Soutenez le forum !
1234
Partagez

Lets wave a white flag [Tsuyoshi]

Hayai Taishi
Hayai Taishi

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 3:44
L’Hayai secoua son relatif malaise alors qu’il s’approchait du portique du domaine Hyûga. Un endroit qu’il ne connaissait que trop bien du fait de son long historique avec le clan, qui remontait bien avant la certaine rivalité intellectuelle entre lui et l’Intendante, Toph. Non, ses conflits avec les Hyûgas dataient de Sanadara, l’impétueuse et radicale femme qui avait probablement été son âme sœur, d’une manière fort différente de Katsu désormais. Décrire, expliquer ses sentiments sur le sujet était une difficile tâche, l’une qu’on ne pouvait vraisemblablement tenter sans un ou deux, ou cinq verres de saké dans le corps.

Cette visite était une autre étape pour l’Hayai. Et si elle était difficile, elle était également nécessaire. Tout ce qui était important avait un poids égal dans son péril. L’Hayai rassembla donc sa volonté en rajustant les pans de son manteau vert, avant de s’adresser au garde à l’entrée du domaine.

« Mon nom est Hayai Taishi. Je suis venu ici pour parler à Hyûga Tsuyoshi. Si vous pouviez l’avertir de ma présence… »


Avec un sourire contraint, Taishi s’inclina légèrement et fit quelques pas en retrait par respect. Avec un peu de chance, l’homme aux étranges yeux – par leur normalité plutôt que l’inverse, quelle ironie – était présentement sur les lieux. Ils avaient de quoi discuter, et contrairement au passé, l’Éclair Vert espérait qu’ils puissent collaborer de manière plus… Équitable. Les termes de l’équation avaient changées, les variables étaient modifiées, et l’Hayai espérait que le résultat soit différent.

Au final, Taishi s’appuya contre le mur d’enceinte du domaine pour attendre, espérant par tous les dieux que Toph ne traînait pas dans les parages. La dernière chose qu’il lui fallait actuellement, c’était des questions embarrassantes sur les raisons de sa présence. Il se parla à lui-même.

« Les choses que tu fais pour ta propre conscience, Taishi… »

Il soupira. Avec cette même faible quantité de chance, Tsuyoshi serait plus raisonnable que l’Éclair Vert ne l’avait été à leur dernière rencontre. Oh, Taishi méritait bien la répartie qu’il se prendrait probablement à la figure, une gifle métaphorique – ou littérale – mais l’intérêt était ce qui viendrait par la suite, pas avant.

Au final, on pouvait critiquer Taishi sur bien des sujets, mais pas son audacité.

Le grincement du portique retentit, et il releva ses yeux verts.

_________________
You face the best of myself. I bring Daedalus, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 12:27
Hyûga Tsuyoshi était dans sa maison, ou plutôt la maison de son père et de sa mère – eh oui !- Quand bien même son statut avait changé, au niveau de sa famille, il était plus ou moins toujours au même niveau : le fils unique d’un homme d’affaire important reconnu au sein du clan. La famille était importante, très importante pour le Hyûga et pour chacune des personnes habitant dans ce domaine. Oh les habitants de cet endroit n’étaient pas juste les membres d’une famille nucléaire. Non, des cousins, des oncles, des membres de la branche parallèle apparentés à Tsuyoshi et à son père vivaient ici, des tantes également du côté maternel. Une grande et vaste demeure qui vue de loin pouvait laisser penser que Tsuyoshi avait atteint le graal avec son nouveau rôle de représentant clanique. Il n’en était rien.

Travaillant dans ses appartements, le Hyûga était dans une pièce donnant accès à la cour de la maison. Porte ouverte, il échangeait avec un voisin qui avait des griefs avec un autre membre du clan. Une affaire de plus à porter au conseil Hyûga tant l’ampleur était grande. Tsuyoshi exécuta des mudra et à même le sol fit apparaître, à l’aide d’un sceau, quelques parchemins. Il prit une plume et la trempa dans l’encre avant d’y noter quelques éléments. Une fois ceci fait, il échangea encore un peu avec son interlocuteur avant qu’un domestique ne vienne les déranger. Un homme souhaitait voir le Hyûga. Un froncement de sourcils, un hochement de tête.

Le domestique alla faire entrer l’Hayai en lui ouvrant la porte l’invitant à entrer dans le domaine. Il le fit patienter dans le vestibule permettant d'avoir accès à la pièce où le Hyûga recevait ses hôtes. Ce vestibule, grand, aéré, servait de salle d'attente. Des chaises étaient rangées d'un côté et des poufs à même le sol de l'autre. N’ayant pas terminé avec le membre de son clan, Tsuyoshi ne se hâta pas, bien conscient que les affaires claniques étaient désormais supérieures à tout. Pendant ce temps Taishi fut convenablement installé et il lui fut proposé des choses à grignoter au cas où il aurait faim, ainsi que de l’eau.

Vingt minutes plus tard, Tsuyoshi, arriva. Il passa le seuil de la porte du vestibule après avoir poussé les portes coulissantes. Il s’arrêta alors et après avoir toussoté un peu, se mit à observer l’Hayai. Son regard était neutre, puisqu’il ne savait pas encore exactement ce que faisais en ces lieux, un homme qui lors de leur seule rencontre s’était voulu méprisant, sans raisons, du moins aux yeux du Hyûga. Pourtant, après y avoir réfléchi longuement, Tsuyoshi était parvenu à trois conclusions mais il ne pouvait savoir laquelle était la bonne : Taishi aimait sa défunte senseï et dès lors le fait que le Hyûga affirme qu’elle ne devait pas combattre à Kumo, du côté de Kumo avait été mal apprécié par l’Hayai. La deuxième hypothèse était que le fait que Tsuyoshi veuille parler d’égal à égal avec Taishi alors qu’il n’était encore qu’un simple Chuunin et lui un déserteur à la renommée mondiale avait du paraître inégal comme échange au yeux du Taishi et étant donné qu'il disposait d'informations à ce moment-là... Il avait de quoi faire le beau et crâner à mort. Un homme donc qui méprise et écrase plus faible que lui ? La troisième option serait qu’il était tout simplement de mauvaise humeur et la façon avec laquelle Tsuyoshi était venu lui parlait n’avait guère arrangé les choses…

_ Hayai Taishi… J’avoue que j’ai eu du mal à croire Satetsu lorsqu’il a prononcé ton nom… Que me vaut la surprise de cette visite ? avait demandé Tsuyoshi d'un ton neutre. Il s’était abstenu de l’appeler Taishi-chan. Non il n’avait pas oublié… Tsuyoshi était resté sur le pas de la porte, bras croisé, regard neutre, jambes écartées. Psychologiquement il s’attendait désormais à tout, mais cette fois-ci, il ne laisserait pas passer des insultes gratuites. Pas chez lui. Non…

_________________
Spoiler:
 


Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 20:39
Après une courte attente, on lui fit signe d’entrer. Cet endroit lui remettait en mémoire des souvenirs assez particuliers dans leur nature, mais Taishi s’efforça de ne pas trop y penser. Ce n’était qu’un ensemble de mortier et de pierre. De traditions et de culture. Ce n’était rien d’autre. D’une certaine manière, ce n’était pas différent de ce qu’était Iwa, mais… Non. Iwa est une idée. Un peuple, surtout. L’Éclair Vert n’était pas revenu pour ses fondations, mais bien ses racines.

On l’amena dans une grande salle en lui faisant signe d’attendre. Taishi hocha de la tête avant d’aller s’asseoir dans un coin pour patienter. Il n’était pas affamé ou déshydraté, mais apprécia qu’on le lui propose quand même, tout en gardant en tête que ce n’était qu’une autre facette du clan Hyûga en général : cette importance de l’apparence, du protocole. Toute ces choses que Sanadare avait détestée jadis. L’Hayai songea qu’au final, peut-être que Sana avait trop été en avance sur son temps, ce genre de visionnaire que l’époque actuelle ne pouvait voir à sa juste valeur. Et le prix de ce décalage avait été sa vie, éventuellement.

Difficile de dire combien de temps il attendit, mais ce ne fut pas si long, même si l’Hayai se demanda quel genre de responsabilité le Tsuyoshi pouvait avoir hérité depuis le temps. Bien des choses avaient changées, c’était certain à ce stade.

Le toussotement extirpa Taishi de ses pensées et l’Éclair Vert se releva en replaçant son manteau toujours aussi vert. Tsuyoshi, quant à lui, semblait relativement le même physiquement. Son apostrophe fut neutre, et Taishi songea que c’était probablement le mieux qui puisse être espéré actuellement.

« Hyûga Tsuyoshi… Je suis reconnaissant que tu aies accepté cette rencontre. »

L’Hayai se rapprocha légèrement, faisant un moment de silence avant de soupirer légèrement.

« … Je crains de pas avoir été aussi respectueux que j’aurais dû l’être à notre dernière conversation. Non pas que ce fut une excuse, mais celle-ci a eu lieu dans un moment de fragilité de ma part. Une histoire compliquée, tout comme mon passé ici, à Iwa. Malheureusement, j’ai dit des choses qui s’appliquaient davantage à moi-même qu’à toi, et je suis désolé de cette déflection injustifiée. »

Autant en venir aux raisons de sa vitesse sans tarder.

« J’aimerais ainsi présenter mes excuses envers mon inacceptable comportement. Il me semblait important d’utiliser ce séjour au village pour m’assurer que ce soit fait. J’espérais d’ailleurs t’inviter à boire un verre de façon amicale, afin de, j’ose espérer, enterrer notre passé et recommencer sur des bases nouvelles. »

Il était sincère là-dessus. L’Hayai avait eu longuement le temps de songer à la manière dont il voulait vivre désormais. Il savait que son comportement passé n’avait plus sa place désormais.

« Je pense que nous avons davantage en commun qu’il ne peut le sembler, à commencer par l’importance d’Iwa dans nos vies. Mais je comprendrais parfaitement un refus. »

_________________
You face the best of myself. I bring Daedalus, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 21:14
Tsuyoshi, regard plongé sur celui de son interlocuteur, sans chercher la confrontation ou la petite bête, laissait voir sur son visage une expression neutre. Non, lui n’était pas du genre à profiter d’une situation de domination pour écraser l’autre. Non. Du moins pas lorsque l’opposition entre lui et ladite personne n’était pas vitale. Lorsqu’il s’agissait uniquement d’une guéguerre d’égo, de débats sans conséquences ou autre style d’échange ou de rapports de ce genre, il préférait se mettre au même niveau que son vis-à-vis et ne pas profiter de sa situation. En l’état, dans le contexte actuel, aussi éphémère que cela puisse être, Tsuyoshi se trouvait dans une position dominante. Seulement, son intelligence ou plutôt son éducation le poussait à demeurer soft. Après tout, Taishi avait été grand seigneur jusqu’ici. Prendre sur lui pour venir chez un homme qu’on a injustement tenté de rabaisser et présenter ses excuses…. Tout le monde n’était pas capable de le faire. Non…

Tsuyoshi le regarda encore un instant après qu’il se tut. Il ne le jaugeait pas, ni n’essayait de l’intimider. Il jaugeait plutôt la situation essayant d’obtenir le maximum de confirmation que son interlocuteur était sincère. S’il ne l’était pas, alors il serait classé parmi les plus perfides hommes qu’il ait croisé. Au final, rien qu’il n’ait vu sous les cieux, encore moins dans ce monde de shinobis où la règle d’or restait tout de même le backstab quoi qu’on en dise ou pense.

Alors que rien ne laissait présager pareil acte, Tsuyoshi s’inclina légèrement, comme lorsqu’on salue un seigneur ou une autorité, puis il se redressa. Son regard n’avait pas changé non et rien ne laissait présager une moquerie. La bouche du Hyûga s’ouvrit alors :

_ Tes excuses sont acceptées Taishi San, même si tu me le permettras, j’aimerais comprendre, afin de définitivement tourner la page… Puis d’un signe de main, comme s’il ouvrait le chemin, il l’invita à le suivre et justement ouvrit la voie vers la pièce suivante. Son salon ou sa salle de travail. La pièce remplissait les deux offices. Le salon était simplement décoré. Un tatami au sol, des katanas croisés l’un sur l’autre accrochés au mur d’un côté, des tableaux de l’autre, une magnifique représentation du paternel au fond, un lustre sobre, des meubles en petite quantité, des chaises autour d’une table basse au fond de la pièce et des coussins pour ceux qui préféraient cela, dans la première partie du salon. C’était d’ailleurs sur l’un d’eux que le Hyûga s’assis, en agura, invitant son hôte à prendre place en face de lui. A même le sol, près de Tsuyoshi, des parchemins sur lesquels on pouvait voir le sceau du clan. Tsuyoshi rangea le tout tandis qu’un membre de la Soke venait d’apparaître. Tsuyoshi lui remit les parchemins et le Hyûga alla les ranger avant de revenir vers le duo.

_ On te sert quelque chose ? Du saké ? Du thé ? Oui ? Je prendrais la même chose que toi. Avait dit le Hyûga. Le serviteur attendit la réponse de l’Hayai et partit chercher le nécessaire après une petite courbette de respect. Tsuyoshi regarda l’individu partir comme s’il lui reprochait quelque chose, son regard semblait pourtant perdu. Puis, s’étant retourné vers Taishi, il lui dit :

_ Alors juste une question… Était-ce la douleur de la mort d’Etsuko-senseï qui t’a conduit à me parler ainsi ? C’est juste pour comprendre car je suis comme ça… Il me faut comprendre pour passer outre… Avait Tsuyoshi. Lorsque la réponse lui fut donnée, il lâcha un « Wakata. »

Le serviteur était de retour, imposant un nouveau moment de silence. Lorsqu’il eut déposé le tout et se fut éclipsé, Tsuyoshi, prit la bouteille de saké ou la carafe de thé selon ce qu’avait commandé Taishi, puis il se servit le premier et servit son hôte d’un geste égal. Reposant l’objet, il se saisit de la tasse et après avoir prononcé ces mots, bu le première une grande gorgée :

_ A ces nouvelles relations alors Taishi San !

_ Tu es donc de retour à Iwa pour un séjour… J’imagine que c’est en lien avec le sommet, le Conseil iwajin et tout le reste ? Tu me sembles être directement lié à Toph, tu dois donc être au courant de bien des choses…

Il but à nouveau une gorgée tout en regardant Taishi.

_________________
Spoiler:
 


Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 0:35
L’Hayai hocha de la tête à son tour avant de suivre l’Hyuga, ravi de voir une ouverture à la discussion. Avec un peu de chance, Tsuyoshi n’était pas du genre rancunier. S’il l’était… On allait vite le savoir. Il mena l’Éclair Vert dans une autre salle qui manifestement semblait lui servir de bureau vu la quantité de parchemins à l’air officieux. Taishi observa le tout avec attention alors qu’il prenait place sur le sol à la demande de son interlocuteur. Une telle configuration n’était pas étrangère à l’Éclair Vert, étant bien populaire dans les tavernes.

On l’invita à choisir une boisson alors qu’un domestique rangeait le chaos dispersé sur le sol.

« Saké fera l’affaire. »

Avec un léger sourire reconnaissant, l’Hayai retira ses gants tout en se plaçant plus confortablement, réfléchissant après l’inquisition de Tsuyoshi sur les raisons de leur conflit passé. Un moment de silence, puis Taishi releva les yeux.

« Mon passé avec ce village est complexe. Beaucoup de mes conflits avec Iwa ont un lien avec les dommages collatéraux de ses décisions. En tant que tel, je ne connaissais que peu Etsuko, et aucunement son partenaire. Mais ça n’a pas rendu moins frustrant de les voir tomber au milieu d’un conflit qui n’était pas le leur. Deux vies fauchées tout à fait inutilement. Et à ce jour, Iwa n’a toujours pas éclairci les circonstances de leur mort, que je sache… »

Il soupira alors que Tsuyoshi signifiait sa compréhension.

« Ça appartient aux souvenirs désormais. Je ne suis pas l’homme que j’étais, et il est ainsi de même pour ma manière de pensée. »

Le saké arriva bien vite et le Hyuga les servit. Ils trinquèrent et l’Hayai hocha la tête à son souhait, buvant son verre en silence approbateur. Il écouta les interrogations de l’homme en reposant son verre, un léger sourire aux lèvres. Toujours ces mêmes questions.

« C’est en lien avec le Chapelier, en effet. J’avoue ne pas savoir grand-chose du conseil si ce n’est qu’il existe et que vous avez récemment discuté des conséquences du sommet. »

À sa dernière visite, le conseil ne comportait que quelques membres dont Toph et Tenzin, et semblait avoir considérablement augmenté en taille depuis le temps. Ce n’était pas une mauvaise chose, même si au final Toph semblait avoir le dernier mot maintenant comme avant.

« Je n’en sais malheureusement pas vraiment davantage que ce que Toph a partagé. La course envers les dieux a commencée, et je vois l’unification de nos efforts contre l’Homme au Chapeau comme une absolue nécessitée à ce stade. »

Taishi sembla faire une pause pour rassembler ses pensées, reprenant son verre.

« Dis-moi Tsuyoshi, les membres du conseil sont-ils divisés sur la question ? Je ne peux que penser que le sujet du scellement du dieu sous la ville doit être présenté avec beaucoup d’hésitation, voir d’opposition. »

Son regard s’abîma sur la salle et sa décoration.

« Tu sembles avoir pas mal progressé dans les rangs de ton clan, comme ceux du village. Ton avis doit bien peser un certain poids au conseil. »

Quelle était la position de Tsuyoshi ?

_________________
You face the best of myself. I bring Daedalus, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 13:39
Taishi avait choisi le saké. Un excellent choix approuvé par le Hyûga d’un hochement de tête et d’un petit sourire. La discussion se poursuivit alors avec le passé de Taishi vis-à-vis du village. D’après ses propres mots, ses conflits avec Iwa résultaient de décisions prises ayant eu des dommages collatéraux sur sa vie. Il expliqua qu’il ne connaissait pas vraiment Etsuko ni son partenaire –le soldat inconnu- mais qu’il trouvait dommage qu’ils meurent à Kumo dans un conflit qui n’était pas le leur. Sur ce point, les pensées et vues des deux shinobis étaient parfaitement alignées. A la place d’Etsuko, Tsuyoshi se serait retiré dès le début du conflit. Le Hyûga se demandait encore comment la Naari avait pu faire l’erreur de combattre.

La discussion s’était poursuivie sur le sommet à Hayashi et le conseil iwajin. Taishi avoua ne pas en savoir plus sur les dieux que ce que Toph avait bien voulu lui partager. Son point de vue cependant était que la coalition était absolument nécessaire pour faire face à l’omniscient hatman. Tsuyoshi bougea la tête d’un mouvement approbateur. C’est alors que Taishi demande directement plus d’informations concernant le conseil. D’après ses propres mots, il pensait que question avait dû diviser le conseil. S’il savait. Le Hyûga ne fit aucun mouvement qui puisse laisser penser qu’il était d’un avis ou d’un autre. Il se contenta de prendre le verre de saké et de boire un coup. Le liquide lui brûla gentiment la gorge descendant vers l’intestin. Taishi en avait profité pour questionner le Hyûga sur son évolution au sein du clan. Le Hyûga reposa son verre et se resservit, mais sans boire.

_ Pas mal ? Pas vraiment… Je suis juste devenu représentant du clan au sein du Conseil. Rien d’extraordinaire tu t’en doutes… Je crois qu’il faut un certain poids dans le village pour que son avis puisse réellement compter et dans notre conseil recomposé, le seul avis qui compte réellement est celui de l’Intendante.

Le Hyûga se tut un moment.

_ Il n’y a eu aucune opposition véritable au projet lié au dieu sous le village. Dans son écrasante majorité le conseil a entériné une décision prise à l’avance. Le Hyûga regarda l’Hayai. Était-il nécessaire de lui parler de sa position personnelle ? En temps normal, le Hyûga ne l’aurait pas fait. Ce qui se dit en conseil, reste en conseil. Mais ce conseil à ses yeux n’en avait pas été un. Il y avait eu deux intrus et les conseillers n’avaient pas été à la hauteur des enjeux. Tout se saurait avant même l’annonce au peuple par l’Intendante. Il se résolu donc à aller de l’avant : En réalité, j’ai été le seul à avoir été ouvertement contre le descellement du dieu sous nos pieds pour diverses raisons. Cela dit, il semblerait que finalement, cette décision ait du bon ou du moins ait sa part de raison.

Il se tut encore un instant puis il continua :

_ Dis-moi, toi qui a beaucoup voyagé à travers le monde… Que sais-tu de la puissance réelle des dieux ? Les légendes racontent qu’ils seraient capables de détruire des pays entiers, mais cette légende n’est-elle pas liée au seul neuvième ? L’Intendante et les conseillers iwajins sont très confiants quant aux capacités de nos shinobis et pourtant aucun d’entre eux, sauf un, n’a la moindre idée de la puissance réelle d’un dieu. Pas la moindre…

Le Hyûga, sereinement bu une nouvelle gorgée de saké et reposa son verre en regardant son interlocuteur. Prendre en compte dans l’équation la puissance destructrice d’un dieu était le minimum syndical et pourtant…

_________________
Spoiler:
 


Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 4:53

« Hmmm… »

L’Hayai prit une gorgée de saké. Il trouvait intéressant que Tsuyoshi mentionne le poids des intentions de sa congénère Toph. Elle avait certes le titre d’Intendante, mais avait tout du rôle qu’un Tsuchikage aurait. Pour Taishi, l’un et l’autre était pratiquement des synonymes, au final, même si Toph n’aurait pas été d’accord. Ils étaient rarement d’accord sur quoique ce soit, de toute façon.

« Si tu représentes ton clan, c’est qu’ils te font confiance. En un sens, je représente moi-aussi mon clan depuis des nombreuses années, même s’il n’a rien de la célébrité des grands Hyûgas. Il y a un certain poids sur nos épaules, quand tes mots ne sont plus uniquement les tiens, en cela je peux comprendre ce que tu ressens. Mais je pense qu’il est acceptable d’en avoir une certaine fierté, aussi. »

Il soupira légèrement en haussant les épaules.

« Je suis certain que le leadership de Toph n’est au final une surprise pour personne. De mon temps, le conseil était des assistants ou des conseillers du Tsuchikage. À la fin, c’était toujours Akimoto, Yoshitsune ou une autre personne unique qui décidait. Je pense que c’est une approche imparfaite mais pour autant pas plus mal avisé qu’un processus de groupe ou démocratique… »

L’opposition de Tsuyoshi au réveil de Yonbi était intriguant, mais Taishi apprécia son honnêteté. Le Hyûga semblait pleinement confiant des aléas de sa position.

« Un peu de prudence ne fera de mal à personne, surtout si l’on met l’avenir d’Iwa en danger. Pour autant que je sois de l’avis qu’il faut avancer avant d’y être forcé par le Chapelier lui-même, je respecte ton opinion sur la question. »

Tsuyoshi lui posa plusieurs questions et l’Hayai sembla réfléchir quelques instants, son verre à la main en cherchant les bons mots.

« Il y a beaucoup de légendes sur les Dieux et leurs pouvoirs. Ils sont interprétés de plusieurs manières différentes à travers le territoire. Mais je pense que leur force est avérée, et hors de l’échelle des shinobis conventionnels. J’ai eu vent d’incidents liés à des dieux au pays du Vent et de la Brume, et des mots de leurs survivants, il s’en est fallu de peu pour rayer leurs territoires de la carte. Je pense que dans ce cas précis, nous devons absolument prendre garde de sous-estimer la créature qui sommeille sous la ville, peu importe son classement. Mais… »

Il souffla.

« Je pense que dans tous les cas, Toph doit projeter une image de force et de confiance envers la capacité d’Iwa à gérer cet obstacle. Le contraire aurait un effet dévastateur sur le moral des troupes, et cela inclut le conseil. Au final, je pense que Toph sait que le temps joue contre nous, et je suis du même avis. Nous risquons peut-être de détruire Iwa dans cette entreprise… Mais l’inaction pourrait être encore plus coûteuse, pas seulement pour le village, mais bien le continent. »

Il relava ses yeux d’un vert profond.

« Comprendre, Tsuyoshi. Je pense qu’à ce stade, le regard de Toph dépasse celui d’Iwa, ou même du pays de la pierre. Je ne veux alarmer personne, ni mettre en question l’allégeance des Iwajins à leur patrie. Mais… Si nous devons choisir entre ce monde et Iwa…Si Toph devait choisir… »

Il ne termina pas sa phrase. C’était des mots dangereux, mais il était important d’être honnête. Tsuyoshi méritait cette franchise après la maturité dont il avait fait preuve jusqu’à présent. L’Hyûga semblait avoir également une vision plus large des enjeux qui les entouraient, et c’était peut-être pourquoi il pourrait mieux comprendre les choix qui se profilaient dans l’orageuse horizon de leurs vies…

_________________
You face the best of myself. I bring Daedalus, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Lun 25 Mai 2020 - 13:35
Le Hyûga n’était pas dupe. Il était conseiller pour son clan depuis des années déjà. Il connaissait certains rouages de la politique. Il savait pertinemment, et les actions de l’Intendante n’avaient fait que valider ses hypothèses, que ce conseil recomposé fraîchement ne serait qu’un faire-valoir, une sorte de soutien politique mais sans réel fond. Ces conseillers étaient si jeunes, si inexpérimentés dans la vie de tous les jours mais aussi politiquement parlant… Rien qu’être simple membre du Conseil leur suffirait amplement. Ils se coucheraient pour la plupart, sauf décision venant clairement à l’encontre des intérêts de ceux qu’ils représentaient, et valideraient automatiquement toute décision de l’Intendante jusqu’à ce qu’elle prenne officiellement les pouvoirs de Tsuchikage.

Tsuyoshi n’avait rien contre cette ambition au fond. Il avait cherché, dès le premier jour d’intronisation de Toph au poste d’Intendante, à la faire passer au niveau supérieur à travers les règles qu’elle-même avait fixé. Mais le peuple iwajin, curieusement n’avait pas suivi. C’est dire donc qu’il ne s’opposait pour le simple plaisir de s’opposer. Le Hyûga était un homme de convictions. Le fait que Toph lui ait cédé le poste de représentant clanique –poste qu’il avait pris le soin de faire valider par le clan lui-même afin de garder sa liberté vis-à-vis de l’Intendante- n’allait pas le pousser à se brider lorsqu’il aurait des choses à dire. Non. A ses yeux, le conseiller, n’ayant au final aucun pouvoir réel, devait être capable de dire le fon de sa pensée et mettre sous les yeux du leader les failles de son raisonnement. Pour ce qui était du Yonbi, Tsuyoshi avait essayé. En vain. Il s’y était probablement très mal pris. Mais il avait fait ce qu’il avait à faire. Et à ses yeux c’était tout ce qui pouvait compter.

Tsuyoshi avait écouté sans sourciller les propos de Taishi. Il respectait son avis, quand bien-même à ses yeux cet avis ne représentait rien. Taishi finalement, n’avait plus aucune attache avec Iwa. Que lui estime que sauver le monde était supérieur à sauver Tsuchi et Iwa n’engageait que lui. C’était l’avis d’un homme libre, un homme du monde, pas un véritable tsuchijin. Il but une gorgée de saké et ne dit rien pendant un certain temps après la prise de parole de l’Hayai. Par cette pause, le Hyûga réorganisait ses idées dans son esprit et se donnait – il l’espérait – les moyens de se contrôler. Cette discussion avec l’Hayai devait être fructueuse car si Taishi était venu jusqu’à lui c’est bien parce qu’il avait compris ce que le Hyûga avait essayé de lui faire comprendre : le temps ne pourrait que jouer en la faveur d’un shinobi tel que Tsuyoshi. Tôt ou tard il serait à une position importante et à ce moment-là, le Hyûga aura besoin d’hommes tels que Taishi, de gens libres de leurs mouvements allant et venant, sillonnant le continent.

_ Il est une chose… Plusieurs choses même, que je trouve curieuse dans la manière de penser de ceux que je vais appeler les pro-dieux. Pourquoi ne vient-il pas à l’esprit des gens qu’éveiller les dieux ferait l’affaire de l’homme au chapeau ? Je ne parlerai évidemment pas du St Père et du jeu trouble de l’autre… Mokko... L’homme au chapeau, d’après ce que les gens en disent, est quasi omniscient. Dans ce cas, il devrait pouvoir être au courant des grands faits historiques pouvant avoir un impact sur l’histoire générale du monde. Et quel élément plus important pour le futur que cette réunion à Hayashi no Kuni ? Cette réunion est le point de départ d’un futur mouvementé… Même sans être omniscient, pour peu qu’il soit correctement « réseauté », pareil rassemblement n’a pas pu lui échapper. A partir de là, nécessairement il est au courant de ce qui se trame. Et s’il n’a rien fait…

Le Hyûga écarta les mains en signe d’évidence. Il ne voulait pas paraître hautain ou quoi que ce soit qui laisse à penser qu’il s’estimait plus intelligent que l’Hayai. Loin de là. Il estimait tout simplement que les pro-dieux n’avaient pas pris en compte certaines questions élémentaires qui pouvaient remettre en cause les décisions prises.

_ Personnellement, s’il y a bien quelque chose pour lequel je suis d’accord, c’est que dès que les civils auront connaissance du sommeil d’un dieu sous leurs pieds, ils voudront quitter massivement Iwa et peut-être même le pays. C’est normal. Il marqua un temps d'arrêt. Il semblait soucieux. Il poursuivit : A mes yeux Iwa devrait faire des choix plus réfléchis car avant de vouloir sauver le monde, il faut s’assurer sa propre conservation. Le rôle d’Iwa n’est pas de protéger le monde. Son rôle est bien plus égoïste : protéger Tsuchi et ses populations en premier lieu. Qu'est-ce que l'idéal de sauver le monde si Iwa et Tsuchi et leurs habitants se font réduire en poussière par une puissance que les anciens ont classé au rang de divinité ? Le risque de supprimer de la carte Tsuchi et de voir bon nombre de ses populations mourir pour réveiller le dieu sous nos pieds, même avec l’apport du kinjutsu est trop élevé. Je serai dirigeant d’Iwa ou de Tsuchi, je ne laisserais jamais faire pareille hérésie.

Le Hyûga regardait dans les yeux son interlocuteur. Il se demandait par ailleurs il discutait de tout cela avec quelqu’un comme Taishi. A quoi bon… Cela dit, Tsuyoshi avait un besoin impérieux de discuter avec quelqu’un d’aussi posé que Taishi.

_ Il aurait été plus judicieux à mon avis, de sécuriser le dieu sous nos pieds puis d’en débusquer un autre et d’affronter cet autre dieu hors de Tsuchi. Une fois que les iwajins auront une véritable connaissance de ce qu’est affronter un dieu alors ils auraient les idées plus claires pour ce qui est de combattre celui sous nos pieds. Il y a une part de risque bien trop élevée pour prendre des décisions pareilles Taishi. Nous ne faisons pas preuve d’un minimum de bons sens à mon avis. A ce stade c’est quasiment jouer notre avenir à pile ou face.

Le Hyûga but une nouvelle gorgée de saké. Il attendait désormais les contres arguments de l’Hayai, contre-arguments qui ne manqueraient pas de pleuvoir. Ferait-il comme les conseillers iwajins ? Apporterait-il des réponses générales et au fond insatisfaisantes ?

_________________
Spoiler:
 


Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Hayai Taishi
Hayai Taishi

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Mer 3 Juin 2020 - 2:34

« Pro-dieux ?... »


Il eut un léger sourire. Voilà une expression intéressante. Que voulait-elle dire ? Qu’on voulait libérer les dieux, ou bien les utiliser ? Qu’on soutenait leur existence, ou plutôt qu’on préférait les garder là où ils étaient depuis des générations ? Taishi trouvait intéressant de s’y attarder, même si Tsuyoshi semblait déjà avoir sa propre définition. L’Hayai s’attarda de fait au contenu de son verre plutôt, tout en écoutant les dires du représentant de clan avec attention afin d’en déceler les angles, qui semblaient plutôt nombreux.

Il y avait beaucoup à survoler et mentionner, mais l’Hayai se demanda quelle genre de réponse Tsuyoshi espérait-il de lui. Qu’il soit d’accord ou non avec son point de vue ne les avancerait pas bien loin. Si l’Hayai avait été autorisé par Toph à assister au conseil désormais, il n’y aurait aucune influence. Sa situation était trop précaire. Après un moment de silence à la conclusion du monologue, Taishi soupira légèrement.

« Je pense que depuis le début, les seuls ayant quelque chose à perdre dans cette histoire, c’était effectivement les shinobis, et le peuple que nous protégeons. Mokko était bien content de ne pas partager ses secrets jusqu’à que ce ne fut absolument nécessaire. On pourrait d’ailleurs même remarquer qu’il fait son entrée sur le tableau de jeu bien tard dans la partie. »

Il souffla.

« Et le Saint-Père, et les fanatiques qu’il commande, sont à tout égard une sorte de culte qui veut relâcher les dieux en ce monde. Et ce, peu importe le chaos et les cataclysmes que leur arrivée pourrait causer. Quant au Chapelier… »

Il secoua la tête.

« Je ne pense pas qu’il soit omniscient. Seulement d’une intelligence si exceptionnelle qu’elle paraît être davantage encore. Quand on regarde les évènements des dernières années, tout semble liée d’une manière intriquée, évidente lorsqu’on a toutes les pièces du puzzle. Il ne faut pas se leurrer, le jeu du Chapelier est d’une perfection qu’il n’a jamais joué que nos pièces sur l’échiquier. »

Malgré cela…

« Mais… Je pense qu’il a beaucoup moins de pièces en main que nous. À tout égard, il ne dispose plus des alliés nombreux qu’il a eu autrefois. Je pense qu’il n’y a aucun doute qu’il soit au courant du sommet ayant eu lieu. Mais je crois aussi qu’il n’a pas les moyens de combattre sous tous les fronts. C’est d’ailleurs pratiquement l’une des raisons de ses actes, non ? »

Mokko avait prétendu que le but ultime de l’Homme au Chapeau était d’acquérir la puissance du 9e afin de posséder une source de Chakra illimité. Ce n’est qu’à ce stade qu’il serait réellement, et complètement invincible. D’ici là… Il repensa aux mots de Tsuyoshi sur Iwa. Son regard vert se ramena sur le Hyûga.

« Ne le prend pas mal Tsuyoshi, mais c’est peut-être pourquoi tu n’es pas dirigeant d’Iwa. Ni moi, d’ailleurs. »

Il releva les mains en guise de paix.

« Je comprends ta logique, et je la respecte. Mais j’y vois une faille. Iwa appartient à Tsuchi no Kuni. Et Tsuchi no Kuni, au continent Yuukan. Le continent peut survivre à la perte d’un pays, et un pays peut survivre à la perte d’un village. Mais l’inverse est impossible. Ainsi Iwa doit avoir la vision d’un pays, et Tsuchi doit avoir la vision d’un continent. Et quiconque souhaite mener l’un ou l’autre, doit voir aussi grand que le monde lui-même. J’ai foi qu’à quelque part, le peuple peut comprendre ceci. »

C’était idéaliste, mais Taishi n’était pas arrivé là où il était désormais sans une dose d’immatériel.

« Tu as parfaitement raison de dire que ce sont des actions imprudentes, et que ton plan est plus judicieux. Mais j’ai peur d’admettre que le temps est définitivement contre nous cette fois. Nous n’avons aucune idée du temps qu’il prendrait pour trouver un autre dieu. Or, l’ombre qui s’étend sur le continent, elle, ne ralentira point. »

Il soupira.

« La réalité est qu’Iwa est désormais davantage qu’Iwa. Elle est l’un des membres de la coalition. À l’avant-garde du front qui nous oppose à la vision de l’Homme au Chapeau. Et peut-être qu’effectivement, la chance aura son mot à dire. »

Ce n’était certes pas une réponse satisfaisante, mais l’Hayai ne pouvait pas opposer la logique à l’espoir. Parfois l’un et l’autre étaient incompatibles, malheureusement.

« Le mieux que des gens comme toi, ou moi, puissent faire, c’est essayer de faire la pencher la balance le plus possible. J’ai foi que tu as déjà songé à un plan d’évacuation de la ville, et une méthode pour contenir le dieu. Aussi étrange que cela puisse être, il faudra aussi songer à la défaite.»

À faire d’Iwa la prison éternelle de San Goku, si c’était nécessaire…

« Pour le reste, être pour ou contre les dieux… Je ne saurais dire de quel côté je penche. Je préfèrerais qu’ils soient encore un murmure du passé, mais nos ennemis, ni nos alliés, n’en feront ainsi. »


_________________
You face the best of myself. I bring Daedalus, Invité.

Taishi's Theme II : Daedalus
Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 56132_s
#GLOUBAFETT (Click)
#THEME OF GLOUBA : A MAJESTIC HUNTER (Click)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t363-hayai-taishi-termine
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga TsuyoshiEn ligne

Lets wave a white flag [Tsuyoshi] Empty
Jeu 23 Juil 2020 - 5:13
Le Hyûga écouta parler Taishi. Tout comme Taishi l’avait fait avant lui, il écouta. L’écoute est une qualité qu’il devait apprendre à développer, plus que jamais. Il estimait qu’il l’avait déjà développée à un niveau respectable, mais il y avait toujours de la marge pour s’améliorer et tant que cette possibilité lui était offerte, il devait la saisir. Observant Taishi, l’écoutant, le Hyûga comprit quelque chose ou du moins, il crut comprendre quelque chose. Taishi par moments pouvait donner l’impression de disposer de cette qualité d’écoute. Il semblait par moments tranchant dans son propos et par d’autres moments conciliant comme soufflant le chaud et le froid tout en restant droit dans ses bottes. Un exercice périlleux donc, dont seuls les plus grands diplomates étaient capables. Mais, le Hyûga s’en souvenait encore, quand bien même il savait se montrer diplomate, l’homme était également capable de déraper et de laisser les émotions prendre le dessus.

Pro-dieux… Il est vrai que cette expression dite comme cela ne signifiait absolument rien. Le sens qu’elle avait dans l’esprit du Hyûga n’était absolument pas celui qu’il pouvait avoir, de prime abord, dans l’esprit d’un autre. Tsuyoshi venait de mettre un doigt sur une autre de ses faiblesses qu’il devrait apprendre à gommer.

Taishi avait répondu et développé beaucoup de sujets abordés par le Hyûga : Mokko, le chef des fanatiques et son but, la présumée omniscience de l’homme au chapeau, le fait qu’il ait moins d’alliés, la faille dans le raisonnement du Hyûga, le manque de temps, le facteur chance, songer à la défaite. Tsuyoshi but de son saké. Il essayait de se repasser dans son esprit les arguments de Taishi. Il devait apprendre à écouter… Mais devait-il le faire même lorsqu’il lui semblait qu’il était incompris ? Cette discussion avait-il un quelconque intérêt finalement ? Une chose finalement avait titillé son ego. Il avait du mal à laisser passer, déjà qu’il avait failli couper Taishi à ce moment-là.

_ Si j’ai bien saisi, tu imagines que je ferai un mauvais dirigeant ou que je ne peux en devenir un… Pourquoi ? Parce que mon raisonnement a une faille ? Je t’ai pourtant exposé les failles du raisonnement du chef actuel d’Iwa. Si les failles dans le raisonnement empêchaient d’être chef d’Etat ou de village…

*Je crains que tu n’as toujours compris la leçon Taishi… Je te surprendrai à nouveau, je le crains fort…* Pensa le Hyûga en regardant dans les yeux l’Hayai. Il continua :

_ Tu as toi-même expliqué le but du chef des fanatiques : la libération des dieux. Ce but n’est pas compatible avec celui de la coalition. Une première faille. Je t’accorde le fait que l’homme au chapeau ne soit pas omniscient. En vérité, cela est impossible qu’il le soit, j’accepte donc le fait qu’on puisse tout simplement le considérer comme très intelligent en plus de ses pouvoirs hors du commun. Par contre pour ce qui est du fait du nombre de pièces qu’il a en main je pense que tu fais fausses route. Tout le monde semble oublier l’attaque de Mamushi sur Iwa. N’as t’on rien retenu de cette affaire ? Une kunoichi aux pouvoirs importants a manipulé des dizaines de shinobis qui ont déferlé sur le village. Ne penses-tu pas que l’homme au chapeau pourrait rééditer ce type d’exploit ? Ou pourquoi pas en produire un similaire ? S’imaginer qu’il a besoin d’alliés qui plus est nombreux… Une deuxième faille selon moi.

Il marqua un temps d’arrêt. Était-ce nécessaire d’expliquer à nouveau son point de vue sur la position qu’Iwa devrait occuper par rapport à la coalition et par rapport au Yonbi ? Il n’avait certainement pas été assez clair car si les idées de Taishi et les siennes à ce propos pouvaient être disposées dans l’espace, elles seraient en réalité sur une même ligne mais à une distance telle l’une de l’autre qu’elles paraîtraient opposées. Il n’en était rien. Ce n’était qu’une vue de l’esprit.

_ Je pense que malheureusement je ne me fais pas bien comprendre lorsque je m’exprime. Voilà un problème majeur qu’il me faudra corriger. Vois-tu, ce que tu avances concernant Iwa et le continent, je le comprends et l’accepte. Ce que j’ai dit à ce propos, contrairement à ce que tu penses, n’est en rien opposé à ton idée. Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas qu’Iwa rejoigne la Coalition ni qu’elle n’œuvre en son sein au premier plan. Je n’ai jamais dit qu’Iwa pourrait survivre seul, sans s’occuper du continent, voire du monde. Mon souci est qu’en s’y prenant mal, Iwa pourrait disparaître et peut-être même le premier avant même que la position du 9ème ne soit connu. Iwa pourrait être le premier à tomber dans cette affaire ! C’est ça que je dis. Et à ce titre, il me semble que j’ai parfaitement intégré la dimension de défaite dont tu parles. C’est même cette cuisante défaite, dont on ne saurait se relever que difficilement, que je veux éviter au village et au pays.

Si jamais quelqu’un justement pensait aux risques liées aux entreprises de Toph et du conseil iwajin par rapport au Yonbi, c’était bien Tsuyoshi ! Tout le reste ne pensait qu’à acquérir les kinjutsu, libérer Yonbi et miser sur la chance – la puissance des ninjas iwajins – pour vaincre le dieu. C’était quitte ou double. Sans préparation sans connaissance réelle de l’ennemi, de sa puissance, de se capacités. Quel général sous prétexte d’un contexte en sa défaveur lance l’intégralité de ses troupes contre un château fort dont il ne connait ni les armements de l’ennemi, ni leur nombre, ni les capacités du général ennemi ?

Tsuyoshi soupira. Il estimait que peu de gens le comprendraient. Pourtant ses craintes n’étaient pas infondées. Alors oui qu’Iwa gagne en se basant sur ses seules forces était ce qu’il souhaitait, mais le risque pris par le village lui semblait bien trop immense ! Il avait déjà expliqué à Taishi quelle serait la stratégie raisonnable pour lui, mais même ce dernier, n’avait su le comprendre. Comme le conseil, il avait à peine écouté. Tsuyoshi but à nouveau une gorgée de saké.

_ Je ne suis pas aux commandes concernant l’évacuation. Je ferai simplement en sorte que les Hyûga soient évacués correctement. Pour le reste… Dit-il dépité. Il termina le saké restant dans son verre. Puis s’intéressant à nouveau à son hôte il dit :

_ Laissons-tomber cette affaire de dieux… Alors es-tu ici pour longtemps ou seulement de passage ? Questionna le Hyûga.

_________________
Spoiler:
 


Lets wave a white flag [Tsuyoshi] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Lets wave a white flag [Tsuyoshi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: