Soutenez le forum !
1234
Partagez

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance]

Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Dim 24 Mai 2020 - 18:28
Quelques jours après le début du départ des Teikokujins...

Prenant quelques secondes pour respirer la fraiche brise qui caressait l’ensemble de son visage, le Meikyû fut rempli de nostalgie alors qu’il mettait les pieds non loin de Kumo pour la première fois depuis environ une année. Entre-temps, tant d’éléments avaient changé et s’étaient produits…

Ayant quelques souvenirs de l’endroit, la dernière fois qu’il y avait posé les pieds, Kumo était en train de changer. Transitionnant vers un village nostalgique, en pleine avancée et progression, tout s’était arrêté du jour au lendemain suite à une de ses initiatives.

Raizen n’en parlait jamais, mais certaines facettes de lui se demandaient si les événements s’étant produits à Kumo étaient de sa faute. N’étant pas du genre à subir de la culpabilité, un violent concours de circonstances les avait menés à perdre temporairement quelque chose qu’ils chérissaient tous… tout cela pour un amateur de femme qui n’avait pas voulu leur parler après tant d’efforts.

Soupirant, il préférait tourner la page sur ses souvenirs, sachant pertinemment qu’ils n’allaient pas forcément l’aider surtout que cela les avait permis de sauver des moines et d’être témoins d’un possible début d’Apocalypse...au prix de leur village. Or, ce n’était pas pour autant qu’il ne comptait pas se nourrir de toutes les émotions que cela avait générées pour s’assurer que la reprise de Kumo se fait bien… si elle était vraiment possible.

Ayant quitté le bateau depuis déjà un bon moment, ils s’étaient tous rassemblés dans une forêt très proche de Kumo. Pour avoir longtemps fait des patrouilles dans le coin, il connaissait cet endroit comme le fond de sa poche, s’étant dit que c’était l’endroit parfait pour se réunir avant de retourner dans le village. Grâce aux aptitudes d’élites de la Kyoujin originaire de Mizu, ils avaient déjoués le temps, se présentant à Kaminari beaucoup plus tôt que prévu.

-Je vais initier le contact à travers les micros. Eeichiro, tu ne pourras entendre, mais nous te débrieferons après.

Après tout, ils n’avaient pas plus de micros à lui offrir sachant qu’ils étaient tous dispersés et entre les mains des différents participants de la mission d’Hayashi. Prenant ainsi une bonne respiration, il entama les hostilités.

-Le Corbeau est présent, tentative de prise de contact numéro 1. Je demande une mise à jour sur l’état des lieux et un acte de présence. Je répète…

Répétant sa demande, il allait répéter le cirque à intermittence de 5 minutes afin de s’assurer d’obtenir une réponse de la fameuse artiste et des autres membres à proximité. Il invitait par le fait même à tous les détenteurs de micros de communiquer, même ceux qui étaient juste à côté de lui s'ils le désiraient.

Se sentant légèrement fébriles, ils étaient si proches du but et pourtant si loin en même temps… À tout moment, cette prise de contact pouvait se transformer en situation d’urgence… Il espérait ainsi sincèrement qu’ils reçoivent de bonnes nouvelles...

-Gardez vos sens aux aguets...
Spoiler:
 

_________________
Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 19:23
Kaminari no Kuni. Sharrkan avait l'impression que ça faisait des années qu'il n'avait plus mis les pieds dans son pays d'adoption, alors qu'en vérité, même pas un an s'était écoulé depuis l'attaque du Teikoku. Et pourtant... il s'était passé plus de choses intéressantes pendant ce laps de temps que lors de son séjour prolongé à Kumo. Peut-être même plus que dans toute sa vie. Et aujourd'hui, d'une façon ou d'une autre, tout allait se terminer.

« Pitié Raizen, détecte-nous vite... »

C'était vraiment très étrange de se retrouver sur ces terres sans avoir aucune idée des risques qu'ils encouraient. Parce que Sharrkan en était sûr : tout ça, c'était de la mascarade. Un piège. Le Fukkatsu comptait parmi ses membres certains des shinobis les plus puissants du Yuukan ; et l'Empire était en train de passer à l'action pour se débarrasser d'eux. Légèrement paranoïaque, le Kazejin sursautait à chaque craquement de brindille, les sens aux affûts pour ne pas se faire surprendre.

Il se rapprocha encore un peu plus de Kyohei pour être sûrs de ne pas se faire avoir. Pour lui aussi, revenir ici devait être une sacrée épreuve... Après tout le progrès fait depuis l'attaque, le Kawashima semblait être retombé dans le mutisme. Avec un peu de chance, cette journée servirait à refermer ses vieilles blessures... à défaut de les rendre encore plus profondes.

Dans la tête de Sharrkan, tous les scénarios possibles se déroulaient, même les plus improbables. Et s'ils arrivaient à Kumo pour constater que la population avait totalement accepté l'Empire ? Que les gens étaient plus heureux comme ça qu'avant ? Qu'est-ce qu'ils feraient, dans ce cas ? Et si c'était le contraire, si pendant leur absence, les pires atrocités s'étaient déroulées en toute impunité dans le village de nuages ? Est-ce qu'ils pourraient regarder les habitants en face ? Est-ce que... Est-ce que les gens auxquels il tenait étaient encore en vie ?

Il pensa bien sûr à Ayanokoji et sa poitrine se serra. Il n'avait pas eu de nouvelles de lui depuis ce jour-là. Il lui avait envoyé une lettre cryptée, mais... il n'avait jamais eu de réponse. Et pour ça, tout un tas de variables entraient en jeu. C'était bien de faire des théories, mais il n'aurait le cœur net sur tout ça qu'en pénétrant dans l'enceinte de Kumo. Et quoi qu'ils rencontreraient... ils y feraient face.

_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Jeu 28 Mai 2020 - 6:10

Alors que Raizen attendait une réponse, il regarda ses acolytes avant de capter deux nouvelles présences qu’il reconnaissait. C’était Sharrkan et Kyohei, les deux derniers éléments qui manquaient à l’appel mis à part Anzu qui n’avait donné aucun signe de vie pour le moment. Bien que c’était étrange, il préférait croire qu’elle était dissimulée pour le moment. Sachant qu’elle était l’experte du groupe en sensorialité, Raizen n’avait crainte qu’elle saurait les détecter si elle les cherchait.

Si elle était dans des eaux chaudes, il espérait simplement qu’elle puisse réagir pour s’en sortir ou faire un quelconque appel à l’aide. Après tout, elle se devait fort probablement de porter son oreillette d’Hayashi…

Soupirant, Raizen se contenta de glisser quelques mots à l’oreillette afin de guider les nouveaux venus.

-Pour les deux nouveaux venus, je vous envoie une escorte. Vous pouvez toutefois demeurer à vos positions si vous préférez pour élargir notre périmètre de visibilité

Murmurant quelques mots suite à la libération spontanée d’un corbeau, il envoya celui-ci en quête des deux nouveaux venus afin de leur répéter son message. Une fois terminé, le corbeau comptait disparaître, comme s’il n’avait jamais existé. Assez pratique, il espérait simplement qu’on ne lui pose pas trop de questions sachant qu’ils paraissaient tout à fait vivants à première vue...

-À 800 mètres, au Nord-Est d’où vous êtes.

Étrangement, le ton du Meikyû était beaucoup moins détendu qu’accoutumé. Après tout, il avait une horloge qui semblait résonner dans son esprit de manière continue, comme s’il savait que chaque seconde et chaque instant étaient précieux. Représentant plus ou moins une pression sourde liée à l’absence de connaissance sur la situation, il décida de ralentir tranquillement sa respiration en fermant les yeux. Pour le moment, il avait déjà évoqué de multiples scénarios dans sa tête. Ainsi, il ne servait à rien de continuer de penser en absence d’indices supplémentaires.

De ce fait, il ne pouvait qu’attendre de manière respectable avant d’opter pour une autre option, celle de le découvrir tous ensemble. Bien que très efficace, cette option avait aussi le don d’être pleine de surprise. Étant généralement du genre à aimer le risque, ce n’était plus une question de risque ou d’impulsivité. Raizen avait confiance en la communication de ses compatriotes. Ainsi, il posa un marqueur temporel de quelques milliers de secondes d’attente avant d’opter pour l’option d’aller directement au coeur de l’action.

-Attendons encore un peu…

Répétant ainsi son message, il reprit son micro :

- Tentative de prise de contact numéro 2. Nous demandons une mise à jour sur l’état des lieux. J’en profite pour demander à la sendai de nous faire signe si elle nous entend.

Pestant intérieurement, si Spero n’avait pas grandi de quelques mètres, il se serait permis de l’envoyer en reconnaissance. Or, libérer un corbeau de 5 mètres prématurément ne risquait pas d’aider pour le moment. Ainsi, il fallait se faire patient. En attendant, Raizen observait calmement tous les membres du Fukkatsu présents pour prendre le pouls de la situation…

Pour une fois, personne ne faisait de mauvaises blagues...

Spoiler:
 


_________________
Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Suzuri Akina
Suzuri Akina

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Ven 29 Mai 2020 - 11:51




Le village avait été vide de quasiment tous ses effectifs du pays du feu, seuls attendaient encore quelques porteurs de sa bannière. Akina, par l’intermédiaire de son encre incarnée avait pu constater de la présence aux porte du village et depuis quelques jours la présence de quelques unes des figures des envahisseurs. Un comportement de nouveau assez étrange compte tenu de tout ce qu’elle avait pu voir en amont, des semaines qui précédèrent cette nouvelle situation.

Depuis la réunion avec Mairu, la jeune avait pu recueillir de nouvelles informations, et si elle n’avait pas pu trouver la cible de leur enquête elle avait pu voir d’autres agissements plus que suspects. Mais, afin d’éviter tout débordement elle avait préféré taire cette information jusqu’au moment le plus propice... Et maintenant qu’elle voyait cette femme aux portes et avait pu entendre leurs échanges... tout était désormais plus clair. Comme elle l’avait pour plusieurs des résistants et autres Kumojins; elle avait suivi à bonne distance la Metaru; pas pour le surveiller ni même l’espionner mais s’assurer qu’elle ne soit pas confrontée à une situation périlleuse.

Suite à l’affaire de la chouette où elle avait clairement agis avec un train de retard; elle ne voulait plus voir un tel chaos se reproduire; et tout cela à cause de ce stupide tract... alors, lorsque les insectes chargés de la protection invisible des Shinobi de la foudre participant à la résistance lui transmirent d’autres informations, elle n’attendit pas davantage. Néanmoins, pour ne pas déroger à ses habitudes paranoïaques; elle préféra envoyer un clone à sa rencontre mais sans en passer par un henge, cette fois. De toute façon il n’y avait plus de menace ennemie dans le village, enfin, pas directe.

-Metaru Mairu ? Suzuri Akina. Dit le clone en venant à sa rencontre. J’en conclus que Yamiko vous a donné l’oreillette... allez-y, répondez leur. Le corbeau, c’est Meikyu Raizen, héros de Kaze. Dites leur que le village est très certainement piégé et que plusieurs ninjas du Teikokujin attendent aux portes du village. Lui adressait elle sans ménagement, en ajoutant quelques détails quant à ce qu’elle avait pu voir...

Tout ceci devait paraître très mystérieux aux yeux de la Metaru, comment Akina avait elle pu apprendre qu’un écho venait de se faire entendre dans l’oreillette ? Comment avait elle connaissance de toutes ces informations ? Comment avait-elle pu la trouver aussi simplement et rapidement ? La magie de l’encre sûrement. Enfin, il y avait un temps pour l’action, un autre pour les questions. Était venu celui de l’action.

Spoiler:
 




_________________

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] 2qg3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157
Metaru Mairu
Metaru MairuEn ligne

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Sam 30 Mai 2020 - 0:06
Libération ou Piège

feat. @SUZURI AKINA - @MEIKYÛ RAIZEN - @SHARRKAN


[D'ici]

La Metaru venait à peine de se rhabiller - après sa transformation de chat en humain qui la laissait sans le moindre vêtement - qu’une voix, qui lui était à présent familière, se fit entendre. Tout en finissant d’attacher sa chevelure violacée, Mairu passa à côté de la Suzuri qui s’était invitée chez elle. En d’autre circonstance, la Metaru aurait pris très mal cette intrusion mais, au vu de la situation, elle acceptait le comportement désinvolte de la jeune femme aux lunettes. Mairu espérait juste que cette dernière ne l’avait pas vu sous sa forme féline car c’était une aptitude qu’elle aimerait bien garder secrète. Même parmi ceux de son clan, seuls quelques-uns - en qui elle avait réellement confiance - étaient au courant de son habilité de métamorphose. La jeune femme aux yeux dorés était même prête à tuer afin de préserver son secret pour une raison qu’elle ne tenait pas non plus à divulguer.

Mairu attrapa un vase où elle avait caché l’oreillette laissée par Yamiko. Une cachette qui ne se révélerait pas très judicieuse lorsque l’appareil était en marche. En effet, une voix lointaine et qui semblait répéter le même discours se faisait entendre du fond du récipient.

La Metaru sortit le dispositif de communication puis s’en équipa.

« - Le Corbeau ? Je suis Metaru Mairu. Je détiens cet appareil de commutation de Yamiko. Je suis actuellement avec Suzuri Akina qui me charge de vous dire que Kumo est certainement piégé et je le pense aussi … Plus aucun soldat de l’Empire n’est visible dans l’enceinte du Village mais la Régente et un soldat de l’Empire dont j'ignore l'identité se tiennent à l’entrée. Préparez-vous donc à tomber sur eux à votre arrivée ! J’ai envoyé un clone discuter avec la Régente, afin de tenter de comprendre ce qui se passe mais je doute que cela va servir à grande chose … Puis-je savoir combien vous êtes ? … La Raïkage est-elle avec vous ?»

Mairu avait besoin de se rassurer. Elle avait besoin de savoir qu’un renfort de taille allait leur soutenir en cas de bataille. Pour la Metaru, le calme qui régnait actuellement au sein de Kumo n’était que le silence avant une effroyable tempête. Une tempête qui pourrait très bien les faire tous disparaître, cette fois. Plus qu'une embuscade possible envers ceux de la Résistance et du Fukkatsu, la jeune femme aux cheveux violacés voyait surtout la désertion du Teikoku comme l'annonce de l'anéantissement de ceux qui étaient délaissés.

Cette communication, qui s’apparentait fort à une lueur d’espoir, cela faisait plusieurs jours que Mairu l’attendait. Depuis que Suzuri Akina l’avait informé que le Fukkatsu avait été mis au courant de la situation actuelle à Kumo. Depuis lors, la Metaru aux yeux dorés n’avait cessé de tenter d’établir un contact avec ceux du groupe, via le dispositif que Yamiko avait eu la sagesse de déposer au domicile de la Doyenne du clan avant de disparaître dans la nature. Bien qu’elle eût toujours trouvé cette bâtarde plutôt étrange, Mairu avait toujours pensé que Yamiko était une fille intelligente. Elle avait dû certainement penser que l’appareil serait bien plus utile à ceux qui restaient qu’à elle qui avait décidé d’abandonner son clan, son Village. Rien que pour cette décision judicieuse, Mairu était prête à pardonner la désertion de la bâtarde …

_________________
Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] 2ab30b50e6933df6bcb2415fa313a1f80c661de0_00
~ La fin justifie les moyens ~


Dernière édition par Metaru Mairu le Sam 30 Mai 2020 - 14:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9202-metaru-mairu-completed
Uzumaki Sazuka
avatar

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Sam 30 Mai 2020 - 1:08




Restée silencieuse, Sazuka n'avait fait qu'observer et écouter jusqu'à leur arrivée à Kaminari et aux abords de Kumo, dans cette forêt qu'elle connaissait depuis le temps fort bien. Cette même forêt où elle avait réalisé sa première mission pour le compte de Kumo, et pour le sien aussi. Ce fut dans cette forêt qu'elle rencontra l'un de ceux qui fut son équipier le temps d'une mission dans un pays étranger... Un peu plus et la brune aurait pus être prise de nostalgie, mais ce ne fut évidemment pas le cas.

Elle avait posé le regard sur la blonde sans son filet le temps que le Meikyû prenne contact avec ceux derrière les murs du village. Si elle ne ressentait aucune forme de nostalgie en revanche elle fut atteinte, dans une moindre mesure, par une forme de culpabilité. La Senshi lui avait exprimé son désire de laisser cette histoire derrière elles, et elle l'avait ignoré, tout bonnement... Alors, tandis que Raizen réitérait ses tentatives d'établir une communication, elle rompit son silence; demandant à la Gladiatrice de retirer son oreillette et de la garder dans sa main.

Ainsi, Eiichiro pourrait écouter l'échange qui finirait par se produire entre le Fukkatsu et la Résistance. Après un certain temps, et l'envoi d'un corbeau; finit par arriver ce tous visiblement attendaient. Une voix résonna depuis le dispositif et chacun put entendre une voix féminine. Une autre Metaru ? Soit... Ce clan de Kumo semblait être très investi dans sa survie. En l'entendant elle fut relativement surprise d'apprendre qu'Akina se trouvait avec elle... Et de ses propos elle put comprendre que ceux ayant résisté n'avaient pas chômé, donnant raison à ce qu'avait dit Umeka à leur départ de Mizu.

L'Uzumaki soupira et d'une pression répondit.

-Je suis ici. Confirma-t-elle sans faire étalage davantage de renseignements. Elle repense à sa discussion avec le Kirijin, dans ce petit port de Mizu et se demandait si au final ils n'étaient pas ceux s'usant en velléités.

Le village était peut-être piégé ? Ces Teikokujin les attendaient ? Quelle coïncidence... se dit-elle, le souvenir de ce qu'elle avait imaginé être prête à faire pour priver l'empire factice des avantages que pouvait apporter le village de la foudre... Sacrée ironie. Fut-une époque où elle aurait ris de la situation. Et les aurait même incité à le faire; détruire, car ils n'étaient bons qu'à ça, au final. Mais aussi parce qu'un village; ce n'était que de la pierre... Rien de plus.

-On va pouvoir y aller, et mettre un terme à cette mascarade. Dit-elle finalement. Bien sûr, elle ne se précipita pas; laissant au Mekyû et aux autres tout le loisirs d'en parler, tandis qu'un bruissement se fit entendre d'entre les fourrés qui les entouraient. Et là, un étrange animal surgit.
-Biiiieeeeh ! Mi-biche, mi-chèvre; elle traversa leur groupe suivi de prés par un homme aux traits creusés portant un épais manteau de laine et une canne.
-Oh bien le bonjour ! Avait-il dit essoufflé. Vous avez vu ma bichèvre ? Elle s'est encore sauvée la saleté ! Oooooh ! Puis il continua sa route à pleine vitesse, en direction du village des nuages.

Revenir en haut Aller en bas
Meikyû Raizen
Meikyû RaizenEn ligne

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Sam 30 Mai 2020 - 1:40

Continuant d’attendre, alors que l’impatience se faisait de plus en plus criante, voilà qu’une sonorité vint capter son attention. Perturbant la totalité du désespoir qui avait commencé à s’établir dans son esprit, voilà qu’une nouvelle voix venait de s’annoncer.

Arquant un sourcil, un certain mécanisme d’autodéfense se produisit. Commençant par avoir des doutes, le Meikyû fronça ses sourcils avant de réfléchir aux paroles qu’elle venait de prononcer. Pour posséder un tel micro, il était clair que cette personne avait un lien avec la résistance ou quelqu’un en ayant fait partie. À vrai dire, même s’il était possible que ce soit un piège, Raizen préférait lui accorder le bénéfice du doute sachant que quoiqu’il arrive, ils n’allaient pas tarder à prendre action. Après tout, elle présumait être une Metaru. Mieux encore, ce qu’elle disait était suffisamment alarmant pour qu’il ne prenne aucune chance. Vint ensuite la prononciation du nom d’Akina qui calma soudainement tout doute… Il y avait encore de l’espoir.

Bien que muet depuis sa réponse, il prit le temps de regarder chacun des membres autour de lui en attente d’une quelconque réaction. Ainsi, il se décida à répondre pour faire suite aux propos de Sazuka :

-Oy Mairu, enchanté, ici Meikyû Raizen ou le corbeau comme vous dites. Assurez-vous de sécuriser la population. Nous arrivons. La priorité demeure la survie et la sécurité des habitants de Kumo. Demandez aux gradés de guider les civiles, de même pour les genin en position d’aider ou de soutenir le village. Évitez toute confrontation pour le moment, ce n’est pas le but, sauf si votre vie est mise en danger. En cas de mise à jour, tenez-nous au courant, nous arrivons...

Se permettant donc de prendre les devants, il termina ce qu’il avait commencé :

- Ne vous inquietez pas du reste. Le nombre ne fait pas la qualité.Terminé.

Laissant la vapeur redescendre le temps d’un moment, une montée d’adrénaline assez importante devait se faire sentir auprès de tous les membres au regard d’une telle annonce. Ayant l’effet littéral d’une bombe, il fallait demeurer calme quoiqu’il arrive et ne pas perdre son sang froid. Si ça se trouve, c’était peut-être pour cette raison que Sazuka ne gaspillait pas davantage sa salive… Quoi qu’il en soit, c’était maintenant ou jamais. Dans cette année entière, ils avaient essuyé des rires, de la fierté, du courage, des entraînements et un lot trop important d’événements pour ne pas qu’ils soient totalement différents de qui ils étaient lors de la chute de Kumo. Quoiqu’il arrive, Raizen était certain que l’esprit Kumojin survivrait au-delà des événements… Après tout, il ne connaissait pas la femme qui s’était adressé à eux, mais l’inquiétude qui s’était dégagé de sa voix n’émettait aucun doute, Kumo vivait et vivrait toujours.

Aujourd’hui marquait cette possible renaissance. Faisant une référence directe à la vision de l’Uzumaki, en ce jour, ils étaient tous porteurs des symboles et de l’espoir que représentait ce groupuscule. Fier représentant du mouvement de la renaissance, il était l’heure de déployer ses ailes, vers des horizons tout aussi dangereux que nécessaire. C’était maintenant ou jamais.

Puis, alors qu’il s’apprêtait à partir de manière aussi triste que héroique, une chèvre et un homme se manifestèrent ...avant de disparaître. Passant sa main dans sa chevelure, il ne put s’empêcher de lâcher un sourire. Était-ce un signe? Seul l’avenir aurait réponse à cela.

Kosuke et la régente hein...


_________________
Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] J22k
Merci Aimi o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction https://www.ascentofshinobi.com/u578
Yamanaka Kururi
Yamanaka Kururi

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Dim 31 Mai 2020 - 16:00



Après avoir traversé la mer qui séparait mizu de kaminari et après avoir traversé les plaines qui séparaient la côte de Kumo, vous étiez arrivés ici dans un petit bois en bas du village.

Raizen avait fait comme vous quand vous étiez venus ici la semaine d'avant, et tenta de contacter le village. T'étais à peu prés sûre que d'entendre Yamiko mais c'était une autre femme qui répondit.

Mairu ? ça te disait un truc mais tu te souvenais pas précisemment qui elle était. Une Metaru... ça allait alors, t'avais compris que les spécialistes du métal étaient de votre côté depuis le temps.

Mais t'aurais préféré que ce soit Yamiko, t'étais pas sûre que elle, sache ce qui avait empêché Hiko(la chouette) de venir à leur rendez vous pour parler de vive voix... Ca t'avait beaucoup étonné de ne pas le voir et de ne pas avoir de nouvelles.

Son absence avait quand même permis de raccourcir ton séjour à Kaminri... donc dans un sens ou dans l'autre, t'étais gagnante. Biensur t'avais retiré ton oreillette et l'avais posée au milieu de ta peau pour que le "nouveau venu" puisse entendre.

Toute la discussion était terminée, vous vous alliez y aller quand un événement inattendu, parce que la vie est faite d'inattendus et pas que de prévisions millimétrées, arriva. Au début tu croyais que c'était... un chèvre, mais en regardant mieux, non c'était une biche...

Un homme l'avait suivi, et semblait être son maître... Il appelait ça une bichèvre... Et aussitôt ils étaient repartis ! Bon au moins ça vous détendiez un peu; et tu faillis même laisser échapper un rire.

« Une bichèvre... Une... ho jcrois que j'ai déjà lu ça quelque part! Mais oui ! Mais normalement, ça devrait plus exister ! Enfiiin... bref. »

Après ce court moment d'amusement vous alliez devoir faire face à un truc nettement moins drôle... oué...

« De toute façon c'est Raizen qui parle ? »


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9790-yamanaka-kururi#83092
Hikari no Eiichirō
Hikari no Eiichirō

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Lun 1 Juin 2020 - 2:42
Qu'est-ce que je foutais là ? Je ne sais pas. Depuis que j'avais rejoins le Fukkatsu il y a quelques jours, je ne faisais que courir partout. J'avais traversé tout le continent d'ouest en est, visité trois pays différents pour au final retourner à Kaminari et surtout dans un traquenard. Quel itinéraire ! Bon... De ce que j'avais compris, la source de Raizen semblait fiable, il avait lui-même confiance en elle, et l'une des femmes qui accompagnaient Sazuka semblait aussi avoir confiance en elle. Il est vrai que je venais d'intégrer l'organisation, que je ne les connaissais pas, que je ne connaissais pas non plus la source.

Enfin bref... impossible de savoir si tout cela était bien fiable, les relations qu'il y avait entre eux, leur fonctionnement, mais j'avais un regard extérieur, peut-être plus objectif que le leur. Le doute était légitime, mais eux, ils ne doutaient aucunement de leur source. C'était à se demander si nous vivions dans le même monde, j'ai grandi dans un monde où faire confiance à quelqu'un, c'est signé son arrêt de mort, c'est tendre le bâton pour se faire frapper. Tout compte fait, je ne les connaissais pas et c'était peut-être une qualité qui allait peut-être me permettre de survivre dans cette attaque probablement suicidaire.

Comme je le pensais, les Kyoujin étaient trop émotif quand il s'agissait de Kumo, j'étais peut-être l'un des seuls à pouvoir réfléchir et voir les chose sous un autre angle. C'était sûrement mes qualités propres, intrinsèques de métaphysicien. Je fus tout de même surpris que Raizen considérait le Mizukage comme son allié. Il l'avait prévenu que l'organisation allait à Kumo dans le cas où s'il leur arriverait quelque chose, l'Ombre de Kiri en connaîtrait les raisons et pourrait pointer du doigt le Teikoku de Kosuke. Or, c'est naïf et risqué de jouer sur un seul personnage. Je ne le connaissais pas, je ne connaissais pas non plus le lien qui unissait le Mizukage à Raizen, Sazuka, ou encore à l'organisation ou même à Kumo. Mais j'étais tout de même surpris par la faculté de Raizen a accordé sa confiance à d'autres avec sérénité.

C'était une autre façon de vivre que je n'avais jamais vu. En effet, d'habitude quand j'accorde ma confiance à quelqu'un, je ne peux pas m'empêcher de stresser et de me méfier. Le problème venait peut-être de moi après tout ? Le temps nous dira qui de nous deux à raison. S'il a réussi à arriver jusqu'ici, à faire tout ce qu'il a fait avec de tels idéaux, sans être inquiéter, c'est qu'il doit probablement savoir ce qu'il fait. Il a une expérience de la géopolitique et une maîtrise de la négociation nettement supérieure à la mienne. Je devais donc lui faire confiance, mais je ne sais pas pourquoi, je n'y arrivais pas, j'avais toujours un mauvais pressentiment.

Nous étions tous dans cette forêt non loin de Kumo pour un petit débriefing. Je fus surpris d'être le seul de l'équipe qui allait sourd. Comme quoi... j'avais beaucoup de chance. Je ne pouvais donc pas savoir ce qu'il racontait, il fallait que j'anticipe, que je reste sur mes gardes, que je redouble de concentration et d'efforts pour anticiper le dangers. J’acquiesçais donc même si la situation me perturbait.

Très vite, je pus écouter ce qui se disait grâce à un micro que Sazuka avait réussi à se procurer. De nouveaux protagonistes étaient sur les lieux, d'autres n'étaient pas là, mais était sur la même fréquence radio mise en place par Raizen. D'ailleurs... Akina... Je la connaissais, je l'avais déjà croisé dans la bibliothèque de Kumo ! Sa voix me dit quelque chose, je viens enfin de faire le lien entre la Suzuri de la bibliothèque et la source soit disant fiable de Raizen. Cependant, l'autre qui se faisait appeler Mairu, je ne savais pas qui c'était, je n'en avais jamais entendu parler, elle semblait être issu du clan Metaru.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7344-hikari-no-eiichiro-termine#62034
Kawashima Kyōhei
Kawashima Kyōhei

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] Empty
Lun 1 Juin 2020 - 11:09
Kaminari. Après tout ce temps, nous y étions enfin. Mon mutisme involontaire n’était pas la seule chose qui était revenu à pleine vitesse depuis que nous avions pénétré sur le territoire de la Foudre, les souvenirs faisaient eux aussi leur retour.

« Maintenant regarde, et vit avec ça. »

Nous marchions depuis quelques temps déjà sur le territoire Kaminarijin. Collé l’un à l’autre et nos sens aux aguets. Même si nous étions chez nous, nous étions aujourd’hui en territoire ennemi. Chaque bruit faisait sursauter Sharrkan et sa tension était palpable. Je n’étais pas tranquille non plus, mais je pense que l’adrénaline de retourner ici faisait son travail afin de me maintenir calme.

Un peu plus tard dans notre progression, un corbeau faisait son apparition dans le ciel bleu des montagnes et le volatile se stabilisait à notre portée. L’oiseau prenait ensuite la parole avec la voix de Raizen afin de nous indiquer la direction à prendre pour les rejoindre. Huit cents mètres au nord-est. Très bien.

« On y va. » Disais-je simplement à Sharrkan.

Je prenais ensuite la direction indiquée par le corbeau. Huit cents mètres, ce n’était vraiment pas loin. Le début de la fin approchait pour nous et personne ne savait à quoi s’attendre et ce que faisait les Teikokujins. Je relâchais quelque peu la pression, car si Raizen repérait un quelconque danger entre nos deux positions, il nous avertira assez rapidement.

Une dizaine de minutes tout au plus était le temps qu’il nous avait fallu pour rejoindre le reste de la troupe Fukkatsujine. Nous étions une bonne partie, mais quelques-uns manquaient à l’appel, notamment Anzu.

« Bonjour à tous. »

J’allais me contenter de ça, trop obnubilé par l’objectif qui se faisait de plus en plus près et je n'étais vraiment pas d'humeur bavarde. Comme à mon habitude, je me contentais de suivre sans dire grand-chose.

_________________
Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance] E23l

Merci Mido pour le vava o/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5625-kawashima-kyohei-terminee#45207 https://www.ascentofshinobi.com/u1126

Libération ou Piège [Fukkatsu/Résistance]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: