Soutenez le forum !
1234
Partagez

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration

Sharrkan
SharrkanEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Sam 23 Mai 2020 - 12:48
Konoe Shidan. Lieutenant. De bien jolis noms pour cacher "chair à canon"... Mais Sharrkan avait accepté en connaissance de cause. Il avait aussi ses raisons. Tant qu'il faisait partie de cette petite organisation, il avait plus ou moins un certain contrôle sur ce qu'il s'y faisait. Ou du moins des informations. Il pouvait bien prendre des risques ; tant que ça voulait dire protéger les siens, ça lui allait. Et c'était ce qu'il faisait toujours. Ça lui avait moyennement réussi jusqu'à présent, mais au moins il était encore en vie... Donc ça allait plutôt pas mal, non ?

Il regardait ceux qui allaient l'accompagner dans cette mission. Eux aussi avaient sûrement leurs raisons pour suivre Kuuli dans cette folie... Pour accepter d'infiltrer la garde de Taiyô, aussi dangereux que cela pouvait paraître. Au moins, ils ne devaient pas porter leurs armures.

« Yo les p'tits potes ! C'est maintenant que tout commence... »

En espérant que ça ne se finisse pas ici. Ils ne devaient absolument pas être découverts. Il y avait tellement de variables à prendre en compte... Et Sharrkan n'était pas un pro de la discrétion, même s'il s'essayait depuis peu à la sensorialité. Remarque, un mec comme Keijiro ne passait pas vraiment inaperçu non plus, à cause de son physique.

« Comment on s'y prend ? Faut vraiment faire attention de pas merder. Déjà je sais pas combien de postulations ils prennent par jour d'habitude, mais si on arrive tous les trois en même temps c'est suspect non ? Ou c'est peut-être plus suspect d'arriver à quelques jours d'intervalle. Vous en pensez quoi ? »

Ils ne devaient laisser aucun détail au hasard. Et même si Sharrkan ne voulait pas se l'admettre, cette infiltration le stressait. Puis bon... garde, c'était pas un job à temps partiel. Adieu les vacances. Entre ça et les missions de l'Impératrice, il n'aurait plus une seconde à lui. Alors, elle ferait mieux de se dépêcher de prendre le pouvoir !

« Et pour les identités ? Ils contrôlent sûrement, donc c'est risqué d'utiliser une fausse. Ils vont sûrement vérifier notre historique aussi... »

Ex-Shinobi de Kumo. C'était une situation à double tranchant ; qui pouvait lui ouvrir les portes de l'armée comme lui fermer définitivement.

Mission:
 


_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Ashina Mitsuhide
Ashina MitsuhideEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Lun 25 Mai 2020 - 2:14
Infiltration.

La tâche ne serait pas aisée. Loin de là même. Mitsuhide en était plus que conscient et les autres membres du Konoe Shidan l'étaient aussi. La future impératrice avait cruellement besoin d'information avant d'entrer dans le vif de son projet. L'un des points les plus importants était bien entendu le bras armée du pays du vent. Ce dernier résidait dans la puissance militaire de la capitale, Taiyô. Sans connaître le nombre de gardes, leurs rondes, leurs délais d'intervention, leurs tactiques, leurs commandements, l'organisation, que défendait le trio de Kazejin, était aveugle. Rien ne serait plus désastreux qu'un assaut les yeux bandés.

La mission de la cheffe du clan Asaara était simple sur le papier, mais bien plus complexe dans sa réalisation. L'Ashina connaissait très bien Taiyô et ses ruelles. Des gardes, il en croisait tous les jours et à chaque coin de rue. Leur puissance, individuellement, n'était pas menaçante, mais leur nombre et leur fonctionnement l'était. Un pas de travers pouvait rameuter tout un bataillon en quelques minutes ce qui pouvait être problématique dans les futurs plans de l'Impératrice. Comprendre leur façon d'intervenir était primordial pour les entraver dans un futur proche. Mais avant cela, il fallait devenir un garde de la capitale du vent, ce qui n'était pas forcément, chose aisée.

L'ancien esclave était arrivé au point de rendez-vous des trois hommes, bien à l'abri des regards pour élaborer une stratégie. Le blondinet avait troqué ces belles et coûteuses parures pour habits locaux tout ce qu'il y a de plus classique. Les ornements qui venaient habiller les mains et le coup du jeune Kazejin avaient aussi disparu. Le but était de se fondre dans la masse et de ne pas ressembler à un certain Ashina Mitsuhide, marchand de Taiyô.

« Lieutenant. Capitaine. »

Le manipulateur les salua solennellement avant d'écouter attentivement les paroles de Kan. Cette mission n'était pas un sprint, mais un marathon. Elle allait probablement durer plusieurs jours le temps d'être intégrés à différentes équipes, apprendre les patrouilles, les chefs, bref, devenir un vrai garde de la capitale. Néanmoins, avant d'arriver à ce stade, il fallait entrer en tant que soldat et comme le soulignait Kan, il n'avait pas le droit à l'erreur.

« Depuis la révolte, Kaze a perdu beaucoup d'hommes. La guerre civile entre les rebelles et les gens à la botte de l'ancienne impératrice a fait beaucoup de morts dans les deux camps. Je pense que la garde ne dira pas non à trois shinobis entraînés et disponibles. »

Le membre de la garde impériale fit une pause, ressassant les paroles de son homologue.

« Mais cela va attirer l'attention et comme tu l'as dit, on aura sûrement un problème au niveau des identités. Pour être franc, j'opère très souvent au sein de Tayô pour ma profession et mon vrai nom pourrait nous causer des ennuis que nous voulons éviter. »

Un ancien esclave qui tue son maître et reprend son commerce, ce n'est pas une histoire qui passe inaperçu. Bon nombre de personnes connaisse le marchand qu'il représente et son vrai nom pourrait amener le doute sur le groupuscule. Après réflexion, Mitsu' esquissa un sourire avant de regarder le dirigeant du trio.

« Enfin, je suppose que toi et Kuuli avez déjà réfléchi à tout ça non, Capitaine ? »

_________________
[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Lnwa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731 https://www.ascentofshinobi.com/u1305
Keijiro
Keijiro

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Ven 29 Mai 2020 - 18:53
Aujourd’hui était un jour un peu spécial pour les Konoe Shidan. Nous avions reçu notre première mission de la part de l’Impératrice et pas des moindres ; infiltrer la garde de Taiyô. Kuuli nous avait un peu prémâché le travail en nous préparant de fausses identités afin de ne pas compromettre notre mission. Kan, Mitsuhide et moi-même avions reçu de faux papiers. Enfin reçu, je les avais reçus et je devais les distribuer.

Le matin de la mission, une enveloppe avait été passé sous ma porte par je ne sais qui. Elle contenait les papiers d’identités nécessaires ainsi qu’une marche à suivre un peu plus précise pour le déroulement de cette mission.

Je me rendais sur le lieu de rendez-vous fixé, un endroit à l’abri des regards et à la périphérie de la ville.

« Bonjour à vous deux. »

Kan, toujours dans son style un peu « fou-fou » se posait plein de questions. Il avait raison et ses questions étaient légitimes… je me demandais d’ailleurs s’il n’était pas un peu stressé par la mission, car honnêtement, qui ne le serait pas ? Je l’étais moi aussi. Beaucoup de responsabilités reposaient sur nos épaules et particulièrement sur les miens. Mitsuhide lui, ajoutait que l’armée ne serait pas contre trois shinobis entraînés pour renforcer leurs forces et encore une fois, il n’avait pas tort.

J’avais la chance de ne pas être tombé avec des abrutis finis, car le Yuukan en compte un nombre incommensurable. J’allais essayer de répondre au mieux à leurs interrogations.

« Alors, alors… » Je marquais une courte pause. « Comme l’a dit Soldat. » Cette façon de l’appeler me perturbait un peu, mais bon c’était son choix. « Kuuli m’a donné quelques informations importantes, pour commencer. »

Je fouillais l’une de mes poches arrières à la recherche de l’enveloppe reçue ce matin. Je tendais ensuite leurs nouvelles identités à mes hommes.

« Vous utiliserez donc cette nouvelle identité le temps de la mission. Pour ce qui est de la mission à proprement parler. Ils recherchent actuellement des hommes, ils n’auront certainement pas trop de mal à nous accepter, de plus dans les petits quartiers, l’armée est un des premiers choix, donc je pense qu’ils ont beaucoup de postulations en une journée. » Je reprenais mon souffle avant de continuer. « Donc pour faire simple et essayer de répondre à toutes les questions : on se présente tous aujourd’hui, Lieutenant en première partie de la matinée, Soldat en milieu de journée et moi vers la fin de l’après-midi. Dès qu’on quittera ce lieu, on ne se connaîtra plus. Il ne faut pas hésiter à se mélanger aux potentielles futures recrues, faire connaissance et ne pas attirer l’attention… plus que je ne l’attire déjà rien qu’avec mes tatouages. » Disais-je avec un petit sourire. « Une fois sur place, la mission est connue. Il nous faut le plus d’informations possibles sur tout et n’importe quoi. Les ressources, leurs nombres, leurs rondes, des plans de secours, des ordres, des informations orales entendues. Tout peut servir la cause. N’oubliez pas qu’il nous faut l’accès aux souterrains de la ville, on vise donc la garde des deux portes. » Je laissais tomber ma tête en arrière, regardant le ciel à la recherche d’informations oubliées. « Je pense que c’est tout, dans tous les cas vous avez lu votre ordre de mission. Si vous avez une dernière question, une dernière remarque ou information à donner, c’est maintenant. »

Je me penchais afin de rassembler quelques détritus qui traînaient par là et de les mettre en tas.

« Mettez tout ce qui peut compromettre la mission dans ce bûcher, on va tout brûler. » Je posais mon regard à tour de rôle sur les deux shinobis. « Alors ? »

Si rien n’était dit de plus, chacun allait prendre une vie normale de roturier Kazejine pendant une partie de la journée avant de commencer la vraie mission.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Sharrkan
SharrkanEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Lun 8 Juin 2020 - 22:52
Ah, Kuuli ne les avait pas laissés seuls à leur triste sort. L'Impératrice prenait soin de ses soldats finalement... elle leur avait prévu des fausses identités complètes, tout en leur fournissant les papiers. Soulagé et reconnaissant, Sharrkan accepta l'enveloppe qui lui était tendue. Il sortit rapidement les documents pour connaître au plus vite sa nouvelle identité. Et à son plus grand soulagement, ce n'était pas un nom stupide.

« Nishimura Juzô... »

Classe moyenne, éducation moyenne, petit dernier d'une famille de pêcheur, Juzô avait préféré s'engager dans la garde de Taiyô que de reprendre le business familial. Sharrkan sourit ; ce gars, il lui plaisait déjà. Il chercha un peu plus loin dans les documents pour voir qu'il y avait même mentionné les noms de ses parents et frères et soeurs factices. En fait, il y avait toute une vie complexe décrite dans ces parchemins. Quelqu'un qui existait ? Qui avait existé mais qui n'était plus sur la surface de la terre ? Ce n'était pas mentionné.

Pour l'apparence, rien n'était précisé. Mais c'était hors de question pour Sharrkan de se trimbaler dans la garde de la Capitale avec son vrai visage, même si ça voudrait dire drainer son chakra toute la journée. Il n'était pas non plus une célébrité bien sûr... Mais son clan et sa famille étaient à Kaze depuis la nuit des temps. Ses parents connaissaient un nombre incalculable de Kazejins grâce à leurs affaires. Il n'était pas à l'abri de tomber sur quelqu'un qui le connaissait ; et qui ferait foirer tout le plan.

Il composa des mudras et changea subtilement son apparence, ne modifiant que quelques détails. Pour une connaissance éloignée, ce serait difficile de le reconnaître et si pour une raison ou une autre, l'illusion venait à péter, il n'aurait pas trop de mal à justifier ces changements mineurs.

« Hé ! Moi j'suis Juzô, content d'vous connaître ! »

Il avait changé sa voix et sa façon de parler, mais son sourire sarcastique était toujours reconnaissable.

« Ça fait un peu court pour apprendre toutes les infos, mais les ordres sont les ordres... » soupira-t-il.

Heureusement pour lui, sa mémoire était assez efficace. Mais cela ne suffirait pas : pour la réussite de la mission et sa propre sécurité, il devait devenir totalement ce Juzô. Ciao Sharrkan !

« J'ai une dernière remarque... On devrait peut-être mettre en place un signal discret au cas-où l'un de nous se retrouverait dans une situation délicate. Peut-être un endroit sur place, aussi. Ah et pour vous prévenir, je pourrais vous parler par télépathie si nécessaire. Vous en pensez quoi ? »


_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Ashina Mitsuhide
Ashina MitsuhideEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Mer 10 Juin 2020 - 3:50
Les paroles du Capitaine rassurèrent le jeune Kazejin. L'impératrice et le Gladiateur avaient conjointement travaillé pour maximiser les chances de réussite de la mission. Après tout, c'était dans l'intérêt de l'organisation que cette opération d'infiltration se couronne par un succès discret. Avec cette mission, la demi-géante aura toutes les informations nécessaires pour organiser une attaque d'envergure sur la ville du soleil lorsque le moment sera venu. Conquérir la capitale du vent ne sera pas une mince affaire, mais c'est un obstacle que les hérauts du désert doivent franchir pour mener à bien leur objectif.

Comme son homologue, Mitsuhide prit l'enveloppe tendu par le Capitaine du Shidan. Cette identité temporaire permet à chaque membre de la garde royale d'avoir une plus grande marge de manœuvre au sein de la garde. Le plan de bataille était clair. Chacun allait se présenter pour se faire recruter à des horaires différents pour ne pas attirer l'attention. Une fois fait, le but premier était de se mêler à la garde et par la suite, en apprendre le plus possible sur les défenseurs de la capitale. Chaque information pouvait être d'une importance insoupçonnée et il ne fallait absolument rien négliger.

Le cadeau de la future impératrice contenait plusieurs pages d'une vie que l'Ashina devait usurpé. Un jeune garçon vivant d'une tribu nomade du désert de Kaze. Sa mère est morte en lui donnant naissance et il vit avec son père et sa grande sœur. La tribu essaye tant bien que mal de survivre en proposant divers services ou vendant ce qu'ils fabriquent ou trouvent. Le personnage, désirant aider les siens du mieux qu'il peut, décide de rejoindre la garde de Taiyô pour avoir un revenu stable et le partager avec sa famille. Rien de bien extravagant et c'était parfait pour ne pas se retrouver sous le feu des projecteurs.

Redressant la tête, la tête blonde observa Kan se métamorphoser après une série de mudras. En prêtant attention, on pouvait reconnaître des traits propres au manipulateur de la chaleur, mais quelqu'un de lambda n'y verrait que du feu. Le Kazejin ne possédait pas cette technique dans son arsenal et il était bien déterminé à l'apprendre dans le futur. Néanmoins, il allait lui aussi changer légèrement son apparence à sa façon. Sortant de sa poche un petit élastique, Mitsu attacha ses cheveux et composa quelques mudras. Ce dernier modula la lumière qui l'entourait pour changer la couleur de ses cheveux et de ses yeux. Le blondinet aux yeux écarlate se transforma en brun aux yeux marron, une personne comme il en existe des centaines à Taiyô.

« Hoshi Haku, enchanté de faire votre connaissance. »

Le manipulateur de la lumière avait peut-être changé son apparence, mais son ton et sa voix restèrent d'un sérieux ennuyant. Écoutant d'une oreille son Lieutenant, l'ancien esclave replongea ses yeux dans différents morceaux de papier pour bien s'imprégner de l'histoire qui allait devenir sienne. Il fut interpellé par les dires de Ka... Juzô qui marqua un bon point.

« Je n'ai pas vraiment d'idée pour le signal, mais je vais mémoriser vos chakras à tous les deux pour pouvoir vous repérer facilement à distance. Si jamais l'un de vous manifeste grandement son chakra, je pourrais le sentir et intervenir si besoin. » L'Ashina marqua une pause avant de reprendre en regardant son Lieutenant. « Ta télépathie va très certainement nous être utile. Quel homme plein de ressources ce Juzô ! »

Terminant avec un sourire sincère, la tête brune jeta ce qui traînait dans ses habits de civil dans le bûcher préparer le Capitaine. Il s'abaissa, ensuite, pour empoussiérer ses vêtements afin de ressembler le plus possible à un nomade du désert. En se relevant, Mitsu enchaîna avec une série de mudras pour détecter le chakra de ses confrères et l'enregistrer dans sa mémoire. Il était dorénavant prêt à commencer sa mission.

Spoiler:
 

_________________
[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Lnwa


Dernière édition par Ashina Mitsuhide le Lun 15 Juin 2020 - 18:30, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731 https://www.ascentofshinobi.com/u1305
Keijiro
Keijiro

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Lun 15 Juin 2020 - 18:20
Ces jeunes étaient pleins de ressources, pleins de remarques et de bonnes idées. Travailler avec eux était vraiment agréable. Chacun prenait leur enveloppe respective et prenaient connaissance du contenu. Nishimura Juzô et Hoshi Haku étaient mes deux nouveaux compagnons.

Juzô en profitait pour changer son apparence. C'était assez léger, mais le premier venu ne le reconnaitrait jamais. Même peut-être que sa mère n'arriverait pas à le reconnaître, car elle ne s'attendait certainement pas à trouver son fils sous une apparence différente. Haku lui, se contentait de changer ses cheveux, sa coupe et ses yeux. Cela allait aussi. Ce qui était vraiment reconnaissable chez lui, c'était son accoutrement et sa tenue actuelle empêchait toute mauvaise surprise.

« Okumura Eiji. Enchanté de faire votre connaissance, Haku, Juzô. » Disais-je en souriant.

Un jeune étranger venu à Kaze pour y faire un stage avec son tuteur. Lutteur dans son pays d'origine. Leur histoire Kazejine n'a pas très bien tournée et le jeune Eiji se retrouvait dans l'obligation de travailler. Je prenais moi aussi la peine de me transformer. Effaçant mes tatouages et rasant ma barbe. Je ressemblais à un imberbe.

J'avais déjà préparé mon excuse si jamais mon henge devait tomber ; je voulais paraître plus propre sur moi et ne pas mettre en péril mes chances d'être intégré dans la garde. De plus, peu de chances que de simples troupiers aient les moyens de se rendre au Colisée. Je devrais m'en sortir, normalement.

« Haku, c'est une bonne idée. La télépathie de Juzô aussi. Je n'ai malheureusement pas encore de pareilles possibilités... » Ajoutais-je un peu gêné. « Les mains derrières le dos et le regard au ciel ? Comme signe reconnaissable. Cela vous convient ? » Je n'étais vraiment pas bon avec ce genre de choses.

Soit. Je vidais à mon tour mes poches afin de faire comme Haku et je jetais ce qu'il en restait dans le petit foyer. Je salissais moi aussi mes habits et je patientais encore quelques secondes avant de lancer le départ.

« Juzô, tu peux y aller. » Disais-je simplement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Sharrkan
SharrkanEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Mar 16 Juin 2020 - 19:27
Chacun des Shidan fit de son mieux pour s'adapter à sa nouvelle identité et se familiariser avec. Ils devaient devenir totalement leur personnage, sans aucune faille ; la moindre erreur les exposerait à des dangers et ferait foirer la mission. Juzô. Nishimura. Nishimura Juzô. Vingt ans. Dernier de sa fratrie. Deux frères, une soeur. Nishimura Juzô. Pas assez d'expérience au combat pour se faire remarquer, assez pour être pris dans la garde.

« Ouais... »

Sharrkan soupira, cherchant une dernière fois un détail qui pourrait le trahir ou une question importante laissée en suspens. Puis, quand il ne trouva aucune excuse pour repousser un peu plus l'échéance, il n'eut d'autres choix que de tourner les talons. De dos, il leva la main au-dessus de son épaule.

« A plus les potes, bonne chance. »

______________________________________________________


Lorsqu'il avait annoncé vouloir s'engager dans la garde de Taiyô, on lui avait donné un dossier à remplir de ses informations personnelles. Et là, il n'avait pas les documents fournis par l'Impératrice pour servir d'antisèche. Pour certaines cases, il n'avait même pas eu les infos, alors il choisit de rester au plus proche possible de la vérité.

Après avoir rendu le dossier, Sharrkan dut attendre dans une petite pièce pendant près d'une heure. Et lorsqu'il n'y croyait plus, un duo à l'air renfrogné poussa la porte et s'installa de l'autre côté de la table, sans un mot. Celui à l'air le plus con posa le dossier pré-rempli sur la table et survola les documents pendant que le deuxième se contentait de juger le Kazejin du regard.

« Nom ? »

« Nishimura Juzô. »

« Age ? »

« 20 ans. »

Et l'interrogatoire continua comme ça pendant un moment. Sérieux, à quoi ça servait de remplir un dossier s'ils comptaient reposer les mêmes questions ? Lorsque Juzô fut obligé de donner une information qu'on lui avait déjà demandé dix minutes avant, il comprit que c'était un test.

« Bon, qu'est qu'y'a ? Vous savez pas lire ? Même moi j'sais, alors que j'viens d'un p'tit village... »

Le colosse leva le regard et fixa Sharrkan dans les yeux. Après un combat de plusieurs secondes, il se leva et sortit de la pièce.

« Votre collègue là, l'est pas très commode... »

Mais comme depuis le début de l'interrogatoire, le deuxième ne broncha pas. Il aurait pu crever assis que personne n'aurait pu faire la différence. Au bout d'une looongue dizaine de minutes, le premier repassa la tête dans l'encadrement de la porte.

« Debout. C'est l'heure du test physique. »


_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Ashina Mitsuhide
Ashina MitsuhideEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 2:36
Cette technique de métamorphose était vraiment intéressante. Le sensei du blondinet ne lui avait pas enseigné ce jutsu pourtant simple, mais diablement efficace. Dans ce genre de situation, il était même incontournable. Heureusement pour mon hôte, il disposait d'un don particulier lui permettant quand même de ne pas être à la ramasse dans le domaine de la dissimulation. C'était, d'ailleurs, un point qu'il voulait absolument travailler dans les semaines à venir. Isshin lui avait appris les rudiments de l'art des shinobis, mais pour aller plus loin, il devait se former seul. Heureusement pour lui, Isshin a toujours œuvré dans ce sens. Bien souvent, il a laissé Mitsuhide se confronter aux obstacles de la réflexion et de l'apprentissage sur ses forces et ses faiblesses. Il lui a toujours appris à pêcher, plutôt qui lui tendre le poisson déjà préparé si vous me suivez.

Okumura Eiji était le nom d'emprunt du grand patron de cette opération. Le trio avait retenu les identités de chacun et tant bien que mal les détails de la vie qu'ils usurpaient. La mémoire allait être un outil de poids dans cette mission tant pour garder leur identité intacte que pour faire leur rapport sur l'état de la garde en cas de succès. Rien ne devait être laissé au hasard.

« C’est noté Capitaine. Vos chakras sont bien mémorisés de mon côté. »

Juzô fut le premier à quitter les rangs pour rejoindre les forces armées de la capitale. Le marchand lui fit un signe de main chaleureux en partant, espérant que tout se déroulerait correctement pour le bien de tous. Le Capitaine, devenu imberbe et sans tatouage suite à sa métamorphose, et l'ancien esclave allait donc rester en duo pendant quelques heures, le temps que le tour de la tête blonde arrive. Heureusement pour le duo, Mitsu n'avait pas tout jeté dans le petit feu improvisé. Il sortit ce qu'il restait d'un petit sac en toile avant de lancer ce dernier au feu. Une bonne bouteille comme on fait rarement. Résultat d'une trop longue conversation avec un noble de Taiyô.

« Qu'en dites-vous ? Je dois attendre encore quelques heures avant d'y aller et vous encore plus ! On aura largement le temps d'éponger tout ça ! »

Un petit peu d'alcool pour se déstresser avant la mission ne pouvait pas faire de mal. Le manipulateur de la lumière déboucha cette bonne bouteille avant de prendre quelques gorgées et la tendre à son Capitaine.

« Loin de moi l'idée de paraître trop curieux Capitaine, mais vu qu'on a un peu de temps à tuer... Où avez-vous obtenu votre arme ? J'ai cru comprendre pendant notre entraînement que ce n'était pas qu'un simple fléau... »

______________________________________________________

Plusieurs heures s'étaient écoulées et il était temps pour l'Ashina d'entrer en scène. D'un mouvement rapide, il salua son capitaine et s'immisça dans la foule de la capitale. Très vite, il arriva en direction du poste de la garde avec une petite guérite ou plusieurs personnes faisaient la queue. D'un air naturel, il s'intégra à cette dernière et scruta discrètement les potentiels nouveaux gardes de Taiyô. Le gars s'occupant des admissions donnait de la voix et on pouvait l'entendre jusqu'au fond de la file. Cela n'indiquait rien de bon si le premier rempart était aussi têtu que Nobume est flemmarde. Après plusieurs dizaines de minutes, ce fut enfin le tour du brun.

– Suivant !
– Bien le bonjour ! Je me nomme Hoshi Haku et je viens rejoindre l'armée de...
– Non ! Toi, tu dégages ! J'ai une gueule à garder des gosses moi ? Bah non. Ici, c'est l'armée de Taiyô, pas un stand de crêpes. Aller hop ça dégage, je n'ai pas ton temps garçon ! Moi, j'ai besoin de puissants guerriers, pas d'enfant qui tète encore sa mère. Du balai !
– Mais... Je suis un guerrier puissant...
– Oh putain ça va être une longue journée... SUIVANT !


Soupirant longuement, l'Ashina prit le temps de réfléchir, pendant quelques secondes, à un moyen de convaincre cet énergumène. Le problème avec ce genre de personne, c'est qu'il ne réponde que par la force et les menaces. Pour ça, Mitsu n'a pas à s'inquiéter, je suis là. Je concentrai mon chakra autour de moi afin de moduler la lumière. Une aura intense entoura rapidement mon corps dans le but de paraître plus menaçant. Après quelques secondes à observer les yeux grands ouverts de l'autre taré avec ses crêpes, je pris finalement la parole, avec un panache assumé et en frappant du poing sur table.

– Écoute moi bien espèce de sombre écervelé fini à la pisse ! Qu'est-ce qui te fait penser que tu es qualifié pour repérer les gens capables d'intégrer l'armée de la capitale ? T'es tellement bigleux que tu trouverais même ta bite pour pisser ! Le gars que tu viens de recruter là, par exemple, c'est un vieux desséché avec une jambe raide ! Tu te fous de moi là ! Tu vois le truc brillant autour de moi ? Je sais que ta vision est aussi floue que ton jugement, mais tu arrives à voir la lumière-là ! Tu crois que n'importe qui est capable de faire ça ? Alors, ce qu'on va faire maintenant, c'est très simple, mon petit pote. Tu vas me laisser passer gentiment et tu vas méditer un peu sur tes choix qui t'ont amené à ce moment précis. C'est compris ?
– Euh... Quoi...
– C'EST COMPRIS ?


Le silence régna en maître incontesté pendant plusieurs secondes après cette conversation grandiloquente. Je n'aime pas me donner en spectacle, mais face à ces déchets de l'humanité, je n'ai pas trop le choix.

« Toutes mes félicitations cher... Haku ! Vous avez passé la présélection, rendez-vous à la guérite suivante un peu plus loin pour un test physique. N'hésitez pas à remplir le formulaire que voilà. En vous souhaitant une bonne journée ! »

Ne regardant même pas cette personne, qui avant une affection particulière pour les crêpes, j'arrachai les formulaires de ses mains avant de rendre à la prochaine étape. Ne voulant pas trop attirer les regards sur moi, je pris une grande respiration avant de redonner le contrôle à mon bien aimé Mitsu.

L'ancien esclave ne comprit pas réellement comment il était arrivé ici, mais il préféra tout de suite se concentrer sur la mission. S'asseyant auprès de ses homologues, il compléta le formulaire avec les informations que l'Impératrice avait fournies. Il avait une très bonne mémoire ce qui lui permettait de tout restituer avec exactitude. Une bonne demi-heure après avoir rendu le formulaire, un duo d'homme lui fit signe de venir. Il s'installa dans une petite pièce isolée autour d'une table. Les deux hommes avaient chacun une clope au bec et un air un peu blasé. Ils épluchèrent le dossier en silence avant de poser quelques questions.

– Nom ?
– Hoshi Haku.
– Age ?
– 18 ans.
– Tu viens d’une tribu du désert, c’est ça ?
– C’est ça. Si vous la cherchez, en sortant d’ici vous prenez à gauche en direction de la grande place, puis à droite vers la sortie s…


L’Ashina se fit un interrompre par le mouvement de main d’un des hommes lui faisant signe de s’arrêter. Ils continuèrent pendant quelques minutes avant que l’un d’entre eux se lève.

« Debout garçon, on va voir ce que tu vaux ! »

_________________
[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Lnwa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731 https://www.ascentofshinobi.com/u1305
Keijiro
Keijiro

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 21:51
Juzô partait maintenant. Nous faisant un simple aurevoir de la main avant de disparaître dans la foule. La mission avait commencé et était déjà dans sa phase critique. Ce qui était compliqué pour nous aujourd’hui, c’était de se faire accepter dans la garde Taiyôjin. Le reste devrait être assez « facile ». Nous patientions depuis à peine quelques minutes lorsque Haku sortait de l’une de ses poches une bouteille d’alcool.

« Oh que oui on va avoir le temps de l’éponger. »

C’était comme s’il me connaissait depuis des années. Me proposer de l’alcool avait presque autant de chance de me faire plaisir que du sexe. Cet homme avait de l’avenir au sein de mon unité et de mes amis. Car oui, j’étais peut-être leur chef, mais je me considérais comme des amis. Lorsque celui-ci termina ses quelques gorgées et qu’il me tendait la bouteille, je plongeais dedans tel un alcoolique de comptoir.

Ah quel bonheur. Du temps libre, de l’ombre et de l’alcool. Que demanderais le peuple ? J’allais redonner la bouteille à Haku lorsque celui-ci me posait une question sur mon arme… spéciale. Comment j’ai obtenu mon arme ? C’était très simple en réalité. Pour me donner un peu… en fait non, juste pour boire un peu plus, je reprenais quelques gorgées d’alcool avant de lui redonner la bouteille. Je m’éclaircissais ensuite la voix avant de commencer.

« Tu vas être déçu, Haku… C’est tout ce qu’il y a de plus banal. On me la donnée. » Disais-je en riant. « Mon Maître me l’a donné durant ma formation de Berserker. Et oui, ce n’est pas un simple fléau. » Ajoutais-je en souriant.

Cette partie de journée passait rapidement, finalement. La compagnie de Mitsuhide, ou plutôt Haku était agréable. Mais c’était bientôt mon tour. Cela faisait déjà quelques heures que Haku m’avait quitté et que j’avais terminé la bouteille qu’il m’avait laissé. Très légèrement pompette – merci à mon entraînement quotidien en termes d’alcool – j’allais devoir y aller.

Je plongeais moi aussi dans la foule et prenait la direction de la garde. Passant devant un stand de marchand, je me disais qu’il serait préférable pour moi de me brosser un peu les dents. Par chance, le marchand devant moi vendait du Miswak et un peu de menthe. Je passais quelques minutes à me frotter les dents à l’aide de la racine de l’Arak avant de mâchouiller de la menthe durant le reste du trajet, pour l’haleine.

Je me trouvais rapidement face à un garde à l’air un peu perturbé et rapidement, mon esprit se demandait qu’est-ce qu’Haku et Juzô avait bien pu faire à cet homme. Cela dit, je passais aisément ce premier contrôle et me retrouvait rapidement face à un questionnaire redondant et un peu chiant. Mais j’étais un bon élève, je répondais à toutes les questions qui s’y trouvaient.

Comme si je n’avais déjà pas assez attendu aujourd’hui, j’allais encore devoir attendre. Plus d’une heure. Lorsque deux hommes se présentèrent à moi en appelant Okumura Eiji, je me levais et les suivais.

On s’asseyait à une table et l’un des deux me crachait la fumée de sa cigarette à la figure, ce qui eu le don de m’agacer.

« Nom ? » Me demandait l’un.
« Okumura Eiji. »
« Âge ? »

Je plantais mon regard dans ses yeux et soupirais avant de répondre. Pourquoi remplir un questionnaire avant si c’était pour nous poser les mêmes questions ?

« 22 ans. »

L’un des deux me dévisageait, il ouvrait ensuite la bouche pour me poser une nouvelle question.

« Pourquoi un étranger veut s’engager dans la garde ? »
« L’argent. » Répondais-je du tac au tac et sans une once d’hésitation.

Il était méfiant, mais ma réponse lui convenait. Comme par réflexe, l’autre me faisait un signe de la main, me demandant d’arrêter de parler. Il devait être tombé sur de longs discours tout au long de la journée. Me faire passer en dernier faisait partie du plan. Ma couverture était la moins bonne des trois. Pour plusieurs raisons, mon physique, mon passé à Taiyô et le fait d’être étranger. Nous en avions donc convenu que passer en fin de journée me laisserais plus de chance. Profiter de la fatigue des recruteurs pour qu’ils soient un peu moins méfiant. Mes pensées furent coupées par l’un des deux hommes.

« Allez, t’as l’air costaud. On va faire un petit test. Debout. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Sharrkan
SharrkanEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 23:12
Sérieux, il avait passé combien de temps dans ce bâtiment ? Il avait même l'impression que la nuit était tombée mais quand il suivit l'homme à l'extérieur, il vit que le soleil avait tout juste dépassé son zénith. Alors soit il avait passé plus de 24h à l'intérieur, soit Mitsuhide devait avoir commencé son recrutement.

Dans la cour à ciel ouvert, d'autres potentielles recrues comme Sharrkan étaient alignées, attendant qu'on leur donne des ordres. Des hommes, des femmes, des jeunes, des moins jeunes... Les profils étaient plutôt variés et tous venaient tenter leur chance. Mais seuls les meilleurs seraient sélectionnés.

Ils ne durent pas attendre très longtemps qu'un autre trio en uniforme ne débarque dans la place et les juge chacun du regard. Le plus petit, un chauve, commença son discours et expliqua les épreuves pendant que les deux autres passaient dans les rangs. De l'attente, des questions répétées et maintenant de l'intimidation... Classique.

« Attends attends, celui-là, sa gueule elle me revient pas. Je vais m'en occuper personnellement. »

Sharrkan n'eut pas besoin de lever le regard pour savoir à qui l'homme s'adressait, il sentait assez bien son haleine pour savoir qu'il était plus près que nécessaire. Voici donc le dernier critère qui manquait : l'exemple.

« Viens par là gamin, viens me montrer ce que t'as dans l'bide. »

Retenant un soupir, Sharrkan croisa enfin le regard de l'homme qui le défiait, levant un sourcil. Il ne voulait pas l'énerver plus que nécessaire mais... VRAIMENT ?! De tous les guignols qu'il pouvait choisir, il le choisissait lui ?! Ah, sérieux. Une chance de cocu.

« Ok m'sieur. »

L'homme tiqua et leva les poings au niveau de son visage alors que le reste des recrues s'écartaient pour leur faire de la place. Un combat à main nues, hein ? Ha, quelle ironie. Sharrkan ne pourrait même pas utiliser son Taijutsu sans faire foirer sa couverture. Un fils de pêcheur ayant passé toute sa vie dans un minuscule village n'était pas censé maîtriser des techniques académiques. Les bases du combat de rue, à la limite...

Juzô s'avança et entama directement par un crochet du droit sans chakra, que l'homme esquiva très facilement, provoquant avec son sourire. Il tenta encore et encore, mais le Gradé s'en sortait sans trop d'efforts, évidemment. Et toujours avec son sourire mesquin. Et Sharrkan... Sharrkan connaissait sa mission, mais il était un homme de trop de fierté. Piqué au vif, il s'autorisa un coup de pied boosté au chakra.

« Oh ? Voyez-vous ça... »

Il savait qu'il avait merdé. Il le savait mais en plus, il le voyait sur le visage de son adversaire. Un sourire carnassier, comme un prédateur tombé sur une proie intéressante. Rha, ce que Sharrkan aurait donné pour l'affronter avec toutes ses capacités.

« Très bien, si tu veux jouer comme ça. »

Le Gradé attaqua, Sharrkan para. L'assaut continua de façon beaucoup plus rapide et maîtrisé. Du chakra, bien évidemment. Juzô se permit d'utiliser du chakra à son tour, à faible dose, pour éviter que son nez ne rencontre le poing adverse. Mais... Peut-être qu'il aurait été plus profitable sur le long terme d'encaisser. Parce que le troisième coup arriva si rapidement qu'il n'eut pas le temps de l'éviter, l'atteignant dans la mâchoire.

Sharrkan tituba, essuyant le sang qui perlait de sa lèvre fendue. Heureusement, son visage devait avoir assez pris de couleur violacée et gonflé pour que personne ne remarque que le henge avait disparu.

« Alors ? Tu rentres chez toi ? »

« Hum... Nan. »

Il vit le gradé préparer un coup de pied. Il aurait pu... faire en sorte de l'éviter, mais pas sans révéler aux yeux entraînés qu'il en savait plus que ce qu'il prétendait. Le coup l'atteignit de plein fouet dans le ventre, l'envoyant valser sur le sol.

« C'est pour quoi que tu fais ça ? Pour impressionner les filles ? »

Sharrkan se releva, toussant pour évacuer la poussière qui s'était infiltrée dans sa gorge.

« ... Pour Kaze. »

Il évita le coup visant à le faire tomber, sans pour autant éviter le combo de poings lui venant dans la face. Il préféra protéger sa joue déjà tuméfiée, exposant l'autre côté de son visage à son bourreau, qui ne se fit pas prier pour l'éclater. Il aurait du mal à ouvrir cet œil pendant quelques jours.

« Pour l'argent ? »

Juzô cracha le sang qui lui emplissait la bouche. La mission, pense à la mission. Au-dessus de tout le reste, au-dessus de la fierté ou de la douleur.

« Pour Kaze. »

L'intérêt n'était pas de se battre en fait, plutôt d'encaisser sans broncher. S'il avait compris ça depuis le début, il serait peut-être déjà à l'infirmerie au moment même... Un nouveau coup l'envoya au tapis, suivi d'autres coups de pied bien placé dans les côtes et le ventre, vidant l'air de ses poumons. Le Gradé plia les genoux, serrant son poing autour des cheveux de Juzô pour l'obliger à relever la tête.

« Et qu'est-ce qui te fait croire que Kaze a besoin de toi, hein ? Tu prends la grosse tête ? Ecoute-moi bien : tu vas rentrer chez toi maintenant. »

« Nope ! » lança-t-il en souriant, ses dents légérement teintées de rouge sombre.

L'homme se releva, lâchant un soupir.

« Je sentais que c'était un bon celui-là. Je le prends dans mon escouade. Allez, emmenez-moi ça à l'infirmerie. »

Ah, enfin. Il commençait presque à trouver le temps long...

Spoiler:
 

_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Ashina Mitsuhide
Ashina MitsuhideEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Ven 19 Juin 2020 - 2:49
L'Ashina possédait un sentiment mitigé sur cette unité spéciale qu'il avait intégrée. Il devait composer avec le sérieux et la rigueur attendue de sa part en tant que membre d'une organisation dirigée par la cheffe d'un clan emblématique du pays et avec la légèreté et l'affection qu'il portait pour ses camarades. Ces deux pans étaient parfois en fort contraste comme leur rencontre, pour officialiser les Shidan, avait pu le prouver. La tête blonde s'interrogeait beaucoup sur comment réagir et être dans ce genre de situation encore inconnu pour le jeune homme. Ce dernier n'avait pas connu d'aventure aussi palpitante que ces compères et parfois, il se sentait à la traîne, tentant de combler un fossé d'une distance insoupçonnée. Lui qui avait vu pratiquement toute sa vie rythmé par le fouet, le Kazejin peine parfois à briller en société, même s'il fait de son mieux. Sa posture de marchand l'aide grandement à prendre confiance en lui et à interagir avec de multiples interlocuteurs, mais il ne peut négliger les séquelles laissées par son ancien maître, tant sur le plan physique que psychologique.

C'est pour cela que Mitsu chérissait ces quelques petits moments, hors du temps. Malgré l'importance de la mission et un obstacle critique imminent, partager une bonne bouteille avec son Capitaine est quelque chose d'important pour le bougre. Il rit et acquiesça lorsque Eiji lui parla de son arme. Un contraste étonnant après tout, une origine banale pour une arme unique en son genre. Le temps passa rapidement, probablement accéléré par les effets de l'alcool. Le marchand céda bien vite la bouteille entière à son supérieur, rappelant à ce dernier que c'était bientôt son tour et qu'il fallait éviter la bavure pour sa toute première mission en tant que Shidan, mais aussi en tant que shinobi. Le moment de partir était arrivé pour le manipulateur de la lumière et il espérait sincèrement que tout se passerait bien pour tout le monde, caressant l'espoir d'une réunion plus tard, pour célébrer la réussite d'une mission durement effectuée.

______________________________________________________

La voix rocailleuse de l'homme donna quelques frissons dans le dos du jeune homme. Il était temps de prouver son utilité afin de rejoindre les rangs de la capitale. La tâche était assez complexe, dû à un compromis essentiel que l'Ashina devait trouver. Ses capacités devaient être dévoilées que partiellement afin de duper les deux recruteurs. Au vu du passé fictif qu'il avait emprunté, il pouvait difficilement être un talentueux shinobi maîtrisant son art de bout en bout. Néanmoins, il ne pouvait pas non plus être un simple civil qui ne savait rien faire, sans quoi, il serait renvoyé immédiatement. Cet équilibre dans la balance des pouvoirs s'effectuait au jugé et à l'expérience, ce qui rendait la tâche délicate pour le novice qu'était mon hôte.

Déterminé, à réussir sa mission, Mitsuhide se leva d'un coup sec, le torse bombé, prêt à encaisser tous les obstacles qui se dressaient sur sa route périlleuse. La mission d'aujourd'hui n'avait rien à voir avec les objectifs personnels du bougre. Penser au plus grand nombre formait le carburant de sa motivation. Enclencher la première étape du plan de la future impératrice contractait ses muscles pour être face à ces hommes qui ne manqueraient pas de l'arrêter si la vérité derrière ce recrutement cessait d'être masquée. Un visage froid et rigide faisait face aux recruteurs, silencieux depuis quelques secondes. Désirant évaluer rapidement ces adversaires, l'infiltré n'avait pas manqué de concentrer son chakra au préalable afin de passer la zone autour de lui au peigne fin. La détection révéla bien des informations utiles pour le senseur novice. L'homme qui lui faisait opposition possédait une puissance sensiblement équivalente au manipulateur de la lumière. Le plus silencieux des deux, assis un peu plus loin, une cigarette coincée entre ses lèvres, détenait le chakra le plus imposant et le plus menaçant. Même à pleine puissance, l'ancien esclave ne pouvait battre ce shinobi durement entraîné. Néanmoins, le plus surprenant ne résidait pas entre ces quatre murs pâles.

Une source bien plus puissante de chakra se faufila dans les informations captées par le Kazejin. Sa localisation se trouvait plus ou moins derrière la porte d'où venait l'examiné. Une donnée de premier choix pour le senseur qui attendit patiemment le moment opportun pour s'en servir. Une pensée fugace traversa l'esprit de manipulateur de la lumière qui échafauda une stratégie lui permettant d'utiliser cette information à bon escient pour le bien de la mission. Son plan de bataille était prêt et il ne manquait plus que l'exécution de celui-ci. Néanmoins, un violent coup de poing sans sommation s'enfonça dans l'abdomen du garçon au corps frêle. L'impact violent provoqué par cet assaut éclair résonna dans la chair de Mitsuhide qui recula légèrement. L'attaque ne provoquait aucun dommage grave, mais reposait sur une rapidité et une surprise totale. La tête brune comprit que l'examen venait de réellement commencer. L'inévitable combat débutait en sa défaveur et il devait faire son possible pour remédier à cela. La joute dura plusieurs minutes où des coups s'enchaînèrent de part et d'autre. Mitsu feinta une fragilité dans ses mouvements et dans ses coups pour ne pas éveiller les soupçons de l'examinateur. Plusieurs attaques lui provoquèrent des douleurs qu'il amplifia pour poursuivre le rôle qu'il jouait. Après quelques passes, le silencieux éteignit sa cigarette dans un cendrier avant d'arrêter le combat par une voix grave et imposante.

« STOP ! »

Sans attendre, le deuxième examinateur tira une nouvelle cigarette de son paquet. Il l'amena lentement au bord de ses lèvres avant de l'allumer. Le crépitement du foyer et de la formation de la cendre se firent entendre dans ce silence monacal.

« Tu te débrouilles bien pour un gamin, mais pour moi ce n'est pas suffisant. On a recruté des gars ce matin qui te mettraient la misère en quelques secondes. Je dis ça pour toi garçon. Le boulot de garde est dangereux et je n'ai pas envie d'envoyer quelqu'un à l'abattoir. »

Entendant la réponse négative, l'Ashina baissa légèrement la tête, montrant sa déception face à la décision du fumeur. Du mois, c'est ce qu'il voulait faire croire. En réalité, il dissimula un sourire qu'il n'avait pas su retenir. Tout se passait comme prévu. Prenant une grande respiration, le marchand releva sa tête avant de prononcer quelques mots.

« Vous êtes sûr ? J'aimerais quand même l'avis de votre chef qui écoute derrière la porte, si cela ne vous dérange pas. »

Tapotant sa cigarette pour faire tomber la cendre, l'examinateur se figea avec un faciès interloqué. Il se redressa sur sa chaise, prêt à s'exprimer de nouveau lorsque la porte s'ouvrit avec fracas. Un vieux bonhomme avec un grand sourire débarqua en grande pompe en se frottant la barbe. Ses subalternes se mirent immédiatement au garde-à-vous avec des yeux remplis de surprises.

– Ahah ! Je n’ai pas été assez discret. Il n’est peut-être pas doué pour la baston le gosse, mais il a su me repérer, alors que vous... Il s’arrêta en regardant de travers ses hommes. On ne mesure pas un Homme seulement pour ses talents au combat. Des capacités comme celle de ce garçon peuvent être très utiles ! Dis moi euh... Il prit une légère pause afin de consulter la fiche sur la table. Haku oui ! Comment as-tu obtenue cette capacité de me repérer sans me voir ?
– Vous savez, je viens d’une tribu de nomade du désert. Pour survivre, mes aînés ont dû s'entraîner pour voir les menaces venir de loin et s’adapter en conséquence. Ils m’ont naturellement appris cette capacité pour que je puisse aider ma tribu à mon tour.
– Hmmm je vois. Tu nous seras grandement utile, Haku. Bienvenue dans la garde de la capitale ! Suis-moi dehors !


Restant dans la peau de son personnage, le renommé Haku afficha un sourire humble et talonna le supérieur. Son plan était une réussite pour la première phase. Il devait maintenant espérer être assigné à un autre poste que ses homologues au vu de ses capacités de détection pour que la deuxième phase soit aussi, une réussite.

Spoiler:
 

_________________
[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Lnwa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731 https://www.ascentofshinobi.com/u1305
Keijiro
Keijiro

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Sam 20 Juin 2020 - 13:49
Il était temps de passer aux choses sérieuses. Les recruteurs m’avaient fait passer à travers moult portes, couloirs et cour intérieur. J’avais déjà pu repérer quelques détails quant à la construction des bâtiments terrestres, mais il ne fallait pas oublier l’objectif principal : les voies d'accès. Nous devions prendre le contrôle de la garde afin que nos troupes puissent passer par les ponts lors de l’attaque. En me montrant un peu plus avide que les deux autres et ne venant ici pour l’argent, j’avais comme but d’être intégré aux gros bras de la garde. Ceux qui construisent et qui normalement n’ont pas trop accès aux données sensibles.

Mais pourtant, un constructeur à accès aux plans. Que ce soient les existants tout comme les projets. Peut-être même qu’avec un peu de chance j’allais avoir accès à quelques couloirs et raccourcis secrets, ce qui pourrait s’avérer très utile pour l’assaut final.

Je ne savais pas à quoi m’attendre pour mon test, ni même à quel régiment de la garde j’allais être intégré.

« En ligne ! Garde à vous ! » Hurlais l’un des recruteurs aux recrues face à lui.

Je devais vraiment faire un travail sur moi. Même si j’avais été combattant, je détestais le comportement de ces hommes. Recevoir des ordres ne me dérangeait pas, la preuve, j’étais sous les ordres de Kuuli. Mais j’avais du mal avec le comportement des militaires.

« Vous allez porter ces poids sur le parcours que vous voyez sur votre droite ! Seuls les trois premiers intégreront la garde. » Ajoutait-il en nous montrant un parcours d’obstacles. « Ah et aussi. Le dernier à franchir chaque obstacle est éliminé. » Disait-il sur un ton le plus calme possible.

L’instructeur n’était pas le seul présent dans cette cour intérieure. Au moins un recruteur par obstacle se tenaient debout, prêt à éliminer le dernier à être passé l’obstacle. Je m’octroyais un petit regard sur ma droite et ma gauche afin de jauger le nombre de participants, leurs aspects physiques et le nombre d’obstacle. Nous étions dix, il y avait sept obstacles.

Sur la ligne de départ, nous y étions tous. Chargé de nos charges, nous étions tous prêts et nous attendions le top départ.

« Prêt ! Feu !!! » Hurlait le recruteur principal.

Chaque obstacle était espacé d’une vingtaine de mètres. J’aurai pu survoler cette épreuve à l’aide de mon chakra. Mais j’avais confiance en mes capacités physiques normale. J’étais peut-être même un peu trop confiant. Le premier obstacle me posait des problèmes dut à ma carrure et j’échappais de justesse à l’élimination.

« Numéro 8, éliminé ! » Criait le recruteur à ma droite.

Je ne pouvais pas rester dans cette situation, car j’étais actuellement dernier. Il fallait prendre une décision et très rapidement. Je concentrais donc finalement un peu de chakra dans mes jambes afin d’augmenter la vitesse de ma course. De façon à remonter un à un mes adversaires et de grappiller la dernière place qualificative à chaque obstacle.

Nous étions maintenant plus que quatre et le dernier obstacle nous faisait face. Le lourd poids commençait à se faire sentir sur mes épaules, mais je devais encore me donner. Le souffle court, je poussais un dernier sprint accompagné d’un cri bestial, pour – peut-être – déstabiliser un peu mes adversaires. Le dernier obstacle n’était pas le plus aisé. Un monter de corde d’une dizaine de mètre, avant de retomber en bas.

Je commençais à monter lorsque les deux premiers touchaient la terre. Il ne restait donc plus qu’une place et j’avais déjà un mètre de retard. Il me faudrait donc, encore une fois user de mon chakra. Je concentrais du chakra dans mes mains et mes pieds afin d’augmenter mon adhérence à la corde et commençait mon ascension. Nous arrivions au sommet en même temps et, dans un élan de courage, nous laissions tomber tous les deux.

Le recruteur était focalisé sur le sol afin de repérer au moins à l’aide de chakra, lequel de nous deux toucherait le sol en premier. Impossible pour nous de savoir qui avait remporté la dernière place qualificative. Le recruteur se relevait et plantait ses yeux dans les miens.

« Numéro neuf. » C’était moi. J’avais foiré… « Bien joué, de peu. Vous avez usé de chakra aussi. »
« Oui. » Rien ne servait de mentir. Le stress montait un peu.
« Mais aucune règle n’en interdisait l’utilisation. Donc, vous êtes reçu. »

Quel soulagement. J’avais moi aussi réussi la mission.

« Les éliminés, rentrez chez vous. Quant à vous trois, on va venir vous voir. »

Une bonne heure s’était écoulée depuis la fin de la course et j’avais pu faire un peu meilleure connaissance avec mes deux autres camarades. Un nomade qui cherchait à apprendre à se battre ainsi qu’un maraîcher. Métier très rare pour Kaze.

Nous discutions lorsqu’un nouvel instructeur se présentait à nous.

« Okumura Eiji ? »
« Présent. » Répondais-je.
« Vous allez intégrer la section « sapeur-génie » de la garde. Autrement dit, vous serez constructeur. Prenez vos affaires et rejoignez-les. »
« Merci. » J’affichais un sourire satisfait. La bonne section, tout est bien qui finit bien, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Sharrkan
SharrkanEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Mer 15 Juil 2020 - 22:51
Après son petit spectacle, Sharrkan avait eu le droit de se faire soigner à l'infirmerie. Il avait pris la peine de rétablir son henge avant d'avancer plus loin, juste au cas-où. Il avait aussi tenté d'observer les couloirs et portes de l'intérieur du bâtiment, de grappiller des informations mais... son œil commençait déjà à enfler. Et puis en plus, ah ! Quelle déception ! La docteure était une vieille . On était bien loin du fantasme de l'infirmière sexy, là. Mais en tout cas, elle maniait l'Iroujutsu comme personne. Forcément, avoir une spécialiste dans les arts de la médecine, ça donnait vachement la confiance pour casser la gueule à ses recrues.

Mais la mission n'était pas du tout en pause pour autant. Allongé sur son lit d'hôpital, des bandages plein le corps, Juzô écoutait les bribes de discussion qu'il arrivait à entendre dans le couloir, depuis la porte ouverte. Mais bien sûr, la plupart n'étaient que des ragots ou des choses sans importance.

« Han j't'ai pas dit ! Tu vois, la petite rousse qui travaille dans le bureau C ? Il parait qu'elle est rentrée chez elle un soir et qu'elle a trouvé son mari en train de... [paroles inaudibles], [cri de surprise], [rires]. »

Ah bah ouais, en plus il ratait la meilleure partie quoi. Comme si ça suffisait pas de se faire chier sur un lit d'hôpital, il n'avait même pas le droit aux détails croustillants.

« ... ouais, pas mal. 'Parait qu'on a eu quelques recrues intéressantes aujourd'hui. Y'a des périodes où... »

Le Kazejin pensa à ses confrères. Le soleil était déjà en train de se coucher, donc qu'ils aient réussi ou non, Keijiro et Mitsuhide avaient certainement fini leur recrutement. Il espérait que les deux aient réussi leur infiltration, mais ne se faisait pas trop de soucis non plus. Ils étaient coriaces et déterminés ; un petit test d'admission ne serait pas assez pour les arrêter.

Les allées et venues dans le couloir se firent de plus en plus rares et Sharrkan décida de mettre son petit séjour ici à profit. Il inspecta la pièce, les quelques placards et étagères, mais ne trouva rien de plus intéressant que dans la rangée de lits vides. Il y avait certainement d'autres bureaux quelque part, avec les dossiers médicaux de tout le monde.

« Ah, Monsieur Nishimura, ravie de vous voir debout. J'ai un message à vous transmettre, vu que vous avez été dans l'incapacité d'assister à la fin du recrutement. Vous avez cinq jours pour vous reposer, puis vous commencerez le mois de préparation obligatoire et commun à toutes les nouvelles recrues. Le Caporal Izzmak vous a déjà sélectionné, donc si vous vous tenez à carreau et que vous ne faites pas de choses stupides, vous pourrez rejoindre son escouade à la fin. Vous pouvez disposer. »

Juzô remercia la docteure et traversa à nouveau le bâtiment pour regagner la sortie. Il se perdit malencontreusement plusieurs fois en chemin, essayant quelques portes au hasard, bien entendu par simple souhait de sortir d'ici. Mais chaque endroit était minutieusement noté dans un coin de sa tête.

_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Ashina Mitsuhide
Ashina MitsuhideEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Sam 25 Juil 2020 - 18:21
Sortant de sa salle d'examen, l'Ashina affichait un visage neutre. Son infiltration était une réussite, mais la mission ne faisait que débuter. Apprendre, comprendre et mémoriser tout ce que la garde de Taiyô peut offrir ne serait pas une partie de plaisir. L'heure n'était donc pas aux réjouissances, mais à la concentration. Chaque geste, chaque mot devait être judicieusement choisis pour ne pas éveiller le moindre soupçon sur le jeune Haku, membre d'un clan nomade du désert.

La tête blonde talonna son supérieur pendant plusieurs minutes. Le duo improvisé quitta le camp de recrutement pour prendre de la hauteur jusqu'à atteindre les grandes murailles de Taiyô. La cité du soleil possède la particularité d'être entourée par des remparts et à l'abri d'immenses dunes et pièges sableux. Les seuls points d'entrée dans la capitale sont via les airs ou sous terre par le biais des tunnels souterrains. Une forteresse impressionnante de défense, mais qui complexifie sa surveillance. Les dunes et les tempêtes de sable obstruent l'horizon obligeant les gardes à ne pas compter sur leurs vues.

D'un signe de la main, l'instructeur indiqua au manipulateur de la lumière de s'arrêter. L'homme fort de la garde continua son chemin pour rejoindre un homme portant une tenue rappelant la milice de Taiyô. Les deux bougres parlèrent pendant un long moment avant que l'instructeur revienne vers le renommé Haku.

« Gamin, je te laisse entre les mains du très compétant Satoru. C'est le responsable de la surveillance de Taiyô et il va t'indiquer tout ce que tu dois savoir. Bon courage gamin et n'oublie jamais que maintenant, tu te bats pour Taiyô et ses habitants ! »

Traçant son chemin, le vieil homme adressa un signe de la main sans se retourner pour saluer le jeune homme venant fraîchement d'intégrer la garde. Sans attendre, le marchand rejoignit le responsable de la surveillance qui continua de scruter l'horizon.

« Hoshi Haku ! Jeune recrue de la garde Taiyô pour vous servir ! »

Le prénommé Satoru fit un léger mouvement de tête par-dessus son épaule pour observer l'ancien esclave. Il resta quelques secondes à le dévisager avant de replonger ses yeux dans l'horizon sablé.

« Je me présente, Nakamura Satoru, responsable de la surveillance de Taiyô. La théorie voudrait que je te donne quelques jours de repos et qu'ensuite, tu débutes ton mois de préparation obligatoire pour les nouvelles recrues. Mais je ne vais pas faire ça. Les senseurs ne courent pas les rues et nous avons besoin de gars dans ton genre maintenant. Oublie donc tes jours de repos et la préparation, tu commences dès maintenant sous mes ordres. »

Le ton froid du Nakamura inquiéta légèrement Mitsuhide. Il semblait autoritaire, rigide et pas du genre laxiste à pardonner les erreurs de ses subordonnées. Collecter des informations tout en étant sous son commandement ne serait pas une mince affaire. Néanmoins, les hommes de cet acabit apprécie un comportement exemplaire et le travail bien fait et le blondinet se servirait de ça pour obtenir le plus de données possibles.

J'ai trois escouades sous mes ordres. Une pour la surveillance extérieure et deux pour la surveillance intérieure. L'escouade Chiheisen est répartie sur tous les remparts de Taiyô avec un nombre d'hommes accrue sur les différentes portes. L'escouade Kansatsu s'occupe de la surveillance dite "civil". Ils patrouillent et assistent la garde pour détecter les menaces et transmettre les informations aux intervenants. L'escouade Senrigan représente l'élite. Ils sont un nombre très réduit et s'occupe de la surveillance du palais. Pendant un mois, nous allons te tester pour savoir dans quelle escouade te placer. Je t'arrête tout de suite, tu peux oublier la Senrigan. Tu vas donc faire d'abord deux semaines avec les Chiheisen puis deux semaines avec les Kansatsu. Mes subalternes me donneront leurs impressions et je t'attribuerai une escouade. Cela va sans dire, mais un pas de travers et tu auras affaire à moi. Suis-je clair ?
Oui chef !
Alors rends toi à la porte Nord immédiatement, mes hommes t'attendent.


Restant dans la peau de son personnage, le renommé Haku afficha un sourire humble et talonna le supérieur. Son plan était une réussite pour la première phase. Il devait maintenant espérer être assigné à un autre poste que ses homologues au vu de ses capacités de détection pour que la deuxième phase soit aussi, une réussite.

_________________
[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Lnwa
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9121-une-nouvelle-lueur-ashina-mitsuhide-u-c https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t9742-ashina-mitsuhide#82731 https://www.ascentofshinobi.com/u1305
Keijiro
Keijiro

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Ven 18 Sep 2020 - 18:29
Les « sapeur-génie », j’y étais enfin. Cette mission était éprouvante et ce n’était pas la plus intéressante que j’ai eu à faire dans ma carrière. Il fallait user de son cerveau pendant vraiment longtemps et je devais avouer que pour moi, ce n’était pas forcément mon point fort. Je n’étais pas stupide, loin de là, mais si je pouvais éviter de trop réfléchir, ça m’allait très bien. Surtout qu’ici, aucune erreur ne me serait pardonnée.

Je savais ce que j’avais à faire et pour être honnête, cela pouvait se réaliser très rapidement. On m’avait parlé d’une courte formation, une journée tout au plus. Apprendre à manier les outils de bases et savoir lire un plan. Parfait. Exactement ce qu’il me fallait.

Le surlendemain après la formation
Deux jours après mon entrée dans la garde, j’étais sur un chantier. Devant moi, à quelques mètres se trouvaient le petit abri de fortune du contre-maître, là où était entreposé les plans du secteur en construction. C’était un bon début, mais cela n’allait pas me suffire, de plus, je ne voyais pas trop comment subtiliser ses plans sans me faire repérer.

La journée continuait et je brûlais sous le soleil de plomb de Kaze no Kuni. Profitant d’une petite pause et de l’ombre de l’abri, je regardais les plans. Prenant ma gourde pour me désaltérer, j’en reversais une goutte sur le plan qui se tenait en dessous de moi. Cette vision me donnait une idée. C’était sûr qu’ils avaient une copie quelque part. Reculant de quelques pas, je feintais une chute, déversant ainsi tout le contenu de ma gourde sur la table, rendant complètement inutilisable la flopée de plans qui s’y tenaient.

Faisant semblant d’avoir fait une bêtise, je me relevais aussi rapidement que possible, faisant semblant d’essayer de récupérer le plus de plan possible.

« SOLDAT ! VOUS ÊTES MANCHE MA PAROLE ?! COMMENT ON VA FAIRE ? HEIN ? » Il s’apprêtait à me frapper.
« Pa… Pardon, c’était un accident. » Disais-je, feintant la honte. « Je vais aller chercher des plans de remplacement, tout de suite. »
« J’espère bien, merdeux va. »

Et c’était de cette façon très stupide, que quelques minutes plus tard, je me retrouvais dans les archives de la garde Taiyôjin. Facile ? Trop. Il fallait réussir à subtiliser toutes les copies possibles et imaginable. Ouvrant grand les yeux et profitant de la solitude qu’offrait un lieu comme ça, je cherchais une façon de faire. Une faible lueur du bout de la salle m’indiquait une fine fenêtre qui donnait – par chance – en dehors de l’enceinte de la ville. Usant d’un sac en toile qui se trouvait là, je l’attachais aux barreaux de la meurtrière afin qu’il se trouve en dehors. De cette façon, il ne me resterait plus qu’à faire le transfert des plans dans le sac et venir les récupérer dès que possible.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9167-keijiro-terminee#77295 https://www.ascentofshinobi.com/t9480-keijiro#80020 https://www.ascentofshinobi.com/u876
Sharrkan
SharrkanEn ligne

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration Empty
Jeu 24 Sep 2020 - 22:13
Les jours passèrent, puis les semaines, puis les mois. Les trois membres des Shidan finirent par s'intégrer pleinement dans la garde de la Capitale, chacun dans des secteurs différents. Mais sans jamais oublier leur mission. Chaque nouvelle journée passée en infiltration les rapprochait un peu plus de leur but, du but de l'Impératrice. Chaque seconde passée en poste était prétexte à récolter de nouvelles informations.

Et aucun détail n'échappait aux gardes impériaux. Composition de la garde, hiérarchie, noms de chacun des secteurs d'expertises, d'escouades, de supérieurs, jusqu'aux identités même des soldats lambdas. Les chemins de rondes, les plans des bâtiments de la Capitale, les passages secrets, les issues de secours. Les méthodes de contrôle, de direction, d'autorité. Les différentes marches à suivre, les différents types d'urgences, les différents procédés pour agir, garder le contrôle, résoudre les problèmes. Ils avaient mémorisé exactement qui se trouvait où et à quel moment.

Un travail long et difficile, un réel investissement, qui au final ne trouverait de fin que lorsque leur mission serait achevée : la prise de Taiyô, l'avènement de l'Impératrice. Jusqu'à ce moment-là, ils devaient serrer les dents et poursuivre leurs objectifs. Mais... plus le temps passait et plus il était difficile de côtoyer ces personnes devenues des frères et soeurs d'armes. Comment tisser des liens, en les regardant dans les yeux, sachant que la seule raison de leur présence était une future trahison ? Comment pouvaient-ils se tenir à leurs côtés, sachant qu'ils seraient ennemis le jour venu ? Comment pouvaient-ils se regarder dans un miroir ?

La réponse était simple.

Par convictions, par devoir.

(et surtout le salaire)


_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141

[B/SUNA NF-S][SHIDAN] Agents secrets en infiltration

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: