métallique, qu'elles dégageaient la faisaient douter.

Elle devait en avoir le cœur net.

_________________

PAINT IT BLACK



I’ll always be the yearning poet | Bleeding i n k | Chasing stars | Drunk on dreams | FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9117-suzuri-kami-hopeless-wanderer-u-c#76875
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

In every grain of sand [Roku] Empty
Ven 24 Avr 2020 - 19:10


Il ne manquait plus qu'un Ninja parmi la caravane pour faire capoter tout son plan pourtant rudement bien mené de bout en bout jusqu'alors. Et pourtant c'était ce qu'il se passait sous ses yeux, quand il voulut faire dévier la course du monstre mécanique, pour frôler l'enfant comme d'habitude et de rigueur, il se vit déorber la vedette par une jeune Kunoïchi qui semblait manier l'encre comme personne. Il l'avait vu, de loin, se couvrir le bras d'un petit peu de matière noire, et d'avoir faire voler ce dernier jusqu'a l'incroyable machinerie qu'il maniait depuis une dune non loin de là, qui surplombait la scène.

Il se mit alors à sa recherche active, s'il devait commencer à supprimer quelqu'un, ce serait elle. Il commença par faire charger ses petites merveilles sur elle, les trois en même temps. Il avait développé cette technique de marionnettiste avec son maître, lui même maître dans l'art des pantins. Il avait travaillé de longue années, afin de les faire ressembler à de véritables créatures issus des contes et légendes, et des pire cauchemars de ses contemporains.

Mais jamais il n'avait vu un animal d'encre se mouvoir plus rapidement encore, et venir déranger une création palpable qui avançait à vive allure. Jamais. Et il voulut en savoir plus. Il dirigea donc les trois petites saloperies mécaniques vers elle, l'encerclant de tout bord comme une sorte de triangle aux branches acérées.

- Voyons voir si tu arrives à l'esquiver, celle là ... Kajuu Kyanbaru, la toiles aux monstres. Fit-il entre ses dents serrés, voilé par un masque noir, et ses cheveux s'agitèrent en même temps qu'il pencha la tête sur le côté, retenu par un turban en tissus blanc. Des bijoux étaient accroché dans ce turban, ainsi qu'une plume d'un rapace recherché dans le Yuukan, et toujours très actif dans le désert.

Après tout, on trouvait de nombreuses légendes vivantes dans cette partie du globe, pourquoi ne pas avoir des créatures de ce type possiblement sur les route ? Il y'avait bien le dieu du désert, pourquoi n'y aurait-il par ses poissons démoniaques, fidèles suiveurs de cette satanique représentation divine, qu'était le dieu à une queue. D'ailleurs sur les gravures que Roku avait pu apercevoir dans le temple de ce désert sans nom, aride contrée inhospitalière, ils étaient plus fidèle à la représentation d'une créature terrestre que d'une divinité céleste.

Et c'était bien le sable sous leur pied qu'il maîtrisait.

Alors oui, pourquoi pas des poissons des sables mangeur d'hommes ? Il fit briller les crocs qui se refermèrent les uns sur les autres pour venir chercher la peau d'albâtre de la Blanche.


_________________
In every grain of sand [Roku] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari
Suzuri Kami
Suzuri Kami

In every grain of sand [Roku] Empty
Sam 25 Avr 2020 - 18:09
Un éclat d'intérêt passa dans son regard. La bête pouvait encore se déplacer avec une rapidité et une précision surprenante, même en étant aveuglée... Ses soupçons étaient donc fondés. Ces créatures n'étaient pas vivantes. Le son strident des crocs claquant dans l'air et le sable la coupèrent net dans son étude de ces admirables créations, les trois funestes ailerons se rapprochaient à toute vitesse... Et son cœur s'emballait au fur et à mesure qu'ils fondaient sur elle. Tremblante sous la panique, Kami enchaîna les mudras, permettant à l'un de ses tatouages de prendre vie.

L'encre fusa de ses omoplates, deux lignes parfaitement droites, la propulsant en l'air alors que les créatures des abysses arrivaient sur elle. La Blanche ne laissa dans son sillage qu'une imposante tâche de sépia... Et une balafre écarlate, droit dans le sable.

Touchée.

Son corps retomba lourdement dans la poussière un peu plus loin, arrachant un cri de douleur à la kunoïchi. Une main tâchée d'encre alla se presser autour de la plaie à sa cheville, où les crocs avaient caressés sa tendre chair... Il ne manquait plus que ça. La douleur était violente, pulsant dans ses veines, bientôt rejoint par l'adrénaline, voilant un peu plus son jugement. Elle devait se tirer de là. Au diable les marchands de la caravanes, les gamins en fâcheuse position et les cris désespérés, la Suzuri préférait de loin garder sa tête sur ses épaules. Littéralement. Ce chapitre de sa vie venait de s'ouvrir et elle n'était pas prête à le voir s'achever aussi rapidement.

Son regard scruta rapidement les dunes alentours. Si ces créatures étaient faîtes de bois et de métal... Avaient-elles un maître ? Un propriétaire ? Elle n'avait pas le temps de le chercher plus longtemps, pas avec ces bestioles qui traînaient dans les coins.

- Là tu m'vois...

L'encrier s'ouvrit dans un léger « pop », Kami trempant ses lèvres dans l'encre. La salive se mêla au noir, alors qu'elle gonflait ses joues.

- Et là tu m'vois plus !

Un nuage d'encre recouvrit alors la scène, dissimulant la Suzuri aux yeux de ses poursuivants. C'était son occasion pour s'éloigner de ce carnage.. Et d'essayer de trouver l'auteur de ces adorables machines.

Enfin. Si ces requins ne suivaient pas sa piste ensanglantée dans le sable. Quoiqu'il en soit, elle comptait bien profiter de cette disparition momentanée et rendre la pareille à cet artiste inconnu. Cachée un peu plus loin dans les dunes, Kami avait sorti un autre parchemin.

- Trouvez-le.

Deux oiseaux aux serres acérées s'extirpèrent du papier, leurs ailes d'encre frappant l'air alors que Kami restait parfaitement immobile, maintenant sa concentration et son signe. Le marionnettiste du désert n'était pas le seul à être passionné de légendes... C'est ainsi que Hô et Ô, les oiseaux de feu mâle et femelle, fendirent le ciel. Leurs élégantes lignes étaient agencées autour d'un simple kanji, un simple mot... Un simple sceau. Planant au dessus de la scène, loin des créatures des abysses qui fendaient le sol, il ne fut pas bien compliqué de repérer celui qui tirait les ficelles de cette curieuse altercation.

- Vu, c'toi l'chat maintenant !

Un sourire étira les lèvres de la kunoïchi, alors qu'un des oiseaux fondait sur leur proie, le caractère 爆 ; explosion, aisément lisible dans son plumage.

_________________

PAINT IT BLACK



I’ll always be the yearning poet | Bleeding i n k | Chasing stars | Drunk on dreams | FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9117-suzuri-kami-hopeless-wanderer-u-c#76875
Otsuki Mizuao
Otsuki Mizuao

In every grain of sand [Roku] Empty
Dim 26 Avr 2020 - 14:20


Tellement captivé par la valse guerrière de son adversaire, qu'il en oublia ses réflexes aguerris par des années d'entraînement, il se fit repérer en attaquant la Blanche avec ses créations mécaniques. Le marionnettiste vit un épais nuage d'encre dense, se soulever ne lieu et place du sable qui aurait dût finir d’enterrer le cadavre de cette jeune dame. Une Suzuri, si les livres qu'il avait lu, et les histoires que lui avait raconté Raizen sur son village et ses occupants. Que faisait-elle si loin de chez elle ? Peut être qu'elle était une voyageuse, une nomade, comme lui et de nombreux autres entités de ce monde. Le Yuukan enfante souvent des épris de libertés et de grands espaces, des amoureux de la nature et des quêtes alambiquées.

Trop occupé dans ses pensées, il ne vit qu'au dernier moment la manœuvre de la jeune femme, et il était déjà trop tard pour venir annuler l'assaut en la supprimant. De toute façon, en avait-il vraiment envie ? Il voulait lui faire peur, qu'elle raconte des histoires sur ses adorables bébés, qu'elle colporte la légende des "Déchiqueteurs des sables" comme il aimait à les appeler. Ses machines de guerres qu'un jour peut être, il sortirait dans un véritable combat, lui servait aujourd'hui à gagner sa croûte jusqu'à demain.

Il ne fallait pas beaucoup de raccourcis pour voir qu'il n'était ni désespéré, ni avide au point de tuer pour faire de ses créations de véritables monstres dans les faits.

Quelqu'un de plus impitoyable que lui en aurait déjà finit avec ses histoires. Au lieu de quoi, quand les oiseaux se portèrent à sa rencontre, il enterra les créations dans le sable, comme dans une sorte de point mort inviolable. Il se recula brièvement, laissant les oiseaux fondre dans le sable comme des mortiers, qui explosèrent au contact des grains qui composaient l'étendue aride. Il se laissa glisse le long de la dune sur le côté de son corps, léger comme il était la gravité fit le reste et le porta à la rencontre de la jeune femme qui se trouvait bien plus bas.

Une main sur sa lame courbée, tandis que parmi la caravane tout le monde louait le seigneur de cette intervention divine qui avait fait disparaître les poissons déchiqueteurs du désert, Roku avança lestement dans le sable, comme un habitué des lieux qui agirait à domicile, et connaissait le terrain comme sa poche. Parfois agir avec une certaine assurance suffit à décourager toutes les velléités à votre encontre, et parfois c'était l'inverse, cela les attirait.

Dans quel catégorie te trouvais-tu, drôle d'oiseau au plumage blond, et aux yeux fauves ?


- Bien essayé jeune arpenteuse du désert, c'est de bonne guerre mais ce fut rudement dangereux pour moi, qui est-tu et que fais-tu en ses contrées inhospitalière?

Cria-t-il à son encontre, toujours la main sur sa lame courbée, et ses parchemins d'invocations prêt à être utilisés. Au cas où.

On est jamais assez prudent, dans le Yuukan.

_________________
In every grain of sand [Roku] Gs30

L'ombre du monstre est parfois plus à craindre que le monstre lui même.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t10391-hinai-nae-le-monstre-de-kaminari

In every grain of sand [Roku]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Désert aride
Sauter vers: