Soutenez le forum !
1234
Partagez

Lignée Sanglante

Fuyumi
Fuyumi

Lignée Sanglante Empty
Dim 17 Mai 2020 - 1:30
Spoiler:
 
Accompagnée de son partenaire félin, Fuyumi se dirigea avec précipitation en direction des portes du village où un pauvre homme traumatisé l’attendait. Ce dernier, fraichement arrivé à Iwa, venait d’alerter les premiers gardes venus des atrocités commises au sein de son petit village. Ceux-ci s’étaient alors empressés de rapporter son témoignage aux autorités qui s’étaient à leur tour dépêché de convoquer deux jonins pour régler ce problème au plus vite. La jeune femme masquée avait donc été sélectionnée avec une dénommée Luna pour enquêter et annihiler la menace sans perdre un instant.

— On dirait que notre entrainement va se révéler nécessaire plus rapidement que prévu,
dit-elle à son chat entre deux foulées dans les rues d’Iwa.

Le duo arriva ainsi rapidement aux crocs rocheux où s’étaient agglutinés quelques gardes autour du fameux témoin. Guidée par le bruit de leurs discussions et la vue de son compagnon, elle se dirigea aussitôt vers l’initiateur de cette mission.

— Fuyumi, Jonin en mission, faîtes place !
Leur ordonna-t-elle, écartant les gardes sur son passage.

Elle fit alors signe à ces derniers de s’éloigner et de retourner à leur poste, un tel attroupement autour d’une personne ayant assisté à ce qu’elle avait lu dans l’ordre de mission ne pouvait être sain. Le témoin, un homme dans sa vingtaine au teint bien pâle, sembla alors d’autant plus confus en apercevant la jeune femme et son animal arriver à son encontre.

— C’est vous la personne qu’ils ont envoyée pour sauver mes amis ?
Questionna-t-il avec hésitation. Vous êtes sûre que c’était la meilleure idée ? Je veux dire… je veux pas vous vexer, mais vous n’avez pas l’air d’être la personne idéale.

— Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas devenue Jonin sans raison et puis, si cela peut vous rassurer, je ne serais pas seule sur cette affaire.

La jeune femme n’appréciait pas particulièrement l’appréhension de son interlocuteur, mais ce n’était pas le moment pour elle de se laisser manipuler par sa fierté.

— Si vous le dites… Bon, je commence par quoi ? Alors je m’appelle Daisaku, je viens du village de Fujuka…

— Attendez quelques instants je vous prie, ma collègue ne devrait pas tarder, je ne voudrais pas avoir à vous faire ressasser cette affaire plus que nécessaire.

_________________
Lignée Sanglante Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Itö Luna
Itö Luna

Lignée Sanglante Empty
Dim 17 Mai 2020 - 2:17



Affréter d’urgence au croc rocheux, un chunin du village était venu me chercher directement à la porte de mon appartement. Paniquer celui-ci m’indiquait qu’un cas exceptionnel était en cours là-bas et s’en perdre de temps supplémentaire, je prenais avec moi mes deux armes pour rejoindre le lieu le plus rapidement possible. Les sombres lames voguaient alors sur les toitures de la ville accompagnée par ses shinobis en poste. « Pouvez-vous me dire ce qui se passe. »

Celui-ci me regarda alors d’un regard vide de tout sens, ses pupilles creuses étaient en accord avec son manque de vocabulaire à ce qu’il avait assisté. « Un homme est arrivé de nulle part et parlait d’un massacre dans un village proche d’ici. Mais son intonation… Ce n’était pas normal… » Suite à ses mots, il se perdait alors dans ses pensées qui m’avaient l’air bien sombre.

Les deux pointes de roche en vue, je pouvais observer un attroupement au centre du chemin, là où les postes de gardes se situaient. À cette distance, la foule m’empêchait de voir ce qui se tramait en son centre. « Ça va aller jeune homme, j’ai l’impression que tu as besoin d’une pause, je vais me débrouiller seul. » Et sans répondre, l’homme s’arrêtera net sur un toit restant figer dans l’atmosphère.

Traversant lentement la masse de personne en poussant doucement chacun d’entre eux, je pouvais entendre de nombreux murmures sans pour autant en discerner le textuel et arrivant en son milieu, je comprenais alors le vide de celui qui était venu à moi. Devant mes yeux, se trouvait, en plus du rassemblement, une jeune femme aux cheveux blonds se trouvait là devant cette chose… Le masque qu’elle portait et la posture de celle-ci trahissait son identité, de réputation, je pouvais mettre un nom à son âme.

Outre sa présence ici, ce n’était pas elle qui provoquait une telle agitation autour de nous, mais bien celui qui était venu à Iwa. D’une tunique rouge, on pouvait distinguer la véritable couleur bleue de celle-ci quand observant attentivement les bords de doublures. Ses cheveux humides par le liquide de vie, il se tenait tel un calme zombi sur la place d’entrer d’Iwa. Même si un médecin était déjà en train d’apporter les premiers secours, j’avais du mal à croire ce que je voyais d’autant que j’avais pu entendre sa dernière phrase avant que Fuyumi ne lui demande d’attendre mon arrivée.

« Je suis là ! » M’approchant de celle qui allait surement m’accompagner pour cette mission, je frôlais son bras gauche pour lui faire sentir ma présence et surtout pour me rapprocher d’elle sans réveiller la panique et d’un chuchotement, je lui indiquais ce qu’il y avait en face d’elle. « Il est recouvert de sang et il est en train de tenir son bras droit avec sa main gauche. »

« J’ai entendu votre nom, pouvez-vous me dire ce qui c’est passer ? » Je n’étais pas vraiment sure du ton que je devais prendre avec cet homme en sale état, mais pour avoir remarqué son calme, je me doutais que ton état de choc était extrême.

« Mon village a été ravagé par un groupe de démon… J’ai réussi à fuir avec d’autres personnes, mais je les ai perdus en route… Heureusement que j’ai pu arriver jusqu’ici sans encombre… Je n’imagine pas ce qu’il aurait pu m’arriver… Cela serait bien que vous et l’aveugle allé faire un tour là-bas, même si je doute que des femmes puissent y faire quoi que ce … » Et sans finir sa phrase, celui-ci s’écroula au sol dans des éclaboussures de sang qui fit crier la foule encore agglutinée autour de l’individu.

Regardant celle qui s’occupait de son bras, elle me fit signe qu’il était passé dans l’autre monde et vu l’état de son corps, c’était déjà un miracle qu’il soit parvenu jusqu’ici.

« Je crois qu’on devrait se dépêcher Fuyumi ! J’espère qu’il t’a dit de quel village il parlait. »


_________________
Lignée Sanglante 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Fuyumi
Fuyumi

Lignée Sanglante Empty
Dim 17 Mai 2020 - 14:29
En entendant la remarque de Yuna qui venait d’arriver à ses côtés, Fuyumi comprit alors pourquoi ses narines étaient autant agressés par cette odeur métallique aggressive si caractéristique ainsi que la raison du regroupement inhabituel autour d’un témoin. Ce dernier était ainsi en bien moins bon état que sa voix ou le message que la Jonin avait lu en arrivant ne semblaient laissser penser. Cela se confirma d’ailleurs bien rapidement lorsque le jeune homme s’écroula au sol avant la fin de sa phrase dans un dernier éclat sanglant. La Jonin s’en voulait naturellement de son manque de perspicacité à face à une situation bien plus dramatique qu’imaginée, mais elle devait se rendre à l’évidence, cet homme était déjà probablement mort depuis des heures. Seul son état de choc avancé et probablement une détermination à toute épreuve pouvait expliquer qu’un homme dans cette condition ait pu survivre à ce trajet, à moins que…

Prise soudainement par une idée, la jeune femme se pencha vers le corps chaud gisant désormais dans son sang avant de récolter un peu de ce dernier sur le bout de son doigt pour le porter à son nez.

— Tu as raison et il s’agit du village de Fujuka,
répondit-elle à Luna, mais je préfère quand même vérifier qu’on ne puisse pas en tirer plus d’informations.

Elle se tourna alors vers le médecin qui s’occupait sans grand succès du témoin, tout en reniflant l’échantillon à la recherche d’indice.

— Vous avez remarqué quelque chose d’étrange chez lui, un empoisonnement, une blessure anormale ?

Désemparé, le médecin haussa les épaules avant de réaliser l’inutilité de ce genre quelques instants plus tard.

— Non, rien, il faudrait réaliser des tests approfondis, mais il semblait simplement souffrir d’hémorragies à la suite nombreuses lacérations et d’un traumatisme émotionnel évident.

Déçue et n’ayant trouvé aucune information supplémentaire en reniflant son sang, Fuyumi dût se résoudre à abandonner l’idée de glaner plus de détails sur la situation qu’elles allaient affronter. Elle fit alors signe à son chat de suivre l’odeur du cadavre à travers les crocs rocheux. Si elle connaissait l’emplacement du village de Fujuka, elle préférait retracer le chemin de la pauvre victime. Lorsque l’animal eut fini d’analyser l’odeur à suivre et se mit à courir en dehors du village, Fuyumi fit signe à sa coéquipière du jour de les suivre.

— Je préfère qu’on suive l’odeur de la victime, vu son état, je préfère ne pas tout miser sur ses informations. Cela me semble plus probable qu’il était délirant et qu’il ait pu se tromper sur le lieu de l’attaque plutôt qu’un petit village ait subi une attaque de démon.

Si la jeune femme ne doutait aucunement de sa précaution, celle-ci se révéla rapidement inutile puisque dès qu’ils furent sortis des crocs rocheux, le félin prit immédiatement la direction de Fujuka. La traque olfactive n’était elle-même pas si nécessaire que cela pour pister le trajet de la victime tant son hémorragie eut dessiné une route à suivre tout du long.

Avec une cadence de course particulièrement soutenue, le trio arriva aux abords du village susnommé. Ce fut Fuyumi qui arrêta ses compères d’un signe de main. Elle venait d’affuter son odorant en ressentant que son compagnon détectait quelque chose et fut immédiatement secouée par l’intensité de l’odeur de sang qui provenait du village. La jeune femme avait déjà assisté à son lot de massacre, mais l’exploitation de son odorat à un si haut niveau l’amenait à découvrir une toute nouvelle facette de ces théatres horrifiques. Elle qui s’était baladée sans difficulté sur des tas de chair brulé, au milieu de corps en décomposition, se retrouvait saisie au cœur par une odeur si puissante qu’elle ne laissait aucun doute sur ce qu’ils allaient trouver en ces lieux.

— La mort a visité ce village, reste sur tes gardes.


Spoiler:
 

_________________
Lignée Sanglante Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Itö Luna
Itö Luna

Lignée Sanglante Empty
Dim 17 Mai 2020 - 18:52



Sans intervenir, je laissais Fuyumi prendre les devants sur la méthodologie à faire face à ce cadavre. Son ami poilu était bien plus apte à utiliser ses compétences naturelles pour suivre une trace en pleine nature, ainsi que Fuyumi. La cécité qu’elle possédait devait surement augmenter ses autres sens telles les méditations des samouraïs sauf qu’elle était capable de le faire inconsciemment. D’où le fait que la jeune femme était parvenue à atteindre les rangs de Jonin. Reniflant le sang du corps, elle m’indiquait que j’allais devoir la suivre jusqu’au village en question. Les traces laissées par l’homme allaient nous aider également à remonter la piste. « Je te suis ! »

À vive allure, les troncs des arbres défilaient à toute vitesse sur notre chemin. Remontant les traîner de sang, nous suivions notre guide félin entre les forêts et les roches du pays. « D’après ce qu’il nous a dit, il n’était pas le seul à être parvenu à s’enfuir, si ton camarade et toi arriver à trouver d’autre piste, cela serait bien de retrouver les survivants… S’il y en a. »

Arrivant proche de Fujuka, une odeur métallique enivrait l’atmosphère des alentours et quand nous arrivions réellement à la périphérie des habitats, la vue que j’avais, expliquait le pourquoi. Dans une certaine ironie, Fuyumi m’expliquait que la mort était ici et elle ne pouvait pas se tromper. Le hameau qui devait regorger de vie en avait été séparé brutalement. Le sol boueux n’avait pas reçu d’une douce pluie, mais avait été gorgé par le sang des habitants. Rougeoyants de toute part, les murs étaient tâchés d’hémoglobine et pas une seule victime était encore en un seul morceau. Des bras, des bustes, des jambes jonchaient le sol, ainsi que les toits en paille. Des têtes humaines étaient allongées sur des barils, des rebords de fenêtres et d'autres endroits encore improbables. Homme, femme, enfant, celui où ceux qui avaient orchestré se massacrent n’avait laissé aucune chance à ses habitants. « Je doute sincèrement qu’a trouvé une âme encore en vie ici. »

Un pas devant l’autre, chaque contact avec la terre laissait percevoir de légers clapotis. Ma haine et ma colère devant ce désastre me permettaient de tenir à la vision de cet enfer. « On doit absolument trouver qui a fait ça. On ne peut pas laisser cette action impunie. » Le glaive de la justice bouillonnait entre mes doigts, pour une telle horreur, la balance ne pouvait pas hésiter sur son jugement. Et alors, je m’approchais d’un des membres à mes pieds. « Ce bras est froid et rigide. D’après la couleur de la chair, je dirais que cela c’est dérouler il y a plus de dix heures. » Le massacre avait dû être perpétré en début de soirée de la nuit précédente. Sur les murs, sous les tâches, des brûlures se laissaient deviner et des lacérations, peut-être d’armes, traversaient des pans entiers.

« Ceux qui ont fait ça ne doivent plus être dans le coin. Je pense que ça serait bien de retrouver les personnes dont l’homme nous a parlé. » S’il y avait des survivants, le choc les avait sûrement paralysées dans la forêt environnante. « Ce qui serait bien c’est que toi et ton compagnon allier à la recherche d'éventuelles personnes encore en vie, pendant que je cherche ici des indices sur le massacre. »



_________________
Lignée Sanglante 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Fuyumi
Fuyumi

Lignée Sanglante Empty
Dim 17 Mai 2020 - 22:38
Fuyumi n’avait pas besoin de sa vue pour ressentir toute l’horreur qui avait pris place au sein de ce pauvre village. Le bruit des charognards s’agglutinant pour se repêtre, le sang qui collait à ses bottes et cette odeur, toujours aussi prenante, accaparaient ses sens, enivrant son esprit. Le petit groupe traversa le village avec dégout, y cherchant vainement quelques informations pouvant les aider dans leur tâche. Une rapide analyse de Luna permit de conclure qu’elles arrivaient avec une dizaine d’heures de retard, laissant malheureusement un délai bien suffisant aux responsables pour s’éloigner de leur création morbide.

Tout d’abord silencieuse, la jeune femme finit par prendre la parole à la suite de la proposition de son équipière.

— Un tel niveau de violence ne peut être que délibéré, mais il m’est difficile d’imaginer ce qui aurait pu motiver un acte pareil. La capacité des hommes à l’horreur n’est plus à prouver, mais je n’en ai jamais vu pareille démonstration. Cela ne changera cependant aucunement leur sort, qu’il s’agisse d’un message envoyé à notre pays ou d’une cérémonie religieuse des plus sordides, le ou les responsables comprendront tôt ou tard la stupidité de leur geste. Si des personnes ont réussi à survivre à tout cela, nous les retrouverons.

La jeune femme s’éloigna alors de Luna en compagnie de son chat. Plongés dans le sang, le duo ne se retrouvaient privés de leurs odorats, noyés dans une effluence persistente. Ils se devaient de quitter le village pour espérer poursuivre des pistes par cette, mais la Jonin possédait d’autres atouts. S’agenouillant au sol, laissant ses vêtements s’imbiber de sang, elle baissa la tête sous le regard curieux de l’animal.

— Puisse Votre grâce être accordée à ces êtres malheureux, que Votre volition s’abatte sur les impies, les sanguinaires et les tortionnaires, que ma quête de rétribution à leur égard accomplisse Votre volonté.

Joignant ensuite ses mains, Fuyumi réalisa une série de mudras avant de les plaquer contre le sol. Infusant son chakra à travers ce dernier, la jeune femme étouffa ses sens par une concentration accrue. Les secondes défilèrent alors, ne laissant qu’aux corbeaux le loisir de rythmer le silence imposé par la mort et la désolation. Entre le trépignement d’impatience du félin et la marche décidée de Luna, la perception de Fuyumi se mêlait au sol, ressentant chaque mouvement, chaque volatile déposant ses serres sur une proie. Et plus le temps s’écoulait, plus sa détection se développait, recouvrant d’abord les quelques maisons alentours, avant d’atteindre les frontières du village, puis la lisière de la forêt qui le bordait. Avec minutie, elle prit tout le temps et l’énergie qui lui étaient nécessaires pour n’omettre le moindre détail.

Elle finit alors par se relever avant d’interpeller sa coéquipière sans lésiner sur la puissance de sa voix pour se faire entendre malgré la distance.

— Luna ! Une vingtaine de mètres sur ta droite, il y a du mouvement, dans la forêt également.

Essuyant ses mains contre sa tunique, elle s’empressa alors de quitter le village pour suivre la piste la menant au bois.

_________________
Lignée Sanglante Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Itö Luna
Itö Luna

Lignée Sanglante Empty
Lun 18 Mai 2020 - 1:25



Les propos de Fuyumi étaient justes, seuls des hommes étaient capables d’une telle horreur envers ses congénères et son désir de vengeance était justifié. Moi-même, la balance de la justice tombait lourdement du côté de la mort avec aucun espoir de revenir de l’autre côté. « Le jugement dernier tranchera leurs âmes souillées par le sadisme et la folie. Tout comme toi, je ne peux laisser passer de tel acte barbare. » Et sur ses mots, je m’en allais fouiller les cabanes de paille pendant que la jeune blonde partait à la recherche de survivant caché dans la forêt.

Progressant lentement à travers les morceaux de cadavres, j’ouvrais chaque porte qui donnait une vision d’horreur à chaque rayon pénétrant dans les maisons. Partout, le sang avait coulé à flots aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur et le désespoir des villageois pouvaient se ressentir lors de l’attaque. Des corps, dos à la sortie essayant de fuir leurs agresseurs jonchaient nombreux planchers. Ce qui semblait être des mères et des pères voulant protéger leurs enfants, n’avait pas réussi dans leurs tâches et avaient fini démembrer.

Chaque bâtiment que j’ouvrais était une pâle copie de la précédente, jusqu’à ce que j’arrive au niveau de la maison mère du village. En m’approchant, l’atmosphère devait encore plus sombre que celui présent jusqu’ici. Étaient-ce mes nombreuses heures de méditation qui amplifiait ce sentiment ou une force surnaturelle qui provoquaient cet état ? Je n’avais pas les réponses, mais plus j’avançais dans cette direction plus l’air se refroidissait.

L’entrer ouverte donnait sur une pièce ténébreuse où même la lumière n’osait pas pénétrer. Marchant dans ce néant, l’humidité du sol se faisait plus importante, laissant penser à une épaisse couche de sang visqueux dont l’odeur nauséeuse ne laissait pas de doute. Les ailes des parasites étaient les seuls bruits qui s’échappaient de cette pénombre et ce n’était qu’une fois que mes pupilles s’adaptaient à la luminosité ambiante que je voyais cette vision satanique.

Sur le mur en face de moi, une sphère avait été dessinée à la main grâce au sang des victimes. Un kanji prônait glorieusement en son centre signifiant : « 代 ... Règne …» Tout autour de celui-ci des pieux étaient plantés dans les parois en bois. Dessus, nombreuses têtes d’enfants étaient transpercées par la bouche. Fille ou garçon, aucun ne différait dans la suite du cercle. Les coulures de sang sortaient de chaque orifice et leurs cheveux étaient tous teinter de rouge.

Soudain au loin, la voix de Fuyumi me sortait de ce cauchemar. Seules quelques informations m’étaient parvenues à mes oreilles et j’avais pu entendre qu’un mouvement était en cours à une vingtaine de mètres de moi.

Dégainant Tryx, je sortais en courant de cette maison de l’horreur pour me diriger dans la direction que ma coéquipière m’avait indiqué ce qui m’indiquait une petite ruelle à travers les bâtisses.

La poigne que j’exerçais sur mon katana était solide face à ce que j’avais en face de moi. Une femme gorgée de sang était en train de se tenir debout et de dos. Celle-ci marchait très lentement vers l’extérieur du village comme pour s’échapper de cet enfer. M’approchant d’elle, je gardais la garde de l’acier devant moi. « Madame, avez-vous besoin de secours ? »

Doucement, à l’audition de mes mots, celle-ci se retournait. D’un teint pâle, son visage était bloqué sur des traits horrifié. Bouche ouvert et surement casser, sa mâchoire pendait presque sur le côté. Ses yeux écarquillés et presque globuleux était rider de peur et de frayeur. Il lui avait fallu une bonne seconde pour réagir à ma présence en criant d’un son strident et répulsif avant de courir dans ma direction. Stupéfait pas cet acte, je n’avais pas pu réagir à cette vision. Transperçant de part en part ma lame, cet dame venait de se suicider sur mon sabre.


_________________
Lignée Sanglante 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Fuyumi
Fuyumi

Lignée Sanglante Empty
Mar 19 Mai 2020 - 13:29
Fuyumi traversa le village avec empressement. Même si les actes commis en ces lieux dataient de plusieurs heures, elle ne pouvait prendre le risque de perdre la piste de la personne qu’elle avait repérée. Avançant ainsi sans repère à travers des foyers éteints, elle faisait confiance à son compagnon pour la guider jusqu’à la lisière de la forêt. Ce dernier s’arrêta alors brutalement à plusieurs mètres du lieu d’où provenaient les mouvements sentis plus tôt. Indiquant un danger immédiat à la jeune femme, celle-ci s’empressa de réaliser une technique de détection de chakra pour vérifier l’information. Elle remarqua alors une présence unique à proximité qui n’avait rien d’humain. L’odeur de la mort régnait également aux alentours, mais un grognement étranger confirma rapidement une présence animale, un canidé pour être exacte, sans que la Jonin ne fusse capable de l’identifier avec précision.

Se plaçant aussitôt en position de garde, la jeune femme plaça sa main directrice en opposition à l’animal avant de la recouvrir de flammes pour le décourager d’attaquer. Face à une telle situation où la recherche d’indices se révélait capitale et où toute forme de vie communicative semblait disparue, elle n’eut d’autres choix que de soulever son masque. La communication avec son chat s’était grandement améliorée avec le temps, mais pas au point de pouvoir dépendre exclusivement sur lui pour ce genre de nécessité. Après quelques instants d’éblouissement provoqué par sa propre technique, elle aperçut ce qui semblait être un coyote face à elle. Tenant dans sa gueule ensanglantée un membre humain indistinct, déchiqueté par une machoire acérée, l’animal se tenait également sur ses gardes à proximité de sa charogne. Un coup d’œil aux alentours l’informa un peu plus sur le contexte. Un jeune garçon prépubère semblait avoir tenté de fuir le village malgré des blessures conséquentes avant de s’éteindre rapidement et de servir de repas à une bête opportuniste. Préférant omettre l’hypothèse d’une mort plus brutale provoquée par cette dernière ayant pu considérer l’enfant blessée comme une proie facile, elle se décida de s’approcher de l’animal pour le chasser en usant d’intimidation.

Ce fut soudainement la reception d’une goutte de sang sur son visage qui surprit la Jonin, levant alors aussitôt les yeux au ciel. Le canidé, encore décidé à se nourrir malgré la perturbatrice, profita de cet instant d’inattention pour saisir ce qu’il pouvait du corps inerte avant de s’enfuir entre les arbres. Ne prétant plus la moindre attention à cela, Fuyumi contemplait l’arbre sous lequel elle se trouvait. Celui-ci était décoré lugubrement par des corps déformés, incomplets. Certains pendus, d’autres simplement embrochés au travers de branches. Des hommes, des femmes et des enfants avaient été accrochés ainsi. Sur le tronc de l’arbre, à hauteur de son visage, se trouvait une inscription ensanglantée, tracée à la main, ornait l’œuvre pour former un mot : « 義 … Justice … ».

Examinant alors les alentours, la jeune femme finit par remettre son masque avant de retourner voir Luna lorsque son compagnon lui indiqua que plusieurs odeurs humaines semblaient vouloir les mener plus profond dans la forêt. Cette piste concordait avec de multiples traces de pas. Pour la jeune femme, celle-ci avait bien plus de chance de les conduire vers les responsables que vers de potentiels survivants. Le témoin ayant réussi à atteindre Iwa semblait bien être le seul à avoir échappé à tout cela, enfin, temporairement du moins.

_________________
Lignée Sanglante Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Itö Luna
Itö Luna

Lignée Sanglante Empty
Mer 20 Mai 2020 - 23:50



Fracassant le sol de tout son poids, la carcasse de chair s’effondrait devant moi comme une pierre. Malgré mes années d’expérience, ayant vu plusieurs centaines de corps, le regard de cette femme m’avait glacé le sang jusqu’à me paralyser durant un instant. « Que s’est-il passé ici. » Me questionnais-je à voix haute. Chaque détail que je pouvais observer autour de moi indiquait à quel point la nuit dernière n’était pas normale.

Je me devais de trouver qui avait fait ça et pour cela, je devais trouver des indices dans les décombres des membres humains et des flaques de sang qui stagnaient dans tout Fujuka. Retournant dans l’artère principale, je déplaçais les morceaux de corps un peu aléatoirement pour chercher des traces, des indices ou n’importe quoi d’autre qui pourraient m’aider dans mon enquête. Certains murs étaient marqués par de profondes lacérations dues peut-être à des coups de hache ou d’épée lourde. La force de ses frappes devait être assez puissante pour provoquer de telles cicatrices. Chaque morceau de chair que je déplaçais semblait avoir également été coupé net, sans reprise. Seule des personnes puissantes physiquement pouvaient infliger ses blessures et pas avec n’importe quelle arme. Des marques de feu étaient aussi éparpillées à travers les bâtisses, mais sans provoquer d’incendie. « Des techniques Katon ? » Cela me semblait plausible. Le feu était un bon moyen de provoquer la panique et la peur et l’instantanéité des brûlures semblaient renforcer ma thèse.

Après plusieurs dizaines de minutes à voguer à travers les ruelles quelque chose traversa l’extrémité de mon champ de vision. Rapide et furtive, une ombre semblait avoir bougé dans une des rues sombres. Regardant attentivement dans cette direction, je pouvais voir la lisière des bois environnants dans un champ de ténèbres. Le soleil commençait à descendre et cela oppressait lentement l’atmosphère du village et de ses alentours. Et au loin, une forme humanoïde semblait m’observer tapie entre les troncs. « Tu ne vas pas me dire que … » Sans avoir eu le temps de finir ma phrase, celle-ci disparut dans les profondeurs du bois. « Bordel ! » Sans élan, je me mettais à la poursuite de cette forme à travers la forêt de Fuyuka.

Dans ma tête, je me demandais où en était Fuyumi partie seule à travers ses arbres que je dépassais à toute vitesse. Cela n’était pas une question d’inquiétude, son rang lui-même prouvait ses capacités, mais simplement le fait de savoir si elle avait trouvé des réponses à ce génocide.

Cette forme que j’essayais de suivre se trouvait toujours devant moi, à une cinquantaine de mètres. Tout aussi rapide que moi, elle semblait vouloir m’emmener quelque part et après quelques minutes de course, celle-ci s’enferma dans ce qui semblait être une grotte.

S’entend le piège arriver, mon corps passait instantanément en encre pour prévenir tout risque. Observant tout autour de moi, je cherchais si Fuyumi avait laissé une trace ou si elle était dans le coin, mais dans le crépuscule rien ne laissait paraître. Et c’était donc seul que je rentrais lentement dans cette taverne naturelle. Lentement, chacun de mes sens s’activait les uns après les autres à chaque mètre en m’engouffrant dedans.

Les ombres jouaient avec les roches des parois et une odeur âcre traversait l’ensemble de la grotte. L’humidité était présente, mais je n’arrivais pas à définir si l’atmosphère était lourd à cause de cela ou autre chose… Allant toujours plus loin, la luminosité devenait quasi nulle et ce n’était que quelques instants après que le fond arrivait.

Rien, personne n’était ici et pourtant, je pouvais certifier que la forme que j’avais vue était rentrée dedans. Et ce n’était qu’après de quelques minutes d’intense observation qu’une trappe apparaissait comme au fin fond de la grotte.

_________________
Lignée Sanglante 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Fuyumi
Fuyumi

Lignée Sanglante Empty
Sam 6 Juin 2020 - 22:06
Se retrouvant à nouveau dans les ruelles ensanglantées de Fujuka, Fuyumi se mit en quête de sa partenaire, censée l’explorer. Elle n’eut besoin de guere de temps pour réaliser la disparition de cette dernière, mais c’était bien son chat qui retrouva la trace de Luna grâce à son flair. Sans perdre de temps à poursuivre l’inspection des environs, le duo se précipita sur cette piste. La Jonin ne connaissait pas particulièrement son équipière, du moins pas suffisamment pour tirer des prédictions sur ses décisions. Un départ précipité tel que celui-ci ne pouvait cependant signifier grand-chose d’autre qu’une piste suffisamment urgente pour l’explorer sans attendre.

Rapidement, le félin repéra plus odeurs qui se distinguaient de celle de Luna, dont une, particulièrement récente, laissant penser qu’il s’agissait du motif de son départ. Loin de s’inquiéter pour sa camarade, Fuyumi ne préférait pas perdre le moindre instant pour autant. Attentive à ce qui l’entourait, elle suivit Yuu à une cadence soutenue, traversant la forêt qu’elle venait de quitter. Ce fut alors au sein de cette dernière, dissimulée naturellement par la végétation, qu’une caverne enfoncée dans un flanc de montagne leur fit face. Sans hésitation, la Jonin pénétra à l’intérieur, usant de ses capacités sensorielles pour en détecter les dangers. L’oppression de l’obscurité n’avait plus aucune emprise sur elle et Yuu, bien moins serein, restait à ses côtés, rassuré par sa présence. Il la mena ainsi directement au fond de la cavité rocheuse vers une trappe dissimulée, dont l’ouverture trahissait sa position.

Si elle n’appréciait pas devoir descendre ainsi dans l’inconnu, s’exposant à un danger mystérieux, elle devait se limiter à quelques précautions. Heureusement pour elle, la configuration du lieu jouait en sa faveur. Déposant ses mains au sol après une série de mudras, elle réalisa à nouveau sa technique de détection terrestre. Traversant le sol lentement, mais avec rigueur, son chakra pouvait franchir les toutes les galeries, les passages dissimulés et les couloirs obstrués pour y déceler le moindre mouvement. Agissant ainsi, elle s’annonçait à tout senseur attentif présent dans la zone, mais il s’agissait pour elle d’un risque à prendre.

Avec les informations dégagées par cette technique, elle finit par traverser la trappe, rapidement suivie par le chat. Tous deux furent alors happés par une odeur à laquelle ils commençaient à s’habituer. Bien plus subtile et insidieuse qu’au village, le parfum du sang se décelait aisément entre celui des individus parcourant les lieux. La piste de sa camarade ayant disparue brutalement à l’entrée de la grotte, Fuyumi n’avait d’autres choix que d’en suivre une autre pour définir sa direction au travers des différents embranchements sur sa route. Malgré la présence de son masque, elle ne pouvait ne pas remarquer l’absence totale de lumière autour d’elle, obstruant même rapidement la nyctalopie de son compagnon. Ce furent donc à nouveau leurs odorats qui les guidèrent à travers l’obscurité, les faisant s’enfoncer toujours plus dans les profondeurs de la montagne, là d’où les effluves de sang semblaient provenir.

Au bout de nombreuses minutes de marche prudente et silencieuse dans des galeries toujours plus vides et nombreuses, un lointain écho arriva aux oreilles de Fuyumi. D’abord parfaitement indiscernable, se confondant avec ses rémanences, ce fut ses répétions successives, suivant un ordre précis et constant, qui interpella la jeune femme. Plus ses pas se dirigeaient vers la source sonore, plus cette dernière dévoilait son rythme pesant. Lorsque la Jonin identifia ce qu’elle entendait comme la musique d’un tambour, celle-ci se faisait déjà oppressante entre les parois confinées qui l’entouraient.

Concentrée sur cette mélodie funeste, cherchant à rencontrer la source, elle en perdit sa concentration olfactive et ne réalisa la présence d’une flaque sur son trajet qu’en y déposant son pied. Surprise par la texture étrange de celle-ci, ce fut son odeur qui la renseigna sur son origine. Un mélange d’argile et sang se confondait dans une eau stagante provenant d’un peu plus loin. Ne s’arrêtant pas en si bonne route, la jeune femme s’enfonça progressivement dans cette flaque lugubre montant radidement le long de ses jambes, poussant Yuu à une nage bien peu désirée.


_________________
Lignée Sanglante Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Itö Luna
Itö Luna

Lignée Sanglante Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 11:31



Toujours aucune trace de l’ombre qui m’avait fait pénétrer dans cette lugubre grotte alors que j’arrivais à l’autre bout de celle-ci. Le passage dans cette eau cramoisie n’avait pas été des plus agréables, une forte odeur de fer et de soufre s’en dégageait durant tout le trajet. Ce long trajet avait duré une vingtaine de minutes et j’étais vraiment contente de revoir la lumière de la lune à la fin de ce gouffre.

Ressortissant sur un petit-bois entre d’immenses falaises, le lieu donnait l’impression d’être hors d’atteinte du monde extérieur. La brutalité des roches ne permettait à personne de pouvoir les franchir sauf au prix de sa propre vie. Prenant une lame en main, je symbolisais une flèche pour indiquer à Fuyumi que j’avançais encore un peu entre ses troncs. Bizarrement, j’avais le pressentiment qu’elle ne tarderait pas à suivre mes pas et également que nous allions bientôt trouver un horrible endroit.

Dans cette atmosphère glauque, je m’avançais plus profondément dans le noir et je remarquais que pas une seule trace d’animaux n’entourait les lieux. Aucun oiseau, aucun mammifère, même les insectes semblaient avoir fui le cratère. Cela n’était pas quelques choses de normal et amplifiait le caractère flippant de la zone.

Après de bonnes minutes de marche discrètes, des lumières jaunes flamboyant dans la pénombre me guidaient jusqu’à ce qui semblait être un temple construit dans la roche. Des ouvertures laissaient échapper des feux de torches ou ce qui s’en rapprochaient. À moitié en ruine, celui-ci présentait deux statuts gardiens échoués et entourant un immense portail en bois. Chaque effigie avait l’air de représenter des humanoïdes, mais avec l’obscurité et les dégâts du temps, je n’arrivais pas à analyser ce qu’elle représentait et l’une d’elles avait même perdu sa tête et une partie de son buste.

Je décidais alors de ne plus aller plus loin dans mon exploration. Ce bâtiment s’annonçait compliquer à gérer et je ressentais que si j’y allais seule, je n’en ressortirais jamais. Me plaçant dans les cimes de la lisière, je prenais poste pour surveiller les entrées et les sorties de potentiel individu en attendant mon compagnon d’armes. À deux et avec les informations que j’allais récolter, nous serions surement capables de mieux gérer l’assaut de cette forteresse dans la montagne.


_________________
Lignée Sanglante 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Fuyumi
Fuyumi

Lignée Sanglante Empty
Ven 26 Juin 2020 - 14:31
Avant même d’avoir su expliquer la présence d’une telle eau stagnante saturée de sang dans une grotte, la jeune femme en sortit finalement, avant de remarquer une lueur sur les rebords de son masque. Loin de s’être retrouvés à l’air libre, le duo venait d’atteindre une immense crevasse où l’éclat lunaire peinait à illuminer les lieux. Dès lors, les percussions guidant Fuyumi s’interrompirent mystérieusement, laissant place à une profond silence. Seuls ses pas, alourdis par sa tunique imbibée d’eau, et l’égouttement de cette dernière contre le sol rocailleux provoquaient le moindre son au travers les lieux. Yuu, qui ouvrait désormais la voie en disposant à nouveau d’un éclairage suffisant pour cela, ressentait bien quelques odeurs par-delà le sang qui recouvrait sa fourrure, mais en dehors de celle de Luna, il ne pouvait rien distinguer de précis. Cela confirma toutefois la Jonin qu’ils retraçaient bien les pas de sa coéquipière, la rassurant quelque peu.

Ce ne fut d’ailleurs qu’après quelques minutes de marche à travers que Yuu indiqua la présence de Luna. La jeune fille attendait patiemment face à une construction troglodytique. Fuyumi ne nécessitait pas sa vue ou son odorat pour ressentir l’aura morbide émanant de l’étrange forteresse. La simple appréhension qui traversait l’esprit du chat suffisait à la mettre en garde.

- On dirait que les réponses à nos questions se trouvent derrière ces portes,
annonça la jeune femme avec un voix très basse en se rapprochant de Luna, je pense que nous sommes attendues.

Laissant son équipière divulguer les informations qu’elle avait obtenu, elle réalisa à nouveau une technique de détection de chakra au travers de la zone alentour. Bien que l’utilisation répétée de sa sensorialité usât lentement, mais sûrement ses réserves de chakra, elle ne le regretta point. Le temple abritait de nombreuses personnes, comprenant quelques sources chakratiques ne pouvant appartenir qu’à des shinobis confirmés.

- Je vais ouvrir la porte, advienne que pourra.

Prête au combat, Fuyumi s’approcha doucement de l’entrée en bois, son compagnon félin entre les jambes avant d’en pousser la porte. Un léger courant d’air s’échappa alors aussitôt de l’interstice accompagné d’une odeur morbide. Étrangement, ce n’était pas celle du sang que ressenti la jeune femme, mais bien celle de la mort, des cadavres en décomposition, une pestilence agressive et irritante, soulevant son cœur de dégout. Ouvrant la porte entièrement dans un vain espoir de dissiper cette distraction, elle ressenti alors immédiatement la surprise de Yuu. Saisissant ce dernier, elle bondit sur quelques mètres en arrière sans la moindre idée du motif de la crainte l’envahissant, laissant son instinct guider ses gestes.

« Entrez-donc. La maison noire vous accueille en son sein. »

Une voix rauque à la tonalité fluctuante prononça ces quelques mots. Résonnant alors autour du petit groupe dans des échos presque oniriques, sans que sa provenance ne pût être déterminée, le son ne pouvait être naturel tant son acoustique ne faisait sens.



_________________
Lignée Sanglante Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Itö Luna
Itö Luna

Lignée Sanglante Empty
Lun 29 Juin 2020 - 1:46



Tel changement du monde, les jeux de lumière s’ouvraient aux ténèbres de ses lieux. La décomposition était omniprésente dans l’atmosphère alors que même plusieurs mètres me séparait de l’ouverture du palais. Fuyumi et son compagnon étaient en première ligne de cette infâme odeur. C’était d’ailleurs elle qui subissait le supplice de voir l’intérieur en première et de ce que je pouvais voir juste après n’était pas des plus agréables.

Des rouages d’escaliers parsemaient les murs et les profondeurs de la salle laissant perdre la tête du haut et du bas. À travers ses chemins incompréhensibles, des racines pourpres traînaient entre les rigoles des roches et des pierres. Transpirant un liquide rougeâtre, ses lianes semblaient faire un avec l'infrastructure de ce qui ressemblait d'être un temple d’un dieu d’un autre temps.

Venant des profondeurs du bâtiment, une voie lourde et profonde nous accueillait entre ses murs. À l’intonation du phrasé, les flammes des torches alentour vacillaient comme si la présence entourait nos corps. ⬽ Vous êtes toutes les deux les bienvenues dans ma demeure. ⤘

Je m’avançais alors devant ma camarade pour observer plus attentivement les environs. À première vue, pas une seule personne ne semblait nous observer et je n’arrivais toujours pas à savoir d’où venait le parolier. ⬽ J’ai pu sonder vos âmes depuis l’autre monde, et je pense que vous seriez apte à me rejoindre. ⤘

Où pouvait-il bien être, c’était de loin l'incertitude qui planait dans mon esprit. ⬽ J’ai pu voir le sang sur vos mains, chacune d’entre vous possédent des esprits dans vos ombres voulant se venger de corps. Vous êtes les parfaites élues que j’attendais pour disséminer mes paroles sur les terres humaines. ⤘

Marchand plus profondément, de nombreux symboles confirmait le type du bâtiment où nous étions. Celui qui revenait le plus fréquemment ressemblait à une tige d’arbre ayant perdu ses feuilles. À travers des fresques incompréhensibles, la forme se matérialisait quasiment à chaque passage.

⬽ Continuer mes filles, venez à moi. ⤘



_________________
Lignée Sanglante 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Fuyumi
Fuyumi

Lignée Sanglante Empty
Lun 29 Juin 2020 - 16:13
Les deux kunoichis pénétrèrent donc au sein de la morbide demeure avec une pointe d’appréhension. Elles furent alors accueillies et guidées par la voix mystérieuse. Celle-ci se voulait entreprenante, les incitant à la rejoindre, à accomplir sa volonté. Marchant entre racines corrompues et chair décomposée, elles traversèrent les lieux sans prononcer un mot, cherchant inlassablement la source de cette voix.

« Abandonnez vos croyances. Laissez vos idéaux obsolètes derrière vous et embrassez la vraie nature de vos êtres. Vous qui rêvez de bien plus, acceptez la vérité sur ce monde. »


Entendant ces paroles prosélytistes, les yeux de Fuyumi s’embrasèrent derrière son masque qui peinait à dissimuler sa colère. La jeune femme tolérait aisément les inepties des différentes religions de ce monde, mais elle ne pouvait supporter ce genre de discours sans fondement.

« Dévouez votre âme au grand Jashin et vous obtiendrez la puissance dont vous avez besoin pour accomplir vos désirs les plus enfouis. »

Ce n’était pas la première fois que la Jonin entendait ce nom de prétendue divinité. Certaines de ses cicatrices provenaient directement des adorateurs de cette infamie, exerçant leur pouvoir avilissant sur des individus enchainés sans la moindre possibilité de défense. Elle ignorait beaucoup des mensonges profanaient par ces adeptes, mais de ce qu’elle avait pu observer, ces derniers se démontraient tous aussi profondément dérangés les uns que les autres. Trouvant de la joie dans le meurtre et jouissant à travers le sang des suppliciés, ils semaient mort et désolation sur leur route.

Sans qu’elle s’en rendît compte, une émanation glaciale apparut autour de son corps. Les traits doux et bienveillants de son visage se crispèrent rapidement, reflétant le conflit se déroulant dans son esprit. Ce ne fut que la réaction de Yuu, ressentant les émotions de sa partenaire, qui fit réaliser à Fuyumi qu’elle perdait le contrôle. Bien loin de chercher à se maitriser, elle porta la main à son visage avant d’en retirer le masque qui le couvrait.

- J’espère que tu sais garder un secret, dit-elle alors à Luna d’une voix sérieuse, plus grave et sèche qu’à l’accoutumée.

Elle aperçut alors sans grande surprise les décorations funèbres qui l’entouraient. Tout cela ne l’atteignait plus, même son odorat semblait habitué à la pestilence qui régnait. Seule une haine profonde occupait l’esprit de la jeune femme qui marchait avec détermination en suivant l’assimilatrice.

Ils arrivèrent alors finalement dans une grande salle plongée dans la pénombre vers laquelle semblaient converger l’ensemble de la végétation. Deux rangées d’un vingtaine de torches s’allumèrent alors, une par une, révélant tout autant d’individus encapuchonnés les maintenant en l’air, bras tendus. Deux d’entre eux se déplacèrent alors vers une estrade placée contre le mur du fond, entre les deux rangées.

« Approchez donc et recevez la bénédiction qui vous est due »

Les deux hommes encapuchonnés utilisèrent alors leur torche pour enflammer une cuve d’huile qui faisait le tour de l’estrade. Alors que les flammes se répandaient, deux silhouettes apparurent au centre de l’estrade. Un grand homme recouvert de racines pourpres, le visage baissé, prenait place aux côtés d’une femme plus petite, la tête inclinée en arrière, les mains positionnées dans le mudra du mouton.

« Rejoignez Jashin…

Les deux kunoichis purent alors apercevoir les lèvres de la femme mystérieuses bouger, comme si qu’elle provoquait cette voix cryptique. Celle-ci ne semblait cependant pas provenir de sa position, continuant de résonner surnaturellement autour des iwajines. Elle relâcha alors son mudra, redressant sa tête avant de s’exprimer d’une voix douce et accueillante.

- Bienvenue filles de Jashin. Le Maitre a béni votre arrivée et m’a ordonnée de vous accueillir parmi les nôtres. Venez donc près de moi que je vous transmette la force qu’il vous manque pour devenir ses émissaires.

Les paroles de l’inconnue n’atteignaient pas Fuyumi qui venait de sectionner son avant-bras avec un kunai. Répandant son propre sang sur son corps, puis son visage, elle rangea son arme et replaça sa manche correctement.

- Avec mon son sang, je Vous jure ma fidélité et mon abnégation. Que ces infidèles se réjouissent de la douceur de Votre pénitence, commença à murmurer la jeune femme à elle-même, que Votre puissance agisse à travers mon corps pour démontrer Votre grandeur. Puissent ces âmes perdues découvrir la libération de leurs péchés au travers de leur mort. Que par la Volonté Divine, ma main apporte la délivrance et la damnation sur ces terres. Puissiez-Vous Vous délecter de la liberté que je m’apprête à leur offrir.

_________________
Lignée Sanglante Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Itö Luna
Itö Luna

Lignée Sanglante Empty
Lun 29 Juin 2020 - 17:05



Le visage recouvert de sang, je découvrais avec stupeur la fureur qui pouvait se lire sur le visage de ma camarade, une fois le masque au sol. Les mots Jashin semblaient résonner dans son âme d’une force que seules les personnes ayant une haine profonde pouvait atteindre. En voyant cela devant mes yeux, je ne savais que faire et comment réagir à ce qui se passait actuellement.

En face de moi, tout un groupe de fanatiques semblait attendre nos âmes et à mes côtés, une jeune femme semblait avoir perdu toutes les notions de ce monde en voyant la scène qui se déroulait devant nous.

Les murmures de Fuyumi paraissaient profonds de sens ou en tout cas, elle donnait à ses mots une conviction qui lui semblait personnelle et lorsque son paragraphe fut terminé, le plus incroyable des événements se déroulèrent devant moi.

Un par un, les hommes tenants en main les flambeaux de feu se voyaient transpercer vers l’extérieur par une main invisible et recouverte de sang. Sans bouger, sans réagir, celle-ci pourfendait littéralement leurs cages thoraciques, tachant leur robe blanche. Comme un rythme de musique et partant de l’extérieur, chacun d’entre eux tombaient au fur à mesure que les secondes défilaient, sans que personne ne puisse réagir. Lorsqu’une nouvelle voie, encore plus rocailleuse, plus sombre et plus profonde survenait de chacun des corps tombés.

⬽ Jashin... n’est pas... mon nom...⤘

Dans un hurlement de douleur, les deux sbires restant se tordaient alors de douleur face à l'inconnue divinité tout en éclaboussant par leur sang le sol en essayant de parler. ⬽ Comment avez *plic plic* pu tromper Ja * plic plic* Jashin !⤘ ⬽ Jashin *plic plic* vous détrui *plic plic* ra. ⤘ S’exclamait les deux interlocuteurs avant de s’écrouler par terre et sans vie.

⬽ Fuyumi… Luna… Je ressens votre soif de justice et de liberté… Vous êtes venue ici pour purger les impies et je suis venu à vous à l'appel de vos âmes… Bientôt... les hommes connaîtront les ténèbres... créé par ce qu’il appelle des Dieux… Soyez vigilante mes enfants… Peut d’entre vous pourront sauver... les hommes des bêtes humaines... Fuyumi… Luna… vos âmes est purs et justes...⤘

Parlant avec toutes les lèvres des macchabées en même temps, le son de la voix s'arrêta d’un seul coup pour laisser place à un silence glacial. Tout autour de nous, se trouvaient les restes de ce qui ressemblait à une secte de Jashin.

Mais je n’arrivais pas à comprendre ce qui s’était passée à l’instant, même si mon esprit ne semblait pas pris de panique à la vue de toutes ses incompréhensions. ⬽ Fuyumi, ça va ? ⤘ Je n’avais même pas pris le temps de me retrouver pour voir comment allait ma coéquipière. J’étais comme bloquée par ce qui venait de se passer devant mes yeux. ⬽ Tu comprends quelques choses à ce qui vient de se passer ? ⤘

_________________
Lignée Sanglante 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Fuyumi
Fuyumi

Lignée Sanglante Empty
Lun 20 Juil 2020 - 4:03
Terminant sa prière, la jeune femme releva les yeux, prête à abattre toute la fureur de son âme sur le culte qui les accueillait. Elle commença dès lors à joindre ses mains, s’apprêtant à réaliser une série de mudras lorsqu’un des acolytes hurla de douleur, transpercé de part en part par une main invisible sous les regards horrifiés de ses congénères. Chacun d’eux subirent alors le même sort, les uns après les autres, sans qu’aucun d’eux n’eusse la moindre occasion d’y échapper. Devant ce spectacle funèbre, Fuyumi s’interrompit, se tournant vers sa camarade, bien curieuse de la manière dont elle s’y prenait pour réaliser une telle prouesse. Elle ne connaissait pas ses capacités et avait bien du mal à comprendre lesquelles permettaient d’éliminer aussi efficacement ses ennemis.

Ce ne fut que lorsque les corps inertes et perforés parlèrent à l’unisson, d’une voix hors de ce monde, entrainant l’esprit de la jeune femme dans une abîme insondable, qu’elle réalisa que Luna n’y était pour rien. Les noms des iwajines furent alors prononcés tandis que la prêtresse rendait son dernier souffle et la voix mystérieuse s’adressa directement aux jeunes femmes. Écoutant avidement les paroles cryptiques, Fuyumi finit par fléchir, posant ses genoux au sol. Elle ne pouvait aucunement expliquer la nature de cette apparition, mais un profond sentiment de clarté illuminait malgré tout son esprit. Raison et passion se confondaient, une confusion pleine de sens s’emparait de ses pensées, un chaos libérateur de ses sens guidant son cœur au rythme des syllabes, gravant son message au cœur de son être.

Lorsque les corps retournèrent à leur état inerte et que le silence s’empara des lieux, de chaudes larmes coulaient sur le visage de Fuyumi. Ce fut dans un état extatique que Luna retrouva son équipière, la questionnant naturellement sur ce dont elle venait d’être témoin.

- Je n’ai jamais été aussi bien, répondit alors Fuyumi le sourire aux lèvres, cela fait des années que je suis guidée par ma foi, priant avec conviction sans attendre la moindre réponse. Et dire qu’il aura fallu une rencontre avec cette secte de dégénérés et l’approche de la fin du monde pour en obtenir une. Aujourd’hui, ma voie est tracée avec évidence. Les horreurs de ce monde prendront fin au travers de mes mains.

La Jonin retira alors délicatement les bandages qui recouvraient ces dernières en s’approchant de Luna. Elle attrapa alors la main droite de la jeune femme avant de la placer sur la poitrine de cette dernière, là où se trouvait son cœur.

- Ce que tout cela signifie à tes yeux, je ne saurais te l’expliquer. Tu es libre d’interpréter ce que tu as vu comme il te plaira. Mais je suis convaincue que la même évidence réside désormais dans ton cœur si tu prends le temps de l’écouter. S’il t’a appelée, alors ton rôle sera tout aussi décisif. Personne ne peut cependant décider à ta place si tu souhaites écouter son appel.

Les yeux écarlates de Fuyumi plongeaient sans gêne dans ceux de son équipière, cherchant à y déceler ce que les mots ne pouvaient transmettre.

_________________
Lignée Sanglante Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Itö Luna
Itö Luna

Lignée Sanglante Empty
Lun 3 Aoû 2020 - 16:34



La surprise était en moi et je n’arrivais toujours pas à me défaire du choc que j’avais subi. Cette voix, cet événement, je n’arrivais pas vraiment à me placer au milieu de tout cela et également à comprendre ce qui venait de se dérouler devant mes yeux. Tout cela pouvait être bien des choses pour moi, je n’étais pas la plus apte dans les connaissances des capacités chakratique, mais Fuyumi semblait complètement submerger par de chaudes larmes de joie.

Cela était quelque peu rassurant de voir la jeune blonde en train de fondre devant ses quelques minutes d’incompréhension. C’était grâce à elle que je ne m'étais pas misé à paniquer, cherchant un nécromancien ou un autre énergumène qui se jouait de nous, bien que c’était sûrement le cas. Et c’était en entendant ses paroles que mon calme revenait à moi.

Elle semblait savoir ce qui venait de se passer, elle semblait connaître cette voix qui nous avait parlé. Je ne pouvais pas certifier qu’elle savait qui était-ce, mais lorsque je sentais son cœur à travers ma peau et ses vêtements, je pouvais ressentir cette compassion et illuminait chaque battement de son muscle. Des ondes de paix traversaient son amour pour s’emparer de mon âme.

Masque tombé, son visage me regardait au plus profond de mon être, malgré son handicap. J’étais captée à travers ce sentiment, comme si je tombais dans une chute éternelle sans jamais toucher le fond. ⬽ Je ne comprends pas vraiment Fuyumi, mais je croi… ⤘

Un cri aigu venait pourfendre la fin de ma phrase, un son de corde fluette, paniqué et à bout de forces. ⬽ Tu as entendu . Ça venait de là-bas. ⤘

Me ruant dans la direction, je sentais qu’une personne nous demandait de l’aide, comme si j’arrivais à entendre le hurlement d’une âme égarée. Guidée par mon être, je voyais le chemin en moi pour retrouver l’origine du son. Et c’était en entrant encore plus loin dans la grotte que les cadavres des membres de la secte s'alignaient sous nos pieds. ⬽ Il était bien plus nombreux que le comité d'accueil… J’ai vraiment du mal à comprendre. Ils auraient pu tous nous tuer sans le moindre problème, mais cette personne, cette chose qui est intervenue les à tous annihilés en une fraction de seconde… La force et la puissance de cet être doivent être phénoménales… ⤘

Nous arrivions alors devant une cage incruster dans les roches des montagnes nous entourant et d'immenses barreaux de fer brutes scellaient l’accès. Aux pieds de celles-ci gisaient trois corps portant les robes de la secte et qui comme les autres présentaient des blessures identiques à tous les cadavres de l’édifice.

Dans les ténèbres, une jeune voix se laissait entendre à nos oreilles . ⬽ Ai...dez nous… ⤘ Quand arriva l’origine de ses mots. Une petite fille, retenue captive et recouverte de blessure se présentait plaçant ses mains sur les froides tiges de métal. ⬽ S’il vous plaît, ne nous laissez pas ça, tuez-nous… ⤘

La pauvre enfant était en état de choc, elle n’arrivait même plus à reconnaître les personnes en face d’elle. ⬽ Nous sommes là pour t’aider ma petite, recule de quelques pas, on va te sortir de là. ⤘

⬽ Fuyumi, si tu peux suffisamment refroidir ses barreaux, je pense pouvoir utiliser mes lames pour les trancher. ⤘


_________________
Lignée Sanglante 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth
Fuyumi
Fuyumi

Lignée Sanglante Empty
Lun 26 Oct 2020 - 22:55
Cela n’étonna guère la jeune jonin d’observer l’incompréhension au travers des yeux de sa camarade. Malgré les mots qu’elle venait de lui prononcer, ellevoyait bien que la piété ne fût pas au centre de ses préoccupations. Il était ainsi normal pour elle de se retrouver ainsi décontenancée face à une telle révélation divine. Pour Fuyumi, cette intervention ne fut qu’une source de clarté évidente, récouvrant son âme d’une chaleur familière et apaisante. Elle se détacha alors légèrement de Luna lorsqu’elles entendirent une voix légère, mais portante, provenant de l’obscurité, perturbant la quiétude ambiante. Indistinctive, elle ne révélait pas son message, mais sa tonalité aigue indiquait une provenance infantile. Suivant son équipière qui se précipitait vers l’origine de la perturbation, la jeune femme replaça son masque sur son visage tout en enjambant les nombreux corps jonchant le sol.

— Balivernes,
répondit-elle aux questionnements de Luna d’un ton amical, quel que soit le nombre des adeptes de cette hérésie, la volonté de nos âmes aurait eu raison d’eux. Peu importe les obstacles me séparant de ma voie, tous cèdent face à la puissance qu’Il m’accorde. Son intervention n’était pas destinée à nous sauver d’un périple quelconque, mais bien de nous transmettre Son message de toute Sa grâce.

Le duo arriva alors bien vite face à la source sonore, se révélant être une pauvre enfant, en état de choc, suppliant la délivrance de la mort. Enfermée dans une cavité rocheuse, bloquée par des barreaux de métal, la petite fille dégageait une aura pathétique, même pour la femme masquée. Cette dernière ne connaissait que trop bien les horreurs que de tels hérétiques pouvaient faire endurer aux jeunes filles et pouvait bien se passer de vision pour en déceler les sévices chez cette victime.

— Cela ne sera pas nécessaire, déclara Fuyumi dont l’instant de grâce semblait avoir pris fin, laissant place à une expression emplie de frustration et de colère.

Saisissant deux barreaux voisins de la cellule au travers de ses mains, elle concentra son chakra dans celles-ci avant de les arracher de leur cadre. Plongeant ses bras au travers du vide ainsi créé, elle saisit la gamine qui ne manqua pas de se débattre. Exploitant ses maigres réserves d’énergie, longuement érodées par sa captivité prolongée, la petite griffa et mordit les bras de la jonin qui n’y prêta pas la moindre attention en la retirant de sa prison. Elle porta alors l’enfant à son buste, la serrant contre son corps dans une embrace presque maternelle, caressant ses cheveux avec douceur.

— Tout va bien, murmura Fuyumi, c’est fini, je vais te sortir de cet endroit, repose-toi.

La jeune femme garda la même position pendant quelques instants, continuant de rassurer la petite fille jusqu’à ce que celle-ci finissât par abandonner sa lutte et se laisser porter sans résistance.

— Vérifie qu’il ne reste personne ici, je l’emmène à l’extérieur.


_________________
Lignée Sanglante Fufyfufyufyuf
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7683-terminee-fuyumi
Itö Luna
Itö Luna

Lignée Sanglante Empty
Mer 30 Déc 2020 - 0:08



Il était vrai que bien que ses événements restaient inexpliqués, l’importance dans cette sombre et humide grotte était le résultat. Partant devant, je laissais Fuyumi accompagner la jeune femme que nous venions de libérer de ces barreaux d’aciers.

Ce que j’avais vu de ma camarade face à la jeune prisonnière, était une vision que peu de personnes avaient sûrement vue. Dans un élan de tendresse et de maternité, sa bravoure et sa volonté avaient réussi à calmer la peur de notre captive, malgré les blessures que celle-ci lui avait infligées lors de sa libération.

Et pour une nouvelle fois, je me retrouvais seule dans ses couloirs lugubres. Exécutant les ordres que m’avait clamé ma camarade. À travers les geôles de cette prison, je voguais aléatoirement pour trouver d'autres survivants, mais ce que je voyais à travers les barres de fer n’étaient pas vraiment de mon goût.

Des mares de sang obstruaient les jointures du sol dans de nombreuses cellules. Certaines d'entre elles contenaient encore des membres limogés ou dépecés, mais aucun autre bruit ne résonnait dans ces catacombes. La mort elle-même semblait avoir pris possession de ce lieu pour l’éternité.

⬽ Leurs morts étaient finalement trop douces… ⤘

Il était maintenant temps de partir.

Revenant sur nos pas, je contemplais silencieusement les nombreux cadavres gisant sur la surface, broyés de l’intérieur, explosée en plusieurs fragments de chair. Rien n’y faisait, je n’arrivais toujours pas à comprendre ce qui s'était déroulé devant nos yeux et contrairement à Fuyumi, j’avais du mal avec l’idée d’une puissance absolue nous ayant béni elle et moi.

⬽ Finalement, je n’ai trouvé aucun autre survivant dans les cages et pas une seule autre âme à affronter. J’ai bien l’impression qu’il reste plus que le néant ici. ⤘Disais-je en retrouvant le ciel étoilé.

Regardant de loin la jeune brebis apeurée, je laissais la dame masquée s’occuper d’elle. Dans la situation, j’avais le sentiment que je devais la laisser avec elle. Un lien semblait avoir été créé entre les deux femmes et je ne voulais absolument pas le briser.

⬽ On va pouvoir rentrer, je pense. ⤘



_________________
Lignée Sanglante 8y0z
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9200-ito-luna#77592 https://www.ascentofshinobi.com/t7115-the-sound-of-a-birth

Lignée Sanglante

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: