Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Dim 10 Mai 2020 - 21:33
Le silence du Feu
première partie

Lien de la Mission


Le ciel s'éclaircit, laissant la visibilité au trio un avenir un peu plus radieux que ce qui se tramait alors jusque là. Partant à la base seul, l'Uzumaki pensait partir seul à la recherche de Son Altesse disparue depuis maintenant de nombreux jours. Un temps aussi long qu'inquiétant, lorsqu'un empire n'a plus aucunes nouvelles de son empereur depuis ... bien trop longtemps déjà. Rattrapé alors par son supérieur hiérarchique de l'Unité Impériale — Shinrin Shinpachi — le guerrier élémentaire a eu la bonne surprise de retrouver son cousin éloigné Ryūgen, ici pour lui poser certaines questions. Malheureusement, la situation qui se profilait jusqu'à ce moment-là n'était pour le moins inapproprié pour ce genre de chose, Nuy Ozuka arriva alors.

Ils étaient quatre. Les deux Uzumaki, ayant les mêmes origines sont naturellement sur la marche à suivre: retrouvez Yamanaka Rei pacifiquement ou si cela ne suffit pas, par la force. Le Teikoku se doit d'avoir un dirigeant digne de ce nom, présent et efficace. Si ce n'est pas le Briseur d'Esprits, alors ce sera quelqu'un d'autre. Quant au Shinrin et au Nuy ils furent dans un premier temps en désaccord, du moins seulement le Monarque du Bois. Ozuka lui, malgré qu'il fut une des nombreuses victimes de l'élémentaire lors de cette fameuse nuit, a su se montrer compréhensif et humble lors de son interrogation à l'hôpital. De son côté, Gozen lui aussi fit son mea-culpa. Les deux camps désormais d'accord, la vision de l'Empire et le souhait de l'uzumaki de ramener l'ordre au sein du Teikoku donna ainsi un nouvel objectif pour celui maitrisant le son. Quant au Shinrin, il montra alors quelques réticences vis-à-vis de la loyauté de son soldat rien qu'en plantant l'une de ses graines traçantes sur le manteau du guerrier. Mais cette tentative de "désertion" amena un peu plus de toute dans l'esprit du prince.

Le Balafré le savait, Shinrin Shinpachi est un élément les plus intelligents de l'Empire, et non des plus fourbes. Ce qu'il fait de lui très certainement un danger réel pour tous. Personne ne sait ce qu'il prévoit, mais tous connaissent la puissance de son influence. Gozen le premier. Mais pour cela, l'homme le respecte, il est fait du même bois.

Face à cette "trahison", le Lieutenant donna une ultime mission aux trois soldats jusqu'alors tous contre ce dernier. Ils ont treize jours pour retrouver le Yamanaka et le ramener au village si la situation du "Roi" est critique pour lui. Une mission vouée à prouver leur loyauté envers l'Empire et donc directement, l'Empereur. Au de-là de ce délais, le trio sera alors considéré comme déserteurs et en conséquence, exclu et chasser par l'empire du Feu.

N'ayant aucunes pistes pour le moment, le Balafré se dit prêt à tous les moyens pour retrouver celui grâce à qui le Teikoku existe et ce, même s'il doit en perdre la vie. Mais il se dit une chose, les personnes qui se veulent le plus proche du Yamanaka sont les plus à même de connaitre son dernier emplacement. Actuellement le plus proche de la capitale du pays du Feu, Gozen se retourne vers ses deux acolytes.

« Nous allons à la capitale, au Palais Impérial. Il nous faut trouver Kaguya Kôsuke, le porte parole de nôtre Empereur. Il devrait déjà avoir quelques indices à nous donner pour pouvoir le retrouver. Ce sera pour nous de lui faire part de notre mission. De notre initiative. Pressons. »

Prenant les devants, prenant la tête de cette équipe, Uzumaki Gozen s'affirme comme celui qui ramènera l'Empereur chez lui.

Ordre de mission:
 

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 



Dernière édition par Uzumaki Gozen le Lun 18 Mai 2020 - 2:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Dim 10 Mai 2020 - 23:09
Le temps nous était compté, treize jours pour retrouver notre empereur, voilà un délai bien restreint pour une si grande tâche. J'étais à la base partie pour discuter avec Gozen, me voilà en mission de recherche avec un autre camarade, un trio formé sur le tas qui ne savait pas vraiment par où commencer.

Chercher des indices à travers le monde ? Cela nous demanderait bien plus de treize jours, il faudrait des informateurs, un véritable réseau d'information pour réussir ce pari. Je n'avais guère de connaissance en dehors du pays du feu, de plus il était dangereux qu'une rumeur comme celle-là parcours le monde. Nous serions la proie des autres villages, un pays sans chef à sa tête, cela ne pouvait que mal tourner en temps de guerre. Notre devoir était de le retrouver, de comprendre les raisons et de le ramener si c'était possible.

Gozen pris naturellement la tête du trio, c'était tout à fait logique et je me sentais rassuré d'être à ces côtés. Il était puissant, je n'étais pas là pour subir, mais cela me donnait de la confiance de faire partie de l'équipe d'un shinobis comme lui. Le passé était derrière nous, peut-être aurions-nous le temps de discuter du malentendu de la réunion même si personnellement j'avais tiré un trait dessus. Il s'était passé des choses, le pire étant évité, place à la mission actuelle.

Direction le palais impérial, placé à la capitale nous voulions rencontrer le porte-parole de notre empereur un certain Kaguya Kôsuke. C'était la seule piste que nous avions, nul doute qu'ils avaient des liens étroits, à moins que notre chef soit un homme bien plus secret que nous le pensions.

En chemin je pris l'initiative de parler à voix haute, après tout même si mes paroles pourraient paraître stupide au premier abord, peut-être qu'elle amènerait une certaine réflexion à mes camarades.

« Je trouve quand même bizarre qu'il ne revienne pas, même si nous le trouvons, un homme de sa trempe, s'il ne souhaite pas revenir, même de force, cela paraît complexe... A moins qu'il soit retenu quelque part, capturer voir mort, je trouve que son absence n'apporte que des questions et aucune réponse logique. Je suis tout de suite beaucoup moins optimiste... »

Tout ceci était dit sur un ton très neutre, en réfléchissant à voix haute, je trouvais que la situation était en réalité bien plus complexe que prévu. Il se pourrait que nous tombions sur quelque chose de bien plus grand que la seule disparition de notre chef.

_________________
[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Lun 11 Mai 2020 - 9:13


Teikoku 帝国
musique




Tic. Tac. Tic. Tac. Tic tac. Le temps défilait, et c'était quand il était compté qu'il passait le plus vite. Il n'y avait donc plus de temps à perdre, le groupe devait se mettre en route. Bien qu'ils ne se connaissaient pas encore personnellement, le danger qui les guettait était beaucoup trop grand et le destin de l'empire était entre leurs mains. Il avait déjà apprit à connaître son aîné, Uzumaki Gozen, ils avaient les mêmes ancêtres et avaient vécu la même enfance, persécutés. Quant au dernier membre du trio, Nuy Ozuka, le paria de l'empire avait tout le temps d'apprendre à le connaître durant ces treize jours qui ne seront pas de tout repos.

Retrouver un homme qui n'avait pas donné aucune information quant à son départ, sa destination ou mêmes ses desseins. Il y avait beaucoup trop de mystère à soulever, et trop peu de temps pour pouvoir y arriver.

Mais il fallait toujours commencer par quelque part, et ce quelque part se trouvait au palais impérial, comme l'avait proposé Gozen. Kaguya Kosuke, vaillant lieutenant qui à combattu pour l'empire lors de la prise du village caché par les nuages. Il était désormais le porte-parole de l'empire du feu, sa voix était considéré comme celle de l'empereur. Il y avait donc quasiment aucune personne d'aussi proche de Yamanaka Rei, que cet homme.

« Il ne faut pas faire de vague, le moins de personnes possible devra être au courant de cette missive, je suppose. » Dit-il en commençant à se mettre en route. « Nous devons nous efforcer de trouver des réponses à l'intégralité de ces questions. » Si l'empereur était mort… Il faudrait en nommer un nouveau. Un homme capable de se mettre à la tête du Teikoku.

« Peut-être que cette idée nous vous plaira pas. Mais si les informations données par Kosuke-senpai ne sont pas suffisantes, je suis prêt à infiltrer les quartiers de nôtre empereur. » La fin justifiait clairement les moyens. Et au vu de l'enjeu, Ryūgen était prêt à tout pour y parvenir, il avait beaucoup trop avait perdre


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 16:49
Le silence du Feu
première partie


L'évolution d'une nation est nécessaire quand cette dernière se trouve dans une impasse. Aujourd'hui, le pays du Feu se doit d'évoluer et de passer outre les problèmes qu'il a ou qu'il possède toujours. Son passé ne doit pas être oublié mais la mentalité de ses acteurs ne peut se permettre de nouvelles tueries. Si l'Uzumaki souhaite une paix durable dans le monde, qu'il a une confiance aveugle en ce que représente et ce que fait le Yamanaka. Même si ce dernier a disparu, son souhait d'être l'émissaire du Yuukan, celui qui apportera un équilibre parfait dans le monde, il n'en reste pas moins l'homme qui a réussit à libérer Hi no Kuni de sa tourmente. Le Sôshikidan, la guerre civile, la relève du Feu, le Teikoku ... Tout cela n'est arrivé que parce que les shinobi ne peuvent s'empêcher d’ haïr les autres, de posséder une fierté inéluctable les faisant se sentir tout puissant. La fierté des hommes est un fléau, provoquant les guerres que l'on connait aujourd'hui. Gozen en est convaincu.

Entrant alors dans la capitale, prenant la direction du bureau du porte-parole de l'Empereur — Kaguya Kôsuke — les soldats accompagnants le guerrier élémentaire dans cette mission officieuse émettent quelques controverses quant à leur missive. De son côté, le Nuy exprime son inquiétude sur la disparition du Yamanaka et sur le fait que ce dernier ne revienne pas. Pour un dirigeant d'armée et de nation, oui cela est bien étrange. Tout comme sa volonté de revenir à la capitale. Son optimisme baisse minute après minute.

Quant à Ryūgen, il conseille de ne pas faire d'esclandre en publique pour ne pas que le peuple tout entier soit au courant. Ce qui est vrai, c'est une nécessité. Quant à ses dons d'infiltrations, ils ne seront pas nécessaire. Pas pour le moment. Et puis ...

« C'est louable de ta part Ryū' mais je suppose que le bureau de l'Empereur reste gardé sous très haute surveillance malgré tout. Histoire que personne ne se doute qu'il est réellement parti. Définitivement ou non. Mais je suis d'accord, mis à part nous trois et Shin', personne ne doit être au courant. Cela remonterait bien trop vite aux oreilles de nos ennemis. Et je ne veux pas qu'ils pensent que la porte leur est ouverte ... »

Regardant derrière lui, en direction d'Ozuka, l'élémentaire poursuit.

« Et je comprend tes inquiétudes Ozuka. S'il nous retrouvons Son Altesse Rei sans vie, alors nous ramènerons son corps jusqu'à Urahi, en espérant découvrir la cause de sa mort par la même occasion. Quant à sa volonté de ne pas revenir, si toutefois cela reste plausible, nous aviserons sur le tas et tenterons de savoir pourquoi pour mieux comprendre. » Gozen se contentera de faire le nécessaire, si Rei ne souhaite pas rentrer pour diriger l'Empire qu'il a lui-même créé ... « Je tiens à vous rappeler que cette mission est officieuse et que même l'Unité Impériale — unité dont je suis membre — ne connait pas le lieu où peut se trouver l'Empereur. Notre seul espoir réside en cet peut-être entretien avec son porte-parole. Sinon ... je ne donne pas cher de notre peau. »

Et une fois qu'il termine sa plaidoirie, voilà que le trio arrive face à la porte des appartements administratifs du Kaguya. Frappant à trois reprises, l'Uzumaki s'annonce.

« Kaguya Kôsuke ? Je suis Enma Gozen, de l'Unité Impériale. J'ai à vous parler, c'est assez ... urgent. Cela concerne nôtre Empereur. » dit-il face au bois de l'entrée, attendant que cette dernière s'ouvre à lui.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Sam 23 Mai 2020 - 19:51
Suigyoku Ema:
 

Tandis que le dénommé Gozen, grande figure parmi les soldats de l’Empire, avait frappé la porte du porte-parole, vous aviez tous trois bon espoir de commencer au mieux à remonter la piste de Yamanaka Rei.

« Kaguya Kôsuke… »

Malheureusement pour vous, lorsque la porte s’ouvrit, vous comprîtes immédiatement que votre mission ne commençait pas sous les meilleurs augures. Car ce n’était pas le Lieutenant aux cheveux rouges qui se dévoila à vous, mais une femme dont le visage ne vous dirait probablement rien.

« … n’est pas là. Il est normalement à Kumogakure no Satô. »

La jeune femme vous regarda rapidement un par un, vous dévisageant presque, avant de retourner dans le bureau du porte-parole. Derrière elle, elle laissait la porte ouverte mais vos questions sans réponse. Vous pûtes alors découvrir un bureau assez commun pour le Teikoku, mais dont certains endroits semblaient avoir été aménagés pour… autre chose.

Des fioles, des récipients de différentes tailles – dont certains fumaient encore ou bouillonnaient – tous posés sur des établis d’alchimie. Un mot qui faisait sens, car moult plantes et ingrédients semblaient attendre que la jeune inconnue les attrape pour les mettre à bonne dose dans ces mixtures étranges.

Vous l’aviez alors compris : vous n’étiez pas en présence de quelqu’un d’ordinaire.

« On m’a fait l’insulte de me nommer « assistante » du porte-parole impérial. Moi, une assistance, vous imaginez ? Pff ! J’ai toute une partie du laboratoire à l’Unité de Recherche et on me coltine ce gaillard costaud sans cervelle à seconder ! »

Derrière les doux traits de son visage se cachait un tempérament hautain qui pouvait déplaire à certains. Et malgré le fait qu’elle s’adressait à vous, elle ne vous regardait quasiment plus, étant trop concentrée à faire le tour du bureau du porte-parole pour vérifier l’état d’avancée de ses… expériences.

Elle râla alors, sans doute à cause d’un mauvais résultat sur l’une de ses mixtures. Après un profond soupir, elle leva les yeux au ciel.

« Et dire que je n’ai même pas encore rencontré la nouvelle Capitaine, Suzuri Takara, c’est ça ? »

La jeune femme vous regarda tous les trois en vous posant cette question. Elle sembla alors avoir un déclic, se rappelant que vous étiez venus à elle et non l’inverse. Elle se reprit.

« Oh, mais je ne me suis pas présentée ! Suigyoku Ema, qu’est-ce que vous voulez à l’autre crétin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Sam 23 Mai 2020 - 20:55
Le silence du Feu
première partie


Face à la porte du bureau du Porte-parole de l'Empereur, le trio fait preuve de patience. Une attente longue mais légèrement stressante pour l'Uzumaki. Après tout, le temps joue contre eux et plus ils s'attarderont, plus ils risquent de finir traitre et déserteur de l'Empire. La menace plane au dessus de leurs têtes, le temps ne doit pas se perdre.

Toutefois, cette attente prend très vite fin lorsque la porte en bois s'ouvre, laissant légèrement grincer les gonds de l'entrée. Mais quelle est la surprise du Balafré lorsqu'il découvre une femme à l'air quelque agacé se présenter à eux, se plaignant de bon nombre aspect de sa fonctionnalité. Et ces premiers mots sont clairs: Kaguya Kôsuke n'est pas là. Présent au village caché de la Brume, le guerrier écarlate doit très certainement rendre visite à la Régente, alors la plus gradé en l'absence de sa seigneurie Rei. Du moins, c'est ce que pense alors Gozen.

Laissant l'entrée libre d'accès, comme une invitation à pénétrer dans l'office, le trio emboite le pas pour se présenter face à cette femme quelque peu dépassée. Un bureau ... ou du moins un atelier, un laboratoire se dresse face aux trois hijins. Des fioles, des béchers, des produits de tout type, c'est un véritable mélange d'ustensiles scientifiques.

« J'imagine bien ... » peut répondre le guerrier élémentaire à celle trouvant insultant le fait d'être la secrétaire du Kaguya. « Je ne pourrais pas vous dire, l'Unité de Recherche n'est pas mon ... fort. » Suzuri Takara ? Il ne connait que de nom. Son regard se pose alors sur le visage de la débordée, lui répondant en premier, prenant en compte son patronyme. L'Uzumaki doit savoir où se trouve l'empereur et pour ça, il va devoir feinter. Un minimum. « Oui, nous recherchons l'Empereur. Nous avons quelques informations importantes à lui remettre. Peut-être que vous pouvez nous indiquer où il se trouve ? Vous qui êtes l'associée de son porte-parole. »

Toujours flatter une femme quand elle se dénigre. Toujours. Même si dans un premier temps, l'option de se rendre à Kumogakure no Satô semble la plus probable.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Dim 24 Mai 2020 - 17:11
Nous voilà donc devant la porte, peut-être que notre premier interlocuteur allait pouvoir nous en dire plus sur la destination de l'empereur. Malgré tout j'étais toujours pessimiste quant à la mission, si c'était si simple, quelqu'un l'aurait sans doute déjà trouvé. Parler à son porte-parole, ça n'avait rien d'un coup de poker. Finalement après plusieurs secondes elle s'ouvrit pour laisser place à beaucoup de choses, mais certainement pas à ce que nous cherchions.

Une femme nous reçut, elle était assez mignonne même si son caractère ne faisait pas d'elle une dame de bonne compagnie. Nous annonçant directement que Kosuke était à Kumo, elle en avait presque rien à foutre de notre présence. Par chance c'était Gozen le chef du groupe, je n'aurais donc pas besoin de m'énerver face à une énergumène pareille.

Elle était donc l'assistante du porte-parole, est-ce que chaque gradé avait un assistant ? Et est-ce que l'assistant avait son propre assistant ? La hiérarchie de ce pays laissait franchement à désirer, personne n'était à son poste, pas d'empereur, pas de porte-parole, bref je me demandais encore ce que je faisais là. Á oui, j'aimais ce pays donc je devais trouver des solutions viables pour le maintenir à flot.

Elle prononçait le nom de Suruki Takara, j'avais déjà rencontré cette femme à plusieurs reprises. Depuis ma remise en question je n'avais pas eu la chance de discuter de nouveau avec elle, il faudrait que cela se fasse pour que je lui montre mon évolution. Je me permis quand même de répondre après Gozen à propos de Takara.

« Elle est très occupée, comme beaucoup de shinobis du feu à ce que je vois... »

Je faisais évidemment référence à notre empereur et son porte-parole absent, allions nous devoir partir sur Kumo pour trouver des réponses ?

_________________
[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Lun 25 Mai 2020 - 11:02


Teikoku 帝国
musique




Enfiiiiiiin, le bureau du porte parole. Le trio y était arrivé après un temps qu'on pourrait qualifier d'interminable, s'étaient ils perdu en route ? Quoi qu'il en soit, maintenant qu'ils y étaient… ils allaient pouvoir passer à l'étape supérieur. Et lorsque la porte s'ouvrit, Ryūgen ne put cacher sa déception et son dégoût de ne pas trouver en face de lui, Kaguya Kosuke, porte parole de l'empire du feu.

Une femme, se trouvait à sa place, informant le groupe que l'homme qu'ils recherchaient se trouvait pas ici, mais au pays de la foudre, dans le village désormais annexé par l'empire.

« Mais que fais Kosuke-senpai aussi loooooooin... » Dit-il dans un râle, il fallait toujours que les choses soient compliqués.

Dévisageant la femme en retour, l'Uzumaki entra alors à son tour dans le bureau de la secrétaire, entrant alors par la même occasion son monde, il n'hésita aucune à toucher, intrigué par leurs contenus, les différentes fioles qui étaient disposées par-ci et là.

« Si vous avez été choisie pour assister le porte parole, c'est qu'on doit avoir confiance en vos capacités de réflexion et de jugement... » Avoue-t-il, avant de reprendre sur sa lancée. « Tout comme on peut avoir confiance en Suzuri Takara pour diriger l'unité de recherche. »

Mais bon, là n'était pas le principal sujet, il fallait se mettre en route, et vite. Et la personne en face de nous avaient les clés des premières portes qui nous permettront de marcher sur les traces de Yamanaka Rei. Les prémices de notre périple allait être mené par Suigyoku Ema.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Jeu 28 Mai 2020 - 12:33
Suigyoku Ema:
 

« Son associée, voilà ! Pas son assistance, vous au moins avez compris ! »

Vous aviez joué la carte de la flatterie. Et inutile de savoir si vous pensiez vraiment vos compliments ou non, ils semblaient avoir fonctionné. Vous compreniez alors que si la réalité valait sûrement qu’Ema eût été nommée « assistante » c’était bien comme l’égale du porte-parole qu’elle se considérait. Et comment lui en vouloir, lorsque l’on connaissait un peu son caractère ? Difficile pour une intellectuelle comme elle de devoir « assister » le Guerrier Ecarlate dont la vivacité d’esprit n’était sûrement pas des plus flatteuses.

Un rictus sembla s’accompagner de ce petit plaisir à recevoir ces compliments. Mais très rapidement, en repensant à ce que vous lui demandiez, elle redevint sérieuse. Cela n’annonçait sans doute rien de bon pour votre mission.

« J’étais moi aussi curieuse de savoir de quelle mission secrète notre Empereur s’était investi. Mais le traquer, c’est le trahir. Kôsuke me l’a interdit, pour mon propre bien disait-il. »

Ce fut aussi imperceptible que rapide, mais il vous sembla que la jeune femme arracha un sourire lorsqu’elle termina sa phrase. Puis elle se retourna et vous dit ce que vous pouviez craindre.

« Je n’ai donc pas suivi l’Empereur comme ordonné… »

Elle se retourna soudain, un sourire malicieux au visage qu’elle ne vous cachait pas, cette fois-ci.

« … mais personne ne m’a interdit de suivre ceux qui l’accompagnaient. »

Un espoir vous parcourut tous les trois. Se pourrait-il que… ?

« Vous le savez peut-être, mais l’ancienne Capitaine de l’Unité de Recherche accompagne notre Seigneur. Et avec Sendai Shizuku, nous avions longtemps travaillé sur un dispositif de traçage chakratique de sa confection, enfermé dans un habitacle de la mienne. »

Suigyoku Ema mit la main sous son habit et avant que la scène ne puisse vous paraître étrange, elle en ressortit une sorte de cristal vert qui reluisait. Il y avait quelque-chose à l’intérieur, comme une sorte de fluide… du chakra.

Elle tourna sur elle-même et vous pûtes alors tous voir que l’intensité du chakra et la lumière qui sortait de la pierre changeait en fonction de la direction.

« Si l’intensité est forte, c’est que Shizuku-senpai est devant. A cent mètres, à un kilomètre ou même dans un autre pays, mais devant. »

Son sourire malicieux et charmant ne l’avait pas quittée.

« Je vous la prête si vous me le rendez et que vous me rapportez ce qu’ils faisaient. Marché conclu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Jeu 28 Mai 2020 - 14:16
Les choses se concrétisent. Les flatteries du Balafré semblent avoir eu leur petit effet sur la désormais associée du Kaguya. Tout comme le trio impériale, la prénommée Ema leur confie également son souhait passé de retrouver Son Altesse Rei aujourd'hui "disparue" des radars. Cette mission secrète, personne n'en a connaissance. De ce que peut dire la Suigyoku, le célèbre Guerrier Écarlate lui a fortement déconseillé de suivre les traces du Yamanaka. Il le lui a même interdit pour la préserver, pour ne pas qu'elle ne risque sa vie pour un rien. Et si traquer l'Empereur c'est le trahir lui et l'Empire du Feu, les dès sont déjà jetés, Gozen est sur le point de devenir un déserteur depuis la nuit dernière. Alors rien de ce qu'il pourra entreprendre à partir de ce moment-là ne pourra être pire. Lui, le Guerrier Élémentaire — Chien de l'Unité Impériale et fanatique des idéaux de l'Empereur. Une insulte pour cet homme que d'être considéré comme infidèle au Teikoku. Tout ce qu'il a pu entreprendre, ce qu'il entreprend actuellement ou ce qu'il entreprendra est et sera toujours pour la bonne évolution du Pays du Feu et de l'Empire.

Néanmoins, ne cessant d'afficher un léger rictus sur son visage pâle, Ema énonce des mots faisant écho dans la conscience de l'Uzumaki.
« Personne ... ne l'a interdit de suivre ceux qui accompagnaient l'Empereur ? » De quoi peut-il bien s'agir, Gozen reste perplexe sur les mots de la "scientifique". Surtout que concernant la présence de l'ancienne Capitaine de l'Unité de Recherche — Sendai Shizuku — le Balafré n'en avait pas connaissance, cette missions étant secrète même pour les soldats du Feu. Le regard ardu, loin d'afficher une expression des plus amusés, soudainement le nouveau Lieutenant de l'Unité Impériale accuse le coup, l'air étonné. « Un système de traçage ?! » Cela peut-il être possible ? Après tout pourquoi pas, les Sendai renferment un pouvoir conséquent se basant sur le chakra le plus pur possible ; l' "Enma" a pu en voir la force face à Hanae ou bien encore Yahiko lors d'entrainements divers. À ce même moment précis, la femme faisant face aux trois Teikokujin entreprend l'acte de passer sa main sous son habit, pouvant laisser penser à ... quelques idées malsaines de la part des plus pervertis. En ressortant un cristal translucide, ce dernier semble refermer comme une sorte de fluide vert ... du chakra !

« Et donc ce cristal renfermerait le chakra de Shizuku ... » Que c'est fort intéressant. Si ce système se répand dans toute l'armée, que ce soit contre les autres nations ou interne à l'Empire, ce fonctionnement de cristal peut être redoutable. L'intensité du cristal se met soudainement à baisser puis à reprendre un éclat flamboyant, commenter en même temps par la Suigyoku expliquant que cela reflète les mouvements de la personne. Shizuku et l'Empereur sont en marche. Mais où ? Le sourire malsain d'Ema semble cacher bien des choses, créant de nombreuses méfiances chez l'Uzumaki envers elle. Toutefois, il est aux portes d'une désertion forcée par l'Empire alors au point où il en est, il n'a plus rien à perdre. Attrapant alors délicatement ce cristal, prenant en compte les instructions du plus la flamme est intense plus le propriétaire de cette marque chakratique se trouve devant celui qui la porte. « Soyez-en certaine, nous en prendrons soin. Merci de la confiance que vous nous porter. Je suis persuadé que la "traque" de Rei est nécessaire. Le Fukkatsu et la Rébellion Kumojin sont à nos portes, nous avons besoin de notre Empereur. Mission secrète ou non, il se doit de répondre présent au poste qu'il s'est donné. Sinon ... je ne donne pas cher de notre peau. » L'homme se veut sincère dans ses paroles comme dans sa démarche de traque désespéré. L'Empire est tout pour le guerrier élémentaire, du moins, Hi no Kuni est tout pour lui. Rei souhaitait unifier les hijins pour se venger des oppresseurs ayants causés la mort de nombreux citoyens du pays du Feu ? Très bien, qu'il assume son rôle de dirigeant alors.

Et prenant le cristal à bout de doigt, l'Uzumaki reste à fixer cette lueur de chakra s'intensifier de plus en plus. Mais lui dont le sens de l'orientation reste à améliorer.

« Et là, Shizuku se trouve donc ... »

Information:
 

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 



Dernière édition par Uzumaki Gozen le Mer 3 Juin 2020 - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Ven 29 Mai 2020 - 9:07
Nous revenions petit à petit dans le vif du sujet, cette Suigyoku Ema était un personnage bien spécial avec un caractère bien à elle. Comme toutes les femmes, si nous la contrarions, elle n'allait rien nous dévoiler. Le temps nous était compté et je craignais que ça traîne en longueur.

Finalement elle nous annonça que lorsque l'empereur était partie, il était interdit à tous de le suivre, un ordre précis de sa part.

*Pour son propre bien... Tout cela n'annonce rien de bon, il est allé au-devant des dangers pour peut-être éviter que le danger ne vienne directement sur l'empire. Une sorte de sacrifice, dans ce cas-là il doit être dans un sacré pétrin... *

Son sourire malicieux arriva pour me sortir de mes pensées, il faut dire que je ne m'attendais pas à un retournement de situation. Elle avait fait en sorte de suivre les accompagnateurs, elle semblait très fière d'elle d'avoir réussi à déjouer les ordres de cette façon. Avoir une personne de ce type dans nos rangs, qu'elle galère cela devait être de la gérer. Dans tous les cas elle nous était d'une grande aide aujourd'hui.

* Un traçage chakratique, voilà qui est tout bonnement révolutionnaire... Retrouver quelqu'un avec une seule direction, finalement ça va peut-être plus facile que prévu. *

Gozen remercia rapidement l'associé, nous voilà donc en possession d'un bijou technologique. J'espère que nous tomberons rapidement sur notre cible, car lancer un combat avec un objet aussi fragile sur soi, c'était la casse assurée.

« Suivre la lumière donc... On m'a pourtant toujours dit de ne pas la suivre si jamais je la voyais, il faut croire que nous allons face à un grand danger. Nous avons plusieurs pistes, mais votre aide est précieuse, nous ferons en sorte de vous ramener cela rapidement, avec je l'espère l'empereur avec nous. »

Il ne restait plus qu'à bouger le traceur et nous pourrions déterminer vers où il se trouvait, nous pourrions même déterminer dans quel pays, si jamais c'était le cas. L'attente était longue, Shizuku se trouvait donc...

_________________
[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Dim 31 Mai 2020 - 7:31


Teikoku 帝国
musique




Pas le temps de niaiser, et cette femme semblait l'avoir compris. Elle avait de la à jugeote, du caractère aussi, il était facile de deviner pourquoi l'avait on choisie pour épauler le porte parole de l'empire. Elle aussi, était au courant que l'empereur devait partir en missive, mais l'interdiction formelle du guerrier écarlate qui lui ordonnait de ne pas suivre l'empereur de quelques moyen nous mettait des bâtons dans les roues. Précisant qu'elle devait le faire, pour son propre bien.

Pour son propre bien ? Quelle était donc cette mission qu'il devait à tout prix accomplir, dangereuse si on en croyait les dires de Kosuke-senpai… Le suivre signifiait courir vers ce danger, mais c'était un risque à prendre. Ils avaient beaucoup trop à perdre en abandonnant cette mission. Maintenant qu'ils avaient décidé de ramener l'empereur, personne ne se dressera impunément entre eux et leur objectif.

Encore une autre preuve de ses capacités intellectuelles fut démontré, elle ne décida pas de traquer l'empereur, mais une des personnes ayant décidé de se mettre en route avec. Sendai Shizuku, ancienne capitaine de l'unité de recherche.

« Ooooh ! Mais vous voyez, vous êtes une superbe associée ! » S'exclama Ryūgen à la vue du cristal. Un cristal que l'on pourrait méprendre avec un simple bijoux, était en fait une preuve de la puissance du Teikoku. De son savoir et de son avancée technologique. Il permettait, grâce à sa lueur, de retrouver une personne dont le chakra est renfermé dans le cristal -Sendai Shizuku en l'occurrence-. « Combien de temps avez-vous mis pour mettre en place cet objet ? » Incroyable, grâce à elle, le petit groupe savait désormais où se diriger.

Et c'est avec la promesse de lui rendre le bijoux que le groupe observa la lueur du cristal s'intensifier -Gozen tourna en rond jusqu'à que le cristal brille de mille feux-.

« Merci pour votre cristal Ema-senpai ! Vous nous avez été d'une grande aide. » Assura Ryūgen, en joignant les mains et en s'abaissant comme preuve de sa gratitude. « Mais j'aimerais vous demander une dernière chose avant de partir. » Il fait une petite pause, avant de reprendre. Il fallait être sûr qu'elle était totalement concentrée sur ce qu'il disait. « N'avez vous pas d'autres informations concernant cette missive secrète de l'empereur ? Si une autre personne que Shizuku-senpai l'accompagnait ou même une petite rumeur ? »

Ce serait là ses derniers mots, avant que Ryūgen ne se dirige lui aussi dans la direction où la lueur du cristal lueur du cristal était aussi forte.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Narrateur
Narrateur

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Ven 12 Juin 2020 - 23:33
« Il me semble qu’ils ne sont pas partis qu’à deux. Mais je ne saurais vous donner plus d’informations… »

Ce furent sur ces derniers mots de la Lieutenante de l’Unité de Recherche que votre mission commença à prendre un tournant inespéré. Onze jours, un délai jusqu’à là déraisonnable qui avait désormais des airs suffisants. Mais si vous connaissiez la direction par laquelle était partie l’ex-Capitaine qui accompagnait l’Empereur, vous n’aviez aucune idée de la distance qui vous séparait. Vous pourriez peut-être la trouver à l’extérieur du village, ou à l’autre bout du continent…

En sortant du village, vous refîtes attention à cet objet ô combien important. En le faisant tourner, sa lumière s’intensifia pour vous pointer une direction presque absolue : le nord. Quoique les hauts gradés de l’Empire aient décidé de faire, ils étaient là-bas. Mais où ? Vous entamâtes un voyage des plus singuliers.

Vous saviez où vous alliez, mais vous n’aviez pas connaissance de la destination finale.

La première demi-journée de voyage vous habitua à l’idée que l’Empereur et son unité étaient loin, sûrement à une frontière mais même au-delà. Au final, votre voyage se prolongea, heure après heure…

Deux jours, ce fut ce qui vous fallut pour arriver à la prochaine étape de votre périple. Vous aviez traversé tout le pays jusqu’au nord, avec une boussole de chakra aussi utile que fragile. Et cette dernière pointait toujours vers la même direction.

Mais voilà, vous étiez désormais à la frontière nord du Pays du Feu. Et continuer davantage vous ferait pénétrer à…

… Tetsu no Kuni, le Pays du Fer.

Que vous ayez eu une connaissance géographique du pays ou simplement une carte de ce dernier sur vous, vous pouviez les utiliser pour comprendre quelque-chose d’important. En continuant vers la direction pointée par l’émeraude chakratique, à moins que l’ex-Capitaine ne soit là avant, continuer vous amènerait tôt ou tard au Grand Palais du Shogun.

Ce fut lorsque vous comprîtes cela que l’incompréhensible se produisit.

L’émeraude perdit de sa lumière.

Pourtant, vous n’aviez pas bougé. Alors celui d’entre vous qui la tenait tourna sur lui. Mais rien ne changea ce qui était en train de se passer. Le chakra qui était présent dans votre « boussole » de fortune s’en allait, petit à petit.

Il était en train de se passer quelque-chose. Et vous aviez en mémoire la direction à suivre.

Une seule question demeurait alors : oseriez-vous continuer et pénétrer sur le territoire étranger ?
Ou joueriez-vous la sécurité en rebroussant chemin ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Sam 13 Juin 2020 - 1:06
Abondamment voir en avoir à ne plus savoir quoi en faire, le Guerrier Élémentaire imagina l'espèce de quelques secondes que la Suigyoku allait lui donner assez d'indices pour le mener directement à l'Empereur. Une pure utopie. Face à lui, la jeune femme aux formes bien faites ne leur dit rien de véritablement concret. Si ce n'est que le Yamanaka et Shizuku ne sont pas partis seul. Ceci est la dernière information que l'Uzumaki a obtenu de la prénommée Ema avant de quitter les lieux, avec le précieux cristal. « Nous vous remercions. Et je me nomme Uzumaki Gozen. Et non Enma. je pense qu'il est grand temps que j'affirme mon appartenance à mon clan ... Nous retrouverons l'empereur et ceux l'ayant accompagnés. Soyez-en sûr Ema-senpaï. » Un simple détail évoqué en ce jour, mais bien important pour l'homme fixant légèrement son semblable avant de quitter le bureau de la concernée. De son côté, si Ozuka se perd dans de potentielles questions qu'il souhaiterait poser à l'Hayashijin, qu'il le fasse. Le Balafré serait honoré de lui répondre sincèrement.

Perçant les multiples faces translucides du quartz cyan, le soleil atteint les yeux du guerrier regardant avec intrigue la composition de ce dernier. « Du chakra appartenant à Sendai Shizuku ... Que c'est intelligent. Vraiment. » Depuis maintenant trois jours, le trio traverse les terres saintes du Pays du Feu en direction du Nord, avec l'espoir de tomber sur la maîtresse du chakra pur ou même sur Rei. Toutefois, lucide d'une certaine vérité, l'Uzumaki regarde depuis presque soixante douze heures ce cailloux en se demandant qui peuvent bien-être ceux ayants accompagnés ces deux-là. De plus, le Nord ... cela peut correspondre à bien des choses. Est-ce au cœur du Feu ? Ou bien plus loin ? Ayant parcouru le monde bien avant de faire parti de l'Empire et bien avant de mettre sa vie entre les mains du Yamanaka, Gozen connait les différents pays frontalier de celui l'ayant accueillit il y a de nombreuses années déjà.

Un soit disant avantage de la traque des criminels souhaitant la mort de son clan. Les pousser à se cacher amena le Balafré à être une poignée de jours sur le sol privilégié des samouraï.

« Hm ... Tetsu no Kuni. » rétorque alors le guerrier se stoppant soudainement dans sa marche, comme pour se rappeler cette époque où il côtoyait la faiblesse quotidiennement.

Entre les derniers mètres de forêts denses et le sol rocailleux comme neigeux du Pays du Fer, le Guerrier Élémentaire est prit de nostalgie comme de craintes bien réelles. Ce pays regorge de danger, notamment en ce qui concerne ces habitants. Les samourai sont des êtres dotés d'une grande intelligence et savent manier la voie du Bûshido comme personne d'autre. Leur puissance est ... menaçante.

Et si tout semble se passer de la plus belle des façons, la complication semble s'annoncer. Alerter par un léger bruit, témoignant d'une disparition lapidaire, Gozen relève le cristal qu'il tient d'une main ferme et ne comprend pas ce qu'il se passe.

« Qu .. Que se passe t-il ??! »

Les yeux rivés sur cette lumière qui les guidait jusqu'alors, ce chakra appartenant à la Sendai disparait petit à petit comme si ... quelque chose est actuellement entrain de se passer. Comme si ... Sendai Shizuku est entrain de mourir. « Ryū ! Essaye de chopper une trace de ce chakra et de le sauvegarder ! Si ce chakra disparaît, cela voudra dire que ... » Paniqué d'une potentielle mort de Shizuku, l'homme tend le limpide verdâtre en direction de son cousin Uzumaki pour qu'il puisse agir via ses dons sensoriels. Peut-être ont-ils une chance de garder la trace de l'ancienne Capitaine ... S'ils y arrivent, alors tout se passera bien. S'il ne peuvent conserver la signature chakratique, alors ... « ... elle est morte ?! » Cela ne se peut. Que peut-il bien se passer là bas ? Gozen affiche un air inquiet, pressé par une situation qui commence à devenir critique.

Balançant le caillou à son semblable, le Balafré reprend les commandes de son groupe, bien décidé à aller en direction du lieu où se trouve l'Empereur Rei.

« Messieurs, nous devons nous hâter. Si nous perdons la direction dans laquelle nous nous dirigions, alors tout ce voyage n'aura servit à rien. Je vous rappelle que le temps joue contre nous ... Et puis ... Bienvenue au Pays du Fer. » l'air plus sérieux, sachant un minimum ce qui les attend, Gozen presse le pas pour potentiellement sauver la Sendai.

Le danger se ressent et en pénétrant sur les terres neigeuses de Tetsu, il ne risque pas de s'estomper.

Résumé:
 

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Lun 15 Juin 2020 - 21:07
Ils sont plusieurs avec lui ? Voilà qui me rassurais un peu, un groupe a plus de chance de s’en sortir, mais s’ils étaient plusieurs, c’est que l’objectif n’était pas d’une petite mesure. Nous mettions les pieds dans quelque chose de bien plus grand que ce que je pensais, retrouver l’empereur n’était peut-être finalement qu’un détail dans cette histoire. Imaginer des scénarios, cela faisait partie de notre rôle de shinobis, mais là les informations étaient trop peu nombreuses.

Après plusieurs remerciements, nous disons au revoir à Ema, une associé bien particulière mais d’une grande aide. Prendre soin de ce traceur était maintenant notre priorité, suivre une simple lumière, nous n’avions pas le choix, c’est tout ce que nous avions à l’heure actuelle. Avec du recul c’était déjà beaucoup, savoir exactement la position de Shizuku, c’était mieux qu’une simple rumeur.

Le chakra ne mentait pas et le voyage continuait en direction du nord. Le pays du feu allait être traversé de toute part, le retrouver dans notre pays serait une nouvelle formidable, les risques seraient moindre. Mais plus nous avancions et plus la frontière avec le pays du fer se rapprochait, jusqu’à finalement l’atteindre. Deux jours, c’est le temps qu’il nous fallut pour arriver ici, un pays que je connaissais très peu. Très peu curieux de base, je savais que des samouraïs habitaient ici, préférant le combat à l’épée, le corps à corps comme domaine de prédilection, je n’allais pas être à mon aise en cas d’affrontement.

* Je commence à avoir froid moi… *

Alors que la frontière allait être franchi, le cristal s’arrêtait de s’illuminer. Comme une flamme qui perdait de sa chaleur, celle-ci baissait au fil des secondes, ma réaction fut la même que celle de Gozen, Shizuku était-elle en train de mourir ? Merde… C’était la pire chose qui pouvait arriver, espérant que le traceur avait un problème, notre supérieur pris les devants.

Mon compagnon allait essayer de sauvegarder le chakra de Shizuku pour se rendre de toute urgence dans sa direction. Le temps n’était plus à la promenade.

« Pays du fer… J’imagine qu’il faut rester pacifiste le plus possible et n’attaquer qu’en cas d’urgence… Partez devant, je vous suis à distance !! Je n’aurais aucun mal à vous tracer avec vos bruits, si jamais j’entends autre chose je vous préviendrais ! Allé go !! »

Je partis derrière eux, pressant le pas aussi vite que je le pouvais sans pour autant me mettre dans le rouge trop vite. Nous n’étions plus chez nous, la menace pouvait venir de n’importe où... Pour être sûr de ne pas être perdu ni d'être surpris, j'allais devoir sonder les environs dans quelques minutes. La dépense en chakra serait conséquente, mais utile.


Résumé:
 

_________________
[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Lun 15 Juin 2020 - 21:48

Le silence du feu ₪ Mission de rang A


Yamanaka Rei… n'était pas parti uniquement avec Sendai Shizuku, cette information était autant rassurante, qu'effrayante, l'empereur était parti avec des personnes de valeurs, dont une ancienne capitaine, que très peu de chose ne pouvait lui arriver et on pouvait désormais être presque sûr qu'aucun mal ne lui avait été fait. Mais quelle était cette mission, de la plus haute importance, nécessitant de le soutien de personnes de son entourage, dans la discrétion la plus totale ? Plus ils avançaient, plus l'incertitude tentait de prendre place dans le coeur de Ryūgen. Mais il n'avait pas le temps de la laisser faire.

Le temps passa, les minutes se transformèrent en heures, les heures en jours… Toujours à marcher, dans la même direction, ne se fiant qu'à l'aide d'un cristal indicateur. Sans avoir une seule pensé qu'ils avaient pu être dupé par cette Ema. Alors, ils devaient avancé… Encore et encore, jusqu'à…

Tetsu No Kuni. Le pays du fer.

« Il a raison, nous représentons désormais le Teikoku. » Validant les propos de l'Ozuka, le Teikoku était le défenseur des pays neutres, alors il fallait donner une bonne image de l'empire, quand bien même ils étaient en territoire inconnu. « Tâchons quand même de rester discret, comme pour Hi… Personne ne doit être au courant. »

Continuant d'avancer, au pays des samurai… Que pouvait bien faire l'empereur ici ? Ils n'allaient pas tarder à le savoir, ils n'avaient plus qu'à suivre le cristal qui...

Merde !




Le chakra de Shizuku, s'évanouissant, un mûdra suffit à Ryūgen pour le retenir, comme-ci il avait toujours connu cette femme. Un autre, lui permit de voir si d'autres sources de chakra se trouvaient à Proximité, ainsi que leur direction. Surtout si cette femme se trouvait dans la zone d'action, ils ne tarderaient pas à la rejoindre.

« Gozen, dirige toi par-là. » Ordonna l'Uzumaki à son confrère, s'aggripant à lui alors qu'il se mettait a charger. « D'accord, veille sur nous Ozuka ! »

Car nul ne savait vers quels dangers les deux Uzumaki se dirigeaient.


Ryūgen arrive à Tetsu, dès lors que le chakra du cristal commence à s'éteindre, il le mémorise puisqu'il s'agit de celui de Shizuku, il lance ensuite une détection lui permettant de connaître sa direction (où s'il y a d'autres chakra dans la zone) et demande à Gozen de charger, s'accrochant à lui.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Rei
Rei

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Lun 15 Juin 2020 - 22:20
En tant que soldats de l’Empire du Feu, vous ne pouviez pas choisir la voie craintive de la peur, ni celle désordonnée de l’hésitation. Le chakra de l’ex-Capitaine Shizuku était en train de disparaître de l’émeraude, cela ne pouvait rien présager de bon et, au contraire, soulignait l’urgence de ce qui était en train de se passer. Sans avoir besoin de plus de raison, vous traversiez la frontière pour pénétrer dans le Pays du Fer.

Mais votre hâte ne vous empêchait pas de garder la tête froide. Conscients des avantages de chacun, tout le monde trouvait alors quoi faire. Si Gozen accélérait la cadence pour se donner le maximum de chances de retrouver la Sendai à temps, Ozuka préférait conserver la trace de son supérieur de mission pour jouer la sécurité. De son côté, Ryûgen espérait qu’en s’accrochant à son cousin Uzumaki, il puisse lui aussi arriver au plus vite.

Vous deux courûtes encore et encore, sans perdre de temps dans toute action superflue. La lumière qui se dégageait de la pierre verte que la lieutenante vous avait donné deux jours plus tôt était presque partie. Et tandis que votre course totale vous rapprochait de plus en plus du cœur de Tetsu no Kuni, il arriva quelque-chose qui vous fit vous arrêter l’espace d’un infime instant.

Le chakra de Sendai Shizuku avait totalement disparu de l’émeraude.

Mais vous reprîtes la route, en courant de plus belle. Un seul espoir vous habitait, celui de trouver des réponses et de retrouver votre Empereur. Pas après pas, souffle après souffle, effort après effort, vous vous rapprochiez toujours plus.

Puis soudain, vous pûtes le voir. A quelques centaines de mètres, le Grand Temple du Shogun était là. Mais quelque chose d’autre attira malheureusement votre regard…

Sur le côté, Sendai Shizuku gisait au sol. Son buste déchiré à tant d’endroits qu’il vous était difficilement supportable de regarder plus longtemps. Ses lunettes rondes brisées tenaient à peine devant ses yeux encore ouverts. Le spectacle était tellement atroce que vous n’eûtes aucunement besoin de chercher à savoir si elle était vraiment morte. Son sort avait été bien pire.

Soudain, un bruit sourd retentit. Il venait d’un des bois proches, d’où une légère fumée s’échappa de la cime. Et tandis que votre regard s’était naturellement dirigé vers là-bas, quelqu’un en sortit.

Le haut de ses vêtements était en lambeaux. Quelques gouttes de sang tombaient de son corps. Mais même de dos, vous l’aviez déjà reconnu…

Yamanaka Rei était là, et semblait au cœur d’un combat d’une intensité folle.

Alors qu’il s’apprêtait à repartir à l’assaut, il sentit votre présence. Et lorsqu’il vous regarda, il fut totalement surpris, comme s’il n’avait jamais imaginé que des soldats du Teikoku puissent venir jusqu’ici à ce moment. Puis sa surprise laissa place à une sorte de mélange entre la colère et la peur.

« Vous ?! Fuyez, vous ne faites pas le poids… »

Il semblait vouloir vous protéger de ce qu’il était en train d’affronter. Et puisque vous étiez bien aptes à savoir quelle puissance possédait votre Empereur, vous ne pouviez que craindre que celui qu’il était en train d’affronter puisse avoir ne serait-ce que son niveau.

« … face à des Kages ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Lun 15 Juin 2020 - 23:43
Un peu plus, toujours plus. Le temps passe et les craintes du Guerrier Élémentaire commencent à trouver une raison d'être. Le craquement de la neige sous les pieds de l'homme portant son semblable de clan, s'étant alors agrippé à lui lors de sa course folle, témoigne de l'urgence de la situation. Dans son allure pressé, le Balafré songe à toutes les situations possible. Si comme l'a dit Ema cette lumière verte reflète le chakra et donc la vie de Sendai Shizuku, alors ce n'est pas du temps qui leur faut mais bien de la chance. Perdre une personne digne d'être l'un des anciens Capitaines de l'Empire signifie que les personnes en face d'elle est d'une puissance considérable. L'Uzumaki berçant son regard sur les chemins neigeux du Pays du Fer au "cristal de vie" s'interroge; est-il la bonne personne pour remplir cette mission ? Il se rappelle ... Shin, l'Unité Impériale ... l'affaire Sakka, Minoru. Tout ça, il l'a fait pour l'empire, pour l'Empereur. Sa vie avant n'était rien d'autre d'un long fleuve tranquille. L'Empire lui a tout donné, la stabilité, un foyer, la force. Lui, la personne à la longévité bien plus éternelle que ses semblables, sait que le danger n'est pas à prendre à la légère. Son expérience est son arme la plus puissante et il compte bien l'employer en ce jour où tout semble vouloir basculer.

Ozuka était rester derrière, surveillant leurs arrières. Mais devant alors que Gozen reste à fixer le quartz transparent comme s'il était une précieuse boule de cristal qu'une médium se sert pour lui lire son avenir. Ici, son avenir semble tout tracer vers ... « Elle ... Non ! » La course des deux Uzumaki s'arrête alors et le nouveau Lieutenant pose son cadet au sol. Ses mains en tremblent presque et son regard reste pétrifier un temps incalculable sur le limpide. « Shizuku est morte. » Sa voix roque retentit dans la vallée, face à un Ryūgen s'embêtant à retrouver sa trace ... pour rien. C'était fini. La conscience de l'homme prend le contrôle de ses idées divergentes, lui rappelant le plus important ; retrouver l'Empereur. Son coeur s'étant emballé se calme, ses pulsions retombent. Oui, je dois me calmer. Un stress trop grand engendre de grave erreur durant une mission de cette envergure. Et les erreurs ... engendre la mort.

Pressant alors le pas pour retrouver le corps désormais sans vie de la Sendai, le Guerrier Élémentaire demande à son cousin de le suivre, le temps jouant bien trop contre eux. Très rapidement, courant à travers les arbres et la neige tombant du ciel, Gozen s'arrête une nouvelle fois. Cependant cette fois-ci, il ne regardait plus le cristal désormais inutile, mais une bâtisse semblant aussi majestueuse qu'intouchable; les Teikokujin sont arrivés au pied du Palais du Shôgun. Et sortant par la grande porte, descendant les quelques marches y amenant, il se dresse devant eux, du sang s'échappant de quelques plaies.

« Ya ... Yamanaka Rei ?! » Ses yeux s'écarquillent et sa voix s'éteint devant Son Altesse Rei.

La prestance de l'homme est légendaire, titanesque. Le corps du Lieutenant refroidit par les conditions météorologiques s'embrase, mais il ne sait pas pourquoi. Du stress, de la colère ... de la peur ? Lui ayant vécu déjà plus d'un demi siècle regarde son Empereur se vider lentement de son sang et durant ce court laps de temps semblant incalculable, le Feu surprit de leur présence voir en colère leur demande de partir. Un long silence retentit alors. Que faire ? Gozen, de base, souhaitait retrouver son dirigeant pour le mettre au courant du Fukkatsu et de la Rébellion Kumojin qui n'est désormais plus. Il souhaitait retrouver Son Altesse pour qu'il dirige décemment l'empire qu'il avait créer. Mais face à l'image de l'homme affaiblit, l'homme l'ayant accueillit et lui ayant fait confiance, l'Uzumaki a prit sa décision. Peut-être depuis bien plus longtemps qu'il ne peut le croire.

« Des Kage hein ? » rétorque le guerrier, prenant son air hautain et assuré lui étant si familier. « Sauf votre respect Sire Rei, on va d'abord éclater ces clochards et ensuite on va soigner ces gros bobo car ... »

C'est un Gozen plus que sûr de lui qui s'avance alors pour soutenir son Empereur. Certain de ce qu'il fait. Aujourd'hui sera le jour de sa renaissance. Qu'il vive ou qu'il meurt. Et face à l'entrée du temple semblant cacher quelques hommes ...

« PERSONNE NE TOUCHE À NÔTRE EMPEREUR ! »

L'Empire du Feu — le Teikoku — allait leur montrer.

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Mar 16 Juin 2020 - 1:13

Le silence du feu ₪ Mission de rang A


Accroché à l'homme qu'il considérait comme un frère, Ryūgen espérait que sa sensorialité les avaient menés jusqu'au bon endroit. Alors que Gozen chargeait, courant à une vitesse impressionnante, laissant Ozuka à l'arrière, le duo continua d'avancer, peu importe les dangers qui allaient se présenter sur leur route. Et un premier avertissement, signe du danger qui les guettait, se manifesta.

Il s'agissait là du corps, ou du moins ce qu'il en restait de Sendai Shizuku, ancienne capitaine de l'unité de recherche du Teikoku. Elle était méconnaissable, et à la simple vue de son corps, le visage de Ryūgen se fendit en un mélange d'émotion, mais ce qui ressortait le plus était sa crainte, et sa colère. Mais c'était trop tard, il ne pouvait rien faire, seulement regarder, et face à l'horreur qu'était devenu la chair de la Sendai, il détourna le regard. Non pas, parce qu'il avait peur, car son visage affichait une grande détermination, que nul ne pourrait faire flancher. Ryūgen détourna le regard dans l'unique but de se concentrer sur l'instant présent et son objectif, retrouver l'empereur. Mais il ne se douta, pas un seul instant, que…

L'homme qu'il avait tant cherché se trouvait désormais devant lui.

C'est bien lui... Murmura Ryūgen, tout aussi étonné que son homologue Uzumaki.


Mais à cet instant, Ryūgen ne fut pas surpris de voir l'empereur, c'était son état qui était préoccupant. Il était essoufflé, les vêtements en lambeaux, le corps dans un état qui ne faisait que certifié la théorie de l'assimilateur. Ses paroles furent d'autant plus frappantes lorsque le jeune homme réalisa qu'on venait de lui ordonner de rebrousser chemin. Quand bien même c'était un ordre provenant de l'homme le plus important de l'empire du feu. Ryūgen ne put se résigner à obéir. Et c'était tout simplement car ça et homme était la personne la plus importante du Teikoku. Ils ne pouvaient pas la laisser là, subir son sort.

« Gozen à raison, nous repartirons tous ensemble. » Dit l'Uzumaki, s'avançant au côtés de l'empereur blessé. Un sourire se dessina finalement sur le visage du soldat, la situation était tendu, Ryūgen ne faisait pas le poids. Mais il allait tout donner. « Et puis vous semblez avoir oublié quelque chose... »

Sa dextre se posa sur son arme, il était prêt à dégainer, à attaquer. Kage, dieux, ou même villages entiers. Personne ne se met impunément sur la route de l'empire du feu sans en payer le prix.

Si à vous seul vous avez eu la tête de la Raikague, avec peu de soutien, vous aurez la tete d'une nouvelle ombre à accrocher dans votre armoire. Dit Ryūgen, nerveusement.


Insolent ? Peut-être. Effrayé ? Non. Nerveux ? Oui. Prêt ? Il l'était toujours.


Résumé : Ryūgen se place au côté de l'empereur, main sur le sabre. Il est prêt à se battre.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Yuki Sôsuke
Yuki Sôsuke

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Mar 16 Juin 2020 - 20:20
Vous ne vouliez abandonner votre Empereur dans le combat qu’il était vraisemblablement en train de livrer. Lui, que vous saviez si puissant, avait soudain l’apparence de quelqu’un qui était malmené. Son avertissement à propos des « Kages » semblait irréaliste, et pouvait même vous mettre dans le doute. Est-ce que le grand Yamanaka Rei était dans son état normal ? Quel Kage pouvait bien se trouver ici-bas, à Tetsu no Kuni ? Les Iwajins n’avaient même pas de chef de village selon les dernières nouvelles… Et surtout, quelle Ombre oserait se lancer dans un combat face à l’homme le plus puissant de l’Empire du Feu ?

Tandis que votre chef vous dévisageait, il était clair que votre décision de rester avec lui ne le satisfaisait pas. Mais il ne pouvait s’empêcher d’être, au fond, fier de voir la Volonté du Feu s’exprimer au travers de ses soldats.

Mais le craquement sec venant des bois l’empêcha de vous sermonner. Son regard se dirigea aussitôt vers la forêt dont il avait été plus tôt propulsé. La grimace que son visage exprimait vous rappelait alors la difficulté qu’il semblait éprouver. Ce qui vous ramena alors à cette fameuse idée de « Kage ». Etait-ce une fantaisie, un Genjutsu, une folie ?

Un nouveau craquement de bois vous fit comprendre qu’il ne s’agissait que d’une effroyable vérité.

« F-fuyez. »

Un homme vous faisait face. Et vous n’eûtes pas besoin de livres d’histoire pour savoir qui se tenait entre vous. En effet, ce dernier portait encore les habits qu’il avait eus le jour de sa mort.

Yuki Sôsuke, ancien chef de flotte Mizujine et Nidaime Mizukage se tenait devant vous.

« Ca… s-s’est dé… produit… »

Sa difficulté à articuler était étrange, mais vous pûtes rapidement comprendre qu’il ne s’agissait pas simplement de ça. L’air du visage, la façon de vous regarder… tout pouvait vous paraître anormal. Et cela ne faisait que renforcer votre sentiment d’être venu au cœur d’une situation historique et surtout dépassant totalement votre niveau.

De son côté, Yuki Sôsuke avait du mal à garder le contrôle de son propre esprit. Ses souvenirs, flous, lui revenaient de plus en plus à mesure qu’il échangeait les coups avec ce Yamanaka. Il se souvenait par exemple d’avoir fait face au jeune Kaguya Wutu-Fuku, là encore dans une condition qui lui interdisait d’avoir le contrôle de son corps.

Mais aujourd’hui, c’était différent. Aujourd’hui, la maîtrise que l’inconnu avait sur lui était totale. Yuki Sôsuke, marionnette inanimée et cadavérique était spectateur de la montée en puissance de son invocateur.

Soudain, ça recommença. Sans le vouloir, il composa des mudrâs à une vitesse folle.

« Gurētosukētorinku ! La Grande Patinoire ! »

En l’espace d’un instant, une énorme quantité de glace plate progressa devant le Nidaime. Cette dernière ne tarda pas à former une grande patinoire sur toute la zone. L’objectif était sans aucun doute de perturber les appuis voire de renverser les « ennemis » avant la prochaine technique…

« Fuyu no bochi ! Cimetière Hivernal ! »

De cette grande surface de glace, d’innombrables pics de glace en sortirent. Leur forme et leur direction étaient aussi nombreuses et aléatoires que leur nombre. Mais tous avaient un tranchant certain.

Là encore, l’idée était évidente pour celui qui contrôlait l’ancien Mizukage : transpercer l’ensemble de ses adversaires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Mar 16 Juin 2020 - 22:34
La peur. Elle est un sentiment empêchant les hommes d'avancer, de faire de grande chose. Elle les pousse à faire des choses insensés, les menant à leur propre perte. Psychologiquement, elle bouleverse. Physiquement ... elle tétanise. L'Empereur, face à ses trois valets, parait plus souffrant qu'a pu l'analyser le Guerrier Élémentaire, comme s'il venait de subir un assaut désastreux. Cette peur, il l'avait sur le visage, face au nouveau Lieutenant le soutenant légèrement pour lui apporter son aide. Comment l'homme le plus puissant de l'Empire du Feu a t-il pu terminer dans cet état ? L'Uzumaki commence a la ressentir, la peur ...

Soudainement, son attention comme celle de Son Altesse, de Ryūgen et d'Ozuka arrivant à l'instant se dirige vers le bois en lambeaux d'où provient le Yamanaka. Craquant sous le poids d'un homme, la neige annonce la suite des évènements. Ces pas sont hésitants, comme troublés. Et alors que la lumière du soleil vient illuminer le faciès de l'individu, le visage de Gozen se décompose face à la personne arrivant face aux Teikokujins.

« C'est ... impossible ... »

Devant le quatuor du feu, se dresse lentement la seconde Ombre de Kirigakure no Satô jusqu'à présent décédé depuis quelques temps déjà; Yûki Sôsuke. Une nouvelle légende dont la présence n'est absolument pas logique. Tout bonnement, cela est humainement impossible. Cet homme dont le monde entier connait la réputation est bel et bien présent. Gozen ne rêve pas et constate par sécurité que tous observent la même chose que lui. « Comment peut-il encore être ... ?! » Encore vivant ? Cela, personne ne le sait. Le Balafré surprit, constate cependant les difficultés qu'éprouve l'ancien Mizukage à contrôlé son propre corps et dont les yeux semblent vides de toute âme. S'avançant légèrement, l'Hayashijin tente de comprendre ce qu'il se passe, afin de créer un premier dialogue avec lui qui semble les alerter du danger que ce dernier représente.

« Mizukage Sôsuke ... Je ne sais pas ce qu'il vous est arrivé mais nous ne sommes pas ici à but hostile. Nous souhaitons simplement ramener nôtre Empereur au pays. Nous n'.. »

Toute fois, voyant que son interlocuteur ne semble pas l'écouter ne serait-ce que pour prendre la température du groupe face à lui, ce dernier commence à composer une série de mûdra avec une rapidité et une aisance déconcertante. Cette vitesse ... Gozen également la maîtrise et en démontre alors l'efficacité. « Dôton ! トリプル防壁 Toripuru Bōheki » Face au guerrier, entre lui et le Nidaime alors que la glace prend place rapidement sur la terre fraiche sous leurs pieds, un rempart titanesque sort du sol comme pour prévenir d'une potentielle offensive dévastatrice de la part du glaçon humain. Le Balafré connait la légende, il se doute logiquement de l'impétuosité de ce dernier. Au même moment, sentant les pic glacés du Yuki s'écraser et transpercer partiellement la falaise, Gozen monte au dessus de sa création tout en composant une série de mûdra. « OZUKA ! » Fraichement arrivé le prodige de l'onkyôton doit alors savoir ce qu'il a à faire. Après tout, ils avaient vu ça en entrainement et durant ces trois jours de voyage. Et arrivant au sommet du rempart l'Uzumaki fait ce qu'il sait faire de mieux; cracher la flamme de sa volonté.

« Katon ! 豪火滅失 Gôka Messhitsu ! »

Par le Feu, Gozen vaincra. En espérant que la technique d'Ozuka ai marché entre temps ...


Résumé !:
 

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Mar 16 Juin 2020 - 23:15
Droit devant, j'avais la sécurité de mes compagnons entre mes mains. Eux fonçaient tête baissée, essayant tant bien que mal de suivre cette infime lumière. Malgré leur vitesse, j'arrivais à garder une distance convenable avec eux, après tout nous étions tous les trois des shinobis.

* Il faut que je gère, pas question de tout faire foirer si près du but... *

Une certaine pression m'envahissait le temps de quelques secondes, il était temps de ralentir quelques peu pour utiliser ma technique de sensorialité.

* Ils sont là, toujours dans la même direction... Mais on dirait qu'ils ne sont pas seuls... J'entends des bruits bien plus violents au loin... Merde je dois en être sûr... *

La pression que j'avais sur les épaules venaient de se transformer en peur, aucun signal de la part de Gozen, je ne détectais pas de fumée non plus. Aucun affrontement pour le moment, peut-être qu'ils avaient retrouvé notre cible, je ne savais plus où donner de la tête...

* Concentre-toi... S'il y a un danger tu dois les rejoindre au plus vite et surtout les prévenir... *

Je courais le plus vite possible, il n'était plus question de se ménager... Je n'étais pas sûr de ce que j'avais entendu, était-il prudent de me rapprocher d'eux de la sorte sans aucune information ? Entendre des bruits ne faisait pas de la situation un état d'urgence, mais je ne pouvais douter de la sorte encore longtemps. Après avoir mûrement réfléchis, je décidais de m'arrêter, formant rapidement des mûdras, fermant les yeux pour me concentrer pleinement sur mon sens le plus développé, l'ouïe.

* Ne touche à notre empereur... C'est bien lui... Une nouvelle ombre à accrocher dans votre armoire... Ils sont combien... 1, 2... Ils ont retrouvé l'empereur, mais je sens à sa voix qu'il est épuisé, je l'entends souffler... Un combat... *

Je relâchais immédiatement ma technique pour reprendre ma course, la position de Gozen, de l'empereur, de Ryû et des adversaires. J'étais en arrière, mon rôle était donc de prendre par surprise notre ennemi, ainsi j'allais créer une faille pour que mes compagnons s'engouffrent à l'intérieur.

J'entendais le nom de la défense de mon supérieur, les remparts doton de Gozen était en fonctionnement, je n'étais plus loin. Tout cela confirmait bien un affrontement, arrivant sur le côté, j'allais devoir être décisif. Lâchant mon nom comme on pouvait acclamer un héros, je savais exactement ce que j'avais à faire lorsque j'aperçus à quelques mètres un homme inconnu. Formant rapidement les signes exacts, je criais de toutes mes forces pour immobiliser cet homme.

« CREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEVE !!!!!!!!! »

Par le son, Ozuka vaincra, en espérant que ma technique l'immobilise avant qu'il ne puisse esquiver les puissantes flammes de Gozen.


Résumé:
 

_________________
[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Mer 17 Juin 2020 - 0:08

Le silence du feu ₪ Mission de rang A


Les ordres de l'empereur avaient été délibérément désobéi, il ne pouvait pas se permettre de porter seul un tel fardeau, pas après tout ce que le trio avait mis en oeuvre dans le but de le retrouver. Même si la peur s'emparait de son corps, son esprit était encore celui-ci d'un soldat, son mental était assez puissant pour lui permettre de lui faire face. Peu importe quelle était l'adversaire qui se dressait face à lui. Et puis, il n'était pas seul, l'empereur était à ses côtés. Gozen -son grand frère spirituel- était lui aussi présent, il ne pouvait avoir le culot de baisser les bras, alors qu'eux, étaient prêt à croiser le regard de la mort. Inspirant une grande quantité d'oxygène, Ryūgen bombait le torse. Fier, déterminé et sans limite, voilà l'héritage que ses parents Uzumaki lui avaient laissé.

Sortant de l'ombre, l'ombre de l'eau -normalement morte- faisant son apparition face aux membres de l'empire. Comment était-ce possible ? Le chakra était capable de bien des mystères, mais là… Les lois physiques du monde venaient d'être brisées, des Necromanciens existaient, mais personne ne pouvait pousser son don pour pouvoir atteindre quelque chose d'aussi… Parfait ?

Il n'avait plus le temps de se préoccuper de ce cadavre ambulant, du pourquoi du comment, tout de qu'il y avait face à lui désormais, c'était une cible à abattre. « Les reliques du passé ne doivent pas se mêler des affaires de nous autres. Je n'ai plus le temps de regarder le passé, seul l'avenir me préoccupe désormais. » Mais le Nidaime n'était clairement pas du même avis, le sol se couvrant doucement de glace, Sosuke qu'il n'était pas qu'un spectre. « Gozen ! » Hurla le soldat à son allié, qui avait anticipé sa réaction. Un rempart protecteur se forma. Sauvant l'empereur et ses fidèles du tragique destin qui avait failli être le leur. Empalé. Mais ce rempart avait su être leur sauveur.

Et à son sommet...
Ryūgen et Gozen. Prêt à lui montrer de quoi la nouvelle génération était capable. Ozuka, sortant de nul part, hurlant de plus belle. Les Uzumaki connaissaient déjà cette technique, pour l'avoir vu à l'oeuvre, son jutsu pourrait bien être décisif. Alors pas question de manquer cette occasion. « Katon ! 豪火滅失 Gôka Messhitsu ! » Si Sosuke les avait provoqués par la glace, alors se serait par le feu qu'il périra. « Futon : Arashi - 嵐 ! » Le vent attisait les flammes. Une tempête fut libéré par Ryūgen, dont le seul but était de rendre l'attaque de son homologue Uzumaki beaucoup plus mortel.



Yamanaka Rei les croyait incapable de vaincre un Kage ? Ils allaient en tuer un dès le premier échange de jutsu.

Ninpo : Kage Bunshi -| 影分身の術. Dit Ryūgen, se servant de ses doigts pour effectuer les mûdras nécessaires au clonage.




De l'aide ne serait pas de trop, et comme on disait, on n'était jamais mieux servit que par soi-même. Les deux copies aux cheveux blancs se dispersaient, si l'empereur avait bien précisé qu'il y avait plusieurs Kage. Et qu'un des membres du groupe avait pu repérer précisément où se trouvaient les probables adversaires suivants. Cette mascarade prendra bientôt fin.


Santé : Nickel
Chakra : 2 B + 1 C - 1 D (hors combat)
Résumé : Ryūgen monte sur le rempart protecteur, avant de lancer un jutsu capable d'amplifier les flammes de Gozen, il crée ensuite plusieurs clones, se dispersant pour éviter d'être pris dans une éventuelle riposte.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Nagamasa Chôgen
Nagamasa Chôgen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Ven 19 Juin 2020 - 19:02
Le triple rempart de Gozen avait prévenu du pire. Et en réagissant dans l’urgence, l’Uzumaki avait même réussi à rendre presque inutile le combo du Mizukage. En effet, la patinoire que le Nidaime s’était arrêtée face à la défense Teikokujine, et les nombreux pics qui en étaient sortis n’avaient même pas inquiété la solidité du triple mur. Ainsi, les soldats de l’Empire étaient protégés, et avaient eu tout le loisir de lancer des assauts synonymes d’une contre-attaque…


De son côté, Nuy Ozuka avait employé de réelles capacités en Sensorialité pour pouvoir retracer le chemin parcouru par ses deux comparses. Mieux encore, il avait choisi d’aider à distance ces derniers, notamment en utilisant des jutsus de détection des plus pointus. Sur des centaines de mètres à la ronde, le soldat fut en mesure de comprendre un peu mieux la situation qu’il s’apprêtait à rejoindre.

Mais ce n’était pas tout, car il avait aussi vu au-delà de l’affrontement auquel Gozen et Ryûgen participaient. Dans les bois, il y avait une autre présence… Non ! Il y en avait même plus que cela. Et ces dernières s’approchaient.

Ozuka accéléra et arriva enfin sur place. Son cri n’avait rien d’anodin, puisqu’il était le point de départ d’une technique visant à immobiliser une cible qu’il venait de découvrir. Avait-il directement compris qu’il venait de rejoindre un combat face à un Kage ? Qu’importe, sa cible s’était effectivement immobilisée…


L’assaut Katon titanesque de Gozen, renforcée par le Fûton de Ryûgen, accabla le Mizukage qui n’eut le temps de dire un mot. Sous des flammes aussi grandes que fracassantes, les Teikokujins purent voir le corps de l’Ombre de l’Eau ne faire qu’un avec le Feu…

Mais la technique de Ninjutsu de l’Uzumaki, utilisée proche de ses remparts, fragilisa fortement ces derniers. Par mesure de sûreté, Gozen et Ryûgen eurent à sauter de leur hauteur, pour continuer de constater sans danger le résultat de leur enchaînement dévastateur.

Le corps du Nidaime Mizukage, proie aux flammes affamées, sembla progressivement devenir comme poussière et se désintégrer. Avaient-ils gagné ?! Il leur faudrait attendre de voir les flammes s’échapper dans l’air.

Mais c’était un luxe qu’ils n’auraient peut-être jamais. Car dans les airs, derrière Gozen, était apparu une silhouette dont les mouvements semblaient d’une parfaite fluidité.

Sans le moindre contrôle de son corps, le Shodaime Tsuchikage, feu Nagamasa Chôgen, utilisa l’une des techniques les plus représentatives de son répertoire : le Iai. Et en dégainant à une vitesse fulgurante, il s’apprêta à trancher le Lieutenant Uzumaki.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Rei
Rei

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu Empty
Dim 28 Juin 2020 - 20:43
« Shôkyaku ! Incinération ! »

Aussitôt, Uzumaki Gozen put sentir une quantité inouïe de flammes fendre l’air dans son dos. Qu’il eût le temps ou non de réagir et de voir le Shodaime Tsuchikage qui s’apprêtait à le trancher avec un Iai, le Katon avait dévoré feu Nagamasa Chôgen. Et le Teikokujin, bien que sauvé de cette terrible attaque de Kenjutsu de samouraïs, ressentait encore la chaleur désagréable du feu qui aurait pu le toucher à quelques centimètres près. Ces flammes, qui venaient d’en bas…

… et qui avaient été projetées par son Empereur, Yamanaka Rei, qui regarda son Lieutenant retomber à ses côtés et à ceux d’Uzumaki Ryûgen et de Nuy Ozuka, qui venaient d’arriver.

« Soldats ! »

Dans un moment critique comme celui-ci, c’était bien l’expérience et la clairvoyance du Balafré qui permettraient d’unifier le groupe. Et en tant qu’autorité suprême de l’Empire du Feu, c’était naturellement lui qui se devait de rappeler la situation et d’aller même encore plus loin, vu ce qu’il savait…

Yuki Sôsuke avait été vaincu par les flammes de Gozen et Nagamasa Chôgen par les siennes : Yamanaka Rei le savait, il avait un peu de temps. Et il comptait bien les mettre à profit.

« Ecoutez, ces cadavres réanimés sont le fruit d’une technique interdite développée par un homme que je soupçonne d’avoir rejoint l’Homme au Chapeau. Ca expliquerait comment il aurait eu le temps de mettre au point cet… Edo Tensei. »

Edo Tensei, ou « la Réincarnation des Ames », un nom qui avait autant de sens qu’il inspirait la crainte. Mais ce que les shinobis du Teikoku ne pouvaient pas encore s’imaginer, c’était bien les étendues de cette technique interdite. Car si son créateur était devenu un Lieutenant de l’Homme au Chapeau, alors il aurait eu des dizaines d’années pour élaborer ce jutsu effroyable.

Yamanaka Rei, en était presque persuadé : son ancien mentor avait permis au nécromancien inconnu de développer son art et de créer sa propre technique des Printemps. Des dizaines d’années, c’était au moins ce qu’il avait fallu pour créer cette technique.

« Non seulement il est capable de réanimer les cadavres à partir de presque rien, mais ces derniers sont immortels. Les deux que nous avons réussi à vaincre, je les avais déjà brûlés plus tôt. Et le pire… »

Un bref instant, le regard furieux de l’Empereur se tourna vers les bois. Là-bas, il y avait le nécromancien, mais pas seulement.

« … c’est qu’il y en a d’autres. »

Les informations que les trois Teikokujins avaient reçu de leur chef étaient effroyables. Leur victoire difficile sur deux anciens Kages n’était donc que… temporaire ? C’était impensable et pourtant il y avait bien une chose que le Yamanaka avait toujours mis sur ses mots : une insurmontable confiance.

Rei se redressa. De sa main gauche, il sembla replacer quelque-chose qu’il portait à l’intérieur arrière de son vêtement.

« Vous devez rentrer à la capitale et informer la Coalition Shinobi non seulement que l’Homme au Chapeau compte des cadavres dans ses rangs… mais qu’il cherchera sûrement à s’approprier ceux des plus grands shinobis que l’on ait connu. »

Malgré son premier avertissement plus tôt, ses soldats n’avaient pas accepté de fuir. Un courage ou une folie que l’Empereur prenait cette fois en compte.

« Je dois à tout prix survivre pour mettre à mal son plan. Il faut que je parle à ce nécromancien. Mais vous, je vous le répète, vous ne faites pas le poids. Si vous restez, vous priverez la Coalition d’informations primordiales et autant vous le dire… »

L’Empereur composa des mudrâs à une vitesse impressionnante. Un grand élan d’énergie parcourut son corps.

« … vous mourrez, peut-être même de ma main, si ça peut me protéger. Alors partez ! »

Il regarda Gozen, le premier qui lui venait à l’esprit pour ce qu’il s’apprêtait à dire…

« Cette mission que j’ai, vous la comprendrez un jour. Mais elle est indigne d’un Empereur, aussi… »

Yamanaka Rei esquissa un sourire. C’était une chose si inédite pour cet homme d’habitude si furieux et colérique que ses soldats auraient pu en être littéralement choqués.

« … dès demain, l’Empire du Feu devra se trouver un nouveau chef. Prévenez Kaguya Kôsuke. »

Kaguya Kôsuke, son porte-parole. Celui qu’il avait choisi pour prendre les décisions en son absence. Oh, bien sûr, il avait un peu triché, en faisant entendre sa voix dans son esprit. Une technique qu’il avait exécutée lorsqu’il lui avait tenu la tête lors de sa nomination. S’il avait pu alors l’aiguiller jusqu’à aujourd’hui, jamais il n’avait pris les décisions à la place de l’ex-Lieutenant de l’Unité Coloniale. Kaguya Kôsuke était un bon porte-parole et serait sans aucun doute un bon chef. Mais l’Empire était fort et se devait de choisir soi-même son futur Empereur.

Celui qui ne serait plus l’Empereur du Feu demain adressa des ultimes mots à ses soldats. Au loin, on pouvait voir les cendres des défunts Kages commencer à se reformer…

« Vivez, partez et prévenez. Vous aurez l’occasion de vous battre en étant préparés lorsqu’il le faudra. Ou alors restez, et mourrez pour moi. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Palais Impérial
Sauter vers: