Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo]

Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Ven 1 Mai 2020 - 3:53

Yugure a toujours pour habitude de se lever tôt. Aujourd’hui ne fais pas exception à cette tradition. Toujours hésitant par rapport à son avenir, ce qui est normal pour un Genin débutant venant de sortir de l’académie, il se décide à se rendre dans un bureau d’un plutôt grand bâtiment avec un panneau au-dessus de celui-ci un oiseau entouré d’un cercle noir, le Manazaru. Après une légère hésitation, qui ne dure que maximum quelques secondes, il finit par rentrer dans l’immeuble bien décidé à en savoir plus sur cette fameuse unité du village caché d’Iwa.

Son regard se tourne à droite puis à gauche. Ce geste est plus fait pour montrer qu’il est perdu ou peu habitué au bâtiment espérant, secrètement, que quelqu’un lui vienne en aide ou, du moins, lui adresse la parole. Il n’a pas réellement prévu de plan ni une liste de questions en venant ici. Ce qui est étrange de la part du Genin celui-ci préférant toujours tout planifier. On pourrait presque dire que son crédo est « Se préparer au pire et s’attendre au meilleur » mais pour l’instant le meilleur ne semble pas encore être arrivé dans sa vie. En savoir plus sur les différentes unités du village d’Iwa serait déjà un bon point pour débuter.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Sam 2 Mai 2020 - 12:53

Les unités spéciales d’Iwa. Rêve inatteignable pour certains, douce utopie pour d’autres ou encore objectifs d’une vie pour quelques-uns. Dans la réalité des faits, du moins dans mon cas, il s’avère qu’intégrer l’une des branches du Yamagenzo me semblait la chose à faire pour porter mes projets et enfin les réaliser, mais pour autant, le Manazuru n’avait, jusqu’à présent, pas changé radicalement ma vie. Au contraire, jusqu’à présent, j’avais le sentiment que malgré mon intégration au sein de ces forces spéciales, mes talents n’avaient pas été tellement mis à contribution. Ou alors, c’était peut-être le cas, mais les choses n’étaient sûrement pas suffisamment claires pour le comprendre ainsi. Pour autant, je ne regrettais absolument pas mon choix, conscient des implications et des objectifs d’Iwa dans notre domaine.

Aujourd’hui, comme tous les jours depuis une petite semaine environ, mon travail consistait à rester dans notre sanctuaire comme j’aimais l’appeler. Cela ressemblait à rien de tel, mais cela me faisait sourire en octroyant à ces lieus plutôt austères une once de mystère. Affublé à mes tâches depuis maintenant quelques heures, ce sont les bras chargés de quelques cartons remplis de papiers en tous genres que je quittais en trombe une vieille remise, des archives selon les directives qui m’étaient données. Déambulant dans les couloirs du bâtiment, la tête dernièrement mon fatras, tentant de voir ce qui se passait devant moi, c’est un impact soudain qui stoppa ma course.

Sous la surprise, j’en lâchais toutes mes affaires, cartons et papiers se rependant au sol pendant que je tombais mollement sur les fesses. Face à moi, un jeune homme se tenait là, un jeune homme que je venais de percuter dans le dos. Déboussolé, c’est à toute vitesse que j’exprimais mes excuses, à genoux en train de rassembler ma paperasse.

« Ah ! Pardon. Vraiment désolé, je t’ai pas vu. Ca va ? Je t’ai pas fait mal ? Quel foutoir. Ca m’apprendra à me charger trop et à ne pas regarder où je vais. »



_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Sam 2 Mai 2020 - 22:18
Alors que le jeune Kazejin regarde à gauche, pour regarder s’il y a du monde dans la pièce, voilà que Teruyo arrive à toute vitesse dans son angle mort et fini, fatalement, par le percuter. Il est tout d’abord saisit par cette collision et après quelques instants celui-ci se penche pour aider à ranger les papiers dans les cartons. Il tente, de temps en temps, de regarder ce que concerne les papiers mais le fait à chaque fois très vite, quitte à ne pas réussir à lire, pour éviter d’être repéré.

- Non, désolé c’est moi qui m’excuse. Je n’avais pas à être dans le chemin. Si vous avez besoin d’aide je suis plutôt doué pour porter des lourdes caisses.

C’est sûr que l’Hyperforce peut servir pour ce genre de tâches même si ce n’est pas l’utilisation première de ce genre de technique. Mais bon l’Iroujutsu est un art qui a été créé pour aider les gens après tout.

- Je ne sais pas si vous pouvez m’aider mais je cherche les bureaux du Manazuru. Je ne suis actuellement que Genin mais je souhaite en savoir plus sur cette escouade pour … mon futur ? Je ne connais pas réellement les objectifs des autres unités, je l’admets.


Enfin c’est sûr que ça sera plus aisé de savoir fait un choix lorsqu’on a toutes les informations en main ou au moins une partie. Et là, Yugure, est dans le vague total. Enfin s’il ne trouve rien il imagine qu’un hopital aura bien besoin de ses services mais ce qu’il souhaite lui c’est de voyager et de rencontrer plein d’autres gens. Et même les unités plus orientées « combat » ont besoin de médecin après tout. Ce qui est sûr c’est que tout le monde a besoin de se faire soigner un jour ou l’autre et ce même pour les plus forts.

- Connaissez-vous quelqu’un qui peut me renseigner ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 15:10

À genoux par terre à ramasser mes papiers éparpillés, les remettant en vrac dans les différents cartons, l’un deux quelque peu déformé par la chute, l’inconnu, à ma grande surprise présenta lui aussi ses excuses après ma propre amande honorable. Aussi idiot que cela puisse paraître, cela me fit sourire et me laissa échapper un petit rire amusé. J’étais celui qui dans l’histoire ne regardait pas où il allait, celui qui, en quelque sorte, avait malencontreuse, et sans gravité, agressé un inconnu qui ne demandait rien, et malgré tout, c’était ce dernier qui s’excusa pour ce qu’il venait de faire, à savoir, être juste présent, debout dans un couloir.

« Ahah, et bien, disons que nous sommes tous les deux fautifs et que nous nous sommes mutuellement excusés. Merci pour ton aide, tu peux prendre un carton. Ce n’est pas lourd, du tout, juste encombrant. Je pensais pouvoir voir quelque chose en marchant, mais tu m’a démontré involontairement le contraire. »

Tout en me relevant, je tendais un carton à ce quidam en le remerciant. De mon côté, je ramassais les deux derniers, prenant soin de mettre le carton abîmé sur le dessus. Il ne manquerait pas qu’il s’ouvre encore plus et répande à nouveau toute sorte de paperasse.

« Suis-moi ».

Alors que nous déambulions dans les couloirs, l’inconnu n’était pas avare de questions. Par chance pour lui, j’avais toutes les réponses qu’il attendait. Entrant dans un vieux bureau, je déposais sur une grande table tous les cartons lorsqu’un dossier sur l’un d’eux attira mon attention quelques instants. « L’arme pourfendant les cieux ». Il faudrait que je regarde cela plus tard. En attendant, j’invitais le jeune homme à me suivre et c’est dans une salle bien plus accueillante, avec quelques fauteuils et canapés que nous nous installions. Au cours de ce cours voyage, de nouvelles questions avaient fusées.

« Eh bien, on peut dire que t’as des choses à dire justement. » dis-je amusé.

Alors que je posais devant nous deux tasse de thé et une petite assiette de mochis, je reprenais le fil de la discussion.

« Pour commencer, félicitations, tu as trouvé les bureaux du Manazuru, c’est bien ici et pour répondre à ta dernière question, je me présente, Miyamoto Teruyo, je fais partie du Manazuru justement. J’espère pouvoir t’aider. »

Après avoir bu quelques gorgées de ce nectar brûlant, je me grattais la tête, me demandant par quoi commencer.

« Alors, commençons par le début. Avant de te parler du Manazuru et des autres branches, il faut que tu saches que nous faisons tous partie d’une même entité, d’une même unité spéciale, le Yamagenzô au sein de laquelle justement trois branches se distingues. Le Manazuru justement qui s’occupe de la diplomatie extérieure et de l’exploration. Ensuite, il y a le Shishiza qui s’occupe de l’intérieur, tant sur le plan relationnel qu’au niveau sécurité ou même médical. Par exemple, Chiwa Aimi, celle qui gère actuellement l’hôpital fait partie du Shishiza. Et finalement, le Sazori. Leurs tâches consistent à l’espionnage et les actions qui nécessitent de la discrétion et qui ne sont pas nécessairement officielles, des actions pour lesquelles Iwa ne doit pas être incriminée. À partir de là, je pense avoir répondu à tes quelques interrogations. Que cherches-tu à savoir d’autre … »

Ces derniers mots étaient comme perdus, cherchant à inciter mon invité non seulement à poursuivre la conversation, mais également à se présenter en bonne et due forme pendant que je me penchais sur la petite assiette, engloutissant un premier mochi, un second tenu fermement entre mes doigts.

_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Lun 4 Mai 2020 - 5:24
« Au moins il a l’air souriant contrairement à la plupart des autres ninjas. J’espère pouvoir être aussi léger et de bon humeur lorsque j’aurais son âge. La plupart des ninjas du village, hormis Luna, semblent constamment triste et maussade. Je suis heureux de voir que ce n’est pas une malédiction qui semble affecter chaque Shinobi » se dit le jeune garçon alors qu’il finit d’aider à ranger les papiers dans les caisses de l’homme qui vient tout juste de le bousculer avant de prendre un carton et suivre l’individu. En tout cas il a du répondant, quelque chose que le garçon apprécie énormément, n’aimant pas trop les gens se laisser faire ou réagissant avec agressivité ou encore violence.

- Cela me parait un bon compris. Pas de soucis je vais vous aider.

Dit-il en lui emboitant le pas ayant vérifié, au préalable, que le carton ne s’ouvre pas par en dessous et éviter de répandre, une nouvelle fois, tous les papiers à terre. Ce serait le contraire d’aider quelqu’un. « C’est sûr que des interrogations j’en ai beaucoup. J’espère qu’il va pouvoir répondre » se dit-il mais il ne doit pas attendre bien longtemps avant d’avoir des explications.

- On peut dire que je suis un petit peu bavard. Mais c’est faux, je n’aime que parler lorsque quelque chose m’intéresse.

Annonce-t-il sans détour à l’aide d’un grand sourire en coin. Comme s’il était très fier de lui-même, quelque chose qu’on pourrait peut-être qualifier d’hautain mais la réalité étant que Yugure aime bien les discussions avec du répondant. Il aime autant ça qu’un chaton jouant avec une pelote de laine.

- Enchanté ! Je suis Shimajima Yugure ! Et comme je vous l’ai dit tout à l’heure je viens tout juste de sortir de l’académie.


« Il fait lui-même directement partie du Manazuru ? Même pas un secrétaire ou un réceptionniste ? On peut dire que je suis bien tombé ».

- Le Manazuru a l’air très intéressant. Vous avez des histoires à raconter ? Que ce soit des lieux que vous n’avez pas encore exploré ou même découvert des artefacts légendaires ! Vous avez déjà évité une crise ou une guerre entre pays ? C’est bien cette unité qui est envoyée pour apaiser les tensions entre villages cachés et pays ?


« Chiwa Aimi, c’est la deuxième fois que j’entends son nom. Elle doit vraiment être très importante pour le village. J’espère qu’elle ne sera pas mon senseï. Elle serait déçu d’un élève en Iroujutsu avec d’aussi piètres compétences. Je n’ai même pas réussi à soigner un homme qui s’est blessé dans une salle de musculation ».

- Au Shishiza on ne fait que très rarement voyager, j’imagine, si l’importance est autour de la sécurité du village ? Savez-vous s’il y a une pénurie de médecins dans le village et si tous ceux pouvant soigner sont envoyés aider à l’hôpital ?

Yugure se gratte un instant la joue face aux dernières paroles de Teruyo.

- Concernant le Sazori … Leurs actions ne sont pas officielles mais elles sont belles et biens commanditées par les têtes pensantes du village ou ils ont leur propre organisation et informe le conseil lorsqu’ils en ont envie ? C’est déjà arrivé que cette organisation tente de prendre le pouvoir ?


Demande le garçon intrigué par la morale de cette dernière organisation.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Mer 6 Mai 2020 - 15:15

S’il y a une chose que l’on remarquait tout de suite en prenant la peine de discuter quelques instants avec ce jeune homme, c’était sa propension à poser tout un tas de questions. Si pour certains cela pourrait s’apparenter à de la curiosité, pour d’autres, tant d’intérêt pourrait être pris pour de l’espionnage. Quant à moi, je me situais plutôt du côté de la première option. Je n’avais aucun doute à avoir sur le jeune homme. Fraîchement diplômé, je ne doutais pas que le Shishiza ou le Sazori, voire les deux savaient à quoi s’attendre d’un tel shinobi. Une fois les affaires déposées et les tasses de thé à disposition, ma remarque sur l’accointance de mon jeune invité à poser des questions sembla l’affecter quelque peu. Sa simple remarque à ce sujet semblait confirmer mes pensées.

« Eh bien, dans ce cas, ravis d’apprendre que le Manazuru et moi t’intéressons. Et puisque les présentations sont désormais officiellement faites, enchanté aussi. »

Malheureusement pour moi, avant que je ne puisse poursuivre la discussion, Yugure s’empressa de débiter tout un tas de questions légitimes lorsque l’on cherchait sa voix dans le monde qui était le nôtre. S’il est vrai qu’il n’était pas nécessaire ni obligatoire d’intégrer l’une des branches, cela pouvait cependant donner un sens à la mission qui était la nôtre, mettre nos talents aux services d’une cause pour laquelle nous nous engagerions volontairement.

Laissant à mon interlocuteur tout le loisir de s’exprimer, j’en profiter pour déguster mon second mochi, me suçant rapidement les doigts pour y lécher le sucre et la cannelle restés collés. Confortablement installé dans mon fauteuil et après quelques expressions de curiosité de ma part à certaines de ses questions, il était temps que je réponde enfin aux demandes qui m’étaient faites.

« Eh bien, encore une fois, tout un lot de questions. Je vais tacher d’y répondre. Mais avant, je vais avoir besoin de m’hydrater le palais. » finis-je en buvant de longues gorgées de thé avant de reprendre le fil de la discussion.

« Concernant le Manazuru, malheureusement, pour être honnêtes, je n’y suis entré que depuis peu de temps, je n’ai donc pas de faits d’armes important à mentionner. Mais je sais que certains membres sont durement ancrés dans la politique extérieure actuelle du pays. Quant à découvrir de nouvelles régions ou des artefacts légendaire, c’est bien plus facile à dire et à s’imaginer que ce que n’est la réalité. Cela demande souvent du temps, des ressources, de nombreuses heures de recherche mais aussi beaucoup de chance. »

M’accommodant davantage sur mon fauteuil en cuir qui couinait à chacun de mes mouvements, je poursuivais.

« Les membres du Shishiza, comme ceux des deux autres branches sont avant tout des shinobis et en cela peuvent être amenés à voyager pour accomplir leurs tâches. Prends exemple sur un eisenin qui a besoin de plantes pour une décoction. Il ferait partie du Shishiza et pour autant avoir nécessité à sortir du village pour ramasser quelques herbes pour réaliser son breuvage. »

Finalement, c’était le dernier sujet le plus tendancieux. Coudes posés sur les genoux, je continuais mes explications avec cependant un sourire un peu plus sévère.

« Je ne sais pas à quoi tu t’attendais comme réponse en posant ce genre de question sur le Sazori, mais sache qu’elles sont malvenues. Ces membres ne sont pas des psychopathes, leur mission ne consiste pas seulement à assassiner nos ennemis, ils ont aussi d’autres tâches. Mais surtout, sache une chose … »

Je laissais planer ces mots quelques secondes avant de finir.

« … ils sont Iwajins avant tout et fidèles au village. Insinuer que de part leurs fonctions ils pourraient vouloir prendre le pouvoir, c’est leur manquer de respect et manquer de respect à tous les shinobis du village. »

Ces mots, prononcés bien plus durement que les précédents, laissèrent rapidement place à un nouveau sourire sincère affiché sur mon visage.

« Bien. J’espère t’avoir éclairé. Mais dis-moi. Si tu es ici, c’est que tu as songé, du moins un minimum, à intégrer le Manazuru. Dis-moi pourquoi ce choix. Qu’est-ce qui t’as poussé dans notre direction plutôt qu’ailleurs ? N’ai pas peur de parler franchement, ce n’est pas interrogatoire. Je ne suis qu’un simple membre comme les autres, ce n’est pas moi qui déciderai si tu peux nous rejoindre ou non. »


_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 18:31
La déclaration de Teruyo, quant à l’intérêt du jeune garçon pour son unité, est accueilli par un léger sourire en coin. Une chose est sûre c’est que son interlocuteur a le sens de la politesse, comme la plupart des Iwajin, cela change de la compagnie de l’éternel maussade répondant au nom de Senken. De ce fait, le Genin se sent en terrain allié lors de cette discussion sans compter que le membre du Manazuru semble ravi de répondre à ses nombreuses interrogations au prix d’une légère déshydratation qu’il comble rapidement en buvant du thé dans une tasse. Mais en tout cas toutes ces questions ne semblent pas lui couper l’appétit tandis qu’il se sert également de mochi. Le ninja-médical, quant à lui, décide de rester debout. Il sait que la hiérarchie est quelque chose d’important dans la société d’Iwa.

- Et ce ne sont que les hauts membres qui ont le droit de participer à la politique ou à la diplomatie du pays ? Est-ce que ne pas être né à Iwa, par exemple dans un pays extérieur, peut poser problème lorsqu’on souhaite rejoindre une des unités spéciales ? Et surtout … est-ce qu’il y a des grades au sein du Manazuru ? Quels sont les devoirs que nous devons remplir lorsqu’on est au plus bas rang de cette organisation ?

« J’aime bien lire mais je ne suis pas devenu Shinobi pour devenir bibliothécaire. » pense-t-il alors qu’il commence à regarder les différents rouleaux peuplant la pièce.

- Donc même si on est membre du Shishiza nous ne sommes pas condamnés à rester bloqué dans le village ? C’est intéressant.

« Enfin bon même si pour aller récolter quelques herbes je doute qu’il sorte du pays sauf si ce sont des ingrédients très rares ».

Alors que son interlocuteur commence à répondre à ses questions sur la loyauté du Sazori, Yugure déglutit. Il se rend compte qu’il a dû mettre son pied dans une fourmilière et qu’il aurait dû faire tourner sa langue dix fois dans sa bouche avant de parler.

- Je… Désolé.

Son regard se dirige vers le côté comme s’il n’osait plus regarder Teruyo en face malgré sa gentillesse évidente. « C’était la question de trop. C’est un cap que je n’aurais jamais dû franchir ».

- C’est juste que … Vu que leurs actions sont officieuses par rapport au conseil je me demandais juste si c’était arrivé auparavant mais … Je n’aurais pas dû poser cette question.

Dit-il en baissant la tête qu’un court instant s’attendant à se faire engueuler et non à recevoir un nouveau sourire après les mots prononcés un peu plus durement.

- J’ai toujours eu envie de voyager. De rencontrer des personnes à l’intérieur du pays, sans qu’elles ne soient dans le village, et à l’extérieur du pays. Déceler des mystères ou recouvrir des anciennes vérités qui ont été enfouis. Et … surtout … Si c’est possible d’empêcher des guerres grâce à la diplomatie … C’est ce que je voudrais le plus. Il y a déjà bien assez de souffrance dans ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 12:06

Yugure était vraiment particulier. Particulier dans la mesure où il démontrait une curiosité ou une envie de savoir qui sortait de l’ordinaire. Jusqu'à présent, depuis que j’avais intégré le Manazuru, je n’avais pas eu l’occasion de discuter de la situation avec qui que ce soit, que ce soit au sein de la branche ou en dehors. Il y avait bien eu ce bref moment avec Musashi avant que l’on parte en mission, mais malheureusement, il avait dû être rappelé subitement, laissant sa place à Yanosa. D’ailleurs, à y repenser, je n’avais pas eu l’occasion de le recroiser depuis. Il faudrait que je me renseigne ou que je pose directement la question à Aimi à l’occasion. Mais pour l’heure, le sujet du moment était le jeune genin devant moi en quête de savoir et surtout d’orientation pour son avenir en quelque sorte. Malheureusement pour lui, si certaines de ses questions étaient précises, certaines de mes réponses ne pouvaient l’être autant.

« EH bien, disons qu’en matière de diplomatie ou de politique, c’est comme n’importe quelle mission, sont envoyés les personnes aptes à gérer la situation. Il n’y a pas de règles précises à ce sujet. Quant à ta crainte de ne pas être Iwajin de naissance, soit rassuré. Premièrement, tu n’es pas le premier dans ce cas, et deuxièmement, tu es désormais un genin du pays. Cela représente beaucoup. De la reconnaisse en premier lieu, et de la confiance en second lieu. »

Puis, réfléchissant quelques secondes, les yeux rivés sur le plafond à me gratter ma joue imberbe, je reposais mon regard sur celui du jeune garçon.

« Il n’y a pas réellement de grade en fait. Une fois dans une branche, tu en deviens membre. La seule différence s’applique à celui qui dirige la branche qui tient le rôle de capitaine. Mais au-delà de ça, rien de notable. En revanche, comme je te le disais, nos missions peuvent être diverses et variées. Il se peut même que certaines missions données par les autorités ne soient pas spécifiquement liées à une branche, mais nécessite la participation d’un shinobi de cette unité. »

Buvant une nouvelle gorgée de mon thé désormais tiédi, j’en versais à nouveau pour compléter la tasse et réchauffer le breuvage.

« Oh fait, tu sais, tu peux t’asseoir hein, boire un coup et manger un morceau aussi. Bref, prenons un exemple factice. Lors d’une mission, nos shinobis font la connaissance d’un clan nomade qui désirent nous rencontrer et envisager une collaboration. Il y a de fortes chances qu’une délégation soit envoyé pour étudier la situation et dans l’équipe, on peut facilement imaginer qu’une personne du Manazuru soit là pour évaluer politiquement la situation et prenne connaissance de l’origine géographique de ce groupe et de ce que cela implique. À côté de cela, un membre du Shishiza, un médecin par exemple pourrait s’assurer de la santé ou des services que pourraient apporter ces potentiels alliés, là où un membre du Sazori lui, pourrait regarder l’aspect militaire et évaluer la potentielle menace que pourrait représenter ces nouveaux individus. »

Une nouvelle gorgée bue, quelques gouttes de thé aux commissures des lèvres essuyées par une manche de ma veste pendant qu’elles laissaient également un rond liquide sur la table à l’endroit où la tasse était posée.

« Comme tu peux le voir, la mission est d’ordre général, mais nécessite la collaboration de chacun. Il se peut que certaines missions concernent d’avantage une branche que l’autre, certaines missions données directement par le capitaine d’une branche, mais d’autres en revanche peuvent toucher tout le monde. Il n’y a pas de règles précises. »

Puis me grattant la tête de manière un peu idiote, comme cherchant mes pensées, je reprenais doucement.

« Hum … c’était quoi tes autres questions déjà ? … Ah ! Oui ! Je pense que mon exemple te démontre que même un membre du Shishiza n’est pas contraint de rester au sein du village. De manière générale, n’oublie pas que nous sommes tous des shinobis du village et que lorsque nous sommes envoyés en missions, c’est que quelqu’un a jugé utile nos compétences, parfois même avant notre positionnement dans une unité spéciale. »

Laissant quelques secondes de répit à mon invité pour assimiler toutes mes réponses, je laissais volontairement de côté ses dernières remarques sur le Sazori. La leçon semblait apprise, il était dès lors, inutile d’y revenir. En revanche, ses motivations à intégrer le Manazuru m’intriguaient d’avantage et cela me faisait sourire.

« Ahah, voilà des motivations et des raisons bien simples ma foi. Pour autant, je ne me moque pas, j’ai les mêmes, et ce, depuis longtemps. Je te comprends parfaitement. Mais dis moi. Si tu veux intégrer le Manazuru, sais-tu ce qu’il te reste à faire ? »


_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Lun 11 Mai 2020 - 5:59
« Pas de règles précises à ce sujet ? Pas réellement de grades ? » se demande Yugure ne savant pas vraiment si la hiérarchie de cette unité spéciale est tout simplement tenue secrète ou si les membres sont, dans un certain sens, vraiment libres. « Si on a droit à une certaine indépendance c’est quelque chose qui me plais. Mais bon, dans tous les cas, interdiction de sortir du village tant que je suis Genin ». L’homme en face de lui semble souriant et prêt à répondre à toutes ses questions. Même les professeurs à l’Académie avaient rapidement marre des interrogations du garçon. D’ailleurs c’est à ce moment-là qu’il a commencé à être dissipé en classe.

- En effet, cela me rassure. Je suis heureux de vous entendre dire qu’avoir réussi à devenir Genin suffit à tirer un trait sur mon lieu de naissance. Après tout, ça a été voyage ardu pour parvenir jusqu’au village.


La morosité gagne, soudainement, le visage de Yugure suivit d’un bref moment où il baisse les yeux. Comme si parler de ce sujet avait pris par surprise ses sentiments et son deuil inachevé. Suite à ce court instant un nouveau, mais léger, sourire émane de son visage.

- Et lorsque le capitaine n’est pas présent les membres restant doivent se convaincre l’un l’autre de la bonne marche à suivre pour résoudre un problème ?

Le ninja-médical est totalement suspendu aux lèvres du membre du Manazuru. Après s’être installé sur un fauteuil en face de lui, et avoir entamé un mochi. « Plus je mange plus j’économise des ryos. Je me sens un peu comme Senken mais c’est étrangement bon de manger autre chose que du riz » pense le garçon, ayant un peu honte de lui-même sans rien en montrer.

- Votre exemple est intéressant, très intéressant même. Grâce à vos mots je suis à présent sûr et certain que je ne souhaite pas rejoindre le Sazori, l’aspect militaire m’intéressant le moins. Mais maintenant deux questions me viennent à l’esprit. Mais avant de continuer je dois vous avouer quelque chose. Je suis un pratiquant des arts médicaux. Pour faire court, je maîtrise l’Iroujutsu. Je ne sais pas si ma place est aux côtés du Shishiza, vu les hôpitaux sont gérés par cette unité spéciale, ou par le Manazuru.

Même derrière son léger sourire il est aisé de voir que le garçon est en proie au doute.

- Je ne sais pas ce qui est le mieux à faire entre servir Iwa et soigner les gens en m’engageant à l’hôpital ou suivre mon envie, certes égoïste, de voyager et voir le monde aux côtés du Manazuru. Enfin, je ne suis même pas encore Chunin, donc la décision ne me revient pas encore.


« Ce serait cocasse d’avoir un membre du Manazuru qui ne puisse même pas sortir du village. Enfin, j’imagine, qu’il devra s’occuper de ranger les dossiers et les rouleaux ainsi que porter du thé à ses supérieurs ».

- Je ne savais pas qu’Iwa fonctionnait ainsi. Quoi qu’il arrive tous les Shinobis sont concernés par les problèmes du monde que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des murs du village. C’est … une belle façon de voir les choses. En toute franchise je m’attendais à ce que chacune des unités fonctionnent un peu dans leur coin mais au final ce n’est absolument pas le cas.


« Je ne vais pas dire que les ninjas ressemblent à une grande famille mais en tout cas ça a l’air d’être quelque chose qui semble s’en rapprocher » pense le garçon alors qu’il se décide à reprendre un deuxième mochi qu’il déguste savoureusement. « J’avais presque oublier que les aliments pouvaient avoir du goût ».

- J’espère que mes compétences seront jugées utiles dans le futur. Cela doit être horrible de ne pas être reconnu par ses pairs et d’être constamment affecter aux archives en tant que membre du Manazuru.

« J’imagine qu’échouer une mission peut arriver à n’importe qui. »

- Elles sont simples uniquement parce que je ne connais rien encore du monde extérieur. Je suis convaincu qu’en découvrant de quoi celui-ci est fait que mes motivations vont s’étoffer. Sinon, euh …

Yugure se gratte la joue en levant brièvement la tête vers le plafond mais sans jamais perdre son sourire avant de répondre à Teruyo.

- En toute franchise, je ne sais pas. J’imagine que devenir Chunin serait un bon point de départ ? De plus, je vais intégrer une équipe avec un Senseï
dit-il toujours convaincu que ce serait un homme silencieux, une montagne de muscle sévère mais juste. Et je ne sais pas si je peux faire les deux en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Mar 12 Mai 2020 - 14:24

« Au moins, on peut pas dire que tu es avare de paroles hein. Ca débite avec toi pas vrai ? Enfin bon, rassure toi, c’est pas bien grave, et je préfère ça à un type qui se pointerait ici en touriste sans savoir vraiment pourquoi il est là. Au moins, ça montre un certain intérêt pour les sujets qu’on aborde et c’est tout à ton honneur. Mais par contre, deux choses. Un, oublie pas de respirer quand tu parles. Et deux, arrête de me vouvoyer, je suis personne pour mériter un tel honneur, et même si c’était le cas, ça changerait rien. Appelle-moi donc Teruyo. »

Bien, avec tout ce que venait de dire Yugure, avec toutes les questions qu’il avait posé, j’avais été inspiré de prendre quelques notes au fur et à mesure de son flot de paroles, griffonnant sur un petit vieux calepin usé.

« Bon, tu m’excuseras, j’ai pris quelques notes et avant de te répondre, je vais avoir besoin de boire un coup. »

Sur ces brèves paroles, je vidais rapidement plusieurs fois le contenu de ma tasse avant de prendre la discussion, mon regard alternant entre Yugure et mon carnet, tout en cochant au fur et à mesure, les différents points abordés.

« Alors, si le capitaine n’est pas présent, c’est pas qu’il est absent pour autant, et parmi les membres, il y aura toujours des membres plus anciens ou des jonins pour donner les directives nécessaires aux plus jeunes et plus récents d’entre nous. Et puis, au pire des cas, il y a toujours l’Intendance pour prendre les décisions importantes concernant le village, et jusqu’à preuve du contraire, le Manazuru fait partie du village. Il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir à ce sujet. »

Première rature faite, sujet suivant.

« Même si tu ne souhaites pas rejoindre le Sazori, n’oublie pas une chose, c’est que tu rentres dans une unité spéciale ou non, en tant que shinobi, tu fais partie des forces militaires du pays. Après, je te l’accorde, certaines missions du Sazori pourraient ne pas te correspondre. Et comme je te le donner en exemple pour les types de mission avec les différentes branches représentées, n’imagine pas que si tu es médecin comme tu le dis, tu es d’office affilié au Shishiza. Intégrer une unité spéciale est un choix qui t'astreint à de nouvelles perspectives. Tu n’es absolument pas obligé de suivre cette voie. Et pour reprendre un exemple concret, même s'il est vrai qu’un médecin au Shishiza est utile, tous nos eisenin n’en font pas partie. Qui plus est, une mission qui serait envoyée par le Sazori ou le Manazuru pourrait tout aussi bien avoir besoin d’un médecin dans son groupe. Et pour tout te dire, c’est une amie chère, shinobi et médecin qui m’a parlé du Manazuru. Tout cela pour dire que ton choix doit être fat en fonction de tes convictions. »

Soufflant un peu, je raturais deux lignes en souriant, hésitant avec une troisième avant de le faire d’une manière satisfaite.

« Qu’est-ce qu’il nous reste ? Ah oui. Tes compétences et le fait d’être chunin. Si ce second point est nécessaire pour intégrer officiellement le Manazuru, pour autant, tu peux toujours participer à des missions qui touchent à leurs affectations, histoire de montrer ton potentiel. C’est l’une des meilleures voies pour montrer tes talents. Tu peux aussi demander à un membre du Manazuru de participer à certaines activités, ce qui maintenant que je le dis, rejoins mon point précédent. Bref, en gros, montre que tu es intéressé. Quant à ta promotion, elle ne tient qu’à toi et à ce que tu vas accomplir à partir de maintenant. Il y a toujours du travail à faire pour le village, les missions ne manquent pas. Et puis, intègre une équipe, tu auras un sensei qui pourra t’aider à progresser. Et puis si tu as besoin d’aide, tu sais où me trouver. Je peux toujours t’aider, te donner quelques conseils, ou t’apprendre quelque chose au besoin. »

Raturant une dernière fois mon carnet, je me collais contre le dossier de mon fauteuil d’un air satisfait.

« Eh bien, voilà. Je crois avoir répondu à toutes tes questions. Tu as d’autres points à voir ? Et si tu veux, tu peux me montrer tes capacités, on a un petit terrain d’entrainement derrière, ça pourrait t’aider à évaluer les progrès qu’il te reste à faire, ou tout simplement t’entraîner, voir tes faiblesses, et t’améliorer dans ce sens. »


_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Mer 13 Mai 2020 - 4:52
- Comme dis précédemment ma langue ne peut s’empêcher de se délier face à quelqu’un d’aussi intéressant qui accepte de répondre à ma curiosité. Je me suis dit que ce serait cocasse en tant que personne s’intéressant à l’unité spéciale de recherche d’information de ne rien demander et à attendre des explications.

« Enfin s’ils sont vraiment ainsi il vaut peut-être mieux qu’ils trouvent leur place dans une autre unité » pense le garçon tandis qu’il prend une nouvelle bouchée de mochi avant de prendre une grande inspiration comme pour montrer à son interlocuteur que son conseil n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

- D’accord, Teryuo. C’est étrange t’appeler comme ça c’est comme si on se connaissait depuis toujours.


Son sourire pourrait presque fendre son visage à présent tandis qu’il continue de discuter avec son interlocuteur qui semble avoir réponse à tout. Mais la réalité est tout autre. Teruyo répond à absolument toutes ses questions. C’est la première fois de sa vie que le ninja-médical à sa curiosité complétement étanchée concernant un sujet. On peut dire, dans un certain sens, que l’homme appartenant au Manazuru a réalisé ce qui semblait être l’impossible. L’expression du garçon, d’habitude un peu taquine et légèrement hautaine, est abandonné au profit de ce qu’il ressent vraiment : bouche-bée. L’esprit du garçon est totalement vide de toutes interrogations.

- Je … Ouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah...

Se permet de dire Yugure, exprimant ce qu’il ressent vraiment : de l’admiration pour sa patience et également pour sa maîtrise du sujet du fonctionnement du village caché d’Iwa.

- Tu es tellement patient et gentil. J’ai juste une et, promis, dernière question. Elle ne concerne pas vraiment le Manazuru. Savez-vo… Euh … Sais-tu si ton amie shinobi et médecin cherche des élèves ? Normalement j’ai demandé à intégrer une équipe, comme la majorité des élèves, à la sortie de l’académie. Et si jamais il n’y a pas de senseï de disponible ou que celui-ci n’y connait rien aux arts médicaux je me demandais si … C’était possible de la rencontrer. En effet, il est dur de progresser dans l’Iroujutsu… Et je pense que les soins peuvent profiter à tout le monde.


« C’est un peu gênant de demander un tel service après déjà tout ce qu’il a fait pour moi. » mais la réalité est que le jeune Yugure n’est pas sûr de son avenir et qu’il déteste avancer à l’aveuglette.

- Avec autant de politesse et de bienveillance je vais être obligé de revenir ici pour te parler. Mais je n’hésiterais pas ! Merci d’avance ! Non tu as absolument répondu à toutes mes questions.

Et ça c’est plus que ce dont pouvait rêver le Genin venant de sortir de l’Académie puis semble interloqué par la proposition du membre du Manazuru.

- Oui je veux bien m’entraîner. La plupart de mes Jutsu sont de types médicaux plutôt qu’offensifs, ou défensifs, mais je suis toujours pour m’améliorer. C’est bien pour cela que nous sommes des Shinobis, non ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 18:51

« Si pour certains, et avouons-le, dans certains cas la curiosité est un vilain défaut comme on dit, d’une certaine manière, j’aime à penser que pour certaines de nos activités au sein du Manazuru, la curiosité est nécessaire. Prends donc pour exemple l’exploration. Cela sonne comment pour toi ? Pour moi, j’entends aventure, j’entends découverte, j’entends visite dans l’inconnu et pour ces trois points, ils ne seraient rien sans un minimum de curiosité. Si tu tiens à intégrer nos rangs, ne change rien, reste comme tu es. Et puis habitues-toi à m’appeler comme ça, après tout, dans quelques temps, toi et moi nous serons chunins tous les deux. Et entre nous, c’est pas comme si j’étais supérieur à toi ou comme si j’avais un quelconque mérite à être vouvoyé.»

Si ces mots pouvaient être porteurs d’encouragement, ce qui était le cas quelque part, ils étaient aussi déclamés avec la plus grande sincérité qu’il soit, une sincérité qui pouvait se sentir dans le ton de la voix que j’employais à ce moment-là, offrant par la même occasion un regard assuré à mon jeune interlocuteur.

Alors que mes explications fusaient, en réponse aux nombreuses questions de Yugure, sa réaction me laissa bouchée bée, un peu bêta même. Comme à chaque fois que je me trouvais dans une situation gênante, je me grattais bêtement ma tignasse rousse tout en rougissant de manière bien distincte.

« Ahaha. Merci. Enfin bon, c’est normal, tout le monde aurait fait pareil. Et pour ce qui est de mon amie, je saurais pas te dire. Le plus simple c’est encore que tu lui demande. C’est Chiwa Aimi justement, la personne dont je te parlais tout à l’heure. Va la voir de ma part, c’est une très bonne amie. Et quant à progresser, elle t’en dira surement bien plus que moi, mais passe peut-être à l’hôpital, cela pourrait t’aider. »

Une fois dehors, l’atmosphère semblait encore plus détendue qu’il ne l’était déjà et la proposition de s’entrainer un peu fut accueillie avec une certaine satisfaction, une certaine excitation peut être même.

« Peut importe ce que tu sais faire, l’important c’est de savoir comment tu compte progresser. Toujours regarder le sommet, le jamais regarder derrière soit et ne jamais regarder à quelle vitesse les autres grimpent le sommet. Progresse à ton propre rythme est la meilleure des solutions. »

Puis sortant d’une poche de ma veste mon chapeau à oreilles, je regardais le jeune shinobi en souriant.

« Bien. Commençons. Pour gagner, tu as deux solutions. Premièrement, tenir dix minutes sans tomber KO ou d’épuisement faute de chakra. Deuxièmement, que tu arrives à attraper mon chapeau. D’accord ? Alors c’est partie, je t’attends. »


_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 16:05
- Comment sonne l’exploration à mes yeux ? Mmhhhh.

Yugure se tait pendant un court instant, laissant son menton se faire porter par sa main, main accroché à un bras qui est lui-même soutenu par sa main et son bras qui passe sur sa poitrine. Une manière de se tenir qu’il utilise souvent quand il est en proie à une profonde réflexion ce qui est assez notable que pour le mentionner. « Je vais éviter de répéter juste ce qu’il vient de dire sinon je vais passer pour quelqu’un avec autant de personnalité que Shuhei ».

- Je vois … Des rencontres. Beaucoup de rencontres avec des personnes étrangères ne venant pas de Tsuchi qu’ils soient civils ou ninjas de d’autres pays. Apprendre comment ils vivent, comment ils perçoivent le monde et rester ouvert à leur culture, qui n’est probablement pas la même que la nôtre mais oui, également comme tu viens de dire, visiter des lieux oubliés de tous qui n’a pas été foulé par la sandale d’un ninja depuis des générations. Qu’importe sa forme, que ce soit un livre, un objet ou une arme, je suis convaincu que ça sera intéressant.

L’Eisenin se gratte la joue à l’aide de l’index, avec toujours cet éternel sourire en coin, puis après relaisse tomber les bras le long de son corps.

- Je ne sais pas si je vais passer rapidement Chunin, au contraire, je viens à peine d’être Genin et je ne sais même pas qui donne les promotions et pourquoi. En toute franchise je vais me concentrer sur remplir des missions et espérer qu’un jour le destin me sourit.


« Chiwa Aimi ? Encore et toujours elle. Elle semble être la pierre angulaire du village concernant la médecine. J’espère un jour la rencontrer ».

- Merci c’est, encore une fois, très gentil de ta part Teruyo ?!


Ne dit-il pas vraiment sûr encore de ce soudain tutoiement. Comparé à Kaze les Iwajins préfèrent bien parler et le vouvoiement de manière général. Cette discussion lui donne un léger élan de nostalgie envers son pays.

- De plus, Iwa étant entourés de montagnes, il est difficile de ne pas regarder le sommet. Je vais tenter de m’en souvenir.

L’adolescent n’a jamais réellement été envieux des autres personnes, pour l’instant. Mais si un jour Senken ou, pire, Shuhei le dépasse ça pourrait peut-être l’affecter bien plus qu’il ne le croit.

- Attraper ton chapeau hein ?

« C’est drôle parfois le destin. C’est en attrapant le chapeau d’un marchand à Kaze qu’il nous a raconté des histoires sur les ninjas et qu’on a tous voulu devenir des shinobis ».

- Bien les règles sont clairs.


Ses yeux se tournent vers sa main droite « Taishi m’a appris une technique efficace nécessitant peu de chakra. Je vais devoir faire attention à mon consommation j’ai toujours du mal à la gérer ».

L’Irounin concentre du chakra dans ses pieds et fonce en direction de Teruyo ses n’étant rivé que sur une seule chose : son chapeau.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Lun 15 Juin 2020 - 18:03
"C'est une vision très simpliste de ce qu'est le Manazuru, mais ce n'est pas que cela je dirais aussi. N'oublie jamais qu'une culture quelle qu'elle soit n'aura peut être pas envie d'être découverte ou de partager ses connaissances tout comme la chasse à un artefact pourrait signifier un conflit entre deux entités pour son obtention. N'idéalise jamais le travail d'une unité spéciale, tu serais déçu. Pour autant, n'en oublie pas tous ses bons côtés."

Si ses mots sonnaient juste, ils étaient encore emprunts d'un manque de maturité. Pour autant, je ne pouvais pas lui en vouloir dans la mesure où il y a encore peut, j'étais dans sa position, en sachant surement même bien moins que lui. Aimi avait su m'aiguiller, me guider sur la bonne route à prendre pour concrétiser mes rêves et à ce titre, je serais toujours là pour l'en remercier.

Mais si notre échange d'explications semblait arriver à son terme, le petit test que j'avais imaginé n'en était qu'à ses débuts lui. Si le but du jeu était relativement simple, attraper mon chapeau ou tenir suffisamment longtemps mes attaques, cette petite séance d'entrainement pouvait rapidement devenir complexe pour Yugure, et pour moi aussi, ne connaissant pas grand chose des capacités du genin. Il lui suffisait de maitriser le magnétisme tout comme Masami et le tour était joué. Pour autant, cela ne semblait pas être le cas.

D'un geste agile, le jeune homme fit un mouvement rapide en avant qui m'avait presque surpris. Je dois avouer qu'il y a encore quelques temps j'aurais pu être déstabilisé par ce genre de technique, mais depuis, j'avais commencé à travailler sur mes faiblesses et d'un geste tout aussi souple que mon pair, j'esquiver sa tentative de vol tout en réalisant quelques mudra afin de relâcher sur mon homologue une puissante rafale de vent dont le but était de le repousser au loin.

Si les choses débutaient ainsi, j'étais curieux de voir la suite. Cela ne ressemblait en rien à un combat que je menait habituellement mais cela était intéressant. Cela m'obligeait en quelque sorte à réfléchir à de nouvelles stratégies. D'ailleurs, j'avais déjà prévus quelques autres actions que j'étais curieux de pouvoir tester.

"Alors ? C'est quoi la suite ?" dis-je en souriant.

Spoiler:
 

_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Lun 15 Juin 2020 - 23:18
- Oui tu as probablement raison. Mais un homme a le droit de rêver n’est-ce pas ? Et, au contraire, le fait qu’elle souhaite être cachée rend la découverte d’encore plus belle. Mais oui, par contre je suis d’accord avec toi. Il faut toujours bien penser au côté géopolitique pour éviter des conflits et des morts inutiles. Mais c’est à partir de ce moment-là que la diplomatie digne d’un Manazuru rentre en jeu, n’est-ce pas ?

Mais tout ça il devra le découvrir lui-même à force de rencontres, de missions et, surtout, d’expérience. Pour l’instant nous n’avons qu’un jeune adolescent récemment Genin souhaitant faire ses preuves. D’ailleurs, parlant de faire ses preuves, le combat ne semble réellement pas à son avantage. Ne s’attendant pas à une telle esquive Yugure tente de débuter des mudras mais n’a pas le temps de les finir qu'une rafale de vent l’atteint et le repousse jusqu’à sa position initiale, perdant toute progression.

Yugure se redresse avec son habituel sourire en coin puis fais un rapide check-up étant étonné de n’avoir subis aucunes blessures.

« Bon, au moins maintenant je sais qu’il maîtrise le vent et très rapidement et qu'il compose rapidement ses mudras. Comment vais-je pouvoir m’en sortir ? »

Le garçon regarde ce qui sert d’arène et recule comme pour éviter le plus possible les dommages infligés.

- Attention.

Dit-il en direction de Teruyo avant de concentrer du chakra dans son poing et asséner un puissant coup dans le sol qui vol en éclats en direction de Teruryo provoquant, au passage, plein de débris. Suite à ça Yugure concentre très rapidement du chakra dans ses pieds pour foncer en direction de Teruyo et pendant qu’il esquivera, il espère du moins, les débris allant droit sur lui il lance d’un petit lot de Makibshis derrière son adversaire pour l’empêcher de reculer ainsi que pour réduire la taille de l’arène avant d’infuser de la superforce dans le tranchant de la main et donner un coup dans la direction du chapeau de Teruyo pour le projeter plus loin. Durant la manœuvre le sourire de l’apprenti Irounin a totalement disparu pour ne plus que laisser place à un visage sérieux totalement voué à la concentration.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 22:56

Si ses remarques manquaient de maturité, Yugure n’était pas non plus dénué d’une certaine réflexion qui le poussait à voir les choses différemment lorsque l’on argumentait, contrairement à bon nombre d’autres personnes, qui, convaincu d’avoir raison, ne désiraient pas voir plus loin que le bout de leur nez. Si pour une majorité de shinobi cela n’aurait eu aucune importance d’avoir ce type de comportement, pour quelqu’un qui souhaitait intégrer le Manazuru, savoir évoluer ou s’adapter était une force, parfois nécessaire. Pour autant, encore jeune, il lui faudrait développer ce tempérament petit à petit pour parvenir à devenir un shinobi politiquement et diplomatiquement accompli.

Dans un second temps, la course au chapeau avait démarré sur les chapeaux de roue par une vaine tentative d’attraper ma coiffe en chargeant, de manière bien trop prévisible pour me surprendre. Si d’un côté mon esquive était tout ce qu’il y avait de plus basique, la force du vent qui suivait, elle, n’avait rien de naturelle, et repoussa le jeune genin à sa position initiale. Tout comme mes premières réflexions, il y avait de l’idée, mais il devait aller plus loin, réfléchir d’avantage et mieux préparer ses coups pour s’en sortir.

C’est d’ailleurs ce qu’il fit rapidement, se lançant finalement dans une combinaison relativement semblable, mais prenant le temps cette fois, de mieux préparer son assaut et de mieux le terminer. Malgré tout, et surtout malheureusement pour l’eisenin, j’avais de quoi répondre sereinement à ses velléités.

Alors que dans un grand fracas, le sol se fractura sous le coup d’un seul poing, me rappelant une technique similaire qu’Aimi avait tenté contre moi, cette fois, contrairement à la dernière fois, je ne tentais pas d’esquiver les projectiles, mais serein, une nouvelle vague futon identique à la précédente vint contrer les projectiles rocheux qui fusaient dans ma direction. Si ma technique avait eu suffisamment de force pour repousser Yugure, il ne ferait nul doute que les cailloux arrachés du sol se retourneraient sûrement contre mon adversaire, d’autant plus lorsque ce dernier se décida à charger une nouvelle fois dans ma directement.

« Fais attention à ton type d’attaque, et surtout à la manière dont ton adversaire peut se défendre, cela pourrait se retourner contre toi. »

Si cette fois l’attaque finale était plus puissante, elle était nettement moins rapide que précédemment, et une fois de plus, le genin me donnait l’opportunité d’esquiver sans trop de difficulté, mais aussi de profiter de sa proximité et de son mouvement pour tenter de lui apposer subtilement dans le dos un sceau, qui, une fois activé, scellerait la lumière tout autour de lui.

Ainsi, une fois son coup évité d’un geste simple et ma tentative d’apposition de sceau lancée, je reculais d’un bond, nous séparant de quelques petits mètres avant d’activer ma technique, espérant plonger le genin dans l’ombre la plus absolue.

« Bonne nuit ! » fis-je en rigolant, espérant que mes idées deviennent réalité.

Spoiler:
 

_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 3:12
Bien qu’il avait vu son adversaire capable de maîtriser le vent jamais il ne s’était attendu à ce que celui-ci l’utilise pour renvoyer sa propre attaque. Après avoir reçus plusieurs débris lui éraflant la joue mais lui touchant surtout la jambe gauche, sa charge est interrompue par cette blessure soudaine et modérée. Enfin, une blessure assez contraignante au point qu’il perd une partie de son équilibre et que Teruyo esquive, avec grande facilité son coup, dû à un manque de ses appuis.

- Je n’ai vraiment pas été malin sur ce coup-là. Je ne te pensais pas capable de repousser mes débris et les utiliser contre moi.

Fini par admettre le fier Kazejine. Son adversaire n’est clairement pas à prendre à la légère. « Ce n’est pas parce qu’il est sympathique qu’il n’est pas fort. J’avoue l’avoir grandement sous-estimé ». Mais alors qu’il réfléchit à sa prochaine action le monde s’éteint comme s’il venait de faire nuit en un seul coup avec comme dernière parole « Bonne nuit ».

« Suis-je en train de dormir ? Ai-je perdu conscience lors du combat ? » Mais l’Eisenin se rend bien compte, en appuyant sur sa jambe blessée, que ce n’est ni l’un ni l’autre. « Une technique pour enlever de la lumière ? » pense-t-il avant de placer ses mains sur sa jambe et commencer à soigner la blessure de sa propre attaque. Suite à cela Yugure sent derrière lui le sceau qui lui a été apposé par son opposant « C’était comment encore que disait le vieux professeur pour desceller un sceau ? » L’adolescent tente de se souvenir de ses cours mais une solution ne semble pas lui venir en tête. En effet, c’est la première fois qu’il subit ce genre d’attaque et il n’est pas encore habitué à immédiatement la contrer. « Bon si je ne vois rien c’est sûrement pareil pour lui ». Le garçon compose quelques mudras pour invoquer devant lui un mur de terre pour éviter de potentiels attaques de Teruyo devant lui.

« Je dois tenter de deviner sa position mais … ? » En fouillant dans sa sacoche Yugure réussit à trouver un étui à Kunai et un fil d’acier. Il accroche ce dernier au derrière du Kunai, à l’endroit où il y a cercle, et fait un nœud. Ensuite il tient à l’aide de sa main droite le fil d’acier et lance droit devant lui, après s’être penché du mur qu’il utilise comme orientation, le kunai. Il n’espère pas toucher son adversaire, loin de là, mais l’utiliser comme fil d’ariane ou, du moins, entendre le membre du Manazuru esquiver. Une fois le kunai lancer, Yugure, se remet à couvert derrière le mur maintenant toujours le fil d’acier reliant son arme de lancer.

- C’est pratique comme technique pour faire la sieste en pleine journée.


« J’espère qu’il va répondre ça va me permettre de le situer »
.


Spoiler:
 


Dernière édition par Shimajima Yugure le Ven 3 Juil 2020 - 22:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Dim 28 Juin 2020 - 10:15

Alors que les morceaux de roches qui m’étaient destinés repartaient à leur envoyeur, ce dernier ne fut que partiellement et légèrement blessé par sa propre attaque. C’était somme toute logique dans la mesure où le retour à l’envoyeur avait fait perdre beaucoup de force aux projectiles, du moins à ceux qui n’avaient pas été déviés ici et là. Amusé, j’écoutais les remarques de Yugure. Il était intéressant de voir comment les gens réagissaient en combat et le genin faisait montre d’une certaine remise en question.

« C’est bien, continue comme ça, continue à te remettre en question. Maintenant, tu sauras qu’il faut éviter ce genre de technique contre un utilisateur de futon, ou alors, il faut que tu sois suffisamment proche ou rapide pour l’empêcher de réagir. »

Si la suite de son attaque était un enchaînement efficace, cela ne m’avait pas empêché d’esquiver son coup, qui, à n’en pas douter, aurait pu avoir quelques répercussions physiques plus ou moins importante. Avec ce petit entraînement improvisé, sans me prévaloir de la force de notre intendante, il me semblait maintenant comprendre d’avantage mon propre entraînement avec elle lorsque je l’avais rencontré pour la première fois. Elle m’avait dispensée de nombreux conseils, et aujourd’hui, c’est moi qui aidais la nouvelle vague de genin. Dans un sens, même si je manquais nettement de force, la boucle était bouclée en quelque sorte.

Alors que j’avais esquivé son attaque, ma tentative d’application de mon sceau, elle avait fonctionné. Maintenant mon mudra, je reculais d’un pas vif pour sortir de la zone d’ombre de ma technique. Si tout comme Yugure, je ne voyais rien dans cette bulle sombre, pour ma part, je savais exactement ce qu’il en était et de fait, il devait fort simple de ne plus être affecté par l’absence de lumière.

Quant à la suite, si rien ne semblait se passer depuis l’extérieur, un bruit caractéristique de roche en formation m’alerta sur l’activité de mon adversaire. Maîtrisant depuis peu une nouvelle affinité et ayant commencé à développer certaines techniques dans ce domaine, le bruit que je venais d’entendre était caractéristique d’une technique que je possédais également.

Un mur donc. Mais pour se protéger de quoi ? Et surtout se protéger d’où ? Même s'il ne fallait jamais présager de la force de quelqu’un, j’imaginais cependant assez mal que mon jeune adversaire soit en mesure de produire un dôme à part entière. Pour le savoir, cela serait toutefois fort simple.

Ainsi, me décalant de ma place frontale par habitude, tentant de me mettre sur l’un des côté du genin, un kunai sorti subitement de la noirceur pour se planter dans un arbre en face de lui. Bien que fin, la lueur du soleil et mes mouvements m’indiquèrent également qu’un fil était accroché au bout de la lame. Ma foi, c’était une très bonne idée. Espérer se sortir de son aveuglement en se guidant par un câble. Yugure faisait preuve une fois encore d’une bonne réflexion. Malheureusement, le sceau étant posé sur lui, la sphère noire le suivrait nécessairement et son montage ingénieux ne saurait l’aider.

De mon côté, curieux quant à sa défense, j’envoyais depuis son côté gauche, un simple kunai au centre de l’espace sans lumière puisque mon adversaire s’y trouvait nécessairement à cause du sceau. Si un simple kunai n’avait pas pour vocation à réellement le blesser, j’étais surtout curieux d’une part, de voir sa réaction, et d’autre part, de tester ses défenses. Pour finir, une fois mon arme lancée, je continuais mon déplacement circulaire, me mettant dans son dos par rapport à sa position initiale. À n’en pas douter, le genin ayant fait preuve d’une certaine logique jusqu’à présent, cette petite attaque lui permettrait sûrement de déterminer ma position. Quant à sa remarque, habitué à jouer sur ma dissimulation, je laissais ses paroles s’envoler dans l’air pour le moment tout en envoyant un senbon à l'opposé de ma position actuelle, espérant l'attirer dans cette direction.

Spoiler:
 

_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Ven 3 Juil 2020 - 22:00
L’obscurité ne semble pas vouloir cesser. Tout au contraire, sa pénombre se fait de plus en plus dense. Normalement, à force de rester dans le noir, les yeux finissent par s’habituer à la noirceur mais pas ici. Probablement parce que cette technique n’a rien de naturelle et qu’elle ait générée à l’aide de chakra. Son kunai se plante vers quelque chose de dur mais même en se déplaçant légèrement vers celle-ci Yugure ne voit toujours rien mais tout à coup il reçoit un kunai qui l’effleure au niveau de l’épaule d’un angle dont qui ne semble pas correspondre à l’endroit où il vient d’envoyer son arme de jet. Heureusement qu’il se déplaçait sinon il l’aurait reçu de plein fouet. Teruyo a pu entendre un cri, plus de surprise que de douleur, émaner du centre de la sphère noire.

L’Irounin n’hésite pas et pose ses mains au niveau de sa blessure pour en arrêter le saignement avant d’entendre un bruit du côté opposé. « Il tire de plusieurs côtés ? Enfin bon on va très vite le savoir ».

En effet, L’Eisenin se saisit d’un sceau vierge dans son sceau et y influe du chakra pour venir le déposer contre celui qu’il a le dos. « Je n’aurais jamais pensé que cette technique me serve aussi tôt en sortant de l’académie » et, tout à coup, la lumière reprend ses droits.

La première chose qu’il constate et que son adversaire ne se trouve pas dans la direction du lancer de Senbon.

- Ta technique est incroyable. Apparemment on ne devient pas membre du Manazuru sans plus d’un tour dans son sac.


Son regard se pose d’abord à gauche puis à droite comme s’attendant à un nouveau piège de son adversaire. « Je dois faire attention. Il a sûrement profité du fait que j’étais bloqué. Si je le charge il va de nouveau utiliser une technique de Futon. Je n’ai pas le choix. On va lui faire croire que je fais toujours la même chose » l’adolescent récemment Genin infuse une nouvelle fois du chakra dans ses pieds avant de foncer vers Teruyo et s’arrêter à mi-chemin, prêt à se défendre d’une nouvelle attaque frontale de la part de l’éminent membre du Manazuru.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Dim 5 Juil 2020 - 22:22

Finalement, ce Yugure avait de la ressource. Ce n’était pas donné à tous les genin de pouvoir agir avec autant de réussite et dans des situations aussi critiques. Je me souviens qu’à ma sortie de l’académie ou lors de mon retour à la vie militaire, je n’aurais surement pas agir avec autant de souplesse et d’efficacité qu’il venait d’en démontrer. Nul doute que ce un shinobi sur qui il faudrait garder l’œil, voire même guider pour le pousser vers plus de réussite. En attendant, la surprise passée par la disparition de mon sceau, le genin commença à charger devant moi, s’arrêtant dans sa course. Si l’arrêt de la pénombre ne me dérangeait pas, ayant prévu d’agir ainsi, je ne m’attendais pas à tant de véhémence de sa part. Malheureusement, si sa charge, encore, était une bonne idée en soit, s’arrêter au milieu de celle-ci n’était pas, à mon sens, la meilleure idée.

Alors que la distance entre nous était encore relativement raisonnable, d’un geste vif je jetais au sol une petite boule qui en éclatant libéra une épaisse fumée violette qui, compte tenu de la zone, couvrait une bonne partie de notre petite aire de jeu. J’étais curieux de voir comment allait réagir ce jeune médecin maintenant qu’il perdait la vue une nouvelle fois. Quant à moi, cela ne me dérangeait pas plus, habitué à utiliser ce genre de stratagème. En revanche, cela me permettait de préparer la suite de ce que je lui prévoyais.

Caché par la fumée violette, j’en profitais pour créer deux clones et pendant qu’un des trois Teruyo restait au centre, à sa place d’origine, le deuxième passait sur la droite de Yugure et le troisième sur la gauche. Malheureusement pour le genin, chacun des moi-même qui se déplaçait le faisait sous le couvert d’une invisibilité, ne laissant qu’une forme humanoïde dans le gaz qui commençait à se dissiper. C’est d’ailleurs le Teruyo central qui prit la parole.

« Merci, mais ce n’est pas grand-chose. Un petit fuinjutsu. La preuve, tu as su le briser facilement. Si j’avais utilisé sa version supérieure, tu serais encore aveugle. Mais bon, le but n’est pas là. Mais on discutera plus tard, maintenant, n’oublie pas pourquoi tu es là, résister suffisamment longtemps ou me prendre mon chapeau. Pour l’heure, tu t’en sors pas trop mal question fatigue, mais pour le reste, c’est loin d’être ça. Que décide-tu de faire désormais ? Résister ou attaquer et me voler ? Que choisis-tu ? Je te laisse agir à ta guise. Et si tu te pause la question de pourquoi j’ai utilisé ce fumigène sans bouger de ma place ou faire quelque chose d’autre, dis-toi que j’ai piégé la zone et que par sécurité, je préfère rester à ma place. »

Souriant, je le regardais avec un air faussement narquois.

« Bien, que décides-tu ? »


Spoiler:
 


_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Lun 13 Juil 2020 - 18:15
Mais ce n’est pas parce que l’obscurité est terminée que le combat est gagné. Loin de là. Yugure commence à être fatigué et, il commence à être évident pour les deux, que l’objectif semble perdu d’avance : Jamais il ne pourrait réussir à obtenir ce chapeau. Yugure se redresse pour regarder le seul Teruyo se dressant devant lui, ne connaissant pas l’existence des clones invisibles de son adversaire dû à la bombe fumigène.

- Enfin, pas si facilement que ça. Briser ce sceau m’a énormément épuisé.

Dit-il avec de la sueur perlant sur son front comme pour justifier sa propre fatigue.

- En effet, je n’ai pas réussi à prendre le chapeau mais …


Tout à coup son visage se pare d’un sourire en coin. Laissant disparaitre son air concentré qui l’accompagnait auparavant lorsqu’il se mettait à fond dans le combat.

- Si j’étais un membre du Manazuru je reculerai et tenterai de m’enfuir. De ce que j’ai pu comprendre de cette unité spéciale rien ne compte plus que les informations et là j’ai réussis à obtenir des informations sur mon adversaire. Il maîtrise le vent et est capable de mettre un sceau pouvant créer l’obscurité tout autour. Avec ces nouvelles informations on pourra se concentrer avec Iwa et emmener par exemple un ninja maîtrisant le Katon, vu que c’est la faiblesse affinitaire du vent, ainsi qu’un spécialiste du Fuinjutsu pour briser les sceaux.

« Mais comment il vient de dire toute la zone est piégée et je n’ai plus vraiment de chakra en réserve. Comment vais-je pouvoir le bluffer pour m’en sortir ? Je vais parler pour reprendre mon souffle et gagner du temps ».

- Si je devais m’enfuir j’utiliserai mon coup de tout à l’heure, celui qui brise le sol, pour m’enfuir dans la direction opposée et ensuite utiliser une bombe fumigène pour gagner le plus de temps possible et changer ma direction de fuite.

Toujours avec ce même sourire il finit par déclarer, comme en guise de conclusion.

- Donc je ne choisis ni l’un ni l’autre. Ni de résister ni de récupérer l’objectif et je choisis le but à long terme.


Son sourire disparait de son visage tandis qu’il se met en garde prêt à se défendre. Peut-être que son opposant serait susceptible de lui donner une bonne leçon pour ces paroles.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Mar 14 Juil 2020 - 13:07

Alors que la fumée se dissipait peu à peu laissant apparaître l’un des moi, Yugure était resté immobile à sa place discutant tranquillement avec celui qui lui faisait face. Alors que jusqu’à présent le genin montrait un certain répondant face à une situation complexe pour lui, à l’instant, il faisait le choix de la passivité ce qui, je dois l’avouer, me surprit quelque peu. Je m’attendais à beaucoup de sa part, mais pas à cette réaction quelque peu fuyante. Écoutant sagement ses paroles d’un visage placide avant de prendre moi aussi la parole, quelque peu dépité par la situation.

« Ton choix est surtout le plus mauvais qu’il soit »

Sur ces mots, l’un des Teruyo invisible s’approcha dans le dos de l’eiseinin et tenta de lui appliquer un nouveau sceau qui cette fois avait pour vocation de l’immobiliser. À cette fin, clone ou original, le Teruyo sorti de sa dissimulation en tenant un mudra et recula de sa position, laissant la discussion au premier des trois Teruyo.

« Si tu étais membre du Manazuru, tu aurais échoué dans ta mission. Savoir que je manipule le futon ou les sceaux est une information en soit, mais là n’était pas le but de ta mission. Ta mission était de résister dix minutes ou de voler mon chapeau. Si je remplace le terme chapeau par rouleau, la mission reste la même, mais à tes yeux son importance sera plus grande. Rappelle-toi une chose. Qu’importe la mission, tu dois la mener à bien sans aller au détriment de la vie de ton équipe ou de tas propre vie si cela ne sert pas un but plus grand. Dans l’instant, ta vie n’était pas en danger immédiat, et agir comme tu viens de le faire, c’est faire preuve d’une certaine lâcheté. »

M’approchant du jeune homme tout en mordant mon pouce, quelques gouttes de sang perlaient au sol lorsque j’appliquais ma main par terre, faisant apparaître un ours d’une dizaine de mètres au garrot, sûrement dans la quinzaine s'il se mettait sur deux pattes et qui rugit de manière tonitruante pour tenter d’intimider mon adversaire. Debout entre ces dernières, je regardais le genin avec sévérité.

« Et maintenant ? Tu penses toujours avoir fait le meilleur choix ? Je crois que je commence à regretter de t’avoir parlé d’Aimi. Dis-moi quelque chose qui me fasse changer d’avis. Dis-moi quelque chose qui m’empêche de demander à mon compagnon de t’arracher un bras et de te priver de tout ton ninjutsu. Je sais ! Donne-moi une information sur tes amis, une information qu’ils n’aimeraient pas que je sache, un secret les concernant. »

Caressant la patte de Bersekyr, je regardais le genin en souriant de manière malsaine.

« Une fois encore, tu es libre de tes choix. Quelques mots ou ton bras, c’est toi qui choisis. Quant à moi, ne t’en fais pas, je dirais que l’entraînement s’est mal passé et que mon ours s’est un peu emporté. Qui est-ce que l’on croira ? Moi, chunin, père aimant, soucieux des autres et de protéger le village et ses habitants ou toi jeune genin qui vient d’arriver ? »

Le regard fixe, presque froid, j’attendais la réaction de ce cher Yugure.

Spoiler:
 

_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Sam 25 Juil 2020 - 22:55
L’Irounin commence peu à peu à comprendre que ce qu’il pensait être un bon choix, ou du moins un bon discours, n’est pas du tout ce que son adversaire attend de lui. N’ayant pas connaissance de la capacité d’invisibilité de son adversaire, Yugure, se fait immobiliser par le sceau d’immobilisation totale. Le garçon ne peut penser que très fort « Oui mais résister à un adversaire ne ressemble pas vraiment à une mission du Manazuru. Hormis si c’est une mission de diversion ».

- De lâcheté ?


Ne peut-il qu’uniquement dire en serrant des dents. Dans le Pays du Vent il n’y a pas pire insulte que traiter quelqu’un de lâche ou de couard. Toutes les belles paroles qu’avaient en tête le Genin venant de sortir de l’académie viennent de s’envoler. « Est-ce que je viens de détruire toutes mes chances que d’avoir un senseï aussi prestigieux qu’Aimi-Sama ? Si c’est le cas je ne pourrais jamais me le pardonner ».

- Je viens à peine de sortir de l’académie mais je travaillerais dur pour rejoindre le Manazuru parce que c’est la voie que j’ai choisie. Je refuse de rester enfermer dans ce village vingt-quatre heure sur vingt-quatre alors qu’il y a tant de choses à voir dans le monde extérieur. Qui a envie de vivre une vie où il parle toujours aux mêmes personnes et se réveillent toujours dans son propre lit dans une maison qu’il ne connait que trop bien ?

Mais tout à coup, voilà qu’un immense ours fait son entrée dans ce qui semblait servir d’arène et que son ancien opposant lui demande un secret de la part de ses amis. Mais un fait demeure est qu’il n’a pas d’amis hormis Senken mais lui c’est son frère, ce n’est pas pareil, et jamais il ne le trahirait. Bien sûr l’Irounin débutant à peur de cet ours infâme qui vient d’apparaître suivant des menaces proférées par Teruyo. Jamais il n’aurait cru que ce dernier se comporte de cette façon. « Il faut toujours se méfier de tout et de tout le monde, c’est la leçon d’aujourd’hui » pense-t-il tout en gardant en tête que le membre du Manazuru l’a traité de lâche.

- On sait comment ça fonctionne ici. Personne ne croirait le Kazejine qui vient d’être ninja et qui est arrivé au village caché il y a seulement trois ans.

Et c’est une vérité, il est vrai que Teruyo est probablement très bien perçu au sein du village et qu’il a déjà accomplis moult missions qui lui vaut le respect de la part de ses pairs mais un secret il n’en a pas vraiment il se contente de répondre à la personne l’ayant traité de lâche.

- Il y a du sable et des déserts au Pays du Vent.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Empty
Mar 28 Juil 2020 - 21:51

Aussi soudainement qu’il était apparu, après une brève caresse sur la patte, l’ursidé disparu dans un nuage de fumée qui se dissipa rapidement. Au même moment, Yugure pouvait nettement sentir l’emprise sur son corps se défaire en même temps que les clones s’éclipsaient dans leur pof bien particulier. Si depuis de longues secondes, des minutes peut être, j’offrais à mon interlocuteur un visage dur, sombre, désormais il n’en était rien, retrouvant ma bonhomie et ma nonchalance naturelle.

« Bravo. Félicitation, tu m’as donné la réponse que j’attendais, même si je doute que tu t’attendais à cette situation. »

M’installant finalement sur un banc de bois, j’invitais le genin à s’asseoir en face de moi.

« Je te dois quelques explications. Comme tu t’en doutes maintenant, tout ceci n’était qu’un test. Déjà pour connaître ta détermination, et à ce titre, ton envie de voyager me rappelle celle que ma femme et moi avions à ton âge, une volonté sincère et vivante. Quant à ma demande sous la contrainte, c’est ce que l’on attend de tout shinobi, et sûrement encore plus d’un membre d’une unité spéciale. Entre dans le Manazuru veut dire que l’on a accès à certaines informations classifiées. Les dévoiler à la moindre contrainte, c’est trahir la confiance que l’on a placé en nous. Parfois, il faut savoir faire des sacrifices pour sauvegarder un secret. Là, ce n’était que les informations de ton ami, mais si demain, on te demandait la liste de nos shinobis infiltrés, les enjeux n’auraient pas été les mêmes. »

Maintenant que la pression était relâchée, l’ambiance était plus détendue, même si derrière j’offrais mon lot d’explication, de la manière la moins professorale possible, la plus amicale possible.

« Et ne doute pas d’une chose. Si tu es là, c’est que tu es Iwajin. Peu-importe tes origines, tu fais partie du village, tu es aussi important que n’importe qui d’autre. Et sache une chose, des instances dirigeantes qui baseraient leur jugement uniquement sur l’origine d’un homme sans connaître le fond de l’histoire ne mériteraient pas de diriger une nation. Tu es peut-être né dans le désert, mais aujourd’hui, tu fais partie d’une grande famille. »

Certains pourraient entendre en mes paroles, quelque chose de puéril, pour autant, mon discours était totalement sincère. Finalement, tendant une main amicale vers le jeune homme, je lui offrais également un large sourire.

« Si malheureusement je n’ai pas le pouvoir de t’intégrer au sein du Manazuru, tu ne pourrais pas y prétendre de toute manière compte tenu de ton rang de genin. L’ensemble des unités spéciales sont ouvertes aux ninjas ayant au moins le statut de chunin. En revanche, cela ne veut pas dire que l’on ne veut pas de toi. Je ferais un rapport élogieux à ton égard. En attendant, je te propose de faire tes preuves. Si le Manazuru intervient dans de la politique ou de la diplomatie de haut rang, il arrive aussi que, comme tout le monde, nous ayons à mener des tâches plus restreintes. Il n’y a pas une paix à négocier tous les jours ou un artefact à aller chercher tous les quatre matin. Pour autant, si tu es intéressé, je peux te proposer qu’on te recommande pour que tu nous accompagnes dans ces missions ayant un enjeu plus local. Cela te permettra de montrer ce que tu vaux et de te faire une idée de nos activités. »

Finalement, me levant une dernière fois, je constatais avec un peu d’appréhension les quelques dégâts provoqués par l’arrivée soudaine de mon ours dans cette espace peu adapté à sa morphologie.

« Bon si tu veux bien, partons d’ici avant qu’on nous voie. J’aurais pas dû appeler Bersekyr ici. Si on s’en va vite, on pourra dire que c’était pas nous. »

_________________
Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo] Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Les bureaux des récolteurs [PV : Teruyo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: