Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Upside down [Raibura no Kyûsei]

Asagao Jirô
Asagao Jirô

Upside down [Raibura no Kyûsei] Empty
Lun 25 Mai 2020 - 21:57

Il bondissait d'arbre en arbre, son arc solidement attaché à sa ceinture, aussi silencieux que le pigeon ramier. Drôle de jungle que celle-ci ... Voilà qu'en guise des hauts arbres au tronc épais auxquels il était habitué, on lui donnait maintenant des maisons, des immeubles et des rues pavées. Curieuse forêt, en effet. Et quelle idée d'avoir remplacé toutes les bêtes de la nature par des humains ! Quel raffut ils faisaient quand ils se déplaçaient ! Alors que la panthère est silencieuse, elle, quand elle traque sa proie. Mais nul besoin de partir en chasse ici: le monde s'offrait à vous, pour quelques pièces, sur des étalages de toutes les couleurs et de tous les genres. Nourriture, bibelots, onguents miraculeux ... Bref, tout le bonheur de l'homme civilisé.

Perché dans l'obscurité d'un feuillage, Saru considérait d'un oeil curieux la boutique d'un de ces marchands de tout dont Kiri semblait remplie.

"Alors c'est ça, la civilisation ... Hm."

Il se frotta le menton un instant, penseur, puis tira d'une de ses poches un petit calepin et un crayon. Il griffonna à la hâte une observation, puis rangea son matériel et fila, d'un nouveau bond, vers une autre cime.

Il était arrivé à Kiri depuis plusieurs semaines déjà, plusieurs mois, même. Mais il n'avait jamais vraiment prêté attention à cet environnement nouveau qui l'avait entouré dès qu'il avait posé un pied sur le sol du port, et qui ne l'avait pas quitté depuis. Il était étrange de voir comme on s'accoutumait facilement à un nouveau monde lorsqu'on y était contraint. A présent, pourtant, il ressentait la nécessité d'observer ces choses-là, qui s'étaient présentées à lui comme des acquis et qu'il avait d'abord acceptées sans broncher. Elles avaient eu l'occasion de le voir pendant ces mois passés dans l'ignorance. A son tour, à présent, de les voir sous leur jour véritable.

Saru considérait qu'il avait un avantage naturel certain sur toute la population de Kiri - en tout cas sur la grande partie de cette population : il avait toujours vécu dans la jungle, c'est-à-dire dans un environnement hostile, et avait donc appris à se suffire à lui-même lorsqu'il s'agissait de satisfaire des besoins aussi primaires que ceux de manger et de boire. Il se demandait parfois ce qu'il adviendrait de l'ordre public dans le village si les vivres venaient à manquer, si les approvisionnements ne se faisaient plus. Combien, alors, sauraient parti en chasse et fournir à leur foyer la nourriture dont il avait besoin ? L'idée était chimérique, sans doute, mais assez intéressante aux yeux de Saru, car derrière l'hypothèse se cachait la question complexe de la définition de la civilisation. Et ça, ça l'intéressait bien.

Il était avide de s'intégrer dans la communauté du village caché, et il était conscient que, pour ce faire, il lui faudrait prendre certaines habitudes qui n'étaient pas forcément les siennes. Acheter sa nourriture, par exemple, au lieu de chasser le gibier volant du village qui, du reste, n'avait pas très bon goût. Or, pour déterminer quelles étaient ces habitudes à prendre, il avait très vite compris que la meilleure méthode était encore d'observer, et d'imiter. Il passait donc le plus clair de son temps à errer dans les rues de Kiri, à regarder ses habitants, leurs comportements, de façon à démêler les habitudes normales propres aux gens civilisés des comportements atypiques qu'il valait mieux éviter. Et il lui semblait bien avoir compris que l'atypie n'était pas ce qui plaisait le plus.

Il s'arrêta net, parvenu dans un autre feuillage. Voilà un spécimen bien étrange, et qu'il n'avait encore jamais vu. Comportement étrange ou habitude civilisée ? Difficile à dire ... Attitude courageuse en tout cas. Marcher sur les mains, et à une telle vitesse, c'était une prouesse. Elle ne pouvait que refléter les capacités d'un soldat de la patrie, pour sûr. Comment ne pas chercher à imiter un tel comportement, alors ? Saru s'extirpa de sa cachette au moment où l'individu passait à son niveau. Et, discrètement et avec le naturel le plus naturel du monde, il se mit à son tour sur ses mains, et entreprit de suivre celui qui déjà avait allumé en lui une flamme d'admiration.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295
Raibura no Kyūsei
Raibura no Kyūsei

Upside down [Raibura no Kyûsei] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 13:55
Upside down [Raibura no Kyûsei] RgFIGUL
upside down





Était-il bloqué dans une boucle temporelle qui n’avait de cesse que de se répéter inlassablement ? Tous les matins étaient les même à peu de chose près. Il quittait les draps de tissu sommaire de sa couche, déjeunait des restes qu’il avait eu du mal à payer avec sa paie misérable une fois le loyer tombé puis s’attaquait avec la vigueur farouche d’un animal à son rituel. D’abord le premier tour de Kirigakure no Satô ; il s’imaginait ainsi que d’une certaine façon, il faisait le tour du propriétaire et veillait sur les citoyens -bien que personne ne lui ait jamais rien demandé- puis Kyûseishu arrivait à son point de départ et reprenait de plus belle, mais cette fois opérait son tour de garde sur les paumes des mains. Il ne fallait négliger aucun muscle, car chacun était important. Son enveloppe charnelle était sa meilleure alliée même si sa façon de la malmener pouvait laisser croire à une certaine insouciance. La fureur de sa jeunesse n’avait d’égale que sa vaillance grandissante au fil des saisons au point qu’il comptait bien défier le Mizukage sans savoir même utiliser un seul jutsu affinitaire. Voilà quel genre d’homme il était.

Là à gravir les marches de son ambition il sentit bientôt une présence qui semblait le suivre et sans pour autant s’arrêter, il fit volte-face d’une poussée sur ses mains puis continua de marcher à reculons, maintenant face à face avec un autre garçon un peu plus freluquet que lui qui s’adonnait à la même manie étrange. Bien qu’à l’envers, un large sourire lumineux vint fracturer le bas du visage de la Balance.

« Ohayôôô ! Toi aussi tu t’entraînes ? T’es un shinobi ? » Bien déterminé à ne pas perdre la face sur son terrain de prédilection, il posa le dos de sa main droite sur le bas de son dos pour ne tenir sur qu’une seule paume et sautilla à côté de Saru en ne le quittant pas du regard puis reprit le bon sens et continua d’avancer dans son tour du village en adaptant son rythme pour se synchroniser sur celui de l’autre homme-poirier.

« Je t’avais jamais vu avant, t’es nouveau ici ? »





_________________

Upside down [Raibura no Kyûsei] 9b2jQtg
救世主天秤 » « Kyūseishu de la Balance »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9177-u-c-il-a-surgi-du-poulailler-avec-deux-oeufs-dans-chaque-main-en-disant-qu-il-ne-pouvait-payer-que-l-un-d-eux-mais-le-plus-troublant-c-est-surement-qu-il-etait-nu https://www.ascentofshinobi.com/u1086
Asagao Jirô
Asagao Jirô

Upside down [Raibura no Kyûsei] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 18:38

Saru peinait certainement plus que l'inconnu qu'il suivait à pratiquer cette marche étrange et apparemment sans but autour du village. L'autre semblait avancer avec aisance, comme s'il avait l'habitude d'une telle randonnée. Saru était un peu plus hésitant. Pour être tout à fait honnête, il n'avait pas eu grande occasion de se promener sur les mains, quand il habitait dans la jungle avec son Maître. Sauter d'arbre en arbre, ça il savait faire. Mais pour le reste ... Une pensée subite lui vint à l'esprit: était-ce l'entraînement typique que suivaient les jeunes de Kiri ? Avait-il raté une étape cruciale dans sa formation ? Une sueur froide le parcourut alors qu'il envisageait cette possibilité. Oh non ... Toute son éducation était à refaire parce qu'il ne savait pas faire le tour du village sur les mains ...

Assurément les soldats de Kiri devaient tous être des colosses si ce genre d'exercice faisait partie de leurs habitudes. Saru se demanda s'il pourrait, lui aussi, leur arriver à la cheville un jour. Soyons indulgents devant tant d'innocence: il n'avait connu que la jungle et des petits hameaux. Un village caché avec sa propre organisation militaire, ça relevait du prodige pour lui. Et comme c'était prodigieux, les soldats de cette armée ne pouvaient qu'être, eux aussi, des génies. Il avait des étoiles dans les yeux. Et ça, c'est beau putain.

Et subitement, l'autre se retourna. Saru faillit en perdre l'équilibre. Et tout en parlant, il continuait de marcher à l'envers. Et ... Sur une seule main ! Diable, le bougre était décidément très fort. Saru resta d'abord muet devant tant de talent. Ce ne fut qu'à la deuxième question qu'il retrouva la parole, alors que l'autre se remettait à son niveau.

"B ... Bonjour. Oui, je suis un Genin arrivé y'a pas longtemps ..."

Il avait un peu de mal à parler tout en progressant, ce qui ne semblait causer aucun souci du tout à l'autre. Et il ne s'aventura sûrement pas à essayer de poursuivre la marche sur une seule main: il était assez certain de ne pas être capable, lui, d'y parvenir. Pas pour le moment, en tout cas ... Il était donc bel et bien un soldat, et bel et bien en entraînement. De cela, Saru déduisit tout naturellement que ses soupçons se confirmaient: tous les hommes de Kiri la Brumeuse étaient des prodiges de force. Quel chemin il lui restait encore à parcourir, alors !

"Merci de me laisser participer à votre entraînement !"

Si son Maître lui avait appris quelque chose, c'était bien d'être poli. Et là, Saru n'avait pas besoin de forcer le trait, tant l'admiration qu'il avait pour ce héros anonyme était déjà grande. Il éprouvait une sorte de fierté à pouvoir progresser à son côté, sur les mains. Et, pour ne pas le ralentir, il accéléra le rythme. Il n'était pas question que l'autre sacrifie son propre exercice simplement parce que Saru n'était pas capable de tenir la cadence ! Il lui serait néanmoins difficile de converser dans ces conditions ... Mais peu lui importait: l'admiration pouvait se passer de mots, quand elle était sincère.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9771-asagao-jiro#82981 https://www.ascentofshinobi.com/t9817-asagao-jiro#83295

Upside down [Raibura no Kyûsei]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: