Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 1/06. L'Ombrelle
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 14:37 par Chôkoku Tomoe

» Retombées [Libre Iwajins]
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 14:14 par Asaara Kenzo

» Le sable guidé par la lumière [Teruyo]
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 13:57 par Asaara Kenzo

» Coeur ouvert [Masami]
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 13:43 par Oterashi Yanosa

» [Mission B]La chasse au sanglier [Pv : Gozan Arukisa & Akiyama Tatsuya]
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 13:28 par Gozan Arukisa

» 08. Demandes diverses
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 13:14 par Chiwa Aimi

» 03. Changer de zone
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 13:06 par Aditya

» Le long des alysses
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 13:01 par Aditya

» Fin de l'Event n°5
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 12:01 par Gozan Arukisa

» Echos du futur [Teruyo]
L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] EmptyAujourd'hui à 11:09 par Oterashi Yanosa

Partagez

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya]

Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 17:22



Naviguer, c'était un jeu d'enfant pour toi. Eviter les routes maritimes fréquentées, éviter les coins à pirates et prévoir la météo en haute mer te rendait presque nostalgique de ton enfance passé en partie sur ds bateaux de pêche avec ceux de ta famille.

Mais aujourd'hui c'était plus qu'un moyen de locomotion sûr entre tes mains, rien de plus; et c'était suffisant. Enfin même avec tes compétences de navigatrices; ça ne rendait pas le voyage plus rapide; enfin si un peu, mais c'était vraiment négligeable.

Ce qui était sûr, c'est qu'avec toi, jamais le navire n'irait se fracasser contre un récif ou s'échouer sur une plage; du moins pas involontairement. La route que L'uzumaki -Sazuka- t'avait indiquée sur la carte, tu la connaissais parfaitement.

Tout comme le village que cibliez. Ce village qu'elle avait infiltré en mission avant que tu ne la rencontres. Elle vous avait à tous parlé de cette histoire et tu te demandait bien pourquoi elle voulait y revenir. C'était un avantage dans la manche du Fukkatsu à faire valoir dans les négociations avec Mizu, ou Kiri et donc y venir en personne... à quoi ça pouvait servir ?

« Tu pourras me... nous réexpliquer ce qu'on vient faire ici Sazu-san ? »

Si le Meikyu était allé à Kiri pour parler de tout ça; oué qu'est ce qui pouvait bien la pousser à y venir aussi ? C'était très intriguant ! Et pas possible de faire marche arrière, vous pénétriez déjà les eaux du port de ce village brumeux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Uzumaki Azaya
Uzumaki Azaya

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 18:33

L'Acte des justes

▬Bon ben c'était le premier voyage en bateau d'Azaya, ce ne serait pas le dernier; mais elle n'aimait pas ça, mais alors pas du tout. Le tangage, les vagues, l'odeur saline; tout ceci lui avait donné les pires nausées de toute sa vie mais heureusement qui s'étaient arrangée au bout de deux jours. Un état qui avait bien calmé son esprit flamboyant et sa répartie.

La suite du voyage elle l'avait, une fois n'est pas coutume, consacré à l'observation. Elle avait beaucoup observé les deux femmes sans rien dire. Elle les trouvait étrangement proches l'une de l'autre, jamais un mot plus haut que l'autre; des sourires furtifs, quelques regards et surtout, une fois; des bruits suspects provenant de la cabine arrière tandis que les clones de la blonde avaient essayé de la distraire... mouais mouais mouais.

Mais c'est quand elles arrivèrent proche des côtes du pays de l'eau qu'elle se rendit compte encore mieux compte de ce qui les liait...

“▬Sazu-san, hein ? Je croyais que t'étais une cheffe et elle une subalterne... Mais c'est pas du tout ça, en fait. huhuhu ”

Le temps de ce voyage, elles avaient pu discuter et apprendre un minimum à se connaître. La Gardienne avait d'ailleurs obtenu la preuve que la brune était réellement une Uzumaki et n'en portait pas que les symboles ou la philosophie. Cela l'avait rassuré, entre Uzumaki... Il ne pouvait y avoir de réelles dissensions. Azaya et Izaya ? C'était une autre histoire mais pas une dissension. Si jamais sa soeur avait besoin d'elle un jour, il courrait, non volerait à son secours !

En fait à part ça, Azaya n'avait rien d'autre à dire; bien que la question de la petite blonde l'intéressait au plus haut point ! Pourquoi ils étaient venus ici alors que d'après leurs explications leur but véritable était au pays de la foudre... Pour le moment c'était à n'y rien comprendre...

_________________
Uzumaki Azaya
merci cleclem d'amour :)


Dernière édition par Uzumaki Azaya le Sam 9 Mai 2020 - 14:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9024-uzumaki-azaya-termine#76012
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 19:15


Les voyages, quels qu'ils furent; lui semblaient toujours être longs et incipides. Lorsqu'on disait que ce n'était pas la destination qui importait le plus mais le voyage, on pouvait assurément se dire que c'était faux en ce qui concernait la Raikage. La destination, ce qu'elle avait à faire; voilà tout ce qui comptait à ses yeux. Les paysages ne l’émouvaient pas à la différence d'Umeka. Et si cela avait été le cas, la mer n'offrait rien, au regard de la Directrice; de très impressionnant ou digne d'intérêt.

En revanche, ce qui revêtait à ses yeux une certaine forme d'attrait; était ces pontons se dessinant au loin à la surface d'une eau faussement calme. Ainsi que cette brume typique qui lui rappelait la première fois qu'elle posa le pied sur ces terres qu'elle avait toujours estimées comme désolées et qui la surprenaient d'autant plus lorsqu'elle pensait que la Senshi en provenait. Il était difficile e s'imaginer que la jeune gladiatrice avait été façonnée dans ces environs.

Laquelle se rappela d'ailleurs à son souvenir, en lui demandant des explications sur leur venue ici. Il était vrai qu'elle n'avait pas, au début, eu l'intention de revenir ici. Mais les choses comme les plans changeaient au fil du temps s'écoulant et des intérêts de chacun. Elle posa son regard ambré sur la princesse des iles de Saphir et sourit sans vraiment se préoccuper de la présence de sa cousine.

-A vrai dire, je ne vous ai jamais dit pourquoi nous venions ici. Mais cela a bien, comme tu peux l'imaginer, un rapport avec la mission que nous avons menée ici. Je compte démanteler le réseau d'informateurs qui par chance ne se concentre que sur ce port. Elle porta finalement son attention sur Azaya qui semblait pour une fois s'intéresser à leur discussion. La majorité des financements qui ont permis à cet endroit de croître provenait de mes caisses personnelles, à Tetsu. Je compte arrêter les versements et renvoyer tous les infiltrés chez eux. Et de toute façon, je suis quasiment sur la paille, haha...

L'argent n'avait jamais eu grand intérêt pour Sazuka, tout ce qu'elle avait gagné, ou volé, ou détourné avait fini dans le coffre d'un château laissé à l'abandon, à moitié ravagé par un combat titanesque; un château dont elle avait usurpé le nom des propriétaires, et notamment l'identité de l'héritière; Gonza Tsuzuramaru.

-Je vais revêtir une apparence qu'ils connaissent déjà, ici. Vous, vous n'en avez pas besoin. Mais, évitez d'intervenir; Matsuda peut-être susceptible par moment. Dit-elle pensive, en joignant les mains et prenant la fameuse apparence. Une jeune femme aux cheveux bicolores, verts et roses; le teint rosé et le visage surmonté d'une paire de lunettes de soleil orangées. Pas de commentaire quant à cette apparence ! S'était-elle exclamée en pointant le doigt vers le haut.

Quelques minutes plus tard...

-Contrôle portuaire. Déclinez votre identité.
-Je suis Gonza Tsuzuramaru, et voici mes assistantes, Umeka et Azaya.

Le regard du garde se plissa de suspicion et ses sourcils s'arquèrent subitement. Il avait déjà entendu parler de cette femme qui était venue dans ce village deux ans auparavant.

-Suivez-moi.
-Ça a beaucoup changé ici, depuis ma dernière visite. Avait elle souris, traversant le ponton sur les pas du garde. Celui les avait conduis jusqu'à la demeure du chef des docks, le révolutionnaire : Matsuda. Sa maison semblait avoir pris un coup de jeune; des rénovations avaient eu lieu...

Elle entrèrent dans la petite bâtisse et purent voir un intérieur soigné, et accueillant; qui n'avait rien à voir avec ce qu'elle avait pu voir. Ca ne sentait plus l'humidité et le parquet ne craquait plus au moindre mouvement. L'argent de Tsuzuramaru avait visiblement aidé; et s'il en était de même pour le reste du port, alors cela ne laissait qu'entrevoir de merveilleux présages.

Un instant, et les pas lourds du docker kirijin se firent entendre. Il venait d'une pièce adjacente. Si le matériel avait changé, l'homme lui, était toujours le même. Visiblement toujours aussi bourru et possiblement toujours doté d'une grande capacité d'analyse.

-Matsuda, enchantée de vous revoir en si bonne forme.
-Tsuzuramaru, heureux de voir que vous êtes toujours en vie. Cela fait... Deux ans ? Sans aucunes nouvelles ?
-Vous en aviez besoin ?
-Haha, non. Alors, pourquoi êtes-vous là, cette fois ?
-Je vois que cette fois on ne perd pas de temps ? Je viens vous annoncer que le financement de notre entreprise dans le développement de votre village touche à son terme. Nous allons rapatrier les ouvriers venus du continent et stopper les livraisons de matériel. Maintenant, c'est endroit peut s'autofinancer d'après ce que j'ai pu voir, il n'a plus besoin de notre aide. Bien sûr, étant donné notre investissement, nous attendons un retour.
-C'est inattendu, mais cela devait arriver un jour.
-Effectivement, et le fait que vous soyez toujours en vie me laisse supposer que le Trio Bleu ne vous pose plus de problème. Elle prit une profonde inspiration avant d'ajouter en faisant un signe de la main. Vous avez joué cartes sur table avec nous, alors je dévoile ma véritable identité : Uzumaki Sazuka, Ancienne Directrice du Complexe Kumojin.
-C'est une blague. Vous vous êtes joués de moi ! Commençait-il à s'énerver, normal, il avait été trahi...
-C'était nécessaire. Mais, ne vous emportez pas. Un de mes équipiers informe en ce moment même Kiri de la situation ici; vous ne serez pas incriminé. Vous n'aurez qu'à prétendre que vous ne saviez rien.
-Mais ! Je ne savais rien, vous m'avez duppé !
-Allons allons Matsuda-San. Qui croire d'un révolutionnaire et de Kumojin venus démanteler un réseau d'informations ? D'un homme qui s'est sûrement débarrassé de trois shinobi de la brume et hauts gradés souhaitant renouer avec un pays rival ? Vous avez largement profité de nos investissements, de notre main d'oeuvre et du reste pour qu'on vous considère davantage comme un traître que comme une victime... Avait-elle ajouté avec une petite moue. Je n'ai pas pour habitude de duper les gens, et vous êtes le seul à vrai dire à en avoir fait les frais. Mais aujourd'hui, je viens rétablir des vérités. C'est plutôt juste, comme acte. Avait-elle ajouté en tendant sa main vers l'homme. -Cela restera au final, entre vous et moi. Ou je peux faire en sorte que vous disparaissiez dans les tréfonds d'une cellule, quelque part à Mizu... C'est à vous de choisir. Vous aurez tout loisir de vous venger plus tard, si c'est ce que vous voulez.

Une touche d'honnêteté dans un monde de mensonge, un choix qui n'était pas cornélien laissé à un homme auquel tout souriait depuis deux ans. Un homme connu pour ses idées dérangeantes à l'encontre d'un village caché... Il avait le choix d'agir. Vivre en paix à tout jamais, ou pas.



Dernière édition par Uzumaki Sazuka le Mar 12 Mai 2020 - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Azaya
Uzumaki Azaya

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 14:36


L'Acte des justes

Azaya s’était rendue compte au fil de ces longues journées sur le bateau qu’il serait très compliqué d’énerver sa nouvelle cousine. Vue sa réaction lorsqu’elle souligna l’évidence de la relation unissant les deux femmes, ce fut limpide. Mais elle ne savait pas encore si elle se contenait ou si elle était totalement indifférente à ses petites piques. En vrai cette brune n’était pas très amusante enfin moins que sa copine blonde même si elle, elle était plus nerveuse et revêche.

Arrivée dans ce port et accueillie par les gardes elle s’aperçut encore un peu plus d’à quel point elle était loin de la réalité. Un jutsu de déguisement, une nouvelle apparence et une nouvelle façon de parler... les dernières années de sa vie avaient dû être si sérieuses, ça contrastait tellement avec ce qu’avait pu faire l’Azurite qui avait bien du mal à prendre les choses au sérieux. Il y avait tout un monde qu’îles séparait, enfin dans leur façon de le voir et de le vivre. Azaya se demandait alors qu’elles se retrouvaient devant un homme costaud; pourquoi avait-elle bien pu faire tout ça ? Elle était une Uzumaki et son apparence originale suggérait qu’elles devaient avoir le même âge, alors avec autant d’années de vie, pourquoi perdre du temps dans tout ceci ? C’était bizarre...

Mais plus la Kage parlait et plus le Matsuda répliquait, et plus elle comprenait enfin, pas tout à fait. Tout ça était très abstrait pour Azaya. Très en dehors de son monde. Elle avait choisi volontairement de ne pas s’impliquer dans toutes ces affaires, pas comme sa sœur à Tsuchi qui était allée se jeter dans la gueule du loup... qu’elle horreur de se lier à l’un de ses villages et perdre son autonomie ou sa liberté plutôt. Bref il n’y a avait pas à dire par contre, Sazuka était intelligente et ce qu’elle proposait paraissait assez juste; même si la gardienne doutait que le chantage soit si juste que ça au final...

Bah... Matsuda, c’est ça ? Dites vous que c’est pour votre bien ! Après tout ça vous serez tranquille... Berné, manipulé, trompé mais tranquille ! Vous en tirerez plus de bénéfices que de pertes... Moi je trouve ça cool, enfin c’est que mon avis ! Puis vous en rigolerez dans 10-15 ans si vous êtes toujours en vie.

Elle n’avait pas se retenir d’ajouter son petit commentaire mais pour une fois elle tenta de pas trop insulter la personne qui se tenait devant elle. Sans s’en rendre compte elle avait « désobéit » et à la fois obéis! Quelle étrangeté...



_________________
Uzumaki Azaya
merci cleclem d'amour :)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9024-uzumaki-azaya-termine#76012
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] Empty
Lun 11 Mai 2020 - 1:32



Tu trouvais ça très étrange, pourquoi Sazuka avait-elle bien pu dépenser tous ses sous dans un pareil endroit ? Pourquoi ne pas avoir laissé a facture à Kaminari, ça aurait beaucoup plus simple; à ton sens.

Tu savais qu'elle avait pas le même attrait que toi pour l'argent, mais à ce point ? Comme quoi depuis sa venue au village des nuages elle avait toujours eu à coeur ses affaires. Et comme vous l'aviez appris, en fait, personne ne le savait à part vous...

Pourtant y avait des trucs comme ça qui méritaient d'être sus de tout le monde. Biensur ça ne la rendait plus patriote qu'un autre Kaminarijin mais ça prouvait à quel point elle avait investi, sans mauvais jeu de mots.

Mais c'était une nouvelle facette que tu découvrais d'elle. Duper les gens c'état beaucoup plus ton rayon. Te faire passer pour une fille fragile pour me broyer ceux qui se surestimaient entre tes doigts malgré tout délicats.

Et puis, t'étais comme... de retour au pays ! Même si ici y avait que tes parents au final; et bien loins des tumultes de l'ile principale de l'eau, loins de Kiri et de ses. Du village de shinobi. Car tous les villages shinobi malgré leur très jeune âge attiraient toutes les foudres du Yuukan et des plus basses et viles idées.

Alors les savoir loin de tout ça, ça te rassurait un peu. Si toi t'étais une militaire maintenant assez endurcie ça n'empêchait que sa voir ton père et ta mère en sécurité, ça n'avait pas de prix.

Tu pris donc la parole juste après Azaya. Elle avait raison, au final ce docker avait une certaine chance que ce soit vous qui soyez venues à sa rencontre et pas une équipe d'assassins de Kiri... Ou d'ailleurs, d'ailleurs.

« Et si personne sait que vous avez été "dupés" alors c'est comme si vous l'aviez pas été. Vous avez rien à perdre et nous rien à gagner au final à part la paix. »
« Hmm... Et vous, vous êtes ses deux "associées". Ceux de Tsuzuramaru, le vieil homme et la prostituée. »
« Heu... Ah ! non non pas du tout ! C'est la première fois que je vous vois ! bref, vous allez pas déclencher un combat ici, pour ça. Quand même ? Ca fait pas plaisir c'est sûr mais réflechissez y.»

Tu lui souris quand même plutôt gentiment... Il avait pas l'air très content mais en même temps... oué c'était tout bénef, pour tout le monde.

« C'est quoi cette histoire de vieil homme et de prostituée ? Raikage-sama ? »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 20:04




« Hmpf... Un combat ? Non, je sais très bien qui vous êtes toutes les deux. Ce serait... trop dangereux pour le village. Une Raikage sans son village ? Hors de son pays ? Haha... Ouais en effet, vous êtes dans une posture bien plus fâcheuse que la mienne.. Mais c'est évident que malgré votre tromperie, votre aide a été précieuse pour ce village. »
-... Un silence, l'Uzumaki ne releva les propos de son interlocuteur. C'était vraisemblablement l'unique moyen pour Matsuda de pouvoir atteindre Sazuka; peine perdue car elle n'en fit, restant calme comme toujours. Vous vouliez mener une révolution, renverser Kiri et vos dirigeants; nous vous avons apporté notre aide en connaissance de cause et au final, vous n'avez rien fait. Dit-elle en retenant un soupir, cela pouvait ressembler à une attaque personnelle mais au final... Ce n'est pas un reproche, Matsuda. Vous avez agis dans votre intérêt et celui de ce village. Nous avions chacun nos objectifs.
« En effet; mais je vous arrête tout de suite. Vous m'avez dupé, honte à moi. Cela ne se reproduira pas haha ! Mais je me suis rendu compte que mes objectifs étaient inatteignables. Je les ai donc revu à la baisse. Ce qui veut dire que vous n'avez pas pu atteindre, non plus; les votres. Je me trompe ? »
-Hum... Fit-elle en observant ses deux partenaires. Au point où nous en sommes... Nous avions pour objectif d'infiltrer par votre biais les instances les plus hautes de votre nation, ce fut un échec, c'est sûr... Mais ce village n'a pas été que perte pour moi. Bien, cela veut-il dire que nous sommes d'accord ? Lui demandait-elle en tendant la main.

Comme lorsqu'ils eurent conclu leur premier marché, celui qui avait conduit au développement et au gain d'autonomie de ce port; un peu comme un symbole. Et, maintenant, elle le faisait à visage découvert, en toute transparence. Peut-être aurait elle dû le faire depuis le début afin d'établir une relation de confiance saine et solide ? Elle n'en saurait jamais rien. Cette mission de haut rang avait été la seule fois où elle avait menti volontairement en regardant sa victime dans les yeux. Et cela ne l'avait pas particulièrement servi, au final.

Peut-être, hypothétiquement, que Matsuda saurait être dans un avenir proche un allié de premier rang, mais si le doute était permit concernant cette option...

-Ce n'était que des couvertures Umeka. Lui souriait-elle, profitant du temps de prendrait Matsuda ou décider de ce qu'il allait faire, rejeter l'accord ou l'accpter.


Revenir en haut Aller en bas
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 21:11
Le voyage était long, très long. Il y avait des moyens beaucoup plus courts d'accéder à Mizu depuis Hayashi. Pour cela, il aurait fallu se déplacer à pieds et traverser le monde d'ouest en est. Nous étions allés en Mizu en prenant un chemin extrêmement long puisque nous devions contourner Kaminari par la mer et redescendre vers le sud pour atteindre le pays de l'eau. Au final, ce voyage avait pris de très longues journées, alors qu'il aurait pu être bien plus écourtés.

Je pense que Sazuka voulait simplement contourner la terre ferme, éviter tout problème, en empruntant les eaux qui ne sont que peu, voire pas du tout surveillés. D'ailleurs, je fus frappé par la liberté qu'on pouvait avoir en empruntant l'océan, il n'y avait absolument aucun contrôle, aucune police, rien du tout. On pouvait faire ce qu'on veut, aller où on veut, sans être inquiété, seulement par des pirates. Cela pourrait être un sujet intéressant à étudier et peut-être que dans quelques temps, il sera nécessaire de contrôler les mers.

Pour l'heure, j'avais rejoint Sazuka et ses coéquipières sur leur navire, direction Mizu. Elles avaient leurs propres délires, leurs propres habitudes, j'avais les miennes. Je ne les connaissais pas, j'allais passer beaucoup de temps avec elles. Je décidais donc de monter sur le mât, parfois m'asseoir sur la coque pour méditer de longues heures, observer le paysage marin et réfléchir. J'avais parfois envie de plonger dans les eaux profondes pour voir ce qu'il y avait. Je n'avais jamais pris la mer, c'était la première fois que je montais sur un bateau, c'était désagréable, mais très tranquille tout de même.

Je n'eus pas parlé, préférant rester dans mon coin, isolé. A vrai dire, je n'avais pas du tout la tête à faire causette, j'avais beaucoup en tête. Le calme marin m'aidait à relativiser, à m'apaiser. La brise était forte agréable et se transformait en un vent tumultueux, quasiment aussi bien que mes émotions. Tantôt serein, tantôt contrarié, je tanguais entre ces deux sentiments complètement contradictoires.

Après de très longs jours, nous étions enfin arrivés à destination. Je décidais donc de rester dans le bateau pour le moment à l'abri des regards, prêt à sortir de ma cachette à tout moment. Je restais tout de même camouflé pour qu'on ne puisse pas détecter ma présence sur les environs. Je n'avais rien à voir avec leurs affaires, deux accompagnateurs suffisaient, trois était peut-être trop. Cela aurait été pris pour une mission très sérieuse, voire une possible attaque. On nous aurait attribué des intentions qui ne sont pas les nôtres. De plus, avoir un renfort n'est jamais de trop, au cas où les choses dégénèrent.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Uzumaki Sazuka
Uzumaki Sazuka

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 0:18




Un peu plus tôt...

« D'accord. Et j'en ai marre de manigancer sans cesse, de devoir faire attention. Si vous me jurez que vous ne parlera pas de moi; alors je ne dirai rien non plus. »

Il tendit à son tour sa main pour serrer celle de son interlocutrice Kumojn. Un nouveau contrat était passé et comme le premier, Sazuka n'en dérogerait pas. Après, celui qu'ils avaient signe deux ans plus tôt n'incluait que leur équipe ne devait pas être Kumojine, ni même qu'ils devaient révéler leurs identités... C'était ainsi avec Sazuka. Lorsqu'on passait un pacte avec elle, il fallait être sûr des termes.

Forte de cette approbation, elle avait esquissé un sourire autant pour Matsuda que ses deux comparses.

-Bien, nous pouvons repartir maintenant. Mais avant, nous devons nous réapprovisionner. Faire des courses en somme. Tâche qui allait prendre un peu de temps et permettre à la Raikage de faire plus ample connaissance avec un Kirijin qu'elle eut rencontré à Hayashi. Akiyama Tatsuya.

Quelques heures plus tard...

Trois heures, peut-être quatre après que les trois femmes eurent quitté le navire, elle y revinrent; les bras chargés -plus ou moins- de paquets bien emballés; des provisions. Habituellement l'Uzumaki ainsi que la Senshi préféraient user de sceaux, mais cette fois elles étaient tombées à court de rouleau. En réécrire de nouveaux en quantité suffisante aurait pris bien trop de temps...

Le pied sur la passerelle qui reliait le navire au ponton; Sazuka interpella le Kyoujin resté à bord.

-Tien, prends ça. Dit-elle en déposant dans ses bras deux gros paquets ficelés dans un emballage de tissu gris. Tout s'est passé... à Merveille. Avait-elle souris. C'était une bonne chose de faite. -J'ai reçu une lettre de Raizen, nous repartirons à Kumo dès qu'il sera là. Sazuka savait que cela ne plairait pas à Umeka mais il y avait... certaines priorités.

Revenir en haut Aller en bas
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya] Empty
Dim 24 Mai 2020 - 16:20



Vous étiez revenues au bateau, bras chargés avec en prime une lettre envoyée par le meikyu arrivée à destination sans problème sans doute délivrée par un de ses corbeaux. Après avoir mis Eiichiro à contribution pour porter des sacs et autres colis elle l'évoqua.

« Par "il" elle veut dire Raizen. »

Précisas tu à Eiichiro. Pas besoin d'un grand sens de la déduction ou de la logique. La seule personne qui pouvait vous contacter ici aussi vite c'était lui car il était à Kiri. Le seul qui pouvait savoir que vous étiez ici et y envoyer l'une de ses invocations. Par chance lui n'avait pas un pacte avec les limaces...

« Repartir à kumo... on a pas le choix j'suppose. »

Tu avais soupiré. Tu savais pas si t'étais déçue ou saoulée... peut être un peu des deux car en fait tu t'étais pas attendue à ce qu'un truc du genre arrive aussi vite et ça mettait des batons dans les roues de ton "plan" mais bon en comparaison... tes envies étaient inférieures au bien commun, ou celui du village en tous es cas.

Bizarrement Sazuka avait évité de poser les yeux sur toi quand elle annonça ce départ pour kaminari. Elle devait se rappeler de votre discussion de ce que vous aviez prévu de faire une fois de retour à Mizu. Avec chance, t'étais une gladiatrice et une militaire affirmée alors tu faisais toujours passer tes envies après ton devoir...

Mais si t'avais été quelque d'autre comme un de ces hijin... t'aurais p'têtre pas hésiter à décliner l'invitation. Bref tout ça c'était une question de valeur et t'éviter les jugements de valeur... mais à un moment il faudrait que vous en discutiez; c'était pas un sujet qu'elle allait pouvoir esquiver aussi facilement qu'un de tes coups.

« Enfin... tu d'manderas une dramamine à Sazuka, Azaya. J'veux pas de ton vomi sur mon pont. »

Puis tu pris l'escalier étroit qui s'enfonçait dans la cale pour aller stocker les provisions que t'avais dans les bras.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092

L'acte des justes [U. Sazuka, U. Azaya]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: