Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Une mission, une enquête [Team 4]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Mer 29 Avr 2020 - 3:29

Spoiler:
 

Tsuyoshi venait d'être envoyé pour la deuxième fois seulement depuis la création de la team 4 sur une mission avec uniquement les membres de son escouade. La chose avait le don de lui plaire car ce genre d'événement était excellent pour fédérer, souder un groupe et permettre à chacun d'avoir une idée plus claire du qui est qui. Il s'agissait d'une mission rang B. Aussi loin qu'il se souvienne, les missions de ce rang qu'il avait réalisé s'étaient soldées sur un meurtre au minimum au pire un carnage. Sur celle-ci, il était possible qu'un tel scénario se produise quoiqu'on ne pouvait rien prédire au fond tant les réactions de l'homme demeurent imprévisibles. Tsuyoshi n'était pas du genre sanguinaire rassurez vous. Mais il n'était pas non plus un biais qui refuserait de faire couler le sang, encore moins le sang de fieffés félons.

Quoi qu'il en soit il s'agissait cette fois ci d'une mission d'enquête. Un cartel mafieux était à démanteler dans les grandes lignes. Un cartel lié à des produits prohibés, néfastes pour la santé des populations iwajines. Une action du gouvernement était évidemment attendue. Et cette action serait menée par l'organe qui représentait le mieux la police au sein de Tsuchi no Kuni : les shinobis d’Iwagakure no sato !

S'étant préparé la veille de leur départ, en bon vétéran, Tsuyoshi était arrivé avant l'heure au point de rencontre. Il ne doutait guère y trouver Jurôjin. Ce mec était d'un sérieux étonnant dans sa manière d'être. Une bonne chose pour un ninja qui souhaitait aller loin. Quant à son second élève Toji, un homme également respectable certainement très discipliné mais que le Hyûga devait apprendre à connaître davantage. Cette mission serait l'occasion idéale.

Lorsque le groupe fut au complet et une fois les salutations et autres salamalek passées Tsuyoshi procéda à une annonce. Il y avait réfléchi en amont et il savait qu'il était temps :

_ Jurô, tu prends le lead sur cette mission. Nous suivrons tes ordres. Je ne doute pas que tu aies les qualités nécessaires pour la mener à bien. Il s'agit uniquement de te permettre d'appliquer tes qualités.

Tsuyoshi avait prononcé ces quelques mots en ayant la main sur l'épaule du Chôkoku, comme s'il lui ajoutait de la force. Puis il attendit le go D chef de mission ou ses directives.

_________________
Spoiler:
 


Une mission, une enquête [Team 4] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Ven 1 Mai 2020 - 9:30
Un membre en plus et voilà qu’une mission est déjà présente dans la pile de courrier. Est-ce donc le moment pour dire que l’équipe va enfin avoir sa reconnaissance ? Rien que l’équipe quatre, aucun autre soldat ne l’accompagnant. Une véritable chance de commencer une renommée pour le groupe. Une équipe active et efficace se verra plus tard choisie pour des contrats plus grands, plus important pour le village. Le bouclier d’Iwa se dressera alors réellement. Tout ce qu’il faut, c’est assurer, ne pas commettre la moindre faute durant le travail du jour. Marquée de rang B, il faut donc être sur ses gardes. Une blessure, voire la perte d’un membre peut vite arriver, si on est distrait. Conscient autant de l’importance que du danger, Jurôjin ne peut pas arriver sur le lieu de rendez-vous sans se préparer un minimum. Il s’équipe donc, d’assez d’argile pour un éventuel combat et de son sabre pour changer de posture, si les explosions sont trop dévastatrices. Il est très bien précisé de garder en vie chaque individu. Le pouvoir Chôkoku n’est là que pour de la sommation, le sabre pour l’effet psychologique et de la protection. Son dernier atout, c’est son affinité, qui ne demande rien à faire, si ce n’est l’invoquer à l’aide de mûdra. Une technique Suiton peut lui permettre d’emprisonner, même si elle apporte des défauts à son utilisation. De toute manière, il n’est pas seul, pouvant compter sur ses coéquipiers pour le soutenir ou immobilier également.

Deux missions rang B ces derniers jours, concernant chacune une organisation ou un groupe organisé. Aucun rapport entre les deux, juste un détail qui vient en tête pendant qu’il se dirige vers le point de rassemblement. Le plus déconcertant dans le message du jour, c’est la mention d’une aide interne, soutenant les actes illégaux de ces gens. Quelle ordure peut accepter la venue de produits empoissonnés dans le village ? Si le boulot ne concernait que des crapules à attraper, rien de plus simple. Mais là, avec un soutien politique, s’attaquer à ces gars peut provoquer la colère de cette autorité. Selon le jeune brun, trouver les contrebandiers et le traître sont autant important l’un que l’autre. Couper les jambes de ce commerce n’arrêtera pas le corps de fonctionner. Non, il faut s’attaquer à la tête également. Encore une enquête pour l’inspecteur Jurôjin, accompagné du commissaire Tsuyoshi et de l’assistant Toji.

Tous à l’heure, comme la réunion à l’entraînement, une surprenante annonce se fait. Sûrement satisfait de la prise d’initiative lors de la précédente mission, reconnaissant aussi son envie de monter dans les rangs, le Chôkoku se voit la chance d’être à la tête du groupe pour cette fois. La main sur l’épaule lui procure des frissons, comme si une force traversait son être. Puis ses épaules s’alourdissent. Une pression incroyable cherche à le faire fléchir, à le voir poser genoux à terre. Tout ça n’est rien. Sa tête est toujours aussi haute et son corps résiste à l’attraction. Son esprit est prêt, depuis le temps qu’il a toujours voulu être dirigeant. Mais il n’est plus le même, plus l’individuel de l’ancien temps. Il a parfaitement compris ce que doit être un responsable, notamment avec sa position au sein de son clan et également avec le temps passé avec des supérieurs. Il a maintenant en tête du genre de grand shinobi qu’il veut être.

« Je vous remercie senseï pour cette opportunité que vous m’offrez. J’espère que cela te va aussi Toji. Je ne voudrais pas prendre en main un groupe sans avoir ton accord aussi. »

Il serait contraire d’accepter si un membre s’y oppose. Ce n’est pas un seul esprit qui forme une équipe, mais un ensemble. Il ne peut donc pas se dire leader d’une équipe si cohésion il n’y a pas.

« Même si je ne suis pas à la tête, rien ne m’empêche au moins d’expliquer ce que j’ai en idées. Tout d’abord, je veux être clair. S’il est optionnel de trouver le corrompu dans nos rangs, je ne peux pas tolérer sa présence. Des contrebandiers, il y en a partout. Si on les chasse, d’autres viendront tant que cette vermine exercera son pouvoir. Il va donc falloir trouver qui s’est. Déjà, étant un village de commerce, il faut trouver si une fédération de commerçants existe. Elle aura suffisamment de connaissance sur les activités d’Iwa à ce niveau, en plus de nous indiquer qui sont les hauts placés qui se chargent des décisions sur le territoire. Ensuite, si de la drogue est présente, il doit bien y avoir des vendeurs et des consommateurs. Nous ne possédons pas de flair pour pister de substances, mais je pense qu’il ne faut pas hésiter à observer ceux qui se baladent. Le Byakugan va nous être très précieux dans ce cas. Vous yeux seront trouver ce genre de produits. Voilà comment je vois les choses pour le moment. Des suggestions ? »

_________________
Une mission, une enquête [Team 4] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Souhei Toji
Souhei Toji

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Ven 1 Mai 2020 - 15:46
« Une mission, une enquête »



Première mission pour le moine. De rang B. Son sang n'avait fait qu'un tour lorsqu'il reçut la note lui donnant ses instructions. Démanteler un groupe de contrebandier. Ceci implique éventuellement quelques accrochages avec l'ennemi. Ce genre d'opération est assez stimulante. Recherche et destruction de l'objectif. Il était excité. Non pas de mettre un terme à la vie d'éventuel assaillant mais bien de rendre le village bien plus sûr.

Il était arrivé sur place à l'heure. Tout les membres étaient déjà présents sur place. Poliment il avait salué à tour de rôle ses camarades. Tsuyoshi avait ensuite pris la parole. Jurojin sera le leader de cette mission. L'air surpris de l'intéressé confirma les doutes de Toji. C'était la première fois qu'il prenait le commandement. Avait-il peur ? Non. Remettait-il en question cette initiative ? Non plus. Personne ne devient un bon leader de groupe du jour au lendemain. Comme dit l'expression, c'est en forgeant que l'on devient forgeron. Il approuva la décision Tsuyoshi.

"Si Tsuyoshi te laisse le commandement c'est que tu es capable d'assumer ce rôle. Je suivrais tes ordres Jurojin." Avait-il dit de manière assez simple.

La seule inquiétude qui subsistait était qu'il ne connaissait pas très bien Jurojin, si un combat venait à éclater, il ne saurait pas vraiment comment se coordonner avec lui pour combiner des techniques. Mais ce sentiment fut vite balayé lorsque le capitaine exposa son plan d'action. Il avait l'esprit vif. Si sa capacité d'adaptation était aussi poussée, alors il n'y aurait aucunes inquiétudes à avoir.

"Ton plan d'action me semble cohérent, je pense que le plus dur sera de débusquer un consommateur de cette fameuse drogue et l'interroger. Mais comme tu l'as dit, le Byakugan va grandement nous faciliter la tâche."

Il se tourna ensuite en direction de l'horizon.

"Occupons nous de ces foutu contrebandiers…"



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8328-un-moine-dans-la-ville https://www.ascentofshinobi.com/t8675-souhei-toji
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Lun 4 Mai 2020 - 7:15
Tsuyoshi n’avait aucun doute quant au fait que Jurôjin pouvait assumer le lead sur une mission de ce rang. Il observa pour sa part les réactions du Genin ainsi que celles de son coéquipier. Passé la surprise, le Chôkoku rapidement se mit dans la peau du chef d’équipe. Il expliqua son plan d’action initial et les forces sur lesquelles il comptait se reposer. Sans surprises, le Byakugan serait un élément important à priori dans cette mission. Cela dit, pour le Jonin, il ne serait pas l’élément primordial. Ce qui sera déterminant, c’est la capacité d’analyse du trio et pourquoi ne pas imaginer une bonne dose d’intuition. Quoi qu’il en soit, Jurôjin avait laissé l’opportunité à Toji de décider s’il était d’accord pour qu’il prenne le lead. Ce dernier avait donné son accord en se référant au choix initial du Jonin. La boucle était donc bouclée.

Jurôjin proposa d’aller rendre visite à la fédération des commerçants du village pour peu qu’elle existe. Sur ce plan, Tsuyoshi avait quelques informations à partager. Il attendit donc que le tout nouveau leader eut terminé son speech pour intervenir :

_ Oui, il existe un conglomérat de commerçant. Ce conglomérat réunit les entreprises la plupart des plus puissantes et plus influentes entreprises d’Iwa. Le Président de ce conglomérat est également le Président de la chambre de commerce d’Iwa. Le siège du conglomérat est au quartier commercial au milieu de la cinquième rue.

Ils étaient tous passés devant au moins une fois dans leur vie. Un bâtiment simple d’apparence mais bien entretenu. Un mini immeuble R+3 qui surplombait les commerces aux alentours. Il était rare que de non businessman y entre, mais le Hyûga par le passé, y avait déjà mis les pieds pour raison d’affaires justement. Voilà pourquoi il détenait cette information. Il en savait d’ailleurs un poil plus, mais il n’était pas nécessaire de dire tout ce qu’il savait. Cette enquête serait probablement longue, peut-être difficile. Le manque de pistes de départ rendait l’exercice compliqué.

_________________
Spoiler:
 


Une mission, une enquête [Team 4] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 16:50
Toji ne s’oppose pas, semblant accepter l’idée. Sûrement que le fait que le Chôkoku soit membre de l’équipe avant lui, étant une sorte d’aîné, le pousse à mieux accepter ce rôle malgré leur grade équivalent. Puis, il ne semble pas remettre en doute le choix du vrai dirigeant de l’équipe, lui donnant suffisamment de confiance en ses réflexions pour suivre le mouvement. Pas de vote contre, donc Jurôjin obtient les commandes. Il se doute que Tsuyoshi ne restera pas en simple spectateur, appréciant l’ombre, mais sachant se mettre en avant aussi lorsque la situation le demande. Un Jônin sérieux mais pas forcément sous les projecteurs, gardant du recul pour mieux intervenir après. C’est la vision qu’il en a. Une approche vraiment différente de ses compères tout aussi puissants, comme Borukan Ashitaka, ou encore Tenzin, qu’il avait pu voir en combat. Ce sont ces gens, ces personnalités différentes qui ont su définir ce que le Genin voudrait être, lorsque lui aussi un jour, deviendra un gradé ayant des jeunes à éduquer. Il l’avait en tête, mais il faut le tester, le mettre en pratique, pour repenser ce qui n’est pas encore au point.

Toji semble d’accord sur le plan défini, bien que la recherche de vendeur et de consommateur lui semble être une tâche trop lourde et compliquée. Il est vrai que chercher dans cette voie peut s’avérer la moins productive. Le mieux serait au moins d’avoir quelques indications, sur les lieux de vente et si des cas de consommateur ont été confirmés. Une autre idée alors lui vient, restant dans cette même idée. L’hôpital a peut-être déjà eu des patients ayant fait des overdoses ou une dépendance d’une quelconque substance étrange. Voilà de quoi travailler autrement que par la vue légendaire du Hyûga. En parlant de lui, il semble avoir les renseignements qu’il faut concernant un conglomérat de marchands à Iwa. Lieu défini et personne importante en visu, Jurôjin plonge dans ses pensées, voulant définir un plan d’action idéale.

« Bien… Je vois que vous avez plus de connaissance sur ce conglomérat que nous senseï. Vous avez des contacts en son sein ? Histoire que réalise une approche plus discrète qu’entrer par la porte principale et nous définir comme enquêteur pour justifier notre présence. On risquerait de faire peur à cette personne corrompue si cela se sait. Concernant le fait de trouver des consommateurs, je pensais à l’hôpital, pouvant avoir traité des cas. Cela peut vite se faire contrairement à une recherche étendue dans la ville. Je peux même m’en occuper si vous voulez. »

Mais que donner à faire à ses compères ? Se séparer pour récupérer le plus d’information serait l’idéal, mais encore faut-il savoir où chercher exactement. Deux pistes pour trois personnes. Que faire ? Le village possède plusieurs établissements de soin, peut-être qu’il serait mieux de se rendre dans chacun d’eux. Deux dans le centre commercial et un dans les quartiers résidentiels. Ainsi, ils réduisent le temps passer à voyager entre chacun.

« Bon dans l’immédiat je ne vois pas cinquante possibilités. Senseï, essayez de creuser du côté du conglomérat. Pour nous, Toji, je propose qu’on se rende dans les hôpitaux. Je m’occupe de celui du quartier résidentiel. Si tu pouvais faire le tour rapidement sur les deux dans le cœur commerçant, je t’en serais reconnaissant. Puis on se retrouve aussitôt près du bâtiment mentionné, près à faire y entrer s’il le faut. Des remarques, meilleures propositions ou pistes à suivre ? »

_________________
Une mission, une enquête [Team 4] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Souhei Toji
Souhei Toji

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Lun 11 Mai 2020 - 5:37
« Une mission, une enquête »



Un conglomérat de commerçant ? Toji n'y avait pas pensé mais il était effectivement dans un village dont les revenus étaient essentiellement due aux commerces, il était donc normal qu'un groupement fédère tout ceci. Après réflexion c'est vrai qu'il se rappel être plusieurs fois passé devant un immense bâtiment lorsqu'il se balade dans le quartier commerçant. Il ne pensait pas que ce lieu abritait les investisseurs de Tsuchi. Jurojin aborda une solution discrète. Au grand désarroi de Toji. Lui ce qu'il voulait c'était se la jouer Starky et Hutch. Enfoncé chaque porte du conglomérat à grand coup de pieds en hurlant "FREEZE !". Il se secoua légèrement la tête pour chasser cette idée. Certes elle avait de la gueule mais ce ne serait probablement pas la plus efficace. Le suspect pourrait facilement prendre la fuite. A moins de boucler le bâtiment. Mais à trois cela serait difficile.

La deuxième idée du genin interpella le moine. Faire un tour dans les hôpitaux pour éventuellement recenser des cas d'overdose. Diantre ce gars là avait de la suite dans les idées. C'était brillant. Le guerrier attendit que son compère termine ses instructions pour donner son avis.

"C'est une excellente idée Jurojin. Avec mon statut de moine je pourrais peut-être même avoir une entrevue avec des patients afin de qu'il puisse 'se confesser.' " Dit-il en mimant les guillemets avec ses mains.

Il croisa les bras. Sa moue se durci. Il était soucieux.

"On nous a demandé de ramener les principaux suspects en vie. Je prône le pacifisme et je ne peux qu'appuyer ce choix…Mais si un affrontement avec plusieurs individu venait à éclater je ne sais pas si dans la confusion je serais en mesure d'employer des méthodes sublétal…" Dit-il en baissant légèrement la tête.

"Espérons que nous n'aurons pas à le savoir…Bon je me mets en route pour le cœur commerçant. On se retrouve plus tard." Dit-il avant de tourner les talons.

Il s'en alla calmement. Au fond de lui il avait peur. Peur de tuer quelqu'un par mégarde. Parfois un adversaire peut surréagir, entrainant ainsi une réaction inattendue. Une frappe précise devient alors incertaine et peut entrainer des dommages irréversible…Voir la mort. Il n'espérait qu'une chose, que le type qui sera en face de lui fasse dans son froc et qu'il n'ait pas à le frapper. Mais ça c'était la théorie. En pratique ce sera différent.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8328-un-moine-dans-la-ville https://www.ascentofshinobi.com/t8675-souhei-toji
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 11:01
Jurôjin, rapidement, avait pris ses marques. Comme à son habitude, il essaya de mettre en place un plan d’attaque parfait. Il avait de la suite dans les idées, ça c’était indéniable, pour sûr il ferait un bon chef plus tard. C’était lui qui avait eu l’idée d’approcher une fédération de commerçants, Tsuyoshi n’avait fait que l’orienter vers ce qu’il savait comme structure existante. Non satisfait de cette première piste, le Chôkoku décida d’élargir le spectre de sa zone d’action afin de se rendre dans les centres de soin du village dont l’hôpital. C’était au final une bonne stratégie. Une excellente idée.

Jurôjin en leader de mission au bout d’un moment fini par donner des affectations à chacun des membres de l’équipe. Tsuyoshi serait chargé d’obtenir des informations du côté du conglomérat tandis que le moine et lui iraient visiter des malades d’overdose dans les hôpitaux. Tsuyoshi se gratta la tête… Comment s’y prendrait-il pour obtenir des informations sans mettre la puce à l’oreille des intéressés ? Déjà qu’ils n’avaient aucune idée de qui pouvait être mêlé à ce deal… Après s’être gratté la tête un moment il eut une idée. Etait-elle lumineuse ? Il n’y croyait pas tellement mais le chef d’équipe pourrait peut-être le mettre sur la bonne voie ?

_ Tu as une idée de comment je pourrais approcher les membres du conglomérat et obtenir des informations ? Je n’ai malheureusement pas d’autres contacts que le président du conglomérat lui-même.

Tsuyoshi ne le dit pas, mais en réalité c’était plus son père qui avait des contacts avec ladite personne.

_ Si je tente une approche sous henge en tant qu’acheteur… Par ces temps qui courent est-ce une bonne idée ? Sachant que ce sont des civils ils n’y verront normalement que du feu. C’est correct ?

La question était posée au Chôkoku. A lui de valider l’approche ou de l’invalider et de proposer autre chose. Une fois que ce serait fait, le Hyûga irait remplir sa part de contrat.

_________________
Spoiler:
 


Une mission, une enquête [Team 4] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 5:36
Pas d’opposition, pas de surenchère des idées apportées, ils semblent donc que Jurôjin par son intellect prévoyant arrive à satisfaire. Loin de dire encore que le rôle lui sied parfaitement, il sait néanmoins que pour sa première prise en main, il s’en sort bien sur le sujet. Il ne doutait pas de lui, surtout pas, mais il est vrai qu’il aurait pensé voir Tsuyoshi intervenir un peu plus pour le reprendre. Peut-être garde-t-il les remarques pour plus tard ? Afin d’attendre de voir ce que donnera la phase d’enquête, sur son avancement, pour ensuite définir ce qui allait ou pas. Mais ce n’est que le début. Bientôt, quand toutes les informations seront réunies, il faudra appréhender les responsables de ces ventes illicites. Toji semble déjà se projeter dans ces moments, étant légèrement tourmenté, alors qu’il semblait ravi du plan présenté.

Le moine le dit très bien, dans peu de temps l’équipe devra capturer les coupables. S’il souhaite régler le problème sans effusion de sang, il ignore pourtant comment il pourra agir de manière contrôlée. Est-ce que sa force et son esprit ne lui permettent pas de sanctionner sans pousser l’ennemi vers les portes de la mort ? Pour une personne engagée logiquement dans la religion, c’est incroyable d’entendre cela. Mais est-ce seulement un problème ? Oui la justice du village doit aussi faire son travail, mais le soldat n’est-il pas là pour la faire quand la situation ne le permet pas ? Dans l’absolu, le Chôkoku ne voit pas de raison de s’inquiéter, car ils auront encore le temps de s’entretenir sur ce point. En tout cas, possédant lui aussi un pouvoir de destruction, il comprend tout à fait la crainte ressentie. Ce n’est pas pour rien que Jurôjin cherche à manipuler d’autres sources de forces, pour ne pas compter que sur l’argile.

Il ne reste plus qu’à gérer le cas du vrai chef d’équipe. S’il savait qu’un conglomérat existe et ce qui le compose, il s’avère que son seul contact se trouve être le président lui-même. Lui demander de nous faire entrer pour enquêter serait contraignant, étant un potentiel suspect. La proposition soumise est d’entrer sous métamorphose, pour tromper le personnel sous les traits d’un client. Le visage de Jurôjin se crispe. Il y a du bon mais aussi du mauvais. Il ne s’empêche donc pas de répondre.

« Je trouve qu’il existe un risque. S’il cherche à vérifier votre identité, ainsi que des fonds que vous disposez, il se peut qu’il découvre la mascarade. Car je pense que pour eux, un acheteur doit suffisamment être riche et influent. Après, à vous de voir si vous avez confiance en vos capacités d’acteurs et d’improvisation sur place. »

Seul le Hyûga pouvait savoir ses limites quant à ce jeu auquel il va se donner s’il souhaite vraiment le faire. Jurôjin réfléchit. S’ils ne peuvent pas agir de manière civilisée, il reste une autre solution, celle qui colle plus à la peau d’un agent comme eux.

« Si passer par l’entrée est trop compliqué, nous allons nous en faire une. Utilisez votre camouflage de roche pour vous glisser dans le bâtiment. Par besoin de vous dire que la discrétion sera très importante. Aucun contact avec les gens. Fouillez simplement les bureaux des plus influents. Cherchez tous éléments suspects, sans pour autant les voler. Seul vous avez ces capacités senseï, je vous fais confiance. »

Dissimulation Dôton ainsi que les yeux perçants du Byakugan, des atouts majeurs pour cette tâche. Il en demande peut-être trop à son supérieur, mais personne d’autre ne peut le faire. Autant profiter de ces qualités qui lui sont propres pour réussir cette enquête. Si aucune objection n’est soumise, alors le Genin part. Il faut qu’il s’occupe de l’hôpital du quartier résidentiel.

_________________
Une mission, une enquête [Team 4] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Souhei Toji
Souhei Toji

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 18:42


Le cœur commerçant. Là où tout bons chineurs se doit d'aller au moins une fois par semaine pour valider son statut de fouine aux bonnes affaires. Bien qu'il passe régulièrement dans le quartier, Toji n'a rien d'un brocanteur. Son objectif d'aujourd'hui ne le pousse pas non plus à franchir les portes du cercle très fermés des chineurs mais bel et bien de celui-ci des dealers. Il n'avait jamais entendu parler d'histoire concernant un réseau de trafiquant de drogue dans la région jusqu'à aujourd'hui mais en y repensant c'était plutôt normal. Ces gars là se la joue discret pour ne pas trop attirer l'attention sur eux. Il allait donc devoir enquêter. Jurojin avait donc eu la brillante idée d'écumer les hôpitaux de la ville à la recherche d'éventuel patient interné pour une overdose ou des symptômes similaires. Ça n'allait pas être chose aisé. Les hôpitaux ne sont pas du genre à divulguer les informations qu'ils auraient pu récolter. Il fallait donc puiser à la source. Interroger les patients eux-mêmes.

Tandis qu'il franchit le palier d'entrée de l'hôpital, le moine tente d'établir une tactique d'approche. Avec de la chance, Aimi alterne entre les deux hôpitaux de la ville. Elle pourrait l'aider. Mais cette idée fut rapidement chassée. L'impliquer pourrait lui porter préjudice. Elle risquerait d'y laisser sa place. Hors de question qu'elle paie les pots cassés. Il se gratta le menton pour réfléchir. Sa main toucha son immense collier bouddhiste autour de son cou. Son esprit s'illumina. Euréka. Il n'avait qu'à se faire passer pour ce qu'il était. Un moine. Il n'y aurait rien de suspect à venir réconforter les malades après tout ? Surtout ceux qui ont une certaine addiction. Un sourire en coin décrispa sa moue. Il s'approcha de la banque où une secrétaire était entrain de gratter une fiche de renseignement. Elle leva la tête.

"Je peux vous renseigner ?"

"Bonjour, j'ai été missionné par le temple d'Iwa pour venir apporter un peu de soutien aux patients souffrant d'addiction divers…vous avez bien des cas comme ça chez vous n'est-ce pas ?" Dit-il de manière très pro.

"Nous en avons effectivement mais la plupart ne sont pas croyant. Vous perdez votre temps…" Lui rétorqua la secrétaire.

"Il n'est jamais trop tard pour s'ouvrir à la religion…Mais s'ils ne veulent pas me voir, je n'insisterais pas…"

"Très bien, remplissez ce formulaire et indiquez bien votre heure d'entrée et sortie…Vous trouverez ces patients au premier étage…Oh et j'oubliais. Évitez la chambre numéro 104. Ce patient vient d'être admis hier, il doit se reposer."

"Entendu, merci de l'information, je ne l'importunerais pas."

Calomnie. S'il y a bien quelque chose qu'il allait absolument faire c'était rendre une petite visite à ce fameux patient de la chambre 104. Il termina de remplir son formulaire et salua d'un signe de tête la secrétaire avant de se diriger au premier étage. L'endroit ne semble pas très agité, ce n'est pas un service qui nécessite beaucoup de soignant. Tant mieux. La récolte n'en sera que plus facile. Faisant résonner ses sandales à travers le long couloir, le colosse s'arrêta devant la porte de la chambre 104. Il toqua trois fois avant de se saisir de la poignée et d'ouvrir.

La chambre est des plus classiques. La pièce est faite pour accueillir un seul patient, impossible d'être déranger par une oreille indiscrète. Un peu plus loin, allongé sur un lit mécanisé. Un jeune homme. Environs la trentaine. Des perfusions l'alimentent d'une substance totalement inconnue pour Toji. Le moine s'approche et prends un fauteuil avant de s'assoir à côté du patient. L'individu, sentant une présence, se réveil légèrement en sursaut.

"Allons, du calme… Je ne suis qu'un humble moine venu réconforter une brebis égarée…"

Cela sonnait faux mais l'homme encore un peu dans le gaz ne semblait pas trop saisir la situation.

"J'suis pas trop branché jupe et chapelet…" Dit-il la voix roque due à son réveil.

Toji posa sa main contre celle du patient et la tapota.

"Hmmm oui…Toi t'es plus seringue et poudre à sniffer j'imagine…" Répondit-il de manière incisive.

L'inconnu sembla perturbé.

"Parce que vous croyez que c'est simple de plus être accroc ?...Puis z'êtes pas censé me réconforter plutôt que de me juger ?"


Toji sourit. Il avait mordu à l'hameçon. Il avait avoué sans vraiment s'en rendre compte qu'il avait prit des stupéfiants.

"Tu sais…Il y a un moyen facile de s'en sortir…Un moyen qui pourrait même aider d'autres personnes que toi…Donne moi le nom de ton fournisseur et j'irais lui rendre une petite visite de courtoisie…"

"Z'êtes flic ?...OH MERDE…Si j'parle y va m'tuer ! j'vous jure y rigolent pas ces types !"

"Si c'est pas lui c'est moi qui vais le faire…" Dit-il en assombrissant son regard.

"Oh merde, merde, merde, merde…" Répéta sans-cesse l'inconnu.

Il était visiblement entrain de partir en plein trip. Les substances que l'hôpital lui injectait était surement du même type que la drogue qu'il consomme habituellement afin d'éviter tout sevrage brutal. Toji se leva de son fauteuil pour surplomber l'inconnu allongé dans son lit.

"J'imagine que tu as fait ton choix du coup." Dit-il en faisant mine de fouiller dans son kimono comme pour en sortir une arme.

"NON ! Arrêtez j'vous en supplie ! J'vais tout vous dire !" Répondit paniquer le patient.

Il commençait à suffoquer. Il était encore un peu faible et Toji l'avait malmené, il devait reprendre son souffle pour continuer.

"Il…Il se fait appeler Suima…"

"Ben alors ?...Continue."

"Man…P'tain y va m'crever, c'est sur y va m'retrouver et m'crever !"

"C'est le Man qui va te crever ici et maintenant si jamais tu ne me dis pas où je peux le trouver !"

"Y…Il a un camp à l'extérieur du village…C'est tout c'que j'sais ! Moi je prenais la cam dans une souche d'arbre pas loin et je déposais l'argent en retour et j'me tirais ! J'te jure ! " Avoua apeurer l'inconnu.

Toji lui tapota la tête.

"Ben voilà…C'était pas si compliqué…"

Le moine tourna les talons et se dirigea vers la sortie. Il entre-ouvrit la porte et commença à s'éclipser avant de se retourner légèrement.

"Ah oui au faite…Pas un mot à qui que ce soit, ce serait dommage de finir entre quatre planches à peine sorties de l'hôpital…" Dit-il de manière cynique avant de renfermer la porte derrière lui.

Les méthodes employées n'étaient pas les mêmes que d'habitude mais le patient n'aurait probablement pas coopéré de la sorte avec une méthode plus douce. Il ressortait de l'hôpital avec des informations capitales. Avait-il seulement le temps de les partager avec Jurojin ? Pas sûre. Il devait se rendre au plus vite à ce campement.






Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8328-un-moine-dans-la-ville https://www.ascentofshinobi.com/t8675-souhei-toji
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Mar 21 Juil 2020 - 11:24
Le Hyûga sourit. Il devait l’avouer, face au dilemme qui était le sien, devoir enquêter du côté du conglomérat et notamment de son président sachant qu’il connaissait le gus n’était pas aisé. Le Jonin avait essayé, sincèrement, de trouver une solution à son problème. La seule qui lui soit venue à l’esprit était de jouer le jeu de l’acheteur. Il ne serait bien entendu pas allé directement voir le boss du conglomérat non. Il aurait mimé, joué le jeu et tenté d’en savoir plus d’abord auprès des commerçants pouvant le renseigner par rapport à l’activité délictueuse sur laquelle ils enquêtaient, puis au conglomérat. Bien entendu, il aurait usé de ses propres avoirs –qu’il aurait récupéré à la fin de la mission bien entendu – pour jouer ce rôle d’acheteur.

Tsuyoshi souriait, parce que dans le cadre de cette mission, il avait laissé le leadership à Jurôjin. Lui laisser le leadership impliquait se placer dans un rôle de sous-fifre et lui laisser les pleins pouvoirs. Une application en bonne et due forme, en situation réelle. Quoi de mieux pour réellement évaluer les progrès et le savoir-faire d’un homme placé sous sa direction ? Le terrain ne ment pas comme on dit. Entendre Jurôjin le rectifier et avoir une proposition meilleure, une approche plus sécurisée et plus discrète des choses lui avait décroché ce sourire. C’était tout simplement excellent.

_ Entendu Jurô. Ton idée me semble meilleure que la mienne… Dit tout simplement le Hyûga. Son sourire mi paternel-mi fier s’estompa de lui-même. Ok, j’y vais alors… A tout à l’heure les gars ! Dit-il joyeusement en s’en allant. Tout ceci lui rappelait quelque peu l’époque où il faisait des missions avec des Jonins. Il n’en avait pas fait souvent cela dit, étant donné les circonstances de l’époque, mais un souvenir demeure un souvenir.

Le Hyûga était parvenu après plusieurs minutes de marche près du siège du conglomérat. Il passa devant ledit bâtiment, Byakugan activé, afin d’en dénombrer les individus s’y trouvant ainsi que leurs positions. Il n’y avait guère lieu de cacher cette manœuvre. Après tout, il se trouvait en plein village iwajin et voir un Hyûga passer dans ce coin du quartier commerçant n’était pas rare. De plus, il n’y avait qu’un vigile, un civil à en juger par son chakra quasi inexistant, à l’entrée de ce conglomérat, rien qui puisse lui causer du souci donc.

Tsuyoshi fit le tour du paté de maisons. Il parvint vers l’arrière du bâtiment ciblé. Le problème c’était que la zone était également fréquentée. Elle donnait sur une autre ruelle du quartier commerçant. Il était quasi impossible d’entrer dans le mur sans se faire remarquer par une parie d’yeux. A moins d’une diversion… Etait-ce nécessaire ? Tsuyoshi entra tout simplement, le plus naturellement du monde, par la porte arrière, celle des intimes et des employés. Par chance, le vigile assigné à cette porte s’était déplacé. Le Hyûga, Byakugan actif, le voyait parfaitement. Le vestibule était désert, une nouvelle chance. L’occasion rêvée pour commencer ses actions ninjas.

Pénétrant dans le mur carrément, le Hyûga s’y déplaça vers le haut. Il devait atteindre les hautes sphères, les étages supérieurs notamment l’étage du boss. Il y parvint sans grandes difficultés, dépassant néanmoins des étages grouillant de monde et fort intéressants pour ses recherches. Arrivé au dernier étage, dans le bureau fermé du boss du conglomérat, le Hyûga inspecta les lieux de sa vue particulière. La pièce fermée et plongée dans le noir fut scannée de part en part. Malheureusement ou heureusement, Tsuyoshi ne trouva de prime abord aucun objet compromettant. Il n’y avait aucune trace de drogue ici et encore moins de produits illicites. Le Hyûga avait ensuite fouillé patiemment la boite à pharmacie dans la commode en face du bureau. Les médicaments qu’il y vit étaient parfaitement légaux. Ils étaient venus dans les officines du village. Cherchant du côté de la paperasse, tout en faisant bien attention à ne rien déranger, le Hyûga fouilla pendant près d’une heure sans rien trouver de particulièrement compromettant, du moins par rapport à l’affaire qui le concernait. Il y remarqua cependant quelques informations bonnes à prendre pour lui ou du moins son père, pour ce qui était des affaires familiales. Après avoir rangé comme il l’avait trouvé les bagages, papiers et autres, Tsuyoshi composa des mudra. Il finit par invoquer Nidora. Un rat femelle similaire à tous les rats de Tsuchi no Kuni. De petite taille, elle pouvait aisément se cacher, se faufiler, espionner et recueillir des informations. Le Hyûga la briefa. Il lui demanda de rester dans les lieux et surtout dans les locaux de Masahiro, le boss du conglomérat, dès lors qu’elle saurait qu’il est de retour. A elle d’espionner tout le bâtiment. Le kuchiyose acquiesça. Tsuyoshi disparut derrière un mur et s’enfonça jusque dans la terre avant de quitter les environs et apparaître dans un endroit plus calme.

Cette première recherche s’avérait pour l’instant infructueuse. Il lui fallait continuer les recherches. Le vrai problème pour l’heure, c’est qu’à part des endroits sensibles où chercher, ils n’avaient pas grand-chose, pas de piste rien. Se dirigeant vers les commerces, dans la zone où l’on vendait des herbes médicinales, le Hyûga, Byakugan toujours actif, se mit à la recherche des objets frauduleux. Seulement, ce procédé s’avérait bien trop fastidieux. C’était comme chercher une aiguille dans une botte de foin.

Presque découragé, une idée lui vint alors en tête. Il avait perdu deux heures en vain pour l’instant. Nidora ne l’ayant pas fait signe, il pouvait alors chercher du côté de cette zone mal famée d’Iwa. Pourquoi n’y avait-il pas pensé avant ?


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Une mission, une enquête [Team 4] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Jeu 23 Juil 2020 - 6:12
Tout est enfin décidé entièrement. Toji était déjà parti, bien avant tout le monde, mais maintenant que le cas de Tsuyoshi était enfin trouvé et accepté, chacun part dans son coin. Jurôjin ne peut s’empêcher de s’interroger sur la réaction étrange de son maître. Son ton était très neutre lorsqu’il exprimait son accord, sans aucune joie, tandis que son expression faciale présentait un sourire avant de s’estomper, partant cette fois avec une voix enjouée. Etait-il vraiment d’accord avec ce qui avait été dit ? Ou alors était-il fier de la décision prise ? Aucune idée, il est impossible de sonder l’esprit déjà parti. Il prendra un temps après la mission, afin de faire le bilan sur la manière dont il a su diriger l’équipe.

Sans perdre plus de temps, pour ne pas laisser son camarade en recherche d’information tout seul, sûrement déjà avec de l’avance, il se présente à l’accueil de l’hôpital du quartier résidentiel. Il n’avait pas encore réfléchi à la manière de s’y prendre pour obtenir ce qu’il veut. Passer par son autorité de missionné ? La discrétion ne serait plus de rigueur, surtout si les murs ont des oreilles. S’introduire sans autorisation ? Il n’a pas confiance en sa furtivité, manquant de dissimulation dans ses compétences. Se faire prendre pourrait avoir des conséquences désastreuses sur son image. C’est alors que, pris de court, une main vient lui tapoter l’épaule. Surpris, mais évitant de l’extérioriser, il se retourne pour voir qui le demande. Il découvre alors, par chance, une cousine. Si l’argile est le pouvoir dominant dans la famille, d’autres suivent une voie différente, leur correspondant plus, avec les capacités qui suivent. Ainsi, des membres participent à l’activité du village autrement que par être soldat ou artiste par l’argile. Jardinier, soigneur, marchand, comptable, producteur… Tout autant de métiers vers lesquels se dirigent les Chôkoku. C’est là qu’une idée lui vient, celle d’utiliser son lien familial pour gagner des faveurs. Un coup bas, mais qui est nécessaire s’il veut réussir dans sa mission.

« Bonjour Jurôjin. Que vient faire le représentant ici ? Avez-vous une visite à rendre, ou bien êtes-vous en mission ? Si nous pouvons vous aider, n’hésitez pas.

- Je patrouille, comme souvent. Mais en effet, j’ai besoin d’aide. Pouvons-nous en parler dans un coin plus privé ?

- Euh… Oui bien entendu. »


Il avait menti, ne voulant dévoiler en aucun cas l’objectif de sa venue. Il doit la jouer fine, dissimuler pour ne pas ébruiter. Il va se servir de cette pauvre soignante, mais si c’est malheureux pour elle. Ils arrivent alors dans une salle, habituellement utilisée pour les consultations. Par chance, le reste du personnel n’a pas questionné en passant à côté du duo. Maintenant, il faut qu’il s’explique réellement rapidement. Dès que la porte se ferme, l’ambiance change, plus lourde, instauré par l’aura du jeune homme.

« Je ne vais pas m’attarder. Obtiens-moi un accès vers des patients arrivés sous effet de substances illicites. Pas un bruit aux autres, c’est un cas très particulier. Fait passer mon passage pour un check-up à la suite d’un entrainement très intense. Je ne veux rien entendre de plus de ta part. C’est bien compris ? »

Désemparée, la demoiselle ouvre la bouche mais ne dit rien. Elle a compris qu’elle n’a pas le choix, que c’est un « ordre ». Elle sort de la salle, laissant en attente Jurôjin. La minute d’après, la voici de retour, avec un tableau contenant ce qui a été demandé. Une étude rapide, il choisit la personne à interroger, la seule, pour limiter les risques.

« Bien, chambre 20. Emmènes-y moi, de manière que des soupçons ne s’éveillent pas. Faisons genre de discuter amicalement, entre membres de la famille, que tu me fais faire une visite de ton lieu de travail. »

La femme est presque tremblante, se sentant utilisée, presque pris de peur, mêlé à de l’incompréhension. En tant que représentant de clan, il se doit de veiller au bien-être de ses membres. Il se rapproche d’elle, la prend dans ses bras, lui parlant de manière plus détendue et faiblement.

« Désolé pour ce que je te fais endurer. La situation le demande. Je me rattraperai plus tard en venant spécialement te voir toi, si cela te convient. »

Illumination, les mots ont su faire mouche. L’homme a su jouer de ses charmes sur elle. Il n’en a pas l’habitude et n’était pas sûr que cela fonctionne. Maintenant, les choses seront plus naturelles. Grand sourire, petit rire, joie bien apparente, les deux avancent vers la chambre visée. Discrètement, il s’introduit, avec un remerciement par clin d’œil. Isolé, il souffle, ne croyant pas à ce qu’il vient de faire. Il recouvre son sérieux, voyant l’endormi sur son lit. Il s’approche, préparant l’interrogatoire. Une main se pose sur la bouche et une seconde bloque le sursaut de l’alité. Il tente de l’apaiser par un chuchotement, qui finit par prendre. Il retire d’abord sa main du buste, puis délicatement celle sur les lèvres, prêt à la reposer s’il le faut.

« Bien. Je dois vous parler. Je sais qui vous êtes et pourquoi vous êtes là. Les règles, vous me dîtes ce que vous savez sur le commerce de drogue qui se fait. Ensuite, je pars m’occuper de le détruire. En revanche, si vous osez parler de ma visite, ou alerter vos copains, c’est vous qui serez détruit. »

Il montre ses mains baveuses, demandant de l’argile. Pas besoin de plus pour qu’il comprenne. Il hésite d’abord, dont Jurôjin suspecte même son envie de crier. Il finit par passer aux aveux.

« Je… Ok… De toute façon je dois mettre fin à cette connerie de mon côté… Je n’ai pas de nom pour vous mais je sais qu’il y a un camp autour d’Iwa. Malheureusement rien de plus… Aucun contact lors des échanges, juste une indication de l’endroit où récupérer la marchandise… Après si, il y a un mec masqué qui vient d’abord vous voir pour vous expliquer le principe mais c’est tout.

- D’accord. Pouvez-vous me parler du lieu ?

- Oui… J’y déposais de l’argent le soir et le lendemain j’avais ce qui y correspondait. De ce que j’ai cru comprendre, chaque client à un lieu différent.

- Cet homme masqué, rien sur lui ?

- Non, rien qui ne l’identifie réellement.

- Comment le rencontrer ?

- Je ne sais pas trop… C’est un proche qui s’en est occupé pour moi au départ. Mais je ne l’ai pas revu depuis un moment…

- Merci pour les réponses. Vous faites bien de reprendre le droit chemin. Iwa vous soutiendra.

- Hmm… Merci… »


Ouvrant la fenêtre, il fait en sorte de ne pas se faire voir, autant par les passants extérieurs que ceux dans les chambres à l’intérieur. Il quitte les lieux, prêt à étudier les alentours d’Iwa, là où un camp pourrait se trouver. La localisation est floue, mais l’endroit ne peut pas passer inaperçu pour autant. Passant faire un tour à l’extérieur, il fait un tour par les autres hôpitaux, où Toji ne semble pas être présent. Avait-il trouvé également des informations ? Concernant Tsuyoshi, avait-il réussi à entrer et obtenir quelque chose ? Pour s’en assurer, il fait comme il l’avait suggéré, se retrouver prêt du bâtiment. Seul, il s’attend à voir au moins le Jônin, puis avec un espoir que le moine arrive.

_________________
Une mission, une enquête [Team 4] 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Souhei Toji
Souhei Toji

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Ven 24 Juil 2020 - 4:24
« Une mission, une enquête »



Il s'était exfiltré de l'hôpital. Prenant le plus grand soin à ne pas se faire remarquer. Espérons que le patient auditionné ne préviendra pas l'établissement auquel cas il aurait probablement des ennuis. Toutefois il était évident qu'il avait usé d'un faux nom et marqué la mauvaise heure sur le registre de l'entrée. Bien qu'il soit en mission officiel et qu'il ait carte blanche pour retrouver les trafiquants, il préférait couvrir ses arrières. On n'est jamais trop prudent par les temp qui court, il n'a pas envie de se retrouver d'être conduit en cour martiale.

Resserrant son Gi en tirant sur le tissu par le bas, il se mit à réfléchir à la suite des opérations. Les informations obtenues ne lui permettaient pas d'identifier convenablement l'emplacement du campement des trafiquants mais pouvait-il se permettre de perdre du temps et revenir au point de rendez-vous pour partager ces informations avec son équipe ? Si le moindre écho parvenait aux oreilles des trafiquants, le campement serait alors désert lorsque la Team 4 arrivera sur site, retour à la case départ pour le groupe de Shinobi…
Le moine grogna dans sa barbe. Que devait-il faire ? Foncer dans le tas n'est pas non plus la meilleure des solutions. Seul face à plusieurs adversaires, il avait beau être costaud, il y a toujours plus fort que soi et la supériorité numérique n'aide pas…Il soupira. Il avait envie d'agir mais sa raison repris le dessus. Il devait faire son rapport à Jurojin et Tsuyoshi avant de prendre toutes initiatives.

Il arriva au point de rendez-vous, le premier sur place fut Jurojin. Toji s'approcha calmement mais son air satisfait indiquait qu'il avait réussi à récolter des informations. On pouvait percevoir cette même expression chez son camarade. Le moine s'arrêta lorsqu'il arriva à hauteur du jeune homme.

"Alors ? La pêche a été bonne ?"

Il regarda autour de lui pour voir s'il n'y avait pas d'oreilles indiscrètes.

"Pour ma part j'ai eu vent d'un campement à l'extérieur du village et d'un nom…Probablement un nom d'emprunt mais c'est déjà ça…Et toi camarade ?"

Il espérait que son collègue ait réussi à récolter des informations qui pourrait les mener jusqu'au campement. Peut-être que Tsuyoshi aura eu une bonne récolte.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8328-un-moine-dans-la-ville https://www.ascentofshinobi.com/t8675-souhei-toji
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une mission, une enquête [Team 4] Empty
Lun 14 Sep 2020 - 19:14
Le Hyûga avait eu l’idée d’aller voir son père et de lui parler de la mission. Une idée parvenue à son esprit mais une idée qui le quitta tout aussi vite qu’elle fut apparue. Parler de cette mission à son père n’était pas la meilleure chose à faire. Il ne la ferait que s’il n’avait pas d’autres options car son père n’avait que deux priorités dans sa vie, la famille nucléaire et large s’entend et les affaires. L’une et l’autre de ses priorités s’imbriquaient parfaitement. Néanmoins, il restait un indicateur de taille puisqu’il connaissait parfaitement le président de la chambre de commerce justement.

Quoi qu’il en soit, avant cela, Tsuyoshi avait pris le parti de se rendre dans l’antre des bandits, une zone de non droit ou si vous préférez de peu de droit en plein Iwa. Un endroit où le Hyûga s’était déjà fait escroquer sur une technique Hyûga via parchemin par un shinobi du village régulièrement inscrit en tant que Genin. C’était il y a quelques années… Une zone où il y a quelques mois, Tsuyoshi avait eu affaire à une bande organisée de trafiquant d’humains, des sombres types pratiquant l’esclavage sexuel et la résurrection de morts ! Un quartier connu de peu d’iwajins de la moyenne classe ou de la haute : Iwajuku la dangereuse. Si à cet endroit le Hyûga ne parvenait pas à trouver ce dont il avait besoin… Il ne le trouverait nulle part ailleurs dans Iwa, c’était certain !

Après être entré dans ladite zone, tout de suite remarquable par le bordel organisé et la saleté omniprésente, Tsuyoshi se mit à inspecter les différents étals, boutiques, cantines, bars qui s’offraient à sa vue. Il y en avait tellement. Il y avait tant d’endroits où pouvaient se terrer potentiellement des utilisateurs de ces substances illicites… Ayant repensé à son chef d’équipe sur cette mission et probablement à sa méconnaissance de ces lieux compte tenu du fait qu’après tout Jurôjin appartenait à la haute, Tsuyoshi se mit en tête d’aller le faire chercher. Il exécuta des mudra et créa un clone. A ce dernier il donna la tâche de rejoindre le point de retrouvailles afin de faire son rapport d’étape et de suggérer au duo, s’il n’avait pas mieux à faire, de le rejoindre dans cette zone d’exclusions qu’étaient les bas quartiers iwajins.

Le clone s’élança en direction du point de rendez-vous tandis que Tsuyoshi attendait à l’entrée du quartier sur ses gardes, bien conscient que même le premier passant était capable de tenter le tout pour le tout pour le couillonner ou lui subtiliser quelque chose après rapide diversion. Patient Tsuyoshi attendrait. Si Jurô et Toji avaient mieux à faire alors le clone s’autodétruirait permettant quasi instantanément à l’original d’obtenir l’information attendue. Jurôjin quant à lui, serait au courant de son investigation infructueuse pour le moment dans la chambre de commerce.

Pendant ce temps justement dans la chambre de commerce, le rat du Hyûga laissait traînait ses oreille le plus discrètement du monde. Demeurant caché, il passait de temps en temps, d’un étage à l’autre en usant de son affinité au doton ou en passant tout simplement par les escaliers au moment opportun. Toujours rien à son niveau si ce n’était des potins et des informations sans grande importance vis-à-vis de la mission que lui avait assignée le Hyûga.


Spoiler:
 

_________________
Spoiler:
 


Une mission, une enquête [Team 4] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une mission, une enquête [Team 4]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: