Soutenez le forum !
1234
Partagez

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Ven 1 Mai 2020 - 15:26
Tengoku n’était pas sorti de Kumo depuis son arrivée, des mois auparavant.
Alors, il sauta sur l’occasion quand il apprit qu’un lieutenant du Teikoku organisait des entraînements. Principalement composés de soldats de l’empire, ces entraînements étaient toutefois ouverts aux ninjas de Kumo qui seraient volontaires.

Le jeune Genin en faisait partie. Il n’avait aucune animosité envers les partisans de l’empire, ou, tout du moins, il n’en avait pas plus qu’envers toutes les autres factions. Pour lui, que ce soit empire, village ou autre faction, chacun tentait d’asseoir son autorité sur les autres afin d’obtenir pouvoir, richesse ou encore bien d’autres objectifs égoïstes. Les gentils des uns étaient souvent les méchants des autres. Et, souvent, les guerres n’étaient perpétrées que pour respecter le devoir de vengeance léguait par ses ancêtres. Même si les deux camps, composés de nouvelles générations, n’avaient commis aucun affront l’un envers l’autre.

Cela étant, toutes ces histoires ne concernaient pas Tengoku qui avait besoin de gagner de l’argent ainsi que de monter en compétences. Ajoutez à cela son envie de changer de l’ambiance rocailleuse du village pour retourner profiter de l’espace de la plaine, c’était l’occasion rêvée.

Après s’être porté volontaire le jeune homme avait reçu le lieu ainsi que l’heure du rendez-vous. Comme il s’en doutait le rendez-vous était fixé à la première heure, pour profiter des tous premiers rayons du soleil. Il faudrait donc partir encore plus tôt pour arriver en avance. Cela ne dérangeait pas Tengoku qui en plus d’être matinale pouvait se réveiller à tout heure sans problème.

Il n’eut aucun mal à établir un itinéraire vers le lieu du rendez-vous sachant qu’un seul sentier traversait les montagnes en direction de Kumo. Il suffisait de suivre ce dernier pour commencer à apercevoir les plaines.
Kaminari no Kuni était un pays aux paysages très diversifiés ce qui en faisait tout son charme. On pouvait trouver des plaines verdoyantes à perte de vue comme des montagnes qui surplombaient les nuages.
Plus Tengoku avançait plus il se délectait de la fraîcheur des plaines qui avait une odeur d’herbe humide. Une fois arrivé, il eut un léger doute sur le fait qu’il soit au bon endroit mais il se rassura du fait qu’il y ait personne car il avait pour habitude d’arriver en avance, c’était donc normal.

Il faisait encore nuit noir et l’herbe qui arrivée jusqu’aux chevilles était humide du fait de la saison hivernale.
Tengoku testa le sol en plusieurs endroits avec ses pieds, il était ferme sans présence de boue mais avait tendance à bien glisser. Il faudrait être solide sur ses appuis pour ne pas glisser par maladresse.
En attendant les autres, Tengoku, habillé pas très chaudement, commença à s’échauffer avec quelques exercices physiques pour ne pas finir frigorifié.

Lorsque que le ciel commença à devenir moins sombre une section de soldats composée de dix hommes arriva au pas cadencé. Tengoku se demandait s’ils arrivaient de cette manière pour l’impressionner. Il l’espérait, car faire toute la route de cette manière devait être désagréable.
Le Genin les salua d’un geste de la main quand ils arrivèrent, quelques-uns répondirent et d’autres l’ignorèrent, peu lui importé.

Ils s’arrêtèrent et firent un quart de tour vers la gauche pour présenter deux rangs de cinq soldats aux pieds des montagnes, comme s’ils savaient par où allaient arriver le lieutenant. Aussi discipliné qu’il soit, Tengoku n’avait aucune notion militaire alors il intégra le premier rang et essaya tant bien que mal de respecter les espaces et alignements mis en place par les soldats.

Debout et immobiles, ils attendaient plus que l’arrivée de leur lieutenant pour commencer l’entrainement qui, Tengoku l’espérait, serait instructif.


Dernière édition par Kappa Tengoku le Dim 3 Mai 2020 - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Sam 2 Mai 2020 - 18:29
Hiver 204 – Nouveau terrain

Quand il ne faut pas user ses semelles pour voyager, le périple paraît bien plus agréable. A dos de loup, Sakka profitait des divers paysages qui se présentaient à elle. A travers les forêts et les plaines de Hi, le climat hivernale offrait une balade bucolique, mais néanmoins sportive, à la formation militaire que dirigeait la lieutenant. La frontière passée, l'atmosphère et l'environnement changèrent au fil des pas. Les plaines verdoyantes à perte de vue laissèrent place à un plateau rocailleux parsemé de quelques touffes d'herbes, comme des oasis en plein déserts. La topographie montagneuse accentuait les pentes. L'altitude croissante raréfiait l'oxygène présente dans l'air.

Le pas était soutenu et les pauses étaient rares. La pauvre section militaire qui la succédait tirait la langue. De rares remontrances filèrent par dessus le groupe, mais les auteurs se turent rapidement aux grognements de Shiroi. Pas un n'avait compris pourquoi elle les emmenait si loin pour s'entraîner. Ils se contentèrent seulement de râler.
Depuis la victoire à Kumo, trop nombreux étaient ceux à se reposer sur leurs lauriers. Depuis le début de l'année, la lieutenant avait pris soin de maintenir à niveau ses troupes grâce à de nombreux exercices. Aujourd'hui, ce groupe ressemblait plus à un troupeau de bovins de par ses expirations, qu'à une armée invincible. Les campagnes militaires exigeaient des déplacements longs et nombreux, les hommes devaient être capables de parcourir de longues distances pour se battre peu de temps après. C'était ça l'unité coloniale !

« Magnez-vous le cul bande de gros sacs ! » gueula-t-elle pour que même le dernier l'entende.
« Encore une heure de marche et nous bivouaquerons. Nous atteindrons les abords de la ville aux aurores. Tâchez de passer une bonne nuit, les choses sérieuses commencent demain ! »

La dernière fut la plus dure. Nous connaissons tous ce sentiment duquel il faut s'arracher quand la fin est proche. Entre deux pics rocheux, ils montèrent le camp. Les soldats commencèrent à dresser le pavillon pour leur supérieure, mais cette dernière refusa. Dans ce genre de situation, en petit comité, elle préférait dormir dormir dans une simple tente, comme eux. Une façon pour elle de créer du lien avec ses hommes.
Au petit matin, nous aimons jouir du chant du coq pour s'éveiller. Dans la coloniale, ou du moins avec Sakka, les soldats avaient droit aux hurlements et aboiement du loup en guise de réveil.

« Debout là-dedans ! » vociférait-elle en tapant sur les toiles pour les faire sortir.

Groggy, les hommes s'extirpèrent péniblement de leur couchage puis de leur tente pour se mettre en rang. Le soleil n'était pas encore levé, il fallait plier bagages et reprendre la route.
Dans un nuage de poussière et aux pas cadencés, le bruit des bottillons et des armures annonçaient à quiconque l'approche d'une formation militaire. Sakka aimait entendre ce rythme et hochait souvent la tête sur le même tempo. Arrivée sur une plaine désertique ceinturée par cinq pics rocheux, la cheffe leva la main pour marquer le stop. Puis elle se retourna vers ses hommes.

« Dernière rangée, faites le tour des montagnes, nos invités sont en retard ! Trouvez-les ! » accusa-t-elle les soldats de kumo, absents.

Deux équipes de cinq soldats, sur les quarante que compte la section, tournèrent autour des aiguilles montagneuses pour finalement trouver un pauvre gars perdu. Ils se mirent en rang à ses côtés. Le garçon les rejoignit. Quelques secondes plus tard, ils explosèrent de rire se foutant de la gueule du jeune homme.

« Tu t'es planté bonhomme. AHAHAH. Le lieu de rendez-vous se situe derrière ce pic. Dépêches-toi de nous suivre avant qu'elle ne te découpe en deux. Hihihihi.»

Les onzes soldats rejoignirent finalement la lieutenant sur l'aire d'exercice.

« La ponctualité n'est pas votre fort soldat. Comment vous prénommez-vous ? Et rentrez dans le rang. »

Après que Tengoku se soit présenté.

« Montez le campement ! Nous sommes ici pour plusieurs jours. »


Dernière édition par Inuzuka Sakka le Lun 4 Mai 2020 - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka https://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 1:23


Moins confortablement installé que la lieutenante pour ce périple qui s’annonçait long, King ne se plaignait toutefois pas. Il ne s’était pas engagé dans ce camp pour venir profiter du beau temps. Bien que le paysage était un peu neigeux ces temps-ci, du beau temps il y en aurait eu a volonté a Urahi pour quiconque désirait en profiter. Le bakuhatsu s’était inscrit dans ce camps de renforcement physique et dès l’instant où il avait mis pied hors de son appartement plus tôt dans la journée, le camps avait commencé pour lui.

Marchant aux cotés de la quarantaine de soldats qui servait d’escorte a la lieutenante de l’unité coloniale, personne ne semblait s’être rendu compte que le soldat avait sur lui des poids qui mettaient son corps sous pression constante.

Dans la plus part des domaines, lorsqu’on n’est pas très doué techniquement, on compense par le physique ou par une grande présence, mais encore pour ceux qui comme King manquaient de tout ça, il fallait compenser par une détermination a toute épreuve tout en travaillant au moins cinq fois aussi dur que les autres.

King avait choisi d’emprunter la voie du shinobi et rejoindre l’armée du Teikoku alors qu’il savait a peine manipuler son chakra, il n’était pas très grand de taille et son physique était frêle. Il dut donc travailler la seule chose qu’il pouvait travailler et renforcer sans avoir à tous le temps demander de l’aide et être un poids pour qui que ce soit, son physique. S’adonnant à toute sortes d’exercices de renforcement musculaires avec discipline, qui s’était a ce jour bâtit un corps de rêve, puissant, souple et agile, les muscles shinobi étaient devenues une des armes principales de ce dernier. Ce camp avec Sakka promettait d'être bénéfique pour ces derniers, alors il avait suivi une fois de plus l’Inuzuka loin du pays du feu.

Alors que deux unités d’une demi dizaine de soldats fut détachés pour aller à la recherche d’un autre invité a ce camps, le Bakuhatsu était resté au pied du pic avec les autres soldats a terminer les préparatifs pour ce camp qui promettait d’être long comme l’avait annoncé Sakka.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 10:59
Après quelques secondes, des éclats de rires naquirent en tous sens dans le groupe de soldats.
Apparemment, Tengoku s’était complétement trompé de lieu et il était maintenant en retard.
Il se maudit intérieurement d’avoir commis une telle erreur, lui qui plaçait un point d’honneur à être ponctuel.

Le jeune Genin suivit les soldats là où trente autres de leurs camarades attendaient en plus du lieutenant. Comme il pouvait s’y attendre il se prit une réprimande de cette dernière.
Une femme qui semblait encore bien jeune pour avoir ce grade. Pour Tengoku, cela signifiait à quel point elle devait être talentueuse et il la respecté déjà. Elle portait une cape en fourrure qui augmentait considérablement sa carrure. Son regard était féroce, ou déterminé, ou peut-être les deux. En tous cas, le loup qui trouvait à ses côtés, d’un pelage blanc comme neige, avait le même regard. D’un coup d’œil on pouvait comprendre qu’un lien puissant les unissait.

Il essaya de se présenter de la façon la plus militaire possible même si la première impression était déjà mauvaise à cause de son retard.

« Kappa Tengoku, Genin du village de Kumo, à vos ordres Lieutenant. »

Il avait eu le temps, en cohabitant avec les Hijins à Kumo, d’apprendre quelques codes de base et il savait qu’il valait mieux s’adresser à un supérieur en citant son grade. Cependant, il n’hésita pas à rajouter son appartenance à la hiérarchie de Kumo pour observer la réaction du jeune lieutenant. Il savait que pour certains officiers impériaux c’était énervant que le Teikoku n’ait pas encore absorbé complétement Kumo et que les ninjas ne soient pas devenus des soldats.

Sur l’ordre du lieutenant toutes les troupes s’attelèrent à la mise en place du campement. Chacun savait exactement ce qu’il avait à faire et le groupe travaillait en parfaite harmonie, comme un seul Homme. Tengoku était un peu perdu au milieu de tout ça, sans trop savoir quoi faire.
Alors qu’il cherchait du regard en quoi il pourrait se rendre utile le Genin trouva une occasion. Certains soldats mettaient du temps à planter les sardines dans le sol avec un maillet. Pour certains, il leur fallait facilement cinq coups voir plus avant que la sardine soit enfoncée suffisamment profondément dans le sol. Tengoku ramassa un maillet qui trainait encore par terre et prit une poignée de sardines. Il s’accroupit à un endroit où il fallait fixer une sardine, en posa la pointe sur le sol en la tenant de la main gauche. Il se concentra quelques secondes et, avec le maillet dans la main droite, via un coup ample qui partit d’au-dessus de sa tête, il enfonça la sardine de la longueur désirée d’un seul coup, sec et net. Puis, il enchaîna, d’un pas chasé rapide en restant accroupis. Il enfonça de la même façon toutes les autres sardines de la rangée en une vitesse et précision éclaire.
Il se releva et fit mine de ne pas remarquer que certains soldats l’observaient alors que c’était clairement son but.

Tengoku continuait d’essayer de rendre utile en assistant les soldats comme il pouvait. Sous le regard inquisiteur du lieutenant.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Lun 4 Mai 2020 - 22:22
Hiver 204 – A taaaaaaable !

* Tout le monde est là. * pensa-t-elle en regardant avec insistance Tengoku.

Avant le départ de cette section de l'unité coloniale, un courrier fut envoyé au protectorat pour l'informer de son arrivée. Il aurait été pour le moins malvenu de manœuvrer une armée dans le secteur d'un autre capitaine sans le prévenir. Mais Sakka était douée pour la provocation, un peu trop parfois, alors elle quitta la capitale avant même d'avoir obtenue une réponse. Après tout, elle l'avait informée, elle n'attendait rien en retour. C'était aussi un moyen pour la lieutenant de signifier au peuple de la foudre que le Teikoku ne les oublie pas, une façon de considérer leur terre.

Sakka n'insista pas d'avantage sur le cas Tengoku, il était le seul kumojin à avoir répondu présent à l'appel. Peut-être était-il encore trop tôt, ou alors le tractage du Fukkatsu portait ses fruits... Finalement, ces manœuvres militaires démontraient la toute puissance de l'Empire. De quoi refroidir certaines ardeurs.
Mais elle était consciente des faiblesses de l'armée, des siennes aussi. C'est pourquoi elle se lança ce défi, celui de préparer au mieux ses frères d'armes, pour la guerre à venir. Qu'ils soient kumojins ou d'une tout autre nationalité, temps qu'ils soutiennent l'Empire, elle les porterait jusqu'au sommet.

« Grouillez-vous ! On est pas là pour camper, bande de scouts ! » houspilla-t-elle.

Sur ces terres, le sol est sec et la froideur de l'hiver le rendait encore plus dur. Les sardines métalliques pliées sous le poids des marteaux, comme une épée coincée entre la main du forgeron et son enclume. La journée était chargée, le temps pressait. En à peine une heure et pour la seconde fois, le jeune Tengoku se fit remarquer.

« Prenez exemple sur le Genin du village de Kumo ! » s'amusa-t-elle.

La présence d'un ninja des nuages dans leur rang dérangea certains soldats. Le savoir plus fort qu'eux les frustra d'avantage. Un levier sur lequel la lieutenant ne se retint pas d'appuyer pour les motiver. Ni une ni deux, il ne fallait plus que trois coups pour planter un crochet, au lieu de cinq.

« Voyez Messieurs, Kumo n'est pas notre ennemi, il est notre exemple ! Admirez la force et la finesse avec lesquelles ils ont taillé la roche ! Ils sont notre exemple ! Frappez avec force, taillez avec finesse ! » beugla-t-elle à ses troufions agaillardis par ses mots.

Il ne leurs fallait plus que deux coups pour enfoncer le fer dans la roche, formant parfois des étincelles. On aurait dit la foudre percuter le sol, attisant la volonté du Feu.
Avant midi, le bivouac fut élevé. Le pavillon principal, la cantine, marquait le centre du camp. Tout autour se dressaient diverses tentes ; la plus importante étant, non pas celle de Sakka, mais celle des cuisiniers plantées près du feu de camp. L'heure du déjeuner approchait tout comme les guerriers, gamelle à la main.
Regroupée autour des flammes, l'Inuzuka profita de leur pleine attention :

« Le voyage vous a fait souffrir, mais il fait parti de votre entraînement. Les combats, les batailles, les guerres sont longues et il faut savoir être endurant. Sans ça, vous n'aurez plus la force de vous battre. L'exercice augmente votre endurance, mais cela ne fait pas tout si vous la dépensez en un rien de temps, il faut savoir l'économiser. Cet après-midi, nous apprendrons à maîtriser nos coups. Nous nous battrons contre des œufs. »

« Des quoi ????? » avala de travers une bidasse.

« Vous verrez. Reposez-vous, vous l'avez bien mérité. Nous commencerons à quinze heures, contre le pic le plus à l'Est. »

Deux heures plus tard, Sakka avait préparé la séance. Posés sur la paroi abrupte, à environs 1,5 mètre du sol, quarante et un œufs attendaient d'être cuisinés. Sous chacun d'eux, à même le sol, quarante et un paniers en contenaient d'avantage.

« En place, un homme par œuf ! »

Le camp:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka https://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Mar 5 Mai 2020 - 16:13


Le voyage s’était bien déroulé, les unités qui avaient été détachées ramenèrent le jeune Kumojin qu’ils étaient allé chercher un peu plus loin, mais avant d’entrer dans le vif du sujet et commencer les activités du camps à proprement parler, il fallait terminer l’installation des infrastructures, ce à quoi tous les Teikokujins ainsi que le Kumojin s’attelèrent, il faut d’ailleurs souligner que c’était très courageux ou suicidaire de sa part de se rendre dans un coin aussi éloigné de son village tout seul en présence de toute une section de soldats du pays avait annexé le sien.

Tous les soldats faisaient de leur mieux pour finir de monter les tantes le plus tôt possible sous les encouragements de Sakka, mais c’est le Kumojin qui se faisait le plus remarquer, plantant les piquets dans le sol un a un d’un unique coup sec, les soldats en étaient ébahi. King bien que facilement dissociable de la masse de soldats couvert d’armures lourdes, de par son habilement simple dénué de tout protocole, était tout de même parvenu à se fondre dans la masse dans la masse, mais en voyant la démonstration de force du shinobi d’un autre village, bien que le Bakuhatsu était conscient de la force inferieure de leurs soldats relativement à celle d’un shinobi, il prit les agissement du Kaminarijin comme une démonstration de force et un défi envers Hi.

Compétiteur dans l’âme, le Bakuhatsu ne pouvait que rendre la pareil a son homologue de Kumo afin de prouver la force du Teikoku, tel le lion défend son territoire. « Boum »… « Boum »… « Boum ». L’un après l’autre, le Bakuhatsu plantais les piquets dans le sol à mains nue sans les tordre en se servant de son pouvoir héréditaire. Portant regard sur Tengoku sourire aux lèvres, le soldat impériale lui fit signe avec les doigts en V.

- Yo.

Les deux jeunes hommes se donnant à fond pour l’élévation du campement, augmentant drastiquement la vitesse de progression du chantier portant la plus grosse charge de travail sur leurs épaules, le chantier fut terminé avant midi, bien plus tôt que prévu donc.

Pendant les deux heures qui avaient suivi l’annonce de Sakka, les deux shinobis eurent l’occasion sympathiser avant qu’il ne soit l’heure de passer aux a l’exercice bizarre de la lieutenante de l’unité coloniale visant à « se battre contre des œufs ». King tenait debout jusque la malgré les poids qu’il avait le long du corps, bien que pas trop lourds ces derniers lui appliquaient une charge supplémentaire réelle a chaque mouvement qu’il effectuait. Le Bakuhatsu avait longtemps travaillé sa puissance brute, mais manquait cruellement de vitesse et il avait constaté cela a ses dépends pendant un combat amical a Kumo. Afin de travailler sur cet aspect-là, il devait donc appliquer une force restrictive au moindre de ses mouvements afin de pouvoir déployer sa pleine vitesse une fois libéré de ses entraves. Il en était à sa première semaine ainsi, les résultats n’étaient donc pas encore fou.

Suivant simplement les directives qui furent données par Sakka, le soldat vers un œuf attendant la suite des instructions.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Mar 5 Mai 2020 - 21:27
Plutôt que d’être vexée qu’un Kumojin soit plus efficace que ses soldats Hijins, le lieutenant n’hésita pas à prendre le Genin en exemple pour motiver ses troupes. Au vu de ses paroles elle ne détestait pas Kumo comme Tengoku aurait pu l’imaginer. Il n’avait encore jamais eu l’occasion de rencontrer un officier impérial et n’avait pu se faire une idée que via les bruits de couloirs du village. Ils étaient erronés, vraisemblablement, comme toute rumeur en général à vrai dire. La jeune impériale semblait souhaiter une cohabitation totale entre le Teikoku et Kumo. Ou peut-être souhaitait-elle une complète soumission. Il était encore trop tôt pour le dire. A vrai dire, Tengoku n’avait que très peu d’information sur les plans de l’empire vis-à-vis du village caché des Nuages, mais ce n’était pas le sujet du jour.

Pour son gabarit elle savait donner de la voix. On entendait qu’elle malgré le vacarme des outils et des hommes en action. Elle en avait dans le ventre et elle n’était pas arrivée là par hasard, le jeune Genin en était encore plus convaincu. Elle savait motiver ses troupes car au rythme de ses paroles les soldats changèrent complètement de comportement. Pour la plupart ils rivalisaient quasiment avec le jeune ninja et la vitesse de travail du groupe s’en décupla.

Mais à travers tous ces hommes Tengoku en remarqua un particulièrement. De par sa tenue dans un premier temps, il était l’un des rares soldats à porter autre chose que l’uniforme conventionnel. Ca ne choqua pas plus que ça Tengoku qui savait que des impriaux maîtrisaient les arts ninjas et n’étaient pas forcés de porter une armure de protection comme les soldats qui étaient plus vulnérables.
Ce dernier allait beaucoup plus loin que Tengoku puisqu’il enfonçait les sardines métalliques à une vitesse folle. Et à main nue. Il utilisait des sortes d’explosions pour enfoncer les tiges dans le sol avec une précision hors pair. Tengoku était subjugué, il n’avait encore eu que peu d’occasion d’observer d’autres shinobis à l’œuvre et c’était une réelle satisfaction pour lui de pouvoir observer un pouvoir dont il ignorait tout. Le soldat blondinet remarqua que le Genin l’observait et il semblait que c’était aussi ce qu’il cherchait, se faire remarquer. Il lui fit un signe en guise de salut. Tengoku répondu par un sourire satisfait qui pouvait se traduire par un « J’accepte ton défis. »
Car oui, c’était un défi que le soldat de petite taille lui lançait. Au départ, discret à l’instar de ses camarades il révéla ses capacités pour répondre au jeune ninja et lui dire « Je peux faire mieux que toi. »
Certains auraient pu se vexer car, effectivement, le soldat aux explosions faisait bien mieux que lui. Mais Tengoku ne s’en offensa pas, bien au contraire. Il fut animé d’une plus grande détermination. Son esprit compétitif se réveilla et il se remit au travail.

A partir de ce moment, les deux jeunes rivaux abattirent le travail de plusieurs hommes. Ils portaient seuls ce que d’autres portaient à deux. Ils étaient rapides mais précis. Au-delà des capacités physiques, dans le feu de l’action, ils s’étaient mis à donner quelques directives à d’autres soldats pour que le groupe soit encore plus performant.
De ce fait, le camp fut monté en un temps record et ils purent se reposer après le déjeuner et une annonce pour le moins insolite de la femme qui les dirigeait.

Plus tard, dans le milieu de l’après-midi, ils allaient devoir s’entraîner. Se battre contre un ennemi peu conventionnel. Des œufs.
Maîtriser leur force qu’elle disait. Tengoku ne pouvait s’empêcher d’essayer de deviner de quoi serait composé cet entraînement et il attendit ce moment avec impatience.

L’heure de l’exercice arrivait et Tengoku n’avait pas oublié son rival du jour, à qui il devait une revanche. Alors, il se précipita pour se placer face à un œuf, à côté du soldat aux cheveux blonds.
Alors qu’ils attendaient les consignes, le Genin tourna la tête vers le soldat, un sourire provocateur aux lèvres avant de lui dire :

« Que le meilleur gagne. »

Le défi était ainsi lancé.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 15:18
Hiver 204 – Un adversaire de taille

Au cœur de l'hiver, l'astre du jour graciait la section militaire de ses maigres rayons. L'exposition solaire réchauffait leur corps aguerri, pourtant confronté à la froideur saisonnale. Les quarante hommes étaient alignés en arc de cercle au pied de l'immense pic rocheux. Face à lui, le soleil dans le dos, ils étaient confrontés à un impitoyable ennemi, un œuf cru. Sakka s'amusait de leur tronche éberluée par ce drôle de défi. Que pouvait-elle bien leur réserver ? Se demandaient-ils certainement.

Mais avant de leurs expliquer la raison de cet entraînement, la lieutenant se remémora promptement la rivalité qui s'était installée entre un de ses hommes et le kumojin. Finalement, le fait que Tengoku soit le seul membre de son village facilitait les choses, une insertion en douceur, une mixité par étape. Sakka voulait une unité éclectique composée de teikokujins et de kumojins, composée d'hommes mais aussi de femmes. Le petit blond montrait l'exemple à ses camarades face à l'adversité : se remettre en question constamment, savoir tirer partie de chaque situation.
En exercice, face à un adversaire plus fort, donner le meilleur de soi-même et apprendre de ses erreurs, accepter la défaite aujourd'hui pour le vaincre demain, après-demain ou un autre jour. Sur le champ de bataille, faire preuve de stratégie et de clairvoyance. La fuite est parfois la meilleure des options. Un combat est à la fois physique et mental.

« Bien ! » vociféra-t-elle pour les sortir de leur abrutissement.
« Savoir se battre est une chose, mais l'issu d'un combat ne dépend pas uniquement de vos compétences. Face à un adversaire de votre niveau, l'endurance peut faire la différence. Le dernier debout sera déclaré vainqueur ! Et c'est pour ça qu'est faite l'Unité Coloniale ! Pour vaincre ! » impulsa la lieutenant.

< Aaaaaahooooouuuuuuuuuu > l'accompagna d'un hurlement Shiroi.

« Frapper par deux fois votre adversaire alors qu'un seul coup suffit, c'est dépenser deux fois trop d'énergie. Mesurer vos coups et vos défenses en fonction de votre opposant. C'est aussi le moyen de battre plus fort que soi.
De votre frappe la plus féroce, abattez le champion face à vous ! »


Un fantassin, visiblement sourd, attaqua l’œuf avec panache. Bien évidemment, son poing traversa la maigre coquille et s'abattit contre la roche. La lieutenant faisait régner le silence et tous entendirent ses os se briser contre le pic. Un cri étouffé s'échappa malgré ses lèvres fermées. La main estropié contre le ventre, l'autre par dessus, il était plié en deux par la douleur. Sa connerie aussi pesait lourd sur ses épaules.
A dos de loup, Sakka se ruait vers lui. La sauvagerie animale qui l'habitait l'incitait à l'éclater pour l'exemple. Mais telle une louve maternelle, elle agrippa le soldat par le col et le redressa à sa place, comme une mère avec son chiot.

« Merci pour l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire, soldat ! » rebondit-elle, tirant parti de la situation.

Chevauchant son molosse, elle reprit les consignes de son exercice. Sa place retrouvée entre King et Tengoku, elle continua.

« Vous l'aurez compris, je veux que vous frappiez de toute votre puissance cet œuf, mais que vous maîtrisiez l'impact de votre coup. Vous ne devez ni l'exploser ni l'écraser. Je ne veux voir qu'une fissure ou un éclat par lequel le blanc et le jaune s'écouleront. Et si vous êtes trop lent à y arriver, le soleil qui chauffe la roche le cuira. Et vous recommencerez encore et encore jusqu'à ce que vous y arrivez.
J'allais oublier, chaque œuf possède une résistance différente, réussir une fois n'est pas synonyme de victoire. »


Inutile de préciser que quiconque limiterait le poids de ses poings se verraient rappeler à l'ordre par Shiroi qui rôdait. L'Inuzuka avait libéré la bête qui faisait maintenant des allers et retours, de gauche à droite, le long de ligne formée par ses soldats. Quant à lui, le mâle était dépourvu de tout instinct maternel, gare aux tricheurs.
La lieutenant aimait montrer l'exemple. Elle aiguisa les griffes de sa main droite qu'elle abattit bestialement sur l'innocente coquille. La vocifération qui accompagna l'attaque fut témoin de sa violence. Et pourtant, la coque se fêla de haut en bas sans s'écarter, laissant le blanc suinter.
Sans un mot, elle s'installa de nouveau derrière les deux compétiteurs. Spectatrice, elle voulait assister à une confrontation divertissante.

« A votre tour soldats ! » leurs lança-t-elle à tous.
« Vous deux, montrez-moi ce dont vous êtes capables. Que le meilleur gagne ! » gazouilla-t-elle à voix basse à King et Tengoku.


Hrp:
 

_________________
ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Dibrug13
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka https://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 23:49


Affronter des œufs quelle idée !! Ou Sakka était-elle allé chercher une pareille inspiration ?! Quel était le but de pareil entrainement ? Jouait elle avec les nerfs de ses subordonnées ou essayait de leur faire passer pour des cons ? La lieutenante avait beau avoir donné l’exemple, le principe toujours ambigu. N’avait-elle pas triché par hasard ? En transperçant la coquille avec une sorte d’aiguille caché ? Comment pouvait-on espérer faire un trou dans une coquille en usant de force brute ? Tant de questions que King se posait sans oublier qu’il avait un adversaire face au quel il ne devait pas perdre dans cet exercice tordu.

Entre autre il y avait aussi la contrainte du temps avec ce foutu œuf qui cuisait au soleil, il fallait donc agir avant que ce ne soit le cas. Les contraintes à prendre en compte pour cet exercice étaient telles qu’on pourrait facilement des heures à tous les énumérer… c’est un peu abusé mais bon.

Le Bakuhatsu lâcha un premier coup de poing de toutes ses forces en s’arrêtant nette au moment de l’impact de sorte à toucher la coquille, sans toucher la paroi derrière, afin d’éviter de finir comme le soldat de toute à l’heure. Quoi que… Si jamais le blond frappait la roche de toute ses forces, qui en pâtirai le plus ? La roche ou ses poings ?

Le premier du coup du bakuhatsu n’était pas du tout prémédité, il était tout simplement sorti de sa longue réflexion et avait frappé l’œuf pour ne pas laisser ce dernier cuir au soleil, ses chances de réussite seraient alors réduites a néant. De toute façon sa tentative se solda par un échec, la coquille d’œuf éclata, éclaboussant son contenu contre la paroi rocheuse.

Pourquoi gaspillaient-ils de la nourriture déjà ? Autour de King la quasi-totalité des soldats ne parvenait à réussir à l’exercice de l’Inuzuka explosant simplement les œufs les uns après les autres à chaque tentative. Quel était son objectif ?! Comptait-elle annoncer à la fin de l’exercice que seulement les œufs qui auront survécu serviront de réserve de nourriture pour la suite du camp ? Dans ce cas il fallait craindre qu’il ne reste rapidement plus rien à manger.

Se servant dans les paniers d’en bas, King remplace l’œuf qu’il avait détruit 2 avant de frapper celui-ci de nouveau, mais en vain une fois de plus. Modulant sa force son angle d’attaque et d’autres paramètres encore à chaque tentative, le soldat impériale essuyait tout simplement revers sur revers, ne comprenant pas la science appliqué par Sakka afin de parvenir à sa prouesse, mais il ne se décourageait pas et essayait encore et encore tant qu’il y avait des œufs.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 10:16
Sous le soleil qui se faisait réconfortant en cet après-midi d’hiver, bien trop même pour la saison. Le lieutenant expliquait, avec conviction, qu’il fallait avoir une pleine maîtrise de sa force. Être et durer hein ? Son loup hurlait comme pour donner plus d’impact à ses paroles. Cela aurait pu effrayer plus d’un novice non accoutumé aux bêtes sauvages. Mes ses hommes devaient y être habitués vu qu’ils ne bougeaient pas, telles des statues. Ou peut-être étaient-ils terrifiés car ils savaient ce qui les attendait en cas d’échec ? Tengoku, lui, l’ignorait. Ne connaissant pas encore les méthodes pédagogies de la jeune impériale. Cela dit, les hurlements de la bête sauvage n’intimidaient pas le jeune Genin, il en était lui-même une, parfois.
 
Un soldat, d’un violent coup de poing, écrasa son œuf sur la paroi rocailleuse ou, plutôt, il écrasa sa main sur la pierre. L’œuf n’étant qu’un dommage collatéral sur le chemin. Pour le coup, Tengoku fut choqué. Déjà, avait-elle dit de commencer ? Pas très discipliné, ce militaire. Elle se rua vers lui. Un instant, le Genin cru que la jeune femme ordonnerait à sa bête d’arracher la tête de ce pathétique soldat. Ce n’aurait pas été une grande perte, mais le Kumojin ne l’aurait pas permis. Chaque vie avait son importance, aussi futile soit-elle. Il fut rassuré quand elle le replaça à son emplacement, avec toute la délicatesse possible. C’était l’exemple de ce qu’il ne fallait pas faire avait-elle dit. Mais ça semblait évident ! Se dit Tengoku. C’était surréaliste, ce fantassin avait-il était payé pour faire cette déplorable démonstration ? Comme toute bonne instruction, après le mauvais exemple venait la bonne manière de faire. D’un brutal et sauvage coup de griffes le lieutenant brisa en deux un œuf posait sur la roche. Mais ce dernier ne s’écrasa pas sur la paroi. Il ne bougea même pas. C’était comme si personne ne l’avait touché. Et pourtant, Tengoku était assez proche pour avoir bien vu la scène. L’impériale avait bien touchait l’œuf, sans retenir son coup. Comme par magie, l’œuf se fissura en deux. Comme si quelqu’un venait de l’ouvrir délicatement pour le cuire sur le plat. C’était chirurgical. A leur tour maintenant, ils devaient reproduire cet exploit, sans plus d’explication. Tengoku ne le laissait pas paraître sur son visage. Mais il était dans le doute, il ne comprenait pas comment l’on pouvait frapper si violement sans que l’œuf ne parte en éclats. Que cela ne tienne, s’ils pouvaient réussir du premier coup alors ils ne seraient pas là. Les caisses remplies d’œufs en témoignaient : il leur faudrait beaucoup d’essais. Il ne fallait pas avoir honte d’essayer, d’échouer. Seulement l’abandon serait honteux.
 
Pas insensible à la rivalité naissante entre le blond et le roux. L’Inuzuka se plaça entre les deux, les observant de près. Elle voulait voir de quoi ils étaient capables. Cela faisait montait la pression. Tengoku voulait bien faire, ne pas décevoir. En plus de souhaiter faire mieux que son voisin, il voulait maintenant que le lieutenant soit fier de lui. Il ne l’a connaissait même pas, mais il était comme ça. Toujours désireux d’éblouir de sa personne par la réussite. Mais, toujours de façon humble, comme s’il n’était pas au courant qu’on le regardait. Dans tous les cas, il allait donnait son maximum pour réussir, et en premier.
 
Tengoku pris un instant de réflexion. Quel coup allait-il choisir ? Lequel était le plus approprié pour réussir cette épreuve le plus vite possible ? Il se disait que le coup de poing était le plus mauvais choix. Avec la tranche de la main ? C’était envisageable. Mais il opta plutôt pour la paume de la main. Il resterait sur ce même coup tout le long de cet exercice, afin de ne pas s’éparpiller. Rassemblant tout sa concentration, fermant les yeux un instant, il prit une bonne bouchée d’air frais et envoya son premier coup. Il était violent, mais maitrisé. Ainsi, la paume de sa main s’arrêta à quelques millimètres de la paroi rocheuse. Evitant ainsi de finir comme le pauvre soldat auparavant. Cependant, l’œuf n’était plus là. A la place, des morceaux de coquilles éparpillés çà et là et la main du ninja toute aspergée d’un mélange de blanc et jaune d’œuf. Tengoku jura intérieurement, la présence de ce fluide visqueux sur sa main n’était pas du tout agréable. Il l’essuya comme il put sur son pantalon. Les échecs s’enchainaient et il s’habitua à cette désagréable sensation, abandonnant tout espoir de main propre. Il fallait essayer une autre stratégie. Il ne fallait pas juste frapper fort en espérant que, par miracle, l’œuf reste indemne, avec une petite fissure. Tengoku se permis d’observer ses quarante rivaux, surtout son plus proche, le jeune blond. C’était un point clef dans tout combat : l’observation. Mais le Genin ne put en ressortir rien d’intéressant. Ils étaient que quelques rares, dont le soldat aux explosions, à ne pas se faire mal contre la paroi rocailleuse. Mais certains trichés en retenant leurs coups. Ce qu’ils regrettèrent immédiatement quand le loup vint s’occuper de leur cas.
 
La fatigue commençait à se faire sentir, certains avaient même utilisaient tous les œufs de leur caisse et avaient donc abandonnés. Ils s’étaient trop précipités. Quand l’on perdait un combat, comme actuellement, il fallait savoir faire preuve d’inventivité afin de retourner la situation à son avantage. Même face à un œuf, Tengoku avait le cerveau en ébullition. Aucune contrainte avait était annoncée par le lieutenant. La fatigue attisait la faim de Tengoku. Alors, il plongea la main dans son bac d’œufs dont la quantité diminuait grandement afin de mettre un œuf à sa bouche. En le serrant entre trois doigts il l’ouvra en deux et en goba le contenu. Il réitéra l’opération avec quatre autres œufs. Il devait reprendre des forces, non pas physiquement mais mentalement. Le fonctionnement de la matière grise pompait beaucoup d’énergie. Son dernier œuf en main au-dessus de sa bouche, la coquille se craqua en deux. Soudain, une chose si évidente qu’il avait oublié lui vint en tête. Lorsque l’on brisait une coquille d’œuf à main nues, on effectuait deux points de pressions de force équivalente aux stricts opposés. Jusqu’à maintenant, Tengoku maitrisait son coup pour arrêter sa main à quelques millimètres de la roche. Et l’œuf se retrouvait écrabouillé entre les deux. Dans ce calcul l’œuf était complétement ignorait. Et s’il arrêtait son coup quelques centimètres plus loin ? Très exactement, la distance entre la fin de son coup et la paroi devait être égale à la taille l’œuf, moins un millimètre. Ceci dans le but que l’extrême force du coup soit réduit à son minimum et que la force exercée du côté de l’œuf où la main frappait soit égale à la force opposée exercée par la roche sur l’œuf. C’était sa dernière solution, il devait essayer.
 
Une chaleur l’envahit, c’était la pression. Il voulait réussir, plus que tout. Tant d’implication dans ce seul exercice qui pouvait semblait ridicule, c’était sa manière d’être. Il se concentra, visualisa l’œuf devant lui, sa main, ses muscles, la roche, les distances, tout. Il envoya le coup avec la même force que les précédents mais tenta de le maitriser afin que quelques centimètres fassent la différence. Son coup envoyait, il ne savait pas encore le résultat de sa tentative. La main devant l’œuf.
 
Avait-il réussi ? Il enleva sa main pour contempler le résultat.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Lun 11 Mai 2020 - 22:19
Hiver 204 - Les œufs sont cuites

Dans le cercle désertique surplombé par cinq pics rocheux, les géants de pierre méprisaient les petits hommes à leurs bottes. Avec leurs pinces insignifiantes, ces maudits cafards chatouillaient leurs pieds. Leur échec cuisant répandait sous leurs semelles un liquide translucide virant au blanc sous l'effet de la chaleur. L'ardeur du jour se mua peu à peu en tiédeur du crépuscule. L'ombre allongée de l'éminence rocheuse se dressant derrière eux disparut avec les derniers rayons. Désormais, la clarté ne résultait que des reflets rougeoyants du soleil sur les nuages.

Les heures passées furent perdues. Pas un soldat ne réussit l'exercice. Avaient-ils écouter les consignes ? Avaient-ils compris le but ? Les mots étaient pourtant clairs : frapper avec force, toucher avec maîtrise. Plusieurs objectifs motivaient la lieutenant à faire subir à ses troupes cette torture. Le premier, l'endurance comme je l'ai déjà évoqué. Ne pas gaspiller son énergie dans des coups trop gourmands et inutiles pour conserver la force nécessaire de se battre jusqu'au bout. Une victoire s'obtient aussi si votre ennemi est épuisé. Le second, la maîtrise de soi. On vous ordonne de traquer une cible et de la ramener vivante, vous la retrouvez, vous la combattez et dans un dernier élan victorieux, vous lui assénez la technique de trop qui la tue. Votre mission est un échec.

« Félicitations vous venez de gâcher le repas de ce soir, nous n'avons plus rien à dîner. » lâcha-t-elle sans scrupule.

La stupéfaction envahit la section militaire. L'entraînement les avait vidé et l'augure d'un repas bien chaud les faisait encore tenir debout. Démotivés, certains tombèrent le cul par terre. Précédemment, Shiroi martyrisa avec plaisir les malotrus se jouant des règles fixées par la cheffe. Cette fois encore, il profita de leur déconfiture pour les attraper par le col et les remit sur le droit chemin, celui de la discipline.

« C'est ça mon unité ? » s'énerva-t-elle.
« Une bande de troufions obnubilait par la bouffe ? Alors que vous côtoyez l'échec, vous vous complaisez ! » s'enragea-t-elle.
« Pas de repos ce soir, l'entraînement continue ! »

Aucun n'osa remettre en question cet ordre. En réalité, un seul avait réussi : Tengoku. Et une idée plutôt mesquine traversa l'esprit de la louve. Elle planta la graine de la discorde.

« Félicitations soldat King, vous avez échoué. Il vous aurez suffit de générer une explosion infime mais concentrée pour percer la coque. Votre camarade kumojin a usé de stratégie plutôt que de force, astucieux. De nouveau, Kumo surpasse Urahi. » avoua-t-elle pour les confronter.
« Mais ce n'est pas ce quoi je m'attendais, j'aurai préféré voir tes capacités ou ton affinité en action, alors ta réussite est caduque. » rétorqua-t-elle finalement au rouquin.

Elle crée les règles, elle fait ce qu'elle veut.

« Puisque nous avons laissé l'équipement au camp, et que nous n'avons plus d’œuf pour travailler, nous allons nous battre ! Je veux voir dix-neuf binômes, combat en un contre un à mains nues. Une seule règle, le vainqueur portera son adversaire sur le dos jusqu'au camp. »

* Et je verrai si l'un d'entre-vous à enfin compris où je veux en venir. *

Alléché par le combat se profilant, le loup blanc se ramena aux côtés de sa maîtresse. Elle agrippa son pelage argent d'une poigne ferme et se hissa jusqu'à son dos. Perchée sur son mâle, elle désigna ses deux adversaires :

« Vous deux, King et Tengoku, ce sera un deux contre un, vous contre moi, et lui. » pointa-t-elle du doigt la bête en rigolant.
« Et je vous préviens que si j'ai encore la force de vous porter à la fin du combat ... »

Elle ne termina pas sa phrase, les laissant imaginer le pire. Le kumojin et le hijin sauront-ils allier leur force, ou joueront-ils cavalier seul ?

Peu importe, le loup de la guerrière fit quelques bonds en arrière. D'un coup sec des deux mains, elle sortit les griffes et afficha un large sourire de ses grandes canines. Elle était prête.


Récap:
 

Hrp:
 

_________________
ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Dibrug13
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka https://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 7:10


Et voila, mission accompli. En plus d’avoir lamentablement échoué face au premier exercice proposé par Sakka, les soldats avaient totalement épuisés les réserves de nourriture pour la soirée. Une annonce qui passait a très peu de choses près de provoquer une révolte générale. Apres avoir fait tout le trajet jusqu’à ce trou perdu, pour ensuite se battre contre des œufs pendant des heures, voilà qu’une nuit de sevrage se profilait pour les soldats de l’unité de la lieutenante impériale ainsi que les autres shinobis certainement. Bien aide par la présence de son loup a l’allure sauvage, la lieutenante pu garder la situation sous contrôle sans trop de difficultés.

Ce sevrage imposé par l’Inuzuka était le moyen parfait de partir du mauvais pied avec le Bakuhatsu. Lui qui était habitué a avaler des grosses quantités de viande a chaque repas, voilà qu’on lui annonçait qu’il avait en réalité signe, pour un camp se déroulant très loin de chez lui et sans nourriture de surcroit. Il ne restait des lors plus au soldat qu’a espérer qu’il ne s’agissait là que d’une grosse farce de la lieutenante. Quoi qu’il en soit, le rival du Teikokujin avait eu la bonne idée pendant l’exercice de se nourrir de ses œufs avant qu’il n’en reste plus rien, contrairement à tous les autres, en plus d’être le seul à avoir réussi l’épreuve de Sakka. Match nul donc, un partout jusqu’ici entre les blondinets.

- Cette fois c’est toi qui as gagné, mais la prochaine fois ce sera moi. Un partout donc.

Une situation parfaite donc, que le prochain exercice au programme permettrait de trancher. Si les instructions initiales de Sakka demandant aux soldats de se positionner par binômes, laissaient entendre qu’il y aurait certainement affrontement en face a face entre les deux blonds, elle rectifia immédiatement le tire en invitant les deux shinobi ensemble a un affrontement a deux contre un. Caché depuis assez longtemps derrière son apparence de belle et son loup de bête, l’Inuzuka révélait enfin son véritable visage, elle avait beau essayer de se contenter des joueur les commandantes, elle ne pouvait pas résister a l’appel du combat et se contenter d’observer ses hommes se livrer a une bataille générale.

Sans perdre de temps, la belle se changea elle aussi en bête, annonçant le début des hostilités. Bien conscient que le rang de lieutenant n’était pas donné a n’importe qui, King savait qu’il aurait beaucoup de mal à vaincre l’Inuzuka s’il devait l’affronter en solo, une alliance avec un certains Tengoku s’imposait donc afin de vaincre la lieutenante et montrer toute la puissance du duo de blondinet a tous les autres, mais aussi et surtout à la Kunoichi. Tendant son poing au kumojin pour un check, le Teikokujin annonça.

- J’aurais aimé un face a face contre toi histoire de se départager, mais ça attendra, pour l’instant notre cible c’est Sakka, alors réglons lui son compte et montrons lui ce qu’on vaut.

Sur ces mots, le Teikokujin s’élança vers l’Inuzuka kunai en main pour lui porter un enchainement d’un coup pied suivi d’un coup de poing, avant de s’écarter rapidement tout en restant sur ses gardes. Entre la dresseuse et son loup, le danger pouvait surgir de n’ importe où, quoi qu’il en soit, le Kumojin avait lui aussi le champ libre pour agir.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 15:05
Les réprimandes s’enchaînaient au rythme des échecs de tous les soldats.

Les sanctions allaient pleuvoir. Mais tout était peut-être déjà prévu d’avance, se dit Tengoku. L’exercice était-il seulement possible ? Avait-elle trichait dans le but de voir comment réagiraient ses hommes ? Dans tous les cas, la première conséquence de leur échec fit sans appel : pas de dîner.

Alors que le soleil avait entamé sa rotation de garde avec la lune, pour la plupart des hommes, cette annonce fut comme un coup derrière la nuque. Certains s’effondrèrent par terre. Que ce soit par perte d’énergie ou de motivation : grave erreur. Les remontrances repartirent de plus belle.

Pour le jeune Genin, cette nouvelle n’eut que peu d’impact vu qu’il avait déjà consommé des œufs pendant l’exercice, pour reprendre des forces. L’avait-elle vu d’ailleurs ? En tous cas, elle n’en dit rien. Le lieutenant n’avait jamais interdit de faire une pause et de reprendre des forces. Il fallait être endurant et durer sur le long terme ? Là avait était le chemin du shinobi pour respecter la consigne. Seulement partiellement, apparemment.

Comparant de nouveau Kumojin à Hijin, elle tentait sûrement de réanimer la flamme de la détermination de certains de ses hommes. Cette fois, elle s’en prit directement au soldat rival de Tengoku, qui semblait se nommer King. Elle n’hésita pas à appuyer la supériorité du jeune Genin sur cette épreuve, à voix bien portante. Le soldat était bon joueur, il avoua lui-même à son rival qu’il avait remporté cette manche.

La fierté, comme une agréable source de chaleur, qui commençait à envahir le ninja fut vite chassée pas une nouvelle réprimande, à son encontre cette fois. Il n’aurait pas suivi les consignes. Il le savait, tout été prévu depuis le début. Il ne s’offusqua pas de cette remarque. Il s’était fait encore remarqué, cela lui suffisait. Elle aurait voulu qu’il dévoile une quelconque capacité ou affinité devant elle ? Tengoku n’était pas si naïf. Il se doutait que la suite logique d’une telle rencontre serait un entrainement au combat. Le lieutenant semblant redoutable, il aurait fait une grave erreur en montrant une partie de ses capacités trop tôt.

Et comme il s’en doutait, elle l’annonça. Le reste de la soirée ne serait pas de tout repos comme certains l’espéraient. Non, cette dernière serait sous le signe de l’affrontement. Tous les soldats devaient se faire face en un contre un. Tous, sauf deux : King et Tengoku. Ils devraient faire équipe face au terrible lieutenant.

Tengoku se demanda immédiatement s’ils avaient une chance de battre leurs adversaires. Elle et son terrible acolyte animal. Il devrait déjà s’en convaincre lui-même s’il voulait gagner. Et ô combien il le voulait ! Son premier combat de sa vie face à un autre shinobi. Il se jura intérieurement que s’il ne gagnait pas, l’Inuzuka n’en ressortirait pas indemne. Elle voulait ne pas pouvoir les porter à la fin de leur combat ? Qu’à cela ne tienne !

Le loup et sa maîtresse se mirent en place. Cette dernière sur le dos de son fidèle compagnon. D’un signe incantatoire le lieutenant devint plus sauvage. Son aura avait changée, voulait-elle les dévorer ? En face, se trouvait les deux anciens rivaux, dorénavant alliés. King tendit son poing au jeune homme accompagné de paroles afin de le motiver et mettre fin, un temps, à cette rivalité naissante.

« Une prochaine fois, oui. Ne la laissons pas repartir debout, comme elle le demande. »

Lui rétorqua Tengoku en touchant le poing de son voisin avec le sien.

Sur ses paroles, l’excitation commença à monter au sein du ninja orangé. Elle fut telle que ses mains se mirent à trembler. Le jeune homme voulait être un combattant de front mais un combattant rusé également. Face à quelqu’un de plus fort il fallait user tous les stratagèmes possibles pour prendre l’avantage. Sa puissance et son éventail de techniques étant, sans doute, inférieurs à ceux de son adversaire, il devait la surprendre. Il exploita son excitation pour accentuer ses tremblements de mains jusqu’à ce qu’ils parcourent tout son corps et que ce soit bien visible par n’importe quel observateur. Son but ? Que le lieutenant croit à de la peur, ce serait la première étape de sa stratégie.

King prit l’initiative et partit à l’attaque du duo sauvage. Il envoya à Sakka un enchaînement de coup de pied et coup de poing avant de se décaler pour laisser la place à son coéquipier.

L’adrénaline parcourant tout son sang Tengoku s’était déjà élancé vers ses adversaires en ayant préalablement concentré son chakra dans ses membres inférieurs. A peine King s’était décalé qu’il était déjà sur eux. Il déclencha la deuxième phase de son plan. Dans une arrivée de sa course qu’il voulait faire passer pour maladroite, il tomba. Ou plutôt : il entama une chute. Devant le loup du lieutenant sur lequel elle se trouvait, il abaissa son centre de gravité au lieu de chuter et il envoya un violent coup de pied en direction de la gueule de l’animal.


RÉSUMÉ DU TOUR:
 


Dernière édition par Kappa Tengoku le Jeu 25 Juin 2020 - 19:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 14:07
Hiver 204 – L'union fait la force

Le couché du soleil nappait le ciel d'une couette écarlate, les nuages rougeoyants formaient un matelas à la fois accueillant et menaçant. Sous cette augure belliqueuse, la nuit de la section coloniale s'annonçait tumultueuse. Tout était prémédité : un voyage harassant, un exercice impossible, une nouvelle démoralisante le tout suivi d'un combat nocturne avec sanction. Le cocktail idéal pour les pousser dans leur retranchement. Ce caractère acerbe et ces actes proches de la torture esquissaient une femme solitaire et abject, mais sous la forme se cachait le fond. Celui d'une louve maternelle éduquant ses petits à la vie future. Un destin façonnait dans la guerre et la bataille, son rôle était de les y préparer.

Les fantassins éreintés entamèrent les premiers échanges, les coups manqués de vigueur et les poings de fermeté. Comptaient-ils réellement se battre ainsi lors d'une attaque nocturne et surprise ? A la lueur des lanternes, plongeant parmi les ombres des tentes, l'assaut assassin du camp adverse les briserait en deux, entre la stupeur et leur lame d'acier. L'armée coloniale devait apprendre à vivre le pire, pour y survivre. En terre libre, l'ennemi est partout, chassant les idéaux ardents de l'Empire. Sakka utilisait, pour elle-même et pour les autres, une méthode empirique basée sur l'entraînement. Accumuler sans cesse de l'expérience pour se forger un arsenal à toute épreuve. Telle était la réelle motivation de ses entraînements.

« Remuez-vous bande de lâches ! Ici même, une bande de mercenaires de la Foudre pourrait surgir pour nous massacrer. Je vous l'ai répétée toute la journée : économisez vos coups. Qu'avez-vous fait ? Idiots ! Vous avez cogné comme des bourrins de malheureuses coquilles d’œufs ! Et quand vient l'heure du vrai combat, vous êtes vidés.
Retenez cette leçon : armez-vous de techniques de combat en tout genre et à chaque niveau ! Vous pourrez adapter votre style de combat à celui de votre adversaire. Il vous attaque avec vigueur, défendez-vous avec vitalité. Gardez jalousement vos atouts et au moment opportun, surprenez-le d'une attaque dévastatrices. »


< Maintenant combattez avec ferveur où je m'occupe de vous. > grogna le loup d'un aboiement incompréhensif.

A la surprise de la lieutenant, les deux jeunes combattants abandonnèrent l'animosité qui les habitait pour s'unir contre la cavalière. Enfin, ils comprenaient la force d'une armée : la cohésion et la discipline. Seul, il n'arriverait à rien, à deux, l'issu du combat restait incertain. D'un coup de poing réciproque, ils affichèrent fièrement leur unité. Elle leurs apprendrait plus tard que dans l'art de la guerre réside la surprise.

< Approchez mes petits agneaux. > se délecta le loup en se léchant les babines.

King courra le premier en direction du couple Inuzuka. N'avait-il pas de charge pour amoindrir la distance qui les séparait ? Un atout pourtant indispensable pour tout utilisateur du Taijutsu. Alors qu'il guerroyait vers la cavalière, elle composa une série de mûdras tout en inspirant de l'air. Quand il fut à quelques mètres, elle expira un souffle violent sur le sol qui roula une vague de poussière dans sa direction. Leur vue a tous les trois était obstruée par la nébuleuse de sable, d'autant plus que King semblait piégé à l'intérieur.

La nuée beige diminuerait la précision de leurs coups s'ils maintenaient leurs attaques. Shiroi profita de la brume éphémère pour bondir en arrière et tenter d'allonger la distance qui les séparait du nuage. Lors du soubresaut, Sakka enroula un parchemin explosif autour du manche d'un kunai qu'elle lança et détona dans la brume. Le souffle de l'explosion dissipa définitivement la nébulosité et blesserait quiconque s'y trouverait.


Récap:
 

Hrp:
 

_________________
ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Dibrug13
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka https://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 22:15


Les hostilités étaient lancées, partout sur le terrain d’entrainement les soldats dispersés en binôme s’échangeaient des coups avec les dernières forces qu’il leurs restaient, tandis que le combat des shinobi débutait a peine. King s’était élancé vers la lieutenante avec pour intention de faire mal au corps à corps, mais la lieutenante n’avait clairement pas l’intention de le laisser faire. Voyant arriver le jeune soldat, elle fit s’élever un épais nuage de poussière à l’aide de son chakra Futon afin d’obstruer la vision la vision de son adversaire.

Complètement aveuglé par la technique de la lieutenante, le Bakuhatsu continuait tout de même sa course dans le nuage de poussière en direction de la dernière position ou il avait aperçu sa cible afin d’y effectuer son enchainement. Enchainement qui se solda par des coups portés dans le vide, un gaspillage énergétique, l’une des erreurs que ce camp avait pour objectif de corriger. L’avant-bras près des yeux, King tentait d’observer autour de lui, malgré la fureur des grains de poussière, mais avant qu’il ne put retrouver un repère quelconque, c’est une explosion qui vint tirer ses yeux d’un supplice et plonger ses avant-bras dans un autre, ceux-ci lui ayant servi à amoindrir les dégâts de l’explosion avant d’être projeté en arrière. De lui quoi rappeler d’agir autrement dans une situation similaire prochainement.

Secouant la tête pour se remettre les idées en place, le blond jette un coup d’œil autour de lui afin de repérer son allié ainsi que son adversaire, maintenant que le nuage de poussière était dissipé. Le bakuhatsu s’élance vers la lieutenante et exécutant un mudra, fait apparaitre a ses cotés deux copies parfaites de lui-même. Les deux accélèrent vers l’Inuzuka, suivant un flanc chacun tandis que l’original reste en retrait. Un premier clone porte un puissant coup de poing explosif a la Kunoichi avant de s’écarter pour laisser la place au second qui suit la Kunoichi pour porter un autre puissant coup de poing provoquant une autre explosion, avant de s'ecarter a son tour.



Résumé du tour:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Mer 20 Mai 2020 - 19:25


Un ciel d’une douce couleur pâle, paisible couché de soleil dans une soirée très mouvementée.

Alors que, quelque part dans le monde, beaucoup de personnes devaient contempler ce ciel et savourer l’instant, la compagnie de soldats n’en avait aucunement l’occasion.
On pouvait entendre le bruit des armures impériales qui s’entrechoquaient. Des soldats qui tombaient au sol, certains qui criaient. Mais pour le lieutenant, rien n’était jamais suffisant.
Comme un loup, perpétuellement insatisfait de la quantité de viande ingurgitée, elle réprimanda de nouveau de nouveau sa troupe. Tengoku jura intérieurement. Déjà qu’ils allaient passer une longue soirée, si ces soldats n’y mettaient pas un peu du leur, ce serait pire et la nuit n’en finirait jamais.
Heureusement, lui, il avait mangé. Un peu. Pas assez. Déjà qu’en temps normal son estomac criait toujours famine après un repas copieux, ici, après une journée éreintante, ce n’était pas quelques œufs crus qui lui avaient comblaient l’estomac. Cependant, il pouvait ignorer sa faim pour le moment. Face à lui, il avait un duo affamé de combat. Et, sa concentration effaçait toute autre sensation qu’il pouvait ressentir jusqu’alors.

Alors que King s’élança vers le duo sauvage, l’Inuzuka réalisa une série de signes incantatoires afin de souffler une masse d’air, grâce à son chakra Futon, qui fit se soulever un nuage de poussière. Tengoku prit l’information de la nature du chakra du lieutenant, c’était à son avantage.

Il décida de maintenir sa charge vers la nébuleuse de poussière. Dans les quelques secondes qu’il avait eu pour réfléchir, il pensa à deux possibilités. Soit le loup et sa maîtresse attendaient dans la masse poussiéreuse pour cueillir les deux Genin, soit ils en étaient sortis pour prendre un avantage certain.
Le rouquin choisit alors une solution qui répondrait à ces deux cas.

Les deux avants bras en croix, devant les yeux, il continua sa charge à travers le nuage. Soit, il percuterait de plein fouet le duo, soit, il ressortirait du nuage en continuant de s’approcher de ce dernier.
Il passa à travers et rien ne le stoppa. L’Inuzuka était donc sortie de l’autre côté. Malgré ses avant-bras devant les yeux, sa vue, à la sortie de la masse poussiéreuse, était un peu troublée. De plus, il put constater que le loup était en train de reculer d’une bonne distance et avec des mouvements habiles.

Pour autant, il choisit de réaliser l’assaut qu’il avait prévu. Même s’il savait que, vu la distance mise entre ses opposants et la gêne visuelle occasionnée par le nuage, son coup de pied ne serait pas aussi percutant que prévu. Peut-être même qu’il raterait sa cible ? Il prit le risque.

Au moment où il envoya son coup de pied vers le loup, la jeune femme envoya un Kunai serti d’un parchemin explosif dans la masse de poussière qu’elle avait soulevé plus tôt. C’était donc là son plan. Il se réjouissait de ne pas être resté à proximité et espérait que King ne prendrait pas une explosion de plein fouet. Après avoir envoyé son coup, Tengoku se dit qu’il fallait déstabiliser le duo avant de l’attaquer de nouveau. Les attaques de front ne pourraient pas fonctionner. Il avait compris cette première leçon.

Tout en se relevant, il chargea de nouveau ses cibles pour être le plus proche possible d’eux. Alors que l’explosion retentissait derrière lui, il composa une série de mudras. Il cracha des étincelles vers le visage du loup puis réalisa de nouveau la même technique en visant, cette fois, le visage de sa maîtresse.

Le but était de lui gêner la vue pour ne pas anticiper l’attaque des clones de King que Tengoku pouvait entendre arriver derrière lui. Il tenta de reculer pour s’éloigner et laisser la place aux deux clones. Il espérait que sa double technique d’étincelles permettrait de suffisamment déstabiliser le duo adverse pour que, cette fois, les coups de King fassent mouche. Il avait également retenu la deuxième leçon : travail d’équipe.

« Vas-y !! King !! » Se surprit-il à crier alors que les clones de son coéquipier lançaient leur assaut sur leurs adversaires.

Il resta sur ses gardes, face au duo, craignant un nouvel enchaînement astucieux de la lieutenant et son acolyte pour se sortir de cette situation.


RÉSUMÉ DU TOUR:
 


Dernière édition par Kappa Tengoku le Jeu 25 Juin 2020 - 19:41, édité 2 fois (Raison : Précision d'une technique qui a été invalidée)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Dim 24 Mai 2020 - 10:57
Hiver 204 - L'union fait la force

Un sourire narquois se dessina sur les lèvres de l'Inuzuka quand elle assista au spectacle de King, frappant dans le vent. Alors en pleine acrobatie pour prendre un peu de distance, son acolyte surgit du nuage de poussière et assène du bout du pied un coup ascendant dans la gueule de Shiroi. Dans les airs, le corps de la bête s'inclina en arrière, la tête plus haute que l'arrière train. Ses deux pattes arrières touchèrent les premières le sol sablonneux. Pour amortir cette esquive qui s’apparentait désormais à une chute, ses deux membres glissèrent en arrière sur plusieurs mètres, les griffes plantées dans le sable. Plus la distance s'allongeait, plus les pattes s'enfonçaient dans le sol et plus sa tête s'alignait avec ses fesses pour former une ligne verticale. Fermement harnachée à la fourrure de son compagnon, Sakka manqua de chuter de sa monture. Shiroi s'arrêta avant et laissa retomber les deux pattes restantes sur le sol. L'animal passa la langue sur chacune de ses dents pour s'assurer qu'aucune ne manquaient.

« Ça va mon gros ? » s'inquiéta Sakka.

< Il va me le payer ! > grogna le loup.

Les deux gamins en avaient dans le ventre et ils ne comptaient pas laisser de répit à la gradée. Là était leur seule chance. S'ils lui donnaient ne serait-ce qu'une ouverture, elle en profiterait pour mettre K.O. le premier venu. Le second ne serait qu'une formalité.
King lança un second assaut, mais il avait retenu l'erreur du premier, c'est ce qu'on appelle l'expérience et c'était le but de ce séjour. Sakka se satisfait déjà de cette première petite victoire. Le blondinet invoqua deux clones avant de stopper sa course. Il jugea plus prudemment de les envoyer eux, que sa propre personne. Tandis que ces doubles arrivaient de part et d'autre, Tengoku chargea de nouveau et signa quelques mûdras avant de cracher des étincelles au visage du loup.

< Tu cherches vraiment les emmerdes toi ! > grommela l'animal.

Un court instant, la lieutenant se satisfait une seconde fois. Elle comprenait la manœuvre du binôme et se réjouissait que son enseignement porte ses fruits. La force d'une armée est sa cohésion et sa discipline. Ses deux-là se comportaient en vrai soldat, complétant les forces et faiblesses de l'un et de l'autre.

* King ne semble pas en mesure de charger, alors Tengoku couvre ses attaques en fonçant le premier, pour lui donner le temps de m'approcher. Ils ne se connaissent pas et pourtant ils viennent de mettre ce stratagème au point en à peine quelques minutes. Bien joué. * concéda Sakka.

Mais la guerrière était loin d'avoir dit son dernier mot. Profitant du lapsus de temps accordé par la seconde incantation de Tengoku, elle créa à son tour deux clones d'ombre, un à droite et un à gauche. Le bras devant les yeux pour les protéger des étincelles, ses deux clones se jetèrent sur les deux autres et prirent de plein fouet les deux attaques de King, disparaissant aussi vite qu'ils étaient apparus, rapportant au passage l'expérience de leur courte existence.
D'un nouveau mûdra, l'Inuzuka métamorphosa son compagnon en elle-même, d'un bref nuage blanc, Sakka se retrouvait à quatre pattes sur le dos de Shiroi. Alors que Tengoku était encore à portée, ils s'élancèrent tout deux dans sa direction en tourbillonnant sur eux-mêmes, deux véritables tourbillons de crocs et de griffes prêt à tout déchiqueter.

< Fallait pas me chercher ! >

* On va lui montrer qu'il est dangereux de charger au corps à corps puis d'incanter plusieurs mûdras, n'importe quel utilisateur de taijutsu lui aurait claqué un coup en pleine tête avant même qu'il ne crache ses étincelles. Il a de la chance qu'on est là pour apprendre. *

Récap:
 

_________________
ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Dibrug13
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka https://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Dim 24 Mai 2020 - 14:38


Bien aidé par l’intervention de Tengoku qui aveugla l’Inuzuka ainsi que son compagnon animale à l’aide de son Katon, les clones de King foncèrent vers leur cible avec de grandes chances de faire mouche, Une combinaison magnifique et bien pensé entre les deux jeunes shinobis qui venaient pourtant à peine de se rencontrer. Toute fois même si leur enchainement était assez bien pensé et allait certainement porter ses fruits, c’était bien trop tôt pour leur décerner la palme du duo du siècle, il n’y avait certainement aucune coordination profonde dans ce combo, juste deux shinobi talentueux et visiblement altruistes qui avaient réalisé une action d’entraide mutuelle instinctivement.

Si le combat était bien pensé et prometteur, c’était être naïf de croire que la lieutenante n’aurait rien a répondre a cela. Faisant une démonstration de toute son expérience, la lieutenante fit apparaitre deux clones qu’elle sacrifia pour sa protection, une manœuvre tout simplement fabuleuse à laquelle le Bakuhatsu n’avait encore jamais pensé. Il fallait rester vigilant quant à une riposte à présent.

Les clones de King positionné de chaque côté de Sakka, songeaient déjà a lancer une nouvelle offensive pour ne pas laisser le temps a la dresseuse de chien de contre attaquer, mais il n’étaient pas assez rapide pour ça. Ils ne pouvaient que constater le changement de forme du loup de la Kunoichi, ce qui n’augurait rien de bon pour Tengoku, les bêtes étaient déchainées, ils ne rigolaient plus.

- Bouge de là.

Cria le Bakuhatsu a son équipier du jour, lui qui était resté en retrait usant de toute son attention pour couvrir les arrières du Kumojin. Ne prenant pas le temps de lui donner plus d’indications sur le danger qu’il courrait, il devait simplement dégager s’il ne voulait pas se retrouver K.O pour le reste du combat. Se faisant, le Bakuhatsu s’était déjà lancé dans la composition de quelques mudra avant de faire jaillir de terre une masse de pierre en forme d’ours en peluche pour protéger le Genin.

La lieutenante réussit a passer au travers du gardien de pierre du Bakuhatsu, mais il espérait que son coéquipier s’en était tiré indemne. Dans le cas contraire, le seul moyen de le protéger serait d’empêcher la lieutenante de continuer son assaut sur lui. Les 2 clones de King s’étaient déjà attelle a la tâche. Ils attaquèrent d’un coup de poing explosif chacun depuis leur flancs, l’un après l’autre avant de s’écarter pour laisser la place au suivant, l’Inuzuka.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Dim 24 Mai 2020 - 22:54


Ce n’était plus qu’un simple combat à mains nues mais bien une vraie bataille entre Shinobis qui avait lieu là.

Certains soldats s’étaient surement arrêtaient pour admirer le spectacle, comment leur lieutenant aurait pu leur en vouloir ? Elle aussi, était à fond dans le combat qui faisait rage. Elle n’avait plus le temps de réprimander ses subordonnées pendant le combat. Les deux Genins étant sérieux et se donnant à fond le moindre moment d’inattention aurait pu faire pencher la balance à leur avantage. Elle ne pouvait se le permettre. Le loup, lui aussi, était maintenant à fond dans la bataille. Le coup qu’il reçut de la part Genin orange lui fit comprendre qu’ils n’étaient pas là pour s’amuser. Il semblait plus enragé que jamais, les crocs menaçants.

Comme Tengoku s’en était douté, son coup nu pas l’impact désiré. Il grimaça quand il ne sentit aucune vibration dans son pied lors du choc. Cette dernière aurait était synonyme de fracture, mais elle n’avait pas eu lieu. L’animal sentit quand même le coup passer mais pas assez pour le mettre hors d’état de nuire. Mais, juste assez pour lui donner envie de saigner le Genin.

La suite de son enchaînement ne se passa pas comme prévu non plus. Mais là aussi, il s’en doutait. Le fait de réaliser deux fois la même technique d’affilé, face à l’adversaire était risqué. Et surtout, facilement contrable. Mais le jeune homme comptait sur la menace plus grande que représentait les clones de son coéquipier pour ne pas être prit pur cible pendant qu’il réalisait les mudras à bout portant.

Les réactions instinctives du duo sauvage impressionnèrent le Genin. C’était donc ça un ninja de rang intermédiaire. L’Inuzuka utilisa également le multicolonnage pour encaisser les attaques des clones de King. Astucieux. Mais pas que ! Ils observèrent également la position de Tengoku car eux n’avait pas la vue gênée. Une fois supprimés, l’originale connaissait aussi la position du Genin. Vraiment habille ! Elle n’avait donc plus besoin de voir parfaitement. En restant sur son dos, le loup se transforma en la réplique exacte de sa maîtresse. Ce changement fit réagir immédiatement le partenaire de Tengoku qui lui ordonna de dégager de là. Il avait toute confiance en lui et réagit sans réfléchir. Il recula comme il put et là où il était l’instant d’avant apparut une défense de terre en forme d’ours. Ce dernier éclata littéralement en une pluie de cailloux et de terre. En surgit deux tornades humaines fonçant à toutes vitesse dans sa direction. Des tornades de crocs et de griffes. Ralentis un tantinet par la protection de King, Tengoku eu le temps de tenter une esquive en se décalant me ce ne fut pas suffisant.

Il fut balancé sur le sol comme une brandille serait soufflée par une rafale de vent. Il roula par terre sur plusieurs mètres. Accusant le coup il se mit d’abord sur un genou et toussa à cause de la poussière soulevée. Il était sonnait et sa peau le brûlait en plusieurs endroits. Il avait hérité de multiples égratignures sans pouvoir dire si elles étaient dues à des dents, des griffes ou tout simplement sa balade sur le sol.

Il tenta de reprendre ses esprits au plus vite car il savait que ses adversaires étaient loin d’en avoir fini avec lui. Il profita de la légère distance qui s’était installée pour tenter de contre attaquer. Jusqu’ici, il s’était concentré sur le corps à corps, surprendrait-il son adversaire avec une attaque à distance ? Il l’espérait.

Il se leva et réalisa plusieurs signes incantatoires avant de cracher pas moins de dix boules de feu de petites tailles en direction de ses cibles. Il espérait bien blesser les deux dans cette manœuvre.


RÉSUMÉ DU TOUR:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 22:25
Hiver 204 - Toujours plus fort

Les tourbillons lacérant fonçaient droit sur le rouquin. Les deux têtes tournoyaient à une vitesse telle, qu'elles auraient pu perforer n'importe quoi, ou n'importe qui... Les deux soldats avaient cherché la petite bête, ils réveillèrent le monstre. Sous l'emprise de sa danse du loup, de cette forme animal, elle ne voyait le kumojin que comme une proie, une pauvre biche égarée à qui il fallait arracher la vie.
Sous cette impulsion sanguinaire, elle ne remarqua même pas le mur de terre que King érigea pour sauver son nouvel ami. Les tornades percutèrent de plein fouet le rempart protecteur, qu'elles enfoncèrent en à peine quelques secondes. Un laps de temps salvateur pour le shinobi orange. Le mur, par deux endroits, fut comme grignoté de façon circulaire, avant de voler en éclats quand ils le traversèrent.

< Tu es à moi minus. >

Désillusion. Le gamin saisit sa vie à deux mains et décampa du mieux qu'il put. Néanmoins, le duo Inuzuka, dont la force de tournoiement fut réduite par le mur, l'excoria. Certes, ils ne l'avaient pas déchirés, mais enfin ils leurs montraient toute la puissance du clan Inuzuka.
Des billes de sang roulaient au creux de ses griffes, et ce n'était pas le sien. Elle porta son index droit sur sa langue et goûta le liquide vital. Les commissures de ses lèvres s'écartèrent, ses longues canines se dévoilèrent, elle affichait un sourire carnassier.

« J'en veux encore. » susurra-t-elle.

< Moi aussi. > grogna Shiroi.

La lieutenant espérait les toucher dans leur orgueil. A deux contre un, ils devraient faire plus pour l'inquiéter. Simplement, elle en attendait plus des deux soldats. Et ils ne firent pas prier. King renvoya ses clones à l'assaut, Sakka savait qu'elle aurait du s'en débarrasser un peu plus tôt. Quant à lui, Tengoku s'expérimenta au jutsu à distance en crachant une dizaine de boules de feu.

« J'en veux plus ! » fulmina la lieutenant.

* Tu restes trop sagement à distance le pti blond. Viens m'exploser la tête ! *

Les deux ombres s'approchaient, le feu se nourrissait du souffle de sa course, Sakka composa quelques signes avant de déclencher une véritable tornade autour d'elle et de Shiroi. Le vent si violent propulsa les clones en arrière et éteignit les flammes de l'attaque du kumojin.
Quand le duo réapparut, Sakka et Shiroi avaient repris leur forme naturelle. Toutefois, ils n'avaient pas perdu de leur fougue et ils chargèrent sans tarder, la belle en direction de Tengoku, la bête en direction de King.

A portée, la guerrière serra ses poings pour cogner du droit, du gauche, puis décrocher un coup final dans la face du rouquin. Elle voulait l'affaiblir suffisamment pour s'occuper ensuite du blondinet. Shiroi se contenta de prendre appui sur le corps de sa cible pour la propulser en arrière, histoire de laisser à Sakka le temps de finir ce qu'elle avait commencé.

Récap:
 

_________________
ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Dibrug13


Dernière édition par Inuzuka Sakka le Dim 31 Mai 2020 - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka https://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Mer 27 Mai 2020 - 23:12


L’allié Kumojin de King n’était pas parvenu à éviter totalement l’assaut de la lieutenante Hijin, mais la technique du Bakuhatsu ainsi que le déplacement du Kumojin avaient contribué a grandement amoindrir les dégâts de la technique de l’Inuzuka. Vu l’état du Genin de Kumo, on ne dirait qu’il se soit bien tirée de cette situation, mais la sauvagerie de la tornade de l’Inuzuka était telle qu’elle aurait pu mettre hors combat le Genin s’il se l’était pris de plein fouet. Démontrant toute sa ténacité, le blondinet se releva pour assaillir la dresseuse de loup d’une multitude de boules de feu accompagnant le second clone du Bakuhatsu dans son assaut.

Face à cet assaut, l’Inuzuka resta tranquillement campé sur ses gardes attendant le moment parfait pour déclencher un puissant cyclone autour d’elle et de son loup pour souffler au loin toutes les nuisances qui s’approchaient un peu trop d’elle. Le deuxième clone de King pris dans l’épicentre de cette déferlante de vent explosa dans un nuage de fumé blanc en même temps que les flammes du Kumojin étaient entièrement éteintes. Le souffle était tel que King ainsi que son second clone devaient se camper solidement sur leurs appuis et se protéger le visage à l’aide de leurs avant-bras pour éviter d’être soufflé au loin.

Lorsque la tempête fut passe, le Bakuhatsu ne pouvait que constater qu’il ne lui restait plus qu’un clone, il était temps pour lui d’entrer en action. Jusqu’ici le duo de blondinet avait beau se donner à fond, la lieutenante se débattait comme une louve annihilant chacun des efforts du duo. Il était temps de mettre une vrai pression et de lui faire plier genou une bonne fois pour toute.

Le Bakuhatsu s’élança au pas de course en direction de la lieutenante, son loup qui semblait déjà le prendre pour cible fut intercepté dans sa lancé par le clone du Bakuhatsu qui lui assena un violent coup de pieds explosif, le message était claire, c’était lui son adversaire. Le Bakuhatsu arriva à portée de l’Inuzaku pour lui assener lui aussi un violent coup de pied explosif au visage.




Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Jeu 28 Mai 2020 - 19:54

Venait-elle de gouter son sang ?!

Alors que son attaque n’avait sans doute pas eu l’effet escompté la femme carnassière apprécia néanmoins avoir touché son adversaire. Elle s’en délecta, au sens propre comme au figuré. Elle en voulait plus, disait-elle. Elle aimait le combat, à n’en pas douter.

Alors que les boules de feu se dirigeaient vers un impact certain pour Tengoku, la jeune femme en décida autrement. Elle invoqua de violents souffles de vent qui balaya son attaque comme on soufflait une bougie. Tengoku soupira. Il déplora ce résultat car il pensait avoir nettement l’avantage avec son affinité supérieure à celle de son adversaire.

Mais, la différence de puissance était telle que ses projectiles n’avaient aucune chance d’arriver à destination. Tengoku se surprit à sourire également. Il était à présent complètement rentré dans le combat et commençait à se détendre pour apprécier ce dernier. Bien sûr, être détendu ne signifiait pas qu’il baissait sa garde, bien au contraire. Des muscles moins crispés étaient des muscles plus agiles, plus souples. La crispation ne devait avoir lieu qu’à la seconde où un coup était donné. Pas avant, pas après. Ainsi, de l’énergie était également économisée, n’était-ce pas le sujet du jour ?

« Venez donc lieutenant !! » Cria à son tour Tengoku, passionné par le combat tout autant que son adversaire.

Il fut exaucé très rapidement. Le duo sauvage se sépara pour la première fois depuis le début du combat, voulait-elle en finir ? Peut-être que ses réserves de chakra commençaient à être bien entamées vu qu’elle devait gérer deux adversaires. C’était une information à retenir pour la suite du combat, se dit Tengoku.

La jeune lieutenante se rapprocha en quelques instants. A proximité, elle ne ressemblait en aucun cas à une fillette de son âge qui devrait encore aller à l’école. Même sans sa transformation, qu’elle avait annulée quelques instants auparavant, elle semblait toujours être une bête sauvage. Elle était prêtre à l’étriper, il fallait réagir.

La voyant envoyer un assaut aux poings, Tengoku tenta d’esquiver. Il esquiva sans peine le premier coup venant du bas. Mal avisé, le deuxième coup le toucha sans pour autant faire beaucoup de dégâts mais l’empêchant de voir arriver le troisième qu’il prit de plein fouet. Il serra la mâchoire mais, adrénaline obligeant, il réagit avec de nouveau le coup de pied qu’il avait utilisé en début de combat.
Pensant déstabiliser l’agressive jeune femme grâce à ce coup le Genin voulu profiter de la possible ouverture créée pour réaliser de nouveau sa technique de la Balsamine.


Se tenant prêt à toute réaction, le jeune rouquin se caressa la mâchoire. La vive douleur lui rappela ce que l’adrénaline lui avait fait oublier.

Comment allait-elle réagir cette fois ? Le Genin était impatient de le découvrir.



RÉSUMÉ DU TOUR:
 

HRP:
 




Dernière édition par Kappa Tengoku le Jeu 25 Juin 2020 - 19:42, édité 2 fois (Raison : Technique anciennement valide)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Inuzuka Sakka
Inuzuka Sakka

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Dim 31 Mai 2020 - 17:53
Hiver 204 - Cette fois c'est la bonne

Comme un épilogue dans un livre, le combat arrivait bientôt à sa fin. Je doute qu'il y ait réellement un combattant de K.O, le ou les perdant seraient surtout désignés de part leur réserve de chakra totalement consommée. Une issue idéale puisque c'est le thème abordé aujourd'hui par la lieutenant. L'objectif qu'elle s'était fixée allait être atteint étant donné qu'elle aussi arrivait au bout, et c'était certainement le cas pour ses deux élèves.
En dehors de l'amélioration de leurs compétences, ces entraînement sont une aubaine pour renforcer le lien qui unie la chef à la Coloniale. A ce jour privée de clan, elle retrouvait en l'unité une famille sur qui compter. Ces séjours lui apportaient également leur lot de surprises, et notamment de jeunes prodiges. Elle se souvenait maintenant du jeune King avec qui elle avait partagé un premier exercice à Urahi. Son don explosif lui revenait en mémoire. La gradée le voulait dans son unité, et elle avait des projets pour lui. Son pouvoir lui serait bien utile.

L'échange approchait son paroxysme. Le Rouquin esquiva le premier coup de la guerrière, l'uppercut frôla la pointe de son nez et remonta jusqu'à son front sans l'atteindre réellement. Mais il ne vit pas arriver le crochet, et surtout le second qui brutalisa sa pauvre mâchoire. Sans sourciller, Tengoku encaissa le coup. Une résilience exemplaire que les fantassins acclamèrent d'un Waouh. Il enchaîna directement avec son coup de pieds désormais fétiche. Il inclina son corps rabaissé vers l'arrière pour asséner un violent coup de talon dans la belle dentition canine de Sakka. Hors de question pour elle de perdre une dent. Reconnaissant l'attaque qu'il employa pour la seconde fois, elle accumula son chakra dans la plante de ses pieds pour bondir en arrière et éviter le coup contondant.

Shiroi, quant à lui, trop focalisé sur le King original, ne vit pas arriver l'attaque détonante du clone qui le propulsa dans les airs plusieurs mètres plus loin. Son pelage blanc se teinta de gris après plusieurs roulades dans la poussières. Seulement, à l'endroit de l'impact, la fourrure avait complètement noirci à cause de l'explosion. Le beau mâle ressemblait de ce fait à un animal errant, bien loin de son grade de ninken Inuzuka.

< Défonce le blondinet. > aboya-t-il sur Sakka, touché dans son orgueil.

Cernée par ses deux élèves, la professeur devait être créative pour contrer cette situation dont elle ne sortirait pas indemne. Le kumojin cracha une nouvelle fois sa balsamine tandis que le hijin s'approchait dangereusement le point armé. A son tour, elle renouvela le combo en créant deux clones d'un signe. Le premier se tint entre elle et le rouquin, le second entre elle et le blond. Les petites boules de feu brûlèrent le clone tandis que l'explosion sapa le second. Néanmoins, des globes enflammés réussirent à toucher son flanc, alors que le souffle de l'explosion brûla légèrement ses avants-bras avec lesquels elle se protégea le visage. Une bref nuage noir fut balayé par le vent dévoilant la lieutenant, un genou à terre, les bras abîmés encore levés au ciel. La section militaire s'esclaffa d'un nouveau Waouh à la fois admiratif et inquiet. Ils saluaient le travail d'équipe des deux jeunes, mais s'interrogeaient finalement sur leur sort.

« Enfin te voilà petit King. » souria-t-elle, ignorant complètement King.
« J'ai eu bien du mal à te faire revenir au corps à corps ! »

La guerrière redressa son corps tout en serrant le poing qu'elle dégaina dans le menton du soldat, pour le cogner ensuite d'un crochet du gauche puis du droit. Puis, elle craqua son unique bombe fumigène aux pieds de Tengoku pour couvrir son replis de quelques bonds sur le côté, à l'opposé de Shiroi. Les deux apprentis étaient à leur tour pris en étau entre le loup furieux de voir son pelage dans cet état, et la lieutenant aux regards noirs dû à ses blessures sur sa douce peau.

« Bien joué. Mais il en faudra plus. L'assaut à venir sera le dernier. Ce sera vous ou moi. » lança-t-elle devant leur public ébahi.


Récap:
 

_________________
ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Dibrug13
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7731-presentation-d-inuzuka-sakka https://www.ascentofshinobi.com/t8258-carnet-de-sante-d-inuzuka-sakka#68994
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Sam 6 Juin 2020 - 1:32


L’affrontement entre les trois shinobi s’était littéralement change en l’attraction de la soirée, les soldats aux alentours s’intéressaient de moins en moins à leur propre combat jusqu’à être totalement captivé par celui des Shinobis. Les enchainements étaient d’une synergie quasi parfaite, les jutsus utilisés étaient plus incroyable les uns que les autres, ce petit aperçu de la puissance d’un shinobis de bas niveau rappelait aux soldats à quel point les shinobis un shinobi à lui seul représentait une arme de destruction massive. Des shinobis de haut rang comme les Hokages des villages cachés ou leurs subordonnés et même l’empereur Yamanaka Rei, des personnes capables de leurs propres mains sans l’aide d’une armée de provoquer des véritables carnages sur un champ de bataille.

Sous l’œil admiratif de la cinquante de spectateur aux alentours, le clone de King envoya valser au loin le loup de la kunoichi, lui causant des brulures modérées et réduisant en cendre sa fourrure blanche à l’endroit de l’impact et tout autour, poussant l’animal a entrer dans une colère noire comme en témoignait la noirceur de son regard ainsi que l’épais filet de bave qi dégoulinait de son énorme museau. Pendant ce temps, le roux Kumojin en morflait contre la lieutenante, cette dernière le mitraillant d’une longue série de coup de poings avant que le Bakuhatsu ne vienne lui prêter main forte. Une fois de plus, la lieutenante usa de ses clones comme d’un bouclier pour se défaire des assauts de ses assaillants, lui évitant de se prendre la majeure partie des dégâts, avant de contre attaquer prenant le blondinet pour cible.

De son côté le Bakuhatsu vit un véritable enfer, la fatigue musculaire et l’essoufflement commencent à prendre le dessus. En plus de l’entrainement exténuant qu’il avait subi tout au long de la journée, Les poids bien que relativement léger qu’il se trimbalait le long du corps tout au long de la journée commençaient à faire leur effet. Le Bakuhatsu voyait bien arriver l’assaut de la lieutenante, mais son corps refusait tout simplement d’agir à l’ instant où il en avait besoin pour esquiver. C’est ainsi que restant quasi immobile il se prenait de plein fouet les coups de l’Inuzuka, qu’il amortissait par la suite tant bien que mal à l’aide de ses bras.

Le loup emporté dans sa fureur contre le Bakuahtsu détourna son attention du clone de celui-ci pour encercler l’original avec sa maitresse, une opportunité donc que le clone allait saisir pour attaquer le loup de dos d’un violent coup de pied explosif. En plein milieu du nuage fumigène érigé par la lieutenante, le Bakuhatsu prenait un instant pour retrouver son souffle, tout en profitant de l’instant de repis pour élaborer un plan d’attaque décisif avec son équipier, lui chuchotant.

- Elle se sert de ses clones comme bouclier, et si on attaque simultanément, il lui suffit de nous souffler au loin avec sa technique, je propose qu’on mise sur le nombre de nos plutôt que la puissance pour cette fois, ses défenses sont suffisamment aboutie pour bloquer même nos attaques les plus puissantes. Nous allons l’attaquer les uns après les autres, en faisant attention à ne pas être pris a plusieurs dans son souffle si elle s’en sert.

Le Bakuhatsu fonça hors du nuage pour donner un violent coup de poing explosif à la lieutenante, avant de forcer sur ses muscles pour revenir immédiatement a la charge après la réaction de la lieutenante pour lui donner un autre coup de poing explosif avant de s’écarter pour céder la place à son allié.



Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING] Empty
Sam 6 Juin 2020 - 10:15

Tous les soldats avaient maintenant arrêtés leurs exercices. Ils étaient subjugués par le spectacle que leur offraient les trois Shinobis. La pénombre commençait à s’entendre sur le terrain d’entraînement les empêchant bientôt de voir correctement. Peu importait, le combat touchait bientôt à sa fin. Pour Tengoku, en tous cas. Il savait qu’il lui restait une ou deux offensives maximum avant de s’écrouler par terre, incapable de continuer de se battre. Le thème du jour étant l’endurance pour quoi passerait-il s’il tombait de fatigue avant la Lieutenante alors que cette dernière devait faire face à deux adversaires en même temps ? Tengoku se demandait aussi où en étaient les réserves de son acolyte du jour, King. Quant à sa santé, il n’y avait rien à craindre car ce dernier n’avait quasiment pas été touché. Tengoku se dit qu’il fallait miser là-dessus, lui seul pourrait peut-être parvenir de mettre l’Inuzuka au tapis avant de tomber d’épuisement.

Encore une fois, l’attaque de Tengoku ne fit pas mouche. Il jura intérieurement, il était frustré. Mais il fallait garder son sang-froid pour ne pas perdre le contrôle de ses actions et faire une erreur, surtout en cette fin d’affrontement, ça serait fatal. Elle évita le coup avec une rapidité déconcertante, Tengoku se demandait vraiment s’il arriverait à la toucher un jour. Et, il nota dans sa tête de travailler sa vitesse d’exécution pour ne plus subir la honte de frapper dans le vide. Surtout devant tant de regards posés sur lui. Ces regards qui se voulaient bruyant en lâchant des beuglements à l’unisson signifiant leur incrédulité devant un combat qui les dépassait.

Tengoku ne lâchait rien alors il continua la suite de son plan et cracha de nouveau dix petites boules en direction de la lieutenante. Il ne voulait pas lui laisser la moindre marche de manœuvre et il fallait l’acculer d’attaques en tous sens pour espérer pouvoir l’atteindre. Au même moment, de l’autre côté, King attaqua Sakka alors que son clone s’en prit au loup. La lieutenante, qui avait toujours plus d’une corde à son arc, fit apparaître deux clones d’ombre qui prirent les attaques à sa place. Mais cette fois la frustration pour le Genin orange n’était que de moitié car une partie de son attaque toucha la demoiselle qui se vit légèrement brûler sur un flanc. Elle échappa également de peu à l’attaque de King en subissant une partie des dégâts. Son loup s’en sortit moins bien en recevant de plein fouet le coup explosif du clone du Genin blondinet.

Avec toute sa sauvagerie habituelle elle ignora la douleur qu’elle devait ressentir à ce moment pour essayer d’enchaîner King avec plusieurs coups. Tengoku se dit qu’elle devait être frustré de ne pas réussir à avoir touché une seule fois son subordonnée et qu’elle comptait bien lui faire payer coûte que coûte. La voilà, la première erreur de la lieutenante et le jeune homme comptait bien sauter sur l’occasion. Elle s’en prit à King, l’ignorant totalement. En une fraction de seconde Tengoku tenta de rassembler toutes les données du coup, il ne pourrait plus tenir longtemps donc il voulait en finir.

Il était séparé du loup blanc par Sakka et King et un clone de ce dernier. Sakka était occupé à essayer d’attaquer King. King était encore en pleine santé, il pouvait se permettre de prendre quelques coups si ça pouvait permettre à Tengoku d’attaquer librement. Sa décision était prise, il devait encore foncer. Mais, cette fois, il réservait une petite surprise à la sauvage adolescente. Se doutait-elle seulement que lui aussi était tout aussi sauvage qu’elle ? Il espérait que cette surprise la désarçonnerait assez pour enfin réussir à mettre son coup. Rapidement, son corps se mit à devenir velu, un épais pelage brunâtre le recouvrit totalement. Ses doigts et ses orteils étaient maintenant sertis de griffes et sa bouche remplis de dents acérées. Il s’était transformé en Panda géant.

En concentrant son chakra dans ses membres inférieurs il chargea de nouveau la lieutenante. Une fois arrivé à son niveau il tenta de placer pour une troisième fois ce coup qu’il allait finir par maudire si cette fois encore ça se relevait être un échec. Même sous cette forme il n’avait aucun mal à réaliser un tel mouvement car il ne perdait en rien en souplesse. Son adversaire serait-elle assez étonnée de la nouvelle forme du garçon pour lui permettre d’enfin la toucher ? Il l’espérait.

Après son attaque Tengoku repris sa forme humaine, il ne voulait pas utiliser plus de chakra que ça. En s’écartant, la Lieutenante jeta un fumigène aux pieds du duo Teikokumojin. King en profita pour parler à Tengoku d’une offensive que serait surement leur dernière. Il énonça son plan puis sortit du nuage de fumée pour attaquer leur adversaire. Ce plan indiquait à Tengoku qu’il restait encore des réserves au soldat, mais ce n’était pas son cas. Tengoku sortit du nuage de fumée et observa l’attaque de King en guettant la moindre ouverture qu’il pourrait créer le permettant d’agir dans une ultime offensive. Quant au loup, il semblait toujours occupé par le clone qui attaquait de nouveau. Qu’allait faire Sakka pour répondre aux assauts de King ? Tengoku resta derrière, aux aguets.



RÉSUMÉ DU TOUR:
 

HRP:
 



Dernière édition par Kappa Tengoku le Jeu 25 Juin 2020 - 19:42, édité 3 fois (Raison : Techniques anciennement valides)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673

ENTRAÎNEMENT DE L’ARMÉE N°3 : LE PHYSIQUE [INUZUKA SAKKA - BAKUHATSU KING]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: