Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Entrainement en duo - [Libre Iwajins]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Lun 27 Avr 2020 - 20:34

Voilà un moment que Masami et moi, nous étions entraînés ensemble, à diverses reprises et pour diverses occasions. Pour autant, malgré cette étroite collaboration, nous n’avions jamais réellement pu entrevoir l’efficacité de notre travail d’équipe. Il y avait bien eu ce premier contact avec Ashitaka, mais nous étions encore tous deux assez faibles et avec un panel technique dérisoire pour espérer faire quelque chose contre quelqu’un de l’acabit de notre chef d’équipe. Ce n’était pas non plus les quelques missions nous faisant affronter ici et là moult brigands qui pouvaient nous donner du fil à retordre. Et lorsque la situation devait s’y prêtait, l’offensive contre Tetsu, notre groupe s’était finalement retrouvé dans une situation où les échanges violents furent brefs et sans réel besoin de coordination.

Mais après tout cela, à faire équipe avec ma jeune partenaire, j’avais ce besoin de voir comment nous pouvions collaborer efficacement tous les deux, même si à mon avis, la demoiselle ne voyait pas les choses de la même manière.

Alors que l’examen chunin avait été annoncé il y a peu, je trouvais donc le moment adéquat et l’idée intéressante de réaliser un combat d’entraînement à celles ou ceux qui accepteraient de se mesurer aux membres de la team Mirai. Pour cela, j’avais laissé quelques annonces à l’académie et au QG des shinobis, deux lieux de passage important. Passant plusieurs fois dans les jours suivants, j’avais remarqué que plusieurs bouts de papiers prédécoupés contenant les informations au combat en duo manquaient. Avec un peu de chance, nous aurions donc un entraînement qui changerait de l’ordinaire.

Le jour J venant rapidement, quelques heures avant le combat, je m’étais levé aux aurores, préparant collations et boissons pour chacun de nous, récompense d’un entraînement intensif durement mérité à n’en pas douté. Sac à dos vissé sur le dos en lieu et place de ma besace habituelle, je m’étais mis en route des Haut-Plateaux afin d’arriver suffisamment tôt pour me mettre à l’aise et me reposer de l’ascension.

Une fois sur les hauteurs, je me mettais nettement à l’aise, délaissant ma veste après avoir posé mon sac à l’ombre d’un arbre. M’approchant du bord de la montagne, je pouvais voir l’ensemble de la cité en contrebas, encore quelque peu bercée par la lueur matinale, mais dégagée de ses nuages par ce vent froid qui venait des sommets, m’obligeant à me couvrir à nouveau en attendant que chacun arriver.

M’adossant sur le tronc de l’arbre sur lequel mon sac reposait, je sortais de ce dernier un livre bien étrange pour de telles circonstances et intitulé « 101 gâteaux d’anniversaire, les meilleures recettes pour réussir votre fête ». Celui de Saya approchant à grands pas, il devenait urgent que je choisisse rapidement.

Ainsi, me plongeant à la page 42 de mon ouvrage, j’attendais sagement que les autres protagonistes entrent en scène.

@Jiki Masami
@Oterashi Yanosa
@Nizawara Eishun

PS : N'importe quel Iwajin a pu prendre connaissance de ce combat et ceux voulant l'observer sont les bienvenus.

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Mar 28 Avr 2020 - 15:24
Affûter ses talents, les entretenir, les développer : un cycle sans fin que perpétuait Yanosa sans une once de lassitude, tant les derniers mois lui avaient prouvé à quel point l’entraînement pouvait lui permettre d’outrepasser toujours plus des limites qu’il pensait encore l’entraver. Son début de carrière shinobi avait été tumultueuse au mieux, médiocre si l’on tendait à voir les choses de façon plus négatives, mais il était bien forcé d’admettre que l’éveil de son pouvoir d’Assimilation lui avait permis d’accéder à un panel de compétences qu’il n’aurait jamais imaginé possible pour lui auparavant. Et, aujourd’hui, son éventail de jutsu s’agrandissait presque de semaine en semaine, son aisance croissant également au même rythme dans leur utilisation à mesure que les missions s’égrenaient et que les situations parfois critiques le poussaient à s’améliorer au coeur du creuset torride du combat. Et c’était sans parler, bien sûr, de sa nouvelle et extraordinaire ambition, celle de maîtriser un art ninja méconnu de beaucoup et duquel le jeune Mého lui avait donné les clefs, le fameux Mitsudo.

Le Tellurique avait d’ailleurs passé plusieurs jours entiers à s’entraîner aux exercices de base qui devaient le mener vers une maîtrise plus stable de ce nouveau pouvoir, des expérimentations parfois surprenantes, parfois frustrantes, qui l’avaient poussé ce jour-là à recherche une séance d’entraînement plus conventionnelle en compagnie d’autres shinobi. Yanosa passa donc comme de coutume lorsqu’il entreprenait pareilles recherches à l’Académie, où il examina le tableau des annonces. C’est là qu’il aperçut l’annonce déposée par Teruyo, son camarade Chûnin : celui-ci avait vraisemblablement pour ambition de mener une séance un peu particulière, qui verrait un total de quatre shinobis s’affronter en deux contre deux. Une idée qui, au-delà d’être intéressante, était particulièrement pertinente quand on songeait au nombre d’occurrences de pareilles situations sur les théâtres d’opération. Avec un sourire, l’Oterashi arracha donc l’un des petits papiers prédécoupés et, le lendemain matin aux aurores, comme les informations inscrites dessus lui avaient indiqué, il se rendit sur le haut plateau qui avait été choisi par le Miyamoto pour se livrer à cette joute à plusieurs.

Le guerrier à la toison rouge se rendit sur place par des moyens tout à fait conventionnels, se propulsant sur les hauteurs à l’aide de grands et amples bonds puissants, jusqu’à rapidement atteindre son objectif. Là, il ne trouva qu’un terrain désert, mais c’était sans compter sur la présence, dans un coin, adossé à un arbre à flanc de montagne, du père de famille adepte de l’Hikariton avec qui il avait déjà eu l’occasion de mener quelques échanges. Personne d’autre en vue : qui que soit le prochain shinobi qui arriverait pour répondre à l’annonce posée par Teruyo, il deviendrait de facto son coéquipier, songea Yanosa.

« Hoy, Teruyo. Je vois que je suis pas en retard, parfait.

… Me dis pas que c’est un livre de cuisine ? Tu penses à manger au moins autant que moi à combattre ma parole. Haha...
 »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nizawara Eishun
Nizawara Eishun

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Mar 28 Avr 2020 - 18:59


Krak. Krak. Krak. Il fit craquer les articulations de ses phalanges une à une, trois fois pour chaque doigt : une fois par la partie distale, une fois pour la partie médiane, une fois pour la partie proximale ; et ses métacarpes, d’obéir aux pressions manuelles, se désarticulèrent puis se recalèrent avec un bruit sec particulièrement désagréable et rebutant, semblable à celui d’une brindille que l’on casserait en deux.

Il avait une vengeance à accomplir. Hélas, lors de l’examen, sa personnalité avait pris le pas sur la bienséance de l’épreuve, et il s’était en dépit du principe de l’épreuve attaqué à son propre examinateur, comme pour l’intimider et le forcer à céder à ses menaces. Ce fut un échec et une bévue, qui derechef donna place à une confrontation verbale avec rien de moins que l’Intendante elle-même ; insubordonné, indomptable, l’eisenin en avait trop fait pour espérer pouvoir poursuivre l’aventure, révélant par ailleurs toute la problématique liée à son esprit instable, trop noir, trop farouche. S’il était fautif en toute circonstance, Eishun était surtout et par ailleurs rancunier, au point de s’incriminer d’une autre forme de bavure. Par un curieux hasard, il était tombé sur cette annonce ; par une sinistre motivation, il était déterminé à rendre les coups.

Teruyo. Celui-là méritait bel et bien une punition.

« S’il n’a pas connu l’enfer, je m’arrangerais pour qu’il l’explore. »

Lui ou un autre. Tous méritaient, dans la tête un peu sinistre du surineur, de vivre cet enfer ; non par nécessité, mais par passion. Lui-même avait, la veille, recousu les quelques entailles qu’il avait tracées lui-même avec ses scalpels ; il était du genre du genre à se tailler sur la peau des sourires au couteau.

Enfin, il arriva là où se tenaient déjà l’Oterashi ainsi que sa cible rêvée, le Miyamoto. Il ne fit pas de mouvement théâtral, comme pouvait l’être à certains égards le bond de celui qui deviendrait, sous peu, son allié. Il se contenta de grimper, nonchalant, jusqu’aux hauteurs déjà tenues par les deux hommes. Sous son masque, un sourire machiavélique commença à naître. Avec une voix aigüe, dérangeante, il s’adressa à eux.

« Bonjour, c’est un plaisir pour moi de participer à l’échange que vous avez proposé, Maître Miyamoto. »

Fit-il en jonglant déjà avec l’un de ses scalpels et en jetant, sur ces hommes, des yeux emplis de convoitise…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8205-nizawara-eishun-termine https://www.ascentofshinobi.com/u967
Jiki Masami
Jiki Masami

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Mer 29 Avr 2020 - 11:46
Le temps avait passé rapidement pour la jeune fille, qui en très peu de temps avait su développer son potentiel, mais rien n’était encore terminé. Cela pouvait être particulier de voir aujourd’hui comme un entrainement de groupe en sachant parfaitement qui elle était. Cependant, comme elle pourrait vous le dire, la Jiki était capable d’apprendre de toutes les situations. C’était même ainsi qu’elle voyait sa survie, l’augmentation de son expertise. Si jamais cela leur permettait d’affronter des personnes dangereuses à travailler à plusieurs, pourquoi pas, mais ce ne serait surement pas en baissant le rythme de ses entrainements personnels. Ils avaient déjà travaillé à deux d’une manière plus appuyée dernièrement, alors pourquoi ne pas mettre tout cela en pratique.

Masami n’avait pas vraiment cherché à faire de la réclame pour ce combat, peu importe qui viendrait, elle s'adapterait. Ce n’était pas son souci véritable, mais bien le moment pour tester des choses nouvelles. Toujours habillée d’une manière assez simple, l’adolescente portait en permanence tout son matériel ninja sur elle. Capable d’être appelée dans la seconde pour une tâche ou une autre, l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni avait plusieurs sacoches à sa ceinture plus ou moins grandes capables d’accepter plusieurs formes de matériels. Elle portait également le symbole d’Iwa à la cuisse gauche. Elle n’était guère chauvine, mais c’était la règle, et elle appliquait toujours les règles des personnes plus puissantes qu’elle, jusqu’à ce que cela change bien évidemment.

Cette fois-ci, Masami avait prévu de quoi manger, car elle était certaine que Teruyo aurait fait tout ce qu’il fallait et il n’était pas question qu’elle augmente encore sa dette pour si peu. Pas de cuisine, pas de bons petits plats, la nourriture ressemblait surtout à ce que l’on pouvait trouver aux vendeurs dans la rue et chez les petits restaurants pas trop cher. Habituée de ce genre de choses, la châtaigne arriva en retard aux rendez-vous ou en tout cas la dernière visiblement. Le premier élément qu’elle remarqua, c’était bien le livre de son partenaire, des gâteaux. Pourquoi cela serait étonnant lorsque l’on connaissait l’énergumène ? Cela lui ressemblait bien, mais elle serait bien incapable de comprendre le pourquoi de cette étude. Un anniversaire ? Ce n’était pas dans les pensées de la jeune fille, qui avait pourtant bien l’âge à ce genre de fête, comptant le moindre passage de mois comme une victoire et une avancée.

Ignorant parfaitement les titres et autres sobriquets, Masami constata la présence d’une autre personne qu’elle connaissait, le guerrier de pierre, Yanosa. Si jamais elle devait choisir, elle se rangeait évidemment de son côté, mais elle devina que ce n’était pas ce qu’il allait se passer bien évidemment. Il serait adversaire pour le coup.

Jiki Masami • « [color=Darkcyan] Tiens …

Demanda avec une petite moue l’adolescent en guise de salutation pour Yanosa, alors qu’elle s’approchait de la petite assemblée. Elle était surtout surprise que Teruyo ne soit pas en train d’essayer de monter des blancs en neige en attendant l’arrivée de tout le monde. Masami avait été qualifiée pour la seconde partie de l’examen chunin. Elle aurait sans doute été étrange que cela en soit autrement. L’enfer, elle y avait vécu pendant tant d’années, qu’elle ne connaissait que trop bien son adresse. Au lieu de tortures, d’expériences et de douleurs, juste à côté de la haine et de la colère, la jeune fille malgré ses bientôt quinze ans l’avait assez exploré pour ne plus vraiment ressentir quelque chose à ce niveau-là. Quoi qu’il en soit, elle se pencha en direction d’Eishun.

Jiki Masami • [b]« Et t’es qui toi ? Moi c’est Masami. »


Se contenta de dire la châtaigne au nouvel interlocuteur. Elle regarda l’étrange masque, et la première chose qui lui vint, put être soit une mauvaise haleine, soit un problème aux dents si horribles qu’il ne préférait rien montrer. Son imagination et son curieux s’arrêtèrent là, elle n’allait pas pousser plus en avant son investigation, mais quoi qu’il en soit, elle avait eu un regard appuyé vers ce dernier. Cependant, lorsque le masqué appelé Teruyo maître, elle ne put guère se retenir d’éclater de rire en se pliant en deux. Certaines larmes naquirent même aux coins de ses yeux.

Jiki Masami • « HAHAHAHAHA ! Maître Miyamoto ! HAHAHAHAHA ! Putain elle est bonne celle-là ! Hihihihihihi ! La gueule du maître tiens ! Je t’en ficherais ! »

Il lui serait difficile de ne pas pleurer de rire, tant Masami ne voyait en Teruyo qu’un farceur et un amuseur, plus qu’un combattant. Elle avait conscience et confiance en lui pour savoir se battre, mais son côté nounours chocolaté en guimauve ne pouvait lui permettre de penser à lui comme un sensei. La seule personne qu’elle appelait ainsi était Toph, car elle lui avait vraiment appris des choses au niveau du Doton. Quelque part, elle avait trouvé grâce à ses yeux à ce niveau-là. C’était une gamine presque de son âge, et vu où elle était arrivée, il y avait de quoi à être respectueuse. Cependant, ce n’était pas les autres titres qu’elle retiendrait, même si un jour certains l’appelleraient sans doute l’ombre de la Roche. Quoi qu’il en soit, la Jiki ne manqua pas de notifier malgré son apparence décontractée que le nouveau venu s’amusait avec un scalpel, une information comme une autre.

_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 13:40

Finalement, mise à part Masami qui était foncièrement prévue pour cet entrainement, seulement deux personnes s’étaient présentées pour relever le défi. Si certains pourraient trouver cela dommage, voir un manque de motivation ou d’intérêt de la part d’autres shinobi, de mon côté, j’étais entièrement satisfait que deux personnes aient acceptées de se joindre à ma partenaire et moi. Cependant, je ne pouvais cacher une certaine surprise en voyant arriver le premier protagoniste. Entendant des bruits de pas, alors que je relevais la tête de ma fastidieuse lecture, l’Oterashi se révéla à mes yeux. Étant donné la sympathie que chacun devait éprouver envers l’autre, je ne pouvais qu’être surpris de sa présence et de sa volonté de répondre positivement à une telle invitation. Une autre explication qui se voulait plausible était peut être sa volonté de mettre les choses au clair après nos deux collaborations précédentes. Quoi qu’il en soit, le spectacle devrait être intéressant.

« Oh, Yanosa, quelle surprise. Euh, si. Un livre de recettes sur les gâteaux, j’en cherche pour fêter un anniversaire. »

En tout cas, s'il y en avait bien un pour lequel je n’avais aucun doute quant à sa motivation réelle, c’était bien le protagoniste suivant qui entra en lice. Nizawara Eishun qui avait été recalé au premier tour de l’examen chunin. S'il avait démontré un caractère fort et affirmé, sa volonté d’en découdre était elle aussi bien présente. Pour autant, j’avais dû stopper ses velléités guerrières en faisant une démonstration de force. Je sais pertinemment que mon air nonchalant, mon apparence et mon attitude font de moi quelqu’un que l’on pense naturellement gentil et bon, et c’est le cas, pour autant, dans le cadre du rôle de shinobi qui m’est donné, il faut toujours se méfier de l’eau qui dort.

Finalement, dernier membre du quatuor, Masami qui arriva la dernière. Égale à elle-même en abordant les gens à sa manière. Cependant, c’était son risque, presque forcé qui aurait dut m’étonner. Pourtant, la surprise qui avait provoqué ce fou-rire de la demoiselle fut les paroles du jeune eiseinin qui m’appela « Maître Miyamoto ». Alors que je rangeais mes affaires et me préparais à la suite, étonné, je me tournais vers Eishun.

« Euh … c’est pas nécessaire tu sais. Surtout que c’est loin d’être le cas. Tu peux m’appeler Teruyo tout simplement. »

Quelque peu gêné, le plus simple pour sortir de cette situation était de changer radicalement de sujet.

« Bien et si nous commencions ? Masami fera donc équipe avec moi comme prévu et Yanosa et Eishun vous serez donc ensemble. Bonne chance à tous. »

C’était donc maintenant que les choses commençaient. Masami à proximité de moi, je lui chuchotais rapidement mon plan qui visait à paralyser ou du moins ralentir durablement l’efficacité de la force de frappe principale de notre principal ennemi, Yanosa en utilisant cette fois une autre version de mes facultés.

Une fois nos échanges terminés et attendant sagement que nos deux adversaires terminent eux aussi leur discussion, une fois mon chakra malaxé et quelques mudras réalisés, une petite boule de lumière apparue dans mes mains. Alors que je faisais clairement face à Yanosa, un éternuement rudement bien imité après des heures d’entraînement m’obligea à envoyer la boule lumineuse qui selon la trajectoire passerai largement au-dessus de la tête de ma cible. Pour autant, avant qu’elle ne disparaisse, alors que ma sphère devait faire face à l’Oterashi, cette dernière, sur mon ordre, émit un flash lumineux important ciblant dès lors l’assimilateur de terre.

Les hostilités étaient donc lancées.

Citation :
Compte tenu de la situation du combat en duo et pour équilibrer le premier tour, je vous propose l'ordre suivant : Teruyo - Yanosa - Masami - Eishun

Spoiler:
 

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 18:33
Sa boutade lancée, Yanosa sentit arriver dans son dos celui ou ceux qui seraient certainement les autres participants à cet entraînement organisé. Sans surprise, surtout étant donné leurs rapports qui se cantonnaient au professionnel vues leurs dissenssions sur le plan personnel, la réponse de Teruyo fut des plus platonique. Un gâteau d’anniversaire. Pour sa fille, peut-être ? Le Tellurique chassa rapidement cette pensée de son esprit, la réponse ne le regardant pas outre mesure et lui évoquant des sentiments pas franchement compatibles avec l’état d’esprit qu’il allait devoir adopter dans quelques instants. Cela tombait d’ailleurs très bien, car celui qui allait s’avérer être son coéquipier durant le combat à venir se présenta avec une certaine nonchalance sur son flanc à une dizaine de mètres. Peu après, ce fut au tour de Masami de faire son apparition et l’Oterashi devina alors comment allaient se dessiner les deux équipes qui s’affronteraient sur ce plateau.

« Masami. Bonjour. »

Yanosa ne releva pas l’emploi du « maître » à l’encontre de Teruyo : après tout, selon le niveau de chacun, telle personne pouvait sembler d’une sagesse et d’une puissance suffisamment élevée pour mériter ou non ce titre, qui restait de son avis très personnel. Seuls ceux qui cherchaient activement à se faire appeler ainsi, tellement sûrs d’eux et de leurs capacités, méritaient finalement le mépris du guerrier tellurique. Ce dernier d’ailleurs était sur le point de demander son nom à celui qui ne s’était présenté qu’en dévoilant un scalpel lorsque Teruyo le lui apprit en formant officiellement les deux équipes. Sans prendre de gants, l’Oterashi profita des quelques instants qui restaient avant le début des hostilités pour briefer son partenaire de fortune.

« Eishun, fais bien attention : ce monsieur utilise l’Hikariton, et cette petite furie… se spécialise dans l’usage du magnétisme. Ne la sous-estime pas. »

Prononçant ces mots, le guerrier rouge se décala de quelques pas pour s’éloigner un petit peu d’Eishun, un jeune homme qu’il ne se souvenait pas avoir déjà croisé mais dont il n’était pas prêt d’oublier le faciès ni le maniérisme.

« Allons-y... » dit-il finalement en fléchissant légèrement les jambes.

Et ce fut sans grande surprise qu’il vit Teruyo commencer à enchaîner très rapidement une série de mudra, conclus par la clé de voûte de son art Ninjutsu lié à la lumière. S’attendant au départ à ce qu’il disparaisse devant ses yeux, Yanosa dut cependant revoir son appréciation de la situation lorsque, son créateur éternuant étrangement, une boule de lumière émana de ses mains. Sans attendre un instant, le Tellurique s’était déjà changé en homme de roche et, ne se fiant pas à la trajectoire en apparences mal calculée que semblait emprunter l’orbe, expulsa une grande quantité de roche de son corps tout en commençant à courir en direction du Miyamoto. Cet affrontement allait s’avérer riche en enseignements, mais ce qu’il savait déjà, c’était qu’il ne fallait pas qu’il sous-estime la jeune Jiki en dépit de son âge et grade inférieurs. La masse de roche expulsée et raccordée à Yanosa alla englober l’orbe en plein vol, l’empêchant à priori de remplir la fonction que lui avait donné son créateur avant de finalement se décrocher de son épaule pour retomber, inerte.

Il ignorait quels atouts Eishun saurait mettre en avant dans ce combat d’entraînement, et il allait certainement devoir se reposer sur quelques unes de ses interventions. Cependant, nonobstant la capacité de Masami à le magnétiser, il savait que comme dans bien des situations la solution reposait très certainement... dans le corps-à-corps.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Ven 1 Mai 2020 - 12:05
Masami s’essuya les larmes suite au rire, elle trouvait cela tellement dément. Le pire serait si quelqu’un se risquerait à l’appeler ainsi, mais il y avait tout de même bien moins de risques de ce côté-là. Qui la supporterait assez pour devenir son élève et prendre ce risque ? Avait-elle seulement quelque chose ou l’envie d’apprendre à quelqu’un d’autre que sa petite personne ? C’était surement cela le souci majeur. Pour toutes discussions tactiques, la châtaigne hocha la tête doucement d’un air entendu. Ce n’était pas comme si cela faisait des mois qu’ils combattaient ensemble. L’un comme l’autre connaissaient par cœur la manière de combattre de l’autre et ses possibilités. Il n’y avait pas besoin de longue discussion, et puis Teruyo savait à quoi s’en tenir à propos de la demoiselle. Évidemment, la jeune fille avait envie de profiter de leur avance pour attaquer l’autre duo, mais c’était sans compter la gentillesse de son partenaire, qui décida d’attendre qu’il soit prêt. Quelle drôle d’idée. Lorsque Yanosa sembla la regarder pendant l’installation de leur tactique, elle fit un petit coucou de la main en direction du petit nouveau ou en tout cas, le seul qu’elle ne connaissait pas véritablement. Elle ne savait pas trop ce qu’il se disait entre eux, mais elle se doutait au moins de ce passage-là.

Teruyo avait débuté l’affrontement avec sa technique d’aveuglement, c’était certain que si cela fonctionnait, ils auraient un grand avantage. Sans surprise, le guerrier de roche se transforma en pierre sans faire de trous dans le sol cette fois-ci. Il n’était pas question d’entrainement, mais de combat ! Masami connaissait parfaitement l’appréciation de Yanosa pour le corps-à-corps, et si jamais elle pouvait en partie suivre ce rythme, c’était tout de même plus judicieux que de ne pas se battre sur le terrain de prédilection de son adversaire. Il allait sans doute bientôt tenter de charger au corps-à-corps pour couvrir d’une certaine manière Eishun. En tout cas, vu la différence de puissance, ce serait sans doute ce qu’elle-même aurait fait dans sa position. Sans véritablement bouger de sa position et après avoir apprécié la situation, la Jiki se pencha vers le sol rapidement pour le toucher de sa main. Un sceau de fuinjutsu couvrant une large zone se déploya rapidement en touchant certainement chaque personne. Il était difficile d’éviter une pareille technique à si courte distance, vu la portée du sceau, et à part se déplacer instantanément ailleurs, ils seraient piégés.

Jiki Masami • « Principe de base des corps, le magnétisme ! »

Commenta alors à haute voix l’adolescente, et si jamais le sceau semblait être impressionnant, il ne sembla rien faire outre mesure. Cependant, il avait pour effet de magnétiser chaque personne présente dont elle-même à l’aide d’une charge magnétique négative. Si tout se passait correctement, et même si après ses adversaires détruisaient ou neutralisaient le sceau, le mal était déjà fait. Sans prendre de gant outre mesure, elle venait de dépenser une certaine dose d’énergie, mais c’était pour la noble cause. En effet, maintenant que les deux adversaires et les deux compères étaient magnétisés, il était impensable de venir frapper au corps-à-corps. Car, comme si on essayait de rapprocher deux aimants de même charge, même le plus fort du monde ne pourrait tenir bien longtemps. Une force invisible les repousserait, de plus à mesure qu’ils seraient proches cette force serait d’autant plus puissante. Si jamais elle avait fait cela, c’était pour éviter le corps-à-corps et forçant tout le monde à des attaques à distance. Évidemment, ce n’était pas tout et surtout en connaissant l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni, ce n’était que le début de l’affrontement.

Jiki Masami • « Yanosa … je me demandais … toi tu sais bien te défendre, mais lui ? »

Cria alors Masami, comme si elle cherchait à l’asticoter d’une certaine manière, mais il n’en était rien. C’était davantage comme pour signifier ses attentions, car même si elle ne pouvait penser qu’à elle et que le sort des autres lui était éperdument égal, dans le cas présent sa victoire coïnciderait avec la mise en place de leur plan. Manipuler ses adversaires, les faire arriver exactement là où elle le désirait pour remporter la victoire. La châtaigne ne reculerait devant rien, et certainement pas à s’acharner sur Eishun. Elle sortit alors deux gros parchemins de ses sacoches ninjas et les posa au sol. Immédiatement, ils décollèrent dans le ciel en forme de dragon de fumée se tournant entre eux dans une belle chorégraphie, et l’adolescente sauta dans les airs pour faire apparaitre une quinzaine de projectiles qui firent droit en direction du plus faible. Ce n’était que des kunaïs, des shurikens et autres joyeusetés de ce genre, mais si jamais elle avait réussi à magnétiser tout ce beau monde, ils seraient alors comme téléguider vers Eishun ou Yanosa si jamais il se dressait face à ce danger. Impossible d’esquiver, les deux charges opposées s’attiraient irrémédiablement l’une vers l’autre.

Afin de parfaitement motiver le tellurique à protéger son partenaire, dont d’ailleurs il ne semblait pas connaitre, ce qui était également un avantage pour le duo, Masami sortit un kunaï avec un parchemin explosif accroché dessus. Il semblait comme flotter autour de son bras, alors qu’elle commençait à redescendre vers le sol. Le projectile augmenté flotta comme par magie jusqu’à sa main, tandis qu’elle tendit le bras posant son autre main contre son avant-bras en direction d’Eishun une nouvelle fois. Elle pencha la tête légèrement comme pour viser, alors que le kunaï explosif semblait comme légèrement tremblé. À la seconde où la Jiki posa ses pieds sur le sol, le kunaï sembla être comme expulser avec une puissante force lançant l’arme à vive allure vers sa cible. C’était une attaque bien plus rapide que celle précédente, et comme la technique des dragons jumeaux, ce dernier étant également magnétisé, il y avait de fortes chances que le projectile soit attiré par Yanosa et Eishun si jamais ils étaient bien magnétisés.


Spoiler:
 


_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Ven 1 Mai 2020 - 12:21
Yukari regardait les rayons de soleil traverser sa chambre. Elle s’étira doucement, s’extirpant de son lit pour rejoindre la salle de bain. Une douche tiède acheva de la réveiller et la jeune fille descendit afin de saluer ses parents. Une journée assez banale pour la jeune héritière des Fujioka qui, sitôt son petit-déjeuner pris, la jeune fille sortit de sa demeure en direction de la bibliothèque. Yukari savait exactement où aller et entreprit d’emprunter un livre traitant sur la génétique. La jeune fille ne comptait pas vraiment rester au sein de l’établissement et préférait se rendre à son coin habituel pour feuilleter son ouvrage tranquillement.

Depuis quelques temps, la jeune genin trouvait que l’on pouvait faire des rencontres intéressantes si on savait où chercher et sa rencontre avec Midori lui avait fait comprendre à quel point cette affirmation était vraie, surtout depuis que les personnes extérieures au village n’étaient plus les bienvenues au sein des bâtiments publics. Son livre emprunté, Yukari se dirigea donc vers les hauts-plateaux, choisissant judicieusement une heure où il était peu probable d’y rencontrer du monde. A vrai dire, moins la Fujioka interagissait avec ses homologues et mieux elle se portait.


Manque de chance pour la jeune fille, son ascension s’acheva sur la découverte d’un groupe de personnes qui s’y étaient visiblement rendus pour s’entrainer. Peu désireuse de faire le chemin inverse maintenant qu’elle était au sommet, Yukari décida de se mettre à l’écart de ce groupe de personnes dont les visages ne lui revenaient pas. Maintenant qu’elle y réfléchissait, Yukari avait ouï dire qu’une personne avait disposé des annonces à l’Académie en vue d’un entrainement groupé, une information que la jeune genin s’était empressée d’oublier tant elle y portait un intérêt plus que minime. Au final, ce sont quatre personnes qui allaient s’affronter aujourd’hui et compte tenu de la disposition des personnages, Yukari en déduit qu’il s’agissait d’un combat en duo.

« Continuez, je ne fais que passer… »

La jeune fille attendit un quelconque moment d’accalmie dans le combat pour adresser ces paroles et n’attendit pas de réponse avant de s’installer sur un rocher en hauteur à bonne distance de ce groupe de personnes. La jeune genin ne s’intéressait pas spécialement au combat en lui-même mais puisqu’elle était là, Yukari décida de profiter du spectacle autant que possible et d’y rester jusqu’à l’issue de l’affrontement. On pouvait peut-être y voir un désir de la Fujioka à analyser les différentes techniques qui seraient utilisées lors de ce combat mais il n’en était rien. La genin se contentait simplement d’observer sans aucune forme de jugement, jouant un peu le rôle d’une sorte de commentatrice sportive.

Installée sur son perchoir, Yukari dressa un tableau des différentes capacités qu’utilisait chacun au cours du combat. Elle avait pu voir une boule de lumière être enfermée dans la roche, une initiative bien pensée pour étouffer le trajet optique de cette dernière. Cet affrontement allait être riche en rebondissements et la jeune fille était aux premières loges pour y assister. Se replongeant dans sa lecture, la jeune genin estima qu’il n’était pas nécessaire de rester concentrée sur chaque action réalisée et elle ne levait la tête que par intermittences, lorsque quelque chose de réellement intéressant se produisait, ce qui ne tarda pas à se produire lorsque la seule fille du groupe décida d’accélérer la cadence...littéralement. Ses mouvements étaient rapides et Yukari éprouvait quelques difficultés à suivre ce qu'elle essayait de faire réellement.

Un indice lui fut toutefois révélé lorsqu'elle analysait la trajectoire des projectiles que Masami utilisait. Ces derniers ne semblaient pas être affectés par la résistance de l'air ce qui laissait penser qu'ils étaient mus par une force bien plus intense : Le magnétisme. Découlant directement de l'une des quatre forces fondamentales de l'Univers, Yukari devait avouer que posséder ce genre de pouvoir devait s'avérer redoutable lors de cet affrontement. Comment se défaire de quelque chose qui vous suit en permanence sans que vous puissiez espérer en échapper? C'est ce que Yukari souhaitait découvrir alors que les projectiles filaient droit vers leurs adversaires. Même si la jeune genin ne comprenait pas tous les rouages à l'origine du déclenchement du phénomène, son intérêt pour les arts ninjas étant plus que limité, Yukari salua tout de même la prouesse dont avait fait preuve la jeune fille. Restait encore à savoir comment ses adversaires allaient procéder pour se libérer de cette mauvaise passe...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Nizawara Eishun
Nizawara Eishun

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Sam 2 Mai 2020 - 0:23


Le fou rire de Masami le décontenança. N’était-ce pas cela, l’attitude que l’on devait exprimer vis-à-vis des personnes qui, de leur expérience, tiraient les responsabilités de la formation des troupes ? Il était vrai que, sous ses airs généreux, Teruyo irradiait une bonhomie naturelle ; une vague de chaleur, un soleil humain. Nul ne pouvait contester ce trait qui le caractérisait particulièrement. Cela, de toute évidence, contrastait avec la rigueur et l’insensibilité apparente de l’homme de pierre ; son cœur était-il fait de la même emprunte physiologique ? A chacun des individus qui se présentèrent, l’eisenin s’inclina poliment, comme pour montrer son respect, ignorant quasiment tout de ceux qu’il pouvait côtoyer à présent. Des quatre, il se savait le plus sordide ; mais, en dépit d’être étrange, il n’était pas dupe. Il savait pertinemment qu’en rejouant à l’épouvantable baroudeur comme il avait pu le faire lors de l’examen, il s’attirerait les foudres de tous, peut-être même de son allié du jour.

Il se contenta de dire son nom. Nizawara Eishun. Il le fit tout en appuyant sur ses airs singuliers, pour soutenir sa marginalité, afin de laisser libre cours aux interprétations de ses compères, et consoeur. En d’autres lieux, il aurait fait un splendide doigt d’honneur à l’équipe adverse, puis il aurait tenté d’arracher la gorge de Masami avec les dents ; mais ici, il cultivait l’apparence de quelqu’un de civilisé.

Manque de bol, des spasmes le traversèrent dès que l’affrontement débuta. Il émit des sons gutturaux et sa tête se pencha sur le côté, comme s’il venait de se rompre la nuque ; et son regard, composés de deux yeux de chien fou, s’écarquilla. Puis, tout revint à la normale comme si de rien n’était. Il serra son scalpel que ses doigts en jaunirent, eut quelques tremblements. Mais il parvint à contenir la plupart de ses convulsions sordides.

Il acquiesça. Les combattants se placèrent. Derechef, Yanosa lui révéla les capacités de ses adversaires. Il voulut lui répondre quelque chose comme pour l’encourager : je vais leur bouffer les yeux, leur arracher les dents, leur péter les phalanges. Mais non. Sagesse était de refouler tous ces termes barbares. Que répondre à Yanosa ? Il sonda son esprit, puisant dans l’hémisphère gauche, quelque part dans l’aire préfontale de son cortex, pour y trouver quelque chose de propice dans sa mémoire.

« Puisse cet affrontement nous faire le plus grand bien ! Sans doute allons-nous contracter nos muscles zygomatiques et sécréter quelques phéromones de bonheur… »

Réflexion d’un genre peu habituelle mais naturelle pour un esprit aussi décalé ; il espéra ainsi faire mouche en se donnant des airs plus sympathiques. Puis, les hostilités démarrèrent. Teruyo, ouvrant le bal, fit apparaître une boule de lumière en éternuant et cette dernière se transforma en flash ; une technique essentiellement destinée à Yanosa, écarté de lui, qui riposta malgré tout. Pendant ce temps-là, alors que le tellurique offrait quelques avant-goûts de son répertoire technique à son adversaire ainsi qu’à Eishun, Masami fit apparaître un sceau magnétique sur toute la zone ; l’eisenin ne tarda pas à comprendre la nature de cette technique, qu’il n’avait jamais vu auparavant, en s’en référant directement aux dires du tellurique. Ne surtout pas sous-estimer Masami et ses capacités… chose qu’il n’allait pas tarder à comprendre.

Il ne mesura pas tout de suite les effets du sceau. Il s’attendît plutôt à une sorte de piège de pesanteur, ou de repoussoir ; quelque chose qui, sans doute, tenterait de le déséquilibrer à un moment ou un autre. Alors, voyant les dragons de fumées s’élever et les projectiles naître, il décida d’employer des arcanes Fuuton. Le vent tourbillonna autour de lui ; si d’aventures il avait dû être alourdi ou envoyé dans les airs, cela n’aurait rien changé à sa défense. Comme il l’eut espéré, les armes volantes ne l’atteignirent pas, et il les repoussa tout autour de lui ; mais déjà, un autre projectile fonçait sur lui, de façon beaucoup plus sérieuse. Il se jeta sur le côté pour tenter de l’esquiver mais il constata, dès lors, que ce qui était dirigé contre lui n’obéissait pas à une trajectoire linéaire : il le poursuivait. Il n’eut que le temps d’écarquiller les yeux de stupeur lorsque le kunai lui perfora le flanc droit, créant une entaille profonde et lui brisant deux côtes, en coupant par ailleurs ses tissus musculaires intercostaux, ainsi que quelques veines. Horreur.

« Téléguidé ! »

Cria-t-il alors que, dans un souffle, une explosion l’emporta. Il eut cette fois, fort heureusement, le temps de se couvrir le visage. Accompagnant son mouvement, la détonation le fit voler dans les airs. Son corps dansa dans les cieux comme une poupée jetée par la fenêtre, désarticulée et désuète. Il retomba lourdement sur le sol en s’écrasa sur le ventre, agonisant. De sa bouche, un râle continu s’échappa. Son souffle était lourd. La moitié de son corps venait d’être brûlé vif. Il parvint laborieusement à se retourner, par instinct, tâchant de faire au plus vite ; mais dans son crâne, un sifflement lancinant trahissait déjà sa situation. Il n’était plus en état de riposter. Douloureusement, il joignit ses mains et exécuta les mundras pour imprégner ses mains de chakra, avant de les poser sur sa plaie. Toujours allongé par terre, il ne semblait plus d’aucune utilité, en l’état actuel des choses, pour aider Yanosa.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8205-nizawara-eishun-termine https://www.ascentofshinobi.com/u967
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 12:19

Si mon entraînement contre Meho m’avait permis d’améliorer certains aspects de mes techniques, les utilisant alors avec plus d’efficacité, notamment contre Tenzin, à l’instar du genin, Yanosa venait de me donner de précieuses informations sur mes facultés en contrant ma boule de lumière avec son enclave rocheuse. Quelque peu déçu du résultat final, je ne pouvais néanmoins qu’être satisfait du résultat. Dès nos premiers échanges, cet entrainement portait ses fruits, car loin de l’oublier, un combat amical n’avait pas, à mes yeux, pour vocation de savoir qui était le meilleur, mais devait permettre à l’ensemble des protagonistes d’améliorer ses facultés, déterminer ses forces et combler ses faiblesses. Ainsi, le contre de l’Oterashi entrait dans cette catégorie faisant de ce combat quelque chose d’utile dès les premières passes d’arme. Bien qu’ayant côtoyé le colosse lors d’une précédente mission, je ne savais pas trop à quoi m’attendre de sa part pour la suite. Son assimilation dès le début de notre affrontement me donna de fait quelques indices. Si Tenzin semblait user de sa capacité spéciale avec parcimonie et en cas de nécessité, le fait que le chunin revête sa forme de pierre dès le début des hostilités en disait beaucoup sur sa manière d’être et peut être tout autant sur sa manière de combattre, encore plus quand ce dernier commença à se rapprocher de moi.

Par chance, cet entraînement était un duo et Masami dévoila un atout non-négligeable de son panel, magnétisant les quatre protagonistes que nous étions. Cette simple décision aurait pour autant un impact non-négligeable. Si chacun de nous possédait désormais la même charge positive ou négative, le corps-à-corps nous serait donc interdit, non pas par choix, mais par la force des choses, par obligation magnétique. Cette situation me fit légèrement sourire, sachant que l’une de mes faiblesses majeures était effectivement les affrontements directs au corps-à-corps. Pour autant, loin de me laissais abattre, j’avais déjà idée de la suite à proposer.

Dans un même temps, un échange rapide de techniques se faisait entre les deux genin, ma partenaire mettant à mal le pauvre Eishun qui s’avérait presque contraint de subir les violentes attaques qui le visaient. Touché, sanguinolent, celui qui s’était fait éliminer au premier tour de l’examen chunin ne se laissait pas abattre pour autant, tentant de soigner ses blessures, où du moins, tentant de le faire. Me tournant vers Yanosa, je lui offrais quelques paroles.

« Tu devrais aider Eishun, je ne suis pas certain que Masami s’arrête malgré son état. »

Si mes mots sincères étaient destinés à protéger le genin, mes actes eux, étaient tournés vers l’assimilateur. Ainsi, après quelques mudras et un pouce sanglant légèrement mordu, je plaquais ma main au sol faisant alors un immense nuage de fumée qui se dissipa presque instantanément, laissant alors la place à un immense ours d’une dizaine de mètres. Grimpant sur son dos, je hurlais à mon invocation sa cible, l’homme aux cheveux rouges. Ainsi, après un cri tonitruant destiné à son adversaire, l’immense bête musculeuse et poilue assena un puissant coup de patte de toute son allonge visant l'un de ses bras. Quant à moi, si je surveillais les agissements de Yanosa, je gardais également du coin de l’œil Eishun, non pas pour ce qu’il pourrait faire, mais pour m’assurer qu’il n’était pas en danger.

Quant à la jeune fille qui était arrivée, pris dans l’entraînement, mon esprit décida d’ignorer sa présence, pour l’instant, même si mes yeux l’avaient sûrement remarquée.

Spoiler:
 

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 16:08
L’élan de Yanosa fut quelque peu ralenti par l’appréciation qu’il dut faire d’une situation qui, rapidement, allait s’avérer compliquée à différents niveaux. Il connaissait la préférence du Miyamoto pour les combats à distance et pour l’évitement, et avait donc rapidement conclu que c’était avec lui qu’il serait préférable d’engager le combat en premier au contact. Ne connaissant pas le niveau de son partenaire et devant se contenter de la conclusion hâtive qu’il possédait certainement quelques capacités médicales au vue de son accoutrement, il devait au moins lui faire confiance pour savoir se préoccuper de sa propre sécurité. Seulement, l’initiative que prit Masami l’instant qui suivit l’emprisonnement de la sphère lumineuse dans la roche était certainement sur le point de compliquer même cette simple prérogative de conservation. Sa main plaquée au sol, elle fit s’étendre sur toute l’aire de combat un puissant sceau magnétique, dont l’Oterashi sentit distinctement le picotement familier le parcourir, et qui alla donc fatalement toucher le médecin aux mimiques si particulières.

A compter de cet instant, se dit alors le Tellurique, les dés étaient pipés, et une variable totalement nouvelle venait de s’immiscer dans l’équation. N’en déplaise à ses adversaires, cela ne l’empêcha pas de sourire, laissant transparaître l’appréciation qu’il avait pour les talents de la jeune adolescente, qui ne s’arrêta pas là et déchaîna vers lui et Eishun un déluge de projectiles, suivis d’un dernier kunai, après avoir à nouveau rejoint le sol, propulsé à toute vitesse droit vers le partenaire maniéré de Yanosa. Ce dernier avait reprit son approche de Teruyo avec des enjambées plus modérées, constatant bien que l’intention de la Jiki était de rapidement saturer Eishun sous une pluie d’attaques, peut-être même en attirant ses ressources à lui dans la bataille pour permettre à son coéquipier d’exprimer ses talents. Mais si son partenaire n’était pas capable de se défendre en un contre un, alors il n’y avait en réalité pas grand-chose qu’il pouvait faire : combat amical ou pas, l’objectif demeurait d’exprimer ses talents et de chercher la victoire. Si il mettait un doigt dans cet engrenage défensif, que Teruyo semblait également décidé à promouvoir, alors lui et Eishun avaient déjà perdu.

Mais tandis que ces réflexions fusaient dans son esprit, Teruyo ne chômait pas bien au contraire, et invoquait une gigantesque bête que le Tellurique reconnut aisément comme étant un ours. Ainsi, Toph avait partagé son pacte avec le père de famille ? L’animal d’au moins dix mètres servit alors immédiatement de perchoir à son invocateur ce qui, une fois de plus, apportait une variable considérablement importante à l’équation. En entendant le cri puissant et caverneux de la bête, Yanosa stoppa nette sa course, impressionné par l’envergure et la puissance manifeste du Kuchiyose.

« Hmmm… ! »

Beaucoup de problèmes. Un nombre presque équivalent de solutions, mais surtout… Deux cibles. Trois même, si il considérait encore le Chûnin qui lui faisait face indépendamment de son invocation. Un défi à sa hauteur… ou bien déjà de quoi totalement le submerger ? Gambergeant à toute allure, le guerrier de pierre vit à peine venir l’attaque, pourtant gigantesque, représentée par la patte griffue de l’ours géant qui s’étendait vers lui de façon hautement théâtrale. Grimaçant, Yanosa se mit en garde après avoir rapidement pris en main la boule fumigène de son ceinturon, comme confiant en sa capacité de stopper le coup avec la simple force que lui conférait sa transformation… et encaissa de plein fouet le coup de patte de l'ursidé, dont l'impact déclencha dans le même temps l'explosion du fumigène. Et tandis que son corps de pierre se disloquait au milieu du nuage de fumée, une vague silhouette plus définie jaillit de celui-ci à l'abri des regards. Lorsque le fumigène se dissipa un instant plus tard, rien d'autre qu'un étalage de morceaux de roche et de cailloux restait visible, un ou deux des plus gros morceaux commençant légèrement à vibrer et à rouler sur le côté comme pour tenter de rejoindre leurs congénères.

Mais la surprise, car il y en avait une malgré tout comme souvent avec l’Oterashi, provint entre les pattes postérieures de l’ours géant, lorsque le clone qu’il avait envoyé se cacher sous terre durant l'effet du fumigène jaillit le poing chargé en avant, prêt à asséner un coup d’une puissance terrifiante au Kuchiyose dans ses parties les plus sensibles. Sans doute aurait-il éprouvé un sursaut de retenue s’il avait s’agit de l’un de ses camarades, mais l’empathie et la prévenance de l’assimilateur ne s’étendait pas aussi loin que les Kuchiyose de ses partenaires d’entraînement...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Mar 5 Mai 2020 - 12:45
Vu son éducation, Masami ne pouvait pas du tout comprendre le respect des ainées ou d’un supérieur. Cela pouvait paraitre étrange, surtout dans une société aussi codifiée que celle du Yukan. De plus, ils faisaient partis de l’armée du pays de la Roche, mais malgré tout, elle n’avait pu se retenir. Sans doute fallait-elle la connaitre pour véritablement saisir cette réaction. Evidemment, la châtaigne ne se présenta pas une seule seconde à personne, à peine avait-elle donné son prénom. Elle semblait se fiche éperdument de l’apparence ou des manières de l’original. Cela ne semblait pas du tout l’affecter, elle en avait vu bien d’autres de toute manière d’où elle vient.

Eishun ne semblait pas véritablement se contrôler vraiment, ou avec difficulté. Elle avait déjà rencontré ce genre de personnages, et même à Iwa. Il fallait simplement se méfier des réactions quand on était proche, mais ce n’était pas comme si elle faisait confiance à qui que ce soit de toute manière. Alors que son plus jeune adversaire créa une défense de vent autour de lui afin de repousser un temps la multitude de projectiles dirigé à son encontre, il se rendit compte qu’il ne pouvait pas vraiment éviter les assauts qui semblaient le poursuivre à chaque fois. Touché, Eishun risquait d’être sévèrement diminué, surtout que par un mudra unique, Masami fit exploser le parchemin explosif entour autour du projectile. Le plus étonnant à ses yeux, était que Yanosa ne semblait pas faire un seul mouvement pour sauver son coéquipier du jour. L’adolescente semblait croire se voir elle-même, malgré tout, elle serait capable de protéger Teruyo si jamais cela pouvait lui offrir la victoire et ils ne seraient pas trop de deux pour abattre quelqu’un comme Yanosa.

Jiki Masami • « Retires toi du combat … si jamais tu esquisses un mouvement, je peux t’assurer que tu ne te réveilleras plus … »

Concéda étonnamment la Jiki en parlant fort, voyant Eishun en train de se soigner. Elle n’avait aucun intérêt à poursuivre à l’assaillir et à la tuer maintenant, surtout si jamais elle estimait être capable de le faire abandonner en économisant du chakra. Yanosa était un guerrier suffisamment fort pour pouvoir résister à leur assaut conjoint. On pouvait voir cela assez lâche d’abattre rapidement le plus faible pour isoler le plus fort, mais Masami ne voyait là que l’efficacité. Elle remarqua rapidement la nouvelle venue, dont elle jeta un coup d’œil rapide pour l’identifier, prête à l’attaquer au moindre geste hostile, mais pour le moment elle n’en fit rien. Cette dernière semblait n’être qu’une spectatrice, mais elle resterait alerte. Elle n’avait vraiment confiance en personne.

Son partenaire invoqua un ours géant, et si jamais l’invocation lui était connu sur le principe, elle ne pratiquait pas du tout. La Jiki le regarda un bref instant appuyé, il possédait ce genre de techniques ? Elle ne l’avait jamais vu faire jusqu’à présent, mais c’était noté dans sa petite tête. Elle avait conscience qu’à force de se faire magnétiser, le tellurique comprendrait rapidement ce qui venait de lui arriver. C’était le risque lorsque l’on s’entrainait avec d’autres, même si avec Yanosa, cela avait eu un gout très particulier. A le voir sourire ainsi, l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni se doutait qu’il commençait à prendre plaisir à l’affrontement. Il était du genre à apprécier sentir cette décharge d’adrénaline dans son corps, à se sentir acculer, pousser dans ses derniers retranchements. Le combat ne faisait que débuter, mais il risquait d’être âpre.

C’était bien pour la victoire que Masami avait tenté de pousser Yanosa à défendre son partenaire. Elle jouait fort bien à ce jeu, mais visiblement le guerrier de pierre aussi, car il ignora parfaitement le sort d’Eishun. Il avait subit l’attaque de l’ours géant de plein fouet, et si jamais Yanosa avait choisi cette solution, c’était bien pour une seule chose, tenter de prendre l’ascendant. Un fumigène explosa sur sa position, logique vu dans la position où il était. Il restait uniquement des morceaux au sol, ce qui était étrange. Elle resta un bref instant dans l’expectative. Une attaque provenait du sol vers l’ours géant, et pour le coup, elle s’en fichait éperdument. Cependant, impossible de savoir qui pouvait être qui, soit Yanosa avait créé cette imitation de lui-même en roche, ou alors des clones, peu importe. Elle pourrait facilement et rapidement identifier où était Yanosa pour le moment et c’était le principal. Qu’Eishun accepte de se rendre ou non, elle avait un peu de temps.

Masami débuta une suite de mudra avant de relever son poing dans la direction du ciel. Elle venait de lancer une vague magnétique vers le haut, car peu importe ce qu’il ferait, créations, clones ou quoi que ce puisse être, seul le véritable Yanosa était magnétisé, et pas question d’utiliser un sceau de fuinjutsu contre lui. Elle avait bien retenu la leçon pour lui ou les autres assimilateurs d’ailleurs. Eishun serait également prit dans la technique, et il se retrouverait éjecter dans les airs. Logiquement, elle devrait bientôt voir ses adversaires s’élever dans les airs, sous le contrôle de l’adolescente, et c’était bien le but. Il fallait en profiter. En plus de pouvoir assaillir nécessairement le vrai Yanosa, cela pourrait sans doute provoquer une forte déstabilisation. Masami pouvait maintenant assaillir, et elle passa en revu rapidement comment.

Masami fit une nouvelle suite de mudras, afin de créer un pôle magnétique, que l’on pouvait voir à cause de légère vague étrange dans l’air, se déplacer en direction de Yanosa dans les airs. Une fois sur place, elle en changea la nature afin d’attirer principalement tous les projectiles sur ce dernier. Il devait avoir une impulsion suffisante pour faire un maximum de dégât. Sans doute que certain pourrait bien être attiré tout de même par Eishun, il n’avait qu’à abandonner ! La Jiki regarda dans les airs le résultat, et si jamais elle fit une nouvelle fois une suite de mudra pour faire apparaitre deux clones parfaitement consistant à ses côtés, elle n’eut pas besoin de maintenir d’un mudra une technique quelconque. Alors que les deux clones surveillaient pour le moment ce qu’il se passait, ils se contentèrent de s’écarter afin de ne pas offrir une cible groupée. Une des Masami se contenta de parler fortement sans regarder personne en particulier.

Jiki Masami • « Je suis prête ! »


Spoiler:
 


_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Nizawara Eishun
Nizawara Eishun

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Mer 6 Mai 2020 - 17:59


A l’agonie, le psychédélique eisenin peinait à soigner les plaies qui parcouraient déjà son corps dont la partie antérieure avait été sévèrement brûlée et même déchirée par la détonation du parchemin. Fort heureusement, un sado-masochiste tel que lui avait une sorte d’accoutumance à la douleur que bien des shinobis se targuaient de posséder, la plupart du sang grâce à des entraînements intenses. Sa méthode d’auto-mutilation lui permettait de parvenir au même résultat avec une méthode, certes, foncièrement différente, mais pas moins efficace ; car au sommet de la douleur, il était parvenu à ne pas tourner de l’œil.

Sa main continuait de refermer les entailles et d’alléger les brûlures quand il entendit le cri tonitruant d’une bête qui s’ajoutait à la bataille. Résolument, il se rendit à l’évidence que Teruyo n’était pas encore à sa portée, pas avec de tels atouts sous la manche en tout cas ; car l’ursidé, poursuivant l’assimilateur, vint frapper un grand coup qui parut littéralement briser son associé. Cauchemar. Les symptômes de la défaite étaient évocateurs du destin qui lui semblait réservé… sa mission consistait, purement et simplement, à tenir.

Yanosa riposta, par des clones dissimulés sous la terre ; mais déjà la magnétiseuse reprenait le flambeau. Eishun fut spontanément soulevé du sol ; il devina, sans trop de difficulté, qu’un nouvel assaut se tramait. Sans même tenir compte de ce qui se passait autour de lui, il se mit à agir d’instinct, et quelques mundras précédèrent un tourbillon de vent défensif qui repoussa, de nouveau, plusieurs projectiles. S’il avait eu toutes ses facultés de discernement, sans doute aurait-il enchaîné sur un assaut, mais il n’était malheureusement pas encore assez clairvoyant pour se permettre pareille riposte. Aux admonestations qui lui furent adressés, il ne sut que répondre par un râle agonisant :

« Aaaaaaaaagh… »

Cela ne l’empêcha pas, toutefois, de poursuivre ses soins. Sa main chercha d’autres surfaces à apaiser tandis qu’il fit mine de s’échouer lamentablement sur le sol, après que la technique de magnétisation eusse cessé. Faire la mort était encore la meilleure option possible.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8205-nizawara-eishun-termine https://www.ascentofshinobi.com/u967
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Mer 6 Mai 2020 - 19:39
Le combat venait de prendre une tournure intéressante et une personne se trouvait déjà en difficulté. Face à la puissante force électromagnétique, l’un des combattants ne put éviter le kunai effréné et se retrouva avec le flanc percé. Toutefois, cette blessure n’étant pas fatale, il se contenta simplement d’y apposer des soins, ce qui laissait imaginer qu’il possédait des compétences médicales, un point que Yukari avouait apprécier. La suite du combat se fit donc à deux contre un mais l’assimilateur ne semblait pas vouloir rendre les armes même après la perte de son potentiel compagnon. Toujours magnétisés, m’utilisateur de lumière entra à nouveau en scène en invoquant une immense bête qu’il s’empressa de chevaucher avant de se diriger vers son adversaire à vive allure. L’imposante patte de l’ursidé était difficilement esquivable et l’assimilateur n’eut d’autre choix que de prendre l’assaut de plein fouet. Yukari nota l’ingéniosité de cette manœuvre puisque cette nouvelle invocation permettait de contrer temporairement la répulsion magnétique engendré par le sceau posé précédemment. C’était un combat réfléchi ou chacun exploitait ses atouts à leur maximum même si la jeune genin était perplexe face à l’impétuosité de la seule femme participante.

Reportant son attention sur le cœur du combat, Yukari remarqua que l’assimilateur avait eut recours à un camouflage afin de mieux préparer son attaque. Coupant le champ de vision à l’aide d’un fumigène, la jeune femme remarqua que divers morceaux de roches étaient disséminés sur les lieux dont certains vibraient légèrement. Pendant ce temps, la manipulatrice du magnétisme préparait déjà une nouvelle contre-attaque. Cette nouvelle offensive consistait en la création d’un foyer magnétique afin d’attirer les cibles opposées vers ce dernier. Une technique bien pensée lorsqu’on voulait se débarrasser d’éventuels clones ou autres trompe-l’œil puisqu’il suffisait simplement d’avoir magnétiser l’original, ce que la jeune femme avait fait avec brio dès le début du combat.

Son offensive ne s’arrêta d’ailleurs pas là puisque, sitôt sa technique déployée, la magnétiseuse s’empressa de créer un pôle magnétique qui se dépêcha bien vite d’attirer tous les projectiles lancés précédemment. En effet, contrairement aux particules électriques qui pouvaient exister de manière indépendante, il n’existe à priori pas de monopôle magnétique puisque le champ magnétique produit par ce dernier possède la même source que celle générée par un champ électrique. L’existence d’un monopôle indépendant suggérerait l’hypothèse d’un courant magnétique porté par des particules autres que des électrons, chose qui n’a, pour l’instant jamais été observée…

« Je me perds dans mes divagations…concentre-toi Yukari… »

Dorénavant, Yukari se demandait si la combinaison de ces deux techniques allait porter ses fruits car si tout se passait comme prévu, leurs adversaires allaient finir perforés de part en part. La jeune genin se demanda d’ailleurs ce qui motivait une telle violence pour un combat d’entrainement. Elle comprenait bien que leurs adversaires essayaient de donner le meilleur d’eux-mêmes mais Yukari se demandait bien ce qui se passerait si l’un d’entre eux se trouvaient mortellement blessé. Une barbarie que la jeune fille ne comprendrait peut-être jamais et qui la laissait perplexe sur le degré d’intelligence de ses soi-disant camarades d’armes. Pour autant, l’invocateur d’ours semblait être le seul à se soucier du sort du blessé puisqu’il osa quand même détourner la tête un moment du combat pour s’enquérir de son état.

Confortablement installée, Yukari n’hésita pas à faire un signe de la main d’un air amusé à la magnétiseuse dont elle avait noté une certaine volonté à lui sauter à la gorge si jamais elle tentait quoi que ce soit de menaçant, une méfiance bien trop démesurée compte tenu de la tournure du combat. Une méfiance que Yukari lui pardonnait en raison de sa méconnaissance à son égard. Si seulement la magnétiseuse savait, elle arrêterait bien vite de se méfier de la genin…

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 12:19



Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, et à ce que je pensais fortement, Yanosa ne semblait pas vouloir s’impliquer dans la défense de son partenaire. Peut-être voyait-il en lui un boulet à son pied, un allié encombrant qu’il fallait sacrifier pour la victoire ? Ou peut être que cela faisait partie d’un plan plus grand, une stratégie qu’ils avaient mis en place le temps de discuter. Pour autant, si j’appréciais fortement cette idée, j’étais persuadé que ce n’était pas le cas et songeais plutôt à la possibilité que l’Oterashi comptait sur Masami pour gérer son adversaire actuel pendant qu’il s’occupait de moi avant de pouvoir me mettre à terre et finir ma jeune partenaire. Mais c’était sûrement bien mal connaître la genin et bien mal me connaître. Si j’avais fait cette demande d’entraînement en duo, ce n’était pas pour rien. En tant que coéquipiers, nous avons passé du temps ensemble, que ce soit pour des raisons officielles ou non, et je devais sûrement être celui qui avait côtoyé l’ancienne de Wasure le plus de temps à Iwa. Mais au-delà de ça, nous avions développé tous deux certaines habitudes et facultés qu’ils nous fallait tester en situation réelle. De fait, à mes yeux, le choix de Yanosa n’était pas nécessairement le bon.

Bersekyr ayant fait son office, il venait malheureusement de déclencher par la même occasion une bombe fumigène. Comme à chaque fois que quelqu’un usait de cette stratégie, cela me faisait sourire. Pourquoi ? Tout simplement, car c’était également l’une des miennes me permettant de prendre l’ascendant sur mon adversaire. Et si certains pourraient être perturbés par la disparition soudaine de leur adversaire, ce n’était pas le cas, moi, spécialiste en la matière. Ainsi, à mes yeux, l’utilisation d’une bombe fumigène ne signifiait qu’une seule chose. Détection. Que Yanosa se soit enfoui, qu’il se soit camouflé ou qu’il ait disparu d’une manière ou d’une autre, le plus important était de le retrouver. Dès lors, grâce à mes talents de senseur, je balayais la zone devant moi avant de hurler à mon ours quelques directives.

« Dessous ! Recule ! »

Même si la collaboration entre l’ursidé et moi était encore récente, ce n’était pas la première fois que nous travaillons de concert et pour cette raison, il savait pourquoi je faisais appel à lui et dans quelle mesure je pouvais l’aider. Si lui était ma force de frappe au corps-à-corps, alors moi, j’étais ses yeux.

Alors que la terre commençait à se lever, Bersekyr entama un vif mouvement de recul, et même si mon intervention semblait suffisante, entre mon temps de réaction et celui de mon compagnon, son esquive ne fut que partielle et une partie de sa patte fut touché par la puissance du coup du rubicond qui le fit reculer d’un pas. Pour qu’il parvienne à un tel résultat malgré la taille et la masse phénoménale de mon partenaire, cela voulait dire que la force d’impact de la technique était tout autant phénoménale. C’était typiquement le genre de coup que je voulais éviter et ce pourquoi Bersekyr était là. Difficile à dire, mais si sa patte n’était pas cassée, elle était au moins suffisamment fissurée pour que l’animal boite jusqu’à la fin du combat. Pour autant, malgré ce pas de recul forcé, l’allonge importante de l’animal ne semblait pas l’empêcher de toucher son adversaire désormais bel et bien visible. Une fois encore, une immense griffe s’abattit sur le terreux.

Mais alors que l’ours visait sa cible, Masami qui n’était pas en reste, usait de son magnétisme pour assaillir nos adversaires de ses nombreuses lames. Si le Yanosa sous nos pieds ne semblait pas réagir, quelques morceaux de pierre eux semblaient commencer à trembler. Un piège de l’assimilateur ? Notre attaquant, n’était-il qu’un clone ? L’original, s’était-il assimilé d’une manière ou d’une autre, un peu comme Tenzin l’avait fait contre moi la dernière fois ? Laissant à mon invocation le soin de s’occuper du colosse à ses pattes, pour ma part, je gardais les yeux ouverts sur la zone où la première attaque de mon ours avait porté ses fruits. Quelque chose clochait.

Spoiler:
 

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 15:17
Si le Tellurique avait misé un espoir modéré dans la réussite de son assaut, improvisé en quelques instants suite à l’apparition et à l’assaut de l’ours géant de Teruyo, il dut bien se rendre à l’évidence qu’en termes d’anticipation, de temps de réaction et de lecture de l’action, le père de famille bedonnant avait un très bon niveau. Ce qu’il savait déjà, pour être déjà parti en mission en sa compagnie, mais le constater dans le cadre d’un combat en bonne et due forme avait quelques chose de rassurant quand on considérait que les deux hommes seraient nécessairement placés dans des situations bien plus compliquées, si ce n’étaient mortelles, que la simple capture d’un civil terré au fond d’un no man’s land. L’Oterashi avait entendu Teruyo prévenir son Kuchiyose à l’ultime moment, ce qui avait permis à celui-ci de réagir aussi rapidement que sa masse le lui permit en sautant en arrière. Le poing en piston du Tellurique sorti de terre rencontra malgré tout une partie de sa cible dans un choc violent quoi qu’atténué, et se retrouva donc à nouveau face à face avec l’ursidé prêt à en découdre.

Masami de son côté ne chômait pas et tenait Eishun en échec passe après passe. Yanosa, le vrai, l’original, étalé au sol en une myriade de fragments immobiles dont l’énergie périclitait petit à petit pour se concentrer dans un seul morceau, avait une perception limitée des événements, mais se sentit bel et bien être soulevé dans les airs, sans aucun doute sous l’action de l’un des champs magnétiques de la Jiki. De par la nature du terrain, difficile de définir toutefois exactement quels cailloux et débris rocheux soulevés par le jutsu faisaient ou avaient fait parti de son corps : la zone complète ayant été magnétisée, ce fut un océan de débris qui fut projeté en l’air. Si quelques projectiles redirigés par Masami pouvaient alors avoir touché tout ou partie du corps éparpillé de l’Oterashi, il ne tenta pas d’y réagir d’une quelconque façon, surveillant du mieux qu’il le pouvait à la fois l’état de son coéquipier du jour face à la Jiki et ses clones et l’évolution du front principal, où son clone bataillait seul contre un ours géant et son invocateur.

Un ours géant qui d’ailleurs repassait déjà à l’attaque d’un coup de patte tout aussi puissant que le précédent. Le duel qui s’était annoncé entre le Tellurique et le maître de la lumière s’était définitivement mué en tout autre chose, et c’était bel et bien en premier lieu par une confrontation directe avec l’ursidé qu’il allait devoir passer pour ébranler la main mise de Teruyo et de Masami sur l’affrontement. Écarquillés sous le coup de la concentration extrême qu’allait exiger de lui son prochain enchaînement, les yeux du Yanosa prit pour cible se braquèrent en travers de la course de la patte monstrueuse de l’animal. A l’ultime instant, une masse de roche dure et dense se projeta de son corps pour intercepter l’assaut bestial en le stoppant net : alors que cette masse était toujours reliée à lui, il s’étendit rapidement en direction de la patte en se changeant intégralement en roche et commença à s’étendre le long du bras de l’ursidé. Avec une patte déjà en sale état, inutile d’aller chercher un quelconque organe vital : sitôt le membre fermement sous son emprise, le clone de Yanosa déclencherait la dernière étape de son enchaînement.

Vers l’intérieur de l’appendice de l’ours pénétreraient alors une multitude de pieux en pierre provenant directement du corps transformé du Tellurique, le transperçant de part en part sans ménagement afin de l’amoindrir au point de le rendre inapte au combat. Alors, peut-être, pourrait-il espérer atteindre Teruyo lui-même, toujours perché sur son invocation à l’abri du moindre mal.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Mar 12 Mai 2020 - 16:38
Eishun avait été pris dans la technique et sacrément secoué, mais vu qu'il avait crié en retombant au sol, cela voulait bien dire qu'il était encore en vie. Tant mieux ! Elle ne risquait pas d'avoir des soucis si jamais un élément du village y passait lors d'un entraînement. Pourquoi de son expérience de la prison légendaire, cela arrivait de temps en temps, et à l'époque, on n'allait sûrement pas aller brûler un cierge. On lui aurait juste demandé de porter le corps dans un trou creusé par les prisonniers pour s'en débarrasser. Elle avait remarqué que le personnel de la prison n'aimait pas que ce genre de choses traînait à terre longtemps. Quoi qu'il en soit, l'original médecin ne se rendait toujours pas, prêt à tenir encore. C'était étonnant, mais appréciable de la part de quelqu'un de l'extérieur.

Le sort de l'ours lui était parfaitement égal, même si sa survie augmentait nécessairement ses chances de victoires. Cependant, l'adolescente laissa alors Teruyo géré avec sa bête. C'était davantage son problème que le sien. Aucune peu ou proue de réaction de la part du guerrier de pierre face à son assaut. Elle avait conscience qu'il lui fallait faire bien mieux pour commencer à inquiéter le tas de cailloux. De ce qu'elle put voir, le clone de Yanosa prenait mal à parti l'invocation de Teruyo, tant mieux. Cela voulait bien dire qu'elle avait toute marge de manœuvre pour agir sans aucune contrainte. Parfait !

D'un seul regard, elle déplaça son pôle magnétique sur le clone de Yanosa qui s'attaquait à l'invocation de Teruyo. Cela attira alors tous les projectiles sur lui. Le but était évident, le détruire pour minimiser le nombre de cible. Si jamais il lui semblait difficile de faire des dommages mortels sur le monticules de cailloux, il y avait bien d'autres manières. Une des Masami tendit la main et libéra 5 kunais chargés sur le même clone de Yanosa, bien décidé de réduire le nombre ou le forcer à utiliser de l'énergie pour s'en défendre. Les deux lui allaient à ce niveau là.

Jiki Masami • « Aller ! C'est parti Teruyo ! Finissons en ! »

Dit alors une autre Masami alors qu'elle se rapprocha un petit peu de Teruyo tandis qu'elle procédait à des mudras. C'était l'heure de la technique combinée. Ils avaient suffisamment travaillé sur ce sujet pour la tester dans un véritable combat. C'était à ses yeux la technique la plus efficace en comparaison au peu d'énergie dépenser. Un clone lança alors un sembon en l'air afin de faire naître la sphère de vent chargé magnétiquement. Dans une moyenne portée, Eishun et le véritable Yanosa allaient se faire attirer magnétiquement dans la sphère, sans compter que les projectiles allaient suivre évidemment aider par sa première technique de pôle magnétique. Ajouté à cela des dommages de coupures, lacérations et secousses du vent en plus de tous les projectiles, cela marquait un petit peu l'apothéose de tout ce combat !


Spoiler:
 

_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Nizawara Eishun
Nizawara Eishun

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 23:56


Eishun n’était plus bon qu’à être la poupée molle avec laquelle pouvaient vraisemblablement se divertir Masami et Teruyo. Après être parvenu à guérir certaines de ses blessures, et bien qu’ayant le corps toujours meurtri par les précédentes brûlures et ses fractures intérieures, il parvint laborieusement à se retourner et à observer en direction de ses antagonistes, voyant alors le clone du tellurique sortir ses mains des limbes tectoniques et tenter de s’en prendre au kuchiyose de Teruyo, qui riposta derechef avec un coup de patte.

Il n’était décidément pas de taille.

Son corps ne tarda pas à être happé par le vortex magnétique qui fit attraction de son squelette. Et alors même qu’il entrait dans ce tourbillon du chaos, des coupures commencèrent à lacérer son épiderme alors que des débris frappaient ses membres de toutes parts ; mais l’un d’eux, étrangement, se mit à le recouvrir et à l’engloutir, le protégeant de tout le reste. Ne sachant à quoi était dû ce hasard, il se sentît tout à coup alourdi et ce faisant le magnétisme eut moins d’emprise sur lui, aussi, profitant de l’aubaine, il tenta rapidement de se faire une idée de la situation dans laquelle il se trouvait. S’il n’était pas un colosse, Eishun était au moins doté d’un esprit sagace et il ne tarda pas concevoir qu’il se trouvait en rotation autour de quelqu’un chose. Il vit alors le noyau attractif de ce tourbillon dans lequel il était otage malgré lui. Sitôt qu’il comprit d’où venait cette malédiction, il composa les signes incantatoires nécessaires puis frappa dans la direction du noyau d’une lame de vent.

Il eut le sentiment que la danse magnétique et tranchante fut déstabilisée l’espace d’un instant, mais elle ne tarda pas à se rétablir et la course cyclonique reprît de plus belle.

Au fur et à mesure que son corps était balloté dans tous les sens comme si on voulait le désarticuler, sa protection commença à s’éroda notamment à cause du vent tranchant qui le fustigeait sans cesse. Eprouvé, il ne tarda pas à s’évanouir, son corps emporté par la tempête.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8205-nizawara-eishun-termine https://www.ascentofshinobi.com/u967
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Mer 20 Mai 2020 - 16:53

La tactique était simple. S’occuper du clone de Yanosa avant de s’occuper de lui, même si pour l’heure, il semblait être en morceaux suite aux assauts précédents. En tout cas, observer comment le colosse gérait son double était une aubaine pour moi qui avait eu une expérience malheureuse lors de mon entraînement avec Tenzin. C’était la première fois que je faisais appel aux bunshin qu’Ashitaka m’avait enseigné et au final, ils ne m’avaient servi à rien, si ce n’est à gaspiller du chakra inutilement. Mais devant moi, la différence était flagrante, le double du rubicond faisant parfaitement son office.

Face à la nouvelle attaque de Bersekyr, le terreux dressa un rempart qui malheureusement ne résista pas à la force de frappe qui venait de s’abattre sur lui. Pour autant, à ma grande surprise, ce court laps de temps où la patte de l’ursidé toucha la roche suffit au clone pour réaliser une emprise majestueuse sur la dextre qui venait de déchiqueter la protection rocheuse. Conscient de la situation et voyant se rapprocher la masse de terre de manière totalement inexorable, Bersekyr se brisa volontairement la patte pour pouvoir se dégager et disparu dans un petit nuage de poussière après avoir prononcés quelques mots dans ma direction.

« Avec deux pattes brisées, je ne pourrais plus rien faire. Tu dois finir sans moi. »

Ainsi, les choses s’en allaient. Atterrissant au sol depuis que mon piédestal de fourrure avait disparu, deux clones m’accompagnaient dans ma réception. À cet instant, caché derrière mes deux gardes du corps éphémères, je projetais vers le clone un kunai invisible. En finir avec le clone était primordial et ceci devrait sûrement faire l’affaire.

Finalement, alors que je m’apprêtais à lancer la suite des hostilités, Masami m’interpella. Compte tenu de notre situation et de sa volonté d’en découdre, je n’avais aucun doute quant à ce qu’elle voulait tenter et malgré moi, je l’accompagnais dans le choix qui était le siens. Ainsi, après quelques mudras, une sphère de vent, chargée magnétiquement verrait le jour. Cette dernière aurait pour but d’attirer en son centre Eishun et ce qui restait de Yanosa à l’heure actuelle. L’ensemble serait alors ballotté de tous parts, prenant de nombreux dégâts liés aux multiples coupures de la technique futon, mais aussi à cause des kunais et autres outils qui seraient eux aussi attirés dans la sphère.

Après quelques secondes à peine, restant concentré sur mon jutsu, j’interpellais la demoiselle.

« Cela ne sert à rien. Eishun est hors d’état de nuire et Yanosa n’est qu’un tas de gravier, il lui suffit d'attendre. On va gaspiller notre chakra pour rien. Il faut qu’on repense notre stratégie. Au moins on sait que cela a l’air de fonctionner, c’est une bonne chose. »

Spoiler:
 

Citation :
Navré pour le retard :s

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 14:13
Profitant de l’élan de la patte tout juste stoppé par la paroi de roche qu’il avait projeté de son corps à bout portant, le clone brave et solitaire de l’Oterashi était parvenu à s’étendre sur la patte en question pour la prendre sous son emprise. Difficile, pour une créature aussi large et imposante, à la masse si concentrée, de réagir à temps dans ces circonstances, surtout avec une patte arrière déjà blessée. Bientôt, se dit alors le bunshin, il pourrait peut-être parvenir à isoler définitivement l’invocateur de sa bête immense. Mais alors qu’il s’apprêtait à enfoncer les pieux issus de son corps transformé en véritable entrave vivante dans le bras du grand ours, il sentit la masse qu’il enserrait disparaître, le forçant à se reformer en hâte et de façon assez grossière en se projetant en arrière. Lorsqu’il put avoir une vue rapide de son environnement, il comprit alors ce qui venait de se passer : l’ours avait disparu, de son propre chef ou sur l’incitation éclairée de Teruyo, laissant ce dernier se dépatouiller avec son atterrissage en compagnie de deux clones qu’il venait de former.

Mais l’attention du Yanosa qui menait le combat de front fut vite attirée en diagonal sur la droite où une flopée de projectiles semblait se diriger droit sur lui, comme attirée par un nouveau point d’attraction magnétique. Masami, une fois de plus, faisait montre de ses talents pour les attaques incisives et sans préavis, que ce soit contre un clone ou un camarade iwajin en chair et en os. Le Tellurique ne lui connaissait en effet aucune retenue au combat, et ce n’était pas aujourd’hui qu’elle ferait une exception. Réagissant promptement, le bunshin projeta donc à nouveau une large paroi de roche devant lui pour se protéger de la volée, le rempart interceptant ainsi la totalité des projectiles. Toute pâle copie de l’original qu’il était, le clone était conscient que le moindre impact sur sa personne signerait sa disparition pure et simple, et il prendrait les mesures qui s’imposaient pour l’éviter.

Mais en arrière-plan, les choses prenaient une toute autre tournure, car loin de s’être contentée d’attaquer le clone de l’Oterashi, la Jiki avait lancé le signal à son coéquipier maître de la lumière pour initier un autre puissant jutsu. Une attaque combinée, comprirent le clone et Yanosa, qui commença à former une sphère de vent impétueux et concentré dans les airs tout en attirant à elle tout ce qui avait eu le malheur de se faire magnétiser par la première technique de la jeune kunoichi. Ce qui incluait, à fortiori, tous les fragments qui avaient constitué Yanosa en premier lieu, tous les cailloux plus communs de la zone d’affrontement… et Eishun. Le guerrier de pierre était de ces shinobis qui privilégiait le plus souvent l’objectif à la vie de ses camarades, même si cette ligne de conduite n’était pas pour autant absolue. Toutefois, les faits étaient là : Masami et Teruyo lui forçaient cette fois définitivement la main en mettant la vie du médecin aux airs loufoques dans la balance, et il ne serait pas dit que l’Oterashi aurait laissé un camarade aussi étrange qu’il soit finir aux soins intensifs par simple manque de prévenance.

Tandis que le corps d’Eishun se trouvait projeté dangereusement près du tumulte lacérant, du morceau de roche où l’essence de Yanosa s’était maintenue jaillit une grande quantité de pierre qui l’entoura presque entièrement comme un linceul protecteur, lui évitant ainsi la plus grosse partie des maux qu’avaient envoyé sur sa personne le duo en contrebas, concentré sur leur techniques en tandem. Et si le bunhsin du Tellurique n’avait pas le loisir d’observer ce qui se passait en hauteur de plus près, il savait malgré tout ce qu’il pouvait tenter de faire. Un mince sourire lui barra le visage : autant qu’il était impatient de voir comment allait tourner cette joute particulièrement rythmée et dynamique, il admirait le travail conjoint de ses deux adversaires. Ces deux là, se dit-il, étaient arrivés avec un plan, et il n’était donc que justice que lui, et Eishun, dans le rôle des opposants, se doivent d’y faire face avec le plus de hargne possible pour tester les limites d’un tel plan et en dégager autant les points forts que les points faibles.

Son bras droit se levant au-dessus de sa tête, le bunshin commença alors rapidement à le faire grandir jusqu’à former un appendice de pierre brute gigantesque auquel il imprima un mouvement latérale : tout ce qui se trouvait sur la route de cet assaut de grande ampleur courait le risque d’être frappé et durement malmené par la masse de roche projetée ainsi, une masse qui ne discriminerait aucun des clones et originaux sur son chemin.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Lun 25 Mai 2020 - 15:49
La technique combinée avait bien fonctionné visiblement, les proies avaient été happé et Eishun malgré le fait qu'il ait retiré temporairement le siège magnétique de la technique, avait rendu les armes. Par la force des choses, il était maintenant évanoui et à merci. Il ne restait plus qu'une seule cible. Le pauvre jeune combattant avait subi de lourds dommages tout le long de l'entraînement, car il y avait la présence d'une cible de choix, Yanosa. Cependant, malgré tout, il avait appris beaucoup. Il fallait l'espérer, car c'était ainsi que l'on grandissait, pas en étant le maître de la cours de récréation. Il fallait affronter les meilleurs pour pouvoir se doser par rapport aux autres. La survie en dépendait, et c'était une là une notion importante aux yeux de l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni.

Visiblement, l'invocation assez impressionnante de son coéquipier habituel semblait avoir été vaincu, mais ce n'était pas important à son humble avis, car il avait largement contribué à affaiblir Yanosa pour une dépense minime. La châtaigne pouvait toujours imaginer en chercher une de son côté, mais le souci était de trouver une motivation nécessaire à s'occuper d'une autre vie que la sienne. S'en servir comme d'un outil, elle pouvait l'imaginer, mais davantage comme un compagnon ou autre, c'était inimaginable pour le moment. Masami se contenta de noter cette information dans un coin de sa tête.

Jiki Masami • « Je suis d'accord. »

Dit simplement la jeune fille, peu quémandeuse de dépenser du chakra pour rien, surtout que l'affrontement n'était pas fini. Le clone de Yanosa avait réussi à se défendre de la volée de kunais chargés, mais peu importe, cela contribuait petit à petit à affaiblir le véritable Yanosa toujours en morceaux un peu partout. Masami était maintenant trois sur le terrain avec différents points de vue, et si jamais les vies des autres ne l'intéressaient aucunement, son propre sort si. Pourquoi se retiendrait elle durant un combat ? Il fallait au contraire y aller au maximum, sinon ce serait se moquer de ses adversaires, sans compter de fausser la perception. Aucune pitié devait naître dans son esprit, surtout lorsque les entraînements étaient si périlleux aux yeux de la Jiki quand on s'en référait à son passé. Elle avait pu contempler la limite de Yanosa quant à sa moralité, il avait finalement protéger le jeune médecin. Là où Masami n'aurait sans doute rien fait sauf si sa victoire personnel en dépendait. Pourquoi perdre du temps et de l'énergie pour quelqu'un qui ne servait à rien ?

Jiki Masami • « On économise l'énergie ! On passe en défense, on verra bien combien de temps il va tenir en cailloux. »

Déclara alors Masami dont une croisa les bras, tandis qu'une autre se dépêcha de procéder à des mudras afin de créer un mur solide pour arrêter le bras géant dans sa course folle. Elle avait largement de quoi tenir un moment à ce rythme là, surtout qu'ils étaient deux. La jeune fille avait bien remarqué que le rythme des agissements de Yanosa était assez lent au final. Rester en morceaux ainsi devait lui prendre de l'énergie et du temps, ce qui ne faisait pas défaut au duo, qui avait tout le loisir pour répondre aux attaques futures. Un mur des plus résistants sortit de terre pour bloquer l'attaque massive dans son élan en protégeant Teruyo, Masami et la horde de clones.


Spoiler:
 


_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Ven 29 Mai 2020 - 23:41

Eishun n’était désormais plus une menace et notre dernière attaque à son encontre y était pour beaucoup. Par chance, avant que Masami ne l’éjecte de la sphère magnétique, Yanosa réduit à l’état de graviers dressa un mur qui se modula, cette fois, non pas en sphère capable d’absorber une boule de lumière, mais telle une armure autour du jeune genin médecin. Ainsi, sans la réactivité de l’assimilateur et de sa technique modulable l’homme en blouse blanche aurait sûrement quelque peu rougit ses vêtements.

Mais avant cela, grâce à une grande réactivité de la part du clone, ce dernier réussi à dresser un rempart de grande ampleur pour contrer cinq kunais magnétisés de Masami et par chance ce kunai invisible qui venait d’un angle différent. Pour autant, si la chance était du côté du colosse, nous en avions à revendre quelque peu de notre côté également et le mur de protection qu’érigea ma partenaire suffit à nous protéger.

Maintenant que notre technique combinée n’était plus nécessaire, l’homme gravier risquant de devenir un homme parmesan sans que cela ne nous donne d’avantage, le mur de protection, avant qu’il ne se prenne la puissante attaque qui nous visait me permit de mettre en branle la suite de mon plan.

Usant d’un de mes clones, ce dernier devint invisible caché derrière le mur et s’apposa un sceau sur lui. Une fois l’assaut terrestre passé, ce double de moi-même commença alors à se diriger vers notre ennemi terreux, prenant un large chemin pour arriver à destination. S’assurant ainsi un passage en toute sécurité, le clone n’arriverait pas à destination avant plusieurs secondes. Tout pouvait encore se passer pendant ce laps de temps et afin de laisser le moins de répit possible à notre adversaire pour qu’il ne puisse prendre la main sur l’affrontement, apposant à nouveau un sceau sur un kunai dont le manche était enroulé d'un parchemin explosif, je lançais ce dernier en cloche par-dessus son mur rocheux faisant exploser le sigil une fois de l’autre côté du rempart. L’attaque n’était pas particulièrement puissante, mais suffisante pour lutter contre un clone. Finalement, me tournant vers la demoiselle.

"Je suis d'accord, attendons de voir ce qu'il va faire. Au pire des cas, on le dispersera aux quatre vent et on dira qu'on a gagné si il reste comme ça trop longtemps."

Spoiler:
 

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Sam 30 Mai 2020 - 16:58
Non sans encourir quelques bleus supplémentaires, Eishun finit par rejoindre le sol lorsque la technique combinée de Teruyo et de la Jiki prit fin. Un choc relativement violent, mais qui épargna fort heureusement sa tête et força simplement son corps à s’en tenir à des fonctions de préservation et de récupération. Un comble, quand on pensait qu’il s’agissait du seul combattant sur ce plateau à disposer de la faculté de se soigner et de soigner autrui. Leurs deux adversaires avaient appliqué un plan impitoyable en vue de le mettre rapidement hors jeu, et c’était désormais chose faite. Si Yanosa aurait pu l’empêcher ? Certainement que oui, si il l’avait voulu, et surtout si il avait su, au final, que le panel de techniques du drôle de docteur qu’était Eishun ne lui permettait pas de tenir le genre de cadence imposée par le duo qu’ils affrontaient en ce jour.

Parallèlement à l’arrêt de la technique dévastatrice qu’avaient initié Masami et le maître de la lumière, le bunshin toujours au front du guerrier tellurique envoyait un bras gigantesque pour tenter de balayer ses deux adversaires et leurs clones. En pure perte, à la vue du tout autant immense mur Doton que la jeune châtaigne parvint à ériger pour bloquer son assaut de grande ampleur. La roche rencontra la roche, et le tout partit en éclat dans un fracas assourdissant tandis que des débris tombaient de tout côté dans un maelström de poussière. Un véritable champ de bataille, qui ne permettait pas de garder la visibilité nécessaire pour garder tous les éléments en jeu en vue. Et tandis que le clone de Yanosa scrutait les décombres et le capharnaüm ambiant, un mince projectile fila hors de son champ d’attention vers le haut, fendant l’air dans le silence d’un jet en cloche plutôt bien estimé. Et lorsque le bunshin réalisa qu’une petite ombre venue du ciel tombait dans sa direction, il était déjà trop tard.

Yanosa, le vrai, eut soudainement une bien meilleure conscience de l’état de l’aire de combat et de la position supposée de ses partenaires d’entraînement. Son clone, comprit-il, venait de céder, touché par le souffle d’une explosion survenue de façon trop rapide et trop aléatoire. Il était, définitivement, temps de se montrer à nouveau en personne. D’un cailloux pas plus gros qu’un poing se mit alors rapidement à émerger davantage de roche qui forma promptement des jambes, un buste, une tête et des bras. D’un air monolithique, l’Oterashi toisa alors la petite armée de Masami et de Teruyo au loin devant lui. Un bref instant, il jeta un regard en arrière pour vérifier l’état d’Eishun.

« Pauvre gars.

Un plan bien huilé, des techniques parfaitement coordonnées… Vous m’en donnez pour mon chakra, vous deux. C’est très bien joué, mais, ce n’est pas encore terminé...
 »

Teruyo n’était plus accompagné que d’un seul clone, ou peut-être même n’y avait-il plus que des clones face à lui, un détail tout sauf insignifiant que Yanosa avait très vite remarqué. Les clones de Masami étant intacts, les chances pour que ce supposé bunshin manquant le soit à cause d’un choc inopiné étaient minimes. Tout en se mettant simplement à marcher en direction de ses deux collègues et adversaires, le Tellurique étendit alors ses perceptions pour tâcher de débusquer celui qui, il était prêt à le parier, se trouvait camouflé là, quelque part. Quand on connaissait les talents de dissimulation du Chûnin, c’était un pari fort peu risqué. Et effectivement, après un instant, l’Oterashi détecta les vibrations caractéristiques de pieds foulant le sol, là où ne se trouvait visiblement pas âme qui vive. Information qu’il ne trahit toutefois pas immédiatement.

« Je suis surpris… que tu ais contribué à mettre la vie d’Eishun en danger, Teruyo. Étais-tu sûr à ce point que je me déciderais à défendre sa vie… ? Après tout, tu me connais… »

Aussi soudainement que cela était possible, Yanosa fléchit alors les genoux et fit danser son bras sur le côté, expédiant dans son mouvement une volée de projectiles espacés de sorte à couvrir un large cône sur son flanc. Un cône au sein duquel se trouvait, au choix, l’un des clones de Teruyo ou le manieur de lumière lui-même.

Spoiler:
 

_________________
Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Yanosa12
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Jiki Masami
Jiki Masami

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Mar 2 Juin 2020 - 16:14
Eishun semblait être vivant, tant mieux pour lui, il était hors course, tant mieux pour eux deux. Vous ne vous attendiez pas à ce que la châtaigne ne pleure sur son sort quand même ? Blague à part, le clone de Yanosa avait choisi de se défendre face à son attaque plus que mineur. Une nouvelle sorte de bataille venait de débuter, une guerre d’usure, alors cela lui allait fort bien. Ils avaient arrêté la technique combinée et malgré le résultat sur Yanosa, Masami était assez satisfaite en fin de compte. Dans l’expectative, elle observait le moindre mouvement, prête à réagir elle et les deux autres mois. Malgré son rang de Genin, elle avait la capacité à survivre à quasiment toutes les situations, elle en était certaine.

Penchant la tête sur le côté, les Masami observèrent le monticule de cailloux se reformer à partir d’une sorte de main. Son corps était de nouveau présent maintenant, et donc, à nouveau attaquable par ses soins. Deux Masami Ramassèrent alors un kunai chacune et dont l’une d’elle l’entoura d’un parchemin explosif. Avec la fin de la technique combinée, ses projectiles s’étaient retrouvé un petit peu partout autour de Yanosa, et autant profiter de kunais déjà chargé magnétiquement, car contrairement à leur premier affrontement, la Jiki avait chargé Yanosa directement et non avec un sceau de fuinjutsu. Alors, il pouvait se modéliser à loisir, la charge était toujours présente, et il offrait une cible de choix. Masami se contenta de légèrement sourire à Yanosa alors qu’il dit que ce n’était pas terminé, elle y comptait bien ! Totalement désintéressée par le sort du médecin, elle se prépara à la contrattaque du tellurique en lui laissant l’initiative.

Jiki Masami • « Un mort durant un entrainement ça arrive hein … »

Masami trouvait cela véritablement tout à fait normal, vu d’où elle venait, mais ce ne devait pas être le cas des deux autres encore conscients. Yanosa se mettait à attaquer, il n’avait pas recommencé à créer des clones, il devait sans doute devoir garder forme humaine. Parfait ! Sans attendre ou défendre Teruyo pour le coup, surtout que pour la châtaigne, le guerrier de pierre attaquait un endroit vide, les Masami en courant cherchaient à entourer à bonne distance Yanosa. Le but était de le forcer à se méfier de tous les côtés en même temps. Ils étaient six après tout en comptant les clones, alors autant en profiter. Tandis que deux Masami tinrent simplement que les kunais chargés magnétiquement en restant à moyenne distance, discrètement, elles venèrent de poser un sceau explosif de fuinjutsu sur chacun des projectiles. Pendant ce temps la dernière Masami fit des mudras, et si jamais toutes les armes autour de Yanosa durant une seconde s’écartèrent de lui comme repoussé, toutes les armes de la zone magnétisées se retrouvèrent comme attirer par son corps par un champ magnétique puissant. Elle venait de réutiliser son pôle magnétique en le ciblant lui évidemment comme le centre de toutes les attentions. Ce fut à ce moment là que les Masami lancèrent manuellement les kunais avec les sceaux de fuinjutsu et un avec un parchemin explosif. Toutes ces attaques étaient téléguidées sur la cible et risquaient de provoquer des dommages malgré leurs faiblesses en accumulant toutes ses techniques.



Spoiler:
 

_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Entrainement en duo - [Libre Iwajins] Empty
Sam 6 Juin 2020 - 10:02

Si j’avais déjà vécu en direct les effets de l’assimilation de manière brève grâce, ou à cause de Tenzin lors de notre entraînement, Yanosa venait lui, confirmer tout ce que je pensais de ce type de pouvoir. Alors que le genin docteur n’était plus une menace, le combat n’était pour autant pas encore gagné et les techniques de Masami et moi ne semblaient pas réellement faire effet. Si de gros cailloux, il était passé à l’état de gravier, cela ne semblait pas porter préjudice au colosse. Rapidement, Masami et moi avions compris que notre stratégie actuelle ne fonctionnerait pas et ne ferait que nous épuiser. Par chance, la destruction du clone du rubicond venait quelque peut changer la donner. Seul et éparpillé au sol, si ce dernier voulait continuer le combat, il lui faudrait bien se reconstituer pour pouvoir agir de nouveau. Et en toute logique, suite à l’arrêt de notre technique, c’est ce qui se passa. Interpelé par l’assimilateur, à distance, c’est mon clone qui prit la parole.

« C’est un entraînement, je n’avais pas prévu que notre technique puisse affecter Eishun de cette manière. Pour autant … »

Tournant mon regard vers Masami d’un air grave avant de reprendre le fil de la discussion.

« … tu étais là, et je serais intervenu si jamais j’avais estimé que sa vie était en danger. »

À ma grande surprise, Yanosa projeta une volée de pics rocheux, non pas dans notre direction, mais vers la position où se situait mon double. Ce n’était pas illogique en soit. Il connaissait mes capacités de dissimulation et en l’absence d’un troisième moi à mes côtés, il était légitime de se dire qu’un coup fourré était en route. Bien décidé à garder cet atout dans ma manche, d’un mouvement rapide, je projetais rapidement une rafale de vent devant moi pour dévier l'attaque. Si utiliser ce type de défense n'était pas nécessairement pertinent compte tenu de ma dissimulation, le fait qu'il connaisse ma position en cet instant précis me permettait d'y recourir. Une fois le souffle passé, seul le vide restait, continuant à rester invisible aux yeux de mon assaillant. Par la suite, il me fallait m’affranchir de la détection du terreux. Pour l’heure, la seule que je lui connaissais était en lien avec sa faculté à maîtriser la terre. Si la mission que nous avions faite ensemble lui avait permis d’en apprendre pas mal sur moi, il en était de même le concernant.

Usant d’une nouvelle technique, mes pas étaient désormais portés par deux coussins d’air, m’évitant ainsi de toucher directement le sol. Gardant mon invisibilité, je m’éloignais de la zone d’attaque, marchant de manière totalement aléatoire pour réduire le risque de me faire toucher par une attaque de zone et continuais à m’approcher de l’assimilateur. Désormais, s'il ne voulait pas être pris dans une future tourmente, il me semblait nécessaire au chunin de réagir en conséquence, faute de quoi, dans quelques instants, j’aurais atteint mon but.

Spoiler:
 

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Entrainement en duo - [Libre Iwajins]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: