Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Sauras-tu protéger ta famille ? [K. Yuki]

Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Sauras-tu protéger ta famille ? [K. Yuki] Empty
Lun 11 Mai 2020 - 22:26
Son périple de plusieurs semaines au pays du bois toucha à sa fin lorsqu’il débarqua à nouveau au sein de la cité des nuages. A son arrivée il faisait nuit.
Bons nombres de personnes seraient allées se reposer après un tel voyage mais pas notre bougre de Nakamura. La première chose qu’il avait en tête était la décompression, pas au sens où un simple mortel l’entendait. Le jeune homme connaissait quelques endroits sympathiques pour passer du bon temps entre adultes consentent, il se dirigea tout naturellement vers l’un des quartiers du village, qui était réputé pour ce type de plaisir. Comment connaissait-il ses adresses ? Et surtout, pourquoi y allait-il ? Son séjour à Hayashi s’était si mal passé au point de succomber à la tentation charnelle ? Après réflexion, vivre avec principalement qu’avec des hommes n’était pas facile pour lui, surtout connaissant son penchant pour la gente féminine. Les semaines de purifications ne semblaient pas être suffisantes puisque ses mauvais côtés revenaient rapidement au galop.
Le Chûnin passa une partie de la soirée dans ses lieux peu fréquentables jusqu’à enfin se décider à rentrer chez lui.
Le lendemain, le flavescent se réveilla à une heure tardive -quatorze heure environ- avec de profonds maux de tête. Premièrement, dormir aussi longtemps ne lui ressemblait pas puisqu’il avait pour habitude d’être matinal. Ensuite, ce dernier n’avait pas le moindre souvenir de ce qu’il avait bien pu faire la veille. Était-ce une réelle perte de mémoire ou tout simplement était-ce le déni ? Une personne sensée serait éventuellement interrogée sur ce qu’il lui arrivait, mais pas lui, comme si tout ceci était normal. Pour une fois que ce n’était pas une de ses personnalités qui était à l’origine de son état, le blondinet était le seul fautif et ne pouvait que s’en prendre à lui-même. A priori cela lui passait complètement au dessus de la tête, souhaitant simplement soulager la migraine, pour espérer se remettre à son passe-temps favori : la lecture.
Avant de s’adonner à cette activité, le borgne alla vérifier s’il lui restait des médicaments, la trousse médicale était vide. Il ne pu s’empêcher de pousser un long soupire devant ce constat, en effet il avait oublié de refaire le plein de produits médicaux. Cette négligence l’obligeait à se ruer sur la place commerçante pour se procurer le nécessaire, ce qu’il fit à tout hâte. Une fois l’acquisition effectuée, il n’avait aucune raison de rester plus longtemps dans les parages, il fit alors le chemin inverse.
Pour se rendre à son domicile le flavescent devait systématiquement passer devant le terrain d’entrainement, habituellement il ne voyait personne occuper ce lieu jusqu’à ce jour. Curieux, le Nakamura s’arrêta quelques instants pour observer la personne qui s’entrainait d’arrache-pied. A première vue c’était un adolescent aux cheveux verts. Lui donner un âge précis était difficile puisque certains ne faisaient pas leur âge, Syoto estima que le garçon devait avoir aux alentours des seize-ans bien que celui-ci ne fût pas très grand, ni même imposant. Le borgne n’était pas très grand non plus pour un homme, seulement un mètre soixante-dix. Ce n’est pas la taille qui comptait mais comment on s’en servait. Pour le cas du Kumojin, son faible gabarit n’était pas une force loin de-là. Il préférait tout miser sur la malice et les coups tordus pour arriver à ses fins que de suer inutilement.
Bien qu’il fût un partisan du moindre effort cela ne l’empêcha pas d’essayer de comprendre ceux qui se tuaient à la tâche, comme ce jeune garçon par exemple. Intrigué par le martialiste, le Chûnin continua de l’observer discrètement au point même de le suivre une fois sa séance d’exercice achevée. La filature l’amena tout droit devant la résidence du gamin. Désireux d’en savoir plus sur ce mystérieux jeune homme, Syoto décida de notifier les heures d’entrées et de sorties des occupants du domicile. Un comportement digne d’un psychopathe n’est-ce pas ? Malheureusement pour ces personnes-là, ils se faisaient épier par le type le plus instable du village. Que voulait-il exactement ? 
Quelques jours plus tard…
Profitant de l’absence de sa cible, le Nakamura passa à l’action en prenant soin de dissimuler son visage à l’aide d’un masque sur lequel il y avait un motif animal. Il se faufila discrètement dans la demeure, dans un premier pour assommer les occupants, c’est-à-dire les parents. Puis il ligota chacun d’entre eux sur une chaise. La petite cerise sur le gâteau il leur banda également les yeux et les bâillonna. A présent il n’attendait plus que l’arrivée du dit garçon qui n’allait certainement pas tarder. Comment le savait-il ? Grâce aux notes qu’il avait prises durant ces derniers jours. Comme prévu l’adolescent fit son apparition à l’heure qu’il avait notifié, celui-ci pouvait voir ses parents tenus en otages par quelqu’un qui se maintenait derrière eux.






_________________
Sauras-tu protéger ta famille ? [K. Yuki] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Kudo Yüki
Kudo Yüki

Sauras-tu protéger ta famille ? [K. Yuki] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 10:19
Qui prône la cohérence ne peut qu’adorer les habitudes. Ce processus répété tant de fois qu’il devient internaliser et pour peu que Yüki soit exact, serait un jour la preuve que nos actions peuvent avoir de la valeur. Ainsi il avait pris son temps pour trouver un terrain qui le convenait, un terrain qui par-dessus tout était peu fréquenté. Son imagination étant son pire ennemi, il souhaitait au maximum limiter les sources de distraction. Inlassablement, rigoureusement le jeune homme s’entraînait, selon la même routine hebdomadaire. Le jeune Genin, plus faible que quiconque, considérait sa vie comme un perpétuel affrontement. Le futur étant la chose la plus effrayante, l’entraînement le rassurait et son bandeau de Genin lui confirmait : il avait déjà fait un pas dans la bonne direction.

Une crainte qui le gagnait souvent était la peur d’être suivi ; son raisonnement le plus efficace pour retourner à la réalité était alors de réaliser qu’il n’était pas un garçon si intéressant que cela. Le destin n’aurait pas pu se montrer plus taquin. Car ce jour-là, le jeune héros avait de nouveau été saisi de cette crainte, cela faisait plusieurs jours déjà que ce suspicion se faisait de plus en plus forte. Il secoua légèrement son bandeau attaché autour du coup pour se donner du courage et reprit le chemin vers son domicile. Il ouvrit comme à son habitude délicatement la porte et s’exprima d’une voix calme comme à son habitude.

Ce qui n’était pas comme à son habitude, fut l’absence de réponse de sa mère ainsi que l’absence des bruits qui émanaient généralement de la cuisine. Kudo Yüki n’aimait pas ce qui sortait de l’ordinaire. Il se précipita vers le salon avant de se figer net, une vision d’apocalypse sous les yeux. Pendant quelques instants, des images de la guerre de Kumo lui traversèrent l’esprit. Puis il souffla. Tentant de garder le plus possible le contrôle sur soi-même. Il arrive parfois, que sous l’effet de la peur et du danger immédiat, le cerveau du jeune Yüki avant de sombrer dans la peur tente une tentative désespérée pour s’accrocher à la réalité et trouver une solution.

D’accord, je reviens de l’entrainement la plupart de mes muscles sont douloureux… Je ne pourrais pas utiliser ça… Sans mon Taijutsu il est hors de question que je défie cet homme, la priorité est de préserver la vie de mes parents. La meilleure solution serait de trouver un moyen de les libérer pour qu’ils puissent d’eux même s’enfuir. Impossible de juger du niveau de l’ennemi, tenter quoi que ce soit est dangereux. Je… Je suis battu…

Cependant une décharge d’adrénaline violente ramena Yüki à la réalité. De façon brutale, le corps du jeune homme avait décidé de l’ancré à la réalité ; pendant les prochains instants, Yüki domine son combat contre la peur. Le poing et les molaires serrés, il brise le silence.

- Que voulez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Sauras-tu protéger ta famille ? [K. Yuki] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 0:09
Le spectacle qui se déroulait sous ses yeux était si plaisant : un jeune garçon grispé à la vue de la prise d’otage de sa propre famille. Que se fut gratifiant pour le Nakamura, celui-ci voulait ajouter sa petite touche à ce tableau. L’homme masqué glissa lentement une main dans sa sacoche pour saisir un kunai, cet objet anodin pour la majorité des shinobis, ne l’était pas pour la personne qui le détenait. Quel autre usage avait-il donc trouvé ? L’adolescent quant à lui, était-il conscient de ce qu’il se déroulait dans son foyer ? Certainement pas, sinon le jeune garçon n’aurait jamais posé une question aussi évidente.
Le Chûnin entendit parfaitement la question qui lui était posée mais l’ignora volontairement, puisqu’il ne désirait qu’une seule chose, jouer avec l’esprit du jeune garçon. Quoi de mieux que de faire parcourir délicatement la pointe de l’outil ninja sur le corps d’une des victimes, il prit pour cobaye la mère de famille. Malgré le port du masque, le Nakamura regardait en direction du Genin tout en manipulant l’arme. Un avertissement non verbal. Il se demandait si le petit avait le courage de le défier.
Le regard apeuré des parents en disait long sur leur état. En bon parents, ils souhaitaient que leur enfant prenne la poudre d’escampette pour sauver sa vie, et que ce n’était pas la peine de jouer le héros face à cet inconnu potentiellement dangereux. La mère en pleure, sursauta lorsque le kunai s’arrêta au niveau de la carotide, un autre geste brusque et elle y passait. Le preneur d’otage brisa également le silence.
« Te sens-tu impuissant dans cette situation ? C’est le but recherché, parce que la voie que tu as choisi d’emprunter est sillonnée de dangers, et par moment tu seras contraint à faire des choix cornéliens. Si tu ne fais rien elle mourra, et si tu essayes d’intervenir elle mourra également. Alors que décides-tu ? »
Cette rencontre était la plus tordue de toutes les rencontres qu’il avait pu faire jusqu’à présent, prenant un immense plaisir à terroriser ce pauvre jeune homme qui n’avait rien demandé à personne. Le flavescent souhaitait forger le caractère de son interlocuteur quitte à employer des moyens peu orthodoxes. Il y avait une leçon derrière tout ceci, comprendra-t-il avant que cela ne soit trop tard ?
Confiant, le borgne plaça ses espoirs en ce jeune homme crispé, peut-être qu’il arriverait à le surprendre.

_________________
Sauras-tu protéger ta famille ? [K. Yuki] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke

Sauras-tu protéger ta famille ? [K. Yuki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: