Soutenez le forum !
1234
Partagez

Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson]

Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 1:25
Kiri bar night
Nouvelle nuit glaciale au sein d'un village embrumé par la fraîcheur de l'hiver. Le samouraï progressait, vent de face, au sein des ruelles sombres. La simple lueur projetée au travers des fenêtres lui suffisait à progresser et pourtant, il sentait bien qu'il ne finirait pas son trajet. Le courage y était, mais la chaleur perdait son corps; trop; bien trop.

D'un mouvement de déviation des jambes, Mafuyu s'approcha d'une bâtisse qu'il connaissait bien. Il ouvrit la parole d'un geste simple, libérant un grincement alors que certains des ivrognes présents le toisaient déjà du regard.

Sans demander son reste, il se frotta les mains tout en s'approchant du comptoir. Sa voix transperça l'espace en direction du tavernier.

Un saké s'il-vous-plaît.


Aucun bonjour. Un unique symbole de politesse de sorte à recevoir son dû, celui pour lequel il sortit d'ors et déjà sa bourse. L'homme le regarda bizarrement, non habitué à le voir à une heure si tardive. Tout deux se connaissaient, brièvement évidemment; jamais ils n'avaient encore vraiment conversés ou partagés plus qu'une relation commerciale. Le tavernier lui servit son verre avant de reprendre ses occupations, une main sur l'une des assiettes au gras malmené par du pâté bon marché, l'autre empoignant une serviette pour la nettoyer.

Mafuyu balaya du regard la salle pour trouver une table libre. La seule, libérée quelques secondes plus tôt; encore sale.


_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Shizan
Shizan

Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 10:27


Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson] Cake

Cela faisait maintenant plusieurs jour que le Fossoyeur s'était remis à boire comme un trou, certainement du au froid de l'hiver...Pas du tout... L'homme était un ivrogne, comment ne pas l'être en enterrant des gens à longueur de journée. Le seul échappatoire qu'il avait découvert durant toute ses années, c'était cette mixture magique au gout si varié d'une bouteille à l'autre ... voir d'un tonneau à l'autre. Au vu des quantités astronomique de potion magique qu'il s'était fourrer dans le gosier, il y a forte à parier que dans quelque année son foie sera très certainement capable de parler ou bien de danser la polka avec ses autres organes internes. Mais bon, l'homme avait déja un certain age, même si l'abus de cette alcool semblait avoir figer son vieillissement ... pas du tout encore une fois. C'était juste grâce à la " bénédiction" de son étrange pelle qu'il trimbalait partout.

C'est donc avachi sur le bar, qu'il sirotait avec gloutonnerie l'alcool local du village de la brume. Une étrange mixture bleuté, à base d'alcool de riz d'un peu de lotus et quelques grains de sels marins. Une recette parfaite pour forcer la clientèle à continuer de boire. C'est donc avec la langue devenu quasiment bleu à cause de cette mixture du démon, que le Fossoyeur se mis à taper sur le bar pour que le tavernier lui ressert un verre. D'une voix qui se voulait clair, mais ne l'était pas vraiment Shizan finit par dire:

« Heyy hô ! ... kiarg ghaa haa ... Makooo-chaan ! Un autre verre siiiiii ..teuplait ! ... Makooo ... de...depuis quand t'as une barbe ? huh ... »

Le barman et propriétaire du lieu leva les yeux au ciel et servis un verre de saké à un autre homme qui venait d'arriver avant de s'approcha de Shizan. Il semblait habituer à se genre de situation. D'ailleurs tout les rades du pays devait le connaitre. Il ne sortait de son cimetière que pour boire et accomplir ses missions . Et l'homme buvait beaucoup, il avait gagner sa petit réputation auprès des taverniers. En lui servant son ... heu...tièmes verresn, le tavernier lui répondit , pour ce qui semblait être devenu une coutume.

- Je n'suis pas Mako-Chan ... Bois...

Il repartit à ses occupations, laissant Shizan face à cette potion qui le transformait petit à petit en vrai boute-en-train , ou bien en fonction du poins de vu, il devenait une vrai plais, l'air blasé du barman pouvait en témoigner.

« Merci Mako-chaaaan ! ... T'es bien la plus belle...Mais... Coupe ta barbe ... S'pas jolie ! »

Il se tourna vers les tables derrière lui, regardant les ivrognes comme lui tété leurs poisons. Il se redresse pour se mettre " debout " face à cette assemblé de " brave " gens. Avec un grand sourireet les bras grand ouvert, il souhaita à tout le monde :

« Boooon poissonaaaaage à tous ! ... ... ... Non ... Non... Je voulais dire ... Heu... BON POIVRONAGE Kriaaggg gaaa haaa haaa ! »




_________________

ぬいもの- Le fossoyeur
Vivez de telle sorte, que lorsque viendra le temps de mourir, même le fossoyeur soit désolé.


Dernière édition par Shizan le Jeu 30 Avr 2020 - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9066-shizan-le-fossoyeur-lubrique-finish
Masami Saori
Masami Saori

Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 11:07
Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson] Ezfzfe10
">

ft. NOM Prénom

Informations diverses.

Kiri Bar Night

Aujourd'hui était un grand jour, enfin seulement pour la jeune femme, c'était son arrivée ici à Kiri. Saori était folle de joie à l'idée d'arriver ici et de pouvoir rencontrer plein de nouvelle personne et se faire plein de nouveaux amis, cependant lorsqu'elle franchit les portes de la ville ce qu'elle vit fut tout autre. Les rues étaient presque déserte, l'ambiance y était calme, beaucoup trop calme presque morte. Le froid avait forcé tout les habitant à rentrer chez eux et l'heure tardive créait aussi ce vide à l’extérieure. Elle n'y avait pas forcément pensé de suite mais arriver en pleine nuit et en plein hiver forcément elle n'allait pas tomber sur des gens se baladant dans les rues et profitant de la ville. Il fallait même avouer que voir des gens se balader en ville à cette heure était assez effrayant. La jeune femme sentait ses jambes se geler au fur et à mesure qu'elle restait immobile et elle dut prendre rapidement une décision. Elle avança donc venant prendre une rue au hasard en espérant trouver un endroit où elle pourrait se réchauffer et se nourrir car il fallait avouer qu'elle n'avait pas beaucoup mangé lors de son voyage. Elle traversait alors le froid dans une direction encore inconnue pour elle, cependant après une dizaine de minute dans ce froid elle aperçue une lumière, provenant d'un simple bâtiment. Son premier réflexe fut de s'en approcher, puis lorsqu'elle fut assez proche elle vit enfin l'enseigne indiquant que ce fameux bâtiments n'était nul autre qu'un bar. Il fallait avouer que ça ne la dérangeait pas particulièrement néanmoins trouver une auberge aurait été plus simple pour elle. Mais elle n'avait pas vraiment le temps de réfléchir ni le choix, elle entra donc en vitesse dans les lieux.

La jeune Saori ouvrit donc la porte d'un coup assez rapide venant lâcher un soupire de soulagement, il faisait bien meilleur à l'intérieure. Elle s'avança donc venant prendre place au comptoir. Elle observa alors les lieux qui semblaient assez vivants. La jeune femme se dit que les bars pouvaient aussi lui permettre de rencontrer du monde. Dans tout les cas elle était bien contente d'être à l’intérieure, elle tourna ensuite son regard vers le barman venant lui adresser la parole.

" -Excusez moi, est ce que je pourrais avoir quelque chose de fort ?"

Elle était dans un bar donc autant boire, en espérant que cette fois elle ne finisse pas la soirée à se battre avec un ivrogne juste car "il l'avait mal regardé". Cette fois elle comptais faire attention et s’arrêter au bon moment. Et puis si elle finissait bourré elle n'aurait aucun endroit où aller dormir et c'était plutôt problématique. Elle comptais régler la plupart de ses problèmes demain mais ça ne lui permettait cependant pas de faire ce qu'elle voulait maintenant. Elle fixait les différentes personne présente avec attention voulant avoir un peu d’interaction et de pouvoir discuter avec quelqu'un cependant elle n'avait aucune idée d'avec qui.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9205-saori-fleur-de-kiri-terminee
Raibura no Kyūsei
Raibura no Kyūsei

Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 16:23
Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson] JScAlEq
du vin et des jeux




De l’époque où son paternel était encore en vie, quelques mois auparavant, Kyûseishu avait gardé ses trois préceptes intacts tel une religion qu’il suivait avec une discipline presque spartiate. Premier commandement, interdiction formelle de mourir. Jusque là parfaitement respecté puisqu’il était là, à flâner dans les rues. Le couvre feu imposé à la maison n’étant plus en vigueur, il se donnait tout loisir de vadrouiller dans les parages à la recherche de nouveaux centres d’intérêt ou d’une rencontre intéressante.

Le second commandement était de ne jamais toucher, sous aucun prétexte, à de l’alcool ou toute autre forme de spiritueux. Pourquoi ? Il ne le comprenait pas mais selon les récits de son père, c’était très mauvais d’en consommer. Une histoire de famille obscure dont il n’avait cherché à percer le mystère.

Le troisième était de ne jamais insulter un kirijin ou un autre être humain s’il ne franchissait pas le “seuil”. Ce dernier était défini par un millier de règles que son otosan lui avait rentré dans le crâne. Mais ce soir bien qu’il ne le sache pas encore, il avait peut-être violé une ou deux de ses directives…

Comme un moustique attiré par la lumière, il décerna entre les chaumières éteintes un endroit d’où provenaient des propos tenus forts et une odeur très étrange. Curieux comme l’était Kyûseishu, cela l’obligea à aller voir de quoi il en retournait. Sous le regard incongru du propriétaire du troquet et de quelques clients intrigués de voir un tel client, il alla doucement s’asseoir en regardant un peu partout à la recherche d’un visage connu ou de quelconque signe familier.

La seule place étant à côté de cet homme qui lui disait vaguement quelque chose, il posa ses fesses sur le bois d’une chaise miteuse et regarda par-dessus l’épaule du bretteur pour voir le contenu de son verre. Clair, translucide. Une odeur très forte. De l’eau croupie ? Boh, à Rome il fallait faire comme les romains, hein ?

« Yosh ! De l’eau qui pue msieur ! » Lâcha-t-il assez fort pour se faire entendre, fier de lui, en déposant sur la table assez de monnaie pour une carafe complète, bien inconscient de la valeur de cette chose. Il se servirait et prendrait assez pour ce que ça coûtait. Demander le prix, ça le ferait passer pour un ignare et il n’en était pas question.




_________________

Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson] 9b2jQtg
救世主天秤 » « Kyūseishu de la Balance »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9177-u-c-il-a-surgi-du-poulailler-avec-deux-oeufs-dans-chaque-main-en-disant-qu-il-ne-pouvait-payer-que-l-un-d-eux-mais-le-plus-troublant-c-est-surement-qu-il-etait-nu https://www.ascentofshinobi.com/u1086

Kiri bar night [w/ Kirijins sous boisson]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: