Soutenez le forum !
1234
Partagez

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE]

Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 21:28
Le Genin à la crinière orange voulait continuer de s’améliorer. Il s’entraînait, sans cesse. Non pas pour être le plus puissant mais pour être meilleur qu’hier. Etre plus capable de se débrouiller seul, être à même de protéger ceux qu’il aimait.

Son entraînement ponctuel avec les Hijins, aux pieds des montages de Kumo, lui avait beaucoup appris. Il souhaitait réitérer l’expérience. Le village de Kumo manquant cruellement de shinobis d’expérience disponibles suite aux récents évènements, il fit de nouveau appelle aux impériaux.

Evidemment il avait demandé si le lieutenant Inuzuka Sakka pouvait venir l’entraîner. En faisant cette demande il s’attendait à un refus catégorique. Il avait même dû beaucoup insister auprès du soldat qui prenait en compte sa demande. Ce dernier lui assurait que ce genre de requête n’était jamais honoré. Au final il accepta de la prendre, à contre cœur se disant que c’était une perte de temps. Mais, le shinobi étant têtu, l’homme au guichet aurait perdu plus de temps en continuant d’essayer de le convaincre d’abandonner. C’est pour cela qu’il fut ô combien surpris quand il apprit qu’un lieutenant présent dans le pays s’occuperait de son entraînement. Non, ce ne serait pas la guerrière louve pour cette fois. Pour une quelconque raison, on lui envoyait quelqu’un d’autre. Un certain lieutenant nommé Chokoku Tomoe.

Durant les jours qu’il lui restait avant la rencontre, le Genin comptait bien rassembler le plus d’information possible sur son futur entraîneur. Avec tous les soldats de l’empire présents à Kumo, le jeune homme n’eut aucun mal à rassembler de basiques informations. Un soldat ivre était un soldat bavard. De plus, Tengoku entretenait, jusqu’à maintenant, de bonnes relations avec plusieurs soldats de l’empire. Il apprit, pour commencer, que ce lieutenant était une femme. Encore ? Se dit-il. L’armée impériale n’avait-elle que des femmes dans ses rangs d’officier ? Cela ne posait aucun problème à Tengoku qui savait que le sexe ne déterminait pas la puissance en ce monde. Et encore plus depuis sa rencontre avec le lieutenant Inuzuka. Ce qui le surprit beaucoup plus était l’ancien grade de cette femme. Le lieutenant Chokoku était auparavant capitaine. Elle avait était rétrogradée mais Tengoku n’eut pas pu rassembler plus d’éléments à ce sujet. Ce qu’il put déduire en revanche, et que certains dires lui confirmèrent, c’est qu’elle était bien plus puissante que le précédent officier à qui il avait eu à faire. Cette information glaça le sang du ninja débutant. Plus puissante que le lieutenant Inuzuka ? La femme contre qui il avait eu tellement de mal même à deux contre un. Et cette fois, il serait seul.

Un autre jour, il se précipita à la bibliothèque pour faire de plus amples recherche sur le clan Chokoku. Apparemment, ce dernier utilisait de l’argile en tant qu’explosif. Les membres de ce clan pouvaient malaxer l’argile et leur chakra pour en faire des bombes aux formes diverses et variées. Rien ne rassura le jeune ninja dans sa lecture. Bien que maintenant il sût un peu mieux à qui il avait à faire, il n’était pas pour autant plus rassuré. Bien au contraire. Il lista dans son esprit les techniques de son répertoire et se demanda bien ce qu’il pourrait faire face à un tel adversaire. Elle se retiendra ? Essaya-t-il de se rassurer, plus inquiet que jamais. Il avait déjà entendu des histoires sur des Hijins qui s’amusaient à tuer des Kumojins pour leur plaisir, était-ce vrai ? En ce cas, il espérait bien que le lieutenant à qui il aurait à faire n’était pas fait dans ce moule.

Le jour de la rencontre arrivée, le jeune homme se leva plus que de bonheur comme à son habitude. Il englouti un petit-déjeuner qui n’avait de petit que le nom et parti en avance vers le terrain d’entrainement. Arrivé à destination, l’aube se levée à peine. Il entreprit de commencer des petits exercices d’échauffement afin de finaliser sa digestion.

Il n’attendait plus que sa partenaire du jour, que lui réserverait-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 0:26


Un entraînement explosif
Hiver 204


« Lieutenant ? » Ce bruit sourd cognait contre la porte de cette petite chambre d’auberge qu’elle avait loué au sein du village des nuages pour le temps de sa venue. Une répétition au petit matin, celle qui l’agaçait déjà, à peine l’aube montrant le bout de son rayon. « Lieutenant Tomoe ? » Et cet émissaire reprenait le tambourinage homogène sur le bois tandis que la brune, encore dans son lit les cheveux ébouriffés, faisait mine de ne pas entendre. « Lieutenant, c’est important ! » Le battant de la porte s’ouvrit violemment, laissant alors apercevoir cette jeune femme tout juste cueillie des bras de la nuitée tranquille qu’elle avait passé. Or, le visage décomposé de cette-dernière sembla ôter un sursaut au soldat. Ce n’était pas tant les marque de son oreiller qui devait probablement faire peur à ce jeune homme, mais bel et bien le regard assassin que Chôkoku Tomoe lui adressait. C’était à en effrayer la mort. « J’espère sincèrement pour toi que c’est effectivement important pour que tu viennes me réveiller à cette heure. Je t’écoute, sois bref, et choisis bien tes mots. » Son timbre était parfaitement calme, c’était d’un nouveau genre lugubre. Absolument en adéquation avec l’expression de revenant qu’elle semblait avoir. Alors sans attendre le coursier livra une lettre dont l’Explosive était le destinataire. Un soupir qui en dit long plus tard et de ses doigts fin, elle lâcha la porte ainsi que le mur auquel elle de retenait pour venir ouvrir la missive.

Ses yeux cramoisis balayèrent les mots écrits de cette autre lieutenante, dont le patronyme venait du célèbre clan Inuzuka. Tomoe resta silencieuse encore un instant. Rivée sur ces phrases qui lui pincèrent le coeur sans qu’elle n’ose le montrer. L’Empire l’avait élevée, elle, étrangère à leur cause, à un grade qui lui avait été finalement retirée à cause de qui elle était. L’instabilité caractérielle qui la caractérisait avait été son plus grand défaut. Mais pouvait-elle seulement en changer ? Le voulait-elle, finalement ? Forgée par de nombreuses personnes, aimées comme haïes, Tomoe était et serait toujours Tomoe. L’Explosive. Perdue dans des pensées qui lui faisaient serrer les dents, elle s’en détacha finalement lorsque le soldat se racla la gorge. La jeune femme ne redressa même pas son visage vers lui, uniquement ses iris qui remontèrent pour l’apercevoir un minimum. « C’est ce que tu appelles important ? » Elle soupira en secouant doucement la tête. « Tu n’as rien d’autre à faire que de rester planter là, soldat ? A moins que tu ne sois Kappa Tengoku, et ce n’est évidemment pas le cas, tu peux partir. » Toujours cette même voix basse, sans de réelle considération et qui pouvait encore une fois donner la chaire de poule à cette pauvre recrue qui ne faisait que son travail de messager. Il déguerpit alors, laissant là le soin à la lieutenante d’aller se préparer.

. . .

Le lendemain, aux abords du terrain d’entraînement du village, Tomoe attendait. Assure sur une rambarde, elle attendait. Sur sa droite se trouvait un sac qui enfermait ce pourquoi elle était demandée. Du moins, elle l’espérait. Dans la main droite de la jeune femme était précieusement gardée une feuille de papier. Celui-ci était précieux, récupéré dans les recensement fait à Kumo, et détenait les quelques informations essentielles sur ledit Genin qu’elle devait rencontrer. Il était à se demander pourquoi la Teikokujine qu’elle était avait finalement accepté sans broncher d’accéder à la requête de sa consoeur. Eh bien, si la Chôkoku se savait inchangée, elle pouvait au moins faire un effort. La pédagogie était loin d’être son fort, cependant, il n’était pas anodin qu’on lui ait demandé en personne de prendre en charge le temps d’au moins un entraînement ce Kumojin. Un effort. Rien qu’un seul.

Elle avait étudié la veille ces quelques informations au sujet de Kappa Tengoku, et elle savait, avant même qu’il ne vienne confirmer tout ceci, comment elle allait l’appréhender. A peine commença-t-elle à montrer ses canines d’un sourire carnassier à l’idée de ce qu’elle envisageait, que la chevelure d’un roux éclatant arriva finalement. « Il était temps, Kappa Tengoku. » S’exclama la brunette dans l’unique but de l’intimider. Il était déjà bien assez matinal pour être venu à l’heure imposée. Elle enchaîna par un regard observateur qui se glissa sur sa silhouette mais le tout d’un visage impassible, à la limite d’une sévérité qui lui était connu au sein de l’Empire, mais peut-être pas auprès des Kumojins.

Se redressant enfin, elle embarqua le grand sac posé par terre pour passer devant sans un mot et prendre place au coeur du terrain d’entraînement. « Je suis Chôkoku Tomoe. Si on m’a demandé de m’occuper de toi, j’ose imaginer que c’est parce que tu n’es pas de ceux qui abandonnent. Autrement, et je vais être claire... » Elle marqua une pause pour faire volte-face et lui adresser un rictus qui se voulait malsain. « Tu peux faire demi-tour. » Patientant pour une réaction de sa part, observant scrupuleusement la moindre de ses réactions, l’Explosive voulait savoir à quel genre de shinobi de Kumo elle avait affaire, une information bien plus précieuse que ces quelques écrits rudimentaires qu’elle avait lu sur lui.


_________________
UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 10:47
L’angoisse. La peur.

A peine arrivé, le jeune Genin se fit interpeller. Ces quels mots saunèrent comme une agression à ses oreilles. Une menace.

Pourtant, la jeune femme qui était à quelques mètres de lui, assise sur une rambarde, avait prononcé ces mots avec calme et sérénité. Un calme à vous glacer le sang. Elle était comme un lac à la peau parfaitement lisse mais qui cache en son sein un terrible monstre meurtrier. Tellement subjugué par son aura pesante, le Genin ne pouvait se rendre compte de la beauté de la jeune femme brune qu’il avait en face de lui. Oh, en d’autres circonstances un tel physique ne l’aurait pas laissé indifférent mais, ici et maintenant, il était comme une statue de pierre regardant droit dans les yeux la Gorgone. Une beauté paralysante.

Pendant quelques instants, elle resta silencieuse. Assise. A le scruter dans les moindres détails. Ce moment était gênant, Tengoku avait hésité à lui demander si elle ne voulait pas son portrait, pour l’examiner de la sorte. Il se ravisa immédiatement. Quelque chose en lui se déclencha, lui intimant le conseil de ne pas faire une telle chose. Un instinct de survie peut-être ?

Enfin, elle se leva. Le jeune ninja faillit avoir un réflexe de recul alors que le lieutenant s’était pourtant levé placidement. Il ne voulait pas paraître apeuré à ses yeux alors il serra les poings à en avoir le bout des doigts blanc. Mais, elle n’était sans doute pas dupe. Il se surprit à suer à grosses gouttes. Elle devait sentir son inquiétude comme on peut détecter immédiatement un corps putride qui trainait depuis des jours. Comment savait-il que c’était le lieutenant avec qui il avait rendez-vous ? Alors qu’elle n’avait pas encore annonçait son nom. C’était évident. Si certains, dans l’armée impériale, disaient du lieutenant Inuzuka Sakka qu’elle était sévère, ce devait néanmoins être une enfant de cœur par rapport à Chökoku Tomoe. Pourtant, elle semblait être aussi jeune que le garçon qu’elle avait en face de lui. Encore un talent cueillit très tôt par le Teikoku, se dit Tengoku. Décidément, cette armée en débordait.

Elle passa devant lui, en indiquant les attentes qu’elle avait de sa part. Il la suivit du regard, elle lui tournait encore le dos. Il semblait qu’elle était comme on dit une volontaire désignée. Super, se dit-il. Ca rendrait les relations du jour encore plus compliquées. Mais où était donc le lieutenant Inuzuka ? Tengoku l’aurait trouvé forte amicale en cet instant. Mais, il devrait faire avec celle qu’il avait en face de lui. Elle avait à ses côtés un sac, le jeune homme le remarqua à peine.



Ses derniers mots le sortirent de ses pensées. Elle lui intimait l’ordre de faire demi-tour. Ca n’avait pas de cens, se dit dans un premier temps le Genin. Ou peut-être voulait-elle qu’il fasse demi-tour pour se mettre en place à une meilleure distance sur le terrain d’entrainement ? Elle pouvait toujours y croire, jamais il ne lui tournerait le dos. Ce serait une grave erreur, se dit-il. Debout, à attendre. Elle semblait se délecter de la moindre réaction du Genin orangé. Il hésita à l’attaquer de front sans prévenir. Elle ne semblait pas sur ses gardes, ce serait peut-être sa meilleure chance ? Non, il ne fallait pas confondre impétuosité et impatience. C’était peut-être un piège. Peut-être voulait-elle que justement il attaque à cet instant. Ou alors se disait-il tout ça car il avait peur ? C’était cela son but ? Elle voulait l’intimider ? Elle pensait lui faire peur ? Elle avait raison, il avait peur.

Mais qu’est-ce que le courage sans peur ? La peur permet de rester connecter à la réalité, resté vivant. Le courage pour affronter cette peur, il en avait. Alors, sur ses gardes, en scrutant toute réaction. Mal assuré et animé par une peur difficile à camoufler, il fit preuve de l’impudence qu’il affectionnait tant.

« A moins que vous ne soyez qu’un clone et que la vraie vous soit autre part derrière moi, je n’ai aucune raison de faire demi-tour. Vous allez m’entraîner, comme convenu… Lieutenant. »

Il insista bien sur ce dernier mot appuyé avec un sourire narquois. Comment allait-elle réagir ?



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Sam 16 Mai 2020 - 1:58


Un entraînement explosif
Hiver 204


Depuis sa position la lieutenante balaya les horizons du regard. Personne. Les rayons du soleil tout juste levé agrandissait les ombres alentours. Il était encore tôt, et la fraîcheur matinale de l’hiver aurait pu faire frissonner ses épaules apparentes. Mais il n’en était rien. Silhouette droite, dont les appuis semblaient sans faille. Tomoe le fixait d’une manière intensive, de quoi le déstabiliser un peu plus qu’il ne l’apparaissait déjà. C’était au moins ça, la Chôkoku comprit qu’elle n’avait pas face à elle de ces inconscientes jeunes pousses qui se croyaient déjà invincibles. Mais était-il si inexpérimenté qu’elle le pensait ? Là était la prochaine étape dans sa prise d’information.

Intéressant. Ce que Tengoku rétorqua à son maître du jour piqua la curiosité de la jeune femme. C’était ingénieux. Elle aurait pu n’être qu’un clone. Mais il était dans le faux sur cette hypothèse. Néanmoins sa réflexion était ingénieuse. « Un clone ? Non, effectivement. » Malheureusement pour lui, son ton impératif éleva l’envie de lui donner une petite leçon. En vérité cela ne changeait pas ses plans, et à l’idée de ce qu’elle avait préparé pour le mettre à l’épreuve, Tomoe se mit à sourire. Un large et visible, de ceux qui laissait découvrir l’entièreté de ses dents. L’Explosive laissa même éclater un léger rire amusé. « Comme convenu, je vais te permettre d’apprendre. » Subitement son rire s’évanouit mais son rictus devenu carnassier demeura bien présent sur son visage. « Mais ce sera à ma manière. »

Avant de lui faire découvrir ce qu’elle lui avait réservé, elle comptait tout de même lui présenter le but final de cette rencontre. Alors, sans un mot, elle releva un peu le sac qu’elle tenait d’une main. Pas à pas, d’une certaine lenteur pour laisser planer un suspens suffisant pour lui laisser se questionner sur le contenu, la Hijine plongea son autre dextre au fond du contenant en tissu sans qu’il ne puisse espérer voir ce qu’il y avait à l’intérieur. Tomoe était maintenant à sa hauteur, suffisamment proche pour d’un coup sortir un petit rouleau poussiéreux. Elle lui tendit simplement, ses yeux rivés sur les siens. « C’est pour toi. J’espère que tu as une idée de quoi il s’agit. » Tomoe avait évidemment conscience que ce parchemin pouvait renfermer bien d’éléments différents. Il aurait pu être beaucoup de choses. Alors elle lui laissa tout le loisir de l’ouvrir pour découvrir ce qu’il y avait dessus… Du moins s’il en avait le cran, après tout, elle aurait pu le piéger si elle avait été utilisatrice de l’art du scellement.

Se retournant pour reprendre de la distance, elle s’écarta un peu pour finalement s’accroupir. Estimant qu’il avait enfin compris de quoi retournait le parchemin qu’elle lui avait fourni, la Chôkoku soupira doucement. « L’objectif est que tu maîtrises parfaitement cette technique. » Tomoe pencha légèrement la tête. « S’il est facile de lire, il est moins aisé de savoir se servir de ce qui est écrit pour reproduire à la perfection une technique. » Elle marqua une courte pause avant de laisser retomber son corps par terre pour s’asseoir en tailleur. « Je vais te faire une fleur et te permettre d’appréhender dans un premier temps ce qui sera ton apprentissage. L’affinité du feu, il me semble que c’est celle dont tu es doté, mh ? Alors profite du répit que je te laisse pour tenter de déchiffrer par toi-même ce qui est inscrit sur ce parchemin. » Passant ses bras derrière elle pour s’appuyer dessus et prendre ses aise, la lieutenante faisait l’affront de se prélasser tandis qu’elle observait comment le jeune homme allait analyser la technique qui devrait, à terme, être sienne.


Spoiler:
 

_________________
UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Sam 16 Mai 2020 - 12:00
Plus les secondes passées et plus le Genin regrattait sa phrase. N’avait-il pas fait preuve d’un peu trop d’insolence ? Encore une fois, elle le scrutait, de haut en bas. Il ne pouvait cacher un certain mal à l’aise. Visiblement, le lieutenant en profitait et ça l’amusait bien. Finalement, peut être qu’elle serait de bonne humeur grâce à cette prise de plaisir sadique ?

Elle confirma qu’elle n’était pas un clone. C’était évident. Le jeune ninja avait dit ça seulement dans le but de la provoquer. Provocation, qu’elle ignora. Ce qui certifia à Tengoku qu’il avait affaire à une femme d’expérience et non à une adolescente manipulable. D’un rictus exagéré, son expression changea. Suivi d’un rire, qui disparut aussi vite qu’il était apparu. Peut-être voulait-elle l’intimider encore plus ? Pensait-elle vraiment qu’à force il finirait par s’enfuir ? Il n’attendait que ça. De découvrir des nouvelles méthodes d’entraiment, aussi dures et sévères soient-elles.

Sans un mot, elle s’approcha lentement du jeune homme. Sa marche était comme lugubre aux yeux du garçon. Comme la mort qui s’approchait lentement mais sans que l’on puisse faire quoi que ce soit pour l’éviter. D’une lenteur délibérée, elle leva son sac et plongea une main à l’intérieur. Tengoku porta cette fois son attention sur ce fameux sac. Que pouvait-il bien contenir ? Alors qu’elle était maintenant à portée de touche, elle sortit précipitamment sa main du sac. Sans même voir ce qu’elle tenait dans la main, la pression monta d’un coup chez le jeune Genin qui se mit en garde, par réflexe. La rougeur monta immédiatement à ses joues quand il comprit qu’elle ne tenait qu’un simple rouleau de parchemin et qu’elle ne voulait pas le frapper. Satisfaite de sa prestation, elle plongea ses yeux rouges sangs dans le regard incrédule du Genin. Elle lui remit. Bien sûr que non, il n’avait aucune idée de ce que pouvait contenir ce parchemin. Un piège ? Une fois ouvert, peut-être qu’il lui exploserait au visage ?

Elle fit demi-tour pour reprendre ses distances. Tengoku prit son courage à deux mains et déroula le rouleau. Après tout, vu son niveau, pourquoi se casserait-elle la tête à mettre en place ce genre de piège pour l’avoir ? Cela dit, il n’était pas pour autant rassuré et ouvra ce dernier bras tendus, en reculant le visage le plus possible. C’est avec les yeux crispés qu’il put découvrir les inscriptions que contenait ce parchemin. Etonné, rassuré, et même ravi, il se détendu d’un coup en comprenant à ce qu’il avait affaire.

« C’est un parchemin de technique, j’en ai déjà entendu parler mais j’en avais jamais vu. » Dit-il, émerveillé comme un enfant à qui l’on donnait un cadeau.

De ce qu’il en savait, un Shinobi pouvait, par transfert de son chakra, inscrire les secrets et instructions d’une technique dans un parchemin. Cela permettait, si on arrivait à en déchiffrer le contenu, de maitriser la technique qui y était inscrite.

Le lieutenant Chôkoku s’installa à l’écart, pour l’observer. Il devait commencer à essayer de maitriser la technique décrite dans le rouleau. Comment avait-elle apprit qu’il possédait l’affinité Katon ? Son entraînement avec Sakka ? L’empire était astucieux. Il récoltait surement les informations de tous les Kumojins que ses soldats avaient l’occasion de côtoyer. Il ne pourrait donc pas surprendre le lieutenant quand l’entraînement commencerait. Dommage, il perdait là un avantage qui n’était jamais négligeable dans un affrontement ninja.

Plutôt sûr de lui, le Genin orangé fit, à son tour, son plus large sourire.

« Vous pensiez peut-être, qu’en me remettant ceci, j’aurais du mal à comprendre puis maîtriser cette technique ? » Il laissa un espace volontairement théâtrale avant d’ajouter : « Restez donc à votre aise et observez le talent Kumojin. »

En effet, en commençant à lire la description de la technique, Tengoku fut plutôt rassuré. Il maîtrisait déjà une technique très semblable. Il se dit même que sa technique n’était qu’une déclinaison de celle contenu dans le rouleau, beaucoup plus puissante. La sienne consistait à cracher une dizaine de petites boules de feu après avoir concentré et malaxé assez de chakra Katon dans ses poumons. Celle dans le rouleau semblait nécessiter une plus grande concentration de chakra. De plus, il fallait cracher le tout d’un souffle fort et continu pour former une unique boule de feu bien plus grosse.

« Permettez-moi de m’échauffer, avec une technique que je maîtrise déjà pour commencer. »
Annonça-t-il en posant le parchemin au sol. C’était aussi l’occasion de faire bonne impression avec une technique parfaitement réalisée.

Tengoku se tourna face à une direction déserte du terrain d’entrainement. Solide sur ses appuis et tout en prenant la plus grande inspiration possible, il exécuta à la perfection six signes incantatoires. Pour finir, il amena sa main droite à sa bouche en formant un cercle avec son pouce et son index, pour souffler au travers. Il cracha dix petites boules de feux de tailles équivalentes qui vinrent s’écraser sur une même ligne devant lui. Elles explosèrent au sol dans une gerbe de terre et de feu.

Satisfait de sa prestation, Tengoku entreprit immédiatement de tenter la technique plus puissante qui consistait à réaliser une seule grande boule de feu. Sûr de lui, il réalisa les mudras nécessaires à cette nouvelle technique et tenta de prendre une respiration beaucoup plus conséquente. Ses poumons lui brulèrent, il arrivait à peine à retenir le chakra concentré. De ce fait il le malaxa précipitamment. D’une façon négligente, il essaya d’un seul souffle de cracher une grande boule de feu devant lui, toujours au travers de deux doigts. Cependant, c’est une gerbe de flamme difforme qui sortit de sa bouche et partit dans tous les sens à proximité manquant de peu de le bruler grièvement.

Surpris par ce feu qui lui explosa au visage, il recula en arrière et tomba. Se retrouvant par terre, sur les fesses, après cet échec, il se disait qu’il devait avoir l’air bien idiot.



Résumé du tour:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Sam 16 Mai 2020 - 19:05

Un entraînement explosifHiver 204.

L’enthousiasme que présentait le rouquin ne faisait absolument ni chaud ni froid au professeur. Mais au moins, Tomoe en avait encore appris un peu plus sur le caractère de ce Kumojin. Il semblait avide de savoir, c’était une chose que la Chôkoku voyait d’un bon oeil. Pourtant, lorsqu’il sembla suffisamment serein pour lui donner l’ordre de rester au sol et de le regarder, celle-ci perdit son sourire pour lever les yeux au ciel. Ce jeune homme pensait-il vraiment qu’il serait si simple d’apprendre une technique. C’était là sa première erreur. Autrement, quel aurait été l’intérêt de venir déranger un lieutenant pour superviser cet entraînement ? Alors, préférant garder le silence face à cet excès de confiance, la brunette ne lui adressa qu’un signe de la tête signifiant qu’elle n’attendait que ça. Qu’il l’impressionne par son talent Kumojin.

Cette fois en se prélassant contre un pilier de bois qui avait été planté là, elle allongea ses jambes et les croisa. Une posture bien peu sérieuse pour un sensei. Mais elle s’en fichait pas mal de ce qu’il pourrait penser d’elle. Les yeux rivés sur les préparatifs mis en oeuvre par Tengoku, Tomoe ne put qu’admettre dans le fond que sa technique était une réussite. Sans commentaire, elle resta immobile, attendant qu’il passe réellement aux choses sérieuses. Après tout, les minutes filaient à toute vitesse. Au moins l’affinité du feu ne lui était pas inconnue. Or, était-il véritablement persuadé qu’il arriverait sans le moindre effort à maîtriser les écrits du parchemin ? Cela provoqua une déception que la Teikokujine ne manqua pas d’exprimer par un long et bruyant soupir. Évidemment, l’échec fut cuisant. Littéralement. Elle espérait même qu’il eut de fait le coup de chaud suffisant pour qu’à l’avenir Tengoku ne sous-estime plus l’importance de la remise en question et l’appréhension assidue d’un apprentissage technique. Alors elle se leva, le visage aussi sombre que stricte, elle semblait même avoir été offensée.

« C’est bien là la preuve que tu ne m’as pas écoutée, imbécile... A cause de ta précipitation, dans un combat réel... » D’un coup vif mais nullement menaçant dans le fond, davantage instinctivement, la Chôkoku s’empara d’un kunaï dans son étui pour le lancer droit sur son apprenti du jour. « Tu serais déjà mort. » Une offensive bénigne. Une pression qu’elle voulait lui faire comprendre. Tomoe détestait lorsqu’on ne la prenait pas au sérieux. Elle n’avait que trop connu ça à l’époque où elle vivait encore avec son clan. C’était le sentiment qu’elle avait eu en voyant “l’imbécile” tenter de prendre en main le jutsu. La voix sévère, elle s’approcha d’un pas rapide du parchemin pour le reprendre en main et lui tendre une nouvelle fois. « Je ne me répèterais pas. Si l’origine d’une technique est la même, en aucun cas cela signifie qu’il s’agisse des mêmes procédés. » Elle posa un instant de silence pour lui adresser un regard aussi sévère que catégorique. « Alors maintenant tu vas étudier, expérimenter, comme je l’ai déjà dit, ces procédés. S’il y a un parchemin ce n’est pas pour faire joli avec quelques calligraphies. Auquel cas il est évident que tu ne maîtriseras pas cette technique. » L’Explosive s’interrompit et ramassa le kunaï qu’elle avait lancé pour le ranger.

La première étape qu’elle lui présentait là était potentiellement la plus importante, selon elle. Et il était clair que si Tengoku n’était pas apte à suivre ses méthodes d’enseignements, il repartirait bredouille. Tomoe n’était pas un enfant de coeur, elle n’allait certainement pas lui mâcher le travail. D’autant qu’il s’agissait d’une affinité dont elle n’était pas dotée, d’où l’utilisation de ce rouleau comme support. Il ne restait plus qu’à espérer que le Kumojin l’ait bien compris et qu’il montrerait plus d’assiduité dans ce que la lieutenante demandait.


_________________
UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 



Dernière édition par Chôkoku Tomoe le Mar 19 Mai 2020 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 10:53
Au sol, il ne pouvait que contempler son échec. Mais aussi, sa sensei du jour, furieuse, qui s’approchait d’un pas dangereux.

Où s’y était-il mal prit ? C’était la question qui tournait dans sa tête. Tellement sûr de lui, son orgueil l’avait aveuglé. Il n’eut pas le temps d’y réfléchir puisse que, précédé d’une réprimande, le lieutenant Chôkoku dégaina un kunaï pour lui lancer dessus. Encore au sol, le Genin eu à peine le temps de faire une roulade en arrière très approximative. En relevant la tête, il put constater que le kunaï était planté dans le sol là où il se trouvait auparavant. L’avait-elle vraiment visée avec l’intention de toucher ? Se dit-il en la regardant, incrédule. Mais Tengoku, honteux, compris que trop bien le message. Dans une réelle situation d’affrontement, une telle erreur lui aurait sans aucun doute coûtée la vie. Une erreur dont il était le seul et unique responsable. Une erreur qu’il aurait très bien pu éviter en faisant preuve d’un peu plus de discernement.

Honteux, il se releva pour récupérer le parchemin que la jeune femme lui tendait. Il regardait le sol, n’osant pas croiser le regard accusateur et sans doute déçu de son instructrice. Décevoir était l’une des choses qu’il détestait le plus. S’il était venu à Kumo, et devenu ninja, c’était avant tout pour avoir les capacités de répondre aux attentes des gens qui pouvaient compter sur lui.

Malgré son agacement, le lieutenant semblait impliqué dans sa tâche. Elle fit preuve d’une pédagogie dans la suite de ses paroles en expliquant pourquoi il avait échoué et ce qu’il fallait faire pour réussir. Ou plutôt, elle donna des pistes. Elle n’était clairement pas là pour lui mâcher tout le travail. Personne n’avancerait de cette manière. Elle était là pour conseiller, inculquer une méthode. L’apprentissage devait continuer et Tengoku devrait s’y atteler plus méthodiquement.

Changeant du tout au tout son état d’esprit le jeune Genin releva la tête, regardant droit dans les yeux la Chôkoku avec une nouvelle détermination. Ca ne lui servirait à rien de se morfondre. Il avait échoué, c’était un fait. Cette fois, ça n’avait pas été fatale, tant mieux. Mais ça ne sera pas toujours le cas. Il fallait donc s’améliorer, ici et maintenant. Se remettre en question, comprendre ce qu’il avait fait de travers et œuvrer pour faire mieux.

Il s’assit en tailleur, le parchemin déroulé sur ses jambes. Il ferma les yeux et se concentra pour se remémorer son essai infructueux. N’avait-il pas assez aspiré d’air ? Non, se dit-il. Si cela avait était sa seule erreur ce serait une boule de feu trop petite qui serait sorti mais néanmoins bien formée. Qu’avait-il mal fait dans ce cas ? Il ouvra les yeux pour examiner le rouleau plus attentivement.

Tigre – Chèvre – Singe – Sanglier – Cheval – Tigre

C’étaient les signes incantatoires notés pour malaxer le chakra afin d’utiliser la technique. Malaxer le chakra… Avait-il échoué dans le changement de la nature de son chakra durant le malaxage dans ses poumons ? Le chakra neutre n’était pas manipulable. Sauf pour des experts, ce que n’était pas Tengoku. Donc, si on essayait d’expulser du chakra non malaxé avec sa nature affinitaire ça se terminait comme l’instant d’avant avec le jeune Genin.

Il décida alors de comment débuter son apprentissage, plus intelligemment et en prenant son temps. Pour commencer, il effectua les six signes incantatoires de façon lente et précise. Toujours assis en tailleur par terre, les yeux fermaient il essayait de ressentir le sens de circulation du chakra pendant l’exécution de chaque symbole avec ses mains. Plus d’une dizaine de minutes plus tard, il avait commençait à accélérer le rythme de l’enchaînement. Un œil non averti n’aurait pu décrypter correctement les signes que réalisait le jeune homme. Les mains et les doigts du garçon se mouvaient dans une danse parfaitement chorégraphiée. En plus de cela, il pouvait ressentir et maîtriser la circulation du chakra comme elle était décrite sur le parchemin.

Pensant maîtriser cette partie, sans un mot, il passa à la prochaine étape. Prendre une profonde inspiration, gonfler suffisamment ses poumons pour former une boule de feu assez grande. Mais, aussi, continuer à maîtriser les flux de son chakra pour que la boule garde la forme voulu et que le chakra ne parte pas dans toutes les directions. Tout était question de dosage. Un dosage subtil qui était indiqué sur le parchemin et que le jeune ninja avait ignoré dans son essai précédent. Prenant en compte les écris et les comprenant il devait maintenant essayer de mettre en pratique.

Réalisant les mudras, que dorénavant il maîtrisé, il s’entraîna à inspirer profondément sans pour autant tenter de cracher la boule de feu. Pas la peine de se précipiter cette fois, réaliser la même erreur deux fois face à sa sensei lui serait fatal. Il travaillerait cette étape jusqu’à être sûr de bien sentir la quantité de chakra nécessaire dans ses poumons. Et, correctement malaxé avec son affinité.

Que pensait-elle de sa nouvelle méthode d’entraînement ? Le jeune homme ne put s’empêcher de regarder du coin de l’œil le lieutenant pour déceler une quelconque réaction.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 21:22

Un entraînement explosifHiver 204.

Le message était passé. Tengoku semblait avoir compris que la jeune femme n’était pas là pour s’amuser. Après tout elle n’avait pas accepté la requête de cet autre lieutenant pour être délicate avec les apprentis. Et même s’il était Kumojin, les engagements de l’Empire ne signifiaient plus pour elle qu’il était dans leur intérêt de les ignorer, ou pire… Sa volonté d’apprendre calma un peu les ardeurs de l’Explosive. Alors lorsqu’elle le vit se concentrer, et surtout prendre aux mots les conseils qu’elle lui avait donné, Tomoe s’éloigna une nouvelle fois du shinobi. Elle lui laissa du répit, lui permettant de faire preuve de concentration. Il semblait prendre à coeur le désir de bien faire. Il se devait d’être prêt. Et elle se devait de trouver la patience d’attendre. C’était là une véritable épreuve pour la Chôkoku qui commençait déjà à faire les cent pas sur quelques mètres mais suffisamment loin pour que cela ne le perturbe. Ce n’était toujours qu’un effort à faire, après tout.

Des observations ponctuelles suffirent pour déceler à quel moment elle pourrait passer à la vitesse supérieure avec lui. Si elle doutait encore que tous les secrets de la techniques n’étaient pas encore en possession du jeune homme, Tomoe songea cependant qu’il n’était pas trop tôt pour ce qu’elle avait prévu. Alors, profitant du fait que tout son esprit était accaparé par l’apprentissage de ce parchemin, elle commença une petite série de mûdras. Elle finit bien vite par lui tourner le dos et, regardant droit devant elle, un bruit sourd retentit tandis qu’un nuage de fumée s’empara de son côté du terrain d’entraînement. « Kuchiyose no jutsu. » Dit-elle sobrement, probablement imperceptible par Tengoku qui était à plusieurs mètres d’elle.

La distance que l’Explosive avait mis entre eux n’était pas anodine car il ne suffit que de quelques secondes pour que la nuée opaque se dissipe, laissant alors apparaître un nouvel élément dans le décor. « Tomoe... » Un sifflement se fit entendre, et cette fois peut-être jusqu’aux oreilles du rouquin. « J’espère que je ne dois pas encore te ramasser au bord de la mort. » Une voix douce mais résonnant d’une manière particulière, celle-ci n’était pas humaine. Alors la lieutenante se mit à sourire lorsqu’elle vit son amie. Dokuzetsu, le varan femelle avec qui la Chôkoku avait eu le droit de s’entraîner par le passé, et qui aujourd’hui était une loyale partenaire. La brunette lui adressa d’abord un salut de la main avant de se retourner vers le Kumojin, et comme pour être sûr que son attention allait se poser sur le binôme, elle s’exclama bien plus fort pour être entendue. « Doku’, je te présente Kappa Tengoku. Et il va expérimenter sa nouvelle technique sur ta défense. »

C’était là un moyen d’accélérer un peu les choses. Peut-être que cela allait provoquer une incompréhension chez le garçon, elle qui lui avait suggéré de prendre son temps. Cependant, l’un n’allait pas forcément sans l’autre. A l’avoir analysé, Tomoe estimait qu’à présent il lui était possible de pratiquer la théorie. L’immense varan, bien qu’elle n’était pas des plus grandes de son espèce, posa son regard perçant sur l’humain en question avant de reprendre d’un ton nettement plus offensé. « Donc tu m’invoques pour que je sois un cobaye ? » Evidemment… Les varans de Ryoukokukan* disposaient dans leurs rangs de nombreux guerriers, plus ou moins orgueilleux, alors il n’était pas étonnant pour la Teikokujine de devoir convaincre la Bête de faire preuve de docilité. Bien plus expressive, Tomoe se tourna vers Dokuzetsu pour soupirer impunément devant la grande gueule du varan. « Ne fais pas ta farouche s’il te plait. Tu sais très bien que si je m’en charge, je risque de m’emporter… » Elle marqua un instant pour commencer à se rapprocher de Tengoku. « Et de l’amocher. » Tomoe connaissait aussi les problèmes liés à la confiance en soi, mais dans son cas, elle avait appris à canaliser celle-ci.

Sous les petits sifflements désapprobateurs mais loin d’être menaçants de la part de Dokuzetsu, Tomoe s’adressa finalement au Kumojin une fois qu’elle eut atteint sa position, s’arrêtant juste à côté de lui, les bras croisés. « Tu auras donc compris, je veux que tu passes à la pratique. Tu vas utiliser ta technique sur Dokuzetsu autant de fois qu’il le faudra. Si ce jutsu est parfaitement réalisé, sa défense ne lui permettra pas de résister à ta technique. Or, si elle ne l’est pas, alors elle a la permission de t’attaquer en retour... » Ce que la Chôkoku voulait, plus qu’il n’examine son apprentissage, c’était qu’il subisse la pression d’une attaque, d’une riposte. Le regard reptilien fixait longuement le jeune homme et le varan sembla effectuer un simple hochement de tête pour lui signifier qu’elle était prête.


Spoiler:
 

_________________
UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 



Dernière édition par Chôkoku Tomoe le Mar 19 Mai 2020 - 16:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Lun 18 Mai 2020 - 21:11

L’audace bravant tous les dangers, se précipite au milieu des forfaits.

Tengoku pensait enfin maîtriser la théorie de bout en bout concernant la technique qu’il devait apprendre. Passant, une énième fois, en revue tous les aspects du Jutsu dans son esprit il se dit qu’il était prêt. Mais l’était-il vraiment ? Il ouvrait les yeux de temps en temps pour observer sa Sensei qui s’était éloignée. Il ne souhaitait pas, d’un nouvel excès de confiance, se ridiculiser une nouvelle fois. Attirant ainsi, par la même occasion, les foudres du lieutenant. C’est pourquoi, il décida de tout reprendre depuis le début. Toujours en tailleur, à même le sol, il repassa par toutes les étapes, une à une. En prenant son temps, il étudia de nouveau le parchemin afin d’être certain de n’avoir omit aucune information importante. Travail de sa dextérité dans la formation des signes incantatoires. Le malaxage du Chakra. La bonne quantité d’air à aspirer. Il repassa absolument tout en revu. Il avait bien le temps de toute façon. Enfin, c’est ce que le jeune Genin orangé pensait.

Ce que Tengoku ignorait, c’était que le lieutenant Chôkoku commençait à s’impatienter. Paradoxalement à ses paroles précédentes, la jeune Kunoichi perdait patiente. Alors qu’elle-même doutait que le garçon soit déjà prêt, elle se dit qu’il valait mieux passer à l’étape supérieure. Simple empressement de la part de l’impériale ou habile stratégie d’apprentissage ? Seule la réussite ou l’échec du garçon donnerait cette réponse. Une tactique qui consisterait peut-être à mettre la pression au jeune homme. Ainsi fait, sous la menace d’un danger immédiat, il était possible que l’instinct prenne le pas sur la précipitation. Permettant ainsi de supprimer toute pensée parasite empêchant la bonne réalisation de la technique.

Perdu dans ces nombreuses révisions mentales, le Genin fut ramené à la réalité par une sensation bizarre. Comme une décharge électrique partant du bas du dos et se répandant dans tout le corps en se concluant par un frisson lui faisant ouvrir les yeux. Il fut étonné de ce qu’il put observer. Sortie de nulle part, un animal quadrupède de plusieurs mètres de long se trouvait à côté du lieutenant. Sa vue lui fit froid dans le dos. Il n’avait jamais vu tel animal, surtout de cette taille. Ça semblait être une sorte de reptile. Le lézard était le seul animal ressemblant à ce qu’il avait en face de lui qui lui vint en tête. Mais comment cette chose avait atterri ici ? Quand il vit la Chôkoku s’adresser au reptile, il comprit. Il s’en voulu même presque d’être aussi bête pour mettre autant de temps à saisir. Ce devait être la technique d’invocation. Comme beaucoup de Jutsus qu’il avait pu observer depuis des mois au village de Kumo il avait beaucoup entendu parler de cette capacité mais ne l’avait jamais vu.

Les shinobis pouvaient faire des pactes avec des animaux spéciaux qui pourraient être invoqués au prix d’un peu de sang et de chakra. La quantité de ce dernier dépendant de la taille de l’animal. C’était le ‘Kuchyose no Jutsu’. Ce que ne savait pas Tengoku, et qui l’étonna, était que ce genre de créature pouvait parler. Il fit un bon et se leva quand il l’entendit s’adresser à sa maîtresse. Cette dernière lui présentait le jeune garçon, qui ne dit mot, encore un peu sous le choc. Mais la suite le laissa encore plus bouche-bé. La présence de l’animal n’était pas anodine et avait un rapport direct avec son apprentissage du jour. Il allait devoir tester sa technique sur l’invocation. Les règles étaient très simples. Si sa technique était réussite alors le reptile subirait de gros dégâts mais si ce n’était pas le cas… Alors cette dernière avait pour ordre de riposter. Aller-t-elle forcément obéir sans faire d’histoire ? Tengoku pu remarquer que la créature avait émis des réticences auprès du lieutenant. Cette situation, dans un autre contexte, l’aurait bien fait rire. Mais rigoler n’était pas du tout au programme, et il le comprit d’autant plus. Était-il prêt ? Il n’était pas sûr mais n’avait plus le choix. Quels types d’offensives pouvait bien posséder une telle bête ? Tengoku se le demanda légitiment. Non pas qu’il partait défaitiste sur sa tentative mais un Shinobi devait toujours se tenir prêt à toute éventualité.

Il se dit qu’il n’avait que très peu de temps pour faire sa tentative, le reptile l’épiant de son regard perçant. Sa longue langue sortant de temps en temps pour danser devant sa bouche dans un sifflement à vous en glaçant les os. La pression était constante. Entre le lieutenant à côté de lui, la bête en face et son envie de réussir il se devait d’agir maintenant. Dans une ultime révision il ferma les yeux et recréa la scène dans son esprit. Il se vit, en face de la Kuchyose, faire les mudras, prendre son inspiration et cracher une grande boule de feu ne laissant aucune chance à l’adversaire. Il était prêt, il en était sûr.

D’un bon maîtrisé il prit congé de la jeune femme et réduit la distance avec le reptile, il composa les six signes incantatoires sans le moindre mouvement parasite. Dans le même temps, en prenant une grande inspiration, il malaxa une grande quantité de chakra dans ses poumons en maîtrisant le dosage. Il bloqua sa respiration une seconde avec les poumons remplis au maximum pour s’assurer de bien contenir la quantité de chakra nécessaire. Dans un souffle puissant, il mit sa bouche à ses doigts pour former une grande boule de feu.

Elle était là, devant lui, fonçant vers Dokuzetsu. Contrairement à l’essai précédent elle garda sa forme sphérique. La chaleur qui s’en dégageait était d’un autre niveau comparé à sa technique de la Balsamine. Toutefois, il ne put s’empêcher de se demander si la taille de la boule de feu n’était pas un peu plus petite que ce qu’il avait imaginé. Dans le doute, il resta sur ses gardes scrutant l’effet qu’aurait son attaque.

Serait-ce suffisant pour blesser l’invocation à tel point qu’elle batte en retraite ?




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 16:11

Un entraînement explosifHiver 204.

Il ne pouvait y avoir de meilleur choix pour Tomoe que Dokuzetsu pour permettre à Tengoku d’user de sa technique. Cette Bête, même avec son propre caractère, était la moins dangereuse de tous. Elle aurait pu faire appel à un autre de ses varans, pourtant elle savait que la femelle demeurerait obéissante, peu importe ce qu’il adviendrait. Le but n’était pas de mettre en réel danger le Kumojin, mais de simuler une situation aussi proche possible de la réalité. Pour l’Explosive, et elle l’avait appris à ses dépends, il n’y avait pas meilleur apprentissage qu’en mettant sa vie en jeu. Mais dès lors il aurait fallu qu’elle l’affronte elle-même, et ceci était encore bien plus périlleux pour le jeune homme -comme pour le terrain d’entraînement. La brune connaissait la situation dans laquelle Kumo était encore, et prendre une telle décision lui semblait bien trop risquée autant pour elle que pour le village. Elle aurait pu être réprimandée pour avoir, une fois de plus, détruit une partie des lieux, et plus encore pour avoir mis en jeu la vie d’un ninja des nuages. Quand bien même son caractère aussi explosif qu’imprévisible n’était plus à débattre, Tomoe n’en était pas quelqu’un de stupide. Alors elle préférait ravaler ses certitudes et s’occuper de cet entraînement avec des règles plus… Morales.

A observer les réaction du rouquin, elle remarqua évidemment les quelques impressions qu’il avait exprimé à propos du varan. C’était exactement ce que la senseï du jour espérait. Et, assurément, Tengoku avait retenu la leçon précédente qui le forçait à la prendre réellement au sérieux. Finalement, il n’était pas aussi idiot qu’elle semblait le penser. Arbitre et seule juge des progrès que pouvait faire Kappa Tengoku, elle recula de quelque pas et pris un peu de hauteur pour s’asseoir au sommet d’un poteau en bois. Tout juste un mètre et quelque au dessus du sol, elle regardait la scène avec attention.

Dokuzetsu patientait, quelque peu rancunière de devoir servir ainsi sa “maîtresse”. Mais elle n’était pas d’un naturel aussi fier que certains de ses congénères, alors comme pour rendre service, elle s’était résignée et sembla rester à l’affût de cette fameuse technique. Lorsqu’elle vit l’humain se mettre en position et commencer ses quelques mûdras, le varan n’attendit pas davantage pour réaliser cette défense que Tomoe avait bien spécifié pour mettre à l’épreuve le Kumojin. Recroquevillant alors tout son corps sur lui-même, Doku’ forma alors une grosse boule écailleuse. Si elle ne pouvait savoir quand le jutsu allait l’atteindre, ni même duquel il en retournait, la Bête savait néanmoins qu’il allait arriver. Sentant une vive chaleur se rapprocher peu à peu de ses écailles, les petite coulées de terre qui ressortaient depuis son derme amortirent cependant les brûlures, ne faisant alors plus que quelques picotements, un tantinet désagréables, mais encore loin d’être insupportables pour la forcer à quitter cette formation défensive. Elle sentit l’impact sur son flanc mais resta inchangée.

La Chôkoku qui observait alors, eut un léger soupir. Il était prêt dans la théorie, mais visiblement, la puissance n’était pas encore suffisante. « Réessaye ! Tant que ta technique ne l’obligera pas à relâcher sa défense, tu peux considérer que ce n’est pas réussi, Tengoku. » A l’entente de cette phrase, et qu’importait ce que le jeune genin était, ou non, déjà en train de retravailler ses mûdras et sa respiration, Dokuzetsu se remit sur ses quatre pattes et vint relâcher un vif coup de sa langue droit sur l’humain aux cheveux roux. La Bête pouvait attaquer, telle était la consigne. Ô peut-être que cette offensive surprendrait le jeune homme, mais en rien elle n’en serait dangereuse. Elle n’était là que pour distraire sa concentration, lui mettre quelques bâtons dans les roues pour ainsi qu’il se surpasse et qu’il repousse ses acquis...


Spoiler:
 

_________________
UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 23:52


Aux grand maux, les grands remèdes.

La boule de feu était entre le Genin et Dokuzetsu. Mais il put quand même entrevoir un mouvement du côté du varan. Ce dernier se mit en boule, tout en hérissant des écailles renforcées par une couche de terre. Tengoku ne fut pas rassuré à la vue de cette nouvelle technique. Il pensait, naïvement, qu’il devrait passer la défense naturelle du reptile et non un bouclier de terre et d’écailles. Plus sa boule de feu avancée, et, plus il perdait en confiance, se disant qu’elle ne serait pas suffisante. Déjà sur ses gardes, il n’oubliait pas les paroles du lieutenant. Si l’attaque n’était pas suffisante, alors, l’invocation riposterait. Quelle attaque allait-elle pouvoir bien utiliser ? Le Genin n’avait aucune idée du genre de Jutsus que pouvait réaliser ce genre de créature. Alors, il guetta l’impact de son attaque avec attention, plus concentré que jamais.

La boule de feu s’écrasa, comme sur une montagne. Elle s’éteignit sans laisser de trace, comme si elle n’avait jamais existé. Dokuzestu ne fut pas inquiéter le moins du monde et resta immobile, comme si rien ne s’était jamais passé. Chose promise, chose due. Et, sur une remontrance de la jeune femme, comme si c’était un signal, le varan se dénoua pour se retrouver de nouveau en quadrupédie. Attentif, Tengoku attendait l’attaque qui, finalement, arriva. Comme un fouet qui fendait l’air, il sortit sa langue dans un coup ample pour frapper le jeune homme, qui avait encore échoué. D’un saut périlleux maîtrisé, ce dernier esquiva l’assaut sans peine. Il était maintenant loin de l’état psychologique dans lequel il se trouvait auparavant. Face à son adversaire, plus rien ne comptait. Il était concentré, à fond dans la réalisation de son objectif. Le reptile ne le mettait plus mal à l’aise. Il aurait pu avoir un tigre, un lion ou tout autre animal féroce en face de lui que ça n’aurait rien ne changeait. La peur de se faire réprimander par la jeune lieutenant ne lui traversait plus l’esprit non plus.
Redoutant une nouvelle attaque du reptile s’il s’impatientait Tengoku décida d’agir. Il comprit immédiatement l’erreur qui avait fait ce nouvel échec.
Sa technique était une réussite, d’après lui, dans sa réalisation. Ce qui avait pêché était la puissance de feu. Le jeune homme n’avait pas insufflé assez de chakra dans ses poumons.

Voulant éviter un troisième échec, Tengoku décida d’utiliser les grands moyens. Son corps se mit à gonfler, il commença à grandir, un pelage brunâtre poussa partout sur son corps.
Dans la même tenue rouge-orangé dans laquelle se trouvait un jeune homme auparavant il y avait maintenant un Panda Géant. Tengoku s’était métamorphosé en cette créature. Il sourit sans que la Chôkoku puisse le voir, étant dans son dos. Etait-elle étonnée de voir telle transformation ? Et surtout, comprendrait-elle pourquoi le Genin faisait ça ? Voyait-elle le rapport ?
Doublant de volume, il était venu à l’esprit de l’homme-panda que sous cette forme il posséderait de plus grandes capacités pulmonaires. Peut-être qu’ainsi il pourrait emmagasiner plus facilement une grande quantité de chakra dans ses poumons.


Sans attendre et, profitant de l’effet de surprise que devait avoir eu cette action sur le reptile, il répéta à l’identique sa réalisation précédente. Sauf que, cette fois, il inspira beaucoup plus profondément et avec une facilité déconcertante. Ressentant le chakra qui bouillonnait à l’intérieur de lui il souffla le tout en direction de sa cible.

Ce qui en sortit choqua presque le Panda Géant. C’était encore plus gros que ce qu’il avait pu imaginer. Cette fois, la bête résisterait-elle aussi facilement à son offensive ? Il en doutait fortement.


Résumé du tour:
 









Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Mer 20 Mai 2020 - 20:35

Un entraînement explosifHiver 204.

L’apprentissage semblait avoir porté ses fruits, et ce sur plusieurs aspects. Le Kumojin n’était peut-être pas aussi empoté que Tomoe le pensait finalement. A force d’indications -n’était-ce pas le rôle d’un senseï ?- Tengoku semblait avoir repris du poil de la bête, ceci piquant alors la curiosité de son enseignante. Il y avait sûrement quelque chose à faire de lui. Mais elle ne pourrait suivre ses progrès, et s’il fallait être honnête, ce n’était pas pour la peiner. Après l’habile saut pour ne pas être touché par la langue de Dokuzetsu, Tengoku exprimait un nouveau faciès. Plus confiant. Combatif. La Chôkoku ne put que constater sa détermination.

Descendant de son piédestal, la brunette s’avança pas à pas, lentement, jusqu’à ce qu’un nouvel élément, pour le moins intéressant, ne fasse son apparition. Une silhouette nettement plus imposante et couverte de fourrure. Une transformation ? Un henge ? Non, cela semblait être tout autre. L’observant d’un oeil particulièrement attentif, Tomoe détailla chacun de ses mûdras. Visiblement il devait être habitué car, malgré sa nouvelle forme plus bestiale, les signes incantatoires paraissaient précis et justes. Elle gardait le silence devant cette scène inédite.

Dokuzetsu, de son côté, avait un sourire bien plus serein. Ne cachant même pas qu’elle ne le prenait plus au sérieux, elle réitéra sa position défensive. Les suintements terreux de sa technique semblaient un peu plus dense mais en cet instant, lorsque le feu fut relâché, la maîtresse de la Bête comprit. La femelle, Ô combien sûre d’elle allait assurément apprendre elle aussi, mais à ses dépens. Tomoe se mit à grimacer au moment même où l’impact brûlant arracha un sifflement de douleur. Le reptile s’extirpa de sa forme pour venir tenter d’apaiser les brûlures qu’elle ressentait sur son flanc avec sa langue. Rien n’y faisait et d’un coup, elle lança un regard noir à son invocatrice avant de disparaître dans un nouveau nuage de fumée.

Le silence était toujours maître du terrain d’entraînement. La Chôkoku, le regard désolé qu’elle venait d’adresser à son varan, maintenait cette grimace qui symbolisait une certaine empathie pour le lézard qui était aussitôt retournée chez elle. « Doku’ va m’en vouloir un moment pour ça... » Marmonna la jeune femme avant de secouer doucement la tête pour perdre ce visage presque affligé. Elle continuait ses pas pour venir face au grand Panda. Elle l’examina quelques secondes. « C’est une technique surprenante. » Un petit soupir accompagné d’un haussement d’épaule plus tard. « Et je dois l’admettre, qui est quelque peu impressionnante. » Elle jeta un oeil sur le parchemin qui avait été laissé au sol bien plus tôt par Tengoku et croisa les bras. « Je pense que l’on peut estimer que cette épreuve est réussie. Tu as fini par te montrer ingénieux, finalement. » Supposa enfin l’Explosive, sans pour autant vraiment le féliciter. Ceci n’était pas dans sa “pédagogie”. Son expression demeurait cependant glaciale. Indomptable. « Mais dis-moi, comment as-tu su que sous cette… Forme, la technique fonctionnerait ? » Évidemment, elle voulait entendre sa théorie, celle qui l’avait poussé à se transformer. Elle l’observait encore de toute part, tentant de comprendre d’où pouvait lui venir une technique pareil. Alors elle n’arrêta pas la ses questionnements. « C’est étrange, on ne dirait pas une banale métamorphose... » Elle faisait référence au Henge, et quand bien même, elle n’arrivait toujours pas à déceler de quoi il en retournait.


Spoiler:
 

_________________
UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 10:38


Dokuzetsu semblait confiante quant à la nouvelle boule de feu qui approchait dangereusement d’elle. Pourtant, elle aurait dû remarquer que cette dernière était d’une autre envergure que la précédente. La chaleur dégagée était-elle qu’on avait du mal à garder les yeux ouverts pour la regarder. Le varan se remit en boule da sa défense d’écailles et de terre, puis, l’impact eu lieu. La boule de feu vint s’écraser sur le flan de sa cible dans une gerbe de flammes qui l’enveloppa. Instantanément, le reptile comprit son erreur. Elle se tordit de douleur tout en sortant de sa forme défensive. D’un geste réflexe, elle tenta de soulager sa douleur en frottant sa langue là où l’impact brulant avait eu lieu, en vain. Elle semblait furieuse. Plus contre son invocatrice que contre son agresseur. Et, dans un nuage de fumée, elle disparut comme elle était apparue.

Tengoku ressentit un peu de culpabilité face à la détresse de l’animal. Il se demanda même si elle mettrait du temps à guérir de cette blessure. Puis, il pensa au lieutenant. Ressentait-elle une quelconque pitié à l’égard de son invocation ? Elle aurait pu tester la technique du jeune Genin de pleins de façons différentes mais elle avait choisi de blesser volontairement un compagnon à elle. Ou alors était-elle persuadée que Tengoku ne réussirait jamais la technique à sa pleine puissance ? En ce cas, elle avait eu tort. Mais le ninja orange avait un peu triché, dans un sens. Sans cette métamorphose peut-être qu’il n’était pas encore capable d’utiliser la technique correctement. D’ailleurs, le lieutenant commença à poser des questions à ce sujet.

Elle sembla pour le peu surprise de voir une telle transformation. Ce n’était pas étonnant. Tengoku l’avait réalisé sans prévenir et vraisemblablement elle ignorait qu’il possédait un tel pouvoir. Le stress commençait à monter peu à peu chez le jeune homme qui se dit qu’elle jugerait peut-être qu’il avait triché. Dans tous les cas, il se devait de répondre aux questions.

« Le Panda géant est un animal qui vit naturellement à haute altitude, il a donc des capacités pulmonaires bien supérieures à celles d’un humain. De plus, son corps est bien plus gros donc les poumons le sont aussi. Sous cette forme, je me suis dit que j’arriverais plus facilement à emmagasiner la quantité de chakra nécessaire pour la bonne réalisation de la technique. »

Jugerait-elle qu’il avait triché ? Ou, considérerait-elle cet acte comme ingénieux, comme elle avait dit auparavant. Elle continua à le questionner, semblant très curieuse sur le pouvoir du jeune homme.

« Non ce n’est pas une simple transformation visuelle. Je suis capable, depuis mon adolescence, de me transformer en ce… Panda géant. Et j’en acquiers toutes les caractéristiques physiques. Ce qui m’a aidé à réaliser la technique, notamment. »

A vrai dire, il n’avait pas plus d’explication que ça à lui donner. Il possédait ce pouvoir sans même savoir d’où il provenait. Ne connaissant pas ses vrais parents et ne sachant même pas d’où il venait, il n’avait pu poser la question à personne. Personne ne possédant la réponse en tous cas, pour le moment. Revenant à son esprit, le parchemin était toujours par terre. Tengoku le ramassa et le dépoussiéra quelque peu. Son regard se balada entre le rouleau et les yeux de son interlocutrice.

« Si j’ai bien compris… Je peux le garder ? Vous me l’offrez ? » Demanda-t-il, un peu gêné. Provenant d’une famille très modeste tout bien matériel qui lui était offert avait de la valeur à ses yeux et le touchait réellement.

Il se demanda si la leçon du jour était finit ou si ce n’était que le début d’un entrainement qui serait bien plus éprouvant.

« Que faisons-nous maintenant ? En avons-nous finis pour aujourd’hui ? »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673
Chôkoku Tomoe
Chôkoku Tomoe

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Ven 22 Mai 2020 - 18:16

Un entraînement explosifHiver 204.

Le potentiel de chacun pouvait montrer le bout de son nez de bien des manières. Dans le cas de Kappa Tengoku cela avait été pour répondre à une problématique. Et en rien les règles imposées par la Teikokujine n’allaient à l’encontre une telle ingéniosité. Ceci étant, en avait-elle véritablement fixé, des “règles” ? Mais elle demeurait maîtresse de cet entraînement, et cela avait bien été compris par le rouquin qui sembla docile, et répondit à toutes ses questions. Tomoe comprenait déjà mieux. Une arcane secrète. Tout du moins, une capacité qui semblait lui être propre et qu’il avait perfectionné. C’était intriguant. Elle supposa que, comme pour ses propres techniques Chôkoku, le Kumojins ne devait pas être le seul, et se promit même qu’elle ferait plus tard quelques recherches à ce propos.

Mais pour l’heure, elle revint à lui. L’observant, lorsqu’il expliqua pourquoi il avait pris une décision pareil, montrant par la même occasion un peu plus son gabarit en tant que ninja, la lieutenante acquiesça, le visage sans aucune expression supplémentaire. « C’était adéquat à la situation. Mais la question qui me vient est : Pourras-tu reproduire la même puissance sans cette transformation ? » Jaugeant alors le jeune homme, elle soupira d’un haussement des épaules puis se reprit. « Enfin, il faut admettre que tu as saisi l’essentiel de cet entraînement finalement. Je n’aurai pas parié dessus... » Plus qu’un apprentissage sur un parchemin, Tomoe estimait que remettre un peu de plomb dans l’aile -ou plutôt de la patte- à ce genin était probablement son premier objectif. Le sien, était d’acquérir un nouveau jutsu. C’était chose faite.

Ses sous-entendus n’étaient pas anodins, pourtant lorsque Tengoku alla récupérer le rouleau, accompagnant ceci d’une si simple question, la brunette leva les yeux au ciel avant de se tourner pour faire quelques pas, le laissant planté là. Elle alla tout simplement ramasser son sac vide pour ensuite revenir dans sa direction. « Evidemment. Tu auras besoin de la perfectionner, mais tu as au moins réussi à la maîtriser, alors garde-le. Il m’est parfaitement inutile de le garder. » C’était là sa manière détournée de lui dire bêtement “oui, je te l’offre”. Elle ne voulait pas qu’il s’imagine qu’elle était de ces personnes bienveillantes et généreuses. Mais comme dit, elle n’en avait vraiment aucune utilité alors autant qu’il puisse servir à quelqu’un.

Sans un regard supplémentaire, le soleil frappant maintenant juste au-dessus de ces quelques arbres dégarnis qui arboraient le terrain d’entraînement, l’Explosive passa son chemin. « Ton objectif est atteint, non ? Alors je n’ai plus aucune raison de rester ici avec toi. » Déclara la Chôkoku, lui tournant déjà le dos en avançant tranquillement vers le chemin de la ville. Son ton cinglant se voulait aussi bref que clair. « Si tu as des questions, tu as jusqu’à ce que je sorte de la délimitation du terrain d’entraînement. » Une fois partie, Tomoe comptait bien ne plus devoir lui apprendre davantage, préférant de loin retourner à des occupations qu’elle estimait nettement plus importantes.


_________________
UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] JlI2a2Y
Event 5 : l'Homme au Chapeau:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4955-chokoku-tomoe-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9753-dossier-de-chokoku-tomoe#82791 https://www.ascentofshinobi.com/u1298
Kappa Tengoku
Kappa Tengoku

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE] Empty
Ven 22 Mai 2020 - 21:49


Le lieutenant toisait le Genin de haut en bas, de nouveau comme elle avait fait au début de la journée mais cette fois avec plus d’attention. Elle semblait vraiment intriguée par cette forme qu’avait prise le jeune homme et écoutait ses explications avec une attention nouvelle. Allait-elle crier à la tricherie ? Devrait-il tout recommencer ? Ou, pire, repartirait-elle avec le rouleau ? La journée devenant ainsi pour le Genin très peu rentable.

Suite aux explications du Genin quant à sa transformation et pourquoi cela l’avait aidé à réussir la technique, une question légitime fut soulevée. Arriverait-il à refaire le Jutsu sous sa forme humaine ? Pour le moment, la réponse était évidemment non. Même sous cette forme animale il avait eu du mal à la réaliser et il doutait de pouvoir le faire deux fois de suite. Il fallait répondre habillement, sans mensonge mais sans non plus dévoiler la triste vérité. Donc, il répondu ni par l’affirmative ni par la négative en espérant que ça contenterait son interlocutrice.

« Je vais continuer à travailler cette technique, on ne peut pas sainement imaginer utiliser un Jutsu en combat alors qu’on l’a réussi une seule fois à l’entraînement. Je la travaillerai encore et encore jusqu’à que ça devienne aussi simple que de mettre un pied devant l’autre. Et ce, quel que soit ma forme. »

A la suite de quoi la Côkoku lui adressa des sortes de "félicitations", à sa manière, quant à sa réussite de l’apprentissage du jour. Elle n’avait pas le compliment facile, cette femme-là. Et pourtant cela suffisait à Tengoku dont le visage ne pouvait camoufler son immense fierté de l’instant. Il adorait réussir et, encore plus, qu’on reconnaisse qu’il avait réussi.

Lui étant inutile, elle lui offrait bien le rouleau. Elle était détachée, comme si elle ne voulait pas que tout ça soit apparenté à un acte de gentillesse. Tengoku ne put s’empêcher de l’observer et tenter de l’analyser quelques instants, pendant qu’elle allait ramasser son sac vide. Pourquoi vouloir porter un masque ? Le jeune homme était persuadé qu’elle avait un bon fond mais elle essayait de jouer la militaire détachée sans émotion. Pourtant elle était là. Partageant son savoir avec un Genin de Kumo, qui n’était rien du tout. Le plus bas de l’échelle dans une contrée annexée par son armée. Etait-ce vraiment qu’un ordre ? Etait-ce un don personnel ? Voulait-elle se repentir d’un quelconque acte passée ? Tengoku ne pouvait, en cet instant, trouver les réponses à ces questions. Il n’osa pas poser ses interrogations à voix haute pour creuser, ça aurait été déplacé. Mais il percevait très différemment la jeune femme de la façon dont il la voyait le matin même.

Et c’était finit, elle fit demi-tour pour partir comme si elle n’était jamais venu. Tengoku, était là, debout au milieu du terrain. Il s’était en fait dit qu’ils pourraient continuer l’entraînement. Peut-être se battre contre elle pour le mettre à rude épreuve ? Face à un ninja de ce niveau ça aurait était une grande source d’expérience. Mais il n’osait pas déranger plus que ça le lieutenant qui avait déjà pris bien assez de son temps. Alors, il se mit droit comme un piquet, les bras collés le long du corps et bascula le buste en avant pour la saluer respectueusement.

Il ajouta des remerciements qui seraient sans nuls doutes ignorés, mais il était comme ça.

« Je vous remercie pour cette séance d’entraînement Lieutenant, ce fut très instructif ! » Cria-t-il alors qu’elle ne l’entendait peut-être déjà plus.



HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9141-kappa-tengoku-terminee?nid=1#77658 https://www.ascentofshinobi.com/t9215-kappa-tengoku#77673

UN ENTRAINEMENT EXPLOSIF [PV CHOKOKU TOMOE]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: