Soutenez le forum !
1234
Partagez

[MISSION/B/SUNA NO FUKAKU-SHA] MASUTĀ TO SURĒBU

Aller à la page : Précédent  1, 2
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/SUNA NO FUKAKU-SHA] MASUTĀ TO SURĒBU - Page 2 Empty
Lun 22 Juin 2020 - 21:19
L'homme daigna donner les papiers, visiblement un peu froissé, n'appréciant que moyennement que son comparse ne se laisse pas si facilement délester de sa bourse. Il s'estimait déjà plutôt honnête, d'autres seraient partis avec les trois millions de ryôs et ne seraient jamais revenus. Enfin, il était prêt à appeler à la garde si jamais son "client" ne lui donnait pas l'argent qu'il estimait dû, et comme ils n'avaient aucun contrat écrit, il avait confiance quant au côté que prendraient les gardes. Il était plutôt sûr de lui, dans une position de force pour ces négociations.

Parfait ! Ce sont désormais officiellement vos esclaves, vous pourrez en faire ce que vous voudrez. Ah, et leur prochain combat est dans trois jours, ils seront l'un contre l'autre. J'espère pour vous que monseigneur le Directeur accordera la vie sauve au perdant !

Cachant tant bien que mal un sourire moqueur, l'homme repartit une fois ses ryôs en poche. Il était satisfait, il avait rondement mené son affaire pour se débarasser de la câtin. Quitte à perdre un bon esclave au passage, au moins il garderait sa tête et sa réputation aux yeux du Directeur du Colisée.

Du côté des gladiateurs, Manami observa un peu Keijiro qui semblait décider à parloter. Elle n'avait pas l'habitude des camarades qui souhaitaient parler, ils préféraient généralement la mater ou tenter de l'attirer dans leur lit.

On peut parler. J'ai jamais dit le contraire. J'ai peut-être trop l'habitude des pervers et j'ai pu voir quelque chose dans tes actes qui n'était pas vraiment là.

Elle semblait peu crédule, mais semblait t'accorder le bénéfice du doute. Elle hocha légèrement la tête à tes paroles, trouvant elle aussi ce riche marchand bien particulier. D'habitude ils étaient plus méfiants, ils ne bâclaient pas les échanges de guerriers, ils prenaient leur temps, calculaient les bénéfices possibles. Lui s'était jeté sur eux comme s'ils valaient plus que n'importe quel lingot ou pierre précieuse qu'il aurait pu posséder.

C'est vrai que ses questions étaient étranges. Sa manière de conclure la vente aussi. Jamais un noble habitué à ce monde pourri ne se serait fait avoir comme ça... D'ailleurs s'il a pas de bol, notre ancien maître s'est barré avec nos papiers et on lui appartient toujours. Ce serait marrant ça tient.

Faisant un rire un peu forcé, signe évident qu'elle espérait bien que cela n'arrive pas, la Blanche soupira après quelques secondes.

J'espère qu'il va vraiment nous sortir d'ici, ne serait-ce que quelques jours. Ce serait déjà super de profiter un peu de l'air extérieur, pas comme ce porc qui nous laissait toujours dans les geôles.


Manami:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara ÔjiEn ligne

[MISSION/B/SUNA NO FUKAKU-SHA] MASUTĀ TO SURĒBU - Page 2 Empty
Mer 24 Juin 2020 - 12:21
Cette fois-ci, la transaction se déroula sans accroc. Argent contre contrat, l'échange fut effectué et le Silencieux devint officiellement le maître des deux gladiateurs.

Un léger sourire naquit derrière sa barbe blanche. Un combat dans trois jours ? Avec un peu de chance, ce Noble serait mort avant même que ce combat ait lieu... La naïveté de l'hérétique en devenait comique, tant il se complaisait dans ce qu'il pensait être une position de force.

Seule la Mort l'attendait.

L'Affranchi des Sables Rouges s'enfonça dans les couloirs du Colisée, direction les appartements. Il était temps de délivrer les deux gladiateurs des Chaînes de l'Asservissement.

Et d'en faire les rampes de lancement de la Libération du Désert.

Arrivé dans la pièce qu'il avait quitté plus tôt, il semblait avoir interrompu une discussion engagée. Qu'importe, ils étaient libres. D'un signe de tête, il les intima de le suivre.

La Liberté est Silencieuse, et lorsque le Silencieux devint libre, il se mit à arpenter. À survivre.

Cette fois-ci, ils feraient plus que de survivre.

Direction le Manoir de l'Impératrice.

- Maintenant que nous sommes hors de l'enceinte de cette Abomination, je t'écoute donc. Dit-il en menant le trio alors qu'ils s'éloignaient de l'Amphithéâtre de la Mort, sans se retourner vers celle qui se savait concernée.

La Lune déposait sur les Sables Froids une lueur nacrée, tandis qu'un vent léger soufflait sur les Dunes.

Le Printemps approchait.

De même que le Renouveau du Désert.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Keijiro
Keijiro

[MISSION/B/SUNA NO FUKAKU-SHA] MASUTĀ TO SURĒBU - Page 2 Empty
Mer 24 Juin 2020 - 18:36
Il était vrai que Manami n’était pas forcément bien traitée dans notre monde. Peu de femmes combattantes et des hommes en perpétuelles recherche, ne lui donnait pas une bonne impression. J’avais peut-être été un peu trop direct avec elle, finalement. Mais bon, il ne fallait pas s’attarder trop longtemps sur de simples détails, quelque chose de plus important se tramait aujourd’hui.

« C’est pas grave, j’comprends. »

J’écoutais la suite de sa tirade avant de répondre à mon tour, donner mon avis. Pour passer le temps ? Peut-être. J’étais un peu stressé. Ne pas savoir ce qu’il se tramait à quelques dizaines de mètres d’ici me perturbait. Surtout quand ces choses pouvaient avoir un grand impact sur notre vie future à la Blanche et moi.

« C’est vrai qu’il s’est fait avoir comme un bleu… pourtant il a l’argent et le physique de quelqu’un de pro… Buarf, on verra bien. » Je marquais une légère pause avant de reprendre. « Et putain, j’espère pas que ce porc l’a niqué. »

Je me forçais moi aussi à rigoler à cette tirade. Mais ô combien j’espérais que celle-ci se trompe et que le nouveau nous fasse un peu voir le monde extérieur. Levant les yeux au ciel, je pensais à ce que je ferais si j’avais un après-midi de libre. Baiser et boire. L’extase.

« Ce serait trop bien, ouais… »

Au même moment un homme apparaissait dans le cadre de la porte. Le fameux « nouveaux » maître. Il se contentait d’un signe de la tête, nous invitant à le suivre, Manami et moi. Il était donc notre nouveau propriétaire. Je jetais un regard satisfait à Manami, réellement heureux, pour la première fois depuis longtemps. Il ne fallait quand même pas trop se réjouir, on ne savait jamais.

Nous le suivions dans les ruelles de Taiyô et par la suite dans le désert. Échangeant quelques regards mi-inquiet mi-intrigué toutes les cinq minutes avec la Blanche. Notre nouveau Maître se contenait d’une seule et simple déclaration ; les infos que Manami lui avaient promis. Des questions, ils m’en venaient des dizaines et plus nous nous éloignons de cet endroit où l’on s’amusait autour d’une tombe, plus mon sourire s’agrandissait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/SUNA NO FUKAKU-SHA] MASUTĀ TO SURĒBU - Page 2 Empty
Lun 29 Juin 2020 - 16:48
Manami suivit son nouveau maître lorsque celui-ci revint avec leurs papiers, les invitant à le suivre. Pas très causant décidément celui-là put-elle se dire, mais alors qu'ils s'éloignaient du bâtiment qui dominait entièrement les environs de sa stature, l'homme lui demanda de parler, donnant un nom étonnant au Colisée. Levant un sourcil, elle eut un léger sourire.

Visiblement, vous n'aimez pas trop le Colisée... Tout ce que je sais ?.. Très bien... Ça va prendre un peu de temps par contre, c'est possible d'avoir un verre d'eau et de se poser dans un endroit sans oreilles indiscrètes ?..

Dès que vous furent tranquilles, la jeune femme se mit à déballer tout ce qu'elle savait sur le Colisée, donnant autant de détails qu'elle le pouvait, que ce soit sur son organisation administrative, guerrière, les quelques passages dissimulés qu'elle avait pu repérer, les emplacements des vivres, des esclaves et des bêtes et tant d'autres informations qui étaient plutôt secrètes ou au moins gardées du public. La fouineuse avait eu le temps de découvrir tout ce qui était possible de savoir pour un gladiateur et sans doute plus encore.

Bien contente de découvrir que ce nouveau maître était contre le Colisée, l'espoir renaissait en elle. Celui de retrouver sa liberté.


Manami:
 

Fin de la mission:
 
Revenir en haut Aller en bas

[MISSION/B/SUNA NO FUKAKU-SHA] MASUTĀ TO SURĒBU

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Colisée
Sauter vers: