Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Arc n°1] Le bois de l'échiquier

Narrateur
Narrateur

[Arc n°1] Le bois de l'échiquier Empty
Jeu 17 Aoû 2017 - 17:47
« M’sieur Nageyarina ! »

Le robuste Ryôta se retourna. C’était l’un de ses apprentis, qui courait vers lui. Qu’est-ce qu’il avait encore fait, ce bougre ? Alors qu’il approchait, le chef du chantier posa les planches qu’il portait sur son épaule.

« Qu’est-ce que tu veux, Takuya ? »

Le jeune artisan s’arrêta. Il était un peu essoufflé. En reprenant doucement son souffle, bien saccadé par sa tâche et ses multiples courses, il fit le tour de lui-même comme pour chercher quelque-chose. Puis à un moment, il eut un déclic. Il se redressa et pointa au loin une sorte d’écriteau, parmi tous les bâtiments en construction.

« Là-bas, vous voyez ? »

Nageyarina Ryôta, le charpentier en chef de la construction du village tenta de suivre la direction pointée par son disciple. Etait-il en train de montrer la Grande Enceinte ? Non, c’était plus vers la gauche… La boutique de souvenirs, peut-être ? Non…

Il plissa les yeux, et tomba enfin sur ce qu’il pensait être ce que voulait montrer le jeune Takuya. Deux grands piliers qui supportaient une grande planche en bois. Et sur l’écriteau, tournée vers l’extérieur du village en construction, une inscription en grandes lettres : « Village de Shîto ».

« Pourquoi le village de Shîto ?
A quoi aurais-tu pensé, Takuya ?
Je ne sais pas, répondit-il avant de réfléchir. Konohagakure no Satô, pour garder l’esprit de la feuille ? »

Le grand Ryôta explosa de rire pendant quelques secondes puis tapota le dos fatigué de son apprenti. Shîto, littéralement « feuille », et pourquoi pas Konohagakure no Satô ? Une idée intéressante, mais surtout très comique.

« Tout simplement parce que ce n’est pas un quatrième village ninja que nous construisons. Penses-tu qu’avec la guerre civile il serait judicieux pour notre Seigneur d’en construire un ? Non, nos dignitaires prennent déjà de gros risques en investissant pour la construction de ce village. Et tu sais quel sera son objectif ?
Non m’sieur.
Un examen, fiston. Et il rassemblera des civils et de shinobis venant de presque tous les pays, à c’qu’on dit… »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Araho Masao
Araho Masao

[Arc n°1] Le bois de l'échiquier Empty
Jeu 17 Aoû 2017 - 18:08
Il avait gouverné un pays entier. Il l’avait amené à être au-dessus des autres. Il avait voulu le faire grandir et s’étendre. Et l’indiscipline des uns avait tout gâché.
Il avait fondé une famille, assuré et chéri sa descendance. Il avait aussi commis des péchés, et commis des adultères avec des étrangères.
Il avait combattu, tout comme il avait été stratège.
Il affrontait la plus grande guerre civile que le Grand Continent ait connu, et luttait sans cesse contre cette rébellion macabre.

Et pourtant, rien de tout cela n’était pire que ce qu’il vivait aujourd’hui. Regarder son petit-fils, sans aucun doute empoisonné pour l’affaiblir lui, le Seigneur du Feu.

A côté de lui, son seul fils légitime, le père du petit garçon qui transpirait et grimaçait de douleur dans cette grande chambre royale. Encore plus difficile. Pourtant, il ne faiblissait pas. Malgré le fait de voir son propre fils être aux portes de la mort à cause de la position de son père, il était là, se tenait droit. Ah, quel formidable héritier il avait, pensa Masao.

Mais parfois, c’était trop difficile. Alors le Seigneur se leva et sans dire un mot, il sortit.

Dehors, le regard du Seigneur Araho se fit beaucoup plus sévère. Ses poings se crispèrent.

« Quelle belle journée, n’est-ce pas ? »

Il fit quelques pas. Au loin, certaines constructions du village Shîto dépassaient presque les arbres. Des travaux conséquents pour des investissements qui l’étaient tout autant. C’était un risque, de puiser dans les réserves économiques de la Seigneurie. C’était un pari, d’inviter tant les plus hauts dignitaires que les shinobis et civils de tous pays à venir ici. Arriverait-il à maintenir sa position si son petit-fils venait à mourir ?

« Es-tu venu contempler là où tout va se jouer ? »

Ses mains croisées placées dans le dos, Masao se savait en sécurité. Des gardes, certes impuissants sur le moment, étaient placés un peu partout autour de sa propriété. Et surtout, ce n’était pas son genre.

« Lorsque tu étais mon plus fidèle lieutenant et conseiller, tu me battais toujours au shôgi. Et je suis sûr que tu as placé tes pions judicieusement. Mais sauras-tu les faire avancer ? »

Il esquissa subitement un sourire, qui disparut presque aussitôt.

« Lors de l’examen, tu subiras ta première et seule défaite… »

Le Daimyô regarda l’homme qui se tenait droit devant lui. Et il prononça son nom avec dégoût.

« … Nara Alderan. »
Revenir en haut Aller en bas
Nara Alderan
Nara Alderan

[Arc n°1] Le bois de l'échiquier Empty
Jeu 17 Aoû 2017 - 18:35
« Tu es pitoyable, mon vieil ami. »

Il n’avait pas été compliqué pour un ninja de la trempe d’Alderan de se glisser entre les gardes parfois civils, parfois ninjas du Seigneur du Feu. Mais l’assurance de ce dernier trahissait bien la confiance qu’il avait. En effet, jamais le Nara ne se risquerait à le tuer ici et maintenant. Mais jamais les deux amis n’avaient remis en doute leur esprit aiguisé. Alderan se savait simplement plus prévoyant que son Seigneur.

« Toi qui, plutôt que de te satisfaire de la paix que tu avais, a tout changé dans tes désirs d’expansion. Trop imbu de toi-même et de ce que tu considères encore comme ton œuvre, tu as voulu que nous combattions, non pas sur nos terres pour nous défendre, mais pour attaquer nos voisins. Qu’espérais-tu faire, transformer la nation en un Empire du Feu ? »

Difficile de ne pas imaginer le petit-fils, là-bas dans une des chambres du bâtiment qui faisait dos à Masao.

« J’ai perdu mon clan. Mais comment auraient-ils pu faire autrement ? En voulant conquérir et assimiler les peuples, tes rangs se sont divisés. Et tu me connais, si les miens sont partis à Kaminari no Kuni, laissant derrière eux leurs origines, ce ne pouvait être mon cas. Je me suis toujours battu pour Hi no Kuni, et je le ferai toujours. »

Il pointa du doigt, sans même le regarder, l’une des constructions qui au loin voyait le jour. Le village de Shîto, terre d’accueil pour l’examen. Prévisible, et honteux.

« Hier, tu voulais attaquer tes voisins, et maintenant tu espères compter sur eux pour qu’ils t’aident à gagner la guerre ? Le pire, c’est qu’entre les Hyûga et les Nara, leurs indisciplines et leurs fourbes secrets, ces villages cachés sont finalement devenus nos ennemis ! Et tu espères aujourd'hui les rassembler ?! »

Sur cette dernière réplique, l’agacement commençait à naître chez Alderan. Inhabituel pour l’un des plus éminents Nara, clan réputé pour ses êtres calmes et réfléchis. Mais des Nara, le chef de la rébellion de Hi no Kuni ne gardait que le nom et les pouvoirs. Et rien d’autre.

« Tes actions n’ont fait que renforcer les villages ninjas qui possèdent le monopole des missions, des armes, des ressources, du pouvoir. Alors qu’ici, notre peuple meurt de faim. Tu as même l’audace d’avoir utilisé leurs impôts pour créer un village qui organisera un examen auquel ils ne pourront même pas participer ! »

Nara Alderan serra lui aussi le poing.

« Il n’y a aucun compromis ni arrangement à faire. Seul Hi no Kuni compte. Le monde entier sera bientôt épargné du monopole qui a créé tant d’inégalités. Notre pays sera de nouveau la balance qui apportera l’équilibre partout. La suprématie, que ce soit celle que tu as voulu mener il y a des années, ou celle des trois villages cachés, sera bientôt détruite. »
Revenir en haut Aller en bas

[Arc n°1] Le bois de l'échiquier

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: