Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 16:23
Le temps. La seule ressource dont tout le Yuukan disposait de la même quantité, distribuée à part égale sans distinction quelle qu’elle soit à tous les êtres qui naissaient en ce monde. Jusqu’à ce que, bien sûr, la mort frappe à la porte d’un individu ou d’un autre pour une raison plus ou moins naturelle. Mais, à l’exception d’un homme unique en son genre et aux ambitions mystérieuses et sans limites, le temps s’écoulait pour tout le monde de la même façon. Et le temps, Yanosa commençait drastiquement à en manquer.

Des semaines. Cela faisait des semaines, à présent, que la hiérarchie avait dans ses multiples échanges de papiers en tout genre omis de traiter l’affectation à l’Oterashi de nouveaux élèves, en vue de la formation d’une nouvelle équipe centrée autours de ses capacités de Chûnin. Au début, le Tellurique n’avait pas vraiment tiqué, mettant le délais sur le simple compte de l’agitation qui avait régné, et qui régnait d’une certaine façon toujours dans la chaîne de commandement. Mais, les jours et les semaines s’égrenant, il avait commencé à se poser de sérieuses questions. Des shinobis hauts placés avaient-il vu d’un mauvais œil sa promotion à son retour de la campagne de Tetsu ? Des jeux politiques quelconques l’empêchaient-ils de prendre des Genin sous son aile pour les former et partir en mission avec eux ? Yanosa était loin d’être un modèle d’altruisme, mais il savait pertinemment à quoi Iwa devait sa force et sa robustesse : si les moins gradés n’étaient pas formés comme il le fallait, si l’élite n’était pas renouvelée et renforcée, alors Iwa péricliterait inéluctablement. C’était un fait statistique, et le guerrier de pierre n’était pas prêt à laisser ça arriver.

Lorsqu’il en eut le « loisir », et que sa patience eut atteint ses limites, il se rendit donc à l’Académie Hashira en centre ville et alla mener une conversation quelque peu houleuse avec l’un des professeurs titulaires qui y donnait régulièrement des cours. Les mots échangés restèrent courtois un long moment, avant que l’Oterashi ne finisse par perdre quelque peu patience et à mettre le fait qu’il appartenait au Sazori dans la balance, forçant la main du Chûnin et le contraignant à lui donner les noms des derniers Genins qui avaient reçu leur diplôme. Ceux-là, s’était-il dit, n’auraient nécessairement pas encore été affectés à une équipe, et il serait libre de les enrôler dans la sienne. L’un des Genin dont le gradé de l’Académie venait de lui donner le nom se trouvait, de façon assez concomitante, être en train de s’entraîner sur l’un des terrains qui cerclaient le bâtiment. Quittant le professeur sans faire preuve d’une once de politesse de trop, Yanosa alla trouvé le dénommé Shuhei, qu’il trouva effectivement sur le terrain indiqué, un large et imposant bouclier métallique à la main.

S’approchant de lui à grandes enjambées, le guerrier de pierre chercha directement son regard, sans préambule d’aucune sorte.

« Shuhei, Miyamori Shuhei ? Moi c’est Yanosa, Chûnin, finit-il par dire en s’approchant, une poignée de main tendue vers lui. Je viens de m’arranger avec l’Académie : à partir d’aujourd’hui, tu fais partie de l’équipe six. Et, pour qu’on puisse commencer rapidement à faire du bon travail… je vais avoir besoin de voir ce que tu sais faire. »


@Miyamori Shuhei
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamori Shuhei
Miyamori Shuhei

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 17:48
Voilà quelques jours seulement que Shuhei était devenu un Genin, lui donnant le droit de porter le bandeau caractéristique du village caché d'Iwa. Il l'avait placé au niveau de son cou par défaut, le style vestimentaire lui important peu. Plus généralement, c'était l'image que les autres avaient de lui qu'il négligeait. Habituellement habillé d'une veste verte kaki qu'il laissait ouverte et d'un pantalon ample pour lui permettre des mouvements libérés, il ne dérogeait pas à sa règle vestimentaire aujourd'hui. Profitant d'une énième journée libre depuis sa promotion au rang de Genin, il passait principalement ses journées à s'entraîner avec ses pairs, ou à améliorer ses techniques.

En effet, depuis que Shuhei était arrivé au village sous les indications de Shugoshin, son bouclier, il s'était mis en tête de devenir un très bon shinobi. Et cela passait évidemment par la première étape incontournable : devenir un Genin. L'académie n'était pas quelque chose que le blond appréciait grandement, -n'importe quel shinobi préférerait partir en mission-, mais il avait eu la patience requise pour passer cette étape. Maintenant promu avec quelques uns de ses camarades, l'administration lui avait clairement fait comprendre qu'il fallait attendre. Attendre une certaine affectation à une équipe, dirigée par un Chûnin, afin de pouvoir partir en mission et progresser en groupe. Curieux que cette affectation ne soit pas automatique, il n'avait pas tergiversé longtemps, se disant que les Chûnin d'Iwa devaient être très demandés, et que peu d'entre eux étaient libres pour être à la tête d'une équipe.

Aujourd'hui sur le terrain d'entraînement, Shugoshin dans sa main gauche, l'entrainement du jour était basé sur les mouvements qu'il devait coordonner avec son bouclier. S'il se débrouillait déjà très bien, se battre avec une arme qui ne faisait que jacasser et bouger pouvait très rapidement paraître mission impossible. La clé était dans l'habitude, et l'anticipation de ce qu'allait faire son partenaire. C'était en tout cas ce dont lui avait enseigné Gaido, Feu son chef, pendant son enfance, et également le principal entraînement du jeune garçon. Son maniement du bouclier devait être parfait et ne laisser aucune faille. Tout son style de combat reposait sur l'arme légendaire, et il était alors tout naturel de s'y entraîner le plus possible pour créer une tactique parfaite lors des combats. Ce temps d'attente que lui avait imposé l'administration était alors une aubaine pour le jeune Genin ; c'était en tout cas de cette façon qu'il le prenait.

« Plus vite, Shuhei ! Ton enchaînement est beaucoup trop lent. Je peux pas te protéger si tu ne reformes pas une garde au plus vite ! »

Ça, c'était son bouclier. Shugoshin, l'arme légendaire dont il avait hérité et qu'on entendait à plusieurs dizaines de mètres. Son porteur, lui, était bien plus silencieux, se contentant de s'appliquer à réaliser des mouvements de plus en plus parfaits sous les directives houleuses mais précieuses de l'arme expérimentée. Des nuages de poussières lévitaient autour d'eux, signe que l'entrainement avait duré depuis quelques minutes maintenant. Des gouttes de sueur, quant à elles, perlaient sur le front du jeune garçon, alors qu'il arrêtait soudainement ses mouvements, pour le plus grand malheur de Shugoshin, qui ne manquait pas d'exprimer son mécontentement. Mais le Genin d'Iwa n'avait pas arrêter son entrainement pour se reposer, bien au contraire. Il avait aperçu cet homme à la chevelure rouge s'approcher de lui. Les grands pas de l'imposant shinobi avaient d'ores et déjà supprimés la distance qui les séparait, alors que Shugoshin comprenait enfin ce qu'il se passait. Les deux compagnons écoutaient patiemment le Chunin se présenter, tandis que les yeux de Shuhei parcourait l'imposante corpulence de Yanosa. Avant qu'il ne puisse ouvrir la bouche, son bouclier avait pris la parole en premier.

« Oui, lui c'est Shuhei. Et moi, c'est Shugoshin. Alors, avant de nous interrompre dans notre entrainement, tu vas gentiem-»

De mouvements rapides, et alors les sourcils de son visage se froncèrent légèrement, Shuhei avait secoué son bouclier de haut en bas. C'était un signe que le garçon avait pris l'habitude de réaliser lorsque son bouclier l'ouvrait trop, ce qui était le cas aujourd'hui. Une fois Shugoshin calmé, le garçon pouvait enfin prendre la parole, serrant la main de ce qui allait être son Sensei par la même occasion. Sa voix était bien plus calme que celle de son arme, et on pouvait sentir qu'il était même un peu décontenancé par la situation.

« Bonjour, monsieur. Je... Ce serait un très grand honneur pour moi. Voir... ce que je sais faire ?»


Le mystérieux Sensei ne semblait pas perdre de temps. Après un rire étouffé du bouclier qui n'était visiblement pas vraiment d'accord avec la courtoisie du Genin, Shuhei rapprochait l'arme de son corps comme un réflexe. Bien entendu, il comprenait ce que Yanosa voulait dire par là. Mais l'idée d'affronter un Chûnin lui semblait si lointaine il y a encore quelques minutes. La raison prenait cependant rapidement le dessus sur sa surprise. Il était en effet tout à fait normal pour un Sensei de tester les capacités de son futur élève. Son regard surpris laissant finalement place à un regard plus déterminé. Il n'aurait pas le droit à l'erreur, et il savait ô combien les premiers coups qu'échangeaient deux shinobi étaient importants pour se jauger.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9181-termine-miyamori-shuhei-nul-ne-merite-ce-qu-il-ne-veut-defendre https://www.ascentofshinobi.com/t9264-dossier-shinobi-miyamori-shuhei
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 23:11
A en juger par la sueur qui perlait abondamment sur son front, Shuhei était au beau milieu d’une séance d’entraînement d’intensité respectable lorsque l’Oterashi l’interrompit pour se présenter. Un point point, s’était-il dit alors, car le coeur que l’on mettait à l’ouvrage pour s’entraîner démontrait souvent celui qu’on pouvait déployer dans les situations les plus critiques, et si il était certainement trop tôt pour juger de quoi était fait le jeune blond, Yanosa savait noter les indicateurs positifs quand il en voyait. Ce qu’il savait également facilement noter, c’était tout ce qui sortait de l’ordinaire couramment accepté : en l’occurrence, un bouclier qui parlait et s’animait de son propre chef. Maintenant sa poignée de main tendue, le guerrier tellurique surveilla malgré tout les agissements de cette étrange curiosité tandis qu’il serrait la main de son élève choisi par défaut.

« Tiens, tiens… Qu’est-ce qu’on a là... »

Le Tellurique était curieux de nature et, si sa passion pour les styles de combat exotiques n’avait pas eu beaucoup l’occasion de s’étancher, il pressentait que ce qu’il avait sous les yeux était loin d’une prestation de ventriloquie amateure. Timidement, quoi que tout en gardant un regard haut et attentif, Shuhei rendit finalement en personne ses salutations à Yanosa, ce dernier arborant un timide sourire en coin.

« Voir ce que tu sais faire, oui. Hors de question qu’on aille où que ce soit en mission sans savoir ce que tu vaux. Ni… sans que je sache exactement ce que toi, tu es... » lança-t-il alors au bouclier en le regardant, autant qu’il le put, « dans les yeux ».

Nonchalamment, le Chûnin recula de quelques pas en observant tour à tour Shuhei et son bouclier pour le moins très bavard. Même si il l’avait voulu, difficile à dire si il aurait été capable de se départir de son sourire, tant cette découverte en plein milieu de l’Académie l’enjouait.

« J’imagine.. que ton style de combat repose sur ce bouclier, n’est-ce pas ? Je connais des bretteurs qui donnent des noms à leurs lames, aussi inanimées qu’elles puissent être : c’est la première fois que cette manie trouve une réelle justification… Dis moi, Shogoshin, qu’est-ce que tu sais faire pour Shuhei, à part bloquer des coups, hm ? »

Converser avec un bouclier. Voilà qui faisait figure de grande première pour l’assimilateur. Inspectant méthodiquement le flux de chakra de Shuhei en déployant ses sens autours de lui ainsi que toute énergie qui pouvait provenir du bouclier, Yanosa dévisagea les deux entités qu’il avait face à lui, impatient d’en savoir plus sur l’une comme l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamori Shuhei
Miyamori Shuhei

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Ven 1 Mai 2020 - 12:00
Le rythme cardiaque du tout nouveau Genin s'était accéléré un tant soit peu. Non pas que la peur s'était emparée de son corps, loin de là, mais simplement car Yanosa dégageait une aura des plus intimidantes. Ce Sensei avait l'air d'être un de ces shinobis ayant déjà vécu de grandes choses, n'en déplaise à Shugoshin qui serait jaloux s'il pouvait lire dans les pensées de Shuhei. En effet, plus que leur conversation, c'était la réaction de son bouclier que le jeune ninja craignait. Assurément, si le garçon avait déjà adopté son sensei, ce n'était probablement pas le cas de son arme qui a toujours eu du mal avec l'autorité qu'on lui imposait. Mais cette fois, il n'avait pas vraiment le choix. Dans sa main gauche, Shuhei pouvait ressentir de faibles mouvements provenant de son bouclier, n'étant pas vraiment certain s'ils provenaient de son envie de combattre, ou d'une certaine forme de jalousie envers l'homme qui les avait rejoint.

Redonnant le maigre sourire à Yanosa, le genin approuvait ses paroles d'un hochement de tête. C'était somme toute une logique implacable de savoir ce qu'un élève qui l'accompagnerait en mission sache faire. Il s'agissait là d'une confiance obligatoire avant de croiser le fer face à des ennemis. Comprenant que le tellurique s'adressait à lui, Shugoshin prit la parole, un sentiment de supériorité se faisait entendre dans l'intonation de sa voix.

« Ce que je suis ?! Je suis Shugoshin, le bouclier légendaire ! J'ai combattu plus de ninja que tu n'en combattras jamais dans ta vie, monsieur-muscle ! »

Le blondinet approchait sa main libre de ses yeux pour s'en frotter les bords en soupirant, signe qu'il était plutôt gêné du comportement hautain de son partenaire. Attendant qu'il finisse de parler, il aurait presque aimé que le Sensei lui réponde pour le faire taire une bonne fois pour toute. Le genin reculait également de deux pas, sentant que la démonstration n'allait pas tarder à commencer.

« Excusez-le, il est un peu... Bavard, disons... Il ne pense pas ce qu'il dit. »

Serrant sa poigne sur la sangle, il avait dès lors envoyé un signal à son arme pour qu'il n'en rajoute pas une couche. Cette première rencontre était déjà assez bancale comme cela pour qu'il continue de déblatérer ses frivolités. Fort heureusement, la conversation changeait rapidement de sujet et traitait justement de la nature et des capacités de Shugoshin. Comme s'il savait déjà s'y prendre avec lui, le sensei allait bientôt apprendre que l'arme millénaire adorait parler d'elle et de ses exploits.

« A part bloquer les coups ? Tu dis ça comme si c'était une évidence ! Je suis indestructible, tu m'entends ? In-de-stru-ctible ! Et n'essaye pas de t'approcher de moi, disait-il en claquant des dents. Ou d'approcher n'importe quoi de moi... »

Indestructible, oui, oui. Shuhei laissait Shugoshin se présenter comme il le souhaitait. Il lui avait également déjà fait le coup d'être "indestructible", mais le genin n'avait jamais réellement pu tester cette capacité. Sa limite était encore bien basse comparée à celle du bouclier, et c'était souvent son chakra qui lui faisait encore défaut, et non pas la résistance de l'arme légendaire. Les provocations de l'écu n'amusait qu'à moitié le garçon qui savait qu'il allait devoir affronter ce colosse dans peu de temps. Il notait cependant que Shugoshin n'avait pas mentionné sa capacité d'absorption. Surement qu'il souhaitait garder la surprise et ainsi impressionner son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9181-termine-miyamori-shuhei-nul-ne-merite-ce-qu-il-ne-veut-defendre https://www.ascentofshinobi.com/t9264-dossier-shinobi-miyamori-shuhei
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Ven 1 Mai 2020 - 22:58
Dire qu’il était intrigué aurait été un doux euphémisme. Yanosa avait déjà vaguement entendu parler des sabres à pouvoirs maniés par les shinobi d’outre-mer, ainsi que d’autres armes exotiques possédées par des individus provenant des quatre coins du Yuukan. C’était cependant la toute première fois qu’il avait l’occasion de voir l’une de ces armes de visu, et il n’était pas déçu de l’expérience, tant la verve de Shugoshin était libre et décomplexée, allant même à priori jusqu’à dépasser ce qu’aurait bien voulu laisser entendre son possesseur, Shuhei.

« Oooh, tu m’en diras tant. Je me demande combien de ces ninja avaient passé la puberté, tiens… Mais peu importe, je te crois : tu es un bouclier légendaire, parfait. »

Le jeune Genin était visiblement gêné par l’attitude de son arme, craignant peut-être qu’elle ne lui attire les foudres de son nouveau sensei et chef d’équipe : l’Oterashi était bien décidé à ne pas le rassurer sur ce point, pour voir comment se dessinaient les rapports entre Shuhei et son bouclier sans intervention de sa part. Il n’était de toute façon pas connu pour sa bienveillance ou son accessibilité, et ne voyait donc aucune raison de déroger à ses règles ou à ses habitudes simplement pour permettre à son nouveau coéquipier de souffler un peu.

« Oh, je suis sûr que si. C’est d’ailleurs ce qui rend cette discussion si… intéressante. » répondit-il sans aucun sous-entendu.

A l’écoute de la suite de l’éloge que se faisait lui-même Shugoshin, l’intérêt du guerrier tellurique fut piqué au vif, car si il avait vu juste sur la franchise du bouclier, en dépit de son penchant déjà avéré pour les hyperboles et les exagérations, être indestructible était une qualité qu’il n’avait vu chez aucun matériau, arme ou entité quelle qu’elle soit à ce jour.

« Hm. N’importe qui n’ayant jamais affronté d’adversaire assez fort peut se targuer d’être indestructible. Nous allons voir… ce que vaut ta parole. Et accessoirement ce que tu vaux, toi aussi Shuhei. En position. »

Yanosa laissa tout loisir à son nouvel élève de se préparer tout en se plaçant à cinq mètres de lui, observant de près sa posture et ses mimiques pour pouvoir être en mesure de savoir quels conseils lui apporter par la suite. Le début des hostilités amicales, le Tellurique ne l’annonça que par un bref et incisif signe de tête à l’attention de Shuhei… avant de changer son bras droit en pierre et de lui faire décrire un mouvement circulaire. De cet appendice jaillit alors un croissant de pierre d’un mètre de diamètre, tournoyant et fusant droit vers Shuhei en menaçant de lui briser les os du torse et de l’entailler sérieusement par la même occasion. Une façon comme une autre, pour l’Oterashi, de faire connaissance.

Spoiler:
 


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Sam 2 Mai 2020 - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamori Shuhei
Miyamori Shuhei

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Sam 2 Mai 2020 - 10:55
Spectateur de cette joute verbale entre son bouclier et son Sensei, Shuhei ne savait pas trop sur quel pied danser. Il était en effet définitivement convaincu que Shugoshin n'appréciait que très peu Yanosa, ce qui allait probablement compliquer leur relation Maître-élève. A moins que leur conversation ne soit une sorte de guerre d’ego qui dépassait encore le jeune genin, inexpérimenté. L'Oterashi semblait même être assez amusé de la situation, en tout cas du point de vue de Shuhei qui avait rarement vu quelqu'un essayer de tenir tête à son arme. C'était une chose assez complexe vu le caractère de ce dernier, qui refusait constamment d'avoir tort. Il était d'ailleurs fort probable que ce soit une des raisons pour laquelle Shuhei avait cessé d'essayer de prendre le dessus dans leur relation et ce depuis bien longtemps.

« "Passé la puberté ?" Pourtant, c'est bien toi qui affronte un gamin en ce moment ! »

Visiblement piqué dans son orgueil, Shuhei connaissait un tant soit peu son partenaire pour savoir qu'il voulait en découdre. Et vite. Sauf que cette fois, ce n'était pas un enfant, encore moins un genin de rang C, mais un Chûnin, ce qui compliquait légèrement la tâche. La suite des paroles de son Sensei ne le mettait guère plus à l'aise, définitivement contrarié par le caractère de Shugoshin. Mais peu importe, il demandera des comptes plus tard à son arme. Car pour le moment, il s'agissait de laisser la meilleure impression possible à son futur Sensei. Hochant la tête en guise d'approbation pour signifier qu'il était prêt, Yanosa ouvrait le bal. Shuhei cachait sa surprise de voir ce croissant de pierre si rapidement formé foncer vers lui. Il positionnait un pied en avant de l'autre, et levait légèrement son bouclier, confiant quant au fait de parer ce coup. S'il voulait tester que son bouclier était bel et bien indestructible, il allait en avoir un petit exemple...

- Prêt, Shugoshin ? Ne te défile pas maintenant !

Le choc entre le morceau de pierre et le bouclier fut si puissant que le genin avait reculé de quelques centimètres, ses pieds néanmoins bien plantés dans le sol. La pierre se brisait au contact du métal doré de l'écu, et un sourire se dessinait sur le visage de l'arme légendaire, visiblement satisfaite de sa prestation. Ses yeux étaient maintenant fixés sur Yanosa, à qui il voulait montrer de quoi il était capable. Les deux partenaires savaient pertinemment que le corps à corps était bien plus à leur avantage. S'ils n'étaient pas forcément d'accord au quotidien, leur choix en combat était souvent sur la même longueur d'onde.

- A nous, Shuhei.

La position de genin changeait quelques peu suite aux paroles du bouclier. Concentrant son chakra dans ses pieds, sa cheville gauche se fléchissait quelques peu. Rapidement, il décollait du sol, chargeant Yanosa à grande vitesse, levant son bouclier pour espérer lui asséner un violent coup.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9181-termine-miyamori-shuhei-nul-ne-merite-ce-qu-il-ne-veut-defendre https://www.ascentofshinobi.com/t9264-dossier-shinobi-miyamori-shuhei
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Sam 2 Mai 2020 - 14:50
Aussitôt avait-il adopté une posture d’attaque, que déjà Shuhei s’était lui positionné de façon adéquate pour se défendre. Un réflexe naturel et très pertinent dans le contexte, mais Yanosa ne put s’empêcher de remarquer que si l’envie lui avait pris de déclencher plusieurs offensives enchaînées, le Genin n’aurait certainement pas pu se replacer assez vite pour y faire face avec une telle posture. Avec un tel bouclier, pas étonnant toutefois qu’il cherche avant tout à en tirer le meilleur parti de ses capacités défensives, mais pour se faire, il allait devoir faire évoluer son jeu de jambe. L’impact du croissant de pierre sur Shugoshin, en tout cas, prit exactement la forme à laquelle le Tellurique s’attendait, son attaque se brisant lourdement dessus dans un choc cinglant qui fit à peine reculer les appuis de Shuhei. Les morceaux de sa techniques tous retombés au sol, Yanosa aurait pu jurer voir le bouclier sourire d’une sincère satisfaction…

Et Shuhei, sans attendre la suite, chargeait déjà droit vers son nouveau sensei, bien conscient que montrer ce qu’il savait faire ne s’arrêtait pas à ses simples capacités offensives, bien au contraire. En effet, et ce même si ses chances étaient minces de pouvoir vraiment causer la moindre difficulté à l’Oterashi, le Genin se devait de montrer de quelles capacités il disposait, car c’était là la consigne qui lui avait été donnée. D’une impulsion vive et puissante, il se projeta donc vers son sensei, son bouclier brandi presque comme une arme. Yanosa avait bien sûr noté un peu plus tôt les mouvements dont était capable la bouche de Shugoshin, et se demanda si elle pouvait s’avérer être une arme à part entière, en plus de sa masse métallique projetée avec conviction comme c’était le cas à cet instant précis. Une propriété qu’il allait directement mettre à l’essai.

Le corps du Tellurique se transforma alors tout entier en pierre un bref instant avant l’impact du bouclier, lui octroyant toute le poids et la robustesse nécessaires pour totalement ignorer la masse d’acier qui lui arrivait droit dessus. Yanosa stoppa ainsi la course de Shuhei sans sourciller et sans esquisser le moindre geste et arqua un sourire, tandis que sa main gauche attrapait fermement le bord de Shugoshin. De son autre main, qu’il arma rapidement en arrière, il frappa une première fois avec force, ne cherchant même pas à vraiment passer outre le périmètre défendu par le bouclier pour atteindre le corps de Shuhei. La résistance d’un corps humain, il la connaissait en effet par coeur, et c’était bel et bien la constitution de Shugoshin lui-même qu’il mettait à l’épreuve. Un test qu’il allait pousser jusqu’à l’extrême avec le coup suivant, en relâchant le bord du bouclier au dernier moment.

Son bras se transforma en effet en un piston de roc pur et dur, appuyé par toute la masse de pierre dont son corps était intégralement constitué et une fois de plus, il frappa en direction du bouclier légendaire, avec le minimum de retenue syndical afin d’éviter un accident qui pourrait coûter la vie à son nouvel élève. Et si d’aventure Shugoshin s’en tirait effectivement indemne, l’expérience allait également lui laisser entrevoir comment son maître gérait la puissance des coups arrêtés par son partenaire. Pour le meilleur comme pour le pire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamori Shuhei
Miyamori Shuhei

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Sam 2 Mai 2020 - 17:50
La charge du Genin était parvenue jusqu'au corps du Chûnin, à la surprise de Shuhei qui, s'il avait du parier, n'aurait pas imaginer pouvoir toucher sa peau dès la première attaque. Ce n'est pas pour autant qu'il avait retenu son coup. Malheureusement pour lui, alors qu'il s'attendait au minimum à pousser sa cible, Yanosa n'avait pas bougé d'un iota. Pire encore, le sourire qui s'était dessiné sur le visage du tellurique lui procurait un semblant de jalousie. En effet, il fallait être réaliste sur ce coup : sa défense était bien plus impénétrable qu'un simple bouclier. Sa peau s'était changée en un instant, comme recouverte d'une couche de pierre dont la solidité semblait suffisante pour arrêter un bouclier à pleine vitesse.

Maintenant totalement à la merci du géant en pierre, sa main était déposée sur le bord de Shugoshin. Et Shuhei savait ô combien l'arme légendaire détestait cela. Voyant le bras de son adversaire prendre du recul, le Genin se dépêchait de faire circuler le plus de chakra possible dans son bouclier pour parer le coup qui était inéluctable. Le choc fut incroyablement fort, et il sentait bien que sa limite de Chakra qu'il pouvait insuffler à son bouclier arrivait rapidement. Shugoshin pouvait également le sentir, son visage étant des plus concentré face à ce qui était probablement l'adversaire le plus coriace que Shuhei n'ait eu à affronter. Ces rapides coups de poing de pierre étaient d'une vélocité et d'une puissance fracassante.

Sentant néanmoins le coup de son adversaire baisser en intensité, voilà le signe que sa parade avait été un franc succès, malgré que ses pieds étaient déjà rentrés un peu plus dans le sol suite à la force du coup. S'apprêtant déjà à contre-attaquer, les yeux de l'élève s'écarquillaient face à ce qu'il venait de voir. Un énorme piston de roc s'était formé juste devant lui, et s'apprêtait à s'écraser de toute sa masse sur, encore une fois, le bouclier. Remerciant sa bonne étoile que le Sensei ne le visait pas, Shuhei positionnait son bouclier comme pour parer le coup. Mais ce geste était plus un réflexe d'amortir le choc qui allait se produire. En effet, la force fut si intense que le garçon dû poser un genou au sol pour maintenir son bouclier dans une position plus ou moins correct sans que son bras ne se casse en deux. Malheureusement, même cette position ne pouvait pas être tenu. Il sentait son poignet qui tenait la sangle du bouclier se tendre de plus en plus, jusqu'à un point critique où une douleur aigu lui remontait jusqu'au bras. Ne pouvant plus tenir plus longtemps, il rassemblait ses dernières forces pour s'extirper de ce puissant coup. Envoyant son corps en arrière, il retombait sur les fesses. Une méthode peu académique, certes, mais qui avait le mérite de ne pas le réduire en bouillit face à une attaque d'une puissance incroyable.

« Gamin, à quoi tu joues ?! Attaque ! »

Shugoshin n'en avait apparemment pas encore terminé. Au contraire, lui ne faisait que commencer, alors que le Genin avait déjà montré ses limites, des gouttes de sueur perlaient sur tout son front. Shugoshin, qui ne semblait pas avoir reçu plus de dégâts que cela, semblait en revanche des plus déterminé à attaquer son adversaire. Ce fut alors lui même qui envoyait l'impulsion nécessaire pour relever le blondinet, et ainsi l'envoyer droit vers son adversaire. La mâchoire de Shugoshin se dirigeait vers le poignet le plus à proximité du Tellurique. Shuhei, sentant que cette morsure ne sera sans doute pas suffisante, d'autant plus que son poignet souffrait, se concentrait pour attaquer de concert avec son partenaire. Des pics pointus de pierres se formaient alors sur la paroi de l'écu, normalement suffisant pour passer outre le derme d'un humain. Sauf qu'aujourd'hui... Les deux attaquants ne défiaient pas n'importe quel shinobi. Mais peut-être qu'en attaquant à deux un même point de son corps, ce dernier allait finir par céder ou montrer une brèche pour la suite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9181-termine-miyamori-shuhei-nul-ne-merite-ce-qu-il-ne-veut-defendre https://www.ascentofshinobi.com/t9264-dossier-shinobi-miyamori-shuhei
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Sam 2 Mai 2020 - 22:56
Sous le poids et la puissance exponentielle de ses attaques, Shuhei avait momentanément du se replier dans une posture exclusivement défensive, se cloîtrant derrière son partenaire légendaire en ployant le genou pour tenter d’absorber le plus de force possible en provenance des coups de poings de Yanosa. Ce qu’il arriva à accomplir… Plus ou moins. Car sous l’impact de sa seconde offensive, l’Oterashi sentit le potentiel d’une faille létale là, juste en dessous de ses bras de roche, une faille que le Genin allait devoir s’évertuer à combler à l’avenir. Mais si il y avait bien un point, au sortir de l’enchaînement que le Tellurique venait de déployer contre son élève, qui devenait également de plus en plus clair, c’était que Shugoshin n’avait pas survendu outre mesure sa capacité à résister aux chocs. Car, pour autant qu’il ait pu en juger en observant Shuhei après sa roulade vers l’arrière, son bouclier n’avait pas la moindre bosse à déplorer.

« Impressionnant... » lâcha-t-il malgré lui.

Même si la remarque avait surtout vocation à souligner son sentiment vis-à-vis de la résistance désormais avérée de Shugoshin, elle n’en restait pas moins extensible à celui qui le maniait. Sa roulade peu orthodoxe lui avait permis de prendre un peu de recul et d’éviter de céder tout à fait sous le dernier assaut du Tellurique et déjà, avec un entrain au combat qui plut beaucoup à l’oeil du guerrier de pierre, il revenait à la charge tout bouclier dehors et prêt à en découdre. Se tenant là, presque sans bouger, Yanosa étudia attentivement la manœuvre, s’intéressant davantage à la façon dont Shuhei l’exécutait qu’à la façon dont il pourrait s’en prémunir. Il observa la gestuelle, les appuis, l’équilibre, engrangeant toutes ces informations pour pouvoir conseiller son élève de la façon la plus précise possible par la suite. Et, ce faisant, il vit également la gueule de Shugoshin s’ouvrir pour venir lui happer la main. Ou, en tout cas, ce qui aurait été une main si il n’était pas intégralement fait de roche à cet instant..

Curieux, le Tellurique se laissa croquer la main… qui disparut dans un espace compris entre la surface du bouclier, où ses dents ressortaient en relief, et l’avant-bras de Shuhei. Soit, à proprement parler, dans un espace qui n’existait pas vraiment. Instinctivement, il tira vivement sur son moignon pour se dégager, laissant les pics de roche qui avaient jailli sur Shugoshin érafler son blindage naturel.

« Très intéressant... »

D’un bond vif et précis, Yanosa se décala sur le côté tout en faisant repousser sa main de roche manquante, puis envoya un premier projectile pointu et acéré en direction de Shuhei. Prenant un autre appui directement après le premier, il fit jaillir de son corps deux nouveaux projectiles, visant cette fois encore spécifiquement le maître du bouclier pour jauger la qualité de ses réflexes et de ses déplacements. Enfin, stoppant net le décalage qu’il avait jusque là entrepris, il envoya une volée de deux nouveaux projectiles en tentant de prendre le contre-pied, fléchissant ses jambes de pierre pour se projeter dans la direction opposée. Ce Shuhei, songea-t-il, pouvait se montrer prometteur… très prometteur. Comme tout Genin, il était encore affublé de maladresses techniques voire de lacunes totales, mais le potentiel était sans aucun doute là. A l’état brut.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamori Shuhei
Miyamori Shuhei

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 12:50
Et Shuhei n'en démordait pas. Tout ces sens étant axés sur le combat, il en oubliait presque que tout cela n'était qu'un entraînement. Et si le jeune genin était à fond, ce n'était probablement pas le cas de son Sensei qui voulait là uniquement tester son futur élève. Son poignet toujours douloureux, il était néanmoins dans l'obligation de lutter pour ne pas faire flancher Shugoshin, sans qui toute sa défense serait à nue. C'était alors dans une surprise folle qu'il sentait que la morsure du bouclier avait non seulement réussi à blesser la roche, mais que, combinée à sa technique, était parvenu à détruire une partie de l'avant bras du Tellurique qui s'écartait d'un bond.

Fronçant légèrement les sourcils, l'attitude de son Sensei cachait forcément quelque chose. Il ne se serait en effet pas permis de perdre un membre de son corps dans un vulgaire entraînement de maître à élève. Et ses conjectures allaient rapidement devenir une réalité. Regardant avec effarement l'avant bras de Yanosa se reformer à partir de roche, un seul mot s'était imprégné dans son esprit à ce moment là : Invincible. Son sensei était une véritable machine indestructible, et le Genin ne pouvait qu'être en réelle admiration devant la défense qu'il lui avait fait l'honneur d'observer. Mais sa surprise et la petite pause qui en avait découlé était une erreur de débutant, et c'était Shugoshin qui ramenait le shinobi à la réalité, ayant constaté sa perte de concentration devant un tel spectacle.

- Shuhei ! C'est pas terminé, idiot !

En effet, ce n'était qu'une petite accalmie avant la tempête qui allait se déverser sur le pauvre Genin. Hypnotisé par la technique de régénération et par les compliments de son sensei qu'il avait, peut-être par erreur, pris pour lui, c'était légèrement trop tard qu'il aperçu le premier projectile en pierre foncer droit sur lui. D'un réflexe, il ne put que se décaler de quelques centimètres, assez pour que le pieu ne se loge pas dans sa chair, mais insuffisant pour en ressortir indemne. En effet, le projectile avait déchiré le pantalon du Genin pour en blesser sa jambe. Une égratignure non gravissime mais suffisante pour lui faire serrer les dents. Relevant sa tête, le Genin n'avait décidément pas une minute pour lui. Cette fois-ci, constatant que ses réflexes n'étaient pas assez vifs, il levait son bouclier pour tenter de parer les pieux suivants.

Le premier pieu était pour Shugoshin. Ouvrant sa bouche, il avalait la technique dans un élan de chakra que lui avait encore donné son porteur, disparaissant dans sa bouche en un grognement caractéristique. Shuhei, quant à lui, était en mouvement constant, tentant de ne pas être immobile pour ne pas être une cible facile. Le second pieu se brisait sur le bouclier, éclatant en des dizaines de morceaux qui venaient s'écrouler au sol. Haletant de fatigue, l'orage n'avait pas encore cessé. Ce n'est qu'en levant la tête qu'il constatait que deux nouveaux projectiles se dirigeait sur lui... Dans la direction opposée à ses déplacements, dans un angle mort pour que son bouclier puisse les parer. Cette fois-ci alors, et pour sauver sa jambe déjà blessée, il avait décidé de lâcher entièrement ses muscles de son côté gauche, celle qui tenait son bouclier, afin de laisser le poids de celui-ci l'amener plus vite dans la direction opposée aux pieux. Shugoshin, fort de son expérience, avait fort heureusement déceler le petit jeu de son porteur, et lui envoyait une impulsion pour tenter une esquive in extremis. Si le premier projectile passait à quelques centimètres de ses côtes, le second venait une nouvelle fois érafler sa chair.

Tombant sur le côté, il s'aidait de son bouclier pour rouler et se remettre sur ses jambes, encore une fois d'une manière assez exotique. La douleur refaisait soudainement surface, ce qui l'obligeait à plier le genou droit et s'efforcer de se maintenir avec sa jambe gauche. Maintenant son bouclier vers l'avant, de la boue jaillissait de la gueule de Shugoshin pour bloquer un tant soit peu la vue du Sensei, afin que sa pluie de pieux de roche ne cesse enfin. Le Genin, essoufflé comme rarement, montrait là ses limites face à un adversaire des plus coriaces. L'enchaînement de technique avait déjà vidé une partie de son chakra en un temps record. Il se devait maintenant de reprendre son souffle pour penser à une autre stratégie, pendant les quelques secondes de répit que lui avait peut-être accordé sa technique.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9181-termine-miyamori-shuhei-nul-ne-merite-ce-qu-il-ne-veut-defendre https://www.ascentofshinobi.com/t9264-dossier-shinobi-miyamori-shuhei
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 14:53
Sans pour autant le prendre totalement au dépourvu, les différents projectiles que le Tellurique propulsa en direction de Shuhei mirent en évidence l’état de fatigue et les limitations techniques qui l’accablaient encore. Ces passes d’arme n’étaient toutefois pas faites pour paraître justes ou équilibrées, et si Shuhei avait vraisemblablement déjà utilisé une bonne portion de son énergie avant l’arrivée de Yanosa sur le terrain, la même chose pouvait tout à fait se passer sur le terrain. Et, dans ce genre de situation, inutile d’espérer convaincre son adversaire de vous laisser souffler un moment « parce que vous aviez déjà combattu un autre ennemi juste avant lui ». Même dans les cercles de combattants les plus droits et honorables, l’Oterashi n’avait jamais vu ça arriver, et il ne le verrait sans doute jamais.

Le premier projectile marqua une entaille à la jambe du Genin, tandis que les deux suivants se firent respectivement avaler et détruire par Shugoshin. Un autre pieu de pierre fut évité, tandis que le dernier entaillait à nouveau légèrement la chair de Shuhei, au grand damne de son bouclier. Ce dernier poussait visiblement son maître à se redresser, à retrouver sa concentration et à continuer le combat coûte que coûte. Des deux entités, il était certainement celle qui possédait le plus d’égo et d’orgueil, mais ce n’était déjà plus une surprise pour Yanosa, qui voyait au fur et à mesure plus clairement l’alchimie qui régnait entre le jeune homme et son arme. Cette dernière tenta d’ailleurs de cracher un jet de boue en direction de ce qui aurait normalement constitué ses globes oculaires, une attaque visant clairement à gagner un peu de temps et que le Chûnin esquiva d’un bond incisif sur le côté.

« Allez Shuhei, c'est pas le moment de flancher...! »

Bien décidé à tester les limites raisonnables de son nouvel élève, le Tellurique poussa alors une nouvelle fois l’assaut, de façon moins rapide et plus prévisible qu’à l’accoutumée. Tout trahissait corporellement le fait qu’il préparait un coup de pied puissant mais, l’instant qui précéda le déploiement de sa hanche pour frapper Shuhei du plat du pied en plein torse, sa jambe restée au sol fusionna avec celui-ci et s’étendit rapidement son terre pour se rendre sous les pieds du Genin, transformant la zone où il se tenait en boue visqueuse et particulièrement handicapante. Le coup de pied, juste après, fut lancé droit vers sa cible avec la claire intention de mettre Shuhei au sol. Dire que Yanosa ne le ménageait pas était un bel euphémisme, mais mieux il aurait cerné les capacités du jeune homme et plus ils seraient capables, tous les deux, de former une équipe efficace à l’avenir. Et c’était sans compter sur ne autre recrue que l’Oterashi avait déjà en ligne de mire...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamori Shuhei
Miyamori Shuhei

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 18:04
Ne s'attendant pas vraiment à ce que la boue qu'il avait lancé soit efficace, le Genin en avait profité pour remettre ses idées au clair, bien que l'adrénaline et la fatigue du combat ne lui laissaient pas beaucoup de temps de répit. Ce qui le poussait à continuer malgré une défaite cuisante qui se dessinait, -là n'était de toute manière pas son objectif-, c'était la curiosité et l'admiration qu'il vouait déjà à Yanosa. Sa manière de combattre faisait écho dans son esprit, si bien qu'il se voyait pendant une fraction de seconde sur le champ de bataille avec son Sensei, qui le considérerait d'égal à égal. Cette petite vision utopique de l'avenir avait suffit à redonner le sourire à Shuhei, et à lui redonner un boost de confiance et d'énergie pour continuer le combat. Ainsi, il répondait avec enthousiaste au Chûnin, un sourire de plaisir se dessinait sur son visage malgré la douleur.

- Bien compris, Sensei !

Une flamme dans les yeux, c'était bien la première fois qu'il appelait ainsi Yanosa. Se redressant davantage, il suivait l'Oterashi des yeux alors que sa posture permettait de facilement deviner son prochain geste : un coup de pied dans le flanc. Préparant son bouclier pour parer l'attaque, il fut cependant étonné de soudain apercevoir de la boue à ses pieds. Tellement concentré pour parer le coup de pied qui allait venir, il ne s'attendait pas à une énième technique différente. C'était là d'ailleurs un atout de son sensei : son nombre infini de technique qui convenait à chaque situation.

Ne pouvant faire machine arrière cette fois, Shuhei comptait tout de même parer le coup, c'était bien la priorité numéro une. Un bain de boue était bien moins dangereux dans l'immédiat que de se prendre un tel coup au vu de la puissance. Le choc fut une nouvelle fois puissant, et le genin puisait dans ses réserves de chakra qu'il insufflait à son bouclier pour ne pas que sa garde ne cède. La vélocité du choc, alliée à sa douleur au poignet et à la flaque de boue dans laquelle il pataugeait, ne lui permettait pas un équilibre parfait. Déséquilibré, il tombait donc au sol, se rattrapant avec son coude dans la boue instable, les jambes fléchies.

- Shugoshin, prépare toi !

Cette fois-ci, c'était bel et bien Shuhei qui avait pris l'opportunité de l'attaque. Le coup avait été très puissant, mais il les avait mis dans une position de potentiel contre offensive. Le bouclier, qui avait émis un simple son en guise d'approbation, cherchait du regard les yeux du Tellurique comme sa prochaine cible. Les pieds du Genin se remplissaient du peu de Chakra qu'il restait, tandis que sa main au sol venait chercher un Kunai dans sa poche, qu'il envoya directement sur son Sensei. Utilisant cette petite arme comme un leurre de sa prochaine attaque, le chakra canalisé dans ses pieds se relâchait d'un coup, lâchant le Genin à pleine vitesse vers la tête de Yanosa, la mâchoire de Shugoshin s'ouvrait et avait pour but de se refermer sur le visage du Chûnin. Comme une attaque de la dernière chance, un cri accompagnait les gestes du Genin, qui avait dès lors rassemblé toute son énergie dans une attaque finale.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9181-termine-miyamori-shuhei-nul-ne-merite-ce-qu-il-ne-veut-defendre https://www.ascentofshinobi.com/t9264-dossier-shinobi-miyamori-shuhei
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 22:06
Déstabilisé, Shuhei le fut certainement, lorsqu’il sentit ses pieds s’embourber dans la boue créée sous ses pieds de façon aussi soudaine que désagréable. Pour autant, comme il s’y était attendu, le guerrier de pierre nota la posture défensive très peu altérée de son nouvel élève, toujours prêt à encaisser l’attaque grâce à son bouclier Shugoshin : aussi, lorsque le pied frappa sur le métal mystique de ce dernier, Shuhei fut projeté en arrière, la faute à ses pieds incapables de se mouvoir correctement dans la position dans laquelle il avait été placé. Une opportunité qui aurait été parfaite, dans un autre contexte, pour porter un coup rapide, fatal et définitif, songea l’Oterashi. Mais, fort heureusement pour lui, Shuhei n’avait rien fait, encore, qui puisse justifier une telle pulsion de la part de son sensei. Ce dernier prit donc plutôt un pas et demi de recul pour se replacer et attendre de voir ce qu’il lui réservait. Une riposte qui, finalement, ne tarda pas le moins du monde.

Reprenant rapidement ses appuis, Shuhei fit jaillir un kunai de sa main libre, un diversion évidente dans le jeu de laquelle le Tellurique décida de jouer en interceptant le projectile avec sa main de roche, puis se propulsa droit vers Yanosa à bout portant, son bouclier encore bouffi d’une insatiable envie de combattre, toutes dents dehors. Prenant l’assaut avec tout le sérieux dont il était capable, le Chûnin agrippa alors les bords opposés de Shugoshin à pleines mains pour bloquer la charge et l’attaque en elle-même, traçant deux sillons dans le sol là où ses pieds venaient de déraper vers l’arrière. Sur son visage se lisait un sourire carnassier… Mais, c’était assez. L’heure était venue pour le flux d’adrénaline de redescendre, de part et d’autre, pour laisser les corps prendre conscience de ce qu’ils venaient de traverser. Avec force, mais sans pour autant employer trop de moyens, Yanosa relâcha donc le bouclier en le repoussant lui et son propriétaire en arrière, son corps redevenant dans la foulée totalement humain.

« Bienn… une bonne chose de faite. Tu as du potentiel, Shuhei, et une arme… particulièrement puissante. Cette capacité à avaler n’importe quoi… Ha ! C’est ce qui s’appelle porter la défense à un autre niveau.

Bienvenu dans l’équipe six, vous deux
, dit-il en tendant à nouveau une main ouverte à Shuhei. Je vais bientôt aller chercher le prochain membre de notre petite troupe : si tu veux m’accompagner, tu es le bienvenu. Par contre, une chose… Ce jeu de jambe… tu vas devoir le travailler. Beaucoup. »

Après quoi, l’Oterashi fit quelques pas en direction du bâtiment principal de l’Académie, comme si de rien n’était.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Miyamori Shuhei
Miyamori Shuhei

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei] Empty
Lun 4 Mai 2020 - 13:25
Le genin avait pourtant tout donné lors de cette dernière attaque. Ayant rassemblé ses dernières ressources, il s'était jeté à corps perdu pour un coup final, qui allait peut-être faire mouche. Mais c'était sans compter la défense définitivement impénétrable de son Sensei, qui repoussait sa charge assez facilement. Si la volonté et l'abnégation ne manquait pas dans ce dernier geste, c'était sans aucun doute sa fatigue et son manque de chakra qui avait pris le dessus. Repoussé, Shuhei tombait au sol, sans avoir aucune force pour essayer d'amortir sa chute.

Complètement exténué, son souffle rapide et profond témoignait d'un combat intense qui avait poussé le jeune shinobi dans ses derniers retranchements. Passant une main sur son visage pour en nettoyer la transpiration, il lui fallut quelques secondes de récupération durant lesquels il ne bougeait aucunement. Ce n'était que lorsque Yanosa lui tendait le bras que Shuhei venait prendre pour se redresser. Redressant de la même manière Shugoshin, il le gardait néanmoins au sol, n'ayant pas vraiment envie de porter sept kilogrammes tout de suite. Les mains sur les hanches, Shuhei redressait néanmoins sa tête vers son Sensei, un maigre sourire se dessinait sur son visage malgré la fatigue.

- Merci pour ce combat, Sensei. J'ai hâte de partir en mission et de progresser avec vous !

Le Tsuchijine avait dit ces mots dans un dernier souffle, alors que les douleurs de ces quelques blessures s'accentuaient maintenant que l'adrénaline diminuait. Tapant d'une main son bouclier en guise de félicitations, ce dernier n'en avait que faire des compliments de Yanosa, contrairement à son porteur. Poussant un grognement, il ne semblait pas entièrement satisfait de son combat. Il fallait préciser que Shugoshin ne visait que l'excellence, et le niveau du Genin n'était pas encore assez élevé pour que l'arme légendaire puisse montrer l'entiéreté de ces capacités. Mais comme l'avait souligné Yanosa, Shuhei était talentueux, un talent que le bouclier avait décelé chez lui.

- C'était pas mal, gamin. Mais la prochaine fois, il faudra rivaliser mieux que cela.

Cachant son rire dans un soupire, Shuhei était très satisfait de cet entrainement. Alors qu'il pensait à son repos bien mérité, il écoutait les dernières paroles de Yanosa. Ce Sensei ne se reposait donc jamais ?! Que ce soit l'Oterashi ou son bouclier, ils ne voulaient pas se reposer une seule petite minute. Hochant la tête, il attrapait Shugoshin pour le replacer dans son dos non sans mal, avant de suivre son sensei en boitant.

- J'arrive, Sensei ! Attendez-moi !

Et c'est ainsi que s'achevait la première rencontre entre le nouvel élève de l'équipe 6 et son Sensei. Des étoiles pleins les yeux, Shuhei était on ne peut plus satisfait d'avoir un tel mentor qui l'aidera sans aucun doute à progresser à l'avenir. Et même s'il sentait que Shugoshin était un peu réticent à son égard, le genin était convaincu qu'avec le temps, les deux fortes personnalités arriveraient à s'entendre, ou en tout cas à cohabiter le temps d'une mission. C'était plus heureux que jamais que Shuhei marchait donc dans les traces de son maître pour chercher son nouveau coéquipier.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9181-termine-miyamori-shuhei-nul-ne-merite-ce-qu-il-ne-veut-defendre https://www.ascentofshinobi.com/t9264-dossier-shinobi-miyamori-shuhei

L'Equipe Six [Miyamori Shuhei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: