Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Patch 2.01
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 21:45 par Akimichi Katsuo

» Une soirée pluvieuse au village des Nuages [PV : Itagami]
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 21:12 par Metaru Itagami

» Artifices et Zombies
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 20:45 par Damahara Kamui

» Renaître à partir de poussières
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Ô BIENVEILLANT GARDIEN SYLVESTRE
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Esprit mortel [ADITYA]
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Tout est une question d'herbe [Aditya]
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 19:58 par Aditya

» Prothésez-moi (Libre)
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Suivre l’envol du corbeau — ft. Meikyû Raizen
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko EmptyAujourd'hui à 19:57 par Aditya

Partagez

Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko

Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko Empty
Lun 11 Mai 2020 - 21:05
Le temps se gâtait en cette fin d’après-midi. Le soleil laissait son moment de gloire afin que les imposants nuages rappliquent en force accompagnaient de quelques gouttes de pluie qui se transformèrent en déluge. Ce qui attrista le ciel, vida les rues et confina presque la totalité du village de Kumo. Dans la chambre de ses parents, au troisième étage du manoir, un café à la main, Atorasu avait une belle vue sur l’ensemble du village des nuages.

Dans ses moments, où il restait bloqué sur un point fixe, n’étant pas totalement là, mais sans trop être ailleurs, il réfléchissait, imaginer, pourquoi ces nuages sont arrivé ici, à cet instant précis. Un combat, avait-il eu lieu ? Est-ce naturel d’ailleurs ? Atorasu imaginait, ce qu’il pouvait se passer. Il but d’une traite son café avant de le poser à ses pieds, puis, ferma les yeux. Alors que certains risquaient leur vie pour le village, d’autres riaient, d'autres débâtaient sur des sujets qui leur paraissaient importants, d'autres l’imaginaient en train de l’imaginait; des personnes au bord de la mort, des enfants qui viennent de naitres, des parents reprochant à leur progéniture de ne pas être assez communicatif, un homme qui prend son envole, des écrivains au syndrome de la page blanche, la solitude de certains, la rencontre de d’autre, des hommes amoureux, des paroles que beaucoup envient, des femmes à terre, une femme sous terre…

Penser l’imaginable. Penser des pensées qui nous dépassent pour se réconforter. Et parmi toutes ces pensées organisées de façon brouillonne, de temps en temps, on pouvait distinguer une petite voix, qui s’approchait, petit à petit, comme si elle était une réponse à quelque chose d’enfoui au plus profond de soi. L’entendez-vous vous parfois ? Écoutez, imaginer pour mieux l’entendre…

- Monsieur ?


- Oui Shuyōna ?

- Une femme. Une femme est en bas, elle est dans le hall monsieur, elle prétend vous connaître.

- Le hall ? Ah bon ? Et en plus de cela elle prétend me connaître ?

- Oui, je n’allais pas la laisser sous la pluie.

- Tu as bien eu raison Shuyōna, dis lui que j’arrive s’il te plait.


Atorasu le remercia de la main puis le majordome partit. Sur l’un des meubles qui se trouvait très près de lui, il saisit une paire de gants qu’il mit puis un manteau qu’il enfila avant de descendre rejoindre cette fameuse femme. Il n’avait pas de visite de prévu depuis maintenant un bon moment. Qui pouvait bien venir le voir, ici, dans ce lugubre manoir. ?

Après avoir enfilé son masque, il descendit rejoindre la jeune dulcinée qui l’attendait en bas des escaliers. D’un pas fier et confiant, démasquant quel genre d'éducation il eut, le Jiongu arriva rapidement au hall de son manoir. À première vu, la présence de cette femme lui faisait aucun effet, il s’approcha d’elle silencieusement avant de lui tendre la main et d’engager la discussion.

- Eh bien Yumeko, que me vaut l’honneur de cette somptueuse visite après tant de temps sans nouvelles ? Demanda t’il sarcastiquement et curieusement de son éternel voix placide.

Comme la totalité de l’entourage de ses mères, ils devaient tout savoir qu’Atorasu était seul dans son manoir à pleurer la mort de sa famille. Comme la totalité de l’entourage de ses mères, ils devaient tous savoirs l’accident qu’eut Atorasu, l'empêchant de même, paraît-il, de se montrer le visage et corps découvert. Et comme la totalité de l’entourage de ses mères, personnes vinrent aider Atorasu.

- Tu n’as pas changé dis donc.

Il avait toujours trouvé que cette fille avait un certain charme, non par son physique qui était passe-partout mais de par son caractère bien différent de certains. Oui, Atorasu, durant une courte période de son adolescence a été qui dirait amoureux de cette fille qui se tenait maintenant là, devant lui, comme si de rien était.


@Nara Yumeko
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu

Parlons, jouons ... Comme d'habitude ∥ Nara Yumeko

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: