Soutenez le forum !
1234
Partagez

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto]

Hiruko
Hiruko

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 2:45


Aujourd'hui était une journée particulière. A l'aube, Hiruko était déjà sur le palier de son appartement, habillé de sa tenue de ninja habituelle et le parchemin de son pantin Juuro discrètement caché dans une de ses manches. Le marionnettiste avait rendez-vous avec Syoto, un chunin de Kumo avec qui il avait réalisé une mission il y a quelques jours et à l'issue de celle-ci son supérieur lui avait proposé de se retrouver à nouveau à l'Assemblé calcinée, ce jour à midi.

Il était hors de question pour Hiruko d'être en retard et d'offenser le Nakamura, il le connaissait depuis peu mais il avait eu l'occasion de l'observer durant sa dernière mission et son comportement était pour le moins étrange, voir parfois inquiétant. C'est pourquoi il se dirigea vers le lieu de la rencontre plusieurs heures avant l'heure fixée, c'était aussi l'occasion pour lui de prendre son temps pour explorer les vestiges du monde politique de Kumo avant l'invasion du Teikoku.

Le genin traversa le village et entama l'ascension vers l'Assemblée, un chef d’œuvre d'architecture taillé dans la roche des pics montagneux qui rendent Kumogakure si unique. Le bâtiment était complètement intégré dans la pierre et c'est une fois devant l'ancienne entrée qu'Hiruko pu se rendre compte des dégâts causés par les soldats de l'Empire. Lors de l'annexion du village, les soldats de Hi avaient complètement détruit la zone, un message symbolique plutôt qu'une démonstration de force étant donné que l'Assemblée constituait le cœur de l'administration du village des Nuages.

Le marionnettiste pénétra dans les ruines de l'édifice, il devait retrouver Syoto dans la salle principale pour une raison encore inconnue. Les flammes avaient léchées si intensément les parois de pierre que la roche avait presque fondue par endroit, les murs étaient noircis par la fumée, l'odeur de la cendre était encore omniprésente dans l'air et chaque pas laissait derrière lui un panache grisâtre. Après avoir arpenté les dédales de couloirs pendant presque une heure, le kumojin termina sa visite par la salle ovale, QG des réunions les plus importantes qui avaient forgés le village de Kumo tel qu'il l'a connu la première fois.

Après avoir fait le tour de la pièce, scrutant l'espace autour de lui en redoutant un quelconque piège de la part du Nakamura, Hiruko s'installa sur un morceau de table en marbre jonchant le sol.

Calmement, il attendait l'arrivée du chunin.

@Nakamura Syoto
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9424-hiruko-100#79633
Nakamura Syoto
Nakamura SyotoEn ligne

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 15:35
La curiosité, c’était cela qui animait le Nakamura. L’homme connaissait approximativement l’identité de l’apprenti, qui souhaitait ajouter un jutsu à sa panoplie, ce n’était autre que Hiruko. Un jeune garçon rencontré récemment lors d’une mission. Souhaitant en savoir plus sur ce dernier, le gradé accepta la requête et donna rendez-vous à l’adolescent à midi pétante, à l’Assemblée calcinée. Pourquoi un tel lieu ? Selon lui, cela changeait du terrain d’entrainement.
Une chose était paradoxale, le flavescent exigeait une ponctualité digne d’un horloger, alors que lui-même ne l’était pas. Était-ce une nouvelle fois un coup tordu de sa part ? Il fallait vraiment s’attendre avec ce bougre, parce qu’il était surprenant, dans tous les sens du terme. Au lieu de se diriger au point de rencontre, l’homme de vingt-trois ans flânait dans les rues commerçantes, à la recherche de quoi se restaurer. Il redoutait un interminable apprentissage et pris les devants en faisant quelques petits achats, de quoi ternir la journée.
Par la suite, il pénétra à la Grande Bibliothèque en ayant à l’esprit l’emprunt d’un ouvrage, le titre importait peu. Une fois cette acquisition effectuée, il était déjà midi et l’enseignent semblait être en retard, mais ne se pressait pas pour autant. Le sac de course d’une main et le livre de l’autre, c’est ainsi que le flegmatique prit enfin la direction du bâtiment ravagé par l’Empire.
Arrivé sur les lieux avec une bonne vingtaine de minutes de retard, le Chûnin passa au peigne fin toutes les pièces du bâtiment à la recherche de l’aspirant ninja, jusqu’à tomber sur le jeune garçon. Il était attablé sur ce qui semblait être les vestiges d’un meuble de valeur, pas très étonnant, puisqu’il se trouvait dans la pièce principale de ce monument. Le borgne s’avança auprès de l’adolescent pour le saluer.
« Bonjour Hiruko, j’espère que tu vas bien. » dit-il avec le sourire mais n’attendait pas une réponse de sa part.
Le Nakamura jeta un rapide coup d’œil dans l’espoir de trouver un espace « propre » pour déposer ses affaires, n’en trouvant pas il n’avait guère le choix que de poser son sac de course au sol.
« Tiens prends ceci… Le professeur du jour tendit le livre qu’il avait emprunté vers Hiruko. Apprends à marcher avec ce bouquin sur la tête sans le faire tomber, on ne passera qu’aux choses sérieuses une fois cette étape réussie. »
A première vue l’exercice n’avait aucun rapport avec l’enseignement du jour, mais si on y regardait de plus près, cela avait un sens. Hiruko comprendrait-il où est-ce le gradé voulait en venir ?

_________________
Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hiruko
Hiruko

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 20:29


Inquiet en voyant le temps filer et l’absence de Syoto, le genin en vint même à se demander s’il ne s’était pas trompé d’endroit. Après tout pourquoi avoir choisi un endroit si isolé, un espace autant chargé d’histoires et surtout dans un état d’abandon aussi avancé. Mais les inquiétudes du jeune shinobi s’éclipsèrent quand une ombre se détacha de l’obscurité du couloir face à lui, quelqu’un était là. Hiruko se redressa en reconnaissant Syoto qui approchait d’un pas déterminé.

- Je… Heu oui ça va merci, bonjour à vous Syoto-senpai. - répondit brièvement le marionnettiste en suivant du regard le Nakamura qui lui tendit un livre à mettre sur la tête. – Sur la tête ? Je… D’accord…

Si le genin pouvait paraître hésitant, c’est surtout car la demande était surprenante. S’agissait-il d’un test ? Un stratagème du chunin pour tester l’obéissance et le dévouement de son apprenti du jour ? De toute façon, c’était déjà très clair pour Hiruko. Depuis ses premiers cours à l’académie, le genin avait rapidement compris un principe : Il allait être un soldat et un soldat doit suivre les ordres. Bien sûr, ces ordres pouvaient-être en contradiction avec le nindo ou les valeurs personnelles du subordonné mais les ordres devaient toujours être exécutés. D’ailleurs Hiruko s’était déjà posé la question, pourrait-il exécuter un ordre qu’il désapprouve complètement ? Pour l’instant, il n’avait pas de réponse à cette question et il n’avait pas eu le malheur de se retrouver dans une telle situation.

- Je devrais réussir. – répondit-il en prenant le livre et hochant la tête.

Aussi étrange que lui paraissait l’exercice, Hiruko plaça le bouquin sur le sommet de son crâne en écrasant sa tignasse noire. Une fois l’ouvrage soigneusement en équilibre, Hiruko fit un premier pas en veillant à garder le point d’équilibre du livre bien à l’horizontale. D’abord un pas, puis un second. Après une dizaine d’enjambées à travers la pièce, Hiruko se retourna vers le chunin, un mouvement accompagné d’un excès de confiance qui perturba l’équilibre du bouquin, pour éviter qu’il ne tombe, Hiruko se pencha brutalement sur le côté, d’un geste de la main il propulsa un fil de chakra qui s’ancra sur la reliure du livre. Une fois redressé et le manuscrit en place, le fil bleuté s’évapora.

- J’ai compris… Il s’agit d’un test d’attention n’est-ce pas ? Je dois pouvoir diviser ma concentration entre plusieurs tâches sans en négliger une ou je risque d’échouer dans les deux ? – demanda le marionnettiste.

Assez confiant en sa déduction, Hiruko reprit l’exercice et se remit à marcher en direction de Syoto. Concentré, il fit même quelques petits bonds sur les morceaux de marbre qui jonchaient la pièce jusqu’à rejoindre le Nakumura.

Jusqu’où allait pousser le chunin ce petit exercice de concentration.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9424-hiruko-100#79633
Nakamura Syoto
Nakamura SyotoEn ligne

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Lun 18 Mai 2020 - 19:42
Sans même s’interroger sur le principe même de cet exercice, que Hiruko s’exécuta comme l’aurait fait un subordonné vis-à-vis d’un supérieur hiérarchique. Le blondinet jugeait ce comportement peu flatteur voire même déplorable. L’adolescent n’avait-il donc pas son libre-arbitre ? Acceptait-il tout ordre sans rechigner, ainsi que ceux qui ne correspondaient pas à ses valeurs ? Lui qui était sans cesse entrain tout remettre en cause, cette scène le perturbait au point de le plonger dans le mutisme.
Calmement, l’instructeur prit place sur une chaise afin d’observer l’élève qui s’exerçait. Une chose le frappa, Hiruko se précipitait et à ce rythme il n’y arriverait pas. Ce qui devait arriver, arriva. L’équilibre du livre n’était pas parfait, puisque le jeune garçon fût dans l’obligation d’user de son chakra pour réajuster l’objet qui trônait sur son crâne. L’objectif de cette activité ne résidait pas sur la rapidité mais sur la gestion de son corps. Pour y arriver, il lui fallait trouver la bonne cadence de marche, ni aller trop lentement et ni se précipiter. Le rythme adéquat pour maintenir l’ouvrage en parfait équilibre.
L’usage du Kage Bunshin reposait sur le même principe, parce qu’insuffler peu voire trop de chakra allait rendre les répliques difformes et imparfaites. De plus, cette technique nécessitait une bonne répartition du flux chakraïque entre les clones qui allaient être produit. L’activité proposée par le Chûnin était un bon moyen de le mettre à l’épreuve, sans lui donner une quelconque indication. Effet, le mentor voulait avant tout développer l’autonomie de son élève, parce qu’il pensait que lui donner la solution allait plus le desservir qu’autre chose.
Enfin de compte, le genin était sur la bonne voie… Il venait de mettre le doigt sur une piste qu’il devait exploiter s’il souhaitait réussir ce petit test. A la suite de cette question le borgne sorti de son silence.
« Tu percutes vite dis donc… N’oublie pas que je t’ai vu retenir la chute du bouquin. Cette fois-ci aucun rattrapage ne sera autorisé, d’accord ? » dit-il en le regardant avec insistance.
Au fur et à mesure, l’apprenti semblait avoir compris ce qu’attendait le Chûnin. D’humeur taquin, le borgne allait laisser le garçon effectuer divers allers-retours simplement pour s’amuser. Comprendra-t-il à temps la supercherie du professeur ?

_________________
Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hiruko
Hiruko

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Lun 18 Mai 2020 - 20:54


Hiruko avait donc vu juste, il s’agissait bien d’un test portant sur la concentration et l’équilibre entre plusieurs éléments à gérer mentalement. Le genin entendit les propos de son professeur, il hocha la tête et repris son exercice. S’il n’avait plus le droit à l’erreur, il devait prouver qu’il était prêt une fois l’équilibre parfait atteint.

Ainsi Hiruko continua les allers-retours, il se concentra sur l’équilibre du livre et sur ses mouvements. Si les premiers semblaient toujours un peu hasardeux, la posture du genin s’améliora au fils des pas, jusqu’à ce que le jeune kumojin se laisse aller complètement. Il se mit à marcher, d’un pas déterminé et avec une foulée constante et plusieurs fois il traversa la pièce, variant le rythme de ses pas sans causer de déséquilibre pour l’ouvrage placé sur le sommet de son crâne. Pourtant Syoto semblait ne pas réagir pour l’instant, est-ce qu’il voyait un défaut dans la démonstration de son élève ? Un détail qui échappait encore à l’esprit du genin qui ne parvenait pas à saisir les intentions précises du Nakamura. Même si l’exercice semblait perdre de son intérêt après chaque nouvel aller-retour sans tremblement du bouquin, Hiruko continua de nombreuses fois jusqu’à se figer une fois du côté de la pièce opposé à où se trouvait le chunin.

Les yeux d’Hiruko se posèrent sur les multiples sillons qu’il avait tracé à travers la pièce, certains traversaient des obstacles, d’autres contournaient des morceaux de murs effondrés et pourtant Syoto ne semblait pas vouloir mettre un terme à l’exercice… Pourtant pour Hiruko la leçon sur l’équilibre était acquise… A quoi bon continuer de la sorte ?

- Et si… Ce n’était pas une question d’équilibre… - marmonna le garçon en pleine réflexion.

Les hypothèses se bousculaient dans l’esprit du genin, Syoto était certes un professeur particulier mais il ne ferait pas tourner Hiruko en rond par pur sadisme… Enfin c’est ce qu’il espérait. Le chunin devait attendre quelque chose de son élève, une chose qu’il devait comprendre par lui-même pour se montrer digne de la suite.

- Je crois que j’ai saisi… - souffla-t-il.

Le livre toujours posé sur sa tête, le shinobi leva son poing sous son menton, index et majeur pointés vers le plafond et l’annuaire et l’auriculaire plaqués contre sa paume sous la pression du pouce. Le genin malaxa une certaine quantité de chakra qu’il divisa entre ses pieds et le sommet de son crâne. L’afflux de chakra sur son crâne avait pour objectif de lier le livre à la tête du ninja alors que l’énergie dans ses pieds allait lui servir à adhérer aux murs.

La marche murale était un examen de base de l’académie ninja que tout genin diplômé se doit de maîtriser. Malgré son jeune âge, Hiruko avait énormément entrainé sa maitrise du chakra et non seulement il était capable d’en générer beaucoup mais surtout il parvenait à ne pas en perdre le contrôle.

Une fois son énergie sous contrôle, il fit un premier pas sur le mur le plus proche et il continua ainsi jusqu’à se retrouver au plafond, tête vers le bas. Les pupilles rouges du shinobi se fixèrent sur le Nakamura.

- Après tout, créer un clone exige une très bonne maitrise du chakra, il faut savoir diviser son énergie et en insuffler suffisamment dans sa création pour lui donner vie ?

Hiruko fit glisser sa main le long de sa cuisse et son index plongea dans l’étui qui s’y trouvait attaché pour en tirer un kunai. Le genin le fit tournoyer autour de son doigt avant de le placer en garde devant son visage. Son autre main plongea dans la sacoche à sa ceinture et il y prit trois shurikens qu’il lança aux pieds de son professeur.

- Je suis prêt. – dit-il, confiant.

Est-ce vraiment ce qu’attendait le chunin ? Une vraie démonstration d’habilité à contrôler deux flux de chakra simultanés et continus ? Alors dévier des shurikens tout en étant fixé au plafond avec un livre collé à la tête serait une preuve suffisante du niveau de son élève ?

Mais quelque part au fond de lui, Hiruko redoutait de n’avoir pas compris les intentions de Syoto. Natsumi l’avait déjà alerté sur la dangerosité du chunin et pourtant il venait peut-être de le provoquer.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9424-hiruko-100#79633
Nakamura Syoto
Nakamura SyotoEn ligne

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Mer 20 Mai 2020 - 19:12
Un sourire malicieux illuminait le visage de l’ambré en voyant l’interminable spectacle qui se déroulait sous ses yeux. L’homme comprit deux choses : il pouvait aisément manipuler ce jeune garçon le tout en s’amusant avec ce dernier. Son désir irrépressible pour le jeu psychologique était bien trop fort, il essayait de se contenir comme il le pouvait d’autant plus que ce n’était pas l’ordre du jour. La formation de ce Genin devait passer au premier plan et ainsi mettre de côté ses lugubres pensées.
Plus le temps passait et plus le gamin semblait comprendre le procédé souhaité par son enseignant. Le borgne qui s’était de nouveau plonger dans le mutisme observait tout ceci d’un œil attentif, voire même admiratif, de l’avancée du disciple avec sa bonne maitrise du chakra. A ce rythme, peut-être que le Kage Bunshin était à sa portée, il n’en fallut pas plus pour convaincre le Chûnin de passer à la pratique. Continuer à faire perdre son temps n’était plus nécessaire.
Dans un premier temps, l’homme au cache œil scruta l’élève pendu au plafond et plus particulièrement ses faits et gestes. Méfiant du tour que pouvait lui jouer ce petit garnement, il se prépara à un éventuel assaut en malaxant son chakra dans son bras gauche pour y former un bouclier en terre. Avec étonnement, les projectiles ne lui étaient pas directement destiné, possiblement une preuve de défiance voire même d’inconscience, cet acte lui plaisait énormément.
Une fois que ce constaté était établi, le Nakamura n’avait guère eu besoin d’aller jusqu’au bout du processus du dit bouclier. Arrêtant donc la concentration du chakra sur son membre gauche.
« Il est temps pour toi de passer à la mise en pratique. » prononça-t-il sobrement.
A la suite de ces mots Syoto composa les mûdras nécessaires au clonage. Deux copies parfaites de lui-même apparurent à ses côtés. L’instructeur espérait que l’apprenti avait eu le temps de retenir ce mouvement parce qu’il ne comptait pas le reproduire.
« A ton tour à présent. Ah, j’oubliais… Fais-le tout en maintenant le livre au-dessus de la tête, tout en étant suspendu comme tu le fais actuellement. Ça te va ? » cette fois-ci c’était un sourire d’encouragement qui s’affichait chez le Nakamura.





_________________
Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hiruko
Hiruko

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 14:01
Suspendu au plafond de pierre de la salle principale de l’Assemblée Calcinée, Hiruko fixait le chunin pour observer sa réaction. Les doigts fermement serrés sur le manche de son kunaï, il était prêt à réagir pour se défendre si la situation l’exigeait. Mais à sa grande surprise, Syoto ignora les shurikens et se contenta de dire qu’il était temps de passer à l’étape suivante.

Hiruko souffla un coup, un soupir de soulagement probablement et il examina la démonstration du Nakamura qui exécuta le jutsu du clone d’ombre. Deux copies de Syoto se matérialisèrent dans un panache de fumée blanche après que l’original ait réalisé une série de mudras. Le genin avait toutes les clefs en main, mais il avait une contrainte à suivre, celle de rester dans la même position : pieds au plafond et livre sur la tête. Maintenant l’exercice prenait une tout autre envergure, il s’agissait de faire preuve d’une grande maîtrise de son chakra.

- Très bien. Je vais essayer. – lança Hiruko.

Le genin pris deux grande inspirations et ferma les yeux pour mieux concentrer son chakra. Le marionnettiste sentait son énergie se concentrer d’abord dans son buste pour former la source de sa future technique, tout en veillant à ne pas perturber le flux de chakra qui alimentait sa technique pour rester au plafond avec le bouquin collé à son crâne. Si la quantité de chakra à générer n’était pas un souci pour lui, peut-être que son contrôle allait en être un.

Maintenant il fallait faire le test, est-ce que la quantité de chakra qu’il avait préparée était suffisante pour le Kage Bunshin, une seule façon de le savoir. Hiruko composa les mudras de son professeur du jour,

- Kage Bunshin no jutsu. – lança-t-il sereinement en signant le dernier mudra.

La technique aspira l’énergie bleutée d’Hiruko hors de son buste et un nuage blanc se matérialisa autour de lui. Quand il se dissipa le marionnettiste était toujours seul au plafond, pas de clone pour ce premier essai pourtant le jutsu avait bien consommé toute l’énergie à sa disposition.

- Il en faut plus... Je vais bien visualiser mon objectif… - souffla le garçon.

Le regard écarlate du natif de Kaze trahissait sa détermination. Il n’allait pas échouer, pas maintenant. Cette fois Hiruko concentra plus d’énergie, pratiquement le double. Sa réserve de chakra était maintenant bien entamée à cause de l’essai précédent et tout le temps qu’il passait à maintenir sa position. Le genin composa à nouveau ses mudras et libéra son chakra en visualisant bien son but.

Un nouveau panache de fumée se matérialisa et il laissa apparaître deux copies du marionnettiste. Les membres du trio aux yeux rouges se dévisagèrent mutuellement, la surprise clairement affiché sur leurs visages.

- Woaw ! J’ai réu…

Avant qu’il ne puisse conclure sa phrase, les deux clones chutèrent du plafond. Ils s’écrasèrent lourdement tête la première sur le sol dans un fracas sinistre et ils s’évaporèrent. L’instant suivant, le corps d’Hiruko eut un long frisson alors que la vision du sol se rapprochant dangereusement se dévoilà à lui.

- Je… Je crois que je n’ai pas donné assez de chakra encore… Ils n’ont pas pu maintenir la même position que moi… - dit Hiruko à son senseï.

Hiruko tira alors sa propre conclusion de cette expérience. Si la technique de prévisualisation était au point, il devait fournir plus d’énergie au jutsu pour qu’il soit efficace. Au moment où les clones s’étaient volatilisés, Hiruko avait ressenti leur manque d’énergie et il avait aussi reçu les images qu’ils avaient perçus. Sans perdre de temps, Hiruko malaxa une nouvelle quantité de chakra, toujours plus importante. Haletant, il réalisa à nouveau les mudras,

- Kage Bunshin no jutsu !! – cria-t-il.

Le nouveau panache de fumée enveloppa Hiruko. Avant qu’elle ne s’estompe, le corps exténué du genin lui fit défaut et il perdit l’adhérence au plafond qui le gardait en sécurité. C’est Hiruko qui traversa le nuage blanchâtre en chutant vers le sol de pierre, immédiatement suivi par dix longs fils bleutés qui l’attrapèrent au vol pour le déposer délicatement sur les dalles de roche. Epuisé, Hiruko leva les yeux au-dessus de lui et il vit ses deux clones le saluer d’un sourire avant de s’évaporer. Ils venaient de le sauver de sa chute et le marionnettiste pouvait revoir dans son esprit à travers le regard de ses défunts clones, il voyait leurs mains se tendre vers lui et le saisir grâce aux fils de chakra.

Hiruko se leva difficilement, la tête lourde et son corps tout engourdi. Il observa son senseï.

- Je crois que j’ai saisi le principe de la technique, j’ai perdu beaucoup de chakra à cause de mes précédents échecs mais lors du dernier mes clones étaient bien fixés au plafond et ils ont même réussi à créer des fils de chakra… Ils sont capables de copier toutes mes techniques ? – demanda Hiruko alors qu’il tachait de reprendre son souffle. – J’ai aussi l’impression d’avoir accès à la mémoire de mes clones quand ils disparaissent…

Si sur le plan technique le genin avait réussi, il avait encore des questions.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9424-hiruko-100#79633
Nakamura Syoto
Nakamura SyotoEn ligne

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Jeu 28 Mai 2020 - 22:19
Persévérance.
Un mot qui caractérisait parfaitement le jeune Genin et cela n’avait guère échappé à l’instructeur. Sachant ça, l’homme se permit de détourner son regard de l’apprenti pour se focaliser sur son repas. Le moment n’était pas propice à une pause déjeuner, surtout lorsque le juvénile se démenait à mettre au point le jutsu de clonage avec le peu d’informations mis à sa disposition. Le flegmatique laissa ses copies se charger de l’apprentissage pendant qu’il se restaurait.
Les deux ombres ne quittaient pas du regard l’apprenti et se demandaient tout deux si Hiruko avait la capacité à les surprendre. Il était une chose de se maintenir en hauteur, tout en se focalisant sur l’équilibre du livre comme le faisait l’adolescent. Il en était une autre, de pouvoir réaliser le Kage Bunshin avec toutes ces contraintes. Allait-il y arriver ou échouer ? Les Nakamura avaient leur avis là-dessus et espéraient ne pas être déçus par ce qu’ils verraient.
Attentif, les deux hommes ambrés ne montraient aucuns signes de satisfaction ou de déception lors des tentatives du disciple, qui semblait obstiné devant cette mise en application. A vrai dire, il aurait été bien plus simple d’effectuer cette technique sur la terre ferme que suspendu sur le plafond, mais cela n’aurait pas permis de constater les limites de ce jeune garçon. Parce qu’en situation réelle d’affrontement, l’élève n’aurait pas toujours sa jauge de chakra optimale et il était primordial pour lui de savoir gérer ses ressources. C’est en partie pour cette raison que Syoto lui avait ordonné de faire cette manipulation dans cette position.
Les deux échecs ne décourageaient pas le marionnettiste bien au contraire, il venait certainement de comprendre le processus avec la chute de ses malheureux clones. L’essai n’était pas concluant mais riche en enseignement grâce aux informations que transmettaient les répliques à leur créateur. C’était au jeune homme à présent d’exploiter ces données pour éviter la répétition de cette erreur, et jusqu’ici le petit bonhomme semblait être perspicace, alors trouver la solution n’était plus qu’une question de temps. Plus exactement une question de réserve de chakra.
Cette technique forte en consommation, finirait par venir à bout du Genin si ce dernier continuait à s’exercer ainsi. Pour ne pas se retrouver à cours de force le gamin aux yeux écarlate devait réduire au maximum les répétitions, quitte à prendre quelques instants pour récupérer un peu d’énergie. Ce n’était clairement pas son intention, voulant à tout prix maitriser ce Ninjutsu le jeune Kumojin s’essaya à une troisième tentative. Était-ce l’ultime essai ? Voyant l’enfant chuter, l’une des deux clones du Nakamura s’apprêtait à intervenir, jusqu’à ce l’autre lui en dissuade en pointant du doigt sur le plafond où était positionnés les ombres de Hiruko. Celles-ci avaient aidés le garçon à stabiliser sa descente à l’aide de filets de chakra. Certainement une spécialité des marionnettiste…
Hiruko, bien qu’essoufflé par ce qu’il venait de vivre il se mit à questionner le borgne qui était entrain de se goinfrer depuis tout ce temps-là. Le Chûnin s’arrêta immédiatement pour éclairer son ancien acolyte de mission.
« Qu’est-ce que l’on vous enseigne à l’Académie ?... la question était purement rhétorique, parce qu’il était surpris par ces interrogations. Il existe deux sortes de Kage Bunshin, la basique et l’élémentaire. Celle que tu viens d’effectuer correspond à celle base, avec elle, tes copies pourront utiliser toute la panoplie de techniques que tu disposes même celles qui sont liées à ton affinité primaire. Tandis que l’élémentaire, tes clones n’auront accès qu’aux jutsu de cet élément. A première vue ils semblent limités mais offrent de nombreuses possibilités. »

_________________
Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Hiruko
Hiruko

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Ven 29 Mai 2020 - 20:55

Hiruko écouta attentivement la réponse de Syoto, il préféra ignorer sa remarque sur ce qu’il avait appris à l’académie pour ne pas connaitre la différence entre un kage bushin et un clone élémentaire. D’abord parce qu’il n’avait pas de réponse à apporter : Effectivement il ne connaissait simplement pas la différence, et de plus il était bien trop fatigué pour essayer de se justifier. Mais le chunin honora son rôle de professeur et expliqua clairement la différence entre les deux justsus et il confirma l’impression du marionnettiste. Il avait bien ressenti, assimilé les expériences vécues par ses clones d’ombre, un détail qui rendait cette technique extrêmement utile pour des missions de reconnaissance pensa immédiatement le genin.

- Je comprends… Merci beaucoup Syoto-senseï… - répondit sincèrement le jeune kumojin encore essoufflé.

Pour la première fois de sa vie, Hiruko pouvait ressentir les sensations que provoque une carence de chakra, chaque cellule de son corps était tiraillée, épuisée par l’effort. C’était une sensation assez désagréable même, comme des courbatures mais beaucoup plus profondes, s’il devait arriver à un tel niveau d’épuisement en combat, c’était terminé pour lui. Mais tous les shinobis devaient ressentir cet épuisement lorsqu’ils arrivaient à bout de leurs réserves, c’était la faiblesse de tous, épuiser sa réserve avant celle de l’adversaire était le signe d’une défaite imminente.

Le visage en sueur, Hiruko s’épongea d’un revers de la manche avant de reprendre.

- Je vais continuer de m’entraîner pour maitriser parfaitement le dosage requis. Ça doit devenir instinctif… Je vous remercie énormément pour ce partage, c’était un honneur. – dit le kumojin en s’inclinant respectueusement. – Mais je suis vraiment épuisé, je vous demande la permission de disposer pour que je puisse aller me reposer avant de m’écrouler, je dois admettre que je suis au bout de mes réserves de chakra… - confia Hiruko avec un sourire nerveux.

En effet, il sentait que ses jambes n’allaient pas tenir très longtemps. Peut-être même qu’il allait se trouver une place à l’ombre d’un arbre pour dormir un peu pour recouvrer ses forces, la fatigue était bien trop intense pour qu’il puisse permettre de rentrer en bondissant comme un cabri le long des falaises.

Le kumojin salua militairement son supérieur avec respect puis se retira une fois l’ordre reçu. Sur le chemin du retour, il repensa à ce qu’avait dit Natsumi et finalement il n’était pas d’accord. Syoto n’était pas un dangereux psychopathe, il était exigeant et ne devait pas apprécier les personnes non investies ou maladroites, c’est tout. Il pouvait se montrer violent oui, il l’avait vu en mission, mais toujours en suivant un objectif précis.

hrp:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9424-hiruko-100#79633
Nakamura Syoto
Nakamura SyotoEn ligne

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] Empty
Dim 14 Juin 2020 - 18:54
Enfin de compte l’apprentissage n’était pas aussi long qu’il s’imaginait et d’un côté cela le rassurait parce qu’il ne souhait pas s’attarder dans l’assemblée calcinée. D’un air attentif, l’androgyne écoutait les remerciements apportés par son apprenti du jour, pensant même qu’il en faisant un peu trop sur les formules de politesses et ceci avait le don de le mettre mal à l’aise. Le gradé devait être l’une des rares personnes à ne pas être à cheval sur ces codes sociaux, et encore moins le respect de la hiérarchie. Syoto traitait tout le monde de la même façon sans distinction de genre, ni même de grade parce que tout ce qui comptait pour lui c’étaient les valeurs véhiculées par les individus et non leur place dans la société.
« Ce serait dommage que tu claques sur place. » dit-il sur un ton sarcastique.
Le Nakamura était conscient de la quantité de chakra que drainait le KageBunshin et il était normal que le Genin se retrouvait dans ce genre de situation après les trois essais effectués. A présent, le garçon pouvait s’atteler à la maitrise de ce jutsu afin d’atténuer la fatigue à la moindre utilisation de cette dite technique. Pour le borgne, le clonage était un béaba à connaitre et qui pouvait s’employer dans de nombreuses situations. Il ne restait plus qu’à Hiruko de trouvait son style de combat avec ce nouveau sort.
Une fois l’adolescent parti, il était aussi temps pour le Chûnin de quitter les lieux et avant de s’en aller il fit disparaitre ses répliques, puis s’enfonça dans le sol pour se retirer en toute discrétion. Intérieurement, il était convaincu que leurs chemins se recroiseraient.

_________________
Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke

Nouvelle entrevue [ft. Nakamura Syoto]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Assemblée calcinée
Sauter vers: