Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku)

Yasei Moe
Yasei Moe

[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku) Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 19:37
Le Céphalopode avançait lentement à travers les différentes rues de la Brume. Pourquoi lentement ? Car elle avait beaucoup de craintes quant au déroulement de cette journée. Les choses s’étaient un peu compliquées à la dernière mission. Pour tout remettre dans le contexte, Moe était accompagnée la semaine passée de Zoku, un autre membre du clan Yasei, un gentil raton qu’elle avait rencontrée encore un peu plus tôt. Les deux commencèrent à se voir souvent, tellement qu’ils partirent ensemble dans une mission de rang C. Cette mission consistait à trouver une jeune femme du clan Umamori, un clan d’homme-poisson, qui s’était échappée de l’hôpital dans un état de choc intense. La jeune femme avait été retrouvée dans les filets d’un pêcheur meurtrie et grandement affaiblie. La mission consistait à la retrouver et à la ramener à une escorte au niveau de l’entrée du village afin que cette dernière ne s’occupe de la ramener à son village. Les deux compères polymorphes devaient alors faire un rapport complet au conseil des missions afin de terminer celle-ci à bien.

Mais les choses devinrent un peu plus complexes. La jeune femme du nom de Namiko n’ayant pas confiance en la race humaine, elle préférait partir en escorte avec le duo qui l’avait retrouvé. Cependant, il n’appartenait pas à des Genins de sortir du village et ce sans être accompagné d’un Chûnin minimum. Zoku et Moe avaient tout de même prit cette liberté, défiant alors les lois en vigueur dans la capitale du pays de l’eau. Les premières heures passèrent tranquillement, deux jours passèrent même. Puis, Moe fut convoquée au conseil des missions où l’attendaient beaucoup trop de personnes. Moe était accusée de désertion, si elle n’expliquait pas son geste. Tout d’abord, Moe ne comprit pas ce qui était en train de se passer, car elle ignorait totalement qu’elle ne pouvait pas sortir du village en tant que Genin, après tout, elle était originaire d’un village de pêcheur hors de celui-ci, les lois n’étaient pas encore tout a fait assimilées. Finalement, elle fut réprimandée sévèrement et une amende monétaire fut la sentence. La prochaine fois qu’elle désobéissait de la sorte, la Kenpei se chargerait de la remettre sur le droit chemin.

Bien entendu, Moe n’avait aucunement dit que c’était Zoku qui s’était occupé d’organiser l’escorte, car elle se voulait soudée en tant que membre du clan Yasei. Mais vu le caractère et le passé de Zoku, le conseil devait s’en douter. Cependant, d’après ce qu’indiquait le prochain parchemin de mission, les deux compères étaient de nouveaux ensembles pour une nouvelle. Une rang C encore, sur un animal, ou une sorte d’animal, qui avait éventré un homme devant un commerce, en plein milieu de la rue marchande. La façon dont l’homme avait été éventré faisait penser à un animal, et beaucoup de clans étant reliés à la faune dans KiriGakure justifiait l’intervention des Yasei, car s’il s’avérait que le coupable était un métamorphe, qui de mieux pour l’arrêter que d’autres membres du même clan, ayant les mêmes mœurs et les mêmes coutumes ? Personne. Mais cette fois-ci cela serait différent, car ils seraient tous les deux accompagnés d’un Chûnin de la Kenpei, l’organisation policière de Kiri. Il serait là pour surveiller et veiller à ce que tout se déroule correctement, selon le respect des lois de la brume.

Mais la pieuvre s’attendait à se prendre une remarque, voir une leçon de la part de ce membre de la police. C’était pour cette raison qu’elle avançait lentement, elle ne savait pas comment les choses allaient se dérouler. De plus, le caractère de Zoku ne serait pas une bonne chose contre cet homme, car le raton avait tendance à être fier, et franc. Il n’avait pas sa langue dans sa poche et les lois étaient pour lui, un moyen de se démarquer, un moyen de se faire voir. Les lois n’étaient faites que pour ne pas être respectées. A cette idée, un frisson parcourut l’échine dorsale du céphalopode alors qu’elle arrivait sur les lieux du rendez-vous. Un homme, grand, cheveux noir, portant une veste de chûnin, son bandeau autour du cou et avec un air sévère l’attendait. Ce devait être cet homme : Akito Mayamoto. Celui qui allait les accompagner.

« Bonj… »
« Bien ! Assez tardé. Tu es la dernière, Zoku étant déjà là ! Je me nomme Akito Mayamoto, je suis un Chûnin de la Kenpei. Je pense que vous n’ignorez pas pourquoi je suis là. Votre mission à tous les deux fut un fiasco. Bien que vous ayez rempli les objectifs, vous avez enfreints des lois, laissés des cadavres derrières vous et vous êtes sortis du village sans permission. Quelle réussite ! Je vous préviens, un seul pas de travers et je vous envois tous les deux dans la prison de la Kenpei. J’espère avoir été clair. Maintenant c’est à vous d’effectuer cette mission, je ne vais faire que vous suivre pour sa réalisation. Allons-y ! Je n’ai pas que ça à faire ! »

Revenir en haut Aller en bas
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku) Empty
Ven 1 Mai 2020 - 16:33
Cette fois le coursier Chûnin ne s’était pas contenté d’un simple regard de dégoût envers la carcasse du mammifère masqué. Etalé au milieu de ses effets personnels, la gueule grande ouverte sur les petits crocs de son animal totem. Après un rapide coup de la pointe de sa botte, visant à réveiller le Yasei endormi, il lui jeta au visage le rouleau abritant les instructions pour sa prochaine mission. Ils étaient doués pour râler mais contradictoires dès lors que leurs intérêts entraient en ligne de compte.

Suite à sa dernière mission avec Octofille, ils avaient eu des nouvelles de la part des autorités. Deux jours après, le raton-laveur avait été convoqué de bon matin chez ceux qui s’occupaient de l’organisation des missions et de leur distribution. Un membre de la police locale était là également. Il fallait s’y attendre. Zoku attendit, bras croisés sur la poitrine, que viennent les reproches. L’autre minable avait été jusqu’au bout de sa débilité profonde. Il était allé pleurer sur son sort sans omettre l’identité du Genin qui l’avait remis à sa place. ce qui devait arriver arriva, le polymorphe ne fut guères étonné.

On lui rappela son interdiction de quitter le village ainsi que de respecter les ordres de sa mission. Marmonnant dans sa barbe, il fut interpellé à plusieurs reprises par les membres de l’assemblée, suscitant soufflement d’exaspération. Autant de fois où il fut menacé d’incarcération préventive par le membre de la Kenpei s’il n’améliorait pas son comportement. Aux termes de ce lynchage, auquel le Yasei préféra ne pas donner de réponse verbale pendant tout l’entretien, il fut décidé que des sanctions financières étaient prises. Sa prime de réussite fut diminuée et on l’informa de l’accompagnement futur pour ses missions.

Ils avaient tenu promesse. L’ordre de mission indiquait la situation ainsi que sa partenaire, Moe toujours abonnée présente, et la supervision par un Chûnin. Dépité, il se rendit au point de rendez-vous. Il avait encore les yeux irrités par le sommeil et sa mauvaise humeur risquait de ne pas aller en s’arrangeant. Celui qu’on leur avait mis dans les pattes présentait comme le bon petit soldat fidèle bien à cheval sur le règlement, doublé d’un empêcheur de tourner en rond. Le genre à ne jamais goûter une autre salive que la sienne sans une double permission de sa génitrice, songea le polymorphe en arrivant. A peine sur place, l’ersatz de sergent-instructeur Hartman coincé se mit à beugler.

- Akito Mayamoto, soldat de la Kenpei. Je suis ici afin de vous empêcher de réitérer vos exactions de la dernière fois. Je ne tolèrerais pas le moindre écart à la procédure et au règlement, est-ce clair ?

Zoku ne répondit pas et sa partenaire de mission arrivait à ce moment-là. Du coup l’autre recommença son petit numéro d’intimidation à deux sous, continuant de déblatérer ses inepties. Ce coup-ci, le Yasei ne retint pas quelques ricanements suite aux propos de son supérieur.

- Un fiasco qui rapportera sûrement les bonnes grâces du clan Umimori à qui le village fait allègrement de la lèche depuis quelques temps. Pauvre de nous on devrait déjà être pendus haut et court ! AU BUCHER ! beugla Zoku en mimant une fausse panique très mal jouée.

Un regard noir le fustigea, mettant fin à sa petite mise en scène. Pas parce qu’il avait peur des retombées, Zoku estimait qu’il avait été dans son droit et qu’il recommencerait dix fois si l’occasion se présenterait à nouveau.

- Me tentez pas, menaça le soldat. Allez, au travail maintenant.

Le duo prit enfin la route du quartier commerçant. Zoku s’était contenté d’un signe de tête à l’attention de sa cousine pour la saluer. Trop contrarié par cette histoire, il préférait ne pas ouvrir la bouche pour le moment histoire d’éviter des paroles indésirables. Déjà que leur garde-fou avait été à deux doigts de mettre fin à ce petit cinéma. Le trio arriva dans le quartier où avait lieu le meurtre. Le visage bas, Zoku tâchait de ne pas attirer l’attention. Moe se doutait du pourquoi et il n’allait pas en mentionner la raison devant le Capitaine Coincé. Renfonçant un peu la visière de son béret vers son visage, le polymorphe se contenta de distribuer un conseil à sa consœur :

- Je vais examiner la scène du meurtre, voir si je trouve une piste olfactive. Si tu peux t’occuper d’interroger les marchands alentours…

_________________
[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku) Alucar10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee
Yasei Moe
Yasei Moe

[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku) Empty
Ven 1 Mai 2020 - 17:18
Immédiatement après les remarques d’Akito, Moe baissait la tête, rougissant de façon écarlate au niveau de ses joues blanches, elle était extrêmement gênée de la situation. Elle préférait toujours être discrète, ne pas se faire remarquer. Ce genre de situation la mettait extrêmement mal à l’aise, tellement qu’elle ne pensait pas à la mission mais aux paroles du Chûnin. Les mains devant son visage comme pour ériger une barrière protectrice entre elle et Akito, ce fut alors son compagnon mammifère qui vint la sortir de sa torpeur. Au grand étonnement, mais sans surprise, Zoku prit très mal les paroles de leur accompagnateur et se mit alors à contester avec force. Le Raton laveur affirmait que grâce aux actions « frauduleuses » des deux Genin, le clan Umimori aurait une faveur à rendre à Kiri, que le village faisait les yeux doux à ce clan depuis pas mal de temps et que les agissements de Zoku et Moe allaient donc en ce sens. Puis il se mit à crier des inepties, surtout pour faire perdre les nerfs au membre de la famille Mayamoto qui était là pour surveiller. Mais en voyant le visage nerveux et dégouté d’Akito, l’on pouvait lire que celui-ci répugnait déjà les deux Genins. Son avis était fait et ne bougerait certainement pas.

Cependant à l’écoute des paroles de Zoku, Moe redressait la tête et progressivement, enlevait ses mains de devant elle. Il avait tout à fait raison après tout ! Les agissements du duo avait certainement rapproché le clan Yasei des Umimori, et plus encore, par prolongement, Kiri au clan Umimori. Si le village à travers le clan Yasei réussissait à fonder une alliance profonde avec le clan des Hommes-poissons, cela serait bénéfique pour tout le monde. La barrière devant Moe était totalement retombée alors qu’elle se rendait près de Zoku, afin d’apaiser sa colère. Mais contrairement aux expectations de Moe, Akito ne répondit que très peu aux provocations de Zoku. Les deux compères devaient alors maintenant commencer le travail afin de mener à bien cette mission. Plus vite ils finiraient cette mission, dans les règles, plus vite ils seraient de nouveau indépendants, sans devoir avoir un baby-sitter pour les accompagner. Et ce serait également au plus grand bonheur de leur accompagnateur actuel.

« Bien sûr ! »

Répondit-elle alors que Zoku lui demandait de bien vouloir interroger les marchands aux alentours. Quelques minutes furent nécessaires au trio pour arriver au sein de la rue du quartier marchand. Alors que le duo Zoku-Akito allaient examiner la scène où l’homme avait été éventré, Moe elle se dirigerait vers les marchands voisins afin de poser des questions, afin d’avoir le plus d’indices possibles sur la raison de ce meurtre. Etait-ce du au hasard ou quelqu’un lui en voulait-il ? Alors que le duo partait en direction de la scène du meurtre, le céphalopode remarquait la présence d’une vieille femme devant une sorte de magasin de fleurs. Elle se tenait sur le pas de la porte et regardait avec attention les moindres faits et gestes d’Akito et du Yasei. Quelques secondes plus tard, l’Ambrée se trouvait à ses côtés

« Bonjour Madame, je me nomme Yasei Moe, Genin de Kiri, je viens enquêter sur la mort du commerçant qui s’est produit hier. Pouvez-vous me parler de cet homme ? Que faisait-il ? Comment était-il ? »

Moe se saisit alors dans sa veste d’une sorte de petit bloc note sur lequel elle allait noter tout ce que la vieille femme allait dire. « Mahiko était un homme respectable.. Dit-elle avec un énervement que Moe ne comprenait pas tout de suite. Tout le monde l’aimait et le respectait. Ca fait de nombreuses années qu’il fait son métier consciencieusement, personne ne lui voulait du mal. Il était aimé de tous. Regardez autour de vous.. Demandait-elle toujours aussi énervée, à Moe qui s’exécutait. Tous les commerçants sont sur le pas de leur porte à regarder ce que vous allez bien pouvoir faire. C’est très certainement une personne comme vous… »

Alors que la Pieuvre était en train de noter tous les propos de la vieille femme sur le dénommé et défunt Mahiko, elle fut surprise d’entendre que c’était très certainement une personne comme elle. Les yeux ronds et orangés et notre protagoniste se posèrent alors sur le regard de la vieille femme qui avait les sourcils froncés. Son énervement continuait d’augmenter sans que le céphalopode ne comprenne pourquoi. Puis la vieille femme qui parlait de plus en plus fort pour prendre les gens à partie. « Vous êtes une Yasei, une bête sauvage sans cœur ni conscience. Vous avez vus les marques j’imagine ? Ce ne peut-être qu’un fauve comme vous qui êtes à l’origine de ce meurtre odieux. J’espère que le membre de votre clan qui a fait ça se fera exécuter en représailles. C’est absolument hont… »

Moe ressentait alors profondément la haine de la femme envers les membres de son clan. Ses mains étaient de nouveaux liées devant elle pour établir une barrière. Elle était rouge, avait chaud, ne savait pas comment réagir. Elle essayait de balbutier quelque chose, mais rien ne sortait. Progressivement, le vieille femme avançait, mettant Moe hors de la terrasse de son magasin. Les larmes montèrent à ses paupières alors qu’une main lourde et puissante se posait sur son épaule. En un regard sur sa gauche, elle vit un homme, très grand, assez imposant qui lui fit un grand sourire avant de se retourner vers la vieille femme. L’homme prit sa défense et se mit à crier sur le vieille femme qui se repliait alors dans son magasin, en fermant à clé derrière elle afin d’éviter que l’homme ne la poursuive dans son magasin pour lui faire la morale.

« Ne vous en faites pas. Elle est aigrie ! Elle a toujours été aigrie. Je me présente, Yasuno Munemasa, je suis le boucher juste à côté du commerce de Mahiko. Ne vous en faites pas pour elle, demain elle aura oubliée ses propos. J’espère que vous aussi. Il marquait une courte pause avant de reprendre, en forçant de la main Moe à reprendre des notes sur ce qu’il allait dire. Comme elle l’a dit tout le monde aimait Mahiko. Cependant depuis quelques jours il me semblait nerveux. Quand il parlait, il avait la voix tremblante, il était fatigué. Je ne sais pas si quelqu’un lui en voulait, mais en tout cas, il était vraiment stressé. Ce n’était pas dans ses habitudes. Ca s’est passé hier soir. J’ai entendu des hurlements, des grognements. Quand je suis arrivé, il était trop tard. C’est moi qui ai prévenu les autorités. »

_________________
[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku) A5v8
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Ketsumei
Yasei Ketsumei

[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku) Empty
Ven 1 Mai 2020 - 18:45
Le duo polymorphe se sépara comme convenu pour commencer leur investigation. Au grand dam du raton-laveur, ce fut lui que leur garde-fou décida d’accompagner. Il réalisait qu’il allait l’avoir sur le dos. Il devait avoir compris que le précédent incident avait été du fait de Zoku et non de sa partenaire toute timide qui se retrouvait perturbée après quelques remontrances. Le raton-laveur grognait d’avance d’avoir ce trouble-fête dans les pattes. Le moindre écart lui serait imputé et ils n’en finiraient pas de cette mission. Il n’avait même pas commencé qu’il souhaitait déjà que ça se finisse.

L’endroit avait été gardé dégagé pour que les badauds ne s’attroupent pas au-dessus du corps. Ce dernier avait été enlevé depuis le temps qu’il était là mais toutes les traces alentour avaient été protégées également. Ne cherchant pas plus loin, comme l’Octofille se chargeait des témoignages, il ne restait plus qu’au raton-laveur l’observation et la traque d’indices. Le Chûnin derrière lui en profitait pour zieuter autour de lui également. Alors que Zoku avait revêtu sa forme animale pour plaquer sa truffe au sol, il entendit son gardien l’avertir.

- Le corps n’avait aucun élément probant sur lui. Seulement les blessures mortelles imputées à des griffes à n’en point douter.

Le Yasei n’apporta aucune réaction particulière. Il faudrait se fier à ce qu’il trouverait ici. Couplé aux témoignages, ils dégageraient sûrement une piste. Il l’espérait en tout cas. Plus vite tout ça était fini, mieux il se porterait. Son odorat fut d’une grande aide encore une fois. Du moins, la grandeur restait subjective. En dehors de la profonde odeur de fer qui imbibait le sol, le raton parvint à capter une effluve. Très timide et assez particulière. Aucune piste ne se poursuivait mais cette fragrance s’imprima dans ses narines. Il ne devait pas la perdre, persuadé qu’ils retomberaient dessus à un moment ou un autre. Il ne trouva rien d’autre. Il fut quelque peu désappointé par cette nouvelle. Il était rare qu’il n’y retrouve rien. Une simple bête n’aurait pas été assez prévenante pour être aussi attentive. La piste d’un polymorphe semblait donc évidente.

Malheureusement d’ailleurs. Le tour de métamorphose du Genin n’avait pas laissé les passants indifférents. Sans oublier les marchands du coin qui regardaient la scène depuis le seuil de leur boutique. Certains regards se faisaient noirs. Zoku les dévisageait un par un en affichant un air de défi pour les inciter à s’exprimer à voix haute s’ils l’osaient. Tous préférèrent le laisser passer leur chemin avant de s’en retourner à leurs occupations. Les deux hommes rejoignirent Moe qui était maintenant en pleine discussion avec un fier gaillard, au demeurant fort sympathique. L’apprentie détective s’était équipée d’un carnet pour prendre en note les éléments récoltés. Elle semblait en avoir fini, aussi vint-il à sa rencontre pour la mettre au parfum, sans mauvais jeu de mots.

- C’est compliqué là-bas. Pas de traces, seulement une odeur à peine perceptible que j’arrive pas à identifier.

Le polymorphe tourna la tête vers les regards toujours portés sur eux, dont les moins aimables, à qui il répondit soit d’une grimace soit d’un geste du majeur. Tout ceci bien sûr dans un jeu du chat et de la souris avec leur accompagnateur. Même si les termes exacts pour définir ce jeu seraient celui du chieur et du raton. Ils semblaient tous avoir conclu l’affaire sur la même triste supposition que le polymorphe dévisagé. Il tâcha de se creuser les méninges pour dégager une issue. Au lieu de ça, il préféra ajouter son grain de sel à l’interrogatoire mené par Moe.

- Ils ont tous l’air persuadé qu’on y est pour quelque chose. Y a une raison à ça ?

- Bah c’est qu’il fallait voir l’état du pauvre Mahiko. Puis il en connaissait un donc forcément les gens doivent…

- Un Yasei ?! interrogea Zoku. Vous le connaissez ?

- Oui c’était son meilleur ami. Je n’ai pas eu le courage d’aller le voir depuis qu’on a appris la nouvelle. Il tient un petit commerce non loin, à l’autre bout de la rue.

_________________
[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku) Alucar10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9788-les-ailes-noires-terminee
Yasei Moe
Yasei Moe

[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku) Empty
Dim 17 Mai 2020 - 21:50
L’imposant protagoniste de la Pieuvre était toujours en train de parler quand le compagnon métamorphose du raton-laveur vint à la rescousse de Moe, écoutant à son tour les paroles de l’homme qui confiant que quelque chose n’allait pas pour Mahiko. Le défunt spécimen était nerveux et exténué, assez pour que le commerçant faisant face à la Tentaculaire ne le remarque et ne daigne venir pour aiguiller le Raton et la Pieuvre. D’après ses dires, hier soir il y eut des cris et beaucoup de grabuges à l’extérieur, mais le temps de sortir à l’extérieur afin de se rendre compte de l’ignominie qui était en train de se produire, l’agresseur avait déjà fuit depuis un moment, et le cadavre de Mahiko gisait déjà dans son propre sang. En précisant que c’était lui qui avait prévenu les autorités, il devint alors, malgré sa sympathie, le premier suspect de cette histoire, car le premier sur les lieux, et le dernier à avoir vu le commerçant de ses yeux. Alors que le raton laveur venait d’arriver, celui-ci en profitait pour écouter les dernières paroles de l’homme avant de prendre la parole pour poser des questions au témoin de Moe, volant par la même occasion son travail d’investigation. Mais détrompez-vous ! Cela ne dérangeait en rien la tentaculaire qui se contentait pendant ce temps de faire un résumé des dires de son interlocuteur, sans pour autant rater quoi que ce soit de l’échange entre l’imposant bipède et le polymorphe du mammifère poilu.

Zoku demandait simplement à l’homme s’il y avait une raison au regard inquiet et empli de haine des personnes qui guettaient autour d’eux. A l’écoute de cette question, Moe levait délicatement son regard d’ambre du bloc-note pour le poser autour d’elle. Effectivement, comme le précisait son homologue, elle vit alors aux fenêtres beaucoup de visages, beaucoup de regards posés sur eux, dont certains dégageaient une aura malfaisante, malaisante et très certainement menaçante. Alors qu’elle tournait de nouveau son regard vers ses interlocuteurs, laissant les autres regards les épier sans en porter une quelconque importance, elle écoutait la réponse de l’homme, prétextant que l’état dans lequel avait été Mahiko était dur à voir en restant impassible. De plus, il connaissait un polymorphe, et ils étaient tous persuadés qu’il avait quelque chose à voir avec cette histoire. Moe lançait un regard inquiet à son compagnon qui continuant en demandant des précisions. Etait-il du clan Yasei ? Là serait la question la plus délicate, car même si les commerçants semblaient être persuadés de cela, il faudrait pour les deux compagnons affronter un membre de leur propre famille. Et le pire était de devoir se retourner contre quelqu’un qui portait le même sang. Plus ou moins. Zoku lui ne semblait pas forcément perturbé par cette histoire, du moins pas autant qu’elle, ou alors il ne le montrait pas.

L’homme portait en lui une certaine force mentale. Il dissimulait tout ça avec un rejet complet de la race humaine et une certaine vulgarité. Mais Moe sentait quelque chose de plus profond dans le coeur de son compagnon. Etait-ce son instinct animal qui lui dictait cela ? Ou etait-ce autre chose ? Elle l’ignorait. Moe ne savait pas pourquoi elle était tant attiré par la compagnie de Zoku. Détrompez-vous une nouvelle fois. Moe connait l’amour, elle l’a déjà ressentie à ses dépens, mais pour le coup, ce n’est pas cela. Elle sentait quelque chose de grand en cet homme. C’était peut-être pour cette raison qu’elle voulait passer du temps en sa compagnie. Moe devenait certaine au fil des jours, qu’en accompagnant Zoku, elle vivrait de grandes choses, des aventures uniques, qui emplirait son coeur vide et sa vie morose. Peut-être était-il celui envoyé pour la sauver…

« Nous devrions allez le voir..  »

Revenons à notre histoire principale. Alors que l’interrogatoire prenait fin, la jeune femme de notre récit vint à demander à son compagnon raton d’aller voir ce prétendu meilleur ami polymorphe qui aurait, d’après les commerçants, quelque chose à voir avec cette sinistre affaire. Alors que l’accompagnateur remettait Zoku à s place après un majeur mal venu en direction des commerçants épiants la scène, celui-ci affirmait la proposition de Moe d’un simple signe de la tête avant que le trio ne se mette en route. Il était simplement à l’autre bout de la rue, il ne fallut donc que quelques minutes pour qu’ils arrivent sur place. Le commerce semblait fermé, ce qui était étrange car c’était assez excentré de la scène de crime, toujours dans la rue marchande et qui plus est à une heure où absolument tout était ouvert. Peut-être l’homme avait-il prit des congés, ce qui serait également étrange, voir suspect. Arrivant sur le perron du commerce, Moe observait avec attention chaque petit détail qui pouvait avoir son importance. Elle vit des fleurs sur le coin d’une fenêtre, ils ne semblaient pas de la dernière fraicheur. La peinture du perron s’arrachait également un peu, donc l’humidité s’installait. Cela faisait combien de temps que ce commerce était fermé ? Elle prit alors les devants et vint cogner à la porte.

« Bonjour monsieur, nous sommes des ninjas de Kiri. Nous enquêtons sur la mort du commerçant à l’autre bout de la rue. Avez-vous un instant à nous acc….. »

Un bruit de casse, une fenêtre qui s’ouvre de l’autre côté de la maison…

_________________
[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku) A5v8
Revenir en haut Aller en bas

[Rang C] Animal or Meta ? ( feat Zoku)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: