Soutenez le forum !
1234
Partagez

Virées astronomiques

Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Virées astronomiques  Empty
Lun 11 Mai 2020 - 19:55
Le soleil se couchait sur le village caché de la roche, une aubaine pour la jeune érudite qui mit à profit ce moment pour s’exiler vers les hauts plateaux. Yukari avait judicieusement choisi cette nuit sans lune afin de pouvoir observer les étoiles. Munie d’une lunette astronomique portable ainsi d’un sac contenant plusieurs affaires, la jeune fille traina son lourd paquetage jusqu’au sommet des hauts-plateaux afin d’y effectuer ses observations. Le ciel était parfaitement dégagé et Yukari s’était suffisamment éloignée pour ne pas être parasitée par la pollution lumineuse que pouvait offrir Iwa.

Installant sa lunette sur son tréteau, Yukari effectua quelques réglages afin de s’assurer que son télescope pointait bien au bon endroit. Le but de cette soirée était d’observer des étoiles particulièrement rares et que l’on appelait les géantes bleues. Ces mastodontes de l’espace étaient beaucoup plus large que le Soleil et étaient beaucoup plus lumineuses que ce dernier. Pour accompagner ses observations, Yukari s’était munie d’un carnet dans lequel était noté diverses informations sur les astres qu’elle avait observé. Une sorte de référencement que la jeune genin s’efforçait de complétait à chacune de ses sessions. L’on pouvait y lire des notions comme « parallaxe », « magnitude apparente » ou encore « inclinaison droite ».

Toutes ces notions étaient accompagnées de divers calculs savants que beaucoup de gens ne pourraient tout simplement jamais comprendre ou du moins, pas sans posséder un bagage suffisant pour les comprendre. Afin de l’aider dans ses recherches, Yukari avait pu dénicher un bouquin dans lequel était référencé plusieurs observations datant pour certaines de quelques siècles si l’on croyait les auteurs. En effet, l’étude de la mécanique céleste nécessitait parfois la succession de plusieurs astronomes pour, ne serait-ce, que calculer la distance d’une seule étoile et encore, les résultats pouvaient comporter des erreurs d’une dizaine de pourcents. Malgré tout, cela pouvait donner une bonne idée sur plusieurs paramètres d’étoiles se situant à plusieurs centaines d’années lumières.

« Voyons voir…la parallaxe de cette étoile est d’environ 128,93. Si je rapporte ce chiffre à l’unité de parsec, je dirais que je suis à approximativement…25 années-lumière. Wah…ça en fait de la distance ! »

Yukari était subjuguée par ce résultat que bon nombre de personnes ne sauraient interpréter. L’émerveillement et l’enthousiaste que la jeune genin éprouvait en faisant ces observations se lisaient rarement sur son visage car, malheureusement, elle était seule à pouvoir les ressentir. Peu de personnes osaient vraiment l’approcher, ne comprenant pas toujours ce que Yukari leur racontait, se contenter de hocher la tête machinalement avant de retourner à des occupations plus terre-à-terre. Mais tout cela, la jeune genin s’en fichait éperdument, tant qu’on la laissait accumuler ces merveilleuses connaissances, elle n’en serait que plus heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Virées astronomiques  Empty
Lun 11 Mai 2020 - 21:15
Quant au jeune Genin il se trouve être sur les hauts-plateaux pas exactement pour les mêmes raisons. En effet, même si ce lieu est idéal pour regarder les astres et les étoiles il est également populaire comme lieu d’entrainement. Pourquoi donc ? Parce qu’étant un peu excentré du centre du village certains trouvent qu’il est plus aisé de laisser libre cours à des jutsu plus destructeurs. Il faut dire ce qui y est si vous êtes d’affinité suiton et que vous voulez vous entrainer à invoquer, et manipuler, de l’eau il vaut mieux éviter d’inonder les maisons des civils et shinobis peuplant le village.

Yugure, quant à lui, était plus loin s’entrainant à la superforce dans le vide. Enfin, ici, « dans le vide » est revêtu d’un autre sens. Le terme le plus approprié serait plus tôt « Pouvoir casser de la roche et des arbres sans que personne ne s’en plaigne ». Le ninja-médical a pour habitude de souvent venir ici. Dans quelques jours on va lui assigner un senseï et il allait commencer à devoir partir en mission avec une équipe probablement composé d’inconnus. Enfin, étant plutôt nul en combat, il a décidé d’au moins maîtriser le peu de ce qu’il connait. C’est-à-dire : taper fort, très fort en espérant que, par miracle, que ça touche. Cette fois-ci il a poussé le bouchon un peu trop loin avant même qu’il ne s’en rende compte le soleil à laisser place à l'obscurité.« Bon je vais devoir vite rentrer sinon Senken va commencer à s’inquiéter » pense-t-il alors qu’il se met en route pour le chemin de retour vers la maison où un bol de riz l’attend probablement, ne pouvant pas se permettre autre chose. Espérons que son nouveau grade en tant que Genin pourra arranger ce problème de type gastronomique avec une bourse un peu plus lourde de ryos. Mais alors qu’il est en train de marcher il entend quelqu’un marcher sur de la roche. Il tourne la tête pour en chercher l’origine et tombe sur une fille avec un des plus étranges objet qu’il lui a été donner de voir. N’écoutant que sa curiosité il décide de se diriger vers celle-ci pour en savoir plus.

- Bonsoir, demoiselle, c’est un bien étrange objet que vous avez là.


Dit-il en s’approchant en faisant beaucoup de bruit en marchant pour éviter de la surprendre.

- Je m’appelle Yugure Shimajima.


Avec la pénombre difficile de distinguer s’il connait la personne se dressant droit devant lui mais vu le peu de personnes qu’il connait à Iwa il y a très peu de chances.

- Est-ce un appareil pour mesurer du chakra ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Virées astronomiques  Empty
Lun 11 Mai 2020 - 23:22
Yukari était absorbée par ses observations lorsqu’elle entendit des bruits de pas derrière elle. Volontairement bruyant, la personne s’efforçait de s’approchait d’elle sans la surprendre, ce qui pouvait se comprendre au vu de la pénombre dans laquelle ils étaient plongés. La jeune genin ne se retourna pas immédiatement, se contentant de finir d’abord ses calculs avant de s’intéresser au nouveau venu. Une fois arrivée à un point qui la satisfaisait, Yukari se retourna pour faire face à la personne.

Difficile de distinguer quoi que ce soit pour l’instant et la jeune fille avait été tellement prise par son travail qu’elle n’avait même pas remarqué qu’il faisait nuit désormais. Fouillant son paquetage, la jeune fille en sortir quelques lampes et les disposa tout autour de son point d’étude afin de mieux distinguer son interlocuteur. Un jeune brun comme elle en avait vu tant d’autre et qui était visiblement venu s’entrainer à l’écart.

« Enchantée Yugure. Je m’appelle Fujioka Yukari. »

Sa question l’étonna et la jeune fille faillit en rire. Cependant, elle put constater que cela montrait à quel point tout était centré sur les shinobis au point que chaque instrument méconnu laissait envisager comme première approximation une utilisation pour un usage destiné aux ninjas. Loin d’être contrariée, Yukari répondit à la question en toute bonne foi, contente de pouvoir faire étalage de son savoir.

« Non pas du tout, cela n’a rien à avoir avec l’utilisation du chakra. C’est ce qu’on appelle une lunette astronomique. C’est un instrument qui permet d’observer les étoiles lointaines et d’en percevoir certains détails que l’on ne pourrait pas voir à l’œil nu. Dis-toi que c’est comme…une paire de jumelles améliorées ? »

Yukari s’essayait à la métaphore. Comme souvent, ses propos pouvaient être mal compris alors la jeune fille s’efforçait de faire des analogies avec des objets plus courants. Bien sûr, elle omettrait de préciser ce qu’elle faisait exactement, de peur que Yugure ne s’enfuit à la vue de tout ce qu’elle avait griffonné sur son calepin. Cela dit, l’observation des étoiles pouvaient être quelque chose de relativement fascinant même pour quelqu’un de novice. Il fallait seulement savoir où chercher et comment observer efficacement.

« C’est un travail qui demande un peu de pratique mais en s’exerçant un peu, on arrive à voir à peu près tout ce qu’on veut comme l’apprentissage d’une technique finalement. Disons que je continue ce que bon nombre de nos ancêtres ont commencé même si il n’y a pas grand monde qui s’y intéresse en réalité. »

Yukari pivota légèrement la lunette et changea un peu le grossissement des verres et attendit que l’appareil fasse la mise au point sur son objectif. Cette soirée avait peut-être le potentiel de devenir intéressante, encore faut-il que son interlocuteur s’intéresse un peu à ce qu’elle lui racontait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Virées astronomiques  Empty
Mar 12 Mai 2020 - 3:58
« Au moins elle a la politesse de se présenter. Les gens sont tellement plus polis à Iwa qu’à Kaze, au moins ça c’est sûr » pense-t-il continuant de sourire à son interlocutrice. Il met sa main devant son visage pour se protéger de l’aveuglement que lui procure les lampes qu’allume son interlocutrice. Enfin, du moins, que ses yeux aient le temps de s’habituer à ses lumières. Après quelques instants il se décide à baisser sa main. Ecoutant attentivement tout ce que la genin passionnée des astres sans l’interrompre. « Mais attends … Elle aime les étoiles tout comme … ? » Hana. Hana qui les as guidés avec les étoiles jusqu’à une plateforme tournante de marchands qui les as guidés jusqu’à Iwa. Son sourire disparait totalement de son visage, Yukari ayant ouvert par inadvertance une vieille blessure que le ninja-médical pensait être soignée. Mais il y a certaines choses que même le temps ne peut jamais soigner et dont la meilleure chose dont on peut espérer de lui est d’apaiser une souffrance suffisamment pour pouvoir, de temps en temps, penser à autre chose. Le principal sentiment qui ressurgit chez le garçon est la culpabilité. La culpabilité d’avoir concocté un plan qui a mené à la fin d’Hana alors qu’avec le plan de cette dernière ils seraient tous en vie à l’heure actuelle. C’est dû à ce sentiment d’impuissance de ne pas pu l’avoir sauvé de son hémorragie que Yugure a décidé de maîtriser les arts médicaux ninja.

Le garçon lève la tête vers les étoiles jaloux des bonnes réponses que celles-ci donnaient à Hana. Chaque fois que leur amie levait la tête, comme pour demander conseil, elle savait toujours ce qu’il fallait faire pour les mener en dehors de l’obscurité de ce monde. Mais à présent elle n’est plus là et ils ne sont plus que livrés à eux-mêmes.

- Maintenant que tu m’en parles j’en ai déjà entendu parler de lunettes astronomiques, en effet.

Se contente-t-il de dire regardant le ciel étoilé silencieusement durant un court instant. Yukari ne peut pas savoir que l’adolescent devant est, normalement, d’un naturel enjoué.

- Il y a plus de personnes qui s’intéressent à ce qu’il y a dans le ciel que tu ne le crois. Peut-être que vous ne vous êtes pas encore rencontrés parce que votre visage est toujours en direction du ciel plutôt que regarder les personnes autour de vous.

Son ton se fait rêveur et presque léger sur cette dernière déclaration comme si son esprit était à moitié absent alors qu’il prononce ces paroles.

- Je veux bien te croire. Actuellement je n’ai encore trouvé personne de tellement doués qu’il n’a jamais dû travailler pour s’améliorer. Mais sinon… Tu cherches quelque chose de particulier dans le ciel ?


« Hana avait toujours tendance à chercher l’étoile polaire si je me souviens bien. A mes yeux elles se ressemblent toutes et brillent presque toutes pareilles ».


- Tu es une civile ou une shinobi ?

Dit-il d’un air direct. Le chagrin le gagne et lui fait abandonner son masque habituel de politesse pour ne plus que laisser paraitre un air maussade qu’on pourrait presque confondre avec Senken.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Virées astronomiques  Empty
Mar 12 Mai 2020 - 12:48
Tandis que ses yeux s’habituaient peu à peu à la lumière, Yukari remarqua que son interlocuteur avait un minimum de connaissances sur le sujet. La jeune fille avait peur d’avoir jeté un froid dans leur conversation et elle se surprit à avoir une sensation de déjà-vu. Contemplant le ciel par le biais de sa lunette, Yukari se mit doucement à pivoter cette dernière jusqu’à tomber sur la portion de ciel qui l’intéressait. Selon ses connaissances, les étoiles de type A étaient d’une luminosité telle qu’elles étaient facilement observables mais il fallait d’abord bien pointer son instrument là où il fallait. Reportant son attention sur le garçon, Yukari chercha un moyen simple de lui répondre sans se perdre dans des explications trop ardues.

« Effectivement, je cherche des étoiles bleues. Ce sont de gigantesques boules de gaz, bien supérieures en taille à notre soleil et se situant bien au-delà de ce que pourrait se représenter l’esprit humain. A chaque fois que j’en ai l’occasion, j’essaie d’en étudier les propriétés et je m’efforce de compléter ou de rectifier certaines données les concernant. Je m’aide beaucoup de travaux antérieurs et la contribution de nombreuses personnes fut nécessaire pour ne serait-ce rassembler qu’un dixième de ces données. »

Yukari mit en pause ses observations un instant, se reposant les yeux qui commençaient à fatiguer. En temps normal, la jeune fille avait souvent recours à des lunettes afin de faire reposer ses yeux mais ces derniers avaient tendance à mal se focaliser avec les verres de sa lunette astronomique, lui faisant perdre du temps dans son étude. Néanmoins, la jeune fille les enfila tout de même, décidant qu’il était plus sage de ne pas surexposer ses yeux à la lumière intense des étoiles du firmament. Pour ce qui était de l’autre interrogation, à défaut de lui donner une réponse simple, Yukari essaya d’être au moins honnête sur son identité.

« D’un point de vue officiel, on peut dire que je suis effectivement une kunoichi. J’ai été diplômée de l’académie comme la plupart de mes camarades et je suis donc une jeune genin. Mais honnêtement, je m’en fiche un peu, c’était juste un passage obligé dont je suis bien contente de m’en être débarrassée. »

Yukari jeta un coup d’œil à la mine déconfite de son interlocuteur. Pour une raison qu’elle ignorait, la jeune genin avait tendance à susciter ce genre de réaction un peu trop souvent chez camarades quand ce n’était pas du dédain ou de la colère. Loin d’être décontenancée, Yukari n’essaya pas de comprendre ce qui arrivait à Yugure, préférant ne pas lui soutirer des informations qu’il ne voulait probablement pas dévoiler.

« Dans la majorité des cas, les gens autour de moi ne m’intéressent pas. Nos idéaux sont souvent diamétralement opposés et mon comportement est très loin de celui que devrait adopter une jeune genin de mon âge. Par exemple, je suppose que tu es au moins content de pouvoir intégrer une équipe et d’apprendre auprès d’un sensei ? D’effectuer des missions de groupes, élaborer de nouvelles techniques et au fil du temps peut-être recevoir une promotion qui sait ? Et bien tu vois, toutes ces choses là ne suscitent pas la moindre parcelle d’intérêt au fond de moi-même. Iwa, le système shinobi, tout cela m’est complètement indifférent. Je suis plutôt en quête de connaissances qui vont bien au-delà de notre petite personne et quand je vois l’esprit compétitif de certains, cela ne suscite en moi que rire et détachement. »

Yukari ponctua sa phrase d’un sourire. En général, cela suffisait pour beaucoup à se désintéressée de la petite marginale qu’était la jeune genin, la laissant dans un monde où elle se sentait bien seule. Malgré tout, Yukari ne se sentait pas triste pour autant et aimait ce qu’elle faisait, nourrissant l’espoir qu’un jour, ses connaissances sur le monde profiteront à quelqu’un d’autre…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Virées astronomiques  Empty
Mar 12 Mai 2020 - 22:51
Yugure d’habitude récupère assez vite son sourire en coin taquin en toute circonstance, habituellement, mais ici ce n’est pas le cas. La description la plus proche de l’expression de son visage serait un mélange de colère et dégout. Quant au timbre de sa voix, il tente d’être le plus neutre possible, pour éviter de paraître agressif, mais avec de grandes difficultés. En toute franchise, le garçon ne comprend même pas la moitié de ce que lui raconte la femme devant lui.

- Mais comment peut-on être sûr de tout ça ? D’accord ça a l’air loin, très loin même, mais il y a des preuves de ce que tu avances ? Tu estimerais les étoiles à combien de mètres de nous ? Et comment peux-tu être sûre que ces travaux antérieurs ne disent pas n’importe quoi ? N’importe qui peut ouvrir un livre et écrire n’importe quoi dedans. D’ailleurs c’est quoi les propriétés de ce que tu étudies hormis que c’est loin et très brillant ? Au final on ne peut jamais savoir tant qu’on ne peut pas les approcher.


« Enfin, ça m’a l’air bizarre. Bon, je ne sais pas trop comment ça fonctionne mais il y a une chose que je suis sûr : c’est qu’il faut tout le temps être méfiant de tout. Et ce qu’elle me raconte m’a l’air beaucoup trop fou pour que ce soit vrai » bien sûr il ne dit rien de tout ça et se contente d’un léger sourire forcé.

- Tu as été diplômée il n’y a pas longtemps ? Je viens tout juste de sortir de l’académie pour ma part. Mais pourquoi tu as passé ton diplôme et tu es devenue Genin si tu t’en fiche ? C’est un peu bizarre non ? Pourquoi tu n’as pas arrêté les cours pour te concentrer sur les astres ? Pourquoi étais-tu obligée ?



Yugure se sent blessé dans son orgueil en entendant quelque chose de pareil. Lui et son ami Senken ont dû voyager de Kaze no Kuni et ont travaillé dur pour rattraper leur retard et finalement devenir des ninjas à part entière du village. Il ne ressent que de l’incompréhension face à son interlocutrice qui semble avoir toujours eu tout cuit dans la bouche.

- Arrête tu dis ça comme si tu avais déjà parlé à tous les gens du village. Oui, enfin, je ne sais pas encore qui est mon senseï mais je vais probablement intégrer une équipe comme tu dis et effectuer des missions. Et tu sais pourquoi ? Parce que j’ai hâte de découvrir comment le monde fonctionne. Fonctionne réellement. Voir comment d’autres personnes vivent. Apprendre à connaître de nouvelles traditions. Des nouvelles histoires et contes. Découvrir des rouleaux avec une sagesse oubliée ou de nouveaux artefacts et surtout effectuer plein de nouvelles rencontres. Voilà pourquoi je souhaite devenir un ninja. Et pour tout te dire je suis un ninja-médical même donc concernant la compétition … Ce n’est pas trop mon truc je vais t’avouer. Mais il y a des unités spéciales qui recherchent des érudits, comme toi. Tu devrais regarder du côté du Manazuru, si tu aimes voyager, sinon peut-être que le Shishiza a une place pour toi. Mais je ne suis pas un expert en hiérarchie et en sections du village. Tu devrais peut-être aller demander de toi-même. Qui sait, vu que tu as tendance à prendre les gens de haut, tu trouveras peut-être des personnes avec tes centres d’intérêts.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Virées astronomiques  Empty
Mar 12 Mai 2020 - 23:54
Yukari ne s’attendait pas à ce que son interlocuteur ne croit à ses histoires. Après tout, il fallait d’abord être capable de développer son esprit critique avant de s’intéresser à la science. Aux yeux de la jeune genin, les paroles de Yugure étaient bien vides de sens et aucun argumentaire ne s’en dégageait. Il se contentait seulement de douter pour douter sans chercher à faire preuve d’ouverture d’esprit. C’est dans ces moments-là que la jeune fille se sentait bien seule et pendant un instant, elle se demandait même si cela valait la peine d’étayer ses propos. Dans un élan d’altruisme, Yukari concéda qu’il était peut-être judicieux de lui donner quelques éléments de réponses en s’efforçant d’être la plus claire possible.

« Et bien, tu l’as dit toi-même Yugure, tout le monde peut écrire un livre en y mettant n’importe quoi mais je n’ai jamais dit que c’était l’œuvre que d’un seul auteur. Il existe des centaines, des milliers de personnes qui ont œuvré pour faire avancer ces travaux sur l’astronomie. En science, l’on fait preuve de rigueur en appliquant le principe de parcimonie. On utilise, en première approche, le minimum d’hypothèses pour expliquer un phénomène tout en restant cohérent avec les observations. On formule des hypothèses, on effectue les observations et on corrige la théorie si cette dernière ne concorde pas. En science, on appelle cela un consensus. »

Yukari soupira un instant en se demandant si elle était vraiment capable de se faire comprendre. La meilleure façon était encore de donner un exemple concret en utilisant le sujet du jour.

« Les étoiles ne possèdent pas toutes la même luminosité et toutes se déplacent sur la voûte céleste. Tu sais, la lumière qui parvient à nos yeux n’est pas instantanée et possède une vitesse qui lui est propre. En étudiant l’intensité de cette lumière et en la couplant avec le mouvement des étoiles, on peut estimer leur distance. Je ne peux malheureusement pas te donner de chiffres précis mais l’étoile que je voulais étudier ce soir se situe à…25 années-lumière. Autrement dit, cette étoile est tellement éloignée qu’on la voit telle qu’elle était il y a 25 ans. Pour ce qui est de mes recherches, disons que j’essaie d’affiner les résultats, de rechercher d’autres étoiles à répertorier. Je pourrais te donner les noms des caractéristiques que j’étudie mais j’ai bien peur que cela ne t’avance à rien. »

Pour comprendre les preuves que Yukari avançait, il fallait commencer par comprendre toute la science qui se trouvait derrière la mécanique céleste. La jeune genin n’avait aucune raison de mentir sur ses affirmations ni même d’obliger Yugure à la croire. Ce qui importait, c’était surtout qu’il comprenait que la vision qu’il se faisait du monde n’était pas la seule qui existait et Yukari l’incitait à revoir son jugement.

La discussion bifurqua ensuite sur des propos beaucoup plus terre à terre. Le jeune garçon commença par remettre en question le parcours de Yukari et ses choix. La jeune genin comprenait que pour un petit garçon comme lui, il était inconcevable de se comporter ainsi. Peut-être avait-il travaillé dur pour arriver là où il en était et de ce fait, il trouvait injuste qu’une personne aisée comme Yukari s’en fichait ? C’était assez triste de voir qu’il s’enflammait pour si peu alors que la jeune genin n’avait fait qu’émettre ses propos. Au fond d’elle, Midori lui manquait un peu…au moins, avec elle, Yukari avait pu avoir une vraie conversation sans qu’elle se fasse juger à chaque réplique…

« Je suis passée à l’académie pour bénéficier d’un minimum de connaissances dans les arts ninjas mais aussi parce que mon père m’y a obligé. Vois-tu, j’accorde au moins le bénéfice du doute envers quelque chose que j’appréhende et je ne parle pas d’un doute qui remet systématiquement tout en cause à chaque seconde. Après mon passage à l’académie et un profond ennui, j’ai compris que cette voie ne m’était pas destinée. C’est pourquoi je me suis tourné vers des intérêts moins terre à terre. D’ailleurs, je n’ai jamais pris qui que ce soit de haut, je me contentais simplement de donner mon avis et ce n’est pas parce qu’on décide de s’isoler qu’on méprise forcément les gens donc je te prierai d’éviter d’utiliser des raccourcis. D’ailleurs, je trouve tes objectifs parfaitement louables et je souhaite beaucoup de réussite dans ton parcours. J’énonçai simplement que ce mode vie ne me seyait pas. Enfin, pour ce qui est des institutions que tu cites, elles s’ancrent dans le système shinobi et demandent quand même à devoir pratiquer les arts ninjas. Or, je déteste me battre donc il est impensable pour moi de les rejoindre. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Virées astronomiques  Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 17:32
Yugure hausse les sourcils avant de répondre directement à son interlocutrice.

- Ce n’est pas que je veux dire. Enfin oui et non. Oui ce n’est pas parce qu’il y a quelque chose écrit dans un livre que c’est forcément vrai mais bref passons. Ce que je souhaite te dire c’est que si un livre à une erreur et que tous les auteurs suivants reprennent ce livre et la connaissance qu’il contient pour effectuer ces recherches le jour où l’erreur est décelée cela rend le travail de tous les gens qui se sont basés sur leurs travaux … caduques pour le dire en restant poli. Par exemple d’accord, tu corriges la théorie si cette dernière ne concorde pas mais les érudits ne possèdent pas un esprit collectif, jusqu’à preuve du contraire, et tu vas ressortir un livre corrigeant cette erreur. Mais si ton livre corrigé a moins de succès que celui contenant une erreur et que ce dernier continue d’être distribué partout dans le Yuukan… Je doute sincèrement qu’il y ait une réunion entre les astrologues du monde tous les ans.


L’adolescent, avec toujours son même sourire en coin, se gratte la joue à l’aide de son index en écoutant ce que Yukari à lui dire.

- Bien sûr que je sais tout ça voyons.

Il n’en a aucune idée et c’est la première fois qu’il entend parler de ces théories.

- Pourquoi tu tentes de rentre ça compliqué alors que c’est super simple ? Le ninja moyen n’est pas aussi futé que moi et la grande majorité n’aiment pas les livres. Si tu veux te faire des amis ici tu vas devoir faire court et efficace. Tu dis tout, simplement, « Mon objectif est de cartographier toutes les étoiles dans le ciel » voilà. Simple, efficace et droit au but. Bien sûr que tu peux me donner le nom et les caractéristiques de ce que tu étudies. Pas de soucis.


Dit-il plus par réel politesse que par compréhension du sujet qui n’est pas très loin du zéro absolu.

- Ah tu es une fille à papa ?

« Enfin mes parents voulaient que je devienne potier et je dois plutôt les avoir déçus mais c’est ma vie et pas la leur mais ça a l’air d’être un sujet sensible pour l’adolescente ».


- Pourtant si tu veux accomplir ton objectif il va bien falloir que tu voyages et que tu apprennes à te défendre hormis si tu viens d’une famille riche capable d’engager des gardes du corps. Les étoiles ne vont pas se découvrir toutes seules après tout, n’est-ce pas ?

« Enfin je crois ? Oui ça doit être ça ».

- Tu dis détester la compétition. Tu ne te considères pas en rivalité avec les autres astrologues du monde ? Tu ne veux pas faire de découvertes avant eux et être reconnue pour ce que tu fais ? Que n’importe qui au village d’Iwa connaissent tes motivations et, surtout, ta renommée ? Que tes parents soient fiers de toi ? Parfois, on ne choisit pas son mode de vie, mais les décisions nous reviennent toujours et ton objectif me semble bien des plus compliqués si tu restes toute ta vie à Iwa.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Virées astronomiques  Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 19:43
Le raisonnement de Yugure bien trop simpliste pour que la jeune genin n’y accorde une attention particulière. Il ne semblait pas comprendre comment fonctionnait vraiment la science comme beaucoup de gens qu’elle avait rencontré et n’avait visiblement jamais entendu parler des méthodes que l’on utilisait en science. La jeune fille pouvait bien essayer de faire valoir sa vision des choses mais dans l’état, elle savait que cela ne serait qu’une perte de temps. Toutefois, par politesse, Yukari essaya tout de même de corriger les biais du jeune garçon.

« La science n’est pas une discipline gravée dans le marbre Yugure. Les théories des scientifiques sont vraies jusqu’à preuve du contraire. C’est ce qu’on appelle le consensus scientifique. Lorsqu’on avance une chose et qu’elle s’oppose à quelque chose de déjà existant, il faut apporter la preuve de ce que l’on avance auprès d’autres spécialistes. La recherche se bâtit sur des années, voir des siècles et les théories sont continuellement renouvelées pour corréler aux nouveaux faits découverts. Honnêtement, il n’y a pas vraiment de recherche inutile car l’échec nous permet de comprendre des erreurs que l’on ne doit pas réitérer. Pour ce qui est des réunions et bien, je pense qu’il faudrait peut-être d’abord que chaque pays y voit plus loin que le bout de son nez et peut-être avancerons-nous vers un objectif commun au niveau scientifique. Toutefois, il n’est pas aussi rare que tu le penses que des scientifiques de plusieurs pays se réunissent autour d’un même projet. Cela permet de faire avancer les choses dans plusieurs domaines en s’affranchissant de sa bannière. »

Pour le reste, elle était d’accord avec Yugure mais pas pour les raisons qu’il avait évoquées. En effet, il n’était pas nécessaire de voyager pour observer les étoiles à moins de vouloir observer les étoiles se cachant dans l’autre hémisphère. Les hauts-plateaux offraient déjà un emplacement de choix pour ses observations et il était pour l’instant inutile de changer de lieu. Toutefois, les voyages lui permettraient d’être en lien avec d’autres érudits et de pouvoir échanger ses connaissances avec des gens ayant un esprit moins terre-à-terre. Une attaque ad personam plus tard, et voilà que le garçon parlait de renommée. L’entraide semblait être un concept inconnu au sein de ce village où la jeune fille avait l’impression que tout le monde voulait absolument tout faire mieux que son voisin, ce qui avait le don de l’exaspérer au plus haut point.

« Lorsqu’on se lance dans la science, la renommée n’est que la cerise sur le gâteau. L’objectif est surtout de la faire avancer aussi loin que l’on peut en s’aidant de tout ce que l’on a à sa disposition. D’ailleurs, on dit astronome et pas astrologue. Mais soit, pourquoi devrais-je me sentir en compétition avec le monde ? Mes parents ne sont plus fiers de moi depuis bien longtemps et le seul moyen pour qu’ils le soient est de suivre leur vision du monde archaïque. Si je les écoutais, je serais déjà fiancée à quelqu’un que je n’aime pas. Je ne cherche pas la renommée et encore moins celle d’Iwa. En ce qui concerne mes objectifs, je n’ai pas vraiment l’intention de les réaliser à tout prix. La recherche du savoir est une passion dans laquelle je me complais et je pense m’en satisfaire pour l’instant. La seule chose que je voudrais éventuellement serait peut-être que je puisse un jour le transmettre mais cela nécessiterait, comme tu l’as évoqué, de faire un peu de vulgarisation scientifique. Ta remarque me parait bonne et je pense pouvoir travailler là-dessus. »

La jeune fille lui sourit sincèrement avant de retourner à sa lunette astronomique. En soit, Yukari faisait déjà un peu de vulgarisation et s’efforçait de raconter ses « histoires » à qui voulait bien l’entendre. Dans un souci d’altruisme, elle invita Yugure à se rapprocher et, après quelques réglages, la jeune fille lui offrait une image claire de la voute céleste. Cette dernière paraissait bien plus détaillée grâce au grossissement de la lunette et l’on pouvait voir les certains points danser dans le ciel tandis qu’ils se déplaçaient dans l’espace.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari
Shimajima Yugure
Shimajima Yugure

Virées astronomiques  Empty
Dim 14 Juin 2020 - 14:59
Yugure, étant une nouvelle fois hermétique aux explications de son interlocutrice, hausse encore les sourcils avant de répondre à l’astronome en herbe.

- Du coup si on suit cette logique tous les scientifiques ne peuvent jamais se tromper c’est ça ? Pourquoi des théories sont considérées s’il n’y a aucune preuve pour les appuyer ? Dans ce cas-là tout le monde peut avoir des hypothèses et tout le monde peut se proclamer scientifique jusqu’à ce que quelqu’un démontre le contraire ? Mais pourquoi les prédécesseurs seraient considérés comme des scientifiques alors qu’ils ont absolument faux sur toute la ligne et que les preuves, ou évidences, ne valent absolument rien ? Et quels erreurs la communauté scientifique ne dois pas réitérer si à chaque fois n’importe qui croit en n’importe quoi ?

Dit-il non sans une certaine animosité l’étude des astres ne lui rappelant que des mauvais souvenirs il ne parvient pas à garder son calme habituel, bien qu’il essaye.

- J’ai entendu dire que Kumo est la capitale de la science. Enfin on reçoit des nouvelles un peu contradictoire de cette région et je ne doute pas une seule seconde de sa dangerosité. Si tu veux vraiment avancer dans ton … « métier »… Soit tu vas devoir apprendre à te défendre soit récolter beaucoup d’argent pour que des personnes te défendent. Dans tous les cas, on dirait que tu vas avoir besoin de l’aide des shinobis du village.

« Enfin une nouvelle qui ne lui fera probablement pas plaisir au vu de son dédain envers les arts ninjas mais bon … Je ne vais pas lui dire d’y aller seule ce serait beaucoup trop dangereux » alors que Yugure semble brièvement perdu dans ses pensées il semble tout à coup se ressaisir suite aux paroles de Yukari.

- Donc tu es en train de me dire que tu n’as pas envie d’être reconnue ? La seule chose que tu souhaites est que la science avance ? A n’importe quel prix ? Tu veux me faire croire que tu es totalement altruiste et que tu n’attends absolument rien en retour ? J’ai envie de te demander … Qu’est-ce que tu attends du Yuukan ? Tu veux juste vivre ta passion ?


« En tout cas, à Kaze, personne ne penserait comme ça et à Iwa l’argent semble avoir une grande importance. Et généralement les gens qui s’autoproclament altruiste ne le sont que rarement »

- Oh… Un mariage arrangé ? Tu as peur de te retrouver mariée à quelqu’un que tu n’aimes pas ?

Une situation que l’Irounin avait connu mais de très loin mais il sait les conséquences que ça peut avoir sur une femme pour l’avoir connu avec Hana.

- Et puis le monde n’est pas vraiment archaïque. Cela ne fais que cinq années qu’Iwa existe et je ne sais pas vraiment pour les autres villages cachés ninjas mais je pense qu’ils sont récents. Je devrais m’informer là-dessus tiens. Mais je pense que le monde est en pleine évolution, au contraire, et je suis heureux de faire partie de ce changement. J’ai l’impression que les citoyens du village sont plutôt libres ici, même si on a des responsabilités, comparé à la soumission d’un Daimyo.


Alors qu’elle reconnait de se pencher sur la vulgarisation cela calme un peu Yugure. Il sourit de nouveau en coin et se gratte l’arrière de la tête comme s’il se rend compte qu’il avait été un peu trop loin.

- Je vais jeter un coup d'œil à ton microscope.

Dit-il avec un léger sourire comme pour se rattraper de ses paroles un peu dures, mais sincères, de leur échange. Il met son œil dans la lentille après que l’astronome lui ai fait les réglages et contemple la voute céleste et surtout les points lumineux dans le ciel.

- C’est vrai que ces beaux … Ces étoiles ont un nom ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Fujioka Yukari
Fujioka Yukari

Virées astronomiques  Empty
Dim 14 Juin 2020 - 17:18
Yukari soupira de nouveau. Elle était à présent sûre qu’il lui était impossible de faire entendre raison au jeune garçon qui ne faisait que s’enfermer dans ses préjugés. Il se contentait de poser des questions juste pour en poser et peu importe ce que la jeune femme avançait, il finissait tout de même par tout remettre en cause, sans compter tous les biais sur lesquels se basait son discours.

« Tu sais quoi ? Je pense qu’il est mieux d’en rester là sur les méthodes scientifiques. Tu te contentes simplement de me faire un homme de paille juste pour tenter de prouver que j’ai tort. Malheureusement, et prend ça pour de la vanité si tu veux, tu n’as pas le niveau nécessaire pour débattre sur ce genre de sujet. Je n’ai jamais dit que le monde n’évoluait pas, ce que j’énonce c’est que simplement, certaines personnes cherchent à imposer leur vision des choses à tout prix. Pour ce qui est de la renommée, je te l’ai déjà dit, ce n’est pas un objectif à tout prix. Evidemment que je l’accueillerais à bras ouverts si l’opportunité se présentait mais sans chercher à l’avoir absolument. Pour le reste, je n’attends pas grand-chose du monde si ce n’est la liberté de pouvoir le parcourir si l’envie m’en prend. Ma famille est plutôt aisée alors je pourrais facilement voyager si le système n’interdisait pas les genin de quitter le village. Certainement pour leur protection ou le fait que ces derniers soient l’avenir du village ? En tout cas, le patriotisme est bien l’un de mes derniers soucis et l’on mettrait une poule à la tête du village que je ne broncherais même pas. »

Le seul point positif de cet échange était que Yugure avait tout de même accepté de regarder dans sa lunette astronomique qu’il nomma, une fois de plus, incorrectement. Pour un amateur, le firmament des étoiles n’avait peut-être pas plus de sens que le simple fait de s’y perdre et d’admirer sa beauté. Cependant, même la plus têtue des personnes devait reconnaître qu’il y avait une certaine élégance à observer le ciel, surtout lorsqu’on savait où regarder. La question du nom des étoiles s’avérait assez délicate et cela dépendait parfois du niveau de l’interlocuteur. Cela conditionnait alors la profondeur des détails que Yukari était prête à fournir pour ne pas perdre Yugure dans des explications trop savantes. Dans un souci de clarté donc, la jeune genin décida donc de rester sur des connaissances basiques.

« Mmh…oui, certaines d’entre elles en ont et on les complète parfois avec des chiffres lorsqu’elles sont dans un même système. Si tu regarde dans le télescope, il y a une étoile plus brillante que les autres et qui ne bouge pas dans le ciel. C’est ce qu’on appelle l’étoile polaire. C’est très utile en navigation astronomique lorsqu’on veut savoir où fixer le nord car cette dernière se situe dans l’axe même de la rotation de la terre. »

Pour illustrer son propos, Yukari fouilla dans son sac et en tira deux oranges qu’elle fit tourner à la même vitesse l’une autour de l’autre, sur une trajectoire imaginaire.

« Regarde, lorsque l’un des deux objets décrit un cercle autour de l’autre à la même vitesse, et bien si on met une personne sur l’un d’entre eux, il verra l’autre immobile. C’est ce qu’on appelle une orbite géostationnaire. Par convention, on attribue le choix du nom des étoiles à celui qui les découvre mais il y en a tellement dans le ciel qu’on pourrait en nommer sur plusieurs millions de générations. De l’autre côté du Yuukan, c’est une autre étoile qui est utilisée. On ne peut pas la voir d’ici à cause de la courbure de la planète mais on la nomme la Croix du Sud. Ces étoiles « fixes » ne sont d’ailleurs pas vouées à le rester à cause de l’inclinaison de l’axe de rotation de la terre. Cette dernière oscille, ce qui fait qu’après plusieurs dizaines de milliers d’années, la position des étoiles changent à tel point que le motif de la voute céleste que tu es en train d’observer change également. »

Yukari omettait volontairement les explications pour éviter de s’enliser à nouveau dans un débat d’idées. Elle ne demandait qu’on la croit sur paroles et ses affirmations pouvaient facilement se démontrer par des calculs. Cependant, la jeune genin essaya tout de même d’anticiper une éventuelle question.

« Si on ne ressent pas ces mouvements, c’est parce que la terre tourne à une vitesse constante. Pour faire simple, imagine que tu déplaces dans un véhicule ou sur une monture. Je pense qu’on est d’accord pour dire que l’on ne ressent sa « vitesse » que lorsqu’il avance ou s’arrête mais, pendant le trajet, on a l’impression d’être à l’arrêt. Et bien, c’est exactement le même phénomène qui se passe mais à plus grande échelle. »

Elle pouvait lui parler des vents, les effets de marées provoquées par la lune, les éclipses et tout un tas de phénomènes considérés comme extraordinaires mais qui avaient des explications plus qu’ordinaires. Ne voulant pas noyer Yugure sous la masse d’information, la jeune genin se contenta simplement de le laisser se balader sur la voûte céleste au gré de ses envies.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8387-terminee-la-reverie-est-la-vapeur-de-la-pensee-fujioka-yukari

Virées astronomiques

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: