Soutenez le forum !
1234
Partagez

» L'affaire du siècle pv. Hotaru

Raibura no Kyūsei
Raibura no Kyūsei

» L'affaire du siècle pv. Hotaru Empty
Lun 27 Avr 2020 - 20:39
» L'affaire du siècle pv. Hotaru JScAlEq
naïveté




À la faveur d’un coucher de soleil dans le ciel hivernal, Kyûsei flânait sans réel but dans le centre névralgique de la cité, là où la majorité des commerces gardaient portes ouvertes jusque tard. Les mains dans les poches et ses cheveux blonds tombant sur son visage, il traçait son bout de chemin à travers la foule sans chercher réellement à parler ou tisser de liens sociaux ; pour une fois.

Ses pas l’emmenèrent à croiser toute sorte de gens. Des familles, des shinobis de retour de mission, des couples s’étreignant et des marchands itinérants devant leurs étals criant le mérite de leurs produits. Le genre d’attrape-nigauds qui faisait son beurre sur le dos des gens assez stupides pour dépenser leurs paies par exemple dans le dernier rouleau shinobi exauçant les souhaits retrouvé dans les entrailles de Kaze no Kuni.

Avec son propre rouleau shinobi détenant à l’intérieur une arme légendaire sous le bras, il continua d’avancer. Le marchand lui avait fortement recommandé de ne l’ouvrir qu’une fois chez lui et pour cause, tout le monde voudrait lui dérober son contenu ! Avec un tel cadeau pour le Clan des Sabreurs, le Muet ne pourrait que l’honorer de ses félicitations, lui offrir une suite au Palais de la Brume et vanter ses mérites au conseil.

Le problème se trouva dans le fait qu’il fallait insuffler son chakra dans ledit sceau pour l’ouvrir. Il en était tout bonnement incapable…

Kyûsei ne pouvait donc pas rentrer chez lui pour vérifier le style de son bien et se devait de trouver une bonne âme sans mauvaises intentions. Imaginez qu’on veuille lui dérober son précieux monstre de puissance. Au loin il sembla remarquer une demoiselle à la chevelure flavescente qui arborait le bandeau shinobi de Kirigakure no Satô. Il était de notoriété publique que les femmes étaient des personnes douces et sympathiques. Bousculant les passants sur la route il se rua donc vers elle au pas de course en zigzaguant jusqu’à se planter devant elle, tout sourire.

« Konbanwa ! Il se.. Le garçon reprit son souffle puis continua. Il se trouve que j’ai besoin d’aide, seriez-vous disposé à me l’apporter ? S’il vous plaît ? » Un grand sourire ornant son faciès, il serra contre lui le rouleau qui se trouvait sous son bras. Il avait dépensé plus que de raison pour ça alors il espérait bien que cette demoiselle pourrait l'aider.





_________________

» L'affaire du siècle pv. Hotaru 9b2jQtg
救世主天秤 » « Kyūseishu de la Balance »


Dernière édition par Raibura no Kyūsei le Lun 4 Mai 2020 - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9177-u-c-il-a-surgi-du-poulailler-avec-deux-oeufs-dans-chaque-main-en-disant-qu-il-ne-pouvait-payer-que-l-un-d-eux-mais-le-plus-troublant-c-est-surement-qu-il-etait-nu https://www.ascentofshinobi.com/u1086
Kamiya Hotaru
Kamiya Hotaru

» L'affaire du siècle pv. Hotaru Empty
Lun 4 Mai 2020 - 0:06




La journée avait été bien remplie, malgré l’absence de missions ou d’entraînements. La jeune fille avait passé le temps dans la bibliothèque du village, ne quittant les lieux qu’avec regrets en début de soirée. Elle serait bien restée jusqu’au petit matin mais elle n’avait rien à manger et l’idée de ne point avoir de lit douillet où dormir lui était particulièrement désagréable.

Ainsi donc, Hotaru s’est retrouvée à flâner dans les rues marchandes du village en quête d’un lieu où elle pourrait déguster un bon repas bien chaud. Il y avait l’embarras du choix, les différentes enseignes colorées et scintillantes offrants des possibilités qui ne faisaient que lui mettre l’eau à la bouche. De plus, pas besoin de se ruer dans le premier restaurant venu à cause du froid. Ses vêtements lui gardaient toute la chaleur dont elle avait besoin pour affronter l’air rafraichi du début de soirée.

Tranquillement, la jeune ninja jetait un œil ici, un œil là, peut-être cette carte-ci ? Ou plutôt celle-là ?
Elle n’arrivait vraiment pas à se décider et continuait à chaque fois son chemin. Partout elle trouvait quelque chose à redire en voyant l’intérieur, la carte ou encore les plats servis. Rien ne lui convenait et elle commençait à perdre patience.

Si elle pensait être au bout de ses peines, le garçon zigzaguant entre les passants d’un pas rapide allait lui en apporter un lot supplémentaire d’ici peu. Ce dernier, qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adams vint terminer sa course en plein devant la blonde qui, rencontrant si soudainement un obstacle manqua de trébucher contre lui. Aussi surprise qu’il était souriant, la demoiselle avait très envie de dire ses quatre vérités à cet abruti qui avait failli froisser ses vêtements et risqué de la blesser.

Enfin à peine pouvait-elle se remettre de cette soudaine apparition que le jeune homme l’assaillait d’une demande, comme quoi il avait besoin d’aide, etc… etc… Dans tous les cas cela allait trop vite pour elle, qui si perdait. Déjà il pouvait s’excuser pour lui avoir presque rentré dedans non ?
Ça ne se faisait pas d’atterrir pareillement devant les gens pour les aborder !

Deux secondes, deux secondes, vous allez un peu vite là… Avant de parler d’aide, je ne vous connais même pas donc premièrement qui êtes-vous ? Est-ce que nous nous connaissons ? Et ensuite, si vous pouviez éviter de pratiquement rentrer dans les gens pour les aborder ce serait bien, j’ai failli m’écraser contre vous !


_________________






Kamiya Hotaru

Je parle en #006600 ♥ tenue dodo

tenue hiver ♥ tenue entraînement ♥ tenue civile


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8884-paper-princess-kamiya-hotaru-terminee?nid=1#75601
Raibura no Kyūsei
Raibura no Kyūsei

» L'affaire du siècle pv. Hotaru Empty
Lun 4 Mai 2020 - 20:59
» L'affaire du siècle pv. Hotaru JScAlEq
naïveté




Toujours pourvu de son attrape-nigaud portatif payé à prix d’or, le jeune blondinet put remarquer le mécontentement de la demoiselle à qui il avait demandé de l’aide tandis que ses lèvres se fendirent. Son bandeau dans les cheveux assurait sa présence dans les rangs de Kirigakure no Satô, comme lui.

À mesure des remontrances lui étant adressées, Kyûseishu ne put s’empêcher de blêmir et de se prostrer un peu l’air désolé. Elle avait raison et son comportement ne l’aiderait ni à se faire des amis ni à accomplir son but. Il s’inclina violemment et se redressa presque aussi soudainement, l’air véritablement méditatif sur ce qu’elle venait de dire.

« Gom-Gomen ! » Il reproduisit l’inclinement puis fixa son regard et continua. « Je ne voulais pas vous blesser ou vous déranger. Non, effectivement on se connait pas.. » Il eut un sourire un peu gêné, ayant maintenant assez de recul sur la situation pour se rendre compte qu’il n’était effectivement pas très doué quand il s’agissait des relations humaines, du moins quand il avait l’esprit ailleurs.

Il espérait maintenant qu’elle ne lui tiendrait pas trop rigueur de sa maladresse et continua après quelques secondes de silence avec le même air qu’on pouvait lui connaître la majorité du temps. Elle avait l’air d’avoir son âge, peut-être serait-elle moins méprisante que certains adultes.

« Je m’appelle Kyûseishu. » Une façon comme une autre de recommencer cet échange de la bonne façon en espérant ne pas l’avoir trop vexé. Depuis ses premiers jours à Kirigakure no Satô, il avait pu croiser des spécimens aux caractères divers et parfois très explosifs..

Dépoussiérant ses propres hanches salies par la poussière, son rouleau toujours sous l’aisselle, il attendit, patiemment. Du moins avec ce qu’il en était possible...




_________________

» L'affaire du siècle pv. Hotaru 9b2jQtg
救世主天秤 » « Kyūseishu de la Balance »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9177-u-c-il-a-surgi-du-poulailler-avec-deux-oeufs-dans-chaque-main-en-disant-qu-il-ne-pouvait-payer-que-l-un-d-eux-mais-le-plus-troublant-c-est-surement-qu-il-etait-nu https://www.ascentofshinobi.com/u1086

» L'affaire du siècle pv. Hotaru

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: