Soutenez le forum !
1234
-10%
Le deal à ne pas rater :
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
179 € 199 €
Voir le deal

Partagez

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji

Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 10 Mai 2020 - 16:02
Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Cela faisait déjà quelques mois que l'idée mûrissait dans l'esprit du Kaguya. Des mois nourris de frustration, de réflexion et d'une succession d'essais. Aujourd'hui de retour de Wasure, l'enfant de Saroruncasi se sentait prêt à mettre en application ce qu'il estimait être une révolution. Une petite révolution, peut-être, mais qui pour le Chūnin serait assurément un outil intéressant pour l'avenir des soldats de la Brume.

Depuis plusieurs jours déjà, le balafré achevait les derniers détails de son plan. Pour ce faire, il avait investi les locaux du Complexe Shinobi pour travailler d'arrache-pied. On lui autorisa une petite salle, occupée en grande partie par une table et de quoi écrire et dessiner. Refermer la porte et porter à feu doux. Laisser cuire pendant quelques jours. Assaisonner avec quelques grandes feuilles et des crayons. En ouvrant à nouveau cette salle, un étrange plat se tenait prêt : un Shitekka bouillonnant de créativité. Tout autour de lui, un fatras de feuilles gribouillées décorait à présent la petite salle d'étude. Son regard couronné de cernes observait fièrement une unique feuille correctement placée sur le centre de la table. Un large sourire se dessina en guise de conclusion à cette intense session.

Deux jours plus tard, l'enfant de Saroruncasi décrocha l'occasion de faire montre de ses travaux auprès de l'Ombre de l'Eau. Le choix du chef des Sabreurs ne reposait pas uniquement sur sa qualité de dirigeant militaire du village caché : c'était aussi son ami qui indirectement avait lancé Shitekka dans cette voie. En fin de journée, alors que la nuit hivernale commençait à grignoter le ciel brumeux de Kiri, les deux hommes se retrouvèrent dans la même salle d'étude. Après quelques jours d'isolement dans cet espace clos, le revenant de Wasure invita Saji comme si l'endroit lui appartenait. On distinguait encore de nombreuses feuilles gribouillées, d'autres en boule. Mais quelques feuilles, intactes de tout froissement, trônaient fièrement sur la table basse. Shitekka s'agenouilla sur le tatami le temps d'en récupérer une, qu'il présenta aussitôt à son second sensei.

« Je pense que j'y suis enfin arrivé. Tu te souviens de cette partie de mahjong, au Kokushimusou no Jansō ? Cette histoire de technique de triche, pour au final communiquer sans se faire repérer, ça m'a travaillé pendant un moment. Après ça, j'ai pas mal réfléchi à la question. J'ai étudié à la bibliothèque le morse, comme tu m'as dit. »
Sur la première feuille, on pouvait en effet distinguer des symboles s'apparentant au morse.
« Voilà l'aboutissement de plusieurs mois de recherche : un langage de signaux de chakra utilisant la sensorialité. »
Certains pourraient douter du temps extrêmement pour aboutir à un tel résultat. Mais cette durée ne reflétait pas les multiples missions, entrainements, périodes de convalescence, et autres moments clés de la vie d'un ninja qui entrecoupaient le début des recherches de Shitekka à cet instant précis. Le Kaguya profita de la pause dans ses explications pour étaler les quelques feuilles traduisant son projet sur la table, afin que son ami en apprécie davantage les détails.
« Alors ? Tu en penses quoi ? »



_________________
Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna



Dernière édition par Kaguya Shitekka le Ven 21 Aoû 2020 - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Empty
Sam 16 Mai 2020 - 22:04
Une requête de la part de l’Urumi lui demandait de le rejoindre au Complexe afin de s’entretenir avec lui sur un projet qui pourrait être utile pour le village, un projet dans lequel il s’était investi des mois durant et ce depuis leur partie au parloir de Jansô. Le Nobuatsu avait seulement suggéré à son camarade qu’il se livre à une étude plus approfondie du langage morse et ainsi éveiller sa curiosité à des techniques de renseignement, il fut agréablement surpris de savoir que le Kaguya ne s’était pas arrêté à un échec et qu’autre contraire il avait pris l’initiative de développer davantage ses connaissances en la matière pour enfin en arriver à un résultat plus convaincant.

C’est sous un ciel crépusculaire que le Nanadaime se retira de ses quartiers pour pénétrer le Complexe en fin de journée alors qu’il était presque vide de monde, où il ne restait plus que quelques étudiants si concentrés dans leurs révisions qu’ils ne s’en allaient qu’à la dernière minute. Parmi les tables en grand espace, il ne reconnut guère son ancien élève d’écriture au visage balafré, mais son regard fut aussitôt happé par le halo de lumière filtrant à travers la porte coulissante d’une pièce retranchée, une salle d’étude vers laquelle il soupçonnait que son camarade de mahjong se trouva.

Faisant délicatement glisser la porte en bois jusqu’à l’ouvrir complètement, il vit à l’intérieur le Kaguya plongé dans ses recherches, au milieu d’un pêle-mêle de feuilles de papiers et de brouillons sur lesquels il s’était visiblement penché pendant plusieurs jours jusqu’à ce qu’il se décide finalement à présenter son idée novatrice au Nanadaime qui accepta de faire le déplacement, curieux d’en savoir plus sur les détails de son projet.

Comme il s’en doutait, le Balafré avait décidé d’approfondir sa technique de signaux de chakra dont il s’était servi lors de leur partie de mahjong afin de communiquer au milieu de la partie de façon discrète. Si sa maîtrise de chakra était bonne, il leur manquait encore la maîtrise d’un langage commun sur lequel s’appuyer pour faire passer un message intelligible.

Je vois que tu n’as pas chômé depuis la dernière fois.

Shitekka s’agenouilla pour récupérer une feuille sur la table basse, sur celle-ci, le résultat de plusieurs mois de réflexion. Le Nobuatsu pencha légèrement la tête et prit la feuille dans sa main, il put y lire des symboles reprenant le morse mais employés à travers des signaux de chakra, une lecture qui éveilla chez le chef des services de renseignements un certain intérêt, lui qui est un adepte de la subtilité et des arts du renseignement, il imaginait déjà des situations dans lesquelles un tel procédé pourrait s’avérer utile.

Un langage de signaux de chakra… Intéressant. Penses-tu qu’une telle technique pourrait consommer beaucoup de chakra? J’imagine que cela dépendra de la longueur du message, mais cela suppose qu’il y ait un émetteur et un receveur, l’émetteur étant celui manifestant son chakra par accoups ou plutôt qui coupe sa signature de façon à contrôler son émission… Et un receveur qui détecte, ce qui ne devrait guère demander plus d’effort que ce que j’ai pu fournir lors de notre jeu de mahjong, c’est-à-dire un coût minimal. Mais la dépense je suppose, grandira en fonction de la distance. Jusqu’à quelle distance la technique reste-t-elle possible?

Sûrement le Kaguya avait-il réfléchi à la question, fait des tests, à moins que son travail n’ait été que basé sur de la théorie et que le Nobuatsu était là en tant que partenaire pour l’aider à peaufiner la technique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Empty
Sam 23 Mai 2020 - 18:52
Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

« La distance ? Mmh… c'est une bonne question, en fait. »
Comme dos au mur, Shitekka se sentait coincé par pareil paramètre. Depuis la conception de cette technique de communication, il avait consacré la plupart de son temps à l'élaboration de ce langage énergétique. Son codage, sa symbolique… Le Kaguya avait fait de multiples essais pour produire à partir de sa signature de chakra des signaux simples à produire, et également à intercepter. Pour ce faire, il s'appuya uniquement sur sa propre personne; ce projet resta dans l'ombre durant des mois avant que Saji n'en soit le premier témoin. Shitekka était conscient des multiples applications de pareille technique. Il réalisait surtout les dérives. Pour cette raison, il tenait à présenter le fruit de ses recherches à celui qu'il estimait être le plus à même de mieux se servir de cette technique.
« Jusqu'ici, j'ai fait que des essais depuis cette pièce, par précaution. Ce que j'ai pu apprendre en essayant par moi-même, c'est que le plus gros de la dépense provient de l'équilibre permanent à gérer entre émission et réception. Au début, c'est éprouvant, mais avec la pratique… c'est un peu comme parler une nouvelle langue. »
On sentait toute la motivation s'inscrire dans le regard et sur le visage du jeune homme. Une passion pour les langues que lui avait indirectement transmise le Maître des Mots au fil de leurs rencontres. Après l'écriture, la lecture, le langage des signes, Shitekka se plaisait à explorer les frontières de la communication entre les Hommes. Ce jutsu, c'était pour lui l'expression du langage dans sa forme la plus éthérée, la plus spirituelle; en un sens, il y avait presque quelque chose de primaire dans ce que ressentait Shitekka en faisant usage de ce jutsu.

Après avoir cherché longuement ses mots en trainant son regard sur ses écrits, le Kaguya se releva à nouveau. Toujours avec entrain, il confia brusquement à Saji le papier regroupant les différents symboles.

« Je crois que le meilleur moyen de savoir, c'est d'essayer, tu crois pas ? Voilà ce que je te propose : je vais sortir, et je vais gagner en distance au fur et à mesure. À chaque fois, je te communiquerai ma distance en utilisant des signaux de chakra. Tu n'auras qu'à me répondre simplement, et on continue jusqu'à ce que les signaux commencent à s'affaiblir. »
Le Chūnin attendit l'approbation de son nidaime sensei, avant de s'éclipser, laissant toutes les instructions auprès de ce dernier. Shitekka trouva le chemin de la sortie, avant de faire le tour du Complexe shinobi pour se placer devant la fenêtre. De là, il fit signe au sabreur avant de commencer. Pour débuter, le Kaguya se plaça simplement à proximité de Saji, afin de s'assurer que la communication fonctionnerait entre les deux hommes.

Il se concentra sur son chakra, puis ferma les yeux. Des semaines de pratique rendirent cet exercice simple. Il ressentit sa signature de chakra, puis la fit fluctuer. A partir d'une technique de suppression de chakra, Shitekka en avait détourné l'usage pour ponctuer sa signature spirituelle par une succession de présence, et d'absence. Ce fut à l'aide de ce code qu'il initia une conversation invisible auprès de son ami. Plus subtile encore qu'en signant. Plus cryptique encore qu'avec l'écriture. Ce premier échange, c'était là un remerciement, la consécration de mois d'efforts rendus en hommage à son Maître des Mots.

_________________
Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 31 Mai 2020 - 22:50
Il était tard. Les deux hommes se retrouvaient dans une pièce d’étude de la Bibliothèque où le Kaguya expert en sensorialité avait pu pratiquer et peaufiner des mois durant la technique de morse de chakra qui leur permettrait de communiquer à distance par signaux chakratiques suivant un langage codé. Impressionné par la persévérance de son comparse de la Brume, son esprit pragmatique n’épargna pas son interlocuteur d’une rafale de questions concernant les détails plus pratiques d’une telle technique de communication. La première zone d’ombre était la distance.

Un aspect qui pouvait vraiment déterminer l’utilité de la technique puisque celle-ci serait d’autant plus grande que la distance l’est. N’ayant jusque-là travaillé que de sa propre initiative sur le langage-même et son émission, il n’avait pas encore conduit de tests sur de longues étendues pour en mesurer les limites. Or, il était important de savoir le champ d’action afin de pouvoir conduire des opérations sur le terrain et rester à portée pour recevoir et émettre les messages.

Intérieurement, le Nobuatsu espérait évidemment que son camarade n’avait pas travaillé tout ce temps pour découvrir enfin qu’ils ne pourraient communiquer qu’à quelques mètres l’un de l’autre. Cela serait décevant pour l’ampleur des recherches et de l’effort fourni. Il acquiesça à la proposition de Shitekka de faire un test et ainsi se rendre compte de la réelle portée du morse de chakra. Etant donné que la quantité malaxée de chakra n’était pas si conséquente mais que la consommation pouvait s’agrandir en proportion de l’éloignement de l’émetteur par rapport au receveur, il estimait que la technique ne serait pas trop chakravore.

Très bien. Je me posais encore d’autres questions sur la technique, mais nous verrons cela après.

Notamment, si le message émis pouvait parvenir à plusieurs personnes dans la zone, ou alors canalisé selon la volonté de l’utilisateur. Choisir qui recevait les signaux? Si c’était le cas, alors ils n’auraient pas à se soucier qu’un ennemi puisse percevoir le message, bien qu’il n’en connaisse pas le langage pour le décrypter, c’était un risque qu’il fallait prendre en compte. Et s’il s’avérait que la trouvaille de Shitekka soit approuvée par Saji, il fallait aussi décider des personnes à qui transmettre cette arcane de sensorialité. Le limiter au Kyôi, voire de l’étendre aux services de la Kenpei? Le risque de l’ouvrir à trop de personnes serait de laisser le secret tomber entre les mains de personnes mal intentionnées, et surtout des ennemis de la Brume.

Voilà un moment que le Kaguya était sorti de la pièce. Le Sabreur feuilleta distraitement certains papiers éparpillés sur la table où il pouvait voir des gribouillis et un langage que d’aucuns prendraient pour de l’ésotérisme, puis vint enfin un bruit, non un signal qu’il finit par percevoir à quelques mètres de lui. Son complice réitéra la manoeuvre plus loin encore, le senseur parvint à capter les signaux de chakra encore une fois, il parvint à les comprendre en relisant le glossaire élaboré par le chûnin. Il tentait d’initier une simple conversation.

Tu me reçois Shitekka? Je te capte parfaitement.

Il réalisa au même moment qu’il leur était possible d’échanger sans avoir à savoir leur localisation précise respective ou même se voir, les murs ne faisaient pas interférence. Le signal s’affaiblit progressivement, preuve que son complice s’éloignait davantage... Maintenant, la question était de savoir où se trouvait Shitekka à présent?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 28 Juin 2020 - 15:32
Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

Au commencement, il n'y avait que le vide. L'immensité des ténèbres insipides engloutissant Shitekka dans un silence absolu. Dans cet espace inconnu du commun des mortels, il envoyait au large un appel à l'aide. Son énergie fluctuait. Tantôt elle s'évanouissait, épousant la vacuité qui l'entourait. Tantôt elle reprenait des forces. Pareil à un phare dans la nuit, cette oscillation de signaux cherchait le chemin du Maître des mots. Celui qui insuffla à Kaguya Shitekka le goût de la communication sous toutes ces formes.

Dans ce désert éthéré, quelques minutes plus tard, il y eut un écho. L'attention du balafré était toute portée vers ce signal, qu'il décrypta avec un grand intérêt. Le message fut long, ponctué de blancs. Mais le contenu qu'il décrivait était clair. Shitekka se félicita de ce premier échange fructueux auprès de son sensei. Les rares passants qui fréquentaient les lieux pouvaient alors distinguer un étrange Urumi célébrant sa réussite d'un cri de joie, le poing levé.

Il lui était impossible pour l'heure d'estimer la distance le séparant de son instructeur en se basant uniquement sur la puissance du signal. En revanche, un bref coup d’œil entre lui et la fenêtre de la pièce où se trouvait le Mizukage septième du nom lui suffisait à déterminer peu ou prou cette dite distance. Aussitôt calculée, la valeur fut communiquée à Nobuatsu Saji par le Kaguya.

« On continue. »
Pour l'heure quelques mètres les séparaient à peine. Insuffisant pour établir un réseau de communication performant sur le champ de bataille. Shitekka recula alors de quelques pas en arrière, et continua de se focaliser sur son invisible conversation avec le Cavalier de Feu. Le temps dehors était frais, ponctué d'une humidité typique de la région. Cela n'empêchait pas le Chūnin d'éponger son front. L'exercice, une première pour lui, était coûteux en concentration. Si le chakra qu'il mettait à l'emploi ne drainait pas trop sa vitalité, toutes ses capacités cognitives étaient dédiées à cette unique communication par le biais de leur chakra.

Les minutes s'écoulèrent, et les mètres augmentaient entre Saji et Shitekka. Ce dernier avait quitté la cour centrale. Plus précisément, il se trouvait en bordure de cette dernière, et s'appuyait contre un des murs du Complexe shinobi. L'éloignement plus prononcé des deux hommes était plus marqué; un test idéal pour mettre à l'épreuve le travail de l'enfant de Saroruncasi.

« Saji, cette fois-ci ? Comment est le signal ? »
D'autres paramètres lui vinrent en tête, et il regretta de ne pas y avoir songé plus tôt. Shitekka bouillonnait d'envie de retourner à sa petite salle d'étude et de coucher sur le papier le concentré d'érudition qui exultait dans son esprit.

_________________
Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Empty
Mer 8 Juil 2020 - 19:30
Faisant les cents pas dans la pièce d’étude qu’avait réservé son élève, il glissait son regard indolent sur les reliures des livres sur les étagères. Après avoir confirmé qu’il captait bien le signal, il était temps de passer au suivant. Il ne savait pas vraiment dans combien de secondes il le recevrait de nouveau, à quelle intensité, avec quel niveau d’acuité. Tout l’intérêt de l’expérience était là, de savoir les limites de distance à laquelle ils pourraient communiquer via ces signaux de chakra et si ceux-ci pouvaient efficacement naviguer à travers la matière tangible. Cela semblait être le cas. Alors qu’en était-il si on étirait le lien chakratique? Pourraient-ils par exemple se parler d’un bout à un autre d’un champ de bataille? Ou devraient-ils s’en servir sur des distances relativement courtes?

Trop courte, une communication de ce genre ne serait pas de grande utilité à vrai dire, quoi que cela ne serait pas inutile non plus. Il croisait donc les doigts pour que sa crainte ne soit pas avérée. C’est avec soulagement qu’il reçut un autre message de la part de son correspondant, il arrivait à recevoir depuis les abords du Complexe, ce qui était déjà pas mal.

C’est bon aussi. Je pense que tu peux directement aller aux portes du village et voir si cela fonctionne toujours. Si ce n’est pas le cas on peut reprendre au milieu. Ca ira plus vite.

Pour patienter avant la prochaine réception des signaux de chakra, s’installa sur une chaise tout en feuilletant les papiers remplis de gribouillis et autres calculs que l’Urumi a dû faire pour arriver à son système de morse chakratique. Alors qu’il parcourait les lignes de la feuille, sa conscience glissa peu à peu sous l’effet du manque de sommeil, jusqu’à ce que ses paupières soient mi-closes… Ce n’est que lorsqu’il pencha passivement sa tête qu’il la releva aussitôt, presque honteux d’avoir failli s’endormir en pleine expérimentation. Sa journée passée au bureau l’avait drainé mentalement, à défaut d’être stimulé physiquement, ce qui ne faisait qu’empirer sa déconcentration lors des fins de soirée.

Il lâcha un bâillement puis reprit le fil de sa pensée. Il lui fallait réfléchir aux prochaines étapes de cette expérimentation: avaient-ils besoin de vérifier d’autres choses hormis la distance? Il se rappela des questions qu’il s’était posé plus tôt. Ah oui, savait-on si le signal pouvait être intercepté par un tiers? C’est la question qu’il posa à son comparse qui avait pendant ce temps pris plus de distance pour effectuer un autre test.

Je t’entends toujours. C’est un peu faible, mais toujours compréhensible. Je voulais te poser une question qui me taraudait: penses-tu que le signal peut être “intercepté” par une tierce personne? Bien sûr, si on suppose que celle-ci se doute que des gens sont en train de communiquer via le chakra. Faut-il encore qu’ils comprennent le langage en question… Ce qui me fait penser qu’on pourrait aussi penser à une technique pour intercepter le signal de chakra d’éventuels ennemis. Mais commençons déjà par maîtriser la communication ce sera déjà bien. Autre question que l’on pourrait se poser: quelles sont les conditions pour envoyer le message à un destinataire?

D’après ce qu’ils ont pu vérifier, pas besoin qu’il soit dans le champ de vision. Alors que sa signature de chakra soit reconnue? Un peu à la façon d’une détection de chakra? Et que le receveur du signal maîtrise également le morse de chakra? Le message était probablement trop long pour être digeste, mais les deux hommes étaient quelque peu accoutumés à ce langage codé, il pouvait donc se permettre ce genre de tirade. Peut-être Shitekka avait-il lui aussi des idées sur comment on pouvait explorer les limites de la technique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Kaguya Shitekka
Kaguya Shitekka

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Empty
Dim 12 Juil 2020 - 13:38
Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Xhvf

La conversation, distante de plusieurs dizaines de mètres, se poursuivit sans accrocs. Au cours des échanges de signaux, Shitekka expérimentait une étrange sensation, peu désagréable. Malgré les mois de préparation et d'expérimentation nécessaires pour mettre au point ce langage invisible, l'entretien fantomatique qu'il réalisait auprès de l'Ombre de l'Eau avait quelque chose d'inédit. C'était comme si le Kaguya éveillait en lui un nouveau sens, à la croisée entre perception de chakra et communication par signaux de chakra. Il était impossible pour le jeune homme de mettre des mots sur ce qu'il éprouvait. Tel l'oiseau qui s'appropriait le terrain des cieux par ses ailes, ou la chauve-souris qui voyait par le son, il était des sensations dont l'homme - du moins, le citoyen lambda - ne pouvait faire sienne.

Avec un parler impeccable, Saji invita son élève officieux à augmenter encore la distance. Il ne s'agissait plus de quelques pas, ni de quelques mètres. Il fallait pousser les limites de cette technique à son maximum d'emblée de jeu. Quitte à éprouver son créateur. Shitekka n'avait jamais jusqu'à présent fait usage de ses signaux de chakra à pareille distance. Aussi, ce fut avec beaucoup d'appréhension qu'il quitta le Complexe shinobi en vu de se diriger vers la frontière méridionale du village.

Sur le chemin, le Kaguya métisse s'étonna tout en se félicitant de la performance de son supérieur. L'homme n'avait eu qu'à suivre les notes éparses laissées par Shitekka pour s'approprier ce langage ésotérique. L'enfant de Saroruncasi reconnaissait bien là tout le talent de celui qui s'était illustré en tant que Cavalier du Feu avant d'accéder au titre prestigieux de Mizukage. Cela n'empêchait pas néanmoins le balafré de chercher à faire ses preuves à son tour. Ainsi, plusieurs longues minutes plus tard, l'Urumi avait atteint le poste de garde qui surplombait l'entrée Sud de la cité embrumée. Là, il s'installa à l'abri du passage de la foule, et s'appliqua au mieux à altérer sa signature de chakra, tout en se concentrant sur celle de Saji. L'effort, similaire à celui qu'il avait fourni lors de son apprentissage de la sensorialité auprès du Nobuatsu, lui permit au bout d'une longue minute de retrouver la trace spirituelle de son mentor, parmi toute une foule de signaux.

Shitekka s'épongea le front perlant de sueur avec soulagement. Son premier essai était un véritable succès, et il s'en félicita en répondant avec application au message de son supérieur direct. Ce dernier, luttant contre la fatigue, débordait d'interrogations quant aux implications de pareille technique.

« Le signal peut être effectivement intercepté, au même titre que la signature de chakra d'une personne par le biais d'une technique de détection. Et comme tu l'as dit, la vraie question, c'est de savoir si cette technique peut permettre de comprendre le message transmis par ce signal. »
La marche vers la porte sud, couplé à sa consommation brutale de chakra imposèrent au Chūnin une courte pause. Après avoir repris son souffle, il reprit.
« J'ai déjà réfléchi à la question. Ce langage par lequel nous échangeons n'est qu'une ébauche. Un premier support pour développer la technique de communication. J'ai commencé à imaginer un moyen de coder notre communication, pour éviter qu'elle soit interceptée. Développer des moyens de brouiller les communications, ou déjouer ces mêmes moyens, c'est une autre piste aussi. Mais je n'ai pas encore suffisamment réfléchi à ce sujet. »
Le balafré n'avait tout simplement par les moyens, tant en termes de temps et de ressources, pour concevoir ces jutsus dont il parlait. Il avait déjà consacré de nombreux efforts à développer ce moyen de communication faisant appel à la signature de chakra. Le Chūnin restait cependant conscient, tout au long de la conception de ce projet, des multiples domaines qui découleraient de l'application d'un tel média spirituel.
« Pour ta dernière question, tu trouveras la réponse dans mes notes. Elles sont… »
La paranoïa du Kaguya fit son interruption, lui imposant de s'empêcher d'aller plus loin. Jusqu'à présent, il n'y songeait pas particulièrement, mais depuis que son sensei avait touché du doigt la question, le risque de voir ses transmissions interceptés le hantait. Auparavant, c'était comme s'il s'était accaparé la primeur de la découverte. Il ne considérait pas la possibilité que quelqu'un d'autre puisse avoir la même idée. Et même s'il avait développé son propre langage, il craignait déjà que quelqu'un puisse le déchiffrer. Pour cette raison, il se ravisa aussitôt en invitant Saji à fouiller par lui-même, plutôt que de donner dans l'air un moyen à n'importe qui de s'identifier.

Le Kaguya souffla à nouveau, de soulagement certes, mais non sans craindre d'avoir frôlé une catastrophe. Il réalisa qu'autour de lui, les passants le jugeaient du regard, alors qu'il semblait échanger avec Saji comme s'il était en face de lui. Le Chūnin s'amusa de cette situation et rigola nerveusement, ce qui lui fait presque oublier l'incident précédent. Ceci fait, il se concentra à nouveau, à la recherche du chakra de Saji dans l'immensité de la Brume, avant de formuler peu ou prou ce message, que lui seul saurait déchiffrer, aidé des notes du Kaguya.

<identification>"[kirijin] [chūnin] [urumi]"</identification>
L'effort mental que mobilisa Shitekka pour se rappeler de ces codes d'identification, prenant forme à l'aide d'impulsions de chakra, l'épuisa davantage. Pareille à une bouteille à la mer, il espérait que ce message différent des précédents parvienne jusqu'à son destinataire, et qu'il soit en mesure de le comprendre. Il laissa ainsi le temps nécessaire à ce que le Nobuatsu puisse décoder le message, avant de reprendre.
« Voilà comment on pourrait sécuriser nos communications. Ces codes permettent à celui qui l'utilise de s'identifier, et à celui qui les reçoit de confirmer l'identité de l'émetteur. Plutôt que de devoir retenir la signature de chakra par cœur de chacun, c'est une bonne approche en première intention. Qu'en penses-tu ? »

_________________
Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11587-kiri-equipe-08-shotomori#100688 https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Empty
Sam 1 Aoû 2020 - 11:40
La communication avançait bon train entre les deux compères de la Brume, le signal continuait à être perçu malgré les différentes distances imposées. Le Nobuatsu avait alors proposé à son complice de se mettre au plus loin possible afin de tester la malléabilité de la technique de signalisation chakratique, éprouver la contrainte de maintenir ce lien sur une longue distance pouvant dépasser le périmètre classique d’une zone de combat, et c’était bien l’intérêt d’un tel système de messagerie. Puisque plus grande était la distance à laquelle ils pourraient communiquer, mieux c’était. Quelques moments s’écoulèrent jusqu’à ce que le balafré ne s’aligne avec la suggestion de l’homme masqué, il reprit finalement la communication en lui confirmant qu’il continuait à le capter.

Une bonne chose de faite, restait maintenant à établir un moyen de mieux filtrer ces messages, car le deuxième aspect qu’il fallait s’assurer avant de systématiser l’usage d’une telle technique dans les rangs de la Brume, et de savoir si elle pouvait être interceptée. Le chûnin lui répondit par l’affirmative, en lui expliquant que c’était comme pour détecter des sources de chakra d’individus. Un senseur ennemi qui pourrait “hacker” la communication de chakra serait tout à fait envisageable. Une question qui resta sans réponse pour le Kaguya.

Pour ce qui est de l’identification du destinataire d’un message: il fallait alors réfléchir à un moyen que le contact ne se fasse pas par erreur avec une personne qui pourrait se faire passer pour notre interlocuteur. Suggestion qui rappela l’Urumi qu’il avait justement préparé un code particulier dans ses notes qu’il avait laissé à la bibliothèque du Complexe, notes que le shinobi masqué retrouva rapidement. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre l’écriture particulière de son ancien élève de grammaire, mais il parvint enfin à saisir l’essentiel du langage qu’il fallait adopter.

Les informations paraissent sommaires, et d’un autre côté cela permet aisément d’identifier à qui on a affaire en entrecoupant les informations, quoique n’importe qui pouvait en principe les donner, à condition de savoir comment les formuler… Ainsi Saji répondit à son contact en suivant assidûment le langage qui lui était proposé, considérant que cela devrait suffire à se reconnaître.

D’accord. Faisons comme cela. Ce sera tout pour ce soir, je pense que tu as mérité un peu de repos. Tu peux revenir au Complexe récupérer tes papiers.

Sur ces mots, il mit fin à la communication avec Shitekka qu’il invita à revenir au Complexe, suite à quoi ils rentreraient chacun de leur côté. Il lui expliqua qu’il demanderait à Wutu-Fuku d’enseigner la technique du morse de chakra au Complexe pour que ceux qui soient spécialisés dans l’art de la sensorialité puissent la maîtriser à Kiri. Cela servirait également de repérage pour d’éventuelles recrues du Kyôi ayant suffisamment de maîtrise en sensorialité pour non seulement détecter le chakra mais aussi le moduler à volonté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Contenu sponsorisé

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji Empty
Revenir en haut Aller en bas

Paroles éthérées ✢ Nobuatsu Saji

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: