Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

En quête de pouvoir... [Uzumaki Ko]

Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu AshuraEn ligne

En quête de pouvoir... [Uzumaki Ko] Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 4:34
En quête de pouvoir... [Uzumaki Ko] Ddeser10
En quête de pouvoir...


Peu de temps après leur arrivée, Ashura avait demandé à s’entretenir avec Uzumaki Ko, la médecin du Suna no Fukaku-shâ. Le guerrier souhaitait lui poser un certain nombre de questions, et avait par ailleurs une requête à lui soumettre. Il n’était pas encore certain qu’elle accepterait sa demande, ni même qu’elle puisse lui être d’une quelconque aide dans sa quête, mais il devait essayer. Qui sait, peut-être qu’elle allait vraiment réussir là où beaucoup avaient échoué, et dans le pire des cas il restait encore Roki, qui ne devrait normalement pas tarder à les rejoindre.

Ainsi donc, le guerrier se présenta à l’heure convenue, à savoir peu de temps avant le début de la soirée, et attendit qu’une servante vienne le chercher pour le conduire auprès de la ravissante Uzumaki, qui devait sans doute avoir beaucoup affaire. Tirant quelques bouffées de sa cigarette, le Bushin se contentait de suivre silencieusement la servante qui avait l’air de connaitre parfaitement le manoir de l’impératrice Asaara. Seul, il se perdrait sans aucun doute dans cet immense labyrinthe.

Quoi qu’il en fût, il arriva quelques instants plus tard à destination, devant ce qui avait l’air d’être la chambre de Ko, ou peut-être son bureau, peu importait en réalité. La servante lui demanda d’attendre derrière la porte, tandis qu’elle vaguait à ses occupations, le laissant poiroter comme un idiot.

Heureusement cela ne le dérangeait pas plus que cela, surtout qu’il avait tout son temps et qu’il était ici pour demander les faveurs de la Uzumaki, et non l’inverse. Ainsi, le guerrier s’occupait en consommant sa cigarette, tandis que son regard se perdait sur les différents œuvres d’art et portraits qui étaient exposés dans ce long couloir. Il ne semblait pas particulièrement fan des goûts de la propriétaire des lieux, mais peu importait, après tout il n’était là pour ce genre de choses. Soudain, après quelques instants d’attente, la voix de la Uzumaki l’intima d’entrer, chose qu’il fit sans perdre plus de temps, tandis qu’il tenait encore ce qu'il restait de sa cigarette entre les mains.

« Uzumaki Ko… Merci de me recevoir. » Fit-il, tandis qu’il desserrait légèrement le nœud de sa cravate.

Il balaya naturellement la salle du regard, puis repris des plus belles.

« Comme votre servante a certainement du vous le rapporter un peu plus tôt dans la journée, je viens vous voir pour une requête un peu spéciale. Il y a en effet une chose dont j’aimerai me débarrasser, et je pense que pourrez m’aider, d’une manière ou d’une autre, mais avant permettez-moi de vous demander si vous avez quelques connaissances en fuinjutsu ? » Fit-il, en s’asseyant en tailleur en face de la Uzumaki.

Cela ne lui ressemblait guère de s’adresser à une personne avec tant de respect, surtout une inconnue, mais il fallait dire qu’il tenait absolument à se débarrasser de ces maudites « chaines », et pour cela il était bien entendu prêt à jouer le rôle qu’il fallait, voire faire quelques sacrifices si cela était nécessaire...


Spoiler:
 

_________________
En quête de pouvoir... [Uzumaki Ko] Cbvh
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

En quête de pouvoir... [Uzumaki Ko] Empty
Mar 2 Juin 2020 - 2:20
☽ ☾


Le désert brûle la peau, les amejins glacent le sang.

L’annonce de la venue d’héritiers de la pluie ne réussit pas à chambouler l’attention de la médecin, mais le premier regard échangé avec le groupe n’échoua pas à provoquer une malsaine curiosité chez celle-ci. Certaines personnalités possèdent déjà une trace dans les dossiers de la femme. Les observer est une pratique purement professionnelle vous dira-t-elle, un mensonge qu’elle supporte sans difficulté sur ses épaules. Elle ne les croise pas sur un rythme régulier, ses soleils sont occupés et ses lunes sont bien méritées. Par contre, certains passent rapidement sur son passage. Un bref sourire accompagne sa salutation et ses jambes ne s’arrêtent pas pour prolonger l’échange. Parfois, du haut de sa tour, elle peut les apercevoir pénétrer et quitter le domaine du manoir. Sans surprise, Mukuro semble suivre l’activité des hommes, elle est un pilier dans les nombreuses missions que le désert offre. Ko s’avoue être bien dans le confort du manoir, loin de ses âmes sombres.

Une promesse est une promesse, elle se doit d’être respectée jusqu’au bout. La Uzumaki a tendu sa main dès les premières minutes de la rencontre entre sa personne et la petite armée. Elle promet ses soins, une analyse complète de leur santé, ainsi qu’une attention particulière sur leurs besoins dans le bac à sable qu’est Kaze. Elle ne s’attend pas à les recevoir dans son bureau, enfin, pas pour l’instant. Alors, quelle joie d’entendre la demande d’un amejin qui souhaite s’entretenir avec elle. Aucune raison n'est donnée, Ko suppose que le sujet est fragile, unique à son maître et personne d’autre. Elle note l’heure du rendez-vous et ne fait rien pour l’oublier. Le nom associé à cette demande ne permet pas de bouger ou annuler la visite.

L’inconvénient avec le bureau de la médecin est lié à la température. S’installer dans le manoir fut rapide le premier jour, mais choisir son lieu de travail fut un échec lamentable. Sous cette pièce se trouve une partie de la cuisine où les fours fonctionnent régulièrement, il est donc logique de réceptionner la chaleur créée. Pour cette raison, Ko prépare sa chambre pour accueillir l’homme attendu. Son petit temple est situé au coin gauche du manoir, ce qui lui permet d’avoir deux murs de fenêtres. La pièce ne manque pas de luminosité, même la nuit, la lune berce la médecin dans sa douce lueur. Pour son propre bien et celui de son invité, elle ouvre la majorité des fenêtres, ce qui laisse entrer un rafraîchissant courant d’air. Ses nombreuses plantes sont arrosées, son lit est sans trace de vie, ses livres sont apportés dans la bibliothèque. Quelques meubles occupent l’espace, mais la chambre est définitivement vaste et épurée. Une silhouette se glisse sur son territoire, ce qui fait sursauter Ko pendant la préparation d’un thé froid. La jeune femme indique l’arrivée de l’amejin, bien. Rapidement, la Uzumaki abandonne ses vêtements actuels pour se changer dans une tenue plus décontractée, un simple yukata noir avec des motifs brodés d’un fil rouge. Dès que son corps est couvert, elle laisse sa voix inviter l’homme à entrer.

Elle s’avance doucement vers le blond et répond à son remerciement avec un sourire. Comme la première fois, son ventre se noue en remarquant la différence de taille. Heureusement que sa capacité spéciale lui permet de pouvoir bloquer une telle carrure, elle n’ose pas s’imaginer dans une enveloppe sans pouvoir, ce serait terrifiant. Son nez réceptionne rapidement une odeur désagréable, pimentée. L’objet qui émet encore une fumée, est rapidement remarquée par la médecin. Dans sa chambre, elle se permet de commettre des actes qui lui causerait probablement des conflits à l’extérieur. Toujours en agissant avec douceur, pour ne pas causer un réflexe chez Ashura, Ko vient prendre sa main et écartèrent lentement les doigts pour prendre la cigarette mourante. Celle-ci est écrasée dans la paume de l’Uzumaki, peu affectée par le picotement causé.

« Tout le plaisir est pour moi, je vous attendais avec impatience, Ashura-sama. »

Alors que le colosse s’installe devant elle, Ko apporte la cigarette dans une corbeille près de son lit. Avant de prendre place à son tour, elle prend le plateau de thé et le dépose entre eux. Une banale barrière qui ne limite pas le possible contact physique. Le liquide est partagé dans deux petits verres, l’un se glisse devant l’homme. Bien qu’elle semble distraite, Ko ne rate aucun mot du dialogue.

« Cette jeune femme n’est pas ma servante, elle est libre de quitter le manoir et ne doit rien à la propriétaire. Elle est une employée, pas une esclave. »

Les mots sont prononcés sans venin, ils sont exprimés sur un ton plutôt amical et calme. L’Uzumaki ne répond pas à la question, elle préfère boire le thé sans quitter des yeux l’amejin. Elle prend en note tous les petits détails qui font palpiter son coeur. Il parle sans difficulté et sa prononciation est trop belle, il est doué pour manipuler les âmes innocentes. Lorsque la tasse est déposée, Ko éloigne le plateau et efface la distance entre Ashura et elle-même. Elle le regarde pendant quelques secondes et baisse son regard au niveau des poches de l’homme. Elle les palpe sans gêne et y retire un paquet de cigarettes. Satisfaite, Ko retourne à sa place et dépose l’objet derrière elle.

« Bien que mon nom soit connu pour ce talent, je ne possède malheureusement pas une connaissance approfondie dans l’art du fuinjutsu. Je ne vous cacherai pas que mon niveau est médiocre, cela fait des années que je n’ai pas pratiqué la base. Je présume que votre demande tourne principalement autour du fuinjutsu, c’est fâcheux. Je me précipite dans un avenir incertain, mais pour vous, je peux trouver un maître dans ce domaine ou m’instruire sur le sujet pour répondre à vos questions, éventuellement. »

Ko tente toujours de couvrir toutes les possibilités pour ses patients, mais elle s’étonne à pousser si loin pour le blond. Elle prend à coeur à sa promesse, peut-être un peu trop. La peur joue aussi sur son attitude, ce n’est pas tous les jours qu’elle reçoit un géant dans l’intimité de sa chambre. Face à lui, aussi en tailleur, elle se sent comme une souris. La médecin reste tout de même calme. Si quoi que ce soit lui arrive, Kuuli pourrait remuer tout le désert pour trouver le coupable et l’anéantir. Une pensée drôlement rassurante.

« Pardonnez-moi Ashura-sama, je m’avance sans permission, mais… cette chose dont vous voulez vous débarrasser, est-elle humaine ou a-t-elle une conscience ? » Ko montre pour la première fois une hésitation dans sa voix, et ses sourcils sont légèrement froncés, signe qu’elle s’inquiète de la future réaction. « cela peut paraître farfelue comme question, mais j’ai déjà croisé un homme qui abritait une sorte de larve dans ses entrailles. Fascinant, mais mortel. Rassurez-moi, ce n’est pas une situation similaire dans votre cas . Si oui, vous pouvez déjà retirer votre chemise. » L’Uzumaki émet un rire discret avant de reprendre tout de suite. « Courte parenthèse, souhaitez-vous de nouveaux vêtements? Un tel accoutrement ne semble pas confortable face à la chaleur de Kaze. »


☽ ☾

_________________
En quête de pouvoir... [Uzumaki Ko] C6as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko

En quête de pouvoir... [Uzumaki Ko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Désert aride
Sauter vers: