Soutenez le forum !
1234

Partagez

Mémoire à Deux Faces

Asaara Ôji
Asaara Ôji

Mémoire à Deux Faces Empty
Sam 2 Mai 2020 - 13:27
Les Secrets du Désert.

L'insatiable curiosité de l'Affranchi n'est pas venue toute seule. Est venue tardivement, même. On parle d'un homme qui, enfant, a vu son existence étouffée par la puissance de l'Asservissement. Des rêves brisés. Une volonté morte. Une oeil sourd qui s'est posé sur l'horizon et n'a su en être ébloui. Une oreille aveugle qui a entendu le cri de la nature mais n'a jamais su comment l'écouter. Un corps vide.

Mais dès lors que l'homme devint Silencieux, il comprit. La bouche se tut et l'oculaire vit.

Ce qu'était le Désert.

Touchant d'une main la Liberté, il lui fallu un long moment avant de l'accepter pleinement. Comprendre qu'il pouvait, à présent, décider pour lui-même. Agir de son propre chef. Il fut perdu, bien entendu. Trop habitué à servir, il avait oublié ce qu'était agir. S'en suit une profonde période de doute. Les incertitudes lui manquaient, il ne savait rien. Il commença alors à arpenter les dunes, à la recherche de ses réponses. Le Temps les lui donnèrent, tandis que ses longues journées de marche sous le Soleil aidèrent à l'éclairer.

Son autre main toucha la Curiosité. Les Mystères du Désert, qui étaient pour lui son Monde, l'appelèrent. Sous les Dunes grondait la chaleur de la Mémoire. Les Sables cachaient milles et un Secrets qui s'étaient enfouis, perdus à jamais. Ou simplement le temps d'être retrouvés et révélés. N'est-ce pas la définition d'un Secret ?

Devrait-il parcourir tout le Désert pour apprendre ses vérités ?

Découvrit-il alors une autre face de la Mémoire. Non celle qui s'était tapie sous les Sables, mais celle qui s'était cachée dans les mots. Dans les parchemins. Dans les livres. C'est donc à la fin de son adolescence que le Silencieux apprit à lire et comprendre le sens des signes. Des mots. Dès lors, il en capta la magie. Les ressources littéraires étaient rares, certes, mais elles étanchèrent quelque peu sa soif de savoir.

Et amplifièrent sa faim de découvertes.


Dernière édition par Asaara Ôji le Mer 6 Mai 2020 - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Asaara Ôji
Asaara Ôji

Mémoire à Deux Faces Empty
Sam 2 Mai 2020 - 14:13
La chaise était raide, quelque peu bancale. L'un des pieds était légèrement plus court et faisait continuellement osciller le Silencieux, le faisant perdre par moment le fil de sa lecture. L'ouvrage était vieux et imposant, peut-être le plus ancien de toute la bibliothèque. Il s'était plongé dedans il y a quelques heures de cela et avait bien prévu de continuer à le découvrir, qu'importe le temps que ça prendrait. À un rythme effréné, il avait tourné chaque page avec la certitude d'être toujours aussi surpris à la suivante. L'excitation de sentir sa curiosité rassasiée et toujours aussi affamée.

Les parchemins traitaient des arts shinobis, du moins ceux qui étaient connus par l'auteur au moment de l'écriture. Ce fut d'ailleurs l'un des points sur lequel il insista : les fluctuations chakratiques sont sujet à des mutations continues. Nombreux arts et capacités ont disparu, d'autres sont apparues. Trois, cependant, furent longuement détaillées : la maîtrise du sable, des sceaux et de la métamorphose. Il existerait des clans, dans le Désert, qui seraient capable de pareilles prouesses.

D'après l'auteur, le chakra apparut cinquante ans avant la parution de l'ouvrage.

La lecture lui permit d'en découvrir plus sur les arts shinobis, qu'il avait appris à maîtriser, de surface et par force, suite à son passé dans les Sables Rouges. Tout ce qu'il avait appris étaient des enseignements de la voie du Ninja et il comprit, dès lors, tout ce qu'elles impliquaient. Visiblement, il aurait besoin d'encore beaucoup de temps avant d'assimiler toutes ces informations.

Autour de lui, la bibliothèque était plongé dans un calme d'Olympe. À la lueur des bougies, on apercevait l'ombre des flammes danser et provoquer le papyrus. L'Affranchi devait sûrement être seul. L'endroit, qu'il avait découvert il y a peu, ne semblait pas bénéficier d'un large public. Et pourtant, peu savaient la quantité de secrets dont il regorgeait. On aurait dit que l'un des parchemins pouvait même détenir la Vérité Absolue.

La page traitant du clan des Maîtres des Sables fut ensuite suivie par une mention d'anciennes familles ayant vécu dans le Désert qui auraient été capables, quant à elles, de contrôler la chaleur ainsi que la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Asaara Ôji
Asaara Ôji

Mémoire à Deux Faces Empty
Sam 30 Mai 2020 - 4:15
Ancêtre du Désert.

La Légende raconte qu'à l'origine, le Pays du Vent était une contrée verdoyante composée de larges prairies dont l'air frais aurait donné le nom de cette Contrée Boréale. En était issue une Femme qui aurait été mystérieusement abandonnée de toutes et tous. En proie à une Tristesse et une Solitude sans Fins, elle s'abandonna à une Divinité qui y vivait. En réalité Dieu du Désert, il offrit à la Femme la Maîtrise du Sable.

Fût-elle l'Ancêtre du Désert.

Lorsque ce dernier eut recouvert l'entièreté des Terres du Vent, sa population avait énormément augmenté. S'était enrichie, même. Les Trésors du Déserts étaient d'une richesse insoupçonnées. Les Sables Dorées étaient connus de tous.

Durant ces Siècles et Millénaires, virent le jour Sept Hommes qui, une nuit, se réunirent autour de leur Passion du Savoir. D'égaux à égaux, dit le parchemin poussiéreux de la bibliothèque. Les Sept, créateurs des Sceaux Ancestraux, n'avaient en revanche d'égal en matière de Fuinjutsu. Sauf à une exception près, peut-être.

Le parchemin traitait également de l'histoire de la Descendance des Sept, qui portaient sur leur corps les marques du Savoir Ancestrale de leurs Ancêtres. C'est pourquoi ils étaient reconnaissables, pour certains, par la multitude de Tatouages qui ornaient leurs corps.

Ils étaient chargés de protéger la Stèle du Dieu du Désert, Père des Asaara.

Une nouvelle preuve que les Mystères, Trésors et Secrets du Désert étaient d'une Richesse sans limite. Le Silencieux n'en était que plus heureux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Contenu sponsorisé

Mémoire à Deux Faces Empty
Revenir en haut Aller en bas

Mémoire à Deux Faces

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: