Soutenez le forum !
1234
Partagez

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami]

Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Lun 18 Mai 2020 - 20:31
PAYS DU FEU | 火の国の物語


Les Ruines de Shitô gisent comme une cicatrice au sein du Pays du Feu en rappelant l’épouvantable Massacre de Yugure qui fut à l’origine de la vengeance de l’Empereur sur la cité déchirée de Kumogakure. Du Temple du Feu qui était autrefois splendide, il ne reste que des débris de roche et de marbre qui semblent agoniser au milieu d’un paysage apocalyptique comme si tout avait été englouti dans un séisme majeur duquel aurait surgi des flammes abyssales. Les maisons qui étaient faites de bois se trouvent être encore calcinés, des morceaux de fers, des outils et quelques armes traînent encore sur un sol couvert de débris en tout genre, facturé et parfois complètement déstructuré, des pans de roches ayant surgi au-dessus de quelques maisonnées comme s’ils avaient cherché à les avaler pour les entraîner vers les profondeurs telluriques. Tout dans ce paysage est évocateur d’un chaos lointain qui n’attend que de recevoir les troupes qui se déchireront dans la débâcle.
Un voile gris domine les cieux au-dessus des ruines amorphes. Les impériaux, en arrivent, ne tardent pas à découvrir à quel point le paysage a pu changer. On y trouve des nids d’oiseaux, quelques arbres naissants, du lichen sur les anciennes structures ; comme quoi la vie existe sous les décombres.

Se dressant sur ce qui était autrefois le Temple du Feu, le Lieutenant s’apprête à prendre les paroles. En contrebas s’est rassemblé une foule d’une vingtaine de personnes, très majoritairement composée de shinobis, et pour la plupart volontaires pour participer à cet entraînement collectif organisé par l’Empire. Le silence s’impose au fur et à mesure, non du fait de l’autorité du Lieutenant qui au contraire ne semble qu’attendre, mais surtout à cause de cette impatience qui règne dans les cœurs. Comme s’il s’agissait d’une contagion, les voix se taisent tour à tour. Cristallisant les attentions, celui qui se revendique comme le Monarque des Bois s’exprime, calme, pour annoncer les groupes qui figurent sur un petit parchemin qu’il tient entre ses mains et qu’il parcourt paisiblement.

« Lieutenants, Soldats. Je vais vous annoncer les duos et leurs zones de combat. Ces affrontements se dérouleront les uns à la suite des autres ; il est toutefois recommandé de se tenir à plus de cent mètres de distance de chacun des échanges. Vous connaissez déjà les règles d’affrontement. Voici les groupes : … »

Il énumère ainsi toute la liste des participants, et indique de la main la zone choisie pour chaque confrontation, permettant à chacun de pouvoir anticiper les déplacements.

Alors que le combat précédent vient de se clore, les groupes se déplacent et s’installent ailleurs. La deuxième confrontation oppose Simizu no Jinoko et Meikyû Kaen à Bakuhatsu King et Tôhatsu Asami. Les spectateurs sont cette fois-ci au sol, encore une fois, ou assis et débout sur la souche d’un vieil arbre effondré. Ils observent de loin les combattants qui se préparent, à cent cinquante mètres d’eux. L’aire de combat choisie pour ce duel est très différente de la première. Il s’agit d’anciennes fermes vallonnées avec des clôtures qui gisent au sol, laissant traîner dans leur sillage parfois quelques barbelés qui s’étendent au sol dans l’herbe. Les prés sont, sous le jour gris, parcourus de fleurs sauvages jaunes et bleues mais surtout, les combattants sont placés à une dizaine de mètres les uns des autres. Au milieu des deux camps, un petit ruisseau coule paisiblement dans un bruit d’écoulement assez discret ; et va remplir bien plus loin le fleuve Yugure.

Le Lieutenant, impartial et volontairement plus proche que les spectateurs afin de pouvoir intervenir en cas d’accident, se tient le long du fleuve bien plus bas. Après avoir mis ses paumes autour de sa bouche pour amplifier sa voix, il ouvre les hostilités :

« Que le meilleur gagne ! »

Dans la zone des spectateurs, un homme frappe du plat de sa lame sur un bouclier de fer si fort que le cri du fer et du métal se répand en échos sur presque un kilomètre.



Quelques petites règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 48h pour répondre.
  • Vous pourrez demander jusqu'à deux délais de 12h durant tout l'entraînement.
  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu.

    Règles spécifiques :
    • Les groupes sont disponibles ici : lien
    • Le combat se déroule dans d'anciennes fermes qui sont devenues des prés fleuris, et un petit ruisseau sépare les deux binômes.

      Ordre de post :
      • Simizu no Jinoko
      • Meikyû Kaen
      • Bakuhatsu King
      • Tôhatsu Asami




Dernière édition par Shinrin Shinpachi le Mer 20 Mai 2020 - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170
Simizu No Jinoko
Simizu No Jinoko

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 22:49
C’est une mauvaise journée, je le savais dès que je me suis réveillé, j’ai alors ouvert les yeux et j’ai vu mon père qui me souriait, ce qui n’est pas très rassurant. J’ai en effet après depuis ma plus tendre enfance ce que ce sourire signifie, des ennuis pour moi, et cette règle se justifie encore une fois, quand mon paternel m’indique qu’il m’a inscrit à un entrainement avec d’autres soldats !
Comme d’habitude, je me contente de hocher la tête, ne pensant même pas à me rebeller contre l’ordre du chef de famille, qui fais la loi dans notre maison. Je m’équipe avec toutes mes armes et je pars donc en direction des ruines de sinistres mémoires, où je rencontre le célèbre lieutenant Shinrin Shinpachi qui nous explique les conditions de l’engagement.

Celle-ci sont simples, avec un compagnon de combat contre deux ennemis, et surprise, pour moi, j’ai la chance m’entrainer au côté d’un soldat comme moi, un homme avec de nombreuses cicatrices et tatouage, surement un vétéran ! Je garde tout de même mon sang-froid, car il s’agit d’un militaire de l’Empire, plus vieux que moi et je lui dois donc le respect qui lui dut. C’est dommage, si c’était un jeune comme moi, j’aurais pu l’inviter à boire un verre à la fin de cet exercice.

Je salut donc mon ainé ainsi que les deux adversaires qui nous font face, un homme et une femme ! Je ne savais que je combattrai une femme, mais ce n’est pas pour me déplaire. C’est donc avec un grand sourire que je m’adresse à toutes les personnes qui me font face :

Je me nomme Simizu No Jinoko et je suis honoré de pouvoir me confronter à vous.

Puis une fois cette formalité annoncée et que chacun ai pu s’exprimer, je laisse nos adversaires rejoindre leur position, puis je m’adresse à Meikyû Kaen :

Je suis novice dans ce genre de confrontation, je suivrais donc vos directives.

J’espère juste faire bonne figure, la réputation de ma famille en dépends.

Résumé:
 

_________________
Fabius Solar, militaire de la plus grande des nations
Fabius parle
Fabius pense
PNJ parle
Le portrait de Fabius vient d'ici: https://paintable.cc/50-digital-painting-portraits/
Ma fiche est ici:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8229-presentation-de-simizu-no-jinoko-termine?nid=4#69207 https://www.ascentofshinobi.com/t8304-simizu-no-jinoko#69433
Narrateur
Narrateur

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Sam 23 Mai 2020 - 20:01
Non respect des délais, le tour de @Meikyû Kaen est sauté.
Revenir en haut Aller en bas
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Sam 23 Mai 2020 - 21:25


Un camp d’entrainement. Voilà à quoi avait mené la petite balade nocturne des soldats du feu, une sortie ayant eu le mérite d’avoir révélé au grand jour le niveau de faiblesse que renfermaient les shinobi du Teikoku, l’Elite de l’armée impériale, le fer de lance dans la hiérarchie. Ils étaient une bonne demi-douzaine de shinobi et pourtant ils avaient été écrasés par la seule attaque du membre infiltré de l’unité impériale. Cette même nuit avait conduite a la désertion d’un éminent lieutenant de l’unité coloniale ainsi que la perte d’un autre soldat shinobi, et pour se remettre à flot et compenser ces pertes, après leur petit séjour a l’hôpital, les rescapés étaient tenu de participer à un camp d’entrainement basé sur le combat a deux contre deux avec plusieurs autres shinobi, certainement de meilleur niveau.

Le lieutenant Shinrin était chargé de coordonner tout ça, et le premier combat impliquait bon nombre de shinobis que le Bakuhatsu ne connaissait pas encore, d’ailleurs, il ne connaissait qu’une minorité de shinobi parmi ceux qui participaient à cet entrainement. C’était l’occasion qu’il avait toujours espéré pour rencontrer enfin d’autres shinobis de l’empire. Quoi qu’il en soit, le Bakuhatsu était de tout cœur avec Ozuka pour son combat, même s’il ne connaissait pas son coéquipier on sentait qu’il n’était pas a prendre à la légère, et le choix de King n’était pas forcement anime par l’envie de voir perdre Gozen, mais foncièrement par celui de voir gagner son ami. Plus le temps passait, et plus le blondinet revenait son état d’esprit naturelle, bien qu’ayant beaucoup appris depuis lors, son animosité s’estompait peu à peu lui permettant de se reconcentrer sur les choses plus importantes et avancer.

Très vite le premier combat touchait à son terme, un magnifique combat plein de rebondissements, et les shinobis se déplacèrent vers un autre terrain. King fut appelé parmi les participants pour ce combat, il était d’ailleurs dans la même équipe qu’Asami, dont il connaissait maintenant les capacités, pas de quoi le dépayser donc. Par contre en face, il ne connaissait aucun de ses adversaires, sauf le Meikyu qu’il avec qui il s’était entrainé une fois, toutefois il ne savait trop rien de ses capacités, il fallait rester sur ses gardes.

- Eh bien, on dirait qu’on se retrouve encore ensemble dans une nouvelle galère Asami… Que les meilleurs gagnent.

Levant ensuite ses doigts vers le ciel pour former le V de la victoire, le Bakuhatsu annonçait ses projets pour ce combat. Plusieurs trouveraient peut être cela arrogant, mais le Bakuhatsu s’envoyait un message a lui-même. Il avait essuyé suffisamment de défaites, et l’heure était venu de remporter un combat, sous l’œil attentif de tous qui plus est, mais surtout celui de son petit frère qui observait.

Cela fait, le Bakuhatsu entra a 100% dans le combat et ne pensait des lors plus a rien d’autre. Effectuant un unique mudra, le Bakuhatsu fit apparaitre a ses deux copies parfaites de lui-même qui s’écartèrent rapidement sur les flancs, l’un a gauche et l’autre à droite.


Résumé du tour:
 



Dernière édition par Bakuhatsu King le Mer 27 Mai 2020 - 21:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Tôhatsu Asami
Tôhatsu Asami

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Dim 24 Mai 2020 - 1:08

La Hiérarchie avait compris que le socle de shinobi n'était pas forcément prêt à un affrontement officiel et prolongé. Suite aux directives du monarque des bois, nous avions dû suivre les ordres à la lettre comme de vrais toutou. Cela allait très bien avec mes nouvelles directives et mentalité : faire profil bas écouter, absorber les connaissances à prendre pour s'assurer une disparition sans bavure ni regret.

Symboliquement les combats se déroulaient sur des ruines où le Teikoku avait plus ou moins vu le jour : une place baigné de vengeance et de fureur. Je n'avais pas personnellement assisté à ce moment, beaucoup parlé de génocide, de meurtre et de création. Comme ci le Teikoku était une sangsue obligé de détruire un peu de vie pour créer la sienne.
Je suivis les autres combats avec attention, avant de voir mon tour arriver.
Avec impatience, je descendis dans l'arène improvisé et c'est sans surprise que King m'accompagna. C'était un bon gars et j'étais contente de l'avoir avec moi, il me connaissait et vis versa cela simplifiera la coordination.
En face nous avions un sabreur en vue de son attirail et un homme que je n'avais pas encore rencontré. Un Meikyu en vue de son clan venant de Kaze No Kuni.

J'accorda un signe de tête à mes adversaires suite à leur présentation, je laissa King s'auto motiver avant d'ouvrir à mon tour la bouche.

Tôhatsu Asami enchanté !

King ouvra les hostilités en déployant 2 clones de lui. 3 artificiers à la place d'un seul était risqué pour les deux adversaires, en plus d'une bête sauvage qui n'attendait qu'une chose : leur sauter à la jugulaire .

Que la Chasse commence !

pour convenir mon avancée, je projetta aussitôt une volée de cheveux pour tester la réaction des adversaires et les occuper quelques instants pour que je puisse m'approcher de l'eau et de leur position.


Résumé du tour:
 

_________________
A quoi cela sert de se couper les cheveux quand ils repoussent ?
Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Use4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7368-tohatsu-asami-terminee?nid=1#61746 https://www.ascentofshinobi.com/t8527-carnet-flamboyant-de-tohatsu-asami#71372
Simizu No Jinoko
Simizu No Jinoko

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Lun 25 Mai 2020 - 23:25
Je demande un délai de 12 heures pour répondre.
Merci d'avance

_________________
Fabius Solar, militaire de la plus grande des nations
Fabius parle
Fabius pense
PNJ parle
Le portrait de Fabius vient d'ici: https://paintable.cc/50-digital-painting-portraits/
Ma fiche est ici:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8229-presentation-de-simizu-no-jinoko-termine?nid=4#69207 https://www.ascentofshinobi.com/t8304-simizu-no-jinoko#69433
Simizu No Jinoko
Simizu No Jinoko

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 10:21
Je l’avais bien dit que c’était une mauvaise journée ! Alors que je comptais sur mon équipier pour me montrer la voie, celui-ci reste plongé dans ses pensées et je dois gérer seule la situation ! Et le moins que l’on puisse dire c’est que cela se présente mal, mon premier adversaire commence à se dédoubler, je combats donc à un contre quatre, tandis que la seconde bouge sa chevelure et m’envoie des aiguilles droits sur moi !

J’esquive en utilisant une technique que l'a appris à mon père, évitant ainsi cette attaque qui aurais put me blesser. J'en profite pour m'éloigner un peu et je dégaine mon arc, nommé Jour, car d'habitude, cette arme me permet de toujours commencer le repas toujours le combat, afin au moins de maintenir le femme à distance, je n’ose pas tirer sur les doubles car je n’ai aucune idée de ce dont il s’agit et si cela sera efficace.

Je tire rapidement une flèche, mais je ne me fais guère d’illusion sur le résultat du combat, comme aurait mon père : ça sent le pâté. Dès que que mes adversaires seront se sont suffisamment rapproché, je pourrais dégainer mon épée, et combattre jusqu'au bout.

Résumé du tour:
 

_________________
Fabius Solar, militaire de la plus grande des nations
Fabius parle
Fabius pense
PNJ parle
Le portrait de Fabius vient d'ici: https://paintable.cc/50-digital-painting-portraits/
Ma fiche est ici:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8229-presentation-de-simizu-no-jinoko-termine?nid=4#69207 https://www.ascentofshinobi.com/t8304-simizu-no-jinoko#69433
Meikyû Kaen
Meikyû Kaen

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 20:33
Pris dans ses pensées, Kaen restait silencieux, saluant seulement d'un regard son équipier pour commencer, avant de toiser ses adversaires. Un combat à deux contre deux se profilait, selon les indications données par leurs supérieurs. Tous n'étaient que de simples soldats prêts à donner le meilleur d'eux-même pour mener à bien la tâche qui leur incombait. Le visage arborant une expression dure, le Meikyû lâcha quelques mots d'une voix simple allant à l'essentiel.

Je ne connais que peu d'eux. Restons sur nos gardes.


La lourdeur de la dernière phrase laissa présager une première phase de combat analytique pour les deux camps. Face à l'inconnu, la prudence restait de mise.

Ce fut King qui démarra par des mudrâs, forçant le Meikyû à fléchir les jambes par réflexe, comme redoutant une première technique à son encontre. Deux clones firent leur apparition dans un nuage de fumée simpliste, sa vue n'en était pas réduite, mais les premiers mouvements des invocations laissèrent comprendre qu'ils seraient peut-être bientôt encerclés.

De nouveaux mots, plus bas, le tatoué fit comprendre à son équipier qu'ils allaient devoir rester ensemble pour surveiller leurs arrières à deux.

Ils essaient de prendre de l'espace. Restons proches; que la confiance règne pour se protéger mutuellement. C'est notre seule chance face à un combat multidirectionnel.


Les stratégies de base élaborées par d'anciens tacticiens restaient aujourd'hui encore le nerf de la guerre, celle qui fait mal et doit être gérée à la perfection.

Alors qu'une volée de cheveux fusa vers les hommes, envoyée par l'unique femme de groupe, Jinoko se permit d'esquiver au moment où Kaen pu réaliser que l'attaque, sans cible aux premiers abords, n'était pas pour lui. Son corps réagit tout de même en conséquence, laissant monter l'ardeur d'un chakra bouillonnant au sein de ses veines et artères, avant de libérer sur sa peau une partie de cette énergie. L'un de ses tatouages, plus belle de ses créations, se mit à s'illuminer, passant d'un noir effacé par le temps à un violet vif. Son bras droit s'épris à ce moment d'une puissance enfouie qu'il avait rarement relâché. Le combat allait pouvoir commencer.


D'un oeil consciencieux, il suivit du regard les quatre formes qui leurs servaient d'adversaires. Trois étaient en mouvement, une dernière, King, semblait prête à se battre de sa position. La suite n'attendait qu'une prochaine action.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9155-meikyu-kaen#77225
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Mer 27 Mai 2020 - 21:56


Le combat était à présent lance, si King avait optée pour une manœuvre plus passive et tourné vers l’observation, son équipière fidèle à elle-même comme à chaque fois avait lancées les hostilités sans perdre de temps. Usant de son pouvoir spéciale lui permettant de manipuler à la perfection sa chevelure cette dernière envoya à toute allure une volé de cheveux vers le sabreur de l’équipe adversaire. Ce dernier fit preuve d’une esquive extraordinaire pour éviter l’assaut capillaire. Les soldats en face montraient qu’ils n’étaient pas à prendre à la légère.

Apres le petit exercice de tir à l’arc de son équipier, visant l’Amejine, c’était au tour du tatoué de révéler son pouvoir, un pouvoir mystérieux dont il faudrait se méfier. Une partie de l’énorme tatouage qui parcourait son corps s’illumina sur son bras droit, ne laissant présager rien de bon si on prenait en considération l’expression de son visage.

L’équipe adverse préférait rester sur la défensive, une invitation à l’équipe du Bakuhatsu à venir les chercher. Il s’agissait peut être d’un piège, ou peut être tout aussi bien d’un bluff, mais l’essence même du combat voulait qu’il fallait causer le plus de dégât a son adversaire pour être couronné vainqueur.

Sans prendre de risque, le Bakuhatsu envoya ses clones à l’assaut de ses adversaires, lui permettant de rester en retrait pour garder un œil attentif sur tout ce qui se passait sur le terrain prêt à intervenir. Le premier fonça en direction du tatoué depuis le flanc droit pour lui porter un violent coup de poing à la face tandis que le second fonçait en direction du sabreur pour lui coup de poing puissant suivant d’un coup de pieds explosif encore plus puissant, avant de s’écarter chacun a la fin de leur offensive.





Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Tôhatsu Asami
Tôhatsu Asami

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Jeu 28 Mai 2020 - 2:35

J'avais cette chose dans le sang, elle s'éveillait doucement mais sûrement. Mon souffle d'habitude calme et lent commença à s’accélérer et devenir plus fort et sec : La Bête qui dormait en moi avait senti l'appel il me restait qu'à lui ouvrir la cage.
King commençait à me connaître, sous mes airs de gentille fille aux cheveux coquets se trouvait un petit démon sur patte. Je supposais qu'il n'avait pas besoin de m'entendre ou de voir mon visage pour me comprendre, simplement mon attitude capillaire était suffisant.
Je souris légèrement quand je vis mon adversaire faire un grand bond pour esquiver mes cheveux, le tir de sommation avait été compris la prochaine fois, sa ne sera pas si facile. le second activa un tatouage qui caché un sceau à l'apparence imposant j'avais cru entendre qu'il s'agissait d'un Meikyu de Kaze No Kuni, des histoires à leurs sujets leur prêtaient des sceaux aux pouvoirs immenses capables d'avaler le chakra ou de putréfier la chair aux moindres contacts : Je devais me méfier de ce dernier au risque de prendre une grosse patate de forain.

En guise de sommation, l'homme du nom de Simizu tira une flèche qui se planta à quelques centimètres de mes pieds. je m'arrêta net, dévisageant longuement la flèche à mes pieds avant de relever le regard vers l'homme avec un sourire un poil sadique. Nous étions tous prêt à en découdre; cette flèche était comme la clé qui venait d'ouvrir la cage !

Quand je vis les deux clones de l'artificier se ruer sur le duo ennemis, mais cheveux prirent une teinte bleuté avant de fouetter sèchement l'air ! J'exécuta des mudras qui m'avait sauvé la vie durant une mémorable nuit, le lit de la petite rivière commença à se dévier pour rouler vers moi et l'eau que je débitais, suite à cela un grand ressac pris son élan vers l'archer.

je jeta un regard furtif derrière moi, pour voir les deux intransigeants du Shinrin, il connaissait la suite, il l'avait expérimenté en m'apprenant ce tour :

Je n'allais pas faire de jaloux, je recommença ma technique en visant le Meikyu pour ensuite profiter de l'ombre de la vague pour diriger mes deux couettes vers le duo et tirer 5 senbons capillaires si chacun.
King avait marqué inconsciemment Simizu comme cible en déclenchant son premier assaut sur celui-ci, mon regard se porta donc sur ce dernier, une douce nuance de rouge traversa mes cheveux pour indiquer à mon allié, qui se tenait derrière moi, que j'étais prête pour la suite des événements ! nous allons dicter le rythme de combat !
Résumé du tour:
 

_________________
A quoi cela sert de se couper les cheveux quand ils repoussent ?
Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Use4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7368-tohatsu-asami-terminee?nid=1#61746 https://www.ascentofshinobi.com/t8527-carnet-flamboyant-de-tohatsu-asami#71372
Simizu No Jinoko
Simizu No Jinoko

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Ven 29 Mai 2020 - 18:46
Je suis rassuré quand mon compagnon sort enfin de son introspection et me donne pour consigne de restez à ses côtés. Comme c’est exactement ce que je comptais faire, tout va bien, enfin, il faut dire çà vite, car nos adversaires ne nous laissent aucun répit. De plus allumé des tatouages c’est joli et je suis sûr que mon camarade a beaucoup de succès auprès de la gente féminine avec ce tour, mais en situation de combat, je n’en vois guère l’intérêt.

Nos adversaires ne se posent pas ce genre de question, et c’est d’abord Bakatsu qui entame les hostilités en envoyant ses frères jumeaux nous attaqué, je pare facilement le premier coup, simple coup de poing mais je suis surpris par le second, un coup de pied qui m’attend en explosant littéralement, me brulant le bras et m’envoie voler à deux mètres de là.

Je me relève péniblement, à la fois blessé et couvert de poussières, les deux états que je déteste le plus au monde, si mon père me voyait, j’aurais droit à une sacré correction ! Mais ce n’est pas fini, car c’est maintenant au tour de la jeune femme qui n’est plus charmante du tout depuis qu’elle me regarde avec un sourire sadique. Cette dernière change de couleur de cheveux, voulant sans doute montrer à tous que Kaen n’a pas le monopole de la coquetterie, passant au bleu, puis au rouge, un véritable spectacle de lumière !

J’avoue avoir été déconcentré et j’ouvre donc de grands yeux quand je vois de l’eau foncer à toute vitesse dans ma direction, j’ai juste le temps de faire un saut sur le côté pour éviter d’être heurté et en plus trempé. C’est donc une nouvelle fois que je suis à terre et incapable de bouger rapidement, je reçois 5 aiguilles perforantes dans le torse, mon armure atténuant à peine le choc, car plus conçu pour me protéger des coups d’épée.

Du sang commence à couler et c’est donc à grande peine, que je me relève une nouvelle fois. Pourtant mon entrainement reçu depuis mon enfance par mon paternel me permet de tenir, et c’est pourquoi je dégaine mon épée, nommée nuit car elle est censé pouvoir terminé les combats, fermement décidé à ne pas tomber sans avoir au moins touché un de mes opposants !

C’est pourquoi j’attaque le clone le plus proche de moi, lui donnant un vigoureux coup de katana, espérant ainsi le trancher en deux et l’empêcher de continuer à me matraquer ainsi. Malgré cet acte de vengeance, je sais très bien que je si continu à recevoir ce genre d’attaque, je vais rapidement tomber, j’espère que mon coéquipier saura reprendre l’initiative, car moi, j’en suis bien incapable.

Résumé du tour:
 

_________________
Fabius Solar, militaire de la plus grande des nations
Fabius parle
Fabius pense
PNJ parle
Le portrait de Fabius vient d'ici: https://paintable.cc/50-digital-painting-portraits/
Ma fiche est ici:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8229-presentation-de-simizu-no-jinoko-termine?nid=4#69207 https://www.ascentofshinobi.com/t8304-simizu-no-jinoko#69433
Meikyû Kaen
Meikyû Kaen

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Lun 1 Juin 2020 - 17:33
Le bras emplie d'une force qu'il ne s'était pas sentit, Kaen restait les yeux rivés sur ses adversaires. Leur position laissait clairement comprendre qu'il n'était plus temps de les laisser agir. Chaque seconde devenait pour eux une chance supplémentaire de nous faire oublier une information cruciale liée au combat. Comment réellement gérer autant de personnes à la fois ? Beaucoup de combattants réussiraient sans sourciller, mais ce n'était pas le cas du Meikyû qui n'était encore que l'un de ses apprentis soldats bien trop dévoués. L'un de ceux qui mourraient en premier, happés par une énergie dont la sublime restait camouflée par la doctrine de guerre.

Proche de toi.


Dans un élan visant à se rapprocher même du clone qui s'approchait pour l'attaquer, Kaen compris rapidement qu'un autre venait de l'autre côté, peut-être pour le prendre à revers; bien qu'il soit bien plus de convention de penser à cet instant qu'il voulait s'attaquer à Jinoko.


Bloquant le coup du clone à l'aide de son bras droit, sur lequel siégeait toujours un tatouage illuminé de chakra, Kaen détourna ensuite le regard pour vérifier que son allié se portait bien, avant se re-concentrer sur les 4 assaillants. Son moral ne flancha pas, toujours droit et prêt à se battre à fond. Pas même la vision de son allié propulsé sur de faibles mètres ne lui ôta cette envie de survivre.

Ce fut finalement la femme du combat qui lança une technique, usant de ses caractéristiques affinitaires les plus primaires. Le regard du Meikyû se décomposa en voyant deux vagues s'approchant les unes après les autres. Tantôt dans la direction de son équipier, tantôt vers la sienne.

Ses premières pensées prirent la direction d'un assaut bien loin d'être difficile à contrer, lui qui n'avaient jamais eu à craindre dans sa vie l'éventualité d'un assaut de cette affinité. Le manque d'expérience au combat et le peu de versatilité face à ses anciens ennemis eurent vite fait de forger son esprit à réduire l'impact véritable d'un technique d'eau.

Kaen observa la première vague fuser vers son allié, un léger sourire aux lèvres, alors qu'il montrait son flanc l'incantatrice. Lentement à l'échelle d'actions décrites en aussi peu de temps et avec une rapidité si fulgurante. Le corps du Meikyû se mit à revêtir un habit primaire, une simple couche de roc recouvrant la totalité de son corps. La seconde vague le heurta de plein fouet, largement amortie par un doton alimenté en chakra; affinité supérieure à l'assaillante qui se repaissait déjà de l'idée d'une nouvelle attaque.


Seulement, la partie gauche de l'armure se retrouva elle endommagée, heurtée par quelques senbons de cheveux venu s'infiltrer peu après la vague; usant d'une fourberie difficile à décrire tant Kaen n'avait pas encore compris que les dégâts venait d'une autre attaque.

Voyant à quel point son équipier semblait ne pas avoir encaissé de la meilleure des manières. Le blond barbu préféra laisser de côté l'incompréhension qui le prenait à cet instant. Comme s'il était tout naturel de ne pas avoir à considéré l'eau comme une ennemie, Kaen oubliait que ses années de survie avaient été bercée par un doton naissant, épris de l'imaginaire collectif de l'immunité qu'il lui procurait. Etait-il possible que Jinoko ne soit pas un adepte de la terre et la roche ? Il était trop tard pour y penser.

Dans un mouvement fluide en direction de la femme aux cheveux bleu, Kaen laissa la vitesse d'une course basique à l'échelle de shinobis, prendre le pas sur ses envies défensives. Il fusa vers sa cible, attendant d'être à sa portée pour lancer l'une de ses techniques de corps à corps.


Au fond de sa pensée, il indiquait simplement à son équipier de gérer les clones; oubliant même que ceux-ci devaient rester proche pour se défendre. Malheuresement, leur manque flagrant de cohésion avait prouvé qu'ils ne pourraient que tenter d'encaisser jusqu'à se faire battre, sans avoir même tentés de répliquer. Il fallait inverser la tendance.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9155-meikyu-kaen#77225
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Mar 2 Juin 2020 - 11:29


Le tatoué s’était défait avec aisance de l’assaut du premier clone du Bakuhatsu, mais on ne pouvait en dire autant de son équipier, avec dû subir une autre attaque plus puissante encore du second clone. Ce dernier fut d’ailleurs projette quelques mètres plus loin et gisait désormais a terre, mais n’était toujours pas au comble de ses galères. L’équipière du blondinet n’en avait pas encore décidé ainsi. Leurs adversaires déjà en mauvaise posture, elle comptait encore leur acculer d’avantage, ce qu’elle en les envoyant à chacun la puissante attaque de nature suiton avait assurément sauvé la vie au blondinet un fameux soir. Derrière laquelle était en plus dissimulée une salve de cheveux aussi pointu que des senbons.

Une fois de plus Kaen n’avait eu aucun mal à gérer ce nouvel assaut, et son équipier s’en tirait un peu mieux cette fois, parvenant a éviter les ressacs de la Kunoichi mais se prenant tout de même dans le torse ses senbons capillaire. Bien déterminé a venger les affront que leur faisaient subir l’équipe en face, Jinoko et Kaen décidèrent de passer à l’offensive.

Le premier tenta de réduire en lamelle le clone de King, de quoi réduire la pression du nombre qui planait sur lui ainsi que son équipier, mais c’était sans compter sur l’extraordinaire agilité du nain Teikokujin dont ses copies parfaites avaient héritées à la perfection. D’une explosion quasi instinctive, la copie du Bakuhatsu provoque un vif mouvement de rotation sur lui-même pour éviter le coup d’épée du sabreur, avant d’enchainer derrière par un puissant coup de pied qui provoqua une autre violente explosion. Le soldat devait être habitué maintenant à force.

Quant au second, ignorant la présence du clone du Bakuhatsu il prit pour cible de sa prochaine attaque la Kunoichi. Le tatoué démontrait par sa gestuelle sa prise de décision ainsi que son arsenal technique qu’il n’était pas à prendre à la légère, son message était très bien passé auprès du Bakuhatsu. Même s’il avait jusqu’à présent fourni une très belle performance, a l’instant où il quitta son équipier, il commit une premier erreur que le Bakuhatsu comptait sanctionner, à moins que ce ne soit un stratagème de sa part.

Alors que le Meikyu abandonna le clone de King derrière lui pour s’en prendre l’Amejine, King qui était resté en retrait jusqu’à observant le théâtre au calme, fit jaillir de terre après quelques mudras un ours de pierre pour protéger son équipière au moment de l’attaque, affirmant sa présence auprès du Meikyu. Au même moment, le premier alla rejoindre son jumeau pour affronter Jinoko, se tenant de part et d’autre du sabreur. Voilà ce combat devenu un deux contre un pour chacun des adversaires du Bakuhatsu.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file
Tôhatsu Asami
Tôhatsu Asami

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Mer 3 Juin 2020 - 21:16

Je crois que j'étais entrain d'effrayer le sabreur, il ne s'attendait pas à voir une douce jeune fille se transformer en prédateur sexuel? en l'espace d'un claquement de doigts. Maintenant il était trop tard pour faire marche arrière, je venais de lâcher la bête qui sommeillait en moi pour le meilleur comme pour le pire. Avec King nous avions rapidement pris l'ascendant sur le binôme adversaire qui avait du mal à se coordonner. Alors que grâce à l'expérience et notre véçu avec l'artificier nous nous complétions naturellement avec des styles pourtant bien différent.
L'usage de clone nous donnait réellement un avantage important,je devais songer à en faire autant car une fois seule je ne pourrais pas bénéficier de l'esprit de meute qu'il m'animait quand j'étais en groupe. Et puis honnêtement deux copies conformes de moi-même sur le terrain pouvait donner lieu à un ballet magique et mortel de cheveux fins, soyeux et perforantes.

Mes deux vagues et ma volée de senbons avaient mieux réussi que ma première tentative contre le Monarque des bois, les deux hommes avaient bloqués ou esquiver l'attaque aquatique sans pour autant avoir paré correctement les senbons suivants. je vais parfaire cette combinaison pour la rendre encore plus punitive et vicieuse, je suis sûre que le sylvain qui nous observait aurait de bon conseil à ce sujet..... lui qui pouvait être aussi fourbe que bon.

Jinoko ne représentait plus tellement une menace dans l'instant, il était trop occupé à sauté, courir et esquiver nos attaques ainsi que les assauts des clones qui lui donnait du fil à retordre. Cependant, comme prévu c'était le Meikyu qui posa problème en abusant de sa supériorité affinitaire pour parer mon assaut et profiter pour donner le sien.... seul....
Ce dernier s'enroba de roc pour parer ma vague et fonça sur moi à rythme soutenu sans pour autant user d'une quelconque aptitude pour me surprendre.
Naturellement mon attention se tourna vers lui, voyant de la roche entourer ses poings, mes cheveux commencèrent à frémir à idée d'être au corps à corps d'un fier représentant du désert kazejin.

J'étais cependant prête à tenter un jeu dangereux et respecter à proximité de cette force de la nature pour permettre à King de maintenir la pression avec ses clones, Il opta pour un petit coup de pouce en érigea un ours de terre devant moi pour ralentir la frappe que je comptais contenir pour mieux riposter. Car à la seconde ou le poings toucha la terre, mes cheveux érigèrent une barrière capillaire devant moi pour absorber le reste de violence de la part de Kaen, qui malgré tout, fit plier ma chevelure à un point critique.
derrière mon rideau de fer où le poings venait de finir, un sourire me traversa ainsi qu'une phrase :

Erreur ! 1-0 pour nous. tu vient de diviser ton groupe. 2-0 tu vient de rentrer dans mon monde !

Je ne laissa pas le temps au soldat de retenir son poings que mes cheveux commencèrent déjà à ramper sur son avant bras pour l’empêcher de se servir d'un de ses bras. lentement, comme un lierre sur un arbre, j'allais l'étouffer et le paralyser pour le rendre inoffensif !
Pendant qu'une partie de mes cheveux rampaient une autre se redressa sur ma tête pour donner l'apparence d'une gorgone prête à cracher de nouveau une dizaine de senbons à bout portant sur les zones vitales à savoir le cou et le visage.

Je plongea mon regard dans le sien, il pouvait sentir l'animosité qui m'habitait et la rage que j'avais dans l'entrave que je mettais en place sur lui. Nous allions danser une funeste danse, dans laquelle j'allais être la dernière pièce !


Résumé du tour:
 

_________________
A quoi cela sert de se couper les cheveux quand ils repoussent ?
Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Use4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7368-tohatsu-asami-terminee?nid=1#61746 https://www.ascentofshinobi.com/t8527-carnet-flamboyant-de-tohatsu-asami#71372
Narrateur
Narrateur

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Lun 8 Juin 2020 - 20:48
Non respect des délais, le tour de @Simizu No Jinoko est sauté.
Au tour de @Meikyû Kaen.
Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Kaen
Meikyû Kaen

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Mar 9 Juin 2020 - 18:24
Le combat battait son plein. Le duo adverse avait su jouer en avance, prenant l'ascendant pré-flop sur deux combattants du Feu dont l'inconnu l'un face à l'autre restait trop perceptible pour ne pas s'être transformé en désavantage. Ignorant complètement son équipier, Kaen savait pertinemment que le seul moyen restant pour eux de gagner le combat était qu'il prenne les devants de l'assaut tandis qu'il ne pouvait qu'accorder une confiance aveugle à Jinoko pour se défaire des assauts adverses.

Lors de sa charge, le barbu fusa à travers l'espace, arborant le restant d'armure de roc autour de son corps, détruit en partie du côté d'un de ses bras, alors même que le droit s'imbibait d'un chakra dévorant qui commençait déjà à former une masse rocheuse offensive. D'une vibration puissante, un choc se fit entendre à travers le terrain, celui d'un roc puissant se fendant en partie au travers d'un rapide mur de terre sortit du sol. Figure apaisante d'un ours à l'aspect bien éloigné de la violence de la guerre, le visage et le corps de la forme de terre partie en fumée face à l'impact. Chaque parcelle de roc volant au travers de l'espace agissait comme de la pollution visuel pour le Meikyû dont le regard figé vers sa cible se vit voler la satisfaction de la réussite. Derrière l'ours défiguré, décharné, brisé par l'impact, l'unique femme du combat avait eu le loisir de former une défense à l'aide de sa chevelure. Comment une attaque du genre aurait-elle bien pu arrêter la force brute d'un coup porté par le Meikyû ? La réponse résidait simplement dans la faiblesse que sa technique avait subie, bien trop freinée et ralentie par l'impact avec la forme de l'ursidé factice. Le poing de Kaen déshabillé de la menace du roc l'englobant fut paré, avant même d'être saisit par une nouvelle technique. Son bras était dorénavant immobilisé, tandis que le visage de son adversaire proche formait une récidive; attaque qu'il avait paré malgré lui avant ça et qui l'avait découvert de son armure sur le bras gauche. Et maintenant ? La forme capillaire, semblable à des senbons, fusait déjà sur lui, prête à lui ôter le restant de son armure, déjà affaibli auparavant.

Dans un impact choc de la tête qui lui paru bien trop puissant, tant la résonance de l'assaut sur son crâne permettait à son ouïe et ses os de ressentir les vibrations, Kaen se vit ôté du restant de son armure qui lui protégeait le crâne. Sur le moment, il avait seulement profité d'un mouvement de la tête pour éviter que l'impact s'engouffre au travers de l'embouchure de ses yeux. Cependant, l'instabilité du haut de son armure, couplée à la faiblesse qu'elle avait subit, brisa le restant de chakra qui la maintenait encore, au point de libérer le roc du reste de son corps. A présent, plus rien ne le protégeait.

D'une inspiration puissante, le regard droit rivé vers son adversaire la plus proche; il se préparait mentalement à répliquer, usant de la même attaque qu'il utilisé auparavant, ciblée cette fois-ci vers le pont de chevelure qui avait été formé pour l'entraver. D'un rapide mouvement du bras libre, une nouvelle parcelle de roc se permit d'apparaître pour briser le ponton capillaire qui le liait à sa véritable cible. En d'autres temps, il aurait ciblé directement la femme. Après tout, il était au plus proche de celle qui restait l'un de ses moyens de finir ce combat en tête à tête. Seulement, la colère apparente sur son visage, pourtant davantage proche d'un reflet du sérieux porté par sa réflexion; s'estompa peu à peu.

Kaen avait porté le restant de son espoir de sortir vainqueur de l'entraînement à son équipier Jinoko. Il devait tenir face au Bakuhatsu. Chose que le Meikyû jugea comme un échec par le simple son des chocs à l'autre bout du terrain. Les combats avaient presque cessés; son équipier n'avait pas répliqué, Kaen en était sûr. Et cela ne pouvait vouloir dire qu'une seule chose : Il était hors-combat.

Ainsi, le pont capillaire brisé, cible prioritaire qu'il s'était dû de fendre à la place de sa créatrice. Le soldat de l'Empire à la barbe nouée, pouvait maintenant lever les mains en l'air; signalant un abandon clair aux yeux de ses adversaires, mais aussi des arbitres; la plupart des plus haut gradés qui supervisaient sans aucun doute la plupart des combats.

D'une voix haute, il relâcha une voix plus grave que la moyenne, sans pour autant se démarquer.

Vous avez su vous montrer plus compétents. ~ Dans une situation réelle, j'aurais tout donné pour survivre sachant que mon équipier n'était plus en état; mais nous sommes en entraînement et je ne peux me résoudre à voir Jinoko, un fier soldat de l'empire, qui fait partie de notre camp à tous, dans un pareil état.


D'une inspiration forte, il continua.

Permettez qu'on l'emmène se faire soigner. ~ Le combat n'a plus lieu d'être pour notre duo.


A ces mots, Kaen tourna légèrement la tête dans la direction de son équipier qui n'avait pu se défaire des assauts des clones de King. Il ne le voyait pas clairement, daignant seulement l'observer du coin de l'oeil au travers d'une vue périphérique qui lui confirmait déjà l'état de Jinoko. Hors-combat était un mot; aller plus loin dans la sévisse n'aurait ici plus d'intérêt. Le temps lui était compté.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9155-meikyu-kaen#77225
Tôhatsu Asami
Tôhatsu Asami

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Sam 13 Juin 2020 - 20:12

J'étais comme transcendée par ce combat, l'espace d'un instant j'avais oublié la rancune grandissante envers le Teikoku que j'alimentais. Ce combat factice me redonné goût à l'affrontement et à l'adrénaline du combat, chose qu'il y avait pas eu cette fameuse nuit. Est ce peut être cela qui m'avait le plus déçu du Teikoku ? un simple sbire ce prenant pour un maître despote : juge et bourreau. Ainsi que le manque de combativité et la soumission si rapide du reste des lieutenants et soldats du "Grand Empire".

Quoi qu'il en soit, Jinoko resta figeait devant les assauts des clones, il n'allait pas pouvoir continuer à tenir le rythme qu'on lui avaient imposé. il avait brûlé toute ses forces et réserve dans les esquives et les tentatives de parade successives. Seul le Kazejin que je tenais par le bras représentait encore un léger danger, même si en soi son sort était déjà scellée.
Ce dernier se libéra de mon lien en ré utilisant une puissance frappe rocheuse et absorba une bonne partie de ma rafale capillaire avec son armure. Cependant au moment où il pouvait tenter de me frapper ou préparer une contre attaque venant de King, le Meikyu leva les mains en guise de reddition ! Encore une !

Le Teikoku était vraiment d'un ramassis de lâche, abandonnant à la première difficulté et qui n'osait pas sortir de leur zone de confort. J'enrageais un peu intérieurement, je voulais me battre et me défouler et ainsi prouver à l'assemblée que j'en avais sous le capot !
Quand le lien se brisa, je fis un pas en arrière pour préparer un esquive et mes cheveux se relevèrent comme la chevelure de Gorgone, prêt à frapper à nouveau le visage de l'adversaire.

King et Kaen pouvait voir la frustration traverser mon visage quand le sifflet le fin se fit entendre, obligeant ma chevelure combative à baisser la garde et rentrer docilement à leur place. Le combat aurait pu être intéressant, avec l'artificier qui lui aussi était impassible nous aurions pu avoir du fil à retordre; mais rien ! encore une déception venant de l'Empire. D'un côté cela pouvait m'arranger, je pouvais briller plus facilement au milieu des soldats et même Lieutenants qui manquaient clairement de motivation. De plus, si je quittais cet Empire les soldats chargeait de me traquer ne seront pas un problème ou un soucis pour moi, sauf si c'était le toutou de Shinpachi en personne qui venait me retrouver.

L'abandon à l'air d'être le mot d'ordre dans cet Empire. De nuit comme de jour, à la moindre difficulté on lève les bras et on se rend. Je me demande comment vous avez fait pour prendre Kumo ? Il devait être encore moins combatif que cela ? Kumo était donc un ramassis de civil !

Ampli de frénésie, je me retourna vers le marionnettiste de cette mascarade, les cheveux fouettant l'air sous l'adrénaline qui quittait peu à peu mon corps :

Victoire par abandon de l'adversité !? Vive l'Empire, longue vie à L'Empereur, gloire au Teikoku !

Sans même attendre l'annonce officiel et le blabla administratif de l'arbitre, je commença à quitter lentement les lieux, laissant Jinoko, Kaen derrière moi. Je finis par lacher par dessus l'épaule :

Merci King pour ce combat, c'est toujours un plaisir de combattre avec un allié précieux comme toi. les soldats de valeur se font rare dans ce grand Empire..... à bientôt.


Résumé:
 

_________________
A quoi cela sert de se couper les cheveux quand ils repoussent ?
Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Use4
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7368-tohatsu-asami-terminee?nid=1#61746 https://www.ascentofshinobi.com/t8527-carnet-flamboyant-de-tohatsu-asami#71372
Bakuhatsu King
Bakuhatsu KingEn ligne

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami] Empty
Lun 15 Juin 2020 - 22:23


La défense du Bakuhatsu avait su accomplir son rôle avec succès, si elle n’était pas parvenue à stopper totalement l’offensive du Meikyu, elle avait tout de même réussi à l’affaiblir suffisamment pour que son équipière puisse stopper net ce qu’il en restait à l’aide de son incroyable don capillaire. La technique du tatoué ayant été stoppé net, ce dernier se retrouvait en plus en l’espace d’un court instant avec le bras emprisonné entre les mèches de l’Amejin, qui gardait sa cible immobile face à elle, augmentant à l’extrême ses chances de le toucher de plein fouet avec ses senbons capillaires.

Bien aidé par son imposante armure, ce dernier parvint a encaisser sans trop de mal la nouvelle attaque de la Kunoichi, mais subit tout de même des quelques dégâts superficielles a la tête. Cet enchainement était finement joué de la part de la Kunoichi, démontrant toute son habileté au combat en plein milieu d’une confrontation avec des hommes et sous les yeux de nombreux autres Teikokujins.

De l’autre cote du terrain, Jinoko avait beaucoup plus de al à faire face aux clones de King, projeté au loin par une explosion provoqué par les poings de ceux-ci, ce dernier semblait définitivement hors combat. Mettant une éternité à se relever, l’état du sabreur força son coéquipier à lever le drapeau blanc après s’être libéré de l’entrave d’Asami.

- Euh…

Une situation assez frustrante pour chacun des deux parties certainement, King avait tant souhaité sortir vainqueur de cet affrontement, mais certainement pas de cette manière, un abandon qui venait couper l’herbe sous le pied du Bakuhatsu dont la frénésie du combat commençait à peine monter. Ce n’était pas une sensation très agréable d’être ainsi coupé dans son élan, mais il fallait bien admettre que Jinoko avait besoin de soins, au même titre que Kaen d’ailleurs dont le visage saignait abondamment. Le Teikokujin nain y était peut être allé un peu fort avec les explosions sur ce coup là.

Asami direct et franche comme à son habitude ne se posa pas deux fois la question avant d’exprimer ouvertement son mécontentement face à la situation, avant de tourner les talons pour s’en aller sans regarder derrière elle, arborant la même expression à l’encontre du Teikoku que le fameux soir de la réunion secrète après la démonstration de force de Gozen.

Asami était devenu au fil du temps une allié précieuses pour le Bakuhatsu, ainsi que pour le Teikoku, mais avec le temps, elle semblait de moins en moins épanouie, une situation qui commençait a alerter King qui avait déjà perdu un autre allié devenu déserteur.

- Merci à toi aussi, tu as été incroyable une fois de plus.

Sur ces mots, les deux clones du Bakuhatsu se rendirent auprès de Jinoko pour l’aider à se relever. Quant à l’original, il se tourna alors vers Kaen, puis s’avança vers ce dernier en lui tendant la main, pour terminer le combat sur des bases saines

- Ton initiative est louable, mais cet entrainement avait justement pour objectif de nous préparer aux situations réelles comme tu dis.

Le lieutenant de l’unité impériale avait organisée ce camps à cause de l’abandon de multiples soldats face a un seul adversaire, mais voilà qu’un nouveau cas d’abandon se reproduisait aussi tôt, le Meikyu ignorait certainement ces détails tenu secrets et le Bakuhatsu ne lui en voulait d’avoir écourté son plaisir, mais on avait la une nouvelle preuve que le problème était bien plus profond pour l’armée impériale.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8910-boum-boum-taisho-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8989-bakuhatsu-king-s-shinobi-file

Entraînement du Teikoku - Groupe 2 [Jinoko/Kaen/King/Asami]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu :: Ruines de Shîto
Sauter vers: