Soutenez le forum !
1234
Partagez

Enlever moi ces fils partout ! [Atorasu]

Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Enlever moi ces fils partout ! [Atorasu] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 12:53
Une journée de plus se levait sur le village des Nuages, et si l'Hiver pointait le bout de son nez, il ne pouvait en rien refroidir mes ardeurs. Toutefois, c'est ce que j'aurais aimé dire en toute circonstance. La vérité était que cette saison de l'année ne figurait pas parmi mes favorites. Malgré la beauté des paysages enneigés que l'on pouvait voir à cette époque de l'année, la fraîcheur de l'air rendait toute activité bien plus pénible, même si on prenait la peine de se couvrir dans de beaux manteaux. C'était à peu près la même chose qu'à Tetsu no Kuni, où le climat montagneux n'était pas tellement plus clément que celui de Kumo. En sortant de chez moi, je tentai d'oublier la morsure du froid, toutefois sans grand succès. La buée blanche à chacune de mes respirations ne manquait pas de me rappeler que le reste de mon corps était assailli par le même mal que mes poumons. Indéniablement, je ne pouvais qu'accepter ces températures désagréables. Mais je connaissais un moyen pour supporter ces frustrations apportés par les sensations de mon corps, et ce dernier fonctionnait en tout temps : l'entraînement.

Marchant dans le village qui commençait à se voir couvrir de son manteau hivernal immaculé, mes pas commençaient à crisser sur les flocons de neige qui commençaient tout juste à tomber du ciel. Mes empreintes s'enfonçaient dans la fine couche qui recouvraient le sol, traçant mon chemin vers les terrains d'entraînement du village caché du Pays de la Foudre. Les mains dans les poches, malgré les désagréments du temps, un sourire heureux s'affichait sur mon visage alors que j'entrevoyais déjà l'excitation de mon moyen pour me réchauffer. En accordant un regard aux nuages qui crachaient ces petits monstres blancs, un sourire d'avantage ironique étira mes lèvres. Mon père m'avait lui même surnommé "la Colère des Cieux" en référence à mon don, toutefois, en voyant l'hiver nous entourer de ses bras, je me demandais si les flocons ne pourraient pas être considérés comme la colère froide du ciel. Souriant de ses belles dents blanches, mais dont la morsure n'en était que plus douloureuse et durable sur le temps.

Arrivant sur l'un des terrains d'entraînement, je pris une grande inspiration qui gela mes poumons, et sortis mon katana. Je fermai les yeux un instant, me rappelant des paroles de mes maîtres. Pour combattre le froid et bien d'autres situations, aussi difficiles que celles-ci pouvaient être, il fallait contrôler sa respiration. Par la respiration, bien des choses qui semblaient impossibles de prime abord devenaient faisables. Se réchauffer, supporter la douleur, et bien d'autres choses. Je n'avais jamais été très bon en terme de méditation, mais depuis mon exil, j'avais fait de mon mieux pour changer ce fait. Cela ne calmerait pas mon côté excité naturellement, mais je pouvais peut-être en tirer suffisamment pour progresser. Toujours les yeux fermés, je pris donc de grandes inspirations en faisant l'air glacé pénétrer dans mon corps. Les premières inspirations furent difficiles, douloureuses, me donnant l'impression que j'inspirais des éclats de glaces. Mais au fur et à mesure que je me forçais à faire circuler l'air dans mon corps, l'air frais devint moins pénible.

Je continuai ainsi jusqu'à ressentir une certaine quiétude, une certaine chaleur comme si mon sang lui-même se réchauffait. Telle une petite flamme de vie qui brûlait en moi et apaisait la morsure du froid. Et ainsi, je commençai à m'entraîner au sabre. Contrairement aux autres samouraïs, je me servais de mon katana à une seule main, l'autre main tenant mon fourreau dont je me servais comme une arme. Mon style était donc ainsi bien plus léger que la plus part des samouraïs, et cela était en raccord avec ma petite taille. Mais alors que je commençais tout juste à m'échauffer, je sentis une présence non loin de moi. Je m'arrêtai et me retournai avec un sourire plein d'entrain.

-Un partenaire d'entraînement ??


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu Atorasu

Enlever moi ces fils partout ! [Atorasu] Empty
Ven 29 Mai 2020 - 10:35
Il est plutôt direct lui. Le genin masqué était devenu un habitué de cet endroit, non pas pour s'entraîner, mais bel et bien pour entraîner. Il multipliait les missions en référence avec des genins qui viennent tout juste de débuter. Car bien étant lui-même genin, le centre avait l’air d’être dérangé lorsqu’il s’agissait de confier une mission de haut rang à un ninja comme lui. Le Ji-Ongu devait alors se contenter de ce qu’il lui était donné. Néanmoins, en travaillant avec d’autre personnes comme lui, il apprit quelque chose : travailler seul est plus rapide. Travailler en groupe amène plus loin. En multipliant ces fameuses missions, il apprit que des ninjas encore débutants cachait un réel potentiel, quelque chose d’unique qui ferait d’eux des shinobis digne de ce nom.. Encore un ?

- Enchanté. Moi ça va très bien, merci ! Je suis Ji-Ongu Atorasu. Dit il avec sarcasme.

Même s’il n’était pas sûr que cette question lui fût directement adressée, il était obligé de placer, une fois de plus, une de ces bagues de mauvais goût qui n’allait pas de pair avec son accoutrement singulier : un pantalon et un manteau entièrement noir sous lequel se trouvait une chemise blanche où un nœud rouge servait de cravate ce qui l’immuniser du froid. Pour finir sur une touche mystique, un masque qui lui donnait une voix lugubre et caverneuse.

- J’attends quelqu’un mais je crois bien être en avance d’une bonne demie-heure. Il regarda à droite, puis à gauche, puis derrière lui avant de revenir le jeune homme en face de lui. Donc il n’y a aucun soucis si tu ne m’envois pas à l'hôpital.

Il attendait encore une fois un “élève” pour lui enseigner quelques trucs. Il ne savait justement pas comment il allait faire passer le temps; ce garçon aux cheveux blonds était donc la solution et serait son passe-temps.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Ten no Ikari
Ten no IkariEn ligne

Enlever moi ces fils partout ! [Atorasu] Empty
Ven 29 Mai 2020 - 15:40

Lorsque je me retournai, je constatai en effet la présence d'une autre personne qui venait tout juste d'arriver, semblait-il. Une personne dont je ne pouvais deviner l'âge à cause d'un masque recouvrant son visage, mais avec une carrure évoquant plutôt celle d'un homme -honte à moi si je me trompais- qu'une femme. Il était bien habillé, de manière presque distinguée, surtout pour un shinobi, de telle sorte que ma demande était certainement déplacée. Un pantalon bien repassé, avec un chemise blanche sous un manteau noir, et un noeud papillon rouge. Se préparait-il à aller à une quelconque fête ? Si oui, que faisait-il donc ici ? Mon interrogation se lisait certainement sur mon visage expressif, penché sur le côté dans un signe manifeste de curiosité à l'égard de mon interlocuteur. Mon engouement et mon désir de m'entraîner ayant prit le pas sur tout le reste, lorsque ce dernier finit par répondre, je ne compris pas dans un premier temps le sens de sa réponse.

-C'est à moi que vous vous adressez m'sieur ? J'pensais pas avoir demandé...mais je suis content que vous alliez bien, m'sieur Ji-Ongu. Moi c'est Ikari !

Je ne tins pas réellement compte du ton de mon interlocuteur, ni du timbre de sa voix qui sonnait un peu étrange. Mais lorsqu'il m'annonça qu'il était en avance pour son rendez-vous et que nous avions de ce fait une demi-heure pour nous entraîner, mes yeux s'illuminèrent de joie et d'excitation. Il y avait généralement peu de personnes qui acceptaient de répondre à mes défis lancés à la qui-va-là, mais il m'arrivait parfois de tomber sur des gens, malgré leur surprise, qui voulaient bien accepter ce défi. Et il semblait en faire partie. Si la seule condition pour nous entraîner était de ne pas l'envoyer à l'hôpital, j'étais prêt à l'accepter volontiers, et ce avec une joie presque enfantine.

-Pas de soucis pour l'hôpital, je frapperai pas fort, compte sur moi !

Mais j'observai toutefois un instant d'hésitation vis-à-vis du supposé homme devant moi. Je jetai un regard à nouveau vers son accoutrement, ainsi qu'à son visage dissimulé derrière un masque et portai un doigt à mon menton d'un air soucieux.

-Mais t'es sûr que ça ira ? Tes vêtements vont pas trop te gêner ? Et ce masque, tu peux bien respirer et voir à travers ?

J'aimerais pas que mon adversaire se sente diminuer lors de ce combat, et de ce fait incapable de se donner à fond. Si affrontement il devait y avoir, j'aurais préféré que ce dernier soit au mieux de sa forme. Par ailleurs, je comptais mettre en pratique ce que j'avais commencé à travailler lors de mon entraînement sur la Voie. Je comptais bien utiliser les arts samouraïs -ou du moins essayer, tout en gardant ma lame dans son fourreau au maximum pour ne pas blesser mon camarade. Ou en frappant avec le plat de cette dernière. Attendant sa réponse, je me mis tout de même en garde avec le sourire, reculant une jambe plus que l'autre, et les pliant toutes les deux pour me tenir prêt. C'était une manière de l'inviter à commencer si ce dernier avait réellement envie de salir ses vêtements
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702 https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Enlever moi ces fils partout ! [Atorasu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: