Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs]

Gozan Arukisa
Gozan ArukisaEn ligne

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] Empty
Lun 18 Mai 2020 - 22:33
Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] Aos_310

Trois années. Cela faisait trois années que la Rose rouge avait demandé sa permission afin de quitter Kiri pour une durée indéterminée. Profondément meurtrie par l’attaque sur Shîto, elle s’en était retrouvée épuisée. Physiquement, mentalement, moralement, les marques étaient profondes. Bien qu’ayant atteint un grade élevé au sein de l’organisation de Kiri, Arukisa ne put s’empêcher de ressentir ce sentiment de faiblesse. De ne pas avoir eu les épaules assez larges. De ne pas avoir pu sauver plus de monde. De ne pas en avoir fait plus. Il était certain que son attachement à Hi l’avait affaibli et voir une organisation criminelle en prendre le contrôle si facilement l’avait déstabilisée. Depuis son retour sur cette macabre embarcation, les choses n’étaient plus les mêmes et un besoin inévitable de se ressourcer l’éloigna de sa patrie.
Ainsi, c’est en solitaire, accompagnée seulement de sa fidèle alliée Mikazuki, qu’elle retourna découvrir le monde. Oublier ses alliés ne fut pas une mince affaire. Notamment celui avec qui elle avait évolué en tant que shinobi : Yuki Shinichi. Ces deux jeunes âmes s’étaient forgées une amitié fraternelle qui les menèrent à accomplir avec brio plusieurs missions. Mais cette connexion fut d’autant plus douloureuse lorsqu’elle le vit lui aussi terriblement déchiré après Shîto. Tout avait changé ce jour là. Kiri n’avait plus de Mizukage et les tensions entre les clans ne rendaient pas la situation aisée. D’ailleurs, c’est sans réel regret qu’elle avait annoncé son départ aux Sabreurs. Depuis son arrivée, elle n’avait jamais éprouvée d’attachement pour cette faction. Chacun menait ses projets dans son coin, tous venaient d’univers différents, quant à la personnalité de chacun, elle n’aurait pas souhaité une amitié avec la moitié d’entre eux. La seule corde qui les tenait ensemble, c’était leurs armes. Bien qu’il n’approuva pas sa décision, le chef de clan ne put lui refuser de partir, mais prit la décision de la bannir du clan. Son numéro huit sur la cuisse est désormais traversé par une ligne rouge marquant son exclusion.

Qu’avait-elle fait durant cet isolement ? Une seule chose l’avait obsédée, et ce depuis la découverte de cet objet dans ce lac au pays du Feu, trouver l’origine du Croissant de Lune. Elle n’avait pu oublier cette sensation de symbiose et de puissance lorsqu’elle avait pu toucher la pierre et constater que c’était la même constitution que celle contenue dans son arme. Malheureusement, les pistes étaient maigres. Elle avait commencé par retourner à Shîto afin d’enquêter plus amplement sur ce lac avec les frères Razen qui avaient promis de continuer à mener les recherches. Après de multiples tests ils découvrirent que la pierre réagissait en fonction des différentes phases de la Lune. Plus celle-ci était pleine, plus sa puissance augmentait. Néanmoins, ils ne comprirent pas pourquoi l’arme d’Arukisa réagissait plus avec elle qu’avec d’autres. La suite de son aventure la mena bien évidemment au pays de la Lune. Une nation étrange aux coutumes particulières, pas de Daimyo mais un roi en tant que dirigeant. Les habitants de ce pays reculé ne voient pas beaucoup d’étrangers, par conséquent, la Rose rouge se fit discrète car l’ambiance se faisait pesante dès qu’elle se mêlait à la foule. Bien qu’ayant consulté d’éminents chercheurs locaux, l’énigme de sa pierre ne put être résolue. Le lien qui les unissait était incontestable mais inexplicable par la science selon eux. Hors, un sage la mena à s’interroger sur une éventuelle source de pouvoir mystique, plus précisément un culte voué à la Lune qui est censé être éteint depuis des dizaines d’années : le Gesshoku. Jusqu’à ce jour, jamais elle ne trouva la trace d’un écrit sur ce sujet. Les seules informations qu’elle obtint furent orales. Tous s’accordaient à dire que c’était un culte pacifique qui protégeaient la population avant que les nations se forment et s’organisent. Leurs coutumes et activités internes étaient en revanches très secrètes et Arukisa n’avait rien trouvé à ce sujet. Mais ils semblaient avoir la particularité d’utiliser des armes comme elle.

La voilà désormais aux portes de Kiri, devant les gardes, après tout ce temps. Les nouvelles vont vite et elle avait entendu diverses rumeurs sur la situation de Kiri, mais rien de certains. En tout cas, le marécage qu’elle avait traversé avait changé, il portait désormais les marques irréversibles d’un combat probablement dantesque. D’extérieur, le village brumeux semblait être resté aussi froid et impressionnant qu’il l’était. La brume épaisse qui recouvrait quasi constamment les lieux refroidissait les âmes de la plupart des envahisseurs. Rien que pour traverser le marais il fallait être un autochtone pour ne pas s’embourber et mourir dans d’horribles conditions. Fort heureusement, la Rose rouge n’avait rien perdu de tout ce qu’elle avait appris en venant à Kiri et connaître la topographie des lieux était la base de la survie ici.
Pour bien faire les choses, Arukisa avait à nouveau resserrer son bandeau autour de sa taille. Avec les années elle avait acquis un peu plus de prestance et son côté enfantin s’était atténué. Son allure ressemblait plus à celle d’une jeune femme qu’à une adolescente qu’elle était. En approchant des gardes, elle fixa le plus âgé d’entre eux et s’avança vers lui. Un petit sourire en coin, elle posa sa main sur le pli de sa jupe rouge et souleva doucement celle-ci. Gêné, le garde semblait confus, et ne sut pas vraiment quoi faire entre détourner le regard et continuer à la surveiller. Petit à petit la peau de la kunoichi se découvrit pour laisser apparaître la marque de son appartenance au clan des Sabreurs qu’elle avait quitté. Les coutumes n’étaient peut-être plus les mêmes de nos jours mais aucun doute qu’un homme de son expérience savait ce que c’était. Quand il vit le numéro apparaître, il sembla soulagé que son action n’aille pas plus loin et hocha la tête pour indiquer qu’il avait compris. Le passage lui était désormais ouvert.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] Arukisasigna



Dernière édition par Gozan Arukisa le Lun 25 Mai 2020 - 22:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Raibura no Kyūsei
Raibura no Kyūsei

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] Empty
Sam 23 Mai 2020 - 22:48
Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] RgFIGUL
Différence de génération





Malgré Zoku et Shizan, rien ne semblait lui permettre de mettre le nez dehors. Sa condition de Genin semblait l’enchaîner ici et maintenant jusqu’à décision des supérieurs, le laissant avec comme seul terrain de jeu Kirigakure no Satô. Dans un premier temps il n’avait pas trouvé cela problématique mais désormais il était rongé par l’envie de découvrir ou plutôt redécouvrir Mizu no Kuni et ses alentours. Pouvoir longer les côtes et se baigner nu dans la mer, prendre la bateau pour les archipels et encore d’autres loisirs. Revoir la Cascade Namida.

Il avait beau prendre son mal en patience, rien ne lui semblait plus attrayant que de désobéir à cette règle formelle. Kyûseishu attendait qu’on lui octroie une mission ou quoi que ce soit en rapport avec l’extérieur désespérement et quand il ne travaillait pas à rebâtir les endroits meurtries de la Capitale Shinobi de la Brume, qu’il ne forgeait pas son corps et ne passait pas du temps avec sa jeune amie Eri, il flânait là à défaut d’avoir une famille à retrouver malgré la nuit tombée.

Le surnommé Zero se tenait donc là assit face au garde en soutenant son regard. Il avait du mal à estimer depuis combien de temps il le fixait. Peut-être une heure ? Deux ? Toujours était-il que son observation le poussait à remarquer des détails insignifiants. Il avait une trace de sauce soja sur l’intérieur de son col, sentait le tabac humide et il n’allait jamais plus loin qu’un petit cercle que ses pas décrivaient, comme si son champ d’action était restreint de lui-même.

Alors occupé à analyser le moindre fait et geste du garde, ce dernier se mit soudainement à l’ignorer à l’arrivée d’une inconnue qu’il discernait à peine. Elle sembla soulever sa jupe et peu de temps après voilà qu’elle pouvait rentrer. Cela marchait-il ainsi ?!

Sa mâchoire se crispa. Quel foutu obsédé ! Si seulement il maîtrisait le Henge, alors ce ne serait qu’une question de seconde pour qu’il voit l’extérieur…

Il regarda la demoiselle passer prêt de lui et laissa de côté son aversion pour cet immonde porcinet pour la focaliser sur elle. Si elle venait de dehors, alors elle avait vu à quoi ressemblait le dehors d’aujourd’hui. Ca en faisait une source de fantasme intarissable et il s’éjecta sur ses appuis pour se relever avant de l’accoster le plus naturellement du monde, sourire aux lèvres.

« Bienvenue à Kirigakure ! Ou rebienvenue ! » Il haussa les épaules. « Vous venez de dehors hein ? Vous étiez en mission ? » Le Genin observa son bandeau, accroché en dessous de sa ceinture abdominale. « Une kirijine ! » Il avait encore tant à dire mais il se retint afin de ne pas paraître impoli. L’était-il ?





_________________

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] 9b2jQtg
救世主天秤 » « Kyūseishu de la Balance »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9177-u-c-il-a-surgi-du-poulailler-avec-deux-oeufs-dans-chaque-main-en-disant-qu-il-ne-pouvait-payer-que-l-un-d-eux-mais-le-plus-troublant-c-est-surement-qu-il-etait-nu https://www.ascentofshinobi.com/u1086
Gozan Arukisa
Gozan ArukisaEn ligne

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] Empty
Lun 25 Mai 2020 - 12:03
Discrètement, Arukisa poussa un léger souffle de soulagement. Elle foulait à nouveau la terre de ce village qui l’avait adopté. Intérieurement, elle n’avait pas pu s’empêcher de penser à un éventuel échec. Et si les gardes ne l’avaient pas reconnue, elle serait passée pour une paria. Et bien que la jeune femme soit d’un naturel aventurière, cela l’aurait fortement attristée de se retrouver à la rue. L’idée de ne plus être habilité à pénétrer ce lieu où elle s’était donnée du mal pour être acceptée la rendait anxieuse.
Néanmoins, ses pensées angoissantes furent interrompues par la venue un peu impromptue d’un jeune blondinet. En arrivant aux portes, la Rose rouge avait remarqué sa présence mais n’en avait pas tenu rigueur, il semblait occupé à ses propres activités. Mais là, il s’approcha d’elle et entama la discussion avec un tel enthousiasme qu’il dispersa en un instant les sombres réflexions d’Arukisa. Elle décrocha un petit sourire amical et empathique. C’était assez rare que la kunoichi croise quelqu’un d’aussi chaleureux et dynamique qu’elle. Beaucoup de Kirijins étaient aussi froids et impassibles aux premiers abords que la Brume qui caractérisait ce village. Celui-ci semblait particulièrement intéressé par ses activités à l’extérieur du village. Aru’ reconnut l’engouement d’un jeune shinobi qui n’a que peu d’occasions de sortir. C’est la règle quand on débute, et elle se souvint à quel point elle pouvait être frustrante pour une jeune âme ayant soif d’aventures.

La Rose rouge s’arrêta pour répondre poliment au blondinet. Même si durant son voyage elle avait fait de multiples rencontres, elle était ravie de pouvoir peut-être entamer de nouvelles amitiés ici. Son passé dans ce village n’était pas si lointain mais avec tous les événements dont elle avait entendus parler, elle craignait de ne plus retrouver certains de ses anciens camarades.
D’un air réjoui, elle hocha la tête.

- Et bien merci pour l’accueil ! Dit-elle en affichant un sourire dévoilant sa dentition parfaite. En effet, je viens de l’extérieur. Je n’étais pas vraiment en mission non. Elle se stoppa pendant deux secondes le temps de réfléchir à la suite de la discussion. Devait-elle dévoiler ses actes à tout le monde sans précaution ? Après tout, elle n’avait rien fait de mal. Mais certains shinobis ne comprendraient pas son départ. Elle prit tout de même la décision de ne rien cacher. C’était peut-être la meilleure façon de se faire accepter. L’honnêteté était toujours récompensée. J’étais en voyage on va dire… je vois que tu as l’air curieux de savoir ce qui se passe à l’extérieur. Tu n’es jamais sortie de Kiri ? Je pourrais t’amener avec moi un jour si tu veux. Ajouta-t-elle avec un air satisfait comme si elle lui annonçait une nouvelle mirobolante. C’était dit, Arukisa le connaissait à peine mais déjà elle projetait des plans sur la comète. Sa forte capacité à créer du lien social avec le premier venu la rattrapait. Visiblement, les années n’avaient pas calmé ses ardeurs sur ce point là, même si elle était moins naïve et candide qu’auparavant. Une autre chose n’avait pas changé c’était son franc-parler. Et en observant le shinobi, elle ne put s’empêcher de constater qu’ils avaient à peu près le même âge. Elle le scruta de haut en bas sans gêne mais cependant ne s’attarda pas lourdement. Dis moi, tu n’es pas un peu vieux pour un genin ? Commenta-t-elle en plissant les yeux avec jugement. Prononcé de cette façon, cela pouvait paraître un peu brutal si on ne la connaissait pas. Elle avait en plus déjà commencé à le tutoyer sans même s’en apercevoir alors que celui-ci, avec respect, avait utilisé le vouvoiement pour s’adresser elle.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures
Raibura no Kyūsei
Raibura no Kyūsei

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 14:07
Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] RgFIGUL
Différence de génération





Le flavescent opina du chef par politesse quant aux remerciements. Chaque kirijin qui foulait ses terres natales ou de tutelle se devait de recevoir un accueil convenable chez lui, c’était le propre d’une maison. Ne pas s’y sentir à sa place faussait tout le système de pensée du jeune Genin pour qui la Grande avait tant fait. Jusqu’alors chacun de ses actes était destiné à répandre son propre courant de pensée à ses pairs, censés être une grande famille. Militaire, régie par des règles et misant sa vie sur des causes et des conflits, mais une grande famille tout de même.

Quand elle parla si simplement de sa vadrouille hors de l’enceinte, ses yeux s’allumèrent d’envie et de fascination pour une jeune femme qui ne semblait pas bien plus âgée que lui mais qui pouvait librement s’aventurer où elle le désirait ; elle devait sans aucun doute se targuer de force et d’accomplissements divers.

Ce qui s’alluma tantôt devint une flamme dansante, un brasier qui consumait jusqu’à ses entrailles tant l’empathie et la spontanéité à lui proposer de voir le monde extérieur -même proche- le séduisait. « J’habitais à Mizu vers la côte avant la fondation du village mais depuis… Non. » Dur à définir que ce sentiment qui l’envahissait. Etait-ce la honte liée à sa propre faiblesse ? S’il était plus fort il n’aurait eu aucun mal à faire six fois le tour de l’Eau sans que personne ne lui dise quoi que ce soit. Ou bien simplement la lassitude du quotidien ? Dur à définir, en effet.

Quand elle mit le doigt sur son âge et son grade, il afficha un air un peu simplet et passa sa main dans sa longue chevelure dorée attachée en queue de cheval et en fit sortir quelques cheveux tandis qu’il agitait sa dextre, son sourire se muant bientôt tandis qu’il s'efforçait de répondre sans trop passer pour un branque.

« J’ai dix-huit ans alors j’imagine qu’effectivement je suis un peu âgé pour le grade. J’ai pas réussi à le devenir avant à vrai dire. J’ai essayé hein ! » Un rire franc coupa avec un potentiel poids du chagrin ou de la lourdeur de son échec. Il avait l’air épanoui. « Tu as pas l’air beaucoup plus âgée et pourtant tu sembles pouvoir te balader à ton bon vouloir ! T’es sacrément forte je parie ! Un prodige de Kirigakure ! » Il brillait dans ses prunelles une admiration sincère.

« Tu parlais d’un voyage, t’as rejoint le continent ? Des vacances ? La chance ! J’aimerais bien pouvoir prendre une pause dans mon entraînement quand je serai assez fort. » Ce n’était pas un mensonge à proprement parler, cependant pour un homme comme Kyûsei, on était jamais assez fort. Ces vacances n’arriveraient sûrement jamais...





_________________

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] 9b2jQtg
救世主天秤 » « Kyūseishu de la Balance »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9177-u-c-il-a-surgi-du-poulailler-avec-deux-oeufs-dans-chaque-main-en-disant-qu-il-ne-pouvait-payer-que-l-un-d-eux-mais-le-plus-troublant-c-est-surement-qu-il-etait-nu https://www.ascentofshinobi.com/u1086
Gozan Arukisa
Gozan ArukisaEn ligne

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] Empty
Ven 29 Mai 2020 - 21:17
Prodige de Kiri ? C’était un peu exagéré. Certes, Arukisa avait rapidement gravi les échelons au sein de l’organisation shinobi mais elle ne pensait pas être une sorte d’héroïne ou de modèle. D’ailleurs, elle-même pensait avoir énormément à apprendre et la débâcle de Shîto lui avait remis les pieds sur terre, bien qu’à l’époque elle ait combattu avec bravoure.
Le jeune homme était amusant. Du moins dans sa façon de parler et sa gestuelle. C’était un vrai moulin à paroles. Pendant quelques secondes, elle ressentit l’effet qu’elle faisait à ses camarades lorsqu’elle agissait de la même façon : impossible d’en placer une. On avait l’impression de voir une boule d’énergie prête à exploser. A vrai dire, c’était plutôt un oiseau en cage en écoutant son discours. Dans ses mots on pouvait déceler de l’admiration mais également un brin de tristesse et de frustration. La Rose rouge fit une mine compatissante. Les deux ninjas semblaient être de la même veine tant son regard semblait emplis de bonheur à l’idée de sortir. Celle des aventuriers, prêts à découvrir le monde et à explorer les coins et recoins inconnus.

- Ce n’était pas réellement des vacances...plutôt un voyage initiatique pour se ressourcer. Le concept n’était pas forcément très clair. C’était compliqué d’expliquer le but de son isolement sans en avoir le contexte général. Mais oui j’ai rejoins le continent ! Ce n’était d’ailleurs pas la première fois. Ajouta-t-elle en se la racontant un peu. Tu verras, une fois qu’on est sorti, on veut toujours retourner à l’extérieur. Il y a tellement de choses à découvrir, à escalader, à goûter, à observer… Pendant une demi-seconde elle se perdit dans ses pensées et un défilé d’images de son voyage passa devant ses yeux. Avait-elle fait une erreur en revenant ? Elle sortit de ses rêveries et le regarda. Mais pour avoir le droit à cela tu as raison il faut s’entraîner durement. Après je ne fais pas parti de ces shinobis qui te diront qu’il faut passer des heures à l’académie et en entraînement théorique. Rien ne vaut le terrain ! Enchaîna-t-elle en serrant le poing afin de montrer de la volonté et la sincérité de ses propos. Le frisson de la découverte, l’adrénaline d’un combat et les émotions d’une rencontre ne s’apprennent pas dans les livres. Son opinion était peut-être contestable mais elle l’affirmait avec vigueur. Une fois que tu seras apte, je pourrais t’amener avec moi si tu veux. J’aurai bien besoin de quelques missions peu risquées afin de retrouver mes marques. Dit-elle d’un ton neutre, afin de cacher sa joie de peut-être avoir rencontré un nouveau compagnon de route. Je ne me suis même pas présentée, je m’appelle Gozan Arukisa. Finit-elle, avec un grand sourire.

_________________
"Un autre jour, une autre aventure !"

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs] Arukisasigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t117-la-rose-rouge-termine#454 https://www.ascentofshinobi.com/t536-gozan-arukisa-s-adventures

Le retour de la Rose [OUVERT à 2 joueurs]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: