Soutenez le forum !
1234
Partagez

Cors de guerre [Keijiro]

Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Cors de guerre [Keijiro] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 10:48
-Relève toi, ai-je l'air de ton nouveau propriétaire?

Une main qu'elle tend en direction de l'ancien combattant. Non décidément elle ne pouvait penser à autre chose qu'abolir ce qui restait des puissances esclavagistes, dire qu'un temps elle était à la limite d'en faire son crédo. Et ce guerrier, cette montagne de muscles à la chevelure blonde et aux tatouages couvrant son corps, elle l'avait fait libérée en l'achetant peut-être un acte réducteur mais maintenant ses chaines gisaient à ses pieds, et lui pouvait de nouveau arpenter les terres de ce monde librement. Mais le serait-il vraiment un jour? Difficile de connaître et d'imaginer ce qu'il avait vécu pendant cette période ou son libre arbitre fut été supprimé. Avait-il des idées de vengeances? Voulait-il quitter au plus vite Kaze par peur d'être de nouveau emprisonné par ces misérables dirigeants du Colisée? Il n'y avait qu'une seule manière d'obtenir des réponses aux questions de la demi-géante. Il fallait converser, l'Asaara commença par lui tendre une gourde d'alcool et des cigarettes, les vices qui rongeait le corps de la manieuse de sable étaient communs à des baroudeurs et des humains trouvant dans des addictions une sorte d'amertume délicieuse.

-Je suis Asaara Kuuli, toi c'est Keijiro non? Je te féliciterai bien sur ta liberté mais je n'aime pas cette douce hypocrisie personne n'est vraiment libre. Pas moi en tout cas, mais trinquons à la tienne. Si tu veux fuir le pays du vent nous t'aiderons, enfin je m'engagerai à ce que des hommes t'escortent jusqu'aux frontières. Après, après c'est là ou finalement je suis peut-être hypocrite mais j'aurai bien besoin de toi. J'ai des anciens esclaves avec moi, et nous sommes tombés d'accord sur le fait que le Colisée doit tomber et cesser des activités aussi barbares et que les coupables doivent être jugés, enfin jugés surtout que des têtes tombent. C'est que le début, toi tu n'es personne sans méchanceté, tu es à l'aube de ta nouvelle vie et quoi que tu décides je t'aiderai tant que tu seras à Kaze. M'enfin, m'enfin ce que je dit c'que moi j'ai un projet qui compte bien faire tomber les têtes des coupables, coupable de la décadence de notre pays entre autre.

Elle soupire, hausse les épaules allume sa cigarette et lève les yeux vers le ciel. Le même discours qu'elle répète en boucle, mais comment mieux résumer sa situation et ses ambitions? Jamais mentir, tôt ou tard les gens découvriront la vérité à son sujet. Tôt ou tard la diplomatie que Kuuli tente de manier laissera place à la violence brut, aucune révolution ne voit ses idéaux aboutir sans que du sang coule.

-Je peux te donner des ressources, une équipe et un objectif. Tout ce dont j'ai besoin, c'est que tu me tues pas avant que mon fessier soit assis sur le nouveau trône de Kaze, qu'est ce que t'en dis?

Lui qui n'avait rien, ils partageaient un point commun. De rien ils étaient tous deux partis, la différence c'était les choix du gladiateur. Kuuli offrait un avenir à qui voulait, soudant mais jamais dans la facilité.

Car devenir Impératrice n'était pas chose aisée.
Revenir en haut Aller en bas
Keijiro
Keijiro

Cors de guerre [Keijiro] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 20:05
Ce n’était pas vraiment là que je pensais terminer ma journée lorsque ma nuit fut stoppée nette par un « camarade » de cellule. En effet, je pensais encore que j’allais terminer ma journée entre sang et poussière, combat et transpiration, mais il en était tout autre. Aujourd’hui, mon propriétaire avait changé. Ce n’était plus Moria, mais une dénommée Asaara Kuuli. Cette bienfaitrice m’avait même octroyé la liberté. J’allais enfin pouvoir retrouver mon vieil ami.

Pour commencer, j’avais un petit rendez-vous galant avec l’Asaara. Il faut dire que, les femmes ne couraient pas les rues dans ma cellule et depuis le temps que j’étais enfermé et bien… Pourtant, j’allais me tenir à carreaux, je ne voulais pas retrouver ma geôle aussi vite que j’en étais sorti.

Arrivait enfin le moment tant attendu, celui où j’allais la rencontrer. Je m’inclinais face à elle, mais elle me faisait rapidement comprendre que je n’allais pas être son esclave ici. Ma curiosité était piquée. J’arquais un sourcil, prêt à écouter la jeune femme. Je saisissais avec grand plaisir la gourde d’alcool et les cigarettes qu’elle me tendait.

« Merci. »

Mes yeux et mes papilles en bavaient déjà, rien qu’en pensant au goût oublié du tabac et de l’alcool. J’hochais la tête lorsqu’elle me demandait si j’étais bien Keijiro, la laissant continuer sans l’interrompre. Je profitais de ses paroles pour allumer la cigarette et humer à plein poumon cette clope. Elle me parlait d’hypocrisie, de trinquage – que j’acceptais volontiers – ainsi que de mes possibilités qu’elle pouvait m’offrir. Moi quitter le pays ? Nan nan, jamais. Je buvais quelques gorgés de l’alcool qu’elle m’avait tendu tout en écoutant pourquoi elle avait besoin de moi. Faire tomber des têtes ? Je souriais maintenant.

« Faire tomber des têtes ? Je peux faire ça. » Ajoutais-je entre deux de ces phrases.

Elle me parlait aussi de ressources, d’équipe et d’objectif. C’était ma foi fort intéressant, mais je n’allais pas accepter sans poser quelques questions. Je levais à mon tour les yeux au ciel, mimant la réflexion.

« Pourquoi moi ? Tu me connais à peine et tu veux déjà me partager tes projets les plus fous ? Tes paroles pourraient tomber dans les oreilles d’un espion. » Je marquais une légère pause. « J’aime tes idées, Kuuli. Tu m’as offert la liberté, je te suis redevable. Mais je pense que même sans ça, je pense accepter. Il faut encore en discuter bien sûr. Notamment des détails comme, la paie et mon rôle exact et surtout… mes conditions. »

Et oui, j’avais une petite condition malgré tout. Je n’allais pas me laisser faire comme ça par cet enculé de Moria et de tous ces potes.

« Je veux bien vous aider à prendre le Colisée, à faire tomber les têtes qu’il faut faire tomber. Vous asseoir sur le trône de Kaze. Mais je ne suis pas gratuit. Et si je peux avoir ma petite maison et ma petite réputation dans votre organisation future, je ne vais pas dire non. » Qui ne tente rien n’a rien me direz-vous. Je reprenais un air plus sérieux avant de continuer. « J’ai aussi mes têtes à faire tomber, tant que je ne serais stoppé dans ma petite vendetta vous aurez mon soutien. »

Je prenais une bonne lampée d’alcool ainsi qu’une grosse taffe sur ma cigarette qui s’était presque éteinte. Je prenais un air des plus sérieux et plongeais mon regard au fin fond de ses yeux avant d’ajouter, comme un avertissement.

« Avise-toi juste de ne pas devenir la tête que je veux faire tomber et tu l’auras, ton trône. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Cors de guerre [Keijiro] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 7:34
Un rire fin et cristallin lors de sa dernière tirade, avant de reprendre son sérieux et de s'étirer en craquant ses articulations. Il acceptait, il posait des conditions rien d'excentrique et rien auquel Kuuli ne pouvait s'attendre. Le pouvoir, le pouvoir appelait toujours de plus de pouvoirs et pourtant oh comment c'était enivrant de se sentir poussé par autant de personnes et de caractères différents, d'être ni prophète ni dirigeante de culte simplement comme l'exemple historique des personnes se levant pour combattre. Combattre un monde qu'ils ne comprenaient plus, s'assurer de ne pas finir comme le précédent tyran c'est surement ce qu'ils se disent tous et pourtant encore aujourd'hui, le pays du vent était à l'aube d'un nouveau soulèvement massif.

-Parce que personne te connaît, et que c'est exactement les profils que je recherche. Parce que tu me connais pas, nous ne sommes pas liés par le sang ou un dévouement extrême. Parce que je cherche à fonder quelque chose d'autre en parallèle de mon organisation grandissante, je veux des Shidan. Je veux te nommer à la tête de cette unité, toi Keijiro l'ancien esclave gladiateur, toi tu obtiendras ta vengeance comme les autres auprès du Colisée et dès lors ou même avant tu deviendras Konoe Shidan, tu en seras le Capitaine, Capitaine de la Garde Impériale. Tu voulais une réputation? Je t'offre ton unité, tu voulais ta maison? Tu siégeras dans le Palais que je construirai. Tu voulais une occasion de me couper la tête? Tu seras plus proche des instances Impériales que quiconque. Tu n'es ni le premier ni le dernier à me donner des avertissements, j'ai besoin d'objectivité et j'estime que tu peux l'être, nous combattons pour le futur de Kaze et pas uniquement en mon nom.

Elle descend d'une traite la gourde d'alcool, et affiche un sourire sincère et pourtant indirectement glacial. Ils rodent tous autour de sa personne, n'attendant qu'un seul faux pas pour retourner leurs allégeances et vestes, ça rend tout ça encore plus excitant. De grimper et de monter en puissance, tout en sachant qu'à ses pieds à tout moment c'est un aller simple pour l'enfer et la damnation. Asaara Kuuli, demi-géante jouant sur tous les tableaux pour parvenir à ses fins sans jamais s'impliquer autre part que la politique de son propre pays. Une nation forte, une leader forte.

-Tes conditions seront les miennes, je m'en fiche de ton salaire mirobolant je veux autre chose et je sais que tu penses à autre chose que simple mercenariat. Acceptes mon offre Keijiro, soit témoin de la tempête qui engloutira Kaze et prend ta revanche sur ceux t'ayant méprisés, je détruirai le Colisée et le reconstruirait pour que les anciens esclaves en soit les dirigeants. Toi, toi tu seras responsable de ma sécurité et celle de Kaze.

Une bouffée de tabac et de nicotine de plus, un silence. Un regard, une prise d'informations rapides et sans bavures.

-Qu'en dis tu Capitaine?
Revenir en haut Aller en bas
Keijiro
Keijiro

Cors de guerre [Keijiro] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 12:01
Elle riait. Au moins je ne venais pas de signer mon arrêt de mon mort, mais je préférais être franc. J’avais mes valeurs après tout. Je n’allais pas travailler contre mon gré ou pour une cause que je ne soutenais plus. Il était vrai que je n’appréciais pas vraiment le « pouvoir » actuellement en place dans mon pays. Et cette Asaara m’offrait la possibilité de faire partie du changement et d’y participer de manière active, de poser ma pierre au nouvel édifice Kazejin. Un objectif, comme elle le disait si bien.

Les articulations de la demi-géante craquèrent pendant qu’elle s’étirait. Elle me répondait d’une longue tirade. En effet, nous ne nous connaissions ni d’Adam ni d’Ève et étions encore moins liés par le sang. Moi à la tête d’une unité entière et Capitaine de la Garde Impériale. Ça en jetait il est vrai. Qui plus est, elle avait totalement raison, qui de mieux placé pour lui couper la tête que le Capitaine de sa garde ?

Elle répondait à toutes mes questions et de la façon dont je l’espérais. J’acquiesçais à intervalle régulier afin de lui montrer que j’avais bien compris les tenants et aboutissants de son projet. Je souriais moi aussi lors de sa dernière phrase, apparemment je n’étais pas le seul à lui avoir donné un avertissement. Très intéressant, je me réjouissais de rencontrer mes frères d’armes.

« Très bien. » Me contenais-je de répondre.

Je profitais de sa longue gorgée pour moi aussi me servir dans ma gourde d’alcool et d’extraire encore un peu plus de nicotine de la cigarette gracieusement offerte par l’Asaara. Elle n’avait toujours pas parlé de la condition la plus importante pour moi, mais tout était à nouveau confirmé. J’allais avoir ma vengeance, Moria n’avait qu’à bien se tenir.

Je la laissais terminer ses phrases, attendant l’occasion pour lui répondre et lui faire part de mes petites inquiétudes, notamment pour la gestion du Colisée. Une dernière bouffée de tabac et c’était à mon tour.

« Quand tu parles de détruire le Colisée, est-ce littéral ? L’édifice est important pour beaucoup d’entre nous – même moi – car il a fait partie de nos vies durant de longues années pour certains. » Je marquais une légère pause, tirant la dernière latte de ma cigarette. « Un changement de fonctionnement me paraitrait une meilleure idée. Mettre en place des combats de mercenaires, condamnés à mort et volontaires. Mais plus d’esclavage et de combat contre le gré des participants. Qu’en dirais-tu ? »

Je me relevais ensuite, essayant de paraitre encore plus imposant que ce que j’étais déjà. Mes bras le long du corps et la tête haute, j’allais accepter sa proposition.

« Pour Kaze. Pour une nation forte. » Je relâchais ma position, reprenant ma tenue habituelle. « Tu as ton Capitaine, Impératrice Kuuli. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Cors de guerre [Keijiro] Empty
Lun 11 Mai 2020 - 8:44
-Lirais-tu dans mes pensées Capitaine?

Un sourire franc et amical tandis qu'elle posait son bras droit sur l'épaule du même côté de son interlocuteur. Démolir le Colisée était une image autant qu'une réalité, le bâtiment et la place centrale de cette institution ne pouvait être négligé et donc réfuté, néanmoins pour s'approprier entièrement le lieu et s'assurer que le futur sourisse aux nouveaux partisans une refonte des règles et de la hiérarchie aurait forcément lieu. L'Asaara avait déjà des noms de potentiels cadres à placer une fois le passé fait table rase, Mubi et Roku entre autre pouvait se révéler être un duo particulièrement efficace si ils savaient opérer de concert et dans les meilleurs conditions. Ils ne devaient pas simplement être bon au combat mais également faire un peu dans le sociale et remettre en marche la machine économique, et touristique que proposait le Colisée. Des combats à mort mais ou chacun s'accordait à l'avance et ou l'abandon était possible. Qu'importe les pleutres tant que le sang coulait en respect des nouveaux préceptes que prônait Kuuli.

-Je ne peux décemment pas considérer démolir l'édifice, il est trop important et joue un rôle sociale indéniable. Néanmoins une fois l'endroit investit par mes troupes, le sang versé et la rancune apaisée il est évident que nous devons penser au futur. Je placerai probablement un duo d'ancien esclaves comme cadres dirigeants, parce que je leur dois et que je tiens mes promesses. J'abolirai l'esclavage, autant que nous puissions investir des ressources dedans. Les combats se feront sur la base du volontariat moyennant un salaire à la hauteur des risques prit par chacun des participants. Les condamnés à morts sont une option tout comme les mercenaires mais pour la première catégorie cela soulève un autre point, les libérerons nous si ils gagnent? Je ne peux imaginer remettre dans la nature de tels individus condamnés.

Mais ils auraient le temps d'y penser, il fallait tout d'abord prendre le contrôle du Colisée et cela arriverait bientôt. Les engrenages tournaient de plus en plus vite, bientôt tous danseraient dans le pays du vent la valse infernale qu'avait composée la cheffe de clan et d'organisation, elle se retourna en direction du désert, portant son regard à l'horizon avant de soupirer de manière nonchalante.

-Tu rencontreras bientôt tes camarades, tu peux loger dans mon manoir mais ta nouvelle occupation et ton rôle doivent rester secret.

C'était un ordre, son premier mais certainement pas le dernier. Lui partant de rien pour atteindre les sommets, avec un grade venaient des responsabilités. Aurait-il les épaules pour y faire face?

La confiance que portait Kuuli en lui semblait bien parti pour répondre positivement à cette interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
Keijiro
Keijiro

Cors de guerre [Keijiro] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 12:36
Les paroles de l’Asaara me rassuraient. Elle pensait comme moi et ses idées allaient dans le même sens que les miennes. Je n’allais pas devoir la tuer de sitôt, voir jamais. Je le désirais, honnêtement. Kaze et le pouvoir en place ne convenait plus à beaucoup de monde, il fallait changer les choses. Les idées et les moyens mis en place par la demi-géante allaient changer les choses à jamais pour le pays du Vent. Kaze no Kuni allait toucher des sommets et rivaliser avec les plus grandes nations en un rien de temps.

« On pourrait croire, en effet. » Lui répondais-je en souriant.

J’écoutais ensuite encore Kuuli, profitant de ses longues phrases pour terminer la gourde d’alcool que celle-ci m’avait tendue plus tôt dans la discussion. Aaaaah, j’en boirai bien une deuxième. Au moins je savais ce que j’allais faire une fois la discussion terminée ; me chercher des clopes et de l’alcool.

Je levais les yeux au ciel afin d’essayer de trouver la réponse à question soulevée par l’Asaara. Il était vrai que remettre les condamnés à mort en liberté si ceux-ci gagnaient leurs combats n’était peut-être pas la meilleure des idées.

« Très bien. Je suis rassuré d’entendre de telles paroles. Le fonctionnement de Kaze tel qu’il l’est aujourd’hui est déplorable. Notamment l’esclavage. J’apprécie aussi que nous soyons réellement sur la même longueur d’onde concernant le futur du Colisée. » Je marquais une légère pause avant de reprendre. « C’est vrai aussi pour les condamnés à mort, ce n’est certainement pas la meilleure idée que de les relâcher dans la nature. » Disais-je un peu gêné d’avoir proposé une telle ineptie.

Kuuli me parlait ensuite de mes futurs camarades que je rencontrerai bientôt et m’invitait même à loger dans son manoir. J’appréciais fortement cette invitation, car autrement je me serais retrouvé à devoir loger à l’auberge pendant un bon moment et en plus je n’en avais pas vraiment encore les moyens.

Je m’inclinais face à l’Impératrice en suit de respect et pour la remercier.

« Je te remercie pour l’invitation et la confiance accordée. » Je me relevais ensuite, souhaitant la rassurer sur mon mutisme. « Personne ne connaîtra mon rôle, si tel est ton désir. »

Le début d’une nouvelle vie. C’était désormais officiel. J’étais devenu le Capitaine de Shidan du futur empire créé par l’Impératrice Asaara Kuuli et je dois dire, que cela me convenait parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876

Cors de guerre [Keijiro]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Désert aride
Sauter vers: