Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Se retrouver par hasard dans une sale histoire | Oroshi

Sharrkan
SharrkanEn ligne

Se retrouver par hasard dans une sale histoire | Oroshi Empty
Dim 24 Mai 2020 - 20:25
La journée avait pourtant bien commencé : un beau soleil, des températures agréables - pas très étonnant pour Kaze -, et un jour de presque repos pour Sharrkan. Ce qui était maintenant très rare à cause de son engagement auprès de Kuuli et des Shidan. Depuis qu'il avait été recruté, il passait son temps à courir partout ! "Sharrkan, va fouiller un vieux bâtiment creepy dans le désert !" "Sharrkan, infiltre la garde de Taiyô !" "Sharrkan, va cuire dans une boîte de conserve dorée en plein soleil !"

Le plus dur dans le travail, c'était d'être obligé d'être sobre le matin pour aller bosser. Alors oui, ça ne faisait pas explicitement partie des conditions posées par l'Impératrice... Mais Sharrkan estimait qu'il avait assez joué avec ses nerfs pour le moment. Et puis, il avait trouvé une solution pour pouvoir faire la fête tout en étant frais le lendemain : commencer l'après-midi. Ce qui tombait quand même vachement bien, vu qu'il n'avait rien à faire aujourd'hui.

Il mit son plan à exécution. Une bonne taverne, une bonne ambiance, une bonne bouteille et de jolies demoiselles ; l'endroit était parfait pour laisser retomber la pression. La fin de journée se passait extrêmement bien et la soirée devait tout aussi bien se terminer...

Sauf que ce ne fut pas le cas.

Il se réveilla avec un mal de tête horrible, la douleur pulsant contre les côtés de sa boîte crânienne. Puis c'est la nausée qui lui tordait l'estomac qui le frappa. Plus il émergeait et plus il prenait conscience que tout son corps le faisait souffrir ; comme s'il avait dormi dans une position impossible. Pourtant, il n'avait pas tant bu que ça la veille. Il avait fait attention, non ? Il connaissait ses limites...

Il voulut passer sa main sur son visage, avant de constater que quelque l'en empêchait. En fait, il ne pouvait pas bouger ses bras. Ni ses jambes. Une vague d'adrénaline le submergea et il redressa la tête en panique, l'angoisse le rendant soudainement beaucoup plus fonctionnel et alerte. Ses yeux écarquillés observèrent la petite pièce dans laquelle il se trouvait. Cet endroit ne lui semblait pas du tout familier.

« C'est marrant, je me souviens pas du tout de m'être endormi ici... »

Il racontait des conneries pour mieux ignorer les sueurs froides qui descendaient le long de sa colonne vertébrale. Il baissa son regard : normal qu'il ne pouvait pas bouger, vu qu'il était immobilisé. Ses yeux inspectèrent chaque recoin de la pièce mal éclairée à la recherche d'un indice ou de quelque chose pour se libérer, quand il crut distinguer une silhouette dans la pénombre.

« Hé, j'ai rien contre les jeux de rôle coquins, mais là l'immersion est un peu trop, hmm... réelle ? »

Il n'avait aucune idée de pourquoi et comment il s'était retrouvé dans cette putain de situation, mais une chose était claire : ça sentait le roussi pour lui.


_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Toyohara Oroshi
Toyohara Oroshi

Se retrouver par hasard dans une sale histoire | Oroshi Empty
Mar 26 Mai 2020 - 23:52
La journée était bonne pour Orochi pour débuter un petit travail tranquillement, après tout, il devait bien se dégourdir les jambes et c’était une bonne occasion de se faire quelques contact dans ce pays. Il pouvait toujours espérer créer des liens avec le monde du crime de Kaze, des gens peu recommandables comme lui-même l’était. Il s’était intéressé à quelques contrats mises sur la tête de certaines personnes pour diverses raisons dont Orochi se moquait un peu. Après tout, l’amejin n’était point là pour faire l’apôtre de la morale ni de se soucier de la morale en elle-même, il le voyait comme un concept foireux qui évoluait avec le temps et les groupes.

Il s’était intéressé à un contrat en particulier qui demandait de récupérer une bonne somme d’argents de la part d’un Kazejin dont une description sommaire, un nom qu’ainsi quelques informations avaient été donnés. Le travail était plutôt simple puisqu’il consistait surtout à mener un interrogatoire pour récupérer les informations que le commanditaire désirait, les méthodes restaient elles libres à l’employé. Une mission en somme parfaite pour Oroshi car après tout, il s’était déjà penché sur ce genre d’activités dans le passé et il avait obtenu un certain succès !

La meilleure partie du travail, il n’avait pas besoin de se soucier de capturer l’individu car il allait être livré directement ! La chose parfaite qui lui convenait car de toute façon il n’était guère très familier avec le pays. Et si en plus il devait perdre son temps à y chercher un individu dans les alentours, il allait avoir un sacré problème. Un dossier lui avait été fourni pour qu’il ai les informations nécessaires pour l’interrogatoire tout comme un lieu pour le mener à bien.

Ainsi donc avec son nouveau prisonnier sous la main qu’on lui avait livré comme une carcasse qu’on livrait chez le boucher, il l’embarquait dans une cave en retrait de la ville. Un lieu isolé dans lequel il allait pouvoir hurler aussi fort qu’il le voudrait car personne n’allait l’entendre. Il avait bien prévu son coup et il espérait que l’homme allait être très bavard car il avait bien une chose qu’il détestait : Perdre son temps pour récupérer des informations basiques.

Il le laissait ligoté sur la chaise, préparant tranquillement une série d’outils qu’il allait, au besoin, utiliser pour l’aider à rafraîchir la mémoire. Après tout, Oroshi connaissait la mémoire défaillante des gens, surtout dans les moments les plus importants. Ainsi, il était toujours enclin à les aider à se rappeler de certaines choses par la douleur. Il était fou comme quelques ongles, dents ou doigts en moins pouvaient grandement aider la mémoire d’un individu. Il n’avait pas à dire, la douleur était un bon outil pour aider les mémoires.

Il ne pouvait s’empêcher d’afficher un très léger sourire sous son masque en entendant l’homme se réveiller, il était au moins certain qu’il ne l’avait pas tué par accident, c’était déjà un bon début. Il ne réagit pas immédiatement, continuant de s’occuper des quelques outils posés sur la table à roulettes avant de tourner la tête en sa direction, parlant alors d’un ton calme et froid.


Si cela peut te rassurer, il n’aura pas de jeux coquins.


Il arrêtait ce qu’il venait de faire avant de se tourner vers la personne pour se rapprocher de lui en tirant la petite table à roulette sur laquelle était posée une série d’outils soigneusement rangés ainsi qu’un petit dossier.


Je craignais déjà que ces sauvages t’ai tués, ça aurait été fort malheureux, n’est-ce pas ?

Il maintenait son regard sur lui avant de récupérer le dossier qu’il ouvrit, il feuilletait quelques pages, lisant parfois pour se remémorer quelques informations avant de relever la tête.

Alors Monsieur Aruhito… Vous devez actuellement 50 millions de ryos à un homme, n’est-ce pas ? Pour être plus précis, vous l’avez l’arnaqué. Il marquait une courte pause, posant son regard sur son dossier pour rajouter calmement. Vous avez également couché avec sa femme… Il relevait le regard pour le fixer.

J’imagine que vous savez pourquoi vous êtes ici… Je suis ici pour que vous me dites où l’argent se trouve, mais je connais les individus de votre espèce. Il refermait sèchement le dossier avant de le poser sur la petite table à roulettes. Il regardait les outils déposés dessus, glissant le bout de ses doigts le long de ces affaires avant de récupérer une pince qu’il faisait claquer quelques fois bruyamment. Votre mémoire vous fait souvent défaut MAIS s’exclamait-il avant de reprendre un ton plus froid et neutre. Je sais que la douleur aide à récupérer la mémoire.

Il se tournait de nouveau en direction de sa victime du jour, pince en main.


Alors, savez-vous où se trouve l’argent que vous avez volé ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Se retrouver par hasard dans une sale histoire | Oroshi Empty
Mer 27 Mai 2020 - 23:58
La silhouette se retourna et se rapprocha, malgré le fait que l'obscurité cachait toujours partiellement ses traits. Et puis... une espèce de masque ? A la voix en tout cas, Sharrkan pouvait presque affirmer qu'il s'agissait d'un homme. Mais bizarrement, il ne se souvenait pas d'avoir passé la soirée avec un homme. Donc, la situation était encore plus étrange. Heureusement - ou plutôt malheureusement - pour lui, il ne tarderait pas à apprendre la raison de sa présence dans cette cave pourrie.

« Euh ouais, ça aurait été dommage... » dit-il en fronçant les sourcils.

Il n'avait aucune idée de qui étaient ces "sauvages". Enfin, vu la douleur pulsant douloureusement derrière ses yeux, il devinait qu'il n'était pas venu ici de son plein gré. Est-ce qu'on l'avait drogué ? Assommé ? Sharrkan aurait bien touché son crâne pour s'en assurer, mais il en était bien incapable.

Sa gorge était terriblement sèche, sa voix sonnant beaucoup plus grave que d'habitude. Il réalisa qu'en fait, il n'avait aucune idée du temps qui s'était écoulé depuis son dernier souvenir à la taverne. Quelques minutes ? Heures ? Jours ? Impossible de savoir : il n'y avait aucune fenêtre pour lui indiquer le moment de la journée ou de la nuit. Le Kazejin aurait bien demandé un verre d'eau mais bizarrement... quelque chose lui disait qu'il n'obtiendrait rien.

Son regard se posa ensuite sur la petite table à roulettes que l'homme avait apporté avec lui. Des outils, bien alignés les uns avec les autres. Des outils ? Étrange... Oh. Oh. Les yeux de Sharrkan s'écarquillèrent sous la stupeur de la réalisation, son estomac se tordant une nouvelle fois, menaçant de rendre son contenu. Une fois son haut-le-cœur passé, il releva la tête, croisant le regard de son tortionnaire. Il n'avait aucune idée de ce qu'il racontait.

« Je dis pas que j'ai jamais couché avec une femme mariée. Mais hmm... je crois pas avoir arnaqué qui que ce soit. En plus je m'appelle pas Naruhito ou j'sais pas quoi. »

Sentant que son temps était compté, il tenta de chercher dans sa mémoire, encore embrumée, pour trouver une quelconque information sur ce qui se passait. Aruhito ? Il n'avait jamais entendu ce nom. Et puis, il n'avait jamais emprunté de l'argent. Il repensa vite fait à sa mission au Casino, mais c'était plutôt lui qui s'était fait plumer que le contraire.

Il ne savait rien de tout ça.

Un nouveau frisson lui parcourut l'échine lorsque le maniaque s'approcha avec une pince dans la main. Sharrkan n'avait vraiment pas envie de savoir pour quoi il pouvait bien s'en servir. Merde, MERDE ! En derniers recours, il essaya de se sortir de ses entraves en tirant dessus ; mais la seule chose qui bougeait était les liens qui mordaient un peu plus profondément sa chair.

« Attends, attends ! Y'a embrouille là. Je suis pas la personne que tu cherches ! Vraiment, on m'a confondu. C'est pas possible. J'ai jamais arnaqué personne ! »

La panique le gagnait de plus en plus à chaque seconde. Quels arguments il pouvait bien emmener pour le convaincre de son identité ? Le mec avait l'air d'être un pro dans le domaine. Des victimes qui clamaient ne pas être eux-même, il devait en voir souvent. Putain !

_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141
Toyohara Oroshi
Toyohara Oroshi

Se retrouver par hasard dans une sale histoire | Oroshi Empty
Dim 7 Juin 2020 - 18:33
L’homme jouait à l’innocent, mais Oroshi que trop bien ce petit jeu. Après tout, il n’était pas le premier ni le dernier qu’il allait torturer. Tout le monde aimait nier toute implication dans ce qu’on lui reprochait jusqu’au moment où quelques parties du corps commençaient à manquer. C’est ce qui permettait de ramener magiquement la mémoire tel un ange gardien qui venait vers vous pour vous sauver.

Il écoutait, toujours impassible les quelques explications que l’homme donnait. Il ne doutait pas que celui-ci couchait avec des femmes et après tout, Oroshi n’était guère mieux sur la question. Le tortionnaire n’était pas là pour juger la vie sexuelle de cet individu, il s’en foutait un peu. Il pouvait même s’amuser avec des chèvres si la chose lui convenait. Il gardait son regard sur lui, essayant par là de voir la moindre chose qui pouvait trahir ses vraies intentions. Un homme qui mentait n’était jamais réellement discret et certains individus avaient quelques tic qui pouvaient les trahir.


Tu sais, tu n’es pas le premier qui nie les choses, mais étrangement… Ils finissent toujours par s’en souvenir, étonnant, tu ne trouves pas ?

Demandait-il d’un ton calme et froid à la fois. Il restait silencieux un temps, laissant son esprit travailler. Il n’était pas encore certain quelle méthode il allait employer pour le faire parler et avouer son crime. La simplicité voudrait qu’il se contente de lui arracher les ongles pour commencer et si cela ne suffisait pas, il irait toujours plus loin jusqu’à ce que mort s’en suive ou la faute soit avoué. Il trouvait cette méthode peu intéressante et puisque l’individu voulait vraiment jouer à l’innocent, pourquoi ne pas jouer à la chose ? Et pourquoi ne pas lui donner de faux espoir pour ensuite l’écraser ? La torture et sa mort allaient être les choses qui l’attendraient.

Alors que sa victime du moment avec les bras attachés aux accoudoirs de la chaise et ce, pour faciliter la torture. Il approchait la pince lentement vers ses doigts, le regard fixé sur l’homme pour en observer les réactions.


Alors dit moi… Par quel ongle vais-je commencer ?

Le ton était toujours le même alors que le bout métallique de la pince caressait délicatement les différents ongles de sa main gauche. Il arrêtait la pince à son petit doigt comme s’il venait de le choisir comme première victime avant de reprendre les caresses en sens inverse.

Et si on jouait à un jeu ?
Disait-il en arrêtant de bouger sa pince.

Tu dois essayer de me convaincre que tu n’es pas la bonne cible. Si à chaque affirmation je suis convaincu, je ne ferai rien MAIS…
Il haussait un peu le ton pour accentuer le mais avant de reprendre dans un ton plus calme. Si je ne suis pas convaincu alors…

Il restait silencieux, faisant claquer bruyamment et dans le vide la pince pour lui faire comprendre la chose.


Je t’arracherai un ongle à la fois, puis se sera les dents, les yeux… Ensuite je continuerai par te couper les phalanges une par une… Et ce jusqu’à ce que je sois convaincu de ton innocente ou que tu admettes ton crime et répond à mes questions…

Il marquait une pause, le fixant droit dans les yeux. Il le laissait digérer cette information pour finalement rajouter.

Et si tu ne veux pas jouer alors…


Sa pince agrippait l’un des ongles de sa main gauche sans pour autant chercher à l’arracher, juste une façon de lui montrer ce qui allait l’attendre.

Je commencerai immédiatement à te faire une manucure.

Il ne doutait pas que l’homme serait fortement réjouit de subir une telle manucure, une activité fort jouissive… Il était curieux de savoir ce que l’homme allait choisir comme solution. Il pouvait espérer s’en sortir sans torture ou il pouvait directement choisir la torture. Il pouvait tout avouer directement et ce, dans l’espoir d’y échapper directement.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Sharrkan
SharrkanEn ligne

Se retrouver par hasard dans une sale histoire | Oroshi Empty
Mar 9 Juin 2020 - 22:12
« Haha ouais... Grave étonnant... »

"Réfléchis, Sharrkan. Réfléchis" C'était le mantra qu'il passait en boucle dans sa tête. Mais c'était bien difficile de se calmer dans une telle situation. Ce n'était pas la première fois qu'il était en danger, mais être kidnappé, restreint physiquement, c'était une première. Il avait déjà réfléchi à cette éventualité, quelqu'un aurait très bien pu l'utiliser de cette façon pour obtenir des informations sur le Fukkatsu ou sur l'Impératrice. Des infos qu'il n'aurait pas dévoilées bien sûr, mais là ? Il n'avait aucune idée de qui était ce type ni de ce qu'il voulait. Merde, il avait jamais entendu parler d'un Aruhito !

Néanmoins, une idée germa dans son esprit. Il ne pouvait pas faire de mudras attaché comme ça, mais il pouvait quand même augmenter fortement la chaleur dans son corps sans bouger. Peut-être qu'à force, il réussirait à desserrer suffisamment les liens pour se libérer. Mais d'ici là, il devait gagner du temps.

« T'as dit que c'était pas un jeu coquin mais bizarrement j'ai l'impression que t'y prends beaucoup de plaisir... »

C'était pas très commun comme hobby... et encore, le mot était faible. Mais si c'était vraiment un passionné, peut-être qu'il serait enclin à en discuter. Il était même plutôt loquace pour un psychopathe.

« C'est ton passe-temps préféré, la torture ? Tu fais ça depuis longtemps ? Peut-être que tu devrais essayer les puzzles ? La cuisine ? La calligraphie ? »

Il lui aurait bien proposé d'adopter un animal de compagnie, mais s'il n'avait aucune peine à faire ce genre de trucs sur des humains, dieu seul savait ce qu'il faisait aux animaux. En tout cas, les liens ne semblaient pas beaucoup bouger. Il lui faudrait beaucoup plus de temps que ça pour espérer se libérer... S'il n'était pas mort avant. Et s'il s'en sortait, il irait crever ce M. Aruhito de ses propres mains.

La pince s'approcha de ses doigts et malgré sa tentative d'afficher un visage calme, les tremblements reprirent et ses doigts essayèrent de s'enfoncer dans la chaise, hors de portée de l'instrument de terreur. Sa mâchoire se crispa à chaque claquement de la pince. Une goutte de sueur glissa le long de sa tempe que bien évidemment, il ne pouvait pas essuyer.

« Un jeu ? Ah bah oui, pourquoi pas. Même que là je sais pas si on peut parler d'un jeu, vu que toi t'as rien à perdre et moi bah... tout, en fait. Un cache-cache ce serait quand même plus marrant. Parce que quand on y réfléchit bien, arracher des bouts c'est un peu classique comme méthode non ? Je croyais que j'avais affaire à un pro... »

Il n'était pas sûr que la provocation était le meilleur moyen pour s'en sortir indemne, mais peut-être que ça lui ferait quand même gagner du temps. Et du temps, c'était bien la chose dont il avait le plus besoin actuellement. Les secondes ne s'étaient jamais écoulées aussi rapidement de toute sa vie.

« Mais si t'insistes bon, je vais essayer. Alors hmm... »

Qu'est-ce qu'il pouvait bien dire pour le convaincre qu'il n'était pas une personne dont il ignorait tout ? Pour l'instant, il n'avait que son nom et son crime. Pas beaucoup de matière à travailler.

« J'ai déjà dit que j'avais jamais arnaqué personne mais je crois que ça t'a pas trop convaincu. Nouvel argument : Aruhito c'est un nom un peu moisi, tu trouves pas ? Ça correspond vraiment pas à un mec comme moi. D'ailleurs c'est Sharrkan mon prénom, sans nom de famille. Ça claque quand même beaucoup plus. »

Spoiler:
 

_________________

Doomkatsu Gang:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5624-fini-sharrrrrrrkan#45203 https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#75016 https://www.ascentofshinobi.com/t9189-sharrkan https://www.ascentofshinobi.com/u1141

Se retrouver par hasard dans une sale histoire | Oroshi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: