Soutenez le forum !
1234
Partagez

Prise de position [Hayai Taishi]

Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Mar 5 Mai 2020 - 23:31
Si le guerrier tellurique avait accepté la sanction que lui avait imposé Tenzin sans grand enthousiasme, il l’avait malgré tout fait avec la plus ferme intention d’en tirer le meilleur parti. Car, dans leur fondement, les remarques de l’éolien étaient justes : l’Oterashi manquait de patience, manquait parfois de rigueur, relativement à son grade et à ses responsabilités, et si son interdiction théorique de s’entraîner était surtout destinée à le tenir éloigné des Hauts plateaux et de l’Académie, la punition en elle-même à laquelle il allait devoir se conformer faisait déjà figure, en réalité, d’un entraînement à part entière.

Ainsi s’était-il retrouvé, bon gré mal gré, enfoui dans les strates inférieures du village, à plusieurs dizaines de mètres sous son niveau le plus bas, au coeur d’un amas de sédiments avec lequel il avait en cet instant précis partiellement fusionné. Les yeux fermés, coincé de sa propre initiative dans l’obscurité la plus totale, le corps de Yanosa était à cheval sur deux mondes, deux dimensions. Quelques parties de lui avaient pu rester humaines, prises dans la cavité, tandis que d’autres s’étaient muées en terre et en roche. Et pourtant, son être tout entier n’était tourné que vers un seul objectif : disparaître. Invisible aux yeux du monde à la surface, l’Oterashi mettait toutes ses ressources spirituelles et physiques dans la balance afin de contenir son flux de chakra, dissiper les quelques effluves humaines qui pouvaient encore suinter par les pores de sa peau et ne pas provoquer le moindre frottement entre lui et son environnement.

Cette position, ce niveau de concentration, il avait déjà oublié depuis combien de temps il les maintenait. Sûrement pas sept jours, c’était certain, mais suffisamment longtemps en tout cas pour que son esprit lui semble dériver le long d’un flot infini. Une transe, à la fois semblable à beaucoup d’autres qu’il avait atteint auparavant et tout à fait différente, car en dépit des apparences, ses ressources périclitaient. Il avait beau ne pas en avoir réellement conscience, ne pas directement sentir sa réserve de chakra qui diminuait continuellement à un rythme constant mais modéré, ladite réserve finirait par s’épuiser. Passé un certain point, un seuil d’alerte finit cependant par atteindre les pensées cloisonnées du Tellurique, qui revint alors petit à petit à ses sens. Laissant derrière lui l’absolutisme de son camouflage, Yanosa s’étendit au contraire vers le monde tout en remontant lentement vers la surface, percevant au fil des secondes de plus en plus de vibrations, de sons distincts, de chakra différents. Iwa était toujours là, tous ses habitants, ses shinobis, dans toute leur effervescence… mais pas que.

Car l’une des énergies spirituelles qu’il décela alors au milieu de toutes les autres attira son attention en particulier. Une aura qui appartenait à quelqu’un pas tout à fait sensé se trouver là, sans pour autant être un intrus. S’il l’avait pu, changé intégralement en pierre comme il l’était, Yanosa aurait certainement souri. Plutôt que cela, il choisit plutôt d’infléchir la trajectoire de sa remontée, vers une construction qu’il connaissait bien, pour avoir participé à sa réparation il y avait des mois de cela. La présence de cet individu à l’intérieur avait d’ailleurs, en y pensant, quelque chose d’assez symbolique, et l’Oterashi prit sur lui de bien vérifier que la jeune Aimi ne soit pas dans les parages avant de poursuivre pour ne pas interrompre un instant privilégié. Puisant dans ses réserves pour à nouveau camoufler son chakra et son odeur lorsqu’il fut assez près, le Tellurique fit alors irruption, du haut de la tête jusqu’au torse, dans la pièce où se trouvait l’invité le plus en vogue du village.

« Taishi… Ça fait un moment. Qu’est-ce qui peut valoir à Iwa le plaisir de ta présence, hm ?…. Pas de Glouba en vue… J’espère que le dindon se porte bien. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 0:42
L’Hayai s’étira en baillant légèrement, se passant la main dans les cheveux, derrière le comptoir, son regard vert s’absentant dans le paysage à la fenêtre qui donnait vers le reste d’Iwa. C’était étrange de voir tant de gens de manière régulière après autant de temps passé par lui-même.

Il avait offert de tenir la boutique cet après-midi. C’était la moindre des choses vu qu’Aimi l’hébergeait sans rien demander en retour. Et puis, c’était plutôt tranquille. Quelques clients réguliers, des gens qui ne le connaissait pas et qui donc le traitait de la même manière que tous les autres. Ça faisait un peu changement du drôle d’air que d’autres lui faisait.

Glouba s’était éclipsé tôt ce matin-là, prétextant avoir à faire avec certaines de ses primes du moment. Le dindon était toujours discret sur son emploi principal, même après des années de collaboration.

L’Hayai lui, profitait de ces simili-vacances pour recharger sa corp fatiguée par les années de vagabondage. Dormir sans crainte d’être embusqué, c’était… Vachement chouette, pour tout dire. Ou c’était peut-être cette impression d’être de retour chez lui ? Difficile à dire.

Il était allé voir le terrain de son ancienne maison le jour d’avant, et comme il l’avait suspecté, il faudrait du temps pour reconstruire. L’Hayai voulait faire les choses de manière traditionnelle, et conséquemment ce serait plus long. Mais d’un autre côté, il n’était pas pressé. En autant que ce soit fait avant que le Chapelier en ait fini avec le Yuukan…

L’Éclair Vert eut un petit sourire à cette pensée. Il avait retrouvé un certain confort, tout cela pour mieux affronter un danger qui risquait bien de mettre fin à sa carrière… Et sa vie, en même temps.

Un bruit le sortit de sa rêverie, et l’Hayai releva la tête, pensant d’abord qu’il s’agissait d’un client avant de reconnaître une figure connue, si ce n’est que de l’étrange fait que la moitié inférieure de son corps semblait fusionnée avec le sol. Le même gars qu’il avait protégé de la Porteuse de Lumière jadis ?

« … Oterashi Yanosa ? Cela fait longtemps. T’as une étrange manière de faire ton introduction, mais je peux pas dire que ça manque de style. »

Quelque chose clochait et l’Hayai fronça les sourcils en fouillant ses propres perceptions.

« … Plutôt discrète, ta signature de chakra… Tu voulais surprendre Aimi ou ?... »

Petit sourire complice à cette idée. L’Éclair Vert se redressa enfin, posant ses coudes sur le comptoir. Il n’avait pas ignoré les interrogations de… Claire Voyante ? C’était son nom de scène maintenant ? Quelque chose comme ça.

« Ah tu me connais, quand il s’agit de faire plaisir à Iwa, je suis toujours volontaire… T’inquiètes pas pour Glouba, il est quelque part en ville. Mais entre-nous, il va bien falloir que tu le confrontes un jour ou l’autre, hein. J’ai entendu quelques rumeurs sur votre… Hum… dernière rencontre ? »

Taishi eut un petit sourire complice.

« Alors que devient le golem d’Iwa ? Tu sembles avoir bien progressé depuis le temps. Et si j’ai bien compris, tu as désormais toute une réputation. Toujours chûnin ? »

Il haussa les épaules.

« Une tasse de thé peut-être ? Ou bien tu consommes que de la terre maintenant ? »



_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Prise de position [Hayai Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 15:58
Les deux hommes, ou du moins, l’un d’entre eux et la moitié de l’autre changé en pierre, se trouvaient dans la pièce principale de la boutique dont Aimi avait hérité. Yanosa et beaucoup d’autres, dont Taishi, avaient contribué à la remettre sur pied aux suites de l’attaque des victimes du Genjutsu de Mamushi il y avait des mois de cela. Bien des choses s’étaient passées depuis, dont l’entrée du Tellurique au sein de l’unité Sazori, ce qui lui avait donné l’accès à quelques dossiers croustillants sur le passé du village et de certains de ses shinobis. En entendant l’hypothèse farfelue de l’ancien Tengu quant à l’irruption de Yanosa dans la boutique, un sourire aussi fidèle que possible apparut sur les traits grossiers du visage de roc du Chûnin.

« ...Hm ! Je serais bien passé par la porte, mais si un membre du Sazori me repère… Disons que, pendant quelques temps encore ma mission consiste à rester invisible. Ce qui heureusement n’exclue pas quelques moments de cette sociabilité si chère à mon coeur. Je dirais même que sans ça, ce serait un peu trop facile. »

Planqué au ras du sol derrière le comptoir, Yanosa ne risquait pas à priori de se faire repérer par quiconque passerait la porte de la boutique : en maintenant sa technique, il était ainsi assez confiant en sa capacité de mener ce petit briefing-débriefing avec Taishi sans devoir prendre précipitamment la poudre d’escampette.

« Bien, bien… La volaille est douée, pour sûr. J’admets sans honte… Presque, sans honte, qu’elle a largement dominé notre petite passe la dernière fois. Mais, en y repensant, j’avais sans doute besoin de ça, à l’époque. Curieux ce qu’on peut apprendre comme leçon, avec quelques pertes dans son entourage et un dindon... » di-il, amer.

Il laissa pour le moment en suspend la réponse évasive formulée par Taishi en ce qui concernait la raison de sa présence ici. Ici, dans le village qu’il avait déserté sans pour autant arrêté d’aider, mais qu’il n’avait manifesté jusque là aucune volonté de rejoindre à nouveau.

« Une réputation, oui… Moi qui ne manie pas le sabre, j’étais loin d’imaginer que transpercer un ours mort qui servait de cachette à un fuyard me vaudrait un sobriquet pareil. Mais peu importe, le plus intéressant pour l’instant dans cette pièce, c’est ta présence, à toi, dit-il en balayant la proposition d’une tasse de thé d’un revers de sa main de roche.

J’ai entendu des rumeurs… Depuis que je t’ai croisé aux Crocs Rocheux l’an dernier, tu ne cesses de faire des apparitions éclaires ici. Ton attachement à Iwa est évident, et pourtant, à ce que je sache, tu es toujours un déserteur, alors… Dis-moi, Taishi. Si tu es là, ce n’est certainement pas pour te cacher, te terrer hors de portée de tes ennemis. C’est donc que tu as peut-être fini par prendre une décision… mais laquelle ? »

Le « regard » monolithique de l’Oterashi était braqué dans celui de l’éclair vert, comme inquisiteur et réellement curieux. Taishi était un shinobi particulièrement doué : savoir si oui ou non il pourrait constituer une ressource fiable pour les événements à venir pouvait s’avérer déterminant dans leur succès. Mais le déserteur au bon coeur avait-il, vraiment, pris une position définitive ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 18:02

« Le Sazori ? »

L’Hayai eut un léger sourire en se relevant pour contourner le comptoir, se dirigeant vers une table où était disposé le nécessaire à thé.

« Au dirait bien que Toph a créé des nouvelles unités spéciales depuis mon départ. Quelle étrange mission, ceci étant dit. D’habitude, un village ne chasse pas ses propres shinobis, non ? Mais dans l’intérêt de ta, hum, sociabilité, je veux bien participer. Pour autant que ça ne m’attire pas des ennuis, hein ! »


L’Oterashi semblait sur le qui-vive, alors l’Hayai supposa que sa démarche était bel et bien sérieuse, si un peu inusité. À d’autres. Celui-ci revint sur le sujet de Glouba, et l’Éclair Vert haussa légèrement les épaules en mettant de l’eau à bouillir.

« Je pense que Glouba t’aime bien, et voit ton potentiel, même s’il ne l’avouerait jamais. Peu importe ce qui s’est passé la dernière fois, je suis certain qu’il le faisait dans un but précis. Après notre combat avec la Porteuse de Lumière, peut-être voulait-il s’assurer que tu continuerais à progresser comme shinobi. Éventuellement, tu devras après tout honorer ta dette envers lui. »

Glouba était un Chasseur de Primes. Il ne faisait jamais rien pour rien. Pour le reste, Taishi ne serait peut-être pas là à la prochaine apparition de la Porteuse de Lumière, et si c’est le cas, il aimerait bien faire mieux que simplement la repousser à leur prochaine rencontre. Ils n’avaient pas perdu ce combat ce jour là, mais n’avaient certainement pas gagné non plus. Yanosa semblait peu impressionné par son nouveau surnom, mais l’Hayai s’esclaffa légèrement en ajoutant des herbes à la théière.

« Je n’étais pas particulièrement en accord avec le nom que les gens m’ont donné, moi non plus. Mais c’est peut-être toute l’idée, le fait que ce n’est pas toi qui l’a décidé mais bien ton entourage. Vois le comme une reconnaissance de tes pairs, dans tous les cas. »

Il refusa le thé, ce qui confirmait les craintes de l’Hayai, le pauvre type devait festoyer dans un bac à sable désormais. L’Éclair Vert roula un peu les yeux devant l’allusion de l’Oterashi en soufflant sur le liquide brûlant dans sa tasse.

Taishi écouta les dires de l’homme en s’appuyant contre le comptoir, appréciant la chaleur du soleil sur sa peau depuis les éclats jetés par la fenêtre. Sa maîtrise de l’Hikariton lui avait donné une appréciation toute nouvelle pour cette simple sensation. Enfin, il eut un léger soupir.

« Un déserteur, c’est quelqu’un qui quitte son village sans autorisation, non ? En tant que tel, je serai toujours un déserteur, puisque c’est ce que j’ai fait jadis. »

Il releva une main pour illustrer son dire, portant la tasse à ses lèvres brièvement.

« Tu es un gars direct, Yanosa, alors je ferai de même. Je pense que l’Intendante vous informera, toi et les autres gradés, de mon statut à un moment ou un autre. Je ne veux pas parler pour elle et donner une mauvaise explication. Mais pour rester simple… Je suis ici pour rester. »

Il haussa les épaules.

« Je ne suis pas particulièrement habile pour me cacher. À quelque part, Iwa a toujours su où me trouver, et l’inverse est tout aussi vrai. Alors non, ce n’est pas mon intention ici. Pour le reste… »

L’Hayai reposa la tasse.

« Ma vie est une succession de décisions. Certaines plus éclairées que d’autres. Mais je fais mon propre chemin, et c’est celui-ci qui m’a ramené ici, après toutes ses années. J’ai bien conscience de ne pas être nécessairement digne de confiance. Mais je ferai de mon mieux pour être un atout pour le village. »

Léger sourire. Ce n’était ni la première ni la dernière fois qu’il aurait à s’expliquer ainsi. C’était le prix d’une vie menée comme celle de l’Éclair Vert. Taishi fronça légèrement les sourcils, quand même.

« Au final, je suis juste un déserteur, comme tu l’as dit. Pourquoi tant de curiosité à mon égard? Est-il possible que tu cherches un peu plus loin que tes supérieurs le souhaitent, Yanosa ? »

L’Hayai sembla considérer la question en se soulevant légèrement pour s’asseoir sur le comptoir.

« Tu sembles désormais faire partie de l’élite de ce village. Qui sont les shinobis les plus importants de nos jours ? Puisque nous en sommes à ce genre de questions… »

L’Éclair Vert eut un petit rire.

« Je ne te demande pas des choses confidentielles, évidemment. Mais j’appartiens à un autre temps, et les visages que j’ai vus jusqu’ici ne me sont pas tous familiers, c’est tout. »

_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Prise de position [Hayai Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 0:58
« Plutôt qu’une mission, je dirais.. qu’il s’agit d’une sanction, à vrai dire. Un petit défi à relever pour mauvais comportement. Mais pas d’inquiétude : si je me fais prendre, je serais le seul à trinquer. »

Taishi prenait vraiment à coeur de faire de chaque discussion un moment « agréable », autant que possible : son initiative de faire bouillir de l’eau pour préparer un thé semblait avoir macéré en lui en attendant une bonne excuse pour prendre son envol, et il semblait que l’irruption de l’Oterashi au ras du sol de la boutique était un prétexte suffisant pour cela.

« Oh, je ne doute pas de ses motifs. Il a joint l’utile à l’agréable en permettant à un petit Genin d’entrer dans une dynamique d’introspection qui allait le mener à s’améliorer… tout en lui faisant contracter une dette qu’il pourrait lui faire repayer plus tard. J’ignore ce qu’il pourra vouloir de moi le moment venu mais, si tu le recroises, dis-lui bien.. qu’il devra me forcer à le repayer par la force. »

Il n’était en effet pas dit que l’Oterashi se laisserait dicter sa conduite, surtout maintenant que ses responsabilités étaient montées de plusieurs crans, par un dindon tout chasseur de prime expérimenté qu’il était. Mais le moment était de toute façon venu pour le Hayai à la fois de profiter de son thé et de répondre à la question pour le moins directe que lui avait posé le Tellurique. Le moins que l’on ait pu dire, c’est qu’il se montra tout aussi direct dans son exposé que lui dans son questionnement.

« Un atout. Que demander de plus. »

La loyauté, sans doute, et l’assurance que toutes les actions entreprises par une personne donnée convergeaient avec les intérêts d’Iwa, de son Berceau, pour en garantir la plus absolue sécurité. Mais faire cracher une telle promesse à quelqu’un avait quelque chose d’assez irréaliste, en plus de s’avérer quelque peu redondant avec la fiabilité avec laquelle l’éclair vert était revenu vers le village pour lui porter assistance, en dépit de son statut.

« Je suppose que ça dépend de quel supérieur tu parles. L’Intendante et moi, en tout cas, partageons les mêmes vues sur les nécessités à poursuivre… Toutes les pistes qui peuvent mener à une amélioration de nos chances de victoire contre nos ennemis valent le coup d’être explorées, et tu fais partie à mes yeux de ces pistes. A moins que ta reconversion en caissier ne soit due à une brusque chute de tes performances au combat, bien sûr, auquel cas il faudra que je revois mon avis te concernant… » dit-il d’un « air » moqueur en agitant vaguement un bras de façon hautaine.

Yanosa se souvenait de ce qu’il avait vu, il y avait maintenant bien longtemps aux Crocs Rocheux, cette technique que le Hayai avait utilisé pour se déplacer instantanément entre deux points donnés. Un tel niveau de vitesse avait ouvert la voie dans son esprit à bien des conjectures sur son utilisation possible, tant sur le champ de bataille que dans la guerre plus silencieuse de l’information que se livraient officieusement tous les pays du Yuukan. Cette capacité, songea-t-il une fois encore, pouvait changer le cours des choses de façon drastique, si Taishi décidait de la mettre pleinement au service du village.

« Oh, quoi, on aurait peur de la concurrence ? Un homme capable de se téléporter ne devrait pas avoir de telles préoccupations, Taishi, mais si c’est important pour toi, je vais te rencarder. En partie…

Masami, Mého, Tsuyoshi, Teruyo, Rika, Ashitaka et bien sûr Tenzin. Tu connais déjà certains de ces prénoms j’en suis sûr, et je te laisserai découvrir leur nom par toi-même si ça t’intéresse de te mesurer à eux. Entre bons camarades de la Roche, bien sûr.
 »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 2:35

« Une sanction ? Voilà qui est déjà bien plus intéressant. Tu vas me partager les détails j’espère. Ce serait bien frustrant autrement. »

C’était du bon matériel de conversation, tout du moins. Quand il s’agissait d’outrepasser les règles d’Iwa, Taishi était apparemment un maître après tout. Pour le reste, Yanosa semblait bien alerte des motivations de Glouba, mais l’Hayai secoua finalement la tête légèrement, l’air de montrer une certaine impuissance face au dindon, ou plutôt son comportement.

« Je peux lui dire, mais honnêtement, je n’ai aucun contrôle sur lui. Tôt ou tard, il reviendra te voir pour réclamer son dû. Assure toi d’être prêt, c’est tout ce que je peux te conseiller »

Les motivations de Glouba étaient parfois encore plus obscures que celle de Taishi, si c’était même possible. Mais de son propre avis, l’Éclair Vert était pourtant simple si on le connaissait bien.

Les commentaires sur ses capacités lui arracha un petit rire alors qu’il tenait sa tasse entre ses mains, se remettant sur ses pieds. La boutique d’Aimi n’était pas encore officiellement ouverte, ce qui expliquait qu’il puisse se permettre un intermède si long.

« La puissance de combattant n’est pas la seule manière dont on peut contribuer à un village et à sa cause. De ce que je sais, Iwa a déjà plusieurs puissants shinobis. Mais pour te répondre, j’ai encore quelques tours dans mon sac, et j’en ai appris quelques autres dans les dernières années, d’ailleurs. J’ose espérer que c’est la même chose pour toi. Mais pour te répondre, cette reconversion est temporaire. Ma vieille maison est un tas de cendre pour le moment. Aimi m'héberge, et j'essaie de me montrer utile, c'est tout.»

On ne pouvait pas oublier la participation de Yanosa au combat contre la Porteuse de Lumière, après tout… Hehehe. Il parla de concurrence et Taishi roula des yeux.

« Cette fixation sur les aptitudes martiales, ça semble contagieux à Iwa ! Je ne cherche pas à me mesurer contre qui ce soit. Connaître des noms est toujours utile. Bien mieux que de vagabonder dans des bars en cherchant à qui parler. »

Les noms n’étaient pas tous inconnus, en effet. Tsuyoshi… Il aurait à faire pour renouer des liens avec celui-ci. Ashitaka était l’homme qu’il avait rencontré à son arrivée au village. Un homme plein d’ambitions. Tenzin… Leurs rapports avaient toujours été conflictuels, le fils du vent ne semblant pas toujours avoir apprécier la patience du village de la roche envers l’Éclair Vert.

Quant aux autres, ils semblaient appartenir à une nouvelle génération, celle qui succédait à Aimi, Yanosa et Musashi. Comme le temps passait. Il n’y a pas si longtemps, c’était lui le jeune Genin qui avait patrouillé ces remparts. Désormais, c’était lui, le débris du passé.

« Tu fais donc parti de ce… Sazori, comme tu as dit. Quelles sont les tâches de cette unité au sein du village ? Du moins, ce qui est publique de savoir, évidemment. »

Il termina sa tasse de thé, s’avançant jusqu’à l’évier pour la nettoyer. Aimi était très stricte sur la propreté des lieux.

« Parlons des vraies choses. As-tu fini par te trouver une compagne, ou bien le sol est-il ta seule maîtresse désormais ? »

Il eut un petit rire.

« Ne t’inquiète pas, je ne cherche pas véritablement une réponse à cela, même si je suis plutôt intrigué. À la place, peut-être pourrais-tu me parler de cette fameuse bataille à Tetsu dont j’ai entendu les rumeurs. J’avoue n’en savoir pratiquement rien. »


_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Prise de position [Hayai Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 16:24
« Pour la faire courte, disons que m’inviter dans la salle du Conseil était voué à provoquer quelques mécontentements. »

Taishi avait beau être un allié indiscutablement viable, Yanosa n’interprétait pas les protocoles de sécurité de façon assez libérale pour dévoiler quoi que ce soit qui avait été discuté au dit Conseil au déserteur en perpétuelle reconversion. Le moment ne tarderait sûrement pas à ce que le Hayai soit mis au courant des initiatives mises en branle par le village mais ce n’était pas à lui de décider quand, comment ou avec quel niveau de détail Taishi allait accéder aux informations nécessaires. Au sujet de ses facultés, celui-ci fit montre d’une évasion qui surprit quelque peu le guerrier tellurique. Quelque chose, dans la tournure de sa réponse, semblait suggérer que malgré le ton ironique sur lequel Yanosa avait formulé sa pique un peu plus tôt, elle avait finalement recelé un ersatz de vérité. Il n’obtiendrait certainement rien de plus en le cuisinant davantage sur ce point précis, et décida donc d’en relever un autre.

« La puissance n’est qu’une des variables. Les aptitudes martiales en dépendent, comme elles dépendent du discernement et de la connaissance de son adversaire. Par le combat, on peut déterminer où l’on se situe soi-même, et où se situent les autres sur ces différents points, ce qui forme au final un portrait plus fidèle que tous les discours que tu pourrais faire sur ces personnes. Connaître ta capacité à te téléporter est une force en elle-même, dussions-nous nous affronter, de même que notre ignorance mutuelle des capacités qu’a pu développer l’autre depuis tout ce temps est un gouffre de faiblesses.

Heureusement pour nous, c’est la collaboration qui semble se présenter plus que l’adversité… A ce propos, si tu as besoin d’aide pour ta maison, ça ne me coûtera pas grand chose de la remettre sur pied. Rien du tout, en fait. Pourvu que tu puisses attendre la fin de cette… sanction. Je me vois mal faire sortir de terre une maison entière et rester incognito en même temps.
 »

L’architecture à différentes échelles n’avait plus vraiment de secret pour lui, depuis la construction du Dojo des Assimilateurs à laquelle il avait participé et après les différents projets de rénovations auxquels il avait pris part. Offrir un toit à un individu quel qu’il soit était donc devenu d’une trivialité infinie pour lui.

« Je ne crois pas avoir dit que j’en faisais partie… répondit-il ensuite en affichant un sourire rocheux qui voulait tout dire. L’unité, quoi qu’il en soit, se charge des relations non-amicales avec l’extérieur. C’est en tout cas une façon de le dire, mais il peut y en avoir beaucoup d’autres, selon les besoins qui se présentent. »

Tout dire sans rien dire, un art à part entière où le sous-texte était roi. Yanosa connaissait suffisamment les qualités passées de Taishi pour savoir qu’il n’aurait aucun mal à lire entre les lignes de cette réponse tout à fait sibylline.

« Hm. Qui te dit que c’est quelque chose que je recherche, dit-il d’une voix soudainement encore plus sèche et grave qu’à l’accoutumée. Je suis de toute façon inapte à entretenir ce genre de relation, dusses-je trouver une femme qui ait le tempérament pour me supporter. Et perdre des coéquipiers, comme c’est arrivé à Tetsu, a largement suffit à terminer de me convaincre d’inhiber ce genre d’émotions.

Tetsu. Hisa Nagamasa est morte là-bas, à la frontière. Taira Fugaku aussi, et des divisions entières de samouraïs avec lui. Toph, Rika et moi nous étions infiltrés dans le palais, où on espérait trouver le Shogun : à la place, on a du se coltiner un de ses lieutenants, un marionnettiste agaçant au possible. Un autre groupe a voulu convaincre la princesse de les accompagner : elle a menacé de se seppuku et les a échaudé. C’est à peu près tout ce qu’il y a à savoir : le reste, ce sont des chiffres et de la politique.

Et parlant de politique, d’ailleurs… Toi qui as beaucoup erré et roulé ta bosse… tu as peut-être déjà entendu parler d’un Sommet, tenu à Hayashi il y a peu de temps… ?
 »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 19:18
Taishi éclata de rire devant l’explication de Yanosa.

« Hahaha… En même temps, avec un pouvoir tel que celui-ci… C’était un peu à prévoir. J’espère que le jeu en valait la chandelle. »

L’Éclair Vert n’était pas malheureux de voir quelqu’un dans ce village d’aussi impétueux que l’Oterashi. Iwa avait bien besoin de cette audace, de cette volonté à passer outre les règlements et protocoles dans l’intérêt du village. Le Chapelier n’aurait que faire des lois, des traditions, en comparaison.

Les mots de l’Homme sur sa conception de l’importance du niveau de combattant – car c’est ce que c’était au final- le fit légèrement rouler des yeux, en revanche. Voilà une manière de pensée bien obtuse. Si c’était peut-être le seul langage universel, ce n’était peut-être pas le meilleur en toutes circonstances pour autant.

« Dicté comme un vrai Iwajin sous les ordres de l’Intendante Hyûga Toph ! Je ne suis pas nécessairement d’accord, mais je respecte ton point de vue. Je pense qu’il y a plus d’un moyen de cuisiner le même repas. Si le résultat est équivalent, la méthode importe peu. »

Même si celle-ci pouvait sembler saugrenue ou même déshonorable. C’était du pareil au même, pour Taishi.

« Merci pour ton offre pour la maison, mais j’aimerais restaurer le bâtiment original, qui était majoritairement composé de bois. Un style très classique. Je préfère prendre mon temps, du coup. »

Avec un peu de chance, quelques mois tout au plus, pour autant qu’Aimi supporte sa présence ici aussi longtemps. L’Oterashi nia faire partie de ce fameux Sazori, mais l’Hayai songea qu’il aurait été bien étrange qu’il fut puni par ce groupe particulier si celui-ci n’en faisait pas partie. Mais Taishi comprenait le jeu joué par l’homme de terre, ainsi il n’insista pas sur le sujet.

Parler de relations amoureuses semblait définitivement une cause d’amertume pour Yanosa, et l’Hayai en fut bien attristé. Ce n’était certainement pas avec ce genre d’attitude qu’il séduirait qui – ou quoique – ce soit.

« Je garderais les yeux et l’esprit ouverts. Tu pourrais être surpris de ce que tu pourrais remarquer. La perte fait partie de l’expérience. Et elle a sa propre valeur, même si elle peut sembler bien difficile à voir sur le moment. Le temps fait bien les choses. »

Parfois, les lumières les plus étincelantes étaient trouvées en pleine obscurité…

« Hisa Nagamasa… »

Si l’Éclair Vert en la connaissait pas spécifiquement, il connaissait bien le clan lui-même. Le récit de Yanosa manquait de certains détails, dont les raisons expliquant cette infiltration, mais Taishi aurait tôt fait d’en apprendre les détails, pour peu de parler aux bonnes personnes. De ce qu’il comprenait, ça ne s’était pas passé comme prévu. Peut-être aurait-il besoin d’en parler à Toph à leur prochaine rencontre. Iwa ne pouvait se permettre ce genre d’état instable, pas quand elle se préparait à livrer combat comme un homme tel le Chapelier.

« La princesse est donc au pouvoir… Ça confirme ce que j’ai entendu via les rumeurs. Tetsu est donc bien vulnérable… Mais à un prix élevé de la part d’Iwa. »

Mais parlant de leur némésis, voilà que l’Oterashi lançait une perche.

« Oui, j’en ai entendu parler. »

Et bordel qu’ils avaient parlé d’ailleurs.

« Soyons honnêtes, surtout vu tes capacités… As-tu vu à quoi ressemble ce dieu singe, sous la ville ? »

Le regard de Taishi était bien sérieux cette fois, détonnant avec l’atmosphère légère qu’il avait entretenu jusqu’ici. Le sujet du Chapelier et des dieux ne méritait aucune plaisanterie.

« Existe-t-il un scénario où Iwa ne sera pas dévastée par sa libération et son scellement ?… »

Fronçant les sourcils, Taishi inspecta Yanosa des yeux.

« Que pensent les shinobis influents d’Iwa sur ce sujet d’ailleurs ? »


_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Prise de position [Hayai Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 22:37
« A ton aise. La proposition tiendra toujours si tu as besoin d’un peu de pierre chez toi. Beaucoup pensent que ça fait plus cossu, d’ailleurs... »

Après cet aparté déco, l’Oterashi détourna momentanément la tête lorsque l’éclair vert tenta de le faire relativiser sur les pertes qui avaient pu jalonner son parcours au fil des années. Des paroles relativement sages, même à l’oreille du guerrier de pierre, mais ce dernier avait déjà décidé et cristallisé la façon dont ces pertes allaient revêtir une valeur pour lui. Débattre sur le sujet n’y changerait plus rien, à présent : Yanosa avait besoin de conserver cette petite part de colère muette, de cette rage enfouie, pour tourner au quotidien, et plus encore pour se dépasser et aller chercher les forces dont il aurait besoin pour se surpasser. Si le temps avait un effet sur le Tellurique, c’était définitivement celui de le presser et de lui faire sentir à quel point ses efforts pour conserver son Berceau devaient s’intensifier.

Mais alors que la discussion entre les deux hommes semblait avoir déjà brassé un nombre de sujets assez importants et pas forcément triviaux, celle-ci prit soudainement un tournant bien plus sérieux qu’à l’accoutumée lorsque Taishi réagit de façon on ne peut plus positive à la dernière question de Yanosa. Ce Sommet, il en avait décidément bien entendu parler, si ce n’était plus, et disposait à priori d’informations très précises quant aux sujets qui y avaient été abordés. Surtout, songea le Chûnin, aux yeux de la question que le Hayai formula en retour.

« ...Hm. C’est ce que je pensais. A quoi il ressemble… ? Non. Mais j’ai définitivement perçu son aura, un ersatz de sa puissance. Disons simplement… qu’il n’y a rien, même de vaguement comparable, à ce que je sache, à travers le Yuukan. A part peut-être si on met le Chapelier dans l’équation… Ce qui est sûr, c’est que tant que nous ne serons pas prêts, réellement prêts, je ne me risquerai plus à retourner aussi profondément pour le saluer.

Parce que, non, à ce jour Taishi, il n’y a aucun moyen d’empêcher le Dieu Singe de dévaster Iwa si il se réveille. Nous poursuivons des pistes… Je gage, d’ailleurs, que si tu es au courant pour ce fameux Sommet, tu dois aussi être au courant de la « ressource » qui y a été révélée aux instances qui y ont participé. Acquérir cette ressource sera une condition sine qua non pour que nous puissions avoir une chance. Pour le reste… les unités spéciales du village sont sur le pied de guerre, comme tu l’imagines. On doit être capable d’évacuer des milliers de personnes, de les maintenir en sécurité quelques part, pendant qu’on se mesure à une puissance millénaire qu’un homme qui maîtrise le temps pourrait convoiter.

Oh, il y a des solutions, bien sûr… Encore faut-il arriver à faire comprendre à tout le monde quel degrés de risque il va falloir accepter pour que ça marche. Heureusement, comme je l’ai dit… moi et l’Intendante partageons la plupart de nos vues sur le sujet.
 »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 23:05
La description du Dieu Singe, ou plutôt de la sensation qu’il projetait, plongea Taishi dans un profond silence alors qu’il assimilait les nouvelles informations une à une. Il était difficile d’imaginer un tel phénomène, encore davantage de l’accepter comme réel et plausible. L’Hayai hocha de la tête à la mention de cette ressource indispensable au succès de l’opération. Les jutsus interdits, ou Kinjutsu. Ils était d’ailleurs hauts dans la liste des priorités de l’Hayai.

« C’est un risque considérable, surtout si nous l’utilisons uniquement pour localiser son aîné. »

Taishi ne voulait pas voir les dieux devenir une nouvelle super-arme avec lequel les villages shinobis poseraient en maitre leurs ambitions. Mais ça ne semblait plus un sujet si facile à débattre si leur puissance était absolument nécessaire à une victoire face au Chapelier.

« J’en comprends que pas tous au conseil sont d’accord avec ta vision des choses, ou celle de l’Intendante d’ailleurs. »

Ça semblait la seule conclusion possible. Yanosa était habile avec les mots et les choisissait avec habilité, un peu comme Meikyû Raizen. Mais tout comme au sommet, cette aptitude et prudence révélait son propre message.

« Je ne suis pas nécessairement surpris. Personne ne verrait d’un œil confiant une opération qui risque de détruire la ville, pour tenter de répliquer ce que seul le Chapelier a réussi à faire à ce jour. »

Il parlait du scellement du démon.

« Malgré cela, je suis d’accord qu’il faut avancer. »

L’Hayai songea qu’il lui faudra en savoir davantage sur les noms que Yanosa lui avait donné.

« Qu’en est-il des capacités du Chapelier lui-même ? Je suppose qu’à ce stade, vous êtes au courant de son talent suspecté de… Prémonition ? »

De voir le futur. Un raisonnement logique menait à penser que son aptitude n’était ni omnisciente, ni infinie en sa capacité. Elle avait une faille à exploiter, si mince soit-elle.

« À un moment ou un autre, nous devrons le traquer. Qui vois-tu comme personne de confiance pour préparer cette chasse ? »

Ils auraient tous des rôles différents dans ce projet. Certains chercheraient à sceller les dieux, d’autres à comprendre le fonctionnement des jutsus interdits. Mais d’autres, moins ou davantage fortunés selon le point de vue, auraient à combattre le Chapelier. Un homme qui, des mots du Héros de Kaze, avait décapité des shinobis d’élite plus rapidement que le temps lui-même.

Une vitesse que même l’Éclair Vert n’aurait pu égaler dans les meilleurs jours de son usage du Jikkûkan.

_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Prise de position [Hayai Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 15:09
« Un consensus sur un sujet pareil aurait été un véritable miracle, pour être honnête. Mais, c’est mieux comme ça : je préfère mille fois une saine opposition qui permet à des arguments pertinents d’émerger de tout côté plutôt qu’une plongée collective vers un plan unique et figé. Même si, au final… il faut se mettre suffisamment d’accord pour agir et ne pas se perdre en débats stériles. »

Yanosa avait peur. C’eut été totalement absurde de le nier, même pour lui-même. Mais la peur comme moteur pouvait permettre à ceux qui l’éprouvaient de se donner la force et la détermination pour lutter contre l’objet de cette peur. Sans elle, il n’y avait plus d’enjeux, plus d’objectif, et tout se finissait dans un creuset nihiliste où plus rien ne comptait. Ne pas avoir peur d’une créature millénaire qui renfermait tant de puissance, et qui pouvait à tout moment attirer l’attention du seul homme connu du Yuukan capable de manipuler le temps à sa guise tenait de la simple esbroufe, du paraître rassurant de façade. Et si l’Oterashi n’affichait effectivement pas ouvertement ce sentiment pour maintenir l’apparence du shinobi qu’on attendait de lui, il ne pouvait nier ce que la situation générait en lui d’anxiété.

« Ce que l’Homme au Chapeau a réussi à faire… Tu parles de sceller Gobi en lui ? … On est au bord d’un course à l’armement silencieuse. Si ça ne tenait qu’à moi, je laisserai ces soit-disant Dieu fouler leurs terres comme ils l’entendent, si il y avait la moindre chance que l’humanité puisse coexister avec eux. Ou alors, je ferais en sorte de les éliminer, purement et simplement. Les mêler aux affaires des Hommes… Ce sera certainement nécessaire pour contrer le Chapelier, mais sur le long terme, je n’y vois rien de bon. »

Autant qu’ils inspiraient la peur et le respect, ces Dieux pouvaient à présent également susciter l’envie et la convoitise, depuis que l’existence de ces Kinjutsu avait été révélée. Sceller une telle créature dans un être humain placé sous ses ordres, c’était pour une Nation la certitude de pouvoir dominer les autres ou, au pire, de lutter à armes égales avec celles qui auraient eu la même idée et les mêmes velléités bellicistes et expansionnistes qu’elle. Un tel contexte ne plaisait guère à Yanosa, c’était peu de le dire.

« Oui, nous sommes au courant. Mais ne pas avoir de certitude sur l’ampleur et l’intensité de l’utilisation qu’il peut faire de ce pouvoir est dangereux, extrêmement dangereux. Le traquer… Je gage que ce serait une effroyable perte de temps et de ressources humaines. Le contrer… en dépit de ses facultés, me paraît être une meilleure approche. A mon sens, dans un affrontement contre cet homme, seul l’un des Dieu pourra faire la différence et nous permettre de le pourfendre. Surtout maintenant que l’un d’eux a élu domicile dans ses entrailles…

La priorité quoi qu’il en soit est de former le plus gros de l’élite du village à manier ces techniques interdites. Dans un sens comme dans l’autre, elles seront indispensables pour faire jouer dans la balance la puissance dont on aura besoin… Des maîtres en Ninjutsu et en Fuuinjutsu. Ashitaka, Tenzin, Aimi, Teruyo. Bien d’autres, encore. Il faudra qu’ils soient prêts. Moi-même, je devrai être prêt. Je développe une nouvelle arcane… rien à voir avec un Kinjutsu, et je n’imaginais pas qu’elle puisse servir à ce point dans le contexte, mais le fait est qu’elle pourra s’avérer très utile pour mater Yonbi ou l’un de ses congénères. J’attendrai toutefois d’avoir fini son développement… pour la proposer comme outil au Conseil.
 »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Hayai Taishi
Hayai TaishiEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 2:31

« Il aurait été plus étrange de voir un consensus que le contraire. Un degré de prudence est nécessaire pour ne pas mener Iwa à sa perte. Ce ne serait pas la première fois que cela nuirait au village. »

Quand Akimoto avait tué Nara Alderan, l’Hayai n’en avait pas fait de cas outre-mesure, autrefois. Mais s’ils avaient étés un peu plus posé, la situation serait bien différente désormais. Difficile de dire exactement comment, mais…

« Je suis du même avis que toi concernant les dieux, et j’apprécie ton réalisme. Il me semble impossible de faire autrement que de les sceller à nouveau, ou du moins, les garder loin des mains du Chapelier. Quant à avoir réussi à extirper la puissance d’une de ces créatures… Tout ce que je peux dire, c’est que jusqu’à tout récemment, cela semblait parfaitement impossible. Ou plutôt, impossible dans le contexte d’une vie humaine ordinaire. »

Il avait d’ailleurs souligné pendant le sommet que si les dieux avaient étés scellés à la base, il y avait nécessairement une raison. L’incident au pays de l’eau, puis celui du vent, semblaient des preuves suffisantes que ces démons, une fois libérés et relâchés, risquaient fort de plonger le Yuukan dans un cataclysme qui n’aurait de semblant que celui de sa genèse. Quant à l’option des les éliminer comme Yanosa le disait, Taishi n’était pas convaincu que ce soit si simple. Un dieu par définition était immuable et dans le sens des religions de ce monde, un concept d’immortalité. C’était d’ailleurs peut-être le but du Chapelier. S’il pouvait manipuler le temps, et ainsi se rajeunir peut-être, ne pouvait-il pas en essence vivre indéfiniment ?

« Je travaille moi-aussi sur de nouvelles techniques visant eux à contrer le Chapelier. Malgré cela, à ce stade il me semble, comme tu le dis, impossible de le traquer, de le vaincre sans risquer des pertes colossales. Je ne vois que quelques shinobis dans ce village capable de lui tenir tête, mais personne ici ne peut vraiment mettre sa vie en danger, surtout s’il a l’assistance d’un dieu en lui. »

Les gens qu’il avait en tête étaient essentiel à Iwa, et plongerait le village dans l’incertitude s’ils venaient à disparaître. Et avant cela, ils devaient gérer le problème de San Goku. L’Hayai fit une pause tout en réfléchissant, puis finit par hausser les épaules.

« Un sujet bien sombre ! Pour autant, j’ai à peine posé mes valises et je n’interviendrai aussi peu que possible dans vos affaires, ou celles du conseil. Malgré cela, j’ose espérer que tu n’hésiteras pas à m’alerter si tu as besoin de moi pour tes projets. Ou quoique ce soit, en réalité. »

Il eut un simple sourire en rangeant l’ensemble à thé.

« Toi, Musashi et Aimi… Vous avez fait des progrès remarquables, et désormais vous êtes les parents d’une nouvelle génération. J’appartiens au passé, mais je ne suis pas disparu pour autant. »

Il tourna ses yeux verts vers l’Oterashi.

« Prend quand même garde, Yanosa. Ton cœur est au bon endroit, mais à surgir à l’improviste, tu risques d’écraser les mauvais orteils, éventuellement. J’en suis bien amusé, mais je me doute que d’autres ne seront pas du même avis ! »

L’Hayai eut un petit rire.

« Tu ferais mieux de t’éclipser avant le retour de Glouba… Aimi ne pardonnerait pas que vos retrouvailles détruisent sa boutique ! À moins que tu n’aies d’autres questions ? »


_________________
Gods will bleed, Invité.
Taishi's Theme III : Rule Revolution
Prise de position [Hayai Taishi] 56132_s
#GLOUBAFETT / #GLOUBA`s THEME I : A MAJESTIC HUNTER
#TAISHI`s THEME I : GREEN FLASH ECHO / #TAISHI`s THEME II : DAEDALUS EMERGENCE
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Prise de position [Hayai Taishi] Empty
Ven 22 Mai 2020 - 0:50
De fil en aiguille, l’Oterashi constata que ses vues sur la situations étaient fondamentalement partagées avec l’éclair vert. Yanosa n’était pas homme à avoir besoin de la confirmation d’autrui pour savoir si oui ou non son avis était pertinent, ses idées intéressantes ou ses positions idéologiques défendables. Cependant, constater qu’un homme avec l’expérience et le passif de Taishi arrivait peu ou prou aux mêmes conclusions que lui avait malgré tout quelque chose de rassurant. A moins, bien sûr, que tous les deux, ainsi que l’Intendante et bien d’autres shinobis encore ne fassent tous fausse route, mais ça, seul l’avenir pourrait leur apprendre. Il n’y avait qu’en avançant que cette crise pourrait se résoudre : la passivité, c’était la mort assurée, quels qu’aient pu être les avis de chacun.

« ...Hm. Lui tenir tête. Étrange expression, quand on sait quel sort il a réservé à l’un des shinobis qui avait tenté de lui barrer la route à Hayashi. Un combat ordinaire est à exclure contre lui : c’est tout ou rien. Mais pour avoir une chance de le surprendre, il faudra aller en dehors des sentiers battus... »

Tous leurs efforts, en ce qui concernait Yanosa en tout cas, devaient être tournés en ce sens. Pour ce qu’ils en savaient, peut-être le Chapelier était-il déjà au courant et se préparait-il déjà à utiliser à son avantage, comme des pions sur un échiquier, les shinobi qui auraient l’opportunité d’apprendre ces fameux Kinjutsu. Aussi indispensables que ces outils soient, ils ne pourraient pas suffire, le Tellurique en était convaincu. Mûrissant cette pensée, l’Oterashi se surprit à apprécier à sa juste valeur la présence de Taishi parmi eux : si il y avait en effet bien un iwajin qui avait osé arpenter des chemins de traverse, c’était lui, et Iwa aurait besoin de soldats comme ça pour triompher.

« Une génération, tu dis… Le temps passe si vite, c’est vrai, quand la mort est à tous les carrefours. Je sais… ou du moins, je pense savoir, qu’on peut compter sur toi. Que je, peux compter sur toi. C’était tout ce dont je voulais m’assurer. »

Opérant alors une transition qui était parfaitement raccord avec le personnage atypique qu’il était, l’éclair vert invita le plus poliment du monde le guerrier de pierre à se carapater de la boutique d’Aimi. Peu importait ses véritables raisons, au fond : leur entrevue arrivait à son terme, et si aucun d’eux n’avait réellement appris quoi que ce soit de fondamentalement nouveau, les deux soldats savaient désormais sur quel pied danser l’un avec l’autre. Une façon de parler tout à fait imagée, et en aucun cas à prendre au premier degré, cela allait de soit.

« Hm ! Plus je gêne les gens autours de moi, plus je me dis que je fais bien mon travail. Je dois dépenser une somme phénoménale d’énergie pour rester camouflé à la surface, je vais m’en retourner à l’une de mes planques. A très bientôt, Taishi. »

Sur ces mots, l’Oterashi s’enfonça alors dans le sol de la boutique pour y disparaître aussi subitement qu’il y était apparu, retournant se terre à un endroit où il pourrait refaire le plein d’énergie sans risquer de se faire repérer par l’un de ses pairs.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Prise de position [Hayai Taishi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: