Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Divin [Solo]

Shinrin Akemi
Shinrin AkemiEn ligne

Divin [Solo] Empty
Dim 10 Mai 2020 - 1:57




Le réveil se faisait aux premiers rayons de soleil, à l’heure où les coqs chantaient à plein poumon entre les monts d’Iwa. Levant mon lourd corps du matelas, je me dirigeais vers ma fenêtre pour en ouvrir les rideaux, afin de laisser traverser les premières vues des montagnes orangées de l’aube. J’allais par la suite préparer mon petit-déjeuner pour me préparer à la longue journée que j’avais prévue. Devant un bol de lait, je prenais en main un pot de poudre d’un mai très rare que j’avais réussi à me procurer dans les rues commerçantes de la ville. Cet ingrédient transformait le simple liquide blanc en un nectar fantaisiste et fantastique appelé Cacao, humecter un tel produit était obligatoire. Consacrée à la maitrise du chakra, cette journée allait être passée entièrement dans le dojo des assimilateurs, un endroit exceptionnel spécialement conçu pour tous les types d’entrainements et j’allais avoir besoin d’un tel lieu pour faire les exercices que j’avais prévus.

Remplissant mon sac d’eau, de nourriture et de vêtement de rechange, je me préparais aussi mentalement à maitriser les techniques des samouraïs. Au programme d’aujourd’hui, l’iai et le tranchant absolu étaient prévus ainsi que des techniques de Kenjutsu revu au gout du jour.

Sortant de mon petit appartement, une bonne heure s’était écoulée depuis que mes pupilles avaient vu les lueurs du jour. Dehors, le village était encore endormi sous les derniers éclats des étoiles. La fraicheur de l’altitude se faisait ressentir à travers les couches de tissu, les couches de neige dans les rues pavées s’entassaient au fil des jours pour atteindre des hauteurs inimaginables pour un étranger.

Quelques dizaines de minutes plus tard, l’entrée du dojo pouvait être aperçue ainsi que l’arbre qui l’habillait. À l’intérieur, aucune personne n’était encore présente pour s’exercer de si bon matin. Même si le dojo n’était pas le plus célèbre d’Iwa, il était pour moi le plus précieux de tous. Offrant un cadre d’entrainement exceptionnel, il était le seul endroit où la tranquillité régnait en maitre, malgré des têtes bien solides.

Je me dirigeais vers une des salles annexes pour y passer la journée. Dedans, je pouvais trouver des mannequins en bois et de nombreuses colonnes en terre destinées à l’entrainement. Maintenant que j’étais là, je pouvais commencer mon échauffement.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11947-shinrin-akemi https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Shinrin Akemi
Shinrin AkemiEn ligne

Divin [Solo] Empty
Mer 13 Mai 2020 - 0:37



Tryx en main, je prenais une posture d’échauffement pour ma séance. Le dos droit, la garde en l’air, mes jambes bougeaient suivant un rythme précis et répétitif, deux pas en avant, un demi-tour, un pas en arrière. En accélérant le jeu durant plusieurs minutes, je tournais en rond dans la pièce pour chauffer mon corps et mon cœur. L’étirement était la prochaine étape, pour ce faire, une série d’exercices était la clé pour ne pas se blesser durant l’effort. Commençant par le haut du buste, ma tête effectuait des tours de haut en bas. Les bras effectuaient le même mouvement de cercle avant de coincer chaque avant-bras avec l’autre pour détendre les ligaments. Un coup à gauche puis un coup à droite, mon buste se penchait dans les deux directions. Relevant les talons, mes cuisses criaient sous la tension qu’elles subissaient. « Aller, let’s do it princesse ! »

Avant de me lancer dans la maîtrise du chakra, je devais effectuer quelques techniques normales pour la forme. La répétition était la base pour permettre au corps de s’imprimer les gestes dans la chair et les muscles. Commençant simplement, je donnais un coup de katana vertical, suivis d’un deuxième au retour dans l'atmosphère du dojo assimilateur. Enchaînant avec une esquive rapide, j’exécutais une estocade horizontale suivit d’un déplacement vers l’avant pour finir avec une parade imaginaire. « Toujours aussi parfait. » Je rengainais alors ma grande lame dans son fourreau. « Passons aux choses sérieuses, petite. »

« D’après ce que j’ai vu du iai, je dois faire attention à la manière dont la lame sort du fourreau. Si je suis trop lente, l’attaque ne passera pas. Si je suis trop violente, le coup sera incontrôlable. » Je plaçais alors mes jambes pour avoir une stabilité optimale sur mes appuis. Main sur le tsuka de mon arme, je me concentrais sur les mouvements que je devais faire pour réussir cette fameuse technique. Pour cela, je visualisais le combat avec Sab dans ma tête en remontant les postures étapes par étapes et quand j’estimais que c’était le moment, je m’exécutais.

Dans un mouvement fluide, mes doigts s'entrelaçaient fermement les tissus du pommeau pour sortir l’arme de son contenant. La vitesse était présente dans la gestuelle et la force aussi, malheureusement je me rendais compte que j’avais mal jugé le pourcentage des deux données ce qui résultait d’une envoler de mon katana qui vint littéralement se planter contre le mur. « Merde… Ce n'est pas encore ça … » Retirant la lame plantée dans le bois, je me remettais de suite en position pour me lancer dans un nouvel essai.

Finalement, il m’aura fallu près de quatre heures pour réussir à maîtriser cette technique à un bas niveau. J’estimais que ma vitesse n’était pas encore assez élevée et que ma force était encore trop variable pour dire que l'iai était une technique que je maîtrisais. « Bon encore deux trois jours comme ça et cela devrait le faire un peu mieux. »

M’installant sur le sol, jambe croisée, j’ouvrais mon sac pour prendre de quoi assouvir l’envie de mon estomac qui appelait de toute sa force le sandwich que je m’étais préparé la vieille. « Après ça… Le plus difficile m’attend. »


_________________
Divin [Solo]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11947-shinrin-akemi https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Shinrin Akemi
Shinrin AkemiEn ligne

Divin [Solo] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 0:51



Le repas s’était englouti en une dizaine de minutes, buvant un peu dans une gourde, je partais m’installer dans ma salle de méditation. Au passage, je croisais quelques jeunes shinobis en train de s’entrainer dans le hall principal. L’influence n’était pas grande, mais la fréquentation augmentait de mois en mois. Dans la salle que j’avais créée, je m’installais sur le sol avant de déposer mes affaires à côté de moi. N’ayant pas prévu de reprendre tout de suite l’entrainement, je profitais de la digestion pour méditer un peu.

Durant une petite heure, les yeux fermer sur l’horizon mon ouïe et mon odorat se développaient au fur à mesure que les secondes passaient. Plus le temps avançait et plus je gagnais de mètre en mètre la perception des choses. En commençant par ressentir les vibrations du rez-de-chaussée cela jusqu’à la ruelle, me laissant imaginer chaque action qui s’y déroulait.

« Aller ça devrait suffire maintenant. » Je me relevais alors après avoir passé une petite heure à améliorer ma méditation pour retourner dans la salle de ce matin. Toujours accompagné de mes armes et de mon sac, je remarquais que les jeunes avaient laissé la place à un silence de mort dont le repas était surement la cause. Une fois de nouveau installée, je reprenais en main mon arme principale. La longueur de la lame excessivement grande n’allait pas aider au maniement du chakra, c’était tout du moins ce que je pensais à ce moment. « Bon, il n’y a pas quarante mille façons de faire … » Prenant encore une fois appui sur mes jambes, j’essayais cette fois-ci de manipuler mon énergie dans mon corps.

L’exercice était différent que la manipulation de mon encre, étant assimilatrice, l’utilisation des fluides colorés se faisait plus naturellement, au gré de mes émotions et de mes envies. Le déplacement de chaque onde se déroulait sans que je ne m’en rendisse compte, l’instinct était là pour guider ma volonté à mon corps.

Alors que là, je devais canaliser le chakra dans une matière solide et non-organique. L’afflux de celui-ci ne se comportait pas de la même façon qu’avec le corps humain. Le fer de ma lame était quelque chose de froid et solide comme le métal, je devais forcer mon chakra à pénétrer en force à travers le minerai pour ensuite épouser sa forme et irradier la matière. J’appliquais alors la technique que j’avais apprise dans les parchemins familiaux, ainsi que l’expérience du combat que j’avais eue grâce à Sad, le bâtard. Amenant le chakra progressivement dans Tryx, je rassemblais toute mon énergie à l’encrer profondément dans l’acier de la lame. Une fois stabilisée, je me centralisais sur le recouvrement du chakra autour de cette lame pour revêtir une force unie sur toute la longueur.

La fin de journée s,annonçait épuisante, mais j’arrivais maintenant à me mouvoir en tant que samouraï.


_________________
Divin [Solo]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11947-shinrin-akemi https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Divin [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: