Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal

Partagez

Devant une porte close [Tenzin]

Yawa Seika
Yawa Seika

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Mer 6 Mai 2020 - 15:15
La médecine peut faire des miracles, et sauver des vies. C’est dans cette optique que Seika a choisi de se rendre, un jour, à l’hôpital pour demander à ce qu’on lui enseigne cet art d’une noblesse infinie. Elle est tombée sur Chiwa Aimi, ce jour-là, qui a accepté de l’écouter et de la prendre sous son aile. Depuis, cette femme pleine de force, de courage et d’intelligence est également devenue sa Sensei, pas seulement en tant que médecin en devenir, mais aussi en tant que shinobi. S’il en fallait plus pour qu’elle ait une foi aveugle en la rubiconde, Seika serait bien ingrate. Pourtant, plusieurs événements se sont produits depuis, qui ont placé la Chûnin plus haut que tout dans l’estime de la châtaigne. Cet entrainement où la jeune fille n’osait pas se battre sérieusement de peur de blesser a été un premier déclic, suite à quoi la Genin lui a avoué déjà l’aimer énormément. Puis cet affrontement contre Kagura, qui a bien failli briser l’enfant, incapable de se battre sérieusement tout en contrôler sa force, suite auquel la première personne à l’avoir aidée a été l’Eiseinin, avec des mots qui l’ont touchée, à un point que l’on ne peut imaginer. Ce jour-là, ses soins lui ont permis de se remettre sur pied à une vitesse anormale, pouvant ainsi continuer dans cet examen en affrontant Nihito Meho. Lui aussi a été victime de l’incapacité de la Yawa à jauger la force de ses coups.

Une chance pour elle, il semblerait que le jeune homme ait pu participer à la finale, où elle lui souhaite vivement de gagner, car il est assurément un Genin fort et gentil, qui mérite la victoire finale… Bien plus qu’elle, le monstre se cachant sous des airs de petit ange. Elle a une nouvelle fois été sauvée par sa Senseï, alors que ses blessures étaient d’autant plus sérieuses que lors de son affrontement contre Kagura. Un bras brûlé, des muscles en charpie… Chacun n’obtient que ce qu’il mérite, dit-on, et à son réveil, sentant la douleur de son corps et de son cœur, la châtaigne n’a pas osé se plaindre une seule fois. Si les blessures n’étaient qu’un lointain et mauvais souvenir, la douleur quant à elle ne voulait pas s’en aller. Son corps a été éprouvé, bien plus qu’il n’aurait dû l’être, uniquement pour sa soif de victoire… camouflée sous une envie d’honorer deux personnes qui doivent avoir honte du spectacle qu’elle a montré. Grâce aux soins prodigieux de la rougeoyante, la brunette a pu sortir rapidement de l’hôpital, et s’est souvenu des mots de Tenzin suite à son combat. Il voulait lui parler, mais elle ignore à quel sujet.

Avançant dans le vague, la Genin se dirige vers les hauts plateaux, presque par instinct. Elle ne sait pas ce que veut ce Senpai, lui qui semble si fort et si droit, n’a rien à faire à parler avec une enfant gâtée qui détruit tout ce qu’elle touche. Ses muscles la lancent, par moment, comme pour lui rappeler qu’elle a exagéré, lui murmurer qu’elle a trop sollicités, tout ça pour briser des os. Son esprit vogue, jusqu’à ce que l’idée qu’un jour elle puisse aller trop loin, pour elle ou pour son adversaire, sème le désordre dans ses pensées. Elle ne veut pas tuer, ni blesser, mais soigner et sauver des vies, comme celle qui doit la maudire maintenant. Le public entier doit la voir comme une bête de foire, un énergumène mystérieux, qui commence le combat avec un grand sourire et des mots encourageants, et le termine à moitié morte, après avoir rendu son adversaire à moitié infirme. Comment regarder Aimi en face et lui redire qu’elle veut sauver les autres, après avoir fait ça ?



Spoiler:
 

_________________
Devant une porte close [Tenzin] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 12:38
Comme j'en avais l'habitude auparavant, j'étais sur les Hauts-Plateaux en train de méditer pour renforcer ma concentration. Depuis quelques temps, j'avais croulé sous les responsabilités diverses que m'avaient offert nouvelles responsabilités, et j'avais eu moins souvent le temps de méditer sur ces chaînes de montagnes qui m'étaient si familières. Toutefois, malgré mon absence, je n'avais rien perdu de la familiarité que ses lieux me procuraient. Un vent frais que je connaissais bien, des aspérités dans la roche ou mes pieds trouvaient naturellement leur appuis. Mais si j'étais là aujourd'hui, ce n'était pas uniquement pour méditer. Bien que cela faisait parti de mes intentions initiales, j'en avais profité pour convier quelqu'un avec moi. Ce n'était pas mon élève, et elle n'était pas non plus dans mon unité, et je ne l'avais que rarement croisée. Mais la seule fois où j'avais réellement été à ses côtés, j'avais perçu ses paroles et ses doutes. Et je ne pouvais lui permettre de garder ce genre de doutes, de peurs...

C'était bien évidemment de la jeune Seika que j'étais en train de parler. J'avais arbitré son premier combat contre la Nagamasa qui était, de ce que j'avais compris, son amie. C'était une détentrice d'une capacité particulière ; les Portes Célestes. Une capacité qui s'ouvrait à ceux qui destinaient leur corps et leur âmes au Taijutsu. Elle avait bien évidemment d'autres cordes à son arc, mais cette dernière restait pour la genin l'une des plus importantes et plus puissantes. Sans aucun contexte. Lorsque j'avais vu cette capacité, j'avais eu un léger frisson le long de mon échine. Un souvenir peu agréable était remonté à mon esprit : celui du tournoi de Kaze no Kuni. J'avais alors affronté un utilisateur de ces Portes, et c'était la première fois que j'avais eu un membre cassé, malgré mon assimilation que j'avais tenté de mettre le plus rapidement possible. Mais comme vous le compreniez si bien, la puissance de cette capacité n'avait d'égale que sa dangerosité. Non seulement pour l'adversaire que pour l'utilisateur. Pour cause, Seika avait grièvement blessé Kagura, puis Meho, et c'était elle-même retrouvé à chaque fois dans un état déplorable.

Mais si je l'avais convoqué ce jour, ce n'était pas tant pour lui parler de cette capacité sur laquelle j'avais fait des recherches. Mais plutôt sur le doute et les paroles qu'elle avait émise en ma présence. Des paroles qui reflétaient sa culpabilité et sa détresse. Une détresse et une culpabilité qui risquait, un jour, de lui causer du tord à elle et à ses compagnons d'arme. Après quelques minutes d'attente, je finis par sentir la jeune kunoichi arriver à mon niveau et je me tournai vers elle. Je me levai souplement du sol, époussetai un peu ma tenue avant de regarder la jeune femme dans les yeux avec un très léger sourire. Je la saluai d'abord avec un hochement de tête avant de lui adresser la parole.

-Bonjour, Seika-chan. Merci d'avoir répondu à mon invitation.

Je la laissai encore s'approcher de quelques pas avant de prendre un air un peu pensif, perdant le sourire que j'avais initialement pour poser sur elle un regard un peu plus intense.

-Si j'ai demandé à te voir aujourd'hui, c'est pour te parler de quelque chose que je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre pendant l'examen chunin. Ta culpabilité...

Prenant une grande inspiration avant d'expirer l'air avec lequel je venais de remplir mes poumons, je continuai.

-Et si je peux la comprendre, celle-ci va te causer du tord, à toi comme à tes amis, si tu continues dans cette voix. Alors je ne vais pas me perdre en paroles. Me tournant alors pour me pencher vers ma faux et la ramasser au sol, je la fis tourner entre mes mains avant de la positionner dans mon dos d'une main. Affronte-moi.
Spoiler:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Devant une porte close [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 17:05
Gentillesse et brutalité ne font pas bon ménage, en un seul être humain. Si Seika est sans doute, en temps normal, la plus douce et le plus gentille des filles, qui donnerait volontiers tout ce qu’elle a de matériel pour aider les autres, voire même sa propre vie – point sur lequel Aimi l’a rappellée à l’ordre – il s’avère qu’en combat, elle n’arrive pas à jauger sa force de façon à épargner son adversaire. Il semble aussi que l’activation des portes lui fassent gagner une trop grande concentration, qui la prive de sa perception du trop faire. Son esprit s’est heurté à tout cela, et la châtaigne est perdu, se voyant comme une créature abominable et sans cœur, alors même qu’on lui a dit le contraire plusieurs fois, depuis ses déboires, pourtant encore récents. Sur le terrain d’entrainement, Tenzin est déjà présent et l’attend. Il capte sa présence assez tôt pour la saluer avant même qu’elle n’estime être à une distance convenable pour le faire. Elle s’efforce de sourire, car elle ne veut pas inquiéter son Senpai, et répond à ses salutations :

« Bonjour Tenzin-sama, je suis venue comme vous me l’avez demandé. »

Elle tente de cacher son mal-être, pour ne pas être irrespectueuse avec son aîné, mais celui-ci n’est pas dupe, et l’a faite venir ici justement parce qu’il l’a entendue à la fin de son combat contre Kagura. Les mots étaient lancés un peu « à chaud », pourtant la jeune fille a pris cette décision finale après le combat contre Meho, lorsqu’elle se trouvait à l’hôpital. Ne plus faire de mal inutilement… Oui, c’est normal de penser ainsi, et la châtaigne estime que faire du mal ne peut pas avoir d’utilité, alors autant arrêter de se battre. Mais les derniers mots du grand shinobi face à elle la font frisonner de peur. L’affronter ? Se battre, si tôt après avoir prouvé qu’elle était un échec en tant que shinobi et amie, alors que ses blessures sont à peine guéries ?

« Tenzin…sama, je ne peux … pas… »

Elle baisse la tête, quelques instants, et essaie de chasser ses pensées stupides. « Il est fort, tu peux y aller, ça ne se passera pas comme à l’examen ». Mais ce sont justement ces pensées qui lui ont fait penser qu’elle pouvait utiliser ses Portes Célestes contre Kagura et Meho. D’ailleurs, Meho était bien plus fort qu’elle, et ses bras n’ont pas échappé aux attaques de la Yawa. Elle voudrait refuser, mais le Konran n’affiche pas un air d’hésitation. Il sait ce qu’il fait, alors peut-être… qu’une dernière fois, en faisant très attention, elle pourra essayer.

« Je vais essayer… je vous prie de bien vouloir m’arrêter si vous pensez que je vais trop loin. Allez-y aussi fort qu’il le faut, je vous en prie… S’il vous plait. »

Elle recule, de quelques pas, comme pour laisser une distance réglementaire, et regarde ses mains tremblantes, quelques secondes, avant de serrer les poings. Son regard de combattante ne se montre pas aujourd’hui, mais selon la force que le Jônin emploiera, cela pourrait redonner un brin de confiance à la Genin pour utiliser ses capacités sans se retenir. Cette fois, elle ne montera pas d’un cran sans s’assurer que ses assauts sont inefficaces. Elle attrape alors un kunai, de sa poche latérale, d’une manière assez fébrile. Sur celui-ci est accroché une bombe fumigène. Le projectile est lancé par la brune, sans grande conviction, et celle-ci le suit aussitôt pour tenter de venir frapper Tenzin d’un coup de poing assez basique. Il se peut que le shinobi en face lui remette vite les idées en place, si la Genin se laisse aller à la facilité, avec des assauts bancals. Après tout, peut-être que c’est ce qu’elle cherche, au fond d’elle ?


résumé:
 

_________________
Devant une porte close [Tenzin] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 22:40
Malgré la détermination incroyable dont elle avait fait preuve lors de cet examen chunin, il était plus qu'évident que la kunoichi n'était ni assurée ni méchante. Tout dans sa posture indiquait sa timidité et la réserve dont elle faisait preuve. Lorsqu'elle s'avança vers moi, elle me sourit doucement, hésitante, comme si elle cherchait d'ores et déjà à m'apaiser de sa gentillesse, ce qu'elle faisait certainement inconsciemment. Ses capacités destructrices de shinobi contrastaient drastiquement avec ses son tempérament. Peut-être était-ce là que résidait la confusion ? Certainement, toutefois je ne désirais pas aller trop vite en besogne. Ce que je voulais montrer à la kunoichi n'était autre que le vaste monde qui l'entourait, elle et les autres Iwajins. Mais alors qu'elle prend la parole, je ne peux m'empêcher de tiquer sur un mot qu'elle venait de prononcer. Sama ? Je haussai un sourcil. J'étais certes un jonin, et chef du Sazori, mais en aucun cas je ne pensais mériter ce titre de "-sama". Je venais d'un milieu des plus modestes, et ma position actuelle ne légitimait en rien ce surnom que je trouvais par ailleurs pompeux pour ma personne. Je levai la main pour avertir immédiatement la kunoichi.

-Pas de "-sama" avec moi. Tu peux m'appeler simplement Tenzin. Au mieux, si tu te sens mal à l'aise, "-senpai" conviendra très bien.

La rassurai-je avec un sourire avenant. Je ne tardai pas à enchaîner rapidement avec l'objet de sa visite, et lorsqu'elle baissa la tête et les yeux, je sus ce qu'elle allait dire. "Non". Toutefois, je n'accepterais pas simplement cette réponse. Mon sourire se transforma en un rictus inquiet, et j'attendis qu'elle finisse de refuser pour enchaîner.

-Tu es encore blessée ? Si c'est le cas, on peut repousser cet entraînement. Mais j'en doute n'est-ce pas ? finis-je avec un fin sourire qui n'avait, malgré la phrase, rien de mesquin.

Bien qu'elle puisse avoir des gênes mineures résiduelles, je me doutais qu'elle avait quasiment entièrement récupéré de son combat. J'avais attendu suffisamment de temps, et nos ninjas médecin dirigés par Aimi étaient tout ce qu'il y avait de plus compétents. Si j'avais placé cette phrase, c'était pour indiquer que le seul refus que j'accepterais, était le fait qu'elle soit toujours blessée. Mais j'en doutais. Elle finit par accepter, et elle recula de quelques pas. Je ne pus empêcher de constater ses mains et son corps tremblant, et pour des oeils non avertis, mon air impassible pouvait paraître cruel. Mais il n'en était rien. Elle était psychologiquement diminuée après ce combat, et la traiter comme si quelque chose clochait chez elle n'allait pas l'aider à se réparer. Bien au contraire. J'observe ses mouvements hésitants et ses gestes tremblotants, ne laissant rien transparaître sans avoir l'air froid. La détermination dont elle avait fait preuve au tournoi s'était largement envolée à présent. Mais je comptais bien lui en parler après.

-Ne t'inquiète pas pour moi. Je ferai le nécessaire.

Elle piocha fébrilement un kunai dans sa poche, y attachant une boule fumigène qu'elle lança sur moi. J'étais presque étonné de voir que, malgré les secousses de ses mains, elle était capable de viser aussi bien. Mais c'était bien trop prévisible, et surtout bien trop visible. Elle suivit tout de suite après, espérant certainement me surprendre avec la fumée et m'aveugler pour me porter un coup. Mais elle serait elle-même aveugle. Levant simplement la lame de ma faux et recouvrit mes voies aériennes avec mon deuxième bras, le kunai vint ricocher contre l'acier de ma lame, et le choc des deux armes créa une explosion de fumée et un gros nuage qui recouvrit la zone. Je n'y voyais plus rien, mais elle non plus, le monde était devenu pour un bref moment entièrement violet. Son coup de poing n'allait pas tarder à arriver, et d'un mouvement du poignet, je fis un petit swing avec ma faux et laissai le chakra s'échapper de mon corps. Une puissante rafale de vent s'échappa de mon arme, venant disperser la purée de pois et par la même occasion, repousser le corps de la jeune Seika sur quelques mètres. Dans le même mouvement, je me saisis avec mon autre main d'un kunai que je lançai immédiatement sur la jambe droite de la kunoichi. Mais je visai intentionnellement légèrement sur le côté, de manière à ce que, même si elle n'évitait pas le kunai, celui-ci ne ferait que lui entailler la jambe.

-Si tu veux attaquer avec une stratégie, essaie de ne pas le montrer à ton adversaire, Seika-chan.
Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Devant une porte close [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 17:43
La Seika qui a affronté Kagura et Meho est bien différente de celle qui fait face à Tenzin, aujourd’hui. Lors du tournoi, malgré la pression, la jeune fille a su faire preuve d’une grande concentration, et de beaux réflexes pour agir contre ses adversaires du moment, allant trop loin dans son entêtement à vouloir montrer le meilleur d’elle-même. Bizarrement, c’est le jour où la personne en face la surclasse totalement que la châtaigne décide de se présenter sans esprit de combattivité. Se battre sans vouloir se battre n’apportera rien, ni au Jônin, ni à la Genin. Son kunai est d’ailleurs contré d’une façon très simple, qui surprend la Yawa, avec une arme plutôt atypique. Elle ne compte pas s’arrêter pour autant, mais le Konran fait usage de l’une de ses affinités pour repousser l’ensemble de son assaut. La brune se retrouve propulsée sur une distance plutôt faible, mais la force est suffisante pour la faire chuter, et la forcer à se remettre sur pieds. Si elle avait été aussi molle que lors de sa première attaque, la petite aurait mis bien du temps à se relever, mais la sensation de subir une première réplique de la part de son Senpai semble l’aider à laisser ses problèmes de côté pour se concentrer sur le combat.

Sur ses deux pieds, elle voit le Kunai arriver, mais ne fait rien pour le parer. C’est sans doute une pensée étrange, mais la Kunoichi se dit que la douleur devrait la stimuler, pour pouvoir se battre plus sérieusement. Ses pensées se mélangent, entre la culpabilité qui la ronge encore et l’envie de ne pas décevoir Tenzin, qui a pris de son temps – sans aucun doute précieux – pour l’aider alors même qu’elle ne pense rien mériter de tel. Le projectile ne fait que l’entailler, plutôt que se planter dans sa jambe, ce qu’elle trouve plutôt étrange. Le sang coule lentement, et la douleur lui arrache une grimace, mais elle ne se plaint pas.

« Merci, Tenzin-senpai, de vous inquiéter de mon état, mais je vais bien. Rien ne m’empêchera de vous affronter aujourd’hui, du moins sur un plan physique. Désolée d’avoir été aussi passive, je vais essayer de faire au mieux pour que vous ne perdiez pas votre temps. »

On pourrait croire qu’une légère flamme brûlait dans ses yeux, lorsqu’elle a achevé sa phrase. Sa détermination est toujours là, quelque part, et il semble que les mots et les gestes de son Senpai aient attisé quelque chose en elle. Il connaît déjà une grande partie de ses techniques, mais est-ce une raison pour abandonner ? Elle a déjà trop attendu pour commencer ce combat, alors il est temps d’y aller, pour elle. Elle observe les éléments qu’elle peut voir, et se concentre sur la faux. Oui, il utilise une arme potentiellement dangereuse et imprévisible, mais ce n’est pas tout. L’affinité qu’il a montrée est le Fuuton, il est donc capable de l’utiliser, comme Aimi. La châtaigne laisse ses réflexions de côté et décide de partir en se laissant guider par son instinct. Enchaîner des attaques rapides, sans laisser le droit à l’adversaire de respirer, c’est son style de combat, qu’elle utilise ou non les portes. D’un bond, aidé par son chakra, elle reprend donc les hostilités. En arrivant vers Tenzin, elle arme son poing droit pour frapper, mais change au dernier moment pour tenter de frapper du gauche. Une feinte assez banale, déjà utilisée contre Meho, en toute fin de combat, et qui n’avait pas fait mouche. L’important ici, c’est que la technique est exécutée avec brio et sans temps mort. Cela arrache un sourire à la Yawa, qui aime beaucoup le Taijutsu. Ce coup ne sera pas mortel, s’il touche, et ne devrait rien casser non plus. C’est ce qui la met le plus en joie, au fond…




résumé:
 

_________________
Devant une porte close [Tenzin] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 14:42
Comme prévu, la rafale de vent qui était sortie de ma faux avait balayé et le nuage de fumée, et repoussé mon adversaire qui se dirigeait vers moi. Alors que la fumée était chassée du terrain, la jeune Seika se retrouva rapidement au sol. Mais loin de se laisser déstabiliser, et malgré le peu de conviction de son attaque précédente, elle se releva immédiatement pour me faire face. Elle n'avait peut-être pas le même esprit combattif que j'avais pu observer au cours de cet examen des chunins, toutefois il semblait que son corps se rappelait encore comment se battre et survivre. A peu près...car lorsque je lançai le kunai vers elle, elle ne tenta même pas de l'esquiver. Heureusement j'avais fais en sorte de ne pas viser un point crucial, autrement elle serait morte. Mais elle avait dû comprendre qu'elle n'était pas en grave danger avec la trajectoire évidente de ce kunai, qui finit par simplement érafler sa cuisse sans grande conséquence et lui arracher une petite grimace. Je levai un sourcil, m'attendant à voir une Seika résiliée. Mais lorsqu'elle releva la tête et me répondit, je vis une petite flamme danser dans son regard. Une lueur encore vacillante, mais bien présente. Un sourire étira mes lèvres.

-Je préfère déjà ce que je vois. Continuons alors.

Alors que jusque là, elle tremblotait, hésitante, son corps était devenu bien plus détendu. Ses muscles relâchés, elle ne montrait plus aucun signe de doute. Elle semblait avoir arrêté aussi de réfléchir pour laisser parler la combattante qui sommeillait au fond d'elle-même. Pliant les jambes un instant, elle fonça sur moi et couvrit la distance qui nous séparait en un instant. Pour une adepte du taijutsu et du combat rapproché, il n'y avait rien de plus normal, et je m'y attendais. Je ne comptais pas me défiler à ce pugilat. Accusant un petit pas de recul pour mieux réceptionner ses coups, je m'apprêtai à bloquer son poing droit avec le manche de ma faux. Mais au dernier moment, elle changea de trajectoire pour me frapper de son poing gauche. Astucieux, cette petite feinte, et je fus légèrement surpris de voir ce mouvement sortir alors qu'elle reprenait à peine son esprit combattif. Mon sourire s'agrandit alors. Et alors que son poing allait m'atteindre à la joue, il rencontra une couche de vent qui le bloqua sans le moindre soucis. J'avais attendu le dernier moment, et d'une impulsion de vent, je dégageai son poing de ma figure sans subir le moindre dégât.

Profitant certainement de la surprise et du léger recul de mon adversaire, je me baissai vivement, et d'un coup horizontal de mon bras, je balayai le sol avec ma faux. Ce coup était à nouveau effectué avec le manche de mon arme et visait les jambes de la genin dans le but de la faire chuter. Mais je ne m'arrêtais pas là. Alors que je terminais le mouvement semi-circulaire, et toujours baissé, je pointai mon index et mon majeur vers la jeune femme, pouce levé. Une balle de vent se forma pour partir frapper la demoiselle en plein ventre. L'enchaînement, bien que pas si rapide que cela, avait été effectué avec une fluidité qui montrait bien mon aisance avec mon arme aussi bien que le maniement de l'affinité avec laquelle je ne faisait qu'un.
Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Devant une porte close [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 13:46
D’un assaut pitoyable et que l’on pouvait à peine considérer comme une attaque, Seika passe à un enchaînement déjà plus convaincant. Sa fameuse feinte n’est pas un coup inévitable, loin de là, surtout lorsqu’elle se bat avec ses capacités « basiques », mais sur un malentendu, cela aurait pu donner quelque chose. Au fond, la feinte est utile pour déstabiliser son opposant, qui en n’ayant jamais vu la châtaigne le faire sera indubitablement pris de court, mais cela ne fonctionne que si la personne en face ne possède pas de réflexes anormaux ou de techniques malignes. En l’occurrence, le Jônin ne l’est pas sans raisons, et alors que le coup de la Yawa vient frapper sa mâchoire, il le repousse avec une bourrasque ne nécessitant aucun mûdra, et provenant d’une zone un peu étrange. Cela déconcentre la jeune fille, qui ne remarque pas la contre-attaque de Tenzin.

La faux la fauche, si l’on peut dire, la faisant tomber en un instant. Elle tente de se relever rapidement, mais la prochaine attaque du Konran est directe, et vient lui percuter l’abdomen très rapidement. Cela ne la laisse pas indifférente, car elle la subit de plein fouet, et elle a le souffle coupé un bref instant. Roulant au sol pour remettre une légère distance – se moquant bien des apparences – elle se remet sur pied aussi vite que possible. Soufflant un coup, suite à cette « balle de vent » qui ne l’a pas laissée indifférente, elle passe ensuite à sa propre contre-offensive, un petit sourire en coin, sentant cette même ardeur du combat qu’elle avait contre Meho et Kagura, qu’elle déteste ressentir désormais. Plantant ses mains dans le sol, elle utilise son chakra Doton pour soulever un important bloc de terre et l’envoyer vers son Senpai.

« Attrape, Tenzin-Senpai ! »

Le bloc ne part pas avec une force énorme, et ne risque pas de créer de quelconques dégâts, même si le jeune homme le reçoit de plein fouet, mais elle profite de sa taille pour disparaître de la vue de Tenzin, et contourne le bloc pour tenter de venir frapper l’homme à la faux. Porter un coup, même mineur, à quelqu’un d’aussi fort que le Konran serait un exploit pour une jeune fille impressionnable comme Seika. Elle se sert alors d’une attaque que lui a apprise Ryoko, bondissant sur l’Iwajin le pied en avant, prête à recevoir son propre bloc de terre juste pour réussir à porter un coup au Jônin. Sa détermination semble revenir peu à peu, mais il est difficile de dire si elle durera plus que juste un combat.




résumé:
 

_________________
Devant une porte close [Tenzin] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Lun 11 Mai 2020 - 22:10
Pris sous le coup de la surprise de voir son point repousser par une bourrasque sorti de nul part, Seika ne réussit pas à suivre la fin de l'enchaînement. Le manche de ma faux frôla le sol et vint balayer ses deux jambes d'une traite. Elle chuta sans ménagement, et lorsqu'elle tenta de se relever, je pointais déjà deux doigts dans sa direction. Elle ne vit pas arriver la balle de vent et celle-ci la cueillit en plein estomac, la pliant en deux alors qu'elle roulait sur le sol pour s'éloigner de moi. Je la laissai prendre de la distance et la regardai avec un air calme et serein. J'attendais simplement la suite de sa contre-attaque. Et au fur et à mesure que le combat avançait, la flamme dans les yeux de la Yawa continua de s'intensifier, petit à petit. Je ne pouvais qu'en être heureux. Malgré les paroles qu'elle avait prononcé, dans le feu de l'action, son esprit de guerrière reprenait le dessus. Et c'était ainsi que cela devait être. Je ne tenais pas à affronter une marionnette sans le moindre esprit combattif. Cela serait non seulement ennuyant pour moi, mais certainement encore bien plus pour elle.

Je voyais un petit sourire en coin se dessiner sur le visage de la demoiselle, et je devinais qu'elle se préparait à repasser à l'offensive. J'aimais cette attitude. Haussant un sourcil dubitatif, je vis la kunoichi planter ses mains dans le sol, et me faisant voir son contrôle du doton, elle en sorti un gros bout de roche qui la surplombait complètement. Je ne voyais plus la jeune genin, et bien que son rocher ne semblait pas très puissant ni dangereux, je fis un saut pour l'esquiver en me retrouvant dans les airs. Toutefois, ce n'était pas là le plus important. Elle avait visiblement mis en place une stratégie, et ces dernières se faisaient de plus en plus élaborées et décisives au fur et à mesure du combat. D'abord la feinte. Maintenant, le rocher pour cacher son offensive ? C'était bien pensé. J'étais dans les airs, en pleine esquive, visiblement sans défense. Mais alors même que mes pieds ne touchaient pas le sol, j'esquivai rapidement son coup de pied sauté dont je reconnaissais aisément la marque de fabrique, comme si glissais sur le vent. Mes cheveux suivirent le mouvement graciles de mon corps, et Seika ne frappa que l'air.

-C'est un mouvement que t'as enseigné Ryoko-chan, je me trompe ?

Et alors que j'étais à courte distance, mais pas non plus au corps à corps avec l'Iwajin, je fendis l'air de ma faux dans un mouvement simple et pas particulièrement rapide. Je laissai mon chakra s'écouler à travers mon bras et ma faux pour que celle-ci ibère l'énergie du vent que je contenais en moi. Une rafale de vent fonça vers mon adversaire qui terminait son mouvement. Je ne pensais pas la toucher, la technique n'était pas particulièrement rapide. Mais je ne voulais pas non plus la blesser sérieusement. Toutefois, je comptais bien lui montrer quelque chose de particulier au cours de ce combat, quelque chose dont elle devait certainement se douter au fur et à mesure de l'affrontement. Je comptais lui montrer qui j'étais réellement. Et ce dans le but qu'elle comprenne quelque chose qui lui servirait, je l'espère, plus tard.
Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Devant une porte close [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 0:40
Seika projette un bloc de terre en pensant surprendre son adversaire. Cette stratégie est inédite, et elle n’a pas songé à l’utiliser lors du tournoi des Genin, pour la simple et bonne raison qu’elle ne s’estimait pas prête à l’utiliser alors. Néanmoins, il faut dire que son enchaînement est au point, car cela semble tout de même gêner Tenzin, qui la voit surgir de sa gauche, et qui une nouvelle fois semble utiliser un jutsu que la châtaigne ne comprend pas pour ne pas être frappé. Elle affiche une moue déconcertée, alors que le jeune homme lui dit quelque chose tout en envoyant une nouvelle fois une attaque Fuuton en sa direction. Elle active alors une armure Doton, pour encaisser le choc sans se retrouver au tapis cette fois, « annulant » les dégâts par la même occasion.

« En effet, Ryoko-senpai m’a appris cette technique, et j’essaie de lui faire honneur. »

Contre Meho, c’est par ce jutsu qu’elle avait réussi à lui infliger une blessure. En repensant à cela, elle grimace, mais se dit finalement que même si la situation était vraiment gênante, cela lui avait au moins permis de placer un coup lui donnant l’avantager au court du combat. Les capacités bizarres du Nihito lui ont permis de ne pas se retrouver dans un état critique, et la brune ne peut que remercier son aptitude à manier la gravité – ou quoi qu’il ait fait pour aller plus vite et l’écraser au sol – qui lui a sans doute épargné de douloureux moments. Ne laissant pas ses pensées la dissiper trop longtemps, la jeune fille décide de passer à la vitesse supérieure. La différence de force est trop grande, et le Jônin ne sera jamais inquiété si la Genin ne prend pas un peu de risques. Il faut qu’elle les calcule néanmoins, pour ne pas blesser un des deux acteurs de ce combat.

Fermant les yeux un court instant, la Yawa inspire, puis expire. Sans aucune précipitation, elle fait céder le verrou psychique se trouvant dans son cerveau, libérant une force nouvelle, qui surpasse déjà ce que ses muscles sont censés pouvoir réaliser. Si elle ne la maintient que quelques instants, le contrecoup ne devrait pas l’envoyer à l’hôpital, ou du moins pas pour très longtemps. Réduisant la distance entre le Konran et elle assez vite, elle vient se projeter sur lui les deux poings en avant, aidée par la vitesse de sa capacité spéciale active. Le but est de le blesser sans risquer de lui casser quoi que ce soit, mais surtout, aussi, de comprendre pourquoi il ne semble utiliser que des jutsus Fuuton, et d’où peuvent provenir ses compétences assez uniques.

résumé:
 

_________________
Devant une porte close [Tenzin] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 15:09
Après des mudras rapides, montre de sa réactivité, la Seika se recouvra d'une armure faite de roches pour se protéger de la rafale de vent qui arrivait pour l'entailler. Ce genre de techniques étaient bien pratiques, et malgré parfois la lenteur du temps de constitution, la couverture défensive qu'elle permettait en accord avec le doton était fort intéressante. La face de l'armure qui se fit toucher s'effondra, ne laissant que le dos de l'armure debout. Et comme je m'en étais douté, le coup de pied qu'elle venait de me montrer venait de Ryoko-san, un coup de pied que j'avais déjà eu l'occasion de voir en entraînement contre elle. La maîtresse du Taijutsu qu'était Seika l'exécutait tout aussi bien que son propriétaire original, et cela démontrait la maîtrise de cet art par la jeune Seika. J'eus un sourire encourageant au vu de cette réponse et hochai subrepticement la tête. Je ne manquai pas de percevoir la grimace qui contraria le visage de la jeune demoiselle. Mon sourire s'estompa pour voir mes sourcils se froncer un peu, mais je ne fis aucun commentaire. Je me doutais de ce qui lui passait par la tête.

Toutefois, ses hésitations et ses contrariétés ne suffirent pas à la détourner de la concentration et de la nouvelle flamme qu'elle venait à peine de raviver dans son regard. Et c'était tant mieux. Néanmoins, je ne m'attendais pas à ce qu'elle passe à cette technique. Un sourire crispé s'afficha sur mon visage alors que je la voyais fermer les yeux pour faire sauter le premier verrou psychique qui symbolisait le passage à la première porte. Et de l'ouverture de cette porte, elle s'en retrouvait plus rapide et plus forte. J'allais devoir passer à la vitesse supérieur, et rapidement mettre fin au combat si je ne voulais pas qu'elle se blesse. J'en profiterai pour lui faire part de ce que je voulais qu'elle voit : l'immensité du Yukan. Et alors qu'elle fonçait vers moi, les deux poings en avant, pendant une fraction de seconde, ma posture se fit totalement détendue. Tous mes muscles s'étaient relâchés. On pourrait presque croire que je m'étais fait à l'idée de me faire toucher. Mais loin de là.

En un instant, je me transformai en un courant d'air très rapide qui se déplaça en arrière pour rester hors d'atteinte des poings de la jeune genin. J'aurais pu simplement m'assimiler et la laisser me traverser, mais j'aurais été disperser par son corps tout entier traversant le mien. J'aurais du consommer du chakra en plus pour me reformer. Mais ce n'était pas ce que je voulais faire. Peu importait. Après avoir reculé promptement pour conserver la courte distance, presque au corps-à-corps avec la genin, j'enchaînai immédiatement. Me transformant entièrement et sans le moindre signe annonciateur en une énorme tornade, j'avais pour but d'emporter la jeune Seika haut dans le ciel. Une fois en haut, alors que nous étions tous les deux en apesanteur, je me reformai au-dessus de cette dernière et lui fit face dans les airs, avec le sourire.

-On s'arrête ici ? Ou tu veux continuer ?

Dans cette position, proche comme elle l'était et dans les airs, elle n'avait certainement aucun moyen d'esquiver dans les airs. Les mudras étaient prescrits, je l'atteindrais avant même qu'elle n'ait fini. Mais qu'allait-elle répondre ?
Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Devant une porte close [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Sam 16 Mai 2020 - 22:28
Contre toutes les alarmes que son corps met en place, depuis son premier combat du tournoi, contre Kagura, Seika décide d’activer la première porte céleste. Si la durée est faible, le contrecoup sera moindre, et même si elle se retrouve dans une situation où il lui est difficile de se mouvoir, elle pourra au moins éviter de passer par l’hôpital. C’est dans le cas où elle ferait s’éterniser ce moment que les contrecoups seraient terribles, comme lors de son combat contre la Nagamasa. Elle fonce alors quasiment tête baissée sur Tenzin, avec une technique se basant sur la vitesse et la force, essentiellement, pour tenter de lui infliger un coup. Néanmoins, doté de capacités indéniablement puissantes, en plus de lui être supérieur sur tous les points, le Jônin échappe à la ruée céleste dans ce qui ressemble à une esquive banale, mais qui n’a pas l’air d’en être une. Difficile, pour la châtaigne, de le remarquer en tout cas. Suite à cela, avant que la Genin ne réagisse, le Konran fait quelque chose d’inédit pour Seika, qui en plus d’être prise par la technique, est totalement abasourdie.

Le corps du jeune homme semble se déformer pour devenir littéralement une tornade, et soulever l’adolescente jusqu’à une bonne hauteur. Une fois si haut, il reprend forme normale, et lui demande s’il est nécessaire de continuer. Désactivant la première porte, la petite reprend ses esprits « normaux », sentant que le combat est terminé, dès lors que le ninja de grade supérieur aurait pu la propulser au sol ou la fendre en deux de sa faux, sans le moindre problème, en situation normale. Elle lui sourit, sentant la douleur l’assaillir un peu partout, et répond de la plus simple des manières :

« Oui, je ne pense pas pouvoir faire grand-chose en l’air… »

Laissant le Jônin s’assurer qu’elle retombe correctement, elle vient ensuite se placer face à lui, sur la terre ferme, et s’incline, ce qui lui arrache une grimace de douleur, la petite ayant brièvement oublié le contrecoup qu’elle subit déjà, à cause de sa capacité unique de Taijutsu.

« Merci pour cette démonstration, Tenzin-senpai, mais comment avez-vous réussi à vous changer en tornade ? »

Lui demande-t-elle, avec une apparence fort peu agréable à regarder, son visage et ses mains étant les seules parties visiblement recouvertes de meurtrissures. Le reste du corps est bien évidemment logé à la même enseigne, mais le degré de blessures engendré par la porte céleste est bien faible par rapport à ce qu’elle a pu ressentir contre Kagura. Sa fatigue est tout de même importante, et elle ne dirait pas non à s’assoir sur un banc, pour reprendre un peu de forces. Cependant, tant que le Senpai ne le demande pas, alors la Yawa restera debout, à endurer sa peine autant qu’elle le peut. Finalement, ses combats à l’examen Chûnin ont brisé sa confiance en elle, mais sa résistance à la douleur reste toujours très élevée, même si elle n’a activé que la plus faible portion de son pouvoir, pour l’instant, ce qui est assez bas sur l’échelle des contrecoups, en y réfléchissant.



_________________
Devant une porte close [Tenzin] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 22:16
Les secondes ralentirent un instant au moment où j'allais me transformer en tornade, et je vis les pupilles de la kunoichi s'écarquiller. Elle m'avait combattu tout ce temps, et avait dû remarquer que je n'étais pas un utilisateur de futon lambda sans pouvoir mettre un nom pour autant sur mes capacités. Contrairement à moi qui connaissait les capacités de la jeune fille et savait à quoi m'attendre. Mais son immersion dans le monde shinobi était plus ou moins récente, et il y avait beaucoup de choses qu'elle ne connaissait pas encore. Tout comme les autres participants à ce tournoi auquel elle avait participé. Quelques instants plus tard, nous nous retrouvâmes dans les airs, emportés par la tornade que j'étais devenu et je regardai la jeune femme avec un sourire. Elle accepta sans broncher de signer la fin du match, et alors que nous étions encore en apesanteur, je lui souris en acquiesçant.

-Sage décision, dis-je.

Elle avait dores et déjà mit fin à sa technique des portes célestes et avait refermé les verrous psychiques qui contrôlaient ses muscles. Des meurtrissures apparurent sur son corps et son visage, mais je m'y attendais. La gravité reprenant ses droits, nous n'allions pas tarder à tomber . M'affranchissant des lois physiques, je volai à la rencontre de Seika et la retint de mes bras pour la déposer ensuite délicatement au sol. Lorsque nous atterrîmes sur la terre ferme, la Yaw vint se placer face et moi et s'inclina pour me saluer et me remercier de cet entraînement. Toutefois, tout dans sa posture indiquait que ces quelques mouvements et ne serait-ce que le fait de rester debout lui coutait énormément. Ses jambes et ses bras tremblaient légèrement, ses muscles devant être particulièrement fatigués. Surtout que la dernière fois qu'elle avait utilisé les portes remontaient à relativement peu de temps. Les ré-ouvrir et les utiliser aujourd'hui devait être épuisant pour son corps. Je lui désignai quelques rochers les plus tendres pour le corps d'une main.

-Asseyons-nous, Seika-chan. C'est toujours plus plaisant pour discuter.

Ses questions sur mes capacités étaient légitimes. Jusqu'à récemment, l'assimilation était un don rare parmi les shinobis et peu étaient ceux qui les connaissait. Je m'assis à mon tour et prit une position en tailleurs en faisant face à mon interlocutrice. La brunette aux meurtrissures et au visage si bienveillant me regardait avec curiosité, et je lui répondis avec un sourire.

-C'est l'une des choses dont je voulais te parler. Non pas que je veuille te montrer ma capacité, mais plutôt te faire voir quelque chose que tu ne connaissais pas.

Je pris une courte inspiration avant d'expliquer le plus succinctement possible mes capacités.

-Je suis ce qu'on appelle un assimilateur. Mes capacités me permettent de ne faire qu'un avec mon affinité qui, comme tu l'auras deviné ici, est le fûton. Cela me permet bien des choses, voler et me transformer en une tornade en font partis. Tout comme ma proximité avec mon élément fait que je n'ai pas besoin de faire de mudras pour l'utiliser.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Devant une porte close [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 21:44
Tout dans l’allure, l’attitude et la prestance de Tenzin faisait dégager de lui un charisme impressionnant. De quoi forcer l’admiration chez une jeune fille comme Seika, qui se laisse porter par les mots et les gestes de son Senpai, sans broncher. Ainsi le suit-elle jusqu’aux rochers qu’il désigne, et s’assied-elle sans répliquer, avant d’écouter ses réponses, admirative devant lui. Si elle ne le connait que peu, et sans doute bien plus de réputation que ce qu’elle a pu en voir lors de son combat où il était arbitre, et ce rapide entraînement – qui a représenté une sacrée épreuve pour son corps, tout de même – elle éprouve des sentiments particuliers pour lui. Rien qui ne s’apparente à des pensées amoureuses, la châtaigne étant encore bien loin de savoir ce que cela peut être, mais plutôt une forme d’égard que peut avoir une adolescente en regardant un adulte de qui émane tant de puissance. De plus, l’intérêt qu’il a porté à ses problèmes n’a pas laissé Seika indifférente, et elle ressent beaucoup de reconnaissance pour le Konran.

Ce qu’il lui explique sur l’assimilation est totalement nouveau, pour la brune. A ses yeux, le fait même de pouvoir se transformer en un élément est inouï. Il lui faudrait beaucoup réfléchir pour trouver comment vaincre un tel adversaire. Son esprit a beau être vif, pour ce qui est de comprendre les choses, dans le cas de l’assimilation, affronter d’autres personnes de la sorte pourrait être bénéfique afin de mieux se préparer à ce genre de combats. Elle esquisse une grimace montrant qu’elle réfléchit beaucoup, mais la douleur presque omniprésente gêne un peu sa réflexion. Tout à coup, après quelques secondes à afficher ce visage – qui ne fait finalement que la rendre plus adorable encore – elle finit par soupirer de satisfaction.

« Pourquoi chercher des moyens de contrer l’assimilation… Tenzin-senpai sera toujours de mon côté, je ne crains rien ! »

La Yawa est l’exemple type pour démontrer que l’on peut être à la fois très intelligent, mais aussi terriblement naïf. Si ses capacités cognitives ne sont pas à prouver, aussi bien en combat que dans la vie de tous les jours, il n’est pas non plus nécessaire de prouver à quel point la châtaigne peut être crédule et naïve. Son âge et son tempérament y jouent beaucoup, et l’idée qu’elle se fait du monde pourrait devenir un danger pour elle, tôt ou tard. Elle penche alors la tête, et vient planter ses prunelles dans celles du Jônin :

« Vous avez dit que c’est l’une des choses dont vous vouliez me parler… Il y a autre chose, Senpai ? »

Les yeux de la petite clignent plusieurs fois. Le combat lui a redonné de l’énergie, d’un point de vue mental, à l’inverse de son physique qui en a pâti. Elle redevient peu à peu la jeune fille dynamique qu’elle était avant le combat contre Kagura, et Tenzin devrait agir méticuleusement, notamment sur les mots à employer, pour ne pas risquer de gâcher ce qu’il s’est embêté à faire ressortir.




_________________
Devant une porte close [Tenzin] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Mer 20 Mai 2020 - 17:11
Lorsque j'annonçai à la jeune genin que j'étais un assimilateur et tout ce que cela impliquait, je la vis froncer les sourcils. Et la grimace qui figeait son visage, bien qu'en parti due à la douleur de l'ouverture des portes, reflétaient autant cette souffrance que le travail de son cerveau pour tenter de comprendre. Comprendre simplement que j'étais capable de devenir mon élément, c'était simple. Toutefois, entrevoir tout ce que cela me permettait, c'était une toute autre chose. Et elle devait certainement se demander ce qu'elle aurait pu faire pour m'affronter, moi, un adversaire qui était capable de devenir le vent lui-même. C'était une question que se posaient beaucoup de mes adversaires, surtout après une première rencontre avec moi. L'une des personnes qui était devenue maître dans l'art de résonner contre des assimilateurs était ma chère rivale et Intendante du village de la Roche : Hyûga Toph. Mais alors que je me perdais un peu dans mes pensées, induites par l'air pensif de la Seika, je l'entendis prononcer quelques mots en poussant un soupir satisfait. Je haussai un sourcil, et d'un geste vif, mais pas brutal, je tapai le haut du crâne de la kunoichi avec deux phalanges, les doigts recourbés. Le geste n'était pas fait pour lui faire mal, même s'il risquait de lui infliger une petite douleur à cause de sa condition.

-Ne pense pas comme ça. Tu es une kunoichi. Et bien que je serai toujours du côté d'Iwa, je ne suis pas le seul qui possède ces capacités. Il existe des assimilateurs de tout type. D'autres assimilateurs futon, mais aussi des assimilateurs katon, suiton, doton et raiton. Et depuis peu, de nouveaux types d'assimilateur ont vu le jour, nés à partir d'affinités combinés.

Je la laissai méditer sur cette remarque quelques secondes. Et alors qu'elle rebondissait sur une des choses que j'avais dites un peu plus tôt, je souris. Car ce que je venais de dire était encore une fois une démonstration de ce que je voulais lui montrer. Et les choses s'imbriquaient de manière quasi parfaite pour lui livrer la meilleure des explications. Lorsqu'elle fit mention de mes mots, je hochai de la tête.

-Cette autre chose n'est autre que ce que je viens de te faire découvrir : l'inconnu. Le Yukan est vaste...et il recèle encore de nombreux mystères. Des hommes avec des capacités plus folles les unes que les autres. Que tu ne soupçonnes certainement pas, pas plus que moi. Et de ce fait, il est important de se renseigner, et de se confronter à ses mystères pour pouvoir mieux grandir et mieux se préparer. Se préparer à protéger le village.

Je fis une légère pause en regardant la brune avec mes yeux azurés et un petit sourire bienveillant. Puis je regardai vers le ciel avec un petit soupir et un air pensif, avant de revenir à Seika.

-Je sais que tu t'en veux par rapport au tournoi, et aux blessures de Kagura et Meho. Mais si ce n'était pas toi qui les leur avait infligé, ç'aurait été quelqu'un d'autre. Quelqu'un d'autre qui, cette fois, ne les aurais peut-être pas laissé en vie. Tout comme toi qui ne connaissait pas l'assimilation, tu leur as permis de voir ce sur quoi ils pourraient travailler plus tard. Et si jamais ils se retrouvent un jour face à un autre utilisateur de ces portes, et un qui ne sera pas leur ami, ils seront bien mieux préparés, et sauront à quoi s'attendre. Que ce soit en terme de puissance et de vitesse. Tu leur as permis de grandir...et c'est une expérience qui n'a pas de pris pour leur permettre de progresser.

Je pris à nouveau une légère pause, puis me basculant un peu en arrière pour me poser sur mes bras, je lui souris de plus belle.

-Et puis, si tu renonces à ces portes, tu perdras beaucoup de chances de protéger ceux que tu aimes. C'est une grande puissance que tu détiens entre tes mains. Si tu apprends à la maîtriser, tu deviendras une grande shinobi. Et en mission, tu pourras empêcher nombre de morts parmi les nôtres...Si tu y renonces, tu risques de voir périr beaucoup de tes amis....Réfléchis y bien.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Devant une porte close [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 21:33
Le coup de Tenzin est d’une violence inouïe, pour Seika, dans son état. Pourtant, il n’est vraiment rien à côté de ceux reçus juste avant. Elle esquisse une grimace de douleur, et recule légèrement la tête, avant d’afficher une moue boudeuse en entendant ce que dit son Senpai. Dans sa tête, la châtaigne se demande pourquoi il doit y en avoir d’autres, et n’aime pas cette idée. Mais réfléchir à comment les battre viendra avec le temps, dans l’immédiat, elle est contente d’avoir seulement découvert leur existence auprès du Konran. Son histoire d’affinités combinées n’est pas étrangère à la jeune fille, qui a dû apprendre toutes les formes de chakra basiques et complexes dans un livre suggéré par Aimi. Elle a donc vu – ou plutôt revu – les cinq affinités élémentaires de base, mais aussi celles que l’on peut obtenir en fusionnant deux éléments, comme le Yoton qui est la marque de fabrique des Borukan d’Iwa, par exemple.

Lorsque le Jônin explique à la Genin que le Yuukan est composé de beaucoup de choses qu’elle ne connaît pas, celle-ci penche la tête, ce qui lui fait afficher une autre grimace à cause de ses courbatures. Elle n’a jamais songé à ce qu’il peut y avoir hors de Tsuchi, elle qui n’a jamais été très loin du village, étant née dans une petite bourgade à quelques lieues d’ici, seulement. Si des personnes comme les assimilateurs existent, elle veut bien croire qu’il peut y avoir des personnes encore plus impressionnantes. Peut-être que certains peuvent tirer des rayons transperçant avec leurs yeux, comme le héros de la bande dessinée « Super BatIronman, la super chauve-souris d’acier venue de la planète Kuryputon » ? Ce serait génial, et cette idée rend la petite toute euphorique. Elle a vraiment hâte de rencontrer de vrais super héros comme dans les œuvres qu’elle lit.

Le sujet critique vient ensuite, même si Tenzin sait user des bons mots pour aider la châtaigne. Il fait mention de ses combats, et lui explique avec le cheminement qu’il a créé que ses combats n’ont pas été des démonstrations de force brutales, mais bien un moyen d’aider Kagura et Meho à progresser. Si Seika n’a pas eu la chance de pouvoir s’excuser auprès de son dernier adversaire en date, la première a, quant à elle, usé de mots similaires pour rassurer l’adolescente. Ce que dit le maître du vent est donc une confirmation qui lui fait chaud au cœur. Mais concernant ses propos sur les portes célestes, même si elle est consciente de ce qu’il dit, la jeune fille a du mal à changer d’avis.

« Je m’en voudrai toujours d’avoir envoyé mes adversaires à l’hôpital, c’est un fait. Je ne peux pas si facilement dévier mes torts sur des prétextes comme ceux que vous citez, Tenzin-senpai, aussi justes soient-ils. Kagura m’a pardonné de l’avoir blessée, et je n’ai plus honte en la regardant, mais je ne peux cesser de me dire que c’est ma faiblesse qui m’a poussé à la blesser à ce point. »

Troquant ses propos enfantins pour des tirades philosophiques qui ne lui ressemblent pas vraiment, la brune lance un regard sérieux et reprend :

« Je ne pense pas laisser tout mon travail sur les portes célestes de côté. Comme j’ai pu le voir aujourd’hui, il y a des personnes si fortes que je ne serais pas capable de les blesser, même en donnant tout ce que j’ai. Mais je ne peux pas savoir qui sont ces personnes à l’avance. Vous, Senpai, ou Aimi-senseï, vous ne craignez rien devant ma force, mais Kagura dont la puissance semble supérieure à la mienne de peu, elle peut aisément avoir un os cassé sur une petite erreur d’inattention, et je ne peux le perdre. »

Les larmes montent à ses yeux, et elle n’essaie pas de les cacher :

« Si je tombais sur quelqu’un de moins fort que moi, sans m’en rendre compte, et qu’en portant un coup trop fort, je venais à le tuer, je ne sais pas ce que je ferais. Je… je ne pourrais plus vivre, tout simplement. »

Baissant la tête devant ce Senpai, honteuse de dévoiler sa personnalité que beaucoup décrivent comme opposée à celle que devrait posséder un ninja, elle ne sait plus où se placer. Elle a la sensation d’être une véritable honte pour tous les shinobis, mais refuse de changer cette facette de sa personnalité, car la vie est précieuse et qu’elle ne saurait se résoudre à l’ôter.



_________________
Devant une porte close [Tenzin] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Dim 24 Mai 2020 - 23:46
Malgré la douleur manifeste de la jeune femme, elle grimace et ne dit rien de plus quand je la cogne gentiment sur la tête. Elle était courageuse, il n'y avait aucun doute par rapport à ça, et la seule chose qu'elle fit fut de faire une moue boudeuse en reculant la tête. Un nouveau sourire étira mes lèvres, un sourire à la fois amusé et attendrit. Par ailleurs, la discussion recommença, et je pus voir sans le moindre doute que les "affinités primaires" et "combinées" sonnaient une cloche chez la Yawa. Assurément, tous ceux qui suivaient assidument les cours de l'Académie se devaient de connaître ces quelques choses élémentaires. Mais ce n'était pas le sujet actuel de conversation, et bien que cela supportait mon point de vue, il n'était en rien absolument essentiel au reste du débat. Elle semblait avoir compris mon point de vue qui n'était autre que : Le Yukan est immense et rempli de personnes toutes plus étranges les unes que les autres.

Toutefois, lorsque nous en vînmes à parler des Portes, des blessures de ses adversaires, cette dernière semblait camper sur ses positions. Bien évidemment, elle comprenait le point de vue que j'avançais et je pouvais voir sur son visage doux et bienveillant qu'elle avait déjà commencé à accepter ce qu'elle avait fait. D'une certaine manière. Ou tout du moins, elle en avait compris une partie sans pour autant totalement accepter ce que cela impliquait. Elle regrettait d'avoir eu à blesser son amie et Meho, cela je pouvais entièrement le comprendre, mais elle semblait quelque part croire que c'était de sa faute. Et cela pouvait dans un sens se comprendre. Elle me confia donc ses craintes et ses doutes, sur ses difficultés à estimer sa propre force et à ménager ses adversaires. J'écoutai attentivement ce qu'elle avait à dire, et malgré ses larmes qui remontaient à la surface, je ne l'interrompis pas une seule fois.

J'attendis qu'elle finisse, d'un côté heureux qu'elle ait pu réfléchir à tout cela et d'un autre attristé de la voir dans une telle hésitation. Un tel dilemme que lui imposait non seulement sa gentillesse et son coeur tendre, mais aussi les consignes de cet examen qui, d'un côté, étaient paradoxales. Même pour moi. Comment se donner à fond sans blesser son partenaire ? Surtout dans une situation comme celle-ci. Je pris quelques secondes avant de répondre, prenant mon temps une fois de plus pour bien choisir mes mots.

-Je comprends tes sentiments, et je ne te demande pas des les nier. Toutefois, penses-tu que tu aurais pu ne serait-ce qu'espérer la victoire contre tes adversaires sans te donner à fond ? Et aurais-tu aimé qu'ils se retiennent ? Tes capacités résident dans la vitesse et la puissance. C'est parce que tes adversaires étaient puissants que tu as dû recourir à de telles extrémités. Je ne dis pas que c'est bien, ou pas. Tu devras en effet apprendre la maîtrise, et maîtriser ton adversaire. Mais les portes et tes capacités pourront t'y aider.

Je terminai avec un petit sourire vers la Yawa. Je me redressai un peu pour m'accouder sur mes genoux.

-Je ne pense pas que tu blesserais gravement quelqu'un de moins bon que toi. Je t'ai observé, et tu n'as utilisé les portes que quand tu étais acculée et que tu n'avais d'autres moyens que les utiliser. Quelqu'un de moins fort que toi aurait du mal à te pousser à de telles extrémités. Tu n'oublieras jamais ce que tu as fait à ce tournoi, c'est indéniable. Toutefois, tu devrais te faire d'avantage confiance à l'avenir...en plus de devenir plus forte, terminai-je avec un clin d'oeil.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Devant une porte close [Tenzin] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Yawa Seika
Yawa Seika

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 21:21
Honteuse de se montrer aussi faible devant un Senpaï, Seika ne sait comment cacher son faciès déformé par la tristesse, et ne peut que baisser la tête. Elle avoue par la même occasion sa pire crainte : celle d’ôter la vie à un être humain, un jour, peu importe qu’il soit allié ou ennemi. La nature de la châtaigne est fondamentalement bonne, et si l’on devait définir la personnification de l’angélisme, alors la Yawa serait une sérieuse prétendante. Si beaucoup de shinobis mettent un point d’honneur à ne pas tuer, il arrivera toujours une situation où ils estimeront qu’ils n’ont plus le choix. Ceux-ci ne se sentiront pas mal de casser un os à un criminel, ou de blesser un ami au cours d’un échange. Pour sa part, la jeune fille possède une empathie défiant toute logique, et il ne faut pas passer longtemps à ses côtés pour le comprendre.

Les mots de Tenzin sont puissants et bien choisis, et réussissent même à faire redresser la tête de l’adolescente, qui dévoile son minois, dont les joues accusent encore le passage des larmes. Elle l’écoute, et hoche la tête. Il est vrai que de son côté, la brune n’aurait pas apprécié que Kagura se retienne, dans le seul but de la ménager. Elles sont toutes deux guerrières de leur état, et ne doivent pas traiter l’autre comme une personne faible. Si cela avait été l’inverse et que la belle fleur c’était retrouvé dans un lit d’hôpital, un bras inutilisable pour quelques temps, elle n’en aurait pas voulu à Kagura et aurait espéré que celle-ci ne s’en veuille pas. C’est d’ailleurs ce que l’immaculée lui a fait comprendre lorsqu’elles se sont revues. La fin du discours du Konran est toute aussi importante pour elle : se faire confiance et devenir plus forte. Cette idée lui est sortie de la tête à la seconde où sa force démentielle a permis de briser des os… à mains nues.

« Je dois devenir plus forte pour protéger ceux que j’aime. Mais je dois aussi devenir plus adroite pour le faire sans que personne ne se retrouve dans un état critique. Si j’ai blessé d’autres Genin, c’est parce qu’ils ne m’ont pas laissé le choix, si j’avais retenu mes coups, j’aurais été à leur place, voire pire… »

Elle commence à réfléchir, et se dit que retenir sa force contre quelqu’un qui sait globalement comment on se bat peut-être dangereux : cette personne frapperait pour gagner sans tuer, mais Seika aurait justement risqué sa vie en ne montrant pas son vrai potentiel. Cette idée lui fait froid dans le dos, car elle détesterait faire subir un tel traumatisme à une personne proche que celui de la tuer de ses mains. L’idée même de sa mort ne lui traverse pas l’esprit dans ce moment, et encore une fois, elle ne pense qu’au malheur et à la tristesse des autres.

« Je vous remercie Senpaï. Je ne sais pas si j’arriverai à avoir confiance en moi de manière rapide, mais grâce à vous, je sais que ce pourquoi je me suis entraînée durant toutes ces années n’est pas inutile. Je continuerai à devenir plus forte en gardant en tête que la force n’est pas juste savoir frapper fort, mais que la dextérité et l’intelligence entrent en ligne de compte. »

Elle se lève, ressentant une vive douloureux à plusieurs endroits de son organisme, et s’incline, faisant fi de la douleur un léger instant :

« Merci pour tout, Tenzin-senpaï. Maintenant, si vous n’avez pas d’autres sujets à aborder, j’aimerais pouvoir me reposer pour récupérer de mes blessures ! »

Se tenant droite de nouveau, elle attend sa réponse avant de tourner les talons. Chaque pas lui arrache un soupir de douleur, mais la petite en a vu d’autres et saura rentrer chez elle pour dormir un long moment. Les blessures sont nombreuses, mais superficielles, et une simple douche suffira à la soulager un peu, le sommeil faisant le reste…



résumé:
 

_________________
Devant une porte close [Tenzin] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Contenu sponsorisé

Devant une porte close [Tenzin] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Devant une porte close [Tenzin]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: