Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Alerte] Partie 1 : Le guerrier qui attend

Aller à la page : Précédent  1, 2
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[Alerte] Partie 1 : Le guerrier qui attend - Page 2 Empty
Mer 1 Juil 2020 - 1:45
Le temps se figea soudainement quand le Nobuatsu aperçut le geste du Nivéen qui dans un dernier effort pour emporter les Kirijins avec lui, déclencha à ses pieds une technique d’une ampleur terrible happant dans ses abysses tectoniques les genins se trouvant dans le périmètre. Parmi ceux les plus en danger, Kyûsei qui s’était témérairement approché de la position de leur ennemi alors qu’il avait pour consigne d’attaquer en retrait, le voilà donc victime de sa propre bravade et immédiatement menacé de se voir tomber dans le vide qui s’ouvre avec violence à ses pieds, perdant tout moyen d’appui étant donné la vitesse à laquelle le gouffre se creuse ainsi que l’instabilité de la surface. Le seul n’étant pas affecté puisqu’il n’était pas en contact avec le sol n’était autre que l’Ombre de la Brume, voyant la forêt se couper en deux et la flore chuter dans les méandres de la terre, le théâtre d‘une catastrophe naturelle.

Analysant la situation à travers sa visière de métal reflétant les silhouettes des quatre individus mis en danger, et son clone qui lui non plus ne pourrait échapper à l’épreuve de ce danger mortel, autant dire qu’il ne comptait plus sur celui-ci pour le tirer d’affaire… Bien qu’il soit capable de léviter, il ne pourrait espérer emporter avec lui plus d’une personne, ce qui limitait clairement ses options de sauvetage, il lui fallait trouver une solution au plus vite qui lui garantirait de secourir l’ensemble des personnes encore au sol. Combattant la terre contre la terre, il s’engouffra dans la fente qui s’ouvrit sous les pieds de ses alliés puis posa ses pieds à la verticale au niveau du versant se faisant de plus en plus escarpé. Composant une série de mudrâs, il frappa la surface à ses pieds pour en faire surgir un mur de terre qui au lieu d’être produite à la verticale, servirait à former un support horizontal pour se défendre, il s’en servait cette fois-ci pour réceptionner tous ceux qui allaient tomber dans le vide.

Il comptait sur la taille et la largeur de ce mur pour amortir la chute des genins et du chûnin blessé, il voyait leur ombre sur le mur pour déterminer leur point de chute. Ceux qu’il ne parviendrait pas à attraper, il irait lui-même voler à leur secours pour les déposer sur la plateforme. Il ne serait ensuite pas difficile pour les genins de remonter à la surface grâce à la marche via le chakra, tant qu’ils avaient une surface sur laquelle se poser, rien ne les empêcherait de se déplacer le long de l’escarpement. En espérant qu’au moins deux d’entre eux allaient tomber sur le mur, il en vit deux autres bien trop éloignés pour que le mur n’amortisse leur descente dans les entrailles terrestres.

Chargeant dans la direction de Kyusei, Saji l’attrapa par le colback tandis qu’il chutait inexorablement dans le néant, avant de le jeter sur le mur horizontal, voyant Haise tomber hors de la plateforme lui aussi, il aurait été trop tard pour qu’il attrape le genin à temps. C’est avec une série de mudrâs qu’il fit émerger du mur les mêmes chaînes qu’auparavant sauf qu’il s’agissait cette fois d’attraper la jambe du jeune homme et qu’il soit attaché au mur. Dans le peu de temps qui lui était laissé, le Nobuatsu espérait avoir sauvé tout le monde. Il y avait aussi le risque que le Nivéen se raccroche à la vie, mais étant donné les dommages qu’il avait subi et le chakra dépensé, difficile d’estimer ses chances de survie.

Les voilà donc suspendus au-dessus du vide, à quelques pas d’une mort aussi effrayante que terrible étant donné la profondeur du précipice.

Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Sakkaku Haise
Sakkaku Haise

[Alerte] Partie 1 : Le guerrier qui attend - Page 2 Empty
Mer 1 Juil 2020 - 22:39

Alors que tout pouvait arriver, l’inévitable se produisit alors que la frappe de Kyusei fit mouche. Rependant ainsi le bruit de son coup dans un violent bruit, les moments de réjouissances furent très courts. En effet, Haise n’avait pas eu le temps de faire quoique ce soit que la terre sous ses pieds se dérobait, comme s’il tombait dans le gouffre des enfers.

Vivant une chute importante, ce n’était pas la première fois que cela lui arrivait. Il se souvenait de sa chute du Dieu de l’Eau, épuisé, marqué d’une importante fatigue, il n’avait rien pu faire. L’espace d’un instant, ses iris s’étaient fermés alors que la fatigue tentait de dominer son corps jusqu’à ce qu’il se fasse attraper difficilement par d’autres shinobis.

Était-ce maintenant l’heure de son décès ? L’homme de lumière allait-il vraiment finir ses jours dans un néant caractériser par son absence de luminosité ? Tant de questions traversaient son esprit et pourtant, il ne pouvait rien faire…

Ironique, il avait passé son temps à vivre dans l’ombre. Ainsi, son esprit ne partait en aucun cas reposé alors qu’il chutait, incapable de faire quoi que ce soit. Il était Échec et …

-Merde…

S’arrêtant soudainement, il glissa une main dans sa poche arrière afin d’utiliser un fil de fer. L’enroulant autour d’un kunai, il chercha une empreinte thermique quelconque avant d’envoyer le projectile accompagné du fil de fer dans cette direction.

Était-ce Seiya ou le chunin ? Il ne le savait pas. Toutefois, il comptait tenter le tout pour le tout jusqu’à ce que soudainement, il s’arrête, retenu par une chaine de terre...

Dès lors, tout sembla s’arrêter alors qu’il s’était approché du néant. Sa vie maintenant sécurisée, sa tentative d’aide semblait vaine alors qu’il venait d’attacher l’autre bout du fil à un kunai. Quelqu’un attraperait-il cette pêche à l’espoir ? Pire encore, est-ce que leur venir en aide était risqué ?

Il n’en était pas certain, mais Haise était léger, puis il avait bougé par instinct..

Activant ainsi sa vision nocturne, il ne pouvait dès lors constater que l’étendue de sa faiblesse...

Réalisant dès à présent que son coeur battait la chamade, si son esprit avait pris tardivement le dessus sur ses instincts de survie, la conséquence de son manque de puissance était dorénavant décisive. Il avait jadis sauvé, mais cette fois-ci, l’envers de l’utopie venait possiblement de le frapper.

Welcome to this world full of hope yet darkness : This is reality, this is fatality

Spoiler:
 

_________________
[Alerte] Partie 1 : Le guerrier qui attend - Page 2 265b88ce07a0093b971210eed11b9a33
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5906-light-in-the-shadow-presentation-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t9175-l-ombre-de-la-lumiere
Raibura no Kyūsei
Raibura no Kyūsei

[Alerte] Partie 1 : Le guerrier qui attend - Page 2 Empty
Sam 4 Juil 2020 - 19:27
[Alerte] Partie 1 : Le guerrier qui attend - Page 2 JScAlEq
Hors de l'ombre de l'Ombre




Son dos sembla bercé de lumière ; tout ce que put voir le Nivéen fut une tignasse blonde comme poussée par un soleil déchirant dont le poing toucha bel et bien le faciès dans un craquement. À son grand étonnement il avait fait mouche avec une force véritablement herculéenne. Il fut pris d’un spasme de douleur, mais pas de quoi le tuer sur le coup ; malheureusement pour la Balance.

Lancé à pleine vitesse, ce fut l’impact et lui seul qui put l’arrêter et à peine eut-il descendu les yeux, sa gorge le déménageant de son cri que l’impensable se produisit. N’étant pas totalement stupide il s’attendait à un revers à cette médaille mais celui qui vint le prit de court. S’attendant à retomber sur ses pattes il n’en fit rien car déjà en dessous de ses jambes se fissurait les plaques tectoniques dans une gueule immense qui ne cherchait qu’à le dévorer. Peu au fait de sa maîtrise du Mitsudo, il ne put décemment désactiver son allourdissement et se mit donc à chuter à grande vitesse vers les abysses.

Là, il se figura beaucoup de choses. À quel point il était triste d’avoir perdu son père dans l’attaque et ô combien son deuil n’était pas terminé. Ô combien il aimait son pays et son village. Pourquoi il ne voulait pas mourir. Sa mâchoire se serra autant que sa gorge dans sa danse avec le vide. Il était totalement impuissant ; là où Kiyonaga ou même Haise aurait facilement pu s’en sortir avec leurs répertoires fournis. Même s’il avait asséné le coup final ; il lui semblait toujours être en proie à sa propre nullité.

Quelque chose attrapa son col et le tissu de sa chemise craqua quelque peu. Son poids sembla se transporter vers les airs et en regardant vers les cieux, il vit Saji. Un large sourire et de petites larmes naquirent dans le creux de ses paupières. Etait-ce l’admiration, des remerciements aqueux ou simplement l’air qui frappait son faciès ? Il ne savait lui-même pas le dire.

Jeté comme une poupée de chiffon, il atterrit toutefois sur la plateforme sur les genoux, les bras en croix devant le visage en s’écrasant contre la paroie. Là, il administra à Haise un regard, essuya son visage de son avant-bras et quand ce dernier laissa réapparaître sa face, un large sourire plein de fierté était alors visible.

« Bien joué, on a sauvé Kirigakure ! » Un petit rire niais plus tard il s’approcha du manieur de lumière, alerte et prêt à aider quiconque aurait besoin de ses maigres talents.. Bizarrement, tout sentiment de tristesse venait de disparaître à la lueur du soleil, perché tout en haut de la faille. Tout se passerait bien.










_________________

[Alerte] Partie 1 : Le guerrier qui attend - Page 2 9b2jQtg
救世主天秤 » « Kyūseishu de la Balance »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9177-u-c-il-a-surgi-du-poulailler-avec-deux-oeufs-dans-chaque-main-en-disant-qu-il-ne-pouvait-payer-que-l-un-d-eux-mais-le-plus-troublant-c-est-surement-qu-il-etait-nu https://www.ascentofshinobi.com/u1086
Narrateur
Narrateur

[Alerte] Partie 1 : Le guerrier qui attend - Page 2 Empty
Sam 4 Juil 2020 - 20:21
Les bruits dans les feuillages des arbres sont malheureusement inaudibles à cause du capharnaüm causé par la brèche se propageant au sol. La zone touchée est immense, bien trop pour que même un homme comme Nobuatsu Saji ne puisse s’occuper de tout le monde à temps. Le rempart tient bon, couvrant une partie de la fissure engendrée par le jutsu de Kira, et réussissant à accueillir, en un temps record, à la fois Kyusei et Haise. A seulement quelques mètres de là, trois corps chutent, l’un d’eux disparaissant assez vite du fait de sa nature de clone, et les deux autres, désemparés, ne sont pas en mesure de faire quoi que ce soit. Le Mizukage a priorisé ceux se trouvant le plus proche de lui et de l’épicentre de la dernière technique du guerrier nivéen, personne ne pourra le lui reprocher, non, vraiment personne.

Alors que la zone semble se stabiliser, le corps sans vie de l’ex prisonnier de Wasure se tient à seulement un mètre de celui qui lui a ôté la vie. Le jeune homme blond peut être fier de lui, car comme il le dit si bien, il a sauvé Kirigakure… En fait il a sauvé Mizu toute entière. En cas d’échec, la mort de l’Ombre aurait signifié que nul ne pouvait vaincre cet homme, et le pays aurait connu une crise sans pareil depuis la création du village caché dans la brume. Un véritable désastre empêché par un quatuor plutôt atypique. Le chef militaire du village de Kiri, ainsi que deux shinobis pas très malins et un Genin désinvolte, presque flemmard. Le verdict est le suivant : Haise, Saji et Kyusei ont survécu. Le Chûnin tantôt capturé a perdu la vie aux côtés de Yoarashi Seiya, qui pourra désormais dormir autant qu’il le souhaite, plus jamais dérangé par ses insomnies.

Alors que l’ensemble des survivants se trouvent sur la terre ferme, bien loin du trou béant laissé par le Senketsu, les shinobis de la Kenpei arrivent en nombre, menés par leur chef en personne, Yamamoto Nâam. Faisant rapidement le compte, il demande aux plus doués en Doton de partir récupérer les corps des défunts pour les rendre à leurs familles. La dépouille du criminel est aussi récupérée, et c’est avec un grand désarroi que celui qui l’avait jadis fait enfermer confirme son identité.

- L’homme que vous avez affronté s’appelle Senketsu Kira. Lui et sa femme, Kyoujou, ont commis de nombreux crimes de sang froid il y a de cela vingt ans. Ils étaient enfermés depuis quinze ans, suite à leur défaite face à moi… J’ai appris aujourd’hui le lieu de leur détention, gardé secret par le Daimyô de l’époque. La prison inavouée, à Wasure no Kuni. Il n’est pas venu seul, Mizukage. Sa femme a attaqué le village, à peu près en même temps que vous affrontiez Kira. Elle a été vaincu par trois courageux shinobis de la brume, mais l’un d’eux a perdu la vie héroïquement. Son nom est Yasei Zoku.

Il marque une pause avant de se tourner vers les deux jeunes héros :

- Sakkaku Haise, soldat de la Kenpei… Tu as fait un travail remarquable. Le simple fait d’avoir survécu face à ce monstre est un exploit retentissant. Je doute que ce genre de choses soient importantes alors que vous venez de perdre deux camarades, mais dès à présent, tu deviens un Sergent de la Kenpei. J’espère que tu sauras faire preuve d’autant de courage dans ce qui t’attend à l’avenir.

Ses yeux se plissent en voyant le visage de l’autre Genin. Son nom lui est inconnu, et pour cause, le vieil homme connaît principalement les membres de son unité spéciale, ainsi que ceux qui sont assez doués pour la rejoindre.

- J’ignore ton nom, jeune homme, mais le fait que tu aies suivi Nobuatsu Saji pour lui porter secours me laisse croire que tu as des qualités recherchées, au sein de la Kenpei. Si tu le souhaites, viens me voir dans nos locaux, et je te ferai intégrer aussitôt.

Les récompenses suite à des actes de bravoure sont parfois bien fades lorsque l’on a failli mourir ou que nos camarades ont péri. Le Lieutenant-Général n’a rien d’un homme sans cœur, mais la sécurité du village est et a toujours été sa première priorité. Un nouveau soldat et un autre qui monte en échelon, voilà deux choses qui aideront à renforcer sa sécurité. La prochaine étape sera de trouver une personne pour une place en particulier, mais celle-ci sera plus dur à désigner… Qui en serait vraiment digne ? Nâam jette un regard un peu inhabituel chez lui, au chef des armées Kirijines. On y voit du dépit. Les décisions qu’il a prises ont mené à la mort de deux Genin et d’un Chûnin. Il en assumera les responsabilités le moment venu, en proposant un air nouveau dans la Kenpei. Sans doute est-il temps que cette place, occupée depuis la fondation de l’unité spéciale par le Yamamoto, change de main…




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Alerte] Partie 1 : Le guerrier qui attend

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: