Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Silence pourfendu

Suzuri Akina
Suzuri Akina

Silence pourfendu Empty
Lun 18 Mai 2020 - 20:15

Silence pourfendu

Logement d'Akina - Kumo

Suzuri Akina




Comme elle l'avait expliqué aux membres de la résistance qu'elle avait pu rencontrer, Akina s'était mise en tête, à défaut d'avoir des yeux partout, d'au moins avoir des insectes d'encre régulièrement en vadrouille dans le village. De petites masses noires passant inaperçues, ci et là, qui lui transmettaient presque en temps réel de précieuses informations.

Il arrivait malheureusement assez régulièrement que plusieurs d'entre eux finissent écrasés entre deux mains ou contre un mur, mais leur nombre, bien réparti; palliait à ces contre-temps. Comme souvent, la jeune femme profitait de la pénombre du soir et de celle du matin pour exercer sa surveillance. Les périodes les plus propices aux actions des résistants...

Elle trouvait cela assez drôle sous certains aspect; jouer l'observatrice, l'agent de renseignement et de liaison. Bientôt, les deux faces de cette pièce qu'était la libération des nuages seraient réunies. La résistance avait déjà eu un contact avec le Fukkatsu; les pièces se mettaient en place lentement mais sûrement.

Le seul défaut que la Suzuri trouvait à ce "plan", était qu'il contrecarrait les siens; bien plus sombres et destructeurs que ce qui avait été annoncé dans ce tract que tout le monde maintenant à Kumo devait avoir lu. Akina s'était assurée que tous les principaux axes, les plus grands édifices; soient recouverts de son encre.

Enfin, assise dans un fauteuil de son petit logis; les yeux clos; elle observait Kumo sous différents angles; au grès des mouvements de ses insectes Elle s'étonnait à chaque fois que voir le village si calme à ces heures-ci; juste les quelques gardes teikokujin patrouillant, et d'autres Kumojin sûrement contraints d'exercer la même besogne.

Mais après quelques heures et avant qu'elle ne rompe la technique secrète; ses sens furent alertés. Des sons étranges, même suspects émanant de la position que surveillait un ou plusieurs de ses insectes.

-L'assemblée ? S'interrogeait-elle à demi-voix. Surprise, elle avait décidé de se concentrer sur cette cible, de l'observer et de l'écouter davantage que tous les autres lieux du village. Dans la pénombre de l'aube elle put voir des éclats lumineux, et entendre d'autres sons qui lui permirent de rapidement conclure que se déroulait dans ces décombres quelque chose de grave.

Un instant, elle voulut y envoyer ses créations afin de mieux comprendre ce qui s'y passait et intervenir le cas échéant, mais par malchance; ce jour, elle eut oublié d'adjoindre à ses insectes l'un de ses sceaux favoris... Et, avant qu'elle ne put découvrir ce qui se tramait entre les murs noircis de l'assemblée, elle vite un individu s'en échapper sur le dos d'une énorme... Chouette.

-La Chouette... se dit-elle en se pinçant la lèvre inférieure entre ses canines et incisives. Elle aurait aimé le poursuivre à l'aide d'une de ses mouches d'encre mais il fut bien trop rapide pour elle, et le temps qu'elle se reconcentre sur les ruines de l'Assemblée; plus personne ne s'y trouvait. Mais les traces et l'état des restes de édifice tendaient à laisser croire qu'il venait de s'y produire un affrontement...

Le lendemain, après une journée à vaquer à ses occupations habituelles, autrement dit de repérage; elle s'était rendue compte d'une certaine agitation dans les rues du village qui, succédant à ce qu'elle avait pu entrevoir et entendre la veille, lui permettait de se dire qu'au mieux cet "événement" avait agité les esprits, et qu'au pire les hommes du feu se hâtaient à des affaires possiblement "urgentes". Ce qui, évidemment, renforça sa paranoïa, la poussant à davantage observer le village au travers des yeux de ses discrètes créations d'encre...

Et de ces observations elle put en tirer plusieurs conclusions. Hiko, la Chouette et meneur de la résistance n'était pas réapparu; les Teikokujin semblaient en proie à l'agitation, et certains préparatifs étaient en cours. Et, sans annonce, Akina se demanda ce qui pouvait bien pousser les Hijin à abandonner leur conquête si chèrement acquise... Mais aussi ce qui avait pu traverser l'esprit du jeune Hiko, du capitaine Teikokujin... Le tract avait pourtant été clair.

Une foule de questions se posait alors à l'artiste, et le moment d'avertir les "autres" était arrivé.

Spoiler:
 




_________________

Silence pourfendu 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Silence pourfendu

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: