Soutenez le forum !
1234
Partagez

Avec le petit protégé de l'averse

Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu Ashura

Avec le petit protégé de l'averse  Empty
Mer 20 Mai 2020 - 21:00
Avec le petit protégé de l'averse  Ddeser10
Avec le petit protégé de l'averse


Peu de temps après leur arrivée, Ashura avait demandé à s’entretenir avec le dénommé Keigo dont il savait peu de choses pour le moment, à l’image des autres recrues à vrai dire. Il lui laissa néanmoins le temps de bien se rafraîchir, et de se remplir la panse avant de l’attendre dans un petit coin qui servait visiblement de terrain d’entraînement. Il avait quelques interrogations pour le jeune homme envoyé par l’averse. Peut-être que le vagabond ne sera pas en mesure de répondre à toutes ses interrogations, mais il espérait qu’il lui apportera malgré tout quelques réponses satisfaisantes.

S’allumant une clope, comme souvent lorsqu’il n’avait rien à faire, le Bushin attendait patiemment le jeune homme qui avait tout l’air d’être le petit protégé de son frère d’arme. Il lui paraissait en effet bien trop innocent pour être de la trempe de Roki, mais peut-être que cela n’était dû qu’aux apparences ? Peut-être bien. Et à vrai dire peu importait, car si le corbeau l’avait envoyé ici ce que cet individu était en mesure de leur apporter quelque chose, d’une façon ou d’une autre. Sinon, ce serait alors la mort qui l’attendrait… Mais l’épéiste n’était pas du genre à envoyer facilement les gens à l’abattoir, contrairement à Ashura, tout du moins c’était ce qu’il pensait en se basant sur ce qu’il savait de son frère d’arme.

Quoi qu’il en fût, le guerrier jaune tirait dans sa cigarette, en attendant le dénommé Keigo, qui finit finalement par se manifester. Une main dans la poche, le guerrier jaune exhala toute la fumée qu’il avait accumulée avant de s’adresser à son interlocuteur du moment.

« Keigo. » Fit-il, tandis qu’il laissait le jeune individu se rapprocher.

Il lui proposa une cigarette, chose qu’il ne faisait pas forcément avec tout le monde, avant de reprendre :

« Nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de discuter de l’absence de l’averse. Aurait-il des problèmes avec des groupes Amejins ou est-ce que son absence est dû à autre chose ? » Reprit-il, en allant droit au but.

Selon sa réponse, il verrait si c’était nécessaire de creuser ou si cela n’en valait pas la peine. De toute façon, Ashura savait que Roki viendrait, s’il l’avait dit, il viendrait forcément. Il avait besoin de lui, tout autant pour combattre les dieux que pour se débarrasser du sceau que son maître lui avait apposé avant de rendre l’âme. Cependant, si l’averse venait à avoir des sérieux problèmes avec des groupes Amejins, Ashura serait naturellement en mesure d’y retourner pour lui donner un coup de main. Il en saura sans doute plus bientôt.

« Qu'est-ce qu'il t'a dit à propos de nous ? Sais-tu vraiment pourquoi tu es ici ? » S’enquit-il, naturellement.

Il fallait voir s’il avait conscience des risques ou non. Si oui, il ne trouverait rien à redire. Et si c’était négatif, alors peut-être qu’il prendrait le temps de lui expliquer, tout en lui laissant la possibilité de rester ou de retourner dans un endroit moins dangereux. Cela dit, pas certain que Murashigure soit forcément moins hostile que le pays du vent.

« J’ai demandé au corbeau de nous trouver des individus forts, et si possible de confiance, même si ce point n’est pas le plus important. Il t’a visiblement choisi, alors j’imagine que tu dois être vraiment fort… » Conclut-il, d’un léger sourire en coin afin de mettre son interlocuteur à l'aise, avant de lui laisser la parole.

Desserrant légèrement le nœud de sa cravate, Ashura reprit son air habituel et observait attentivement Keigo, comme s’il cherchait à lire en lui…

Spoiler:
 

_________________
Avec le petit protégé de l'averse  Cbvh
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura
Fushiguro Keigo
Fushiguro Keigo

Avec le petit protégé de l'averse  Empty
Ven 22 Mai 2020 - 20:00
La traversé du désert étant fini, Keigo pu enfin se reposer à l’ombre, loin du soleil qui commençait à le rendre fou. Il n’était pas préparer pour pareil voyage, rien pour le protéger de l’astre solaire, Pho lui avait bien rendu service en apportant eau et nourriture au groupe.
Contrairement à ce qu’il pensait, le géant blond avait demandé au magnétique de s’entretenir avec lui, surpris par sa demande, Keigo répondit favorablement sans vraiment comprendre la raison, mais Fushiguro restait le même, sa gentillesse l'empêchait parfois de dire non, puis qu’avait-il à craindre, il voyait mal se faire attaquer lâchement par lui, Roki ne l’aurait pas envoyé au casse pipe.
Sortant d’un boui boui qui proposait des repas locaux, le jeune ninja avait pu se sustenter, bien que la qualité laissait à désirer, l’Hijin ne pouvait jouer le compliqué au vu de la modeste somme d’argent qui accompagnait sa bourse, il s’en allait tout de même avec un sourire et un grand geste de remerciement à destination du propriétaire. Keigo cherchait du regard celui qui désirait le rencontrer, il ne connaissait même pas son nom ou bien l’avait-il oublié ? rien de grave, il n’aurait qu’à lui demander. Keigo voyait son futur interlocuteur attendre non loin , fumant un de ces trucs nocifs pour la santé, il s’approcha de lui et arrivé à son niveau, balayait la fumée de plusieurs mouvement de la main, il n'appréciait vraiment pas les sensation que cela lui procurait. Pourquoi se faire souffrance ainsi alors que l’air naturelle était si bon pour les poumons ? Il avait déjà posé la question à d’autres fumeurs mais aucune explication ne sus satisfaire sa curiosité, il ne cherchait plus à comprendre. Arrivé à son niveau, l’explosif lui proposait un clope avant d'entamer la conversation, refusant poliment Keigo l’écouta attentivement et répondit à sa première question.


Je ne me rappelle pas qu’il m’ait dit la moindre chose concernant son absence, mais je ne doute pas que cela doit être important, je ne peux malheureusement pas t’aider sur ce point, désolé Disait-il gêner, une main à l’arrière de sa tête.

Keigo ne mentait que rarement, il préférait éviter de le faire, la vérité finissait toujours pas rattraper le mensonge, il préférait ne pas se retrouver coincer. A ses derniers souvenirs, Roki lui avait seulement dit de retrouver le groupe sans lui, qu’il avait à faire sans rien préciser. Keigo ne voyait aucun mal à cela, L’averse avait sa liberté comme tout être vivant sur cette terre.

Il n’y a pas de soucis à se faire pour l’énergumène, il vous rejoindra, j’en suis persuadéaffichant un sourire qui se voulait pour keigo, rassurant.

La conversation ne s’arrêtait pas sur ces mots, l’homme qui lui faisait face continuait sur un autre sujet, centré sur Fushiguro, ce qui le surprit.
Qu’avait dit Yudachi no Roki concernant le groupe. Ce tenant le menton d’un main, l’autre replié pour soutenir le bras, Keigo cherchait dans ses souvenirs mais sa mémoire sélectif n’avait pas l’air d’être de son côté.


Mh… si je ne dis pas de bêtises il a parlé de monstre gargantuesque, de gardien capable de les contrôler. Sinon je ne connais pas réellement le but de votre groupe ou organisation. Roki est comme un frère pour moi, il m’a demandé de vous rejoindre pour vous épauler en cas de besoin. Rien d’autre que ça, j’espère avoir pu répondre à la question.

Pas le temps de souffler que le Ninja explosif continuait la discussion, voulait-il en savoir plus sur Keigo plus que son réel rôles parmi les siens ? Le magnétique avait du mal à cerner son interlocuteur, que voulait-il réellement, l’endroit était-il important ? Regardant de chaque côté pour observer le terrain qui avait tout l’air d’être autre chose qu’un lieu de rendez vous banal, Keigo se mit à analyser de haut en bas le combattant, costard cravate, cheveux blond, mal coiffé, grand et musclé et le regard qu'il jetait au jeune ninja n’avait rien de relaxant, l’Amejin analysait lui aussi de ses yeux vifs l’invité. Ses dernières paroles allait dans le sens de penser de Kei’ malgrès le petit sourire de l'homme blond. Reculant d’un pas, un bras à moitié déployé devant lui et une main dans sa sacoche, se préparant au pire.

Pourquoi ici ? pourquoi me demander si je suis fort ?demandait Keigo avec méfiance en le pointant du doigt.
C’est Roki qui m’a entraîné, alors oui je sais me défendre, pourquoi tu as besoin de le savoir ?disait-il sur la défensive, un regard accusateur et une grimace, le tout en restant calme et courtois pour ne pas créer un incident, peut être avait-il mal compris ses intentions ce qui ne serait pas une première. Une chose de surs, Keigo n'avait pour le moment aucune confiance à son interlocuteur, à tort ou à travers.

Avec le petit protégé de l'averse  Pas_co12

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9128-fushiguro-keigo
Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu Ashura

Avec le petit protégé de l'averse  Empty
Lun 1 Juin 2020 - 16:31
« Je vois. » Fit-il, l’air visiblement songeur.

La réponse de Keigo lui convenait. Il s’interrogeait néanmoins sur ce qui avait pu retenir le corbeau. Après réflexion, il en conclut que cela ne devait probablement pas avoir de lien avec les groupes mafieux du pays du crime. Il ne restait donc plus qu’à l’attendre, tant pour entamer certaines des missions qui requéraient en partie une personne de sa trempe, mais aussi pour trouver une solution au sceau qui endiguait une partie des pouvoirs du guerrier jaune.

« Je n’en doute pas, en effet. » Lâcha -t-il, au moment où son interlocuteur cherchait à le rassurer.

Son regard observait attentivement Keigo, non pas pour le mettre mal à l’aise, mais simplement dans le but d’avoir une idée claire de la personne qu'il était. Puis, en voyant que la fumée de sa cigarette le dérangeait, il se résolu à la laisser tomber sur le sol, venant le piétiner de son pied. Il n’y avait pas de raison qu’il impose cela au jeune homme.

Il dénotait une certaine ressemblance avec le corbeau, même si ce dernier avait quand même une aura beaucoup plus oppressante et un regard d’une profondeur infinie. La différence entre eux d’eux résidait peut-être dans l’expérience, qui sait peut-être qu’avec le temps, Keigo serait ce genre de personne, le genre qui saurait figer le plus grand des guerriers avec un simple regard...

« Bien. Tu as l’air de bien savoir ce dans quoi tu t’embarques. C’est l’essentiel. » Fit-il, le regard toujours aussi inexpressif.

Tout aide était la bienvenue. Plus ils seraient nombreux, plus grandes seront leurs chances de réussir ce contrat. Le pays du vent tombera, d’une façon ou d’une autre. Les dieux seront vaincus, idéalement éliminés pour que cela ne profite à aucune faction, pas même Kaze qui était censé être leur allié. Et ce ne sera qu’après que le guerrier jaune pourra quitter ce pays désertique, et repartir pour ame dans l'espoir d'apporter un semblant d’ordre dans sa « patrie ». Le collectif, le gouvernement, le Seichi, les bandes mafieuses, il y avait beaucoup affaires, c’était le moins qu’on puisse dire.

En attendant, il daigna complimenter son interlocuteur, surtout pour le mettre un minimum à l’aise, puisqu’il savait que parfois mêmes ses alliés pouvaient le trouver étrange et dangereux. Seulement, sa réaction n’eut pas l’effet escompté, Keigo se montrant au contraire plus méfiant. Peut-être qu’aurait-il dû rester comme il était ?

« ... Parce qu’il n’y a que la force qui compte. Les faibles sont voués à mourir, je préfère autant éviter de les avoir dans mes pattes, tu comprends ? » Lâcha -t-il, après un léger soupire, le visage de nouveau inexpressif.

Il se craqua légèrement la nuque, observant curieusement la réaction du l’Amejin.

« Ne sois pas modeste. Quand on est fort, ou que l’on pense l’être, il ne faut pas avoir honte de le dire. » Ajouta -t-il, d’un sourire narquois, venant contraster avec ce à quoi il avait habitué le vagabond.

Le dire ne signifiait pas s’en vanter, mais cela Keigo l’avait peut-être déjà compris.

« Je présume que tu es un Amejin, Keigo ? Dis-moi, je suis curieux de connaître ton avis, qu’est-ce que tu penses de ce qui se profile à Murashigure ? » Conclut-il, l’air visiblement curieux.



_________________
Avec le petit protégé de l'averse  Cbvh
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura
Fushiguro Keigo
Fushiguro Keigo

Avec le petit protégé de l'averse  Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 15:51
Keigo avait l’air de s'être trompé sur les intentions du grand blond qui lui faisait face, mais du dire de ce monsieur il ne se prenait pas pour n’importe qui. Qui pouvait juger quelqu’un de faible ? Surement pas Keigo, mais battre l’Hijin était t-il vraiment signe de force pour le vainqueur et de faiblesse pour Fushiguro ? Pour le magnétique, tout cela était faux, on trouvait toujours plus faible et plus fort que soi et perdre face à son adversaire ne signifiait pas pour autant être faible, seulement avoir croisé plus solide que soit. Keigo prit la liberté de répondre à l’explosif, lui donner son avis, son désaccord sur la question.

Je serais curieux de connaitre ta définition de la force. somme-nous fort par nos capacités physiques, par notre façons de garder notre sang froid dans une situation critique ou bien les deux ?Demandait-il avec tout son sérieux à son interlocuteur

Je ne peux prétendre être fort si on me compare à des hommes comme Roki ou toi ? mais je me demande si un gamin qui défend bec et ongles sa soeur face à des adultes venu la kidnappé ne peut pas être défini comme fort. Je suis persuadé que c’est un tout et que les faibles comme tu les définis peuvent être fort si nous nous donnions du mal pour eux.

Keigo parlait avec le coeur, l’averse lui rappelait souvent de bien réfléchir avant d’ouvrir la bouche, que les mots mal employé pouvait causer plus de tort qu’il ne pouvait le croire. Roki avait raison, mais comment ne pas réagir quand notre coeur battait pour des causes différentes. La défunte mère de Keigo l’avait élevé et appris à défendre ceux qui était dans le besoins, les faibles. A quoi bon être fort si c’était pour écraser son voisin ? cela sortait des principes du jeune homme, son but n’était pas d’être fort ni d’arrêter les guerres, aucun humain seul ne pouvait y arriver.

Je suis peut être de ceux que tu défini comme faible, mais quand bien même, si quelqu’un me tend la main dans l’espoir que je l’aide je ne pourrais détourner le regard, c’est surement là que réside ma force. Keigo terminait ses paroles par un sourire naïf, toujours honnête.

A côté de ça, Fushiguro repensait à sa place dans ce groupe. Il espérait secrètement qui servirait des causes justes, comme ceux évoqué dans une discussion qu’il avait eu avec son amis, son absence se faisait de plus en plus lourd.

Après avoir écouté une nouvelle question du grand bonhomme, il lui répondit rapidement.

Je ne suis pas originaire d’Ame, j’y est habité un temps avant de rejoindre votre groupe, je n’ai donc pas de réponse à te donner concernant Murashigure, j’ai préféré éviter cet endroit, trop de problème. Tout ce que je peux te dire c’est que la situation des habitants est triste, la plus part son trop pauvre pour espérer avoir meilleur vie, ceux qui on réussi à économiser fuis la ville au lieux d'apporter leurs aident, je comprend malgré tout. Je suis originaire du pays du feu, un hijin, mais cela fait maintenant plusieurs année que je n’y est pas posé un pied, les forêt du pays me manque un peu.

Etudiant la question, Kei’ lançait un regard en coin au grand blond, hésitant.

J’imagine que tu es née au pays de la pluie, d’où la question. Je ne m’imagine pas y avoir grandir, la vie est très dur comparé à ce que j’ai vécu dans ma jeunesse. Comment as tu grandis dans un milieux aussi hostile ? Demandait Keigo.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9128-fushiguro-keigo

Avec le petit protégé de l'averse

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Désert aride
Sauter vers: