Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu

Aller à la page : Précédent  1, 2
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu - Page 2 Empty
Dim 28 Juin 2020 - 21:39
La mort. Très certainement la chose humaine la plus inhumaine qu'un humain puisse appréhender. Certains en ont une peur bleu, d'autres sont totalement immunisés face à elle. Elle divise le monde comme elle le contrôle et le guide. La Grande Faucheuse aime se jouer de ses proies et persuadé d'avoir l'Uzumaki sur la rapidité de l'un de ses pantins, feu Nagamasa Chōgen Shodaime Tsuchikage, le hasard mais surtout la flamme de la volonté qui habite le Premier Empereur du Feu vient sauver le bougre d'une mort certaine. Brûlant d'une force brute, la première Ombre de la Roche redevient cendre avant que le Yamanaka se retourne vers le trio de Hijin, alors que Gozen regagne les siens sentant légèrement le brûler.

Son Empereur venait de le sauver et par dessus tout, il était vivant. S'il pensait alors vivre ses derniers instants le Balafré se retrouve face à son sauveur, écoutant très certainement les dernières paroles de cet être qu'il voit pour l'ultime fois. « Edo .. Tensei ? » Il en avait entendu parlé par quelques nécromanciens rencontrés jusque là mais à ce jour, aucuns n'étaient arrivés à faire renaître de tels êtres tout en les contrôlant de la sorte. Un homme était entrain de manipuler les anciens kage mort de l'histoire du présent Yuukan et d'après Rei, il semblerait que ce soit un nécromancien assistant l'Homme au Chapeau, son ancien maître. La relation entre le Yamanaka et l'ennemi public numéro est donc officiellement terminée ? On dirait bien. L'aspect venant glisser une sueur froide glissant sur la colonne vertébrale du Guerrier Élémentaire est bien ce phénomène d'immortalité. S'ils sont immortels, alors pourquoi continuer à se battre ? La fuite est la seule possibilité.

Cependant, l'Empereur ordonnant à ses subalternes de repartir en direction du Pays du Feu tout en communicant ses informations à la coalition et à son porte-parole, Kaguya Kôsuke, laisse le choix à ces derniers. La morte ou la vie pour sauver ce monde. Tout semble s'arrêter aux portes du Palais du Shogun, tout semble prendre fin ici. Car dès demain, un nouvel Empereur devra être à la tête du Feu.

Une nouvelle fois, la mort vient titiller le quotidien de cet homme paraissant à peine âgé de la trentaine alors qu'en réalité, il en a le double. Sa vie, il l'a déjà bien vécu. Il en a vu du pays. Il en a connu des peuples tous aussi différents les uns que les autres. Alors naturellement ...

« Ryūgen. Ozuka. Vous partez de suite pour la Capitale pour en renseigner le porte-parole de Sir Rei. C'est un ordre. Je ne peux avoir vôtre mort sur la conscience et il faut de toute urgence en informer la coalition et l'Empire, c'est capitale pour nôtre survie à tous. »

Naturellement, il ne laissera pas celui l'ayant recruté dans son Empire mourir seul ou du moins, se battre seul pour la sûreté du Feu. Gozen est né pour ça et il allait le prouver. Se mordant le doigt, le Balafré invoque Gâma-Mushi le Borgne, prêt à bondir en direction de cette forêt des horreurs.

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu - Page 2 Qfk1

« Hé Gamin, t'en a pas marre de m'invoquer en ce moment ?! répond l'amphibien haut de dix mètres, regardant de manière légèrement agacée l'Uzumaki.
Salut Gâma-Mushi, désolé mon pote mais on va avoir besoin de tes services ! Faudrait nous emmener moi et Maître Rei en direction de cette forêt s'il te plait. dit-il pointant la dite forêt du doigt. Je dois quand même t'avertir que ça ne sera pas de tout repos là-bas.
Tss ... j'ai connu pire. dit-il de sa voix grave, résonnante dans tout le camp.
Ça sera différent cette fois-ci ... »

Oui, légèrement différent. Et ayant donné ses ordres à ses équipiers, Gozen oublie un dernier détail. Composant une série de mûdra, le Guerrier Élémentaire réitère sa lance draconique pour cette fois-ci, ériger un mur de flamme aussi haut que large entre le crapaud et ses semblables Teikokujin. Ainsi, ils ne peuvent venir l'aider.

« En route ! »

Et d'un bond, les voilà dans les nuages, en direction de la forêt des morts prêt à découvrir les secrets de cette horreur.


Résumé !:
 

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Uzumaki Ryūgen
Uzumaki Ryūgen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu - Page 2 Empty
Lun 29 Juin 2020 - 7:11

Le silence du feu ₪ Mission rang A


La guerre. Un mot qui pourrait faire trembler n'importe quel homme l'ayant vécu, voir la mort de si près… C'est finalement ce qui arriva pour Uzumaki Gozen, une ombre surgissa derrière l'élémentaliste, l'ombre de la roche. Un samouraï. Il dégaina ainsi dans la même foulée. Exécutant de manière parfaite la légendaire technique signature des samouraï que l'on nommait Iai. Gozen serait sûrement mort, et Ryūgen, la prochaine cible de la fureur de Chogen si l'empereur ne venait pas d'agir. Des flammes, protectrices, agissant en bouclier que Yamanaka Rei semblait avoir toujours été pour son empire.

Une pause. Un moment de répit. Physiquement.

Mentalement. L'empereur venait de les détruire. Leurs adversaires étaient immortel, leur invocateur semblait en disposer autant qu'il le souhaite et se cacher derrière ses jouets. Que faire face à un tel stratagème ? Rien. Et il le savait. C'est pour cette raison qu'il ordonna à ses soldats de fuir. Fuir ce soir pour permettre aux autres de voir le lendemain.

Un choix qu'aurait daigné accepter Ryūgen si Gozen n'avait pas fait le choix inverse. Il voulait partir seul, l'homme qu'il considérait comme un frère s'en alla, embrasser la mort. L'Uzumaki ne pouvait le laisser, il devait se battre à ses côtés. Et même s'il était fait de vent, il était prêt à subir ces flammes pour pouvoir lui venir en aide. Le feu qui brûlait en lui était bien plus fort.

« Jamais. » Comme tous purent s'en douter, il n'accepta aucunement les ordres venant de ses deux supérieur. « Je vous suivrais quoi qu'il m'en coûte. » Et avec le temps, on finissait par connaître Ryugen de mieux en mieux, quand il parlait avec ce ton, c'était rarement pour rire. Alors qu'il se préparait à s'envoler, haut-dessus des flammes d'adieux générées par Gozen. Haut-dessus même de sa propre peur.

« Tu n'as pas assez de chakra idiot. »

Un coup fit tomber Ryūgen dans l'inconscience. Alors qu'il luttait, il remarqua que cet avertissement provenait de sa propre personne… De son clone. « Emporte le, s'il te plaît. Il ne tardera pas à se réveiller et il faut effectuer les dernières volontés de l'empereur, et de Gozen. » Une dernière demande, à son clone qui, quand on l'observait attentivement, semblait être au bord des larmes. Ozuka aurait pu avoir le plaisir de voir Ryūgen pleurer, si l'original ne venait pas de tomber dans l'inconscience la plus total. Mettant fin par extension aux existences des deux clones éphémères qu'il avait créer pour lui venir en aide.

Il était là. Au sol. Sans même avoir pu aider quiconque en dehors de lui-même. Peut-être que survivre comptait beaucoup plus pour lui, bien plus que la vie de ses frères d'armes, de sang et que son clone venait de le lui faire comprendre. Mais il ne pouvait pas accepter ce choix, cette finalité.

Malgré lui, Ryūgen venait de devenir le survivant.


Résumé : Le clone de Ryūgen assome son invocateur et demande à Ozuka de l'emporter avec lui au plus vite, car il sait pertinemment qu'il ne va pas à tarder à se réveiller... Et à vouloir aider Gozen.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9034-heros-des-ames-damnes-uzumaki-ryugen https://www.ascentofshinobi.com/t9072-uzumaki-ryugen-memoires-d-un-heros#76484
Nuy Ozuka
Nuy Ozuka

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu - Page 2 Empty
Lun 29 Juin 2020 - 10:01
La force. Un terme bien trop souvent associé à la puissance physique, à celui qui frappe le plus fort ou bien court le plus vite. Aujourd'hui cette force-là ne servait à rien, l'un de nos adversaires étaient vaincus, il en arrivait un autre en embuscade. Sans l'intervention de notre empereur, nous aurions pu faire nos adieux à Gozen.

Je n'arrivais pas à vraiment comprendre la situation, plutôt dans l'action j'avais là quelques secondes pour me poser et analyser. En réalité je n'allais rien faire car toutes les réponses allaient venir de l'empereur lui-même. À l'écoute, j'étais surpris de savoir que nous affrontions des machines immortelles grâce à une technique appelée...

« Edo Tensei... »

Il nous disait de partir, que cet affrontement ne pouvait mener nulle part vu que nos adversaires revenaient sans cesse à la vie. Il fallait donc tuer directement le créateur de cette technique et le tour était joué. Même si je comprenais l'ordre de mon empereur, nous avions une chance certaine de réduire drastiquement la puissance de l'homme au chapeau, ici et maintenant. Même si nous devions nous sacrifier pour ça, réduire sa force permettrait aux restes des shinobis de ce monde d'avoir une meilleure chance de survie. Avoir le titre d'empereur était-il donc vraiment si lourd à porter ? Au point de faire passer la vie de ces hommes avant celle des autres ?

Non sa réaction n'avait rien à voir avec une quelconque compassion, il était juste conscient de la force adverse, trois shinobis en plus ne changerait rien. Il était donc plus sage de le laisser se débrouiller et de ramener ces informations à la coalition des shinobis. Il ne fallait pas que ce « sacrifice » reste vain.

J'assistais à la scène sans rien dire, mémorisant chaque mot de l'empereur, sa voix s'imbriquant dans ma tête, c'était sans doute la dernière fois que je l'entendrais. Comme par patriotisme Gozen décida de rester avec lui, n'hésitant pas à nous barrer la route grâce à un mur de flamme. Pour ma part je n'avais pas besoin qu'on m'empêche de les suivre, ma décision était déjà prise, j'allais ramener toutes ces informations au porte-parole de l'empereur ainsi qu'à la coalition. Voilà le devoir qui m'accommodait en tant que shinobis, j'étais un soldat et je devais obéir même si ma volonté et mon envie étaient tout autre.

Légèrement éloigné d'eux, je constatais que mon camarade n'était pas du même avis que moi, essayant de sauter au-dessus des flammes pour les rejoindre. Comme un déchirement interne, c'est son propre clone qui l'arrêta, je n'avais jamais vu une telle réaction mais c'était bien la preuve que Ryügen était déchiré intérieurement. Maintenant je n'avais plus vraiment le choix, voyant le corps de mon camarade au sol, j'allais devoir m'en occuper et le ramener à bon port.

Je créais un clone pour m'aider, celui-ci l'attrapa pour le porter et l'original laissa des dernières paroles à ces supérieurs.

« Le rapport sera remis à la coalition sans faute !! J'attends votre retour !!! »

D'un bond dans la direction opposée, j'essayais d'agir comme un shinobis, d'obéir aux ordres, d'accomplir mon devoir pour le bien de ce monde. M'éloignant mètres après mètres de ce mur de flamme, une légère goutte tomba de ma joue laissant ma force intérieure éclater en mille morceaux.

La force. Je pouvais toujours courir, mais je ne pouvais plus réfléchir.


Résumé:
 

_________________
[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu - Page 2 Cmi_de10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8692-ozuka-nuy-complet
Kojima Reijirô
Kojima Reijirô

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu - Page 2 Empty
Ven 3 Juil 2020 - 22:08
« Vous vous êtes trouvé un allié, Rei-sama. »

La voix était étrange. Oh il ne faisait aucun doute qu’elle était humaine, mais on aurait pu croire que cette dernière était presque « double », comme si sans pouvoir l’expliquer il y avait quelque-chose qui parallélisait les mots de l’inconnu. L’inconnu, car c’était un homme qui avait brisé la solitude impériale que l’Empereur et son Lieutenant partageaient.

Une branche sembla céder sous la marche du nécromancien. Mais les bruits de ses pas continuèrent de raisonner dans les bois par lesquels il finit par sortir. Enfin.

« Je vous le répète. Les mots que le maître a utilisés sont clairs. En devenant Empereur et en tentant de changer le futur par le Teikoku, vous deviez vous tenir à cette voie que vous avez choisie… »

Difficile de se focaliser sur les mots pourtant lourds de sens de l’inconnu tant le physique de ce dernier peut surprendre. Et c’est à ce moment-là que la question peut se poser : est-ce son pouvoir qui est le plus effroyable, ou son apparence ?

Son visage n’avait plus rien à voir à celui qu’il avait arboré à Kaminari no Kuni. Jauni et marqué à différents endroits, on aurait juré que l’homme était rongé par une sorte de malédiction, de maladie pour rester dans quelque-chose de plus concret. Puis il y avait cette cicatrice encore récente sur son œil gauche. Quant à ses yeux verts, ils étaient aussi enveloppés dans des bribes sombres.

Kojima Reijirô, fils et héritier du Seigneur de la Foudre, vous faisait face.

« … et ne plus jamais entrer en contact avec le maître ou ses Lieutenants. Or, il se trouve que j’en suis désormais un. »

La prestance inquiétante de l’héritier de Kaminari avait pu faire oublier ce qu’il se passait à côté. En effet, les cendres et autres bribes sombres avaient fini de se reformer. C’était l’effroyable conclusion des paroles que Yamanaka Rei avait tenues plus tôt.

Yuki Sôsuke et Nagamasa Chôgen étaient à nouveau debout, et ils fixaient l’Empereur et son Lieutenant avec une absence de personnalité flagrante.

« Vous avez échoué, Rei-sama. Le maître ne veut plus attendre. Il touche au but. Alors ceci est mon dernier avertissement, shinobis. »

Sous son large habit, Kojima Reijirô avait composé un simple mudrâ. Il était presque
Derrière lui, un cercueil sortait du sol.

« Partez. Ou vous mourrez. »

Ce fut ainsi qu’entouré déjà de deux illustres Kages sous son contrôle, le nécromancien se préparait à faire sortir un troisième cadavre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Gozen
Uzumaki Gozen

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu - Page 2 Empty
Ven 3 Juil 2020 - 23:20
Traversant le vent enneigé du Pays du fer, les deux impériaux arrive proche de leur destination finale. Là où tout peut s'arrêter comme renaître. Au loin, une force indescriptible se dresse face l'Empereur et au Lieutenant bien décidé à trouver des réponses à leurs questions. Qui est derrière ses Édo Tensei, quels sont leurs intérêts ? L'Homme au chapeau se concocte-t-il une armée d'immortel pour définitivement mettre fin à l'ère des Shinobi ? Il est très probable ... Les bras croisés, se préparant à émettre son ultime soupir avant de rencontre la grande faucheuse, le guerrier élémentaire souhaite cependant éclaircir la situation auprès de son tout-puissant Empereur. S'il est venu en ces terres reculées, cela n'est pas à l'ordre du hasard. Bien au contraire.

« Maître ... Il y a une chose que vous devez savoir. Son regard se tour légèrement vers le Yamanaka, fixant alors l'homme d'égal à égal, maintenant que la fin se rapproche précipitamment Si je suis venu jusqu'à vous, si nous avons enquêté pour vous retrouver, c'est que la situation à Kumo à dégénérer. Le Fukkatsu et la rébellion Kumojin menaçaient l'équilibre que notre Empire souhaitait mettre en place. Il semblerait que la rancœur des Hommes de la foudre soit encore bien présente. Mais sachez, que tout ceci est terminé, désormais, il nous a été communiqué de nouveaux objectifs. Mais cela, je pense que vous le savez ... Sachez que je les respecterais jusqu'à mon dernier souffle ! Pour le feu. »

Son regard s'intensifie, démontrant la réelle Flamme de la Volonté qui habite son âme. Aujourd'hui, Uzumaki Gozen peut se revendiquer officiellement comme un véritable Hijin. Désormais, Hi no Kuni est et sera son seul foyer. Toutefois, le cas de Shinpachi doit-il être mit en avant ? Peut-être bien. « J'ai été mis à l'épreuve par un dénommé Shinrin Shinpachi, que vous devez connaitre ... ou non. Semblerait-il que ma décision de vous retrouver pour sauver l'Empire des intentions Kumojins dérangeait cet homme de l'Unité Impériale. Unité dont je fais partie également. Ses ordres sont clairs, si je ne reviens pas avec une preuve de nos actes, si je ne reviens pas avec la certitude de vous avoir retrouvé, je serais considéré comme un traitre et un déserteur. » Oui, c'est cela ... Un ennemi du Feu. « Mais jamais je ne trahirais le Teikoku. Vous êtes ... ma volonté. Et je souhaite être cette volonté qui guidera le peuple Hijin vers un avenir meilleur ! Alors s'il vous plait, si la possibilité s'offre à moi et que vous décidez de rester jusqu'au bout, transmettez-moi vôtre volonté pour leur prouver à tous que l'Empire du Feu vivra éternellement ! » L'énergie débordante du Balafré marque son souhait indéniable d'être plus important à l'Empire que quiconque pour ainsi, apporter une potentielle paix au sein du Yuukan. Mais avant qu'ils ne puissent poursuivre plus longtemps cet échange qui ne semble tenir à cœur que le guerrier, Gâma-Mushi se pose au cœur de la forêt, là où les pas de la force précédemment ressentie s'intensifie toujours un peu plus. Démontrant une certaine démence dans le regard et physiquement de par son épiderme tacheté, Kojima Reijirô, fils et héritier du Seigneur de la Foudre s'avance, déterminé à faire payer les erreurs que l'Empereur a pu commettre à l'égard de son ancien maître et ennemi numéro un mondial, l'Homme au Chapeau. Les iris rougeâtres du Guerrier Élémentaire s'écarquillent à la découverte de la véritable identité du Nécromancien, trouvant toute cette situation des plus hallucinantes alors que revenant aux côtés de ce dernier, le Nidaime Mizukage ainsi que le Shodaime Tsuchikage, reformés de leur être, prennent position aux côtés de leur invocateur.

L'homme au regard perçant averti, qu'ils repartent ou ils mourront. Et ainsi, d'un simple mûdra, un cercueil fait d'un bois unique sort miraculeusement du sol, prévenant d'un troisième individu. Un troisième mort. S'ils sont bien immortels comme le prétend le Yamanaka, Gozen se fait une raison; s'acharner ne servirait à rien, une stratégie et une solution doivent être trouvées au sein de la Capitale Hijin et même, au sein de la Coalition. Et de toute urgence ... Sa décision est donc prise.

« Seigneur Rei, je sais que vôtre décision est déjà prise mais je vous en supplie, venez avec moi. »

Même s'il le sait d'avance, l'Uzumaki tente une dernière fois de convaincre le leader impériale de se résoudre à rester pour une mort certaine. Si le Yamanaka décide de rester, alors comme il l'a précisé, un nouvel Empereur devra être élu. Pour le Feu.

Voyant qu'il ne mime pas un seul geste, fixant intensément le nécromancien, le Premier Empereur du Feu semble rester sur sa position. Quelle ironie du sort ...

« Je vois ... un rictus vengeur se dresse alors sur le faciès du Hijin, voulant dès à présent venger son Empereur. Sachez que j'emporterais avec moi vôtre volonté Seigneur Rei. Pour le Feu.»

Quoi qu'il arrive, le feu continuera de brûler. Éternellement.

« Gâma-Mushi ... On rentre à Hi.
Hm ... »

Un silence quasi religieux s'installe alors entre l'homme et sa bête, connaissant d'ors et déjà la finalité de cette journée pas comme les autres. Bondissant de nouveau vers le sud, en direction de la dernière position d'Ozuka et de Ryūgen, l'amphibien portant son invocateur et maître rentre au pays, avertir l'Empire et la Coalition du terrible danger qui se dresse au de-là des frontières.

La guerre est sur le point de commencer et un nouvel Empereur doit monter sur le trône.
Oui, un nouvel Empereur ...


Résumé !:
 

_________________
w3docs logo

Event 5: Teikoku Gang:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8787-uzumaki-gozen-pour-l-empire-malgre-lui#74009 https://www.ascentofshinobi.com/t8796-uzumaki-gozen https://www.ascentofshinobi.com/u940
Rei
Rei

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu - Page 2 Empty
Mer 8 Juil 2020 - 20:17
Deux de ses trois soldats déjà partis, Yamanaka Rei ne pouvait qu’être satisfait que ses derniers ordres en tant qu’Empereur du Feu soient un minimum respectés. De toute la sincérité qui pouvait en l’instant l’habiter, il ne voulait qu’aucun de ces Teikokujins n’ait à mourir face au nécromancien. Mais leur faction n’était pas un village caché, c’était un Empire et en tant que tel, s’ils restaient, alors ils devraient véritablement affronter une mort plus que certaine. La Tête du Feu n’avait jamais dérogé à refuser de ménager ceux qui se désignaient comme des soldats.

Un seul était resté : Uzumaki Gozen. C’était à coup sûr lui qui avait dirigé cette unité venue pour le retrouver, il l’avait rapidement deviné. Mais il ignorait forcément beaucoup des détails que lui rapportait le Lieutenant. D’ailleurs, c’était bien de « détails » dont il était question pour celui qui affrontait l’un des shinobis les plus puissants du monde, de par l’effroyable technique nécromancienne qu’il avait réussi à concevoir.

« Nous n’avons plus le temps pour ces détails, Gozen. »

En effet, le Yamanaka ressentait la présence approchante du nécromancien. Et en cela, les Kages qu’ils avaient pourtant réussi à battre avec le trio de soldats seraient très bientôt reformés. Il ne restait donc plus beaucoup de temps pour exprimer des dernières paroles en tant qu’Empereur du Feu.

Rei posa une dernière fois son regard sur son Lieutenant. Il voyait bien dans son regard et dans son esprit qu’il envisageait enfin d’obéir et de rentrer à la capitale. Une vie Hijine était donc une nouvelle fois sauvée…

« Je ne sais pas si tu aspires à prendre ma place. Mais ce n’est pas à moi de désigner mon successeur. C’est à l’Empire de trouver son chef. Quant à une preuve pour ce Shinpachi… »

Les yeux du Yamanaka se détournèrent de l’Uzumaki pour aller chercher du regard le cadavre de la défunte ex-Capitaine. Une tristesse dissimulée s’empara de celui qui avait été son supérieur et qui l’avait embarqué dans cette mission capitale.

« Emporte le cadavre de Sendai Shizuku. Que son corps soit brûlé du Feu qu’elle a défendu jusqu’à son dernier souffle. Et qu’elle ne soit jamais ressuscitée par l’ennemi. »

Uzumaki Gozen ne pouvait pas le voir d’où il se trouvait mais face à lui, Yamanaka Rei voyait sa joue caressée par une larme aussi seule que lourde de sens. Il donna son dernier ordre.

« Maintenant pars ! »

Tandis que le Lieutenant et son invocation disparaissaient derrière lui, le désormais ex-Empereur du Feu pouvait faire entièrement face à son adversaire du moment. Le nécromancien, Kojima Reijirô, fils et héritier du Seigneur de la Foudre qu’il avait rencontré auparavant…

Il ne comprenait pas, et d’ailleurs il ne saisirait probablement pas les véritables motivations qui animaient l’ancien Lieutenant de l’Homme au Chapeau. Mais Yamanaka Rei, bien déterminé, fit un pas vers le créateur et utilisateur de ce terrible Edo Tensei.

« Je te l’ai déjà dit, gamin. Je ne partirai pas. Et je ne mourrai pas. »

Même si derrière le nécromant un nouveau cercueil sortait du sol, et que les Kages Nagamasa Chôgen et Yuki Sôsuke étaient déjà reformés, la volonté de Rei semblait inébranlable.

« Encore un cadavre ? Tu peux invoquer toute une ville si tu le veux… »

Yamanaka Rei fonçait pour affronter son destin et prendre part à ce qui était peut-être le combat de sa vie. D’un sourire carnassier et d’une rage inouïe, il hurla.

« … un village, j’en ai déjà conquis un ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Mission/A/Teikoku] Le silence du Feu

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Urahi, Capitale de l'Empire du Feu :: Palais Impérial
Sauter vers: