Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Solide comme un roc [Yanosa]

Yawa Seika
Yawa Seika

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 11:10
La meilleure façon de progresser est de vivre des « situations réelles ». C’est d’une logique imparable, car ce sont ces moments qui poussent l’être humain à se surpasser. La raison en est simple : lorsque notre vie est en jeu, on fait en général ce qu’il faut pour ne pas la perdre. C’est, en quelques sortes, la meilleure motivation pour aller plus loin que l’on n’a jamais été. Pour le cas de Seika, l’examen Chûnin était une reproduction de situation réelle, et elle a merveilleusement réussi à se prouver qu’elle n’avait rien d’une Kunoichi respectable, tout en regressant plus qu’elle n’a progressé. En ne se contrôlant pas, elle a causé des blessures horribles à ses camarades Iwajins, choquant au passage leurs familles, qui n’ont pas dû apprécier voir une enfant s’adonner à une telle violence sur leurs proches.

La Yawa a depuis décidé de ne plus vraiment se servir des portes célestes. Du moins, pas sur des adversaires qu’elle juge de son niveau, ou d’un niveau moindre ou légèrement supérieur. Ce n’est pas étonnant, le traumatisme a été important, aussi bien pour son esprit que pour son corps. La châtaigne doit donc apprendre à se battre sans dépendre de sa capacité durement acquise. Un coup dur, s’il en est, pour une jeune fille qui a passé des semaines et des mois à en comprendre le fonctionnement, sans l’aide d’un maître ou d’un autre utilisateur, tous la trouvant trop frêle pour y parvenir. Elle se rend donc assez tôt, le matin, aux hauts plateaux pour y parfaire son Taijutsu basique. Sans le boost octroyé par les portes célestes, ses coups restent tout de même puissants, mais il lui faut augmenter encore et toujours sa force, ses réflexes et sa vitesse. Certes, la brune n’atteindra jamais ce que la libération des verrous psychiques peut lui apporter, mais s’en approcher un peu serait déjà une grosse progression.

En arrivant sur l’un des terrains d’entrainement, elle s’assure de ne pas voler la place à quiconque, et pose son sac sur le côté. Il contient de l’eau et un peu de nourriture, pour tenir toute la journée. Si, jusque-là, elle n’avait jamais lésiné sur l’entrainement, cette fois ce serait autre chose. Plutôt que s’entraîner une demie journée entière, la Genin y passera des journées complètes. Son rythme de repos restera le même, avec deux jours sans pratique par semaine, mais du reste, il lui faudra mettre les bouchées doubles pour devenir forte sans briser des os à chaque fois. Il serait plus simple de progresser avec l’appui d’un sparring partner, néanmoins, il ne semble y avoir personne pour le moment. La châtaigne commence donc à s’échauffer, en faisant des tours de terrain, commençant par un rythme de trottinage, puis augmentant la vitesse petit à petit, jusqu’à finir sur un tour en sprintant presque. Essoufflée, elle vient s’appuyer contre un morceau de pierre qui se trouve là. Elle va pouvoir passer à la pratique des coups basiques, pour commencer.



Spoiler:
 

_________________
Solide comme un roc [Yanosa] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Jeu 7 Mai 2020 - 22:10
Se méfier du Sazori, alors même qu’on en faisait soi-même partie. Voilà une belle ironie à laquelle Yanosa était confronté à présent, et ce pendant sept longues journées durant lesquelles il ne devrait pas se faire prendre par l’un de ses paires ou son Chef d’unité lui-même. Une sanction qu’il avait pris avec philosophie, bien décidé même à en tirer le plus grand partie, mais qui n’allait pas pour autant l’empêcher de progresser dans le domaine qu’il avait mis en chantier depuis plusieurs semaines à présent, à savoir le Mitsudo. Pas encore tout à fait maître des techniques les plus basiques de ce pouvoir, l’Oterashi avait toutefois perfectionné et approfondi son contrôle sur le jutsu d’allègement, qu’il s’amusait chaque fois que l’occasion se présentait à utiliser pour explorer de nouvelles voies, de nouvelles solutions aux problèmes qu’il était d’ordinaire habitué à résoudre à grand renfort d’assimilation et de transformations rocheuses. En l’occurrence, il savait que son utilisation en plein air pouvait revêtir un certain risque, mais quand on avait déjà tutoyé les oiseaux, l’attrait de ce genre de nouveauté était dur à laisser de côté.

Sortant discrètement du sol à l’orée du village proprement dit, au pied des hauts plateaux, l’Oterashi braqua les yeux vers le haut, vers la hauteur vertigineuse qu’il allait devoir « gravir » d’un seul coup pour mettre en pratique ses talents grandissants dans l’altération de la gravité. Avec son camouflage toujours actif, tant sur le plan auditif, olfactif qu’énergétique, seul un contact visuel direct de l’un des membres du Sazori pouvait le trahir : il gagea qu’avec la vitesse à laquelle il allait passer en ligne droite du niveau du sol jusqu’à la cime des montagne, peu de traqueurs, si ce n’était aucun ne pourrait l’identifier formellement. Son corps tout entier toujours transformé en pierre et à présent sorti du sol, le Tellurique forma lentement les quelques mudras nécessaires, appliqué, concentré, les genoux pliés prêts à se déployer au moment opportun. Lorsque son flux de chakra fut alors chargé comme il l’entendait, il sauta.

Les reliefs défilèrent alors à une vitesse ahurissante sous ses yeux, tandis que le village s’éloignait loin, très loin en contrebas derrière lui et bientôt, seul le ciel fut à ses côtés. Venait, à présent, la phase la plus délicate et qu’il avait travaillé dur en amont pour éviter tous les potentiels accidents : l’atterrissage. Le terrain d’entraînement était en vue, encore très loin sous ses pieds, mais son poids commençait déjà à imposer sa loi en le faisant rapidement accélérer. Il joignit alors à nouveau les mains, tâchant de faire abstraction de tout ce qui pouvait se trouver autours de lui ou de à quel point le sol se rapprochait vite à présent, et lança à nouveau le jutsu avec le plus de sang froid possible. Lorsqu’il rouvrit les yeux, il vit alors le sol, toujours lui. Mais, la vitesse à laquelle il se rapprochait semblait à présent presque surnaturelle, ralentie, comme figée dans le temps, jusqu’à ce qu’inéluctablement, les pieds du Tellurique ne retouchent terre, sans le moindre bruit,son corps toujours transformé en roche. Si il avait eu besoin de respirer de l’air sous cette forme, sans doute aurait-il lâché un grand et long soupir de soulagement, mais garder son camouflage sur le pied de guerre remonta soudainement dans sa liste de priorité absolue du moment.

C’est alors qu’il la vit. Là, sur le côté, adossée à un rocher. Yawa Seika, l’une des pupilles d’Aimi, demi-finaliste de l’examen Chûnin. Avec une maladresse tout à fait feinte en vertu des circonstances, Yanosa leva une main et la salua d’un geste unique.

« Seika… c’est ça ? Je n’ai.. pas vraiment eu le loisir d’assister au tournoi. Mais… on m’a rapporté que tu avais vraiment bien combattu. Les Portes Célestes… Sans doute l’arcane la plus intéressante pour prendre tes ennemis en défaut, avec ton gabarit… »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Yawa Seika
Yawa Seika

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Ven 8 Mai 2020 - 15:04
Au milieu de ses échauffements, Seika est interrompue par une personne au physique fort étrange. D’un naturel jovial et agréable avec tous, sans mépris pour les origines, l’apparence, l’âge ou le sexe, elle sourit à ce nouveau venu qui n’est pas si inconnu que cela. En réalité, son apparence lui est inconnue car elle ne l’a jamais vu en face, mais tout comme il semble savoir qui elle est pour ses… exploits, cet homme est connu. Oterashi Yanosa. En tant que ce que l’on pourrait qualifier de jeune fille facilement impressionnable, un grand homme surnommé « Le clairvoyant », qui a été capable de retrouver le Shogun de Tetsu avec son esprit d’analyse hors pair, et dont la photo est apparue dans le Kunaï émoussé, est forcément un sujet à l’admiration. Si sa manière d’aborder le sujet du tournoi n’enchante pas vraiment la châtaigne, elle a réussi à dépasser ce traumatisme grâce au soutien de Tenzin et de Kagura, bien que cela soit encore douloureux. Tout sourire, elle lui répond donc :

« Bonjour Yanosa-sama, je vous remercie, mais je ne pense pas avoir bien combattu. J’ai échoué à contrôler ma force, et cela me chagrine beaucoup d’avoir causé autant de mal à Meho et Kagura ! »

Cette phrase est dite sur un ton tellement jovial qu’on pourrait croire qu’elle ment, et qu’elle se fiche bien d’avoir fait du mal à autrui, mais ce n’est pas le cas. Si elle veut devenir plus forte et pouvoir regarder Aimi en face, il lui faudra accepter ses erreurs, et surtout les assumer. Elle a bien assez pleuré, alors que personne ne semble lui en vouloir ou la traiter comme le monstre qu’elle est. Les propos de l’Oterashi sont d’ailleurs sans équivoque : la rumeur qui circule est qu’elle a bien combattu, pas qu’elle a perdu le contrôle et agi comme un démon. Néanmoins, il lui faut progresser, et c’est pour cela qu’elle se trouve ici. Affronter quelqu’un qui pourrait subir de lourdes blessures par sa faute n’est pas envisageable, pour le moment.
Elle se demande ce que fait le Clairvoyant ici, puis se blâme elle-même pour sa bêtise. Il est évident que l’on se rend aux hauts plateaux pour s’entraîner, et c’est d’ailleurs pour cela qu’elle s’y trouve, elle. La Yawa regarde le grand homme et se demande s’il accepterait de l’aider, de la même façon que Tenzin l’a fait. Il est indéniablement puissant, et bien plus qu’elle ne l’est, et pourra probablement éviter les coups avec aisance, non ? Ce serait une bonne façon pour elle de se remettre en jambe et d’apprendre à se contrôler.

« Yanosa-sama, si vous avez un instant devant vous, accepteriez-vous d’éprouver ma force ? Comme je l’ai dit, mes coups sont incontrôlables, et j’aimerais y remédier pour ne pas porter d’attaques dangereuses en combat. Pour l’instant, je pense que seules les personnes aussi fortes que vous ou Tenzin, ou encore ma Senseï, Chiwa Aimi, peuvent me rassurer et surtout m’arrêter si je vais trop loin. Je ne veux pas abuser de votre temps, bien sûr… »

Son sourire s’atténue, elle se demande si elle ne compte pas trop sur les autres, et si elle ne leur en demande pas plus qu’elle ne le devrait. Habituellement, elle est celle qui aide les autres, et évite d’abuser de la gentillesse de ses camarades.




_________________
Solide comme un roc [Yanosa] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 14:58
Yanosa se demanda l’espace d’un instant ce que la jeune fille avait vu ou non, ou ce sur quoi elle allait tiquer ou non. Cependant, à en voir les traits de son visage même à cette distance modérée, Seika ne sembla pas s’émouvoir outre mesure de la présence du guerrier tellurique, ni de la façon dont il était arrivé sur le Haut plateau. Peut-être, songea-t-il, avait-elle détourné les yeux instant, ce qui lui avait fait paraître son atterrissage de haute altitude comme une arrivée tout à fait banale lorsqu’elle l’avait finalement remarqué. Ce qui, tout bien considéré, n’était pas plus mal, et plutôt que de relever ou de mettre le sujet sur le tapis, l’Oterashi préféra tout à fait logiquement s’appesantir sur la réaction de la Yawa à ses compliments.

« Pas de -sama avec moi, tu seras gentille. Et… C’est quoi cette histoire d’échec à « contrôler sa force », au juste ? Il y a une bonne raison à la présence des arbitres pendant les phases finales de l’examen, tu sais, et ce n’est clairement pas pour faire respecter une quelconque règle. Leur travail, c’est d’empêcher les accidents, autrement dit les morts. Le tiens, c’était de te battre au mieux de ta puissance et de ton discernement pour gagner. Ce que tu as fait. »

La jeune fille lui semblait toute entière partager entre deux mondes, deux identités. D’un côté, son physique, plutôt maigrichon, pas vraiment imposant quelque soient les standards, et sa personnalité, que Yanosa découvrait là comme étant sacrément marquée par l’empathie profonde et sincère. De l’autre, son pouvoir, sans doute l’un des plus brutaux qui puisse exister tant pour elle-même que pour ses adversaires, la levée des barrières psychiques et physiques qui permettait de décupler ses prouesses au combat. Le Tellurique ne doutait pas que si la jeune fille avait choisi de verser dans ces arcanes, c’était grâce, ou à cause d’une prédisposition naturelle, mais constater à quel point l’application de cette faculté semblait lui causer des tourments le laissa pour le moins perplexe.

« J’ai le temps, Seika. Mais je te préviens, je n’éprouverais rien de moins que ton maximum. Je conçois… que ne ce soit pas particulièrement évident pour toi de t’entraîner sérieusement. Que ce soit à cause des blessures que tu peux t’infliger, ou de celles que tu peux aisément infliger aux autres. Mais, si tu peux être sûre d’une chose, c’est qu’une fois sur le terrain, c’est de ton maximum que ton équipe aura besoin : pas d’une version de toi tronquée et hésitante qui se posera un millier de questions avant de passer à l’acte.

Et si ça veut dire qu’il te faut des partenaires d’entraînement d’un niveau supérieur à la moyenne, alors ainsi soit-il. On a tous des besoins différents. Et puis, avec une sensei comme Aimi, je n’aurais pas de scrupules à ta place à réellement me lâcher. Ce qui me rappelle...
 »

D’un geste agile, l’Oterashi alla chercher un rouleau de parchemin à son ceinturon, l’une des possessions compactes qu’il garde toujours avec lui au cas où l’occasion se présenterait d’en faire un usage quel qu’il soit. Il s’avérait que, finalement, ce serait peut-être simplement pour le céder à la Yawa qu’il l’aurait amené avec lui ce jour-là.

« Dans ce rouleau est inscrite l’une des arcanes de haut niveau du Hachimôn. Si tu te montres à la hauteur… je te le céderai. »

Le guerrier aux cheveux rouge replaça le rouleau à son ceinturon en se changeant à nouveau intégralement en roche, veillant également à toujours rester camouflé aux sens des éventuels pisteurs que Tenzin avait pu mettre sur ses traces. Un exercice épuisant, à la longue, mais définitivement formateur.

« Allez, viens. Montre moi ce dont est capable une pratiquante du Hachimôn.. ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Yawa Seika
Yawa Seika

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 14:32
Si l’hésitation de Seika est grande, à l’idée de se battre, de manière générale, elle n’a pourtant pas longtemps hésité à proposer à Yanosa de l’aider à se contrôler. Son entraînement avec Tenzin lui a permis de découvrir que son esprit combattif existe encore en elle, pourtant elle n’a pas encore décidé de ne plus bouder les portes célestes. Contre un adversaire de puissance démesurée comme le Jônin, il est évident qu’elle n’aura pas peur, et qu’après quelques coups, elle ira sans doute à fond, voyant qu’il n’y a pas d’autres options pour au moins faire impression à ces personnes. Il ne faut pas confondre la fébrilité et la gentillesse de la Yawa avec un manque d’intérêt pour le combat. Ressentir la douleur des coups de son adversaire, en envoyer elle-même à l’autre combattant, ce sont des sensations qui lui plaisent. Cependant, il y a une limite entre se battre de manière juste et agréable, et se laisser emporter par la rage de vaincre. C’est cela que veut éviter la châtaigne, plus que tout.

L’Oterashi semble avoir du temps à consacrer à la petite, mais veut qu’elle y aille à fond. Une grimace de désapprobation apparaît sur son visage, la brune ne souhaitant pas se retrouver à l’hôpital, ni y envoyer son Senpai. Ce qu’elle remarque aussi, c’est que les supérieurs hiérarchiques, à Iwa, ne semblent pas apprécier la marque de respect qui leur est due. Elle se contentera donc de Senpai, comme pour Tenzin. Enfin, le dernier point qui la tourmente est la proposition du Clairvoyant. Un rouleau renfermant des arcanes puissants du Hachimon… Le méritera-t-elle ? Et surtout, que peut-il contenir ? Le secret derrière l’ouverture de l’une des trois portes qui lui font défaut ? L’adolescente doute qu’elle puisse aller plus loin que la quatrième porte, qui est déjà monstrueuse.

« Si vous m’en estimez digne, alors j’accepterai cette récompense, Yanosa-senpai. »

Faisant preuve d’une sagesse que peu lui connaissent, la brune se rappelle surtout des leçons de respect enseignées par sa génitrice. On ne refuse pas un cadeau, voici la première règle à laquelle elle a repensé, dans cette situation. La seconde, c’est qu’une personne extérieure et inconnue qui vous fait un compliment, sera toujours plus objective que vous ne l’êtes à votre égard. Dans ce cas précis, si l’Oterashi estime que la Yawa est digne de remporter ce rouleau, alors elle ne peut le refuser. La belle fleur recule alors quelque peu, finissant de s’étirer pour ne pas se froisser un muscle en plein combat, et fixe son Senpai.

« Allons-y, et n’abaissez pas votre niveau pour moi, si vous avez un quelconque intérêt à ce que je ne sois pas plus rebutée à l’idée de combattre qu’actuellement. Je préfère cent fois être blessée que blesser. »

Une phrase qui lui aurait valu une violente réprimande de la part de la Chiwa, mais celle-ci n’est pas ici, alors elle peut se permettre de le dire. La petite vient directement au contact du géant, sans utiliser de chakra pour aller plus vite, et tente de le frapper une première fois. Contre Tenzin, peu d’assauts ont eu un réel impact, mais cela ne veut pas dire que tous les Senpai sont intouchables, si ? Son pied vient en direction de l’abdomen de Yanosa, pour le frapper sans trop de force.




résumé:
 

_________________
Solide comme un roc [Yanosa] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Lun 11 Mai 2020 - 14:59
Yanosa l’avait bien mise en garde : si elle ne donnait pas son maximum, si elle ne lui faisait pas une démonstration exhaustive de ses capacités sans se laisser empêtrer dans ses doutes et ses appréhensions, alors elle ne mériterait pas le rouleau qu’il lui avait présenté. Aucune raison particulière pour le guerrier de pierre de faire preuve de complaisance avec la jeune fille, alors qu’il pouvait espérer, en d’autres circonstances, troquer ce fameux parchemin contre un bien rare de grande valeur. Et puis, surtout, l’Oterashi n’était pas connu pour sa souplesse de caractère, ce qui ne changerait pas plus aujourd’hui qu’un autre jour. Observant Seika finir de s’échauffer, Yanosa songea à quel point cette partie de l’entraînement de la Yawa était encore plus importante pour elle que pour tout autre pratiquant expert du Taijutsu. Un faux mouvement alors qu’une Porte Céleste faisait couler en vous un flot de chakra terrifique pouvait avoir des conséquences bien plus regrettables qu’une simple cheville foulée.

« Oh ne t’en fais pas, je n’abaisserai rien du tout. Et si tu dois finir blessée… ainsi soit-il. Je serai celui qui te ramènera à l’hôpital du centre ville. Tant pis si ta sensei me fait les yeux noirs pour ça. Et surtout… n’hésite pas à utiliser des coups dangereux : sans vouloir être présomptueux… sans eux, tu n’as aucune chance. »

Mais alors qu’il prononçait ces mots, le guerrier de pierre étudiait déjà la posture de la kunoichi et fut frappé par un détail des plus important. En fait, par l’absence de quelque chose d’important. Car lorsque Seika finit par entamer les hostilités, en employant une technique relativement impeccable dans ses déplacements, Yanosa ne parvint pas à sentir la moindre once de férocité dans son attaque, ni de ce chakra caractéristique que déversait d’ordinaire le Hachimôn dans le corps de son utilisateur. Le coup de pied ainsi décoché termina donc sur le poitrail de roche de l’Oterashi, sans le faire broncher d’un iota.

« … Vraiment, Seika ? »

Sans lui laisser le temps de réagir plus que nécessaire, le Tellurique attrapa la cheville de la jambe qui venait de le frapper pour la garder à portée et l’empêcher d’enchaîner les mouvements, puis envoya sa propre jambe balayer l’espace devant lui où se tenait Seika, visant spécifiquement sous les côtes au niveau du foie.

« Il va falloir faire mieux que ça… beaucoup mieux que ça !! »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Yawa Seika
Yawa Seika

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Mer 13 Mai 2020 - 16:54
La première offensive de Seika est à l’opposé de ce que l’on pourrait appeler un « coup violent ». Commencer un combat est toujours complexe, il faut savoir doser sa force pour ne pas surprendre un adversaire peu ou pas préparé, tout en évitant d’aller vers une facilité trop grande qui laisse de trop grandes ouvertures à la personne en face pour contrer et attaquer ensuite d’une manière brutale. Ici, il s’agit d’un entraînement, et l’erreur soulevée par Yanosa dans le jeu de Seika ne lui vaudra pas de blessures majeures, mais elle reçoit tout de même un coup qui lui coupe légèrement le souffle, et ne la laisse pas indifférente, après que son pied ne se soit retrouvé bloqué dans son corps, qui semble être devenue tout mou avant de durcir. Retombant au sol, et se relevant avec la plus grande vitesse possible, la châtaigne ne peut s’empêcher de repenser à son affrontement contre Tenzin. Elle y était allée plus durement, mais le résultat avait été le même.

« Désolé, Yanosa-Senpai. Je vais élever mon niveau. »

Dit-elle, en reprenant son souffle, suite au coup reçu, et massant son ventre à l’endroit touché. Le coup au foie est douloureux, et avec plus de force, cela aurait pu être dangereux, voire mortel, dépendament de l’intensité donnée. La petite s’en veut de décevoir l’Oterashi, et son immense abnégation l’empêche d’en vouloir au terreux pour le coup qu’elle a reçu. C’est le jeu, après tout, et il n’y a pas de place pour les complaintes. Prenant appui sur ses jambes, elle bondit avec vitesse et force pour asséner un coup puissant à celui dont elle ignore qu’il est un assimilateur, ne sachant pas vraiment de quoi il s’agit, même après son combat contre l’autre Jônin qui utilise le vent de façon étrange. Elle veut comprendre comment il a fait pour absorber son coup de la sorte, et le meilleur moyen est de réessayer. Son irruption fracassante vise donc à épier ses mouvements et deviner ce qu’il se passe avec le corps du Clairvoyant. Pour pimenter un peu la chose, elle lâche un fumigène au milieu de son « envol », pour perturber la vision de celui dont le titre indique qu’il est supposé tout voir.

L’esprit de la jeune fille est encore chamboulé. Son traumatisme est loin d’être dépassé, et elle a déjà deviné que son opposant du moment serait amplement en mesure de l’aider à contrôler sa force. Il saura résister à ses assauts violents, même si la brune ouvre une porte. Elle sait d’avance qu’elle n’ira pas jusqu’à la quatrième comme lors de l’examen, car il lui faudra quelques jours pour s’en remettre, et les médecins comme Aimi ont autre chose à faire que de s’occuper d’une imbécile qui pense que sa capacité est un jouet à employer à tout bout de champ.



résumé:
 

_________________
Solide comme un roc [Yanosa] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 15:22
La sanction tomba sans préavis lorsque la jambe en pierre de l’Oterashi frappa dans les côtes de la jeune kunoichi, la forçant à reculer d’un pas. Sans surprise, toutefois, sa résilience était grande, et ce ne fut pas avec un contre aussi banal que Yanosa pu voir s’esquisser le moindre signe de faiblesse. La douleur cependant était bien réelle : le Tellurique savait où frapper, pour que chaque coup compte au maximum, en évitant de cogner les zones graisseuses, les endroits naturellement protégés par la construction même du corps humain. Briser les os, meurtrir les organes, voilà quel était son credo lorsqu’il était engagé au corps-à-corps, car telles étaient les manœuvres qui permettaient la victoire. Seika devait également le savoir, songea-t-il en l’observant se remettre de son attaque, mais elle avait encore à le prouver à ses yeux. Elle avait malmené ses camarades, et cela l’avait perturbé : il fallait malgré tout qu’elle arrive à se faire à l’idée que prouver de quoi on était capable était une condition sine qua non pour gagner la confiance de ses supérieurs. Même si cela voulait dire blesser ses propres camarades…

« Je t’en prie, oui… »

La jeune kunoichi s’élança donc dans les airs après avoir porté une main à son ceinturon pour y récupérer un objet. La nature de ce dernier ne resta pas étrangère bien longtemps aux yeux de l’Oterashi, lorsqu’il éclata en plein vol en enveloppant la Yawa de son nuage de fumée violette caractéristique. Un fumigène. Yanosa arqua un sourire, se tenant simplement là comme un monolithe inébranlable de roche dure et dense. Et lorsque la jeune fille finit par jaillir du nuage, il ne broncha pas plus, laissant son coup bien plus puissant que le précédent le frapper de plein fouet à l’épaule. L’épaule. Même en cet instant, alors qu’elle se décidait à employer de véritables moyens pour tenter de lui nuire, Seika semblait bien trop préoccupée par les conséquences de ses actes pour totalement se lâcher et montrer l’étendue de son expertise.

Le bras et l’épaule de roche se brisèrent sur le coup quoi qu’il en soit, laissant le mouvement de la Yawa se terminer par une belle réception à quelques mètres de là. Yanosa quant à lui conserva simplement son équilibre en ajustant son jeu de jambe pour garder la jeune fille en visuel. A en croire son état apparent, il était désormais estropié.

« Pas mal, c’est déjà beaucoup mieux. Même si… je ne sens toujours pas le flot de chakra du Hachimôn te parcourir. Tu es têtue dans ta réserve, ma parole... »

Des restes de son épaules fracassée, de la roche jaillit alors lentement pour reformer son bras manquant, duquel il fit danser les doigts avec maestria pour bien montrer à la kunoichi à quel point ce genre d’assaut ne pouvait pas menacer sa vie, ni même son intégrité physique.

« Tu as les bons mouvements… la bonne énergie. Mais, je sais d’expérience que ça ne suffit pas, Seika. Et si je dois te forcer à me montrer ce que tu sais faire en utilisant la force… ainsi soit-il. »

De son bras nouvellement formé jaillit alors un membre de terre qui continua sans cesse de grandir en se bardant de pieux sur toute sa longueur, traquant sa cible désignée, qui n’était autre que la jeune Yawa, sans relâche ni fatigue jusqu’à aller la transpercer… si elle ne réagissait pas.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Yawa Seika
Yawa Seika

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 10:42
L’attaque porte malheureusement ses fruits. Le choc est tel que Seika sent quelque chose craquer, et même se détacher, sous son pied. N’ayant pas vraiment la vision sur son geste, elle retombe quelques mètres plus loin l’esprit peu serein, une grimace de terreur sur son visage. Aurait-elle réussi à se surpasser, cette fois, au point d’amputer quelqu’un de l’un de ses membres ? Pourtant, Yanosa est un ninja de grade supérieur, quelque chose de tel n’aurait pas pu se faire, c’est impossible. Sa voix finit par résonner, comme si de rien n’était, effrayant encore plus la châtaigne. Comment peut-il sérieusement discuter après ce qu’il vient de se passer ? A moins que cela n’ait à voir avec son pouvoir bizarre ? Comme lorsqu’il semble avoir absorbé le coup de l’adolescente avec son corps, comme s’il était fait d’argile ou de boue ? Difficile à dire, mais tant qu’elle n’en a pas la confirmation, elle aura du mal à se reconcentrer. D’ailleurs, pourquoi l’Oterashi essaie de l’inciter à ouvrir les portes célestes, alors même que son bras a été sérieusement atteint par le dernier assaut ?

Lorsque la fumée se balaie, laissant entrevoir que le Clairvoyant va parfaitement bien, la brune n’a pas le temps de se rassurer qu’il commence à allonger son bras en sa direction, comme pour venir la transpercer, du fait de tous les pieux qui semblent en surgir. Si c’est là une façon de forcer la jeune fille à se surpasser pour l’affronter, il semble que l’effet escompté soit obtenu. Ne cherchant pas à faire la fine bouche, la Genin ouvre presque par réflexe la troisième porte, et s’en sert pour esquiver le plus rapidement possible par la droite, mais elle remarque que ce n’est pas suffisant. L’attaque semble la suivre, et elle doute d’avoir une défense suffisante pour contrer cela. En bref, une mort certaine l’attend, quoi qu’il arrive. Même la quatrième, la cinquième ou la sixième porte n’y aurait rien changé.

Profitant du répit que lui donne son esquive, la jeune fille fait apparaître une armure de terre sur son corps, et vient placer ses bras en croix devant son corps pour encaisser le coup, qui, s’il n’est pas mortel, risque bien de l’envoyer à l’hôpital. Le plus inquiétant serait qu’elle subisse une blessure irréversible, pour un simple entraînement. L’espace d’un instant, elle en vient même à douter pour la première fois de l’être humain : est-ce que Yanosa voudrait réellement lui faire du mal, alors qu’il semblait simplement vouloir l’aider, à la base ? Existe-t-il des êtres humains capables de se jouer d’autrui, pour assouvir des pulsions malsaines ? Cela n’a jamais traversé l’esprit de la Yawa, qui pourrait bien en faire les frais, finalement.



résumé:
 

_________________
Solide comme un roc [Yanosa] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Sam 16 Mai 2020 - 13:42
La jeune fille était apparemment viscéralement choquée, mais la source de ce choque n’était pas nécessairement la même que celle d’autres personnes à qui l’on aurait donné à voir un bras qui repoussait sous leurs yeux. Non, cette lueur que l’Oterashi vit dans les yeux de Seika n’était pas celle de l’incrédulité, celle-là même qui pouvait gagner un combattant lorsqu’il voyait l’une de ses techniques les plus performante se voir presque ignorée ainsi par son adversaire. La Yawa… avait eu peur. Pour lui. Elle avait craint, par ses actes, d’avoir blessé gravement un nouveau camarade du village, d’avoir causé du tord à autrui. Un sentiment noble dans l’absolu, mais totalement inadapté que ce soit dans les circonstances présentes ou, encore davantage, sur un théâtre d’opération. Un sentiment qui fit perdre de précieux instants à la Yawa, qui ne commença à réagir à la technique du guerrier tellurique que bien trop tard en comparaison de ce dont qu’elle aurait certainement été capable.

Heureusement pour elle, ses capacités physiques se montrèrent à la hauteur : après un vif dégagement sur le côté, durant lequel une explosion de chakra à la densité rarement vue par l’Oterashi se manifesta, Seika forma autours d’elle une carapace de roche à même sa peau pour se protéger lorsqu’elle vit que l’attaque de Yanosa la suivait toujours. Une réaction adaptée au vue des circonstances, même si la précipitation dans laquelle la jeune Genin s’était embourbée allait malgré tout lui coûter quelques bleus. L’attaque la percuta en effet de plein fouet, la plus grosse part de l’impact amortie par l’armure, mais quelques pieux de roches l’éraflèrent malgré tout sur les bras et les épaules. Des dégâts somme toute mineurs, qui avaient surtout valeur d’avertissement. Yanosa savait cependant qu’à partir de ce moment, le Hachimôn était entré en jeu, et que la Yawa pouvait commencer à faire montre des prouesses extraordinaires que lui permettaient ces arcanes.

« Bien, Seika, vraiment pas mal. Mais si tu voulais bien arrêter de t’en faire pour moi… Tshh… Une vraie tête de mule. Mais, les chiens ne font pas des chats après tout, et c’est bien Aimi qui t’a formée : le cycle se perpétue… »

Lentement, le Tellurique se replaça pour se repositionner en face de Seika, comme si un tout nouveau combat s’apprêtait à débuter à présent.

« Ce chakra… Impressionnant. Te voilà enfin dans ton élément, le vrai. Allez. Montre moi ce que tu sais faire… ! »

Sans une once d’hésitation, Yanosa chargea alors droit vers la Yawa pour combler la distance qui les séparait et initia un coup de poing à destination de son visage. Ces passes d’arme allaient finalement devenir vraiment intéressantes, songea-t-il, et il était impatient d’éprouver les limites tant de la jeune fille que du pouvoir qu’elle avait entre les mains.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Yawa Seika
Yawa Seika

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Sam 16 Mai 2020 - 22:28
Seika a sûrement surestimé les dégâts de l’attaque de Yanosa, en imaginant qu’il tentait de lui nuire. Finalement, les gens sont bons, et elle a raison de penser ainsi. La douleur est là, bien présente, et son sang coule de nouveau, mais que son quelques gouttes de sang – du moment qu’il s’agit du sien – face à une possible mort ? Elle s’estime heureuse de s’en tirer à si bon compte, et alors que la première porte céleste est activée, elle sait qu’elle va pouvoir tenter quelque chose. Si cela dure trop, elle risque de ne pas échapper à un passage à l’hôpital, mais peut-être que l’Oterashi l’épargnera comme l’avait fait Tenzin, en interrompant le combat avant que les contrecoups ne risquent de lui nuire plus que de raison. Quand le Clairvoyant lui parle d’Aimi, elle a envie de lui dire qu’il a tort, que sa Senseï n’est pas aussi faible qu’elle, mais elle se ravise, ne sachant finalement pas beaucoup de choses sur la rubiconde et sur ses défauts. Car si pour la Yawa, cela n’en est pas un, elle n’est pas dupe pour autant et sait ce que beaucoup en pensent.

Son esprit prend en compte les dernières informations reçues, et la châtaigne comprend enfin ce qu’il s’est passé jusque-là. De la même manière que Tenzin avait transformé son corps en tornade, Yanosa peut sans doute se transformer en boue ou en argile, ce qui est une capacité très intéressante. Dévoilant un sourire plutôt terrifiant, de l’enfant peureuse qui ne veut faire de mal à personne et qui découvre que son opposant ne craint rien, elle le voit venir et se prépare à contre-attaquer. Ses blessures affectent moins ses réflexes et sa mobilité que l’ouverture de la seule première porte céleste les améliore, alors, lorsque le Chûnin se rue sur elle, elle bondit en un instant en arrière. Si elle attaque fort, il pourra se régénérer, c’est ce qu’il a fait pour son bras, après tout. Le remerciant presque de faciliter la tâche à ce point pour son esprit, elle n’hésite pas à frapper en retour.

Par la faible distance les séparant après son esquive, elle se trouve à son niveau avant de pouvoir dire « ouf », et enchaîne alors avec une multitude de coups, visant toutes les parties de son corps. Le plus terrible serait qu’elle se soit trompé, qu’elle ait mal vu, ou que sa technique pour faire repousser son bras ne soit pas aussi simple à utiliser qu’elle ne le pense. En fait, elle en serait presque à espérer qu’il soit tellement fort qu’elle n’arrive pas à le toucher une seule fois. Mais cet état d’esprit n’a pas sa place sur un terrain, ou sur un champ de bataille. Cependant, ni Tenzin, ni Yanosa, ni même Kagura ne sont censés lui apprendre cela. Au mieux, ils peuvent la pousser à aller de l’avant, mais la personne la plus à même de l’endurcir est celle qui l’a prise sous son aile, à la fois en tant que médecin et professeur. Néanmoins, pour l’instant, l’homme à la chevelure de feu a réussi à attirer la bête qui se trouve en Seika, même pour un bref instant.



résumé:
 

_________________
Solide comme un roc [Yanosa] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 14:08
Les pratiquants du Hachimôn convoitaient tout particulièrement le combat au corps-à-corps, sans doute plus que n’importe quel autre combattant du Yuukan. Cela, le guerrier de pierre le savait parfaitement bien, et c’était donc un véritable cadeau, une opportunité en or, qu’il venait de lancer sur un plateau à Seika en chargeant droit vers elle. La menace de son coup de poing n’en était même pas une, en réalité, car même si Yanosa avait bel et bien chargé son attaque de façon propre et nette, il n’avait pas imaginé une seule seconde qu’elle ait pu toucher sa cible. Car le chakra qui émanait à présent visuellement du corps de la kunoichi face à lui ne trahissait que trop bien le niveau de puissance physique et de réflexe auxquels elle avait accès à présent. Un niveau bien trop élevé pour se faire toucher par une telle offensive.

Le poing de l’Oterashi frappa donc le vide, et ce fut avec un visage souriant, presque carnassier, que le Chûnin se prépara à la suite. Car, il le savait, la riposte allait arriver vite. Et bien. Les appuis rapides et puissants de la Yawa furent sans équivoque, et laissèrent peu de place à la réflexion du côté du Tellurique. Et lorsque les coups se mirent à pleuvoir, il retrouva cette sensation si chère à son coeur, si particulière, celle du pugilat pur et dur pour laquelle il vivait et qui le portait à chaque instant de son existence. C’était, songea-t-il, pour ce genre de moment qu’il aimait la vie. Et alors que des portions de son corps déjà changé en pierre se renforçaient de façon instinctive, Yanosa contrait et déviait avec vivacité en utilisant les parties en question : du plat de la main, d’un revers de l’avant-bras, d’une manchette projetée dans l’articulation de Seika : l’échange de coups et de parade lui sembla durée une exquise éternité, et lorsqu’une opportunité lui apparut pour frapper, l’Oterashi n’était plus en état de se restreindre, l’aurait-il même souhaité.

Après une ultime déviation du plat de la main, durant laquelle quelques éclats de roche provenant de son corps furent brisés par la force brute dont faisait usage la kunoichi, Yanosa repositionna sa jambe gauche pour lui offrir un appui parfait, puis expédia une attaque rapide en direction du flanc de la jeune femme. En dépit de ses performances physiques hors normes, il lui faudrait faire preuve de discernement pour éviter cette attaque au sortir de son enchaînement. Et si une chose était à présent apparue de façon limpide, c’était que l’Oterashi ne serait pas du tout opposé à remettre le couvert au cours d’une nouvelle série de coups, toujours plus brutaux que les précédents..

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Yawa Seika
Yawa Seika

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 19:58
La fatigue de la troisième porte ne manque pas de faire vaciller la Genin, au moins mentalement. Les blessures subies sont importantes, mais ne représentent pas un danger mortel pour la châtaigne qui peut encore continuer à se battre. Nombreux sont les êtres humains qui ressentiraient de la frustration à l’idée de frapper un corps qui se renforce à mesure qu’on tape dessus. Pour la Yawa, c’est au contraire la meilleure des sensations. Un opposant invincible, que l’on peut frapper à l’infini, sans jamais le blesser. Elle exulte, un grand sourire aux lèvres, tandis que ses coups de poings et de pieds frapper des parties trop dures pour que cela n’ait de réel impact. Quand l’enchaînement se finit, Yanosa en profite pour porter un coup, mais pas une frappe banale pour autant. Malgré ses réflexes dépassant ceux d’un humain normal, le fait d’avoir frappé l’Oterashi sans même le déstabiliser un petit peu ne donne aucun répit à Seika.

Ses yeux s’agrandissent, et elle crache de la salive vers le sol – et non vers Yanosa, car il faut respecter les gestes barrières un minimum – et se retrouve à légèrement décoller du sol, pour partir s’étaler un ou deux mètres plus loin. Se tenant le flanc gauche, ses yeux à moitié fermés à cause de la douleur, elle ne s’avoue pas vaincue pour autant. Du défi émane de ses mirettes, et pour la première fois, une envie de continuer alors qu’elle a déjà donné beaucoup.

« Yanosa-Senpai, je peux vous demander un service ? Si je ne suis pas capable de marcher en repartant, vous pourrez me déposer à l’hôpital, s’il vous plait ? »

Se préparant déjà à subir un lourd contrecoup, et à se faire violemment réprimander par Aimi, la brune n’a peur de rien. Si elle peut s’avérer terrifiante, quand elle se donne à fond, elle n’en reste pas moins mignonne dans sa façon de voir et de présenter les choses. Se donnant une impulsion grâce à son chakra, l’adolescente arrive au niveau du Clairvoyant en un instant très court, aidée par le Hachimon. Recouvrant ses poings d’une solide couche de terre, elle vient de nouveau frapper rapidement Yanosa, mais seulement cinq fois. Les coups sont plus forts, mais moins nombreux, pour tenter de percer la défense du prodige roux. Foncer tête baissée est une mauvaise idée dans la plupart des cas, mais au moins l’Oterashi ne pourra pas lui reprocher de ne pas donner tout ce qu’elle a.



résumé:
 

_________________
Solide comme un roc [Yanosa] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Mer 20 Mai 2020 - 15:04
Au sortir de cet échange de coups brutaux, ce fut finalement l’expérience qui prima : aussi modeste qu’elle fut, la frappe assénée en contre de l’Oterashi porta à l’endroit visé, faisant reculer la jeune kunoichi et imprimant son impact sur son faciès pendant un court instant. Sur ce point, Yanosa avait définitivement un avantage naturel sur Seika, de par la nature de son pouvoir : elle devait mettre en jeu son intégrité physique, sa chair, ses muscles, ses os, pour asséner des frappes puissantes au contact. Lui avait tout loisir d’ignorer toute conséquence malheureuse d’une attaque contrée et, lorsqu’il attaquait lui-même, pouvait mettre dans la balance la solidité et la densité de la roche qui le composait. Sous ses airs de minette, la Yawa faisait donc preuve d’un esprit combatif vraiment impressionnant étant données les circonstances.

« Je te l’ai déjà dit : l’état dans lequel tu seras sera de ma responsabilité. Cesse de tergiverser, et attaque… ! »

Précautionneuse, attentionnée, même quand il ne le fallait pas. Le caractère de la jeune ninja lui rappelait définitivement celui d’une autre kunoichi qu’il avait appris à connaître, mais qu’il avait surtout vu évoluer sous ses yeux. L’évolution. Dans leur corps de métier, c’était ça ou la mort. Et peu importaient les qualités dont disposait Seika, si elle ne se conformait pas à cette règle et qu’elle refusait de se lâcher, elle ne pourrait jamais atteindre son vrai potentiel. Celui qui lui permettrait de sauver des vies, dont la sienne.

Cependant, le coeur qu’elle mettait à l’ouvrage tranchait nettement avec ses propos tout en retenue : si cela n’avait pas été assez clair auparavant, alors cela allait le devenir encore davantage à présent qu’elle chargeait à une vitesse extraordinaire droit vers le Tellurique, une couche de roche venant entourer ses poings. L’affrontement amical était devenu sérieux quelques instants auparavant : il devenait à présent tout à fait excitant pour Yanosa, qui accueillit l’enchaînement de coups à bras ouverts, d’aucun dirait même avec le sourire. La force des coups de Seika, il lest avait éprouvé un peu plus tôt d’une certaine façon, il était désormais temps de constater quelle puissance elle pouvait déployer dans le concret. Un à un, les coups portèrent sur le corps de roche de l’Oterashi, chacun brisant et enfonçant davantage son armure naturelle jusqu’à finalement le briser en morceaux qui allèrent s’éparpiller en arrière de tout côté.

Cette fois, pas question de laisser le temps à Seika de se remettre de ses éventuelles émotions toutefois : de l’un des morceaux les plus proche d’elle se reforma en effet rapidement le corps tout entier du guerrier tellurique qui, dans le même mouvement de sa régénération, visait le plexus de la kunoichi avec une nouvelle frappe rapide et précise. Dans le même mouvement, lorsque ses jambes furent totalement reformées à leur tour, Yanosa envoya sa jambe de pierre exécuter un balayage sur le côté en visant explicitement la tempe de la jeune fille. Ce qu’il lui faisait subir était injuste, en un sens, et il en était conscient, mais il était curieux de savoir jusqu’où la Yawa serait prête à aller pour prouver sa valeur lorsqu’on ne lui demandait expressément.


Spoiler:
 


Dernière édition par Oterashi Yanosa le Lun 25 Mai 2020 - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Yawa Seika
Yawa Seika

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 21:04
Les blessures encaissées par Seika commencent à la placer, peu à peu, dos au mur. Encore un ou deux coups similaires et elle finirait aussitôt à l’hôpital. Cependant, la simple utilisation de la troisième porte, couplée à ses blessures déjà encaissées, ne lui laisseraient pas le répit d’un simple repos pour récupérer. Alors que ses coups portent sur Yanosa, c’est un sourire satisfait qui apparaît sur ses lèvres. Avec ça, elle l’a forcément un peu impressionné, même s’il a dû voir plus fort que ça dans sa vie. Encore une fois, néanmoins, la jeune fille se heurte à un mur, métaphoriquement parlant. Alors que son corps est de nouveau décomposé du fait des frappes de la châtaigne, l’Oterashi le reconstitue assez rapidement, et s’apprête à attaquer, non pas une, mais deux fois, même si elle l’ignore encore. Quoi qu’il en soit, à ce stade, subir ne serait-ce qu’une attaque la placerait quasiment hors combat, et elle n’aurait pas assez de forces pour continuer même un petit peu. Grimaçant en lâchant un petit son d’agacement, l’adolescente emploie ce qui peut s’apparenter à une défense, et qui est pour le moins rapide à activer.

Passant à une étape encore supérieure, comme lors de son affrontement avec Meho, la Yawa fait exploser une vague d’énergie qui repousse littéralement le Clairvoyant, non pas sur une longue distance, mais suffisamment pour éviter de prendre les coups de plein fouet. Plus exactement, elle ressent une vive douleur à son plexus, signe que le coup de poing a partiellement atteint sa cible, et elle recule ainsi de trois pas, tout en crachant une gerbe de sang. Si les coups passés ne l’ont pas blessée sérieusement, celui-ci, même s’il ne frappe pas pleinement sa cible, touche un point sensible de l’anatomie, qui cause des dégâts à l’enfant. Mais l’activation de la quatrième porte n’est pas là pour faire joli, et dans un espoir de porter un coup, pour s’assurer que le rouquin pourra y résister, elle ne se laisse pas abattre, malgré sa vue qui commence à se troubler.

« S’il vous plait, Senpai, résistez à mon dernier coup. »

Lâche tel dans un murmure à peine audible, alors qu’un filet de sang coule au coin de ses lèvres. On voit facilement dans son regard qu’elle est fatiguée, que son chakra commence à manquer et que ses blessures lui pèsent, mais elle doit se donner à fond pour mériter ce cadeau. Elle ignore pourquoi ce rouleau l’intéresse alors qu’à elle seule, la quatrième porte céleste représente déjà plus que ce qu’elle ne veut infliger à un allié ou même un adversaire. Rassemblant ses forces, elle charge une dernière fois sur Yanosa, usant de son chakra pour le faire, elle arrive alors rapidement dans un périmètre très proche de l’Oterashi. Elle fait alors une autre ruée, mais différente, car cette fois elle a vocation immédiatement offensive, et fonce les deux poings en avant sur lui pour lui porter un coup usant de sa vitesse et de sa force comme moteurs. Bien sûr, l’activation de la quatrième porte céleste apporte un surplus de ces deux éléments qui change également la puissance de l’attaque. Cependant, alors que ses bras atteignent leur cible, ou même s’il évite, s’il pare ou autre, Seika ne tient pas une seconde de plus éveillée. La fatigue et ses blessures la rattrapent, et sans même pouvoir constater de la réussite de son coup, les verrous psychiques se referment aussitôt le coup porté, la plongeant dans l’inconscience…




résumé:
 

_________________
Solide comme un roc [Yanosa] Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Solide comme un roc [Yanosa] Empty
Lun 25 Mai 2020 - 14:54
Alors que son premier coup s’apprêtait à peine à touche sa cible, le guerrier de pierre sentit tout son corps échapper à son contrôle. Et si il put bel et bien confirmer l’impact de son attaque dans le plexus de la jeune kunoichi, ce fut seulement l’espace du bref instant : la micro-seconde suivante, en effet, ses pieds décollèrent du sol malgré lui, tout son corps catapulté en arrière par une soudaine irruption d’énergie brute provenant directement du corps de Seika. Une manifestation physique de la puissance pure et dure que permettait de canaliser le Hachimôn, une démonstration de force devant laquelle l’Oterashi ne pouvait que rester pantois. Ce niveau de pouvoir, songea-t-il, pour ce qui était du corps-à-corps, était ce après quoi il avait cravaché des années durant, avant de devoir abdiquer devant les barrières physiques qui étaient celles de l’espèce humaine. La Yawa, comme d’autres avant elle, était parvenu à aller au-delà de ces limites, et en faisait en cet instant l’étalage que Yanosa attendait.

Ce dernier se réceptionna comme il le put en dérapant en arrière, gardant son focus intact vers la kunoichi auréolée de chakra et de vapeur, sans aucun doute la transpiration et le sang qui suintaient des pores de sa peau avant de s’évaporer sous le coup de la chaleur que dégageait son organisme. Seika, selon toute vraisemblance, venait de déverrouiller une nouvelle Porte Céleste, et étant donnée la vitesse et la puissance dont elle avait déjà fait montre auparavant, Yanosa savait qu’un assaut encore plus dévastateur l’attendait. Un assaut, à vrai dire, qui risquait de le prendre rapidement de court : avant-même de pouvoir réellement identifier la trajectoire qu’allait emprunter la boule d’énergie qu’était devenue la jeune femme, le guerrier de pierre commença donc à créer de la matière supplémentaire devant lui, accélérant le processus sitôt qu’il vit les pieds de Seika la propulser droit vers lui. Et lorsque impact il y eut, ce fut entre les deux poings chargés et surpuissants de la jeune fille et une épaisse paroi de roche formée à peine quelques centimètres du corps de l’Oterashi.

Toutefois, ce ne fut pas suffisant. Les poings perforèrent et dispersèrent le mur de pierre en une fraction d’instant, dégageant une onde de choc inouïe autours des deux combattants, et ce qui restait de l’assaut de la dernière chance de Seika termina sa course dans le poitrail du Tellurique, qui accusa physiquement le coup en reculant à nouveau de plusieurs pas. Si son corps avait été de chair et d’os, il n’en aurait pas réchappé avec si peu de casse, songea-t-il. Pire, si il n’avait pas maîtrisé son Assimilation à ce point, ou n’avait pas disposé de ce pouvoir, il n’aurait même pas eu le temps de former sa protection à temps. La frappe de Seika l’avait frappé à la vitesse de l’éclair… un élément contre lequel, pour le coup, il pouvait réellement se trouver en difficulté. Retrouvant non sans peine toute sa concentration, Yanosa releva alors le regard pour voir sa camarade iwajin s’écrouler au sol, vidée de toute énergie. Il ne pourrait pas dire qu’elle ne s’était pas donnée à fond, pour sûr.

Lentement, le Tellurique regagna sa forme humaine en expirant lourdement : il avait beau de sortir de cette joute sans la moindre blessure, le chakra qu’il avait du utiliser pour ce faire et pour mener ses expérimentations avait été très conséquent. Un mince sourire lui barra le visage, tandis qu’il s’approchait de la jeune fille pour la charger sur son dos sans ménagement. Sans prendre de risque, il l’amena ensuite au centre médical du village, où on lui confirma rapidement son état de fatigue extrême et ses quelques blessures internes. Des broutilles, en comparaison d’autres cas. Lorsqu’elle fut installée dans sa chambre, Yanosa y passa alors brièvement, juste le temps de déposer sur le chevet à son côté le rouleau de technique qu’il avait mis en jeu.

« Bien joué petite. A charge de revanche. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Solide comme un roc [Yanosa]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: