Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1

Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Mer 13 Mai 2020 - 15:49


Quatre vies pour Une équipe



Tel un automate, la responsable de l’hôpital suivait son planning à la lettre. C’était sans oublier bien sûr les contretemps ou les imprévus qui chamboulaient tout son rythme. Maintenant que le retard en terme administratif n'était plus, la jeune femme pouvait se permettre de souffler un peu plus. Même si la jeune femme aimait y travailler et y passer beaucoup de son temps, il lui fallait ces moments en dehors de l'hôpital pour pouvoir supporter ces longues journées.

Mais hors de question pour aujourd’hui de faillir à sa tâche et à laisser quoi que ce soit empiéter sur ce qu'elle avait prévu. La kunoichi avait dormi quelques heures dans la boutique, maintenant qu’elle s’y était de nouveau installée et était prête à se rendre aux hauts-plateaux de la Roche. Elle avait longuement cogité sur ce qu’elle pouvait faire avec ses trois élèves. Refaire une combat comme avec Seika pouvait être une idée, parce qu’elle appréciait autant les connaître sur le plan psychique que combatif. C’était souvent là qu’on pouvait en apprendre plus sur un individu.

La Yawa avait fait mouche et avait montré une volonté sans faille, un peu trop même. Et la voilà maintenant à remettre en question beaucoup de choses. Mais la rubiconde ne laissera pas sa tendre élève s’interroger bien longtemps, il était hors de question de la laisser s’apitoyer sur son sort, Aimi l’avait bien trop fait à une époque. Le soleil commençait à se lever timidement, alertant de sa présence auprès des villageois qui se réveillaient tranquillement. L’Irounin avait déjà arboré ses brassards métalliques sur ses avant-bras et avait attaché ses cheveux en une haute queue-de-cheval.

Durant le cheminement vers le lieu de rendez-vous, la jeune femme s'interrogeait sur les deux nouveaux élèves. Elle avait préféré en lire que très peu pour pouvoir en découvrir davantage sur le terrain et avait hâte d’en savoir plus. Le temps était bien maussade et l’humidité de l’air présageait une averse très bientôt. Cela lui donnait une petite idée. Le mieux était déjà de voir ce que valaient ces deux shinobis et peut-être improviser en apprenant mieux à les connaître. La rousse arriva très rapidement sur les lieux, et bien sûr était en avance. Elle n’aimait pas arriver en retard et encore moins quand c’était elle qui annonçait du rendez-vous. Son visage se releva vers le ciel qui contrastait entre la lumière du soleil froid d’hiver et les sombres nuages qui menaçaient de le recouvrir.

Elle ferma les yeux pour se concentrer sur l’entourage. Depuis quelque temps, elle s’était initié à développer ses capacités en sensorialité, notamment depuis son entraînement contre son cher ami Teruyo qui l’avait fait tourner en bourrique. Cela commençait donc par une vraie méditation de sa part, bien qu’il faille user de son chakra, la kunoichi se disait qu’il était tout aussi indispensable de se familiariser avec ce qui l’entourait. La nature, les animaux, le bruit du vent, la pluie qui tombe sur sa peau.

Arrivera-t-elle à sentir l’arrivée de son premier élève ? Et qui sera-t-il ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Mer 13 Mai 2020 - 17:00
Bien loin des responsabilités pesantes de la personne qu’il s’apprêtait à rencontrer, l’adolescent aux cheveux mauves se dirigeait jusqu’au point de rendez-vous d’un pas pressé, accompagné par son plus fidèle ami. Cela faisait plusieurs heures qu’ils étaient réveillés, enchaînant les sujets de conversation pour passer le temps et digérer la boule qui s’était formée au creux de leur estomac. Même si l’enfant de Kaze n’était pas de nature anxieuse, cette convocation représentait une étape très importante pour sa vie de shinobi qui ne faisait que débuter. Impatient de découvrir leur senseï, on pouvait entendre le binôme rigoler au loin, avant que leurs humeurs ne se tarissent à l’approche du lieu choisi par Aimi. Une oreille attentive aura peut-être extirpé un « C’est elle ? » de leur discussion qui prit fin dans la foulée.

Ce début de matinée, moite et brumeux, accueillit donc nos protagonistes aux airs bien différents. Le teint mat, contrasté par une balafre en plein milieu du visage, trahissait les origines étrangères du plus vieux des deux. Ses yeux parmes, en adéquation avec sa chevelure, se déposèrent naturellement sur la silhouette qui les attendait tandis que sa main droite replaçait la jarre de jais présente dans son dos. Vestimentairement parlant, sa tenue de shinobi était recouverte par un long manteau noir parsemé d’entailles qu’il traînait partout. Au jugé, il était possible de deviner que les résidents d’Iwajuku ne roulaient pas sur l’or. Cependant, un détail important et commun à tous venait lier le Kazejine aux autres, c’était le bandeau Genin resserré sur son front.

Le zombie qu’était Senken, forcé à se lever trop tôt pour un être humain normal, ne laissait pas transparaître autre chose que de la fatigue flagrante. La nuit fut extrêmement courte, qui plus est entrecoupée par une excitation évidente, et se lisait aisément sur les traits de son visage. Fermé, le manipulateur de limaille ne semblait pas faire partie des personnes les plus avenantes du village. Ce masque qu’il avait l’habitude de porter avec les étrangers, surtout les Iwajine, s’était greffé dès son arrivée. Il n’avait pas l’air méchant, ni timide, mais peut-être trop méfiant.

C’est alors qu’il arriva à quelques mètres de son nouveau professeur, arrêtant ses pas en même temps que ceux de son compatriote. Après un dernier échange de regard avec son frère, heureux d’apprendre qu’ils faisaient définitivement partie de la même équipe, le jeune homme fixa celle qui était désormais responsable de leur avenir. Elle n’avait ni la carrure, ni l’aura de Sad. La kunoichi de dix-huit ans n’était franchement pas intimidante. S’ils étaient arrivés avant, Senken l’aurait peut-être même prise pour la troisième élève de l’équipe. Et pourtant… Pourtant le garçon sentit que la femme face à lui n’était pas à sous-estimer. L’expérience se lisait sur chacun de ses traits épuisés par un quotidien difficile. En prenant le temps de mieux l’observer, il se rappela même avoir déjà vu son visage quelque part, sans réussir mettre le doigt sur le moment en question.


- Bonjour.

Sobre, l’homme à la jarre plia ses bras pour éviter à ses mains de jouer nerveusement. Il était impatient, excité, victime d’une pression positive qui perturbait son calme. Après avoir salué la dame aux cheveux de feu, ses iris violacés firent un tour de l’endroit, cherchant du regard la personne qui manquait encore au quatuor. Une première goutte en profita pour s’éclater sur sa joue, qu’il essuya d’un revers.


Dernière édition par Okunote Senken le Sam 23 Mai 2020 - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Mer 13 Mai 2020 - 21:36
Le visage de Yugure se fend d’un large sourire presque exagéré pour dissimuler son anxiété. Vu que Senken et Yugure sont, ce qu’on pourrait appeler, en collocation c’est tout naturellement qu’ils arrivent ensemble au lieu de rendez-vous imposé par leur senseï. Alors qu’ils sont en direction du haut plateau, le ninja-médical ne peut s’empêcher de penser « Chiwa Aimi. La senseï la plus convoitée de tout le village selon les dires de Luna. Qui démontre des capacités exceptionnelles d’Iroujutsu selon Taishi et, selon Teruyo, la dirigeante de l’hôpital d’Iwa ainsi qu’affiliée à l’unité spéciale du Shishiza. C’est presque trop beau pour être vrai surtout au vu de nos problèmes comportementaux à l’Académie. Il y a anguille sous roche. Mais ce qui est sûr c’est qu’on doit tout faire pour être présentable ».

Le Genin regarde le ciel et voit le soleil commencer à timidement pointer le bout de son nez. C’est lui le responsable qui a fait lever Senken tôt. En même temps, ne voulant absolument pas rater cette convocation, il a préféré prendre les devants et être prévoyant.

- Au moins, si la senseï ne nous apprécie pas on sera dans la même équipe. Cela signifie qu’on s’entendra bien avec au moins une personne. Il y a aussi cette « Yawa Seika » je n’en ai pas entendu parler mais si elle prend la peine de la mentionner dans sa convocation c’est que ça doit être quelqu’un d’important.

Yugure n’a pas une apparence aussi marquante que celle de Senken. Son visage ne présente aucune spécificité particulière hormis un éternel sourire en coin en guise d’air neutre. Des cheveux bruns et des yeux à la mi-frontière entre le brun et le jaune. Mais on peut dire une chose sur lui c’est qu’il aime être bien équipé. Il possède, sur son torse, une plaque de tôle qu’on pourrait assez facilement distinguer comme une armure de fortune.

- Bon je répète une dernière fois. Même si elle nous insulte on répond « Oui, senseï ». On ne critique pas les eisenin. On ne critique pas les hôpitaux. Si elle a une mauvaise opinion sur Kaze on se tait. Et surtout on ne dit rien sur Iwa ou sur les Iwajins, même si c’est pour rire.

Dit-il répétant les étapes des choses à pas faire pour rien qu’une fois leur professeur les apprécient ou, au moins, les tolèrent. Alors qu’ils se dirigent en direction du lieu de rendez-vous ils finissent par apercevoir une femme rousse qui n’a pas vraiment l’air de rigoler. « Est-ce Yawa ou Chiwa ? » se demande le ninja-médical n’ayant jamais vu ni l’une ni l’autre. Senken a bien raison d’effectuer une salutation neutre en attendant d’en savoir plus.

- Bonjour, nous sommes heureux de vous rencontrer.

Prononce l’adolescent sans trop se mouiller. « Moins on parle moins on a de chance de dire quelque chose de travers ».
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Ven 15 Mai 2020 - 12:10
Seika repousse difficilement l’assaut du démon chien à huit têtes, avec ses pouvoirs lui permettant de maîtriser les ramens. Allongeant les longues pâtes, elle se fait des boucliers tout en contre-attaquant comme elle le peut, pour immobiliser une à une les têtes de l’immense créature menaçant de faire sombrer Iwa. Sa Senseï ne tardera plus à venir, et à pulvériser la créature avec sa capacité à tirer des rayons destructeurs par les yeux. Cependant, une voix résonne dans sa tête… Son prénom est répété, à intervalles irréguliers, et elle finit par chuter, dans ce qui ressemble à un puits sans fond. Le choc est dur, lorsqu’elle en touche le fond. En réalité, cela ne fait que la réveiller, à un endroit qui n’est définitivement pas son lit, mais bien le sol de sa chambre. Une créature surgit des profondeurs et vient l’assaillir… de léchouilles et ronronnements. La seconde, plus timide, finit par venir également. Maintenant aux prises avec Kagura-neko et Mabui, la châtaigne sourit bêtement et les serre contre elle, pas trop fort pour ne pas les écraser.

« J’vous aime mes ptits chats ! »

La voix de sa génitrice résonne de nouveau dans l’escalier, ce qui provoque une montée de puissance chez la Yawa qui se dresse sur ses deux jambes en un instant. Toujours dans son pyjamai intégral, qui lui tient bien chaud durant le rude hiver de Tsuchi no kuni, elle dévale les escaliers quatre à quatre, jusqu’à parvenir à la cuisine familiale, où elle atterrit telle une véritable Kunoichi.

« Atterrissage contrôlé ! »

Dit-elle en prenant une pause assez originale, digne du commando Ginyu, qui sont les héros d’une bande dessinée qu’elle aime lire entre deux ouvrages sur la médecine. Sous le regard chaleureux de celle qui ferait tout pour elle, elle vient s’assoir, tout en la saluant avec tout l’amour et la gentillesse qui font ce qu’elle est : Yawa Seika. Ses yeux se perdent alors l’espace d’une seconde, lorsqu’elle voit une lettre dans son assiette, là où devrait se trouver son petit-déjeuner. Elle penche la tête avant de l’attraper et de l’ouvrir très vite. Avant même d’en découvrir le contenu, elle regarde qui en est l’expéditaire, et son sourire grandit jusqu’à presque lui provoquer une crampe. Elle laisse alors tomber le bout de papier sur la table, et s’écroule, se cognant par la même occasion le front contre le bois massif du meuble.

« Maman… C’est une lettre de Senseï… Elle veut sûrement me gronder pour ce que j’ai fait au tournoi, et me dire qu’elle ne veut plus jamais me voir, non ? »

Elle relève la tête vers sa génitrice, qui n’aime pas non plus l’idée que cela soit possible. Elle attrape le courrier et le lit rapidement, avant d’afficher un grand sourire à sa naïve de fille. Lui tendant les quelques mots couchés sur le papier, elle lui assure qu’il ne s’agit de rien de méchant :

« Oh… on dirait que tu vas avoir deux nouveaux camarades… »

Mesquine, elle attise instantanément la curiosité de la boule de nerfs qui lui arrache presque la lettre des mains. Comme si elle avait développé un Dojutsu inexistant dans le Yuukan, elle lit l’ensemble des mots en un très court instant. Ses yeux s’écarquillent, car la lettre ne fait pas mention de ses exploits, et mieux encore, Aimi semble l’afficher comme étant déjà son élève, ce qui veut dire qu’elle n’a pas honte d’elle. Le summum est l’arrivée de deux nouvelles personnes qu’elle ne connait pas. Dans son esprit, tout se forme directement :

« DEUX NOUVEAUX AMIS ! »

Bondissant de joie, la châtaigne surprend sa mère, qui n’a pas pour autant l’air choquée de cette réaction. La jeune fille aime les gens, sans distinction de genre ou d’origines, elle aime simplement toutes les personnes, jeunes ou vieilles, hommes ou femmes, peu lui importe. Alors savoir que son petit duo va devenir un quatuor lui fait le plus grand des plaisirs. Dans trois jours, elle ira donc aux Hauts Plateaux pour revoir la plus belle et la plus forte des Senseï, mais aussi Senken et Yugure.

***

Tôt le matin du grand jour, Seika est déjà levée quelques heures avant le Soleil – a-t-elle seulement dormi ? – et est vêtue d’un jogging et d’un sweat de sport, assez serré pour lui tenir chaud. Après avoir dévoré son petit-déjeuner et s’être préparée, elle a donc décidé de faire un footing pour se préparer pour l’heure fatidique. Ne voyant pas le temps passer, la châtaigne constate que le Soleil est sur le point de se lever assez tardivement, et se décide donc à sprinter jusqu’aux Hauts plateaux. Sur la route, entre vieilles dames à aider et voisins à saluer et avec qui discuter – trop aimable pour ignorer les autres – elle finit par voir un premier rayon de soleil apparaître. C’est là qu’elle se décide à passer par les toits pour ne pas trop croiser d’autres personnes. Devant l’accès aux pics rocheux qui seront le théâtre de la rencontre tant attendue de l’équipe 1, Seika se dit que la voie normale sera trop longue. Elle use donc de son physique athlétique et de sa capacité à marcher sur des parois verticales pour grimper en quatrième vitesse, littéralement. C’est d’ailleurs pour cela qu’arrivée en haut, elle se retrouve presque à voler pour atterrir juste à côté d’un jeune homme aux cheveux dont la couleur l’étonne. Tout juste à l’heure – ou peut-être légèrement en retard – et arrivée d’une façon peu conventionnelle, la Genin s’incline devant sa Senseï, puis devant ceux qui semblent être ses nouveaux camarades – ne ratant ni leurs tenues, ni leurs apparences respectives – avant de se présenter, surtout à l’attention de Yugure et Senken :

« Yawa Seika, pour vous servir ! Enchantée de faire votre connaissance ! »

Puis, se tournant vers Aimi :

« Désolée de mon retard, Senseï, c’est impardonnable ! »

Le visage rouge de honte, elle s’incline de nouveau. C’est aussi la première fois qu’elle revoit la Chiwa depuis ses exploits du tournoi des Genin, mais elle préfère ne pas y penser pour ne pas gâcher ce moment qui doit être parfait. Les mots de la Chûnin pour la réprimander viendront plus tard.




_________________
Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Sam 23 Mai 2020 - 19:45





Attendant patiemment, les yeux fermés. La kunoichi essayait de faire abstraction de tout ce qui l’entourait et de se concentrer sur des présences éventuelles. C’était plutôt difficile de booster ses sens avec son chakra, mais étrangement, avec de l’entraînement et de la patience, cela fonctionnait plutôt bien. Aimi ne fut pas surprise alors de sentir une présence non loin d’elle. Ses yeux s’ouvrirent alors et son visage se tourna vers les pas qui se rapprochaient. Ils étaient jeunes, l’un avec un teint hâlé qui lui rappelait celui du déserteur venant de Kaze, l’autre d’une pâleur contrastante qui lui donnait envie de traverser la neige. Les tremblements de excitation de l’un trahissaient de sa nervosité, tandis que l’autre restait calme. Cela fit sourire la rubiconde qui salua tranquillement les premiers arrivants.

« Bonjour à vous, Senken, Yugure. »

Une longue minute après, une ombre venant du ciel vint rejoindre le sol tel un volatile. La rubiconde reconnut très rapidement la silhouette de son élève. C’était là une entrée remarquable qui la fit sourire. Celle-ci semblait plutôt en forme depuis la dernière fois. Aimi ne le montrait pas, mais elle s’en voulait de ne pas avoir été plus présente pour sa précieuse élève, elle l’affectionnait bien plus qu’elle le devrait sûrement, la voyant comme l’enfant qu’elle aurait aimé avoir. Une chose était certaine, la kunoichi se rattrapera et comptait bien savoir où elle en était psychologiquement. D’un simple signe de la main, la jeune femme invita la Yawa à se calmer, il n'était pas nécessaire de s'en vouloir et en plus, elle n'était quasiment pas en retard.

« C’est bon. Je vois que tu sembles bien en forme, depuis le tournoi, Seika. »

Voyons si parler de l’événement fera naître quelque chose chez la manipulatrice des portes. La combattante observa alors le trio devant elle avant de croiser les bras. La voilà responsable de ces trois garnements, cela promettait quelque chose d'intense. La jeune femme ne savait pas encore comment l'entente se passera mais elle fera de son mieux pour qu'ils se sentent intégrés et à l'aise. Cependant, elle ne comptait pas les laisser se reposer et avait en tête de les accompagner pour qu'ils progressent et qu'ils apprennent. Que ce soit dans la puissance comme dans les valeurs qu'elle aimait inculquer à son prochain.

« Pour commencer, je suis Chiwa Aimi, je suis celle qui prendra la tête de cette équipe et qui vous accompagnera durant votre parcours au sein d’Iwa. Je suis contente de pouvoir travailler avec chacun de vous. Tout d’abord, j’aimerais qu’on fasse le tour de chacun pour mieux apprendre à nous connaître. J’ai fait exprès de ne pas trop en lire sur vos dossiers pour vous laisser le choix de partager votre histoire, vos projets et vos capacités. Bien que je te connaisse déjà Seika, je pense qu’il est important que tes camarades t’écoutent aussi. Si jamais vous avez des questions, ça sera aussi le moment de les poser avant que l’on passe aux choses sérieuses. »

Un regard amusé et brillant de malice, la jeune femme comptait bien les tenir en haleine et faire en sorte qu’ils ne regretteront pas leur première rencontre. Le visage de la rousse se posa alors sur celui qui était le plus bronzé du groupe. C’était à son tour de commencer et le trio se clôturera avec la prise de parole de la future Irounin.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Dim 24 Mai 2020 - 18:00
Le plus nerveux du groupe, dont le visage ne trahissait pas beaucoup d'émotions si ce n'est de l'impatience, se demanda si le silence allait régner encore longtemps. Allaient-ils se regarder dans le blanc des yeux jusqu'à l'arrivée de leur dernier camarade visiblement en retard ? Il n'eût en réalité pas le temps de réfléchir à cette question. Telle une flèche transperçant l'air, les frottements générés par les vêtements de la jeune adolescente alerta les tympans du balafré. Sans qu'il n'ait le temps de réagir, pris au dépourvu, seul son regard étonné accueilla la nouvelle arrivante à l'entrée particulièrement extravagante.

Regard amarante fixé dans ses prunelles châtains lorsque celle-ci croisa son regard, l'Okunote la reconnut immédiatement. Cette Genin, gênée par la honte, était la même qu'il avait eu la chance d'observer en demi-finale du tournoi national. Il n'aurait imaginé faire partie de son équipe un jour, étant donné l'écart de niveau fondamental qui les séparait. S'il devait l'affronter aujourd'hui, l'issue du combat ne ferait aucun doute, même si se l'avouer était compliqué pour un homme aussi fier que le Kazejine.

Aussi bref qu'appuyé, son regard loin d'être accusateur se rabattit sur la kunoichi leur faisant face. Elle était donc la préceptrice responsable de cette équipe officiellement formée. Ce premier instant partagé, encore anecdotique, resterait sûrement gravé dans la mémoire du manipulateur de limaille. Cette journée réalisait la promesse faite dans un village perdu entre les dunes du pays des sables. Une promesse partagée par les deux frères présents aujourd'hui.

Silencieux, l'homme au teint mat ne prit pas la peine de réagir à la présentation d'Aimi, mis au courant de son identité grâce à la signature de sa lettre. Il était tout de même honoré d'hériter de son tutorat, car d'après les dires de Yugure, la Chiwa était la plus prestigieuse des senseï. D'autant plus pour un ninja souhaitant se spécialiser dans le médical, comme l'était son compatriote. La laissant terminer son discours de présentation, Senken ne prit pas de suite la parole, laissant planer un silence presque gênant sur la discussion. Lorsqu'il comprit qu'il devait se présenter, l'homme aux améthystes se racla la gorge avant de prononcer le moindre mot.


- Okunote Senken, je manipule la limaille de fer.

Il ne fallait pas être un spécialiste du comportement pour comprendre que le social ne faisait pas partie des qualités du Kazejine, si tant est qu'il en ait. Les bras croisés, l'allure neutre, ses yeux firent l'erreur de croiser ceux de Yugure posté sur sa droite. Il sentit alors, par le regard, tous les reproches insinués par ce dernier. Des efforts... Oui, des efforts.

- J'viens de Kaze no Kuni, avec Yugure, et ça fait trois ans qu'nous sommes ici. J'veux devenir un meilleur shinobi car j'veux gagner de l'argent.

Mal à l'aise quant à l'idée de parler de lui, l'Okunote avait replongé dans sa mauvaise habitude à mâcher les mots. Un reste de l'accent de leur village natal, qu'ils s'efforçaient souvent de cacher lorsqu'il fallait faire bonne impression. Nul doute que ça ne plairait pas à son acolyte bien plus habile que lui dans l'art de manier les mots. Présentation faite, cruellement concise mais plus étoffée que ce qu'il aurait fait d'habitude, ses pupilles voyagèrent jusqu'au second Kazejine dans l'espoir qu'il prenne le relais.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Lun 25 Mai 2020 - 12:13
En tout cas une chose est sûre c’est que Seika n’est pas la première à se présenter et que son entrée est plus flamboyante. Yugure met sa main devant sa bouche pour dissimuler qu’il rit doucement avant de répondre à la jeune fille au visage rouge.

- Bonjour à vous aussi, Yawa, un honneur de vous rencontrer.


« Le tournoi ? Elle a participé au tournoi de Chunin ? Je n’ai vu que la finale je n’ai aucune idée de sa force. » pense rapidement le jeune garçon suivit rapidement d’une autre réflexion.

Son visage se fend d’un large sourire en entendant la confirmation que la plus grande ninja-médical du village, dirigeant en même temps l’hôpital, allait être leur senseï. « Finalement il y a peut-être une justice en ce monde. C’est l’occasion d’en apprendre le plus possible sur les arts médicaux ninjas ».

- Comment vient de dire mon ami Senken, nous venons en effet tous les deux de Kaze no Kuni et nous avons entrepris un voyage vers Tsuchi parce que nous avons décidé de devenir des shinobis.


« Il faut bien leur donner un peu plus d’information » se dit-il alors que son regard se tourne vers Senken comme pour l’aider à faire bonne figure. C’est le moment qu’il redoutait tant depuis plusieurs jours et aussi l’une des raisons pour laquelle il se levait plus tôt que d’habitude. L’adolescent aux cheveux bruns tait volontairement l’information qu’ils vivent dans le quartier le plus … populaire du village. Le but est toujours de mettre toutes les chances de leur côté.

- A l’Académie j’ai appris à user des arts médicaux appelés « Iroujutsu ». J’espère devenir un shinobi assez bon pour soigner n’importe quelle blessure mais je suis encore bien loin du compte, je dois l’admettre.


Le garçon décide de ne pas s’attarder plus longtemps sur la question Senken sachant très bien ce qui a mené son ami à cette voie après la nuit fatidique qui allait changer à tout jamais leur vie. « Si dans l’équipe d’intervention qui nous a sauvé la vie il y avait au moins un seul eisenin Hana serait encore en vie aujourd’hui » mais celui-ci soupire légèrement à la réponse de son ami. Aucunement en raison de ce qu’il vient de dire mais sachant très bien que les gens allaient le juger, et par extension lui, au vu de la réponse de son ami. Il décide de juger ce que vont dire les Kunoichi et s’il voit que ça tourne mal il tentera d’utiliser la diplomatie.

- Je dois l’admettre je n’aime pas trop la violence gratuite. Il faut toujours tenter de parler avant de se … taper dessus. Peut-être que ça m’handicapera pour de futurs missions mais, en toute franchise, je n’ai pas votre expertise senseï et je ne peux donc me prononcer.


« Autant être honnête sur ce coup-là et au vu de la réaction de Seika pour quelques secondes de retard la senseï n’a pas l’air du genre à rigoler » mais l’objectif est d’aider Senken à se faire oublier derrière une muraille de mots.

- Quant à mes objectifs futurs mon rêve est de voyager. De rencontrer des ninjas de d’autres villages et des civils de d’autres pays. Que ce soit pour en apprendre plus sur l’histoire de notre monde, sur l’art médical ou pour découvrir des artefacts.


Dans un sens les deux Kazejins, n’ayant jamais rien possédés, ont développé un certain matérialisme qui se manifeste différemment que ce soit pour l’un ou pour l’autre. Son large sourire se réduit pour ne plus que laisser place à un sourire en coin. Sa tête se tourne vers Senken et hoche très faiblement en sa direction comme pour lui indiquer que tout allait bien se passer. Ensuite ses yeux cherchent une autre cible et se tournent vers Seika.

- Et oui, vous avez sûrement percé mon secret, j’aime lire des livres je l’admets.

Dit-il d’un ton léger laissant à présent la place à la fille au visage écarlate.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Lun 25 Mai 2020 - 13:18
Une réprimande serait sans doute mieux passée que les mots d’Aimi. Les rougeurs disparaissent assez vite des joues de la châtaigne, et la mention du tournoi fait comme l’effet d’une brique sur le crâne de la petite. Elle s’efforce de ne pas le montrer, mais les vieux démons que Tenzin a tenté d’enfermer ne sont pas bien loin, finalement. Par respect pour ses camarades, Seika fait preuve d’une grande force pour ne pas se perdre dans ses lamentations intérieures, et les écoute avec grande attention. Le premier semble peu bavard, mais ce qu’il dit intéresse la Yawa : un Kazejin, habitant du pays du vent, qui n’est dans ce pays que depuis peu. Pour une adolescente qui ne connaît pas le monde extérieur, c’est une information qui l’intéresse. Elle le fixe comme un chien fixerait un os, puis fixe Yugure, qui prend la parole à son tour. Si le premier l’intéressait de par ses origines, le second quant à lui prononce plusieurs mots qui ne la laissent pas indifférente. Un ninja médical, comme sa Senseï, et un garçon qui aime lire. Lorsqu’il la regarde, elle détourne les yeux, rougissant légèrement, ce contact visuel n’étant pas prévu lorsqu’elle a commencé à le fixer.

Voici donc que c’est le tour de la brune de prendre la parole, mais elle ne sait pas par où commencer, car le Shimajima l’a quelque peu déconcertée, pour des raisons qu’elle ignore. Faisant mine de réfléchir, et espérant ne pas être rouge comme une tomate du fait de sa gêne, elle ne tarde pas à retrouver l’usage de la parole :

« Alors euh… moi aussi je suis contente de vous rencontrer… j’espère qu’on va bien s’entendre… enfin, moi je vous aime déjà… enfin je vous aime bien, vous avez l’air gentils… et euh, j’espère qu’on pourra lire ensemble, Yugure… »

Les mots semblent partir dans une direction qu’elle ne comprend pas, devant par la même occasion faire honte à la Chiwa, étant donné que c’est la plus ancienne de ses élèves, et qu’elle semble incapable de faire preuve de sérieux. Regardant alors la rubiconde, pour se donner du courage – l’Eiseinin étant son modèle depuis leur première rencontre – elle enchaîne, toujours aussi rouge :

« Je maîtrise le Hachimon, c’est-à-dire que je peux briser les verrous psychiques imposés par le corps et ainsi développer des capacités dépassant les limites humaines, au prix d’un contrecoup très difficile à vivre. Enfin, maintenant j’ai l’habitude de les subir, parce que je les utilise… trop souvent. »

De nouveau, elle oublie les raisons pour lesquelles elle a rougit dans un premier temps et se sent encore honteuse vis-à-vis du tournoi. Le moment de faire une pirouette pour changer de sujet, en somme :

« Mais je compte apprendre la médecine, aux côtés d’Aimi-Senseï, et maîtriser l’Irou jutsu ! Comme ça je pourrai me soigner sans dépendre des autres, mais aussi aider mes alliés en toutes circonstances. Et moi aussi j’aime lire, comme Yugure ! »

Son cerveau rame légèrement, du fait de la situation, et elle reprend :

« Enfin, je veux dire que Yugure aime lire aussi, et que moi aussi, pas que… enfin, sinon j’aime les ramens, et maman tient un restaurant, si vous voulez venir, vous êtes les bienvenus ! C’est aussi là que j’habite, c’est dans les quartiers résidentiels, ça s’appelle « Restaurant de ramens Yawa ». »

Changeant de sujet, pour éviter le malaise, aussi vite qu’elle charge un ennemi en utilisant les portes, la petite semble en avoir fini. Elle rajoute juste un dernier point :

« Mon but dans la vie est que tout le monde soit heureux. Humain, animal, peu importe, je n’accepte pas le malheur ni la souffrance. Pour l’instant j’ai plutôt échoué dans mon objectif principal, mais je vais tout faire pour m’améliorer et aider tout le monde. Yugure, Senken, si vous avez besoin de mon aide, n'hésitez jamais à me demander, je ne refuse jamais d'aider quelqu'un.»

Elle s’arrête alors, un grand sourire aux lèvres, le souffle court après autant de mots, et laisse la rougeoyante reprendre la parole.




_________________
Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Sam 30 Mai 2020 - 0:05





Après s’être présentée, c’était au tour du trio d’en faire de même. Elle n’en avait pas dit beaucoup, mais le plus important était ses élèves. Son regard se posa alors sur l’auburne, un fin sourire aux lèvres en quête de sa prise de parole. Durant de longues secondes un silence régna au sein du groupe avant que la Chiwa lui fasse un signe de tête pour l’inviter à s’exprimer. Celui-ci se présenta sous son nom et présenta sa maîtrise de la limaille de fer. Elle croit avoir souvenir d’avoir eu une camarade iwajin qui la maîtrisait aussi et comprenait mieux la présence de sa gourde sur son dos. C’était un pouvoir intriguant contre lequel la rougeoyante aurait bien aimé se battre, mais chaque chose en son temps.

Bien qu’il ne semblait pas très bavard, il fit l’effort de continuer en précisant qu’il venait de Kaze tout comme Yugure. Un intérêt non dissimulé s'égaya sur le minois de la rubiconde. Devenir un meilleur shinobi pour gagner de l’argent ? C’était une cause comme une autre, bien que la jeune femme aurait souhaité en savoir plus. Mais avant de prendre la parole, Aimi laissa son camarade s’exprimer à son tour, peut-être qu’il en dira plus. En tout cas, celui-ci semblait plus enclin à prendre la parole, bonne nouvelle. Souhaitant donc devenir shinobi, ils avaient fait le choix de se rendre à Tsuchi pour pouvoir atteindre cet objectif.

Elle fut agréablement surprise en apprenant qu’il maîtrisait aussi les arcanes médicaux. Un fin sourire se dessina sur ses lèvres alors qu’elle croisa ses bras et qu’elle pencha sa tête sur le côté. Très bien, se disait-elle. Ils avaient besoin de médecins alors le Chiwa ne pouvait qu’être enthousiaste. Et s’il avait encore besoin d’apprendre, la rousse serait là pour lui, comme elle l’était pour Seika. Le jeune homme semblait être plutôt tourné vers la diplomatie que vers la solution de la violence, cela plaisait aussi à la kunoichi qui préférait parler avant de frapper.


« Je suis contente de pouvoir en connaître plus sur vous. Senken, je suis de ceux qui respectent les gens qui se battent pour atteindre leur objectif -tant est-il qu’il est honorable- vouloir gagner sa vie est tout à fait normal. Kaze est un pays dont j’ai beaucoup entendu parler, j’aimerais beaucoup y aller un jour pour le découvrir. Je rencontre beaucoup de personnes qui y ont vécu, j’espère pouvoir arpenter le sable et rencontrer les cactus… Quant à toi Yugure, je suis contente de rencontrer quelqu’un du corps médical. Je suis d’accord concernant la violence qui ne devrait pas être la première solution. Je ne sais pas si je suis plus légitime qu’un autre pour me prononcer, mais il arrive cependant, que parfois que nous n’ayons pas le choix, surtout quand la personne ne se montre pas coopérative ou qu’elle représente un danger ou une menace par exemple. Il est certain que si je vois quelqu’un s’en prendre à mes précieux élèves, la diplomatie passera en second plan par exemple. »

Aimi adressa un grand sourire au groupe avant de laisser le châtain continuer de présenter ses objectifs. Voyager, elle avait l’impression de s’entendre, ou d’entendre ses camarades qui aspiraient beaucoup à partir pour découvrir d’autres villages et faire d’autres rencontres. Décidément, ce jeune homme lui ressemblait beaucoup, s’il aimait en plus lire des livres, elle avait trouvé son elle, mais masculin. La Chiwa rigola doucement. Ce fut alors à sa précieuse petite Seika de prendre la parole. Bien qu’elle ait essayé de la piquer un peu sur le tournoi, elle tenait beaucoup à elle et la respecter vraiment. Mais l’inquiétude de son état psychologique la poussait à devoir agir ou à la questionner. En attendant, elle l’écouta s’adresser au groupe, avec ses adorables joues rosées. La genin semblait perdre ses mots ce qui amusa l’Irounin, mais qui la comprenait aussi, parce qu’elle avait été la même quelques années auparavant. Elle mentionna la maîtrise des portes qu’elle connaissait déjà et le fait qu’elle les utilisait souvent et que les séquelles étaient bien présentes. Ce don donnait mal à la tête à l’Eiseinin qui aimerait pouvoir aider la Yawa avec cette capacité à double tranchant. Elle sourit tout en l’écoutant s’exprimer, c’était une douceur et une spontanéité qui faisait fondre le cœur de chacun.

« Bien, très bien tout cela. Je suis moi aussi une adoratrice de la lecture. Je vous partagerai quelques livres de l’hôpital pour que vous révisiez ensemble dans ce cas ! Sinon, j’organise un cours dans quelques jours dans l’un des laboratoires. Si Seika devra être présente, je te propose Yugure, de venir aussi y participer, on pourra un peu plus discuter pour que je comprenne ton parcours et comment je peux t’aider, si tu le souhaites. Quant à Senken, j’espère que nous pourrons aussi trouver un moment pour discuter, j’aimerais aussi tester l’étendue de tes capacités.

En attendant, j’aimerais un peu tester vos capacités à réagir en situation réelle dans une consigne donnée et voir ce que vous valez. Parce que j’aime analyser la volonté de chacun. Ne bougez surtout pas.
»

La jeune femme savait qu’ils auraient un autre moment pour mieux discuter. Elle ne préférait pas les remplir de paroles et mieux passer à la pratique. C’était d’ailleurs le moment pour elle de montrer l’étendu de ses pouvoirs et d’utiliser sa nouvelle affinité, qui s’était éveillée il y a peu encore. Un nombre élevé de mudras se dessina entre ses doigts avant que ses deux mains se posent sur le sol. Celui-ci se mit alors à trembler sous leur pied et Aimi comptait bien regarder leur réaction. Tout doucement, la terre domina le sol avant de se surélever et de s’élargir pour devenir à la fin une sorte de grande arène. Des piliers en dessous soutenaient la zone laissant l’équipe élevée à plusieurs mètres du sol. La chunin se laissa alors tomber en contrebas et fit apparaître un pylône sur lequel elle resterait.

« Nous aurons pleins de moments pour vous tester en situation réelle, en équipe ou l’un contre l’autre. Aujourd’hui, le but est d’utiliser tous vos moyens, pour rester le dernier sur la plateforme. Usez de votre tête et de vos capacités et surprenez-moi. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Sam 30 Mai 2020 - 20:12
Son tandem ne se fit pas attendre pour prendre la parole, laissant apprécier au reste du groupe son élocution bien plus développée. Des deux, Yugure était de loin le plus social avec les étrangers, contrastant avec la méfiance que Senken éprouvait à leur encontre. Il savait se faire passer pour un vrai "Iwajine", du moins, c'est ce qu'aimait dire le manipulateur de limaille pour l'embêter. Les informations qu'il transmit au groupe ne surprirent pas l'Okunote puisqu'il était évidemment au courant de l'intégralité d'entre-elles. Bien différent de son compatriote, il respectait néanmoins ses principes et ses valeurs, connaissant aussi ses loisirs ainsi que son amour pour la médecine.

La parole, une fois sa présentation terminée, fut transmise d'un regard à la plus jeune des deux kunoichi, celle qu'il avait pu observer au tournoi, celle dont l'arrivée l'avait étonné. Son attitude continuait d'intriguer le balafré, qui ne comprenait toujours pas, malgré les années, cette manière qu'avaient les Tsuchijines à perdre leur moyen en public. Il généralisait, mais ce trait de caractère - pourtant commun - n'était pas partagé par les personnes de son village natal. Constamment dans le jugement, l'enfant du désert ne détourna pas le regard un seul instant, assimilant les paroles de sa camarade pour ne rien rater. Il n'était pas compliqué de deviner que la Yawa ressemblait bien plus à son camarade qu'à lui, partageant même certaines passions et son envie d'apprendre l'Iroujutsu. Au milieu de ces trois adeptes de la médecine, Senken se sentit presque de trop l'espace d'un instant, se demandant s'il avait réellement sa place dans cette équipe.

Sans laisser transparaître de signe particulier, le regard du Kazejine voyagea jusqu'à la femme aux cheveux de feu. La pratiquante de l'Hachimon l'avait en réalité amusé, mais il était bien trop tôt pour l'embêter avec sa timidité, au risque de se mettre dans de beaux draps dès le premier jour. Ainsi, il écouta sa préceptrice prendre la parole, revenant sur les différents discours qu'elle avait visiblement bien écouté. Heureusement pour lui, ses camarades avaient assez étoffé la conversation pour ne pas avoir à subir une nouvelle vague de questions de sa part. Les informations, il préférait les donner en temps voulu et aux personnes dignes de confiance.


- Très bien.

Tristement sobre, c'est tout ce qu'avait trouvé le jeune homme à répondre, bien que l'idée d'être testé par sa professeur ne le gênait pas, bien au contraire. Avant même que plus d'informations ne soient transmises, la série de mudrâ exécutée par Aimi mit l'Okunote sur la défensive. Les yeux violacés du garçon s'écarquillèrent légèrement, parcourant la plateforme à la conquête de réponses à ces tremblements soudains, puis revinrent à sa senseï lorsqu'il comprit. La puissance de la Kunoichi qui leur faisait face venait d'être prouvée en quelques secondes. Le Genin était impressionné, n'ayant jamais observé de Jutsu similaire auparavant, et resta immobile en attendant les consignes de la Chiwa.

L'exercice était clair, compris et assimilé par le Kazejine qui s'empressa de faire un bond en arrière pour prendre de la distance avec ses camarades. Il se trouvait presque au bord de la plateforme, le vide dans son dos, gardant ses deux adversaires en visuel pour ne pas prendre une attaque surprise. D'un geste de la main droite, il désagrégea sa jarre qui se transforma en un amas de particules serpentant de manière harmonieuse autour de sa silhouette. La limaille était son arme mais aussi son bouclier, un compagnon fidèle et plus qu'utile dans cette situation.

Loin d'être le meilleur analyste du groupe, il préférait ne pas laisser de temps de réflexion aux autres membres de son équipe. Deux javelots prirent forme après quelques mudrâ, avant de fuser en direction de Seika. Cette dernière était la plus surveillée de la part du balafré, qui connaissait évidemment son compatriote sur le bout des doigts. Sa stratégie consistait donc à se débarrasser de la plus grande menace en premier. Quelques gouttes de pluie s’écrasaient doucement sur sa chevelure parme, qu'il dégagea de son front d'un geste de main, pleinement concentré pour ne pas décevoir Aimi.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Lun 1 Juin 2020 - 16:45
Celui-ci ne répond que d’un léger sourire en voyant Seika détourner le regard à son encontre. Mais cet acte est très vite oublié lorsque cette dernière réussit à reprendre contenance pour ouvrir la bouche.

- Oui bien sûr. Tout le plaisir sera pour moi.

« Bon on ne possède pas vraiment une bibliothèque ni de livres et Senken refuse qu’on en achète parce que c’est du gaspillage de ryos selon lui. Bon c’est vrai qu’on ne roule pas sur l’or mais des connaissances acquises ne sont jamais perdus. Yugure, n’ayant jamais entendu parler de l’Hachimon demande à son interlocutrice.

- Au prix d’un contrecoup très difficile à vivre tu dis ? Que veux-tu dire par là ? Cela me rend encore plus curieux d’en savoir plus. En tout cas, vu comment tu en parles, ça a l’air très fort.


« Quoi ? Elle compte également faire médecine ? On est capable de faire autant de choses à la fois ? Enfin, dans tous les cas, c’est ma rivale directe pour l’apprentissage des arts médicaux aux côtés d’Aimi. Je ne vais pas me laisser abattre ». Le ninja-médical, brièvement perdu dans ses pensées, baisse les yeux et serre son poing avant de se concentrer à nouveau sur la suite des paroles de Seika.

- J’ai hâte qu’on commence à étudier la médecine ensemble. En plus, avec des livres de l’hôpital que propose la senseï on va sûrement très vite apprendre. Ouah ?! Ta maman tient un restaurant de ramen ? Ce serait avec plaisir qu’on aille le visiter pour y manger.

Dit-il en tournant brièvement son regard vers Senken « Enfin, il faut voir si sa maman donne les invendus de la journée. Ça nous permettrait d’économiser de la nourriture mais hors de question de lui demander. Aujourd’hui nous sommes ici pour faire bonne impression à la senseï ».

- Je …

L’adolescent semble s’interrompre un instant en entendant le but de la vie de la fille maîtrisant l’Hachimon. « On dirait un peu … Hana » Yugure se contente de ne rien dire et affiche juste son habituel sourire en coin pour cacher sa brève déconcentration.

- Tu es trop dure avec toi-même. Nous ne sommes que des Genin. Je suis convaincu que tu vas réussir à remplir ton objectif. Peut-être pas tout de suite mais ce ne serait pas drôle si on réussit tous notre rêve directement et que tout nous était acquis. Tu ne penses pas ? Et merci de proposer ton aide. Ce n’est pas tomber dans l’oreille d’une taupe.


L’Eisenin tente un trait d’humour. Vivant dans les pays des roches et la taupe aimant bien creuser dans la terre, tout en étant sourde, il tente de faire rire sa camarade avant d’écouter attentivement ce que sa senseï veut leur dire. « Donc oui, comme disait Taishi, de manière général tout dépend de la situation. Mais … J’aimerais bien pouvoir me préparer mentalement plutôt que me retrouver face au fait accompli et ne rien savoir faire ».

- Merci SenseÏ. J’ai également hâte de retourner à Kaze. Peut-être qu’on nous enverra là-bas au cours d’une mission. Cela est pareil pour vous, on ne laissera personne vous faire du mal. Enfin … On ne laissera personne faire du mal à quelqu’un de notre équipe je veux dire.


Le but est de se faire bien voir aujourd’hui par leurs camarades et il ne faut pas se montrer trop impétueux. Il est temps d’effacer l’ardoise de leurs mauvais comportements à l’académie des shinobis. Aujourd’hui est un nouveau joueur et ils devaient donner tout ce qu’ils ont.

- Ce serait avec plaisir que j’assisterais au cours. Je … Merci.

L’Irounin semble gêné par cette proposition d’aide des plus altruiste, en effet, « aider son prochain » ne fait pas vraiment parti du vocabulaire des habitants d’Iwajuku. Cela est visible tout simplement parce qu’il détourne brièvement le regard pour se gratter la joue droite à l’aide de son index avant de reprendre rapidement contenance.

- J’ai hâte d’y être et de parler du noble art de l’Iroujutsu. Je suis convaincu que je vais vraiment apprendre beaucoup, ne maîtrisant que des notions basiques des arts médicaux. Et Senken est également impatient de discuter avec vous.


Répond-t-il voyant l’absence de réponse de son frère dont il ne partage pas le même sang. Puis semble étonné par les instructions données par Aimi mais récupère très vite son sourire en coin avant de voir le sol se transformer en une plateforme. Immédiatement Yugure se recule rapidement comme pour éviter un potentiel piège ou pieu mais rien de tout ça arrive. Le vrai piège réside dans les prochaines paroles de la senseï et de l’action de son ami.

- STOP !

Dit-il en voyant la technique des javelots, qu’il commence à ne que trop bien connaître, se former pour attaquer Seika. Il se met rapidement devant celle-ci et, après avoir exécuté plusieurs, mudras forme un bocle fait de roche sur son bras gauche pour tenter de parer les deux javelots. Le premier se plante dans le petit bouclier tandis qu’il ne parvient qu’a faiblement dévier la trajectoire du deuxième ce qui a pour effet de l’érafler au niveau des côtes. Apparemment le javelot a réussi à percer les vêtements de Yugure vu qu'il est déchiré et que du sang commence à doucement s’écouler de sa blessure, bien que superficielle. Le bocle se brise suite à la déviation.

- On ne va pas se battre juste parce que quelqu’un nous a demandé de le faire. En plus, elle ne nous a même pas demander de notre battre vu qu’elle a dit que qu’il y aurait plein d’autres moments pour nous tester en situation réelle. On ne sait même pas si la senseï va mettre des pièges sur la plateforme ou si elle va la faire bouger pour tenter de nous déséquilibrer et nous faire tomber. On ne sait rien de tout ça.

« On vient à peine de se rencontrer et on veut déjà s’attaquer l’un l’autre. C’est ça être une équipe ? »

Spoiler:
 
-
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Sam 6 Juin 2020 - 14:17
Comme toujours, Aimi impressionne Seika par sa façon de parler et de savoir trouver mot à donner à chaque phrase de son interlocuteur. En résumé, si la beauté physique, la classe et la puissance de sa Senseï sont des éléments qui la font l’adorer et ont créé une confiance aveugle de la jeune fille en l’Eiseinin, ce qui la place encore plus haut dans son estime est la grande intelligence de la rubiconde. Si la brune n’est pas en reste à ce niveau – n’en déplaise aux personnes la trouvant puérile et idiote dans sa façon d’être – elle sait que les astres ont été bien plus généreux avec celle qui a tant à lui apprendre. Hochant la tête en écoutant la Chiwa leur proposer, à Yugure et elle, de leur prêter des livres de l’hôpital, elle jubile d’avance à l’idée de progresser dans la médecine. Ce qui lui plaît d'autant plus est la mention de cours que donnera la Senseï à l'hôpital, qui arrache un large sourire à l'adolescente. Assister à des cours de la rougeoyante représente une opportunité plus que géniale pour la châtaigne, qui a déjà hâte d'y être. Néanmoins, à l’heure qu’il est, son niveau est proche du néant, n’ayant pu acquérir que les bases les plus théoriques, à savoir des éléments assez simples qui lui ont tout de même pris un certain temps à maîtriser. Désormais, les quelques ouvrages conseillés par sa professeure n’ont plus vraiment de secrets pour elle.

Yugure pose alors des questions à la jeune fille, les unes à la suite des autres, mais la timidité – chose assez rare chez elle – de l’adolescente ne lui laisse pas le temps de répondre avant qu’il n’enchaîne. Elle finit tout de même par donner quelques éléments de réponse, pour ne pas paraître irrespectueuse, non sans détourner le regard et jouer avec une mèche de cheveux :

« C’est très fort, oui, mais ça force aussi le corps à aller au-delà de ses limites, et cela entraîne quelques déchirures, plus ou moins importantes, au niveau de mes muscles. Et pour ce qui est du restaurant de maman, vous êtes bien sûr tous les trois les bienvenus. »

Elle le remercie concernant ses propos sur son but, et cela lui fait chaud au cœur de savoir que ce jeune homme quasiment inconnu croît en elle. Il a l’air gentil, en plus de ses autres qualités, mais la petite secoue la tête pour ne pas penser à tout cela. En tant que première élève de Chiwa Aimi, elle doit rester digne et forte devant ses nouveaux camarades. Hors de question de faire honte à une Senseï aussi prestigieuse.

Le discours de la flamboyante change alors, passant des présentations à… l’action. Déjà ? La Yawa n’est vraiment pas prête à agir, et encore moins à se battre contre ces deux nouveaux camarades, même si la rougeoyante n’a pas mentionné de baston pour l’instant. Alors que la terre bouge, démontrant une affinité que la petite ne connaissait pas à la Chûnin, c’est une sorte de plateforme assez haute perchée qui vient se former, et les consignes sont ensuite données par celle dont la beauté radieuse est comme un soleil, du fait de sa position surélevée par rapport au trio de Genin. Si la châtaigne a quelques questions avant de débuter, Senken ne laisse pas vraiment le temps à la réflexion, et c’est par une intervention éclair de l’Irou-nin junior qu’elle ne se retrouve pas blessée du fait de son inattention. Un peu prise de court, elle ne rajoute rien aux propos de son camarade, qui est aussi son héros… décidément… et attend la réponse de l’Eiseinin.



_________________
Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Ven 12 Juin 2020 - 15:11





Si Senken ne semblait pas ouvert à la discussion, se n’en était pas de même pour son camarade qui en avait à dire. Aimi laissa le jeune homme et Seika échanger, croisant ses bras pour attendre qu’ils terminent leur petite discussion et sourit lorsque celui-ci apporta de nouveau son attention à elle. La douce fut enchantée d’entendre ces paroles et hocha de la tête.

« Nous aurons sûrement l’occasion de nous y rendre ensemble même ! Et j’apprécie cet esprit de protéger son camarade, son équipe, c’est une bonne chose. »

Sa proposition pour le cours semblait le toucher bien plus qu’il en fallait. Elle savait aussi que la Yawa, c’était un vrai plaisir de pouvoir y participer. En tout cas, pour l’Eiseinin, c’était tout à fait naturel, mais peut-être pas pour lui. Les deux nouveaux membres allaient être surpris de voir que leur sensei était bien plus que l’altruisme. Sans même davantage les connaître, elle voulait tout leur apprendre, autant qu’avec Seika, elle voulait donner le maximum pour ses élèves pour qu’ils progressent et s’épanouissent à Iwa. La Chiwa se contenta de hocher de la tête et fut amusée de le voir s’adresser pour son partenaire. Elle n’en doutait pas une seconde de toute façon, il fallait laisser faire le temps et la confiance ne se forgeait pas si facilement. Peut-être qu’ils pourront même aller manger dans ce restaurant après ce qu’elle leur avait réservé ?

Mais comme pour tout, Aimi savait qu’elle aurait d’autres moments pour en apprendre plus sur chacun, travailler individuellement comme en groupe. Pour l’heure, elle avait envie de les voir agir parce que la rousse voulait évaluer la trempe de ses élèves. Bien qu’elle connaissait déjà assez bien la manipulatrice des portes, comment réagirait-elle en la présence d’autres personnes qu’elle ? En réalisant ses mudras, elle érigea une grande plateforme où les trois logeaient suffisamment pour se déplacer. Cela demandait beaucoup de chakra, mais ça ira pour aujourd’hui. Une petite démonstration impressionnante qui les mettait dans le vif du sujet.

Et étonnamment, le premier à s’exprimer fut celui qui ne disait pas grand chose. Il usa de la limaille de sa jarre pour créer deux piques et les lancer sur Seika. Aimi observa sans dire quoi que ce soit et garda un visage neutre. Yugure réagit très rapidement, comme s’il connaissait bien l'Okunote et se plaça devant la châtaigne pour la protéger avec le pouvoir de la terre. Bien que la défense était bienvenue, l’une des lances vint le blesser sur le franc. La réaction inattendue ne donna pas trop le temps de réagir pour Seika qui subit tout ce qu’il venait de se passer. En écoutant Yugure, la kunoichi sourit grandement avant de réaliser de nouveaux mudras. Un clone d’elle, parfaitement identique se positionna à ses côtés avant de sauter en contrebas et de poser ses mains sur le pilier.


« Bien. Écouter les consignes, c’est bien, mais à quel prix ? Que choisirez-vous à la fin ? Combattre vos coéquipiers ou travailler ensemble ? Mais comment faire lorsqu’un seul doit rester sur la plateforme ? Yugure tu as eu une bonne réflexion, voyons voir comment vous allez réagir quand la terre souhaite prendre elle aussi le pouvoir. »

Son clone réalisa alors des mudras et plaqua de nouveau ses mains sur le pilier tandis qu’il le parcourut de chakra. Un léger tremblement naquit alors sous leur pied dans le but de leur faire perdre l’équilibre. Du milieu, des piques jaillirent et sortirent du sol pour se diriger vers Senken, puis vers Yugure et Seika. Le but étant de tous les faire tomber. Devoir gérer ses adversaires ou partenaires, en plus des pièges. Comment allaient-ils agir ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Ven 12 Juin 2020 - 15:52
Cette manière qu'avait Yugure de s'exprimer à la place de son frère ne l'avait jamais vraiment gêné. D'une part, parce que le plus jeune des deux le connaissait très bien, mais aussi parce qu'il lui permettait de rester silencieux tout en transmettant ses idées. En effet, en apprendre plus sur les deux kunoichi présentes l'intéressait, peut-être pas jusqu'au point d'en être impatient cependant. Son compatriote aimait toujours embellir les choses et Senken ne pouvait pas lui en vouloir.

Du moins, pas pour cette raison, mais il en existait un milliard d'autres qui pouvaient très bien animer la colère du shinobi aux cheveux parmes. L'acte que venait de produire l'Eiseinin, par exemple, en représentait l'exemple parfait. Si l'esprit d'équipe et la coopération n'étaient pas des concepts étrangers à l'Okunote, les consignes restaient les consignes et n'importe quel moyen était bon pour réussir cet exercice. La défense du preux chevalier sur l'encore inconnue princesse révolta le manipulateur de limaille, qui ne pouvait comprendre les agissements de son acolyte de tous les jours.


- Utiliser tous nos moyens pour rester le dernier sur la plateforme, c'est la consigne Yugure.

Ce n'étaient pas des excuses, ni des regrets d'avoir été le seul à lever la main sur ses compagnons. Le balafré se demandait même pourquoi ces derniers n'avaient pas réagi, ne souhaitaient-ils pas gagner ? Yugure n'était pourtant pas un perdant. L'adolescente non plus, à en juger par le combat qu'elle avait livré au tournoi. Alors, pourquoi ? De tous, le médecin en herbe était le plus apte à sentir que son frère venait d'être vexé par son attitude.

L'ouïe de l'impatient fut captée par les paroles de la Chiwa, qui félicita l'apprenti médecin pour une réflexion que l'Okunote jugeait idiote. Il n'était décidément pas sur la même longueur d'onde que le reste de l'équipe. Tant pis, s'il devait prouver qu'il avait raison en restant le dernier sur la plateforme, c'est ce qu'il allait faire. Le tremblement suivi des menaces venant du sol obligèrent le Kazejine à concentrer du chakra dans ses pieds pour bondir une première fois, évitant la perte d'équilibre et fuyant les dangereux piques qui lui étaient destinés.

Pas sorti d'affaires pour autant, puisque les assauts terrestres ne semblaient pas vouloir le laisser tranquille, un signe de main détacha un essaim de limaille qui vint se solidifier sous ses pieds, lui permettant de prendre un nouvel appui pour sauter à nouveau. L'altitude gagnée lui permettait pour l'instant d'être tranquille, lui laissant du temps pour en faire perdre à ses camarades. Peut-être allaient-ils s'allier contre lui, mais tant pis. Quelques signes de mains suffirent à former plusieurs projectiles semblables à des pointes de flèches, qu'il divisa équitablement entre Seika et Yugure assez proches pour partager la réception de l'attaque.


Spoiler:
 


Dernière édition par Okunote Senken le Mer 24 Juin 2020 - 14:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Lun 15 Juin 2020 - 2:49
Il sait très bien au fond que son ami veut bien faire mais qu’il a parfois une manière étrange de le montrer. Et tous, ici, ont la preuve devant leurs yeux. « Le pauvre, il veut juste montrer à Aimi l’étendue de ses capacités et ça n’a pas dû lui faire plaisir que tout le monde souhaite se tourner vers les arts médicaux dans l’équipe ». L’adolescent tourne la tête en direction de sa senseï qui la félicite.

- Évidemment, Aimi-Sama ce n’est qu’un simple exercice ! Ce serait dommage que quelqu’un se blesse pour … ça …

Dit-il laissant sa phrase en suspend sans oser la terminer par peur de vexer celle qui a mis en œuvre ce défi pour tester ses élèves. Enfin, encore faut-il que cette dernière les accepte. Peut-être est-ce une mise à l’épreuve pour vérifier s’ils sont aptes pour partir dans des missions un peu plus périlleuses qu’aller chercher un chat bloqué dans un arbre. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que les techniques de l’Irounin ne sont absolument pas adaptées pour cette exercice. Au moins cela lui permet de voir ses faiblesses même s’il aurait souhaité qu’elles soient un peu moins évidentes.

- La vraie victoire est lorsqu’on revient tous entier d’une mission. Si tout le monde est blessé ou mort alors … Tout le monde a perdu. Et je ne laisserai pas cela se produire.

Le garçon n’a qu’une seule idée en tête : trouver un scénario où tout le monde serait gagnant mais ce plan n’apparait pas encore clairement à ses yeux. « Je vais devoir observer dans quelle direction va les événements vont se dérouler avant de prendre une décision comme m’a appris Taishi. Il n’existe jamais de solutions toutes faites pour n’importe quel problème » pense-t-il avant d’être surpris par les piques jaillissant soudainement du sol. L’Eisenin débutant concentre du chakra dans ses pieds pour effectuer un bond en direction de Senken, pour esquiver les piques, et se rapprocher ainsi de lui. Alors que ce dernier est en train d’effectuer une nouvelle fois des mudras il se tourne brièvement vers Seika pour lui crier.

- Attention !

Avant d’effectuer à son tour des mudras pour créer devant lui un mur de terre qui arrête sans soucis les pointes de flèches vu que cette dernière technique semble s’être divisée entre lui et Seika. Suite à ça, Yugure, grimpe sur son mur en terre pour être en hauteur tout comme Senken mais à quelques mètres.

- Oui c’est la consigne. Mais la consigne pour faire quoi ? Pour aller où ? Tu sais très bien qu’on est du genre à écouter un objectif uniquement si on le comprend et qu’on n’obéit jamais bêtement. Calmons-nous il y a sûrement une solution où tout le monde fini gagnant, tu ne penses pas ?

Dis-t-il tentant de calmer le plus possible son frère mais à présent c’est Seika qui a toutes les cartes en main pour la suite des événements.

Spoiler:
 
-
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Lun 15 Juin 2020 - 17:34
Seika se retrouve un peu perdue dans cette situation plutôt chaotique. Les consignes semblent avoir été données par Aimi, et Senken les suit donc en commençant l’assaut premier du nom, mais Yugure interrompt alors le tout en la protégeant, puis la Chiwa prend la parole de nouveau avant de créer un clone qui rend les choses plus compliquées encore. La Yawa n’esquive pas, pour sa part, et se contente de créer une armure aussi rapidement que possible pour contrer l’assaut de sa Senseï, qui ne lui fait ainsi aucune blessure significative. Les tremblements lui font perdre l’équilibre, mais pas suffisamment pour faire un roulé-boulé de deux mètres qui aurait pu l’envoyer vers le bord de la plateforme. Elle se contente donc d’observer, une nouvelle fois, en restant accroupie pour ne pas tomber et garder une forme d’équilibre. Les deux nouveaux de l’équipe ont l’air de bien se connaître, mais de ne pas être d’accord sur le sujet de cet entraînement, ce qui pousse la châtaigne dans l’indécision totale.

Pour l’instant, hors de question de poursuivre les hostilités. Yugure lui tourne le dos, et attaquer en traître n’est pas son option préférée, surtout contre un allié et dans une situation qu’elle ne comprend pas. Par ailleurs, le jeune homme a bloqué l’attaque de Senken pour elle aussi, ce qui retire toutes ses éventuelles raisons de l’attaquer par derrière. La jeune fille écoute donc l’échange, et se tourne ensuite vers sa professeure, jetant un regard à son clone. Que va dire la rubiconde ? Les laisser régler l’histoire entre eux, ou lancer une nouvelle attaque pour les déstabiliser encore plus ? Sans aucun doute qu’à la prochaine offensive, l’adolescente se ruera directement pour attaquer l’Okunote, car il est le seul jusqu’ici à avoir écouté les consignes calmement.

« Senseï, je peux me battre ou pas ? Je comprends pas trop, j’aimerais suivre les consignes, mais Yugure me protège à chaque fois… On n’est pas chacun pour soi ? »

La brune demande avec toute la crédulité du monde ce qu’elle doit faire. Si elle a bien enregistré que le Shimajima l’a sauvée deux fois, elle ne comprend cependant pas pourquoi il le fait alors qu’il ne doit y avoir qu’un seul « vainqueur ». Est-ce une règle tacite ? Ou une incompréhension de la part de Yugure ? Elle tend ensuite l’oreille à ce que dit son camarade à l’autre, le plus violent des deux, qui ne semble pas du genre à hésiter à tabasser ses amis si un supérieur lui demande. En effet, le brun semble penser qu’il y a autre chose à comprendre. Cela ne serait pas étonnant, Aimi est très intelligente et doit cacher des informations entre les lignes. Néanmoins, la situation est toujours trop chaotique pour y comprendre quelque chose…



résumé:
 

_________________
Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Chiwa Aimi
Chiwa AimiEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Mer 24 Juin 2020 - 17:02





Utiliser tous les moyens pour rester le dernier sur la plateforme était là la consigne en effet. Mais Aimi avait choisi d’être plus subtile, plus maligne et attendait tout autre chose de cet échange. Et ce qu’ils finiraient à comprendre ? Ou ne s’écouteraient-ils tout simplement pas ? Senken devrait être perturbé entre les consignes et le fait qu’elle encourage Yugure dans ce qu’il exprimait. Mais il fallait bien les faire réfléchir et travailler sinon ça serait beaucoup trop facile. Pour encore plus les embêter, la kunoichi avait décidé de rajouter de la difficulté et des pièges jaillirent grâce à son clone. Si le manipulateur de limailles se protégea, il en profita aussi pour attaquer de nouveau et visa les deux autres membres de son équipe.

Pour “ça”... La Chiwa sourit et croisa les bras, elle garda ses réponses pour elle. Yugure avertit la Yawa des pièges et protégea celle-ci grâce au don de la terre. Celui-ci prit alors la parole sur son mur et tenta de faire entendre raison à l’Okunote, qui ne semblait pas agir comme d’habitude. Qu’est-ce qu’il avait à prouver dans ce cas ? Sa première élève ne semblait pas comprendre ce qu’elle devait faire, pourtant le Shimajima essayait de son mieux de proposer des solutions, mais ils ne l’écoutaient pas. La rousse fronça alors des sourcils et inspira longuement avant de les darder chacun leur tour.


« Ecouter les consignes, c’est bien, mais est-ce qu’écouter ses camarades n’est pas important aussi ? Si un jour, vous allez en mission sans moi, il faudra respecter l’ordre de mission, mais est-ce que vous ignorez les conseils ou idées de vos camarades ? Au risque de faire échouer la mission ou de blesser quelqu’un ? Que cherches-tu à prouver Senken en te battant contre tes camarades ? Que cherche Yugure qui veut trouver la meilleure solution pour vous trois ?
“Ca” comme dirait Yugure, ce n’est que la démonstration de votre façon de penser et d’agir.
Croyez moi que je ne suis pas ici pour blaguer ou pour vous emmener manger des nouilles en souriant à chacun de vous. La vie extérieure, elle n’est pas marrante, elle est cruelle, elle est sanglante et injuste. C’est parce que je tiens à vous que je compte ne pas faire de cadeaux, parce que vous méritez le meilleur et le plus difficile. Je veux que vous preniez conscience de la dureté des choses, qu’il faut se battre sans relâche, mais surtout que... ce n’est pas seul que vous y arriverez.
Seika, si tu me poses la question, alors c’est que tu n’as pas compris et que tu dois encore chercher en toi la réponse, je crois suffisamment en toi pour que tu ouvres les yeux.
»

La kunoichi était la gentillesse même, mais savait se montrer dure et impitoyable quand c’était nécessaire. Parce que le monde ne lui avait pas fait que des cadeaux, qu’elle avait vu des choses horribles, des morts et qu’elle-même en avait causé. Elle espérait que ses élèves comprendraient ce qu’elle voulait dire et ce qu’elle cherchait. La douce avait fait l'erreur de se plonger dans une solitude et un égoïsme qui ne lui avait rien apporté. Elle ne disait pas qu'écouter les règles et consignes étaient une mauvaise chose, mais ce n'était pas ce qu'elle recherchait. Et pour les y aider, le clone réalisa de nouveaux mudras et plaqua ses mains sur le pilier qui les maintenait en l’air. Un léger tremblement se fit sortir, alors que d’un côté du plateau, le sol s’effritait doucement jusqu’à leurs pieds, de même de l'autre côté, comme si un étau se resserrait autour d'eux, comme pour les pousser à se rassembler... Juste de quoi leur faire peur et les faire réagir. Mais s’ils ne trouvaient pas de solution ou qu’ils n’ouvraient pas les yeux, qui sait ce qu’il se passera…

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 13:44
L'Okunote écoutait les sages paroles de son frère tandis qu'il retombait doucement de ses hauteurs, observant qu'aucun de ses camarades n'avait connu de difficultés particulières face à l'assaut de leur senseï. Comme à son habitude, Yugure réfléchissait trop, poussant un simple exercice qui visait à évaluer leurs compétences en de longues tirades philosophiques sur l'esprit d'équipe et d'autres concepts aussi niais qu'hypocrites. Que cherchait-il exactement à faire en jouant le héros, en le casant de ce fait dans un rôle de méchant ? Devenir le préféré d'Aimi ? Gagner la confiance de la châtaigne ? Les blessures, ils en subissaient tous les jours lors de leurs entraînements respectifs, et ces dernières ne furent jamais une excuse avant aujourd'hui.

- J'abandonne.

Retombant de pieds fermes sur la plateforme, les lèvres retroussées du Genin à la chevelure amarante montraient toute sa frustration. Si personne ne voulait jouer, il n'allait pas continuer tout seul. Tourné en ridicule par son compatriote qui se prenait pour un saint, l'Okunote, pourtant motivé par l'exercice initial, ne souhaitait pas continuer une seule seconde de plus aux côtés de ses camarades visiblement dénués de tout sens de la compétition. Ses pas le menaient doucement vers le bord de la plateforme, tournant le dos au véritable binôme de cette équipe. Une solution où tout le monde finit gagnant ne l'intéressait guère, plus maintenant.

Les mots de la Yawa n'arrangèrent pas la situation, obligeant le balafré à se demander s'il n'avait pas confondu la personne observée au tournoi chûnin. Soit la kunoichi se targuait d'une idiotie égale à sa timidité, soit la jeune Tsuchijine s'amusait à se moquer des deux Kazejin en jouant la dinde. Évidemment, le locataire d'Iwajuku penchait pour la seconde option, bien plus adaptée à sa vision des habitants du pays de la Terre. L'hypocrisie générale qui envahissait la scène et le définissait comme agresseur le dégoutait amèrement.

Ce fut au tour d'Aimi de prendre la parole, alors que l'Okunote ne se trouvait plus qu'à quelques mètres du bord de la plateforme. La défaite inéluctable mais assumée s'approchait doucement. « Que cherches-tu à prouver Senken en te battant contre tes camarades ? » Les mots résonnèrent et effacèrent tous les autres. Si même sa senseï le voyait ainsi, il valait mieux pour tout le monde que le manipulateur de limaille tire un trait sur l'objectif du jour, avant de commettre des actes qu'il pourrait regretter. Visiblement, personne ici ne semblait connaître l'enfant des dunes, pas même son propre frère qui, devant deux personnes importantes pour leur futur commun, se métamorphosait en une espèce d'Iwajin dégueulasse.

L'homme à la jarre, victime de sa bêtise, ne put comprendre l'intérêt caché derrière les initiatives pourtant intelligentes de son professeur. Compétiteur, fier et motivé par l'idée de dévoiler son potentiel à l'ensemble de l'équipe une, il était écœuré par le déroulement de cette matinée pourtant attendue avec impatience. Un pas joignit le vide, avant que sa silhouette entière ne le suive dans la chute qui l'élimina donc de l'exercice. Croisant les bras et fixant la plateforme maintenant au-dessus de lui, sans un regard pour la rousse par honte de son propre comportement, il attendait de voir comment allait se débrouiller le petit couple formé là-haut.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi
Shimajima Yugure
Shimajima YugureEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 17:42
L’adolescent écoute attentivement ce que dis leur senseï tout en gardant un œil sur son frère, Senken. A ses yeux leur relation n’a pas changé et fera toujours tout pour l’aider. « On sait bien que la vie extérieure est injuste et sanglante. On en vient » pense-t-il très fort en pensant bien évidemment à leur amie d’enfance : Hana. « Je pense avoir trouvé la solution mais … est-ce vraiment cela ? ». Son regard se tourne en premier sur son ami de toujours.

- Non tu n’abandonnes pas parce qu'à Kaze on ne connait pas ce mot.

Le garçon envoi très rapidement un fil d’acier en direction de Senken, qu’il peut décider de saisir ou non. Ensuite très rapidement saute de son mur jusqu’au centre pour éviter la plateforme en train de s’effriter, tout en maintenant toujours le fil d’acier dans sa main. Puis regarde Senken puis Seika. « Si on ne peut pas agir en équipe nos chances de survies se réduisent grandement et je refuse qu’on ait voyagé aussi loin pour avoir une telle conclusion ».

- AIMI-SENSEI.

Cri-t-il dans la direction de celle-ci pour attirer son attention avant de laisser apparaître sur son visage un sourire en coin. « C’est maintenant ou jamais pour un coup de bluff. J'espère que ça va fonctionner ».

- L’épreuve est déjà réussite. « Aujourd’hui, le but est d’utiliser tous vos moyens, pour rester le dernier sur la plateforme » est la consigne d’aujourd’hui. Vu qu’on est une équipe, un groupe nous sommes déjà tous rester en dernier sur la plateforme.


« Ce n’est qu’une mise en bouche pour attirer son attention. »

- De plus, aucun intérêt d’écouter ce type de consignes. Je crois comprendre ce que vous voulez dire. Il ne faut pas suivre l’ordre de mission bêtement et, souvent, il y a des imprévus et dans ce cas-là il faut s’adapter et une solution où on décide de sacrifier toute son équipe pour être le dernier survivant n’est jamais la bonne solution.

Bon si avec ça je n’ai toujours pas suscité son intérêt je ne sais pas quoi faire ensuite son regard se tourne vers Seika avec toujours sa bonne humeur naturelle alors que tout le groupe semble noyer dans l'incompréhension.

- La plateforme est un symbole. Il faut créer notre propre voie, nos propres appuis stables sans dépendre des autres ou ce qu’on nous dit de faire. Tu es capable de faire ça ? Je ne peux que créer des murs faiblards.


« A présent tout repose sur Seika. J’espère que Senken va saisir le fil d’acier et remonter avec nous, cette tête de mule ».

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure
Yawa Seika
Yawa Seika

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 18:08
Les choses se déroulent vite, peut-être même trop vite pour Seika. Elle ne comprend pas vraiment comment, d’une simple consigne où chacun doit faire tomber les autres de la plateforme pour en être le dernier dessus, cela a tourné en combat, avec d’un côté Senken qui souhaite se débarrasser de ses alliés pour réussir l’exercice, et de l’autre Yugure qui ne semble pas d’accord. Elle a beau avoir une intelligence non négligeable, la Yawa a toujours eu du mal à lire entre les lignes, et c’est sans doute ce qui lui fait défaut aujourd’hui. Enfin, pour être exact, cela lui a sans doute toujours fait défaut. Elle voit chaque action se dérouler les unes après les autres, jusqu’à être menée à demander directement à Aimi, qui répond tour à tour à ses trois élèves. Concentrée, la châtaigne essaie de deviner où elle souhaite en venir.

Les indices donnés sont plus explicites, et ce qu’en déduit la brune, c’est qu’au cours d’une mission, la vie de ses camarades passe avant l’objectif. Bien entendu, elle est la première à le penser, mais ne comprend pas le lien avec le moment présent. N’a-t-elle pas demandé aux trois de rester le dernier sur la plateforme ? Dès lors, ne considère-t-elle pas que cet exercice les met en situation réelle, là où ils ne seraient pas alliés ? Si tel n’est pas le cas, pourquoi doivent-ils s’affronter ? Seika n’a aucune animosité envers Yugure, Senken, ni quiconque en ce monde, et même si elle sait que tôt ou tard elle devra frapper pour vaincre des adversaires, jamais elle ne pourrait s’en prendre à des gens de son village, pour ne pas reproduire ce qu’il s’est passé à l’examen Chûnin. Finalement, les mots qui lui font peur sont les derniers. La Chiwa croit en elle, ce qui veut dire qu’elle ne doit pas échouer, car elle la décevrait, et c’est la dernière chose qu’elle veut.

Lorsque Senken se dirige vers l’extérieur de la plateforme, sa camarade hyperactive s’apprête à bondir pour l’en empêcher. Peu importe ce qu’il faut faire, peu importe qu’elle ne comprenne pas, une chose est sûre : si tomber de cette plateforme est comme mourir en mission, elle ne laissera pas l’Okunote agir à sa guise. Si c’est ce qu’il faut lire entre les lignes, et même sans le comprendre totalement, elle ne laissera pas ça arriver. Prenant appui sur ses jambes, dégageant une énorme quantité de chakra, elle s’interrompt d’un coup, lorsque Yugure intervient à son tour. Ce qu’il dit est confus, mais il a l’air de penser quelque chose de similaire à ce qu’elle pense. Un groupe ? Les trois… ne formeraient donc qu’un ? Une équipe ? Oui, tout cela fait sens, et l’adolescente se maudit de ne pas avoir compris. Quelle image donne-t-elle à l’Eiseinin qui place des espoirs en elle, en étant aussi sotte ? Reléguée encore une fois au rang d’adjuvante, elle écoute sans protester les mots du Shimajima, et effectue une série de signes, tandis qu’une partie de la structure sur laquelle ils se trouvent commence à s’effriter. Protéger ses alliés… non, ses amis, il faut le faire. Elle vient toucher le pilier au centre pour placer son mur, non pas à la verticale mais bien à l’horizontale, pour en faire une sorte de nouvelle plateforme. Le mur est immense et peut accueillir aisément l’équipe entière, alors elle appelle ses deux camarades :

« Montez, nous… devons nous en sortir nous-mêmes, non ? A trois, comme une équipe. »

Elle doute de ce qu’elle dit, car elle n’est pas encore sûre d’elle, mais elle décide de faire confiance au Kazejin, quitte à échouer. Autant échouer en équipe, que gagner seule, de toute façon.




_________________
Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Okunote Senken
Okunote SenkenEn ligne

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1 Empty
Jeu 25 Juin 2020 - 19:35
« Non tu n’abandonnes pas parce qu'à Kaze on ne connait pas ce mot. »

Une grimace défigura le visage du manipulateur de limaille, tandis que son corps happé par la gravité ne lui laissait plus qu'une seconde pour réagir à l'appel de son frère. Lui donner raison faisait mal. Extrêmement mal. Ranger sa fierté et faire machine arrière paraissait presque impossible pour le jeune homme séparé du sol par quelques centimètres. Et pourtant... Abandonner ne faisait ni partie de sa culture ni de son vocabulaire. Au diable le fil de fer que sa fierté l'empêchait d'attraper, un vif symbole vint à la place créer une dalle sous ses pieds juste avant que ceux-ci ne touchent le sol, suivi d'un bond concentré en chakra le faisant dépasser la plateforme pour se révéler aux yeux de son équipe.

- T'es chiant, Yugure.

Toute cette mascarade n'avait que trop duré, et tandis que la Yawa s'attelait à la création d'une plateforme qui leur permettrait de ne pas tomber, les yeux alertes du manipulateur de limaille se déposèrent sur la silhouette déséquilibrée de son meilleur ami. Plus concentré à sauver tout le monde plutôt qu'à sa propre survie au milieu de cette arène en pleine déconstruction, ce crétin chuta en direction du sol dans une énorme fissure qui venait de se créer. Hors de question de le voir perdre maintenant.

Concentré, la limaille enveloppant le Genin vint s'amasser auprès de ses bras. Partant de ses coudes, deux lames noires de jais se formèrent dans un but sûrement différent de celui imaginé par ses camarades. Alors que ceux-ci pouvaient s'attendre à un nouvel assaut de la part du plus agressif du groupe, l'Okunote tendit subitement le bras droit et transforma son arme en chaîne dans un même mouvement, fusant à la poursuite de Yugure rattrapé au vol par la technique développée spécialement pour cette journée si importante aux yeux du balafré. Armé d'un grand sourire, satisfait de son coup, il tira sèchement pour permettre au héros du jour de retrouver ses appuis sur la plateforme flambant neuve érigée par Seïka.

Essoufflé, le regard cherchant ses camarades avant de se rabattre sur sa professeur, Senken ne pouvait cacher la honte qui gagnait doucement son visage. Il soupira un grand coup, avant de reformer la jarre dans son dos à l'aide de la limaille environnante. L'équipe avait réussi, visiblement.

.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9168-le-son-des-bandits-okunote-senken#77297 https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-senken-yugure https://www.ascentofshinobi.com/t9357-okunote-senken-dossier-shinobi

Quatre vies pour Une équipe | Equipe 1

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: