Soutenez le forum !
1234
Partagez

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa

Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Dim 10 Mai 2020 - 11:09

Après une nuit hivernale compliquée où la neige était tombée drue pendant de longues heures, la journée qui pointait enfin le bout de son nez en saluant de village de ses chaleureux rayons à travers les montagnes laissait présager un ciel dégagé. La journée serait fraîche, mais, sans nuage à l’horizon, l’astre solaire saurait réchauffer celles et ceux qui profiterait de sa présence. Alors que les premiers habitants commençaient à dégager les allées de leurs maisons ou des rues, quelques enfants eux, étaient ravis de ce manteau blanc, synonyme de jeu, de sculpture et surtout de batailles de boules-de-neige tant attendues. Dans cette douce euphorie des premiers flocons de la saison, un rapace du village, dressé pour la communication volait au-dessus des habitations, cherchant sa destination. C’est avec toute la grâce de ce majestueux volatile qu’il se posa enfin sur le rebord d’une fenêtre. Son bec commença alors à frapper doucement les carreaux de la fenêtre.

* Tac Tac Tac*

Pour n’importe quel shinobi du village, une telle apparition signifiait nécessairement un message reçu. Et une fois encore, c’était vrai. Accroché à l’une des pattes de l’animal, une missive toute simple, si ce n’étaient deux logos bien identifiables pour les connaisseurs. Le premier était en en-tête du document, le second en fin, comme signature.


Spoiler:
 


Citation :
Borukan Muramasa, Jonin du village caché d’Iwa.

Par la présente, vous êtes convoqué au siège du Manazuru à 10h à la salle 301.

Veuillez agréer de nos salutations.

Le siège du Manazuru semblait être un bâtiment ordinaire et alors que la convocation présentait une salle 301, il semblait évident qu’il serait difficile de s’y retrouver aisément. Par chance, tout était fait pour que les visiteurs, en l’absence d’une personne présente à l’accueil qui une fois encore devait draguer une jeune genin quelque part dans l’arrière cours, puisse trouver son chemin, un plan des lieux étant affiché à l’entrée, un gros point rouge « Vous êtes ici » pointant l’entrée du bâtiment.

De la porte entrouverte de la salle, il est possible de voir un homme à l’intérieur, pas très grand, un petit roux bedonnant et qui surtout semblait endormi, confortablement affalé sur son fauteuil en cuir, un dossier posé sur son ventre et laissant apparaître la photo du Borukan sur la couverture.

Un geste d’une main endormie vint gratter le bout de son nez avant que ne reviennent les ronflements de ce sommeil qui pouvait paraître étrange pour certain, inapproprié pour d’autres, voire totalement irrespectueux.

@Borukan Muramasa

_________________
Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Dim 10 Mai 2020 - 16:09
Convocation du Manazuru
Muramasa x Teruyo

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





Alors que le divin parangon revenait de sa séance de musculation à la fameuse salle récemment ouverte dans les entrailles telluriques qui jamais ne dormaient, qu'elle ne fut pas sa stupéfaction que de découvrir l'arrivée d'une missive nébuleuse à son pied-à-terre. En effet, Naoko qui attendait son retour avec la fameuse collation - dont tout athlète rêvait désespérément de déguster la gouleyante saveur fantasmagorique - lui indiquait qu'un messager du zéphyr détenait dans son bec un papyrus ancien frappé des armoiries mystérieuses d'un oiseau au plumage plus blanc que le coton du Shangri-la. Une telle impudence ne pouvait signifier qu'une seule chose, les hautes-sphères des monts rocheux avaient finalement un plan machiavélique concernant le médecin de l'effroi. Il était bien étrange qu'il ne fut pas convoqué auparavant après sa retraite anticipée du monde académique, laissant les Genin joufflus dans les mains funestes d'un destin incertain. Néanmoins, tout cela venait à un moment inopportun, car l'illustre taciturne se devait d'emprunter dorénavant un chemin sibyllin où les portes se devaient d'être ouvertes avec panache et virilité. Remerciant la servante avec une fougue qui faisait preuve de sa curiosité, le parangon se prépara prestement et pris la direction de l'antre de la folie et du manichéisme exacerbé afin de découvrir la vérité qui se masquait derrière un voile aussi opaque qu'une nuit sans lune.

Arrivé dans le théâtre pourpre des marionnettes, l'absence d'un quelconque accueil se mettait en exergue comme pour souligner un manque de cérémonie n'ayant d'égal que son manque de correction. Néanmoins, nul apanage des flétrissures des âmes mortelles pouvaient noircir le cœur d'un marmoréen qui luttaient sans répit dans les méandres d'ombres plus ténébreuses qu'un vil nécromant pouvait se targuer que d'en faire montre.

Avançant dans le corridor qui s'ancrait sous les volutes rocheuses, le fier Borukan arrivait devant une porte entrouverte où une personne étrange était assoupie profondément et se grattait le nez mutin qui se dressait sur son visage goguenard. A en croire le dossier - où dépassait une photographie d'un homme ressemblant trais pour traits à l’ancien directeur de l'Académie Hashira - qu'il tenait, le médecin était à bon port. La salle 301 était bel et bien la bonne, comme le soupçonnait le visiteur.

« Bien le bonjour. » -dit-il, annonçant sa présence- « Je viens pour la convocation. » -exhibant le rouleau frappé des marques de la confrérie de la grue qu'il venait de sortir de son manteau-

Quelle était la raison de cette convocation pour le moins surprenante ? Après moult échauffourées avec de perfides nécromants à travers les quatre coins du Yuukan et une expertise chevronnée des arcanes interdites de l'Iroujutsu, que pouvait mijoter le Manazuru à son encontre ? Mystère...


_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t9077-borukan-muramasa
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Dim 10 Mai 2020 - 18:57

Alors que j’étais bercé par la douce torpeur de Morphée, une voix sinueuse, insidieuse vint brouiller ce rêve quelque peu étrange que je faisais. Je me voyais, seul, déambuler dans un espace entièrement blanc, marchant à la poursuite de moi-même à quelques pas de là, me fuyant moi-même quelques pas derrière moi, le tout sous le son métallique que faisaient chacun de nos pas, comme résonnant dans une espace clos alors que l’immensité de cette chaine humaine de moi-même se perdait à mes yeux devant et derrière moi. Brusquement, les mots se faisaient plus fort, comme un appel, ou plutôt les réprimandes méritées de celui surprenant le manque d’application de son pair. Me réveillant en sursaut, mes premiers mots étaient forts simples tandis que le dossier du jonin se renversait au sol laissant entrevoir à qui avait une excellente vue le parcours de l’ancien directeur de l’académie.

« Hein ! Non, c’est pas moi ! Je dormais pas ! »

Si nulle trace de draps n’était présente pour justifier de mon assoupissement, le filet de bave qui s’était écoulé de ma bouche dans mon sommeil était une preuve suffisante de mon forfait. Me frottant un œil encore endormi avant de me gratter la tête, petit tic montrant ma gêne lorsque l’on me connaissait bien, je levais les yeux vers mon interlocuteur qui à n’en pas douter ressemblait à deux gouttes d’eau au portrait présent dans le dossier.

« Bonjour ? La convocation ? Ah oui ! La convocation. Bonjour oui. »

Tout en ramassant les notes et feuilles éparpillées, j’invitais le Borukan à s’asseoir sur le canapé en face de moi avant de consulter les informations sur ce dernier d’une mine étonnée. Après seulement quelques secondes de lecture qui ne pouvaient permettre d’attester la lecture complète des données retranscrites dans la chemise, je la posais négligemment sur la petite table qui se dressait entre nous deux. M’éclaircissant la voix et prenant enfin une stature plus présentable, le dos droit comme un « i », je reprenais enfin le fil de la discussion engagée au beau milieu de ce rêve étrange.

« Hum. Bienvenue dans les locaux du Manazuru, je me présente, Miyamoto Teruyo, chunin en service et membre de la branche en question. Enchanté Muramasa. »

Laissant un minuscule blanc interrogatif dans ma voix, je reprenais d’un ton bien plus détendu, qui correspondait bien plus à l’image que je véhiculais.

« Borukan, un lien avec Ashitaka ? Bref, quoi qu’il en soit, merci d’être venu, quoi que ma remarque ne soit pas pertinente dans la mesure où c’était une convocation. Peu importe, bienvenue quand même. Tu te demandes sûrement pourquoi on t’a demandé de venir je suppose ? Bon, je vais pas tourner autour du pot, même si je dois t’avouer que ça me fait bizarre de t’annoncer ça à toi, jonin émérite, ancien directeur de l’académie alors que je suis un chunin lambda comme il y en a temps. Mais bon, bref. »

Me levant de mon siège de cuir, je me tournais vers un guéridon derrière moi quelques secondes avant de faire face à nouveau à mon interlocuteur, la mine déçue.

« Mince, je pensais que j’avais du thé. Tant pis. Oui, donc. Compte tenu de ta situation actuelle et des nombreuses actions accomplies jusqu’ici, le Manazuru te propose d’intégrer ses rangs si tu le souhaites. Voilà. C’est tout. Je me demande pourquoi ils n’ont pas envoyé un courrier tout simplement. Peut-être pour rendre les choses plus formelles. Va savoir. Du coup, que penses-tu de cette proposition ? »


_________________
Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Dim 10 Mai 2020 - 20:51
Convocation du Manazuru
Muramasa x Teruyo

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





La remembrance d’un mauvais rêve venait surement de tirer de sa torpeur le bougre qui était profondément assoupi, tant et si bien qu’un réveil laconique le fustigeait de tout son être, tel le râle strident de l’orage qui déchirait les cieux. La nature de faquin transpirait du personnage, n’inspirant pas vraiment la confiance. Malgré ses dires, il était flagrant que la sieste s’avérait une activité pratiquée présentement par l’individu.

Effectivement, le médecin du crépuscule avait vu juste et il était bien au bon endroit pour cette mystérieuse convocation de la confrérie de la grue de jais. Acceptant volontiers l'invitation de l'étrange comparse à prendre place assisse sur le confortable et moelleux canapé qui lui faisait face, le parangon prit ses aises et écouta avec une attention toute particulière les explications.

« Hajimemashite, Borukan Muramasa. » -dit-il, confirmant son identité, comme le faisait si bien le document que détenait son interlocuteur-

Le médecin n’aimait pas les cérémonies, préférant aller directement à l’essentiel sans s’épancher en discours inutiles. Au moins, la conversation ne tournait pas autour du pot avec le dévot des forces armées du Manazuru. Comprenant rapidement qu’il s’agissait d’une sorte d’entretien pour rejoindre les rangs d’une grue aux multiples plumes, et donc aux innombrables ramifications. Malgré l’érudition certaine de l’ancien directeur, celui-ci ne connaissait pas réellement cette branche qui incarnait l’une des trois unités spéciales des forces du village caché du pays de la terre. De ce qu’il avait entendu aux détours de couloirs sombres et ténébreux, celle-ci concernait surtout la politique. Une chose qui n'intéressait pas vraiment le scientifique adepte des recherches plus sibyllines les unes que les autres. La seule chose qui intéressait le parangon était de protéger l’amour et l’amitié, et de punir les forces du mal au nom de la médecine. Réfléchissant quelques instants, le taciturne aux yeux dorés et à la chevelure de jais répondit d’une voix assurée aux interrogations du sphinx au regard nébuleux.

« Je ne pense pas avoir de lien avec Ashitaka-san. Par contre, vous connaissez peut-être ma sœur, Botan-chan. Enfin, niveau familial, c’est compliqué... » -affichant un air songeur, avant de digresser sur un sujet plus intéressant-

Le thé était une des rares boissons dont le Borukan s interdisait la consommation, du moins il se risquait de temps en temps à tenter de briser la mélancolie de ces feuilles aux saveurs oniriques et fantasmagoriques. Encore un point familial qui venait lui rappelait l’obscurité du Yuukan et ses sombres terreurs qui y faisaient rage. Cependant, si l'adepte du scalpel voulait rejoindre une branche telle que le Manazuru, il devrait certainement devoir boire beaucoup de thé lors des missions diplomatiques. La grue tellurique était indubitablement sombre et emplit de terreurs.

« Ne vous en faites pas pour le thé. » -affichant un sourire nitescent- « C’est un honneur que d’être convié au sein du Manazuru. Néanmoins, j’aimerais en apprendre un peu plus. »

Sans détour, le médecin posait la question quant aux éventuelles motivations fallacieuses qui poussaient la grue à se percher au firmament de la Roche la plus proche des cieux. En effet, le taciturne était un peu suspicieux sur une branche qui était le sanctuaire parfait aux plus noirs desseins.



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t9077-borukan-muramasa
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Mar 12 Mai 2020 - 11:39

Était-ce mon interprétation ou mon interlocuteur se présentait d’une manière très cérémonieuse ? Quoi que je dois dire que cela n’aurait rien d’étonnant pour quelqu’un de son rang qui avait su développer l’académie que nous connaissons aujourd’hui. Cette rigueur devait être une nécessité lorsque l’on exerçait ce type d’activité. Ce n’était sûrement pas donné à tout le monde de pouvoir gérer un tel organisme, avec toutes les répercussions que cela pouvait avoir. De mon point de vue, je ne pensais pas être capable d’assumer un tel rôle. Je comprenais pourquoi le Manazuru cherchait à intégrer à ses rangs ce genre d’individus. Quant aux allégations familiales de mon invité, j’affichais une mine circonspecte. Avec un nom comme le sien à Iwa, j’aurais pourtant juré qu’Ashitaka et lui étaient du même clan, et que, même si ils n’étaient pas particulièrement proches l’un de l’autre, en tant que tel, il se connaissaient un minimum. Si certains pourraient s’arrêter à cela, ne pas oser la suite, pour ma part, j’étais quelque peu curieux.

« Borukan Botan ? Non désolé. Et donc Borukan Ashitaka et toi ne faites pas partie du même clan ? Enfin bon, comme tu dis, la famille ça peut être compliqué, et entre nous, que tu le connaisses ou non, ça changera rien pour la suite. »

Face à l’absence de breuvage, je retournais finalement à ma place, quelque peu déçu de la piètre qualité de la prestation que j’avais à offrir à un tel invité de marque. Même si ce dernier était convoqué, cela n’empêchait en rien, surtout au vu de la raison de cette convocation, d’offrir un accueil digne de ce nom. La déception pouvant se lire sur mon visage, malgré tout, je retournais m’asseoir avant de prendre la parole.

« En apprendre un peu plus donc ? Eh bien, que dire ? De manière simple, le Manazuru est la branche du Yamagenzô qui s’occupe de deux domaines principalement. La diplomatie, ce que certains appelleraient la politique extérieure du village, ainsi que l’exploration. Pour le premier sujet, il s’agira surtout d’établir des relations avec d’autres communautés, d’écouter les doléances des ambassadeurs d’autres villages, de résoudre les conflits politiques, ainsi de suite. »

Puis, me levant afin d’étirer mes muscles, me tournant vers une carte affichée au mur, dos à mon invité, je poursuivais mon discours, la voix empreinte d’une certaine conviction.

« L’autre part du Manazuru concerne l’exploration, tout ce que nous n’avons pas encore découvert de nos mondes, ou oublié. Des terres sauvages, des peuplades inconnues, des artefacts légendaire, autant de choses à découvrir ou redécouvrir. »

Puis, me dirigeant vers la porte, d’un geste de la main, j’invitais Muramasa à me suivre.

« Je pense que je pourrais parler des heures de tout cela, mais cela n’aurait que peu d’intérêt et surtout, j’ai dit l’essentiel à mon avis. Mais toi, qu’est-ce qui te pousserait à accepter cette proposition ? Quelle serait ta motivation ? Pourquoi penses-tu que le Manazuru fait un bon choix en te faisant cette offre ? »

Tout en posant ces quelques questions, nous déambulions dans les couloirs du bâtiment, jusqu’à nous retrouver à l’arrière des lieux, sur une immense zone qui servait à la fois de jardin et de zone de repos pour certains, mais aussi de lieu d’entrainement pour d’autres.

_________________
Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Mar 12 Mai 2020 - 15:58
Convocation du Manazuru
Muramasa x Teruyo

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





L'atmosphère était étrange, pour ne pas dire sinueuse. Le Manazuru était sans conteste égal à sa réputation ; aussi sibylline que la nuit des temps. Alors que le Borukan fixait son interlocuteur en écoutant ses paroles afin de saisir les nitescences qui se dissimulaient derrière l'épais plumage de la grue de la Roche, la stupéfaction s'ancra sur ses traits l'espace d'un court instant.

« Après tout. Botan-chan n'est encore que Genin, normal. » -dit-il, de manière un peu déçue, avant de reprendre ses traits de marbre habituels- « En effet, nous sommes surement du même clan, mais comme vous pouvez le constater, je corresponds davantage au vilain petit canard à leurs yeux. »

En effet, la triste vérité était une tragédie. Comment un clan aussi fier et sectaire aurait pu accepter un membre qui n'avait pas le moindre cheveu roux, et pire encore, ne crachait pas de la lave partout en faisant montre d'une férocité d'une bête sauvage. En vérité, il s’agissait là de l’apanage Yuukanite que de plébisciter les plus illustres collant parfaitement aux étiquettes claniques, et de rejeter ceux sortant du chemin de la norme.

« Comme je ne suis pas roux, je ne suis pas en honneur de sainteté chez les Borukan. Ah ah ah !!! » -Riant de manière dorée-

Malgré l'explication du jeune homme, il n'y avait pas vraiment d'indice concret sur les réels plans que préparait dans les ombres la grue au plumage d'ivoire. La seule possibilité était que le Manazuru désirait recruter des personnes douées d'une verve aussi passionnée que nébuleuse. Muramasa était loin d'être le Shinobi le plus doué dans ce qui s'apparentait aux recherches d'artefacts millénaires et perdus depuis la nuit des temps, mais il suffisait de lire son dossier pour s'en rendre facilement compte.

« Bah à vrai dire, depuis les événements de mon voyage à Kaze ou même à Hayashi, force est de constater que je trouve dommage depuis lors de ne pas avoir plus d'échange avec l'extérieur. Si seulement j’avais disposé de plus amples informations à ces moments-là, cela aurait certainement sauvé la vie de nombreuses personnes ou même évité des situations manichéennes où par manque d’information j’étais désarmé. » -répondant avec une franchise à tout épreuve à son interlocuteur-

Suivant le renard qui l’amenait dans une sorte de cour pour des raisons mystérieuses, il repensait au désastre du Pays du Vent et à la terrible destruction de la cité d'Hikari. Peut-être qu’il était chargé de lui faire passer un test, ce qui n’aurait pas été étonnant.

« Je dirais donc que la diplomatie est importante, car il faut être proche de ses amis, mais encore plus de ses ennemis. »




_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t9077-borukan-muramasa
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Mer 13 Mai 2020 - 19:31

Borukan semblait surprit de ma réaction. Mais était-il seulement surpris par ma réponse, ou étonné par ma propre stupéfaction. Cela aurait pu avoir une importe si seulement je m’en étais aperçu. Or, ce n’était pas le cas, et perdu dans mes pensées, à me poser tout un tas de question sur cette Botan, j’en oubliais mon interlocuteur. D’une intense mine en pleine réflexion, je me frottais doucement le menton avant de plonger mon regard interrogateur dans celui de mon interlocuteur.

« Botan, non, jamais entendu parlé. Navré. Je ne connais déjà pas tous les chunin du village, alors malheureusement, j’ai bien peur de ne pas connaître les genin. Mais qui sait, peut-être un jour, ce sera le cas, étant donné qu’il y a des professeurs pour nos affinités élémentaires, j’avais dans l’optique d’essayer de devenir professeur de fuinjutsu. »

Puis, comme si un éclair de génie venait d’illuminer mon esprit, je relevais la tête subitement.

« Mais pourquoi je dis ça. C’est pas de moi qu’on parle. Surement dû à ton passé académicien sûrement. Enfin bon, c’est pas bien grave, c’est pas comme si c’était quelque chose que je voulais garder secret. Bref. En tout cas, navré d’apprendre pour ta famille. J’imagine assez bien ce que tu as pu vivre. C’est d’autant plus affligeant que pour ma part, enfant, j’ai toujours était affligé à cause de ma couleur de cheveux justement, comme si le roux faisait de nous des personnes sans âme. Enfin, aujourd’hui tout va pour le mieux. J’espère qu’il en est de même pour toi. Comme on dit, on ne choisit pas sa famille. C’est seulement à nous de voir ce que l’on veut en faire et de tisser les liens que l’on désire avoir. »

Finissant notre cours voyage vers l’extérieur, j’écoutais avec attention les explications du Borukan pas si Borukan que cela, car si notre homme avait été convoqué, il restait cependant à l’évaluer, du moins, en quelque sorte. Et pour cela, le dandy venait de me donner là l’occasion de faire mon devoir tout en joignant un certain amusement. Pour autant avant cela, il y avait bien un point sur lequel il fallait à mon sens être clair.

« Quoi que tu en penses, ce que tu as pu faire jusqu’à présent et quoi que tu en dises, rien ne pourra être changé. Même si tu ne m’en donnes pas cette impression, il ne sert à rien de se blâmer pour quelque chose que tu n’as pas pu faire. Peut-être qu’avec plus d’informations, tu aurais pu sauver plus de vie, ou peut-être pas. Peut-être qu’avec plus d’informations, tu aurais dû faire des choix plus difficiles, des choix moraux pour lesquels il n’y a pas de bonne réponse. Mais finalement, le Manazuru, surtout en terme de diplomatie, c’est aussi faire des choix, et à ce niveau-là, je ne m’attends pas à ce que les choses soient faciles pour nous. Il est vrai que nous pouvons ou nous pourrons compter sur des alliés, traités de paix et d’échanges commerciaux, mais il est aussi vrai que la négociation préalable à la guerre est une réalité et que de nos paroles et de nos décisions de nombreuses vies seront perdues. Pour autant, est-ce que cela serait un mauvais choix ? À titre personnel, je ne sais pas comment je pourrais réagir à ce genre de situation, mais j’aime à penser avec ce discours que je saurais accepter les choses comme elles sont. »

Puis, d’un seul coup, reculant de quelques pas, je commençais à faire quelques étirements de manière grotesque tout en affichant un large sourire satisfait, le genre de sourire qui ne laisse rien présager de bon. Rien de grave, mais quelque chose d’amusant, du moins pour moi à minima.

« Tu me disais donc qu’il faut savoir garder ses amis proches et ses ennemis encore plus proche ? Très bien, dans ce cas, explique-moi donc ce point de vue … tout en essayant de m’attraper. »

Sur ces paroles, devant ses yeux, je devenais totalement invisible, tout en me reculant de plusieurs pas pour ne pas rester à courte portée. Cela faisait longtemps que je n’avais pas joué à « Chat ». La dernière fois, c’était avec Saya. Aujourd’hui, c’était avec Muramasa, mais à une version shinobi de ce même jeu.



_________________
Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Dim 17 Mai 2020 - 17:30
Convocation du Manazuru
Muramasa x Teruyo

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





En effet, le Yuukan était sombre depuis la nuit des temps et rien ne pourrait en faire changer sa quintessence. Bien que le rouquin paraissait être de prime abord un individu particulièrement goguenard, il tenait en réalité de fieffer renard à l'esprit aussi affûté que la lame d'un adepte du Bushido en quête de querelles jubilatoires. Le médecin remarquait que les paroles du représentant de la grue tellurique ne manquaient point de piquant, reflétant qu'il serait sûrement intéressant de rejoindre les forces de la grue armée du pays de la terre. Néanmoins, il ne fallait jamais sauter aux conclusions hâtives. Soudain, le Teruyo disparu comme par maléfice sous les yeux ébahis du Borukan qui ne s'attendait pas à ce genre de tour de magie.

« Nanni ? » -dit-il, les yeux plus ronds que des soucoupes- « Comment vous faites ça ? »

Le fier parangon n'était pas un expert dans le domaine de la sensorialité et de ses arts assassins. Comment une personne pouvait s'évaporer dans les limbes sans laisser la moindre trace ? Mystère. En tout cas, cet art sibyllin apparaissait comme une révélation aux yeux médusés du chasseur de nécromants. Cela devait être très pratique pour pourchasser les forces du mal, ou même s'introduire dans les sources chaudes à l’insu des gourgandines qui s’y prélassaient dans le plus simple appareil. Le Manazuru était donc bel et bien un groupuscule obscur aux noirs desseins qui comptait parmi ses rangs des adeptes dangereux.

Reprenant de sa superbe, l’oiseau au plumage de jais ne pouvait s’avouer vaincu. Comment attraper quelque chose que l’on ne pouvait voir ? Un spectre de minuit se dissimulait dans les ténèbres diurnes avec une malice démoniaque, ce qui pouvait inspirer la crainte quand on imaginait l’horizon infini dont il disposait dans sa musette sardonique.

« Vous attraper ? La détection, c’est pas trop mon fort. » -air songeur-

Il fallait bien reconnaître qu’il était vain de tenter l’impossible. Un Akimichi essayant de se plier à un régime se soldait toujours de manière tragique, tout comme un Chokoku finissait toujours par s’explose lui-même un jour ou l'autre avec ses propres arcanes.

« Je n’ai pas vraiment de point de vue sur cet adage, je pense qu’il se suffit à lui-même, surtout en cette période trouble que le Yuukan connaît. » -regardant à droite, puis à gauche en se grattant la tête-

Muramasa avait beau regarder dans les coins de la cour, il ne voyait aucune trace du Teruyo sauvage qui se dissimulait dans les ombres avec une aisance défrayant les chroniques Yuukanites. Il fallait avouer que ce Chunin l’emportait facilement face au Jonin avec une seule technique, ce qui était effroyable quand on y pensait.

« Néanmoins, je peux y ajouter que les amis d’aujourd’hui seront surement les ennemis de demain. De facto, le Manazuru est d’une importance capitale afin d’assurer de meilleurs lendemains pour le pays de la terre. »

La politique était la pierre angulaire qui définissait le futur d’une nation, qu’il fût bon ou mauvais. Tisser des plans machiavéliques était assurément l’apanage de toute contrée, car la rivalité animait le monstre gargantuesque qu'incarnait le Yuukan.

« Rahhhh !!! J’abandonne Teruyo-san ! Vous avez gagné. » -admettant rapidement sa défaite-




_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t9077-borukan-muramasa
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 9:50

La réaction du Borukan, je la connaissais bien. Face à ma disparition, deux situations se produisaient en général. La première, la plus fréquente, celle que le jonin venait d’avoir, la surprise. Il est rare de voir quelqu’un disparaître littéralement sous vos yeux, surtout dans un tel contexte et encore plus sans me connaître. La seconde situation provoquait généralement de la suspicion. Pourquoi disparaître ainsi ? Dans quel but ? Bref, de la méfiance à mon égard, et ce, même si mes intentions dans ces cas de figure n’avaient rien d’hostile. Si la surprise du roux qui ne l’était pas pouvait se voir sur son visage, mon sourire lui, lui était totalement étranger. Quant à ses interrogations, il lui faudrait attendre que je réapparaisse pour avoir quelques réponses. Parler en étant invisible ne m’était pas impossible, mais cela paraissait totalement idiot de perdre l’avantage d’un tel don en étant repéré par quelques mots.

Assis sur un rondin de bois derrière moi, j’attendais là sagement. J’avais lancé deux sujets et je m’attendais à ce qu’il les résolve même si me retrouver semblait être de l’ordre de l’impossible à en juger par ses paroles et surtout son absence de compétence dans le domaine de la détection. Il est vrai qu’avoir quelques dons de senseur pouvait s’avérer utile, mais malheureusement, ce n’était pas donné à tous, ce qui m’arrangeait bien finalement.

Souriant, les bras croisés derrière la tête façon Masami, j’écoutais avec attention les explications de mon invité. Au moins, je pouvais me concentrer à cela n’ayant pas à fuir ou à user d’avantage de mon chakra pour me dissimuler davantage. Satisfait de l’effet que je provoquais, pour autant face au renoncement de mon interlocuteur, j’apparaissais à nouveau devant lui, assis à quelques pas, laissant tomber mon voile d’invisibilité.

« La diversité est ce qui fait la force d’un village. Même le meilleur shinobi du monde n’est pas un maître dans tous les domaines que nous maîtrisons et la preuve est là que n’importe qui peut exploiter les faiblesses d’un maître pour trouver la faille. Mais bref. J’ai pas répondu à tes questions. »

Me grattant la tignasse, les joues quelque peu rougies, je regardais le Borukan en lui adressant un large sourire.

« Mais avant tout, tutoie moi s’il te plaît. Je ne mérite pas tant de considérations et surtout, à mes yeux, le tutoiement ou le vouvoiement n’influe pas sur le respect dû à une personne. Et puis entre nous, j’ai l’impression d’être plus vieux. » finis-je en rigolant.

Me levant de mon assise, je m’étirais rapidement les bras vers le haut, faisant craquer quelques vertèbres ainsi que le cou avant de poursuivre en faisant sortir une petite boule de lumière de la taille d’un melon de ma main, après avoir malaxé mon chakra.

« Pour te répondre du coup, vu que je ne pouvais pas le faire sans te dévoiler ma position, je maîtrise la lumière. Un don rare, pas très puissant en lui-même, mais utile avec un peu de réflexion comme tu peux l’imaginer. »

Invitant le jonin à s’asseoir sur un banc vers lequel je me dirigeais, je poursuivais mon laïus.

« Garde tes amis proches de toi et tes ennemis encore plus proches. J’ai tendance à penser qu’il se suffit à lui-même et que quelqu’un qui s’y connaît en matière de politique et de diplomatie comprend très vite ce qu’il en est. J’ai lu un ouvrage un jour, un vieil recueil dont j’ai oublié le nom, mais l’auteur avait noté une phrase que je n’ai jamais oubliée. « Si tu veux la paix, prépare la guerre ». C’est idiot, mais ça se rapproche également de cette pensée. Le fait est que raisonner de cette manière, mène à mon avis, de manière inexorable à la guerre. Garde tes ennemis proches de toi et chacun d’eux verra ce que fait l’autre et chacun réagira en conséquence. C’est l’escalade de ma paix en se préparant au pire. À mes yeux, il revient au Manazuru d’empêcher ce genre de situation. Je ne dis pas qu’il ne faille pas se prémunir de ses ennemis, mais je privilégierai toujours la diplomatie à une réponse violente. Quant à ce que tu dis sur les amis d’aujourd’hui qui deviendront des ennemis. Je ne pourrais pas dire que c’est impossible, nombreux sont les exemples où cela s’est avéré, mais une fois encore, je vois notre branche comme la manière d’éviter cela. »

Me levant du banc, les mains dans les poches, je marchais de long en large, faisant quelques aller-retour devant notre banquette de bois inconfortable.

« J’ai le sentiment qu’aujourd’hui nous n’avons pas su, ou pas pu mener à bout tout ce que nous aurions dû faire. Mais désormais, compte tenu des tensions globales et des événements récents, nous avons plus que jamais besoin d’agir et pour cela besoin de personnes qui partagent cette vision. »

M’arrêtant brutalement, le regard sérieux, tranchant radicalement avec l’attitude souriante et nonchalante que j’avais depuis le début de notre rencontre, je plongeais mon regard dans celui du Borukan.

« Je réitère donc ma demande. Même si tu as été convoqué ici aujourd’hui, acceptes-tu l’invitation du Manazuru à rejoindre ses rangs ? »

_________________
Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Muramasa
Borukan Muramasa

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Sam 23 Mai 2020 - 16:58
Convocation du Manazuru
Muramasa x Teruyo

Scheming in the darkness can not be called real subterfuge.
True strength is being able to mislead the eye under the light of day.
Fact and fiction are opposite sides of the same sheet of paper.
Who can see beneath the surface and glimpse my true nature ?





L'espiègle recruteur des forces de la grue tellurique réapparaissait comme par magie après que le médecin avoue son incapacité à le dénicher dans les ténèbres. Cela était logique qu'il ne réponde pas à ses propos et laisse le Borukan soliloquer jusqu'au moment marquant la finalité de cette bien étrange épreuve. Il était véridique que tout Shinobi avait des forces, mais aussi des faiblesses, ce qui expliquait l'existence d'équipes afin de mieux répondre à la diversité gargantuesque de situation que l'on pouvait rencontrer. Le furtif dévoilait alors son pouvoir sur la lumière, qui lui permettait de disparaître comme par enchantement. Le Borukan ne connaissait pas ces arcanes malicieuses, n'ayant rencontré aucun manipulateur de lumière jusqu'alors. Bien que fin scientifique, le taciturne avait du mal à cerner le procédé dont faisait montre Teruyo, mais cela en aurait toujours demeuré effroyable.

« La lumière ? » -dit-il, frappé par la révélation le laissant sans voix- « Il est vrai que maîtriser tous les arts de l'ombre est impossible pour un seul homme. » -pensant néanmoins à celui-dont on ne devait prononcer le couvre-chef-

Tutoyer quelqu'un était quelque chose que le parangon ne faisait que rarement, mais après tout en ces temps troubles les cérémonies paraissaient désuètes. Il acceptait donc tacitement, tout en écoutant l'explication de l'homme aux cheveux rappelant la nitescence orangée du coucher de soleil. Ce qu'il disait n'était pas faux, néanmoins garder espoir en l'humanité relevait d'un manque de manichéisme qui mènerait sans doute le Yuukan à sombrer dans les flammes de la destruction. Cependant, quelle douce épopée ne commençait pas ainsi ? Alors que la nuit est plus vespérale que jamais, une lueur persiste toujours afin d'embrasser les abîmes de la flamme incandescente de la justice déchirant les ténèbres.

« Je suis plutôt d'accord avec toi. Préserver la paix est primordial. Se battre sans relâche afin que cela ne devienne pas une simple utopie est le combat de tout Shinobi qui veut protéger sa nation et ses habitants. » -dit-il, avec panache et conviction dans la voix-

Le Borukan ne pouvait que confirmer son désir de participer aux actions du Manazuru, afin d'assurer de meilleurs lendemains dans ce monde si triste et tragique.

« Bien sûr que je veux rejoindre le Manazuru. »

Mais la grue de la roche était-elle réellement ce qu'elle paraissait être ? Ou bien, était-elle sombre et emplit de terreurs ? Mystère. Il en revenait au médecin de découvrir la vérité qui se tapissait dans les ombres.



_________________

Even a storm that could ruin an umbrella
is not enough to halt a man’s journey.
Tread through wind and rain, and you’re bound to encounter a muddy stream.
And if it must be crossed, it is best to do so unclad.



Irou Gang Theme :
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine https://www.ascentofshinobi.com/t8392-iwa-equipe-0 https://www.ascentofshinobi.com/t9077-borukan-muramasa
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Empty
Ven 29 Mai 2020 - 8:30

Amusé par la situation, jusqu’à présent, j’avais abordé tout cela comme un simple jeu qui n’avait que pour seul objectif d’initier une certaine réflexion quant à des éléments essentiels pour le Manazuru tout en misant sur des aspects primordiaux pour nos membres, bien que cela soit sûrement tout aussi nécessaire pour n’importe quel shinobi. Réfléchir avant d’agir, observer, aller au-delà des apparences, voilà à mon sens quelques points clef de l’unité spéciale qui m’avait accueillie. Subjugué peut-être, étonné sûrement, en tout cas, notre partie de cache-cache avait de quoi surprendre mon invité. Pour autant, l’intention réelle était surtout de connaître le fond de sa pensée quant aux questions en apparence anodines que j’avais posé. Le reste n’était qu’un nuage de fumée destiné à brouiller ses sens, l’idée étant de le déconcentrer en me cherchant pendant qu’il devait répondre à une question que l’on serait sûrement amené à se poser un jour.

« La lumière oui. Après, cela reste un outil comme les autres et savoir le manier demande de l’expertise. Si les possibilités sont grandes, comme tu le dis, et j’estime que cela s’applique aussi à mon don, en maîtriser tout le potentiel n’est pour le coup, pas impossible, mais nécessiterait des années de pratique. J’en suis encore très loin. Mais cela reste comme n’importe quel don en somme. »

Écoutant le reste de son discours, les premiers mots me firent sourire joyeusement. Il est vrai que beaucoup de personnes avaient pour habitude de vouvoyer les uns et les autres, mais pour ma part, je voyais en cela une certaine barrière entre les hommes. Ce « tu », je l’imagine comme un moyen de mettre sur un même pied d’égalité les personnes sans pour autant mettre en retrait le respect dû à chacun. Toph est un bon exemple de cela. Toute intendante et jonin qu’elle est, dès notre première rencontre, le tutoiement était de rigueur, sans que cela n’entrave sa position de leader et de mentor malgré son jeune âge.

« Je suis ravi d’entendre ces paroles. Malheureusement, nombreux sont ceux à ne pas penser ainsi et à voir le terme de combat comme une réponse physique dure et ferme. Combattre à mon sens, ce n’est pas uniquement lutter avec des armes, c’est parfois nécessaire, mais avant cet extrème, combattre, c’est s’évertuer à trouver une solution diplomatique, pacifiste. Réduire les forces de ses ennemis à néant est chose facile dans notre monde, préserver la vie de chacun est une bataille bien plus difficile à mener. »

Gardant mon sérieux, j’accueillais la réponse finale de Muramasa d’un sourire entendu. Main tendue vers le Borukan aux cheveux de jais, j’étais ravi de pouvoir compter, si Toph l’acceptait bien sûr, un nouveau membre au sein du Manazuru. Mais entre nous, pourquoi refuser, après tout, n’avait-il pas été convoqué ?

« Alors c’est parfait. Bienvenue, enfin, pas encore officiellement. Il faudra quelques jours pour que Toph ratifie tout cela. Ravi de cette rencontre, j’espère que l’on pourra mener de grandes choses. Et pour finir, tu as des questions ? D’autres choses que tu voudrais voir ? »

_________________
Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Convocation du Manazuru - Pv Borukan Muramasa

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: